ADOPTEZ LA CFTC !

BIEN PLUS QU'UN SYNDICAT : CHOISISSEZ LA CFTC !

Les témoignages

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (plus de 500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement ! Consultez Pourquoi adhérer-Avantages

HPE : Le projet Aon en remplacement de Mercer. Les problèmes depuis fin mars

HPE Politique voiture Le passage à l’AVN 40%. Enquête Exclusive !

HPECCF Négociation RCC GPEC Out Début le 3 avril, fin le 11 mai ?

HPEF : GPEC Out Accord HPEF validé, volontariat en cours

Le coin du fisc Split DXC/MFocus : premiers remboursements. IR 2018 : les CET

DXC-ESF DiXiT XXV. Consignes évaluation

HPE : les congés à prendre et à épargner 2019-2020

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

jeudi 7 février 2019

HPEF : Le projet 2019 de Rupture Conventionnelle Collective (RCC-GPEC Out)


Tout est dans le titre ! Première réunion de négociation le 6 février.

Sans CCF puisqu'il manquait une signature syndicale à l'accord de méthodologie.

39 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

Hâte de voir quels seront les critères pour le volontariat, surtout maintenant qu'il y a le projet Puteaux... Si vous arrivez à faire "sauter" le verrou du positionnement des postes, vous êtes des chefs :-)

CFTC a dit…

pour 1, nous préparons activement les échances de cette semaine. Merci de nous contacter à cftchp@hpe.com

Anonyme a dit…

Si on quitte la société avec la GPEC, que deviennent les RSU pour les unité non-aquises ? Sont elles perdues ?

CFTC a dit…

pour 3, selon nos spécialistes les RSUs disparaissent après le temps équivalent correspondant au préavis (qui n'existe pas dans une Rupture Conventionnelle Collective mais qui est pris en compte pour certains avantages dont celui-ci).

Mais la question nous parait formidablement prématurée dans la mesure où la négociation commence tout juste et que les départs sont toujours très sélectifs :

• 2018 : 42 volontaires refusés (27 HPEF et 14 CCF) pour 166 départs (25%)
• 2017 : 47 volontaires refusés (29 HPEF et 18 CCF) pour 89 départs (53%)
• 2016 : 59 volontaires refusés (37 HPEF et 22 CCF) pour 137 départs (43%)
• 2015 : pas de plan

Sans parler de toutes celles et ceux qui n'ontmême pas tenté leur chance car n'étant pas dans la cible

Anonyme a dit…

Veuillez excuser cette question : c'est quoi les RSUs ?

Anonyme a dit…

Restricted Stock Unit (des actions gratuites livrées à certaines échéances)

CFTC a dit…

Pour les chiffres clés de la GPEC Out 2019 HPEF : 80 et 36

Merci de vous référer à notre communication d'aujourd'hui ! Ou de nous écrire à cftchp@hpe.com

Anonyme a dit…

Il y a 2 parties du mail qui m'interpellent car contradictoires :

------------------------------------
Les autres nouveautés annoncées pour 2019 sur HPEF sont :

- Priorités aux projets retraite à moins de 6 mois et à 48 mois.
------------------------------------
et
------------------------------------
Ce plan 2019 tel qu’annoncé va rassurer la plupart des salariés qui souhaitent rester et décevoir beaucoup de candidats au départ chez HPEF, et parmi eux majoritairement des seniors à 4 ans ou moins de la retraite.
------------------------------------

Vous pouvez clarifier ce point ?

Merci

CFTC a dit…

pour 8 : parce que d'un côté les projets retraite seront en haut de liste de celle des projets pour départager les dossiers de volontariat valide, et de l'autre côté beaucoup de dossiers ne seront pas valides. Ils ne le seront pas parceque seuls quelques sous business ont des départs projetés.

Donc pour les seniors (et non seniors), quasiment aucune chance de partir s'ils ne sont pas en décroissance sur la cartographie 2019 et s'ils ne sont pas en plus sur un des sous-business réellement impacté.

