ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next Securities Analyst Meeting : update HPE Next, Finances…

Elections Entco 1ère réunion de la DUP

Actualité DXC-ESF Flash Fil Rouge GPEC Out du 18 octobre. Prévolontariat

NAO HPE 2018 Au moins une bonne nouvelle !

FPR FY17 et Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

France-Canada contre la souffrance La CFTC HPE vous invite le 16 novembre !

HPE PSE GPEC Out L’espace référence pour les volontaires acceptés

HPE Politique voiture Vos questions, les réponses !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

mercredi 1 décembre 2010

Qui est Léo Apotheker ?

Le choix du Comité de Direction est une énorme surprise. Le nouveau Président et CEO d'HP à compter du 1er novembre est un ex SAP, allemand, naturalisé français, habite à Paris, parle couramment le français et a même eu la légion d'honneur en 2007 (il a créé et dirigé SAP France de 1995 à 1997)...

Consulter son profil wikipedia en anglais

HP a également nommé au poste de président non-exécutif un ancien directeur d'Oracle, Ray Lane. Egalement ancien d'EDS et IBM.

Plus d'informations et réactions dans les commentaires. Sondage dans la colonne de droite. Ses 11 priorités pour 2011 sont dans un commentaire du 5 décembre 2010.

74 commentaires à lire:

CFTC HP a dit…

Voici la dépêche AFP

AFP - Le groupe informatique Hewlett-Packard a porté son choix sur Léo Apotheker, ancien patron du groupe allemand de logiciels professionnels SAP, pour devenir directeur général en remplacement de Mark Hurd, poussé à la démission début août et passé au sein d'Oracle.

HP a également nommé au poste de président non-exécutif un ancien directeur d'exploitation d'Oracle, Ray Lane, rendant ainsi un peu la monnaie de sa pièce au groupe de logiciels qui a fait de Mark Hurd l'un de ses hauts dirigeants un mois à peine après que celui-ci eut quitté HP.

MM. Apotheker et Lane prendront leurs fonctions le 1er novembre.

La directrice financière de HP, Cathie Lesjak, va conserver ses fonctions, après avoir dirigé le groupe par intérim après que M. Hurd eut été forcé à la démission le 6 août.

L'ancien PDG était accusé par le conseil d'administration d'avoir falsifié des notes de frais pour dissimuler sa relation "personnelle proche" avec une sous-traitante.

"Léo est un penseur stratégique avec une passion pour la technologie, une vaste expérience internationale, et une discipline opérationnelle prouvée, exactement ce que nous recherchons dans un directeur général", a commenté Robert Ryan, principal administrateur indépendant du CA.

M. Apotheker a "anticipé la transformation de notre secteur et bénéficie d'une position unique pour nous aider à accélérer la mise en oeuvre de la stratégie d'HP", a-t-il ajouté.

"HP dispose d'un assortiment solide d'activités, de produits et de services, d'une des cultures les plus innovantes du secteur, et d'une équipe de direction accomplie qui a joué un rôle clé dans son succès", a pour sa part déclaré M. Apotheker, qui s'est dit "profondément honoré de rejoindre les 300.000 employés" du groupe.

L'action d'HP reculait de 2,95% à 40,83 dollars vers 21H00 GMT lors des échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle.

"A cause de la faiblesse de SAP, certaines personnes risquent de mettre en question" ce nouveau directeur général, estime le site d'analyse 247Wallst.com.

"C'est un choix intéressant, comme le sera la réaction des investisseurs à cette nomination", a-t-il ajouté, jugeant par ailleurs "amusant" de voir "le lien entre Oracle et Ray Lane vu les tensions entre Oracle et HP après que Mark Hurd a été embauché par Larry Ellison", le PDG du géant des logiciels.

CFTC HP a dit…

Le deuxième choix du Board a aussi son importance :

" The Board also elected Ray Lane, Managing Partner at Kleiner Perkins Caufield & Byers, as a new member of the Board and designated him as non-executive Chairman. Both elections are effective November 1.

Lane has served on the Board of Directors of more than 20 public and private companies and joined Kleiner Perkins in 2000. Previously, he served as President and Chief Operating Officer at Oracle Corporation. Earlier in his career, Lane also worked at Booz Allen Hamilton, EDS and IBM."

“I am excited to join the Board of this pioneering company, and look forward to working closely with Léo – and the rest of the Board and senior management team – as they capitalize on the changes taking place across the industry,” Lane said. “I have known and admired Léo for almost 20 years. He is ideally suited to build on HP’s strong foundation, leverage its many assets and keep the company at the forefront of innovation.”

CFTC HP a dit…

" He has a reputation for enjoying theater as well as fine food and wines. "

C'est déjà ça...

Reuters.com - NEWSMAKER-New HP CEO seen sharp but holds mixed record
http://www.reuters.com/article/email/idCNN3020539120101001

Anonyme a dit…

ça sent le rapprochement avec une société de soft en perte de vitesse... les paris sont ouverts!

Anonyme a dit…

trouve dans http://www.itespresso.fr/pourquoi-leo-apotheker-quitte-sap-33552.html
“Une mauvaise note dans une enquête interne sur la satisfaction salariés”

Selon Silicon.fr qui a suivi lundi après-midi une conférence téléphonique SAP qui a tenté d’éclaircir la situation, Hasso Platner, président du conseil de surveillance, assure qu’il “n’y avait pas de divergence d’opinion entre Léo Apotheker et lui”.

