ADOPTEZ LA CFTC !

BIEN PLUS QU'UN SIMPLE SYNDICAT : UN FORMIDABLE RESEAU SOCIAL !

De nouveaux témoignages !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social (= diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement ! Consultez Pourquoi adhérer-Avantages


Nouvel accord télétravail Vos questions répondues ! Simulateur CFTC !!!

HPE GPEC 2021 Bilan final du volontariat après la phase 2

Transfert PERCO -> PERCOL en FY22 Nouveau sujet !

HPE Next Usage perso des appareils pro. Résultats Q2

HPE Congés Toutes les infos !

HPE Politique voiture Réponses à vos questions. Le problème des assurances

Le coin du fisc Simulateur d’impôt. Dates 2021. Crédits d’impôt. Télétravail

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

vendredi 20 décembre 2019

Split de l'action HPE : tout sur l'impact fiscal DXC puis Micro Focus !

Résultat de recherche d'images pour "hpe"

Forum d'échanges pour essayer d'y voir clair !


459 commentaires à lire:

«Les plus anciens   ‹Précédent   401 – 459 sur 459   Suivant›   Les plus récents»
CFTC a dit…

Après première enquête personne n'est au courant en France chez HPE et HP inc. Il n'y a rien à attendre d'HPE qui se désintéresse de la question.

Conclusion à notre avis : vendez vos actions HP inc qui sont à la BT avant le 15 mars...

Anonyme a dit…

@401 : sous réserve de l'opinion que chacun peut avoir sur l'opportunité de conserver (ou pas) ces titres...

moi a dit…

ok merci de retour mais dans mon cas j'ai seulement des actions HPE chez BT ????

CFTC a dit…

effectivement 402, mais comme beaucoup de salariés nous sommes déjà allergiques à la BT (alors avec en plus ce changement tarifaire...) ainsi qu'au plan d'achat d 'action hors Epargne Salariale.

Notre conseil reste de sortir de la BT autant que faire se peut. On peut vendre ces actions HP Inc, essayer de les transférer dans sa banque ou les racheter dans une banque pratiquant des tarifs corrects.

CFTC a dit…

Pour 403 c'est juste une preuve de plus du fonctionnement approximatif pour ne pas dire déficient de cette banque

Anonyme a dit…

Merci pour ces clarifications. Si quelqu'un a des infos sur la procedure pour basculer des actions US sur une banque Française, elles sont les bienvenues

CFTC a dit…

La BT vient d'envoyer des messages disant que l'envoi de ce mail est une erreur, mais merci de nous aider à clarifier s'i s'agit d'une erreur tout court ou s'il s'agit d'une erreur uniquement pour celles et ceux qui n'avaient pas d'actions HP Inc. Ou bien si vous n'avez reçu ce correctif (car vous avez des actions HP Inc...)

moi a dit…

pour moi j'ai uniquement des actions HPE et j'ai recu cela de la part de BT
"if you received this mail below please do no take account it is a mistake made by our departments"

Anonyme a dit…

Hello @407, j'ai reçu le même message que @408. J'ai des actions HP Inc (et HPE/DXC) à la BT. Donc à priori c'est bien une bourde côté BT.

Anonyme a dit…

J'ai essayé de transmettre ces informations supplémentaires, mais cela ne semble pas convaincre le fisc :
Bonjour Monsieur,
Je vous remercie de votre envoi, nous avons déjà connaissance de ces documents. Le service en remet pas en cause les liens entre Micro Focus et Seattle Spinco Inc.

Suite à la demande de la société Hewlett Packard Enterprise Company ;
- Un premier agrément a été délivré par l'administration fiscale française, en mars 2018, à l'attribution de titres DXC Technology, sous le numéro 2017/7628/21.
Vous avez bénéficié de cette distribution.

- Un second agrément a été délivré par l'administration fiscale française, en mars 2018, à l'attribution des titres Seattle Spinco Inc sous le numéro 2017/16505/21.
La société Seattle Spinco Inc a ensuite fusionné avec Micro Focus.
Vous n'avez donc pas bénéficié de distribution d'actions Seattle Spinco Inc mais d'actions Micro Focus dont la distribution ne bénéficie pas de l'agrément 2017/16505/21.

Les termes du courrier que vous a adressé la Banque Transatlantique n'engagent que cet établissement et supposent que la banque transatlantique soit en mesure de vous fournir l'agrément délivré à la distribution de titres Micro Focus aux porteurs de parts HPE et dont nous n'avons pas connaissance.

Afin d'étudier à nouveau votre demande, je vous remercie de me faire parvenir l'agrément délivré à la distribution de titres Micro Focus aux porteurs de parts HPE.

En l'attente, je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de ma meilleure considération.
Daniel MEUNIER

Inspecteur des Finances Publiques
Direction des Impôts des Non-Résidents - DINR
Pôle Restitution Retenue à la Source
10 rue du Centre TSA 30012
96465 NOISY LE GRAND Cedex
01 72 95 20 42

Anonyme a dit…

Bonjour, ici 382 :
Enfin des informations de la part de la RH pour se procurer auprès de votre conseiller à la BT la note du Cabinet Baker McKenie datée du 21 fevrier 2020 intitulée « Informations complémentaires relatives à l'opération Software/Micro Focus International plc ("Micro Focus") »
Cette note inclut en annexe entre autres la demande argumentée du 30 aout 2017 au Bureau des Agréments et Rescrits de la Direction Générale des Finances Publiques en vue de l’obtention de l’agreement.
Ni la RH, ni la BT, ni le conciliateur n’avait daigné fournir ces informations jusqu’à ce jour.
Je vous encourage à faire la demande a la BT (j’ai obtenu la note dans l’heure suivant l’envoi de mon email a stockplan@banquetransatlantique.com).
J’en ai commencé la lecture : Comme je le craignais, la demande est très focalisée sur la 1er partie de l’opération sur la distribution des action Seattle et néglige la dernière partie sur leur échange contre les ADS de Micro Focus, partie que l’inspecteur Mme Quéméré a étudiée de près pour motiver son rejet. Néanmoins, elle contient une analyse comparée des fiscalités américaine et française incluant des références au code des impôts.
A ce jour, c’est la seule pièce valable que je détiens pour un recours au tribunal que je dois initier avant le 4 mars prochain.
Donc, vos avis m’intéressent.

