ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de nouveaux témoignages adhérents !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPE/DXC/SW (500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

DXC-ESF Election du Bureau du CE ESF et prochaines étapes

DXC-ESF Actualité sociale. DiXiT IX

HPE 90 départs PSE GPEC Out ? Parcours social. Dispositif CFTC. Nouvelles infos !

HPE Négociation Droit à la Déconnexion Compte-rendu première réunion

HPE Experience Survey Quel usage ?

HPE Politique voiture Changement et grondement

Scission Software Newco 1er juin et ensuite ? Focus #1 !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE L’impact fiscal. Rebelote le 1er septembre avec Micro Focus ?

Prévoyance-santé HPE et SW Votre régime en 2018 : signature !

Accord handicap HPE/SW/DXC-ESF Homologué pour ESF, SW et HPE !

De nouveaux témoignages adhérents, ne restez pas seul(e) : rejoignez-nous !!!

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

lundi 9 juillet 2007

Les suites de l'affaire CPS/CPB

La Direction indique le 13 juin qu'elle n'accepte de faire des concessions sur les primes et sur les salaires chez HP en France qu'à masse salariale quasi constante (ce qui ne suffira donc sans doute pas pour obtenir le retrait collectif des dossiers* CPS/CPB). Et que tous les thèmes de discussions abordant la rémunération impliquent de fait la participation des 5 organisations syndicales représentatives qui seront convoquées dans "quelques temps".

La Direction indique au Comité de Groupe du mercredi 11 juillet qu’elle a programmé la dénonciation de l’usage CPS/CPB dans les prochains CE, soit le 17 juillet pour HPF et le 19 juillet pour HPCCF.

En toute logique, cette dénonciation prendrait effet en 2008, ce qui permet de penser qu’un dernier CPB d’un demi-mois de salaire serait versé en décembre 2007.

La rentrée s’annonce chaude car la CFTC, comme d’autres, ne restera pas les bras croisés devant la disparition d’un bonus mondial collectif qui serait remplacé par un bonus individuel discrétionnaire hypothétique (le VPB).

* 560 dossiers d’employés actuellement HP (14%) auraient été déposés collectivement fin 2006 devant cinq conseils de prud'hommes par 3 syndicats (CFDT, SNEPIE CFE-CGC, CGT). L'action se base sur la non dénonciation formelle par la direction française pre-merger HP d'une prime mondiale sur le résultats, le CPS (Cash Profit Sharing), au moment de la transition vers le CPB (Company Performance Bonus), et sur la notion d'usage : les primes CPS versées depuis 1962 n'ont jamais été inférieures à un demi-mois de salaire, ce qui n'a pas été le cas des primes CPB ensuite : 2001 (employés pm HP, aucune prime), 2003 (1%), 2004 (1,55%).

230 salariés, dont beaucoup ont quitté HP dans les PSE de 2003 et 2006, ont été les premiers à déposer des dossiers individuels depuis 2002 avec la CGT. Un récent jugement de Cour de Cassation sur 3 dossiers n'ayant pas le CPS/CPB dans le contrat de travail leur est favorable (audience du 28 juin 2007), ce qui fait tomber la défense de la Direction sur la notion d'usage pour les dossiers individuels.

49 commentaires à lire:

CFTC HP a dit…

Voici l'historique des CPS/CPB moyennés sur un an versés chez pm HP puis HP :

1962 7,25
1963 6,84
1964 7,715
1965 8,725
1966 8,4
1967 6,88
1968 6,725
1969 7,31
1970 4,65
1971 4,165
1972 7,17
1973 6,85
1974 7,805
1975 6,7
1976 6,39
1977 8,19
1978 8,49
1979 8,87
1980 8,76
1981 7,89
1982 7,575
1983 7,025
1984 7,18
1985 5,39
1986 4,74
1987 5,135
1988 5,55
1989 5,63
1990 4,29
1991 4,68
1992 5,355
1993 6,63
1994 8,45
1995 11,32
1996 10,8
1997 6,555
1998 5,535
1999 5,48
2000 7,105
2001 0 (passage au CPS)
2002 4,955
2003 1 (fusion HP-Compaq)
2004 1,55
2005 3,875
2006 4,83 (HPS) sinon 9,47

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je suis un ancien salarié d'hp parti en 2003. Suis-je concerné par ce point sur la transition CPS/CPB ?
En vous remerciant d'avance de votre réponse.

