ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

Actualité HPE Immanquables CFTC # 9

HPE Next Beaucoup de questions, peu de réponses pour l’instant. – 5000 ?

Elections Entco 26 et 27 septembre par internet. C’est quoi une D.U.P ?

Actualité DXC-ESF Relance de la GPEC Out 130 places ! DiXiT XI et Flash GPEC

Nouveau Code du Travail Quel impact ? Notre décryptage !

HPE PSE GPEC Out 137 volontaires, 90 acceptations

HPE Politique voiture Le plein de nouvelles informations (post 1750) !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE Tout sur l’impact fiscal du split Micro Focus le 1/9 !

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

jeudi 21 juin 2012

Accord Télétravail : préparation de la renégociation


Historique : c'était un engagement du protocole du 30 juillet 2009 pour courant 2010, mais actualité oblige (projets de fermetures d'agences de Province et de déménagement important d'Issy vers les Ulis + réaménagement de Nanterre) : la négociation en vue d'un accord sur le télétravail dans les trois sociétés a été avancée pour débuter le 26 mars 2010, après une première tentative avortée en 2008.

L'accord a été signé unanimement du 6 au 8 juillet 2010 dans les 3 sociétés, après 5 réunions et 17 avis CHSCT et CE rendus ! Le texte est ici (extranet).

Pour cette négociation très attendue par de nombreux employés, car aucun accord n'existait, l'équipe CFTC HP avait mis les moyens : 6 spécialistes télétravail des trois sociétés HP ESF, HPF et HPCCF et un atelier-téléconférence rassemblant nos adhérent(e)s concerné(e)s.

Dans ce sujet, toutes les informations au fur et à mesure de la négociation et des consultations, commentaires, réactions, avis des instances, couverture médiatique.

700 salariés (environ 500 HPF et 200 HPCCF) ont un avenant télétravail, la renégociation de l'accord commencera à partir de septembre 2012.

352 commentaires à lire:

«Les plus anciens   ‹Précédent   1 – 200 sur 352   Suivant›   Les plus récents»
Anonyme a dit…

Négo Télétravail... Pendant ce temps, HP supprime le remboursement ADSL et surtout veut supprimer les abonnements pour les téléphones mobiles. Ces pts sont-ils inckus dans la négociation ?

CFTC HP a dit…

oui, et il est clair que la politique de la Corp va rendre cette négociation difficile car une nouvelle fois les propositions de la direction risquent d'être très en deça de ce qu'il est normal d'attendre pour les télétravailleurs occasionnels ou permanents. Ceci sous la pression syndicale liée aux projets de fermetures de sites (ou d'étages pour Issy).

Anonyme a dit…

J'ai cru comprendre que l'employeur a l'obligation de fournir les outils de travail. J'ai pas d'interlocuteur en France, donc passe au moins 4 heures par jour au telephone, et il me faut aussi l'internet. Sans ces deux je ne peux pas travailler sans me rendre quotidiement au bureau. Donc d'un point de vu naive il me semble qu'hp a l'obligation de les fournir.

S'ils ne sont pas fournis, je suppose que je peux les declarer comme frais reels.

Anonyme a dit…

Sans accord, l'employeur a seulement l'obligation de te fournir les outils de travail au bureau, pas à la maison !

CFTC HP a dit…

Voici la compostions de l'équipe de négociation CFTC HP sur le Télétravail :

HP France : Patrick COHEN (Titulaire) / Annie COITOU (Suppléante)
HP CCF : Marie Christine MAISONNEUVE (Titulaire) / Caroline DUMONT (Suppléante)
HP ESF : Bruno LE CALVEZ (Titulaire) / Charlie CICERO (Suppléant)

Anonyme a dit…

Pour 30 euros par mois ... tout le monde a un access ADSL avec telephone illimite, teletravailleur ou pas.
Pour moi le debat sur le rbt est inutile.

Anonyme a dit…

Pour #6 Si c'est juste pour 30 €, pourquoi HP ne les payes t'il pas, c'est une entreprise en faillite ? avec les milliards qui sont généré et se voir rabioter 30€ c'est pas de la mesquinerie crasse ? et plus car le coin de salon que tu transformes en bureau c'est pour la gloire d'HP? Il doit y avoir écrit C... sur ton front, finis bien ta soupe.

Anonyme a dit…

Un coin sur la table à manger du salon, c'est bon pour le dos. En plus tu peux travailler pendant le/les repas, ca remplace le journal et c'est super bon pour la comm à la maison, a j'oublie le principal tu n'as plus besoin de faire des arrets de travail.

Anonyme a dit…

Pour 6. Je ne suis pas d'accord, il est hors de question que j'utilise mon téléphone personnel (fixe et/ou mobile) pour le travail. Le problème n'est pas seulement le côut (encore que...), mais surtout le faite de donner mon N° perso en interne et surtout à des personnes exterieurs.

Anonyme a dit…

Concernant la nego teletravail, j'ai une question: il ne s'agit pas uniquement de definir les moyens, mais aussi le principe du teletravail. Aujourd'hui l'ARTT dit "qu'il n'y a pas de controle obligatoire de la presence sur site pour les cadres au forfait jour" mais en meme temps un fichier word sur le site HP France dit que pour travailler depuis la maison il faut l'accord du manager. Et dans certains groupes certains bossent depuis la maison, d'autres occasionnellement, d'autres tout le temps tout en ayant un bureau fixe sur site... Enfin, c'est tout et n'importe quoi, il serait bon de revoir toutes ces règles également

Anonyme a dit…

ne pas confondre le Teletravail et la possibilite accordee de travail en remote dans la maison
le travail tolere en remote est une tolerance
et la dans ce cas l employeur n a pas a paye deux fois les couts internet
par contre pour le teletravail lorsqu il y a un accord l employeur doit mettre a la disposition les outils pour permettre au salarie d effectuer sa mission .


par contre il y a deux poids deux mesures car aujourdh ui de nombreux managers se font rembourser leur internet sous le pretexte qu ils doivent pouvoir se connecter a tt temps
il est tres facile de connaitre combien de gens se font rembourser par EEM on a la meilleure comptabilite du monde ils peuvent procurer l info avec tt l historique et les beneficiaires

Anonyme a dit…

Oui 11, mais mon point était surtout de bien clarifier les conditions d'éligibilité au télétravail permanent, et surtout occasionnel. En effet, le télétravail occasionnel n'est codifié nul part, hors beaucoup de managers ont tendance a dire "c'est moi qui décide si tu ne peux pas me montrer que c'est codifié quelque part"...

Anonyme a dit…

6 qui parle

-> 7 la classe ... rien a redire. tu veux peut etre que HP te paye ta voiture pour aller au boulot aussi?

-> 8 rien ne t'oblige a repondre ou travailler aux heures des repas. C comme au bureau.

-> 9 Pour le numero perso il suffit simplement de ne pas le donner. Avec OC et les mails on peut te contacter sans probleme. Si tu as un poste 24*7 tu as un portable pro.

-> 11 tout a fait d'accord avec toi. Qd le teletravail est force il doit y avoir compensation. Je ne pense pas que c le cas pour la majorites des personnes a HP.

Moi je vois le fait de devoir travailler a la maison qd je le souhaite comme un avantage et c le cas pour bcp d'autres personnes qui ne sont pas chez HP et aimeraient bien pouvoir le faire.

Anonyme a dit…

c est un avantage de travailler de chez soi
et la direction peut tout a fait interdire
le travail en remote laissons negocier les syndicats pour ceux qui ont un besoin justifie de beneficier d un accord de teletravail

Anonyme a dit…

Bon il y a aussi mac do ou le wifi est gratuit mais la il y a des soucis avec la mal bouffe mais HP s'en fout !Je ne souhaite pas payer pour travailler chez HP ce n'est pas un privilège ni un honneur simplement un echange de service en contre parti de mon travail HP me paye....Si je ne suis pas d'accord je quitte HP et si HP n'est pas content de mon travail il me vire tout est une histoire d'équilibre .....

Anonyme a dit…

Certe la direction peut l'interdire, tu m'expliqueras comment caser tout le monde sur site, avec la règle du bureau pour 3 ou 4 personnes (voir plus)^^

Anonyme a dit…

De toutes manieres on supprime tout, et cela atteint un point jamais vu.

1- On parle de supprimer l'abonnement ADSL pour les personnes d'astreinte (dixit mon manager) ---> Pas de problèmes, quand j'ai un appel a 2h00 du mat parcequ'un equipement ne remonte plus d'information, je prendrais la bagnole pour me rendre sur site, meme si en me conenctant, je pourrais regler le probleme en 5 minutes.

2- Mince, mais je peux pas prendre la bagnole car on parle de nous supprimer les vehicules pool d'astreinte !!!! Et comme il est hors de question que je prenne mon vehicule perso pour faire autre chose que mon trajet quotidien normalement déclaré à mon assurance (he oui, je ne suis pas assuré deplacement pros, en dehors des trajets domicile/lieu de travail en horaire normal).

3- Je vais donc appeler un taxi pour me rendre sur le site concerné ----> Mince, comment je fais pour trouver un taxi qui prenne la carte American Express HP ? je crois que je vais pas trop pouvoir intervenir dans les delais.

Mais c'est pas grave, HP aura économisé quelques euros, et reduis ses couts au detriment du niveau de service pour lequel les clients paient. HP ou comment faire du business perenne !!!!!

Bien sur, mon propos n'est pas de discuter sur le teletravail occasionnel ou permanent, je n'ai pas d'idees precises sur le sujet, mais de discuter sur la mise a disposition d'outils de travails par HP à ses salariés afin de réaliser les taches qui leurs sont confies.

Dans le meme ordre d'idee, comment fait on actuellement pour obtenir des fournitures style stylos, cahiers etc ... ? Tout est interdit ? Faut pas depenser un centime, vous comprenez, les temps sont dure !!!!

On fait comment alors, on les achete nous meme au super-mamché et on se les fait rembourser en frais kilometriques ? L'URSSAF, le Tresor Public, les analystes financiers sont ils d'accord pour accepter ces pratiques ?

HP a decreter que je n'avais pas besoin de tel ou tel equipement pour realiser mon boulot !!!!!! Et oui, les scribouillards ne savent meme pas quel metier je fait, alors je fait comment pour realiser les taches qu'HP m'a confié et pour lesquelles il me paie ? Je sors ma bite et mon couteau ?

Bref, ce debat sur le teletravail peut etre elargis aux moyens mis a disposition par HP à ses salarié dans le cadre du contrat de travail, et cela repose aussi sur des bases legales. Mais bon, Yves doit certainement bien aimer les tribunaux ......

Ou ca devient rigolos, c'est qu'on nous demande de faire des economies sur les pneux de bagnole ....... Je vous laisse cogiter sur les consequences de telles demandes .....

Anonyme a dit…

Bonjour

Il est intéressant de voir que sujet télétravail, a peine évoqué, suscite autant d’émotion pour ne pas dire plus. Il s’agit d’un dossier important qui doit être exposé et traité comme il se doit. On ne parle pas de jalousie, d’avantage ou je ne sais quel propos mais bien de condition de travail.
Je suis pour ma part ‘télétravailleur » depuis plus de 15 ans et je reconnais qu’il s’agit de conditions plutôt favorables au dire de mes amis ou collègues. Il ne faut pas oublier néanmoins, qu’avoir son bureau à la maison, ne présente pas que des avantages.
• Il est important de pouvoir s’isoler pour ne pas être dérangé et aussi pour ne pas déranger. Votre famille n’a pas à supporter les contraintes de votre travail. Cela sous entend une pièce dédiée à cet usage. Vous pouvez toujours essayer sur le coin de la table du séjour ou de la cuisine, on en reparle dans 6 mois quand vous serez en instance de divorce ! Aucune indemnité pour ces m².
• Pour celui qui faisait référence au téléphone, il me semble normal d’avoir une ligne dédiée HP avec internet. Ce n’est pas une question de tarif ou de cout mais bien d’outil de travail. Les employés des Ulis n’amènent pas leur téléphone perso au bureau que je sache.
• Un bureau et les appareils consomment de l’énergie. Plus aucune compensation n’est prévue à cet effet.
• Aucune réponse sur les aspects assurance. Si demain mon bureau et ma maison brulent en imaginant le pire suite à l’incendie de l’imprimante, que se passe t’il ?
• Quand vous quittez le bureau à 18 ou 19 voir même 20 heures combien de non résidents y retourne après le souper voir après la soirée TV ? moi très souvent.

Bref, le liste est longue. Comme je le disais au début, je suis conscient que cette situation reste avantageuse pour moi, et je le revendique. Pas de bouchon le matin par exemple.
Ceci dit un employé reste un employé et il ne faut oublié que dans l’histoire tout le monde doit y trouver son compte. A ce titre, il existe chez HP une notion de « people count » qui devrait s’appliquer quelque soit la situation de travail. Je ne vois pas pourquoi HP engagerai des frais pour héberger un employé aux Ulis à la défense ou à Lyon en lui fournissant des conditions et outils de travail alors que son collègue « Télétravailleur » n’aura droit qu’à un GSM et une connexion Internet sans autre indemnisation.

Merci pour votre attention.

Anonyme a dit…

c est vrai pour les fournitures hp ne commandent plus impossible d avoir un cahier ou un stylo je les piques a mes enfants parce que mon manager intedit les eem
on a cas interdire le tele travail pour tout le monde tout le monde doit venir a son lieu de travail et puis on arrete de quemander a la direction le moindre trcu et on oblige tout le monde a partir a 20 heures

Anonyme a dit…

Pour moi la regle est simple: notre boss souhaite que l'on travaille sur site. Je lui reponds que l'ARTT dit qu'il n'y a pas de controle obligatoire de la presence sur site des cadres/jour, et que cet accord est signé par la DRH HP et les instances syndicales. Il me retorque qu'il y a un pauvre fichier word sur le site web HP France qui dit que c'est soumis a l'accord du manager, mais ce fichier n'est signé par personne et n'a fait l'objet d'aucune nego, contrairement à l'ARTT. Donc je reste sur ma position et continue a bosser comme bon me semble de chez moi, et mon boss du coup ne dit rien. Mais cet exemple permet toutefois de montrer l'enorme flou autour du sujet!!! Quant au paiement des frais liés au teletravail, je reconnais que je m'en fous un peu, mais il serait bon de s'inspirer du modele HP Hollandais, où les conditions de teletravail sont dorées sur tranche.

Anonyme a dit…

Bonjour,

quelques feedbacks de ma part qui pratique le télétravail ~60%.

- on parle bcp des coûts ADSL mais il ne faut pas oublier les côuts de "chauffage" ou d'espace bureau, qui sont sans doute bien plus élevés. Donc s'il faut se battre, ne pas se tromper de combat. En plus, qui n'a pas déjà l'ADSL ?

- avec le télé-travail, hp diminue ses côuts mais le télétravailleur aussi (essence/déplacement/garde d'enfants), il ne faut pas l'oublier.

- téléphone: je travaille souvent avec les conf call et sur N° vert: 0805102519; je n'ai pas besoin d'une ligne spéciale mais je comprends que cela puisse être nécessaire dans certains cas pour garantir une séparation vie privée, vie professionnelle.

Luc

Anonyme a dit…

Hors sujet, mais ça me fait rire (jaune) : les économies de fournitures font que nous ne pouvons plus écrire qu'en rouge dans notre groupe (sauf quand nous achetons nos propres stylos).

Sinon - le choix de pouvoir télétravailler est un avantage certain pour l'employé, mais aussi pour l'employeur (du point de vue financier, de la productivité). Avec une stratégie et des règles claires (et de la bonne volonté de la part de HP, ce qui n'est pas gagné) on doit pouvoir transformer la négo en une situation win/win.

Anonyme a dit…

Pour les crayons, heureusement qu'il y a l'enquete satisfaction de la cantine.

Maintenant, j'espere qu'il tiendra une annee jusquà la prochaine enquete ....

Anonyme a dit…

Petite question (je ne sais ou la poser):
on nous demande de rendre les telephones portables. J'ai un collègue qui l'a gardé apres avoir demande au CE conseil et on lui a dit qu'il faut un "process" pour rendre le cellulaire. Est-ce donc valable d'opposer cette raison a son manager pour pouvoir continuer d'utiliser son cell et faut-il attendre un process official avant de s'en separer??

Anonyme a dit…

au 24 qui te demande cela

CFTC HP a dit…

pour 24 ça fera l'objet d'une question DP : justification, process, délai...