Anonyme a dit…

Bonjour, j'ai recu la semaine derniere un courrier de Baker Mc Kenzie stipulant "Pour rappel, l'administration fiscale française a délivré un agrément à HPE confirmant que la distribution des actions Seattle Spinco, Inc. aux ctionnaires d'HPE, qui étaient alors résidents fiscaux français, devait être considérée comme une opération fiscalement neutre."
Je l'ai de suite envoyé au service des impots, qui vient de me repondre "Seuls les titres DXC Technology ont bénéficié d'un agrément. Il n'y a pas d'agrément pour l'attribution de titres Micro Focus. En conséquence, il n'y aura pas de remboursement des prélèvements sociaux pour ces titres."

Pascale a dit…

Idem pour moi, j'ai transmis les documents de la BT faisant le lien entre Seattle Spinco et Microfocus. Voici la réponse de Daniel Meunier:

"Seule l'opération de scission peut bénéficier de l'agrément délivré en mars 2018. Or, les titres Seattle Spinco Inc n'ont pas été inscrits à votre compte. Vous n'avez bénéficié que de la distribution de titres Micro Focus. Cette distribution n'entre pas dans le cadre de l'agrément demandé par HPE car il s'agit d'une autre société et d'une autre opération de restructuration.
Je ne peux que vous que vous inciter à vous rapprocher de la Banque Transatlantique pour que celle-ci vous fournisse l'agrément prétendument délivré à la distribution des titres Micro Focus.
Sans un tel agrément, il n'est pas possible de donner une suite favorable à votre demande."

Y a t-il moyen de faire pression sur la BT ou HPE pour obtenir l'agrément en question ? je compte bien le redemander individuellement.

Sinon, faut il faire appel pour gagner du temps ?

Anonyme a dit…

Bonsoir, ici 382/383/388/389/411 en phase terminal :
Je viens de déposer ma requête sur le site www.telerecours.fr qui m’a aimablement prévenu que je risquai jusqu’à 10k euros d’amende en cas de demande considérée abusive par le juge.
Auparavant, j’ai lu en détails la note de Baker & McKenzie : A mon avis, soit le cabinet a fait une sacrée bourde dans sa demande d’agrément du 30 aout 2017 en précisant d’entrée « Remarque préliminaire : La demande d'agrément concerne exclusivement la Distribution, telle qu'elle est décrite et définie ci-après, des actions Seattle aux actionnaires résidents fiscaux français de HPE Co», soit ils étaient arrivés à la conclusion que l’opération de fusion Merger Sub et Seattle Spinco Inc et la conversation des titres Seattle en ADS MFGP (Micro Focus) ne pouvait etre consideree comme neutre en France.
J’ai donc fait le pari un peu osé qu’il s’agit d’une bourde que Mme Quéméré a malheureusement repéré.
Par contre, je manque cruellement de compétences pour argumenter comment l’opération de fusion peut être considérée comme neutre en droit fiscal français.
La note de Baker & McKenzie lance une piste dans son dernier paragraphe page 2 :
« Enfin, il faut noter que la fusion, qui a donné lieu à l'échange des actions Seattle SpinCo, Inc. contre des ADS MFGP, devrait également avoir été traitée comme une opération intercalaire sur le plan fiscal dans la mesure où la fusion bénéficie du régime de report d'imposition prévu à l'article 150-0 B du code général des impôts, comme précisé par l'administration fiscale dans sa doctrine. »
J’ai cherché à comprendre en vain ce que pouvait apporter l’article 150-B et un report d’imposition mais je n’ai pas réussi. Est-ce que le juge comprendra ce qu’il peut m’accorder pour cela ?
J’ai simplement bâclé un argumentaire qui admet que l’agrément n’est pas applicable aux titres Micro Focus mais que cela ne signifie pas que l’opération de fusion détaillée dans la note et la demande d’agrément ne peut être considérée comme neutre. J’ai simplement contesté l’imposition sur le fondement du 3 de l’article 120 pour affirmer que cette opération relevait du même régime prévu au 2 de l’article 115 du CGI. Par contre, quand je lis l’argumentaire de Baker & McKenzie correspondant dans la demande d’agrément pour la partie séparation/distribution, il est évident qu’il aurait fallu engager le cabinet pour faire la même explication à propos des societes Seattle Merger Sub et Micro Focus, cette dernière étant basée au UK pour pimenter l’affaire.
Au vu de ma deadline du 4 mars, c’était de toute façon trop tard pour moi. A suivre …

Anonyme a dit…

En réponse à Pascale (post 413) :
Malheureusement, je crois que c’est trop tard car l’agrément doit être obtenu avant l’opération (cf. 2 bis de l’article 115 du CGI).
J’avais imaginé demander une révision de l’agrément jusqu’à ce que je découvre que la demande d’HPE s’est limitée à la distribution des actions Seattle.
J’ai demandé de l’aide supplémentaire aux RH suite à la reception et l’analyse de la note (cf. mes post 410/411) mais j’ai obtenu la réponse suivante :
« L’ensemble du dossier de demande d’agrément déposé à l’époque, la description précise des modalités de l’opération, les décisions d’exemptions de l’administration fiscale, ainsi que les liens vers les différents documents officiels (SEC, site des relations investisseurs HPE etc…) t’ont été communiqués. Ils ont fait l’objet d’une revue extrêmement précise par nos depts. Corporate, ainsi que par le cabinet Baker & McKenzie, qui intervient en qualité d’expert dans ce type d’opération, et qui évalue les éléments à communiquer à l’administration fiscale afin de répondre aux questions posées cette dernière (au vu des éléments / échanges de courriers que tu as remontés). Aucun élément complémentaire à cette note ne sera fourni. »
Mon interprétation de cette réponse est que, même si quelqu’un arrivait à démontrer que la conversion des actions Seattle en ADS Micro Focus aurait pu être fiscalement neutre, il fallait fournir l’information dans une demande d’agrément avant l’opération.
Conclusion : HPE France a fait une demande incomplète qui n’a pas permis d’atteindre son objectif mais HPE Corporate ne s’est jamais engagé au-delà des actionnaires résidant fiscalement aux US.

Anonyme a dit…

A la lecture des derniers échanges, on voit que tous les cabinets de conseil juridique et fiscal ne sont en mesure de justifier leurs émoluments. Par exemple Baker & McKenzie...

