ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next Immanquables #10. Securities Analyst Meeting

Elections Entco 1ère réunion de la DUP

Actualité DXC-ESF Flash Fil Rouge GPEC Out du 18 octobre

NAO HPE 2018 Au moins une bonne nouvelle !

FPR FY17 et Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

France-Canada contre la souffrance La CFTC HPE vous invite le 16 novembre !

HPE PSE GPEC Out L’espace référence pour les volontaires acceptés

HPE Politique voiture Vos questions, les réponses !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

mardi 13 septembre 2005

- 968 en Grande Bretagne (15%), - 1500 en Allemagne (16%)

HP annonce la suppression de 968 emplois en Grande-Bretagne au cours des douze prochains mois. Ces réductions de personnel affecteront les cinq sites britanniques du groupe informatique américain à Bracknell, Bristol, Glasgow, Reading et Warrington, a précisé un porte-parole à Reuters. Et 1500 en Allemagne d'ici fin 2006. Cela représente 16% des effectifs de HP Allemagne qui emploie 9250 personnes.

Site syndical HP Allemagne : http://www.hp-standpunkt.de

19 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

Quel est l'effectif total en Grande-Bretagne ?

Anonyme a dit…

6300 autant que je sache

Anonyme a dit…

Merci pour l'info

CFTC HP a dit…

UK + Irlande = presque 9000, mais le chiffre communiqué par HP ne comprend pas l'Irlande.

Anonyme a dit…

La direction a t'elle justifie le pourcentage eleve en France (25%) par rapport aux autres pays ?

CFTC HP a dit…

Ce qu'on a entendu au CE Européen et au Comité de Groupe ne permet pas de comprendre que la France prenne 25,5% et l'Allemagne, également touchée sur 2 ans (1510 postes supprimés), 16%. Les 2800 postes européens basés en France ne sont pas l'explication puisque HPF est touché de la même façon...

Anonyme a dit…

Les américains sont convaincus que le vieux continent est à abattre et en 1er lieu les français. Les propos du management Américain d'HP sont rarement démentis par les manageurs locaux: les charges, la lourdeur administrative, le 35h .... Ou là la France, l'Allemagne.

Avez-vous vus de metriques sur le cout d'un salarié Américain ?
Sur sa productivité ?

Que néni, la métrique n'est valable que si elle sert le message du management. 35h par ci, SOP trop cher par là, etc...

Anonyme a dit…

Je crois que les americains sont jaloux des avantages sociaux en France, ainsi que le nombre de vacances que nous avons*

Anonyme a dit…

Message à nos délégués syndicaux,

Je crois réellement que vous devez donner aux médias des informations telles que taux de productivité en France malgré nos "35H". Les M$ qu'a touché Mark pour "daigner" rentrer chez HP et autres infos qui peuvent faire réagir non seulement nos pouvoirs politiques mais aussi l'ensemble de la population.
je pense qu'il faut faire réagir tout le monde pour que HP deviennent celui qui a dit NON au capitalisme à outrance que l'on cesse de délocaliser pour que quelques actionnaires (richissime) puissent toucher 3 ou 4 cents de plus par actions.
A tous le commerciaux qui lisent ce message : planté Q4 !!! de toute façon les objectifs sont tellement hauts que personne ne peut les atteindre !!
Cela sera le 1er coup de semonce à M HURD pour lui faire comprendre que lui aussi il pourrait sauté si les employés se mettent réellement en colère.
La grève : oui c'est bien mais il faut aller beaucoup + loin.

Anonyme a dit…

Vous croyer vraiment que 'planter' Q4 sauvera vos emplois?

Anonyme a dit…

je ne pense pas qu'on puisse aller + loin en terme de licenciement chez HP, on a le plus lourd tribu.
A votre avis quelle serait l'action la + forte pour faire réagir un mark Hurd :
Grève, débrayage, blocage du plan de la part du gouvernement (il ne le fera pas et ça on le sait; la seule chose que le gouvernement va "négocier" avec Patrick Starck c'est 0 personnes au assedic ..)alors quoi, on fait quoi ?????

