ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next Immanquables #10. – 5000 ou plus ?

Elections Entco 3 syndicats ex-aequo en sièges, dont la CFTC !

Actualité DXC-ESF GPEC Out (130 places). L’actualité sociale

NAO HPE 2018 Les 5 propositions expliquées (avant revendications CFTC)

FPR FY17 et Objectifs FY18 Flash Pratique HPE !

Négociation HPE Droit à la Déconnexion La CFTC propose !

La Négociation CPA/TPA HPE La CFTC revendique !

France-Canada contre la souffrance La CFTC HPE vous invite le 16 novembre !

Nouveau Code du Travail Quel impact ? Notre décryptage !

HPE PSE GPEC Out Sujet de référence pour les 90 volontaires acceptés

HPE Politique voiture Le plein de nouvelles informations (post 1750)

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE Tout sur l’impact fiscal du split Micro Focus le 1/9 !

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

jeudi 25 juin 2015

Comment lutter contre les délocalisations ?

Lutter contre les délocalisations suppose un travail étroit entre des salariés et des managers N+1 lanceurs d'alerte avec des représentants du personnel résolus qui utilisent une vaste panoplie de stratégies.

Dans ce sujet : événements et moyens d'action

L'annonce du 18 mai sur les hubs ES

125 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

http://www.journaldunet.com/economie/temoignage/appelatemoin/6761/comment-lutter-contre-les-delocalisations/

Anonyme a dit…

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9localisation

Anonyme a dit…

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/02/27/delocaliser-n-est-pas-une-fatalite_1648879_3232.html

CFTC JPV a dit…

Pour lutter contre les délocalisations, les représentants du personnel ont des armes classiques : celles données par la loi et les accords signés. La CFTC HP a imaginé d’autres armes.

1/ Suppressions de postes classiques : passage devant les CE

Si 10 salariés ou plus d’une même société ont leur poste supprimé dans une même période de 30 jours, alors HP doit ouvrir un PSE

L’accord GPEC valable jusque fin 2016 parle de la possibilité de procéder à des transferts d’activité, au-delà de ce que peuvent permettre les « PSE Gpec Out » relativement limités que l’on a connu en 2014 (98 départs volontaires).

C’est dans le chapitre 7 de l’accord, une concession longuement discutée et inévitable pour avoir un accord GPEC et un petit PSE en 2014 :

" L’entreprise peut également devoir procéder à des projets de réorganisation... Ces réorganisations se définissent comme la nécessité d’adapter, sans délai, les effectifs notamment en cas d’arrêts d’activités, sans projet de substitution, ou encore de transferts d’activités. Les motifs de tels projets sont des motifs économiques et/ou organisationnels, d’origine conjoncturelle.

Le déploiement des mesures sociales accompagnant les projets de réorganisation nécessitera l’organisation d’un processus de consultation du Comité d’Entreprise sur la base des dispositions de l’article 2323-15 et des articles L.2323-30 et suivants du Code du travail, la consultation portant à la fois sur le projet de réduction d’effectifs, sur les modalités de mise en oeuvre et sur le contenu des mesures sociales présentées."

Avec la scission qui occupe calendrier et ressources en top priorité, HP en France a dû renoncer à faire des PSE en 2015.

2/ Suppressions de postes sauvages : les armes classiques

Des Business Unit pilotent depuis l’étranger des délocalisations et des suppressions de poste en France. Si nous en avons connaissance, vos élus CFTC dans les CE ont 2 armes principales : le droit d’alerte (qui déclenchera un rapport d’expertise) et le délit d’entrave (qui peut entrainer de lourdes condamnations). Ceci afin de faire rentrer dans le rang des managers souvent basés à l’étranger, tant pis s’ils maudissent l’inflexibilité française.

Ce que vous pouvez faire : alerter nos représentants, écrire à cftchp@hp.com, téléphoner à notre numéro centralisé : 06 7577 4368

3/ Suppressions de postes sauvages : l’innovation CFTC HP

Cette innovation a été introduite en début de semaine (Flash hebdo Pratique 10-11) dans l’affaire dite du « Stranded Bench ITO », et elle est redoutable car elle utilise les armes internes d’HP pour éviter des condamnations pour pratiques illégales : le processus SBC

CFTC JPV a dit…

...

Et c'est pas fini !

Notre Flash hebdo de lundi a eu l'effet prévu, directement au niveau EMEA. Et les managers qui ont inventé ce système se sont retrouvés sous le feu croisé des RH, des Relations Sociales et du Comité de déontologie.

Nous attendons maintenant, avant d'utiliser prochainement les armes classiques (droit d'alerte et délit d'entrave), l'annonce par les managers N+1 qui nous contactent du changement de cap : l'abandon de la mise en place du stranded bench en France.

Et c'est pas fini !

La CFTC HP est organisée sur ES ITO pour faire face aux délocalisations avec :

Andi Dajlani : coordinateur HPCCF et autres pays européens
Frédéric Goupil et Fabrice Munier : spécialistes Bench et coordinateurs HPF
Jean-Paul Vouiller (qui écrit ce post) : coordinateurs HPCCF-HPF + liaison HP CDS

Pour les autres Business Unit, si vous êtes confrontés à des délocalisations sauvages, utilisez les mêmes contacts pour la mise en place d'un plan personnalisé à votre BU avec parfois d'autres coordinateurs CFTC HP selon l'entité.


Anonyme a dit…

Pour des raisons de rentabilité, on nous demande d'étudier de faire passer en off shore certaines de nos activités dans certains cas cela va faire augmenter le taux de Bench car aucune nouvelle activité n'est prévue

Anonyme a dit…

priver une personne de travail dans le cadre de son CDI c'est du harcèlement systémique et HP a déjà été condamné aux prudhommes pour cela. IL pourrait être utile de rappeler aux "décideurs" qu'en mettant des personnes "au rencart", ils exposent la société à des poursuites civiles sinon pénales ? En invoquant le co-emploi, dans lequel les filiales françaises du groupe HP ne sont pas seules à décider, mais où les entités européennes ou mondiales sont aussi impliquées, ce risque juridique pourrait être pris un peu plus au sérieux ? tant individuellement que collectivement ?

Anonyme a dit…

BENCH c'est un nouveau terme, mais de mettre un nom sur une pratique déjà courante et "souterraine", ne la légitime pas plus ES qu'elle ne l'aurait été pour d'autres périmètres internes dans le passé. Rappelons que chaque réorganisation (dés-organisation ?) laisse dans son sillage un certain nombre de personnes "flottantes"... et donc le passé se prolonge jusqu'au présent pour de nombreux collègues !

Anonyme a dit…

le probleme n'est pas seulement de lutter contre les delocalisations, mais de permettre aux employés hp de conserver un emploi interessant en France. Que va faire un manager qui veut recruiter qqu'un, s'il a le choix entre 2 cv, une personne en France et une personne en UK, toutes les 2 sur le bench, avec le meme profil : il va prendre la personne en UK s'il a l'impression qu'il sera "coincé" avec la personne en France en cas de baisse de son activité, ou d'optimisation du travail. Ce qui peut generer encore plus de difficultés pour changer de job qu'aujourd'hui. On m'a deja repondu que j'avais le bon profil, mais etant en France, on ne voulait pas me recruter. "C'est trop compliqué, je ne recrute pas en France", je pense que beaucoup de gens l'ont deja entendu. Alors sans se laisser marcher sur les pieds, attention a maintenir pour les employés hp une ouverture sur l'emploi en France. Le meilleur moyen d'y arriver serait d'augmenter le business ES en France, pour montrer le dynamisme de la France et l'interet pour la Corp d'investir en France!

Anonyme a dit…

Bench, banc de touche, placard, congélateur... peu importe le nom utilisé!

Anonyme a dit…

Je préfère "Bench" que "Placard". Au moins, sur un banc on est assis. Alors que dans un placard on est debout.

Anonyme a dit…

Combien de personnes sur le Bench chez HP (par entité, courte durée , longue durée) ?

Anonyme a dit…

Et le bench caché chez TS est il comptabilisé ?