Anonyme a dit…

pardon 25?

Anonyme a dit…

pour 25), si la question est "qui te demande cela", la reponse est "PSG Supply Chain EMEA"

Anonyme a dit…

Sourire :

http://www.greenit.fr/article/acteurs/insolite-20-de-teletravailleurs-telephonent-tout-nu

CFTC HP a dit…

Voici la composition de l'équipe de négociation CFTC HP :
- HPF : Patrick COHEN / Annie COITOU
- HP CCF : Marie Christine MAISONNEUVE / Caroline DUMONT
- HP ESF : Bruno LE CALVEZ / Charlie CICERO

Et voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir suite à la première réunion du 26 mars :

La Direction a présenté ses propositions :
- Eligibilité : télétravail à temps partiel (2 à 4 jours) ou temps complet (5 jours) en fonction des impératifs immobiliers
- Réversibilité
- Droits et devoirs des télétravailleurs
- Assurance
- Formation au télétravail (nouveau par rapport aux dernières discussions)

La politique de télétravail (http://intranet.hp.com/country/France/rh/Documents/Relations%20sociales/POLITIQUE%20TELETRAVAIL.doc) sera mise à jour car elle va se substituer ou/et compléter l’accord télétravail. L’accord ne s’appliquerait que lorsque le télétravail sera à la demande de l’entreprise (par exemple : transfert sur les Ulis, fermeture des agences).

Dans le cadre de l’accord l’employé signera un avenant à son contrat de travail.

Lorsque le télétravail est à la demande de l’employé, la politique télétravail de 2005 s’appliquera. Elle sera donc remise à jour. Dans ce cas il n’y a pas d’avenant. Seul un accord écrit du manager sera nécessaire. A revoir car il n'y a pas de politique télétravail aujourd'hui chez HP ESF !

Les moyens à disposition et les compensations :

Pour le télétravail à temps partiel :
- Ordinateur portable
- Aide d’installation de 400€
- Remboursement de l’ADSL 40€ par mois
- Coût fixes (chauffage, électricité, etc…) : 3€ par jour travaillés en télétravail versés annuellement

Pour le télétravail à temps plein (agence) :
- Téléphone portable + abonnement HP
- Ordinateur portable
- Aide à l’installation 1500€
- Imprimante 250€ maximum
- Remboursement de l’ADSL 40€ par mois
- Coût fixes (électricité, gaz,) : 3€ par jour de télétravail versés annuellement
- Prime incitative 1500€

Un guide du télétravailleur sera édité électroniquement.

Prochaine réunion le 15 avril, la CFTC HP prépare ses revendications. Téléconférence avec les adhérents le 8 avril à 9h.

CFTC HP a dit…

Plus d'information :

La direction met comme périmètre de la négociation le Télétravail à la demande explicite d’HP :
- dans le cadre d’un projet spécifique (exemple : projets immobiliers)
- à la demande d’un business (exemple: équipe entière en horaire décalé…)

La CFTC trouve avec cette vision trop restrictive et demandera une application plus large.

Le télétravail, pour être mis en œuvre devrait répondre aux critères suivants :

- à la demande explicite de l’entreprise pour des raisons de nécessité d’organisation globale d’une équipe ou dans le cadre de projets immobiliers

- sur la base du volontariat des collaborateurs

- à temps plein ou à temps partiel (de 2 minimum à 4 jours maximum par semaine en jours entiers)

- exercé à partir du domicile principal

- réversible

Tout employé serait éligible au télétravail à temps partiel à l’exclusion des personnes dont la fonction engendre une absence importante des bureaux de l’entreprise (ex :vente terrain), ce afin de maintenir un lien social avec l’entreprise.

Le Télétravail temps plein ne serait envisagé qu’en cas de fermeture de site

CFTC HP a dit…

Rôle du manager :

Apprécierait la possibilité pour le salarié d’accomplir les tâches depuis son domicile, eu égard notamment aux impératifs d’organisation du service et aux contraintes associées à sa fonction.

Évaluerait l’autonomie effective du salarié pour l’exécution des tâches liées à son poste ainsi que le niveau quotidien d’interaction physique nécessaire avec les autres salariés

Evaluerait, le cas échéant, la faisabilité technique au regard de l’équipement nécessaire à l’activité et de l’exigence de sécurité informatique des données.

Rôle des RH :
apprécierait l’état des demandes de télétravail au regard des besoins exprimés. En cas de projet immobilier, ce point ferait l’objet d’une présentation devant les CHSCT et CE concernés.

L’avenant au contrat de travail serait conclu pour une durée de 2 ans renouvelable

Il préciserait les modalités suivantes :
- Le lieu de rattachement et lieu d’exercice du télétravail
Durée et fréquence (jours travaillés à distance)
Les plages horaires de disponibilité du télétravailleur définies entre le salarié et l’entreprise
Droits et devoirs
Période d’adaptation
Réversibilité
Moyens
Règles d’utilisation du système informatique

L’avenant serait systématiquement revu en cas de changement de poste.

A compter de la signature de l’avenant au contrat de travail, l’employé ou le manager pourra demander la rétractation à tout moment pendant une période d’adaptation de 3 mois.

Il serait alors mis fin au télétravail sous un délai d’un mois et le salarié pourrait revenir sur son site de rattachement de manière permanente

Suspension
Suspension provisoire et immédiate possible à l’initiative du manager en cas de besoin business avéré.
Dans les autres cas, suspension possible à l’initiative du manager moyennant le respect d’un délai de prévenance de 15 jours
Durée de 2 mois maximum renouvelable 1 fois.

Réversibilité
Réversibilité définitive possible à l’initiative du manager ou du salarié par LRAR moyennant le respect d’un délai de prévenance de :
- 1 mois si suspension préalable
- 3 mois si pas de suspension préalable
L’avenant au contrat de travail prendrait alors automatiquement fin.
En cas de désaccord, le salarié pourrait solliciter son N+2 ou la DRH

CFTC HP a dit…

Les personnes ayant opté pour le télétravail à temps partiel seront comptabilisées dans les effectifs de référence de leur site de rattachement.
Ainsi, elles pourront bénéficier pour les jours non télétravaillés d’un bureau partagé sur leur site de rattachement et de l’infrastructure offerte par les sites.

Les personnes ayant opté pour le télétravail temps plein pourront bénéficier de l’infrastructure de leur site de rattachement (focus room, salles de réunion…). Elles pourront se rendre sur un site HP en France au minimum :
- 2 fois par an pour les personnes mobiles
- 4 fois par an pour les personnes sédentaires
Le déplacement sera alors pris en charge à partir du domicile et remboursé sur note de frais.

Pour les demandes de télétravail supérieures à 3 jours par semaine, l’avis préalable du médecin du travail sera requis dans le cadre d’une visite médicale spécifique.

Les personnes en télétravail temps plein bénéficieraient d’une visite médicale annuelle.

Ces visites médicales auraient lieu à la médecine du travail du site de rattachement des collaborateurs concernés.

Pour le télétravail temps plein, les déplacements associés entre le domicile et le lieu de la médecine du travail seront pris en charge et remboursés sur note de frais.

Pour le télétravail temps partiel, les visites médicales seront organisées les jours où la personne est présente sur site HP.

Le télétravailleur bénéficiera de la même couverture accident, maladie, décès et prévoyance que les salariés travaillant sur site .

Au sens de la législation sur les accidents du travail actuellement en vigueur, il n’existe pas de présomption du caractère professionnel de l’accident, lorsqu’il a lieu en dehors du temps de travail et/ou en dehors d’un site HP.

Toutefois, si l’accident survenait pendant les jours et périodes de travail à domicile prévus par l’avenant au contrat de travail, le lien professionnel serait a priori présumé.

Le matériel mis à disposition par HP du télétravailleur devra être utilisé exclusivement aux fins de l’entreprise.

Le télétravailleur sera tenu de prendre toutes les dispositions nécessaires afin d’empêcher l’accès par des tiers à ce matériel et aux données qu’il contient.

La personne optant pour le télétravail devra déclarer sa nouvelle situation auprès de sa compagnie d’assurance

Le salarié devra fournir à HP une attestation au titre de sa multirisque habitation, spécifiant qu’il exerce une activité professionnelle à son domicile.

Cette attestation devra être fournie dans les 15 jours suivant l’acceptation du salarié par les RH et renouvelée chaque année.

En cas de sinistre, HP prendra à sa charge le remplacement du matériel fourni par HP

En cas d’arrêt du télétravail, l’employé se verrait attribuer un bureau partagé ou un bureau dédié selon son mode de travail.

Ce bureau lui serait attribué sur son site de rattachement administratif.

CFTC HP a dit…

L’employé volontaire au télétravail devra attester sur l’honneur que son environnement de travail est constitué :
d’une pièce pouvant être utilisée au travail au sein du domicile,
d’un fauteuil ergonomique
d’un bureau
d’un écran déporté ou un rehausseur d’écran,
d’une souris et un clavier
d’un casque téléphonique

Les personnes sédentaires et devenant mobiles dans le cadre d’un projet immobilier seront autorisées à emporter leur équipement informatique actuel au domicile, après accord du manager (signature d’un bon de sortie du manager).

L’équipement fourni restera la propriété d’HP et devra être restitué intégralement à la société en cas de départ de la société lors du circuit de départ.

Formation :

Intégrer le télétravail dans la relation quotidienne entre un salarié et son management par le biais de sessions de formation et de conférences en face à face et vidéo.

Ces formations se dérouleraient dans les 3 mois suivant la mise en place du télétravail.

Le manager et l’employé en télétravail conviendraient de meetings téléphoniques réguliers.

Les employés en télétravail devraient assister physiquement aux réunions pour lesquelles leur présence physique serait requise par leur management

Ils devraient donner le même niveau de visibilité sur leur activité qu’un employé sur site.

Les télétravailleurs accepteraient de se déplacer, en cas de besoin, temporairement en France et/ou à l’étranger dans le cadre de leurs fonctions et de leurs différentes missions

Conformément au contrat de travail et règlement intérieur, le télétravailleur informerait sa hiérarchie de tout arrêt de travail lié a une maladie ou un accident le concernant.

Pour faciliter l’installation des employés à leur domicile, et l’activation des services l’entreprise fournira un “livret du travail à distance” électronique reprenant notamment:

1 – Une check-list d’activation des services pour les premiers jours de la transition.
2 – Un inventaire des services activables au quotidien,
3 - Des recommandations hardware et logicielles.
4 – Un rappel sur les accords de prise en charge par Hp.
5 – Un guide des numéros essentiels.

Le manager veillera à s’assurer que les plages horaires de travail sont comparables à celles d’un salarié travaillant dans les locaux de l’entreprise, qu’il n’y a pas de débordement excessif et qu’en conséquence l’équilibre global vie professionnelle – vie privée est respecté.

Les Ressources Humaines pourraient être amenées à intervenir en cas de dérive constatée par l’une des parties.

Sous réserve de l’accord du télétravailleur, le CHSCT pourrait effectuer une visite du lieu de travail du salarié à son domicile afin de vérifier la bonne application des engagements d’HP et du télétravailleur en terme :

- d’équipement
d’ergonomie de bureau,
l’accompagnement des salariés concernés par le télétravail

Un point sur le télétravail serait fait annuellement dans chaque CHSCT concerné par le télétravail.

CFTC HP a dit…

Merci pour vos réactions et commentaires sur ce projet d'accord !

Anonyme a dit…

pour 31) donc si ce n'est pas a la demande explicite d'HP, un emploé n'est pas eligible au teletravail?

Anonyme a dit…

Ok pour la suppression du télétravail trop de gens trouvent cette excuse et glandent à la maison,
Tout le monde travail dans l'entreprise .Pas d' injustice pour personne, le problème est vite régler
TDM

CFTC HP a dit…

pour 36 et 37, il ne serait pas éligible à ce projet d'accord mais il faudra modifier le texte pour en revenir à celui de la politique télétravail actuelle où la demande peut-être faite par l'employé, même s'il y a besoin de l'accord d'HP.

Anonyme a dit…

j'ai pas compris 39....

CFTC HP a dit…

Pas de souci, voici une réponse plus claire :

L’accord ne s’appliquerait que lorsque le télétravail sera à la demande d'HP (par exemple : transfert sur les Ulis, fermeture des agences). Dans le cadre de l’accord l’employé signera un avenant à son contrat de travail. Lorsque le télétravail est à la demande de l’employé, la politique télétravail de 2005 s’appliquera. Elle sera donc remise à jour. Dans ce cas il n’y a pas d’avenant. Seul un accord écrit du manager sera nécessaire. A revoir car il n'y a pas de politique télétravail aujourd'hui chez HP ESF !

Anonyme a dit…

ok, merci. Ou peut-on trouver l'actuelle politique teletravail de 2005?

CFTC HP a dit…

ici :

http://intranet.hp.com/country/France/rh/Documents/Relations%20sociales/POLITIQUE%20TELETRAVAIL.doc

Anonyme a dit…

Merci pour toutes ces précisions quant à la mise en oeuvre du télétravail.

Cependant, une simple remarque me vient à l'esprit, pourquoi la société HP CRS ne fait-elle pas partie des entités HP énumérées? S'agit-il d'un simple oubli? Peut-on compter sur son éligibilité?

Par ailleurs, dans le cadre du télétravail partiel (jusqu'à 4 jours) il n'est pas fait mention de compensation pour les frais de transport en l'absence de transports en commun - très mauvaise desserte des Ulis. Est-ce à l'ordre du jour de la prochaine réunion du mois d'avril?

Merci d'avance pour vos réponses

Anonyme a dit…

Un collègue m'a dit que la société HP CRS ne serait pas concernée par l'accord sur le télétravail. Qu'en est-il? Merci

CFTC HP a dit…

pour 44 et 45, merci pour ce commentaire.

Effectivement l'accord pour l'instant ne concerne que HPF, HPCCF et HP ESF qui font partie du Groupe HP en France (les trois sociétés sont branchées sur la holding française Technologie et Participation). ces trois sociétés ont également des syndicats représentatifs puvant négocier.

Dans la mesure où les salariés HP CRS sont aussi concernés par le déménagement d'Issy, nous demanderons à ce qu'ils bénéficient de cet accord d'une façon ou d'une autre.

A suivre !

Anonyme a dit…

il faut que j'imprime tout ca pour bien saisir les nuances (hooou la planete) mais ca me semble tres complet.

J'aime bien la distinction "convenance personnelle" versus "demande d'HP" mais je ne suis pas sure de pouvoir me classer dans "demande d'HP", moi qui travaille avec les US - cote Ouest, en horaires decales donc, et qui travaille de la maison pour ouvrir un peu plus ma fenetre horaire "commune" avec mes collegues - et ma boss

J'aime bien aussi la distinction "temps complet" et "temps partiel", qui signale que la "normale" est le travail sur site, et que le teletravail est une bonne solution aux problemes poses par HP lui-meme - par exemple, un modele "global" qui pretend que tout le monde est americain... je ne VEUX PAS etre en teletravail a 100% !

Anonyme a dit…

autre commentaire :
J'aime bien le principe des 3 euros par jour (aucune idee du cout reel) pour le simple fait d'arreter d'arnaquer l'etat - aujourd'hui je deduis mes kilometres pour tous les jours travailles, y compris quand je travaille de chez moi. Mais c'est HP qui devrait payer, pas l'etat via ma reduction d'impots !

Anonyme a dit…

les personnes en teletravail n utiliseront plus l avantage lie a la participation a la cafet
c est quand meme un sacre avantage et un bel economie pour hp sur l annee
si moins de gens ne dejeunent plus a la cafet le restaurant sera bien oblige de relever ces tarifs la participation de l employeur couvrant surement ses frais fixes ....


attention le teletravail peut etre generateur de stress et de risques psycho sociaux travailler seul sans vie sociale peut etre mauvais

Anonyme a dit…

Pour 48

"Aujourd’hui je déduis mes kilomètres pour tous les jours travailles, y compris quand je travaille de chez moi. "
Tu es un malhonnête pour déduire les kms quand tu restes chez toi en plus en plus aucune moralité
DA

Anonyme a dit…

question: je télétravaille et mon boss aussi (5 jours sur 5). Mais il a une voiture de fonction, est-ce justifié et normal? Merci

Anonyme a dit…

http://fr.news.yahoo.com/69/20100331/tbs-coups-de-fil-dossiers-le-pige-du-tra-5b84afe.html

Anonyme a dit…

a ce jour je dois faire 200 kilometres par jour pour me rendre au Ulis je pense que le teletravail peu apporté beaucoup de bonnes choses au niveau du bien etre des employés.