Anonyme a dit…

Je pense qu'il y a ici clairement un choix delibere de punir la France (et pas seulement pour des raisons commerciales, n'oublions pas l'Irak...). Il serait sans doute interessant d'attaquer HP et Hurd en particulier dans un tribunal US pour discrimation. Une telle approche aux US est formellement interdite et donc une action en justice a du sens.

Anonyme a dit…

C'est vrai, il y a de quoi être désemparé. Réflechissons un instant sur la stratégie des multinationales. Simple:

- Elles cherchent les meilleurs opportunités pour vendre leurs produits et services, dans la zône géographique ou elles sont implantées,

- Elles cherchent à acheter les meilleurs produits et services aux meilleurs côuts, dans la zône géographique ou elles sont implantées,

Mais ce n'est donc que de la gestion classique d'un fond de commerce alors ????

Oui, vrai !!. La seule difference est que la zône géographique en question, c'est la planète entière… Et là, on déguste !!

La solution... ben honnêtement je n'en ai pas, et c'est un bien amère constat!

Faut-il baisser les bras pour autant? sûrement pas. Mais que faire sinon travailler sur les 'packages' et autre plan 'social' (j'aime bien le nom, pas vous?). 1240 individus, les dés sont jetés de mon point de vue. Mais sur le contenu et le délai, il y a peut être matière à négocier. Faire ça en 6 mois ou en 3 ans c'est pas la même chose ! Et le plus c'est étalé dans le temps, le moins HP pourra se permettre de garder localement des emplois et activités 'fictifs' ou pour le moins 'non suffisament stratégiques' en attendant le plan suivant.

Ce qui donnerait aussi à nos 'dear managers' francais le temps d'exprimer leur talent créatif pour développer la valeur ajoutée locale et inverser la tendance à long terme... bon, la je délirai, scuzez moi !

Anonyme a dit…

Je lis '968 en UK dans les douze mois' et '1500 en Allemagne d'ici fin 2006'.
Je crois avoir lu '1240 en France d'ici 2008'.
Questions:
- Le délai est t-il dépendant du pays?
- Cela veut t'il dire que nos amis UK et Germaniques seraient tout autant exposés avec un '~15% par an' que nous français avec un '26% sur ~deux ans' ?

CFTC HP a dit…

Notre représentant au CE Européen répond :

"Le chiffre allemand est censé couvrir 2 ans d'efforts, comme le chiffre français. Tous les autres pays ont des chiffres valables un an donc ils auront encore quelques suppressions de poste en 2007. Mais pas l'Allemagne. Comme pour la France, il est estimé qu'on ne peut pas y faire de plan social chaque année. Autrement dit, la vraie moyenne moyenne européenne sur 18 mois comparable aux 10% mondiaux est plus proche de 20% que de 15%"

Anonyme a dit…

et 50 à 70 sur la suisse pour 1400 employé....

Anonyme a dit…

ne sutout pas toucher au placard dore en suisse ...

CFTC HP a dit…

On pourrait laisser courir le chiffre suisse sans rien dire pour accentuer le
mécontentement français, mais ce n'est pas trop notre style. De 100 à 200 postes européens non comptabilisés dans l'annonce purement helvétique dégagent eux-aussi.

Anonyme a dit…

Je supporte totalement ce qu'a dit un de mes collègues plus haut, et le complète :

on doit donner aux médias (et à nos dirigeants américains) des informations telles que le taux de productivité en France malgré nos "35H", les M$ qu'a touchés Mark Hurd pour "daigner" rentrer chez HP, le prix d'achat (entre 6 et 7 millions de dollars !!) de sa superbe maison à 14 chambres et 4 SDB .... les milliers d'actions HP que le board (quelques uns ou tous ?) s'est arribué après le rachat des 4 milliards de $ d'actions HP par HP ...ce qui financerait un bon nombre d'emplois pendant quelques années ... et autres infos qui peuvent faire réagir non seulement nos pouvoirs politiques mais aussi l'ensemble de la population.

Oui, il faut dire NON au capitalisme à outrance, pour que l'on cesse de délocaliser à tout va, pour que quelques actionnaires (richissimes) puissent toujours plus s'enrichir sur le dos des salariés qui ont contribué depuis des dizaines d'années au succès et au profit de cette compagnie... qui perd de jour en jour toujours plus son âme.

Enregistrer un commentaire