PS : bravo pour votre implication, enfin des syndicats constructifs.

CFTC HP a dit…

non, s'il y a un accord il concernera la fin de la procédure collective des 560, l'abandon de nouvelles poursuites CPS et la transition pour les employés en place vers le VPB.

nous ne pensons pas que cet éventuel accord présentera un quelconque intéret pour les salariés partis, qu'ils aient ou non entamé une procédure contre HP, mais ce propos n'engage que nous...

Anonyme a dit…

Est ce que ce dossier n'aurait pas plus de poids avec les 5 syndicats unis derriere (+la CFTC et FO)?
En plus il y a des employes de toutes les obediences dans cette class action.

CFTC HP a dit…

Pour le succès des 560 dossiers en cours, cela ne changerait rien. Par contre ce serait le cas pour la négociation qui pourrait s'ouvrir, et qui engloberait le retrait de ces 560 dossiers et bien d'autres choses comme la renonciation aux procédures CPS et le passage au VPB. Nous étudions actuellement toutes les hypothèses.

Anonyme a dit…

Est ce que la CFTC pourrait entammer une action en justice sur le CPB a deux vitesses et inferieur a 1/2 mois de salaire? Et si oui jusqu'a quand est ce denoncable?

Le monde a dit…

Le Pay For Result de janvier 2007 des managers 3 = 8 mois de salaire, Manager 4 = 1 ans de Salaire !

CFTC HP a dit…

Le PFR de janvier 2007 était très différent selon les business, dans certains c'était trois mois par exemple. Les syndicats auront les chiffres détaillés lors des NAO 2008 à partir de la rentrée de septembre.

CFTC HP a dit…

Pour répondre à 15:19, si le dossier du demi-CPB HPS est soutenable en justice individuellement, collectivement ou sous une forme mixte (class action), il ne sera prescrit
que fin 2011 (un bulletin de paie est opposable pendant 5 ans).

Sinon, oui, c'est possible, en tout cas on ne se l'interdit plus avec ces CPB à plusieurs vitesses et pire, avec l'arrivée du VPB.

Anonyme a dit…

ECONOMIE > Etude
16h45>Les employés français sont les plus râleurs au monde devant les Britanniques et les Suédois

Skywalker a dit…

On n'est pas raleur mais exigent car on a une qualite de vie a preserver et qui est l'une des meilleurs au monde! On est aussi le pays des "acquis" et des manifs dans la rue.
On ne se refait pas.

CFTC HP a dit…

fin d'une rumeur :

Atos Origin annonce ce lundi n'avoir reçu aucune offre ferme de reprise, ce qui conduit le groupe de services informatiques à mettre fin aux discussions avec toutes les sociétés intéressées et à poursuivre sa stratégie actuelle.

Anonyme a dit…

to CFTC je suis assez inquiet par l accord GPEC que les syndicats doivent signer il est utilise chez Peugeot en ce moment pour karcheriser 4600 Emplois .
Le GPEC permetrra donc de faire des licenciements au fil de l eau sans plan social et sans negocier avec les syndicats
Doit on penser que le Prochain WFR se fera avec cet outil ? si oui cela veut il dire que les licenciements se feront sans indemnites de depart et limites aux indemnites legales de plus dans ce cas , ces indemnites obtenus hors plan social sont beaucoup plus fiscalisees . au plaisir de vous lire

CFTC HP a dit…

merci de lire notre réponse à venir dans le sujet GPEC de ce blog :

http://cftchp.blogspot.com/2007/01/la-ngociation-dadaptation-lemploi_30.html

Anonyme a dit…

Info de La Direction Générale des Impots:

SÉRIE 5 FISCALITÉ DIRECTE DES PERSONNES ET DISPOSITIONS COMMUNES EN MATIÈRE D'IMPÔTS DIRECTS
DIVISION F TRAITEMENTS, SALAIRES, PENSIONS ET RENTES VIAGÈRES
TITRE 2 DÉTERMINATION DU REVENU NET
CHAPITRE 5 DÉPENSES PROFESSIONNELLES DES SALARIÉS
SECTION 4 RÉGIME DES FRAIS RÉELS
SOUS-SECTION 3 AUTRES FRAIS PROFESSIONNELS DES SALARIÉS

DB5F2543/F/II

VII. Frais de procès

18 - Les frais de procès, et en particulier les honoraires versés à un avocat et autres auxiliaires de justice, supportés par les salariés dans le cadre de procédures prud'homales engagées contre leur employeur en vue du paiement de salaires, constituent des frais professionnels déductibles (Réponse ministérielle Dhaille, J.O. débats AN du 6 juillet 1998, p. 3752, n° 10405).