CFTC HP a dit…

pour 12, ces chiffres sont connus sur HPF car ils font l'objet d'un point régulier en CE

Pour des raisons de confidentialité, tu les trouveras sur le site du CE HPF (rubrique compte-rendus CE en haut à gauche : synthèse du CE ordinaire du 18-19 février, point ES tout en bas) si tu y as accès. Dans 2 semaines le PV sera en ligne avec encore plus d'infos.

Ou en nous les demandant à cftchp@hp.com

CFTC JPV a dit…

pour 13, il n'y a pas d'autres suivis officiels en dehors du Bench ES et celui des salariés dont le poste a été supprimé dans des PSE.

Ceux qui sont sans activité doivent se faire connaitre auprès de nous s'ils le souhaitent afin que l'on puisse étudier leur situation de façon individualisée : cftchp@hp.com ou 06 7577 4368

CFTC HP a dit…

Plus que 5 jours en replay

http://pluzz.francetv.fr/videos/cash_investigation_,118675882.html

Anonyme a dit…

Personnellement, je suis vraiment étonné que la CFTC s'intéresse spécialement aux délocatilisations en cette période. Cela fait des années que le processus est enclenché pour ES ITO... Les équipes de comptes francaises sont vidées de leurs "ressources francaises" au profit des centres best-shores. La seule différence maintenant c'est que le nouveau business en France ou ailleurs est directement mis en mode bestshore (modèle cloud) et à tous les niveaux (PM, architectes, implémenteurs...)...etc.. il n'y a meme plus de face de transition/transformation locale...mais une implication dès la signature des équipes bestshores...

CFTC HP a dit…

pour 17, la raison est simple :l'invention du stranded bench, un bench perpétuel totalement illégal. C'est l'illégalité qui donne les moyens d'agir les plus efficaces.

Et si tu es surpris c'est que tu n'es pas au courant de notre travail depuis des années : bench classique, televente, GPSC, PPS, Fonctions Centrales... qui a contribué a sauver des dizaines et des dizaines de postes. Ce n'est pas un sujet nouveau pour nous, mais sur ce Blog si.

Anonyme a dit…

Les entreprises qui sont cotés en bourse sont à la recherche des coûts de production les plus bas et les retours sur investissement les plus élevés au détriment de l'impact carbone, et parfois de la qualité ou de la morale. Si on se bat uniquement sur les salaires, les charges, les acquis sociaux et la loi telle qu'elle existe, il ne reste plus que nos yeux pour pleurer les inexorables délocalisations ou les importations de main d’œuvre bon marché, nos concessions ne seront en effet jamais suffisantes par rapport aux énormes décalages qui existent encore dans le monde. Pour vendre en Chine il faut produire en Chine, pour vendre en France il faudrait avoir obligation de produire en France.

Anonyme a dit…

@17 et oui, car pour gagner des deals dont on a cruellement besoin à ES en raison de nos coûts totalement inflexibles par rapport au BU orientées produits, on massacre la marge, donc meme plus le temps de transitionner de onshore a offshore car c'est trop cher, et hop, directement offshore. Je pense que ES au sein de HPe ça va être une bataille bien difficile

Anonyme a dit…

Et au niveau évaluation de performance, le bench marque

CFTC HP a dit…

Réponse à un message reçu dont voici un extrait

"Bonjour
Etant employé ES-ITO, nous sommes de plus en plus nombreux (transfo tower leads) à subir des pressions très fortes pour n'engager que des resources "best-shore",

Première question: Le fait est que le management passe au-dessus des législations nationales en s'appuyant sur le positionnement "global" de l'entreprise. Ceci dit, en tant que syndicats, quels résultats attendez-vous d'actions judiciaires nationales, en sachant que les décideurs ne sont pas soumis aux lois françaises (ou allemandes, etc...)?

Deuxième question: Il semble que la situation soit bien plus grave que l'on s'y attendait, certainement parce-que nous, employés, avons trop souvent le nez dans le guidon pour porter suffisament attention aux messages nombreux venant de nos représentants. Ce comportement border line des businesses managers ne peut plus durer, car ils nous mettent devant le fait accompli avant que nous n'ayons eu la possibilité de réagir. ==> Est-ce que les representations syndicales, unies, pourraient provoquer une assemblée générale afin d'alerter les employés et obtenir leur soutien tout en se renforçant par leur union? "

Réponse

C'est vrai qu'ils s'assoient en ce moment même sur les lois locales mais même s'ils sont basés à l'étranger ils risquent gros. Les SBC Européens, anonymes ou pas, sont une arme utile car ils obligent la DRH EMEA et le comité de déontologie à agir contre ce risque juridique.

En parallèle, les armes classiques conventionnelles seront déployées dans les prochains CE dès la semaine prochaine. Pour les fans du Code du travail : articles L2323-1, L2323-78 et L 2328-1

Et pour être moins seuls face à ce problème, Andi Dajlani dans notre équipe est en contact quotidien avec les élus des autres pays européens.

La CFTC HP tiendra une réunion adhérents/sympathisants à Nanterre le jeudi 19 mars à 11h (salle Léger 1-2). Contacter Aimé Endjimbreze ou Xavier Magri pour y participer.

Il y aura également une réunion aux Ulis le vendredi 13 mars à 11h (Espace CE). Contact Anne-Sophie Deletombe.

Pour Grenoble, contacter Andi Dajlani. Pour Lyon-Ida : Pierre Favret.

Anonyme a dit…

en attendant ceux qui ne sont pas encore sur le bench se tapent le boulot de plusieurs et il ne va pas falloir attendre longtemps le crash.

Anonyme a dit…

C'est dingue, nous salariés HP qui tous contribuons au final pour les clients HP sommes devenus les cibles à abattre. Notre Management est derrière la lunette et le point rouge scintille sur notre front.
Notre propre entreprise veut nous éliminer et pour cela elle n'hésite pas à se mettre assise sur les lois .......

A ce propos, quelqu'un a t'il un retour sur la conf du leader des managers qui m'inspirent la trouille, le fameux Tom Hegan (je suis pas sur de l’orthographe) ? Le Manager ES qui souhaite éliminer la totalité des équipes Delivery qui ne se trouvent pas en centre off-shore .......

Anonyme a dit…

J'ai remarque que certains sujets du blog (scission par exemple) sont apparemment hébergés en CZ:
http://cftchp.blogspot.cz/2014/10/hp-scinde-en-2.html

Une delocalisation a l'insu de votre plein gré.

Mais le sujet delocalisation est bien hebergé en France :-)

http://cftchp.blogspot.fr/2015/03/comment-lutter-contre-les.html

Amusant non, ou l'arroseur arrosé ?

CFTC HP a dit…

merci 25, on a aussi remarqué que Google change les url principales sans que cela gêne l'accès : Cz, uk, fr...

On va essayer de trouver une explication

CFTC HP a dit…

Info CFTC HP

Sur insistance de la CFTC HP, les 2 CE auront à l'ordre du jour la semaine prochaine la question des délocalisations sauvages chez ES ITO notamment.

Anonyme a dit…

Et les départs de TS Support Onshore France remplacés pas des postes en Tunisie.

Anonyme a dit…

Et les employés bulgares qui signent: ''account delivery manager France"

Anonyme a dit…

Les décision d'ES sont grossièrement logiques: avec le court-termisme comme environnement, spécialement pour le management, comment montrer rapidement des savings virtuels qui permettront d'avoir un gros bonus, et qui péteront d'ici quelques mois, c'est à dire après que le manageur-mercenaire soit remercié lui-même...
Rien ne s'inscrit dans la durée, des décisions de plus en plus court-terme, donc de plus en plus contre-productives sur le long-terme... Faut-il encore longtemps avant que nos actionnaires comprennent que le court-termisme c'est la mort assurée?

Anonyme a dit…

Le phénomène d'importation de ressources near-shore ou off-shore sur des projets français (sur site ou en remote) ne concernent pas qu'ES. On le retrouve chez TS consulting et chez HP Software Professional Services. Le mot est passé dans toutes les organisations services de delivery: L'augmentation de la marge ne passe que par le near shore ou le off shore...