Anonyme a dit…

c'est plutôt positif et avec la communication officielle de HPE sur la promotion du PDG, on confirme bien la croissance

Anonyme a dit…

Quand connaîtra-t-on notre typologie d'emploi

CFTC a dit…

pour 11, par la direction ca peut etre la 1ère quinzaine de mars seulement.

Mais il y a moyen de faire une estimation assez précise en partant de ton emploi GPEC 2018 : il suffit de nous contacter à cftchp@hpe.com

CFTC a dit…

Info CFTC

Nouveau ! Dossier pratique retraite préparé par nos spécialistes

http://www.hpe.cftchpe.fr/wp-content/uploads/2019/02/Dossier-retraite.pdf

Anonyme a dit…

Bonjour,
Au 1er janvier nous sommes passé Agirc-Arrco vers Arrco et un malus à 62 ans donc on peut parler de taux plein à 63 ans pour la complémentaire.
Quand on parle retraite à 48 mois est-ce retraite 62 ou 63 ans?
Le malus -10% pendant 3 ans est il évité ou inévitable ?
Merci de votre clarification .

Anonyme a dit…

La décote de 10% sur la seule retraite complémentaire AGIRC/ARRCO pour les salariés nés en 1957 ou après qui liquident leur retraite à taux plein dès l'obtention de ce taux plein (âge mini + nombre de trimestres) est temporaire, sur 3 ans.
Il faut travailler 1 an de plus pour neutraliser cette décote temporaire.
Mais le jeu en vaut-il la chandelle? Pas sûr... C'est à chacun de voir en fonction de sa situation professionnelle, santé, conjoint, enfants encore à charge, projets, etc.

CFTC Frédéric G a dit…

bonjour 14

La notion de retraite taux plein ne change pas, même avec le malus. Donc un projet retraite 48 mois reste basé sur 62 ans (sauf carrière longue). Et il n'est pas évitable dans le cadre d'un départ en GPEC Out sauf cas particuliers.

Explication :

Trois situations de minoration/majoration temporaire
 Vous demandez votre retraite complémentaire à la date à laquelle vous bénéficiez du taux plein au régime de base. Une minoration de 10% pendant 3 ans s’applique au montant de votre retraite complémentaire. La retraite cesse d’être minorée lorsque le retraité atteint l'âge de 67 ans et plus.
 Vous demandez votre retraite complémentaire 1 an après la date à laquelle vous bénéficiez du taux plein au régime de base.
La minoration ne s’applique pas.
Vous bénéficiez de la totalité de votre retraite complémentaire.

 Vous demandez votre retraite complémentaire 2 ans ou plus après la date à laquelle vous bénéficiez de votre retraite de base au taux plein.
Vous bénéficiez d’une majoration de votre retraite complémentaire pendant 1 an de :
10 % si vous décalez la liquidation de votre retraite complémentaire de deux années,
20 % si vous décalez de trois années,
30 % si vous décalez de quatre années.

Il existe des situations pour lesquelles, le coefficient de solidarité ou minoration temporaire ne s’applique pas. Ainsi, sont exonérées de la minoration temporaire sous certaines conditions :

- les retraités handicapés ;
- les retraités au titre du dispositif amiante ;
- les retraités au titre de l’inaptitude ;
- les retraités ayant apporté une aide effective à leur enfant handicapé ;
- les aidants familiaux ;


Nouveau ! J'ai rédigé pour vous ce dossier retraite complet :

http://www.hpe.cftchpe.fr/wp-content/uploads/2019/02/Dossier-retraite.pdf

CFTC a dit…

Notre Flash d'hier

Toujours pas de calendrier côté HPECCF pour le début de la négociation GPEC Out puisqu’il n’y a pas d’accord de méthodologie. Mais nos abonnés CCF reçoivent cette communication qui peut les intéresser.

Sur HPEF, la deuxième réunion de négociation (incluant la GPEC In et le projet de Rupture Conventionnelle Collective GPEC Out) a eu lieu hier, mercredi 13 février. 2 heures ont suffi à nouveau et la prochaine réunion est prévue le 6 mars sans que cela pose problème : difficile de parler de cadences infernales !