Anonyme a dit…

Vous dites :
"Pour le succès des 560 dossiers en cours, cela ne changerait rien. Par contre ce serait le cas pour la négociation qui pourrait s'ouvrir, et qui engloberait le retrait de ces 560 dossiers et bien d'autres choses comme la renonciation aux procédures CPS et le passage au VPB. Nous étudions actuellement toutes les hypothèses."

Mais vous n'avez cependant pas soutenu cette action a l'origine, alors comment pouvez vous influer aujourd'hui sur une négociation du retrait de 560 dossiers déposés et soutenus par d'autres syndicats?

CFTC HP a dit…

Aucune négociation salariale ne peut se faire sans les 5 syndicats au complet.

Les 560 dossiers pèsent environ 3 millions d'euros en une seule fois, et les 3 syndicats demandent désormais officiellement en augmentation de salaire, sans parler de primes, plus de 20 millions d'Euros... par an. Ils demandaient avant 30 millions sur 3 ans.

Il semble clair, mathématiquement en tout cas, que ce ne sont pas les seuls 560 dossiers qui vont faire plier la Direction.

C'est le deuxième volet qui nous concerne directement, s'il s'ouvre véritablement : l'abandon de futures poursuites, la négociation sur les salaires et le passage au VPB.

CFTC HP a dit…

Communiqué des trois syndicats
du 14 juin

"Action Collective

1 pas en avant, 2 pas en arrière...

Lors de la réunion du 11 mai la Direction d’HP paraissait prête à rétablir un dialogue constructif avec nos organisations syndicales (voir notre communiqué du 21 mai).



La Direction avait pris l’engagement de nous faire parvenir un calendrier avec les thèmes de concertation qui avait été identifiés au travers de nos échanges, en vue d’une conciliation. Ces éléments essentiels à la poursuite du dialogue ne nous sont jamais parvenus. La Direction a proposé une nouvelle rencontre le 25 mai à laquelle n’étaient présents que MM Pierre-Yves Tilly (DRH), et Alain Spitzmuller (Directeur Juridique).



Comme d’habitude la Direction est venue nous faire part de nombreuses bonnes intentions concernant les futures négociations : Négociations obligatoires 2008, Egalité Professionnelle… mais rien de concret qui serait de nature à suspendre notre action au travers d’une conciliation comme la loi le permet.



Nous avons cherché à alerter la Direction par tous les moyens sur la situation actuelle au sein de l’entreprise. Nous espérions que des échanges plus directs permettraient de débloquer la situation et d'établir une nouvelle relation de confiance. Nous ne pouvons que regretter la situation de blocage préjudiciable à l’ensemble du dialogue social dans l’entreprise.



Nos trois organisations syndicales ont engagé les actions en substitution dans l’intérêt collectif des salariés. Le but est de faire reconnaître et appliquer les droits des salariés et si nécessaire d'obtenir le respect de l'usage du CPB pour les années 2001 à 2006. Nous reviendrons vers vous dans les prochaines semaines avec des propositions pour étendre et renforcer notre action."

CFTC HP a dit…

Info CFTC

Le PDG a indiqué le 13 juin aux syndicats, juste avant ce communiqué, quelles étaient ses contraintes : obligation de compétitivité et d'attractivité en France qui impose de raisonner à masse salariale quasi constante.

Il a proposé l'ouverture ou la reprise de négociation pour discuter de problématiques concrètes telles que les inégalités professionnelles homme/femme, les salaires sous les mimina de boîtes, la mise en œuvre en France du programme VPB et toutes les questions qui sont incidentes, notamment la conciliation sur les actions en cours.

La Direction a aussi précisé que tous les thèmes de discussions abordant la rémunération impliquent de fait la participation de toutes les organisations syndicales représentatives et que c'est une obligation juridique qui s'impose.

Ils disent enfin que d'ici quelque temps, ils convoqueront les 5 organisations syndicales pour discuter concrètement de tout cela.