CFTC a dit…

Information CFTC

Une question CSE a été posée à la Direction, la voici :

4. Autopsie du fiasco de la défiscalisation ratée du split de l’action Micro Focus

Les salariés victimes de cette défiscalisation ratée et la CFTC qui les soutient vous informent que vos conseils fiscaux ne méritent pas leur rémunération, tout comme la Banque Transatlantique (mais cela, ce n’est pas nouveau…)

L’agrément aurait dû être obtenu avant l’opération de scission (cf. 2 bis de l’article 115 du CGI), ce qui n’a pas été le cas.

Comme pour DXC, vous auriez pu le faire après, sauf que la demande d’HPE s’est limitée à la distribution des actions Seattle.

Voici la réponse du fisc :
"Seule l'opération de scission peut bénéficier de l'agrément délivré en mars 2018. Or, les titres Seattle Spinco Inc n'ont pas été inscrits à votre compte. Vous n'avez bénéficié que de la distribution de titres Micro Focus. Cette distribution n'entre pas dans le cadre de l'agrément demandé par HPE car il s'agit d'une autre société et d'une autre opération de restructuration.
Je ne peux que vous que vous inciter à vous rapprocher de la Banque Transatlantique pour que celle-ci vous fournisse l'agrément prétendument délivré à la distribution des titres Micro Focus.
Sans un tel agrément, il n'est pas possible de donner une suite favorable à votre demande."

Vous vous êtes contenté de répondre encore récemment : « L’ensemble du dossier de demande d’agrément déposé à l’époque, la description précise des modalités de l’opération, les décisions d’exemptions de l’administration fiscale, ainsi que les liens vers les différents documents officiels (SEC, site des relations investisseurs HPE etc…) ont été communiqués. Ils ont fait l’objet d’une revue extrêmement précise par nos département Corporate, ainsi que par le cabinet Baker & McKenzie, qui intervient en qualité d’expert dans ce type d’opération, et qui évalue les éléments à communiquer à l’administration fiscale afin de répondre aux questions posées cette dernière (au vu des éléments / échanges de courriers que tu as remontés). Aucun élément complémentaire à cette note ne sera fourni. »

Notre interprétation de cette réponse est que, même si quelqu’un arrivait à démontrer que la conversion des actions Seattle en ADS Micro Focus aurait pu être fiscalement neutre, il fallait fournir l’information dans une demande d’agrément avant l’opération.

Quand on lit en détail la note de Baker & McKenzie on se rend compte que le cabinet a fait une sacrée bourde dans sa demande d’agrément du 30 aout 2017 (ou alors c’était délibéré…) en précisant d’entrée « Remarque préliminaire : la demande d'agrément concerne exclusivement la Distribution, telle qu'elle est décrite et définie ci-après, des actions Seattle aux actionnaires résidents fiscaux français de HPE Co».
Conclusion : cette erreur de formulation ou cette demande incomplète de votre conseil fiscal n’a pas permis d’atteindre l’objectif de défiscalisation malgré l’annonce faite aux salariés en France. En ce qui concerne HPE Corporate, ils ne se sont occupés correctement que des actionnaires résidant fiscalement aux US.

Cette insuffisance dans l’information et le support des salariés actionnaires basés en France n’est pas nouvelle. Un élément de plus qui donne raison à la CFTC qui a toujours déconseillé le plan d’achat d’action semestriel de la société dans sa formule actuelle car elle a prouvé être un piège financier et administratif. Celles et ceux croyant au potentiel de l’action HPE ont intérêt à souscrire via Natixis ou leur banque, et à résister aux messages de la Corporation invitant à souscrire au plan HPE.

Souhaitez-vous exercer un droit de réponse à ces commentaires et aux analyses publiées par les salariés sur le Blog de la CFTC HPE ?

CFTC a dit…

et voici la réponse fournie à l'instant :

Rappel du droit applicable à l'opération Seattle Software Micro Focus

En principe, l'attribution de titres dans le cadre d'un apport partiel d'actif d'une branche complète d'activité, suivie de la répartition des titres reçus en contrepartie entre tous les associés de la société apporteuse, doit être considérée comme une distribution de revenus mobiliers soumise à imposition en vertu de l'article 120 du code général des impôt ("CGI").

Par exception, en vertu de l'article 115 alinéa 2 du CGI, dans sa rédaction alors en vigueur au moment de l'opération Software/Micro Focus, en cas d'attribution de titres représentatifs d'un apport partiel d'actif aux membres de la société apporteuse, lorsque cette attribution, proportionnelle aux droits des associés dans le capital, a lieu dans un délai d'un an à compter de la réalisation de l'apport, ladite attribution des titres n'est pas considérée comme une opération imposable en cas d'obtention d'un agrément délivré à la société apporteuse dans les conditions prévues à l'article 1649 nonies, et donc, sous réserve que l'opération remplisse toutes les conditions prévues pour l'obtention de cet agrément.

L'article 121 alinéa 1 du CGI prévoit par ailleurs que les dispositions prévues à l'article 115,2 précité sont applicables en cas d'apport partiel d'actif par une société étrangère et placé sous un régime de neutralité fiscale.

La procédure d'agrément prévue à l'article 115,2 du CGI concerne uniquement et strictement que l'opération de distribution des titres reçus en contrepartie d'un apport.

Conformément à l'article 1649 nonies du CGI et, comme précisé dans la doctrine administrative (BOI-SJ-AGR-10-20120912 n° 10), toute demande d'agrément doit être déposée préalablement à la réalisation de l'opération qui la motive.

A noter qu'aucune disposition dans la loi n'oblige la société apporteuse à solliciter une demande d'agrément.

En l'espèce

Ainsi, en l'espèce, la distribution des titres Seattle aux actionnaires d'HPE aurait donc due être considérée comme une distribution de revenus mobiliers soumise à imposition en vertu de la législation en vigueur.
Toutefois, alors qu'elle n'en avait pas l'obligation, la société apporteuse HPE Inc. à solliciter la demande d'agrément prévue à l'article 115,2 du CGI.

...

CFTC a dit…

...

HPE Inc a donc fait l'effort de déposer une demande d'agrément auprès du Bureau des Agréments afin de solliciter l'application du régime de neutralité fiscale tel que prévu au 2 de l'article 115 du CGI, se traduisant par l'absence d'imposition immédiate des actionnaires résidents fiscaux de France au titre de la distribution des actions Seattle.