Tout en précisant derrière : “Oui, le départ de Léo Apotheker est lié aux mauvaises notes de l’enquête interne de satisfaction auprès des salariés.” Il lui est reproché de ne pas être suffisamment à l’écoute des personnels.

Anonyme a dit…

Un europeen à la tete d'HP !!!

quel message pour les USA !!!

Anonyme a dit…

Léo le Pharmacin a une réputation peu réjouissante. Espérons qu'il ne nous concocteras pas une potion pour nous endormir et réduire le nombres des officines HP... A voir

Anonyme a dit…

OK, il est européen et parle français. Il a même la légion d'honneur (mais bon, le gestionnaire de fortune Bettencourt l'a bien eu lui aussi, ça ne veut rien dire).
Quand même, on peut pas dire qu'il arrive avec un track of record récent de succès et d'enthousiasme...
Quant à l'innovation, c'est pas franchement ce que l'on retient de sa carrière.
Bref, la nomination de Léo l'Apothicaire viré de SAP pour mauvaise note de la part des employés et mécontentement des clients est certainement une surprise mais pas forcément celle que les employés HP souhaitaient.
Je suis déçu!

Anonyme a dit…

J'ai eu l'occasion de rencontrer Leo Apotheker il y a longtemps, dans le cadre des services autour de SAP. Il m'avait à la fois déçu par son désintérêt envers notre offre, et par son charisme et son aspect visionnaire... Pas forcément mauvais pour HP!

Anonyme a dit…

faut-il en rire ou en pleurer ? un non-americain a la tete d'HP (etait-ce seulement deja arrive ????), mais qui ne sait pas ecouter...

nous nous ferons notre idee, j'ai quand meme l'impression qu'il ne peut pas etre pire que Hurd ;
quant a esperer que l'ecoute des employes soit autre chose qu'une utopie, pour une societe de +200 000 employes, je crois que j'ai renonce

au final... hertzlich wilkommen !

Anonyme a dit…

un gars avec quelques racines en france, qui parle francais et qui a eu la legion d'honneur de sarko(ouaf, ouaf, ouaf...). A priori pas forcemment mauvais, c'est bradley qui doit faire la gueule, je pense que c'est par contre pas forcemment tres bon pour les activites hardware traditionnelles de HP (ipg, psg, ess), HP prend un virage tres software on dirait...

Anonyme a dit…

Concernant les commentaires négatifs sur son mandat de CEO de SAP (initiateur du 1er plan social de SAP, -3000 personnes), on peut remarquer qu’il a été longtemps à la tête de SAP, mais sur un ½ fauteuil, et la situation de SAP s’est dégradée (ratage de plusieurs offres nouvelles de SAP) au moment où il était pleinement en charge, donc il a réagi.

Sur 20 ans dans les fonctions dirigeantes de SAP, le bilan est plutôt très positif. Du moins en ce qui concerne le développement extraordinaire de SAP.

J’observe aussi que l’appréciation négative des salariés n’est pas précisée. N’oublions pas la tendance éminemment « Think Pink » des américains, et le positionnement toujours culturellement plus mesuré des européens.

Pour la légion d’honneur, bof.

Mais bravo pour 3 points : 1) Paris, 2) Théâtre, 3) Pinard.

Anonyme a dit…

Leo est venu plusieurs fois à Sophia, c'est lui qui a créé les Sophia SAP Labs qui sont toujours ouverts, meme si ils ne se sont pas développés comme prévu.

Il est venu dans les locaux de Digital à Sophia lors du kick-off de l'alliance SAP-Digital qui a bien fonctionné pendant un certain temps et puis Compaq a tout cassé!

Je me rappelle qu'effectivement Leo appréciait la bonne cuisine française (et les bons Bordeaux!). C'est quelqu'un de jovial qui ne s'intérese pas aux détails! Mes collègues de SAP ne sont pas surpris par cette nomination qui circulait sur le blog de SAP/Waldorf.

Anonyme a dit…

Bon, si notre nouveau boss parle français, il pourras donc lire ce blog ! Ca lui permettra au moins d'avoir des réactions "temps réel" de ces troupes.
Vous dormez quand à la CFTC (Flash info à 4h40 !) ?
Merci pour votre travail.

Anonyme a dit…

Apotheker—an affable fellow who can be combative from time to time—takes the helm as IT giants are offering integrated systems. Oracle pushes the Exadata and Exalogic boxes, which integrate and optimize hardware and software systems. HP could answer the Oracle threat by acquiring SAP. Apotheker spent 20 years at SAP and was primarily known as a sales savvy executive when he took over as CEO. HP said Apotheker “transformed R&D and technology platforms and expanded business models and customer segments.” Apotheker was ousted from SAP earlier this year as the enterprise software company named co-CEOs.