Cela confirme donc nos propos du 22 mai, 2007 11:11 sur l'impossiblité de négocier à seulement 3 syndicats en voulant exclure les 2 autres. Nous pensons que ces convocations dont il est question sont simplement celles des NAO 2008, donc pas de quoi fouetter un chat...

Anonyme a dit…

En début de cette liste de messages il y a la liste des CPB depuis 1962. C'est une liste de pourcentage.
As-t'on une idée des sommes affectées au CPB depuis 1962. Est-ce que la référence à changée ?

CFTC HP a dit…

Bonjour

Il s'agit de % du salaire annuel de référence, on n'a pas les montants, pourquoi cette question ? De quelle référence parles-tu ? Le CPS a changé le mode calcul par rapport au CPB. D'un % du profit mondial on est passé à un mode de calcul nettement plus opaque intégrant la croissance du chiffre d'affaires.

CFTC HP a dit…

La CGT indique aujourd'hui qu'elle vient de remporter une victoire décisive devant la Cour de Cassation.

"...La Cour de Cassation, sollicitée pour la 2ème fois sur ce dossier, confirme son analyse : la prime, versée depuis 1962, constitue un usage, auquel HP ne pouvait pas renoncer de manière unilatérale.

Aujourd'hui la Cour de Cassation casse le seul jugement qui avait été favorable à la direction et qui concernait trois salariées qui n'avaient aucune mention relative à cette prime sur leur contrat de travail.

Ce jugement est d'autant plus important qu'il consacre la nature d'usage de cette prime versée depuis 1962..."

Anonyme a dit…

Cela veut-il dire qu'il y aurait jurisprudence et que ce jugement s'appliquerait de fait a tous les salari�s, et pas uniquement ceux qui avaient d�pos� un dossier de plainte?

CFTC HP a dit…

Voilà notre avis, il n'engage que nous :

La réponse est non, ce jugement ne s'applique pas à tous les salariés.

Il concerne les 3 salariés concernés, et influencera certainement de façon décisive toutes les autres procédures (environ 700).

A partir de là, il va s'engager une partie d'échecs intéressante car d'ici fin 2008 de nouveaux dossiers pourraient être déposés : par les salariés qui s'estiment lésés par les années 2003-2004 (2000 est prescrit désormais) mais aussi 2007 le cas échéant (si pas ou peu de CPB).

Voici quelques possibilités :

1/ La direction ne fait rien et laisse se poursuivre les procédures en cours (probabilité faible).

2/ La direction solde uniquement les procédures en cours, dénonce l'usage CPB/PS et impose le VPB (mais risque très élevé de voir arriver plusieurs centaines de nouveaux dossiers pour les années 2003-2004, surtout si FO et la CFTC se fâchent à leur tour avec l'introduction forcée du VPB).

3/ La direction solde toute l'histoire CPS/CPB en étendant le versement aux employés qui n'ont pas fait le procédure. Puis dénonce l'usage CPB/CPS ainsi reconnu et introduit le VPB sans négociation.

4/ La direction négocie avec les 3 syndicats le retrait des procédures en cours et avec les 5 syndicats l'absence de nouveaux dépots de dossiers et l'introduction d'un VPB légèrement amélioré pour la France, c'est à dire un peu moins inégalitaire.

5/ La direction lâche ce que demande le syndicat d'origine de l'action : "régler spontanément tous les litiges en cours, et intégrer la prime dans le salaire de base".

On se doute que le calcul sera purement financier coté direction, ce qui excluera le scénario 5 sans intérêt pour elle. D'autres scénario sont possibles, non entrevus pour l'instant.

2205 a dit…

Suite a ma question sur la reference sur le profit sharing / CPB. ET la réponse CFTC
-----------------------
Il s'agit de % du salaire annuel de référence, on n'a pas les montants, pourquoi cette question ? De quelle référence parles-tu ?
------------------------
Il était un temps ou la refernce pour calculer le profit sharing était un pourcentage sur les bénéfices après impots. Ce qui donnait une certaine somme à se partager WW. Cette reference a disparu au profit d'autres modes de calcul. Dnas la liste de % pour l'employé final on ne tient pas compte du changement de mode de calcul, donc on dit X% d'un mois de salaire.