Anonyme a dit…

@30/31: je pense simplement qu'ES, au sein de HPE, doit absolument se redresser, non pas pour le business lui meme, mais simplement pour que la mariée HPE soit belle le jour de son introduction en bourse - ce qui est tres loin d'etre sur vu la tete de l'action HP globale. Alors, comme c'est bientot, tout est permis, mais il est evident qu'ES est un canard sans téte, une enorme epine dans le pieds de HPE

Anonyme a dit…

Et les canards sans tête, ça bouge, et ça coure voir même ça vole encore, certes de manière désordonnée, mais ça bouge encore, juste avant de s'éclater dans un platane ou une bagnole qui passait par la.

Mauve a dit…

ES, canard sans tête?
En tant qu'amateur de canard sous toutes ses formes gastronomiques, je m'insurge!

Le pire, c'est que ES a encore une tête, avec même des brigades entières de managers qui n'ont pas encore réussi à tuer la bête.
Un genre de version pas drôle (version manager ex-militaire reconverti) du sketch de Robert Lamoureux "Et le samedi matin, le canard était toujours vivant!".

Si ES doit être une comparé à un animal, j'opte pour le poisson qui, comme chacun sait, pourrit toujours par la tête.

Anonyme a dit…

Pour avoir assisté à qques réunions management aux US chez ES, ils se réfèrent encore à EDS. C'est vous dire, 8 ou 9 ans après le rachat d'EDS si la greffe à prise. Je me demande bien quelle acquisition à porté ses fruits, si ça se trouve Compaq a été finalement la moins pire c'est dire

Anonyme a dit…

35, oui, on se demande bien qui a racheté l'autre. Que le management ex EDS soit impliqué, esr une evidence, la politique de l'épuration ne marche pas, il faut intégrer. Mais, de la a confier toutes les clefs aux ex managers EDS et leur demander de mettre en oeuvre un modèle qui était celui d'HP et non le leur, il y a à mon avis une énorme erreur stratégique coté HP lors de ce rachat.

Anonyme a dit…

Le replay de la conference de Tom Egan est dispo. Nous avons reçus un mail ce matin avec des references et en particulier des liens vers les projets Lean qui sont mis en oeuvre avec l'aide de consultants exterieurs.

Anonyme a dit…

Mes collegues et moi allons etre bestshoree, on nous demande de former nos remplacants (Nous nous sommes formes tout seul), on nous dit que nos emplois sont en decroissance et de chercher ailleurs chez HP (CV et GPEC IN)
Nous sommes mis devant le faite accompli et on rend le travailleur responsable de la perte de son travail et des couts qu'il va engendrer a la societe

Anonyme a dit…

Les manageurs Européens agissent en totale illégalité au regard de la loi française et font pression sur les salaries et mangeurs français. Ces faits sont très graves. les salaries sont encourages à déclencher des SBCs.Ces méthodes de sauvages sont-elles en adéquation avec l'éthique de la société HP ?

CFTC JPV a dit…

Info

Dans le CE HPF de mardi dernier (sujet "Arrêt d’activités chez ES, EG et dans les fonctions centrales : débat et vote du CE sur des situations pouvant relever des articles L2323-1, L2323-78 et L 2328-1 du Code du travail " C'est à dire droit d'alerte, délit d'entrave..., ), les représentants de la direction ont affirmé que le processus de bench stratégique ou strended bench était stoppé.

Mais faute de preuves écrites une résolution unanime préparée par l'avocat du CE a été votée pour initier la procédure de droit d'alerte et de délit d'entrave dans 15 jours si aucune preuve n'est apportée d'ici là.

Le CE HPCCF se réunit vendredi prochain (sujet très différent : "Information en vue d'une consultation sur l'organisation ES ITO") mais semble enfin prendre conscience de la situation après insistance de la CFTC soutenue par la CFDT. Et suivre les pas du CE HPF : il était temps !

Anonyme a dit…

Pour 35 et 36: Vous pointez le doigt sur le problème effectivement. Non seulement EDS, à la stratégie défaillante, s'est retrouvé en position de faiblesse est a été racheté par HP, mais ceux-là meme qui ont failli du temps d'EDS ont été remis aux positions dominantes et réitèrent les memes erreurs. De plus, il ne faut pas occulter le gap culturel entre ce que les anciens HP on connu sous le nom "HP-Way" et une structure et des methodes quasi militaires que ces anciens d'EDS semblent vouloir imposer. Ces évènements doivent etre mis en regard avec le nombre grandissant de burnouts. En effet, sur de nombreux deals aujourd'hui le turnover des positions de leaders est impressionnant face à la boucherie des victimes laissées sur le terrain, terrassées par une pressions incroyablement violente et très éloignée des valeurs qui ont façonné notre entreprise au cours des décennies precedents.

Anonyme a dit…

Très Bien dit 41.
J'ai quitté ES il y a 4 ans et je retrouve dans ce post ce qui m'a fait fuir.
Op eut vraiment parler de choc de cultures. Je me rappele que les gens d'EDS parlaient d'acquisition de OS (le nom de la division HP à l'époque). Et il y avait deux mots clefs dans leur discours: BestShore (trademark EDS!) et Bench.
C'est très hypocrite de la part du management HP de feindre re-découvrir cela maintenant .

Anonyme a dit…

Bien sur qu'il faut déclencher un droit d'alerte pour délai d'entrave. Ce qui se passe à ES est trop grave, et il est inacceptable de faire payer la panne de stratégie aux salariés d'Europe de l'ouest qui ont toujours été loyaux avec HP. Marre de ces ´Seniorś managers en manque d'idée neuve qui veulent passer outre les lois des pays pour vicieusement virer les gens et augmenter leur bonus. Marre de ces tonnes de procédures bureaucratiques qui envahissent nos journées et verrouillent notre productivité. Libérez les énergies, simplifiez la vie, laissez nous respirer.

CFTC HP a dit…

Info CFTC HP

- Ne vous alarmez pas si vous saisissez actuellement le code 775 dans CATW (code Unassign de non affectation à un compte) : ceux qui vous disent cela n’ont pas compris le problème.

- La priorité est de mettre fin aux pratiques illégales. Si vous n’êtes pas déjà en contact avec nous ou si vous détenez des informations nouvelles : merci de contacter notre équipe spécialement constituée afin de protéger votre emploi et votre employabilité. En écrivant à cftchp@hp.com ou en téléphonant au 06 7577 4368.

- Ce n’était pas gagné d’avance avec la fermeture inéluctable du Blanc Mesnil mais le projet de centre d’affaire de Villepinte dans le Nord de Paris a fini par voir le jour et recueille des avis positifs. Côté Nanterre, la prolongation du bail serait à l’ordre du jour.

CFTC JPV a dit…

Ces dernières semaines, nos informations de terrain, nos communications et ce nouveau sujet à la une du Blog nous ont permis de dénoncer les tentatives de passage en force de la Direction ES EMEA pour vider des postes de leur contenu en France.

Nous avons rapidement alerté les autres organisations syndicales au travers des CE afin de défendre votre emploi contre ceux qui s’assoient sur les législations des pays.

Suite à notre insistance, les 2 CE ont donc mis la semaine dernière à l’ordre du jour la question des délocalisations et des placardisations chez ES.

A coup de SBC, de début de délit d’entrave et de droit d’alerte, nous commençons à voir les premiers résultats de ce travail. La Direction EMEA concède ceci :

« - Certains managers français auraient été sollicités pour travailler sur des projets de réorganisation concernant l’activité ES en France, projets susceptibles d’être déployés dans la foulée.
- Aucun projet de réorganisation de l’activité ES n’a été décidé et encore moins mis en œuvre.
- Il semblerait que certains managers étrangers aient pris des initiatives malheureuses ou mal comprises laissant penser que ces pistes de réflexion soient des projets sur le point d’être mis en œuvre. Ces initiatives n’engagent personne d’autre qu’eux-mêmes et je me chargerai de le leur rappeler.
- Il n’est pas à l’ordre du jour de mettre en œuvre un projet de réorganisation de ES en France »

Nos spécialistes, particulièrement bien informés par le réseau CFTC HP de lanceurs d’alerte, maintiennent que ce message ne fait pas disparaitre les inquiétudes, les pressions et les projets globaux qui continuent d’exister même s’il y a une tentative de plus grande discrétion et de mise en sourdine en France.