In many respects, Apotheker gets a second chance to rewrite his management legacy. Apotheker was pushed out due to delays in SAP’s Business ByDesign on-demand suite as well as the inability to set and communicate a technology vision. Meanwhile, employee morale at SAP fell. According to a SAP memo announcing his departure, Apotheker acknowledged:

The pace of change was rapid, probably too rapid for some. My communication towards you was not always optimal and the results of the employee survey did not completely come as a surprise to me given what happened during the time of the survey.

http://www.zdnet.com/blog/btl/surprise-hp-names-leo-apotheker-ceo-can-he-rewrite-his-legacy/39872

Anonyme a dit…

J'ai retrouvé une info de février dernier, à noter le motif principal du départ de Léo Apotheker de SAP : insatisfaction des employés!
http://www.itespresso.fr/pourquoi-leo-apotheker-quitte-sap-33552.html

Anonyme a dit…

maintenant que l'"Alpha" est nomme, les autres rats qui revaient de la premiere place du podium vont-ils quitter le navire? ca va etre rigolo a regarder ... de loin.
Faudra pas qu'il se leurre avec les % du VoW, qu'il vienne donc nous demander, on va lui expliquer!
et notre kaka-ouet local, il a deja eu a faire avec SAp?

Anonyme a dit…

encore un "jeune" embauché par HP, il fait un peu vieux et dépassé à 57 ans comme l'est le vieux ERP SAP dont il était dirigent, le board HP est devenu une assemblée de vieillards, ce n'est pas trop réjouissant pour l'avenir de cette entreprise, les jeunes partent avec les plans sociaux car ils ont des opportunités de changement, les vieux restent en attendant les plans de retraite européens à 65 ans ou plus,

CFTC HP a dit…

Reuters du post 3 en français

http://hightech.nouvelobs.com/actualites/depeche/20101001.REU0519/leo-apotheker-un-outsider-pour-prendre-les-renes-de-hp.html

Anonyme a dit…

NEW YORK – Hewlett-Packard's new CEO, Leo Apotheker, will get an annual salary of $1.2 million, a $4 million signing bonus and restricted shares in the technology company.
Il prépare sa retraite..

Anonyme a dit…

C'est super ! Léo n'a pas encore pris ses fonctions chez HP, et le voilà déjà habillé pour l'hiver.
On pourrait peut être le laisser prendre ses marques avant de le juger. Oui, le board n'a pas mis l'Abbé Pierre ni mère Theresa à la direction d'HP ...

CFTC HP a dit…

Apotheker vs. Hurd: Who Makes More Money?

La comparaison des rémunérations point par point

http://blogs.wsj.com/deals/2010/10/01/apotheker-vs-hurd-who-makes-more-money/?mod=yahoo_hs

Anonyme a dit…

quand je compare froidement les conditions, j'en viens à me demander si finalement Mark Hurd n'était pas simplement trop gourmand et devenu trop cher comparé aux économies qu'il rapportait au board d'hp ?

Anonyme a dit…

Bonjour

Voici quelques commentaires d'une collègue qui a bossé pendant 10 ans avec SAP et gardé des amis là-bas :
Leo était quelqu'un d'apprécié chez SAP
dur, exigeant
très orienté vente / clients, bon soutien des commerciaux
assez bonne sensibilité affective, capable d'émotion (voir son mail de départ de SAP).

CFTC HP a dit…

Léo Apotheker, avant la conf call avec les employés pour laquelle nous attendons vos impressions, s'est exprimé devant les analystes aujourd'hui. Il n'en ressort pas grand chose.
Le Board défend son choix en disant que sur 6 candidats, il est le seul à qui on a offert le job. Et qu'il a eu de formidables résultats chez SAP de 2004 à 2009.

Et de son côté le nouveau CEO ne prend pas de risque en disant qu'il doit faire le tour de la compagnie mais que le software sera une top priorité car étant le ciment de toute l'offre HP.

Source principale :
http://www.thestreet.com/_yahoo/story/10877293/1/hps-apotheker-software-key-to-future.html?cm_ven=YAHOO&cm_cat=FREE&cm_ite=NA

Et aussi sur un possible rapprochement avec SAP :

http://www.bloomberg.com/news/2010-10-01/hewlett-packard-apotheker-appointment-sparks-talk-of-closer-ties-with-sap.html?cmpid=yhoo

Anonyme a dit…

All-employee meeting du jour.
Rien de notable par rapport à ce que dit CFTC HP (25).

Anonyme a dit…

La surprise des commentateurs et analystes devant cette nomination doit avoir sa part dans la tonalité plutôt négative de bien des commentaires.
Certains sont quand même très positifs, en reprenant les évènements passés dans SAP. Par exemple http://blogs.forbes.com/taylorbuley/2010/10/01/hp-embraces-leo-apotheker-and-so-should-investors/
(désolé c'est en anglais)

CFTC HP a dit…

Sondage sur le choix du CEO dans la colonne de droite, en haut !

Anonyme a dit…

On a surpris Ann Livermore et Todd Bradley en train de savonner l entree du bureau du nouveau PDG eux ils doivent l avoir tres mauvaise

Anonyme a dit…

29 : en attendant les analystes estiment qu'ils ne partiront pas (http://us.rd.yahoo.com/finance/external/allthingsd/SIG=13f52g9vt/*http%3A//digitaldaily.allthingsd.com/20101001/hps-own-ceo-candidates-unlikely-to-seek-freedom-after-passover/?reflink=ATD_yahoo_ticker) et Leo est au boulot :

Apotheker struck a conciliatory tone toward his new colleagues on Friday.

"The first thing I did when I joined this company was to reach out to each member of the senior executive team," he said. "We have talked. These are great professionals. They have HP in their blood and I am sure that as a team we will be working together for many years and do a great job."

