ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPE/DXC/SW (500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

Actualité DXC-ESF Nouvelles annonces liées au projet de PSE GPEC Out

HPE PSE GPEC Out PSE validé. Simulateur 6.22 + ultimes conseils et réponses

HPE Politique voiture Vos questions, nos réponses

HPE et SW Egalité Professionnelle Le rattrapage de juillet 2017

Scission Software Newco Epargne Salariale : rattrapage ! Elections 26-27/9

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE Impact fiscal du split Micro Focus le 21/8 !

Prévoyance-santé HPE et SW Votre régime 2018. La nouvelle surcomplémentaire

Lisez les témoignages adhérents : rejoignez-nous !!!

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

vendredi 12 mai 2017

HPE 'Remain' : un projet de 90 départs PSE GPEC Out


Annonce le 25 avril 2017 d'un projet de PSE GPEC Out (hors software)

Décryptage des spécialistes CFTC HPE

HPECCF davantage concerné que HPEF : 55 postes vs 35

Vos questions, nos réponses !

485 commentaires à lire:

«Les plus anciens   ‹Précédent   1 – 200 sur 485   Suivant›   Les plus récents»
CFTC a dit…

Annonc ce matin du lancement d’un projet de départs volontaires (hors Software) sous la forme d’un PSE GPEC OUT, la volumétrie n’étant pas encore connue avec précision.

Le volontariat aurait lieu cet été, en fonction du parcours social obligatoire.

En ce qui concerne le projet de cartographie des emplois GPEC 2017, tout était déjà dans les Immanquables CFTC HPE #2 Spécial GPEC 2017 envoyé hier à 15h30.

Plus d'informations à suivre

Anonyme a dit…

Il est plus que temps de faire une bonne grève !!!!

CFTC a dit…

Premier décryptage des spécialistes CFTC HPE

Pour celles et ceux qui veulent conserver leur poste : s’ils ne sont pas volontaires pour une mobilité externe (GPEC Out) ou interne (GPEC In), rien ne changera. Ils conserveront leur poste qui ne peut être supprimé même s’il est en décroissance et touché par le projet de PSE.

A noter : l’information sur les catégories en décroissance qui seront concernées par les suppressions (et leur volumétrie) n’est pas disponible pour l’instant.

Pour celles et ceux qui voudraient partir : si le volontariat ouvre effectivement dans quelques mois au bout du parcours social obligatoire, nous pensons que la demande globale de départs sera nettement supérieure à l’offre réelle en raison du contexte actuel.

En admettant que ce PSE basé exclusivement sur le volontariat réussisse à franchir toutes les étapes du parcours administratif légal dans les deux sociétés, un PSE GPEC Out cible des suppressions exclusivement dans certaines catégories d’emplois en décroissance. Comme il y aurait 329 postes en décroissance dans le projet GPEC 2017, cela signifierait selon l’accord actuel qui prévoit un plafond GPEC Out de 3,5% de l’effectif un maximum de 25 suppressions volontaires parmi 172 sur HPECCF et 30 parmi 157 sur HPEF.

A noter : la Direction a annoncé ce matin son intention de rediscuter de ces chiffres dans la négociation qui débute jeudi avec les syndicats représentatifs.


POURQUOI FAUT-IL ETRE PRUDENT ?

La CFTC invite toutes les personnes intéressées à la prudence et à la lucidité car nous gardons à l’esprit l’impact des rejets de candidature de plans précédents : 59 volontaires refusés l’an dernier dans le PSE GPEC Out de 2016 + 500 volontaires refusés dans les 3 PSE de 2001 (HP) et 2009-2010 (HPEF et HPESF), sans oublier les 150 cadres nés en 1957 et 1958 éjectés du plan de pré-retraite de 2013.

Le parcours des volontaires sera donc semé d’embûches et très compromis selon nous si vous n’êtes pas sur un emploi 2017 en décroissance et dans une catégorie qui sera touchée.

Une chose est sûre : la CFTC demandera plus de transparence sur la mise en œuvre du processus de sélection (l’ordre des projets et les éventuelles substitutions notamment) et que soit enfin adressé le déséquilibre chronique dans les deux sociétés entre ceux qui sont en surcharge de travail et ceux qui n’en ont pas ou pas assez.

CFTC a dit…

Pour la GPEC, accordez votre confiance aux spécialistes CFTC sur HPECCF et HPEF ! Leur domaine d’expertise est remarquablement complet car il couvre :

- La connaissance en profondeur de l’accord GPEC que nous avons négocié : www.cftchpe.fr/dossiers-pratiques/les-accords-dentreprise-hpe/accords-dentreprise
- L’analyse des cartographies d’emploi : voir notre communication d’hier « Les Immanquables #2» avec votre projet de tendance emploi 2017
- Les dossiers de positionnement, de formation et d’évolution professionnelle : www.cftchpe.fr/dossiers-pratiques/votre-carriere
- Le calculateur PSE (version 2017 6.0 disponible) : abonnement sur simple demande à cftchp@hpe.com
- La fiscalité des départs
- L’expérience terrain de la mobilité interne et externe
- La personnalisation et la confidentialité des réponses
- Les recours en commission de suivi

Anonyme a dit…

n'importe quoi numéro 2 : sur un petit plan de départ volontaires ?

Anonyme a dit…

Bonjour,
Quid de l'impact sur l'éligibilité si on est sur un job Européen et que ce job est supprimé?
Merci d'avance

Anonyme a dit…

Les employés ESF-DXC sont-ils concernés par ce PSE GPEC OUT? Si non, un PSE GPEC OUT est-il prévu?

CFTC a dit…

pour 7, ils ne sont pas concernés et il n'y a rien de prévu à court ou moyen terme car nous ne pensons pas qu'il soit possible d'initier un PSE en France aussi près de la scission et sans syndicats représentatifs.

CFTC a dit…

pour 6, si ton poste est supprimé il apparaîtra dans le projet de restructuration. Cela ne te donne aucun avantage décisif, simplement logiquement ta catégorie professionnelle est en décroissance. Et donc il y aura au moins une suppression dans cette catégorie.

Anonyme a dit…

Pour le congé de mobilité senior, le salarié peut demander à utiliser totalement ou partiellement les jours CET avant le début du préavis.
Pendant la négociation GPEC 2017, est il ensisageable de rajouter aux jours CET les jours de congé payés acquics en juin 2017?

Anonyme a dit…

A votre avis quel serait l'impact du choix du futur President sur ce Plan ? Quels en sont les enagagements immuables et ceux qui pourraient etre remis en cause si gpec OUT Senior...

Anonyme a dit…

Bonjour,

>- Le calculateur PSE (version 2017 6.0 disponible) : abonnement sur >simple demande à cftchp@hpe.com

2 questions sur cette nouvelle version :
- s'applique-t-elle toujours à la GPEC 2016
- est-ce que les réserves sur la prolongation du congé de mobilité sénior y sont levées ?

CFTC a dit…

pour 10, changer les paramètres du plan 2016 s'annonce compliqué d'autant qu'il y a la Direccte dans le jeu, très attentive à cette prolongation du congés seniors avec les congés.

Pour 11, impossible de répondre et il n'y a pas que le Président, il y a l'assemblée nationale aussi...

Pour 12, c'est la version 2017 donc elle ne s'applique pas pour ceux partis en 2016. Les conditions de départ sont inchangées mais le PASS et les minima conventionnels ont légèrement augmenté. Difficile de répondre avant la tenue des négociations de jeudi sur les paramètres du plan, la direction a toutefois annoncé ce matin qu'elle souhaitait maintenir les dispositifs seniors inchangés.

Anonyme a dit…

Que deviennent les stocks de rétention non levées dans le cas d'une Gpec Out ? Merci.

CFTC a dit…

pour 14, vous trouverez les réponses ici et aussi presque toutes celles que vous pouvez vous poser en cas de départ :

http://www.cftchpe.fr/dossiers-pratiques/je-quitte-hpe-tous-les-dossiers-utiles/

C'est un des deux premiers dossiers : GPEC – JE QUITTE HEWLETT PACKARD FRANCE

Anonyme a dit…

le site ne répond pas. Est-ce normal ?

CFTC a dit…

pour 16 il est parfois lent, mais il répond. Réessayer plus tard !

Ou écrire à cftchp@hpe.com pour avoir le document

Anonyme a dit…

J'ai entendu dire que la direction voulait pousser jusqu’à une limite de 10% de la masse salariale ? Est-ce vrai ? Qu'est-ce-qui peut être négocié en retour ?

CFTC a dit…

pour 18, ces rumeurs sont fausses, tu peux diviser par 2...

La limite GPEC Out est de 3,5% des salariés hors Software, d'où notre chiffre dans les Incontournables #2 de 25 départs maximum de salariés CCF et 30 HPEF (LOA compris). Nous savons depuis mardi matin qu'ils voudraient augmenter ce seuil chez CCF mais il est impossible de faire plus que le doubler, sinon ce n'est plus un PSE GPEC Out vis à vis de la Direccte.

Les 3 syndicats représentatifs CCF (dont la CFTC) pourraient avoir un dilemme si la demande est faite dans la négociation demain par la DRH. Céder à la demande des salariés CCF et éviter trop de volontaires refusés ou défendre l'emploi et les non volontaires, ceux qui restent par rapport à de possibles surcharges de travail ? Si vous visitez ce sujet en tant que CCF, on se doute de votre réponse :)

Pour la négociation en retour de cette proposition, ne pas se faire d'illusion : les conditions de départ semblent solidement figées mais pas les paramètres de volontariat (types de projets et ordres de priorité par catégorie touchée). Ce peut-être l'occasion de corriger les anomalies de départs par permutation constatées chez CCF les années passées.

CFTC a dit…

Bonjour !

Nous complétons notre dispositif de support et d'informations avec de nouveaux documents pour vous expliquer la GPEC Out sur :

http://www.cftchpe.fr/dossiers-pratiques/je-quitte-hpe-tous-les-dossiers-utiles/

Le simulateur CFTC HPE 6.0 version 2017 est lui exclusivement disponible sur abonnement confidentiel pour les mises à jour ultérieures éventuelles : il suffit d'écrire à cftchp@hpe.com

CFTC a dit…

Info CFTC

Aujourd’hui dans une négociation d’un avenant 2017 d’adaptation de l’accord GPEC, la DRH a annoncé vouloir procéder à 90 départs volontaires sur HPE dans le projet de PSE GPEC Out annoncé mardi 25 avril : 55 sur HPECCF et 35 sur HPEF. Pour mémoire, 329 salariés (172 chez HPECCF et 157 chez HPEF) seraient positionnés sur des emplois en décroissance dans le projet de cartographie GPEC 2017.

En proportion de l’effectif actuel de HPE hors Software, cela donne près de 8% sur HPECCF et près de 4% sur HPEF. Ce serait nettement plus sur CCF que les 2 PSE GPEC Out précédents de 2014 et 2016 (3,5% de l’effectif par société) ce qui est a priori difficilement acceptable pour des syndicats défendant l’emploi.

Nous allons faire avec nos adhérents un bilan de cette journée de négociation pour prendre une décision.

Merci de nous faire part de vos commentaires

Plus d'infos dans l'Alerte CFTC HPE envoyée à nos abonnés

Anonyme a dit…

Bonjour , c est enorme pour CCF, il faut se battre pour reduire le plus possible car c est l equivalent d'un WFR (8 %) .en plus pratiquement sur qu il y en aura un autre en 2018 .

Anonyme a dit…

La question est de savoir quelles sont les perspectives !
Ce n'est pas forcément des emplois qu'il faut défendre, mais des activités, des projets (et donc par conséquences des emplois).

En l'état actuel des choses, HPEF continuera de servir les clients français, avec toujours une pression sur les prix donc une tendance à se débarraser des plus anciens pour embaucher des jeunes ou délocaliser l'opérationnel dans des pays à bas couts comme l'Inde, la Roumanie,...
HPECCF n'a, par contre, plus de perspectives à moyen terme. Je n'ai pas la pyramide des âges actualisée, mais il est clair qu'elle se ressert vers le haut. Dans 3 à 5 ans au plus se posera la question de fermer purement et simplement. Actuellement, même avec des projets clients, des financements conséquents sur de nouveaux projets/produits, la direction d'HPE interdit toute embauche en France !
Du coup, la question n'est pas de savoir si on part ou pas, mais quand et dans quelle conditions !

Anonyme a dit…

Pourquoi ne pas favoriser les départs à la retraire pour les volontaires qui sont à 0.5 ou 1 ou 2 ou 3 ans ... de ce départ?
(par exemple en priorisant avec cette durée)

Anonyme a dit…

Bonsoir,
Est ce que les deux entretiens avec Altedia se font en face à face ou par téléphone?
En cas d'accord avec tous les syndicats, le premier entretien Altedia sera pour le mois de juin?
Merci.

CFTC a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Heereusement que HPE rachète des boites, sinon, ce serait de plus en plus difficile de virer du monde !

Anonyme a dit…

Pour 23 , il ne faut pas baisser les bras , sinon cela laisse la porte ouverte a une fermeture ? est ce que nous voulons ? Vu la pyramide des ages combiens pourront retrouver du boulot sur le marché ? donc il faut peut etre laisser partir ceux qui veulent mais proteger ceux qui reste , stopper les departs amiables et licenciements et gerer les departs a travers ce programme uniquement et base sur le volontariat . le marché dehors est très dur surtout pour les plus de 50 ans . negocier des contrat mi temps pour les plus de 55 , bref etre creatifs pour eviter d alimenter le nombre de chomeurs .L herbe n est pas plus verte a l exterieur . Ce que je crains c est un second plan l année prochaine peut etre encore plus gros , puis de meme en 2019 .... et après ?

