ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPE/DXC/SW (500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

Actualité DXC-ESF Nouvelles annonces liées au projet de PSE GPEC Out

HPE PSE GPEC Out PSE validé. Simulateur 6.22 + ultimes conseils et réponses

HPE Politique voiture Vos questions, nos réponses

HPE et SW Egalité Professionnelle Le rattrapage de juillet 2017

Scission Software Newco Epargne Salariale : rattrapage ! Elections 26-27/9

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE Impact fiscal du split Micro Focus le 21/8 !

Prévoyance-santé HPE et SW Votre régime 2018. La nouvelle surcomplémentaire

Lisez les témoignages adhérents : rejoignez-nous !!!

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

mercredi 6 avril 2011

Protocole d'accord HP CCF : c'est mort !

Protocole signé par la CFTC et la CFDT représentant 37% mais annulé par la CFE-CGC et la CGT représentant plus de 50%

Commencées le 4 novembre et après 10 réunions, les négociations communes des syndicats HP CCF avec ceux d’HPF et HP ESF sur les protocoles d’accord sont terminées depuis février. Récemment consulté, le CE HP CCF s’en est remis aux organisations syndicales pour la signature du protocole d’accord HP CCF. Ce protocole d’accord précise les engagements et les garanties obtenues pour la négociation et la mise en place d’accords constitutifs d’un futur statut social HP CCF qui serait identique à celui du nouvel HPF intégrant prochainement HP ESF. Faut-il signer ou pas ce protocole ? Informations, questions et débat dans ce sujet !

Résultats du vote au 27 mars 18h
« Au vu des modalités du protocole d’accord proposé, recommandez-vous sa signature par les organisations syndicales ? »

Pour 215 (81%) Contre 40 (15%) Abstention 9 (3%) Total 264
Dont modes horaires (22% des votes) Pour 37 (62%) Contre 22 (37%) Abstention 1 (1%) Total 60
Dont forfaits jours (78 % des votes) Pour 178 (87%) Contre 18 (9%) Abstention 8 (4%) Total 204

Sans consulter les salariés, la CFE-CGC et la CGT ont tranché chacun de leur côté : il n'y aura pas de protocole chez HPCCF (infos à partir des commentaires du 5 avril).

86 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

Doit on s'exclure du groupe et se faire démanteler en cati mini ou bien doit on signer et tout faire pour intégrer l'entité principale d'HP en France ?

Si nous faisons scission, le liens avec HP en France sera a mon avis définitivement rompu sans espoir de retours.
Fini les transferts possibles vers HPF, séparation probable à la sauce CDS, mais sans avoir le soutiens de la direction !!!!!

Bref, j'envisage la fin de CCF, avec peut être le transfert des équipes infogérance vers HPF. Equipes qui servent directement le business France, au contraire d'autres activités CCF.

Voila mes arguments pour la signature de ce protocole.

CFTC HP a dit…

Voilà qui étend la question de ce qu'il y a dans le protocole à la perception de ce qu'il y a autour du protocole. Mais l'opinion de 1 est assez radicale et n'engage que son auteur.

CFTC HP a dit…

Voici la synthèse explicative des négociateurs CFTC HP CCF :

Qu’est-ce que cela change pour vous si le protocole n’est pas signé et mis en place ?

Malgré les demandes d’éclaircissement, on ne sait pas précisément ce que fera la Direction à terme concernant le statut social HP CCF et comment la Direction s’y prendra pour tenter d’harmoniser le statut social avec celui de HPF (après intégration de HP ESF) ou si elle abandonnera cette idée. Il faudra donc vivre avec cette incertitude ou cet espoir.

Qu’est-ce que cela change pour vous si le protocole est signé et mis en place ?

C’est surtout l’accord ARTT qui est concerné et sur lequel nous vous demandons de vous prononcer. Peu de chose changent si vous êtes forfait jour, beaucoup plus si vous êtes mode horaire avec les 12 jours choisis.

Les 14 prochains mois

Côté ARTT et CET, il ne se passerait rien de particulier pour vous dans les mois qui viennent : le 31 mai 2011 et aussi le 31 mai 2012, vous pourrez toujours épargner sur votre CET3 jusqu’à 7 RTT (+ 2 fractionnement pour les forfaits jours) et 3 jours ancienneté. Et aussi 3 jours de CP sur le CET2.

C’est seulement après la négociation d’adaptation et la signature du nouvel accord ARTT harmonisé lors du premier semestre 2012 qu’il y aurait des changements.

Après juin 2012

C’est le moment où les bases principales du futur accord ARTT harmonisé avec HPF et étendu à HP CCF seraient mises en place.

Pour les salariés en mode horaire actuellement sous le régime des « jours choisis », voici ce qui se passerait :
· Remplacement de ces 12 jours choisis par 2 RTT et 2 jours de fractionnement par an, prenables ou épargnables,
· Augmentation du salaire annuel équivalente à 4 jours,
· Prime de 4 jours étalée sur 2 ans (avec le choix de prendre ces jours ou de se les faire payer),
· Diminution du temps de travail journalier de 21 minutes (7h45 -> 7h24),
· Nouvelles facilités pour la récupération et le paiement des heures supplémentaires.

A noter : les modes horaires 4 jours et demi pourront garder leur mode ½ journée hebdomadaire et gagneront même 2 jours de congés (2 fractionnement) annuels. Et il y aurait possibilité de rejoindre ce mode.

CFTC HP a dit…

Explications des négociateurs CFTC

La perte des 12 jours choisis, c’est ce qui a été vu au premier abord par la plupart des employés, même si, en moyenne, les modes horaires HP CCF abandonnent chaque année 3 jours choisis à la Direction sans les prendre car ils ne sont pas épargnables au-delà de 2 mois.

Si on fait le calcul des jours, les 12 jours perdus sont compensés par :
· 6 jours les 2 premières années (puis 4 jours),
· du salaire en plus correspondant à 4 jours sur l’année,
· des heures en moins (correspondant à plus de 10 jours en temps de travail mais sans avoir la même signification).

Si on fait le calcul des heures sur 12 mois, cela donne un remplacement des 12 jours choisis (soit une perte de 84 heures) par :
· 2 RTT et 2 jours de fractionnement par an prenables ou épargnables (soit un gain de 28 heures),
· Diminution du temps de travail journalier de 21 minutes (7h45 -> 7h24 = gain de 76 heures),
· Augmentation du salaire annuel équivalente à 4 jours (près de 2% d’augmentation, paiement correspondant à 28 heures),
· Prime de 2 fois 2 jours sur 2 ans (avec le choix de prendre ces jours ou de se les faire payer, soit un gain de 14 heures les 2 premières années).

D’un point de vue strictement comptable en heures de travail, sans même parler de la négociation ARTT à venir sur le paiement ou la récupération d’heures supplémentaires, cet accord est donc paradoxalement plus avantageux avec un gain net de 20 heures par an (34 heures les 2 premières années) pour les salariés concernés et une augmentation de salaire de près de 2%.

Mais attention, ce calcul ne consolera pas forcément les salariés qui ne comptent pas leurs heures ou ceux qui attachent plus d’importance aux jours choisis pris chaque mois qu’aux heures travaillées.