Anonyme a dit…

a 53, y compris du temps pour se perfectionner en orthographe.... :-)

CFTC HP a dit…

pour 51, sa voiture est sans doute liée à son job level.

Anonyme a dit…

55) merci, ce qui veut dire que c'est lie a un job level et non pas a un besoin.... interessant :-)

Anonyme a dit…

Est ce que l urssaf ne risque pas de considerer comme un avantage en nature la prise en charge
des frais lies au teletravail rembourses aux employe internet indemnites kilometrique
ne serait pas indecent aussi q hp propose des tickets resto pour les personnes en teletravail

CFTC HP a dit…

Pour 57, ça fait partie de nos revendications en construction ;)

Anonyme a dit…

Mais donc, ceux qui tra&vailleront sur site vont bien se faire avoir dans cette histoire. En effet, lorsque l'on totalise les frais liés au teletravail qui seront remboursés, plus l'economie de transport, on arrive a l'equivalent d'une gentille petite augmentation de salaire annuelle, alors que ceux sur site n'auront rien de tout ça!!! Scandaleux cette histoire

CFTC HP a dit…

Sauf que ceux qui seront indemnisé en cas d'accord aimeraient bien travailler sur site comme toi, mais ils ne pourront pas parce que leur site ferme. Ca n'a donc rien de scandaleux, et ton propos va en choquer plus d'un...

Anonyme a dit…

Je pense que les tickets restau sont effectivement un élément clée à négocier

Anonyme a dit…

60) pas sur car dans le lot, il y en auront dont le site ne fermera pas (ex: beaucoup sur Grenoble) mais qui beneficieront quand meme de cette politique de teletravail a coté de certains que quelques managers ahuris veulent voir sur site tous les jours (ex: la ""location strategy" extremement discutable - pour dire le moins - et voulue par PSG logistics EMEA)

Anonyme a dit…

Il est clai que ce sujet est brulant sinon crucial car la stratégie de l'entreprise est aujourd'hui, excusez l'expression, d'un faux cul remarquable et certains top managers sont d'une honneteté plus que discutable (accepteraient ils d'être traité de la sorte??) . Aujourdh'ui il est évident que notre direction veut le beurre et l'argent du beurre... on envoie les employés chez eux, on les tasse comme des sardines dans les bureaux, on fait des économies énormes en occupancy, chauffage, assurance et autres et on ne paye absolument rien en retour ou des clopinettes... L'intégralité des coûts engendrés pour l'employé DOIT être payé par l'entreprise un point c'est tout. Faire rentrer en ligne de compte l'avantage employé , même s'il est parfois réel, est tout à fait malhonnète car celui ci se paye largement par une disponibilité bien au delà du mini (ou maxi en fait) légal.
L'entreprise aujourd'hui ne donne plus aux employés l'outil de travail indispensable pour acomplir sa tâche que ce soit par le cadre de travail au bureau ou chez soi, les moyens informatiques déplorable et débiles avec des softs pour lesquel "smart" est équivalent de "crap", les performances minables du fait de la centralisation hégémonique au Texas ou l'absence totale de support qui pousse l'employé à faire des tâches (purchasing ou travel desk) qui ne sont pas dans son contrat de travail ni de sa compétence et provoque donc des inefficacités gigantesques.... et j'en passe...

Anonyme a dit…

Bonjour,

Merci pour ces échanges constructifs sur la négociation télétravail. Pour abonder dans le sens de 63 sur le calcul fait par le département Real Estate, il me semble qu'outre les compensations financières à donner aux salariés, il convient pour nos dirigeants de bien mesurer le changement que représente le fait de travailler à domicile (échanges avec les collègues très sensiblement réduits). Dès lors, les compensations doivent suivre et être calibrées avec l'effort consenti. Pour les salariés devant prendre leur véhicule personnel pour se rendre aux Ulis au moins une fois par semaine, je n'ai pas vu la possibilité d'obtenir des indemnités kilométriques. Est-ce un point prévu/inclus dans la négociation actuelle? Merci de votre retour.

Anonyme a dit…

Arretez avec tout ce flan: sur grenoble, on a fait tout un foin sur les "mobile worker" pour sauvegarder de la place. Resultats, il y a PLEIN de place, entre les bureaux fixes vides, les espaces mobile workers vides, ceux qui ont un bureau fixe mais qui n'en b... pas une en bossant tout le temps de chez eux, ceux qui on un bureau flexibles et qui ne sont jamais la. Bref, sauver de la place, ca serait effectivement vrai si on avait qu'un seul site HP en France, mais tous les sites sont un vrais gruyère !

Anonyme a dit…

à 65, il n'y a pas que Grenoble, ailleurs il y a souvent des problèmes de place

à 64, tu peux utiliser les frais réels sur ta feuille d’impôts si tu dépasses 40KMs par jour.

Anonyme a dit…

Bonjour,

je suis rattache aux Ulis, mon equipe comme beaucoup d'autres va a partir de cet ete cheanger d'open space en passant en mode bureaux dedies/mobiles, avec un total de bureaux bien evidemment inferieur au nombre de personnes dans l'equipes. Le teletravail, qui est jusqu'a present pas officialise, mais se developpe de plus e nplus, surtout pendant cette periode de travaux (en moyenne 40% de l'equipe sur site, contre 75% auparavant) va se generaliser.
Sera t il possible de beneficier de cet accord teletravail, ou l'accord est il prevu uniquement pour les salaries auparavant bases a Issy?

Merci.

Anonyme a dit…

34 a dit: L’employé volontaire au télétravail devra attester sur l’honneur que son environnement de travail est constitué :
d’une pièce pouvant être utilisée au travail au sein du domicile,
d’un fauteuil ergonomique
d’un bureau
d’un écran déporté ou un rehausseur d’écran,
d’une souris et un clavier
d’un casque téléphonique

J'ai tout çà à la maison. C'est où qu'on signe?

Anonyme a dit…

68 moi pareil et franchement cette clause ou ce serait "a la demande d'HP", je m'en fous. Je bosserai depuis chez moi 1 ou 2 jours par semaine, s'il y a accord a travers cette nego tant mieux, sinon tant pis :-) Mais en tout etat de cause, cette clause est inacceptable et totalement inapplicable dans de nombreux cas (boss à l'étranger). Il faut ABSOLUMENT négocier que ce soit possible aussi à la demande de l'employé et non plus a celle uniquement de HP !!!

Anonyme a dit…

bonjour, il faut que les regles soient pour tout le monde pareil cadres et non cadres pour quel raison les non cadres ne peuvent pas avoir le droit au teletravail ?

Anonyme a dit…

Tout a fait exact 70, a mon avis, il y a plein de zones a négocier. Encore une fois, les mesures de compensation peuvent etre correctes, mais il y aura plein de deviations si la politique n'est pas CLAIREMENT postée. Plein de managers beni oui-oui répondront à des employés qui souhaitent le télétravail: "a ben montre moi la politique et je ferai en fonction..."

Anonyme a dit…

Bonjour,

un cas qui n'est pas évoqué jusqu'à présent est celui des télétravailleurs de fait pour cause de fermeture de leur agence il y a trés longtemps, à l'époque où HP avait des représentations à Orléans, à Limoges, à Niort, à Brest, à Pau, à Montpellier, à Metz, etc..

Ces employés continuent parfois à travailler à l'endroit où HP les avait employés à l'époque, voir "mutés" pour des raisons business.

Est-ce que ces situations seraient également considérées comme des fermetures d'agence?

Si non, quel est le lien avec la mobilité chez HP: le choix doit-il être posé individuellement, pour l'ensemble des employés en situation similaire, entre:
1)un déménagement vers un site de rattachement HP?
2)la pérénisation en télétravail officiel dans les conditions évoquées au titre de la négociation en cours?

Question connexe: Qu'en est-il de la politique mobilité chez HP? L'intention d'HP est-elle de rationaliser la localisation des employés en leur proposant des compensatiosn pour "forcer" ou tout au moins encourager la mobilité plutôt que de transformer un grand nombre de jobs en "télétravaillable"?

Anonyme a dit…

Entièrement d'accord avec le point de vue exprimé par 63. HP doit nous donner les moyens de travailler.

CFTC HP a dit…

Pour 72, les revendications CFTC HP sont plus larges que le périmètre de la Direction. Elles portent par exemple sur les conséquences de tous les projets immobiliers passés, présents et futurs, et aussi pour les
employés travaillant dans une équipe WW/ EMEA sans attache business en France.

CFTC HP a dit…

Pour 70, nos revendications indiquent explicitement : aucune population exclue !

Anonyme a dit…

Concernant le téléphone, un voisin qui travailel beaucoup à la maison (pas pour HP) s'est fait résilier son abonnement par son provider sous prétexte que son abonnement n'était pas un abonnement pro, et que vu le temps qu'il passait au téléphone ca ne pouvait pas être privé...

Je pense qu'il faudrait que HP paye aussi le téléphone / l'ADSL, voire une 2ème ligne pour ne pas se retrouver avec un téléphone personnel constamment occuppé.

Anonyme a dit…

http://www.capital.fr/carriere-management/microsoft/experiences-de-travail/teletravail/travailler-au-bureau-peut-nuire-a-la-productivite

Anonyme a dit…

Quand j'étais toujours employé HP en support off-site, je travaillais via Internet + téléphone avec les collègues ou les clients dans le monde entier. Ce travail pouvait être réalisé de n'importe où.

Financièrement parlant, il n'y a pas photo. Quand j'avais un contrat Internet + téléphonie sur toute la France, j'appelais systématiquement les clients et collègues français depuis mon téléphone privé fixe, sauf lorsque les correspondants donnaient un numéro de téléphone de mobile, auquel cas j'utilisais mon mobile professionnel. Tous les échanges de documents se réalisaient via Internet sur ma messagerie professionnelle HP. Avec mon Notebook HP, j'étais sur le réseau HP en utilisant mon ADSL. Gains pour moi : temps de transports nul, aucun risque d'accident de voiture sur le trajet domicile/travail. Pas de frais de déplacements; au bas mot, la voiture me coûtait 60 euros par jour ouvré (50 cts*120
kms) alors que j'étais payé en net (3500/22)/8 = 20 euros de l'heure contre 30 euros/mois pour l'ADSL+téléphonie fixe.

Question stress dû au travail : aucun sur-stress lié à un travail dans les locaux d'une entreprise. Quand je n'étais pas occupé professionnellement sur un dossier client, je m'occupais sur des problèmes informatiques personnels avec mon PC privé Linux. HP y gagnait encore car j'ai toujours tout documenté même mon travail privé dans une base de connaissance à laquelle tout HP y accédait et y accède toujours.

CFTC Patrick a dit…

Voici un compte-rendu de la 2ème réunion de négociation, ça avance peu...

La direction souhaitait décorréler la négociation de l'accord Télétravail, de la politique Télétravail actuellement en cours dont la discussion serait décalée de 6 mois. La direction indique en effet qu'en fonction des résultats de cet accord, la politique Télétravail devrait subir un Toilettage inévitable.

La direction indique clairement que si cette négociation n'aboutie pas, les conséquences seront que le business reviendront en arrière pour les salariés qui bénéficie actuellement de la politique Télétravail.

On sent que la direction freine des 2 pieds pour que ces avancées Télétravail soit appliquées chez HPESF, ce qui est inacceptable pour la CFTC.
Les syndicats demandent à ce que la politique Télétravail soit intégrée au sein même de l'accord.

Mais coute attente, des positions syndicales discordantes sont exprimées (notamment en ce qui concerne l'intégration de la politique Télétravail dans l'accord Télétravail). Finalement, la direction accepte de tenir compte de la nécessité de prendre en charge simultanément la refonte de la politique télétravail et la réflexion sur l'accord télétravail.

Quelques points demandés par les syndicats dans leurs revendications ont été intégrés. Mais les revendications sont discordantes sur un certain nombre de points, ce qui a amené la direction a proposer des positions qui sont surprenantes (notamment une forme de rigidité dans le cadre des jours de présence au bureau et de la possibilité de changement en la matière).

La CFTC soumet le point d'un contrat d'assurance négocié et financé par la direction, qui soit le même pour tous. De cette façon, tous les salariés bénéficieraient des mêmes niveaux de garantie en cas d'incapacité, invalidité, etc… inhérent à un accident reconnu comme accident du travail.

La CFTC indique qu'elle souhaite que ce soit HP qui choisisse un prestataire Internet/Téléphone avec un contrat de service spécifique élevé, le même pour tous.

La CFTC s'insurge concernant l'indemnité de 3 € net proposé au salarié en télétravail et demande 15 € afin de couvrir le cout d'occupation des 10m2 à domicile (norme INRS). FO appui notre remarque sur le point.

La direction semble indiquer qu'elle ne pourra aller au-delà en terme d'indemnisation. La CFTC force la direction a expliquer en fonction de quel critère ce chiffre de 3 € net a-t-il été calculé. La direction fini par indiquer que c'est un Benchmark qu'ils ont réalisé et que c'est au-delà de ce que font beaucoup de sociétés.

La réunion s'est terminé à 16h30, prochaine réunion le lundi 26 avril.

CFTC HP a dit…

Quelques compléments sur les nouvelles propositions ou précisions de la DRH évoquées dans ce compte-rendu :

HP remboursera les éventuels surcoûts d’assurance multi-risques habitation engendrés par le travail à domicile dans la limite de 80 € / an sur présentation d’une facture de l’assureur.


Une formation spécifique « travailler autrement » sera mise en place
Pour les employés télé travailleurs
Pour les managers ayant à gérer des employés en télé travail
Un membre HP de chaque CHSCT concerné par les projets sera invité à une formation pilote
Un point spécifique dédié au télétravail sera intégré dans les formations employés et managers consacrées à la prévention et la gestion du stress,

Les personnes en télétravail temps plein pourront se rendre sur un site HP en France au minimum :
- 4 fois par an sur une base de 2 jours consécutifs
 ces réunions auront lieu, y compris en période de gel des voyages

Une rubrique dédiée au télétravail sera créée sur le site RH, elle comprendra les affichages obligatoires, le guide du télétravailleur et le lien permettant d’accéder à la liste des élus DP et CHSCT

Le 3 Euros brut journalier chauffage/électricité est devenu net

Les coûts liés aux fournitures (cartouches imprimantes, fournitures bureau, papier…) sur présentation de note de frais après validation manager

L’adresse personnelle du salarié ne sera pas communiquée dans le cadre professionnel
L’acheminement du courrier réceptionné sur site à son domicile sera effectué par le service courrier,
à ce jour ISS, via la signature d’une convention de confidentialité spécifique

Les frais postaux liés à l’activité professionnelle du télétravailleur seront remboursés sur justificatifs

La politique IT de l’entreprise s’applique de la même manière aux télétravailleurs : ainsi actuellement l’outil « communicator » n’est pas obligatoire

Un accord sur 3 ans, renouvelable par tacite reconduction
Un bilan de l’accord sera effectué après 6 mois de mise en œuvre avec les syndicats

Un bilan des projets utilisant l’accord télétravail sera fait avec les CHSCT concernés dans les 6 mois suivant leur mise en œuvre .

Une rubrique spécifique sera ajoutée au bilan social
Nombre de salariés en télétravail
Bilan des demandes acceptées / refusées par année fiscale
Bilan des recours enregistrés (nature des recours et réponses apportées par la Direction)

Anonyme a dit…

Bonjour,

ces 3 euros par jour de compensation, bruts ou nets sont les temoins de cette politique de pauperisation des employes et d'accumulation des richesses. Est-ce que c'est une negociation sur le teletravail ou bien un nouveau coup de boutoir de l'esprit 'reduction de cout des que possible' ?

Moi-meme je refuserais un tel accord.

Ne serait-ce que la compensation qui serait liee a l'occupation d'un local type 'm2' devrait etre plus ou moins dependante des tarifs locatifs habituels dans la region concernee, ce qui peut etre tres different et rendre la compensation inegalitaire pour les employes.

Allez j'ai decide de mettre un vrai coup de collier aujourd'hui je vais travailler 2minutes et 23 secondes de plus que l'horaire standard.

Cdt.