Anonyme a dit…

Je suis d’après mes calculs bases sur GPËC 2016, éligible a un plan retraite..du coup faut-il un projet validé par ALTEDIA ? Projet qui ne sera jamais réalisé

Anonyme a dit…

Savez-vous si l'annonce de l'arret des activités SDN/NFV annoncé par HPE a un impact sur les emplois (CCF Grenoble notamment)?
http://www.silicon.fr/hpe-met-fin-a-son-offre-sdn-pour-les-operateurs-173353.html

CFTC a dit…

pour 30, nous sommes en train d'essayer d'évaluer l'impact

http://www.channelnews.fr/hpe-stoppe-toutes-affaires-cessantes-catimini-commercialisation-de-offre-opensdn-72436

Anonyme a dit…

Pour 28, je ne souhaite pas baisser les bras, mais ne pas me retrouver sur le carreau dans 3 à 5 ans au plus mauvais moment, lorsque j'aurai plus de 50 ans.

Pour le moment, les plans permettent à ceux qui en sont assez proche (tranche au dela de 50 ans) d'attendre la retraite ou la pré retraite.

Ceux de dessous de 50 ans, notamment ceux nombreux dans la tranche 45-50, se retrouverons sur le carreau au moment où aucune entrerprise ne souhaitera les embaucher.

De ce point de vue, les plans sacrifient les moins de 50 ans.

Autant, il est très bien de preserver ceux qui aujourd'hui ne pourraient se réorienter dans le contexte actuel, autant il faut avoir une vraie réflexion de perspectives pour les autres. Bien qu'étant dans une position confortable aujourd'hui, on ne peut pas rester à vivoter jusqu'à la fermeture.

Pour le moment, Thiebaut a la même position de Karsenti. Il s'occupe de la partie HPE et des résultats financiers (ce sur quoi il est réellement évalué). La partie CCF n'est pas développée, gérée. Elle est abandonée... de mon point de vue.

Il faut soit créer une vision, des activités long terme de ce qu'HPE peut être en France ou alors la créer ailleurs. Il en va de nos emplois futurs, mais aussi de ceux de nos enfants. En l'état actuel des choses, si on ne se bouge pas, ces derniers n'ont aucun espoir de travailler dans une société comme HP.

CFTC a dit…

pour 30 suite 31, selon un de nos spécialistes, cela concerne ConteXtream esssentiellement que l'on avait racheté il y a quelques années et qui donc ressort. Cela fait suite au grand désengagement autour d'OpenStack (solution IaaS de Cloud) qui continue avec cette dernière partie qui n'avait pas encore été détruite (on se concentre sur le HW...)

Pas sûr qu'il y a ait un gros lien avec CMS car cela doit surtout toucher le developpement et CMS pourra toujours continuer à faire du NFV avec d'autres solution SW venant d'ailleurs.
OpenSDN ce n'est qu'une partie d'une stratégie NFV. Le nouveau partenaire étant Red Hat côté OpenStack.

L'impact sur CMS en France devrait être mince.

Anonyme a dit…

Dje pense que merger HPF et CCF serait une opportunité pour essayer de sauver la France..pour moi l'avenir CCF n'est pas évident .pas de focus du management France qui est plus un mandataire social qu'un leader. Karsanti n'y semblais pas opposé sur le principe. Sans ça à mon avis les jours CCF sont comptes

Anonyme a dit…

Pas de réponse pour 29. ?..je suis dans le même cas

CFTC a dit…

pour 29 et 35, Altedia de toutes façons valide les projets retraite pour s'assurer de l'âge de départ retraite taux plein, cela a son importance pour les conditions de savoir s'ils sont à 6 mois ou 24 mois maximum.

Attention d'ailleurs aux nuances sur les projets “retraite” !

Pour mémoire la possibilité de partir en projet retraite en 2016 (ie sans projet identifié) c’était à la condition expresse de pouvoir faire valoir ses droits à la retraite à taux plein au plus tard le 31 octobre 2018 c’est-à-dire 24 mois au plus tard après la date de départ en congé de mobilité (c’était trop risqué pour la Direction de demander 48 mois à la Direccte, car en 4 ans la date d’âge légal de départ à la retraite pourrait être modifiée et il y a un risque de requalification en plan de préretraite avec taxation Fillon prohibitive des rentes).

Pour 2017 la Direction nous a dit qu’elle allait regarder si elle pouvait allonger ces 24 mois pour le projet retraite mais rien de gagné aujourd’hui, et à ce ne sera certainement pas 4 ans si un allongement est obtenu.

Cela n’a pas de lien avec la possibilité d’étendre un Congé de Mobilité Senior à 48 mois en utilisant l'indemnité conventionnelle et des CET car cela concerne les seniors partant avec un projet identifié autre que retraite.


CFTC a dit…

voici le post 26 avec une erreur de date corrigée (mai au lieu de juin) :

pour 25 il ne faut pas aller trop vite en besogne ! Nous n'en sommes pas encore là, il y a tout un parcours à respecter et la prochaine étape est la réunion du 5 mai après avoir pesé le pour et le contre d'accepter autant de départs GPEC Out relativement à l'effectif, étudié les avenants avec nos avocats... Il n'y a donc pas de calendrier précis Altedia avant une autre négociation qui aura lieu courant mai sur les critères de départ et les mesures d'accompagnement (ce qui vaut pour réponse à 24 également).

Anonyme a dit…

Pour 36 les CET pouvaient en 2016 être pris avant le préavis...les 24 mois commençaient donc apres les CET et au debut du préavis lui même inclus dans les 24 mois du Congé mobilité...correct ?

Sénior a dit…

Oui 38. C'est exact. Je suis de la GPEC 2016 Sénior

Anonyme a dit…

Merci 39...me semblait bien !! Ça change tout (pour mois sans ces jours CET suis pas à plus de 2 ans)..cela dit ces 2 ans semblent devoir faire partie de la négocier à venir

Anonyme a dit…

38 et 39. Si la question est: est ce que les CET allonge a plus de 24 mois la validation dun projet de type "retraite dans moins de 2 ans"? Il me semble que la reponse est NON. Comme le dit 36 la retraite a taux plein devait etre au plus tard fin octobre 2018. Comme ce n'est pas une fin de trimestre legal cela veut dire avoir tous ses trimestres a fin Sep et plus de 62 ans (un peu moins pour les + ancuens ou les carrieres longues)

CFTC a dit…

pour 38 à 41, effectivement, réponse slide 18 : http://www.cftchpe.fr/2017/04/26/dispositifs-de-la-gpec-out-2016/

Cela nous mettrait le départ retraite taux plein au plus tard le 1/10/19 ou le 1/11/19, peut-être plus si la négociation aboutit avec ok de la Direccte. Mais cela reste soumis à un parcours social commencant vendredi prochain avec les avenants GPEC 2017 (actuellement examinés par les avocats) et se terminant avec une autorisation de la Direccte, même pour 2 ans.

Anonyme a dit…

Bonjour, en cas de projet comme une formation, imaginez que au bout des 18 mois, 2 ans ou 4 ans poor les seniors aucun job n est trouvé , est ce que Pole emploi prends le relais (meme si ce n est pas la volonté d un tel programme et ne laisse personne sur le carreau ? bref est ce que l on est indemnisé par PE ?

Anonyme a dit…

peut etre negocier avec le nombre en plus d avori en contrepartie la prise des CET en dehors du programme ? bref qui rallonge le programme en faisant repousser la limite des 48 mois ?

CFTC a dit…

pour 43, nous ne pouvons pas répondre à la place de ce que sera la politique de Pole Emploi dans 18 mois, 2 ou 4 ans. Pour une réponse sur ce qu'il se passe avec la GPEC Out 2016, la question est à poser ici aux ex salariés concernés : http://cftchp.blogspot.fr/2016/03/un-pse-gpec-out-chez-hpe.html?commentPage=5

C'est d'ailleurs un espace de discussion qui vous donnera une excellente idée des questions qui se posent après un départ

Anonyme a dit…

Vu le nombre qui concerne CCF dans le cadre GPEC, vu ce qui se apsse en dehors de la GPEC, departs negociés ; licenciement etc... Ne pourrait on pas negocier que tous les departs sauf Licenciement sec pour raison valuable bien sur se fassent dans le cadre et les conditions GPEC , 18 ,24 48 mois en contre partie du nombre elevé sur CCF ?

Anonyme a dit…

Je trouve que la proposition de 44 aurait du sens intègrer les CET dans le congé mibilite séjour on serait sur une position intermédiaire entre 24 et 48 mois...

Anonyme a dit…

pour 47, il faudrait meme pouvoir faire sauter la limite des 48 mois , donc avec le cadre GPEC plus la prise des CET , cela aidera l ensemble des salaries . donc le max prevu dans l'accord GPEC plus la prise de tous les CET .

CFTC a dit…

Info CFTC

Voici où nous en sommes des timides engagements de la Direction

- La Direction s’engage à lancer un groupe de travail incluant des managers Business et des salariés volontaires afin de dynamiser les sites internationaux

- Dotation du CE :
La Direction s’engage à étudier la possibilité d’une contribution exceptionnelle aux dotations du CE, versée en 2017, au regard notamment des économies qui pourraient être réalisés sur les couts d’expertise que pourraient ou non générés ce projet.


- Pyramide des âges :
La Direction s’engage à étudier la possibilité d’assouplir les conditions pour l’éligibilité du projet de retraite à taux plein et notamment l’extension du délai de 24 mois et ce sous réserve de la validation de la Direccte. La Direction s’engage à présenter le résultat de cette étude aux organisations syndicales représentatives lors de la première réunion de négociation sur le Livre I.

La Direction s’engage à relancer une négociation CPA/TPA avec les organisations syndicales représentatives à compter de septembre 2017

La Direction s’engage à organiser au plus vite des ateliers CARSAT sur les sites HPE

- PEE/PERCO : La Direction s’engage à discuter comme chaque année du PEG/PERCO au plus tard lors de la NAO FY18

Anonyme a dit…

Je ne comprends pas la mentalité de HP !!!

Au lieu de faire barrage sur les split depuis 2014, les OS laissent faire avec des négo assez minable, à supprimer les emplois en France, etc....

Personnes ne songent à faire grève comme les autres entreprises ???!!!!!

Vous signez d'abord PUIS négociez après ... ce n'est pas comme ça que cela fonctionne.

Les PB chez HP monde depuis que Meg est au pouvoir, n'ont pas été rapportes par les médias télévisé...à part via internet (les personnes y consultent très peu). Alors que la TV est plus frappant...

Que vont devenir les personnes qui ne sont pas transférées chez CSC ??? Vont elles faire partie des volontaires désigné par HP ???

CFTC a dit…

pour 50, les syndicats limitent considérablement les dégâts avec les accords de méthodologie notamment, il suffit de regarder ce qui se passe dans les autres pays. Mais si tu préfères tirer sur l'ambulance, libre à toi.

Quand tu représentes 1,5% de l'effectif mondial, croire que tu seras le seul pays sans aucune conséquence sociale spectaculaire sur les emplois, les clients, les sites à empêcher une scission, c'est de l'utopie populiste.

Pour faire une grève productive, c'est à dire avec une forte mobilisation comme en 2006 (27% de licenciements boursiers, sans conditions connues et avec désignations forcées), il faut un contexte très précis. Nos adhérents et les salariés avec qui nous échangeons ne demandent pas une grève actuellement. Et pour avoir déjà organisé une grève avec une mobilisation faible voire ridicule, nous n'avons pas l'intention de recommencer car c'est totalement contre-productif. Nos armes sont depuis plusieurs années le juridique et les délais légaux.

Enfin les médias ne s'intéressent pas à HPE actuellement en dehors de la presse informatique, nous le savons puisque nous sommes au contact. Il faudrait pour cela quelque chose de tangible et une actualité sans concurrence en France, comme en 2005. Il y a bien pire et bien plus symbolique à se mettre sous la dent pour les journalistes. Des plans de départs volontaires ? Et des suppressions qui n'ont pas lieu s'il n'y a pas de volontaires ? Cela ne fait absolument pas l'actualité médiatique.

Les personnes non transférée chez DXC dont tu sembles faire partie sont plutôt angoissées suite à l'appel ministériel fait par HP (hors Global IT), nous le savons. Elles ont fait ce choix en connaissance de cause, en tout cas on l'espère pour elles. Le risque principal n'était pas d'être licencié forcé mais privé de travail ou d'être transféré suite à cet appel, il faudra alors se battre juridiquement. Ca n'existe pas un volontaire désigné, mais certains pourront être volontaires, nous saurons répondre quand nous aurons vos catégories d'emploi et les postes supprimés dans une dizaine de jours.

Enfin on ne signe pas avant d'avoir négocié ! Il ne faut pas confondre la négociation d'une adaptation de Livre 1 et la négociation d'un avenant GPEC pour adapter les seuils sur l'année 2017.


Anonyme a dit…

Pour CFTC
Bonjour, j’ai une question suite à un appel à la caisse de retraite dans la cadre d'une carrière longue.

La caisse de retraite n'est pas en mesure de fournir une attestation type carrière longue a moins de 6 mois de la date de debut de la retraite.
Dans le cadre d'un plan social, elle peut fournir une attestation provisoire, à condition que la demande soit accompagnée d'un document venant de l'organisme qui gère la GPEC (Altedia par exemple)pour expliquer que la demande se fait dans le cadre d'un plan social.
Pouvez-vous confirmer et/ou communiquer des informations complémentaires liées à la carriere longue (< 2 ans)
Merci.

