ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next What is next ?

Entco La DUP

DXC-ESF Infos GPEC Out

NAO HPE 2018 Quelques bonnes nouvelles

Mutuelle Santé HPE 2018 Rattrapage pour les retardataires ?

Epargne Salariale HPE FY18 Avant le 24 novembre !

Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

Forum France-Canada Un formidable succès !

HPE PSE GPEC Out Vos questions, des réponses

HPE Politique voiture Gel des commandes

Congés Ceux à prendre en fin d’année + jour de pont 2018

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

dimanche 22 mars 2015

Actualité Européenne

Dans ce sujet,  des nouvelles des autres pays et du travail réalisé pour s'organiser et peser collectivement

La lettre à la Direction EMEA dans le 1er commentaire

Des nouvelles sur l'actualité sociale des autres pays dans le 2ème commentaire.

La renégociation du CE Européen au point mort

27 commentaires à lire:

CFTC Andi a dit…

A l’attention de la Direction Centrale RH HP Europe

Proposition du Groupe Spécial de Négociation (GSN ou SNB en anglais)

Suite au programme de formation du GSN qui a eu lieu en Grande Bretagne, à Esher Place, le GSN propose le processus suivant pour négocier un accord instituant un CE Européen.
Nous sommes conscients qu’HP a des plans majeurs de restructuration. Avec ceci à l’esprit, nous pensons qu’il est urgent d’avancer rapidement.

Il est clair que sans la mise en place d’un CE Européen, HP perdra une occasion précieuse d’impliquer tous les salariés dans ces changements.

Avec cet objectif, nous avons l’attention de conclure un accord au plus vite possible dans l’intérêt de la Société. Les étapes nécessaires sont les suivantes :

1. Le SNB a élu un sous-comité (composé de sept membres) pour préparer un projet d’accord, avec l’intention de vous le présenter vers la mi-janvier 2015. Nous estimons que la préparation du projet avec l’aide d’un expert modérateur prendra trois jours pleins.

2. Nous pensons que des négociations prolongés vont engager des coûts considérables et inutiles au business. Dans ces circonstances, nous pouvons vous informer que notre projet pourrait suivre la transposition des Prescriptions Subsidiaires contenues dans la Directive Européenne 2009/38/EC du 6 mai 2009. Si nous prenons cette option, nous estimons que les négociations pourraient être conclues sans problème en 2015.

3. Si toutefois, la direction centrale préférait opter pour une procédure plus longue, le projet du GSN serait alors significativement plus complet et détaillé que les Prescriptions Subsidiaires. Nous souhaiterions alors conclure un accord qui va au-delà des minimums standard prévus par la Loi.

4. En tant que représentants des employées d’HP en Europe, nous sommes convaincus que l’implication du CE Européen dans les changements est essentielle, particulièrement dans les circonstances de restructuration majeure annoncée par HP.

5. Le calendrier des réunions dépendra de l’approche souhaitée par la Direction ; nous avons donc besoin que vous nous indiquiez votre préférence au plus vite pour nous permettre d’organiser nos actions à venir.

Le GSN suggère fortement à la direction d’adopter l’option de la procédure rapide. Ne pas faire ainsi pourrait exclure les salariés en Europe des décisions qui pourraient impacter leur carrières, leurs vies personnelles et celles de leurs famille. Nous sommes convaincus qu’HP ne voudrait pas s’engager dans une telle situation.

En attente de votre prompte réponse,

Bien cordialement,

Ton Damen, secrétaire élu du GSN (SNB)

CFTC Andi a dit…

Voici quelques informations venant d'autres pays

Bulgarie ; début d'une action juridique pour discrimination syndicale (refus de fournir un local et des panneaux d'affichage)

Pays-Bas
Le nombre de départs sur la base du volontariat n’a pas été atteint et HP a commencé à procéder à des départs forcés. L’âge légale de départ en retraite augmente alors qu’HP cherche par tous les moyens à rajeunir sa pyramide d’âge. Forte baisse du nombre de salariés depuis 2008 (presque 2 fois moins).

Espagne
Plusieurs négociations en cours sur des sujets liés aux conditions de travail des salariés, salaires, licenciements, fermetures des petits sites, niveau trop bas de certaines boîtes salariales, astreintes forcées et mal payées etc.

Il y a eu de fortes réactions de la part des syndicats avec appels à la grève, actions juridiques ou intentions de manifester lors de l’évènement Discovery à Barcelone

Finlande
51 départs volontaires. 2000 salariés en 2007, 500 aujourd’hui.