La demande d'agrément prévue à l'article 115,2 du CGI ne pouvait porter que sur l'opération entrant dans le champ d'application de cet article, i.e. sur la distribution des titres Seattle, opération préalable à la fusion de Merger Sub avec Seattle Spinco, Inc. qui a donné lieu, in fine, au crédit d'ADS de Micro Focus sur les comptes des actionnaires d'HPE.

Le cabinet Baker McKenzie nous a indiqué que la remarque préliminaire mentionnée dans la demande d'agrément aux termes de laquelle il a été précisé que "la demande d'agrément concerne exclusivement la Distribution, telle qu'elle est décrite et définie ci-après, des actions Seattle aux actionnaires résidents fiscaux français de HPE Co" avait pour but de préciser au Bureau des Agréments que ce dernier est bien sollicité pour sa seule compétence au regard de l'opération soumise à agrément (i.e., la distribution des titres Seattle) et non au regard des autres opérations réalisées au titre de la réorganisation globale de la branche d'activité Software afin de circonscrire la demande d'agrément à son champ d'application strict et d'obtenir ainsi plus rapidement une réponse à la demande d'agrément.

Conformément à la législation alors en vigueur, la demande d'agrément au titre de la distribution des titres Seattle a bien été déposée avant la réalisation de la distribution intervenue le 31 août 2017.
Par conséquent, la demande d'agrément a été déposée dans les délais et a eu pour but de démontrer au Bureau des Agréments que l'opération de distribution des titres Seattle remplissait effectivement les conditions pour bénéficier de l'absence d'imposition immédiate.

Le Bureau des Agréments a accordé l'agrément prévu au 2 de l'article 115 du CGI à raison de l'attribution des titres Seattle.
Encore une fois, la procédure d'agrément prévue à l'article 115,2 du CGI ne concernait uniquement que l'opération de distribution des titres Seattle sur laquelle le Bureau des Agréments avait compétence.

A la suite de la distribution des titres Seattle est intervenue la fusion entre Merger Sub avec Seattle Spinco, Inc., qui complexifie l'ensemble des opérations, mais qui est hors du champ d'application de la demande d'agrément prévue à l'article 115,2 du CGI. Cependant, cette opération de fusion doit être traitée comme une opération intercalaire sur la base d'autres textes.

En outre, nous rappelons que ni HPE Inc ni HPE France ne fournissent de conseil fiscal aux salariés ou aux actionnaires et que ces derniers doivent revoir les conséquences fiscales de la détention d'actions avec leur propre conseil.



Anonyme a dit…

Merci à l’équipe CFTC d’avoir relayé les points discutés sur ce blog à la direction et obtenu leur réponse.
Il nous faut également remercier la direction d’HPE France d’avoir pris sur elle et fait l’effort d’obtenir les agréments auprès de l’administration fiscale français alors qu’elle n’y était pas légalement obligée. Ok, c’est fait !
La réponse clarifie utilement pourquoi l’agrément obtenu ne pouvait porter que sur la 1ère partie de cette opération complexe de séparation-fusion selon le CGI français, puis nous renvoie à notre conseil fiscal (sigh) … ou notre blog préféré ;-)
Doit-on jeter l’éponge pour autant ?
La dernière phrase de l’avant-dernier paragraphe (« Cependant, cette opération de fusion doit être traitée comme une opération intercalaire sur la base d'autres textes »)
est à rapprocher de celle de la note de Baker & McKenzie ( « Enfin, il faut noter que la fusion, qui a donné lieu à l'échange des actions Seattle SpinCo, Inc. contre des ADS MFGP, devrait également avoir été traitée comme une opération intercalaire sur le plan fiscal dans la mesure où la fusion bénéficie du régime de report d'imposition prévu à l'article 150-0 B du code général des impôts, comme précisé par l'administration fiscale dans sa doctrine » ).
Je pense que la direction d’HPE France nous doit des explications sur cette partie du rapport de leur conseil sans que cela constitue pour autant de leur part un conseil fiscal aux employés ou actionnaires (cf. par exemple, les informations qu’ils nous ont fait passer dans le message référencé ci-après).
En effet, pourquoi avoir fait l’effort d’obtenir un agreement pour l’opération Software/Micro Focus si celui-ci n’aboutit pas à l’objectif visé qui nous a été communiqué par email le 17 mai 2018 (cf. référence et extrait ci-dessous) : Aurait-on été doublement taxé pour cette opération sans cet agrément (i.e. d’abord pour l’acquisition de action Seattle et ensuite pour les ADS MFGP) ?

« From: hpefrance.hrcom
Sent: Thursday, May 17, 2018 9:50 AM
Subject: Employés détenant des actions HPE au cours des opérations de séparation-fusion ES ou Software
[…] L'administration fiscale française a délivré deux agréments le 8 mars 2018 selon lesquels les distributions des actions DXC et d'ADS MGFP, en faveur des actionnaires d'HPE résidents fiscaux de France, ne constituent pas des distributions taxables à condition que (i) l'actionnaire prenne en compte un prix de revient (prix d'acquisition) des actions DXC et des ADS MFGP reçues au titre de la détention d'actions HPE égal à zéro, et que (ii) l'actionnaire détermine les plus-values ultérieurement réalisées sur la cession des actions DXC et des ADS MGFP en en tenant compte. »

Quoiqu’il en soit, je considère que le cabinet Baker & McKenzie n’est pas allé au bout de sa mission : Il laisse planer un doute sur la possibilité de réduire notre imposition sur la 2e partie et il n’est pas correct de se contenter d’une information aussi succincte sur un domaine aussi complexe.
Par exemple, je viens de trouver une source intéressante sur cette piste d’ « opération intercalaire » qui permettrait d’être rembourser de notre trop perçu mais taxé à la revente de ces titres
(cf. extrait ci-dessous du lien: https://bofip.impots.gouv.fr/bofip/3248-PGP/version/1 ):
« En d’autres termes, ces dispositions instituent un sursis d’imposition qui conduit à traiter de plein droit l’opération d’échange de titres comme une opération intercalaire qui, au titre de l’année d’échange, n’est pas retenue pour l’établissement de l’impôt sur le revenu.
Toutefois, ces dispositions n'ont pas pour objet d'exonérer définitivement la plus-value d’échange puisque notamment lors de la cession ultérieure des titres reçus en échange, le gain net est calculé à partir du prix ou de la valeur d'acquisition des titres remis à l’échange (9 de l'article 150-0 D du CGI) »

