ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (plus de 500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

Annonce d’un plan de départs volontaires HPE 2018 Nouveau sujet !

DXC-ESF GPEC out. DiXiT XV !

HPE Next Immanquables #12 et # 13

Le coin des Entco Au service des salariés Micro Focus

Epargne Salariale HPE FY18 Plan B pour les retardataires

Mutuelle Santé HPE 2018 La CFTC obtient l’envoi du mail de confirmation Mercer

NAO HPE 2018 Quelques bonnes nouvelles

Objectifs FY18 Les conseils CFTC

HPE PSE GPEC Out Le coin des acceptés

HPE Politique voiture Vos questions, les réponses !

Congés HPE Ceux à prendre en fin d’année + jour de pont 2018

Forum France-Canada sur l’aide aux salariés Un formidable succès. La video !

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

mardi 28 février 2006

Sondages ARTT

A la question : "Au vu des modalités du nouvel accord proposé sur
l’Aménagement et la Réduction du Temps de Travail (ARTT),
recommandez-vous sa signature par les organisations syndicales ?", 798 employés ont répondu :

Oui : 93 % (742)
Non : 7 % (56)

Le résultat de ce sondage, organisé par la CFTC HP, donne de la légitimité aux syndicats qui ont négocié activement cet accord, participé à sa rédaction finale et qui décideront de le signer.

Le 20 février, la CFTC et FO annoncent leur intention de signer le nouvel accord.

Le 28 février, la CGT organise à son tour une consultation dont le résultat est publié le 8 mars :

Pour la signature : 68% (585)
Contre : 27% (229)
Ne se prononce pas : 5% (41)

La CGT annonce donc son intention de signer également cet accord "dès qu'ils seront certains qu'il ne comporte pas de clause illégale (ex: la monétisation possible des congés payés)".

La CFDT considère que la négociation ARTT n'est pas achevée (tract du 6 mars)

Toutes les infos sur le nouvel accord ARTT (texte complet et synthèse) sont sur :
http://salsa.europe.hp.com/cftc/Fichiers/Accords/Sondage_ARTT_13-2-06.htm (intranet)
http://cftchp.free.fr/Fichiers/Accords/Sondage_ARTT_13-2-06.htm (extranet)

25 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

"HPF et HPCCF réaffirment leur attachement aux 35 heures", quelle blague! Ils sont attaché a rien du tout. Ils ont pu faire ce qu'ils voulaient sans toucher a ca cette fois-ci, c'est tout.

CFTC HP a dit…

En fait, ce sont les syndicats qui ont demandé que cette mention figure, pour tordre le cou à l'idée médiatiquement répandue fin 2005 de remise en cause des 35 heures chez HP... Nulle part dans cet accord il n'est fait mention du - 250 postes supprimés en échange.

CFTC HP a dit…

Nous n'avons aucune information sur les intentions de la CFDT, de la CGC et de la CGT qui avaient jusqu'à hier soir lundi pour rendre leur réponse. Il faudrait qu'un des deux premiers signe pour que l'accord soit majoritaire.

Anonyme a dit…

L'un des 2 et ils sont 3 (CGT,CFECGC, CFDT)?!

Didier Pasquini de la CFE CGC s'est fait interviewé à l'instant sur France Bleu Isère pour dire qu'ils prennent leur temps avec l'équipe juridique de la CGC et aussi en attendant que le CE soit elu en mars pour signer cet accord (après consultation en CE). Et que pour l'instant rien ne presse car il s'agit seulement d'intention ou non de signer. Mais la CGC est heureuse de beaucoup de choses comme la limitation de l'étendue de la journée à 11 heures pour les cadres au forfait jour qui reprèsentent beaucoup de monde sur HP CCF...

Anonyme a dit…

La CGC signera, ils attendent juste que les élections passent histoire de ne pas se fâcher tout de suite avec ceux qui étaient à l'AG de Grenoble où il a été question de la négociation ARTT...

Anonyme a dit…

Limitation de la journée, chiche, ça marche comment ? Je n'ai pas vu dans le projet ce qui se passerait si on travaille plus de 11 h dans une journée et qu'on est au forfait jours ?
où est le compteur de récup ou d'heures supplémentaires gratuites à récupérer ou à se faire payer ?

Aujourd'hui quand on n'a pas 11h de repos entre deux journées de travail rien n'est opposable à l'employeur ! un accord RTT digne de ce nom doit comporter des contreparties collectives et spécifiques pour ce cas de figure. Aujourd'hui le seul recours c'est individuel devant les prudhommes, pour sujétions excessives. Ou bien la débrouille sans bruit (à condition d'être au bon endroit, au bon moment, avec le bon manager.... ça fait beaucoup de "si" pour faire une garantie opposable par chacun.e)

Pourquoi ne pas mettre tout le monde à la référence horaire. Je traduis : pourquoi ne pas prevoir que toutes et tous puissent officiellement et publiquement déclarer le sur-travail, et ainsi pouvoir légitimement récupérer pour leur vie privée, le temps de travail effectué en trop. Avant la loi aubry ce temps là s'appelait du travail gratuit.