Anonyme a dit…

Pour renchérir sur le commentaire de 81, il est clair que ces 3 euros de compensation sont faibles, très faibles eu égard des économies générées en matière de "real estate management" et de l'inconfort généré dans le quotidien de chaque salarié. Sur le chiffre lui-même, pourquoi ne pas évoquer 10 euros, 20 euros voire 30 euros???

Sans prendre la tangente des comptes d'apothicaires, gageons que ce chiffre, qualifié de "benchmark", ne constitue probablement qu'une référence engageant un intérêt à sens unique!

Anonyme a dit…

Pour revenir sur le commentaire de 81, il est clair que face à une telle proposition de compensation - voire d'échange de bons procédés: cesse de louer des m2 à prix d'or à un bailleur institutionnel et "internalise" cette location au domicile du salarié" par le biais de la conversion encouragée au télétravail - le chiffre de 3 euros n'est pas acceptable.

Tentons de mettre en perspective les données du problème:

En prenant un nombre de semaines éligibles au travail de 44, on obtient un nombre de jours travaillés de 220 (approximatif) soit une indemnité de 660 euros sur la base de 3 euros. Une fois le quotient charges patronales appliqué - x 1,6 (simplification) - on obtient environ 1060 euros. Si la norme indique que la surface à allouer au domicile du salarié est de 10 m2, on obtient un coût d'occupation par salarié sur ces hypothèses de 106 euros/m2. A première vue, cela paraît être assez faible et peut-être très éloigné des conditions d'un bail commercial pour des locaux comme ceux d'Issy-les-Moulineaux par exemple.

Est-ce que quelqu'un pourrait faire la comparaison avec des éléments factuels et INOPPOSABLES?

Merci par avance

CFTC HP a dit…

Nouvelle proposition de la DRH aujourd'hui. Le 3 euros devient 5 euros net, ce qui donnerait de 36 à 90 euros par mois de lon que l'on est 2,3,4 ou 5 jours par semaine en télétravail.

CFTC HP a dit…

Autres points précisés.

L'assurance :

La personne optant pour le télétravail devra déclarer sa nouvelle situation auprès de sa compagnie d’assurance

Le collaborateur devra informer sa compagnie d’assurance qu’il exerce à son domicile une activité de bureau sans accueil de public à raison de X jours par semaine et que sa multirisque habitation doit couvrir sa présence pendant ces journées. Le matériel fourni par HP pour l’exercice du télétravail n’entre pas dans cette couverture car il serait remplacé par HP le cas échéant.

Le salarié devra donc fournir à HP une attestation en conséquence avant la signature de l’avenant à son contrat de travail. Elle devra être renouvelée et fournie chaque année.

En cas de sinistre, HP prendra à sa charge le remplacement du matériel fourni par HP

HP remboursera les éventuels surcoûts d’assurance multi-risques habitation engendrés par le travail à domicile dans la limite de 80 € / an sur présentation d’une facture de l’assureur.

CFTC HP a dit…

Autre précision d'importance :

Le télétravail, pourra être mis en œuvre dans 2 types de situation :

1- à la demande explicite de l’entreprise pour des raisons de nécessité d’organisation globale d’une équipe ou dans le cadre de projets immobiliers

2- Si un salarié exprime le désir d’opter pour un télétravail

1 – si demande à l’initiative d’HP :
. sur la base du volontariat des collaborateurs
. à temps plein ou à temps partiel (de 2 jours minimum à 4 jours maximum par semaine en jour entier)
. exercé à partir du lieu de résidence principale au sens fiscal
. réversible

2 – si demande à l’initiative du collaborateur :
. à temps partiel exclusivement (de 1 jour minimum à 3 jours maximum par semaine en jour entier)
. demande formulée par LRAR
. accord Manager et RH requis et formalisé par un courrier
. exercé à partir du lieu de résidence principale au sens fiscal
. réversible

CFTC HP a dit…

Egalement :

Appréciation par le manager & les Ressources Humaines des critères suivants :

L’employé est titulaire d’un contrat à durée indéterminée

L’employé n’est pas en période d’essai

Les activités de l’employé peuvent être tenues à distance

L’employé a une capacité d’autonomie suffisante


Les Ressources Humaines seraient une voie de recours en cas de différend.

Une attention particulière sera apportée sur les candidatures de la population Senior.

Précisions sur les plages d’accessibilité :


L’avenant au contrat de travail précisera les plages horaires pendant lesquelles le collaborateur peut être joint.

Ces plages pourront être fixées au sein d’une amplitude maximale de 8 H à 20 H, dans le respect de la durée maximale journalière / hebdomadaire du travail ainsi que les temps de repas et temps de pause.

En cas de télétravail pour une équipe en horaire décalé, ces plages pourraient être adaptées dans le respect des dispositions légales & conventionnelles en vigueur.

Pendant ces plages horaires et dans la limite du temps de travail de l’employé, le télétravailleur sera sous la subordination d’HP et par conséquent ne pourra vaquer à ses occupations personnelles.

Réversibilité
Réversibilité définitive possible à l’initiative du manager ou du salarié par LRAR moyennant le respect d’un délai de prévenance de :
- 1 mois si suspension préalable
- 3 mois si pas de suspension préalable
L’avenant au contrat de travail prendrait alors automatiquement fin.
La réversibilité s’opère sur le site de rattachement du collaborateur. En cas de projet immobilier, si la réversibilité se réalise dans les 12 mois suivant la mise en place du télétravail, les mesures d’accompagnement prévues en cas de déménagement pourront s’appliquer, le cas échéant. Dans cette hypothèse aucune nouvelle demande de télétravail de la part de ’employé ne pourra être acceptée avant 24 mois.
En cas de désaccord ou de situation exceptionnelle, le salarié pourrait solliciter son N+2 ou la DRH

Anonyme a dit…

Bonjour,

Merci pour toutes ces informations et précisions.

+ 66,7% d'augmentation (gap entre 3 et 5 euros) en l'espace de moins d'un mois, c'est significatif! Mais cela démontre également qu'il y en a pas mal sous la pédale. C'est une stratégie de negociation: commencer le plus bas possible pour se ménager le loisir d'augmenter progressivement le premier prix fixé sur la base d'un "benchmark".

Messieurs merci de poursuivre activement vos efforts pour faire évoluer de chiffre de 5 euros à la hausse.

CFTC HP a dit…

La 3ème réunion s'est terminée sur un blocage liée au télétravail temps plein (70 salariés d'agences de Province qui fermeront directement concernés). Ce sera l'objet de discussions dans un CHSCT Province HPF ce jeudi.

Il faut savoir que la négociation touche à sa fin, avec au mieux encore une réunion que pourrait convoquer la DRH. Ensuite, soit c'est un constat d'échec et la politique travail HPF-HPCCF actuelle continue pour ces deux sociétés, amendée ou pas d'améliorations, incluant ou pas HP ESF (on est dans l'unilatéral). Soit une majorité accepte de signer.

Pour l'instant, rien n'est fait dans un sens ou dans l'autre.

Anonyme a dit…

Avec la presque fermeture d'Issy et le transfert massif vers Les Ulis sans nouveau bâtiment HP a besoin d'un accord. Alors une autre réunion se fera.
On parie?

Anonyme a dit…

Suis plutôt d'accord avec le commentaire de 91 (Les Ulis n'est pas loin...), pas d'autre choix pour la DIrection que d'arriver à un accord pour pallier le manque d'espace de travail de la nouvelle enceinte. Donc la place pour un meilleur aboutissement de cette négociation existe...pas de hâte svp!

Anonyme a dit…

Insistez pour préserver les intérêts des salariés. Merci

CFTC HP a dit…

Que signifie exactement pour toi le mot préserver ? Conserver une situation existante ou bien protéger ?

Anonyme a dit…

Un point concernant les appeles telephoniques emis par le teletravailleur: un nombre eleve d'appels est realise a destination des mobiles des commerciaux et directeurs commerciaux du Field en France et en Europe. J'ai donc mis en place il y a fort longtemps le service BCH (Business Call from Home) via France Telecom ( a l epoque le seul operateur propose par HP ). Les appels sont directement factures sur HP et n'apparaissent pas dans ma facture FT. Le service BCH doit etre integre, car l'abonnement ADSL n'est gratuit que pour les appels vers le fixe....

Anonyme a dit…

longue vie au BCH... je suis ravie d'entendre son concepteur !
mais aujourd'hui je me demandais justement si, a l'occasion de ces discussions, la Direction n'allait pas "redecouvrir" ce systeme, et le passer a la trappe comme tant des trucs si pratiques qui changent la vie...

il n'en demeure pas moins que, lorsque je passe tous ces appels en 1699, la ligne (privee) peut rester bloquee pendant des heures, et du coup... mon mari passe nos appels depuis mon portable (du boulot)... et on a deja eu des soucis avec des appels urgents qu'on ratait, car tout le monde ne connait pas ce numero mobile - professionnel...

Anonyme a dit…

Entant donne que cela risque a moyen ou long terme d'etre une situation de plus en plus imposee 'projets immobiliers etc', il est essentiel d'evoluer significativement sur la compensation journaliere des frais induits.

Meme si aujourd'hui, dans l'organisation actuelle, le teletravail peut sembler une panacee parce qu'il rend effectivement service, a partir du moment ou il devient une politique d'entreprise il n'y a aucune raison que cela devienne pour hp un poste de reduction de couts. Si la prise en charge des frais n'est pas realiste, c'est ce qui se passera. J'aimerais qu'on voie une estimation reelle de ce que coute par jour a un employe le fait de 'teletravailler' regulierement: espace de travail dedie, EDF, eau, entretien, assurance, sur des bases reelles de couts et non pas sur des 'ca doit bien valoir ca'. J'aimerais une vraie analyse et une vraie proposition basee sur cette analyse parce que pour l'instant on parle tres virtuellement. Par exemple, 80 Euros pour l'assurance, est-ce base sur une etude, est-ce realiste. Autre point: ces frais vont evoluer avec le cout de la vie, inflation, effets divers. Il faut bien evidemment prevoir leur mise a niveau annuelle en fonction de divers parametres (evolution des couts de location, de l'energie,...) a nouveau des informations factuelles et des parametres concrets des couts que cela represente. Cette contribution n'est pas une obole, elle fait partie des moyens de travail de l'employe.

Cordialement.

Anonyme a dit…

Une requete pour la CFTC dans cette nego Teletravail: je suis un travailleur handicapé et pour moi prendre sa voiture est une corvée trés contraignante.

Ne pourrait-on pas etre plus flexible pour cette catégorie de travailleurs (comme par exemple tolérer 4 jours de télétravail par semaine. Mon manager serait OK.

Autrement bravo pour votre super boulot au service des salariés.

Anonyme a dit…

Pourquoi nze demande-t-on pas des Cheques Restaurant pour les personnes en télétravail, meme si la rumeur annonce un nouvel impot sur les Chèques-Restaurant!

CFTC HP a dit…

Bien sûr ça a été demandé, et ça continue de l'être ! PAr ailleurs, voici un communiqué confédération CFTC :

NON à une taxe sur les tickets restaurant et les chèques vacances !

Une objection ferme à cette proposition.


La CFTC s’oppose fermement à une taxation sur les tickets restaurant et les chèques vacances.

Le Gouvernement doit chercher de nouveaux modes de financement ailleurs que dans les poches des salariés. C’est pour répondre à de faibles niveaux de salaires alors que les prélèvements obligatoires ne cessent d’augmenter, que ces titres ont été mis en place par les comités d’entreprises, afin de redonner un peu de pouvoir d’achat aux salariés. Ils sont aujourd’hui devenus indispensables à tous les salariés.

La CFTC s’oppose à cette nouvelle taxation, qui est encore une attaque contre le pouvoir d’achat, déjà bien malmené depuis le début de la crise.

Pour la CFTC, les compensations à destination des salariés et de leur famille ne peuvent pas servir à renflouer les caisses déficitaires.

Anonyme a dit…

Je suis assez d'accord avec 98: pourquoi rien n'est prévu de specifique pour les handicapés?

Le télétravail est une solution udeale pour cette population qui parfois a du mal à se déplacer.

Anonyme a dit…

Oui d'accord avec 101, meme le fonctionnement des portes revolving sur le site de Sophia pose problème à certains handicapés!

Ce qui oblige certains à faire un grand détour....mais est-ce que ce problème intéresse la direction....pas sur ?!

CFTC Annie a dit…

pour 98

Ce cas exceptionnel a toujours un appui du service médical voire dépend du service médical. Je m’explique : lorsqu’un employé a besoin d’un aménagement de poste pour raison médicale, le médecin du travail le demande aux RHs et à son manager. En principe ce ne pose aucun souci et l’employé voit son poste réaménagé. Je pense que cet employé correspond tout à fait à ce cas et devrait se manifester auprès de son service médical.

CFTC HP a dit…

La Direction a envoyé ses propositions pour la réunion du 10 mai, voici la synthèse de notre équipe de négociation :

Les points positifs :

- Les commerciaux sont enfin intégrés à l'accord
- L'aide à l'installation pour les "télétravailleurs temps partiel à la demande de l'entreprise" passe de 400 € à 500 € (elle n'est versé qu'une seule fois)

Les points négatifs :

- L'aide à l'installation pour les "télétravailleur plein temps à la demande de l'entreprise" voient leur prime passer de 1500 € à 1000 €. Il est donc regrettable de rogner sur cette prime qui permet à des salariés qui vont travailler à 100% depuis chez eux d'aménager au mieux leur espace de travail.

- Aucune augmentation de l'indemnité journalière (appelée "Indemnité Chauffage/électricité") n'est proposée. Au contraire même puisque la prime quotidienne maximum pour un télétravailleur temps plein est désormais de 4,5 € au lieu des 5 € proposés précédemment…. Cette prime n'est d'autre part proposée qu'uniquement pour les "télétravailleurs à la demande de l'entreprise"

- La prime d'ADSL pour les "télétravailleurs temps partiel à la demande du salarié" (dont les commerciaux) est proposée au "prorata temporis" des jours télé travaillés. Ca va être une vraie usine à gaz pour gratter quelques euros de moins à donner aux salariés. C'est aussi inefficace que mesquin…..

- A priori, pas d'imprimante de prise en charge pour les "télétravailleurs à temps partiels" et les "télétravailleurs temps plein à la demande du salarié". Là aussi, c'est vraiment mesquin si l'on considère que les salariés concernés devraient aller au bureau pour imprimer leurs documents….

- Aucune prime incitative pour les télétravailleurs à temps partiel, même si c'est à la demande de l'entreprise !.....

- Aucun engagement financier concernant les mesures consistant à maintenir le lien social (cf. les demandes du CHSCT Province : - Engagement de débloquer une somme forfaitaire de 50 € par salarié et par mois pour organiser des évènements ayant vocation à maintenir le lien social, sur une période minimum de 5 ans. Cette somme sera mis à disposition d'un représentant élu des salariés du site qui sera chargé de l'organisation des évènements et de l'affectation de la somme, en concertation avec le représentant local de la direction.) La direction propose uniquement que le salarié soit appelé au téléphone 2 fois par mois minimum…. On imagine aisément que ce type de mesurettes va permettre de maintenir un lien social de qualité …..

- Aucune proposition de prise en charge concernant le diagnostic Promotelec permettant simplement de vérifier que l'installation électrique du salarié est au norme. Aucune proposition de financement de la mise au norme non plus.

En conclusion, on ne peut pas dire que la proposition de cette semaine soit très différente des précédentes. Ils n'ont manifestement rien obtenu de plus de la part du PDG et le budget n'a pas été revu à la hausse, loin s'en faut. On assiste même à une baisse de certaines indemnités, notamment de la prime quotidienne dite "Indemnité dhauffage/électricité".

Même si cette dernière proposition est bien plus favorable aux salariés télétravailleurs que le maintien en l'état de la politique télétravail actuellement en vigueur chez HP, le blocage lundi pour cause de négociation en arrière est relativement prévisible.

Anonyme a dit…

Ces dernières propositions de la direction sont tout simplement inaceptables!

C'est meme un gros recul par rapport à leurs dernières propositions.

Et toujours rien pour les travaileurs handicapés!

Bloquez tout !!!

Anonyme a dit…

Si retrait des 72 voitures pour les employés concernes sont ils prioritaire au télétravail suite a des problèmes économiques qui vont rencontres par la suite ?????????

Anonyme a dit…

Bonjour, merci pour vos efforts.