Les comptes Epargne Temps

Une modification sur les Comptes Epargne Temps (CET) concernera tous les salariés (« mode horaire » comme « forfait jours ») : la 5ème semaine de Congés payés devra être prise entièrement car elle ne sera plus épargnable sur le CET2. Le CET3 pourra par contre être alimenté chaque année à hauteur de 10 jours à partir de juin 2013 comme suit : 7 RTT, 2 fractionnement et 1 ancienneté.

A noter : 10 jours sur le CET3, c’est le plafond actuel des modes horaires. Les forfaits jours ont 12 jours CET 3 épargnables actuellement. Les jours de CET3 non payés au bout d’un an continueront d’alimenter automatiquement le CET1 sans problème.

CFTC HP a dit…

Important : les efforts globaux consentis sur l’accord ARTT HPF par certains salariés prenant tous leurs jours choisis ou épargnant le maximum possible de congés ont comme contre-partie la sécurisation demandée par la CFTC du nouvel accord dans le temps, comme en 2006, mais avec une durée plus longue : plus de 4 ans à partir d’aujourd’hui sans subir de changements. Cet engagement a une vraie valeur quand on voit ce qui s’est passé en 2010 aux Etats-Unis et en Allemagne (fin de l’épargne temps et liquidation des compteurs).

L’autre point à prendre en considération est l’intérêt d’avoir le même statut, de ne pas compliquer les transferts volontaires entre HPF et HP CCF, et de limiter le risque d’un délaissement d’HP CCF. Le projet de transfert obligatoire des salariés HP CCF OS et C/I datant de 2009 est définitivement abandonné.

Les autres changements qui sont dans le protocole concernent :
· Une harmonisation par service dès novembre 2011 des modes d’astreinte lorsque les équipes sont réparties sur HP CCF et HPF (après intégration de HP ESF),
· La neutralisation sur 3 exercices (2011, 2012 et 2013) de l’impact des déficits reportables de HP ESF pour le calcul de la participation française (ce point est mentionné pour mémoire, car il est acquis depuis la signature du protocole HPF et HP ESF),
· Des adaptations concernant les Institutions Représentatives du Personnel,
· La négociation et l'appel d'offre inévitable pour harmoniser et ajuster les régimes de frais de santé et de prévoyance.

Anonyme a dit…

Il est vrai que la question peut aussi se poser comme l'a dit #1 : HPCCF doit-il garder les memes accords que le nouvel HPF (qui deviendra au passage la 1ere entité du groupe) ou garder ses "avantages acquis" façon village gaulois ?
Dans Astérix, le village gaulois s'en sort plutot bien. Mais HP n'est pas forcement géré par Uderzo et Goscinny.

Anonyme a dit…

Je rejoins l'approche (certe un peu radicale) de 1. Je redoute le prix de l'exclusion et préfere qu'en toutes choses nous soyons "unis" avec le même statut.

Anonyme a dit…

6 a dit "Dans Astérix, le village gaulois s'en sort plutot bien. Mais HP n'est pas forcement géré par Uderzo et Goscinny"

Je rajouterai qu'il manquerait à ce villaga gaulois des Astérix, Abraracourcix et autres battants, managers, leader, avec des idées, des projets, et une forte volonté de se frotter à la Corp. pour enrayer son entreprise de démantèlement d'HP-CCF .... :) :) Pas sûr qu'il en reste beaucoup.

Moi aussi je vote pour la signature du protocole.
Mais je suis cadre en forfait jour et donc très peu impacté. Il faut que les modes horaires s'expriment.

Anonyme a dit…

Je suis parmi ceux qui sont prets a "frotter a la Corp"... pour la renaissance d'un HP CCF vivifiante, surement differente de la CCF du passe. Soyons clairs, il s'agit de definir notre futur plutot de camper sur les acquis a tout prix.

Je pense que harmoniser nos statuts en France est une bonne chose.

Mais quelle est l'impact positive ou negative d'une acceptation de ce protocole sur le futur des activites internationales de pointe a tres forte valeur ajoutee sur la territoire francaise?

Pour moi, c'est ca la raison d'etre de HPCCF et nous devons voter en fonction.

Quand est-ce que la question du DEVELOPPEMENT de HPCCF a ete posee et quelle est la reponse de la direction?

Quelle est le conseil de tactique de vote du CFTC pour developper les activites internationales?

Merci de votre eclairage et recommandation.

CFTC HP a dit…

On ne donne pas de consigne de vote. Mais si vous cherchez à vous positionnez uniquement sur cette question de l'avenir d' HP CCF, alors les partisans de solutions négociées devraient considérer un vote positif, à la différence de ceux privilégiant les tensions sociales.

Anonyme a dit…

Je ne suis pas d'accord avec les partisans de l'accord, une légère différence de statut n'empechera jamais les transferts quand ils sont utiles au salarié.

D'autre part on ne peut pas dire que cet accord améliore la compétitivité d'HPCCF. Vu de la corp ou de EMEA la différence est négligeable! Si on embauche des salariés HPCCF, c'est qu'ils sont bons et qu'on a besoin d'eux!

Et surtout, pour les salariés en mode horaire, c'est trés brutal! La reduction de l'horaire journalier c'est vraiment du pipeau! Mais comme ils sont minoritaires, personne n'ecoute les "mode horaire"!

Anonyme a dit…

Merci CFTC des explications. J'ai pris le temps de lire votre message, je me donne du temps pour réfléchir.

Anonyme a dit…

@11 OK, l'obstacle d'une différence de statut n'est pas insurmontable. Ne pense pas qu'aux transferts volontaires (tu dis "utiles aux salarié"), pense aussi au choix de où le management crée les postes.

On n'embauche pas des salariés HPCCF, on en met parfois sur des projets. Mais le hic, c'est qu'on ne voit rien venir en remplacement des délocalisations. Le management n'est pas toujours rationnel. Si HPCCF n'est plus dans le radar du management, même pour des mauvaises raisons, c'est les gugusses HPCCF qui trinquent.

Pour les salariés en mode horaire, c’est pas facile, mais il faut vraiment travailler à l’heure. 1h de plus à bosser, c’est 1h de plus dans TAL. C’est à ça qu’il faut arriver, et OUI la transition sera difficile.

Anonyme a dit…

Pour 13 on voit bien que tu n'as jamais été mode horaire, tu devrais savoir que mettre une heure sup dans TAL c'est immediatement s'attirer les foudres de son manager qui te le reproche chaque fois tu as un peu de temps libre!

Dans certaines organisations les heures sup sont carrément interdites par le VP!

Une fois de plus, les "modes horaires" vont etre sacrifiés sur l'autel d'une pseudo homogénéisation qui n'apporte aucun avantage flagrant!

A bas l'accord!

CFTC HP a dit…

Pour 14, tu n'as pas du lire le protocole d'accord dans le détail. L'arrivée de 350 modes horaires HP ESF qui déclarent et se font payer leurs heures supplémentaires va considérablement influer la négociation de l'accord ARTT qui aura lieu début 2012. Le texte prévoit déjà des avancées et un rapprochement sur les heures supplémentaires.

Sans protocole, HP CCF risque de ne pas participer à ces négociations, alors c'est sûr que ça ne va pas permettre à la situation d'évoluer et aux mentalités de changer... Il y a un an pour cela et déjà des garanties qui vont dans le bon sens.

