ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPE/DXC/SW (500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

Actualité DXC-ESF Nouvelles annonces liées au projet de PSE GPEC Out

HPE PSE GPEC Out PSE validé. Simulateur 6.22 + ultimes conseils et réponses

HPE Politique voiture Vos questions, nos réponses

HPE et SW Egalité Professionnelle Le rattrapage de juillet 2017

Scission Software Newco Epargne Salariale : rattrapage ! Elections 26-27/9

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE Impact fiscal du split Micro Focus le 21/8 !

Prévoyance-santé HPE et SW Votre régime 2018. La nouvelle surcomplémentaire

Lisez les témoignages adhérents : rejoignez-nous !!!

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

samedi 16 mai 2009

Baisses de salaire : Hertz, HP... Emballement médiatique

Dans les médias, le sujet fait rage autour de Hertz et des baisses définitives et sans contrepartie pratiquées par HP, avec notamment le sondage du blog repris par RMC, l'AFP, Les Echos, l'intervention de la CFTC HP sur France Info ("c'est immoral !") et dans un large sujet page 3 du journal du dimanche : "Les Hewlett-Packard font bloc face à la direction". Et aussi Europe 1, le Dauphiné Libéré, Le Progrès etc... Sur Facebook : CFTC HP-EDS contre les baisses de salaire

La consultation des CE HP commence à partir de mercredi pour la partie baisse de salaire des contributeurs individuels et managers 1. Selon notre sondage en cours qui compte plus de 1700 votants et fait référence, il n'y aurait que 3% d'acceptation et 93% de refus si cette proposition est faite comme prévu fin juin pour application en septembre.

Comme nous redoutons les pressions d'une partie du management, la CFTC n'hésitera pas à faire constater les cas de harcèlement moral. Contactez-nous en cas de pression et témoignez sur le blog !

Rappelons qu'en France, la CFTC HP dénonce déjà depuis 7 mois le gel des salaires et la mort programmée de l'Epargne Salariale (2500 Euros d'abondement annuel passant à 800 Euros le 1/11/2009 puis définitivement supprimés le 1/11/2010).

Le travail de la CFTC a largement contribué à ce que cette demande de baisse de salaire soit multi-forme = pas seulement un recommandé mais aussi une lettre simple, un mail... Et surtout que le retour des employés sur la proposition soit aussi multiple : courrier, mail, remise en mains propres.... Et que s'il y a un litige (baisse de salaire subie sans volonté express du salarié), la situation soit régularisée sans problème. Pour mémoire, le refus ne peut pas entrainer de licenciement. Aucun risque à ce sujet !

La CFTC HP-EDS rejette le projet de baisse de salaire présenté dans les CE et détaillé dans la partie commentaires, et est totalement solidaire des salariés qui exprimeront leur refus.

Ces mesures sont basées sur le volontariat et un refus ne peut pas être sanctionné par un licenciement, mais le côté définitif et disproportionné de ces propositions par rapport aux rémunérations des dirigeants est inacceptable et nous soulevons leur immoralité. Alors qu’on va demander aux non cadres 2,5% et aux cadres 5% de réduction de salaire, les 20% de réduction « apparente » du salaire de Mark Hurd ne représentent en fait que 0,7% de réduction de ses revenus 2008. De plus notre CEO Mark Hurd, avec ses 42.5 millions de dollars a touché quand même 1.5 fois la compensation 2008 de son homologue d'IBM, Mr Palmisano. Les autres top executives d'IBM reçoivent en moyenne chacun 7 millions de dollars sur 2008 alors que les nôtres en touchent 20 sur la même période.

Même en France, dans le bilan social 2008 d'HP France, nous constatons que si les dix salaires les plus bas ont augmenté de 2,6%, ceux des dix managers les plus hauts ont augmenté de 27% soit dix fois plus relativement ! Ceci pose un problème qui a trait à l'exemplarité du comportement de la haute direction d'HP "Faites ce que je demande, nullement ce que je m'applique" semble être la nouvelle règle. Cela discrédite de manière grave ce management et a pour conséquence un impact fortement négatif sur la motivation de salariés déjà lourdement affectés par la crise dans leur activité quotidienne.

Par ailleurs les mesures de restriction salariales seront permanentes et toucheront plus durement les bas salaires (car déjà mis à l'écart du système de bonus et de stock options). Et bien sûr toutes celles et ceux qui ont eu ou pas une augmentation de salaire très en deçà de l’augmentation du coût de la vie depuis plusieurs années. Comment Mark Hurd peut-il oser demander une solidarité générale des employés à la baisse des salaires juste pour maintenir des profits de 8 milliards de $ par an pour les actionnaires et des bonus records pour les dirigeants alors que les salariés ont déjà été largement mis à contribution depuis son arrivée et qu'il a construit un système salarial individualisé et inéquitable où il n'y a aucune augmentation et bonus collectifs quand cela va bien ?

Comme nous redoutons les pressions d'une partie du management, la CFTC n'hésitera pas à faire constater les cas de harcèlement moral.

Rappelons qu'en France, la CFTC HP dénonce déjà depuis 7 mois la mort programmée de l'Epargne Salariale (2500 Euros d'abondement annuel passant à 800 Euros le 1/11/2009 puis définitivement supprimés le 1/11/2010).

Dans les médias :
http://www.theinquirer.fr/2009/03/18/baisse-volontaire-des-salaires-chez-hp-ca-coince.html http://www.itrnews.com/articles/88900/cftc-hp-appelle-manifester.html
http://www.lemagit.fr/article/salaires-hp-eds-licenciements/2788/1/hp-france-propose-une-baisse-illimitee-des-salaires-sans-garantie-sur-emploi/
HP-EDS : pas de garanties sur l'emploi malgré les baisses de salaire
Le CE d'HP France consulté sur la baisse des salaires

Les salariés français à leur tour invités à réduire leurs salaires

HP: 92 % des votants refusent la baisse des salaires

EMC impose une réduction de salaire généralisée de 5%

Hertz demande à ses cadres de baisser leurs salaires

Déclaration du CE Européen : voir commentaires du 30 mars

Avis des CE sur la baisse de salaire des managers : voir commentaires des 7 et 8 avril
Propositions de formulations de refus (voir commentaire du 20 avril)

191 commentaires à lire:

CFTC HP a dit…

HP imposes more salary cuts for EDS employees

http://blogs.zdnet.com/BTL/?p=14571

Anonyme a dit…

La baisse de salaire ne garantira en aucune manière l'absence de licenciements. De plus une personne qui aura accepté ne verra jamais son salaire reprendre son niveau actuel au vu de la situation économique. Aucun manager ne peut s'engager à re-augmenter d'autant quelqu'un qui aura accepté la baisse initiale. Le pire à craindre comme dans le cas de Continental, est que les salariés acceptent la baisse et se retrouvent licenciés quelques mois après.... Apparemment de grosses vagues de licenciements sont en discussion aux US (et ailleurs certainement) pour HP comme quoi malgré cette illusoire baisse de salaire imposée et sensée permettre d’éviter le pire…., la suite du programme est déjà prévue!

CFTC HP a dit…

Voici plus d'informations :

Selon la Direction : "en raison de la crise économique mondiale actuelle, le groupe HP est amené à envisager de prendre des mesures visant à sauvegarder sa compétitivité.

Dans ce contexte, la société envisage de proposer une baisse de la rémunération de base (de 5 à 10%), à compter du 1er mai, aux principaux managers. A compter du 1er octobre 2009, la société proposerait dans une deuxième étape à tous les autres salariés une baisse de 2,5% pour les non cadres et 5% pour les cadres. Les comités d’entreprise sont consultés pour chaque étape. Ce projet est indépendant de toutes autres mesures ou projets qui pourraient être pris, à l’avenir, afin de faire face à la crise économique mondiale. "



Toujours selon ses propres termes : " Même si la société espère convaincre l’ensemble de ses salariés de la pertinence du projet en question et de la nécessité pour chacun d’y adhérer, chaque salarié resterait libre d’accepter ou non la proposition de modification de son contrat de travail. Aucun licenciement pour motif économique consécutif à ce refus n’est donc envisagé. Ce projet est indépendant de toutes autres mesures ou projets qui pourraient être pris, à l’avenir, afin de faire face à la crise économique mondiale. En conséquence, même si tous les salariés de la société acceptaient la proposition de modification du contrat de travail proposée, la société n’est actuellement pas en mesure de garantir que ce projet soit à court, moyen ou long terme suffisant pour sauvegarder la compétitivité du groupe. "



Chaque salarié se verrait proposer individuellement la modification de son contrat de travail pour motif économique selon les modalités prévues à l’article L. 1222-6 du code du travail. A compter de la réception de cette proposition de baisse salaire , qui serait adressée par lettre recommandée avec accusé de réception, chaque salarié disposerait d’un délai de réflexion d’un mois pour faire connaitre sa réponse à cette proposition. L’absence de réponse dans ce délai d’un mois vaudrait acceptation de la modification proposée. Le refus n'entrainera pas de licenciement économique contrairement à ce qu'on pu commencer à lire parfois dans la presse avant le début des consultations CE.

Anonyme a dit…

C'est quoi ce bordel ?

En absence de reponse au courrier recommande, la direction considerera que la baisse est acceptee ???????

Ce serait donc une approbation passive ?

C'est de l'arnaque. Si HP (et on connait le niveau de performance des services administratifs qui sont devenus quasis inexistants), perd un courrier ou fait une erreur, on aura aucun moyen de rouspeter.

Alors qu'avec une approbation active, si HP fait une erreur, on poourra toujour exiger qu'HP fournisse la copie du courrier. Si HP n'est pas en mesure de la fournir, c'est que le salarie n'a pas choisis de baisser son salaire et nulle contestation sera possible.

.......

Anonyme a dit…

to CFTC
Merci de nous aider

1) dois ton renvoyer en AR la notification ?

Hp peut dire qu il a recu un pli vide juste l enveloppe ?

2) Pourquoi ne pas demander au Rh d ouvrir un guichet ou les gens viendraient signer un registre

3) a mes collegues des finances
notre bonne Cathy a annoncee qu il fallait augmenter le transfert des jobs finances a Wroclaw aux alentours de 25%

4)On entends dire que certains managers appliqueront des mesures de retorsions sur le bonus de 2009 en donnant plus a ce qui ont fait un effort
don t worry a priori c est assez mal barre pour qu il y ait uen distribution

5) hP n a pas besoin des cost savings sur les salaires pour atteindres les resulats mais Mrk veut variabiliser de plus en plus les charges de l entreprise .

6) On entend aussi oui mais vis a vis des autres pays c est assez dur c est meme culpabilisant que la france ne fasse pas d effort
pas de soucis nous francais quand nous travaillons les jours feries nous sommes payes
les Indiens et les Plonais ne recoivent rien
et nos managers ne cu;pabilisent jama

CFTC HP a dit…

réponse à 8 :

Les CE n'ont pas remis d'avis, les prochaines discussions vont porter sur le mode opératoire car leur process ne nous plait pas !

A ce stade :

1) dois ton renvoyer en AR la notification ?
-> il faudra le faire mais on proposera d'autres méthodes de retour

Hp peut dire qu il a recu un pli vide juste l enveloppe ?
-> on pourra appuyer par mail avec ar le courrier au cas où...

2) Pourquoi ne pas demander au Rh d ouvrir un guichet ou les gens viendraient signer un registre
-> oui, bonne idée

6) On entend aussi oui mais vis a vis des autres pays c est assez dur c est meme culpabilisant que la france ne fasse pas d effort
-> ce sont TOUS les pays européens qui sont concernés par le volontariat et dans aucun de ces pays un refus entrainera un licenciement. Nous ne sommes plus l'exception française...

Anonyme a dit…

Moi ça sera NON ,comme la plupart de mes collègues chez EDS.

Chez EDS on a ... pas de BONUS... pas d'épargne salariale... pas de participation ... pas de véhicules de société ... , au bout de 20 ans d'ancienneté chef de projet environ 2500 euros net, dernière augmentation de 2% mais il y a 3 ans, la fois d'avant il avait fallu attendre aussi 3 ans pour avoir 2%, donc avec 5% de baisse on va se retrouver avec notre salaire de il y a 10 ans, car il faut compter aussi que les 10 dernières années on a aussi perdu sur le net avec les augmentations des charges salariales et de retraite. Et ce nouveau salaire rogné de 5 % il va falloir qu'on le garde jusqu'à la retraite car on aura surement plus jamais d'augmentation.
Alors NON et NON !!!
Je dirai à mon manager que j'ai déjà fait un effort en ne recevant pas les 5% d'augmentations qu'il ne m'a pas donné cette année et qu'il ne me donnera pas non plus l'année prochaine.

Merci d'avance à tous les syndicats qui iront défiler demain pour montrer notre désaccord avec cette politique.

Anonyme a dit…

Bon, il est 16h00.

je vous paie le café.

RDV à la machine, Mark peut bien attendre quelques minutes.

Anonyme a dit…

le fameux proverbe à l'envers :
"les chiens aboient" (MH) et la caravane passe "le personnel HP"

à mediter

CFTC HP a dit…

http://www.theinquirer.fr/2009/03/18/baisse-volontaire-des-salaires-chez-hp-ca-coince.html

CFTC HP a dit…

Plus spécifiquement concernant la rémunération variable, la mesure impacterait après acceptation du salarié concerné, son salaire de base (fixe) uniquement.
Par conséquent :
- l’OTE serait ajusté à la baisse à due concurrence
- le montant de la partie variable resterait inchangé
- et le pourcentage du mix augmenterait proportionnellement

Anonyme a dit…

Message pour 11 : Iras tu manifester demain ?

Un collègue d'EDS !

CFTC HP a dit…

A Paris, on a besoin de salariés le matin à partir de 10h pour occuper les marches de l'Opéra Bastille, un espace très convoité, avec la banderolle de 7 mètres spécialement préparée pour cet évenement :

HP-EDS-IBM-Bull-Ilog
A nous la crise, à eux les profits,
CA SUFFIT !

Il y aura pas mal de monde d'HP, Bull et Ilog : plusieurs centaines d'employés attendus à 14h

Anonyme a dit…

I made a dream
c est comme un referendum
Imaginons que le taux de refus en Europe depassent les 50%
c est un vrai desavoeu pour le management
et une vraie gifle pour Mark Hurd
et la on va en parler dans toute l europe

Anonyme a dit…

Merci en tout cas pour votre prise de position officielle, qui je pense apporte un réel soutien et une réelle justification aux personnes qui prendront la décision de décliner.
De même, le fait de se ranger à une communication officielle permettra aux indécis ou hésitants (ou victimes de harcèlement) de prendre la bonne décision.