Laissez donc maintenant tomber ces negociations.
C'est la Direction qui aura bientot besoin de negocier cet accord si elle veut aller comme je le subodore fortement vers une economie notable des couts immo - et qu'elle essaie aujourd'hui de maximiser cette economie. Il ne faut pas regarder ailleurs, je crois que l'objectif est bien la. Alors autant avoir une nego gagnant gagnant sur le long terme plutot qu'un petit accord minmaliste maintenant qui ne revelera ses effets que dans 2 ou 3 ans, dans le cadre de fermetures de sites.

Moi je suis desole je n'ai pas 150m2 et l'espace pour travailler correctement chez moi pour hp. Seulement a l'occasion. Si je devais etre amene a travailler quotidiennement a mon domicile, je serais probablement oblige de faire des choix importants du type demenagement.
Nous parlons ici d'un espace dedie et professionnel lie a l'activite professionnelle, c'est a dire d'un outil de travail. Depuis quand les employes doivent-ils payer pour leur outil de travail ? Nous ne sommes pas des independants, je vous rappelle que nous sommes salaries. Si en plus HP fait de notables economies sur ce poste n'est-ce pas la preuve finale de l'infamie dont elle ferait preuve dans ce processus en reportant ses couts d'infrastructure sur les employes?

Je le redis, sortez des chiffres, travaillez sur du concret: que coute reellement le fait de mener son activite professionnelle a son domicile, sur les differents postes. Pour l'instant je ne vois qu'un gentil ecran de fumee qui nous evite de voir clairement ce qui va se passer.

Cdt.

Anonyme a dit…

Je suis assez d'accord avec tout ce qui vient d'etre dit!

CFTC, laissez-tout tomber, la direction vous propose un deal minable!

Pourquoi pas un sondage sur le sujet?

CFTC HP a dit…

La réunion d'aujourd'hui n'a pas pu aller jusqu'au bout du texte proposé faute de temps, la moitié environ. On verra si la direction convoque une deuxième réunion et s'il en ressort un texte d'accord entièrement relu sur la table.

Beaucoup seront alors amenés à dire ce qu'ils en pensent : les employés concernés (télétravailleurs forcés ou pas forcés), nos adhérents, les CE, les syndicats qui travaillent assez étroitement ensemble etc...

Anonyme a dit…

pas la peine de se précipiter...on est pas pressés

CFTC HP a dit…

Réunion annoncée par le nouveau DRH sans doute fin de semaine prochaine

Anonyme a dit…

Bonjour,
Que prévoit l'accord dans le cas où le télétravailleur n'aurait plus accès à l'ADSL pour une durée indéterminée ? Je pense à une défaillance du FAI ou aux errements (potentiels) de l'application de HADOPI par exemple.

CFTC HP a dit…

Dans ce cas : utilisation des bureaux de passage prévus à Aix, Bordeaux et Rennes, et pour les autres du site le plus proche. Exemple : Le Blanc Mesnil pour Paris Nord II-Villepinte.

CFTC Patrick a dit…

Bonjour,

La direction recommande aux salariés de souscrire à une option "service plus" que propose certains opérateurs avec notamment la fourniture d'une clé 3G dans les 24 heures suivant le problème sur la Box (c'est le cas semble-t-il chez SFR par exemple). Le montant alloué par la direction pour couvrir les frais de Box devrait permettre de couvrir cette option.

Anonyme a dit…

bonjour,
dans le cas ou le télétravail se fait à la demande de hp donc j'imagine sans bureau de passage à proximité(sachant qu'on peut aussi imaginer qu'un télétravailleur à temps plein déménage ?), ne serait il pas logique que la résolution des problemes liés à la stabilité/qualité de la connexion adsl soit à la charge d'hp et non du salarié, comme n'importe quel outil de travail (quiconque a déjà eu affaire à la hotline d'un FAI me comprendra...) ?
Par expérience, lorsque j'ai contacté mon FAI pour un probleme récurrent de connexion en expliquant que cela me pénalisait pour mon travail, la première remarque que m'a faite la hotline était "mais vous n'êtes pas sensé utiliser ce service à des fins professionnelles..."
hp ne peut il pas negocier un contrat type avec un fournisseur et prendre en charge la résolution des eventuels problemes de connexion ?

Anonyme a dit…

Bonjour,
je mène actuellement un travail de recherche sur le thème du "télétravail entre contrôle et autonomie"
Je m'intéresse à ses modalités d'applications et à la manière dont peut se gérer l'activité en télétravail

Si vous souhaitez participer à cette enquête, voici le lien direct :
http://sharing-data.satisfactory.fr/fr/client/basic/teletravail_p2.html
Merci d'avance à ceux qui participeront

CFTC HP a dit…

La négociation de vendredi avec le nouveau DRH se termine sur une note globalement positive s'il faut en croire le tour de table de fin de journée de chacun des 5 syndicats. Compte-rendu détaillé à venir. Logiquement les prochaines étapes devraient être les consultations des CE et CHSCT.

La CFTC par contre est très mécontente de l'exclusion des commerciaux Ile de France du périmètre de cet accord, contrairement à ce que tout le monde avait compris lors de la réunion précédente avec l'ancienne RH. Il a été a concédé finalement, sous pression CFTC exclusive, un engagement formel d'ouverture prochaine de discussions en vue d'un dispositif spécifique respectant la réalité du travail des vendeurs terrains et leur mobilité. A noter que chez Dell les vendeurs ont leur propre accord télétravail mis en place par le nouveau DRH HP.

CFTC HP a dit…

Voici les lignes qui ont bougé vendredi :

- Agences de Province :
- La mise à disposition de bureaux de passage est étendu à 3 ans (durée de l'accord) en ce qui concerne les agence de Bordeaux/Aix en Provence et Rennes.
- La durée durant laquelle le salarié peut prétendre à l'aide au déménagement au cas ou il déciderait de rejoindre son agence de rattachement est portée à 3 ans au lieu de 1 an initialement.
- La prime "cohésion d'agence" est portée à 350 €/salarié afin de permettre d'organiser des évènements ayant vocation à permettre aux salariés de se retrouver et de rompre l'isolement. Cette prime est maintenue sur les 3 ans de l'accord.
- Réversibilité : La direction propose : Dans le cadre des projets de fermeture d'agence et dans le cas ou un employé perdrait son statut de TT à l'initiative de l'employeur, le salarié pourrait alors utiliser un bureau de passage dans les bureaux de remplacement, s'il en existe un, etc…
- A la demande exclusive de la CFTC la direction a accepté de se pencher sur le cas des télévendeurs actuellement à Issy et qui devraient déménager sur les Ulis. La direction s'est notamment engagée à travailler de manière particulière sur cette population et à étudier le cas de ceux qui auraient un temps de trajet important pour aller aux Ulis.
- L'indemnité "chauffage/électricité" est porté à 5,5 €/jours télétravailleur la 2ème année et à 6 € la 3ème (versus 5€/jour la 1ère année).

Voici les points qui nous déplaisent particulièrement :

- Pour Nanterre, le projet immobilier n’est pas encore passé en CE. Donc les collaborateurs de Nanterre ne sont pas encore pris en compte dans l’accord (budget pas encore approuvé).

- La CFTC exige que les Ingénieurs Commerciaux de l'Ile de France soient éligibles aux mesures télétravail => Refus de la Direction qui propose un moratoire dès le mois de juin pour aboutir à une proposition et un accord spécifique concernant les Ingénieurs Commerciaux. La direction indique aussi qu'elle ne supprimera pas les ADSL pour les Ingénieurs Commerciaux qui en sont déjà équipés par HP.
- La CFTC a signalé à la direction que rien n'est prévu pour les salariés en travail à temps partiel. La direction a reconnu que ces cas n'ont pas été prévu et qu'ils travailleraient dessus pour proposer d'éventuels aménagements à partir du moment aussi ou le travail à temps partiel serait très "partiel"….

CFTC HP a dit…

A noter qu'une commission de suivi est prévue pour traiter tous les cas particuliers et tous les litiges.

Anonyme a dit…

Une chose qui n'est pas claire pour moi: les télétravailleurs volontaires (cad à la demande du salarié) sont-ils couverts par l'accord?
Merci d'avance...

CFTC HP a dit…

Oui, l'accord s'applique à toutes les formes de volontariat proposé, régularisé ou accepté par HP. Il n'y a que le volet des aides qui varie.

Anonyme a dit…

Le etxte définitif de l'accord est-il disponible?....ou au moins un Draft ?

CFTC HP a dit…

Oui depuis lundi. Il s'agit d'un texte presque définitif, mais ça n'est pas encore la version qui sera envoyée aux CE et CHSCT pour consultation. Nos adhérents vont le recevoir ce projet de texte dans la journée, tu peux nous contacter à cftchp@hp.com

Anonyme a dit…

Bonjour et un grand merci à tous les négociateurs.

Est-ce que le cas des télétravailleurs historiques, celui des employés dont les agences ont fermé il y à plusieurs années et qui se trouvent habiter de fait trop loin d'une agence pour y aller tous les jours, peut se rattacher à l'une ou l'autre des catégories ci-dessus?

Merci par avance.
Cordialement

CFTC HP a dit…

pour 124, c'était un point dur CFTC. Ils seraient régularisés automatiquement. Dans ton cas, ce serait la case "à la dmande d'HP".

Anonyme a dit…

J'ai des questions de la part de la population qui est mobile.

Certains, selon le type de poste, sont 15%, 50% ou plus, en déplacement. Ils ont des bureaux mobiles, un portable, mais l'ADSL n'est souvent pas remboursée.

Après une visite en clientèle, ils travaillent de chez eux. Ils peuvent passer une ou deux journées par semaine à l'agence.

Est-ce que cette catégorie de personnels sera prise en compte par l'accord de télétravail ?

CFTC HP a dit…

Cette population est bien prise en compte. Tous les employés dit « mobile » ou « en bureau partagés » et qui ne sont pas « commerciaux ou infirmières » à ce jour pourront se porter volontaires pour devenir télétravailleur « à leur demande » (pour les sites dont aucun projet immobilier n’est en cours) ce qui est ton cas étant rattaché à Sophia . Ils seront indemnisés avec le remboursement de l’ADSL et s’engageront à télétravailler 2 jours minimum par semaine. Pour les employés de la région parisienne l’indemnité sera plus importante puisque la demande est liée à un projet immobilier.cf communication cftchp@hp.com de lundi : télétravail à temps partiel à la demande explicite de l’entreprise

CFTC HP a dit…

Sondage sur le projet d'accord dans la colonne de droite

Anonyme a dit…

Bonjour,
Est ce que les business developpers sont considérés dans la population "sales" et donc exclus de cet accord ?
Merci

CFTC Fabrice a dit…

ils seront exclus dans le projet actuel uniquement si ils ont un quota et un plan de com.

3 juin 2010 19:59
CFTC Fabrice a dit… 131 Ceci dit, les frontières sont floues : un biz dev peut-il teletravailler 2,3 ou 4 jour chez lui comme un admin ou doit-il être considéré comme un commercial qui ne fait que passer à son domicile pour faire un peu d’admin mais être avec les clients ou ses collègues le reste du temps….

Pas evident de donner une réponse tranchée, ca va discuter dur avec les managers ….

Anonyme a dit…

A 130 : merci pour la réponse. Il faut donc obtenir un accord pour toutes les populations sales.

Anonyme a dit…

degats colleteral
si beaucoup de gens acceptent de se mettre au teletravail sur les grands sites tel Grenoble ou les Ulis cela fera moins de gens qui prennent leur repas a la cafet donc moins de gens qui participent aux couts fixes de meme que la subvention hp qui couvre ces couts fixes
ne risque t on pas d avoir une augmentation legitime de la part du prestataire de service
qui gere la cafet ????

Anonyme a dit…

J'ai cru comprendre que les commerciaux sédentaires sont aussi exclus dans le projet actuel. Pourquoi ne pourraient-ils pas en faire partie??

CFTC HP a dit…

On travaille actuellement à la réintégration des populations exclues, la vente sédentaire sera regardée au cas par cas.

Anonyme a dit…

Je suis dans le cas identifié par 74: Chef de Project WW avec un status "mobile" sur Les Ulis. J'ai été, et serai encore, amenée à gérer des projets "confidentiels" pour lesquels je passe 80% de mon temps au téléphone en conférence avec des personnes partout dans le monde. Je travaille donc 3/4 jours par semaine de chez moi. Mon manager est au courant. Suis-je éligible d'une quelconque indemnisation?

CFTC HP a dit…

Pour 135, voici mon point de vue sur cette question :

Si cet accord est finalement majoritairement signé, il y aura deux possibilités dans ton cas. Soit HP te demande, ainsi que peut-être 600 salariés des sites combinés Issy-Les Ulis, de passer en télé travail 2 à 4 jours par semaine, et alors tu as droit au deuxième package d'indemnisiation (le premier étant pour les salariés dont le site en Province ferme et le troisème pour le télétravail à la demande du salarié). Soit tu seras dans la catégorie des salariés actuellement en télétravail plus ou moins sauvage et qu'il faut régulariser. Le package 2 ou 3 dépendra de l'historique (demande d'HP ou demande du salarié).

Anonyme a dit…

Je serai curieux de savoir le montant des economies q hp va realiser avec cette accord
( Frais de Cafeteria , Remboursement des frais de Deplacement Carte Semitag Navigo )
service medical
bref le net de l operation c est combien ???
enfin la direction qui se bat pour limiter les risques psychosociaux va falloir gerer l isolement des gens

Anonyme a dit…

Les économies qu'HP va faire, c'est surtout dans la diminution spectaculaire des surfaces immobilières!
Le reste, ce n'est que de la menue monnaie.

Anonyme a dit…

Le salarié aussi fait des économies ! Moi par exemple en temps et côut de déplacement.

CFTC HP a dit…

Dans une nouvelle rédaction du projet d'accord, la Direction cède aux demandes répétées de la CFTC de ne pas exclure d'emblée les commerciaux terrains. Ils rentrent donc dans une nouvelle catégorie, télétravail exceptionnel,avec remboursement des frais d’internet (ADSL) à hauteur de 30 € maximum par mois et sur présentation de justificatifs.

Anonyme a dit…

pour 130, les business dév qui ont une voiture devraient être considérés comme des commerciaux

Anonyme a dit…

et les biz dev sans voiture ? comment sont ils considérés ? merci

CFTC HP a dit…

Ils ne sont pas dans une catégorie à part, donc le télétravail à la demande d'HP ou à leur demande est possible pour 2 à 4 jours par semaine

Anonyme a dit…

Bonjour, Les CHSCT ont ils été consultés à ce jour ? Quels sont leurs avis ? Merci

Anonyme a dit…

au fait : quel sera le status de ces indemnites de teletravail ? totalement transparent pour les impots, avantage en nature,... ???
j'imagine qu'il y aura des traces de ces flux sur ma feuille de paie - ou sur un autre document ? j'en fais quoi, a la fin de l'annee ?

CFTC HP a dit…

pour 144, la consultation ne commence que cette semaine.

CFTC HP a dit…

Pour 145, en attendant d'essayer de donner une réponse plus précise sur les sommes nettes et brutes, HP remet chaque année un récapitulatif de ce qu'il y a à déclarer.

Anonyme a dit…

Suite à la réponse 134 "la vente sédentaire sera regardée au cas par cas" : ne risque-t'il pas d'y avoir des dérives discriminatoires pour les cas par cas à la discrétion du manager?

Anonyme a dit…

Les négociations semblent aller dans le bons sens. Ce qui n'est peut être pas encore clair, se sont les exceptions du style, télétravail partiel en journée ou flexible.
Par exemple, sur des jobs WW avec Time Zone US, il est très fréquent de devoir travailler sur site HP en journée, avec quasi obligation de pouvoir continuer en soirée, voir le week-end a la maison pour assurer la mission. Ou bien de devoir rester a la maison 1 jour, quelques fois 2 pour être disponible a certaines réunions. Ces exceptions (qui n'en sont peut-etre pas), font-elles partie du Télétravail a temps partiel ou seraient elles gérée autrement?

CFTC HP a dit…

pour 148, oui ça peut arriver, comme pour n'importe quel employé qui veut passer en télétravail. Ca sera le rôle de la commission de suivi de suivre les inégalités de traitement.

CFTC Patrick a dit…

Précision : les montants relatifs aux indemnités de chauffage et d'électricité sont des montants nets, ça vient d'être précisé dans le texte du projet d'accord.

