ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de nouveaux témoignages adhérents !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPE/DXC/SW (500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

DXC-ESF Election du Bureau du CE ESF et prochaines étapes

DXC-ESF Actualité sociale. DiXiT IX

HPE 90 départs PSE GPEC Out ? Parcours social. Dispositif CFTC. Nouvelles infos !

HPE Négociation Droit à la Déconnexion Compte-rendu première réunion

HPE Experience Survey Quel usage ?

HPE Politique voiture Changement et grondement

Scission Software Newco 1er juin et ensuite ? Focus #1 !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE L’impact fiscal. Rebelote le 1er septembre avec Micro Focus ?

Prévoyance-santé HPE et SW Votre régime en 2018 : signature !

Accord handicap HPE/SW/DXC-ESF Homologué pour ESF, SW et HPE !

De nouveaux témoignages adhérents, ne restez pas seul(e) : rejoignez-nous !!!

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

samedi 4 juin 2016

Semaines 23 + 24

Lundi 6 juin
* Comité de Groupe HPE (PSE GPEC Out)

Mardi 7 juin
* CE HPECCF (PSE GPEC Out)

Mercredi 8 juin
* Négociation Prévoyance-Santé HP (#1)

Jeudi 9 juin
* CE HPEF (PSE GPEC Out)
* AG intersyndicale HPE Grenoble

Vendredi 10 juin
* CHSCT HPEF (PSE GPEC Out)
* AG intersyndicale HPE Mougins
* AG Intersyndicale HPE Bourges-Fussy

Lundi 13 juin
* Comité de Groupe HPE (Annonce mondiale scission HPE/fusion ES-CSC)
* Conseil de Surveillance de l'Epargne Salariale HPE
* AG intersyndicale HPE Nanterre
* CHSCT HP IDF/Province 

Mardi 14 juin
* Conseil de Surveillance de l'Epargne Salariale HPE (suite)
* Négociation PSE HPE (suite et fin ?)
* Signature des protocoles électoraux HPEF
* CHSCT Les Ulis HPEF
* Réunions de DP HP

Vendredi 17 juin
* Réunion d'échange Direction-Syndicats HPE sur le projet de scission -> annulée ou reportée
* Négociation Astreintes-IP HP

13 commentaires à lire:

CFTC a dit…

http://www.developpez.com/actu/99348/Apres-sa-defaite-contre-Google-Oracle-doit-repondre-a-des-poursuites-judiciaires-intentees-par-HP-Enterprise-qui-reclame-3-milliards-de-dollars-US/

Anonyme a dit…

1

Ce sont les faibles qui se lancent dans des opérations liés à des faits aussi anciens.
Pourquoi cette opération n'a t'elle pas été relancée avant ?

Par contre, ceux qui ont validé l'achat d'Autonomy (les membres du board, Meg & Co) sont toujours la.

Si Meg avait un peut de jugeote elle investirait l'énergie et les moyens de l'entreprise dans le développement des produits, des services et du business.

Anonyme a dit…

Cas emblématique de la folie, que dis je, dégénérescence du capitalisme de la Silicon Valley et du monde des Tech en général :

http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/021994985905-elizabeth-holmes-la-pdg-qui-valait-45-milliards-de-dollars-puis-zero-2003825.php

Que Meg et HPE y aient mis quelques billes ne m’étonnerait même pas. Quand on est capable de faire une "Autonomy", cela ne sera pas surprenant.

Anonyme a dit…

je ne sais pas ou poser cette question donc desolée: quelle est la procedure svp pour se faire payer des jour de CET dans eetime? merci

CFTC a dit…

pour 4, c'est expliqué dans notre nouveau dossier pratique "besoin de cash"

Disponible ici : http://cftchp.free.fr/dossiers_pratiques.html

Anonyme a dit…

merci :-)

Anonyme a dit…

Plus qu'énorme ! Si le ridicule tuait, cette personne rotirait en enfer :

http://www.channelnews.fr/hpe-cherche-a-debaucher-revendeurs-de-dell-demc-63785

message pris en compte mais raccourci a dit…

7 On est d'accord avec le mec d'HPE: 2 canards boiteux ensemble, ça ne fait qu'une grosse m...

Anonyme a dit…

Cher modérateur, on va le dire autrement, espérant ainsi passer à travers votre censure implacable.