A suivre !

Anonyme a dit…

45

Ah, ah, ah, ah, mais bien sur, ce sont des initiatives malheureuses de sous fifres qui font du zèle. Mais comment ces seniors managers peuvent penser qu'on puisse croire de tels conneries !
Ils mentent comme des arracheurs de dent, et se la joue vierge effarouchée a leur premier bal de village.
Ils nous prennent vraiment pour des cons. Je me retiens de ne pas écrire d'autres mots qui seraient censurés .....
Nous sommes en guerre et ce sont ces seniors managers qui ont lancé les premières grenades à fragmentation.

Anonyme a dit…

Pourquoi pas arrêter de saisir CAT W le temps de savoir la vérité sur ces pratiques illégale. Marre de ces mangers qui dépouillent t la France de ses emplois.

Anonyme a dit…

47, refuser d'appliquer les directives de l'entreprise, c'est se voir exposer au risque de faute professionnelle grave avec toutes les conséquences légales. Et les vautours n'attendent que cela.

Anonyme a dit…

Suite de 48,

Ceci dit j'ai réussis à foutre la merde entre mon équipe de compte et mon management. Mon équipe de compte me reprochant de "facturer" trop d'heures dans CATW. Je compte à l'heure prêt les heures que je bosse pour chaque compte, même si elles vont au de la de ce qui a été convenu à l'origine. Ben oui, un compte doit payer ce qu'il consomme, il n'y a rien de gratuit en ce bas monde. Donc, le compte m'a reproché cela, et a accusé mon organisation de faire du bénéfice sur son dos. Une foire d'empoigne s'en est suivie, les uns voulant que le Delivery bosse gratuitement parce qu'en forfait jour, mes heures sups ne me sont pas payées et les autres à l'affut du moindre recouvrement de coût pour combler les manques et les exigences souvent déplacées des comptes.

Bon tout ça pour montrer que la financiarisation à l'extrême de l’entreprise conduit à des inepties et des pertes de productivité colossales. Quand on passe autant de temps sur ces métriques et reporting internes, on ne le passe pas avec les clients.

P. Favret - Secrétaire CHSCT Lyon-VIllefontaine a dit…

Bravo à 49!

C'est bien la seule façon pour chacun de s'y retrouver, et aussi de montrer la réalité, qui est l'objet d'un tel système de suivi des temps par projet.

Truander des saisies pour que le résultat soit conforme à ce qui est attendu est un non sens.

A noter: il a été indiqué en son temps (consultation sur CATW) par la Direction en CHSCT Lyon-Villefontaine qu'il fallait saisir l'activité réelle.

Anonyme a dit…

Pour le 48 Il faut savoir ce que l'on veut action réaction ne restons pas les bras croisés

Anonyme a dit…

48 pour 51,

Oui, il faut savoir ce que l'on veut, et je ne veux pas me faire virer pour une faute professionelle indéfendable.

Il faut trouver un autre moyen que se passer soit meme la corde au cou.

CFTC HP a dit…

Merci pour ce témoignage dont voici le principal passage (on aimerait que le Blog reste ouvert encore quelque temps si possible... :) :

" Ayons tous une petite pensée pour les sous fifres de manager HP ES (France et ailleurs), qu'Hs a fait passer pour de sombres crétins dans son pitoyable mail du "c'est pas moi ce sont les sous fifres qui ont pris des initiatives individuelles et malheureuses".

Je me marre. J'ai croisé quelques uns de ces crétin de sous fifre (dixit Hs) aujourd'hui et j'ai failli leur demander ce qu'ils pensaient de la manière dont leur management les soutiens.
Bon, j'avoue, je n'ai pas franchis le pas, par respect pour l'être humain qui se trouve derrière le crétin de sous-fifre (dixit Hs, ce n'est pas de moi). J'espère que ces managers vont enfin ouvrir les yeux sur la réalité de notre haut management chez ES et adopter une attitude plus teintée de professionnalisme vis à vis de l'Entreprise, des salariés, des clients et des actionnaires. Ce genre d'attitude, ne profite à aucune des 4 parties.

Autrement, il serait vraiment souhaitable que l'affaire sorte dans la presse spécialisée US. Cela remettrait de l'ordre dans la chaumière en faisant virer quelques hauts managers qui ont le melon en phase d'extension exponentielle. Si j'étais actionnaire, c'est typiquement le genre de chose qui me ferait sortir de mes gonds, et aux US, quand ils sortent des gonds, ils prennent le chemin du tribunal. Après cela, que l'on ne vienne pas dire que c'est l’actionnaire qui se gave. Par contre lui, le haut management, il se gave grave.

Ils sont vraiment trop fort ces managers.

Au fait, Hs il a fait sa formation SBC ? J'aimerai bien qu'il nous envoie son certificat."

Anonyme a dit…

@ 50 .... et si c'etait juste une strategie !

on nous demande de tout saisir aux comptes y compris le temps que l'on passe a lire de la com , assister aux meeting divers du cluster south etc .....

ITO delivery facture donc plus aux Accounts, qui une fois coincés entre le maintient de la marge et le maintient d'une facturation client stable, iront chercher des couts humains moindres.

HPE justifiera donc un bon gros PSE en europe de l'ouest pour tout pousser à l'est avec pourquoi pas une cession d' HPCCF à ................. HPCDS, la low cost company :)

Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

Anonyme a dit…

Initiatives intéressantes, mais le fond du problem est de toute façon le fond du problem est le suivant:
1) tout faire pour redresser le prix de l'action avant l'introduction en bourse de HPE, y compris des actes légalement repréhensibles
2) independamment des problem de scission, ES est malade depuis le début de la fusion avec EDS. Le business model n'est pas viable et il va bien falloir prendre des mesures quand meme.
Les couts y sont trop rigides, il n'y a presque pas de levier de négociation.
Et pour gagner des deals, les marges sont sacrifiées, c'est un cercle vicieux intenables sur le moyen terme

Anonyme a dit…

Bonjour
Est-il prévu de négocier une compensation financière suite au rajout de la clause de mobilité (pour ceux qui ne l'ont pas aujourd'hui) lié aux nouveaux contrats que nous devrons signer dans notre nouvelle société? J'avoue ne pas avoir lu toutes les infos sur le site.... Merci!

Anonyme a dit…

Teletravail à 100% = delocalisation garantie..?

Anonyme a dit…

@56 Pour la mobilité il n'y aura pas besoin de la rajouter dans le contrat de travail, suffira de suivre ce qui a été validé dans la loi : http://goo.gl/7WDe08

L'Avantage (ca depend pour qui) de cet accord, qui peut inclure une compensation financiere bien sur, c'est qu'il remplace et annule automatiquement toute clause contraire presente dans votre contrat de travail individuel.

Inconvenient, c'est que l'argent de fait pas tout et celui qui refusera de bouger pourra se retrouver dehors sauf clause contraire presente dans l'accord de mobilité.

En fac de droit on vous enseigne que le contrat c'est sacré, là ils ont inventé le moyen de vous depouiller de vos droits.

Anonyme a dit…

Bonjour,
J’avais compris que le contrat n’était pas modifié lors du transfert de société , donc pas de modification de clause de mobilité.
Sachant que ne pas avoir de clause de mobilité ne protège pas du licenciement mais garantit un licenciement économique.
Y a-t-il un accord ,ou des négociations en cours, pouvant remettre en cause ces éléments ?
Par avance, merci.

CFTC HP a dit…

pour 59, ce n'est forcément pas le bon sujet car il semble être question de la scission.