AP

Anonyme a dit…

J'ai pu parler avec un Directeur qui était chez Sap France et qui a bien sûr bossé avec lui. Il dit qu'il n'a rien d'exceptionnel mais qu'il met une pression de folie.

Anonyme a dit…

31

Ca ne changera pas du quotidien alors.

Anonyme a dit…

aux US, les entreprises ont dèjà signé l'accord pour l'emploi des seniors dont HP (pas encore chez HP France), ils ont donc embauché un senior de 57 ans et ont droit à une prime du gouvernement et à des déductions salariales (LoL)pour l'emploi d'un senior

c'est pour rire bien sûr

Anonyme a dit…

article intéressant, en français ;-)

http://www.lemagit.fr/article/hp-nomination-ceo-apotheker/7214/1/leo-apotheker-bon-remede-pour/

CFTC HP a dit…

Extraits du portrait de Challenge (avril 2008) :

Surinvesti

Oracle, l'éternel rival américain, l'ennemi juré, contre lequel Léo Apotheker se bat depuis des lustres. Chaque victoire de son adversaire, il la ressent comme un échec personnel. ‘Il s’investit dans chaque deal et ne supporte pas de perdre. Et ne pardonne pas aux patrons qui n’ont pas sélectionné in fine SAP’, témoigne un proche. L’intéressé le reconnaît sans détour : ‘Je déteste perdre, c’est horrible... et pourtant j’essaie de me dominer.’

Stratège

Grand stratège de l’expansion internationale du groupe, Léo Apotheker dispose d’un réseau hors norme, ‘Ce n’est pas le Quai d’Orsay, mais il possède une connaissance intime de l’industrie au niveau mondial, et il sait comment atteindre les gens qui comptent dans les entreprises’, témoigne Henri Lachmann, président du conseil de surveillance de Schneider Electric, dont Léo Apotheker est administrateur.
En 1991, Thierry Morin - actuel PDG de Valeo - n’était encore que contrôleur financier de l’équipementier. Il se souvient de sa première rencontre virile avec Léo Apotheker, alors patron de la filiale française de l’éditeur. Déployé peu avant à Valeo, SAP ne fonctionnait pas. Le problème s’est finalement réglé et les deux hommes sont devenus les meilleurs amis du monde.

Francophile et proche du terrain

Mais il arrive que la situation dérape. A la fin de l’année 1996, Paul Hermelin vient d’être nommé à la tête de Capgemini France. Il doit se rendre d’urgence en Alsace, dans une PME, où ses équipes ont installé le progiciel. L’entrepreneur est furieux : il a perdu le contrôle de ses stocks et risque de se faire déréférencer par ses clients de la grande distribution. Apotheker accompagnera Hermelin pour affronter ce PDG en furie.
Ce genre d’expériences a déterminé le style Apotheker : toujours proche du terrain, parce que les entreprises confient leur quotidien à SAP. ‘Si nos systèmes s’arrêtent, certains clients n’existent plus dans la demi-heure qui suit’, précise-t-il.
Le style a séduit Claude Bébéar, le président du conseil d’administration d’Axa, qui n’a pas hésité longtemps avant de choisir Apotheker quand il cherchait un administrateur étranger. ‘Il connaît parfaitement les structures et le fonctionnement des entreprises’, confirme-t-il.
Lorsque, le 20 février, le Premier ministre, François Fillon, convie six chefs d’entreprise français pour débattre de la compétitivité du pays, le manager allemand est de la partie. Quand, le 5 décembre dernier, il reçoit la Légion d’honneur, il fait des pieds et des mains pour que ce soit la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, qui lui remette sa rosette.
Le plus francophile des patrons allemands adore le rugby, les grandes bouffes et le bon vin. Il ne se lasse pas de ces longues balades en famille dans les rues de Paris - où il s’est installé il y a vingt ans pour lancer SAP France.

Car l’homme ne tient pas en place. Il passe la moitié de l’année en déplacement. ‘On ne travaille pas au quotidien avec Léo Apotheker... On lui parle au téléphone, on échange des courriels’, raconte Xavier Mosquet, du Boston Consulting Group. Le globe-trotteur de SAP ne voyage pas sans son ordinateur portable et ses deux BlackBerry - au cas où l’un des deux appareils tomberait en panne. Il parle couramment le français, l’allemand, l’anglais, le néerlandais, l’hébreu... et le yiddish, ‘la seule langue parlée partout dans le monde, y compris au Japon’. Il est allemand, mais se dit ‘citoyen du monde’. Il se sent à l’aise à Hongkong, Milan ou New York.

CFTC HP a dit…

suite...