Anonyme a dit…

14

Je comprends ce que tu veux dire, pour l'avoir subi à une époque (les touts début de T&L) et pour le subir tous les jours par rapport à Omega (et oui notre management n'est pas capable d'expliquer en UK et aux US que nous sommes au forfait jour et non aux 35h00, mais c'est un autre débat).

Maintenant, il faut savoir que c'est quand même assez francais comme problême et que le fait de remplir des heures sups dans beaucoup d'autres pays n'est pas un problème. C'est même assez marrant de voir un manager EMEA ou WW pointer du doigt les francais qui marquent des heures (ce n'est pas une pratique habituelle) et ne faire absolument aucun cas des heures marquées par les collègues allemands (car ca a toujours été comme ca).

Le management a une attitude à géométrie variable et l'ajuste en fonction de ses propres interêts. Quand il peut gratter quelquechose en France, il le fait, et ce sera quelquechose d'autres pour l'Allemagne ou UK.

CFTC HP a dit…

Merci à toutes celles et tous ceux qui ont participé à cette consultation ou qui vont y participer.

La CFTC se veut représentative de l’ensemble des salariés HP, forfaits jours et modes horaires, cadres et non cadres, et ne confisque pas le pouvoir donné aux élections. Pour nous, il était capital de s’assurer de votre avis et conforter notre analyse avant d’apposer notre signature sur un texte aussi important et complexe que le protocole d’accord pour l’avenir du statut social d’HPCCF.

Au moment où nous vous écrivons, voici les résultats du vote :

« Au vu des modalités du protocole d’accord proposé, recommandez-vous sa signature par les organisations syndicales ? »

Pour 208 (83%)
Contre 35 (14%)
Abstention 8 (3%)

Total 251

Dont modes horaires (22% des votes)

Pour 36 (65%)
Contre 18 (33%)
Abstention 1 (2%)

Total 55

Dont forfaits jours (78 % des votes)

Pour 172 (88%)
Contre 17 (9%)
Abstention 7 (3%)

Total 196

CFTC HP a dit…

A noter : plus le temps avançait et plus les modes horaires ont voté positivement, contrairement aux idées préconçues. Ceci s’explique probablement par la lecture approfondie des explications fournies par la CFTC qui vont à l’encontre des préjugés sur la fin des 12 jours choisis.

Au-delà des aspects techniques, la volonté de garder un même statut social entre HPF et HPCCF, de garantir l’avenir et d’éviter un isolement d’HPCCF a sans doute compté pour beaucoup de votants.

CFTC HP a dit…

Conclusions

La CFTC n’avait pas donné de consigne de vote et n’a pas fait de relance. En plus du texte intégral joint, les explications étaient objectives, complètes, sans émotion ni parti-pris. Celles de négociateurs qui connaissent le dossier.

Plus de 10 % de TOUS les salariés HPCCF se sont exprimés, et les votes continuent d’arriver. Nous pouvons donc considérer ces résultats comme représentatifs. Le taux de réponse, puisque le message n’a pu être envoyé qu’aux abonnés à nos communications, est bien sûr plus élevé.

Conformément à notre engagement, nous suivrons donc votre avis et signerons demain vendredi le protocole d’accord HP CCF. La signature CFTC HPCCF représente 20% depuis les élections de 2008, elle rejoindra celle du ou des syndicats qui signeront ce jeudi.

Le protocole a déjà été signé à 100% sur HP ESF et 81% chez HPF. Le protocole HP CCF sera valable dès que les signatures représenteront 30% des salariés. Mais il ne s’appliquera pas s’il est dénoncé par au moins 2 syndicats représentant plus de 50%. Cette menace est bien réelle aujourd’hui.

Ne pas signer parce qu’on est déçu du résultat de ses revendications non portées en intersyndicale ou pour ne pas se sentir lié dans les négociations d’accords à venir est une chose, mais casser le protocole d’accord signé par d’autres syndicats est autrement plus grave :

- Pourquoi se priver d’avoir le protocole et ses garanties comme référence à la renégociation voulue ou subie des accords actuels ?
- Pourquoi annoncer qu’on jettera ce protocole à la poubelle sans consulter les salariés ou sans même attendre le résultat de ce vote ?
- Pourquoi prendre le risque d'aller vers une différence de statut social dans le Groupe HP et isoler HP CCF à un moment particulièrement mal choisi ?
- Pourquoi décider unilatéralement que ce qui est accepté pour les salariés HPF et HPESF serait inacceptable pour les salariés HPCCF ?

Dénoncer le protocole d’accord serait aller carrément contre l’avis majoritaire des salariés modes horaires et forfaits jours ayant participé au seul vote qui a été organisé. Tout le monde sait désormais ce que veulent les salariés HP CCF, alors espérons que le bon sens et le sang froid finiront par l’emporter !

Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous pouvez encore voter car plus nous aurons d'avis exprimés, plus nous serons efficaces pour les prochaines étapes.

A suivre !

Anonyme a dit…

Combien y-a-t'il d'employés en mode horaire sur HP-CCF?
Dit autrement, sachant que ce sont les employés en mode horaire qui sont les plus impactés, quel pourcentage des modes horaire représentent les 55 mode horaire qui ont voté?

CFTC Pierre F a dit…

Pour 20 :
Sur la base des informations dont nous disposons, qui n’intègrent pas les derniers départs liés au PSE, plus de 18% des salariés en mode horaire ont répondu à notre vote.

Dans la réalité, les votants en mode horaire dépassent certainement les 20% de la population concernée.

Ils ont clairement voté POUR la signature, à 65%.

CFTC HP a dit…

Il est intérssant de noter que la participation des modes horaires a été près de 2 fois supérieure à celle des forfaits jours et que plusieurs forfaits jours nous ont écrit être solidaires de ce que voudront les modes horaires.

Anonyme a dit…

Je suis 20, merci pour la réponse.
C'était effectivement mon point en posant la question sur le % de votants des modes horaires, car je trouve légitime qu'étant les plus impactés bien que minoritaires en nombre, qu'on écoute d'autant plus leur souhait.

CFTC Pierre F a dit…

Pour 20/23 :
Nous avions la même préoccupation.

C’est la raison pour laquelle l’organisation de notre vote permet cette finesse d’analyse, et que nous avons donné les résultats en fonction de ce critère Mode horaire / Forfait jours. En toute transparence.

CFTC HP a dit…

Conformément à notre engagement, nous avons donc signé le protocole d’accord HPCCF vendredi dernier, rejoignant la signature CFDT qui avait eu lieu la veille. Avec un poids de signature de 37% calculé sur le résultat des dernières élections de 2008 et bien au-delà des 30% nécessaires, le protocole d’accord HPCCF s’applique donc. Et la négociation de l’accord ARTT harmonisé pourra ainsi commencer début 2012 avec les syndicats HPF sur des bases connues et sécurisées.

Sauf... si la CFE-CGC et un autre syndicat décident ensemble de s’y opposer. Ce qui reviendrait à conduire le véhicule HPCCF sur des routes inconnues et séparées, sans assurance et sans écouter l’avis des passagers ! Même si ça parait incroyable de prendre une telle décision, la menace existe et on saura d’ici 15 jours maximum si elle a été mise à exécution.

Anonyme a dit…

Bon, dans 15 jours on saura si les deux syndicats cités ont la fibre démocratique ou pas. Ils ont, si je comprends bien, le choix entre ne pas signer (un grand classique CGT si j'en crois la vox populi, plus rare à la CGC) ou dénoncer l'accord (risqué d'aller contre l'avis du peuple quand on prétend le représenter).
Les 15 prochains jours vont etre passionnants !