Ma question est: Sait t'on quel serait ce % aujourd'hui avec le mode de calcul du passé. J'ai entendu dire que la révision du mode de calcul a toujours été fait pour contenir ce % de mois salaire a des niveaux max de 1 mois de salaire environ. Donc faire la liste depuis 1962 des % ne veut rien dire. Avec le mode de calcul des années 60/70 le résultat en % serait pour 2005 surement tres different et peut être à 20% (chiffre au hasard). La part que l'on veut donner à l'employé final devant rester autour de 1 mois de salire max, on révise années après années les modes de calcul.

J'aimerais si ce n'est pas clair pour voir Téléphoner, avez vous un No de tél ?

CFTC HP a dit…

c'est très clair, mais à quoi te servira la réponse si elle est trouvée ?

le téléphone CFTC est le 06 72 99 1190

CFTC HP a dit…

Errateur à notre message du 02 juillet, 2007 20:28

C'est 2001, année sans CPS, qui est prescrite et non pas 2000 (année avec un CPS de 7,105%)

CFTC HP a dit…

Les AG des 3 syndicats expliquent le fonctionnement du VPB tel que prévu par la Corp à partir d'informations de l'intranet.

Pour l'instant, le VPB n'est toujours pas introduit en France.

Anonyme a dit…

Le VPB ne sera jamais introduit en France...Trop risqué!

Anonyme a dit…

19:53

A voir... mais le risque effectivement est que, de la meme maniere qu'il y a eu un recours en justice concernant le CPB, il y ait un recours en justice sur le VPB, qui, celui-ci, risquerait de faire beaucoup plus mal a HP France, c'est clair.

CFTC HP a dit…

La Direction a indiqué au Comité de Groupe du mercredi 11 juillet qu’elle avait programmé la dénonciation de l’usage CPS/CPB dans les prochains CE,soit le 17 juillet pour HPF et le 19 juillet pour HPCCF.

En toute logique, cette dénonciation prendrait effet en 2008, ce qui permet de penser qu’un dernier CPB d’un demi-mois de salairensera versé en décembre 2007.

Skywalker a dit…

Les 230 dossiers de la CGT ne sont pas l'exclusivité de personnes qui ont quitté HP; c'est même moins de la moitié.
Disons que cette histoire, c'est un peu le bordel mais de là à dire que comme le dit l'anonyme de 23:34 que cela "risquerait de faire beaucoup plus mal a HP France" je ne parlerai pas de mal en terme financier vu le fric du PFR ou de ce que touche le top ten mais plus "mal" en terme d'image de HP France au sein d'HP comme quoi la France c'est compliqué et je ne veux pas d'équipes locales...

Silver a dit…

A 2205 (5/07/07 11:25).

Pour les plus anciens, la formule du CPS était 12,5% du bénéfice mondial après impôt et après quelques retraitements liés aux plans de retraite américains.
Le pourcentage du salaire semestriel était le rapport entre ce 1/8e des bénéfices et la masse salariale éligible du semestre.

Une telle formule appliquée maintenant donnerait des pourcentages astronomiques.
Du genre des montants des PFR probablement...

O tempora, O mores !

Anonyme a dit…

Lecture :
http://www.latribune.fr/info/HP-va-recruter-au-moins-10-000-salaries-l-an-prochain-~-ID14B7384318649407C125730E005B35CE

Anonyme a dit…

Silver 13 juillet, 2007 18:00

Nous deleguons de plus en plus d'operations a nos sous-traitants. Heu, pardon, a nos partenaires, scusez la faute de langage.

En faisant realiser de plus en plus de taches par des tiers, nous augmentons notre CA, notre benef (heureusement), mais nous n'augmentons pas dans le meme rapport le nombre de salaries HP.

Donc avec l'ancienne formule, c'est comme si on faisait travailler nos sous-traitants, toujours plus nomnreux et que l'on se partage le pognon toujours entre le meme nombre de personnes.

Ce qui a change, c'est que pour que ca fasse pas trop grand mechant capitaliste qui exploite son sous-traitant, on reduis le montant de la part residtribue aux employes HP. On refait le calcul du CPB, ensuite on fait un VPB, on supprime les stocks options, les avantages SOP, les cotisations retraites etc... pour les grouillots et on partage la part redistribuable entre une minorite que l'on considere comme digne de confiance et qui en theorie devrait garder une certaine part de confidentialite sur la pratique.

Je sais pas si j'ai bon, mais je vois le truc comme ca.