Anonyme a dit…


Enfin, pour ceux qui ont reçu la décision de l’administration à leur demande et s’interrogent sur la procédure de recours, voici les informations utiles en retour de ma procédure entamée sur telerecours.fr le 3 mars 2020 :
Il est possible de suspendre la procédure de recours en faisant appel à la médiation (cf. extrait de la réception de la requête initiale), une très bonne nouvelle pour gagner du temps et continuer à investiguer cette piste :
« Je vous informe également que, même après l’introduction d’un recours devant le juge administratif, vous pouvez vous entendre avec la partie adverse pour recourir à une médiation. Vous pouvez demander à la juridiction de l’organiser. La procédure contentieuse sera suspendue tout le temps de la médiation. Si celle-ci échoue, la procédure contentieuse reprendra son cours, sans que puisse être invoqués devant le juge les échanges intervenus au cours de la médiation. Vous trouverez plus d’information sur la médiation dans les litiges administratifs sur le site internet : www.conseil-etat/demarches-services/les-fiches-pratiques-de-la-justiceadministrative/la-mediation »
Accessoirement utile pour éviter de générer une charge inutile à l’administration : J’avais sélectionné le Tribunal Administratif de Grenoble étant donné le centre des impôts auquel j’avais soumis ma réclamation. La décision ayant été prise par la directrice des impôts de la Seine St Denis (93), le dossier a été transféré par ordonnance au Tribunal de Montreuil en charge de ce département.
A suivre …

Anonyme a dit…

Je commence a remplir ma déclaration d'impots et je voulais verifier un point. En 2019, nous avons eu la possibilité de se faire payer jusqu'à 10j de CET sans imposition sur ces jours. Comment vérifier que ce qui a été transmis par HPE à la DGFIP exclut bien ces 10j? Doit-on faire nous même une correction manuelle? Merci.

CFTC a dit…

bonjour 422, tu devrais pouvoir constater cette information sur ta feuille de paie quand ces jours ont été payés.

Anonyme a dit…

Bonjour

Je suis complètement perdu et je voudrais de l’aide afin de déclarer convenablement aux impôts les gains/pertes liés à mon plan d’achat d’action HP et HPE aux US.

Si quelqu'un est spécialiste de cette question, merci d'écrire à cftchp@hpe.com pour une mise en relation


Anonyme a dit…

https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-8555291-annexe-3916

CFTC a dit…

Jugement défavorable sur la fiscalisation du split HP inc...

http://www.fiscalonline.com/La-non-imposition-des-revenus-distribues-en-cas-de-scission-implique-que-les.html

Anonyme a dit…

Bonjour,
Si on admet l'échec de l'agrément de l'opération Microfocus et le fait que nous ne serons pas remboursé de l’impôts prélevé lors de la distribution, il est important de considérer lors de la vente des actions MicroFocus que la plus-value à déclarer est basée sur la différence entre le prix de vente et le prix des actions MFI au moment de la distribution.
Pour ma part, j’ai vendu ces actions en 2018 avant cette mascarade et j’ai en toute bonne foi déclaré la plus-value avec un prix d’acquisition à zéro et j’ai donc été imposé une 2eme fois.
Quelqu’un dans le même cas que moi a-t-il trouvé le moyen de se faire rembourser les impôts sur la plus-value de 2018?

Anonyme a dit…

https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/impots-avec-la-fin-du-secret-bancaire-les-donnees-transmises-au-fisc-explosent-1272394

Anonyme a dit…

Pour info :

Pas possible de faire un reset de Password Merrill Lynch via la web (d’après le gars que j’ai eu au téléphone)

J’ai fait par téléphone :
You can contact Merrill Lynch 24 hours a day, 7 days a week by telephone:

Within the United States, Puerto Rico and Canada: +1-844-473-3789
Outside the United States, Puerto Rico and Canada: +1-609-818-8894

Tu peux demander à avoir quelqu’un qui parle Francais, mais cela n’a pas fonctionné pour moi .. je suis quand meme arrivé à mes fins ;-)

Ils demandent plein d’infos pour etre sur que c’est toi, bonne chance !

CFTC a dit…

Il vous reste encore quelques mois avant de déclarer vos revenus pour les impôts 2021.

Comme chaque année, c’est au printemps qu’il faudra partager officiellement ces informations avec l’administration fiscale. Mais pour savoir à quoi vous attendre, le fisc met à disposition un simulateur qui calcule une estimation de vos impôts sur les revenus perçus en 2020..

Celui-ci est disponible sur le site impots.gouv.fr.

Anonyme a dit…

merci pour vos informations.Etant en télétravail imposé par l employeur est il possible de réduire ses impôts du fait de l utilisation de son domicile pour son travail ? merci

CFTC a dit…

Info !

https://www.dossierfamilial.com/actualites/impots/impot-2021-les-dates-limites-pour-faire-votre-declaration-de-revenus-880330

Anonyme a dit…

Bonjour. Je viens de voir dans le cadre de la déclaration de revenus de 2020 l'info suivante : "Il ne faut pas déclarer non plus les heures supplémentaires jusqu'à 5.000 euros et jusqu'à 7.500 euros si elles ont été faites pendant le premier confinement". Est-ce que les IP "Intervention Planifiée" sont considérées comme des heures supplémentaires ? Merci

CFTC a dit…

bonjour 433

C'est HPE qui déclare donc nous allons poser une question de proximité pour un CSE qui aura lieu le 20 avril. Mais tu peux aussi poser un Ask HR.

A notre avis ils ont sans doute déclaré comme d'habitude, donc la question deviendra un sujet individuel : 'est-il possible de les déduire de la déclaration pré-remplie'?

Si tu es HPEF, c'est une bonne question pour le service d'aide juridique personnelle ou professionnelle gratuit offert par le CSE. Voir rubrique 'gratuit !' en haut à droite du webCSE (coordonnées Id-Stratégie).

Merci de nous tenir au courant des réponses le cas échéant pour tes collègues

Anonyme a dit…

Bonjour 434

J'ai eu l'info officielle de la part des RH et les IP ne sont pas considérées comme des heures supplémentaires donc on peut les déduire des impôts.