Anonyme a dit…

Pour la pyramide des ages , on sait que l on veut voir partir une majorité de personnes, pourquoi ne pas travailler sur des departs à partir de 55 ans (avec bien sur uen nego sur le montant a payer en function de l age de depart par exemple, 40%;45%55;60 ou plus jusqu'a l age de la retraite dans la limite de 7 ans (de 55 a 62 ans) au lieu GPEC de 4 ans, couvrir plus longtemps avec la meme somme et accompagner les personnes de plus de 55, soit une grande partie de la population que l'on veut voir partir et arreter les negos individuelles de departs .

Anonyme a dit…

Effectivement 53, ce que veulent les seniors c est du temps de portabilité plus long pour éviter de se retrouver sur la touche et sans trimestres cotisés, meme si le salaire mensuel doit etre revu et renegocié . l ideal serait le choix , package ou portabilité .

CFTC a dit…

suite 51, la grève était en 2005, pas en 2006

CFTC a dit…

pour plusieurs posts ci-dessus

C'est logique de faire pression pour que les paramètres collent à sa situation, nous voyons cela à chaque PSE. Mais il y a d'autres paramètres qui sont incontournables (Direccte ou Direction) :

- Ne prendre aucun risque sur le report de l’âge légal de la retraite
- Limiter fortement les possibilités de s'inscrire chez Pôle Emploi
- Impossibilité d'inclure des CP dans les congés seniors
- Rester sur le chiffrage des départs du PSE GPEC Out 2016

L’an dernier la Direccte a accepté de donner son accord sur un délai de 24 mois avant l’âge de la retraite à taux plein sans projet identifié (et 48 mois avec projet identifié pour les plus de 56 ans).

Si les avenants sont signés vendredi ou mardi prochain, la Direction devrait sur notre insistance demander à la Direccte d’accepter un délai plus long que 24 mois mais nous ne savons pas à ce stade quel délai maximum ils accepteraient. Pour les 48 mois c'est une limite incompressible côté Direction car les gens ne sortent vraiment de l'effectif qu'à ce moment là. Vraiment très compliqué à étendre, c'est déjà un miracle d'avoir réussi cela l'an dernier.

Le feu vert de la Corp a été obtenu difficilement et sur les paramètres 2016. C'est la raison pour laquelle il y aura moins de 90 départs (toujours des désistements de dernière minute impossible à remplacer) et sur des conditions déjà connues (cf notre calculateur 2017).

Ce qui est en jeu dans la négociation Livre 1 le 12 mai si le PSE est déclenché avec la première réunion du Comité de Groupe le 16 mai, c'est par exemple, outre les 24 mois +, l'ordre des projets par rapport à 2016, la question des substitutions, des précisions pour qualifier différemment les projets formations entre eux...

CFTC a dit…

pour 52, effectivement l’attestation de l’assurance vieillesse attestant l’éligibilité à la carrière longue sera délivrée uniquement 6 mois avant la date effective de départ en retraite.

Seule cette attestation est valable officiellement et on ne peut pas l’avoir plus de 6 mois avant la date effective de départ en retraite. Comme ALTEDIA est censé ne valider aucun projet de départ en retraite si le salarié n’a pas ses attestations officielles, cela peut poser problème pour valider un projet de départ en retraite pour un salarié carrière longue. C'est pourquoi Altedia avait été missionné pour vérifier ce point avec le salarié et la caisse de retraite, et aussi vérifier si des salariés qui ne déclaraient pas leur carrière longue n'en avaient pas une en fait. Nous connaissons un salarié sorti du dispositif 2016 pour cette raison, après un entretien Altedia.

Vieux a dit…

>Les personnes non transférée chez DXC dont tu sembles faire partie >sont plutôt angoissées suite à l'appel ministériel fait par HP (hors >Global IT), nous le savons.

C'est quoi l'appel ministériel ?
Merci

Anonyme a dit…

Est-il envisageable de partir en GPEC OUT pour 1 CDI chez DXC, sans avoir a "rendre" le package ? Chez HPI ?

CFTC a dit…

pour 59, joker. Il faudra voir le moment venu, mais le mieux sera de nous demander directement si les avenants sont signés vendredi ou mardi car il va falloir que l'on sonde la Direction : cftchp@hpe.com

CFTC a dit…

pour 58, la Direction avait la possibilité de contester les refus de transfert de la Direccte, elle l'a fait mais la procédure monte jusqu'au futur Ministre du travail...

Anonyme a dit…

J'aurais dû avoir la totalité de mes trimestres retraite en janvier 2021 (166 trimestres car né en 1955). J'ai racheté 4 trimestres mais seulement le taux et pas la durée. J'aurai donc mon taux plein en janvier 2020 sans pour autant avoir les 166 trimestres.Est-ce que cela suffit pour, d'une part un projet retraite (dans le cas où les 24 mois seraient un peu allongés), et d'autre part un congé mobilité senior?

Anonyme a dit…

Pour 56 CFTC , sur les conges CET, ne peut on pas negocier de les prendre avant le debut des 18-24-48 mois ? cela differerait le depart de 6 mois max . car ne pas arriver a la retraite ni pole emploi pour la tranche 50-55 et 56-59 cela va etre quasi impossible

Anonyme a dit…

Une suggestion d'amélioration : que la fiche de départ où sont indiqués les montants comporte une simulation d'extension du congé de mobilité pour les séniors (par exemple à la durée max possible) avec les salaires perçus)

CFTC a dit…

Point CFTC sur la négociation d'aujourd'hui

Voici une synthèse des demandes CFTC exprimées dans le tour de table. Certaines d’entre elles devront être discutées spécifiquement dans les réunions de négociation dédiées au livre 1 d’une part, au CPA/TPA d’autre part.

 Le projet d’avenant à l’accord GPEC précise que l’accord tombera automatiquement le 31 octobre 2019.

La CFTC demande que la date limite de cet accord soit prolongé d’un an, à savoir le 31 octobre 2020.

 Le projet d’avenant mentionne l’ouverture d’une négociation CPA-TPA en septembre :

Lors de la précédente tentative d’ouverture de négociation, il y avait eu une seule réunion et nous n’avions pu avancer sur des propositions concrètes :
Nous demandons donc que la négociation CPA –TPA s’ouvre sur les 3 volets bien distincts que sont :
1. La mise en place de mesures de cessations progressives d’activité et temps partiel aidé avec aides financières de HPE pour maintenir les cotisations retraite et compenser partiellement la perte de salaires. Le dispositif légal de retraite progressive doit être également évoqué dans ce volet
2. La possibilité de rachats de trimestres : ce point doit être traité spécifiquement et avec discernement sachant que les rachats sont très onéreux.
3. Le remplacement d’une partie des « headcounts » libérés par les départs & cessations progressives, par l’embauche de jeunes diplômés, dans l’objectif de rééquilibrer la pyramide des âges. Le recours à l’apprentissage doit également être développé.

Pour revenir à la GPEC :

GPEC IN
On parle beaucoup de la GPEC OUT et de ceux qui veulent partir mais notre priorité est aussi et surtout ceux qui resteront. Nous demandons donc de renforcer et faire vivre la GPEC IN :
 La MIMI (Manifestation d’Intérêt pour la Mobilité Interne) doit être réactivée et il faut communiquer largement vers les salariés à ce sujet.
 Certains salariés sont déstabilisés car leur tendance d’emploi passe d’une année de croissant à décroissant. Par exemple : les architectes solutions chez HPECCF.

La CFTC demande que les mesures GPEC IN traditionnellement réservées aux salariés occupant un emploi en décroissance, soient désormais accessibles à tous les salariés quelle que soit leur tendance d’emploi.
 En particulier : l’accès à la mesure « bilan professionnel » doit être accessible à tous les salariés quelle que soit leur tendance d’emploi.
 Idem pour les éventuelles mesures d’aide à la formation.

 Nous demandons qu’un budget formation GPEC IN spécifique soit communiqué et qu’un réel suivi sur son utilisation soit fait dans les commissions de suivi & formation, ce qui n’a pas été fait jusqu’à présent.

GPEC OUT

Concernant la GPEC OUT, les éléments ci-dessous seront à reprendre dans la négociation du livre 1 :

Les non cadres occupent toujours des emplois en décroissance et sont les plus impactés par les projets de suppressions de postes :
 La CFTC demande l’accès au congé de mobilité senior à 54 ans révolus pour les non cadres.

 La CFTC demande l’organisation de permanences « retraite » (CARSAT) avec priorité pour la reconnaissance des dossiers de carrière longue.

 La CFTC demande d’étendre le délai pour les projets « retraite » (pour mémoire, 24 mois en 2016) à condition que le volontaire soit éligible à la retraite à taux plein au terme de son congé de mobilité (à savoir 48 mois maximum).

 La CFTC demande l’ouverture anticipée du volontariat pour éviter le piège du mois d’août

 Concernant les permutations, la CFTC demande :

o d’autoriser les permutations à 2 bandes (3 protagonistes) maximum ET sous réserve de validation de la commission de suivi..
o que les salariés occupant un emploi en décroissance soient prioritaires par rapport aux permutations.
o que les permutations inter-sociétés soient soumises à l’approbation des 2 commissions de suivi GPEC.

Enfin, la CFTC demande une aide financière à 50% de la Direction pour les séparations non remplacées de permanentes des 2 CE

CFTC a dit…

Et voici les réponses

La Direction a envoyé un projet d’avenant réactualisé en répondant à une partie des revendications que nous avions exprimées. Les principaux éléments de cet avenant sont les suivants :

 Nombre d’ouvertures au départ en congé de mobilité : 35 chez HPEF, 55 chez HPECCF

 Engagement de la Direction d’engager en 2019 une nouvelle négociation d’un accord GPEC, l’accord actuel expirant le 31 octobre 2019.

 Groupe de Travail de redynamisation des sites internationaux (managers business & salariés volontaires) : Grenoble, Mougins, Lyon Villefontaine

 Si les CHSCT renoncent à procéder à une nouvelle expertise sur le projet GPEC OUT, allocation d’un budget exceptionnel de 80 000€ HT par société en 2017 pour accorder une contribution exceptionnelle aux dotations du CE ou toute autre mesure collective proposée par les CHSCT : formation, accompagnement du changement, pour l’ensemble des salariés HPEF d’une part, HPECCF d’autre part.

 La Direction s’engage à discuter avec les CE HPEF & CEHPECCF pour FY17 selon les mêmes principes que ceux retenus pour le CE HPECCF. La Direction s’engage ainsi à cofinancer les départs de la société d’un ou plusieurs salariés du Comité d’Entreprise HPEF (quel que soit le véhicule juridique envisagé à l’exclusion des démissions et des licenciements pour faute ou insuffisance professionnelle) dans des conditions similaires à celles négociées avec le CE HPECCF.
(en contrepartie, les CE HPEF et HPECCF devront chacun s’engager à ne pas embaucher de salarié en CDI - ou en CDD pour surcroit d’activité).

 La Direction s’engage par ailleurs à discuter avec les CE HPEF et HPECCF de la reconduction, pour l’année FY18 d’un principe de co-financement pour aider à la restructuration et à adaptation de l’effectif des salariés liés par un contrat de travail au Comité d’Entreprise.

Pyramide des âges :
Livre 1
 Etude de l’assouplissement des conditions pour l’éligibilité du projet de retraite à taux plein et notamment l’extension du délai de 24 mois à 36 mois (par utilisation du CET et/ ou conversion des indemnités supra-légales) et ce, sous réserve de la validation de la Direccte. La Direction présentera le résultat de cette étude lors de la première réunion de négociation sur le Livre 1 avec les organisations syndicales représentatives.

 Transition Emploi Retraite : La Direction partage le constat que la négociation CPA/TPA est une mesure importante pour la politique sociale d’HPE et contribuera à améliorer la pyramide des âges. Il s’agit d’une négociation clé que la Direction souhaite voir aboutir avec les partenaires sociaux. La Direction s’engage ainsi à relancer une négociation CPA/TPA avec les organisations syndicales représentatives à compter de septembre 2017.

...

CFTC a dit…

...

Dans ce cadre, la Direction privilégierait une négociation par thématique afin de mettre en place un accord « pilote », pour l’année 2018, visant une thématique du CPA/TPA permettant de recueillir plus rapidement les résultats des actions engagées.

Ainsi, la Direction s’engage à aborder lors de cette négociation CPA/TPA les points suivants : principe de rachat de trimestres et co-financement employé/employeur, cessation progressive d’activité et temps partiel accompagne pour les Seniors, l’utilisation du CET dans le cadre de la transition emploi retraite. cofinancement retraite progressive.

La Direction par ailleurs s’engage à organiser au plus vite des ateliers CARSAT sur les sites HPE et dans ce cadre à prioriser les entretiens individuels pour les salariés en carrière longue.

 PEE/PERCO : La Direction s’engage à discuter comme chaque année du PEG/PERCO au plus tard lors de la NAO FY18

 Congé de mobilité Senior pour les non-cadres
Compte-tenu des difficultés accrues de repositionnement des salariés non cadres, la Direction s’engage à présenter aux organisations syndicales représentatives, lors de la négociation du Livre I, une mesure pour l’année FY17 permettant aux salariés non-cadres de bénéficier des dispositions du congé de mobilité Senior dès l’âge de 55 ans (au lieu de 56 ans jusqu’à présent).