Anonyme a dit…

Ben je suis pas mal d'accord, aprés la disparition des fondateurs, qui quoi qu'on dise maintenaient un HP WAY qui donnaient aux employés une part de reconnaissance, que ses successeur ont confisqué dans le silence respectueux que l'on a pu constaté, sauf en France ou au niveau WW on est passé pour ces indécrotables gaullois, hélas un peu trop isolés.

Silver met des lunettes rouges (rouge vif !) a dit…

Anonyme du 15/07 22:59,

Tout à fait.
Le système de CPS nque j'ai décrit a été changé au moment de la grande croissance d'HP dans les années 90, quand on a généralisé la sous-traitance, et l'externalisation de la production en particulier.

Je ne crois pas que ce soit pour ne pas faire "trop méchant capitaliste" que les avantages qu'avaient les employés HP sont rognés. Ce serait plutôt l'oeuvre des "méchants exploiteurs" et autres prédateurs.
Manque de bol, ils ne peuvent pas tout dissimuler, merci les lois US de transparence du marché boursier, merci les lois sociales dans certains pays !

Concernant le côté "capitaliste", j'ai eu l'occasion d'écrire dans ce blog comment le système des stock-options poussé à ses extrêmes comme dans HP était la négation même de l'investissement capitaliste. Ceci au profit d'un top-management se comportant de plus en plus comme prédateur des richesses de l'entreprise, au détriment des employés, et même des actionnaires...
La conservation d'avantages particuliers à partir d'un certain niveau de management permet au top-management de "sécuriser" le système de l'intérieur.
Et le VPB est l'outil permettant au top-management d'ancrer cette sécurisation aussi dans les couches les plus profondes de l'entreprise.

NB: La lutte des classes, ce n'est pas ma tasse de thé, mais le prisme marxiste est parfois utile pour ouvrir des perspectives.

Anonyme a dit…

Franchement, il y a 15 ans, les slogans d'Arlette L. et la notion de lutte des classes me faisaient bien rigoler.
Aujourd'hui, on regarde ce qui se passe tous les jours dans notre belle compagnie : c'est pas encore du Zola mais dans 5 ans avec les tours de vis quotidiens, on y sera, a moins qu'HP CCF n'existe plus. Beaucoup d'autres societes moins chanceuses y sont deja. Oui, on a affaire a des predateurs et la lutte des classes est d'actualite.

Anonyme a dit…

Peut-on arrêter tout ce déballage sur la voie publique.

Tout est en direct chez HP.

Nos clients et nos concurents, doivent être très heureux de ces échanges.

Un utilisateur exédé.

Anonyme a dit…

17 juillet, 2007 18:29

Parceque tu crois que c'est comment chez nos clients et chez nos concurrents ?

HP fait partis du monde, et HP n'evolue pas en dehors du monde.

HP est a l'image du monde, en complete transformation, comme nos clients et comme nos concurents.

Anonyme a dit…

J'aime ces tartuffes exédés, on devrai se laisser tondre en silence car probablement mossieur ne saurai souffrir la mauvaise image de marque que certain gueux laisseraient courrir sur le compte d'HP. Autre probabilité certaine c'est qu'il n'est concerné par rien sauf a faire son business tranquille pour sa pomme, et qu'il y ai des remous troubles ses desseins. la lutte des classes, elle n'a jamais cessé et ne cessera pas, elle prend des formes et des rythmes différends dans l'histoire et pour nos enfants, ça sera notre cadeau! c'est juste sur le calendrier que je n'arrive pas bien à situer, 5 ans, 10 ans, allez 20 ans maximum! quinqua, on pourra le voir. la paix en Europe depuis 60 ans ( et encore pas partout) mouis!! Un beau choc pétroliers ( tous les pays producteurs n'ont pas intéret a brader leurs pétrole vite, il vont apprendre a faire temporiser nos belle economies modernes, sensible au quart de point de croissance prés. Bon je m'éloigne... que des humeurs s'expriment ici, mais c'est super a quand une limitation du droit de raler, c'est pour préserver un service minimum chez HP? allons !!

Anonyme a dit…

Le systeme ne marchera pas eternellement - on voit tres bien qu'il y a encore des gens qui se battent pour "faire tourner la maison" mais ils sont de moins en moins nombreux. Le systeme tient parce que le marche est bon en ce moment, a la premiere decroissance va falloir s'arrimer !