Selon un expert comptable que j'ai contacté, et aprè avoir recoupé cette information, elle est considérée au sens fiscal comme un remboursement de frais, ce n'est donc pas un avantage en nature, et ce n'est donc pas imposable.
Pour le reste et notamment le remboursement de l'ADSL, cela se fera sur Note de frais et n'apparaitra pas sur la fiche de paye. Ce n'est donc pas un avantage en nature, et ce n'est donc pas imposable. La seule indemnité qui sera imposable dans cet accord télétravail, c'est la prime incitative pour les salariés des agences de Province et qui sera versée en une fois aux salariés volontaires.

CFTC Annie a dit…

pour 149

« Si tu es rattaché à un site touché par un projet immobilier (Les Ulis, Issy, bientôt Nanterre ou certaines agences de Province - Aix, Rennes et Bordeaux), tu peux te porter volontaire au télétravail « à la demande d’HP » et ainsi tu pourras obtenir les indemnités en conséquence. Si tu fais parti d’un des autres sites, tu pourras te porter volontaire à « demande de l’employé » sous réserve d’approbation de ton manager et tu auras comme indemnités le remboursement de l’ADSL soit 40€ maxi. L’accord ne fait pas de différence et ton métier n’est pas traité à part. »

CFTC HP a dit…

1er avis rendu, unanime, sur 16 CHSCT et 3 CE consultés, celui du CHSCT Province HPF :

"Le CHSCT Province prend acte de la présentation du projet d'accord télétravail effectuée ce jour par la Direction.

Le CHSCT Province HP France regrette qu'aucune mesure concrète et sérieuse ne soit prévue dans l'accord en ce qui concerne la prise en compte des Risques Psychosociaux. Le CHSCT Province HP France prend acte de l'engagement formel de la Direction en ce qui concerne la prise en compte des RPS spécifiquement liés aux agences de Province.

Le CHSCT Province HP France note et veillera à ce que la Direction s'engage à aborder au sein du CHSCT Province un certain nombre de points spécifiques liés au projet de fermetures d'agence, notamment sur les thèmes de la prévention des risques psycho-sociaux, de la prévention des risques d'isolement et du maintien du lien social.

Le CHSCT Province considère cet accord comme un "socle commun" à l'ensemble des salariés HP. C'est donc sur ces fondations que devront émerger les mesures spécifiques au projet de fermeture d'agences de Province HP France.

Le CHSCT Province s'en remet aux organisations syndicales en ce qui concerne la validation de cet accord."

CFTC HP a dit…

Avis du 17 juin 2010 des CHSCT des Ulis sur le projet d’accord sur le télétravail chez HP


Les CHSCT ont bien noté les engagements de la Direction à respecter les grands principes de l’ANI (Accord National Interprofessionnel) à savoir :
- Le volontariat pour le salarié comme pour l’employeur
- La réversibilité
- La prise en charge des coûts directement engendrés par ce mode de travail
- La fourniture et l’entretien des équipements nécessaires au télétravail
- L’égalité de traitement des salariés en télétravail.

Les CHSCT constatent que cet accord d’entreprise présente un certain nombre d’intérêts pour les salariés :
- En apportant une plus grande souplesse dans l’organisation du travail
- En diminuant le temps de transport et le stress s’y attachant.

Les CHSCT ont noté les engagements suivants pris en séance :
- Un salarié « télévente » pourra demander l’accès au télétravail en saisissant la commission de suivi.
- La convocation des salariés télétravailleurs de 4 jours à une visite médicale annuelle et ce quel que soit leur site de rattachement.
- La mise en place d’une réunion d’expression annuelle sur les conditions d’exercice du télétravail.

Article L2281-1 et suivant du code du travail.
Les salariés bénéficient d'un droit à l'expression directe et collective sur le contenu, les conditions d'exercice et l'organisation de leur travail. L'expression directe et collective des salariés a pour objet de définir les actions à mettre en œuvre pour améliorer leurs conditions de travail, l'organisation de l'activité et la qualité de la production dans l'unité de travail à laquelle ils appartiennent et dans l'entreprise.

Les CHSCT émettent cependant les réserves suivantes :

- Les CHSCT alertent la Direction sur l’insuffisance des mesures mises en place pour prévenir les Risques Psychosociaux (RPS) en lien avec ce type d’organisation du travail comme par exemple le risque d'isolement et la perte du lien social.
La prise en charge de 4 trajets minimum par an sur 2 jours consécutifs prend trop insuffisamment en compte ce risque, particulièrement en province.
L’usage intensif du télétravail va à l’encontre des préconisations du cabinet TECHNOLOGIA visant la réduction des RPS par le renforcement du collectif de travail.

...

CFTC HP a dit…

...

- Les CHSCT alertent la Direction sur l’aggravation des RPS en lien avec les surcharges chroniques de travail qui deviendront encore moins visibles.

- Les CHSCT demandent à la Direction de mettre en place les moyens pour prévenir les dérives en lien avec le télétravail.

Les CHSCT demandent à la Direction de rappeler à tous les managers leurs responsabilités en matière de santé au travail et leur rôle dans la prévention des risques.

Article L4121-1 du code travail.
- L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.
Ces mesures comprennent :
1° Des actions de prévention des risques professionnels ;
2° Des actions d'information et de formation ;
3° La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.
L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes.

Les CHSCT ont bien noté la mise en place d’une formation « travailler autrement » à l’attention des télétravailleurs et de leurs managers. Les CHSCT ont bien noté leur participation au pilote.

Les CHSCT demandent à la Direction de rendre obligatoire cette formation pour tous les télétravailleurs.

Les CHSCT demandent que cette formation « travailler autrement » en présence réelle soit proposée à chaque nouveau télétravailleur.

Les CHSCT demandent qu’une enquête soit faite chaque année sous forme déclarative afin de mesurer la qualité du lien social et de la charge de travail des télétravailleurs.

Les CHSCT demandent à la Direction d’informer le salarié du type de bureau partagé ou dédié qui lui sera affecté suite à sa demande de télétravail.


Les CHSCT s'en remettent aux OS pour la validation de cet accord.

Vote :

HPF: Oui à l’unanimité des présents
HPCCF: Oui à l’unanimité des présents

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,
Bah, en pratique, cela commence quand ?
Comment on s'inscrit pour avoir son statut et comment on commence à être remboursé ?
Parceque, je passe de 28km à 53 km pour aller au bureau ... alors j'ai hâte de savoir : 1 quand je déménage ( Juillet à priori, mais aucunne communication officielle du management) : 2 quand je peux avoir le statut de télétravailleur officiel et donc défalquer les frais.

Merci de vos retours,

CFTC HP a dit…

Les premiers volontaires au télétravail devraient pouvoir se faire connaitre courant juillet, les premiers déménagements Issy-> Les Ulis étant prévus le 19. MAis sur HP ESF, rien n'est certain si vous avez lu notre communication de ce midi.

CFTC HP a dit…

Avis des CHSCT HP et HPCCF d’Issy les Moulineaux sur « le projet d’accord télétravail » en date du 21 juin 2010

Les CHSCT HPF & HPCCF d’Issy les Moulineaux sont consultés ce jour sur « le projet d’accord télétravail ». Ils en prennent acte.

L’implémentation du télétravail chez HP découle directement d’un choix de l’entreprise de réduction de l’espace de travail de ses locaux. Ceci ayant un impact évident et non mesuré à ce jour sur les conditions de travail des employés « cibles » et la répercussion sur leur santé.


Les CHSCT émettent les réserves suivantes :

Ce nouveau mode de travail augmentera inévitablement :
Le risque d’isolement, la perte du lien social, la difficulté de gérer la séparation vie professionnelle – vie privée, les risques des TMS (mauvaise installation, non conformité du logement des employés, …)

Les CHSCT ne comprennent pas l’exclusion de certains métiers comme les «télévendeurs » ou commerciaux sédentaires. Les CHSCT encourageront toutes les populations exclues & volontaires à demander l’accès au télétravail en saisissant la commission de suivi.

Les CHSCT demandent qu’une visite médicale soit proposée à tous les employés demandant la réversibilité.

Les CHSCT demandent à ce qu’une enquête soit menée dans les 4 à 6 mois maximum de la mise en place effective du télétravail afin de mesurer les premières conséquences et/ou incidences auprès de l’ensemble des salariés concernés. Les CHSCT souhaitent que les résultats soient analysés par une société extérieure compétente en la matière.

Les CHSCT demandent la mise en place de réunions d’expression trimestrielles sur les conditions d’exercice du télétravail avec des salariés volontaires. Ces réunions ne devront pas être menées par des élus, des représentants des RH ou de la Direction ou du service médical. Les analyses seront étudiées en commission de suivi.





Les CHSCT demandent à la Direction de rendre obligatoire la formation « Travailler autrement » pour tous les télétravailleurs si elle n’a pas été suivie par une forte majorité de salariés.

Les CHSCT demandent une présentation de la formation « travailler autrement » à l’attention des télétravailleurs et de leurs managers.

Les CHSCT demandent que cette formation « travailler autrement » en présence réelle soit proposée à chaque nouveau télétravailleur.

Les CHSCT rappellent l’obligation pour l’employeur de « prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs » nonobstant les mesures et actions prévues par l’accord.

Article L4121-1 du code travail.
- L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.
Ces mesures comprennent :
1° Des actions de prévention des risques professionnels ;
2° Des actions d'information et de formation ;
3° La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.
L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes.

Les CHSCT s'en remettent aux OS pour la validation de cet accord.

Vote :

HPF: Oui à l’unanimité des présents
HPCCF: Oui à l’unanimité des présents

CFTC HP a dit…

Avis HP ESF Le Blanc Mesnil

Le CHSCT de HP-ESF du Blanc-Mesnil s’est réuni le 18 juin 2010 pour rendre un avis sur « le projet d’accord sur le télétravail » dans la version envoyée le 14 juin par la direction.

Le CHSCT a bien noté les engagements de la Direction
 à respecter les grands principes de l’ANI (Accord National Interprofessionnel) à savoir :
o Le volontariat pour le salarié comme pour l’employeur
o La réversibilité
o La prise en charge des coûts directement engendrés par ce mode de travail
o La fourniture et l’entretien des équipements nécessaires au télétravail
o L’égalité de traitement des salariés en télétravail.

 Que le poste de travail est constitué :
o d’une pièce pouvant être utilisée au travail au sein du domicile,
o d’un fauteuil ergonomique
o d’un bureau
o d’un écran déporté ou un rehausseur d’écran
o d’une souris et un clavier


Le CHSCT demande :
 que la visite médicale obligatoire pour les télétravailleurs soit axée RPS et ait une périodicité de 6 mois, un an paraissant un intervalle trop long durant lequel des risques psycho-sociaux peuvent se développer.
 que les localisations des bureaux de passage soient à proximité des ‘anciens’ lieux de travail.
 à pouvoir consulter le guide de support au télétravail qui sera remis aux télétravailleurs.
 la prise en compte du télétravail dans le Document Unique sur le respect de la vie privée et sur l’isolement social.
 Que l’amplitude maximale des plages horaires soit de 8h à 18h sinon il y a application des horaires atypiques.

Le CHSCT regrette
 qu’il n’y ait pas d’obligation de mise en place de réunions de travail régulières au sein des équipes afin de préserver le lien social.
 que seuls soient cités les sites de Bordeaux, Aix en Provence et Rennes. Quid en cas de fermeture de sites ailleurs ?
 que rien ne soit spécifié concernant les repas du midi (TR pour se restaurer à l’extérieur de chez soi pour avoir une vraie coupure dans la journée) et les transports (carte Navigo par exemple)

Le CHSCT HPESF du Blanc-Mesnil s'en remet aux OS en ce qui concerne la validation de cet accord.


Vote : Oui à l’unanimité des 3 élus.

CFTC HP a dit…

Avis HP ESF CHSCT Est

Avis motivé du CHSCT EST sur la présentation du projet d’accord sur le télétravail effectuée ce jour jeudi 17 juin 2010 par la direction.
Le CHSCT a été convoqué en réunion exceptionnelle pour donner son avis sur cet accord
Une attention particulière sera portée par le CHSCT Est quant au rattachement des collaborateurs en télétravail à leur lieu de travail actuel et non pas au siège à Nanterre ou toutes autres agences.
Le CHSCT veillera aux conditions de travail du collaborateur, notamment en termes d’ergonomie du poste de travail ainsi que du temps de travail. Le CHSCT veillera également à ce qu’il n’y ai aucun impact sur les équipements privés du collaborateur.
Le CHSCT Est constate également qu’aucune mesure relative aux risques psychosociaux n’est prévue dans l’accord
Le CHSCT Est note la mise en place d’une formation ‘travailler autrement’ pour l’ensemble des télétravailleurs et leurs managers. Le CHSCT souhaite que cette formation soit obligatoire.
Pour le CHSCT Est la prise en charge de quatre trajets par an sur deux jours consécutifs est insuffisante.
Le CHSCT Est s’en remet aux organisations syndicales en ce qui concerne la validation de cet accord

CFTC HP a dit…

Avis du 18 juin 2010 du CHSCT HP-ESF de Nanterre sur le projet d’accord sur le télétravail chez HP


Le CHSCT de HP-ESF de Nanterre s’est réuni le 18 juin 2010 pour rendre un avis sur « le projet d’accord sur le télétravail » dans la version envoyée le 14 juin par la direction.

Le CHSCT a bien noté les engagements de la Direction à respecter les grands principes de l’ANI (Accord National Interprofessionnel) à savoir :
o Le volontariat pour le salarié comme pour l’employeur
o La réversibilité
o La prise en charge des coûts directement engendrés par ce mode de travail
o La fourniture et l’entretien des équipements nécessaires au télétravail
o L’égalité de traitement des salariés en télétravail.


Le CHSCT note les engagements suivants pris en séance :
• Les Risques Psychosociaux spécifiques liés au Télétravail seront pris en compte dans le Document Unique, dans le plan d’action associé et feront l’objet d’un bilan annuel.
Les principaux RPS identifiés à ce jour par le CHSCT sont :
o La confusion entre vie privée et vie professionnelle par rapport au temps, à l’espace et aux moyens techniques
o L’isolement social

• Le télétravail ne sera pas une solution de repli en cas de dérive du projet de réaménagement du bâtiment de Nanterre

• Le site de Nanterre sera traité comme ceux des Ulis et d’Issy les Moulineaux pour respecter l’égalité des salariés :
o appartenant à l’entité ES en France quelle que soit leur société,
o travaillant dans le même bassin d’emploi.


Cependant, le CHSCT demande :
• Que l’organisation du travail soit la même sur tous les sites HP en France. Le CHSCT demande donc à la direction de lui fournir les moyens pour quantifier les mouvements inter-sites

• Que le refus de télétravail soit argumenté et notifié explicitement par écrit et que le défaut de réponse ne soit pas considéré comme refus.

• Que la formation « travailler autrement » :
o Soit validée par le CHSCT
o Soit donnée à tous les managers, y compris à l’étranger
o Soit donnée dès la demande de télétravail

• Que la direction précise le type de bureau réservé sur le site de rattachement (partagé ou dédié)

• Que la direction fasse des propositions pour la prise en compte de la perte d’avantages :
o Subvention des repas à midi
o Subvention des transports

• Que soient précisées les règles sur l’évolution du statut du télétravail en cas de changement de poste ou d’affectation : changement de compte, perte d’affectation (bench), ..

• Que tout soit mis en œuvre pour garantir la séparation entre la vie privée et la vie professionnelle :
o Début et fin du travail journalier clairement identifié par le manager
o Téléphone professionnel avec N° différent du numéro privé

• Que le suivi médical soit adapté aux conditions du télétravail :
o Visite médicale préalable et annuelle pour les salariés télétravaillant 3 ou 4 jours
o Bilan annuel de ces visites

• Que soit précisée la procédure d’acquisition, de livraison et d’installation du matériel ainsi que la procédure de retour et les conditions de résiliation des engagements en cas de réversibilité.
Ces procédures devront être validées par la commission de suivi.

• Que la Direction sensibilise tous les managers à leurs responsabilités en matière de santé au travail et sur leur rôle dans la prévention des risques.


Le CHSCT regrette :
• Que les conditions d’indemnisation soient différentes entre une demande à l’initiative du salarié ou de l’employeur.