Anonyme a dit…

Euh... Ils ont 3 choix possibles:
1 Signer (c'est pas prévu on dirait)
2 Ne pas signer point barre
3 Ne pas signer et tout casser. Là il faudra qu'ils nous expliquent comment ça aide les employés. Parce que je n'ai rien compris à leur communication (CGC) sur leurs raisons.

A CFTC, d'accord ou pas avec vous, au moins vos flash du lundi sont clairs.

Anonyme a dit…

Question bète si les accords ARTT sont differents entre HPF et HPCCF :
- Un non cadre HP-CCF est transféré chez HPF : il n'aura pas la compensation ARTT négociée dans l'accord ?
- Un non-cadre HPF est transféré chez HP-CCF : il devrait gagner 12 jours choisis ? Autant dire que ça empechera tout transfert dans une société où il y a déjà peu d'embauches.
C'est pas un peu risqué ?

Anonyme a dit…

C'est un peu court de parler de choix democratique, ce sondage organisé par la CFTC a principalement été envoyé aux adhérents de la newsletter CFTC, donc a priori des sympathisants CFTC plus ouverts à ses idées que le commun des mortels.

Tous les modes horaires à qui j'en ai parlé autour de moi:
1/ ignoraient ce "sondage"
2/ sont bien sur contre l'accord qui les spolient!

Le mot sondage n'est pas neutre, un sondage obéit à des règles déontologiques trés précises!

CFTC HP a dit…

C'est complètement faux 29, si les abonnés à nos communications étaient aussi sympathisants, la CFTC serait le syndicat majoritaire chez HPCCF. On en est très loin.

De plus il n'y avait pas d'idées propagées, juste le texte et une synthèse objective.

Enfin c'est le mot référendum qui fait appel à des règles très précises.

On est confiant dans la réprésentativité du résultat. Pour la signature de l'accord ARTT 2006, nous avions fait la même chose, copié immédiatement par la CFE-CGC et la CGT qui avaient obtenu le même résultat en faveur de la signature de l'accord.

Tu ferais mieux de demander pourquoi ils n'osent pas consulter les salariés (pour l'instant) sur un enjeu aussi immportant au lieu d'avoir une vision tronquée de ce protocole.

On attend toujours la preuve de la spoliation. Tu es capable de l'apporter et sortir d'une vaine propagande d'idées reçues ?

Et on attend aussi la démonstration de l'intérêt d'un statut social HPF-HPCCF différent.

CFTC HP a dit…

Tu expliqueras aussi ceci à tes collègues modes horaires :

Tu es en mode 4 jours et demi ? Désolé, tu n'auras pas les 2 jours de congés supplémentaires en plus.

Tu voulais une augmentation de salaire de près de 2% contre 4 jours non épargnables ? Désolé, c'est pas pour toi. Pareil pour la prime de 2*2 jours sur 2 ans.

Tu voulais bénéficier d'une réduction de temps de travail de 21 minutes et t'ouvrir le champ des heures supplémentaires payées ? Navré, ça va pas être possible...

Tu envisageais un transfert chez HPF ? Aïe, problème, il faudra sans doute céder tes 12 jours choisis sans contrepartie..

etc... !

Tu es sûr que ce n'est pas toi qui spolie tes collègues en ne leur disant pas la vérité ?

Anonyme a dit…

29, ton histoire de lecteurs forcément sympathisants ne tient pas debout. Moi je suis abonné à toutes les newsletters ou flash info etc. de tous les syndicats d'HP.
Et bien je t'assure, je ne suis pas sympathisant de tous!!

Anonyme a dit…

pourquoi s'opposer dès maintenant alors qu'on peut encore le faire en ne signant pas le nouvel accord ARTT dans un an ? je pense avoir trouvé la réponse dans le texte du protocole : moins d'heures de délégation pour les Délégués du Personnel. J'ai bon ?

Anonyme a dit…

33, ben... tu leur demandes et tu nous dis ?

Anonyme a dit…

à 33 autre hypothèse: ils évitent les négos de peur d'être convaincus par le résultat? LOL
OK j'déconne...

CFTC HP a dit…

Le Comité de Groupe et le CE HPF ont rendu cette semaine les avis sur la fusion, demain ce sera le tour du CE HP ESF de se prononcer.

Il y a eu confirmation des conséquences facheuses d'un statut social différent avec HPCCF(exemple : fin des transfert modes horaires HPF vers HPCCF pour un mode horaire). La Direction devra décider si elle invite les syndicats HP CCF à 4 négociations d'harmonisation ou pas, puisque plus rien ne l'y obligerait. Dans l'ordre où elles arriveront :

- Astreintes
- Institutions Représentatives du Personnel
- Droit Syndical
- ARTT (début 2012)

Pour 33, on ne pense pas que le point pouvant justifier une opposition syndicale est lié aux prérogatives actuelles des syndicats, on refuse d'y croire en tout cas.

CFTC HP a dit…

Si le protocole d’accord HPCCF est détruit par l’exercice d’un droit d’opposition de syndicats représentant plus de 50% (donc clairement la CFE-CGC, avec la CGT en position d’arbitre), ce serait à l’inverse ouvrir la porte à un accord ARTT différent entre HPCCF et HPF. Et le début d’une période d’incertitude. La direction aura alors le champ libre pour décider seule de l’avenir des dispositions ARTT HPCCF.



On voit que dans ce scénario, on prend un risque important : laisser carte blanche à la Direction pour décider de l’avenir du statut social d’HPCCF, une Direction qui n’a plus la pression du respect de son calendrier de fusion HPESF -> HPF. Et qui serait libre de séparer les dossiers par société au gré de ses intérêts (Machiavel : diviser pour mieux régner).



Et puis nous ne comprenons pas que la CFE-CGC, qui a présenté et envoyé à la Direction le 26 novembre la revendication préparée avec la CFTC et FO (à savoir diminution du temps de travail à 7h24 pour les salariés modes horaires HPCCF et HPF ainsi que le paiement de la moitié des jours choisis retirés), puisse maintenant se rétracter au point de critiquer l’idée même de diminuer le temps de travail et de payer des jours choisis. Et veuille à tout prix casser cet accord qu’ils ont signé sur HPF, où là par contre ça ne pose aucun problème… Et tout cela sans même demander leur avis aux salariés HPCCF !



En 2006, la CFE-CGC et la CGT ont fait comme la CFTC en demandant aux salariés de voter sur la signature de l’accord ARTT (fin des 12 jours choisis pour les cadres forfaits jours). Ils ont obtenu les mêmes conclusions que la CFTC (un oui majoritaire) et ont signé l’accord à l’époque. Pourquoi ne le feraient ils pas aujourd’hui de nouveau ?



La CFTC renouvelle donc sa proposition aux non signataires menaçant d’un droit d’opposition le protocole signé de demander leur avis aux salariés HPCCF, exactement comme nous l’avons fait.

CFTC HP a dit…

Nous vous informons en avant première que cette demande a été ignorée. Le protocole d'accord HPCCF n'existera bientôt plus : la CFE-CGC ayant envoyé son courrier d'opposition et la CGT préparant le sien de son côté.

Anonyme a dit…

Fuyez CCF ...... le démantelement va pouvoir commencer .......