 Redynamisation de la GPEC IN
La direction s’engage à communiquer sur les dispositions de GPEC IN et notamment MIMI.


Concernant la demande CFTC de permettre à tous les salariés, quelle que soit leur tendance d’emploi, de bénéficier de l’accès au dispositif de bilan professionnel, la Direction n’y est pas opposée mais doit en rediscuter avec Altedia. Cela sera abordé dans la négociation sur le livre 1.

CFTC a dit…

complément 66, le montant passe à 100 K euros sur CCF pour l'aide à accompagnement vs expertise

CFTC a dit…

Message du modérateur principal

Suite à un retour anonyme malveillant mais de source syndicale, si nos posts donnent l'impression d'avoir tout fait dans cette négociation, nous tenons à préciser que bien entendu nous n'étions pas seuls.

Nous avons juste fait un peu : organisé et trouvé la plupart des thèmes de revendications dans la première réunion pour cause de panne d'imagination de nos collègues, assuré la liaison avec les avocats, tristement constaté qu'un syndicat avait décidé de la jouer perso entre la première et la deuxième réunion etc...

Peut-être faut-il chercher ailleurs pour la vantardise, la récupération, le plagiat, l'absence d'éthique, la fainéantise, l'incompétence et la démagogie ?

De toutes façons il n'y a pas de quoi se féliciter du résultat donc cette agression ce trompe de cible.

Anonyme a dit…

Bonjour,

"Etude de l’assouplissement des conditions pour l’éligibilité du projet de retraite à taux plein et notamment l’extension du délai de 24 mois à 36 mois (par utilisation du CET et/ ou conversion des indemnités supra-légales) et ce, sous réserve de la validation de la Direccte"

C'est un très bon point obtenu afin de rajeunir la population HPE et HPECCF.

Il ne reste plus qu'à mettre en première position dans l'ordre d'acceptation des projets.

Bon courage pour la suite des négociations.

Anonyme a dit…

Sujet: RQTH + travail partiel au titre de l'handicap ?

L'accord dit "Pour les salariés ayant fait l’objet d’une reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH), les périodes de travail partiel au titre de son handicap seront neutralisées".
==> Le salaire 'taux plein' serait donc pris en compte pour le calcul des indemnites de rupture. Ai-je bien compris ?
==> Qu'en est-il du salaire pendant le conge de mobilite ?
100% du taux 'partiel' puis 75% du taux 'partiel' ? Ou 100% du taux plein puis 75% du taux 'plein' ?
Y-a-t-il eu des GPEC OUT 'similaires' les annees passes (salariés ayant fait l’objet d’une reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH) avec travail partiel au titre de son handicap ?

Ci dessous extrait de l'accord et la loi....

Pour les salariés ayant été occupé à temps complet et à temps partiel, les compensations financières seront calculées conformément à l’article L3123-13 du code du travail, ainsi leur carrière sera reconstituée dans la limite des informations à disposition dans l’entreprise. Les périodes pour lesquelles les informations sont manquantes seront neutralisées et ainsi considérés comme étant des périodes à temps plein. Pour les salariés ayant fait l’objet d’une reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH), les périodes de travail partiel au titre de son handicap seront neutralisées.

QUELLES SONT LES INDEMNITÉS DE LICENCIEMENT ?

Afin de ne pas désavantager les salariés à temps partiel au moment de la rupture du contrat, la loi a prévu une règle particulière pour le calcul de l’indemnité de rupture d’un salarié ayant été successivement employé à temps plein et à temps partiel dans la même entreprise.

L’article L. 3123-13 du Code du travail dispose que l’indemnité de rupture pour un salarié ayant été employé à temps plein et à temps partiel dans la même entreprise, doit être calculée proportionnellement aux périodes d’emploi effectuées selon chacune de ces modalités.

Cette règle s’applique aussi bien pour les indemnités de rupture légales que conventionnelles (Cass. soc., 10 mars 1988, no 86-41-628), et vaut aussi bien pour les salariés ayant été occupés à temps plein puis à temps partiel ou inversement (Cass. soc., 16 février 1994, no 90-40-362).

Par indemnité de rupture, il convient de préciser qu’il faut entendre l’indemnité de licenciement, l’indemnité de départ à la retraite, l’indemnité dans le cadre d’une rupture conventionnelle.

CFTC a dit…

Info CFTC

Voici le texte du projet d'avenant pour HPECCF, celui d'HPEF est tout à fait similaire, simplement le chiffre de 55 départs devient 35 et il n'est pas fait référence à la redynamisation de l'ISMT.

" La Société a conclu le 6 juin 2014 avec les Organisations Syndicales Représentatives un accord de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (« l’accord GPEC »), pour une période expirant le 31 octobre 2016. Cet accord a été amendé par avenant n°1 du 14 juin 2016, lequel avenant a repoussé le terme de l’accord au 31 octobre 2018.

Dans le cadre de l’accord de méthodologie conclu avec les Organisations Syndicales Représentatives le 20 septembre 2016 relatif à la séparation des activités « ES », la Société et les Organisations Syndicales Représentatives ont pris l’engagement de signer un avenant à l’accord GPEC en vigueur.

C’est dans ce contexte que le présent avenant n°2 à l'accord de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences signé le 6 juin 2014 a été conclu et a pour objet :
- De modifier l'article 6.2.1 de l’accord « Conditions de mise en œuvre du dispositif renforcé » afin d'adapter les seuils au nouvel effectif de l'entreprise ;
- De modifier l'article 11.1.1 « Durée » afin de prolonger l'accord.

SUR QUOI, IL EST CONVENU CE QUI SUIT :


I. Modification de l’article 6.2.1 « Conditions de mise en œuvre du dispositif renforcé » de l’accord GPEC, dans sa rédaction issue de l’avenant n°1 en date du 14 juin 2016

Il est ajouté, exclusivement au titre de l’année fiscale 2017, une dérogation aux dispositions liminaires de l’article 6.2.1 de l’accord GPEC en date du 6 juin 2014, modifié par avenant n°1 du 14 juin 2016 dans les termes suivants :


« 6.2.1 Conditions de mise en œuvre du dispositif renforcé

……

o Par dérogation à ce qui précède, au titre de l’année fiscale 2017, il est expressément convenu que le projet relatif au départ de salariés en congé de mobilité dans le cadre du dispositif renforcé portera sur le départ en congé de mobilité de 55 (cinquante-cinq) salariés au total. Dans ce cadre, il n’y aura pas lieu de rapprocher l’effectif existant en début de période fiscale de l’effectif existant en fin de période fiscale, le nombre de congés de mobilité ouverts pour l’année fiscale 2017, soit 55, étant défini entre les Parties en valeur absolue.

...

CFTC a dit…

...


II. Modification de l’article 11.1.1 «durée » de l’accord GPEC, dans sa rédaction issue de l’avenant n°1 en date du 14 juin 2016

La 3e phrase de l’article 11.1.1 de l’accord GPEC en date du 6 juin 2014, modifié par avenant n°1 du 14 juin 2016 est modifiée comme suit :

« L’accord GPEC prendra automatiquement fin le 31 octobre 2019 sans qu’il soit besoin d’une quelconque dénonciation.

La Direction engagera au cours de l’année 2019 une négociation sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.»

...

CFTC a dit…

...


III. Engagements de la Direction d’HP CCF

Dans le cadre de la signature du présent avenant, la direction s’engage sur les points suivants :

- Groupe de travail de redynamisation des sites internationaux
La Direction s’engage à lancer un groupe de travail incluant des managers Business et des salariés volontaires afin de dynamiser les sites internationaux (Grenoble, Lyon-Villefontaine et Mougins). Ce groupe de travail aura notamment pour mission de valoriser les compétences des salariés desdits sites.

- IRP :
Dans l’hypothèse où les CHSCT considéreraient qu’il serait opportun de ne pas procéder à une nouvelle expertise portant sur le projet de GPEC OUT, la Direction s’engage à allouer un budget exceptionnel de 100 000 euros HT, versé en 2017, qui pourrait permettre en tout ou partie d’accorder une contribution exceptionnelle aux dotations du CE ou tout autre mesure collective proposée par les CHSCT du type formation, accompagnement du changement, bénéficiant à l’ensemble des salariés d’HP CCF.

En outre, la Direction s’engage par ailleurs à discuter avec le CE HPCCF de la reconduction, pour l’année FY18 exclusivement d’un principe de co-financement pour aider à la restructuration et à adaptation de l’effectif des salariés liés par un contrat de travail au Comité d’Entreprise selon les mêmes principes que ceux visés dans l’accord conclu avec le CE CCF pour FY17.

- Pyramide des âges :

Livre 1
La Direction étudiera l’assouplissement des conditions pour l’éligibilité du projet de retraite à taux plein et notamment l’extension du délai de 24 mois à 36 mois (par utilisation du CET et/ ou conversion des indemnités supra-légales) et ce, sous réserve de la validation de la Direccte. La Direction présentera le résultat de cette étude lors de la première réunion de négociation sur le Livre 1 avec les organisations syndicales représentatives.


Transition Emploi retraite
La Direction partage le constat que la négociation CPA/TPA est une mesure importante pour la politique sociale d’HPE et contribuera à améliorer la pyramide des âges. Il s’agit d’une négociation clé que la Direction souhaite voir aboutir avec les partenaires sociaux. La Direction s’engage ainsi à relancer une négociation CPA/TPA avec les organisations syndicales représentatives à compter de septembre 2017.

Dans ce cadre, la Direction privilégierait, si les partenaires sociaux en sont d’accord, une négociation par thématique afin de mettre en place un accord « pilote », pour l’année 2018, visant une thématique du CPA/TPA permettant de recueillir plus rapidement les résultats des actions engagées.

...

CFTC a dit…

...

Ainsi, la Direction s’engage à aborder lors de cette négociation CPA/TPA notamment les points suivants : principe de rachat de trimestres et co-financement employé/employeur, cessation progressive d’activité, retraite progressive et temps partiel accompagné pour les Seniors, l’utilisation du CET dans le cadre de la transition emploi retraite.

La Direction par ailleurs s’engage à organiser au plus vite des ateliers CARSAT sur les sites HPE et dans ce cadre à prioriser les entretiens individuels pour les salariés en carrière longue.

- PEE/PERCO : La Direction s’engage à discuter comme chaque année du PEG/PERCO au plus tard lors de la NAO FY18

- Congé de mobilité Senior pour les non-cadres
Compte tenu d’une difficulté accrue de repositionnement pour les salariés non cadres, la Direction s’engage à présenter aux organisations syndicales représentatives, lors de la négociation du Livre I, une mesure pour l’année FY17 permettant aux salariés non-cadres de bénéficier des dispositions du congé de mobilité Senior dès l’âge de 55 ans.

- Redynamisation de la GPEC IN
La direction s’engage à communiquer sur les dispositions de GPEC IN et notamment MIMI

IV. Dispositions finales

Le présent avenant, conclu pour une durée déterminée, prendra fin le 31 octobre 2019, en même temps que l'accord GPEC du 6 juin 2014, à l'exception de la modification de l'art. 6. 2.1 dont le terme est irrévocablement fixé au 31 octobre 2017.

Les autres dispositions de l'accord GPEC du 6 juin 2014 demeurent inchangées.

CFTC a dit…

Si ces avenants sont signés demain, alors le calendrier social enchaînera sur 2 réunions de négociations du Livre 1 les 12 et 31 mai, avec en parallèle le début des consultations du Livre 2 et le choix de l'expert économique (Comité de Groupe le 16 mai, CE HPEF le 18 mai, CE HPECCF le 22 mai). Les CHSCT HPEF se réuniraient le 19 mai, les CHSCT HPECCF le 23 mai.

Au moins 3 réunions par instance, fin du parcours social le 20 juillet.

Anonyme a dit…

Peut être un peu tôt..mais vu les précautions concernant la validation dirrecte pour les dossiers projets retraite taux plein (24-36 mois) faudra til prévoir 2 dossiers un retraite et un projet style formation?

Anonyme a dit…

La formation est essentielle au dispositif GPEC et c'est vraiment dommage qu'elle soit utilisee pour aider juste les seniors a partir en retraite alors qu'elle pourrait vraiment aider qq ayant un vrai projet de reconversion professionnelle. À méditer finalement si on aide ceux qui le méritent vraiment..ou si il s'agit juste de rajeunir la pyramide d'âge et le GPEC ne semble pas être le bon dispositif dans ce cas

réelle volonté de changement ou ceux qui se la

CFTC a dit…

Pour 77 (et 78), toute la définition des projets de formation devraient être revus lors de la négociation Livre 1 qui début le 12 Mai

CFTC a dit…

Info CFTC (extrait de notre communication de cet après-midi envoyée aux abonnés cftchp@hpe.com)

Bonjour !

Après avoir pesé les avantages et les inconvénients en travail d’équipe, les deux Déléguées Syndicales Centrales CFTC HPE ont signé les avenants 2017 à l’accord GPEC de 2014.

La validation de ces avenants signés à une large majorité syndicale dans les deux sociétés au moment où nous écrivons entraine le top départ du parcours social de la GPEC Out FY17 chez HPECCF et HPEF.

Le texte final reprend plusieurs de nos propositions émises lors des 2 réunions de négociation et concrétise le chiffre de 90 départs volontaires maximum possibles (55 sur HPECCF et 35 sur HPEF).

ll s’agit d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi similaire à ceux de 2016 et 2014, mais avec un nombre de départs qui double relativement côté CCF (près de 8% de l’effectif).