Merci à vous

Anonyme a dit…

Correction sur mon commentaire 435, "on ne peut PAS les déduire des impôts"

Anonyme a dit…

https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/impots/impots-sur-les-revenus/2021/04/14/faut-il-rattacher-ou-detacher-fiscalement-son-enfant-majeur-faites-le-bon-choix/

CFTC a dit…

Pour tout savoir sur le crédit d'impôt lié à l'emploi d'un salarié à domicile :

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/credit-impot-services-personne

CFTC a dit…

Le saviez-vous ?

Un simple courriel à cftchp@hpe.com suffit pour en savoir plus sur l’adhésion CFTC et le crédit d’impôt de 66% !

CFTC a dit…

https://www.economie.gouv.fr/teletravail-mesures-specifiques-traitement-fiscal-frais-professionnels-engages-2020

Anonyme a dit…

Bonjour, je prépare mes impots mais n’arrive pas à comprendre la déclaration par HPE de la retenue à la source.

Est-ce bien le total des montants “Impôt sur le revenu prélevé à la source” des fiches de paie de janvier-décembre 2020 ?

Si c’est le cas, le montant déclaré n’est pas du tout exact dans mon cas (trop peu déclaré).

CFTC a dit…

Bonjour 441. Cela parait étrange et peut-être lié à une situation particulière type arrêt de travail, maladie ou une erreur de transmission.

Nous te proposons de contacter notre spécialiste Fabrice Munier (fabrice.munier@hpe.com)

CFTC a dit…

Bon à savoir !

Pour aider les contribuables à éviter les erreurs lors de la déclaration de leurs revenus, des professionnels offrent une assistance gratuite.
Ainsi, du mardi 25 mai au vendredi 28 mai, les contribuables de toute la France pourront appeler en toute confidentialité le 0 8000 65432 et bénéficier en direct de l’assistance gratuite d’un expert-comptable pour remplir leur déclaration d’impôt, de 9h à 18h sans interruption. Des consultations nocturnes seront également proposées les mardi 25 et jeudi 27 mai jusqu’à 21h.
Par ailleurs il est possible de joindre les agents des Finances publiques par téléphone au 0 809 401 401 (service gratuit + coût de l’appel), du lundi au vendredi de 8h30 à 19h. Il est également possible de contacter son centre des impôts, via sa messagerie sécurisée, en se connectant à l’espace particulier sur le site internet des impôts.

Anonyme a dit…

Bonjour, nous voilà à l'heure de la déclaration d'impôts. J'aimerais savoir une fois pour toute s'il faut déclarer le compte Investor Account de Merrill comme compte détenu à l'étranger ? Et si oui, de quel type de compte s'agit-il et où trouver les infos demandées (comme par exemple la date d'ouverture de ce compte) ? Par ailleurs, je pars du principe que le compte Banque Transatlantique, cette banque étant Francaise, n'est pas à déclarer. Merci d'avance à ceux qui sauront répondre clairement sans faire de renvoi vers des URLs incomplètes et non pertinentes.

Anonyme a dit…

@444 .. ma vision est aussi que la BT n'est pas une banque à déclarer. Elle est française, en relation avec l'administration fiscale ..
Pour Merryl, je suppose je ne sais pas. Si c'est pour les bonus RSU, PSU, comme lorsque il y aura acquisition des actions après la période de vesting, celles ci seront transférées à la BT automatiquement, c'est à dire sur le sol fiscal français, j'ai un doute à déclarer ML comme compte à l'étranger .. car c'est juste temporaire..
Je peux me tromper (c'est juste ma vision d'HPE employé)

Anonyme a dit…

Bonjour à vous
petite question sur la fiscalité de comptes Fidelity (stock option)
Existe t'il une= document décrivant comment et ce qui doit etre déclarer? Je suis un peu dans le flou à ce sujet.
Je rebondis sur les post 444/445.. Je suis intéressé aussi .
Pour moi, je ne déclare par Merril, et ne déclare que les acquisitions dans mes revenus de mes RSU lorsqu'elles apparaissent sur BT.. Mais comme les posts précédents, et bien sur les PV/MV quand il y a vente. Je ne suis pas certain d’être dans le vrai. Peut on contacter BT pour avoir un conseil ?

Anonyme a dit…

Même demande que 446. J'ai vendu en 2020 des actions HP Inc depuis le compte Fidelity aux US, mais je ne sais pas comment déclarer ceci proprement. Quelqu'un a-t-il une document d'aide a partager.
Note pour 446: Les stocks et RSU sont chez Merril. Ils passent par le BT qui fournit un IFU donc rien de plus a faire sur cette partie.
Pour 445, je déclare le compte ML par acquis de conscience dans le 3916, mais il n'y a pas de déclaration de revenus a faire pour eux.

Anonyme a dit…

J ai eu des rsu qui ont été acquises en déc 2020, elles sont visibles chez BT mais je n ai pas reçu d IFU de leur part et rien n est indiqué sur la déclaration pré remplie.. Est ce normal ou dois je appeler BT

Anonyme a dit…

@448 si je ne m'abuse, les RSU sont taxes a la vente avec un prix d'acquisition
https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/questions/mon-entreprise-ma-attribue-des-actions-gratuites-comment-sera-impose-le-gain

Anonyme a dit…

de mon côté je copie/colle depuis... 20 ans (!!!) les infos reçues à l'époque dans l'annexe #3916...


From: LE-BIHAN,ELISABETH (HP-France,ex1)
Sent: Thursday, March 22, 2001 17:51
Subject: URGENT Fiscal form #3916
Merci de bien vouloir distribuer ce message à l'intérieur de vos groupes
========================================================================

En réponse aux questions que vous vous posez pour compléter les rubriques de l'imprimé fiscal 3916, veuillez trouver ci-dessous les informations nécessaires.
• Intitulé du compte : compte-titres
• Désignation de l'établissement :
Mellon Investor Services
attn :Employee Products Group / HP-ESPP
• Adresse
Mellon Investor services
attn: Employee Products Group / HP-ESPP
85 Challenger Road
Ridgefield Park
NJ 07660
Etats Unis
• Nº de compte = nº d'employé avec le nombre de zéros pour faire 8 chiffres
• caractéristique du compte : compte simple
• Date d'ouverture : 1er novembre 2000
De plus, vous trouverez en annexe le formulaire 3916 dans un format plus facile à imprimer.