Allemagne
2/3 des postes à supprimer ont été déjà réalisés. Plusieurs centaines de postes ES seront encore supprimésau cours des années fiscales 2015 et 2016
80% des postes SalesOps devraient partir vers les hubs.

Pologne
Plutôt stable

Lituanie
10 départs volontaires récents, ce qui constitue 10% de l'effectif

Irlande
Situation plutôt stable, voire même en expansion. Un nouveau site de 9000 m2 sera bientôt mis en service.

Belgique
Les suppressions de postes sont toujours en cours. Il y a plus de volontaires que de postes à supprimer. Il n’y aura plus de pré-retraite pour cause de taxes très élevées

Roumanie
Le nombre de salariés se rapproche des 4000. La plupart de la main d'oeuvre, pas très qualifiée, travaille pour les hubs. L’âge moyen est de 27 ans.
Le reste de salariés sont dans les ventes et le go to Market. L’âge moyen pour cette partie-là est de 40 ans. Il n’y a aucune organisation syndicale chez HP

Norvège,
Diminution des effectifs au fil du temps, presque d'un facteur 2 depuis 2008. Il y a une pression des RH pour terminer les suppression de postes cette année avant que le budget soit répercuté sur les revenu du pays

CFTC Andi a dit…

Côté HP Europe, les principaux syndicats s’activent afin de relancer les négociations sur le CE Européen et s’organiser collectivement pour 2015.

Le saviez-vous ? Industry All représente 6,9 millions de salariés en Europe (dont en France 1,4 millions dépendant de la Métallurgie. Et donc les salariés HPCCF, HPF et HP AL ESF).

La conférence Européenne du secteur ITC (Technologies de l’Information et de la Communication) organisée par Industry All, la Fondation Friedrich Ebert, IG Metall et OZ Kovo, s’est déroulée avec succès du 12 au 14 novembre.

Cette conférence réunissait des représentants syndicaux des entreprises ATOS, SAP et HP, ainsi que les membres du sous-comité SNB d’HP (le groupe qui renégocie l’accord du CE Européen HP), et d’autres représentants de plusieurs syndicats européens.

L’objectif principal de cette conférence, à laquelle la CFTC HP a pleinement participé, était de créer un réseau intersyndical Européen pour promouvoir le dialogue social dans les pays de l’Europe de l’Est, supporter le droit syndical et la protection des intérêts des salariés, ainsi que lutter contre les délocalisations à outrance.

C’était l’occasion aussi pour les membres du sous-comité du Groupe Spécial de Négociation (SNB) d’HP de travailler sur la stratégie vis-à-vis de la Direction d’HP Europe pour trouver un accord et mettre en place le nouveau CE Européen.

Comme vous le savez, le CE Européen HP a été dissous en janvier 2014 car les négociations antérieures n’avaient pas pu aboutir. Actuellement la Direction continue de démontrer son manque de volonté pour faire progresser les négociations et rétablir le CE Européen, alors qu’elle reste soumise à l’obligation légale, définie par la Directive Européenne 2009/38/CE, d’information et de consultation des représentants des salariés pour les sujets transnationaux qui les impactent.

C’est dans ce cadre que les représentants du Groupe Spécial de Négociation (SNB) ont formulé le courrier à la Direction Centrale RH HP Europe dont vous trouverez la copie dans le 1er commentaire.

Anonyme a dit…

Bratislava - Pays soit disant à bas coût comparé à l'Europe Occidentale. Les effectifs baissent, les départs ne sont pas compensés. Le management promet des effectifs tous les mois aux équipes et leur demande de tenir en attendant ces renforts fantômes.

J'ai un collègue qui était à 62h00 sup en novembre !!!! Mais circulez y'a rien à voir.

Anonyme a dit…

Tous les employés NL (1800) ont reçu un message annonçant 10% de licenciement. Les employés concernés seront informes en Janvier.

CFTC HP a dit…

Merci 5, en France HP se prépare à activer un volet GPEC Out comme en 2014. GPEC Out c'est de l'ordre de 3% de départs volontaires principalement sur des postes en décroissance (selon la cartographie des emplois 2015 qui n'est pas encore connue). S'il y a les volontaires.

Anonyme a dit…

C'est bien cette GPEC maintenant il y a un plan social permanent.... Avant on avait un plan social tous les 2 ans mais comme ils se sont rendus compte que cette fréquence n'était plus suffisante... Ils ont inventés la GPEC. L'avantage c'est que cela fait moins de bruit social et à la fin du compte il y aura encore plus de licenciés... Génial... Dommage que la direction, n'utilise pas son génie pour relancer l'entreprise au lieu de la démanteler....