Anonyme a dit…

19

La bonne decision, c'est celle que l'on prend en son ame et conscience, quel que soit la position d'untel ou untel, meme si ces positions sont clairement argumentees.

Il n'y a pas de verite, chaque cas est different, mais il est bon que chaque syndicat et chacun expose sa vision et ses positions afin de permettre a chacun de reflechir a toutes les solutions.

Anonyme a dit…

Moi, j'ai fais mes calculs et j'ai déjà souscrit contraint et forcer et c'est comme cela que je communiquerais à mon manager non-français:
1. Passage de 2500 à 1800 euros d'abondement du PEE avec les charges (moins CSG-RDS et ma tranche d'imposition. Je perd 4,18% de salaire brut
2. Ajouter les 700 € de réduction de l'année suivante et je perd encore 1,63%
Total: 5,81 %

Je peux peut-être demander 0,81 % d'augmentation :) pour faire 5% comme partout ailleurs

Et j'imagine que pour les plus petits salaires les % sont encore plus significatifs....

CFTC HP a dit…

Les Echos.fr ce soir :

"Le FMI s'attend à une "modeste" contraction de la croissance mondiale en 2009
L'institution tablait encore en janvier sur une hausse de 0,5%. L'économie mondiale devrait revenir à "une croissance positive courant 2010", selon le numéro deux du Fonds monétaire international."

CFTC HP a dit…

Message reposté sans une information concurrence

Chers collegues
J'ai le privilege d'avoir un manager aux USA. Lors de notre dernier staff meeting virtuel, nous avons consacre un moment a parler de l'annonce de la reduction de salaire qui touche des maintenant les pays pour lesquels droits du travail et papier toilette sont synonymes, et dont les USA font partis. Il a ete clairement dit que :

- RIEN NE LAISSAIT A PREVOIR QUE LES SALAIRES SERAIENT A NOUVEAU AUGMENTER "QUAND CA IRAIT MIEUX" = les salaire ne SERONT PAS augmentes dans le futur meme en cas de redemarrage de l'economie (independemment de la performance)

- Un nouveau "Workforce Reduction" plan n'est pas exclu, loin s'en faut, et dans un proche avenir

- le revenu HP des employes sera encore plus indexe sur les performances : il faudra ENCORE PLUS TRAVAILLER pour ratraper les pertes de pouvoir d'achat, voir les depasser (on peut rever!)

Je ne suis pas aveugle et cette crise est bien reelle; ...

Cependant, nous savons aussi tous que cette crise est due a un systeme financier globalise inhumain qui enrichie de plus en plus de moins en moins de personnes : ce qui se passe dans les grandes entreprises se passe dans les pays, les region et le monde avec des travailleurs low cost reduits a l'etat d'esclaves.
Des mesures d'urgence on ete certe prises pour sauver une partie d'une systeme banquaire et eviter la banqueroute.
Est-ce que les VRAIS problemes sont resolus ? Est-ce que la volonte de PARTAGER mieux le profit transparait dans les plans de sauvegarde de l'economie (au delat de nos frontieres) : NON. Et je n'ai pas peur d'ecrire que la crise est maintenant utilisee pour AUGMENTER encore plus l'exploitation de l'employer et le faire travailler encore plus pour encore moins : c'est propement repugnant.
Dans ce context, il serait CATASTROPHIQUE d'accepter, non pas seulement une "reduction de salaire" mais bel et bien une revision IRREVOCABLE de notre contrat de travail et ceci sous l'effet de la panique.
C'est pour ca qu'il faut "leur" donner un signal FORT et leur dire que nous ne sommes pas manipulable a merci, que nous de signerons pas ce contrat et que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour nous faire respecter.

"ILs" doivent comprendre CLAIREMENT que le temps des galanteries est fini : ils nous meprisent et nous manipulent, nous allons nous battre comme des Lions : nos enfants seront fieres de nous !

Bon courage a tous, on est dans le meme bateau

Tres Amicalement

Anonyme a dit…

Ils veulent baisser nos salaires, OK j'ai compris.
Par contre, les textes du code de travail invoqués pour ce faire, je comprends pas.

L'article L1222-6 (cité dans le message 3 comme le fondement pour proposer la modification du contrat de travail) dit :

"Section 2 : Modification du contrat de travail pour motif économique.

Article L1222-6 En savoir plus sur cet article...

Lorsque l'employeur envisage la modification d'un élément essentiel du contrat de travail pour l'un des motifs économiques énoncés à l'article L. 1233-3, il en fait la proposition au salarié par lettre recommandée avec avis de réception.

La lettre de notification informe le salarié qu'il dispose d'un mois à compter de sa réception pour faire connaître son refus.

A défaut de réponse dans le délai d'un mois, le salarié est réputé avoir accepté la modification proposée."

Après lecture de cet article L1222-6, je m'interroge sur ce qu'on entend par "l'un des motifs économiques énoncés à l'article L. 1233-3". Je consulte donc le L1233-3 où on peut lire :

"Sous-section 2 : Définition du motif économique.

Article L1233-3 En savoir plus sur cet article...
Modifié par LOI n°2008-596 du 25 juin 2008 - art. 5

Constitue un licenciement pour motif économique le licenciement effectué par un employeur pour un ou plusieurs motifs non inhérents à la personne du salarié résultant d'une suppression ou transformation d'emploi ou d'une modification, refusée par le salarié, d'un élément essentiel du contrat de travail, consécutives notamment à des difficultés économiques ou à des mutations technologiques.

Les dispositions du présent chapitre sont applicables à toute rupture du contrat de travail à l'exclusion de la rupture conventionnelle visée aux articles L. 1237-11 et suivants, résultant de l'une des causes énoncées au premier alinéa."


En gros, j'en déduis que si je refuse la proposition de la direction basée sur le L1222-6 (Modification du contrat de travail pour motif économique), je peux être licencié pour motif économique pour avoir refusé cette modification (L1233-3 "Constitue un licenciement pour motif économique [...] une modification, refusée par le salarié, d'un élément essentiel du contrat de travail, consécutives notamment à des difficultés économiques").

Or, est-on certain d'avoir compris quel est le motif économique invoqué pour procéder à la modification des contrats de travail de l'ensemble des salariés du groupe ? La crise économique mondiale c'est facile comme fourre-tout (enfin même si, la crise économique inter-galactique serait plus parlant). Plus sérieusement, le projet de modification et sa justification tels qu'ils sont décrits sur ce blog et via radio-moquette ne sont pas assez précis et ne nous permettent pas actuellement de prendre une décision en toute connaissance de cause. Toutes les entités et services du groupe sont-elles déficitaires (Lesquels ? Où peut-on consulter leurs chiffres ?) ? Si tel n'est pas le cas, pour justifier d'une modification pour motif économique, l'employeur est tenu de limiter ses modifications pour motifs économiques aux entités et services du groupe qui subissent des difficultés économiques. Aussi, l'employeur a-t-il tout mis en oeuvre pour éviter les licenciements pour motif économique (L1233-4 "Le licenciement pour motif économique d'un salarié ne peut intervenir que lorsque tous les efforts de formation et d'adaptation ont été réalisés et que le reclassement de l'intéressé ne peut être opéré dans l'entreprise ou dans les entreprises du groupe auquel l'entreprise appartient.") ? Car aujourd'hui l'employeur va nous dire "baissez d'abord votre salaire, sinon c'est un licenciement pour motif économique", alors qu'il ne nous a rien proposé d'autre pour parer à ces (ses) problèmes.


En gros 2, et par rapport au message CFTC en tête de page et aux propos de la direction cités en 3 :

"Ces mesures sont basées sur le volontariat et un refus ne peut pas être sanctionné par un licenciement"
-Oui, pas de sanction car une sanction serait par rapport à une mesure disciplinaire. Par contre, un refus peut être suivi d'un licenciement pour motif économique en application de l'article L1233-3 du code du travail.

"Aucun licenciement pour motif économique consécutif à ce refus n’est donc envisagé."
-Oui mais une procédure de licenciement pour motif économique peut être mise en oeuvre suite à ce refus, et ce, en application de l'article L1233-3 du code du travail.

"Ce projet est indépendant de toutes autres mesures ou projets qui pourraient être pris, à l’avenir, afin de faire face à la crise économique mondiale."
-Si on accepte de baisser son salaire, HP peut néanmoins ensuite mettre en oeuvre une procédure de licenciement pour motif économique. Les salariés ainsi licenciés pour motif économique partiront avec des indemnités de départ calculées par rapport à ce nouveau salaire réduit.

Donc, que l'on accepte ou que l'on refuse cette modification du contrat de travail, on peut être licencié pour motif économique très rapidement après.

Est-ce que la direction va envoyer un motif économique fourre-tout à tout le monde ?

Anonyme a dit…

Qu'en est-il si l'acceptation de la baisse place le salarié en dessous du salaire minimum garanti par sa classification de la convention collective ? Par rapport à son grade HP ?

Anonyme a dit…

21

Ca tres bonne question ca.

Anonyme a dit…

l'acceptation de la baisse NON

Dans ce cas moi je bosse 4 jours et et 1 jour ailleurs qu'il n'en déplaise à mes managers ou à MH idem

Anonyme a dit…

je pense que dans un premier temps, il faut renegocier une baisse de salaire non pas definitive, mais temporaire .. (hp n aime pas s engager non plus sur le long terme, c ets pour cela qu ils préferent les primes aux augment. de salaires ) .
et ensuite de toutes façons, il faut la refuser, les temps sont durs pour tout le monde .
Moi, je vais dire que je vais essayer de renegocier mon loyer, mes credits, les frais de nourices, et des réductions supplementaires chez leader price, et si je reussià baisser mes charges, pourquoi pas baisser mon salaire pendant quelques semaines .

Anonyme a dit…

24 : C'est du bon sens, se sera selon les négos :)

Anonyme a dit…

5% sur la masse salariale HPF ca represente 6,5M€. Combien pésent les PFR touchés par les managers 2 et supérieurs ? Qu'ils rendent leurs PFR et leurs primes indécentes.

Anonyme a dit…

26 : Bonne question, cette infos peut elle etre obtenue? CFTC ?

CFTC HP a dit…

26-27 : cette info sera connue avec précision avec les chiffres donnés pour les NA0 2010, vers le mois de septembre

Anonyme a dit…

Faible mobilisation :o(
NOUS ETIONS BIEN PEU SUR LES MARCHES DE L'OPERA BASTILLE HIER surtout que les deux plus grands groupes étaient représentés ! Que faisaient nos collègues ? La sieste ? L'autruche ? la grève à la maison ???
Je suis franchement effarée par ce manque de mobilisation, du moins sur PARIS. Concernant EDS nous n'étions qu'une poignée hors élus, c'est LAMENTABLE §
BRAVO à tous nos représentants, toutes étiquettes condondues, et toutes sociétés confondues.
Est-il prévu quelque chose en commun pour le 1er mai ?

CFTC HP a dit…

Oui, c'est probable qu'il se passe quelque chose le 1er mai !

CFTC HP a dit…

A NOTER :

Il y avait le 18 mars à l'odj du CE HPCCF (et bientôt au CE HPF) ceci :

"Information en vue d’une consultation sur le projet de règles de fixation de congés jusqu’à Q1 FY10"

La Direction demande que les salariés prennent régulièrement des congés tout au long de l’année. En particulier 5 jours de congés entre février et avril 2009, plus 2 jours d’ancienneté dont un pour le pont de l’ascension et l’autre pour le pont du 14 juillet. Et la 5ème semaine de congés pour les fêtes de fin d’année. Les 3 jours de RTT pourraient encore être positionnés par la Direction.

Notre analyse c’est que la Direction souhaite que les employés prennent leurs 2 jours d’ancienneté et la 5ème semaine de congés payés et ne les épargnent plus.

De plus cette proposition est en contradiction avec l’accord RTT.

Motion votée à l’unanimité :
« Les élus contestent l'approche prise par la Direction sur les mesures envisagées et présentées aujourd'hui au CE sur la prise forcée de congés.

La Direction semble notamment ne pas respecter les accords d'entreprise (par exemple l'accord ARTT et son avenant). »

Anonyme a dit…

"NOUS ETIONS BIEN PEU SUR LES MARCHES DE L'OPERA BASTILLE HIER surtout que les deux plus grands groupes étaient représentés ! Que faisaient nos collègues ? La sieste ? L'autruche ? la grève à la maison ???
Je suis franchement effarée par ce manque de mobilisation, "
Cela date depuis des années !! tu comprend que maintenant!!
C'est du chacun pour soit et la trouille au ventre pour un bon nombre. Ca durera comme ça encore longtemps. Tout le monde dit non mais voila je jour ou il faut sortir ou se mettre en grève il y à toujours autre chose à faire !! On est loin de Goodyear c’est pas demain la veille !!

Anonyme a dit…

D'accord avec 26.
CFTC, pas de langue de bois SVP.
Si vous n'avez pas le montant des PFR 2008, donnez ceux de 2007 plutot que de botter en touche jusqu'en Septembre.

Anonyme a dit…

Si je ne m'abuse, l'info sur le PFR moyen a déjà été posté sur ce blog... 54000 euros (contre ~5400 euros de VPB)... rien que cette info est révoltante... J'en profite pour dire un grand bravo à ce blog puisqu'il s'agit d'un forum à disposition de tous dans hp et largement utilisé.

CFTC HP a dit…

Merci à 34 car l'agressivité de 33 est gratuite et injuste.

Voici les PFR détaillés versés en janvier 2008 (ceux de décembre 2008 seront connus en septembre).

120 PIIIC bénéficiaires sur 150 possibles : 84 933 Euros pour 95 et 34281 Euros pour les
HPS

137 PIIIB à 26544 Euros et 94 HPS à 11 397 Euros soit 233 PIIIB sur un total de 988.

A noter : les primes HPCCF sont sensiblement supérieures à celles de HPF.

Anonyme a dit…

CFTC

Tiens, ce message m'amene a poser la question suivante :

Quelle est la repartition chez HP (HPF et HPCCF) entre les NC, PII, PIIIA, PIIIB, PIIIC ... ?

Merci

CFTC HP a dit…

Il y avait en moyenne début 2008 :

PIIIC : 39 HPF, 111 HPCCF
PIIIB : 341 HPF, 647 HPCCF

CFTC HP a dit…

Suite :
PIIIA : 825 et 1201
PII : 280 et 178
PI : 9 et 5
NC : 149 et 151

Anonyme a dit…

Tres interessant, merci.