ATTENTION : il n'est pas nécessaire d'envoyer l'imprimé W8-BEN avec votre déclaration de revenus. MIS vous l'enverra en temps utile.

Cordialement,

Département C&B France
===========================================
Thanks to pass this message on to your group
============================================

CFTC a dit…

Source Le Particulier

COMMENT DÉCLARER MES FRAIS ENGAGÉS AU TITRE DU TÉLÉTRAVAIL À DOMICILE EN 2020 ?

Les circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie de Covid-19 ont conduit à un accroissement massif du télétravail en 2020.

Ce télétravail a pu générer pour vous des frais professionnels supplémentaires, qui peuvent être déductibles de votre impôt sur le revenu. Parmi les frais liés au télétravail déductibles, figurent notamment les frais suivants :
• Frais de communication (abonnement, souscription à une offre internet ..)
• Frais de fournitures et d’imprimés (dépenses de cartouches d’encre, de ramettes de papier) ;
• Achat de mobilier et matériel informatique pour les besoins de votre activité professionnelle ;
• …

Par ailleurs, votre employeur a également pu vous verser en 2020, une allocation destinée à couvrir vos frais de télétravail. Cette allocation a pu prendre l’une des formes suivantes :
• remboursement d’une partie de l’abonnement internet ;
• remboursement du diagnostic électrique du logement ;
• prime forfaitaire pour couvrir les frais liés au télétravail ;
• …

L’obligation de déclarer à l’impôt sur le revenu et la possibilité de déduire vos frais et allocation de télétravail dépend de votre option ou non pour les frais réels, ainsi que du versement ou non par votre employeur d’une allocation destinée à couvrir vos frais de télétravail.

Ainsi, plusieurs situations sont possibles :

Vous avez engagé en 2020 des frais professionnels de télétravail à domicile et n’avez pas perçu de la part de votre employeur une allocation destinée à couvrir ces frais :
• Si vous n’optez pas pour la déduction au réel de vos frais professionnels :

Vous ne pouvez pas déduire vos frais liés au télétravail. Vous bénéficierez dans ce cas de l’abattement de 10 %, qui est automatiquement calculé par l’administration sur les montants que vous déclarez en traitements et salaires.
L’option pour la déduction des frais au réel vaut pour l’ensemble des frais professionnels.
• Si vous optez pour les frais réels :
Vous pouvez déduire des frais professionnels liés au télétravail à hauteur de 2,5 € par jour de télétravail (12,5 € par semaine ; 50 € par mois ou 550€ par an).
Cependant, vous pouvez également déduire les frais de télétravail que vous avez engagés en 2020 pour leur montant exact si cela vous est plus favorable.
...

CFTC a dit…

...

Dans tous les cas, en optant pour la déduction de vos frais au réel, vous devez être en mesure de pouvoir justifier de ces frais.
En cas d’option pour les frais réels, vous pouvez déduire de votre impôt sur le revenu la totalité de vos frais professionnels (liés au télétravail ou non) à condition de pouvoir les justifier.

Pour opter pour la déduction des frais réels, vous devez inscrire le montant de ces frais dans les cases 1AK à 1DK de votre déclaration de revenus.

Si vous déclarez en ligne, ces cases sont accessibles à l’étape 3 de votre déclaration en cliquant sur « Traitements, salaires » ou en tapant le numéro de la case dans la barre de recherche situé tout en haut de la page.

Pour en savoir plus sur les frais réels, vous pouvez consulter le dépliant « Frais professionnels des salariés » disponible sur le site impots.gouv.fr.

Vous avez engagé en 2020 des frais professionnels de télétravail à domicile et vous avez perçu de la part de votre employeur une allocation destinée à couvrir ces frais :
• Si vous n’optez pas pour la déduction au réel de vos frais professionnels :
L’allocation versée par votre employeur est exonérée d’impôt sur le revenu. Vous n’avez pas à la déclarer.

Dans ce cas, vous ne pouvez pas déduire vos frais liés au télétravail mais bénéficierez de l’abattement de 10 %, qui est automatiquement calculé par l’administration sur les montants que vous déclarez en traitements et salaires.
• Si vous optez pour les frais réels :

L’allocation versée par votre employeur est exonérée d’impôt sur le revenu. Vous n’avez pas à la déclarer.

En contrepartie, vous ne pouvez pas déduire vos frais professionnels liés au télétravail à domicile. Il vous est cependant toujours possible de déduire au titre des frais réels, vos autres frais professionnels, non liés au télétravail, à condition de pouvoir les justifier.

Néanmoins, si le montant des frais que vous avez engagés au titre du télétravail est supérieur à l’allocation versée par votre employeur, vous pouvez avoir intérêt à déduire ces frais de votre impôt sur le revenu.

Votre allocation devient dans ce cas imposable et vous devez la réintégrer dans vos traitements et salaires.
Vos frais professionnels liés au télétravail sont alors déductibles et à déclarer selon les modalités développées plus haut dans cette Question-Réponse.

Anonyme a dit…

Que doit-on déclarer concernant nos comptes chez Natixis ?

CFTC a dit…

Pour 453, il n'y a rien à déclarer sauf si on transféré en onctobre dernier des CET sur son Perco. Si c'est le cas, vous avez reçu de Natixis les informations. Elles sont peut-etre également sur votre fiche fiscale HPE à télécharger sur l'intranet.

Anonyme a dit…

Comment savoir si on a des comptes à l'étranger ? Je suis un peu perdue...

CFTC a dit…

Pour 455, le plan d'achat d'action était délocalisé aux US pour les ex Compaq et à moment donné (2011 ?) pour aussi les ex HP (ex : Morgan Stanley, Wells Fargo, Chase Mellon... C'est Fidelity aujourd'hui).

Donc si tu n'as pas souscrit à ce plan (et donc suivi nos conseils), et que tu ne retrouves aucun relevé, alors tu ne devrais pas avoir de compte aux US.

Voici sur ce sujet des informations utiles

Vous avez peut-être acquis des actions HEWLETT PACKARD FRANCE ET HEWLETT PACKARD CENTRE DE COMPÉTENCES FRANCE via le Employee Stock Purchase Plan – ESPP.