Anne-Sophie DELETOMBE
Déléguée Syndicale
Centrale
HPEF

Françoise MONTFOLLET
Déléguée Syndicale
Centrale
HPECCF

...

CFTC a dit…

...

EN QUOI CONSISTE CE PARCOURS SOCIAL ?

Il débutera le 12 mai avec une réunion de négociation ‘Livre 1’ qui pourrait aboutir le 31 mai et clarifiera alors les mesures retenues de sélection et d’accompagnement des volontaires.

Il se poursuivra en parallèle le 16 mai avec le début des consultations Comité de Groupe, CE et CHSCT qui clarifieront le projet de suppressions, les risques associés et donc les catégories en décroissance touchées et à quelle hauteur. Il y aura au moins 3 réunions par instance et une expertise économique.

La fin du parcours social est prévue le 20 juillet avec le dernier avis rendu.

Nécessaire en raison des congés d’été et du calendrier serré (départs prévus en octobre), la pré-ouverture du volontariat et des rendez-vous Altedia sera donc comme l’an dernier demandée par la CFTC, sans attendre le mois d’août.

Pour mémoire il y avait eu 59 salariés refusés l’an dernier (y compris sur postes en décroissance) : le processus de volontariat et l’acceptation du départ ne sont donc pas une simple formalité.

Pour tout savoir sur le contenu des avenants GPEC signés aujourd’hui, s’exprimer, poser des questions : rendez-vous dans le sujet du Blog GPEC 2017


...

CFTC a dit…

...
COMMENT PROFITER DE L’EXPERTISE CFTC SUR LA GPEC ?

Le dispositif des spécialistes CFTC sur HPECCF et HPEF couvre tous ces domaines :

- La connaissance en profondeur de l’accord GPEC que nous avons négocié : www.cftchpe.fr/dossiers-pratiques/les-accords-dentreprise-hpe/accords-dentreprise
- L’analyse des cartographies d’emploi : voir notre communication du lundi 24 avril « Les Immanquables #2» avec votre projet de tendance emploi 2017
- Les dossiers de positionnement, de formation et d’évolution professionnelle : www.cftchpe.fr/dossiers-pratiques/votre-carriere
- Un nouveau chapitre sur notre site : http://www.cftchpe.fr/dossiers-pratiques/je-quitte-hpe-tous-les-dossiers-utiles
- Le calculateur PSE (version 2017 6.1 disponible) : abonnement sur simple demande à cftchp@hpe.com
- La fiscalité des départs
- L’expérience terrain de la mobilité interne et externe
- La personnalisation et la confidentialité des réponses
- Les recours en commission de suivi

Pour poser une question à nos spécialistes GPEC In et GPEC Out, rien de plus facile :

1/ Allez dans le sujet du Blog : GPEC 2017

2/ Ou cliquez sur cftchp@hpe.com : vous serez mis en relation avec un expert GPEC CFTC qui garantira la confidentialité de vos échanges et vous donnera des conseils sur les mobilités que vous pourriez envisager en fonction de votre situation personnelle.

Et c’est pas fini ! Comme l’an dernier, la CFTC organisera tous les 15 jours des téléconférences adhérent(e)s et sympathisant(e)s sur le projet de PSE. Explications simples et réalistes, réponses à toutes les questions, outils et dossiers pratiques. Dès la semaine prochaine ! Ecrivez-nous à cftchp@hpe.com si cela vous intéresse.

CFTC a dit…

Voici plus de précisions sur la fin du parcours social suite au post 81

Phase de volontariat anticipé du 13/6/2017 au 3/8/2017
Ouverture du volontariat (sous réserve de l’homologation de la Direccte)
4/8/2017
Clôture du volontariat 25/8/2017 – 18H
Comité de validation RH du 28/08/2017 au 30/8/2017
Commission de suivi de validation des candidats 4/9/2017

Anonyme a dit…

Y a t-il une répartition du volontariat par site? Et si oui, celle ci est elle connue?
Merci.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Poste Stable mais pas du tout motivé pour rester. Je suis éligible au projet retraite, est ce que j'ai une chance si mon manager accepte de prendre une personne en décroissance? Faut il que le manager fasse un mot pour mon projet GPEC retraite?
Merci.

CFTC a dit…

pour 85, un mot du manager ne servira strictement à rien, c'est la validation Altedia dont tu auras besoin.

Et ensuite compter sur une permutation effectivement, bien qu'on ne connaisse pas encore le traitement 2017 des dossiers permutation

CFTC a dit…

pour 84, il faudra attendre pour connaitre les projets par site mais c'est secondaire dans le sens où ce qui compte ce sont les catégories en décroissance touchée et à quel hauteur pour chacune

CFTC a dit…

pour 71, merci de patienter pour la réponse

Anonyme a dit…

Bonjour. Les postes ouverts à la mobilité se déclinent comment ? emploi GPEC? site ? service ?
Merci

Anonyme a dit…

pour 71 et CFTC, un salarié ayant une RQTH est-il prioritaire pour une demande de GPEC OUT ?

CFTC a dit…

pour 89, cette information détaillée ne sera jamais publiée sur ce site pour des raisons de confidentialité. Donc soit vous attendez nos communications aux abonnés cftchp@hpe.com qui n'interviendront pas avant les réunions de consultation de la semaine prochaine, soit vous adhérez à la CFTC HPE pour participer aux préparations de ces réunions dès lundi prochain. Pour 5 euros nets par mois, c'est plutôt un bon investissement :)

Ceci dit, la réponse est qu'ils se déclinent par sous BU et emploi GPEC décroissance touché

pour 90, la réponse est négative.

CFTC a dit…

Communiqué CFTC

Les informations qui circulent sur les catégories en décroissance touchée et à quelle hauteur ne sont pas seulement une rupture de confidentialité et de respect par rapport aux négociateurs actuellement réunis et aux instances qui ne sont consultées qu'à partir de mardi, elles sont incomplètes et erronées car en cours de modification en ce moment même.

Nous vous suggérons vivement d'attendre les communications de la CFTC HPE qui sont autrement plus fiables (comme pour les congés, la prévoyance-santé etc...) et envoyées aux abonnés cftchp@hpe.com

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je souhaite entammer une reconversion professionelle. Je pense m'orienter vers l'enseignement et donc préprarer le CAPES et l'agrégation. L'univertsité de Grenoble propose une remise à niveau sur 1 année scolaire.
Qui puis-je contacter pour identifier les impacts?
Merci

CFTC a dit…

Suite 92, notre communication a été envoyée aux abonnés cftchp@hpe.com en fin de réunion de négociation à 16h30. Ces tableaux constituent la référence en l'état actuel du PSE et de la négociation.

Anonyme a dit…

dans la communication d'une neletter d'un autre syndicat on peut lire
A ce stade, l’ordre de priorité proposé pour les projets est le suivant (ordre encore sujet à modifications éventuelles) :
1. CDI en entreprise extérieure démarré
2. Création ou reprise d’une entreprise déjà démarrée (Kbis)
3. Les salariés volontaires au CM senior pouvant exercer leur retraite à taux plein au plus tard le 01/10/2020 (tbd en fonction du dernier jour travaillé)
4. CDI ou CDD de plus de 12 mois en entreprise extérieure signé ou promesse d’embauche signée
5. Création ou reprise d’une entreprise formalités engagées (modalités à préciser)
6. Inscription ou démarrage d’une formation externe diplômante ou certifiante
7. Projet de création ou reprise d’une entreprise (modalités à définir)
8. Projet de CDI ou CDD de plus de 12 mois
9. Projet de formation diplômante ou certifiante
10. Départ en retraite à moins de 6 mois (en discussion)

Je croyais que l'option 3 (projet retraite ) était retraite taux plein a la fin d'un congé mobilite de 24 a 36 mois ..ca a change ?

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je lis vos coms et je suis totalement largué. Je ne comprends pas non plus les derniers posts, depuis le 69 : c'est quoi "la vantardise, la récupération, le plagiat, l'absence d'éthique, la fainéantise, l'incompétence et la démagogie " ?
Idem pour le "respect des négociateurs" ?
C'est la direction qui vous traite mal ou quoi ?
On ne comprend plus rien.
En tous cas j'espère que c'est n'est pas encore une de ces guéguérres syndicales qui nous brouillent l'écoute.
Merci

CFTC a dit…

pour 96 (et 95), non ce n'est pas la direction qui pose problème, c'est un comportement syndical assez détestable dans le cadre de cette négociation PSE avec comme seul objectif de pousser de façon précipitée du contenu dans une réunion en cours et sans aucune compréhension, valeur ajoutée ni respect pour les instances Comité de Groupe et CE qui viennent derrière.

Résultat : l'erreur (parmi d'autres) relevée par le posteur 95.

Ca se passe très bien avec la CFDT par contre.

Ce n'est pas une grosse guéguerre syndicale, juste une mise au point suite à un ras le bol général pour comportement immature voire irresponsable quand on connait l'importance pour vous de ces informations.

CFTC a dit…

Pour 95, il ne s'agit donc pas de l'ordre final des projets qui ne sera connu au mieux que le 30 mai au soir.

Effectivement il est toujours question d'essayer de porter à 36 mois le projet 'retraite' de 7 à 24 mois, avec un risque vis à vis de l'homologation du PSE. Un premier rendez-vous qui a eu lieu à ce sujet avec la Direccte n'a pas été très concluant.

La grande question fin mai sera de savoir si la DRH se lance à proposer les 36 mois au lieu des 24 mois dans l'accord syndical Livre 1, et donc au delà prendre le risque de la non homologation générale en juillet du PSE.

Le projet retraite à 6 mois ou moins a été sauvé après avoir failli disparaitre du PSE, il risque de se retrouver toutefois en dernière position.

Anonyme a dit…

OK, merci pour la réponse.
Si j'ai bien compris, il s'agit d'une engueulade entre syndicats, mais c'est cool entre la CFDT et vous (pourvu que ça dure)
Par contre, j'en déduis qu'avec UNSA, CGT, FO, CGC et vous ça se passe très mal en ce moment, dommage.
Le 96

CFTC a dit…

ah non 99, pas du tout !

Le paysage syndical a changé depuis les dernières élections, il n'y a que 3 syndicats dans ces négociations. Ca se passe aussi vraiment très bien avec la CGT et FO dans les réunions Comité de Groupe, CE, DP, CHSCT... Et l'Unsa sur CCF, car sur HPEF on ne les croise plus. Et pour la CGC, il y a quand même quelques exceptions de représentants avec qui ça se passe bien, mais ce n'est pas la norme depuis le début de cette année particulièrement.

Voilà tu sais tout, sois rassuré. L'essentiel est de pousser les coups de gueule quand il faut sur des questions d'éthique syndicale et que les avenants GPEC aient été signés à l'unanimité au final par les 3 syndicats représentatifs. Nous n'imaginons pas pour l'instant qu'il n'en soit pas de même pour l'accord PSE Livre 1 début juin.

CFTC a dit…

Précision du modérateur principal

Notre communication de 16h30 se contentait de relever "une grossière rupture de confidentialité syndicale qui a entraîné en plein milieu de négociation une diffusion précipitée d’informations imprécises".

Vous avez maintenant les informations correctes à retenir à la fin de la première journée de négociation PSE Livre 1 et nous sommes déjà passés à autre chose.

La priorité c'est maintenant la réponse à vos questions du Blog et la préparation des Comités de Groupe et des 2 CE de la semaine prochaine. Incident clos en ce qui nous concerne donc, d'autant que ce ne sont pas les nouveaux sujets qui manquent devant nous.

Anonyme a dit…


Pourquoi DIRECCTE accepte 24 mois et pas 36 pour projet retraite ? Quel est le rationnel et décision basée sur quoi, Merci

CFTC a dit…

pour 102, la Direccte a accepté 24 mois l'an dernier, mais cette année personne ne sait car le premier rendez-vous avec la DRH n'a pas donné d'indication sur leurs intentions par rapport aux 24 mois (la reconduction serait logique) et surtout la nouveauté des 36 mois.

Nous ne pouvons donc pas commenter leur rationnel et décision, et nous espérons n'avoir jamais à le faire car cela voudrait dire in fine qu'ils refusent les 36 mois.

Anonyme a dit…

Bonjour, un employé sur un poste stable et volontaire GPEC out peut-il être accepté si son poste est repris par un employé sur un poste décroissant ?
Si oui comment s'organise la manip ?
Merci

Anonyme a dit…

Que signifie l'ordre de priorité 10 (Retraite à moins de 6 mois) ? Cela veut-il dire que quelqu'un qui a tous ses trimestres de retraite deviant eligible à la GPEC out?

CFTC a dit…

pour 105, c'est la mesure qui double l'indemnité de départ en retraite dans le cadre défiscalisé du PSE, rien de plus

CFTC a dit…

pour 104, tous les emplois GPEC en décroissant ne sont pas concernés par des suppressions (voir notre communication de vendredi). De plus, ceux qui sont concernés le sont à des hauteurs très variables.

Mais effectivement, tout le monde peut se porter volontaire à condition qu'une substitution de mobilité interne au lieu d'externe d'un salarié qui aurait éligible au départ puisse se faire. Dans ce contexte, le rôle des managers et de la RH est déterminant.

CFTC a dit…

pour 71

Les périodes de travail à temps partiel sont « neutralisées » ce qui signifie que pour le calcul des indemnités GPEC ( qui est basé sur le Salaire Annuel Moyen), on considère ces périodes, comme si le salarié avait travaillé à temps plein.
Ceci n’est possible uniquement que grâce à la reconstitution de carrière faite par les RH.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Savez-vous quel document est à fournir dans le cas d'une création d'entreprise à l'étranger?
Merci.