Anonyme a dit…

Pour reprendre le raisonnement de 26 :

5% sur la masse salariale HPF represente 6.5M€ alors qu'en Janvier il y a eu 13M€ de PFR versés à 350 managers 2 et +.

C'est plus qu'indécent !

Les patrons de la SG ont du renoncer à leurs stocks options. Faisons pareil chez HP : récupérons les PFR.

Anonyme a dit…

Ma rémunération va de toutes façons baisser puisque le PEG/PERCO est amené à disparaitre (2500€ en moins) !!!!
Et je ne parle mais pas de ce qui nous attend chez EDS.

HP, an EDS Company.......

Anonyme a dit…

question: PIII B = "Master", PIII C = "Manager II et au dessous", correct?

Anonyme a dit…

Tous ces bonus, raison de plus pour de ne pas accepter cette baisse de salaire débile, ou alors, que les bonus soient aussi baissés. Qui a dit qu'HP etait en difficulté :-) ?

CFTC HP a dit…

pour 42, c'est plus compliqué que cela. Il n'y a pas de signe égal entre un niveau d'expertise et un coefficient de convention collective métallurgie. Il y a juste un niveau minimum de coefficient. Comme ceci :

Base = au moins le coef 170
Primary : 215
Core : 255
Senior : 305
Advanced : 365
Entry : P1
Intermediate : PII
Specialist ou Expert : PIIIA
Master, Mger 1, Mger 2 : PIIIB
Mger 3 : PIIIC

Ca se lit donc de gauche à droite minimum, et non de droite à gauche.

En espérant avoir été clair !

CFTC HP a dit…

http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/02/23/le-cout-du-mepris_1158998_3234.html

CFTC HP a dit…

http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/03/17/salaire-maximum-par-philippe-askenazy_1168310_3232.html

Anonyme a dit…

Merci pour 44. Petite question:
etes vous surs de ça? Ca me parait elevé, par exemple sur HP CCF... 111 PIIIC ?

Anonyme a dit…

http://www.lexpansion.com/economie/actualite-entreprise/ing-invite-ses-salaries-a-renoncer-a-leurs-primes-pour-2008_177558.html?XTOR=EPR-175

Anonyme a dit…

On nous avait caché que Yves passait au grand jounal de Canal ce soir....
Bon en résumé :

1- Personnellement je n'ai pas de parachute doré.
2- Je suis très attaché à la valeur d'exemplarité
3- Hp fait face à une baisse de ses ventes de 20% : les ordinateurs se vendent moins bien en ces temps de crise.
3- La crise va avoir une fin, il s'agit aujourd'hui de préserver le muscle. Nous proposons une baisse salariale de 2.5% pour les NC et de 5% pour les cadres. Il faut savoir que le salaire moyen chez Hp est de 5000 euros on parle donc d'une baisse de 250 euros, c'est raisonnable. Moi-même, je vais avoir une baisse de 10%.
4- Tout le monde souffre, on doit se serrer les coudes. Il ne faut pas désigner des boucs émissaires.

il saute dans le tain pour venir nous voir demain matin sur IDA.....

Anonyme a dit…

Il dit qu'il a pas de stock option...

Anonyme a dit…

quand l'action est haute, certains preferent recevoir directement des stocks (actions) que des stock options qui peuvent ne rien valoir (ou dont la valorisation est faible). c'est peut etre ce qu'il a reussi a negocier?

Anonyme a dit…

2 choses sur le passage de Ydt à Canal +:
1/Faire croire aux téléspectateurs de Canal , en disant que la moyenne des salaires est à 5000 Euros, que les employés HP sont des nantis est scandaleux: OUI il y a des hauts salaires à HP dont le sien, mais ce n'est pas la majorité des employés HP, et aujourd'hui ces managers achetés sont les courroies de transmission de la direction, qui gratte tout, et mets la pression sans fin, pour faire "rentrer du chiffre", comme de dit Ydt.
2/ Faire croire aux aux téléspectateurs de Canal, qu'en demandant aux employés de baisser leur salaire, va aider HP à passer la crise, alors que la baisse demandée est permanente et vise à réduire les frais fixes de HP, pour mieux remonter des profits HP aux US est aussi scandaleux!
A quand des leaders syndicaux HP pour donner la vrai version aux grand public?

lambda a dit…

et pourquoi pas une lettre CFTC (ou mieux intersyndicale) a YdT pour demonter sa prestation TV, copie aux principaux medias, dont canal+? ce n'est pas seulement un souhait, c'est une demande!

Anonyme a dit…

...peut-etre user d'une sorte de Droit de Reponse, non?

Anonyme a dit…

Oui c'est bien un droit de réponse factuel intersyndical, qui reprenne les assertions de Ydt, qui est à communiquer dans les medias, suite à sa prestation people.
Au passage, c'est bizarre, en général, les communications internes HP sont volubiles pour annoncer les prestations publiques des leaders. Dans le cas du passage de Ydt à Canal +, on pourra noter que personne n'a été prévenu chez HP EDS..., dès fois peut être, que des employés HP EDS ne s'invitent sur le plateau télé, pour rectifier les propos idylliques sur HP de Ydt!

Anonyme a dit…

OUI UN DROIT DE REPONSE INTERSYNDICAL APRES LA PRESTATION PEOPLE DE YDT. QUI PREND PREND L'ACTION?

Anonyme a dit…

Intervention d'Yves de Talhouët sur Canal +, Le grand journal du 24 mars 2009, 2ème partie, minute 3:54
A propos des réductions de salaire:

Yves de Talhouët : "Voilà, exactement, 2 5 pour les non cadres, 5 pour les cadres. Sachant qu'il faut, pour mettre un peu en perspective, combien gagne, en moyenne, un salarié d'HP en France ? A votre avis ? ... 5 mille euros par mois. Donc ça donne un peu de perspective. Donc on parle d'une réduction de 250 euros par mois, en moyenne."


Plusieurs questions (questions DP peut-être ?) :

1) Les 5 mille euros par mois auxquels fait référence YDT, est-ce qu'il s'agit du net ou du brut ?
2) Est-ce que cela représente uniquement le salaire de base ou la rémunération globale mensuelle ?
3) La réduction de 250 euros par mois, est-ce qu'il s'agit d'une réduction de 250 euros de la rémunération globale mensuelle d'un salarié d'HP en France ?
4) Si la réduction ne concerne pas la rémunération globale mensuelle d'un salarié d'HP en France, et pour mettre en perspective, quel sera l'impact réel de la réduction demandée aux salariés ? Par exemple, pour un salarié qui n'a que le montant de son salaire de base dans le calcul de sa rémunération globale mensuelle, on a vu que l'impact sur sa rémunération globale sera de l'ordre de 5% pour un cadre et de 2,5% pour un non cadre. Quel sera l'impact réel de la réduction sur la rémunération globale mensuelle d'un salarié qui inclut d'autres formes de rémunération de source HP dans le calcul de sa rémunération globale mensuelle ?

5) Quel pourcentage de salariés d'HP en France gagne 5000 euros par mois ?

6) En 2008, le PDG d'HP a eu une rémunération globale annuelle de 42.5 millions de dollars dont 1.45 millions de salaire de base. Pour 2009, HP a annoncé une réduction du salaire de base du PDG de 20%. En tenant compte du montant de sa rémunération globale annuelle 2008, cette réduction de son salaire de base représenterait une baisse de 0,7% de sa rémunération globale annuelle. Pour être en harmonie avec la valeur d'exemplarité dont Yves de Talhouët a parlé lors de son intervention au Grand Journal de Canal + le 24 mars 2009 (1ère partie, minute 05:53), ne serait-il pas opportun de demander aux salariés d'HP en France de réduire leur rémunération globale annuelle uniquement du même pourcentage que celui que représente cette baisse pour le PDG d'HP par rapport a sa rémunération globale 2008 ?

Anonyme a dit…

Je suis aussi pour que l'intersyndicale se fende d'une missive un peu argumentée aux médias sur la réalité de la répartition du salaire moyen à HP, des non-stock options de Yves de T. (??? j'y crois pas, il a au moins des actions gratuites c'est sur), des répartitions des bonus distribués au top managements versus ceux distribués aux autres, de la réalité de l'effet des baisses de salaires sur les compensations des uns et pas des autres, etc ...
Un travail d'équipe ?? On croit rêver.

Anonyme a dit…

Oui, il faut réagir vite sur les 5000 euros moyens. Je ne sais pas si c'est vrai ou pas, ça semble élevé, mais les syndicats, collectez des données et demandez un droit de réponse à Canal Plus si ce qu'a dit YdT sur les 5000€ est faux.
Par ailleurs, je suis aussi très surprise qu'il n'y ait eu aucune communication à l'avance sur le passage de YdT à Canal, d'habitude HP informe les employés de ce genre d'évènement.

CFTC HP a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
CFTC HP a dit…

Pour donner des éléments de réponse les + factuels possibles à 11h24 :
(en ayant sous les yeux uniquement le bilan social HPF, mais ça donne déjà des éléments) :
le salaire annuel brut moyen des salariés HPF a été en 2008 de 78509€. Cela inclut le salaire de base + les bonus.
Mais face à ce chiffre qui peut sembler élevé, il ne faut pas oublier que certains salaires mirobolants tirent cette rémunération moyenne vers le haut ! En chiffres : chez HPF en 2008 les 10 rémunérations globales (salaires + bonus) ont représenté 3 236 997€. Quant aux 10 rémunérations globales les + basses, elles ont représenté 238 082€ : autrement dit, un facteur de 13,59 entre les 10 rémunérations les + hautes, et les 10 plus basses...
La réduction à laquelle fait référence YdT concernerait le salaire de base (donc comme ce sont les salariés les mieux payés qui ont les plus gros bonus, dans la réalité ils seraient beaucoup moins impactés en % de leur rémunération globale, que le salarié qui stagne à une rémunération très basse et a bénéficé, au mieux d'un VPB de 1.5%, quand ce n'est pas tout simplement zéro). Voilà une des raisons pour lesquelles nous rejetons totalement ce projet de baisse de salaire, qui n'est absolument pas équitable contrairement aux dires de la direction (sans parler du fait qu'il s'agit d'une mesure PERMANENTE pour adresser une situation TRANSITOIRE).

Anonyme a dit…

Petite question concernant la méthode de refus (bien évidemment) de cette proposition de baisse de salaire. J'ai lu que nous allions recevoir un courrier nous proposant cette baisse et que l'absence de réponse est considérée comme valant acceptation.
De mémoire, le salaire fait partie des éléments clés du contrat de travail. Aucune modification du contrat de travail ne peut se faire sans accord explicite des 2 parties. Je ne comprends donc pas cette procédure qui veut que sans réponse, on soit réputé accepter la baisse.
Je sais bien que faire un petit courrier à HP ne me coutera qu'un peu de temps et quelques euros pour le recommandé mais le principe me semble déloyal et illégal. Est-ce le cas ?

Enfin, on lit des infos contradictoires sur le moment où la baisse de salaire sera proposée : est-ce que l'on va recevoir le courrier prochainement ou en octobre comme j'ai pu le lire ici ou là.

Merci pour vos réponses et bravo pour l'animation de ce blog et sa pertinence.

CFTC HP a dit…

Note du modérateur :
merci de poursuivre cette discussion ydt sur Canal + exclusivement sur le nouveau sujet dédié, vos messages y ont été repris.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Si le salaire moyen de 5000 € est confirmé, pour quoi ne pas demander un effort uniquement aux hauts salaires (ceux qui gagnent plus de 5000 € par mois) ? et en même temps enlever certains privilèges comme toutes ces BMW et Espace de fonction garées quotidiennement sur les Parkings HP ?

CFTC HP a dit…

Réponse à 62. Leur procédure de recommandé est légale et pas de réponse = acceptation, d'ailleurs on se souvient que des syndicats l'avait utilisé pour l'action CPS/CPB

Effectivement un syndicat a été imprécis dans ses communications et ce sont les managers 2 et au dessus qui recevraient après la fin des consultations CE (dans un mois ?) la proposition de baisse de salaire. Pour le reste des employés, 90% environ donc, ça sera après la consultation spécifique des CE et donc vers aôt-septembre. Pas mai !

On a donc le temps d'organiser d'autres méthodes de réponse, collectives voire anticipatives.

Anonyme a dit…

Une idée pour faire des économies :
Il est clair qu'il n'y aura qu'une extremement faible adhesion à cette proposition de baisse de salaire.
En abandonnant ce projet et en n'envoyant pas les couriers recommandés, à 5€ le recommandé par 5000 employés = 25.000€ de gagnés.
A peine la moitié du PFR moyen, ça ne vaut pas le coût !

Anonyme a dit…

La direction ne va tout de meme pas nous envoyer les LR/AR pendant les conges de l'ete? ce serait un comble d'accepter a l'insu de son plein gre puisque qu'on ne peut repondre pendant les vacances
Est-ce que qu'on peut faire UNE REPONSE ANTICIPEE? Envoyer une LR/AR avant de partir en vacance precisant qu'on refuse la baisse de salaire?

CFTC HP a dit…

oui, tout à fait d'accord, on cherche (et on trouvera) une autre manière de répondre collectivement et de façon sécurisée sans attendre passivement les recommandés, c'est trop risqué !

CFTC HP a dit…

L'intersyndicale HP-EDS a rencontré aujourd'hui le Directeur Départemental du Travail en charge d'HP qui a été catégorique : dans le contexte HP (pas de contre-partie offerte, pas de licenciement économique en cas de refus), il est strictement impossible de baisser le salaire sans le consentement actif et la signature de l'employé. Contrairement aux affirmations de la DRH.

Conclusion : leur process de lettre recommandé est à revoir complètement. Et en attendant, les CE vont bloquer.

Anonyme a dit…

Quelques liens vers des blogs parlant de cadre légal pour baisser les salaires des employés.
Est-ce que ces cas sont similaires à celui d'HP ?

http://www.meilleures-entreprises.fr/blog/baisse-des-salaires-par-lemployeur-cadre-legal/

http://www.meilleures-entreprises.fr/blog/donatello-baisse-de-salaire-ou-licenciement/

CFTC HP a dit…

Une cinquantaine d’élus des CE Européen de HP et d’EDS et la Direction Européenne d’HP se sont réunis les 26 et 27 mars à Londres à l’occasion d’une réunion extraordinaire sur les mesures de réduction des dépenses annoncées par Mark Hurd.

Les élus du CE Européen remercient la Direction Européenne pour l’organisation de cette réunion et l’opportunité ainsi créée d’échanger sur le sujet sensible des réductions des dépenses. Ils ont également pris acte des informations communiquées en amont de la réunion.