Subversif

Léo Apotheker est né le 18 septembre 1953 à Aix-la-Chapelle, ‘la ville à la croisée des cultures latine et germanique’, souligne-t-il. Ses parents sont des rescapés de la Shoah. Ils ne voulaient pas élever leurs deux enfants en Allemagne et installèrent la famille à Anvers. En 1968, il habite à Bruxelles. Dans son lycée, il crée le premier syndicat étudiant dont il prend la présidence, et déclenche la première grève de l’histoire de l’établissement. ‘On voulait fumer à l’école, un peu de démocratie... on voulait respirer, quoi’, se souvient-il.
Cheveux longs, barbu, le jeune Léo a des airs de Che Guevara. Il se frotte aux forces de l’ordre et y laisse quelques dents. Les visites de la police au domicile familial, tôt le matin, ne calment pas son ardeur. Avec quelques camarades, il multiplie les actions d’éclat, manifeste contre la guerre du Vietnam devant l’ambassade américaine à Bruxelles, s’enchaîne aux grilles de l’ambassade d’URSS pour réclamer la libération des Juifs d’Union soviétique. ‘J’ai finalement eu mon bac, et je crois que le proviseur du lycée était très content de me voir partir’, conclut Léo Apotheker avec son air rieur, une mimique que lui connaissent bien ses proches et ses collaborateurs, ‘ce sourire qui lui prend la bouche et cet oeil pétillant qui lui donne l’air de se moquer de vous’, dit son ami Thierry Morin.
Son épouse, Liliane, assure qu’il a gardé ce côté ‘subversif’. Toujours à prendre le contre-pied de ce qu’il s’apprêtait à défendre. Claude Bébéar en a lui-même fait l’expérience : ‘C’est un homme très sympathique, mais il a le goût pour le jeu des idées, il nous ‘challenge’ en permanence... En cela, il n’est pas politiquement correct.’

Colérique

Ce franc-parler choque quelquefois les clients. Quant à ses collaborateurs, ce sont ses grosses colères qu’ils redoutent le plus. Quand il baisse la tête et qu’il commence à vous regarder par-dessus ses lunettes avec son regard noir, ce n’est pas bon signe. ‘Il est exigeant, mais il a un grand respect pour la personne, ajoute Mosquet. Et même quand il est énervé, il parvient à dire les choses de manière pondérée.’

Intrépide

Léo Apotheker dit avoir un profond respect pour les rebelles en entreprise, et ceux qui prennent des risques. Lui-même n’a-t-il pas commis des erreurs, en ratant, par exemple, les débuts d’Internet ? N’a-t-il pas aussi connu le doute et la solitude, après s’être mis en danger ? ‘En 2000, j’étais peinard à m’occuper de l’Europe, quand on m’a demandé de m’occuper de la filiale américaine, plutôt mal en point’, raconte Apotheker. Il fallait agir vite, pour ne surtout pas laisser le champ libre à Oracle. Il est parti en vingt-quatre heures, seul, sans famille ni équipe de choc, pour remettre le management américain sous tension. ‘C’était physiquement dur’, se souvient-il. Le jour, il restructurait les Etats-Unis; la nuit, il s’occupait du reste du monde.
Un soir de pluie, en regagnant son petit bungalow sur le campus SAP, à Philadelphie, la serrure s’est brisée alors qu’il enfonçait la clé. A ce moment-là, il a failli tout plaquer. Puis il a baissé la tête, fixant cette maudite serrure par-dessus ses lunettes. Et il a piqué une grosse colère.

CFTC HP a dit…

Suite et fin

Ce qu’ils disent de lui

Henri Lachmann, président du conseil de surveillance de Schneider Electric : ‘Ce n’est pas le copain des patrons. C’est un entrepreneur et un grand technologue qui connaît remarquablement bien l’industrie et ses dirigeants.’

Paul Hermelin, directeur général de Capgemini : ‘Ce n’est pas par hasard qu’il siège aux conseils d’Axa et de Schneider. Il sait s’introduire, il sait comment fonctionne la place de Paris.

Xavier Mosquet, vice-président du Boston Consulting Group : ‘SAP s’est fondé sur un principe simple : une idée neuve chaque jour. Léo Apotheker y a ajouté la culture du résultat.’

Claude Bébéar, président du conseil d’administration d’Axa : ‘C’est un très bon administrateur : il nous questionne beaucoup, il recherche toujours où est l’innovation, il veut comprendre le pourquoi des choses.’

Thierry Morin, PDG de Valeo : ‘Il est à l’aise dans toutes les régions du monde. Il a toutes les nationalités.’


Il aime
Les voitures de sport et les avions.
Le riz au lait.
L’Art déco.
Peter Sellers.
Les vins de Bourgogne.

Il n'aime pas
L'andouillette.
Le boudin noir.
La vulgarité.
L’esprit moutonnier.
Les passeports.

Anonyme a dit…

intéressant article des Echos :
http://www.lesechos.fr/opinions/edito/020834472355-l-avenir-c-est-combien-.htm

"Peut-on s'acheter un avenir ? Ou doit-on se le bâtir ? (...) Mais HP est l'un des rares géants à cumuler, à cette échelle et avec cette fréquence, acquisitions en séries et recherche de talents hors de ses murs. Tant que la méthode paye, qui s'en plaindra ? Mais à l'heure où le succès d'Apple montre que l'on peut être dirigé par son cofondateur - Steve Jobs -et tirer l'essentiel de ses forces d'une innovation puisée en interne, la méthode HP révèle sans doute aussi l'échec au moins partiel d'une culture d'entreprise. Pendant combien de temps un groupe qui n'est pas capable de former ses leaders ou de se bâtir son avenir peut-il continuer de progresser plus vite que ses concurrents ? "

à noter que l'action d'Apple est à 280 euros et celle d'HP à peine 40 euros...

Anonyme a dit…

http://www.itrmanager.com/articles/110262/avenir-hp-leo-apotheker.html

Anonyme a dit…

38

Merci pour le liens, mais comparer des prix d'action n'a strictement aucun interet.

