ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next Securities Analyst Meeting : update HPE Next, Finances…

Elections Entco 1ère réunion de la DUP

Actualité DXC-ESF Flash Fil Rouge GPEC Out du 18 octobre. Prévolontariat

NAO HPE 2018 Au moins une bonne nouvelle !

FPR FY17 et Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

France-Canada contre la souffrance La CFTC HPE vous invite le 16 novembre !

HPE PSE GPEC Out L’espace référence pour les volontaires acceptés

HPE Politique voiture Vos questions, les réponses !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

dimanche 2 mars 2008

Egalité, équité et diversité professionnelle : c'est le moment !

Le mois de mars devrait voir la reprise de la négociation égalité professionnelle chez HP. C'est aussi le moment choisi par la CFTC pour accentuer la pression en faveur de plus d'égalité, d'équité et de diversité partout en France.

Durant tout le mois de mars 2008, pour célébrer la journée internationale de la femme, la CFTC organise des rassemblements régionaux en faveur de l’égalité professionnelle : le 5 à Lyon, le 6 à Rouen, le 7 à Charleville-Mézières et à Strasbourg, le 11 à Nice et le 27 à Bordeaux... Une rencontre devrait se tenir le 31 mars en Guadeloupe et d’autres événements sont en préparation, en région Centre notamment.

Au cours de ces journées, près de mille militants CFTC, responsables de syndicats et de structures départementales et régionales, délégués syndicaux,... seront formés à la négociation d’accords sur la diversité dans les entreprises : les actions régionales sur le sujet et les accords signés sur l’égalité professionnelle (ou plus largement sur la diversité dans les entreprises) et les démarches CFTC labellisés Statut du travailleur seront aussi valorisées.

L’objectif : l’échange de bonnes pratiques et montrer la bonne direction que doivent prendre les négociations. Finis les beaux discours, les seules bonnes intentions ! La CFTC, elle, concrétise ses idées par des actions militantes concrètes, partout en France. Elle a, par exemple, fait
trente-quatre propositions lors de la conférence sur l’égalité salariale à l’automne et est aussi à l’origine de l’accord national interprofessionnel sur la diversité (ANI de 2006).

Les fruits de son engagement se retrouvent aujourd’hui avec la prochaine extension de cet ANI, demandée par la CFTC et “ promise ” par le ministre du Travail. La CFTC s’est aussi investie dans la refonte du rapport de situation comparée qui sert à la résorption des écarts salariaux hommes/femmes. C’est un nouvel outil qui permettra aux militants CFTC d’engager des négociations sur le sujet. Car c’est aussi sur le terrain, à travers l’action de ses militants dans les branches, les bassins d’emploi et les entreprises, que les choses bougeront.

Le mois de mobilisation en faveur de l’égalité professionnelle sera officiellement lancé par le président de la CFTC, Jacques Voisin, le 5 mars à Lyon. À cette occasion, une plaque commémorative sera posée en l’honneur de Marie-Louise Rochebillard, militante CFTC avant-gardiste, qui créa en 1889 trois syndicats féminins : dames employées de commerce, ouvrières de l'aiguille lyonnaise et ouvrières de la soie. Marie-Louise Rochebillard avait une approche visionnaire : progrès des adhérentes par la création de cours professionnels, création de bureaux de renseignements et de placement, organisation de la prévoyance et de l'assistance qui préfigure des institutions qui seront créées bien plus tard !

10 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

Certainement pas le bon sujet, mais je ne sais pas ou le mettre.

Les actionnaires peuvent voter par internet pour la prochaine assemblee generale.

Les proxys sont la :

http://media.corporate-ir.net/media_files/irol/71/71087/Proxy2008.pdf

Les rewards des membres du board sont detailles.

Pour voter, c'est ici :

https://www.proxyvotenow.com/c_hpq/controlI.jsp?app=hpq

Chaque actionnaire a la possibilite de voter pour ou contre les membres du board. Il est a noter que Mark Hurd est membre du board, aussi bizarre que cela puisse paraitre, le CEO siege !!!!!

C'est le moment d'exprimer son accord ou son desaccord.

Les actionnaires ont recus leur code d'acces pour voter.

Allez y, exprimez vous.

Chere CFTC, un sujet speciale pour l'assemblee generale ?

Anonyme a dit…

il me semble que MH est à la fois CEO et chairman of the board, donc ca parait logique qu'il y siege.

CFTC HP a dit…

Une fois une AG a été utilisée pour faire pression, pour protester côté pm Compaq de la fusion HP-Compaq en 2002.

C'est une bonne idée de voter contre les propositions du board bien que seulement 30% des employés français ont reçu les proxy pour le faire. Une goutte d'eau par rapport aux proxy des fonds de pension...

CFTC HP a dit…

pour en revenir au sujet :

la loi du 23 mars 2006 fixe l'obligation de négocier l'égalité salariale d'ici au 31 décembre 2010, mais le gouvernement a réduit le délai d'un an. Toutefois, aucun texte n'a encore validé cette nouvelle échéance.

Le rapport de situation comparé entre hommes et femmes est obligatoire et sera plus facilement utilisable par les entreprises puisque les propositions d'aménagement, dont celles de la CFTC, seront étudiées par le Conseil Supérieur de l'égalité professionnelle à partir du 1er mars 2008 pour une mise à disposition des entreprises au mois de juin 2008.

CFTC HP a dit…

Info : La Halde et l’OIT ont signé une convention de partenariat dans laquelle elles s’engagent à développer des initiatives de recherche, d’études et d’échanges
afin d’observer, d’évaluer et de mieux comparer les pratiques des
entreprises françaises à l’égard de la non-discrimination et de la promotion de l’égalité.