Les élus ont interrogé la Direction sur les justifications, la mise en œuvre et le suivi des mesures proposées (réduction de salaire et suppression de la contribution au programme d’achat d’actions HP) :

Contexte business.
La Direction n’a pas partagé avec les élus Européens les prévisions détaillées concernant les trimestres à venir (de Q2 à Q4). Les résultats publiés pour Q1 montrent une baisse de revenue dans certains domaines (principalement dans la vente de matériel) mais également des progrès significatifs pour d’autres offres (par exemple les logiciels et les services).

Avec près de 2 milliards de $ de profit et des marges dégagées substantielles, HP n’est pas actuellement dans une situation critique et l’entreprise fonctionne mieux que nombre de ses concurrents.

La Direction a tenté de justifier le besoin de générer des liquidités supplémentaires mais sans préciser à quel niveau où comment ces sommes seraient investies.

Changement de la politique « Total Rewards ».
La Direction a consulté les élus Européens uniquement sur deux dispositions : la réduction des salaires et l’arrêt de la contribution sur le plan d’achat d’actions HP. En pratique, les salariés Européens d’HP découvrent tous les jours de nouvelles baisses du statut social dans tous les domaines. La liste suivante est non exhaustive et donnent simplement quelques exemples des mesures décidées par HP dans certains ou tous les pays (la Direction n’a pas voulu donner d’information détaillée) :

Gel des salaires partout où cela est légalement possible,
Arrêt de la distribution d’e-awards,
Baisse du système de retraite pour les nouveaux salariés,
Réduction des indemnités de licenciement,
Suppression de la contribution pour les restaurants d’entreprise
Réduction de la protection médicale : assurance vie, remboursement des soins oculaires, etc,
Réduction de la compensation salariale en cas de maladie le premier mois de 100% à 75%,
Réduction du nombre de jours de congés,
Suppression de la contribution voiture dans plusieurs services pour certaines catégories de salariés (Expert, Master, MGR1 and MGR2),
Etc.,
Réduction volontaire de salaire.
La Direction n’a pas communiqué aux élus du CE Européen les économies qu’elle comptait réaliser et à quoi les sommes seraient consacrées (par exemple en vue de générer de la croissance et de protéger l’emploi contrairement aux réductions de postes en cours dans plusieurs businesses).
La Direction a refusé que la réduction de salaire soit temporaire et levée quand la situation économique se sera améliorée.

Mise en œuvre de la réduction volontaire de salaire.
La Direction s’est engagée à ce qu’aucun salarié ne soit sanctionné en cas de refus de baisse de salaire. En particulier, HP ne licenciera pas un salarié pour refus de baisser son salaire.

Les élus du CE Européens sont toutefois inquiets des conséquences que pourra entraîner un refus à moyen ou long-terme. Ils demandent à la Direction de garantir qu’aucune pression ne sera exercée par les managers sur les salariés (les managers ne doivent pas demander aux salariés pourquoi ils refusent). Les élus demandent également que la Direction leur communique lors des prochaines réunions des statistiques sur les promotions, les augmentations de salaire et les bonus pour les populations qui auront accepté et celles qui auront refusé.

Recommandation du CE Européen aux salariés en Europe.

Les élus des CE Européens d’HP and d’EDS considèrent que la proposition de réduction de salaire n’est pas acceptable :

· La situation actuelle d’HP ne justifie pas les mesures prises par la Direction et qui impactent essentiellement les salariés. Si la crise devait toucher plus durement HP, les élus souhaiteraient discuter de mesures mieux réparties et plus équitables (actuellement la mesure sur les salariés représentent moins de 1% de la rémunération des dirigeants de l’entreprise). Les élus ne peuvent en particulier pas accepter que la baisse des salaires soit définitive et ne soit pas supprimée lorsque la crise économique sera passée et qu’HP aura retrouvé une situation favorable.

· HP utilise la crise économique mondiale comme prétexte pour tenter de justifier la réduction des salaires : cette manœuvre cache en réalité une volonté d’augmenter la part variable des rémunérations. Les élus n’ont aucune garantie que les sommes qui seraient économisées serviraient à générer la croissance de l’entreprise ou protéger l’emploi. Au contraire, les élus craignent que les économies soient distribuées aux actionnaires ou comme prime à quelques privilégiés (les élus rappellent que de nombreux managers ont reçu une prime supérieure à 50.000 euros en janvier 2009),

· Les salariés doivent savoir qu’accepter une baisse de salaire signifierait également une baisse de leur retraite, de leurs congés payés, des indemnités en cas de licenciement, et d’autres avantages liés au salaire de base,

· Les managers doivent également résister aux pressions de la Direction pour qu’ils acceptent une baisse de leur salaire. Les managers qui ne croient pas en cette mesure doivent pouvoir dire librement « NON ».

· Le fait qu’un salarié ou qu’un manager refuse la baisse de son salaire ne signifie pas qu’il ne contribue pas au succès d’HP,

Pour toutes ces raisons, les élus des CE Européens d’HP et d’EDS recommandent sans détour aux salariés et aux managers Européens d’HP de ne PAS accepter la réduction de leur salaire.

CFTC HP a dit…

En Anglais :

EWC communication from the London meeting on March, 27th, 2009

50 HP and EDS EWC representatives from 25 countries met management on March, 26th and 27th in London for an extraordinary European Work Councils session about the special savings measures announced by Mark Hurd.

EWC members thank management for the opportunity to meet with them on this very sensitive issue. Also EWC members acknowledged the answers that management had already provided.

EWC members questioned the rationale, the implementation and follow-up of the proposed measures (salary reduction and discontinuation of SOP contribution):

• About the Business Context.
Management has not shared with EWC members detailed figures on the business forecast for the coming quarters (Q2 to Q4). HP Q1 results show a decrease in revenue in some areas (mainly linked to Hardware selling) but also good progress in other key domains e.g. software and services. With almost 2 billions USD of profit with good margin, HP is not in a critical situation at the present time and in fact the company operates better than most of its competitors.

Management tried to justify the need for additional cash flow but did not indicate which level of cash flow is required and how it would be used,

• About Total Rewards changes.
Management has only consulted EWC on two measures: voluntary pay cut and the discontinuation of contribution to the Shareholder Ownership Plan. In reality, employees throughout EMEA are discovering every day new cuts to their social benefits. The following list is just an example of the measures proposed by management and impacting employees in some/all countries (management wasn’t willing to give any detailed information) :

o No salary increase in FY09 where legally possible
o Suspension of e-award
o New lower pension plan for new employees
o Reduction of severance package
o Discontinuation of canteen contribution or reduced meal voucher value
o Reduction of healthcare e.g. health insurance allowance, life insurance, eye glasses, etc
o Reduction of coverage of first month of sickness from 100% to 75%
o Reduction of vacation scheme
o Reduction of carryover of unused vacation days to the next CY Vacation
o Reduction of vacation (23 days instead of 25 days for less than 15 years of service)
o Car allowance cut in services (Expert, Master, MGR1 and MGR2) savings in car area
o Etc.,

• About the principles of the voluntary salary reduction.

Management has neither given EWC members target savings nor explained how the savings will be used (for example to grow the company and save jobs while job cuts are currently going on in different businesses).

Management has refused to make this measure temporary and lift it when the overall economic situation improves.

• About the implementation of the voluntary salary reduction.
Management has committed that no employee will be individually threatened if they refuse to reduce their salary, in particular HP will not layoff any employee because he has refused.

However, EWC members are worried about the mid or long-term consequences of a refusal and ask management to ensure employee do not suffer from pressure from their manager (managers must not ask employees why their refuse). EWC member also asks management to give them statistics in the next meetings about promotions, salary increase and bonus for population those who accepted and those who refused.

EWC recommandation to EMEA employees

HP and EDS EWCs members consider that management proposition is not acceptable :
• The current business situation does not justify the measures that management is taking and which impact mainly the mainstream employees. Should the crisis have more impact on HP, the EWC would like to discuss more balanced and fair measures (salary cut of top executives for example represent less than 1% of their total earnings). In particular EWC cannot accept that management asks employees for a definitive measures and do not make these measures temporary until the economy recovers and HP’s situation gets better.
• HP is misusing the crisis to justify the salary reduction which is actually aim at increasing the variable part of employee salary. The EWC has no guarantee that the savings will allow the company to grow and protect jobs. On the contrary, the EWC fears that the savings will be distributed to shareholders or to a few employees in a discretionary way (as shown by the distribution of an average PFR of more than 50.000 euros to managers in January 2009).
• Employees should be aware that accepting such a salary reduction will mean lowering their pension plan, vacation pay, severance packages and other salary related benefits.
• Management should resist the pressure that Senior managers may place upon them to accept the pay reduction. Managers who do not believe the salary reduction is the correct measure should be free to say “NO”.
• Just because employees or managers refuse to give their consent does not mean they do not support the company and contribute to its future.

For all these reasons, HP EWC and EDS EWC members clearly recommend that EMEA employees including managers to NOT accept the salary reduction.

Poil_A_Gratter a dit…

http://www.juritravail.com/archives-newsletter/222.html

Regardez la question Idée Recue... C'est pile poil dans l'actualité.

la phrase clé : "Votre acceptation doit être claire et non équivoque"
Autrement dit, la tacite acceptation n'est absolument pas valide.

En clair, répondre non, ou ne rien répondre, c'est du tout pareil. Par contre, si on ne répond pas, la baisse de salaire n'est pas légale.

YDT a dit qu'il ne voulait pas perdre le muscle, le truc, c'est qu'un muscle, il faut lui donner à manger, sinon, il s'atrophie.

Anonyme a dit…

Des salariés de Caterpillar retiennent cinq cadres de la direction à Grenoble
http://actu.orange.fr/articles/a-la-une/Des-salaries-de-Caterpillar-retiennent-cinq-cadres-de-la-direction-a-Grenoble.html

Anonyme a dit…

Etre chômeur ne signifie pas forcément être indemnisé, car tout dépend de la convention d’assurance chômage, régulièrement révisée par les partenaires sociaux gérant l’Unedic. Voici les nouvelles règles qui entrent en vigueur ce mercredi. Sont concernés: les salariés dont le contrat de travail prendra fin après le 1er avril.

Durée d’indemnisation
-Les durées de cotisation et d’indemnisation changent.
Un chômeur s’inscrivant ou se réinscrivant au chômage pourra prétendre à une indemnisation s’il a cotisé au moins quatre mois dans les 28 derniers mois (contre six mois dans les 22 derniers mois actuellement).

-Le principe «un jour cotisé, un jour indemnisé».
Le régime va gagner en lisibilité. Jusqu’ici, la durée d’indemnisation pouvait dans certains cas être supérieure à la durée d’affiliation. Exemple : les seniors avaient droit jusqu’ici à 36 mois d’allocations pour 27 mois d’activité. Désormais, la durée d’indemnisation sera strictement égale à la durée de cotisation, dans la limite de 24 mois pour les chômeurs de moins de 50 ans, et 36 mois pour les plus de 50 ans.

Cotisations et indemnités
Le texte prévoit aussi, à la demande du patronat, une baisse automatique des cotisations à partir du 1er juillet 2009, si l’Unedic a dégagé un excédent d’au moins 500 millions d’euros le semestre précédent. L’hypothèse paraît peu probable, mais le principe est acté. Taux actuel: les cotisations chômage ont été ramenées en janvier 2007 à 6,4% du salaire brut (4% pour les employeurs et 2,4% pour les salariés).

Le montant de l’indemnisation reste inchangé: de 57,4% à 75% de l’ancien salaire. Pour les salariés les plus précaires, s’ajoute la prime de 500 euros financée par l’Etat pour les nouveaux chômeurs qui n’auront cotisé que deux mois ou trois mois dans les 28 derniers mois.

Les gagnants et les perdants de la réforme
Cette nouvelle convention bénéficie surtout aux précaires et aux jeunes au prix d’un raccourcissement de l’indemnisation de chômeurs ayant travaillé plus longtemps.

Pour la CFDT, cet accord, «meilleur que le précédent», ouvre des droits «plus simples, plus justes». Pour le Medef, «jamais une convention» d’assurance chômage «n’avait été aussi protectrice».

A l'inverse, pour certains détracteurs, cette nouvelle convention «déshabille Pierre pour habiller Paul». Pour FO, «si environ 100.000 demandeurs d’emploi supplémentaires seront indemnisés (…), plus de 500.000 autres allocataires verront leurs durées d’indemnisation amputées».

CFTC HP a dit…

Voici les explications et le point de vue le la CFTC :

L’État va agréer la nouvelle convention d’assurance-chômage 2009-2011. Les nouvelles règles sur l'indemnisation des chômeurs s'appliqueront concrètement le lendemain de la publication de l’arrêté de l’agrément, prévu avant le 1er avril. C’est ce que l’État a fait savoir le 25 mars. Le jour où le Conseil national de l'emploi a rendu son avis sur la convention.

C’est la première fois que l’État agréé un texte signé par une seule organisation syndicale, en l’occurence la CFDT. Le ministère de l’Emploi fait valoir que “ la nouvelle convention accroît globalement la couverture des demandeurs d'emploi dans un contexte de crise économique ”, assurant des droits accrus à “ près d'un million de demandeurs d'emploi, notamment aux précaires et aux jeunes.” L’État a entre temps consenti à améliorer un point important du texte. Il concerne les dispositions relatives à la durée minimale de cotisation ouvrant droit à une allocation : cette durée est ramenée à quatre mois au lieu de six (au cours des vingt-huit derniers mois). La CFTC est satisfaite de cette décision. D’une part parce qu’elle avait défendu le principe d’un plancher d’affiliation et d’indemnisation à quatre mois lors de la négociation. D’autre part par ce que cette mesure permet d’élargir considérablement l’indemnisation de tous les salariés précaires, et notamment les jeunes exposés aux contrats atypiques. L’État n’a pas acté la capitalisation d’anciens
droits non consommés avec les nouveaux droits
acquis, une mesure proposée par la CFTC qui aurait contribué encore à améliorer la convention. Les autres dispositions du texte restent inchangées.

Le principe “ un jour cotisé, un jour indemnisé ” demeure. La baisse de cotisations est elle aussi actée sous les mêmes conditions et s’appliquera au 1er juillet.

La CFTC continue à considérer que la nouvelle convention d’assurance-chômage n’est pas à la hauteur des enjeux actuels, mais ne souhaitant pas pénaliser les demandeurs d’emploi, a décidé de s’abstenir lors du
vote du Conseil national de l’emploi (CNE).