C'est la capitalisation boursiere qu'il faut comparer, et encore, il faut le mettre en rapport avec les chiffre d'affaire et les benefices. C'est le minimum de chez minimum pour pouvoir commencer a comparer les chiffres des entreprises.
Vaste sujet qu'est l'analyse de performance .....

Anonyme a dit…

bien vu 38, bien sur que cette frenesie de rachat incontrôlee n'est la que pour palier a un manque evident de R&D a HP. Apple est un super exemple d'une boite - pourtant purement hardware la ou tous les acteurs de l'IT veulent aller dans le service ou le software - qui cartonne et dont HP ferait bien de s'inspirer, d'autant que HP pour le coup ne peut plus racheter Apple vu sa capitalisation

Anonyme a dit…

L’arrivée de Leo Apotheker chez HP irrite le patron d’Oracle
http://www.itespresso.fr/l-arrivee-de-leo-apotheker-chez-hp-irrite-le-patron-d-oracle-36905.html

CFTC HP a dit…

http://www.silicon.fr/hp-met-oracle-en-boite-42208.html

Anonyme a dit…

Sympa...

Jack Welch blasts H-P's Board

http://blogs.wsj.com/digits/2010/10/05/jack-welch-blasts-h-ps-board/?mod=yahoo_hs

Vétéran HP a dit…

Il a pas complètement tort le M. Welch. On ne voit pas bien ce que nous apporte le board. A ce point, c'est pas seulement qu'on en est loin (du board), c'est aussi qu'il ne s'y passe pas grand chose.

Anonyme a dit…

45

Aux board, ils se posent la question dans l'autre sens :

- Que nous apporte la societe, ses clients et ses 300 000 salaries ?

Si on se met de ce cote ci de la lorgnette, je pense que tout devient plus clair.

Anonyme a dit…

Une vidéo de Léo Apotheker en français:
http://universite-du-si.com/en/conferences/6/sessions/873-leo-apotheker

Anonyme a dit…

La video m’a plutôt intéressée et me laisse un parfum d’espérance : enfin un CEO qui a une vraie vision de notre marché IT, je n’osais l’espérer ! Son français est également irréprochable et il a le sens de l’humour…bref c'est plutôt encourageant !

Anonyme a dit…

Assez d'accord avec 48, video plutot interessante pour une fois et a 1000 lieux du discours affligeant de notre ex-CEO qui se contentait de rabacher sur reduire les couts. Pour etre honnête, le fait qu'il parle - très bien - en français y est peut etre pour quelques chose aussi

Anonyme a dit…

regardez la video à 30'50
il dit: le ratio (cout IT / CA) n'est pas tres ''relevant'', ce qui compte c'est la valeur ajoutée que l'IT apporte au business.
Et pan dans la tete a notre DSI actuel! A moins que ce ne soit un discours de facade vite dementi lorsqu'il sera dans la place?

Anonyme a dit…

50 Ca dépend comment tu l'entends. Si l'IT n'apporte pas assez de valeur, il faut réduire ses coûts : autre interprétation...

Anonyme a dit…

51

Et depuis quelques annees, l'IT m'apporte de moins en moins de valeurs.

- Je dois entrer mon activite dans 4 systeme differents !!!!!!
- J'experimente de plus en plus de plantages de mon Laptop ou des applis que j'utilise sans voir aucune valeur ajoute du Helpdesk lors de mes appels.
- Mon laptop a ete renouvelé alors qu'il n'en pouvait plus depuis des mois et des mois. Je ne compte pas le nombre d'heures perdues, et l'image donné aux clients lors des reunions et/ou presentations.
- Les systemes integres sont d'une telle complexite qu'il faut y passer des heures, des heures et des heures pour esperer en obtenir quelquechose (Smartbuy etc ....). Le support associé est bien sur inexistant.

etc ...

etc ...

Donc reduire encore les couts d'un systeme IT qui apporte de moins en moins de valeur, cela permet certe de jouer sur le numerateur et le denominateur, mais au final, cela n'apporte rien a l'entreprise.

Une IT qui n'apporte pas la valeur attendue sera de toute maniere toujours trop chere.

C'est un cercle vicieux.

Anonyme a dit…

Et allez, encore une petite louche en UK:

http://sanfrancisco.bizjournals.com/sanfrancisco/stories/2010/10/11/daily6.html?ana=yfcpc

Aussi, 120 a 150 en Hollande, "HP invent" ha ha ha

Anonyme a dit…

Je viens d’ecouter l’interview de Leo Apotheker par Kathie Lesjak .

Ce qui est interessant c’est l’enquete a la fin de l’interview.

Theoriquement on peut s’exprimer librement … y’a pas la pression du management pour notre participation avec primes de nos chefs a la clef comme c’est le cas pour le VOW.

Une occasion de redire :

Stop au costs cutting en tant que strategie unique.

Retour a de l’ethique par rapport a la repartition des benefices generes par le travail de tous les employes (ca vaudra tous les e_training SBC ethic compliance !!!! et donnera du sens a ce type de “formation”).

Retour a une strategie long terme en investissant dans les employes et dans l’innovation… ce sont peut etre les moyens les plus efficaces pour redonner aux employes confiance dans leur management.