Il n'y a rien qui remette en cause la préservation du contrat de travail dans le projet d'accord de méthodologie. Juste une sécurité avec un engagement minimum d'un an à la date de scission de ne pas mettre en œuvre la clause de mobilité des salariés au-delà de leur secteur géographique sans l’accord préalable de ceux-ci quand bien même une clause de mobilité contractuelle leur serait applicable.


CFTC HP a dit…

Info CFTC HP

Comme vous le savez, sur l’impulsion de la CFTC HP qui a été le premier syndicat à détecter et dénoncer des pratiques illégales de suppressions de postes et de placardisation chez ES, les 2 CE se sont mis en action pour stopper la mise en œuvre.

Là aussi le travail que nous faisons est utile mais l’heure n’est pas à la naïveté : il ne suffit pas de dénoncer ces pratiques et de menacer pour qu’elles s’arrêtent totalement.

Nous avons mis en place un groupe d’élus CFTC inter-sites et intersociétés qui suit de très près ce sujet afin d’évaluer les risques et continuer à mettre en place des plans d’action.

Les lanceurs d’alerte qui nous lisent jouent un rôle essentiel pour éviter et stopper les dérives le plus en amont possible : continuez à nous faire part de vos observations à cftchp@hp.com ou au 06 4638 6528 pour HP CCF et au 06 7577 4368 pour HPF.

Prochaines étapes : un CE HPF extraordinaire le 3 avril puis un CE HPCCF le 8 avril.

Anonyme a dit…

Annonces aux équipes ITO UK ce lundi 30 mars:
-20% chez GE&TC, -
- 14% chez TPS.
Pour transfert d'activité sur offshore/ bestshore....

Anonyme a dit…

de mon coté, mon manager me dit que mon passage sur le bench est trop "avancé" pour être arrété (prévu à la fin du mois). Sachant que je suis remplacé par un collègue pour optimiser les ressources sur un compte client.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Que veux dire dans entité Légale le code Other ESHP1, avant j'avais ES GOC EMEA

Merci d'avances

Anonyme a dit…

64, précisions STP: dans quel système vois-tu ça?

CFTC Jean-Louis a dit…

pour 64

Après recherche, les salariés en other ESHP1 sont les salariés en LOA , en préavis ou en mobilité externe

si ce n'est pas ton cas, merci de nous contacter à cftchp@hp.com

CFTC Fabrice Munier a dit…

Il peut s'agir effectivement de salariés qui ont choisi la GPEC out en période de mobilité externe.

CFTC HP a dit…

Comme vous le savez, sur la base d’informations initiales trouvées par la CFTC HP les 2 CE se sont mis en action pour dénoncer des pratiques illégales de suppressions de postes et de placardisations chez ES et stopper leur mise en œuvre.

Le CE HPF vient de voter unanimement l’extension d’un droit d’alerte de fin 2014 afin qu’un rapport d’expertise complet soit établi sur la situation chez ES.

Le PDG a du intervenir personnellement dans un CE HPF le 3 avril en attendant celui du 8 avril (CE HPCCF), et prépare une communication aux salariés pour présenter ses engagements.

CFTC HP a dit…

Merci pour les infos sur le nouveau système d'astreintes chez TS support, on va soulever le problème en CE

Anonyme a dit…

Peut-on savoir ce qu'il y a de nouveau pour les astreintes ?
Merci.

CFTC HP a dit…

pour 70, il s'agit nouvelle planification des astreintes logicielles pour la France qui démarre le 1er mai avec plus d'astreintes depuis Tunis

message retouché (protection du Blog) a dit…

Tiens, en parlant de Tom Egan (cf post 24), il vient d'envoyer un email aujourd'hui pour SBC. Sachant ce qu'il fait par derrière, ça donne un peu plus de sens au message!

Extrait: "This is our opportunity not only to refresh our knowledge and awareness of HP’s standards and business policy, but also to renew the commitment we have to operating with the highest standards of integrity and ethical conduct. "

Anonyme a dit…

Pour 71.
Attention. Dans la seule communication faite en urgence par le management, il n'est pas précisé astreinte à Tunis mais astreinte faite par le CSC.
Concernant HP-UX, ils ne sont probablement pas assez à Tunis. Ils pourraient faire appel aux gens en France.
Le nouveau planning commence le 8 mai. A Tunis ils sont volontaires pour la faire, mais ils n'ont toujours pas reçu de planning.
Il y a un manque de communication récurrent.

Anonyme a dit…

72 Oui, c'est juste .... ENORME

Et pis si tu fais le SBC tout de suite on te file 500 e-award de monnaie de singe. Pourtant dans la formation SBC, il est clairement expliqué qu'on ne doit pas corrompre pour arriver à ses fins.

Comprenne qui pourra !

Anonyme a dit…

Faut pas rêver..500 points par tirage au .sort..ça non plus pas SBC 😜

CFTC HP a dit…

Info CFTC HP

Les preuves initiales trouvées très tôt par la CFTC HP ont permis de freiner les initiatives hasardeuses du haut management ES à base de délocalisations sauvages pour l’essentiel.

Comme il est impossible de se contenter de déclarations annonçant que tout est stoppé et parce que cela ne concerne pas que des délocalisations ES ITO, un vote unanime du CE HPF a eu lieu le 3 avril pour qu’un rapport d’expertise complet soit établi sur ce qu’il s’est passé et sur ce qu’il se passe chez ES dans le cadre d’un droit d’alerte. Le CE HPCCF a fait de même le 8 avril.

Si vous souhaitez apporter votre témoignage directement à l’expert économique choisi par les CE dans le strict respect de votre anonymat, il suffit de nous contacter à cftchp@hp.com ou au 06 4638 6528 pour HPCCF et au 06 7577 4368 pour HPF.

Anonyme a dit…

Bravo les syndicat, vous faites du bon boulot. En espérant que ces actions, droits d'alerte et autres fassent un jour tomber ces ´pseudo' hauts managers délinquants ( c'est bien comme cela que l'on dit d'un citoyen qui ne respecte pas la loi?

Anonyme a dit…

HPE est-ce ?

Anonyme a dit…

Ces managers qui tirent la couverture, vers eux, HP eux est-ce ?

Anonyme a dit…

78 et 79: tes blagues sont pourries

Anonyme a dit…

Ce qui énerve et frustre le plus les gens, ce qui les rend finalement assez malheureux, surtout ceux qui sont dans cette société depuis longtemps et de leur plein grés (si si, on est encore quelques uns à avoir CHOISI HP), c'est de se faire remplir la boite email avec des platitudes hypocrites du genre de celle ci-dessous. Lorsqu'on parcourt les commentaires de ce post, ce que l'on ressent à la lecture de ce message se passe justement du moindre commentaire:
Let’s celebrate our winning culture

To: All HP employees

An important part of the HP Way Now is a belief in the power of our people and the critical role they play in our success.

As we work together as one HP to accelerate growth in FY15 to position both Hewlett Packard Enterprise and HP Inc. for success, it’s important to recognize those who are role models of our culture—people who make it matter every day. Culture is made by each of us, every day, through our actions and is a strong driver of HP’s business results. I ask all of us to commit to taking a few minutes each week to recognize the excellent efforts of those around us.

Let’s celebrate our winning culture and the great people who bring it to life! To share your appreciation for a colleague or team, click on the link below.

Best regards,
XXXX

Anonyme a dit…

Lutter contre les délocalisations? Simple, bosses ailleurs qu'a HP. Il y a plein d'entreprises de tailles comparables qui ne pratiquent pas cette politique débile d'offshoring à tout va.

Anonyme a dit…

Et que dire du SBC qu'on nous demande de faire? Dans le genre hypocrite, c'est aussi pas mal

Anonyme a dit…

A 82: Le problem est que j'ai choisi, il y a plus de 20 ans, de rejoindre une société dont la culture et l'éthique étaient de notoriété publique. De nouveaux venus sont ensuite arrivés qui ont petit à petit grignoté cette culture jusqu'à amener la société là où elle se trouve aujourd'hui. Et c'est moi qui devrait partir?

Anonyme a dit…

81

Oui, celui la il est tout simplement ENORME.