PS : La CFTC a émis quatre avis favorables
en CNE, le 25 mars. Elle a dit un “ grand
oui ” au projet de décret instituant une
allocation en faveur des demandeurs
d’emploi en formation. Un autre “ oui ”
à celui instituant une prime exceptionnelle
pour certains salariés privés d’emploi.
Un troisième “ oui ”, plus mitigé, au projet
de décret instituant une aide versée sous
la forme de chèques emploi service universel
préfinancés par l’État, en faveur du pouvoir d’achat de publics bénéficiaires de prestations sociales ou de demandeurs d’emploi. Un dernier “ oui ” au projet de décret relatif au maintien partiel de l’aide au poste en cas d’arrêt maladie des travailleurs handicapés.

CFTC HP a dit…

baisse de salaire, process en UK :

...hereby mutually agree to amend the Employee’s Contract of Employment whereby the Employee’s base salary as of 1-May-2009, will be reduced by 5.00%, and a corresponding reduction in any salary-related benefits, including pension, insurances, overtime, shift pay, standby and callout, effective 1-May-2009.

If Employee is a sales employee the applicable Target Incentive Amount will not change but On Target Earnings will also reduce accordingly and the current mix will change, effective on the same date.

The remainder of the Contract of Employment will remain in effect.

By clicking the "I AGREE" option below Employee accepts the revised terms and agrees the amendment to the Employee’s Contract of Employment, as set forth above.

"I AGREE"

Employee Name: XXXXXX

By clicking the "I DO NOT AGREE" option below Employee does not accept the revised terms and declines the amendment to the Employee’s Contract of Employment.

"I DO NOT AGREE"

Employee Name: XXXXXX

Anonyme a dit…

Une pensée pour les employés de CATERPILLAR (Multinationale Americaine comme HP), qui font l'actualité aujourd'hui pour arracher quelques subsides, à la direction pour leur prime de licenciement du PSE.
Dans quelques semaines, ca risque d'etre le meme mode operatoire pour HP, pour faire plier Hurd, si un PSE se profile...

CFTC HP a dit…

http://cftccat.blogspot.com/

Et puis il y a aussi les "Conti" :

http://tf1.lci.fr/infos/economie/social/0,,4328995,00-premiere-victoire-pour-les-salaries-de-continental-.html

Anonyme a dit…

Toute l'IT américaine unie pour taper sur le "protectionnisme" d'Obama.

http://www.informationweek.com/blog/main/archives/2009/03/hp_ibm_sun_exec.html

Anonyme a dit…

Entendu dans une chronique de France inter ce matin: YDT moqué pour certain de ses commentaires sur Canal+, Le MacCartisme, la déconection entre les dirigeants et les employés dans l'entreprise.
Il faut etre certain que la Corp puisse se délecter de cette dévue de YDT !!

Anonyme a dit…

Bien sur, il faut comprendre.... tout celà n'est pas dû à une mauvaise gestion de HP (tant de benefices réalisés en 2008), non, juste un coup dur qui vient comme ça, de l'extérieur. Il faut être solidaire,il faut aider HP . Il faut baisser nos salaires. Sans garantie, sans contrepartie . Ce serait vulgaire.

Moi aussi, je suis bon gestionnaire. Mais parfois, la vie est ce qu'elle est... un coup dur, la machine à laver qui tombe en panne, un être cher à soutenir financièrement... bref, des impondérables venus de l'extérieurs. En vertu de quoi je demande solennellement, au nom de la même logique, que HP m'augmente cette année de 5%. Ah, et bien sur, sans garantie de ma part (celà va de soit) que j'accepete de revenir à mon salaire nominal si jamais ma situation financière s'améliore.

Incroyable, Mark Hurd vient d'inventer le concept de solidarité salarié/entreprise. Il faudra juste lui expliquer que la solidarité, ce n'est pas unilatéral .

Anonyme a dit…

Excellent la chronique sur France Inter.

Comment il se fou de YdT.

Trop fort.

Anonyme a dit…

il semblerait que le taux de refus de baisse de salaire des managers en Allemagne soit superieur a 80%. info ou intox ?

CFTC HP a dit…

Pour 85 : il faudrait une source fiable, on n'en a pas sur ce sujet mais il y a une relance du EMEA Leadership Team le 31 mars à tous les managers en Europe disant "As an HP leader it is important that you thoroughly review the changes being implemented and understand the business rationale as you have a vital role in leading and supporting these changes in your organizations.
...
We would like to thank all managers who already agreed to support the salary reductions and gave consent. We highly value your support and solidarity.



If you are still in the decision-making process, we would like to encourage you to support the company and your colleagues during these challenging times. During difficult times, it is more important than ever that we all work together and help each other to overcome the challenges.



Thank you for your support."


Extraits

Subject: Total Rewards changes - your support needed

CFTC HP a dit…

Question DP

Suite aux mesures de baisse de salaire, sur quelle base serait calculée la vente de jours CET d'un salarié ayant accepté ?

Réponse
La mesure envisagée de réduction des salaires fait actuellement l’objet d’information et consultation du CE. De plus amples informations seront communiquées à l’issue de cette consultation. Selon le projet, les jours de CET restent calculés sur la base du salaire au jour de leur sortie, soit si le salarié accepte la réduction de salaire, le paiement sera fait sur cette base.

Anonyme a dit…

Autre proposition:
Plutot que d'aller vers une baisse des salaires, pourquoi ne pas accepter un gel des salaire sur "X" années comme mesure alternative?
(dans les faits, HP fera de toute façon les deux: baisse de salaires volontaires et pas d'augment...:-)
Mais s'il y a accord entreprise/syndicat sur un gel des salaires, ce sera une mesure beaucoup plus acceptable à on avis. Juste une idée comme ça.

Anonyme a dit…

Et pourquoi pas diviser par 2 le salaire des managers qui brassent du vent et dieu sait s'il y en a .Ils pourraient faire tourner des eoliennes a eux seuls pour alimenter HP en électricité

Anonyme a dit…

Mark Hurd n'est "que" Numéro 6 (mais pas prisonnier):

http://money.cnn.com/galleries/2009/news/0904/gallery.biggest_ceo_paychecks/6.html

Anonyme a dit…

pour 89: avec ses 42 millions de bonus, il devrait sauter de la 6e à la 3e place.... et les "prisonniers", ce sont nous les employés :^(

CFTC HP a dit…

Le CE HPF émet un avis négatif sur ce projet de baisse de salaire, mesure définitive, sans contre-partie et injustifiée au regard de la situation économique de l’entreprise. Le CE recommande aux employés quel que soit leur niveau de refuser la baisse proposée et s’associe pleinement aux différentes déclarations et communications syndicales qui ont eu lieu au moment de l’annonce.

Le CE a pris note que la proposition de baisse de salaire est basée exclusivement sur le volontariat sans aucun type de pression et de sanction en cas de refus. L’acceptation de l’employé doit être claire et non équivoque. La demande ainsi que le refus ou l’acceptation seront possibles de multiples façons. En cas de litige sur une acceptation tacite qui n’avait pas lieu d’être, la Direction s‘engage à régulariser.

Le CE surveillera la façon dont le process de la première phase concernant les managers 2 va se dérouler, en tirera les conséquences, et prend note que lui seront communiqués les résultats de cette première phase.

Vote : unanimité

Anonyme a dit…

Pour CFTC HP (91)

A propos le moyen d'informer les salariés des modifications envisagées au niveau du contrat de travail et le recueil de l'accord du salarié avant de procéder aux modifications...

91,
Est-ce que cela veut dire :

1) que la direction ne maintien plus sa position telle qu'elle l'a expliquée dans sa réponse à la question 25 des questions/réponses DP HPF du 25 mars 2009 (http://intranet.hp.com/country/France/rh/Pages/hpfpersonnel.aspx) ? C'est-à-dire qu'elle n'invoquera plus les articles L1222-6 et L1233-3 du code du travail pour informer les salariés par LRAR qu'elle envisage la modification d'un élément essentiel du contrat de travail pour l'un des motifs économiques énoncés à l'article L.1233-3 du code du travail ?

Et

2) que la proposition ou mesures actuelles de baisser les salaires de l'ensemble des salariés HPF et HPCCF ne relève pas des articles L1222-6 et L1233-3 du code de travail ?

3) Cela veut-il aussi dire qu'il faudra recueillir l'acceptation expresse et individuelle de chaque salarié avant de pouvoir procéder à une quelconque modification du salaire, et qu'une défaut de réponse de la part du salarié dans le délai d'un mois suivant la réception de la lettre d'information ou de la proposition de l'employeur n'aura aucun effet ni sur le contrat de travail ni sur le salaire actuel ?

Merci pour ces clarifications.

CFTC HP a dit…

Non, car la Direction maintient le motif économique de la propôsition, ce qui l'autorise à invoquer cet article du code du travail et un défaut de réponse vaut acceptation.

Sauf que un employé qui ne voulait pas de cette baisse mais qui, pour diférentes raisons, sera passé au travers de la multicplicité des moyens d'alertes et de réponses que nous avons obtenu, et aura donc subi la baisse : il pourra régulariser sa situation et récupérer son ancien salaire de façon rétroactive.

Anonyme a dit…

93,

Je suis un peu perdu. Dans votre réponse 69, vous dites que le Directeur Départemental du Travail a été catégorique et qu'il fallait la
signature du salarié qui accepte de baisser son salaire avant de le baisser ce qui laissait entendre qu'une défaut de réponse de la part
du salarié dans le délai d'un mois ne se traduisait pas par une acceptation par défault de la modification proposée par l'employeur.

Si la direction a le droit d'invoquer la L1222-6 pour cette modification, j'en déduis que si je refuse, je crée le fait générateur
permettant à mon employeur de me licencier pour motif économique en vertu de l'article L1233-3 du code de travail. A ce stade, mon refus sera la cause de mon licenciement économique.

Ceci rejoint les mêmes questions soulevées dans le message 20.

CFTC HP a dit…

Le problème c'est que la DDTE ne confirmera pas finalement par écrit son propos et que le Directeur change de poste. Donc le procédé d'acceptation tacite ne peut qu'être fortement amélioré, ce que nous avons fait, et il n'y a strictement aucune crainte de licenciement économique à redouter car il s'agit d'un engagement ferme d'HP, consigné dans les présentations CE.

Anonyme a dit…

Chacun a son libre arbitre en acceptant ou refusant. Pour ma part le refus est la seule réponse que je puisse donner.

Il me semble que pour que le choix du salarié soit validé, il est indispensable qu'un document sous forme de simple lettre ou d'une missive recommandée lui soit fourni et qu'il la signe. En signant (pour ou contre) on s'engage clairement.

Le mail ne me semble pas être la solution.

CFTC HP a dit…

Le mail avec accusé de réception à HR Ops sera une des possibilités, il y a plusieurs choix de réponse possible pour convenir à chacun.

CFTC HP a dit…

Avis du CE HPCCF

Les élus invitent les salariés à refuser explicitement par courrier la baisse volontaire de salaire.

Ils soulignent que la Direction s’est engagée à ce qu’aucune pression d’aucune sorte ne soit exercée sur les salariés. En particulier, un salarié qui refusera ne sera pas licencié pour ce motif.

Les élus sont totalement opposés au projet de la Direction.

Les justifications économiques apportées par la Direction pour proposer une baisse de salaire à l’ensemble des salariés concernés par la phase 1 sont totalement insuffisantes.

La Direction a été incapable de préciser aux élus dans quelle mesure les sommes économisées permettraient de sauvegarder la compétitivité d’HPCCF et du Groupe HP. La Direction a refusé toute contrepartie que les salariés seraient en droit d’attendre d’un éventuel sacrifice d’une partie de leur salaire (aucun engagement ni sur de nouveaux investissements ni sur la préservation de l’emploi, etc).

Le caractère définitif de la baisse de salaire alors que la crise mondiale est conjoncturelle révèle la véritable nature de ce programme : il s’agit en réalité d’un prétexte pour baisser les salaires fixes et augmenter les parts variables.

Les élus constatent le refus de la Direction d’envisager d’autres alternatives comme la réduction des bonus qui aurait pu être mise en œuvre en janvier 2009.

La Direction s’est engagée à communiquer aux élus le courrier qui sera adressé aux salariés avant envoi.

vote à bulletin secret
pour 9, contre 4

Anonyme a dit…

vote à bulletin secret
pour 9, contre 4
....vote sur quoi exactement ?

CFTC HP a dit…

Le vote était sur l'avis, les votes contre souhaitaient une motion plutôt qu'une remise d'avis. Des fois il y a des votes contre car le texte lui-même ne plait pas, là c'était le principe de rendre un avis qui n'a pas plus à 4 élus, mais on ne saura pas lesquels...

Anonyme a dit…

Petite question: Les taux de refus/acceptation des reponses des MGR2 et + du mois du Mai seront-ils communiques en CE ?
Ce serait marrant s'il y avait moins de 50% d'acceptation chez les managers et cela rendrait la consultation de septembre pour les employes assez irreelle...

Quid de la com des refus/acceptations pour les autres pays (a votre avis) ?
(on semble s'orienter vers des refus massifs en EMEA...)
Merci.

CFTC HP a dit…

oui, c'est dans l'avis du CE HPF : "le CE prend note que lui seront communiqués les résultats de cette première phase"

Et effectivement, le taux d'acceptation n'a pas l'air extraordinaire chez les managers EMEA mais nous n'avons pas de chiffre fiable.

Anonyme a dit…

c'est genial cette nouvelle! un peu de binz entre les managers. d'un cote, ceux qui vont avoir l'impression d'etre des pigeons (mais faut pas croire a tout ce que le top management dit!), au milieu ceux qui ont toujours le doigt sur la couture contre vents et marees, et enfin ceux qui en ont marre d'avaler de travers sans rien dire! Bonjour l'ambiance!
c'est une revolte? non sires Yves/francesco/mark, c'est une revolution!

Anonyme a dit…

bonjour
j'ai voulu ouvrir le file sur la chronique de didier porte france inter présente sur votre home page mais on tombe sur un épisode 4 ....
est-ce que c'est le bon file?
merci bien

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
CFTC HP a dit…

Merci beaucoup Manager 105, ce message est un collector !

Pour 104, le lien a été corrigé, merci !

Anonyme a dit…

Question : Le manager anonyme à t-il vraiment envoyé cette réponse au comité de direction HP !
Qu'est ce qui prouve que c'est la réponse d'un manager ?