Le CHSCT note :
• Que le poste de travail est constitué :
o d’une pièce pouvant être utilisée au travail au sein du domicile,
o d’un fauteuil ergonomique
o d’un bureau
o d’un écran déporté ou un rehausseur d’écran,
o d’une souris et un clavier


Le CHSCT transmet cet avis au CE et s’en remet aux OS pour la validation de cet accord.

Vote : Oui à l’unanimité des 6 élus.

CFTC HP a dit…

Avis du 21 juin 2010 du CE HPF sur le projet d’accord sur le télétravail chez HP

Le CE, comme les CHSCT, a bien noté les engagements de la Direction à respecter les grands principes de l’ANI (Accord National Interprofessionnel) à savoir :
- Le volontariat pour le salarié comme pour l’employeur
- La réversibilité
- La prise en charge des coûts directement engendrés par ce mode de travail
- La fourniture et l’entretien des équipements nécessaires au télétravail
- L’égalité de traitement des salariés en télétravail.

Le CE souligne le travail des CHSCT et note les efforts de la direction pour trouver une réponse aux demandes des élus. Le CE laisse donc aux syndicats le soin de signer ou pas cet accord.

Vote : Oui à l’unanimité des présents

CFTC HP a dit…

http://www.lesechos.fr/management/actu/020609083928-le-laborieux-essor-du-teletravail.htm

Anonyme a dit…

Maintenant que le CE et le CHSCT ont rendu leur avis sur l'accord télétravail,

On a des news sur le déménagement Issy >> Les Ulis ?
Ou on sera prévenu la veille pour le lendemain ?

CFTC HP a dit…

Oui, ça y est, le CHSCT HPF ayant rendu un avis ce matin le déménagement va pouvoir débuter à partir du 19 juillet. Il appartient à la Direction maintenant de communiquer aux salariés et service par service.

CFTC HP a dit…

Par contre le CHSCT HPCCF n'a pas rendu d'avis, et donc on ne sait pas si la Direction procèdera malgré cela au déménagement des 44 salariés HPCCF Issy ou pas.

Les CHSCT HPF et HPCCF les Ulis ont rendu de leur coté un avis sur ce déménagement.

CFTC HP a dit…

Avis du 23 juin 2010 du CE HP-ESF sur le projet d’accord sur le télétravail chez HP

Le CE de HP-ESF s’est réuni le 23 juin 2010 pour rendre un avis sur « le projet d’accord sur le télétravail » dans la version envoyée le 10 juin par la direction.

Le CE a bien noté les engagements de la Direction à respecter les grands principes de l’ANI (Accord National Interprofessionnel) à savoir :
o Le volontariat pour le salarié comme pour l’employeur
o La réversibilité
o La prise en charge des coûts directement engendrés par ce mode de travail
o La fourniture et l’entretien des équipements nécessaires au télétravail
o L’égalité de traitement des salariés en télétravail.

Le CE a reçu les avis de tous les CHSCT.
La direction et les élus ont noté la qualité du travail fourni par les CHSCT et la pertinence des avis.
Le CE reprend à son compte toutes les remarques dans son avis.

Le CE note les engagements suivants de la direction pris en séance :
• Le point de départ pour les missions confiées aux collaborateurs sera le domicile et ceci dans le respect de la convention syntec (articles 50 & 51) et du statut du personnel qui sera modifié en ce sens.
A ce titre la direction fera un rappel à tous les managers (qu’ils soient en France ou à l’étranger) de collaborateurs HP-ESF des spécificités HP-ESF et de l’obligation d’établissement d’un ordre de mission préalable pour tout déplacement.

• Le collaborateur ne sera contacté que sur une ligne professionnelle mise à disposition par l’entreprise.

• Le site de passage sera à proximité de l’ancien site de rattachement.

• Le télétravail ne sera pas une solution de repli en cas de fermeture de site.

• Si les horaires du télétravailleur ne correspondent pas aux horaires du site de rattachement, cela sera traité comme une mise en place d’horaire atypique.

• Les sites de l’Ile de France seront traités comme ceux des Ulis et d’Issy les Moulineaux c'est-à-dire « télétravail considéré à l’initiative de l’employeur » dès lors qu’il y a un réaménagement des locaux.

• Le CE pourra bénéficier des mêmes conditions d’accès aux email que les OS pour l’information et la gestions des ASC.

• Le titre de transport reste subventionné selon la loi en vigueur.

• Un correspondant de la RH HP-ESF (et non une boite email générique) sera nommé.

Cependant, le CE demande aux OS :
• D’obtenir da la direction le maintien des Tickets Restaurants ou équivalent les jours de télétravail.
• D’obtenir de la direction le suivi des horaires réels de télétravail.
• De tenir compte de l’ensemble des remarques des CHSCT lors de leurs discussions avec la direction.
• Que le refus de télétravail soit argumenté et notifié explicitement par écrit et que le défaut de réponse ne soit pas considéré comme refus.
• Que l’accord ARTT HP-ESF soit notifié dans le paragraphe 3.1.4
• Que le budget « mesures de cohésion sociale » soit mis en place en cas de fermeture de site.

Le CE transmet les avis des CHSCT et s’en remet aux OS pour la validation de cet accord.

Vote : Oui à l’unanimité des 8 élus.

CFTC HP a dit…

Le CHSCT HP-CCF – Site de Lyon-Villefontaine (IDA) a été informé et consulté sur le projet d’Accord sur le Télétravail les 23 et 25 juin 2010. Il rend l’avis motivé ci-après.



Sur le cadre général de l’accord, le CHSCT fait les observations suivantes :

Le CHSCT remarque que ce projet d’accord trouve son origine dans la volonté délibérée d’HP de ne pas se donner les moyens de fournir un cadre de travail convenable à l’ensemble des salariés. C’est le cas lorsque ce télétravail serait accordé sur « demande explicite d’HP », par exemple en cas de « projet immobilier ».
Pour ces cas, et à titre conservatoire, le CHSCT émet les réserves les plus vives sur la réalité du caractère volontaire – pour le salarié – du recours au télétravail, ce volontariat étant influencé par les conditions dégradées d’accueil des salariés sur site et par les mesures incitatives ou d’accompagnement limitées à ces situations.
Ces réserves s’étendent au respect par HP de l’esprit et des termes de l’Accord National Interprofessionnel du 19 juillet 2005 en matière de télétravail.

Le CHSCT remarque que les raisons de « nécessité d’organisation globale d’une équipe » qui pourraient justifier de situations de télétravail « à la demande d’HP » restent floues.

Dans le contexte des activités d’HP-CCF, marquées par de forts liens avec des équipes réparties à travers le monde entier, le CHSCT regrette que la réflexion sur le télétravail n’ait pas été étendue jusqu’aux situations de télétravail occasionnel, notamment en horaires décalés ou étendus (réunions à distance en soirée ou très tôt le matin).



Sur les mesures d’accompagnement prévues dans l’accord, le CHSCT fait les observations ou demandes suivantes :

Le CHSCT demande la fourniture par HP d’un téléphone portable ou la prise en charge intégrale d’un abonnement ADSL incluant l’appel aux portables HP pour tous les télétravailleurs, indépendamment de l’origine de la demande de télétravail.
Pour le CHSCT, c’est la seule façon d’assurer les engagements de respect de la vie privée du salarié télétravailleur (incluant la non-communication d’un numéro de téléphone privé) et d’éviter que le salarié ne soit professionnellement isolé du fait de sa situation de télétravailleur.
Le CHSCT demande que ce dispositif soit complété par la fourniture par HP d’un casque téléphonique adapté, indispensable compte tenu de la nature des activités menées dans le cadre du travail à HP.

Concernant la formation « Travailler autrement », le CHSCT demande :
• Qu’elle soit proposée via une présentation de son contenu et de son intérêt à tous les salariés volontaires au télétravail ainsi qu’à leurs managers,
• Qu’elle devienne obligatoire si une très forte proportion des salariés concernés ou de leurs managers ne l’ont pas suivie,
• Que, sous ces mêmes conditions, elle soit aussi dispensée aux managers basés à l’étranger, après quelques adaptations préalables éventuellement nécessaires (par exemple traduction).
Ces formations pour les managers basés à l’étranger seraient les seules exceptions tolérées à la contrainte de session « en face à face » pour ces formations.

...

CFTC HP a dit…

...

En matière de risques professionnels liés à la mise en œuvre du télétravail, le CHSCT mentionne les risques suivants :

D’une façon générale, le CHSCT est très inquiet des risques d’affaiblissement des « collectifs de travail » liés à la mise en œuvre du télétravail et des conséquences dans le domaine générique des Risques Psycho-Sociaux (RPS) pour les salariés optant pour le télétravail :
• Isolement,
• Perte de lien social,
• Invasion de la vie et des contraintes professionnelles au sein de la vie privée et familiale,
• Surcharge de travail, celles-ci devenant moins visibles,
• Temps de travail réel en dehors des règles légales ou internes à l’entreprise.

Le CHSCT redoute le risque d’apparition ou de renforcement des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS), notamment lorsque le télétravail est à l’initiative du salarié, l’absence de moyens pouvant conduire à un équipement de bas de gamme ou à la solidité aléatoire.

Le CHSCT estime que le travail depuis le domicile fait apparaître des risques inédits, y compris physiques, qu’il conviendra d’évaluer.



En matière de prévention des risques et d’amélioration des conditions de travail, le CHSCT présente les demandes ou propositions suivantes :

De façon préliminaire, le CHSCT rappelle à la Direction ses obligations en matière de sécurité et de protection de la santé physique et mentale des salariés, telles que mentionnées dans le Code du Travail (cf. notamment L4121-1, L4121-2).

Le CHSCT demande que le Document Unique soit mis à jour, ainsi que le dispose le Code du Travail (cf. notamment R4121-1, R4121-2).

Le CHSCT demande qu’une enquête soit réalisée sur les conséquences de la mise en œuvre de l’accord télétravail et le vécu des salariés concernés, quelques mois après cette mise en œuvre.
Le CHSCT demande que cette enquête et l’analyse de ses résultats soient réalisées avec un cabinet expérimenté en la matière.


Le CHSCT demande que des réunions d’expression libres soient organisées à une fréquence adaptée avec les salariés concernés par le télétravail.
Le CHSCT demande que les résultats de ces réunions soient présentés au CHSCT.
Afin d’assurer la liberté et la richesse des échanges, le CHSCT demande que ces réunions ne soient pas menées par les RH, la Direction ou les élus. Le mode de fonctionnement précis de ces réunions serait défini ultérieurement, si possible en cohérence avec les pratiques similaires sur les autres sites.



Le CHSCT fait les observations complémentaires suivantes :

A titre subsidiaire, le CHSCT s’interroge sur les conditions pratiques d’exercice des droits d’alerte et de retrait pour les salariés en télétravail.

Rappelant l’article L4122-2 du Code du Travail, le CHSCT encourage vivement la Direction à répondre favorablement aux quelques demandes du CHSCT relatives aux moyens nécessaires aux télétravailleurs, et notamment ceux qui concourent à la prévention des RPS qui semblent les risques majeurs à considérer dans la mise en œuvre du télétravail.



Le CHSCT transmet cet avis au CE et s’en remet aux Organisations Syndicales pour la signature éventuelle de cet accord.

...

CFTC HP a dit…

Articles du Code du Travail cités :

L4121-1 :
L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.
Ces mesures comprennent :
1. Des actions de prévention des risques professionnels ;
2. Des actions d'information et de formation ;
3. La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.
L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes.

L4121-2 :
L'employeur met en œuvre les mesures prévues à l'article L. 4121-1 sur le fondement des principes généraux de prévention suivants :
1. Eviter les risques ;
2. Evaluer les risques qui ne peuvent pas être évités ;
3. Combattre les risques à la source ;
4. Adapter le travail à l'homme, en particulier en ce qui concerne la conception des postes de travail ainsi que le choix des équipements de travail et des méthodes de travail et de production, en vue notamment de limiter le travail monotone et le travail cadencé et de réduire les effets de ceux-ci sur la santé ;
5. Tenir compte de l'état d'évolution de la technique ;
6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux ;
7. Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants, notamment les risques liés au harcèlement moral, tel qu'il est défini à l'article L. 1152-1 ;
8. Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle ;
9. Donner les instructions appropriées aux travailleurs.

L4122-2 :
Les mesures prises en matière de santé et de sécurité au travail ne doivent entraîner aucune charge financière pour les travailleurs.

R4121-1 :
L'employeur transcrit et met à jour dans un document unique les résultats de l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs à laquelle il procède en application de l'article L4121-3.
Cette évaluation comporte un inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail de l'entreprise ou de l'établissement, y compris ceux liés aux ambiances thermiques.

R4121-2 :
La mise à jour du document unique d'évaluation des risques est réalisée :
1. Au moins chaque année ;
2. Lors de toute décision d'aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail, au sens de l'article L4612-8 ;
3. Lorsqu'une information supplémentaire intéressant l'évaluation d'un risque dans une unité de travail est recueillie.




Avis adopté à l’unanimité (5 voix) en réunion extraordinaire le 25 Juin 2010.

CFTC HP a dit…

Coté HP ESF, voici les réponses aux questions posées :
- Frais déplacement : la convention Collective Syntec s’applique ainsi que le statut du personnel. Les frais sont comptabilisés à partir du domicile du collaborateur.

- Ordre de mission : obligatoirement fourni par le manager, y compris dans le cadre du bench (ordre de mission à domicile). La Direction va le rappeler à tous les managers du groupe HP (France et étranger) et diffusera auprès de l’ensemble des salariés un mail rappelant son importance.

Dans ce message il sera également rappelé : les articles 50 et 51 de la convention Collective Syntec ainsi que le document « statut du personnel ». Il sera précisé aussi que la DRH mettra en place une hotline (et pas une boîte à lettres génériques) pour répondre aux questions des collaborateurs concernant le télétravail.
Un salarié a le droit de refuser un ordre de mission et au besoin peut contacter la DRH en cas de souci avec son manager.

- Temps de trajet : il n’est pas considéré comme du temps de travail pour le trajet domicile- site de passage.

- Un avenant au contrat de travail sera effectué pour cadrer le télétravail. Si l’avenant est moins favorable que l’accord du télétravail, c’est ce dernier qui s’applique.

- Les cas avérés et existants du télétravail seront considérés comme des demandes à l’initiative de l’employeur.

- Le site de Nanterre sera traité comme ceux des Ulis et d’Issy les Moulineaux pour respecter l’égalité des salariés

- Le télétravail chez HP ESF ne sera pas une solution de repli pour la fermeture des petits sites de province

- Si le site de rattachement du collaborateur est fermé, la demande de télétravail sera à l’initiative de l’employeur.

- En cas de fermeture de site, il sera étudié au cas par cas la séparation entre l’espace privé et l’espace consacré au télétravail. Il n’est pas indispensable de dédié un espace au télétravail

- Si le collaborateur décide d’abandonner l’idée de faire du télétravail au cours de la période probatoire, le GRE s’engage à trouver de la place pour l’accueillir sur le site de rattachement (préavis de 1 mois).

- Une ligne professionnelle sera dédiée.

- Au niveau des horaires : il sera précisé dans l’avenant les horaires du salarié, correspondant aux horaires du site de rattachement.

- Un budget de 350 € par an et par employé sera consacré à la mise en place de mesures de cohésion sociale pour les bureaux de passage.

- Remboursement des frais de transport : la mesure la plus avantageuse pour le salarié sera appliquée, sans distinction du nombre de jours de télétravail. Application des lois en vigueur.

- Les Tickets Restaurant ne sont pas prévus à ce jour dans l’accord.

- Télétravail à Nanterre : en aucun cas le réaménagement du site de Nanterre et l’accord du télétravail ne sont liés. Dans le cadre du réaménagement du site de Nanterre, la demande du télétravail sera à l’initiative de l’employeur (impact sur les montants des indemnités, plsu favorables)

CFTC HP a dit…

Concernant le télétravail, l'avis du CHSCT de Grenoble est inspiré de celui du CHSCT de Lyon-Ida avec :
- Une interpellation des syndicats pour s'assurer que les mesures sur le téléphone soient effectivement prises avant signature,
- Une précision tirée de l'ANI de 2005 : Les charges financières d'équipement sont à la charge de l'employeur,
- Une demande d'implication du Médecin du Travail,
- La demande d'un espace de communication du CHSCT,
... et l'avis se termine presque par une recommendation de non-signature sur HP CCF.