CFTC HP a dit…

Voici le courrier reçu, nous répondrons prochainement. En attendant, celles et ceux qui le souhaitent peuvent répondre ici, nous fairons suivre leur réponse aux intéressés.

" Conformément à l’article L2231-8 la CFE-CGC HPCCF vous signifie son opposition au protocole qui a pour objet ;

de déterminer les principes de la négociation en vue d’une révision, au sein de HPCCF, des accords collectifs listés en Annexe 1 de ce protocole, avec l’objectif d’harmoniser le contenu de ces accords avec le contenu de l’accord d’adaptation ou de substitution du statut collectif, qui serait applicable à l’entité issue de la fusion absorption si le Projet de Fusion HPESF par HPF aboutit.

D’après les informations dont nous disposons, ce protocole a été signé le 24 mars pars la CFDT et le 25 mars par la CFTC.

Nous vous rappelons que la CFE-CGC a recueilli 45% des suffrages exprimés au premier tour des dernières élections au comité d'entreprise d’HPCCF. L’opposition à ce protocole de tout autre syndicat qui représenterait plus de 5% serait de nature à constituer une opposition majoritaire. Si tel était le cas et conformément à l’article L2231-9, ce protocole serait réputé non écrit et ne pourrait pas être déposé.

La CFE-CGC HPCCF et ses représentants ont une longue expérience de la négociation collective. Ils ont toujours eu à cœur de s’impliquer de façon constructive pour trouver les solutions les mieux adaptées pour l’entreprise et ses salariés. Les représentants CFE-CGC d’HPCCF ont signé tous les accords qui ont été négociés les 5 dernières années et c’est donc en toute responsabilité que notre syndicat a fait le choix de s’opposer au protocole en question.

Ce protocole fixe des principes en vue de réviser certains des accords collectifs d’HPCCF, nous considérons que certains de ces principes en particulier ceux relatifs à une modification de l’ARTT sont mauvais pour :

· La performance économique de l’entreprise,

· Les relations sociales au sein de l’entreprise,

· L’organisation et les conditions de travail.

Dans notre décision nous avons pris en compte que cette opposition

· ne remet nullement en cause, ni en question le projet de fusion entre HPF et HPESF puisque ce n’est pas l’objet du protocole auquel nous nous opposons. D’ailleurs notre syndicat a signé chez HPF et HPESF l’accord en vue de la fusion

· ne remet pas en question la volonté de la CFE-CGC de participer aux négociations à venir en vue de modifier au sein de HPCCF, certains accords collectifs, avec l’objectif tant que faire se peut, d’harmoniser le contenu de ces accords avec le contenu de l’accord d’adaptation ou de substitution du statut collectif, qui serait applicable à l’entité issue de la fusion absorption si le Projet de Fusion HPESF par HPF aboutit.

Il nous semble prioritaire que les intérêts économiques et sociaux d’HPCCF soient pleinement pris en compte dans le cadre d’une harmonisation éventuelle des accords d’HPF et d’HPCCF. Cela nous parait possible, nous avons d’ailleurs fait des propositions allant dans ce sens. Il est donc prématuré et inacceptable à ce stade d’acter certains principes en particulier ceux relatifs à l’aménagement du temps de travail chapitre 4.2 du protocole et c’est la raison pour laquelle nous nous y opposons.

...

CFTC HP a dit…

...

Depuis de très nombreuses années l’accord ARTT prévoit 3 types de mode horaire (Type 1, Type 2, Type3) ce qui permet de prendre en compte la diversité des contraintes économiques et de fonctionnement d’une entreprise aussi diverse qu’HP. Les salariés au mode horaire chez HPCCF ont organisé de façon structurelle leur temps de travail en conséquence.

Le mode horaire type 2 avec une journée de travail de 7h45 est celui qui permet le meilleur fonctionnement d’équipe avec les cadres « forfait jours » qui représentent la majorité des salariés d’HPCCF. Pour preuve, le mode horaire type 2 est le plus répandu chez HPCCF par rapport aux 3 types de mode horaire qui sont codifiés dans l’accord ARTT actuel.

· Changer ce mode horaire chez HPCCF par unique volonté de standardisation avec ce qui se passe chez HPF ne nous semble pas de nature à répondre aux préoccupations de performance économique auxquelles HPCCF est confrontée dans un environnement très international. Aucune information économique n’est venue démontrer la nécessité de faire un tel changement chez HPCCF.

· Remettre en question l’accord ARTT que certains continueront à appeler « Accord 35h » est une très mauvaise chose pour HPCCF. Plus de 60% des salariés d’HPCCF sont managés par plus de 500 managers étrangers qui auront bien du mal à comprendre des concepts qui souvent échappent même à des managers français. Dans ce contexte, reparler des « 35H » pour donner l’impression qu’en France, on passerait d’une journée de 7h45 à une journée de 7h24 (comme cela est prévu de façon très théorique mais très explicite dans le projet) risque de nuire gravement en termes de perception d’HPCCF.

· Cette évolution serait susceptible de dégrader profondément les relations sociales au sein des équipes et en particulier la relation de subordination entre salariés mode horaire et leur manager au sujet des heures supplémentaires. Les salariés mode horaire subiront au niveau individuel une pression sociale, culturelle et psychologique qui conduira beaucoup d’entre eux à faire des heures supplémentaires non déclarées. Cette situation dégradera les conditions de travail et augmentera considérablement les risques psycho-sociaux au sein d’HPCCF.

· Depuis de nombreuses années, les salariés concernés ont organisé leur temps de travail sur la base du mode horaire type 2, il n’y a aujourd’hui aucune raison objective chez HPCCF nécessitant de venir perturber l’équilibre actuellement en place par chacun d’eux.

La CFE-CGC comprend que certaines organisations au sein d’HP puissent nécessiter différents aménagement du temps de travail en fonction du type d’activité ou de la localisation géographique des salariés. C’est le cas chez HPF en particulier dans le cadre de l’intégration des activités d’HPESF chez HPF. L’accord ARTT actuel permet déjà plusieurs mode horaire, l’adaptation du mode horaire type 3 pour passer de 7h20 à 7h24 ne nécessite en aucune façon la suppression du mode horaire type 2 (7h45/jour) en particulier chez HPCCF. Comme nous l’avons rappelé ci-dessus celui-ci continue de répondre au mieux à la situation économique et sociale chez HPCCF.

Pour toutes ces raisons la CFE-CGC est en désaccord avec la suppression du mode horaire type 2 prévue dans le protocole."

Anonyme a dit…

Comme le disait Catherine de Médicis à son fils Charles IX apres le massacre de la St Barthélemy : "Mon fils, vous avez tranché, maintenant il va falloir coudre". Charles IX est mort 2 ans après ....
C'était la parabole (ax2+Bx+C) du mercredi matin pour HPCCF.

Anonyme a dit…

Autre parabole : "le parfum du jour est fraise"

Bienvenue au village HPCCF, le numéro 2 va tout vous expliquer. Ah non, vous n'êtes pas des hommes libres, vous êtes des numéros !

http://www.dailymotion.com/video/x1niu8_serie-tv-le-prisonnier_fun

Anonyme a dit…

Je ne sais pas si il va falloir coudre mais HP pourrait bien en profiter pour détricoter CCF.
Il y a des postes sur HPF ?