Selon l'article de channelnews.fr, M. Goel d'HPE aurait dit:
“Si vous prenez deux entreprises sur le déclin et que vous les rassemblez, elles restent deux entreprises sur le déclin qui déclineront plus rapidement ensemble. Si elles fusionnent, nous serons face à une tonne d’incertitude. Indépendamment de toute stratégie, de toute réalisation, une chose est certaine : le seul objectif de Dell-EMC pour les prochains 18 à 24 mois sera la réussite de leur rapprochement et ne concernera ni les clients, ni les partenaires.”

La suite du 8 disait quelque chose qu'on pourrait reformuler en:
Cette sentence (deux entreprises sur le déclin etc.) frappée au coin du bon sens "business" ne pourrait-elle pas s'appliquer à un projet majeur de fusion annoncé récemment par HPE?

Il n'y a ici aucune information confidentielle: les comptes sont publiés et attestent du déclin commun aux 2 parties devant fusionner.

CFTC a dit…

pour 9, ça va, c'est pas trop implacable quand même... :)

P.S. : les règles de modération sont en bas à droite du Blog

Anonyme a dit…

http://www.examiner.com/article/meg-whitman-to-support-hillary-ryan-has-party-obligations

Anonyme a dit…

http://www.latribune.fr/technos-medias/microsoft-rachete-linkedin-en-payant-26-milliards-de-dollars-578739.html

26 milliard pour un truc qui fait 800 millions de CA et 45 millions de perte. Un truc qui n'a jamais gagné d'argent !

Ils sont complétement cinglés dans l'informatique maintenant. La bulle des années 2000 est oubliée depuis fort longtemps.

Au moins, on sait que Microsoft rachètera pas HPE l'année prochaine, puisqu'ils vont s’endetter pour racheter Linkedin !

Encore que ...... Comme disait Michel Audiard .....

CFTC a dit…

COMMUNIQUÉ NATIONAL COMMUN CFTC - CFDT

La négociation du régime d'assurance chômage a débuté en février, lors de ces huit séances, les organisations syndicales ont fait plusieurs propositions.
En ce qui concerne le montant et la répartition des cotisations, même à coût constant, le négociateur du Medef a toujours répondu qu'il n'avait aucun mandat pour négocier.

Malgré cette situation, nos organisations ont été force de propositions, en présentant des mesures pour :
• lutter contre la précarité en incitant les entreprises à allonger la durée des contrats,
• favoriser le maintien dans l'emploi des seniors en dissuadant les entreprises d'utiliser l'assurance chômage comme un système de pré-retraite.

Ainsi, nous avons proposé la mise en place de cotisations dégressives à l'assurance chômage en fonction de la durée des contrats. Ce mécanisme aurait permis de mettre à contribution les entreprises qui utilisent massivement les contrats courts et très courts au profit des entreprises qui privilégient les emplois à plus long terme.
Une entreprise qui emploie pour l'essentiel des CDI aurait ainsi pu voir ses cotisations baisser.

Pour maintenir les seniors dans l'emploi, nos organisations ont proposé de taxer les ruptures des contrats de travail des salariés de plus de 50 ans.
Cette taxation aurait permis de financer d'une part des formations supplémentaires, qualifiantes, pour les demandeurs d'emploi seniors, et d'autre part l'abattement sur la retraite complémentaire appliqué aux demandeurs d'emploi entre 62 et 63 ans.

Le patronat s'était engagé dans l'accord retraite complémentaire d'octobre 2015 à mettre en œuvre cette taxation. Il ne respecte donc pas sa signature.

Depuis plusieurs semaines, nous avons également accepté de travailler sur de nouvelles modalités de calcul de l'allocation journalière afin de lutter contre certaines inégalités de traitement entre demandeurs d'emploi qui cumulent emploi et indemnisation. Face aux propositions du patronat qui envisageait 1,3 milliard d'euros d'économies sur ces demandeurs d'emploi, nous avons fait une contre-proposition, plus mesurée. Elle avait un double objectif :
– simplifier le dispositif actuel,
– permettre de percevoir une allocation équivalente pour une même durée de travail.
Cette mesure de justice aurait permis de faire 450 millions d'euros d'économies.

Malgré le travail de fond effectué tant par nos organisations syndicales que par les services de l'Unédic pour les chiffrages, le patronat fait le choix aujourd'hui de l'échec de la négociation du régime d'assurance chômage, essentiellement pour des raisons de conflits internes au Medef.
– C'est un jeu dangereux pour l'équilibre financier du régime,
– C'est irresponsable à l'égard des demandeurs d'emploi,
– C'est inconséquent au regard de la capacité du dialogue social interprofessionnel à construire les solutions dont le pays a besoin.

Enregistrer un commentaire