CFTC HP a dit…

Voici le dernier avis, celui du CE HPCCF. Place maintenant à la réunion de signature.

Les élus appuient les demandes formulées par les différents CHSCTs consultés sur ce projet. Ils soutiennent en particulier les demandes concernant les mesures d’accompagnement du télétravail (téléphonie, ergonomie, etc) et insistent sur la nécessaire prévention des risques professionnels.

Les élus s’interrogent sur la mise en œuvre de cet accord sur les sites internationaux hors région parisienne. Ils regrettent que la réflexion sur le télétravail n’ait pas été étendue jusqu’aux situations récurrentes de télétravail, notamment en horaires décalés ou étendus (réunions à distance en soirée ou très tôt le matin). Ils notent à ce sujet les engagements de la Direction :

Réalisation et restitution au CE d’un audit des situations récurrentes de télétravail à la demande des business en complément du travail sur site HP,

Absence de lien entre une demande de télétravail par un salarié et l’attribution d’un bureau mobile sur le site HP du salarié,

Maintien de la situation de « gré à gré » (politique télétravail actuelle) en cas de refus justifié d’une demande d’un salarié de bénéficier de cet accord,

Les élus s’en remettent aux Organisations Syndicales pour la signature éventuelle de cet accord.

vote :   pour : 13  , contre  :  , abs :   

CFTC HP a dit…

Déclaration CFTC

La CFTC émet des doutes sur le respect de l'esprit de l'Accord National Interprofessionnel du 19 juillet 2005 dans le projet d'accord sur le télétravail soumis au CE HP-CCF pour consultation. Ces doutes sont alimentés par :

- D’une part le caractère minimaliste des mesures d'accompagnement, notamment financières, prévues dans ce projet d'accord en cas de passage en télétravail à l'initiative du salarié,

- D'autre part le détail des projets actuellement présentés ou envisagés dans les sociétés du groupe HP en France et tirant parti des dispositions de cet accord.

En outre, la CFTC s'inquiète des effets potentiels de cet accord, notamment les risques de dérive sur le respect du temps de travail ainsi qu’en termes de précarisation psycho-sociale des salariés télétravailleurs.

La CFTC sera vigilante sur tous ces points pour le suivi de la mise en œuvre de cet accord.

CFTC HP a dit…

Réunion de signature de l'accord le 6 juillet 14h

CFTC HP a dit…

Voici le texte d'accord soumis à signature le 6 juillet (intranet) :

http://cftc.fra.hp.com/Fichiers/Accords/HP/Accord_teletravail_9juillet2010.pdf

CFTC HP a dit…

Jean-Louis Turlier pour la CFTC HP ESF a écrit hier au DRH

Monsieur RUSSO,

Je connais l'urgence de la mise en place de l'accord télétravail, mais je note qu'aucun point n'a été repris de l'avis du CE HP ESF du 23 juin 2010.

Les syndicats ont-ils pris connaissance des différents avis des CE et CHSCT ? Ont-ils débattu avec vous de la qualité de ces derniers ? Ont-ils pu vous faire part d'aménagements, de corrections du texte avant sa signature ?

Comment les avis, uniquement cités dans l'accord, sans la reprise des engagements pris par notre direction seront-ils utilisables ayant pour date de PV une date antérieure à la signature de cet accord ?

Merci de m'apporter quelques éclaircissements

Cordialement,

Jean-louis Turlier

HP Enterprise Services France

" Le CE HP ESF note les engagements suivants de la direction pris en séance :

Le point de départ pour les missions confiées aux collaborateurs sera le domicile et ceci dans le respect de la convention syntec (articles 50 & 51) et du statut du personnel qui sera modifié en ce sens.
A ce titre la direction fera un rappel à tous les managers (qu’ils soient en France ou à l’étranger) de collaborateurs HP-ESF des spécificités HP-ESF et de l’obligation d’établissement d’un ordre de mission préalable pour tout déplacement.

Le collaborateur ne sera contacté que sur une ligne professionnelle mise à disposition par l’entreprise.

Le site de passage sera à proximité de l’ancien site de rattachement.

Le télétravail ne sera pas une solution de repli en cas de fermeture de site.

Si les horaires du télétravailleur ne correspondent pas aux horaires du site de rattachement, cela sera traité comme une mise en place d’horaire atypique.

Les sites de l’Ile de France seront traités comme ceux des Ulis et d’Issy les Moulineaux c'est-à-dire « télétravail considéré à l’initiative de l’employeur » dès lors qu’il y a un réaménagement des locaux.

Le CE pourra bénéficier des mêmes conditions d’accès aux email que les OS pour l’information et la gestions des ASC.

Le titre de transport reste subventionné selon la loi en vigueur.

Un correspondant de la RH HP-ESF (et non une boite email générique) sera nommé.



Cependant, le CE demande aux OS :
D’obtenir da la direction le maintien des Tickets Restaurants ou équivalent les jours de télétravail.

D’obtenir de la direction le suivi des horaires réels de télétravail.

De tenir compte de l’ensemble des remarques des CHSCT lors de leurs discussions avec la direction.

Que le refus de télétravail soit argumenté et notifié explicitement par écrit et que le défaut de réponse ne soit pas considéré comme refus.

Que l’accord ARTT HP-ESF soit notifié dans le paragraphe 3.1.4

Que le budget « mesures de cohésion sociale » soit mis en place en cas de fermeture de site."

CFTC HP a dit…

En CE HPCCF, il y a eu des discussions sur le télétravail partiel dans la journée qui est exclu de l’accord et qui pourtant est la pratique la plus courante. En effet, lorsque l’on travaille à l’international et que les fuseaux horaires obligent à des communications tôt le matin pour l’Asie ou tard le soir pour l’Amérique, pouvoir se connecter de la maison est une facilité. Engagement du DRH de traiter tous les cas particuliers en commission de suivi de l’accord. En particulier le DRH rassure sur le fait que l’application de l’accord n’a aucune incidence directe ou indirecte sur le fait d’avoir un bureau et non un bureau « flex » de passage. De plus, sur simple demande, le salarié peut revenir à la situation antérieure, celle de télétravailleur.

Cet accord ne remet pas en cause non plus la « politique télétravail » actuellement en vigueur et ne peut être que mieux disant de la situation actuelle.

CFTC HP a dit…

Texte final signé : http://www.cftc-metal38.fr/cftchp/Acctw.pdf

CFTC HP a dit…

On s'oriente vers une signature unanime : aujourd'hui la CFTC HPF-HPCCF, la CGT HPF-HPCCF, FO HPF-HPCCF, la CFDT HPF-HPCCF. Demain la CFE-CGC HPF-HPCCF et jeudi les syndicats HP ESF.

CFTC HP a dit…

Le texte a pris aujourd'hui en compte les dernières demandes : télétravail à Nanterre comme à Issy et les Ulis, référence neutre aux accords ARTT, des coquilles corrigées et un mois de délai de réponse sur les demandes des salariés au lieu de 2.

Anonyme a dit…

encore merci pour cet accord
c est genial avec un peu de chance hp va renegocier ses contrats avec ses prestataires de services moins besoin de personne qui font le menage moins besoin de cuistots mons besoin d employe de maintenance
les invisibles des batiments d hp sont heureux pour les teletravailleurs il nous reste peut etre un job qui sera de distriubuer des cachets roses pour ceux qui vont rester sur site ou leur promener leur animal de compagnie ils vont peut etre autorises desormais

CFTC HP a dit…

Cet accord étant sur la base du volontariat, soumis au refus du management et n'existant que parce qu'HP manque de capacité d'accueil, l'impact sur les prestataires sera très limité.

CFTC HP a dit…

A priori, signature unanime des syndicats des trois sociétés. Situation assez rare...

Anonyme a dit…

181) que veut dire "référence neutre aux accords ARTT" ? merci

CFTC HP a dit…

Rien de grave. L'accord initial détaillait l'accord ARTT HPF-HPCCF, mais aucun mot sur l'accord ARTT HPESF !

Le texte final mentionne donc les accords ARTT en vigueur dans les trois sociétés, sans chercher à les détailler.

CFTC HP a dit…

http://www.miroirsocial.com/actualite/hp-un-accord-qui-distingue-le-teletravail-a-la-demande-du-salarie-de-celui-a-la-demande-de-l-employeur

CFTC HP a dit…

Message de la Direction des Ressources Humaines

A: Tous les employés HPF-HPCCF-HPESF/To all HPF-HPCCF-HPESF employees

Sujet : Signature de l’accord Télétravail

J'ai le plaisir de vous annoncer la signature, les 6 et 7 Juillet 2010, de l'Accord Télétravail par la Direction et l’ensemble des syndicats représentatifs d’HPF, HPCCF et HPESF.

Compte tenu de l’évolution de l’entreprise et de ses marchés, de l’amélioration des outils informatiques et de communication, et afin de prendre en compte les attentes des employés en matière d’équilibre vie professionnelle/vie personnelle, il nous est apparu essentiel d’ouvrir une négociation sur le télétravail pour les 3 sociétés du groupe HP en France : HPESF, HPF et HPCCF.

La Direction d’HP a recherché, avec les organisations syndicales, le meilleur compromis afin de définir un cadre commun au télétravail en France, tout en proposant des dispositifs adaptés à chaque situation et en veillant à dégager des effets favorables sur les conditions de travail de chacun.

Qui est concerné par cet accord ?

L’ensemble des salariés des sociétés HPCCF, HPF et HP-ESF en CDI et dont la période d’essai est concluante peut être volontaire au télétravail, à l’exclusion des employés dont le métier est par nature difficilement compatible avec le télétravail (exemple : infirmière d’entreprise, télévente).

Quels sont les points forts de cet accord ?

- La prise en compte des besoins et contraintes de chacun grâce à différentes formes de télétravail

- Des mesures d’accompagnement adaptées,

- Un accompagnement de ce nouveau mode de travail en partenariat avec les acteurs de la prévention,

- Une formation spécifique destinée aux télétravailleurs et à leurs responsables hiérarchiques, dans le cadre d’un plan d’accompagnement du changement.

Nous finalisons actuellement le développement d’un site Intranet au sein duquel vous trouverez, en plus du texte complet de l’accord, les modalités de formations des employés et des managers, ainsi qu’un certain nombre d’outils (Charte du télétravailleur,…) qui doivent nous permettre d’accompagner la phase de lancement dans les meilleures conditions.

Une communication plus détaillée sera bien sûr lancée dans les tous prochains jours auprès de l’ensemble des parties concernées, afin de rappeler les différentes étapes de l’implémentation, l’objectif étant d’atteindre une vitesse de croisière dès la rentrée.

Vous trouverez ci-joint, le texte intégral de l’accord

Bien cordialement,

Philippe Russo

Directeur des Ressources Humaines

CFTC HP a dit…

Hewlett-Packard: un accord sur le télétravail signé par tous les syndicats



AFP | 08-07-10


Hewlett-Packard vient de signer un accord sur le télétravail avec tous les syndicats du groupe informatique, espérant développer cette forme d'organisation du travail parmi ses quelque 5.000 salariés français, a-t-on appris jeudi auprès de la direction.

L'accord a pour objectif "d'améliorer la qualité de vie au travail des salariés en leur offrant plus de flexibilité", a dit à l'AFP un porte-parole.

L'ensemble des syndicats - CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT et FO - a signé le texte, a souligné le dirigeant en mettant aussi en avant un accord prenant en compte plusieurs types de télétravail, prévoyant une commission paritaire de suivi, un large plan de formation et des mesures pour maintenir le lien social entre l'entreprise et les salariés.

La CFTC s'est félicitée d'une "grande première chez HP" et a souligné qu'en "France, il y a relativement peu d'accord de ce type".

La CFTC a toutefois dit "redouter des refus de managers +traditionnels+ qui ont du mal à concevoir des formes autonomes de travail, sans considérer la productivité et la motivation accrue des salariés par les trajets domicile-travail évités".

L'accord s'inscrit dans un changement de politique immobilière. Dans les villes où des agences vont être fermées (Aix-en-Provence, Bordeaux et Rennes), il va aussi permettre de créer des bureaux de passage pour les télétravailleurs et des aides au télétravail nettement majorées.

CFTC HP a dit…

http://pro.01net.com/editorial/519125/hp-enfin-un-accord-sur-le-teletravail/

CFTC HP a dit…

Question DP Télétravail
Dans le cadre du projet de TELETRAVAIL HP ; comment devra se positionner un employé qui est déjà en « télétravail », sera-t-il en télétravail à « sa demande » ou « à la demande de l’employeur » ?

Réponse
L’accord stipule que les salariés qui seraient déjà en télétravail dans le cadre d’un avenant à leur contrat de travail signé préalablement à la mise en application du présent accord seront considérés comme télétravailleurs à la demande explicite d’HP.

Commentaire CFTC : cette réponse concerne également les salariés de Nanterre, Issy et des Ulis pour cause de réaménagement des sites.

CFTC HP a dit…

http://www.channelnews.fr/actu-societes/fournisseurs/7162-hp-signe-un-accord-sur-le-teletravail-a-10-jours-dune-reduction-drastique-de-ses-locaux.html

CFTC HP a dit…

Un site spécialisé sur le télétravail :
http://www.distance-expert.eu/enfin-un-accord-teletravail-chez-hewlett-packard/

Anonyme a dit…

On en parle sur RTL ce midi ( les auditeurs ont la parole )

CFTC Anne-Sophie a dit…

En réunion de DP HPF hier, la direction nous a indiqué qu'une adresse mail dédiée au télétravail allait être mise en place, la voici :
france.telework@hp.com

CFTC HP a dit…

Message de la DRH

" Nous vous informons que la rubrique « télétravail » est désormais accessible dans l’intranet des Ressources Humaines HP France.

Vous trouverez à l’adresse suivante :

http://intranet.hp.com/country/France/RH/Pages/home.aspx,

l’ensemble des éléments utiles à votre information ainsi que les formulaires de demande de télétravail.

Si vous avez besoin d’informations complémentaires, nous vous remercions de contacter l’adresse france telework ou telework.france@hp.com "

CFTC HP a dit…

Question DP CFTC

Quelles sont les formalités exactes à accomplir pour accéder au mode "télétravail exceptionnel" prévu dans l'accord ?
Réponse :
Les ingénieurs commerciaux terrain sont éligibles au télétravail exceptionnel dans le cadre de l’accord. Pour pouvoir bénéficier du remboursement des frais ADSL dans la limite de 30 euros par mois, ils doivent avoir l’approbation de leur manager et passer leurs frais par l’intermédiaire de l’outil EEM.

CFTC Annie a dit…

Message envoyé à la RH

Après lecture des documents de la procédure télétravail sur le web je constate qu’aucune procédure à suivre n’est indiquée lorsqu’employé se voit refusé le télétravail (nous avons déjà des cas !) par son manager.

Il serait souhaitable d’indiquer que l’employé peut saisir la commission de suivi afin que son cas soit étudié.

CFTC HP a dit…

La RH nous répond qu'elle va rajouter cela dans les informations pratiques.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Depuis les pages Intranet sur le Télétravail il manque à mon sens l'essentiel, c'est à dire la procèdure pour initier une demande de mise en place de Télétravail lorsque l'on cette demande est implicitement liée au mode de fonctionnement de son Business (donc à l'initiative d'HP).

Je m'explique: je travaille dans un groupe WW et je n'ai d'autres alternatives pour effectuer correctement mon travail que d'avoir des horaires complétement flexibles (fin de journée car travail avec US, etc). C'est pour cela que je travaille chez moi et cela depuis de nombreux mois déjà (même années...) avec l'accord de mon Manager.

J'attends donc avec impatience une vraie aide de HP quant à ce mode de travail et pas seulement le remboursement des frais Internet. J'ai un bureau dédié, je me chauffe, je paye l'électricité, ...

Quelle est la procèdure à suivre ?

Merci de votre aide,

Yves

Anonyme a dit…

Pouvez vous corriger mon message (numéro 198) ?

Dans le 1er paragraphe:
"... Télétravail lorsque l'on cette demande..." par
"... Télétravail lorsque cette demande..."

C'est pas grave mais c'est plus lisible. J'ai dû faire une erreur lors de mon envoi précédent, désolé.

Merci par avance :) et bonne fin de journée,

Yves

CFTC HP a dit…

attention, pensez à cliquer sur suivant > les plus récents pour accéder aux derniers commentaires et réponses

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 352   Suivant› Les plus récents»

Enregistrer un commentaire