CFTC HP a dit…

pour 107, il n'a manifestement pas envoyé sa réponse au comité de Direction HP mais a posté le message de la Direction sur le Blog et rajouté ensuite pour le blog ses commentaires.

la modération du Blog considère que c'est effectivement un message de manager car malgré notre réseau d'information, personne ne nous avait encore transmis ce message de la Direction. Il s'est passé tellement peu de temps entre l'envoi par la Direction et ce post que la probabilité que ce soit la réponse d'un manager nous semble très élevée

CFTC HP a dit…

complément à l'instant : ce manager 2 vient de s'identifier auprès de nous, il n'y a donc plus aucun doute !

CFTC HP a dit…

Message du manager 2 reposté sans les informations internes jugées confidentielles

Message reçu ce matin pour les managers niveau 2 et plus pour les baisses de salaire implémentées en mai 2009
-----------------------------------
Bonjour,

...

Nous comptons sur votre adhésion.

Très cordialement ,

Le Comité de Direction / l'ISMT , HP en France

-----------------------
Je n'ai qu'une réponse "le très cordialement" sonne très faux et vous pouvez vous le mettre où tout le monde pense et pour le reste aller vous faire voir de même... Pour l'exemplarité je préfère en tant que manager donner l'exemple d'un individu intègre et honnête avec ses employés plutôt qu'une carpette servile aux ordres d'une poignée d'inconscients destructeurs.....

Ces propos peuvent paraitre extrêmes mais ils sont au niveau du ras le bol devant l'hypocrisie, la façon dont on se fout de notre gueule et je dirais même la bêtise profonde dont font preuve certains qui agissent comme les larbins serviles d'une haute direction qui a perdu toute mesure et tout bon sens.. Je comprends que vous puissiez ne pas avoir le choix, car le mode de fonctionnement de la société est devenu totalitaire au sens propre du terme, mais ayez la décence d'éviter le baratin débile qui ne trompe personne, ne sert à rien et en plus (il semble que vous n'en êtes même pas conscient) décrédibilise totalement l'ensemble du management....

Pour la compétitivité vous avez tout faux car les impacts de vos réductions minables vont aller bien au delà de l'aspect financier et dans le sens inverse... la loyauté envers l'entreprise et envers le management a totalement disparu par votre faute pleine et entière. Tous les employés, managers y compris, sont à présent contre la direction, et vous avez réussi à faire revivre les conditions des plus noires heures de la lutte des classes...

Ne comptez donc surtout pas sur notre "adhésion"

Cordialement malgré tout car en fin de compte je vous plaint sincèrement. Votre tâche n'est pas facile je le sais, mais il doit être encore plus difficile de se regarder dans le miroir le matin quand on agit ainsi...

Anonyme a dit…

je salue le courage du mgr 2,
si la colère monte ainsi de cette façon et de plus haut que la base, messieurs mesdames de la direction, il faut effectivement vous poser la question est-ce que votre stratégie sera payante --> la non implication et le désaccord ne feront pas une entreprise gagnante, à moins que votre objectif soit qu'il n'y ait plus d'entreprise du tout, mais votre stratégie d'usure en ces temps de crise et de licenciements massifs ne fonctionnera pas

Anonyme a dit…

CFTC team, j'ai pu lire le message de la direction avant qu'il ne soit retoqué, je suggère que vous rajoutiez malgré tout des éléments supplémentaires ds le message retoqué pour que les nouveaux lecteurs comprennent le contexte

CFTC HP a dit…

on a plus le message mais le comité de direction annoncait l'envoi du courrier proposant une baisse de salaire aux managers de 5 à 10% (10% au delà de manager 3), disant que c'était important pour la compétitivité de l'entreprise et que d'autres mesures de réduction avaient déjà été prises en France comme la fin de la cotisation de retraite supplémentaire article 83 pour les hauts salaires et la baisse d'abondement épargne salariale (800 euros au lieu de 2500) en FY10

Anonyme a dit…

En fait il y aurait 2 messages et je n'ai recu que le 2ème (qui fait allusion au 1er):

________________________________________
A : Managers MG2, MG3 en France et employés des job levels "Fellow" et "Strategist"/Managers MG2 and MG3 in France and employees on "Fellow" and "Strategist" job level
De : La Direction des Ressources Humaines/Human Resources Department
Sujet : Réduction de salaires pour les employés concernés/Salary reduction for employees concerned
________________________________________

Bonjour,

Comme annoncé dans le message "Mesures Salariales en France/Total Rewards Changes in France" que vous avez reçu ce matin, voici quelques précisions sur les modalités pratiques de la mise en oeuvre du projet de réduction de salaires, pour les populations de niveau MG2 et plus (incluant Strategist et Fellow), dont vous faites partie.

La mise en oeuvre de cette mesure est prévue au 1er mai 2009. Vous allez recevoir dans les tous prochains jours, un courrier recommandé avec accusé de réception (et à titre informatif une copie en lettre simple) vous proposant de modifier votre salaire selon les modalités suivantes :
- 10% de réduction du salaire de base pour les populations MG3 et plus, les Strategists et Fellows,
- 5% de réduction du salaire de base pour les populations MG2.

A réception de la lettre recommandée, vous disposerez d’un délai d’un mois pour nous informer de votre décision, selon les modalités de réponse précisées dans ce courrier. Conformément aux dispositions légales en vigueur, à défaut de réponse de votre part dans ce délai, vous serez considérés comme ayant accepté cette proposition.

Nous vous rappelons également, que comme dans tous les pays de la zone EMEA, ce projet est basé sur le volontariat.

Pleinement conscients de l'effort qui vous est demandé, nous comptons sur votre adhésion à cette mesure qui, nous l'espérons, aidera HP en France à sauvegarder sa compétitivité.


Très cordialement,
La Direction des Ressources Humaines

CFTC HP a dit…

A noter : HP va envoyer une lettre recommandée dans cette première phase avec la simulation de votre nouveau salaire en cas d'acceptation et qui stipulera explicitement qu'en cas de refus HP ne procédéra pas à votre licenciement pour motif économique.

Comme nous l'avons toujours dit.

HP a envoyé récemment un autre recommandé concernant la fin de ses contributions sur le plan SOP d'achat d'action.

Anonyme a dit…

Je viens de recevoir ma lettre recommandé de demande de réduction de salaire. Il est écrit que ma réponse doit etre adressée:
. par courrier ...
. par mail ...

Et il n'eest pas indiqué soit ... soit ... ce qui laisse penser qu'il faut faire les 2 (courrier et mail). Qu'en pensez-vous ?

Je suis Mgr2. Je vais refuser mais prendre mon temps. Je ne sais pas encore si je vais argumenter ou non mon refus. A voir...

CFTC HP a dit…

non, il n'y aucun doute : un seul mode de refus suffit et on suggère par souci de simplicité le mail avec accusé de réception

On en profite pour lancuer un concours de formulation de refus, il n'y a pas une phrase valable en particulier. Juste éviter un simple "non, merci". On commence :

- "j'ai bien pris note de votre proposition de baisse de salaire datée du XXX. J'ai le regret de vous notifier qu'il m'est impossible de donner suite à votre proposition"

Anonyme a dit…

Concours :

Mon entreprise familiale n'est pas en mesure de supporter une nouvelle baisse de son chiffre d'affaire apres la suppression de l'abondement relatif à l'epargne salariale et a la perte de certains jours monetisables. Je n'evoqueri pas bien sur les demotions et autres mesquineries.

La situation de mon entreprise est des plus precaire, et afin de sauvegarder la competivite de celle ci, je me vois dans l'obligation de refuser votre proposition.

Neammoins, afin d'etre constructif et vous aider dans votre demarche, je peux vous indiquer un foyer d'economie substentielle. Vous pouvez economisez presque un milliard de dollar (1 000 000 000) en supprimant les primes et bonus verses au top management au niveau mondial. Les beneficiaires de cette somme etant peu nombreux et tres attaches a la perenite d'HP, il devraient je pense accepter sans probleme et tres rapidement.

Cordialement
Grouillot de base

Anonyme a dit…

Pour la reponse, je propose de repondre a la DRH par courrier recommandé.

Sur tous les sites HP, les recommandes sont a disposition au service courrier. Cela ne vous coutera absolument rien de votre poche, c'est l'entreprise qui paiera.

Faites le calcul. Si 2000 personnes le font ....

Anonyme a dit…

j'ai du mal à penser que certaines personnes repondent : je vous remercie de cette proposition de baisse de salaire que j'attendais avec impatience. c est avec plaisir que je l'accepte !!
C'est comme si je demandais à mon garagiste de gonfler ses factures, ou au percepteur d'augmenter mes impots .
une idée de saving, au lieu d envoyer un recommandé à chaque employé, les RH auraient juste pu demander aux quelques volontaires de se manifester !
Ils auraient eu moins de dossiers à gérer .

Anonyme a dit…

Je viens d'envoyer par mail mon refus de réduction de salaire. Amusante réponse autoreply de la boite au lettre (HR Operations BPO France). Tout est sous controle chez HR ???

== PLEASE NOTE ===================================================
"HR Operations BPO France" is a generic mailbox only used for HR Operations specific communication. This mailbox could not receive any message. In case of need, used Contact-hr Tools on @HP portal.
==================================================================

CFTC HP a dit…

merci pour l'info, on va en faire une question DP...

Anonyme a dit…

Merci CFTC.
Et il s'agit bien sur d'une boite aux lettres (et non au lettre) car je crois qu'ils vont en recevoir plusieurs !
121

CFTC HP a dit…

c'est nous qui te remercions et on a pas attendu les questions DP pour écrire aux RH aujourd'hui afin qu'ils changent rapidement leur message :

"Même s'il a déjà été envoyé, nous avons 2 remarques sur ce courrier qui feront l'objet de questions DP :

1/ Le texte " Votre réponse devra être adressée :
Par courrier : à HPF/ HPCCF- Hr-opérations (case courrier U74)
1 avenue du Canada
91947 Les Ulis
Par mail : à la boite générique d’Hr-opérations
Hr operations bpo france@hp.com "

A/ Ne mentionne pas la possibilité de remise en mains propres
B/ Aurait du à notre avis indiquer "soit par courrier en lettre simple ou recommandée, soit par mail avec accusé de réception, soit pas remise en mains propres à…"


2/ L'autoreply de la boite au lettre mail n'est pas pour rassurer et devra être changé rapidement :
== PLEASE NOTE ===================================================
"HR Operations BPO France" is a generic mailbox only used for HR Operations specific communication. This mailbox could not receive any message. In case of need, used Contact-hr Tools on @HP portal.
=================================================================

Anonyme a dit…

Mais quel bordel aux HR France .......

Anonyme a dit…

quel bordel aux HR tout court !

Anonyme a dit…

Donc en attendant que les HR se sortent les doigts.., on l'envoie ou la réponse négative ?

Anonyme a dit…

Pour l'autoreply "bidon" je l'ai immédiatemment signalé à HR operations qui n'a pas semblé en comprendre la réelle portée.... bizarre!!
Pour info il y a une réponse faite à votre message (et à garder précieusement!!)... le texte est le suivant:
---------------------------------------------
from: HR Operations BPO France
Bonjour,

Nous avons bien pris en compte votre réponse à la proposition de réduction de salaire envoyée le 10 avril dernier.

Cordialement,
HR Operations BPO France

HP

----------------------------------------------

Anonyme a dit…

Juste quelques remarques concernant ce poste :

Il ne faut pas confondre les RH et la DRH. Les RH ne sont que des employés comme les autres, qui ont un sale boulot par ces temps perturbés.

Concernant la DRH, l’objectif est de mettre en place le plan dicté par les US, en tenant compte de la réglementation local. Que les gents adhérent ou non est sans doute secondaire, car pas dans l’objectif.

Concernant les représailles en cas de refus, elles ne peuvent bien sur pas être avouées par la DRH dans une réunion de CE, et elle ne donnera sans doute aucunes directives. Je pense qu’elles seront simplement exercées par les managers qui voudront montrer qu’ils ont su mobiliser leur équipe ou leur organisation a l’effort de guerre et en espéreront quelque récompenses le moment venu.

CFTC HP a dit…

merci 129 pour cette mise au point, on partage tout à fait ce point de vue.

Anonyme a dit…

Lien piqué sur le site de Damian Saunders http://www.youtube.com/watch?v=fqi-b9DScLM

Fallait oser ...

Anonyme a dit…

Lien proposé par 131 >>>> a voir ABSOLUMENT !!!

CFTC HP a dit…

effectivement, nous vous déconseillons de faire un copier collé de lettres types d'une autre communication syndicale, le nom du DRH étant mal ortographié et de toutes façons le destinataire dans le process est différent.

Votre réponse devra donc être en fait adressée par courrier, en lettre recommandée de préférence, à :

HPF/ HPCCF- Hr-opérations (case courrier U74)
1 avenue du Canada
91947 Les Ulis

ou plus simplement par mail, avec accusé de réception de préférence, à la boite générique d’Hr-opérations : Hr.operations.bpo.france@hp.com "


La remise en mains propres de votre réponse, suite à la demande CFTC, n'est possible qu'auprès des RH aux Ulis qui centralisent les réponses.

Voici deux phrases types que vous pouvez utiliser pour refuser, mais en fait l'exercice est libre à partir du moment où votre réponse est claire et sans équivoque :

1/ Version courte : "j'ai bien pris note de votre proposition de baisse de salaire datée du XXX. J'ai le regret de vous notifier qu'il m'est impossible de donner suite à votre proposition"

2/ Version longue : "J’accuse réception de votre courrier en date du ……………………………., me proposant la modification de mon contrat de travail pour un motif économique.

Vous me proposez de voir mon salaire brut de base réduit de ……%, afin « d’aider HP en ces temps économiquement difficiles ». Je ne peux ratifier une telle proposition, visant à la diminution de mon salaire brut de base au demeurant de façon pérenne.

J’ai pris par ailleurs bonne note que nonobstant le refus de cette proposition la société n’entendait pas procéder à mon licenciement pour motif économique sur ce fondement.

Je vous prie de croire,...

CFTC HP a dit…

A noter que la lettre sera pour toujours dans votre dossier, donc pas la peine d'en écrire des tartines...

La formule courte et par mail suffit largement

Anonyme a dit…

Pourquoi porposer une version courte et longue? C'est comme le Grand Bleu?!
Petite question; peut on proposer un autre pourcentage que 5%? Par exemple 1%?

CFTC HP a dit…

pour 135 : la version longue, c'est pour les inquiets ou prudents de nature.

Tu peux sans doute proposer un autre %, mais ça n'a pas été prévu à l'origine ni évoqué dans les consultations.