Et pour une raison simple : le plus dur avait été d’établir l’an dernier le tout premier accord de Rupture Conventionnelle Collective.

Toujours pas de calendrier côté HPECCF pour le début de la négociation GPEC Out puisqu’il n’y a pas d’accord de méthodologie. Mais nos abonnés CCF reçoivent cette communication qui peut les intéresser.

Sur HPEF, la deuxième réunion de négociation (incluant la GPEC In et le projet de Rupture Conventionnelle Collective GPEC Out) a eu lieu hier, mercredi 13 février. 2 heures ont suffi à nouveau et la prochaine réunion est prévue le 6 mars sans que cela pose problème : difficile de parler de cadences infernales !

Et pour une raison simple : le plus dur avait été d’établir l’an dernier le tout premier accord de Rupture Conventionnelle Collective.

Pour la CFTC, négocier c’est obtenir. Le plus possible. Nos demandes sont donc pragmatiques (elles tiennent compte du contexte et des conséquences en cas d’absence d’accord) et réalistes : nous ne revendiquons pas dans le vide (nous contournons les points de ruptures évidents).

Si l’issue de la négociation s’annonce plutôt positive par rapport à nos revendications construites en équipe, nous améliorons et précisons le texte avec l’aide de nos avocats jusqu’au dernier instant. Si cela s’annonce difficile, un rapport de force est mis en place dès le début.

Un bon avocat conseil, le sens du détail et la parfaite connaissance des accords précédents dans notre entreprise ainsi que dans d’autres entreprises sont également clés dans le processus.

Nos revendications 2019 déposées lundi dernier et les réponses à ces revendications sont dans notre communication envoyée aux abonnés.

Prochaines étapes : un premier texte de projet d’accord sera envoyé dans quelques jours. Notre conseil juridique dédié suit avec nous quotidiennement cette négociation.

A suivre !


Anonyme a dit…

Bonjour,
Est-ce cet accord GPEC, reconductible jusqu'à 2021, peut être remis en question en cas de vente de tout ou partie de HPE ?
Merci d'avance

Anonyme a dit…

vente ? ou revente ? mais tout va bien pour HPE, pourquoi envisager un tel scénario ? il n'y aura peut être plus de GPEC Out surtout

CFTC a dit…

bonjour 18, reconductible jusqu'en 2022 dans le projet de texte actuel HPEF, pas jusqu'en 2021.

En fait en admettant ce scénario très hypothétique de vente de tout ou partie d'HPE, deux possibilités : une négociation avant le transfert obligeant le repreneur (ce qui a été fait pour HP Inc, DXC, Entco) ou l'application du contexte légal L1224-1 : l'accord s'applique pendant un et demi à la date du transfert (le temps de le renégocier dans le contexte de la nouvelle société).

CFTC a dit…

100 % compatible !

Pascale Coton, syndicaliste, vice-présidente de la CFTC

" « Les négos, j’adore ça », assure avec gourmandise Pascale Coton, aujourd’hui vice-présidente de la CFTC. Tant mieux, car la période est particulièrement chargée : pas moins de cinq négociations interprofessionnelles sont à son agenda, de la réforme des retraites à l’égalité femmes-hommes en passant par la définition de l’encadrement.

Pascale Coton, 56 ans, y porte la voix de la CFTC. Une lourde charge, qui requiert de l’expertise technique et du sens politique. « Il faut bien comprendre les tenants et les aboutissants de la négo pour chaque participant, que ce soit le Medef, les autres organisations syndicales ou le gouvernement », décrypte la syndicaliste, qui planche sur sa troisième réforme des retraites.

« On avance pied à pied, pour les salariés »
L’ancienne postière bûche d’abord les dossiers, avec l’aide des experts techniques et des anciens de la CFTC. Prépare la position de la centrale, qu’elle va ensuite soumettre aux instances politiques que sont le bureau confédéral et le bureau national. Munie de ce mandat, elle enchaîne alors les séances de négociation. « On avance pied à pied, pour les salariés, raconte la syndicaliste. À la fin, c’est rarement un carton plein mais au moins, on y était et on a fait avancer les choses. » "

CFTC a dit…

Info CFTC

Envoi aujourd'hui à 15h aux abonnés cftchp@hpe.com de notre Immanquable Dossier Pratique Projet HPE de Cartographie GPEC, rédigé chaque année.