Anonyme a dit…

pour 109, un équivalent du KBIS?

CFTC a dit…

pour 109, on va laisser Altedia répondre. Si tout va bien dans les prochains CE HPEF et CCF, la CFTC a oeuvré en Comité de Groupe hier pour :

- Possibilité d’ouverture anticipée des Points Conseils Altedia et Mercer (projets retraite) le 2 juin au plus tôt
- Possibilité d’ouverture du prévolontariat le 14 juin au plus tôt

CFTC a dit…

Info CFTC

prochaine téléconférence sur le PSE le 1er juin. Si vous êtes intéressé, renseignez-vous sur les conditions d'accès à cftchp@hpe.com

Et pour s'abonner au simulateur GPEC Out 2017 (version actuelle 6.1), un simple mail à cftchp@hpe.com suffit

CFTC a dit…

Suite 111, voici les résolutions votées en CE HPEF aujourd'hui :

Avis concernant l’ouverture des POCC

Après avoir été entendu sur les réserves indispensables qu’il convenait de mettre dans le message aux salariés HPE sur l’ouverture des Points Orientation Carrière et Compétences (POCC), en vue de réaliser les Entretiens de Volontariat (EDV) à compter du 2 juin 2017, le CE HPF autorise cette ouverture dans l’intérêt des salariés qui ont besoin de temps pour construire un projet qui serait validé.

Le CE HPF rappelle que les départs concerneront au maximum 35 salariés HPF. Sont principalement concernés par ce message les salariés sur les emplois en décroissance avec des ouvertures au congé de mobilité externe ».

Pour mémoire

Le Comité de Groupe a demandé aux CE de s’exprimer en premier sur l’ouverture des POCC et des permanences MERCER à compter du 2 juin 2017, pour les salariés qui souhaiteraient déposer un dossier sans attendre la fin de la période de consultation. Lors de la réunion avec les organisations syndicales représentatives du 12 mai, les points suivants ont été évoqués : ouverture des POCC et mise en place de permanences MERCER pour valider les projets de départ en retraite, refonte des critères de départage des volontaires et règles d’acceptation des volontaires, bénéfice du congé de mobilité senior à partir de 55 ans pour les salariés non cadres.
La Direction transmettra un communiqué aux salariés, qui comprendra notamment le rappel suivant : « Néanmoins, vous devez savoir que le fait d’être volontaire ne signifie pas que vous seriez accepté au départ. La validation des dossiers répondra à des critères spécifiques en cours de négociation, elle ne devrait pas intervenir avant début septembre ».

Avis concernant l’ouverture du volontariat anticipé

Le CE HPF regrette l’inadéquation du calendrier de volontariat PSE avec les vacances scolaires, qui va gêner les salariés en congés du 4 au 25 août 2017 et ceux qui ont besoin de temps pour construire un projet susceptible d’être validé ou comprendre les implications financières.

Le CE note l’engagement de la Direction de clarifier dans ses communications aux salariés les trois phases ALTEDIA : la phase actuelle, la phase de volontariat anticipé et la phase de volontariat.

Le CE autorise l’ouverture de la fenêtre de volontariat anticipé après la clôture de la négociation PSE du livre 1 et le calendrier prévisionnel proposé :
• période de volontariat anticipé : du 14 juin au plus tôt au 3 août 2017
• ouverture du volontariat (sous réserve de l’homologation de la DIRECCTE) : 4 août 2017
• clôture du volontariat : 25 août 2017 à 18h00
• comité de validation RH : du 28 août au 30 août 2017
• commission de suivi de validation des candidats : 4 septembre 2017
• information salariés acceptation dossier : à partir du 5 septembre 2017


CFTC a dit…

Autre résolution (similaire à celle du Comité de Groupe) :


« Conformément aux dispositions des articles L 2325-35 et L 1233-34 du code du travail, le Comité d’Entreprise HPF mandate le cabinet Sextant Expertise pour l’accompagner dans l’examen des projets présentés par la direction dans le cadre de la présente procédure d’information-consultation ouverte en application de l’article L 1233-30 du code du travail .

L’expertise se fera selon le champ de mission agréé entre l’expert et la Commission économique du CE.

Le Comité d’Entreprise HPF souligne que la conformité du projet qui sera soumis à homologation dépend non seulement de la qualité des mesures qu’il comportera mais aussi de la régularité de la procédure d’information-consultation, notamment de la qualité et de la suffisance de l’information fournie.

En conséquence, il demande instamment à la direction de transmettre au cabinet Sextant Expertise les documents et informations que lui demandera ce dernier. Ce, dans les plus brefs délais afin que ce cabinet puisse mener à bien et en temps utile, la mission confiée à lui par le Comité d’Entreprise.

A cet effet, le Comité d’Entreprise HPF rappelle à la direction, qu’en vertu des articles L 2325-36 et L 2325-37 :
• La mission de l'expert-comptable porte sur tous les éléments d'ordre économique, financier ou social nécessaires à la compréhension des comptes et à l'appréciation de la situation de l'entreprise.
• Pour opérer toute vérification ou tout contrôle entrant dans l'exercice de ses missions, l'expert-comptable a accès aux mêmes documents que le commissaire aux comptes ».



Anonyme a dit…

Bonjour,
Est ce que les jours CET acquis au 1er Juin 2017 pourront être utilisés en cumul avec les jours CET déjà acquis précédemment avant la période de préavis? Il semblerait que la RH ne souhaite pas prendre en compte ces nouveaux jours CET.
Merci.

CFTC a dit…

bonjour 115, pour l'instant ce sont les CET au 31 mai 2017, pas les nouveaux CET de début juin 2017.

Ils disent qu'ils ont des problèmes de délais côté paie que nous cherchons à comprendre pour faire bouger les lignes le 30 mai lors de la 2ème journée de négociation

Anonyme a dit…

Pour 112 : il faut payer pour assister au conf call ? C'est vrai ou intox?..si vrai faudra m'expliquer

CFTC a dit…

pour 117, c'est tout à fait exact : 2,50 euros la téléconférence ou 1/2000 ème de ton package GPEC Out.

Plus sérieusement, l'accord sur la représentation du personnel n'autorise pas les téléconférences généralistes, il faut donc passer par des téléconférences adhérents qui sont très courantes, il y en a d'ailleurs une ce matin. Nous faisons aussi des téléconférences spécialisées Software en plus de celles sur le PSE (prochaine téléconférence 1er juin).

Renseignes-toi sur les conditions d'accès comme indiqué dans le post 112 en écrivant à cftchp@hpe.com


Anonyme a dit…

Je ne comprends pas la réponse 115: est-ce que cela veut dire que tous les CET acquis depuis le 1er Juin ne servent à rien dans le cas d'un depart GPEC OUT en Octobre 2017.

Autre questions: quells sont les types de CET que l'on peut prendre avant son préavis ? CET1, CET2, CET3, CT Jours (recup dimanche) ?

Anonyme a dit…

Dans le cas d'un GPEC Out, pouvez vous nous rappeler qand on doit render son:
- compte email,
- son PC,
- son telephone mobile,

Avant ou après le préavis de 6 mois (pour les cadres) ?

CFTC a dit…

pour 119, il n'y a un problème que sur les nouveaux CET (l'épargne de FY16) chargés début juin. Aucun souci pour utiliser ceux que vous avez actuellement. Il n'y a pas de restrictions sur le type de CET à utiliser

CFTC a dit…

pour 120, c'est pas un peu tôt comme question ? En tout cas, ce sera à rendre en octobre lors du circuit de départ.

Pas mal d'infos sur les départs ici : http://www.cftchpe.fr/dossiers-pratiques/je-quitte-hpe-tous-les-dossiers-utiles

Anonyme a dit…

Merci 121, mais alors que deviennent concrètement ces jours CET FY16 non pris en compte? Ils sont payés à la fin du préavis?

CFTC a dit…

oui 123, heureusement ! :) Ce sera payé avec le solde de tout compte par contre

Anonyme a dit…

J'ai lu sur le document officiel "Dispositifs GPEC Out" que la pose de CET avant Conge de Mobilite etait pour "uniquement pour les seniors hors projet retraite". Est-ce vrai ?
Quels sont les jours qui peuvent etre poses pour "allonger" le CM ? CP ? RTT ?
Merci !

CFTC Anne-Sophie D a dit…

pour 126

Pour les congés de mobilité hors seniors, il n’y a pas possibilité de prolonger ceux-ci avec les CET, la durée maximale du CM est de 1,5 fois la durée du congé de mobilité mais les éventuelles prolongations sont dûes uniquement à des suspensions (si le salarié travaille sur un CDD pendant quelques semaines ou mois par exemple, au milieu de son CM).
Il est théoriquement possible de prendre ses congés payés avant le départ en CM si le manager est d’accord, mais la Direction, actuellement, souhaite faire tous les circuits de départ avant le 26 octobre. Ce point reste à discuter avec la Direction lors de la négociation du 30 mai.

Anonyme a dit…

Pour transformer les CET en mois de salaire, la règle est tjrs de 22 jours pour un mois ?

Prendre ses CET avant le préavis ou se les faire payer à la sortie, est ce que cela fait une difference, autre que l'avance de trésorerie ?

Anonyme a dit…

Si l'on souhaite partir après le 26 Octobre, une requete du Manager suffit-elle? Ou la Direction refuse-t-elle sytématiquement ce genre d'extension?

CFTC a dit…

pour 127, notre calculateur 6.1 prend cela en compte : vous pouvez donc faire des simulations. Un CET payé en fin de congé de mobilité (1/22ème effectivement), c'est imposé comme un salaire et comme le préavis.

pour 128, le refus RH est quasi systématique, il faudra vraiment d'excellents arguments du manager...

Anonyme a dit…

CFTC, comptez vous demander une augmentation des baremes d'indemnité? Il n'ont pas été changés depuis 5 ans !

Cela pourrait faire une monnaie d'echange avec le dépassement de qota, notamment coté HPCCF!

CFTC a dit…

pour 130, cela a fait partie des toutes premières revendications aussitôt l'annonce d'un PSE HPEC Out approuvé par la Corp, mais rapidement il a été clair que ce ne serait pas un sujet de négociation entre la Direction France et la Corporation qui finance ce plan.

Plutôt que d'en faire un point de rupture et qu'il n'y ait pas de Gpec out en France, nous avons travaillé sur les quelques paramètres qui ne nécessiteraient pas un accord de la Corp (voir posts 66-67 pour le résultat)

CFTC a dit…

Et voici l'avis du CE HPECCF concernant l’ouverture du volontariat anticipé

Le CE HPCCF regrette l’inadéquation du calendrier de volontariat PSE avec les vacances scolaires, qui va gêner les salariés en congés du 4 au 25 août 2017 et ceux qui ont besoin de temps pour construire un projet susceptible d’être validé ou comprendre les implications financières.

Le CE note l’engagement de la Direction de clarifier dans ses communications aux salariés les trois phases ALTEDIA : la phase actuelle, la phase de volontariat anticipé et la phase de volontariat.

Compte tenu du délais possible de l’homologation du projet par la Direccte, la direction indique la possibilité pour les volontaires à la mobilité de présenter deux projets de mobilité (le départ à la retraite et un autre projet). Ils demandent a ce que les salariés en soit informés tout comme le cabinet Altedia et la Mercer.

Le CE autorise l’ouverture de la fenêtre de volontariat anticipé après la clôture de la négociation PSE du livre 1 et le calendrier prévisionnel proposé :
• période de volontariat anticipé : dès validation du Livre I jusqu’au 3 août 2017
• ouverture du volontariat (sous réserve de l’homologation de la DIRECCTE) : 4 août 2017
• clôture du volontariat : 25 août 2017 à 18h00
• comité de validation RH : du 28 août au 30 août 2017
• commission de suivi de validation des candidats : 4 septembre 2017
• information aux salariés acceptation dossier : à partir du 5 septembre 2017
• la mise en place avec la même célérité du groupe de travail de redynamisation des sites et que ce sujet soit à l’ordre du jour du prochain CE ordinaire HPCCF

Anonyme a dit…

Bonjour,

Un employe sur 1 emploi GPEC dont 100% des postes sont ouverts au Conge de mobilite, qui a 1 projet finalise, sera-t-il prioritaire par rapport a 1 employe qui ne peut esperer partir que par le biais du jeu des chaises musicales (i.e. employe sur 1 emploi qui n'est pas ouvert au conge de mobilite) ?
Merci !

CFTC a dit…

bonjour 133, un employé dans un tel cas n'est pas concerné par un problème de priorité à condition que les 100% de postes ouverts soient bien dans son sous-business et que son projet soit bien validé par Altedia.

Anonyme a dit…

Pour 132 : ouverture du pré volontariat à quelle date ? Et deuxième question : ordres de priorité disponibles quand ?
Merci

Anonyme a dit…

Bonjour,

Quel accompagnement financier pour une formation diplomante/certifiante dans le cadre d'une GPEC OUT ?

Merci !