Pour en savoir plus : www. halde.fr

CFTC HP a dit…

vous etes de retour de congé maternité depuis le 23 mars 2006 (date de la loi relative à l’égalité salariale entre les hommes et les femmes)? Alors vous avez des chances d'être concernée par un rattrapage en mars. Voir sujet "augmentations de salaire 2008"

Anonyme a dit…

dimanche 2 mars 2008 23 h 20 CET

Mark Hurd est presdident et premier ministre. Tous les pouvoirs concentres dans une seule main.

CFTC HP a dit…

Source LeMonde.fr :

Deux études publiées jeudi 6 mars, l'une par la Commission européenne, l'autre, en France, par l'Association pour l'emploi des cadres (APEC) montrent que, dans leur vie professionnelle, les femmes ne sont toujours pas traitées à égalité avec les hommes, même si des progrès sont constatés.
L'étude européenne montre que l'accession des femmes au pouvoir reste limitée dans le monde. En 2007, seulement 17 % des parlementaires étaient des femmes (contre 10 % en 1995). Dans l'Union européenne, les femmes n'occupaient l'an dernier que 24 % des sièges dans les Parlements nationaux, un taux inférieur au "seuil minimum de 30 % jugé nécessaire pour que les femmes aient une influence significative sur les décisions politiques", note l'étude. Les gouvernements nationaux de l'UE comptent pour leur part une femme pour trois hommes (24 % de femmes, 76 % d'hommes) en moyenne. Certains pays se distinguent dans leurs efforts comme la Finlande (60 %), la Norvège (53 %), la Suède (46 %) et l'Espagne (41 % de femmes). Mais la Slovaquie, la Grèce et la Turquie n'ont qu'une seule femme au gouvernement, et la Roumanie aucune.


L'étude souligne par ailleurs que tous les gouverneurs des Banques centrales de l'UE sont des hommes et que, dans les grandes entreprises, les hommes s'adjugent toujours près de 90 % des postes des conseils d'administration. Seule la Norvège se distingue (34 % de femmes) car elle a rendu obligatoire sous peine de sanction la parité dans les conseils d'administration (40 % de femmes au minimum). L'étude conclut ainsi que seules les politiques volontaristes de représentation proportionnelle ou de quotas peuvent apporter "un changement réel et rapide".
17 % D'ÉCART

L'étude de l'APEC, qui concerne, elle, uniquement la France, estime que l'écart de salaire médian (calculé tel que la moitié des salariés de la population considérée gagne moins et l'autre moitié gagne plus) entre les femmes et les hommes cadres atteint 17 % en 2007 : chez les hommes cadres, le salaire médian s'élève à 45 000 euros, contre seulement 38 400 euros pour les femmes.

Cet écart croît si l'on considère le salaire moyen (moyenne de l'ensemble des salaires) : il atteint 22 % car il y a plus de salaires élevés chez les hommes. A poste, qualification, responsabilité et taille d'entreprise de valeur égale, il subsiste un écart de 7 %, ce qui fait conclure à l'APEC qu'il existe encore "une discrimination salariale à l'égard des femmes". L'association note cependant un léger progrès : parmi les cadres, la part des femmes est passée de 14 % en 1974 à 33 % en 2006, selon des données de l'Agirc (caisse de retraite complémentaire des cadres) citées dans l'étude.

Les écarts de salaire varient également selon les fonctions et sont "d'autant plus faibles que la fonction est féminisée". Ainsi, l'écart le plus important (36 %) se trouve dans la fonction "production", où les hommes occupent près de neuf postes sur dix, tandis que l'écart le plus faible (5 %) s'observe dans la fonction "ressources humaines", où les femmes représentent sept cadres sur dix. Néanmoins, dans quelques fonctions très féminisées, l'écart de rémunération entre les femmes et les hommes reste élevé, notamment dans la gestion (féminisation de 57 %, écart salarial de 20 %) et dans le marketing (féminisation à 53 %, écart de 20 %).

CFTC HP a dit…

Une autre enquête, publiée
par l’Observatoire sur la responsabilité sociale des entreprises nous apprend que seulement 1,6 % des accords signés en 2006 concernait l’égalité professionnelle...

CFTC HP a dit…

Communiqué intersyndical confédéral :

À l’occasion de la journée internationale contre le racisme, le 21 mars 2008, nos organisations réaffirment leur engagement à combattre le racisme, l’antisémitisme et toutes les discriminations.

Attachées à l’égalité de traitement et à la solidarité, elles réaffirment également leur engagement à défendre l’égalité des droits du travail pour tous les salariés, quelles que soient leurs situations.

Le travail occupe une place centrale dans les processus d’émancipation et de reconnaissance des individus. Les partenaires sociaux ont donc une responsabilité déterminante face aux discriminations.

C’est dans cet état d’esprit que nos organisations se sont mobilisées dans la mise en œuvre de l’accord national interprofessionnel relatif à la diversité dans l’entreprise. Cet accord étendu depuis le 22 février 2008 constitue une véritable base pour amplifier l’action et la mobilisation sur ces thèmes.

Aujourd’hui, nos organisations s’engagent pour concrétiser cette avancée dans les faits :
- pour que les instances représentatives du personnel s’emparent de ces nouveaux outils et les enrichissent ;
- pour initier et développer le dialogue social dans les territoires et dans le secteur public sur ces questions.

Pour nos organisations cet accord doit permettre l’amplification de l’ouverture des négociations dans les entreprises, les groupes et les branches.

Déclaration intersyndicale CFDT, CFTC, CGT, UNSA

Enregistrer un commentaire