Cela représente une dizaine d'heures de travail de nos spécialistes GPEC pour présenter les choses de la façon la plus claire et synthétique possible.

Anonyme a dit…

Concernant la GPEC OUT pour retraite (48 mois) par exemple, comment cela se passe t'il pour les ex digital et la retraite "chapeau" ? S'il s'agit d'une carrière longue, comment cela se passe t'il également ?

CFTC a dit…

pour 23, la retraite chapeau n'a aucune influence sur la date de retraite taux plein qui est la référence GPEC Out pour les congés de mobilité seniors projet retraite 6-48 mois

La carrière longue permet d'atteindre plus tôt ce référentiel retraite taux plein comme expliqué dans notre dossier pratique retraite


http://www.hpe.cftchpe.fr/wp-content/uploads/2019/02/Dossier-retraite.pdf

CFTC a dit…

Age du départ à la retraite pour un salarié dans le privé (selon les chiffres de la Caisse nationale d'assurance-vieillesse publiés aujourd'hui) : 62 ans et 8 mois en moyenne en 2018 (c'est 2 mois et demi de plus qu'en 2017).

Anonyme a dit…

Bonjour Un bon PSE chez Ford ( si on peut dire cela) => Pré retraite pour une période de 7 ans - tout est possible quand on veut se séparer de ses employés surtout non cadre

CFTC a dit…

Bref compte-rendu de la 3ème réunion : relecture de l'accord de Rupture Conventionnelle Collective 2019 HPEF

Climat : bonne ambiance intersyndicale

La signature est toujours prévue le 15 mars, nous attendons le texte finalisé pour le début de la semaine prochaine.

Beaucoup de choses restent à préciser et finaliser. Il est même possible que le chiffre de 80 soit revu à la baisse. Nous estimons que le ciblage des départs sur certains emplois en décroissance et certains sous-business ne pourra pas donner plus de 50 départs au final. Et avec les remplacements, grande nouveauté 2019, l'impact sur l'emploi sera très faible.



Anonyme a dit…

@26 un des syndicats attaque le PSE en justice. Effectivement près de 400 salariés de Ford auraient pu bénéficier d'un plan de pré-retraite avantageux. Pour les autres par contre ... : indemnités de licenciement allant de 17 mois de salaire brut pour 30 ans d'ancienneté à 7 mois au-dessous de 10 ans. Pas terrible pour un dossier aussi médiatique

CFTC a dit…

Info CFTC HPE

Ce matin nous avons animé une téléconférence d'1h pour les adhérent(e)s CFTC HPE avec comme thème "les dessous de l'actualité sociale"

Le principal sujet était :

1/ L’accord RCC GPEC Out HPEF : les différences avec 2018, le calendrier

Pour en savoir plus : un simple mail suffit à cftchp@hpe.com

Anonyme a dit…

quelles sont les conditions pour pouvoir partir ?

CFTC a dit…

pour 30, les conditions cumulatives pour pouvoir partir sont :

1/ Que l'accord soit signé par la CFTC d'ici ce soir

2/ Connaitre son emploi GPEC et son sous-business 2019

3/ Etre en décroissance, avec au moins un congé de mobilité ouvert dans son emploi et son sous business

4/ Que le plan soit homologué par la DIRECCTE première quinzaine d’avril

5/ Se porter volontaire entre le 15 avril et le 31 mai avec un projet validé Altedia ou Mercer (dossier retraite)

6/ Prendre en compte dans certains cas l’importance de l’ordre des projets, de possibles vases communicants et d’éventuelles permutations

Anonyme a dit…

A quelle date environ recevrons-nous les informations sur notre typologie d'emploi de la part des RH/GPEC ?