Anonyme a dit…

A priori les réductions de salaire ont déjà commencé dans certains pays en EMEA....
Est-ce que les syndicats auront des infos sur le % de refus dans ces pays ?
Avez-vous un planning des fenêtres de réponses par pays ?

Merci.

Anonyme a dit…

CFTC: avez vous la liste des pays de L'EU où la réduction par HP d'une maniere autoritaire n'est pas légale ?
merci

CFTC HP a dit…

Non, mais c'est le cas de presque toute l'Europe sauf UK où selon nos informations, la baisse est déjà appliquée

Anonyme a dit…

Si vous hésitez encore à refuser votre baisse de salaire, sachez que Mark Hurd a reçu en janvier 2009 72,740 actions gratuites, 4% de moins qu'en 2008 certes , mais pas 20% de moins ... , soit l'équivalent de 2 millions de dollars environ.
Il a revendu dans la foulée l'équivalent de 750,000 dollars le même mois. Ce qui comprense déjà presque 4 mois de la perte de son salaire .
Il a certainement besoin de cash pour payer ses imôts pour les ~44 millions de dollars qu'il a gagné en 2008.
Et il n'a pas été le seul ...
Attention aux ames sensibles, mais je vous encourage à allez voir le détail sur le lien suivant :
http://www.reuters.com/finance/stocks/insiderTrading?sortBy=d&sortDir=DESC&symbol=HPQ.N

Anonyme a dit…

140. Merci pour l'info.

Effectivement, même sans être âme sensible, voir les 72000 actions.....gratuites que s'est attribué Mark Hurd le 14 janvier, c'est à dire juste avant de nous demander de baisser nos salaires de manière définitive, ca fait froid dans le dos sur le cynisme sans vergogne de cet individu, et de ses acolytes.

Anonyme a dit…

on fait tout un foin de la baisse de salaire
reunion en CE , Sondage ( d ailleurs je n ai pas vu de manifs pour dire tout le mal que l on pense de cette demande venant de Mark Hurd
mais pour la suppression du PEE , on peut pas dire que les syndicats vous etes montes au creneau vis a vis de la direction ( ou alors on est pas au courant )

Anonyme a dit…

En regardant les ventes d actions de Mark Hurd et tout son staff on tombe des nues
Je pense qu une lettre des CE Europeens a L AFP
et autres agences de presse
pour denoncer ces pratiques alors que l on demande aux salaries des restrictions ferait beaucoup de bruit ...

CFTC HP a dit…

Pour 142, plaisanterie ou mauvaise mémoire ?

http://cftchp.blogspot.com/2008/11/ce-que-nous-dnonons-chez-hp.html

Dans chaque manifestation par exemple, on sort le bulldozer géant avec le PEG/Perco. Dans chaque réunion avec la Direction, on remet le sujet sur le tapis. Ce reproche ne nous touche pas car encore cette semaine, nous avons dénoncé dans le Conseil de Surveillance de l'Epargne Salariale l'arrêt de l'abondement le 1/11/2010.

Et on pas fini d'en parler.

CFTC HP a dit…

http://www.lexpansion.com/economie/actualite-entreprise/les-patrons-meritent-ils-leurs-supersalaires_180010.html

Anonyme a dit…

INADMISSIBLE : alors que PDGs et DRHs de certains pays européens chez HP ont organisés des webinars avec leurs managers niveau 3 et au dessus pour leur demander de ne faire aucune pression sur leurs employés pour influencer le choix d'acceptation ou de refus de la baisse de salaires, les directions françaises d'IPG et de PSG mettent une pression infernale sur leurs managers pour qu'ils acceptent la réduction!...

Où est le volontariat???

La DRH d'HP UK/I a clairement dit que le fait d'influencer un employé à choisir l'acceptation de la baisse de salaire serait considéré comme FAUTE GRAVE pour le manager en question... Un manager ou un employé peut avoir d'excellentes raisons pour refuser, c'est justement pour cela que cette proposition est basée sur le volontariat!

Alors pourquoi mettre une telle pression en France? Pour se faire bien voir auprès de Francesco et de Mark Hurd au détriment de certains managers, cadres et non-cadres qui ne peuvent pas se permettre une telle réduction de salaire "à vie" sans impact sur leur familiale?

Encore une fois, INADMISSIBLE!

CFTC HP a dit…

Merci pour cette information précieuse. S'agit t'il des directions IPG et PSG HPF ou HPCCF ? Ou les 2 ?

CFTC HP a dit…

merci 146

CFTC HP a dit…

EMC impose une réduction de salaire généralisée de 5%
05.05.09 - Johann Armand Channel News

Les baisses de salaires font tâche d'huile dans l'industrie IT. Après HP, c'est au tour d'EMC de mettre ses salariés au pain sec en annonçant une réduction unilatérale de 5% de leur rémunération.

Sacrifier une fraction de rémunération pour éviter 2000 suppressions d'emplois. Telle est en substance l'argumentaire développé par le fournisseur de systèmes de stockage EMC pour justifier auprès de ses 30.000 collaborateurs dans le monde la baisse unilatérale de 5% de leur salaire.

Cette mesure, présentée comme temporaire et pour l'intérêt supérieur de l'entreprise, est effective depuis le 1er mai pour les salariés américains (qui représentent la moitié de l'effectif) et le sera à compter du 1er juin pour les salariés des autres zones géographiques. Elle durera jusqu'au 31 décembre.

Comme la loi l'oblige, cette mesure s'appliquera sur la base du volontariat en France. Une information-consultation des instances représentatives est prévue cette semaine. Mais les organisations syndicales ont d'ores et déjà annoncé qu'elles étaient opposées à cette mesure.

« Les salariés français sont déjà sous le coup d'un gel des salaires et d'un plan de réduction de l'effectif d'une quinzaine de personnes (sur un effectif de 700) », indique un délégué du personnel. Ils ne comprennent pas qu'on leur demande de nouveaux sacrifices alors que la société continue de faire des bénéfices » - même s'ils sont en baisse, ndlr.

Pour mieux faire passer la pilule, EMC offre cinq jours de congés supplémentaires en contrepartie de cette réduction de salaire. Le constructeur, qui argue que le top management a accepté une baisse de 10% de sa rémunération, incite même ses collaborateurs à se porter volontaire pour abandonner jusqu'à 20% de leur salaire. L'histoire ne dit pas quelle compensation elle offre dans ce cas.

Anonyme a dit…

Comment faire pour poursuivre un hiérarchique américain(basé aux US) pour harcellement/chantage dans le contexte de la baisse de salaire ?

CFTC HP a dit…

Le fait qu'il soit à l'étranger ne change rien à l'affaire.

Dans un premier temps, accumuler des preuves ! Si possible par écrit. Sinon, trouver un employé qui puisse témoigner de la conversation entendue.

Essayer d'enregistrer les conversations téléphoniques, si nécessaire.

Faire un compte rendu par écrit (mail va bien) au manager, aussi factuel que possible. Ex: Lors de notre conversation du xx/xx/xx, tu m'as déclaré...

Et pour finir : prendre contact avec son DP préféré pour lancer la procédure. Soit une médiation, soit direct le tribunal.

Anonyme a dit…

Le symptôme de la déflation salariale, par Paul Krugman
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2699

Anonyme a dit…

CFTC, sauf que chez HERTZ la réduction de salaire demandée par la Direction est limitée à 3 mois (67% auraient accepté), alors que chez HP, la pingrerie de Mark Hurd et de son staff réclament un abandon définitif de salaire, sans aucune garantie en contrepartie.
Une HONTE de profiter de l'effet crise pour tenter de dépouiller ses salariés, sachant qu'avec le chomage, qui s'accroit partout, ils n'auront pas envie de partir, beurk.

CFTC HP a dit…

153, c'est tout à fait exact : chez Hertz et EMC ce sont des propositions transitoires.

L'histoire Hertz relance celle sur HP : France info et France 2 aujourd'hui, le journal du dimanche... dimanche !

CFTC HP a dit…

Autre différence : chez Hertz, le CE n'a pas été consulté. Chez HP, l'information e vue d'une consultation pour la partie employés de la baisse de salaire commence ce mercredi 20 mai

CFTC HP a dit…

Rapport COTIS sur le partage de la valeur ajoutée, des profits et écarts de rémunérations en France

pour voir ses revenus augmentés, mieux vaut être rentier que salarié !
C’est un bon et utile travail qu’ont effectué les services de l’INSEE sous la direction de Jean‑Philippe COTIS. Il fait clairement ressortir une répartition des profits de 36 % aux détenteurs du capital, pour seulement 7 % aux salariés, 57 % étant consacrés à l’investissement et, éventuellement, à l’accroissement du matelas de trésorerie.

Les dividendes constituent la composante la plus dynamique des revenus distribués. Dividendes nets en 2007, 16 % de l’excédent brut d’exploitations contre seulement 7 % en 1993.

Il est à noter qu’entre 1960 et aujourd’hui, la part des rémunérations dans la répartition de la valeur ajoutée à baisser de 3 points, ce qui n’est pas une stagnation mais une baisse de plusieurs milliards.

Le rapport fait ressortir la non-efficience de la plupart des raisonnements globaux :
- le développement de la précarité, CDD, intérim, temps partiels imposés faussent, par exemple, considérablement la vision générale de l’évaluation salariale, le salaire moyen par tête n’étant représentatif du salaire annuel que pour les personnes qui ont un emploi sur l’ensemble de l’année.
- Il faut également différencier les entreprises par tailles, voire par secteurs pour tirer des enseignements statistiques fiables.
La part de la valeur ajoutée, destinée à la rémunération étant par exemple de 16 points supérieurs dans les PME par rapport aux grandes entreprises.
La part de la valeur ajoutée, redistribuée aux salariés, étant également plus faible dans les entreprises appartenant à un groupe.
87 % des salariés des entreprises de moins de 50 salariés n’ayant pas accès à l’épargne salariale.

Si la croissance des salaires nets depuis 20 ans est extrêmement faible, les 0,1 % les mieux rémunérés ont connu une très forte progression sur la même période.
Les revenus des 1,01 % des ménages les plus riches ayant progressés de 42,6 % entre 1998 et 2005, pour seulement 4,6 % pour les 90 % des ménages les moins riches.

La CFTC regrette que n’ait pas été mesuré l’impact sur la création de richesse, des aides et exonérations dont bénéficient les entreprises.

Elle regrette également de ne voir aucune évaluation du rachat d’actions par des sociétés cotées et les retombées financières pour les actionnaires quand celles-ci sont annulées.

Anonyme a dit…

On devrait savoir bientot combien de Mgr ont accepté une réduction de salaire car l'échéance etait le 10 mai. Je crois aue la direction s'était engagée à cumminiquer le taux d'acceptation ?

CFTC HP a dit…

oui, mais elle ne donnera peut-être cette information que plus tard dans le processus de consultation, en tout cas on est impatient de connaitre le chiffre !

Anonyme a dit…

avez vous reçu le nombre de managers qui ont baissé leurs salaires

Anonyme a dit…

Baisse des salaires :
est-ce bien légal ?

Fabien Fournier (lefigaro.fr)
15/05/2009 | Mise à jour : 01:18 | Commentaires 12 | Ajouter à ma sélection
INTERVIEW Avocate au barreau de Paris chez IDAvocats, Me Céline Clairacq réagit à la proposition faite par le groupe Hertz à ses cadres de baisser leurs salaires. «La diminution des rémunérations est légale si elle repose sur l'accord des employés», indique la juriste.

Chantage insupportable ou alternative au licenciement ? Hertz, numéro 1 mondial de la location de voitures, a demandé à ses cadres français d'accepter une baisse de leur salaire pendant trois mois, sur la base du volontariat, sans réduire leur temps de travail. Une diminution de 5 à 7,5% suggérée dans une lettre du 18 mars dernier. Selon Libération, il y est invoqué «un effort de solidarité pour tous les managers afin de préserver au maximum les emplois». La direction du groupe a en effet annoncé en janvier la suppression de 4000 postes dans le monde.

Sur les 150 personnes concernées, 67% y auraient consenti, selon le délégué CGT Arnaud Garaud. «Celles qui ont dit oui l'ont fait par peur de représailles », assure le syndicaliste. Une non-réponse du salarié valait accord, précisait la direction dans son courrier.

Lefigaro.fr : Hertz incite ses cadres à baisser leurs salaires sans diminuer leur temps de travail. Est-ce légal ?
Me Céline Clairacq :Oui puisque la décision repose sur l'accord du salarié. Les entreprises l'encadrent souvent par une durée limitée à trois ou six mois comme c'est ici le cas. La proposition doit être faite par lettre recommandée : en cas de non-réponse au bout d'un mois, le salarié est réputé avoir accepté l'offre de l'employeur (L 1222-6 du Code du travail). Attention : lorsque la modification du contrat pour motif économique n'est pas précédée de l'envoi d'une lettre recommandée, l'absence de réponse n'a pas valeur d'acceptation.

Que se passe-t-il si l'employeur diminue de façon unilatérale le salaire de ses employés ?
C'est illégal. Une baisse de salaire suppose une modification du contrat de travail et nécessite donc l'accord du salarié. Un avenant doit alors être signé. Le salarié qui verrait sa rémunération baisser sans son accord peut prendre acte de la rupture de son contrat de travail par courrier adressé à l'employeur et cesser son activité. Il doit ensuite saisir le Conseil de Prud'Hommes pour qu'il juge que la rupture du contrat de travail produit les effets d'un licenciement sans cause réelle et sérieuse. Le contrat est alors immédiatement rompu et l'employeur a obligation de lui remettre une attestation Assedic. Deuxième option : le salarié peut saisir le Conseil de Prud'hommes pour qu'il prononce la résiliation judiciaire du contrat aux torts de l'employeur. Dans ce cas, il continue de travailler en attendant que le jugement soit prononcé.

Quelle voie est selon vous préférable pour le salarié ?
Elles conduisent toutes deux au même résultat : la perception de dommages et intérêts si les manquements reprochés à l'employeur sont jugés suffisamment graves. En revanche, si les Prud'Hommes estiment la requête du salarié infondée, dans le premier cas son départ est considéré comme une démission, dans le deuxième cas il conserve son emploi. Avant toute chose, il est préférable pour le salarié d'adresser une mise en demeure à son employeur afin qu'il respecte ses obligations contractuelles.