Si le ridicule tuait, il n'y aurait plus besoin de WFR !!!!!

CFTC HP a dit…

Info CFTC HP

Notre réseau de lanceurs d’alerte nous a permis de découvrir que des centaines de salariés ES sont ou seront transférés chez Manpower dans plusieurs pays EMEA. Notre chiffrage atteint déjà 500 en Allemagne et en Espagne, d’autres pays sont également concernés (les Pays de l’Est notamment).

Nous avons également identifié des centaines de nouveaux transferts de postes ES vers HP Bulgarie, même la Slovaquie serait touchée.

Cela ne fait que confirmer l’importance des lois françaises, des protections mises en place, de vos syndicats et de notre système de vigilance pour bloquer ce type de projet en France.

Anonyme a dit…

Et pendant ce temps, les formations SBC intéressent tellement les employés qu'il faut organiser des loteries avec des tablettes à gagner pour qu'ils participent.

Anonyme a dit…

@86 : "transferts de postes ES vers HP Bulgarie, même la Slovaquie"... Et pas étonnant... C'est un choix mathématique, statistique.
Regardez les derniers chiffres de l'UE sur le coût horaire des emplois en Europe (30 mars) : Bulgarie : €3.8, moyenne UE : €24.6, zone Euro : €29.2.
(France : €34.6).
Pour une multinationale c'est irresistible, tant que de tels différences existent dans l'UE. Et ensuite ces emplois iront encore ailleurs.
http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/6761066/3-30032015-AP-EN.pdf

CFTC HP a dit…

Info CFTC HP

suite au message qui circule chez ES intitulé "HP Enterprise Services Labor & Location Strategy"

Des demandes d'explication ont été faites immédiatement par les secrétaires respectifs pour les 2 CE HPCCF et HPF de la semaine prochaine.

D'après nos informations, ce message a été envoyé en court-circuitant les pays.

Les mécanismes de protection de l'emploi en France détaillés dans le sujet dédié continuent de s'appliquer

La question en fait est : qu'y a t'il véritablement de neuf dans ce message ?

Anonyme a dit…

Sur BFM business une annonce sur le fait que HP cède 51% de ces serveurs et unités de stockage en Chine.
Comme dirait la chanson.... que reste t'il de nos amours. Le passé, la gloire d'HP, ses produits, ses employés deviennent le Fric uniquement pour une minorité. triste ? non.

Anonyme a dit…

@ 90, y a t'il le choix puisque le gouvernement chinois met la pression sur les entreprises chinoises pour acheter chinois ? C'est plutot bien vu en fait

Analystes :

"The Chinese government is pressuring businesses to buy tech from Chinese companies, and this deal could help HP capture more of the Chinese market."

Anonyme a dit…

Pour ES tout de meme, quand on voit le nombre d'employés dans cette BU et les derniers résultats, je me pose de très sérieuses questions sur le future a court terme de cette entité. Est-ce que tout simplement son business model est viable et adapté à l'IT d'aujourd'hui?

Anonyme a dit…

92,

l'infogérance repose sur un modèle bancale. Il promet des baisses de prix (le fameux gains de productivité) alors que l'inflation mondiale est positive. Fondamentalement ça ne tiens pas la route à long terme.

Anonyme a dit…

Meg confirme pour ES dans un article de ce jour:
http://finance.yahoo.com/news/meg-whitman-hints-she-offshore-171238586.html

Here's the full quote where she mentions shifting to lower-cost labor:

There is definitely an accelerated move to a consumption model, which is going to require us to make a faster labor mix shift to low-cost resources, and frankly, the transformation of the physical data center footprint to much more streamlined footprint that are far more automated.

So there are real market shifts going on here. And basically, the additional savings plan that we mentioned today would de-risk our plan for ES to reach that 7% to 9% operating margin, but more importantly would enable us to sustain that level of profitability over time. So we've got more aggressive labor pyramid shifts that have to take place in onshore/offshore locations to make sure that we stay competitive in that market, and the market is changing dramatically.

Anonyme a dit…

94

C'est exactement la teneur des mails que nous avons reçus cette semaine sur les sites de delivery globaux et régionaux. En EMEA, si t'es pas à Sofia, Budapest, Bratislava (qui a perdu son status global), ou en UK (je suppose pour les contrats publics), tu n'as plus rien a faire au delivery ES. C'est ce qui était très clairement expliqué.

Dans mon cas, je bosse au delivery Helion, qualification GPEC en croissance, et bien, les recrutements dans mon activité se font exclusivement sur des postes à Bratislava et sous un autre manager (slovaque cette fois ci et non plus européen de l'ouest). Les CV de salariés d'Europe de l'ouest ne sont même pas lus ni considérés.

Donc c'est déjà une réalité, et en passant, la qualification GPEC, c'est de la poudre aux yeux.


Anonyme a dit…

l’Été sera chaud, il faut s"attendre a des orages après la séparation : http://www.channelnews.fr/actu-societes/65/24288-hp-a-la-peine-la-direction-confirme-7000-suppressions-de-poste-dici-octobre.html

Anonyme a dit…

95 gpec est complètement bidon: on essaye de gérer les HR en France (ça se saurait ouaf ouaf) alors que les décisions sont hors de France.
Si vous prenez la peine de voir la vidéo des résultats, ou de lire le transcript, il est très clairement mentionné que ES ITO (et un peu ABS) va être laminé. C'est un des talons d'achilles de HPe, mais je pense que coté software il va y avoir aussi du movement, car cette division à haute marge potentielle - le ''potentiel'' dure depuis longtemps pour une marge finalement pas bien différente de la partie imaging and printing - ne délivre tout simplement pas.
Finalement heureusement que les serveurs sont là, Meg en vient à se comparer a Lenovo plusieurs fois cite dans sa conference, qui a racheté la partie serveur bas de gamme d'IBM. Mais ces serveurs se commodétisent et sont durement concurrences par les boite blanche. A oui, on a Autonomy, dont les suite judiciaires durent toujours et qui pourrait couter un bras a HPe.
Le turnaround est complètement mort et le board utilize vicieusement les effets d'annonces (le truc en Chine) le jours des résultats pour meubler les conversations.

Anonyme a dit…

La GPEC n'est pas complètement bidon, il y a peu de résultats mais cela joue son rôle d'amortisseur et d'isolant non imperméable. Tu peux comparer avec l'Allemagne ou l'Italie qui n'en disposent pas et voir la différence

CFTC HP a dit…

http://uk.businessinsider.com/meg-whitman-hp-offshoring-enterprise-services-2015-5?r=US

Anonyme a dit…

Ce qui est bidon est la classification des job, qui n'ont aucune perrenité puisque à la discretion de la corp .Hors dans GPEC, il y a le mot "prévisionnel", qui est vide de sens à HP...

Anonyme a dit…

La retranscription du call :

http://www.thestreet.com/story/13161440/1/hewlett-packard-hpq-earnings-report-q2-2015-conference-call-transcript.html?puc=yahoo&cm_ven=YAHOO

Une remarque par rapport à la division Software. D'une manière générale les clients achètent de moins en moins de soft. par contre, ils achètent un service qui fournis une solution, c'est à dir le fameu SaaS (Software As A Service). Prenons un exemple : HP Service Manager. Il se voit concurencer très violemment par ServiceNow, qui est une offre SaaS, avec un code et des fonctionalités de nouvelle génération et une partie ouverte ou le client peu ajouter/programmer des fonctions spécifiques.
Si HP veut rivaliser, peut être doit il rafraichir sa gamme de logiciels pour certains assez vieillissants et les commercialiser en mode SaaS via les capacités de ES.
Coté Helion, il existe maintenant des offres pour ces éditeurs de logiciels en mode SaaS, et HP se propose de leur fournir l'infrastructure via ES.
C'est un début ......

Maintenant, ce qui est sur, c'est qu'en France, les salariés ES Delivery ne seront pas à la fête ......

CFTC JPV a dit…

Merci beaucoup pour ces témoignages.

Le post 99 est important car il donne la vision de Meg Whitman sur ES.