Anonyme a dit…

ils disent qu'ils ont signé tous les accords depuis 5 ans, ils ont aussi signé les accords de NAO ?

Anonyme a dit…

Très bien cette petite vidéo du prisonnier, ça rappelle de bon souvenirs ! C'est vrai que les prisonniers du village CCF sont comme ceux de la serie, on ne leur demande pas leur avis.
N°1 CGC et n°2 CGT n'ont pas à interroger la piétaille que nous sommes, notre avenir, c'est eux qui décident !
Au Secours !

Anonyme a dit…

La direction d'HP aurait voulu pousser CCF à la faute qu'elle n'aurait pas fait autrement : Dans un premier temps, ne pas les inviter à la négo (vous n'etes pas concernés), puis ne pas suffisament "les considérer" pendant la négo (ce que l'ancienne DRH semblait très bien faire).
Il n'y avait plus qu'à attendre que certains égos surdimensionnés réagissent.
C'est fait.

Anonyme a dit…

47

Oui, je pense que tu as mis le doigt sur le fond du probleme.

Je pense que les emotions et les reglements de compte personnels ont prevalus.

L'amour propre, mal placé de certains, nous entraine tous dans la merde.

Bon, c'est quand alors le prochain PSE ?

CFTC HP a dit…

Nous recevrons le courrier de la CGT d'ici la fin de la semaine, il a été envoyé aujourd'hui.

Nous n’avons pas réussi à trouver dans le courrier CFE-CGC les réponses précises aux questions posées afin d’essayer de comprendre ce qui pouvait justifier leur point de vue :

1. Pourquoi faire le pari du repli sur soi et prendre le risque d'aller vers une différence de statut social dans le Groupe HP en isolant HPCCF à un moment particulièrement mal choisi ?

2. Pourquoi ce qui est accepté pour les salariés HPF devient tout à coup inacceptable pour les salariés HPCCF ?

3. Pourquoi avoir complètement changé d’avis par rapport au 26 novembre 2010 où ils étaient en première ligne pour proposer le paiement de jours choisis et la diminution du temps de travail journalier sur HPCCF comme sur HPF ?

4. Pourquoi ne pas attendre la négociation de l’accord ARTT en 2012 pour décider d’une éventuelle opposition ?

5. Pourquoi se priver d’avoir le protocole et ses garanties, qui ne se résument pas à l’accord ARTT, comme référence pour le futur ?

6. Pourquoi ne pas demander aux salariés ce qu’ils veulent ? Ils l'avaient pourtant fait en 2006 sur un sujet identique.

Anonyme a dit…

CGC, CGT la Honte ! il faudrait bosser collectif un jour les gars !!

Anonyme a dit…

Je pense que 47 et 48 ont raison.
Tout se b.... pour des questions d'amour propre !
Z'auraient du se souvenir, à la CGC, de la célèbre maxime de Brigitte Lahaie (ou de Pierre Dac, je ne sais plus bien) : l'amour propre ne le reste jamais longtemps !
Pauvre de nous.

Anonyme a dit…

47/48

Et oui, quand on n'est plus considéré comme devant être placé à la droite du saint pere, et bien on devient tout rouge, on fait des caprices, on s'enerve et on se venge.

Je suis consterné que des problemes d'ego et d'amour propre puissent amener la societe et les salaries dans une telle situation.

Ce n'est pas parce que P.Russo n'a pas de chouchou, ou bien qu'il en ait choisis d'autres, que cela doive se passer comme cela.

Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi ce qui est acceptable par la CFE-CGC chez EDS et HPF ne l'est pas chez CCF ?

Que l'on vienne m'expliquer pourquoi !!!!

Les salaries de EDS et HPF sont ils des salaries de seconde zone pour la CFE-CGC de HP CCF ?

Qu'elle est la coherence dans tout cela ? Le même syndicat signe un texte dans une société et non seulement ne le signe pas dans une autre mais s'y oppose ?

Quand on refuse l'entrée dans une boite de nuit à certains et pas à d'autres, cela s'appel de la discrimination, et même du racisme dans certains cas !

Bref, j'espere que l'on pourra m'expliquer le pourquoi de cette décision car aujourd'hui, c'est à ne rien y comprendre.

Quant à la CGT, je dirais qu'elle est dans son role, comme bien souvent, même si cela peut être utile dans certaines circonstances.

Anonyme a dit…

Je complete mon message.

Cette distance avec les salariés ne m'etonne même plus.

Cela doit faire 6 mois que je n'ai pas vu de DP CFE-CGC de IDA sur le site.

Dans ces conditions, comment pouvoir dire que l'on dialogue avec les salaries ?

Anonyme a dit…

51



Hummmmmmm , grand fou, tu me plais toi :) :)



:) :)

Anonyme a dit…

Grenoble n'est pas le centre du monde ?

Mince, on m'aurait mentis ?

Anonyme a dit…

Distance avec les salariés qui se retrouve même au niveau des oeuvres sociales.

Faire un sondage par une société exterieure pour savoir ce que les salariés pensent du travail de leurs élus, et des orientations qu'ils donnent aux oeuvres sociales, confirme pour moi le fait que ceux ci ne sont plus la, aupres des salaries, mais dans une tours d'ivoire, basée a Grenoble, protégé par les montagnes.

Anonyme a dit…

@56: 15 000 euros pour cette enquête faite par une TPE de Grenoble et +25% de budget l'année qui suit par employé pour les activités (pompé sur la trésorerie) afin de bien préparer les esprits pour l'élections de novembre 2012. CQFD

Anonyme a dit…

Grenoble c'est 80% de l'electorat HPCCF...

Anonyme a dit…

Moi j'ai refusé une promotion specialist sans augmentation de salaire puisqu'il y a perte de 8 jours de congé. J'espèrai que ce protocole m'apporte 2% d'augmentation mais ça va pas le faire non plus! Dernier espoir, je vais essayer d'être transferé sur HPF avant 2012 pour gagner 2% de mieux. Mdr!

Anonyme a dit…

59, idem, je postule sur des jobs HPF. J'ai pas trop envie d'être trop prêt du champ de bataille. Ca fait 10 ans que les guerres se succedent, j'en ai vraiment assez.

Anonyme a dit…

58, et le fief de la CFE-CGC. Ils n'ont peut être pas envie que l'indépendance et l'isolement de CCF par rapport au reste du groupe soit rompue.

Anonyme a dit…

61, comme la CGT?! Il me semble que la CGC est bien implantée sur Sophia aussi.

lambda a dit…

je n'ai pas trouvé super (CGC) leur premier poisson d'avril ... et je dois dire que j'aime encore moins le deuxième ...

Anonyme a dit…

La représentation des organisations syndicales est décidé par les employées lors des élections des CE.
Moi ce qui me surprend c'est qu'il faille seulement 30% de représentation pour valider un accord.

Même si je suis d'accord avec les réactions précédentes, il faut respecter les choix de chacun.

Et peut-être voter mieux la prochaine fois, voir mieux se syndiquer...

CFTC HP a dit…

Complément à 64

La loi des 30% est récente et plus juste qu'avant où il n'y avait pas de seuil minimum.

La loi sur la représentativité éliminant les plus petits syndicats les uns après les autres, dans beaucoup de grandes entreprises il ne restera plus que 2 ou 3 syndicats (exemple : HP ESF : 3 syndicats ont disparu en 2010, il en reste 3 pouvant négocier et signer). Donc 50% ne serait pas un bon seuil pour signer, mais c'est un bon seuil pour s'opposer car cela oblige à argumenter un minimum.