En fonction de votre historique professionnel, vous avez peut-être également acquis des actions via un ancien programme d’actionnariat salarié:

— le plan d’actionnariat salarié pre-merger Compaq (Employee Stock Purchase Plan - ESPP) avant le 13 Mars 2002 (toutes les actions Compaq achetées via ce plan ont été converties en actions HEWLETT PACKARD FRANCE ET HEWLETT PACKARD CENTRE DE COMPÉTENCES FRANCE avec un taux de conversion de 0.6325).

— le plan d’actionnariat salarié pre-merger Hewlett Packard France et Hewlett Packard Centre de Compétences France (Plan d’Achat d’Actions - PAA).

Le tableau ci-dessous résume ce qui se passe lorsque vous quittez (fin du Congé de Mobilité) HEWLETT PACKARD FRANCE ET HEWLETT PACKARD CENTRE DE COMPÉTENCES FRANCE.

Employee Stock Purchase Plan Votre participation au Plan cesse de plein droit. Si cette interruption intervient avant la fin de la période d’offre, HEWLETT PACKARD FRANCE ET HEWLETT PACKARD CENTRE DE COMPÉTENCES FRANCE vous remboursera les cotisations accumulées durant cette période; sinon, vos contributions seront affectées à l’achat des actions correspondantes et elles ne vous seront pas remboursées.

Les actions achetées précédemment resteront en compte chez Fidelity, le gestionnaire administratif du plan. Vous continuez d’accéder à votre compte de la même façon que vous le faisiez lorsque vous étiez salarié d’Hewlett Packard France et Hewlett Packard Centre de Compétences France, en utilisant le site web ou par téléphone. Vos codes de connexion et d’identification restent identiques.

...

CFTC a dit…

Fidelity:
Du Lundi au Vendredi, de 8H00 à 20H00 (votre horaire local, à l’exception des jours fériés du NYSE):
Téléphone : 1-800-544-0275
Site internet Netbenefits: www.netbenefits.com

ESPP
Employee Stock Purchase Plan (pm-Compaq) Les actions que vous avez achetées dans le cadre de l’ESPP ne sont pas affectées par la rupture de votre contrat de travail, et vous pouvez les vendre ou les transférer à votre convenance. Vous continuez à détenir la propriété des actions achetées et à les gérer au sein de votre compte ESPP chez Morgan Stanley .

Si vous avez des questions vous pouvez contacter Morgan Stanley au 1-210-677-3712, ou en vous connectant à www.benefitaccess.com

PAA
Plan d’Achat d’Actions (pm-Hewlett Packard France et Hewlett Packard Centre de Compétences France) Les actions que vous avez achetées dans le cadre de l’ancien PAA d’HEWLETT PACKARD FRANCE ET HEWLETT PACKARD CENTRE DE COMPÉTENCES FRANCE ne sont pas affectées par la rupture de votre contrat de travail, et vous pouvez les vendre ou les transférer à votre convenance. Vous continuez à détenir la propriété des actions achetées et à les gérer au sein de votre compte-titres ouvert à la Banque Transatlantique.

Si vous avez des questions vous pouvez contacter la Banque Transatlantique aux références suivantes: Stock On Line – Plan de Stock Options HEWLETT PACKARD FRANCE ET HEWLETT PACKARD CENTRE DE COMPÉTENCES FRANCE

Adresse Banque Transatlantique :
26, avenue Franklin D. Roosevelt
75372 Paris cedex 08
Tél : 01.56.88.73.82 (ou 74.16) – Fax 01.56.88.76.15
Internet : https://www.transat-plan.com
e.mail : stockplan@banquetransatlantique.com

STOCKS-OPTIONS (PRUs, RSUs)

Merrill Lynch est le courtier mondial d’Hewlett Packard France et Hewlett Packard Centre de Compétences France. Merrill Lynch est le courtier par lequel vous devez passer pour exercer vos options. En France, un partenariat est établi avec la Banque Transatlantique qui reçoit les fonds ou les titres issus de vos levées d’options et effectue le traitement fiscal approprié. Il en de même pour la livraison des actions gratuites, qui s’opère directement auprès de la Banque Transatlantique.

CONTACTS
Merrill Lynch
Si vous avez des questions sur vos actions gratuites, vous pouvez contacter Merrill Lynch 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 au +1-609-818-8894 de l’extérieur des États-Unis.
Vous pouvez accéder à votre compte via le site Merrill Lynch à mybenefits.ml.com.
Il n’existe pas de point de contact par courriel pour Merrill Lynch.

Banque Transatlantique (en France donc c'est dans la déclaration pré-remplie en principe) :
26, avenue Franklin D. Roosevelt
75372 Paris cedex 08
Tél : 01.56.88.73.82 (ou 74.16) – Fax 01.56.88.76.15
Internet : https://www.transat-plan.com
e.mail : stockplan@banquetransatlantique.com

Anonyme a dit…

Bonjour,
Est-ce que quelqu'un avait fait un don à la croix rouge pour l'aide au sinistrés de la tempête Alex, via HPE. J'ai juste une reconnaissance de don mais je n'arrive pas à avoir un reçu fiscal. Savez-vous qui on peut contacter pour cela
Merci

Anonyme a dit…

Bonjour 458

https://helpcenter.benevity.org/hc/en-us/articles/360001187323-I-received-a-Donation-Acknowledgement-for-my-gift-How-is-this-different-from-the-usual-tax-receipt-

En pratique, pour un don à la CRF, un récépissé de don fera office de reçu fiscal vis-à-vis du Fisc Français.

Confirmation sur le site de la CRF : https://www.croix-rouge.fr/Je-donne/Faire-un-don

[extract] :
La Croix-Rouge française est une association reconnue d’intérêt général. Vous pouvez donc bénéficier d’une déduction fiscale sur votre impôt sur le revenu, qui varie en fonction de la somme donnée. En donnant à la Croix-Rouge française, vous pouvez déduire jusqu’à 75% du montant total de votre don dans la limite de 1000€ de don. Au-delà, la déduction s'élève à 66 %, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable (revenu net global). Si votre don dépasse cette limite annuelle, l’excédent est reporté sur les années suivantes, jusqu’à la cinquième année incluse. Si vous n’êtes pas imposable, vous pouvez tout de même faire un don.
Ainsi, donner 100 euros à l’association ne vous coûte en réalité que 25 euros.

«Les plus anciens ‹Précédent   401 – 459 sur 459   Suivant› Les plus récents»

Enregistrer un commentaire