Et confirmation pour ES ITO avec les propos tenus aux analystes par la Directrice Financière Monde le soir de l'annonce des résultats Q2

"In Enterprise Services, we continue to be pressured by key account runoff, as well as weakness in EMEA and ITO overall. Although the team continues to execute against its profitability outlook this year, revenue declined 16% year-over-year as reported or 10% in constant currency, while delivering 4% operating profit, up 1.4 points year-over-year. Strategic Enterprise Services signings continued to grow, and application and business services revenue showed marked improvement.

...

ITO industry challenges have been accelerating, driving risk to the longer-term sustainability of this profit level without further actions. Our current view is that we need to take up to $2 billion of gross annualized costs out of this business over the next three years. To effect any level of savings, we would expect to incur GAAP-only charges of up to a similar amount. We will provide more information as we finalize our plans."

CFTC HP a dit…

simple information pour 100 :

Les tendances emploi ne sont pas entièrement bidons...

La cartographie GPEC 2015 sera annoncée à chaque salarié courant juin (beaucoup de retard à cause de la scission) et celle de 2016 qui ira bien plus loin suite à ces annonces 2015 devrait être annoncée en février.

Voici un extrait de notre Flash hebdo #14 :

19% d’employés HPCCF sur des postes en décroissance (au lieu de 10% en 2014) et 22% sur HPF (au lieu de 16% en 2014).

Depuis l’apparition de cette classification en 2014, les postes en décroissance se trouvent principalement dans les Fonctions Centrales des deux sociétés et chez ES HPF où on approche des 50%. On en trouve également un certain nombre chez ES et PPS HPCCF (+ EG dans le projet 2015).

Anonyme a dit…

103

Je ne suis pas 100, mais mon sentiment est mitigé.

Il faut clarifier ce que pense les uns et les autres.

Un salarié sceptique par rapport à la GPEC est peut être un salarié qui souhaiterait voir HP réinvestir en France, se développer y créer de l'emploi parce que les salariés français, quand ils sont en confiance par rapport à l'avenir sont capables de faire de grandes choses. n'oublions pas l'activité PC, le centre ES etc .... à Grenoble entre autres ces dernières décennies.

Maintenant,il y a une réalité : la mondialisation ou la globalisation. Nous ne sommes plus compétitif en terme de coût, quel que soit la valeur ajoutée que la plupart des salariés français peuvent délivrer. Cela ne remet pas la compétence et l'engagement des salariés, mais c'est comme ça. Le monde est financiarisé à outrance, la compétition est très forte, l'IT n'est plus un marché de niche pour spécialistes à forte marge, mais un marché ouvert ou le coût devient une variable très critique. Beaucoup de clients achètent service qui peut être délivré par beaucoup de sociétés implantés tout autours du globe, et donc un prix en fonction de la localisation du fournisseur.
Dans ce contexte qu’espérer en terme de développement d'HP en France ? Développer les ventes, c'est évident, mais quid de l'emploi technique de type service ? Les conditions ne sont pas favorables, et donc la mutation est inéluctable. Dans ce cas, alors on peu voir la GPEC comme utile, car elle permet une transition moins brutale et moins violente que dans d'autres pays.

Maintenant faut pas se leurrer, la GPEC ne permettra pas de redonner de la compétitivité à HP en France, c'est pour moi un accompagnement vers un objectif inéluctable, dans les conditions sociaux économiques actuelles : Eradication des fonctions techniques/delivery chez HP en France.

La GPEC a donc un intérêt, ou pas, cela dépend de ce que l'on attend d'HP pour sa propre situation, et par rapport à ses objectifs.
La GPEC est sans intérêt si on souahite voir HP déveloper ses équipes en France.
La GPEC a de l'intérêt si on souhaite avoir du temps pour organiser son départ d'HP dans de meilleurs conditions.

Ce n'est que mon avis personnel.

Anonyme a dit…

Je suis 101 et je continue mes commentaires sur ES.

On râle tous contre ES, car ES va nous faire la peau probablement (équipes delivery). Maintenant, on commence à voir que derrière tout cela, il y un plan avec tout un ensemble de projets qui visent à améliorer ES. Je ne sais pas si ces plans seront efficaces, mais ils existent, ce qui ne me semblait pas être une réalité depuis la catastrophique intégration de ES (et la désintégration de l'outsourcing HP, merci Ann Livermore).

Il y a le plan de redéploiement des équipes dans les pays à bas coût (malheureusement pour nous).
Il y a des déploiements d'outils au niveau de notre architecture de référence, avec de nouvelles versions enrichies de nouvelles fonctionnalités chaque trimestre etc .... Le fameux plan ITO 2.0.
De nouvelles offres de service, Helion entre autres (la road map est assez riche, ce qui n'avait jamais été fait chez ES), avec des offres de base pour fournir de l'infrastructure, qui peuvent être utilisées par des offres plus évoluées comme la fourniture de service SaaS. L'intérêt étant de mutualiser les services de plus bas niveau (au sens des différentes couches datacenter, réseau, serveur, system, plateforme, software etc ...) pour dégager de plus gros profits sur les offres de plus haut niveau. Un exemple pour illustrer, l'offre Helion Mobility (portail et gestion sécurisée des équipements mobiles du client) utilise l'offre Helion VPC (fourniture de l'infrastructure hardware, et plateforme).

Ce qu'il y a de certain, c'est que l'on ne sait pas si cela sauvera ES et Hewlett Packard Enterprise. Nous payons surtout le laxisme et les négligences de nos anciens managers ES, leur manque de vision et d'anticipation, depuis la période pré EDS et ensuite la catastrophique intégration de EDS ou rien ne s'est fait par rapport au marché et aux clients.
ES a mal, car ES se rends compte que son propre nombril n'a jamais intéressé personne. Il y a un autre facteur également avec un impact économique fort pour ES par rapport au passé. Avant on délivrait ce que le client souhaitait. Maintenant, le client attends une offre de service pré-packagée, et nous devons construire ces offres, faire de l'engineering, du développement, construire des solutions qui doivent tourner sur nos "vieux" outils qui doivent continuer a être utilisés pour les anciens contrats et cela coute très cher , très très cher. Ce coût impacte fortement les résultats de ES, sachant que contrairement à la politique HP, la, il faut dépenser avant de générer des revenus, ce qui est une révolution chez HP. Et si ce que l'on développe n'est pas adopté par le marché .....

Maintenant, ce que fait le haut management ES me bouleverse profondément, bientôt senior, en province, je me sens très menacé. Je n'aime pas les méthodes brutales et violentes venues des US, mais on peu reconnaitre au management la volonté de faire quelque chose.

Ce qui est certain, c'est que cela ne pouvait pas durer, et que nous salarié français (et occidentaux d'une manière générale) on va morfler pendant qu'Ann Livermore et ses copains vivent comme des nababs sur la cote californienne.

Anonyme a dit…

http://www.smarteranalyst.com/2015/05/22/focus-is-only-confusion-at-failing-hewlett-packard-company-hp/

Extraits :

Focus Is Only Confusion At Failing Hewlett-Packard Company (HP)

Yet, CEO Meg Whitman remains upbeat. She is pleased with “the continued success of our turnaround.” Which is good, because nobody else is. Rather than making new products and offering new solutions, HP has become a company that does little more than constantly restructure!


This latest effort, led by CEO Whitman, has been a split of the company into two corporations.
[...] But there seems to be absolutely no benefit to this other than creating confusion.

Companies cannot add value unless they develop new products, new solutions, new markets and grow. Restructuring after restructuring adds no value – as HP has demonstrated.