Pas de souci pour respecter le choix de la CFE-CGC sauf que les employés n'ont pas eu leur mot à dire et que les vraies raisons ne sont pas dans le courrier. Toutes nos questions du post 49 sont restées sans réponse.

Ne pas signer est une chose, mais faire opposition à un accord est un acte grave, hostile syndicalement et inédit chez HP.

Anonyme a dit…

CFTC 65

Ben si, la CFECGC a une explication (entre autres), cf leur communication dans leur blog.

Les salariés ex EDS et HPF ne travaillent qu'au niveau local, pour la France et des clients francais. Donc l'accord est bon pour eux. Pour CCF, qui ne travaille qu'a l'international avec d'autres pays, d'autres fuseaux horaires, l'accord HPF/EDS n'est pas acceptable, car les modes de travail sont differents. Bien sur, car chez HPF/EDS on travaille pas pareil, pusque seulement au niveau local (!!!!!!!!).

Je vous laisse apprecier cet argument .....

Sachez chers salariés ex EDS et HPF que vous ne travaillez pas a l'international, mais uniquement localement !

Des reactions ?

Anonyme a dit…

Cette explication de mettre des gens dans des cases ne tient pas la route et a été construite a posteriori. Leur revendication initiale était le passage de 7h45 à 7h24 chez HPCCF.

Si on veut aller au bout de ce raisonnement, alors il faut demander à faire passer tous les modes horaires HPCCF en forfait jour.

Anonyme a dit…

Et les salariés CCF qui travaillent au national, ils comptent pour du beurre ?

CFTC HP a dit…

Nous avons reçu le courrier de la CGT mais pas sous forme électronique, donc pas encore copiable ici tel quel pour une réponse point par point.

A la différence de la CFE-CGC qui ne parle que des jours choisis, la CGT évoque 6 autres points sur 10 expliquant leur opposition : les astreintes, l'exercice du droit syndical X2, la participation, la prévoyance-santé X2.

Anonyme a dit…

68: Oui!
Et tous les autres aussi.
Tous les salariés CCF comptent pour du beurre dans cette histoire d'opposition CGC.

Des preuves?
- ils n'ont pas fait de consultation des salariés sur le protocole
- ils n'ont pas publié leur courrier d'opposition avec les raisons officielles de leur opposition

Le hic: si les salariés CCF comptent pour du beurre dans cette histoire, quelles sont les véritables raisons de leur opposition?

Anonyme a dit…

66 pour 70

Tu l'auras compris je ne suis pas pro CFECGC, mais soyons reglo. La lettre est publiée sur leur blog. C'est vrai il faut la chercher, il y a un paragraphe en double (c'est plutot amusant), mais la communication est publique. Donc on ne peut les taxer de ce maux la.

Par contre, les differents commentaires sur le sujet du rejet de l'accord sont assez amusant.

Anonyme a dit…

Ce qui me gene dans cette histoire, c'est que les salaries de HP en France, ne sont plus traités de la même manière.

On avait deja CDS, maintenant on a une difference entre HPF et CCF.

Et ca, c'est pas bon. Pas bon du tout. La population est morcelée, elle devient donc moins forte, avec moins de cohesion.

Anonyme a dit…

Avez vous lu la communication de la CGT ?

Pour ma part entre celle de la CFE CGC ou il y a des phrases qui me sont incompréhensibles (je dois etre trop con) et celle de la CGT qui fait des associations qui n'ont rien a voir avec le sujet (je dois etre encore trop con), j'avoue commencer croire que le délitement de nos oprganisations politiques déteint sur nos organisations syndicales.

Je n'arrive pas à y trouver de coherence. Je dois certainement etre trop con.

Pas glop.

Enfin, on a les organisations syndicales que l'on mérite.

CFTC HP a dit…

Voici les arguments CGT évoqués par 73 :



- La suppression de l’organisation du temps de travail en mode horaire avec jours choisis, alors que ce mode d’organisation est le plus pratiqué chez HPCCF

- Une réduction du temps de travail quotidien pour certains salariés en mode horaire sans qu’un système de mesure du temps de travail ne permette de rendre effective cette disposition

- Une compensation financière insuffisante et non pérenne pour certains salariés en mode horaire.

- Des garanties insuffisantes sur le maintien dans le temps de l’écart de salaire créé par l’intégration de 4 jours dans le salaire de base

- Un traitement différencié de la rémunération des astreintes entre les différents services d’HPCCF, sur un critère non pertinent

- Un accord sur le droit syndical qui contient des mesures compensatoires différentes selon le type de mandat occupé, sans que ce critère soit pertinent

- Le refus de remettre en cause le courtage et la gestion des contrats de mutuelle prévoyance en même temps que l’assureur, ce qui constitue un obstacle à la participation équitable à l’appel d’offres, des organismes de type mutualiste

- Une garantie insuffisante sur le maintien du salaire net en cas d’augmentation des taux de cotisation sur les couvertures de mutuelle et prévoyance

- Des garanties insuffisantes sur la participation française

- Des engagements de nature à restreindre les ambitions revendicatives des organisations syndicales lors des révisions à venir des accords listés dans le protocole

CFTC HP a dit…

A noter pour les points 1 et 2 que les jours choisis sont pratiqués tout autant chez HPF et que c'est l'objet principal de la négociation ARTT de début 2012 de déterminer comment on applique la diminution de 21 minutes par jour et comment on compense les heures supplémentaires.

En ce qui concerne les garanties insuffisantes, c'est un gros avantage d'arriver dans des négociations avec déjà tout un ensemble de garanties obtenues grâce à la pression du calendrier fusion. Encore fallait il vouloir les négocier. La CGT a choisi de s'opposer juridiquement aux négociations du protocole, n'a pas cessé de critiquer et a peu participé. Ce message est dans la continuité. Il était logique qu'ils s'opposent à la signature, on ne peut pas en dire autant de la CFE-CGC.

Anonyme a dit…

70, pourquoi veux-tu qu'ils communiquent a tout le monde leur courrier d'opposition alors que cette opposition est impopulaire dans leur audience traditionnelle ? Ils ont au contraire intéret à faire profil bas car ils ne peuvent pas expliquer l'inexplicable.

Anonyme a dit…

70 pour 71
Merci, je n'ai pas cherché sur leur site car je suis habitué à ce que la CGC nous écrive.
Ils ne font pas comme d'habitude et n'écrivent pas, c'est bien un signe du manque de considération de leur part pour nous autres.

Anonyme a dit…

Pour la 2e fois CGT/CFE-CGC sont des alliés objectifs. C'est quand qu'ils fusionnent?
Ils vont choisir un pacs ou un mariage à la bourgeoise avec contrat et tout et tout?
:) TGIF :)

Anonyme a dit…

76

Je vais me faire l'avocat du diable :):) mais la CFECGC publie sont courrier sur leur blog, et la CGT a envoyé une communication ce matin aux abonnées de leur liste.

Ne les taxer pas de ce mal la. L'info est disponible, même si elle n'est pas placardée sur la place du village.