CFTC a dit…

Pour HPEF sous 8 jours à notre avis. Compter 15 jours pour ccf

CFTC a dit…

LE CALENDRIER GPEC OUT HPEF

Votre emploi GPEC 2019 et la tendance emploi associée devraient vous être communiqués par GPEC France dans les prochains jours. Les points information conseil de Mercer (pour les projets retraite jusqu’au 22 octobre 2023 avec ou sans rachats de trimestres) et d’Altedia (pour les autres projets) devraient ouvrir dans la foulée.

Voici le calendrier prévisionnel (sous réserve de la validation de l’accord par la DIRECCTE).

Signature de l’accord majoritaire par la CFTC 15 mars
Passage devant le CE HPEF 18 mars
Ouverture de la fenêtre de volontariat
(sous réserve de la validation de la DIRECCTE) 15 avril
Clôture de la fenêtre de volontariat 31 mai à 18h
Comité de validation RH 3 au 7 juin
Commission de suivi de validation des candidats 17 au 21 juin
Signature de la convention de rupture et départ le 19 juillet 2019 au plus tard
Ou par exception, en fonction des dates de départ (cf. ci-dessous)
Dates de départ Fin juillet 2019
Ou par exception, sur décision du business : 22 octobre 2019. Et pour 7 départs maximum HIT ou Pointnext : fin avril 2020 (sur demande exceptionnelle du business uniquement et validation de la Corp)

CFTC a dit…

NOUS REPONDONS A VOS BESOINS !



Accordez votre confiance aux spécialistes GPEC de l’équipe CFTC HPE, c’est se donner toutes les chances d’y voir clair !

Notre domaine d’expertise n’a pas d’équivalent dans la précision des informations et conseils donnés. En voici la preuve :

- La connaissance en profondeur des accords GPEC négociés et signés
- L’analyse des cartographies et tendances emploi
- La GPEC In et les réformes de la formation professionnelle
- Des dossiers pratiques de positionnement, de formation, d’évolution professionnelle et de retraite, et même de départs en GPEC out le jour J !
- Le nouveau calculateur PSE 2019 incluant toutes les nouvelles conditions et qui sera la référence des candidats au départ (sur abonnement spécifique en écrivant à cftchp@hpe.com)
- La fiscalité des départs
- L’expérience terrain de la mobilité interne et externe
- La personnalisation et la confidentialité des réponses
- Les recours en commission de suivi

Et spécialement pour les adhérents CFTC HPE :

- Les téléconférences de décryptage de l’accord
- Les téléconférences d’explication et d’utilisation du simulateur avec notre développeur (nouveauté 2019)
- L’espace privé cftchpe.fr avec une base documentaire plus complète

Je me renseigne sur l’adhésion CFTC : cftchp@hpe.com

Anonyme a dit…

Un deuxième syndicat a signé l'accord ce matin

Anonyme a dit…

Signature unanime de l'accord !

Anonyme a dit…

Bonjour,
Dans le cadre des départs en GPEC OUT option retraite 48 mois, que se passerait-il dans le cas où l'age légal serait repoussé de 62 à 63 ans ? Y-a-t-il une clause de protection permettant d'allonger le congé de mobilité ? faudrait-il s'appuyer sur pole emploi pour la dernière année ? Merci.

CFTC a dit…

Voici les pièces demandées par Mercer pour valider un projet retraite :

• Le Formulaire de renseignements personnels complétés, datés et signés
• Votre relevé individuel de situation tous régimes confondus (relevé de carrière de base et complémentaire AGIRC-ARRCO) ou Estimation Indicative Globale
• La Déclaration salariée dument complétée et signée
• Votre Etat signalétique et des services ou livret militaire (seulement si votre service national n’apparait pas dans votre relevé de carrière)
• (Attestation de rachat de trimestres ) si vous êtes concerné
• (Attestation de départ anticipé) si vous êtes concerné
• Relevés de carrière étranger (si vous avez effectué une partie de votre carrière à l’étranger et que celle-ci n’apparait pas sur votre relevé de carrière)
• Tout justificatifs attestant d’une situation de handicap, inaptitude ou invalidité

Enregistrer un commentaire