Anonyme a dit…

Je pense effectivement que ca peut tenir un moment. On n'est quand meme loin de Zola.
notre management touche un PFR qui "achete" les derniers scrupules qui pourraient rester. Un peu comme un systeme global mafieux qui corrompt juste les couches necessaires pour tenir la masse.
Mais on voit que la masse se lasse, qu'elle debraye et s'investit moins. Premiers coincements, blocages. Je trouve de plus en plus de monde qui se plaint d'etre "seul" de ne pas trouver "d'aide".
Notre Titanic est blessé à mort, mais la fanfarre joue toujours sur le point. Les actionnaires pensent deja que les economies sur l'IT portent leur fruit.
C'est le contraire: grace a ce merveilleux court terme, on mange notre pain blanc, et quand on pourra plus cacher le mal, ce sera le naufrage.
Vous inquietez pas pour tout le monde, certains ont deja leur canot de sauvetage...

Anonyme a dit…

j entends des managers dire que cela va encore nus causer du tort a la France , bien tant mieux si nos syndicats ne se laissent pas faire , le prochain episode a suivre c est comment la direction va d un point de vue legal avec le nouveau CPB va faire pour eviter de se retrouver poursuivi devant les tribunaux .

messageretoqué a dit…

CFTC veut négocier à 5...mais négocier quoi ? il faut savoir que les dossiers en cours ne peuvent être "arrêtés" que dans le cadre d'une conciliation, comme le droit le dit, et avec les 3 syndicats qui ont entamés l'action, de plus si la CFTC et FO veulent négocier qu'ils entament la même procédure que les 3 autres syndicats devant les prud'hommes déposent des dossiers et là ils pourront concilier à 5. De plus pour le VPB il n'a pas besoin d'une quelconque négociation, car en 1999 lors de la mise en place du CPB en lieu et place du CPS il n'y a pas eu de négo. La mise ne place du VPB est du pouvoir discrésionnaire de la Direction aprés avoir dénoncé l'usage. Le droit est le droit, et tout le reste n'est que balabla.

CFTC HP a dit…

En fait le passif ne peut pas se régler uniquement avec 3 syndicats car pour la Direction ce serait courir le risque que les 2 autres crèent à leur tour un nouveau passif (puisque les années 2003 et 2004 de très faible CPB ne seront prescrites qu'en 2008 et 2009).

C'est ce que j'ai indiqué après le Comité de Groupe en juillet aux 2 syndicats qui ont demandé à négocier sans la CFTC et FO. Il est vain de vouloir négocier sans tenir compte de ce paramètre.

D'autre part, pour un syndicat de la taille de la CFTC chez HP, menacer de rentrer à tout moment dans le conflit d'ici 1 an et demi est un élément de stratégie de négociation qui sera utile pour la suite.

Il y a plusieurs manières de défendre les intérêts des salariés et personne ne peut prétendre avoir ce monopole.

Tout le reste n'est aussi que blabla...

CFTC HP a dit…

En ce qui concerne le VPB, contrairement à ce que tu crois il y a besoin d'une négociation coté Direction car son aménagement en France est pratiquement la seule arme d'échange dont elle dispose pour régler le passif CPS/CPB avec les syndicats.

Coté Syndicats, le dilemne sera de choisir unanimement entre les primes du passé et celles du futur, sachant que de toutes façons le CPS/CPB en 2008 c'est fini.

Anonyme a dit…

to cftc : je ne comprends pas grand chose je n ai pas monte de dossier pour obtenir le paiement retro du CPB ,alors que au vu de mon contrat de travail c est possible
nous sommes surement pas mal de people dans ce cas .
que fait on dans ce cas? peux t on prendre le train en marche ?ou c est trop tard .
ou cela rentrera t il dans le cadre de la nego avec la direction? c est tres opaque tout ceci a comprendre . merci de votre aide

CFTC HP a dit…

Pour l'instant il n'y a rien à faire, il n'y a aucune date de prescription qui tombe cette année.

L'avenir proche dira si, sans qu'il y ait besoin de mettre la menace à exécution de dépot de nouveaux dossiers, les CPB incomplets seront versés et ce qu'il adviendra de la réintégration dans les salaires. En fonction de cela, vous serez à même de prendre une décision, ce ne sont les conseils des syndicats qui manqueront.

Enregistrer un commentaire