Les syndicats avaient appele au boycott apres le debut du VOW ; peut etre pourraient-ils cette fois attirer l’attention des employes sur cette interview et sur l’enquete qui suit sachant que beaucoup d’entre nous ne vont plus jamais aux meetings et ne lisent meme plus les mails de nos dirigeants.

Mais peut etre avez vous deja prevu ca.

Anonyme a dit…

http://hpnow.corp.hp.com/ceo_tour/

Léo aux Ulis le 22 octobre

Anonyme a dit…

Quel est le retour sur le passage discret de Leo Apotheker?
Inquietant tout de meme que la direction ne dise rien de ce passage. Ont-ils peur que l'on deballe tout?

CFTC HP a dit…

Le retour est ici : http://hpnow.corp.hp.com/ceo_tour/

Avant de prendre officiellement ses fonctions le 1er novembre, il a fait le tour de plusieurs pays, et est passé sur des plateaux d'ailleurs. La visite est surprise pour les employés mais elle ne s'est pas faite en catamini.

En tout cas les employés avec qui on a discuté étaient ravis de ce contact (les leaders syndicaux avaient été éloignés pour une négociation NAO à Rueil Malmaison... ;).

Scoop CFTC : Léo Apotheker se serait fait naturalisé français il y a un mois, il a la double nationalité franco-allemande désormais !

Anonyme a dit…

LOL

Un francais a la tete d'HP !!!!!!

Ca doit faire chier les texans ca :) :) :)

He, les collegues de Plano, vous ne vous attendiez pas a celle ci :) :) :)

Anonyme a dit…

Oui mais c'est bien beau tout cela, mais qu'est-ce que ca rapporte a La France/L'Allemagne? La dictature de Mark Hurd est toujours la! So what?
Car pendant ce temps, nous continuons a acheter des produits HP, et HP continue de s'accaparer l'argent Europeen en en redistribuant que le minimum, et de moins en moins, mince!

Anonyme a dit…

59

On se satisfait du peu que l'on a. C'est deja pas mal :) :) :)

Anonyme a dit…

Leo Apotheker Beyond The Mirror...
(La traversée du miroir avec Léo Apotheker)
http://mesanneessap.wordpress.com/front/

Anonyme a dit…

Qui est Caroline Olsen ? Est ce sa nouvelle compagne .... !

Anonyme a dit…

Salut Leo
tu as rate une super occasion de federer les employes d HP et annoncer la rupture avec le passe dire au board c est moi le boss
a chaque board pense que c est ce board qui a soutenu Mark Hurd et qui s est gave

quelques symboles forts
Redonner les baisses de salaires a ceux qui ont du reverser l impot revolutionnaire
Retablir les rewards pour anciennete
Supprimer ce VPB individuel et le distribuer a tous les collaborateurs

Un symbole ou un mauvais signe l annonce sur l intranet de la disparition de l epouse d un des fondateurs ....

Leo YES YOU CAN ETRE LE BARACK OBAMA D HP

Anonyme a dit…

63, bizarre.
Flora Hewlett est décédée en 1977.
Lucile Packard est décédée en 1987.

Anonyme a dit…

Euh, 53, tu es sûr que Obama est encore à la mode ? En attendant, Carly ne le sera pas à la mode...

La Californie reste démocrate
Avec Reuters

La démocrate Barbara Boxer a conservé cette nuit son siège de sénateur de la Californie dans l'élection qui l'opposait à la républicaine Carly Fiorina, indiquent les projections de la chaîne Fox.

Ce succès dans un Etat où l'issue du scrutin sénatorial était très incertaine constitue un soulagement pour les démocrates et peut être perçu comme un signe encourageant dans la perspective de conserver la majorité dans la chambre haute.

Fiorina, directeur général du géant informatique Hewlett-Packard et nouvelle venue en politique, a fait jeu égal avec Barbara Boxer pendant toute la campagne dans cet Etat de la côte Ouest traditionnellement démocrate. Les républicains avaient mis l'accent sur ce combat électoral dans lequel ils ont investi plusieurs millions de dollars.

Anonyme a dit…

Liberons les nains de jardin!
On ne peut que s'amuser du jeu de chat et souris entre Leo et Larry (tous les deux ont la barbe et sont paranoiaques, comme aime a le repeter Leo).
De plus, le "Listening Tour" de Leo s'apparente aux peregrinations du nain de jardin d'Amelie (et la ressemblance est saisissante): Londres, Paris, Singapore etc.. Bon Voyage Leo!

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Léo Apotheker - l'homme que je suis...
http://mesanneessap.wordpress.com/2010/11/02/leo-apotheker/

Mauve a dit…

68, A la lecture des notes de ce blog de la miss Olsen, j'ai la forte impression que la dame souffre de dépit amoureux...

CFTC HP a dit…

message du modérateur pour 67 : merci de mettre des articles nouveaux et surtout récents.

Anonyme a dit…

Tu le fais exprès d'avoir choisi ce numéro de post, Mauve ?

Bon, pour avoir parcouru plusieurs de ses posts, cette pauvre Madame Olsen est au mieux un boulet pour Léo, au pire une folle qui se regarde le nombril en permanence. Et effectivement une amoureuse déçue. Au mieux de SAP, au pire de Léo. Je t'aime, je t'aime pas. Je pars, je reviens... Arggggggggggh

Mauve a dit…

A 71: Mauve ne choisit pas ses numéros de ticket.