CFTC a dit…

bonjour 136

Tiré du PSE 2016 :

Un budget de formation spécifique sera dédié à ces actions de formation de reconversion. Le montant du budget utilisé sera adapté aux besoins de chacun des projets engagés et validés par la Commission de Suivi de la GPEC et, en fonction de ces besoins, dans la limite de 8 000€ HT par salarié, remboursée sur la base TTC.
S’entend par prise en charge d’actions de formation, les frais d’inscription à la formation diplômante ou certifiante ainsi que, dans la limite du budget restant, l’inscription à une autre formation maximum en lien avec le projet du salarié et les frais de déplacement et d’hébergement (cf. barème en annexe) pour se rendre à la formation diplômante ou certifiante. Les frais d’inscription à la formation diplômante ou certifiante seront pris en charge intégralement si celle-ci débute pendant le congé de mobilité, et même si la formation continue après la fin du congé de mobilité, dans la limite du budget alloué. Cependant, les frais relatifs à l’inscription à une autre formation ne seront pris en charge que si la formation se déroule intégralement pendant le congé de mobilité. De plus, les frais de déplacement et d’hébergement pour se rendre à la formation diplômante ou certifiante ne seront pris en charge que pendant la durée du congé de mobilité.
Pour rappel, le salarié doit s’inscrire par ses propres moyens à la formation et tous les frais doivent être avancés par le salarié, Hewlett Packard France ne remboursant que sur présentation de justificatifs attestant du paiement.

Anonyme a dit…

Concernant cette formation si on veut s'inscrire ou démarrer il faut donc avancer le frais je suppose ? Je vous que beaucoup de formation que je vise commencent en septembre pour avionique une place c'est maintenant .

CFTC a dit…

oui 138, avec le risque de ne pas être retenu comme volontaire accepté malgré la validation Altedia et le problème de date (départs fin octobre)

Anonyme a dit…

merci 139...dans ce cas je suppose qu'on peut utiliser les CPF ?

CFTC a dit…

pour 140, le mieux est de consulter notre dossier pratique mis à jour en avril 2017 :

http://www.cftchpe.fr/2016/10/04/formation-professionnel

Anonyme a dit…

pour 140, je planche sur 1 scenario (a priori) similaire au tien. Peux-tu me contacter qu'on en discute ? fabrice.sougey@hpe.com

CFTC a dit…

Question DP CFTC

Quel est le processus officiel de contestation de son emploi GPEC ? Et quel est le délai de traitement des contestations ?

Réponse :
Le processus officiel de contestation de l’emploi GPEC figure sur la plateforme GPEC (onglet : « et moi dans la GPEC »).
La date limite de contestation est fixée au 11 juin 2017.
Le délai de traitement de la contestation est de 15 jours.
Le salarié doit avant tout en parler avec son manager, qui est le seul à pouvoir faire une demande de changement.
Si le manager ne souhaite pas remonter la contestation de son salarié à son RH, le salarié peut saisir la commission de suivi GPEC.
Soit la demande est refusée : Notification avec raisons du refus (si le désaccord persiste, le salarié garde la possibilité de saisir la commission de suivi).
Soit la demande est validée : le manager et le salarié sont informés du nouvel emploi GPEC (et de la nouvelle tendance d’emploi associée).

CFTC a dit…

Question DP CFTC

Que deviennent les stocks de retention (avec des dates de vesting étalées tous les ans pendant 3 ans) dans le cas d'un départ en PSE GPEC Out ?

Réponse :
Un salarié qui quitte l’entreprise suite à un congé mobilité / dans le cadre de la GPEC voit son contrat de travail rompu pour motif de licenciement économique. Dans ce cadre, les vesting des actions gratuites attribuées avant le 24 Mai 2016 est accéléré et elles lui sont remises en totalité. Les actions gratuites attribuées postérieurement au 24 Mai 2016 sont mises à disposition du bénéficiaire de façon anticipée, et sur une base proratisée, prenant en compte le nombre de mois passés sur les livres de paye d’HPE.

Anonyme a dit…

Le pré volontariat va ouvrir bientôt :faut il être sur emploi décroissant pour les rencontrer . Dans mon cas je vise un depart avec une permutation avec personne décroissant et poste supprimé (RH et managers dans la boucle)..puis je prendre Rdv avec Altedia ?

CFTC a dit…

pour 145, il n'y a pas de restriction d'accès à Altedia

Anonyme a dit…

bjr
l'ouverture des POCC est elle officielle au 2 juin et à quelle formalité suivre à date ?

CFTC a dit…

pour 147, ce qui est officiel c'est le feu vert Comité de Groupe et CE. Mais ce ne sera officiel que lorsque les RH communiqueront et ça peut commencer plus tard selon les délais de mise en place.

Il y a aussi une négociation demain sur le Livre 1.

CFTC a dit…

Quelques précisions obtenues dans la négociation du Livre 1

Ordre finalisé des projets

1. CDI en entreprise extérieure démarré
2. Création ou reprise d’une entreprise déjà démarrée (Kbis)
3. Les salariés volontaires au CM senior pouvant exercer leur retraite à taux plein au plus tard le 31/10/2020 (en fonction du dernier jour travaillé)
à noter : sous réserve d'approbation de la Direccte car l'an dernier la durée était de 2 ans, pas 3 ans
4. CDI ou CDD de plus de 12 mois en entreprise extérieure signé ou promesse d’embauche signée
5. Création ou reprise d’une entreprise formalités engagées
6. Inscription ou démarrage d’une formation externe diplômante ou certifiante
7. Projet de création ou reprise d’une entreprise
8. Projet de CDI ou CDD de plus de 12 mois
9. Projet de formation diplômante ou certifiante
10. Départ en retraite à moins de 6 mois

CFTC a dit…

Pour l'extension du congé de mobilité seniors, qui débute avec la prise de CET : ce sera ceux acquis au 5 juin 2017 finalement

Pour le projet retraite 36 mois sous réserve d'homolgation de la Direccte, le congé de mobilité seniors est de 24 mois. Avant cela, prise possible de CET et après cela conversion possible de tout ou partie de l'indemnité conventionnelle légale pour faire en tout 36 mois (la prise des CET doit être totale avant de pouvoir convertir les indemnités légales)

CFTC a dit…

Les critères de validation par Altedia pour les projets d'entreprise sont de créer une activité économique financière viable. Comme l'an dernier, les projet d'auto entrepreneurs seront refusés. Il faut donc des projets type SASU, SARL, SAS, EURL...

Dans l'ordre #2 : Immatriculation Kbis + Business Plan
Dans l'ordre #5 : Etude de marché, Business Plan finalisé, recherches de financement, démarches pour immatriculation...
Dans l'ordre #7: idée ou projet avancé

Altedia fait passer un test d'appétence du candidat et d'évaluation du projet : marché, obstacles, business plan, étude de marché...
Si négatif, le salarié est orienté vers un autre projet

CFTC a dit…

Pour les projets formation, ils doivent déboucher sur une activité stable et pérenne. Là aussi beaucoup de détails et justificatifs seront demandés

CFTC a dit…

Pour les permutations (candidats qui ne sont pas en décroissance) : leur projet sera jugé par comparaison avec les projets des candidats en décroissance dans la catégorie où se situe le permutant.

Des règles existent pour élargir le champ de recherche jusqu'à la totalité de la catégorie en décroissance par société (pas de vase communiquant cette année entre les 2 sociétés) :


– Priorité 1 : emploi visé dans son sous Business selon l’ordre du projet personnel validé
– Puis même emploi visé au sein d’un autre sous business du Business EG ou GF
– Puis emploi visé différent au sein du même sous business du Business EG ou GF
– Puis emploi visé différent au sein d’un autre sous business/dans le même Business EG ou GF
- Puis emploi décroissant non visé au sein du même sous business
- Puis emploi décroissant non visé dans un autre sous business
- Puis emploi décroissant non visé au sein du même business (ouverture à toute l’entité)

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je serai à la retraite avant octobre 2020. A supposé que le projet retraite passant de 24 mois à 36 mois soit refusé par la DIRECCTE, il me faut dans ce cas prévoir un second projet juste pour justifier de ce que je vais faire durant les deux ans et quelques mois?
Il me semble que les SCI en tant que projet ont été refusés lors du GPEC 2016.
Qu'en est il des LMNP ?
Merci.

Anonyme a dit…

et des LMP (avec inscription au RCS) ?

CFTC a dit…

Pour 154, il est autorisé pour les projets retraite 24 ou 36 mois de présenter un deuxième projet. Il faudra voir avec Altedia pour tes autres questions

CFTC a dit…

Question DP

1.1. Un salarié en congé mobilité (GPEC par ex.) peut-il exercer ses actions RSU (Restricted Stock Units) arrivées à terme ?
1.2. Si un salarié quitte l’entreprise à l’issue d’un congé mobilité, peut-il exercer ses actions RSU (Restricted Stock Units) arrivées à terme ?

Réponse :
Un salarié en congé mobilité continue d’acquérir ses actions gratuites après une période appelée « période d’acquisition » (que l’on peut aussi appeler « vesting ») dès lors qu’il est présent aux effectifs de la Société. Il est à noter qu’un salarié n’exerce pas ses actions gratuites, mais que celles-ci viennent à maturité (vesting) et sont ainsi mises à sa disposition.

Un salarié qui quitte l’entreprise suite à un congé mobilité voit son contrat de travail rompu pour motif de licenciement économique. Dans ce cadre, les vesting des actions gratuites attribuées avant le 24 mai 2016 est accéléré et elles lui sont remises en totalité. Les actions gratuites attribuées postérieurement au 24 mai 2016 sont mises à disposition du bénéficiaire de façon anticipée, et sur une base proratisée, prenant en compte le nombre de mois passés sur les livres de paye d’HPE.


CFTC a dit…

Info CFTC

Réunion de signature Livre 1 jeudi, pas d'obstacle majeur a priori, cela débloquera l'ouverture des Points conseils Altedia à partir du 2 juin au plus tôt

CFTC a dit…

Une avancée aujourd'hui obtenue par la CFTC : la clause de retour en cas d'accident de la vie. Cette clause existait déjà mais la direction avait une voix prépondérante dans la commission de suivi par rapport aux syndicats. La CFTC a obtenu que cette voix prépondérante disparaisse au profit de l'avis extérieur d'une assistante sociale
Exemples d'accident de la vie : décès du conjoint, invalidité de 2ème ou de 3ème catégorie du conjoint, perte d’emploi du conjoint, situation de surendettement telle que définie par l’article L330-1 et suivants du Code de la Consommation, jugement de divorce, séparation ou dissolution d’un PACS

Anonyme a dit…

Bonjour
Le retour ne s'applique pas en cas de demande anticipée de l'acompte des indemnités, vous confirmez ?

Anonyme a dit…

Pour 159 et qu'est-ce qui est prévu pour les personnes célibataires ?

CFTC a dit…

Pour 161, uniquement la situation de surendettement. Pendant le congé de mobilité, la prévoyance-santé s'applique.

Pour 160

C'est exact, les conditions d'un retour pour accident de la vie sont :

- Formuler la demande avant la fin du congé de mobilité par courrier recommandé, la date d’envoi faisant foi
- Avoir renoncé à l’avance sur indemnités lors de la signature de la rupture d’un commun accord du contrat de travail pour motif économique
- Ne pas avoir demandé la conversion en temps des indemnités supra-conventionnelles et du CET.

Cette demande devra être validée par la Commission de Suivi et sur recommandation du POCC au vu du dossier et le cas échéant, de l’avis de l’assistante sociale. Sa position sera suivie en cas de désaccord entre les membres de la commission. Le refus de la commission de suivi devra être motivé.

Anonyme a dit…

Par contre , poste decroissant , poste listé dans la listes de postes avec possibilité de volontariat . Mais pas envie de partir, que va t il se passer (convervation du poste mais pression morale, peut etre licenciement ou msa , bref dans le radar et pousser dehors meme si pas envie ...) qui peut aider ceux qui souhaitent rester ?

CFTC a dit…

nous 163, il suffira de nous contacter à cftchp@hpe.com : c'est notre travail quotidien d'aider les salariés à résister aux pressions et trouver des solutions personnalisées pour chaque cas

Anonyme a dit…

Bonjour,
Suite à la réunion d'information GPEC de ce matin, entre deux candidats au projet retraite , un en décroissance et l'autre en poste stable, c'est le critère de l'age qui va décider de celui qui sera retenu?
Merci.

Anonyme a dit…

Pour 159,161,162
Si j'ai bien compris la clause de retour qui dit : "Tout salarié qui n’aurait pas réussi à se repositionner au cours de son congé de mobilité (dans le cadre d’un projet de CDI / CDD de 12 mois)" est supprimée ou bien je me trompes ?. Si oui, quelle est la justification ?

CFTC a dit…

pour 166, la clause a été réintroduite avant signature, pas de souci

CFTC a dit…

Pour 166, uniquement si les deux (le décroissant et le permutant qui prend l'emploi stable) sont au même niveau dans les priorités par itération successives dans les sous business et business

Anonyme a dit…

Bonjour,
Que signifie EAC et quelle est sa boîte email?
Merci.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Merci pour votre travail et pour le document téléconférenceCFTCGPEC1JUIN2017vf.pdf que j'ai lu attentivement.
Dans le chapitre "Principales aides financieres - création ou reprise d'entreprise" il est écrit:
"Lacréation d'une SCI (Société Civile Immobilière) n'ouvre pas droit au versement de cette prime ..."
Est ce que celà veut dire que la création d'une SCI rentre dans le critère #2 Création ou reprise d'une entreprise déjà démarrée" ?
Merci.

CFTC a dit…

pour 170, notre conseil est dès réception du mail RH annoncant l'ouverture des Points Conseils Altedia de demander un rendez-vous directement avec un consultant création d'entreprise. Nous allons tenter de nous renseigner de notre côté.