Selon vous, beaucoup d'employeurs sont-ils tentés par cette mesure ?
Cela fait partie des mesures qu'ils peuvent proposer, mais souvent en dernier recours. C'est en effet la solution la moins sociale. D'autres alternatives pour éviter des licenciements économiques existent, telles que faire prendre aux salariés les jours de repos qu'ils ont acquis (RTT, congés payés, repos compensateurs). L'employeur peut aussi proposer, sur la base du volontariat, des dispenses provisoires d'activité ou des pauses professionnelles ou avoir recours au chômage partiel, ou encore réduire le temps de travail avec corrélativement une baisse des salaires. Ces options sont généralement préférées.

Anonyme a dit…

Les demandes de réduction de salaires chez Hertz et EMC (Que je n'approuve pas!) font apparaitre le caractère scandaleux de la situation chez HP: aussi bien chez Hertz (3 mois) que chez EMC (31 décembre 09) les baisses sont temporaires!!!

CFTC HP a dit…

pour 159, non, mais comme la consultation CE commence mercredi pour la baisse de salaire des contributeurs individuels, tôt ou tard on aura cette information sur le % de managers ayant accepté la baisse

Anonyme a dit…

sur LE PARISIEN de ce jour, dans l article sur HERTZ , je viens de lire : LE PDG du leader mondial HP a amputé son salaire de 20 % ......... etc .
comme quoi, l'intox est bien passée

CFTC HP a dit…

Lisez le journal du dimanche demain, on verra si l'intox fonctionne. La CFTC était sur France Info hier à 19h14, et on obtenu aussi un petit sujet à l'ouverture du 20h de France 2 hier

Anonyme a dit…

http://www.leparisien.fr/economie/baisse-de-salaires-chez-hertz-deja-tente-ailleurs-15-05-2009-513260.php

CFTC HP a dit…

France info :
http://www.france-info.com/spip.php?article292429&var_recherche=hewlett%20packard&theme=22&sous_theme=23

Anonyme a dit…

to cftc : Si on ecrivait a Laurent Wauquiez
vu sa reaction.....


Face à la crise, Hertz demande à ses cadres de baisser leurs salaires de 5 %
LEMONDE.FR avec AFP | 14.05.09 | 21h12 • Mis à jour le 14.05.09 | 21h14 Réagissez
Suite à une information révélée par le quotidien Libération, Hertz France, l'entreprise de location de voiture, a confirmé jeudi 14 mai que "l'ensemble de ses cadres, représentant moins de 10 % de ses effectifs, a reçu une proposition à participer à une réduction de salaire basée exclusivement sur le volontariat et ce pour une période limitée dans le temps".


Cette initiative a été proposée pour améliorer la gestion des coûts dans cette période économique difficile", a ajouté Hertz. Pour "préserver au maximum les emplois" dans le contexte de crise, le loueur de voitures a demandé à ses cadres de renoncer, sur la base du volontariat, à au moins 5 % de leur salaire brut pendant trois mois par "effort de solidarité".

"PEUR DE REPRÉSAILLES"

Hervé Garnaud, délégué central CGT chez Hertz, a indiqué que cette mesure avait été demandée à environ 150 personnes et que 67 % d'entre elles auraient accepté. "Celles qui ont dit 'oui' l'ont fait par peur de représailles, celles qui ont dit non sont surtout en région, plus loin de la pression du siège", a commenté le syndicaliste. M. Garnaud dit "ne pas contester la baisse d'activité, mais la situation de crise dans laquelle serait Hertz", car "l'entreprise a une grosse trésorerie et continue à faire des acquisitions".

Interrogé sur Europe 1 à ce sujet, Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat chargé de l'emploi, a demandé à "voir concrètement ce qu'a fait Hertz" tout en se disant opposé à "du chantage dans cette période". "Si c'est la même méthode que Renault, qui a dit à ses cadres : 'Faites un effort sur vos congés, les ouvriers font un effort sur les congés et on ne licencie personne', c'est positif", a ajouté M. Wauquiez. Le secrétaire d'Etat faisait référence aux mesures prises par Renault pour indemniser à 100 % du salaire net les jours de chômage partiel imposés aux ouvriers en sollicitant les cadres et ingénieurs via des dons de jours RTT.

La direction du groupe américain Hertz, détenu par un groupe de trois fonds d'investissement américains, a annoncé en janvier la suppression de 4 000 postes au niveau mondial. En France, selon Hervé Garnaud, un plan de sauvegarde de l'emploi validé en juin 2008 prévoyait le départ de 70 personnes "dans des conditions correctes". "Mais depuis le 5 décembre 2008, j'ai connaissance de 47 personnes ayant quitté l'entreprise via des ruptures conventionnelles, qui sont des licenciements déguisés avec des indemnités très variables", affirme le délégué CGT.

CFTC HP a dit…

Il a été également question d'HP et du sondage de ce blog (93% de refus) sur les grandes gueules de RMC à 13h30

CFTC HP a dit…

Journal du Dimanche une puis page 3 :

"Les Hewlett-Packard font bloc face à la Direction", avec à nouveau le sondage du blog, et de nombreux témoignages de salariés HP

CFTC HP a dit…

Et communiqué de l'AFP ce soir

"la CFTC, se basant sur un sondage réalisé par ses soins auprès de 1.400 salariés, a assuré que seulement 3% des salariés s'étaient dits prêts à accepter.

http://www.agefi.com/Quotidien_en_ligne/News/index.php?newsID=220361

Anonyme a dit…

Qu'est ce qui nous garantie que ces 1400 réponses sont bien 1400 réponses uniques venant exclusivement de salariés HP?

CFTC HP a dit…

Les sondages sont anonymes donc il n'y a pas de garantie, mais comme les visiteurs de ce blog sont avant tout des employés HP et que ces sondages indicatifs ont prouvé dans le passé une excellente valeur indicative et une bonne fiabilité, on peut être confiant dans le taux massif de refus.

Le taux d'acceptation risque surtout d'être alimenté par la centaine de nouveaux employés et managers 1 qui nous font par de leurs craintes sur les conséquences d'un refus.

Anonyme a dit…

171, meme s'il n'y a eu comme dans tout sondage une erreur de quelques %, la tendance est la: aux alentours de 90%.
Et ce dimanche 17 mai 2009, le JDD, Europe 1 (Jean-Rene Bougeon), le Dauphine Libere, entre autres parlent du scandale de la baisse de salaire definitive, chez HP, sans aucune garantie de non licenciement dans les mois qui arrivent. Les justifications dans l'article JDD de Alain Spitzmuller pour HP sont inexistantes, on sait toujours pas, ou ira l'argent redonne par les salaries: grossir le profit des 3 milliards de dollars de profit de HP par trimestre, alors que ces 2.5% a 10% servent aujourd'hui a payer les credits bien reels des employes: appartement, voiture...
On saura cette semaine si en plus de tout ca, Mark Hurd va encore demander a l'occasion des resultats du 2eme trimestre 2009, une nouvelle vague supplementaire de licenciements. Ca serait une fois de plus, apres les licenciements boursiers frequents qu'HP a mis en place, depuis plusieurs annees, une nouvelle innovation HP avec cette fois: je te demande de baisser ton salaire et puis apres je te vire.

Anonyme a dit…

Les cons,ça ose tout.c'est meme à ça
qu'on les reconnait.
(les tontons flingueurs)

Anonyme a dit…

ils ont tout faux nos dirigeants HP (WW et FR)!
dans la presse:
* le secrétaire d'Etat chargé de l'Emploi, Laurent Wauquiez, avait demandé à «voir concrètement ce qu'a fait Hertz» tout en se disant opposé à «du chantage dans cette période»
*Le ministre du Travail Brice Hortefeux a jugé dimanche qu'il n'était pas choquant qu'un employeur propose une baisse de salaire, à condition qu'il y ait des «contreparties» dans le cadre d'une «négociation interne à l'entreprise».
OUI, c'est du CHANTAGE! et ou sont donc les CONTREPARTIES? (a moins que maintenir le bonus des dirigeants soit une contrepartie, ou alors qu'un coup de pied au c.. en soit une aussi .. ;-))

Anonyme a dit…

http://sebmusset.blogspot.com/2009/05/hertz-et-la-location-des-cerveaux.html

CFTC HP a dit…

http://www.lesechos.fr/info/hightec/4865810-le-syndrome-de-la-reduction-des-salaires-se-propage-outre-atlantique.htm

Anonyme a dit…

Très dommage que des journalistes professionnels contribuent à la diffusion de demi-vérité... MH diminue de 20% son salaire de base pas sa rémunération qui elle diminue considérablement moins vue ses bonus!

CFTC HP a dit…

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/05/19/les-salaires-variable-d-ajustement-des-entreprises-face-a-la-crise_1195146_1101386.html

Anonyme a dit…

bonjour,
lors de son talk du 12 mai, M. Gary Budzinski a été, lors de la session questions/reponses de la fin de son talk, menaçant envers les employés qui refuseraient la réduction de salaire.
Le replay a entre temps été 'nettoyé' de ce passage genant (tiens donc!) mais grosso modo, le discours c'était (aux erreurs d'interprétation pres, puisque le passage n'est plus dispo):
"on ne peut pas avoir des citoyens de classe A ( ceux à qui on n'a pas demandé leur avis et qui ont vu leur salaire réduit) et des citoyens de classe B (ceux qui auront l'audace de refuser)" + des stats seront faites sur qui accepte/qui refuse avec, en plus, mention d'eventuelles sanction lors du prochain round de performance review....
On donc aux antipodes du discours "c'est un choix individuel, basé sur le volontariat, pas de licenciement economique, bla bla bla".
Il me parait donc souhaitable de re-clarifier avec les RH ce que 'pas de sanction' veut dire, lors de processus actuel de consultation.
Je crois qu'on a tous plus ou moins des objectifs de 'cost saving' mis dans nos objectifs 2009. Est ce que ça veut dire que tous ceux qui auront refusé auront un mauvais score à cet objectif, ouvrant la voie royale à un ranking I ??
D'autre part "pas de licenciement economique" c'est bien, mais il y a bien d'autres manieres de se faire licencier, il faudrait peut etre clarifier ce point là aussi.
Enfin, j'aimerais savoir comment vous, syndicats, réagissez à ce genre de déclaration. Est ce que ça pourrait ouvrir la voie à la nullité de la procedure de reduction de salaire (on peut rêver..) ?
Dernier point, si quelqu'un a pu garder une trace de ce passage du talk, qu'il le garde bien au chaud !!!

Anonyme a dit…

La question de 180 est excelente, les syndicats ont ils des traces, ou peuvent ils en obtenir et si oui, est ce que ce serait exploitable pour une action judiciaire ou auprés de l'inspection du travail ....sauf si aprés une questions aux RH ou éthique bureau cette personne était dénoncé pour ces écarts de language ...et sanctionné.
Peut etre aussi une nouvelle question pour le CE européen avec l'aide nos amis Allemands qui semblent en pointe dans la contestaion purement HP.
Merci de votre analyse et réponse

Anonyme a dit…

Pour info toujours le pb avec IE, et maintenant sur tous les sujet récents. Un sabottage contre ce blog...???non je dois etre parano.........

CFTC HP a dit…

merci pour tous ces éléments, les CE commenceront à être consultés sur la partie baisse de salaire à partir du 28 mai sur HPF (ça n'a pas eu lieu le 20 mai pour HPF), donc ça sera utilisé déjà dans les Procès Verbaux pour justifier les blocages à venir

CFTC HP a dit…

pour 182, problème peut-être réglé en enlevant le moteur de recherche du blog, à confirmer !

Anonyme a dit…

Sous IE8 sous Vista, problème moins fréquent, mais on revoit des fenêtres de pub, malgré l'activation de ce bloqueur de fenêtres...

Anonyme a dit…

je ne suis pas certain d'avoir compris la réponse CFTC concernant l'utilisation des propos de gary budzinski, est ce secret ou est parceque vous ne savez pas encore (parfaitement acceptable) ou de la langue de bois ?

CFTC HP a dit…

Langue de bois ? c'est vraiment pas le style de la maison ! Plutôt qu'on ne sait pas encore comment cela va évoluer exactement, surtout sur le terrain juridique.

Ce qu'on veut dire c'est que ces menaces et bien d'autres style Eric Cador sur PSG HPCCF ou les managers 3 directement vers les managers 1 sur TS HPF seront utilisés comme autant de contre-preuves aux propos de la RH pendant les consultations CE baisse de salaires pour les contributeurs individuels et manager 1. Dans un premier temps, cela ouvre la voix au blocage du processus CE

Anonyme a dit…

180) pas de licenciements economiques? Euh.... vous avez vu ça ou?

187) menace Eric Cador: c'est a dire, genre soit on accepte la baisse de salaire, soit je rabote massivement PSG sur HP CCF, c'est ça? (excusez ma candeur)

Anonyme a dit…

pour 10h03 tres bien, alors si nos managers sont si pressés, juste histoire de sortir de bons ratios (genre OPEX en % du revenu) pour le prochain quarter, leur empressement est un atout: peut etre OK pour une reduction rapide, mais donnez des contre-parties rapide aussi, sinon, on enlise le conflit dans la durée et cela ternit vos prochains quarters. Je ne sais pas si c'est un bon argument, mais faut peut etre s'adapter

message retoqué (pas envie que le blog ferme pour injure au CEO) a dit…

Pour en revenir aux propos de Gary Budzinski (par Robert, l'ex joueur de foot et directeur sportif du FC Nantes), il recoit une pression inimaginable.

A mon avis, il ne doit plus dormir les nuits. Tant pis pour lui, il a pris le pognon, et bien il prends aussi la pression. Je vais pas le plaindre et je lui souhaite meme un bon "burn out". Apparemment, les premiers symptomes apparaissent.

Ce qui me fait marrer, c'est qu'il a beau menacer et vociferer, cela ne changera rien.
Mark Hurd a declare que la demande de baisse de salaire visait a preserver les emplois.

LOL

Avec 1.7 milliards de benef il me semble sur le dernier trimestre clos, il va mettre dehors encore 6400 personnes de plus.

Mais ils nous prennent vraiment pour des cons !!!!!

Gary (pas Robert, hein), croit vraiment que les salaries vont accepter de baisser leur salaire.

Il n'aura fallut que quelques semaines pour que Mark Hurd exprime tout le mepris qu'il a pour les salaries...

Ce mec... n'a rien de ce qui fait la qualite d'un manager : le charisme et la droiture.

CFTC HP a dit…

Sujet sur la crise (et donc les baisses de salaire chez HP...)

Interview CFTC HP enregistrée ce matin et diffusée mercredi 3 juin entre 17h45 et 19h sur France 5, avec l'émission mise en ligne à 20h.

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/

Enregistrer un commentaire