Limiter l'amplitude des journées, y compris avec les voyages et teleconfs à la maison le soir, n'est opérant que avec une déclaration des heures effectives. Les compteurs 'jours" de la saisie des temps aujourd'hui ne permettent pas de noter les dépassements. Ceci n'est pas un sujet de "suivi" mais un sujet de fond qui doit etre rendu opérant dans l'accordlui-même.

Anonyme a dit…

Ce n'est vraiment pas le sens de l'histoire... :

"35 heures : la métallurgie étend largement le forfait en jours de travail"

Anonyme a dit…

pour CFTC
que devient un P3 qui est au forfait horaire? merci

Silver a dit…

**** A tous les employés favorables à la signature de cet accord ARTT ****

Vous avez le pouvoir : Exercez-le !

La CGT vous a envoyé un mail "Consultation ARTT" :
Cliquez sur le lien et VOTEZ "Oui" à la question "Voulez-vous que la CGT signe cet accord ARTT ?".

Ainsi vous contribuerez à ce que la CGT signe cet accord dans le souci de respecter la volonté des employés, malgré l'opposition de ses adhérents.

La démocratie ne s'use que si on ne s'en sert pas...

PS: Certains font des promesses de re-négociation plus favorables pour les employés : elles n'engagent que ceux qui les croient !

Anonyme a dit…

De toutes évidences, ils sont perturbés par le résultat du sondage CFTC...

Anonyme a dit…

>Ainsi vous contribuerez à ce que la CGT signe cet accord dans le souci de respecter la volonté des employés, malgré l'opposition de ses adhérents.

C'est assez bizarre comme idée.

La CGT doit suivre l'avis de ses adhérents normalement.

Anonyme a dit…

Ne vous exciter pas trop avec les grands principe de démocratie directe. A mon humble avis, il n'y a pas d'authentification des votants et on peut voter plusieurs fois. Me trompe-je ?

Silver a dit…

A l'anonyme de 17:26.

La CGT s'est donné, en toute indépendance, une ligne de conduite (s'en remettre au résultat d'une consultation si les réponses obtenues sont assez nombreuses).

Il est donc simplement question de "faire fonctionner" cette ligne de conduite, en défendant son point de vue.

Anonyme a dit…

A l'anonyme de 18:19

Pour être indépendante, elle est indépendante la CGT...

C'est la raison pour laquelle cette "consultation" démocratique où ils s'engagent à suivre le résultat quelqu'il soit, avec quelques réserves invérifiables néanmoins, arrive vraiment comme un cheveu sur la soupe et comme de part hasard juste avant les élections et juste après un sondage qui donne 93% de oui alors qu'ils sont 100% contre, en principe...

Pas très sérieux tout ça !

Anonyme a dit…

Pour un syndicat qui prétend faire respecter la loi, ça fait désordre d'envoyer un message qui ne respecte aucun règlement...

Anonyme a dit…

Au-lieu de disserter sur la méthode, sur l'honnêteté ou la manipulation des syndicats, sur la démocratie ou le populisme...

...commencez par faire fonctionner vos institutions comme elles sont. Si vous n'en êtes pas satisfaits changez les. Dans les 2 cas ça revient au même, commencez par vous IM.PLI.QUER.

Ca commence par payer son adhésion dans un syndicat, à y prendre des mandats et ensuite à se confronter à la réalité pour mettre en application toutes vos belles idées. Si vous n'êtes pas satisfaits des représentants syndicaux, remplacez les!

Les accords d'entreprise sont signés par les organisations syndicales pas sur la base d'un référendum. C'est comme ça...! Si les organisations syndicales existent sans vous, c'est tant pis pour vous...!

Si ça ne vous convient pas, contentez-vous comme exutoire du blog que la CFTC vous offre gratuitement. Le blog, quel formidable outil pour croire que l'on existe vraiment.

Anonyme a dit…

>Si certaines des dispositions de cet accord étaient illégales (conversion des congés en rémunération), la CGT engagera une procédure contre cet accord"


C'est la moindre des choses !
Et de toutes facons ca serait un juge qui prendrait la décision finale.

messageretoqué a dit…

avec tous mes remerciements a 23.16, c'est bien dit et tout a fait vrai !!! si la direction avait fait son travail correctement on serait pas dans le merdier !!! et si la direction ne jouait pas les ZORO contre certaines organisation syndicales, cela se passerait certainement dans de meilleures conditions pour tous : la direction, les syndicats et les employes !

CFTC HP a dit…

Pour 28 février, 2006 15:55

Un P3 qui était au mode horaire reste au mode horaire. Il ne recevra pas d'avenant à son contrat de travail.