CFTC HP a dit…

ChannelWeb, December 01, 2010

New HP CEO Leo Apotheker, who took the helm on November 1, is already signaling his top priorities for 2011. Among the areas that the 20-year-software-veteran has singled out are increasing software sales and doing a better job bringing consumer technology breakthroughs to businesses. Here are Apotheker's top 11 priorities for 2011 gleaned from his early conversations with Wall Street analysts and reporters.

1/ Increase software sales

Increasing HP's software sales has been a major theme for Apotheker. The former CEO of ERP software giant SAP has pointed out several times that software makes up a meager three percent of HP's $126 billion in annual sales.

"We need more software both as a category and also across the portfolio so that we can differentiate our individual products and services," said Apotheker. So just what kind of software sales gains is he looking for? "Doubling it wouldn't be too bad," said Apotheker. "Tripling it would be even better!

2/ Foster more HP innovation with increased R&D spending

Make no mistake about it. Apotheker is a technologist. And he is determined that HP leverage its huge scale to deliver more technology breakthroughs to the marketplace. Apotheker calls it accelerating HP's innovation cycle. HP's R&D budget was up more than sales growth year-over-year in 2010. Expect that trend to continue. And look for Apotheker to push the R&D team hard to deliver advances that provide near term product advances for HP.

3/ Upping HP's services quotient across the company

Apotheker wants to plug more of HP's services offerings into more deals. He sees services, like software, as a missed opportunity for the computer giant. This follows two years after HP acquired EDS for $13.9 billion. HP Services revenue was essentially flat at $34.93 billion in fiscal year 2010 compared with $34.69 billion for 2009. Apotheker says that HP needs to break down some technology silohs it has between the product groups and the services team and add "services that cut across all the segments."

4/ Beefing up HP's direct sales force

Apotheker headed up a large direct sales force at SAP. And he has already signaled his intent to grow HP's direct sales force. "We feel that adding all these people we can provide our customers way better service so we'll continue doing that," he said. Look for HP to add more direct sales talent to its services team. Apotheker also aims to step up the training and solutions focus of the direct sales force. "Trust me, we'll be focusing on that even more in the future," he said.

CFTC HP a dit…

5/ Improve HP employee morale

Apotheker has moved quickly to get HP employee support for the next big cultural shift at the company. Cost cutting and salary cuts were the order of the day under former HP CEO Mark Hurd. Only three weeks on the job, Apotheker reinstituted salary increases in Fiscal Year 2011 as part of the HP's normal annual review process.

"HP employees are a highly competitive group who want to win," he said. "They also want to be rewarded for their performance." You can almost hear HP employees cheering Apotheker.

6/ Provide customers choice, not proprietary technology lock-in

HP may have the broadest and deepest product line in the information technology marktetplace. But don't look for the company to attempt to lock customers into a single end-to-end vertical technology stack. Apotheker says customers are looking for choice not proprietary technology lock-ins. HP has made sure its open industry standard servers run the full range of software solutions from the likes of Oracle, SAP, and Microsoft. Expect that to continue under Apotheker.

7/ Double-down on HP's networking business

It's no mistake that Apotheker has singled out the impressive sales growth gains in HP's ProCurve networking business. He sees the networking business as a huge opportunity for HP to play a greater role providing converged infrastructure with HP servers, storage and networking. HP said networking sales increased a whopping 227 percent overall in the fourth fiscal quarter 2010. HP has enrolled 400 of its top global accounts in the HP Networking proof-of-concept program. Look for Apotheker to lead the charge to increase the company's networking sales by an even greater margin in 2011.

8/ Make it easier for customers to do business with HP

Apotheker has met with countless HP customers who want to do more business with the computer giant but in some cases are put off by the difficulty of doing business with the $126 billion behemoth. "We need to make it easier for customers to do business with HP," he says. Look for Apotheker to take a number of steps to reduce the bureaucracy and the finger-pointing that has frustrated more than a few customers looking for help from HP.

9/ Faster sales growth in emerging markets

A self-described Global citizen, Apotheker has already traveled thousands of miles and met with customers and employees around the world. Look for him to spend a lot of time in emerging markets like India and China making sure that HP is firing on all cylinders leveraging its size to gain competitive advantage. Apotheker sees HP as a global citizen too that needs to do a better job outpacing the competition in those emerging markets.

10/ Offer customers more cloud and web mobility choices

Apotheker says customers are looking for information on demand anytime and anyplace—what he refers to as a "mobile instant on platform." Customers don't want to have to struggle to get information from the corporate network when they are on the road. And they don't want to be locked into a single public cloud. They want the cloud their way. And Apotheker aims to make sure they get it in whatever form they want it. "We will continue to deliver solutions in a hybrid environment whether it's on-premise through the cloud or hosted," he said.

11/ Leveraging consumer technology advances in the enterprise

Apotheker likes to point out that HP has a strong footprint in the both the consumer technology market and the enterprise computing business. In fact, he calls that consumer to enterprise connection HP's secret sauce. Look for Apotheker to push more consumer technology advances into the enterprise to give HP a competitive advantage. And look for him to do a much better job integrating consumer technology like the tablet into full fledged vertical market enterprise solutions.

Enregistrer un commentaire