Anonyme a dit…

de 70/77 à 79, pour la CGT, no problem. Raisons claires, on peut être d'accord ou pas, mais tout est clairement annoncé à leurs abonnés.
Pour la CGC, ils sont largement en dessous de leur mode habituel d'information où ils placardent dans le mail des abonnés. C'est un signe.

Anonyme a dit…

Moi il y a un truc qui me surprends toujours, on s'attache toujours ayux salariés en mode horaire mais quel pourcentage de la population HP CCF représente il?

CFTC HP a dit…

Pour 81, ce qu'on va dire ne va pas faire plaisir, et pourtant...

La réponse est : de l'ordre de 20%. Mais ça n'a plus rien de surprenant quand on sait que les non cadres sont un électorat très convoité pour qui veut détenir la majorité absolue dans un CE.

Sauf qu'il y a eu erreur de calcul : un mauvais stratège a cru qu'empêcher la disparition des jours choisis serait payant électoralement sur HPCCF, qu'il n'était pas possible de laisser la CGT occuper seule ce terrain. Sauf que les modes horaires ne sont pas des imbéciles, et que beaucoup ont compris que la négociation pour remplacer les 12 jours choisis était finalement plutôt satisfaisante. Mais changer d'avis aurait été revenir sur une position fièrement annoncée, trop douloureux pour l'égo !

Il n'y a donc pas de bénéfice à l'arrivée pour le stratège en question, mais probablement un gros gâchis pour l'ensemble d'HPCCF.

CFTC HP a dit…

Voici notre réponse au courrier d’opposition de la CFE-CGC HPCCF :

Chers collègues,

c’est avec déception que nous prenons connaissance de votre courrier recommandé exposant les motifs de votre opposition aux signatures CFDT et CFTC du protocole d’accord HPCCF.

C’est une déception car cette décision est manifestement contraire aux intérêts réels des salariés et marque le début d’une dangereuse différentiation de statut social pour la première fois depuis la mise en place des 2 sociétés HPCCF et HPF il y a 8 ans.

Mais surtout c’est une déception car nous n’avons pas réussi à trouver dans votre courrier les réponses précises aux questions que nous vous avions posé afin d’essayer de comprendre ce qui pouvait justifier votre point de vue :

1/ Pourquoi faire le pari du repli sur soi et prendre le risque d'aller vers une différence de statut social dans le Groupe HP, en isolant HPCCF à un moment particulièrement mal choisi ?

2/ Pourquoi ce qui est accepté de votre part pour les salariés HPF devient tout à coup inacceptable pour les salariés HPCCF ?

3/ Pourquoi avoir complètement changé d’avis par rapport au 26 novembre 2010, quand vous étiez en première ligne pour proposer le paiement de jours choisis et la diminution du temps de travail journalier des modes horaires HPCCF comme HPF ?

4/ Pourquoi ne pas attendre la négociation de l’accord ARTT en 2012 pour décider d’une éventuelle opposition ?

5/ Pourquoi se priver d’avoir le protocole et ses garanties, qui ne se résument pas à l’accord ARTT, comme référence pour le futur ?

6/ Pourquoi refuser la sécurisation d’un statut social commun sur l’ARTT et les Comptes Epargne Temps pendant près de 5 ans à compter d’aujourd’hui ?

7/ Pourquoi ne pas demander aux salariés ce qu’ils veulent ? Vous l’aviez pourtant fait en 2006 sur un sujet identique.

Nous notons que vous avez pris la décision de refuser à tous les salariés en mode horaire HPCCF :

1/ Le même statut que leurs collègues d’HPF et des transferts simples entre sociétés.

2/ Après la renégociation de l’accord ARTT, la possibilité de récupérer ou de se faire payer des heures supplémentaires plus et mieux qu’actuellement.

Et aussi, pour ceux qui sont en mode jour choisi :

3/ 4 jours épargnables annuels à la place de jours mensuels.

4/ L’intégration de 4 jours choisis dans leur salaire.

5/ La prime ou la prise de 4 jours.

6/ La possibilité de travailler 21 minutes de moins chaque jour soit l’équivalent de 10 jours par an.

7/ La possibilité de substituer un jour choisi par mois par une demi-journée par semaine en temps utile si ce mode parait plus adapté. Avec 2 jours de congés en plus (voir le point 8 ci-dessous).

Et encore, pour ceux qui sont en mode 4 jours et demi :

8/ Le gain de 2 jours de congés.

Enfin, vous avez aussi pris la décision de refuser à tous les salariés HPCCF, qu’ils soient en mode horaire ou en forfait jours, cette neuvième garantie ARTT :

9/ La sécurisation de ces dispositifs ARTT et Comptes Epargne Temps pendant près de 5 ans à compter d’aujourd’hui.

Avant d’être jeté à la poubelle, tout ceci méritait au moins un débat avec le personnel concerné !

Ne pas signer est une chose, mais faire opposition à un accord est un acte grave, hostile syndicalement et inédit chez HP. La CFTC HP se bat depuis près de 10 ans pour maintenir un statut social identique entre les 2 sociétés HPF et HPCCF. Nous voulons éviter une dérive et un repli sur soi d’HPCCF. Nous regrettons que vous ne partagiez plus ce combat mais nous continuerons quand même dans ce sens avec tous les syndicats et les salariés partageant cette vision.

Vous êtes l’acteur principal de la destruction du protocole. Cette destruction, que la CGT a confirmé de son côté, ouvre la porte à une période d’incertitude et d’insécurité chez HPCCF. Vous pouviez l’éviter, vous en aviez même le devoir.

Avec nos sincères regrets sur votre décision,

La CFTC HP

Anonyme a dit…

Ça m’énerve quand je vois ça ! C’est quand même dingue !

Un jour HPCCF finira par se retrouver en Roumanie ou en Pologne parce qu’ils auront gentiment laissé dériver l’iceberg avec leurs conneries pour être sur de le différencier d’HPF.
Ils sont tellement prétentieux qu’ils ne voient même pas ça !

Ah vraiment ça m’exaspère !!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

84

Je ne polemiquerai pas, mais jette un oeil à leur blog et aux reponses qu'ils ont fait a des questions et remarques.

Ils ne savent pas comment les gens travaillent chez HPF, ce qu'ils font, leurs contraintes etc ....

On se moque toujours des parisiens en disant qu'ils sont perdus lorsqu'ils dépassent le peripherique ou la francilienne.

Je ferai la même remarque concernant ces personnes par rapport à l'Arve ou la Charteuse. (un peu d'humour n'a jamais tué personne).

Aujourd'hui, la difference entre HPF et CCF ne peut plus être justifiée sur les méthodes de travail et les connexions avec l'internationale.

Je prendrai un exemple avec l'infogerance. Les equipes delivery qui sont CCF travaillent a l'internationale avec leurs clients. Les equipes business, suivis de compte, vente, avant vente sont HPF et travaillent pour les même clients en collaboaration étroite avec CCF. Et eux HPF, ne travailleraient pas à l'internationale ? Les clients auraient donc 2 facettes ?

Il faut que l'on m'explique la !!!!

Et des exemples comme celui ci, in y en a dans presques toutes les activites.

http://www.cfecgchp.org/blog/blog-negociations/902-les-protocoles-daccord-en-vue-de.html#comments

Message coupé a dit…

En tous cas, sur le blog de la CFE-CGC, les questions posées par les salariés à ce sujet n'obtiennent pas de réponse. Bel exemple!

...

Enregistrer un commentaire