CFTC HP a dit…

La CGT publiant des attaques et de fausses informations sur son site, nous avons décidé d'y répondre sans aucune complaisance :

"Nous pensons que la direction avait besoin de cet accord car elle était dans l'obligation de définir le périmètre des cadres autonomes, et, si les syndicat étaient restés unis sur la revendication salariale et avaient fait appel à la mobilisation des salariés, nous aurions pu obtenir satisfaction"

C'est faux. La direction avait besoin de présenter les avenants du nouvel accord aux salariés concernés avant l'ouverture du volontariat car si cela a lieu après, les refus augmenteront d'autant le nombre de licenciements économiques. C'est donc l'intérêt des salariés et de l'emploi chez HP que l'accord ARTT soit signé avant la mise en place du PSE. Nous aurions pu obtenir de meilleurs résultats effectivement si tous les syndicats avaient accepté d'utiliser le temps des réunions pour négocier au lieu de s'opposer sans rien proposer, par exemple pour limiter les effets pervers du passage au mode horaire des P1-P2 au lieu de continuer à demander cette augmentation de salaire sympathique et irréaliste.

"Le régime actuel (206 jours) continuerait de s’appliquer encore un an (jusqu’en février 2007), ce qui permettrait de poursuivre les négociations afin d’aboutir à un meilleur accord"

Faux également, simple question de bon sens : chaque jour qui nous rapproche de la date fatidique de février 2007 et des 12 jours perdus pour tous dégrade les chances d'obtenir la signature de la direction pour laquelle un accord aussi tardif ne présente plus aucun intérêt.

"Nous ne pouvons que critiquer la position de FO et de la CFTC qui dans un même temps annoncent leur volonté de signer l'accord RTT à HP-France (en argumentant que l'accord de branche serait pire !) et viennent de signer un avenant à l'accord RTT de la branche (métallurgie) au niveau national qui rend les dispositifs RTT encore plus défavorables aux salariés"

Attaque gratuite. Pour signer l'avenant à l'accord 35h dans la métallurgie, les négociateurs de la métallurgie CFTC, ainsi que ceux de FO et de la CFE-CGC ont adopté le même principe que ceux d'HP: négocier pour éviter aux salariés de tomber dans un dispositif encore plus défavorable.

Voici le communiqué des négociateurs CFTC de la Métallurgie : "Il y a ceux qui sont contre tout, mais qui ne font avancer aucune situation. Ceux-là, de toute façon, n’apportent rien et ne font rien changer.

Qu’est-ce que la CFTC a signé pour les entreprises de plus de 20 salariés ?

Dès la 36ème heure, les heures supplémentaires seront majorées de 25% pour les huit premières heures et de 50% au-delà, ce texte fait mieux que la loi FILLON avec ses 10%.

Certains reprochent de permettre ainsi la remise en cause des 35 heures, notre constat est qu’au quotidien, des employeurs obligent par un odieux chantage à l’emploi, les salariés à travailler plus, sans contrepartie. Les syndicats sont déjà contournés dans les faits. Notre volonté est de mettre fin aux dérives, afin d’éviter les abus sur les salariés.

Alors soyons clairs, il s’agit du paiement des heures supplémentaires et non de la remise en cause de la durée du travail. Notre décision n’a pas été prise à la légère et sans concertation, nous y réfléchissons depuis longtemps.

La plupart des entreprises qui ont imposé des heures supplémentaires gratuites sont de plus en plus nombreuses dans notre secteur. Nous devons rester à l’écoute de ceux qui subissent une situation inacceptable. Cet accord IMPÉRATIF, fera en sorte que les dérives constatées ne puissent plus se reproduire ou s’intensifier.

De plus l’accord stipule que toute heure travaillée doit être payée et pas comme cela se passe dans une filiale BOSCH, ZFDF où la direction a proposé à ses 220 salariés de travailler 37h 30 au lieu de 35h et ce, à salaire constant, sans parler de SIEMENS ou VALEO.

Nous n’avons pas à rougir de notre signature, car une fois de plus, par notre signature et notre courage, nous faisons avancer la politique contractuelle, seule garante du progrès social"

Anonyme a dit…

la direction n'avait besoin de rien, definir le cadre autonome, c'est de la foutaise, nous sommes tous d'emblee autonomes, car on nous incite a faire du teletravail;
et qui dit teletravail, au sens de la direction d'hp dit travailleur autonome ;ce que fait la direction en remettant en cause l'accord actuel est inadmissible, nous savons tous que nous n'avons plus d'augmentations de salaire decentes depuis des annees et en plus elle veut nous jeter !!

Anonyme a dit…

Une chose est sure : veiller à ce que cet accord soit légal. Dans le cas contraire, une réaction en justice s'impose !

Anonyme a dit…

Tout le monde est pour cet accord surtout avec la souplesse de transformer jours epargnes en argent sur le PEG; pensez vous que la CGT peut mettre en peril cet accord?

Anonyme a dit…

Tout le monde ? Non !

Anonyme a dit…

Quelle importance si la CGT ne signe pas ? Il suffit de 2 ou 3 autres syndicats.

Enregistrer un commentaire