Anonyme a dit…

Of course, separating HP into two companies doesn’t come cheap, as shown by the $400 million to $450 million HP stands to lose during the split. But the company is hoping that its cost-cutting efforts, like the 55,000 jobs HP plans to eliminate by the end of 2015, will help offset that number.

http://fortune.com/2015/05/21/hewlett-packard-separation-earnings/

Anonyme a dit…

Les résultats ne sont pas bons, c'est clair. Quoiqu'en dise Meg avec son vocabulaire gluant d'optimisme opportuniste (''je suis convaincue que le split est la chose à faire'', comme il y a 4 ans, ''je suis convaincue que better together'' ==> elle n'est convaincue de rien et navigue au gré du vent).
ES plombera durablement HPe, car sa structure de couts est inflexible. HPe ne va probablement pas pouvoir générer le meme cash que Hpi, donc il va y avoir des layoffs massifs (rien de neuf) couplés à des acquisitions externes. Maintenant, à long terme, peut-être que le croissance soutenue sera la.
Pour Hpi, le cash sera la, mais le marché se contracte. Ils doivent trouver des relais de croissance (3D?), par contre, leur structure de couts est certainement beaucoup plus flexible que Hpe, comme toute division produits.
Le split est un effet d'annonce, c'est en général le fait d'entreprises déclinantes pour lesquelles il faut bien faire quelque chose sous la pression unique des actionnaires.
Au total , expliquez moi ce que ça va vraiment apporter, avec les memes équipes aux manettes ? Si, le seul truc est que tant que GK reste, il pourra toujours user de son talent de vendeur vers la Corp. pour maintenir tant que faire se peu l'emploi en France encore un peu. Et l'autre truc plus grave pour les employés: deja que la mobilité fonctionnelle est presque impossible aujourd'hui, meme sur des gros sites, avec le split et sans passerelle, ce sera fini. Alors on risque d'etre scotchés sur un poste des lustres, ceux qui sont en décroissance vont devoir prendre leur mal en très grande patience... ou se décider à partir tant que le GPL (Gestion Previsionnelle des Layoff) est actif.

Anonyme a dit…

Est-ce que les syndicats ont des informations sur les modalités de départ en Espagne? Je m'explique: pour PPS il y une énorme activité à Barcelone, en particuliers sur la 3D. Si je quitte la France pour accepter un poste la-bas, je perds le ''bénéfice" du GPEC, qui pour moi est assez élevé eu égards à l'ancienneté. Donc je souhaiterais le comparer avec les modalités éventuelles de départ de Barcelone, si ça arrive un jour, mais je n'ai pas d'info à ce sujet. Ce serait pas mal que les syndicats collectent ce type d'informations très utiles, merci.

CFTC HP a dit…

pour 109, ta demande vient d'être transmise à Andi Dajlani, CFTC HP basé à Grenoble qui représente la France au niveau européen dans les négociations

Anonyme a dit…

à 108 une question que je me pose: à priori une grosse partie du cash est plutôt générée aujourd'hui coté future inc. Il va effectivement falloir qu'ils trouvent des relais de croissance, mais pourquoi ces relais ne seraient-il pas aussi externes? En d'autres termes, qu'est ce qui empêcherait inc. de racheter des boites vu le cash, avec un minimum d'endettement pour se lancer sur des marchés adjacents? Qu'est ce qui empêcherait aussi une canibalisation sous une certaine forme avec Hpe selon les marches adjacents sur lesquels inc. se lancerait potentiellement?

Anonyme a dit…

je reviens sur le terme BENCH ou placard on dirait que c 'est nouveau pour certain
pourtant il y a des personnes qui sont rester sur le bench plus de 3 ans !!!!
on laissait pourrir la situation .
Heureusement qu 'il y a eu le PDAV ce qui nous a permis de sortir avant de craquer

CFTC Andi a dit…

suite 109-110, la réponse :

"If he/she signed contract before 12/2/2012:
45 days per year worked/42 months total (until 12/02/2015)
From 12/02/2012 till present time: he/she would get 33 days per year/max 24 months of salary.

If he/she signed contract after 12/2/2012:
he/she would get 33 days per year/max 24 months of salary.

La disposición transitoria quinta de la reforma laboral estableció dos tipos de indemnización para el despido improcedente, de tal manera que para aquellos contratos firmados antes de la entrada en vigor de la reforma (12 de febrero de 2012) se mantenía la indemnización de 45 días por año trabajado, con un tope de 42 mensualidades, hasta la fecha de la entrada en vigor de la nueva norma, mientras que a partir de esa fecha, la indemnización se establecía en 33 días por año trabajado, con un tope de 24 mensualidades."

Anonyme a dit…

@ 113, merci beaucoup.

Deux petites questions subsidiaires:

1) je suppose que l'ancienneté est reprise et que la date de signature du contrat est celle de la première entrée à HP France en l'occurence, pas celle de transfert vers HP Espagne, correct?

2) avez vous des informations sur le traitement fiscal de ces indemnities?

Merci

CFTC Andi a dit…

pour 114

Voici les réponses :

- Indemnité de licenciement défiscalisé jusqu’à 180.000 Euros

Sin embargo, el día 29 de julio, el ministro de Hacienda y Administraciones Públicas, Cristóbal Montoro, declaró por sorpresa que el citado proyecto de ley de reforma fiscal elevaría el mínimo exento en la tributación de indemnizaciones por despido hasta los 180.000 euros, siguiendo el modelo foral navarro. Además, cabe reseñar que al tratarse de rentas obtenidas de forma irregular en el tiempo, es decir, durante más de dos años, a la renta sujeta deberá aplicársele un determinado porcentaje de reducción

- Ancienneté prise en compte dans un cadre de transfert interne à l’entreprise.

Amic,

Anonyme a dit…

Merci 115

Anonyme a dit…

Et bien, c'est pas si mal en Espagne, j'ai meme l'impression que c'est presque mieux que notre GPEC que tout le monde fanfaronne, olé! Les syndicats, vous devriez vous en inspirer.

CFTC HP a dit…

pour 117, tu as lu un peu vite le post 115 : un plafond de défiscalisation n'est pas un montant d'indemnités. Et ce plafond en France est... pas de plafond (l'exonération d’impôts sur le revenu dans le cadre d’un PSE est sans plafond)

Donc il n'y a rien comme source d'inspiration en Espagne. Les indemnisations GPEC Out restent une référence européenne. Il vaut mieux regarder du côté de la Hollande ou de l'Allemagne qui rivalisent sur certains plans avec la France.

Anonyme a dit…

non mais j'ai juste fait 45 jours multiplié par mes années d'ancienneté, et c'est tres comparable au gpec.

Anonyme a dit…

Arretez l'auto satisfaction syndicale, c'est en effet intéressant (avec plus de 20 % de retenue sociale le gpec est moins intéressant que les anciennes primes pse et pas si éloigné de nos amis ibériques en fin de compte, faites la simul et vous verrez)

CFTC JPV a dit…

pour 120 :

Pour être précis : le paiement des cotisations sociales a lieu sur la fraction de l’indemnité qui dépasse le plafond de 2 PASS = 76080€ brut pour 2015. Pour la CSG/CRDS, c'est sur le montant au delà de l'indemnité conventionnel légale.

La réponse sur l'Espagne ne parle pas des cotisations sociales, donc cela reste une information préliminaire.

L'auto satisfaction n'est pas dans l' ADN CFTC : on essaie de rester objectif sur ce qu'on réussit à faire et ce qu'on ne réussit pas à faire.

La recherche de l'efficacité maximum dans un contexte donné sur l'emploi et les conditions d'emploi par contre oui : c'est dans notre ADN.


Anonyme a dit…

On tombe dans les réponses biologiques :-)

CFTC HP a dit…

Oui 122 : on est un organisme vivant bi-cellulaire devant tri-cellulaire le 1er septembre :)

CFTC HP a dit…

Pour celles et ceux que cela intéresse, par exemple les auteurs des commentaires 95, 105 etc... nous avons créé un atelier CFTC HP de réflexion et d'action sur la situation chez ES.

Contactez-nous à cftchp@hp.com pour en savoir plus

CFTC HP a dit…

Info CFTC HP

Le réseau des lanceurs d’alerte CFTC lancé sur ES fin 2014 avec une équipe de choc constituée d’élus et adhérents bien informés de ce qui se passe concrètement sur le terrain français et européen fait chaque mois la preuve de son efficacité.

Une raison de plus d’adhérer à la CFTC HP !

Enregistrer un commentaire