CFTC a dit…

pour 169

EAC c'est l'Espace Accompagnement Conseil et la boite mail est gpec.france@hpe.com

STRUCTURE D’ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES : LE POINT ORIENTATION CARRIERE ET COMPETENCES (POCC)

Le Point d’Orientation Carrière et Compétences (POCC) est la structure spécifique d’accompagnement des salariés occupant un emploi en décroissance . Dans le cadre du présent plan, le POCC est également la structure d’accompagnement de construction des dossiers de départ.

Dispositif piloté par HPE, le POCC s’appuie sur un cabinet de conseil en évolution professionnelle externe pour aider les salariés à construire et à formaliser leur projet. Le cabinet de conseil en évolution professionnelle externe choisi par HPE est la société Altedia ainsi que le Cabinet MERCER.

Il organise, avec le support logistique de l’Espace Aide et Conseil (EAC), l’accompagnement des salariés et anime plusieurs dispositifs spécifiquement dédiés aux salariés occupant des emplois en décroissance. En outre, il assure l’information des salariés sur l’état d’avancement de leur dossier. Une adresse mail, point d’entrée unique pour les salariés sur les emplois en décroissance, sera mise à disposition via la plateforme GPEC. Le point d’entrée spécifique pour la prise de rendez-vous pour les entretiens décrits ci-dessous reste la hotline dont le numéro vert est accessible via la plateforme GPEC.

Conformément à l’article 6.2.2 de l’accord GPEC, plusieurs entretiens sont prévus pour accompagner le salarié occupant un emploi en décroissance : entretien d’information avec le manager, d’entretiens animés par le POCC (Entretien Compétences et Carrière, Entretien de Construction de Dossier, …)

Plus spécifiquement, l’accord GPEC prévoit également que dans le cadre d’un plan de transformation, pour permettre aux salariés de préparer un dossier de demande de congé de mobilité, ou de repositionnement interne dans le cadre du présent plan, un Entretien spécifique soit organisé, appelé Entretien de Dossier de Volontariat.

Cet entretien, décomposé en deux sessions, permettra au salarié qui souhaite soumettre un dossier de volontariat, de bénéficier d’un accompagnement pour préciser son projet, valider qu’il remplit les critères définis, et remplir le dossier associé.
Plus spécifiquement, en cas de projet de mobilité interne volontaire, réalisée dans les conditions prévues ci-après (mobilités validées pendant la période de départ volontaire), le salarié pourra bénéficier d’un diagnostic des besoins en formation, et d’un accompagnement au cours de sa demande de mobilité interne.

En cas de mobilité externe volontaire, il bénéficiera d’une évaluation de la maturité du projet au regard des critères d’analyse de la Commission de suivi, et d’une aide à la rédaction du dossier de demande de congé de mobilité.
En cas de non acceptation du dossier par la Commission de suivi, ou de mobilité interne non réalisée, le salarié pourra faire le point et réorienter éventuellement sa demande et poursuivre un projet via les autres modalités d’accompagnement prévues par l’accord de GPEC (exemple : Entretien de Construction de Dossier). Son dossier restera suivi par le POCC.
Ces entretiens pourront se réaliser en fonction des différents cas de figure pouvant se présenter, par téléphone (EDV1) puis sur site Altedia (EDV2). L’ensemble des coordonnées sera mis à disposition sur l’intranet RH.

Anonyme a dit…

suite a #102 et au vu de cet extrait: "L’an dernier la Direccte a accepté de donner son accord sur un délai de 24 mois avant l’âge de la retraite à taux plein sans projet identifié (et 48 mois avec projet identifié pour les plus de 56 ans)."

Pourquoi ne parle t on plus de la specificité des plus de 56ans ?
Aurais je loupé qq chose ?

CFTC a dit…

pour 173, c'est le congé de mobilité seniors dont tu parles, aucun souci. Il passe même à 55 ans pour les non cadres

Anonyme a dit…

L'acceptation DIRECCTE pour les plans seniors fait partie de la validation globale du PSE ou c'et une décision spécifique sur ce ô point ..en d'autre terme un refus sur ce point remet il en question tout le plan ? D'autre part une idée de la date du rendu de la décision ?
Et pour finir merci pour le superr boulot que vous faites

CFTC a dit…

merci 175

Le Livre 1 sera terminé de signé dans toutes les sociétés mardi prochain (6 juin). Juste après les RH devraient annoncer l'ouverture des Pocc Altedia.

Le calendrier final est le suivant :

Phase de volontariat anticipé du 14/6/2017 au 3/8/2017
Ouverture du volontariat (sous réserve de la validation de la Direccte) 4/8/2017
Clôture du volontariat 25/8/2017 – 18 heures
Comité de validation RH Du 28 au 30/8/2017
Commission de suivi de validation des candidats 4/9/2017

La validation de la Direccte aura lieu peu de temps avant le début du volontariat, ils peuvent aussi retarder leur décision... Et ils peuvent retoquer tout ou partie du plan, ce qu'on peut espérer c'est qu'au moins ce qui a été approuvé l'an dernier le sera à nouveau (le projet retraite 24 mois par exemple et le CM senior 48 mois). Et si possible le projet retraite 36 mois. Et pour finir, ils ne disent rien de leurs intentions avant décision.

Une GPEC Out, on le répète, n'est pas un long fleuve tranquille car c'est un PSE. Inquiets de nature s'abstenir !

CFTC a dit…

Info CFTC

Suite aux signature des Livres 1 dans les deux sociétés, ouverture des Pocc Altedia !

Notre conseil en cas de projet de création d'entreprise : demandez directement un conseiller Altedia spécialisé 'entreprises'

"Dans le cadre de l’accord de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC), la procédure d’information consultation des Instances Représentatives du Personnel sur la mise en œuvre du Dispositif Renforcé d’Accompagnement des Transformations (GPEC Out) a commencé.

Après obtention d’un avis partiel favorable des Comités d’Entreprise, nous avons ouvert le Point Orientation Carrière et Compétences (POCC). Les salariés qui le souhaitent peuvent commencer leur réflexion sur un éventuel projet de mobilité externe avec le support d’Altedia et de Mercer.

Dans le cadre du POCC, des cafés RH, des permanences RH et des Quick calls sont organisés. Vous retrouverez toutes les informations nécessaires sur le SharePoint MOC dédié aux salariés (https://hpe.sharepoint.com/teams/MOC_Communication_FY17/SitePages/Home.aspx), ainsi que l’invitation en pièce jointe au premier Quick Call GPEC Out destiné à tous les salariés, le 9 juin 2017 à 15H30. Ce Quick Call sera disponible en Replay.

Lors de ce Quick Call seront présentés, le calendrier et les modalités du projet.

Dans le cadre de l’ouverture du POCC, voici les principaux dispositifs :

Je souhaite commencer à étudier un projet de mobilité externe, que dois-je faire ?
 Je peux d’ores et déjà prendre contact avec Altedia ou Mercer selon mon projet.
• Altedia : Pour les projets de formation, CDI, ou création d’entreprise, quel que soit mon âge.

Pour cela, je contacte la hotline d’Altedia au 0 800 805 564 et je prends rendez-vous pour un Entretien de Dossier de Volontariat. Cet entretien restera confidentiel entre vous et le consultant. L’objectif de cet entretien est uniquement de s’assurer de la validité de votre projet.

• Mercer : Pour un projet retraite si j’ai plus de 58 ans

Je contacte l’équipe Mercer pour une étude de mon dossier en envoyant un mail à plateforme.retraite@mercer.com.

Nous reviendrons vers vous prochainement pour vous communiquer les dates des périodes de pré-volontariat et de volontariat.

Nous vous invitons à consulter la plateforme GPEC qui réunit un grand nombre d’informations utiles autant pour les salariés que les managers sur le dispositif, les mesures et les outils à disposition.

https://content.int.hpe.com/sites/WkforceTrans_FR/Gpec_France_Main.page

Si vous avez des interrogations sur le dispositif GPEC, vous pouvez toujours poser vos questions à la boîte gpec.france@hpe.com "



Anonyme a dit…

Merci à vous toutes/tous pour ce support Gpec, ce qui explique mon adhésion à la CFTC (que j’aurai du valider il y a quelque temps déjà !).
Je l’ai vu avec mon 1er entretien Altedia ce matin, intéressant mais pas suffisant sans toutes ces informations que vous fournissez régulièrement.
Un grand bravo à toute l’équipe, indispensable.


Anonyme a dit…

Bonjour j'ai envoyé un mail hier a Mercer pour question sur projet retraite, pas de réponse et pas non plus d’accusé de réception ..d'autre expériences du même style ?

Anonyme a dit…

BONJOUR
POUR 179
j'ai également envoyé un mail hier à Mercer sans retour

Anonyme a dit…

Pareil pour moi! Silence radio complet de la part de Mercer! On les a prévenus au moins ....?

Un accuse de reception me parait indispensable vu le context!

Unknown a dit…

Même expérience de mon coté, aucune réponse de MERCER. A-t-on un contact plus précis que cet courriel générique (plateforme.retraite@mercer.com)si MERCER reste silencieuse dans les jours qui viennent?

CFTC a dit…

pour 179 à 182, le problème a été remonté aux RH en début d'après-midi, pas encore de réponse

Anonyme a dit…

Moi aussi remonte problème a l'adrese générique gpec,je suppose RH, depuis hier..pas de réponse...décidément

Anonyme a dit…

idem pour moi, pas de réponse de Mercer, ni de RH ... tout cela semble bien parti !

CFTC a dit…

La RH nous écrit :

"Nous avons fait le point avec Mercer ce matin.
Le nécessaire a été fait."

Anonyme a dit…

reçu même information avec précision que le délai de réponse était de 48h

Anonyme a dit…

Information de réunion manager sur GPEC : ouverture du prévolontariat : 14 Juin . Problème accès a Mercer remonté..pour le reste plus d'infos sur le blog :)

Anonyme a dit…

Une question a été sans reponse sur le qui s occupait de reconcilier les personnes en non decroissant qui voulaiet partir et les decroissants, bref RH devrait faire ce boulot et pouvoir faire des passerelles pour eviter de laisser des personnes sur le carreau . Les personnes stables qui souhaitent partir n ont aucune idée de qui est est en decroissant. donc l idée serait de se preneter auprès des RH qui chercheraient réellement des personnes volontaires en decroisants pour faire l echange . De meme les decroissants qui ne souhaitent pas partir seraient heureuses de changer de job . A proposer ?

CFTC a dit…

pour 189, c'est ce que font certains salariés qui veulent partir et ne sont pas en décroissance : prendre rendez-vous avec leur RH

Anonyme a dit…

BRIEF-Hewlett Packard Enterprise says expects up to about 12,200 employees to exit co by end of 2018‍​

http://www.reuters.com/article/brief-hewlett-packard-enterprise-says-ex-idUSFWN1J50N6

Anonyme a dit…

Ca y est, on commence à recevoir des réponses (génériques) de Mercer!
Merci CFTC!

Anonyme a dit…

Idem
acusé reception de Mercer
merci !

Anonyme a dit…

ça ne va pas s'arranger https://loitravail.lol/

Anonyme a dit…

Pour 194 je n'adhère pas, au contraire on va enfin avoir un vrai système basé sur le mérite et la fin de privilèges pour certains, il n'est pas normal aujourd'hui d'avoir en poste des personnes sans vrai occupation juste parce qu'on ne peut pas le licencier...HP est bien placé pour cela et ca crée des risques psycho sociaux graves..personne n'est vraiment gagnant dans un système trop protecteur c'est à chacun de prendre en charge son avenir et pas toujours attendre des autres...

Anonyme a dit…

discussion intéressante mais le sujet de ce blog (en tout cas cette partie) est la GPEC qui arrive dans 2 mois.
Pour les discussions loi travail a mon avis autre topic et allez votez ce week end ça donnera une réponse claire sur ce que pensent les électeurs sur ce sujet .
Les blog comme celui la n’ont pas vocation a discussion ^politique , a mon avis.

Anonyme a dit…

La GPEC est un moyen justement pour prendre en charge son propre avenir

Anonyme a dit…

Bonjour,
Le quick call #1 devait durer 1h d'après le site https://hpe.sharepoint.com/teams/MOC_Communication_FY17/SitePages/Home.aspx mais enfin de compte au bout d'une demi-heure la RH semble préssée d'en finir.
A la fin on nous parle de Mimi https://prd4c50.2rec.fr/ , j'ai essayé de chercher sur le site de GPEC mais je n'ai pas trouvé d'information.
Pouvez-vous me dire dans quel cas faut il s'inscrire sur ce site et si c'est obligatoire.
Merci et bonne semaine.

CFTC Frédéric Goupil a dit…

bonjour 199

La Mimi, c'est pour la mobilité interne. Autrement dit quand on est sur un poste décroissant chercher les postes compatibles qui ne le sont pas.

Ce n'est pas pour ceux qui veulent partir en GPEC Out. Et donc il n'y a rien d'obligatoire.


1 – Accéder à https://prd4c50.2rec.fr/

2 – Sélectionner Mon profil en haut à droite (https://prd4c50.2rec.fr/profils)

Objectif de cet outil :

Il est également intéressant de « Consulter la liste des postes ouverts » https://content.int.hpe.com/sites/WkforceTrans_FR/valoriser.page

CFTC a dit…

Attention au changement de page !

Cliquer sur Suivant› Les plus récents pour accéder aux commentaires > 200

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 485   Suivant› Les plus récents»

Enregistrer un commentaire