CFTC HP a dit…

Tout à fait d'accord, mais une précision quand même 7 qui a son importance ; un plan social c'est 10 à 15% (ou plus) et une GPEC c'est 2 à 3%. Alors même en multipliant par 2 ou 3 ans ce pourcentage , on reste en dessous des PSE traditionnels et des autres pays EMEA. Et même en comptant les PDAV 2013-2014, nous sommes nettement en dessous de la moyenne des postes supprimés en Europe de 2013 à 2015

Anonyme a dit…

la GPEC c'est comme le robinet qui fuit toujours un peu: à la fin de l'année ça fait des
mètre-cubes partis à l'égout sans qu'on s'en rende compte

CFTC HP a dit…

Contrairement à une idée reçue, la GPEC out ça n'est pas du goutte à goutte. Il faut un PSE de l'ordre de 2 à 3% pour activer les départs

CFTC HP a dit…

CE Européen : le nouvel accord n’avance pas !

La première négociation qui a eu lieu en 2012-2013 avait déjà échoué, faute de proposition sérieuse de la part de la direction RH EMEA.

Depuis la création du Groupe Spécial de Négociation, en janvier 2014, c’est avec une allure d’une limace que la négociation progresse. Et depuis l’annonce de la scission en novembre 2014, c’est encore pire.

Après plus d’un an on ne peut pas vraiment parler de négociation, car elle n’a pas encore commencé, mais plutôt de réunions préparatoires. La direction Europe avait d’ailleurs commencé fort dès la première réunion en refusant le droit de traduction aux membres qui en avaient besoin.

Officiellement la direction EMEA exprime sa volonté de créer le CE Européen, mais ce n’est qu’une posture de façade car en réalité sa stratégie semble être de tout faire pour ne pas créer une instance Européen de dialogue social tout en évitant de se retrouver en justice pour son manquement à cette obligation légale.

Cette situation où il n‘y a pas de procédures d’information et de consultation au niveau Européen les arrange ce qui ne surprendra personne lorsqu’on voit le contexte actuel d’HP et la façon dont les décisions business sont appliquées. Les exemples de Sales Ops et surtout des restructurations actuels d’ES sont les plus parlant.

Malgré la persistance de la direction EMEA de nier les droits des salariés à travers l’Europe, bien que nous n’ayons plus la même visibilité sur ce qui se passe dans les pays voisins et sur les décisions qui nous impactent directement au niveau du pays, et malgré le refus d’être assisté par un expert légal comme cela est prévu par la Directive Européenne pour nous permettre de mieux négocier dans cette situation inédite de scission : les membres du Groupe Spécial de Négociation continuent de se battre, et se battront jusqu’au bout.

Quel sera l’avenir de la procédure de négociation actuelle après la scission ? Personne ne le sait. La direction RH EMEA n’a pas encore fait d’annonce, et nos RH confirment ne pas le savoir non plus.

A suivre…

Contact CFTC HP et membre du SNB pour la France : Andi Dajlani

Anonyme a dit…

L'actualité sociale à HP va connaître dans les heures qui viennent des evolutions importantes. Stay tuned

Anonyme a dit…

C'est quoi ce post 12 en anonyme ?? Tu es dans les instances Européennes ?? Dommage qu'il n'y a pas de signature ! CFTC etes vous informé de ces evolutions importantes ?

CFTC HP a dit…

Pour 13, non...

Anonyme a dit…

Info ou Rumeur .... quand on sait on le dit , pas la peine de faire durer le suspense

Anonyme a dit…

Faire durer le suspence, on est à bonne école avec HP depuis des années en parlant de suspence lol

Anonyme a dit…

A 12, nouvelles en provenance du SMO? strategie sites?

Anonyme a dit…

Comment se fait-il que 12 ''saurait'' des choses et 14 aucune?

CFTC HP a dit…

pour 18, cette personne fait peut être allusion à autre chose qu'une actualité sociale européenne ou mondiale.

Les avocats ont beaucoup travaillé ces derniers jours et il pourrait y avoir dans les prochains jours du neuf sur le procès des évaluations-notations et de l'accord de méthodologie.

Anonyme a dit…

Si 12 pense à un gigantesque pan social chez ES dans les pays occidentaux avec transfert des emplois en Off-Shore, je pense malheureusement que c'est un secret de Polichinel.

Les questions qui se posent sont juste, quand et comment.

J'ai de plus en plus l'impression que les hauts managers ES ITO Delivery n'ont jamais vu un client de leur vie (ou qu'ils ne s'en souviennent plus) et que dans leur objectif il n'y a qu'un seul point, à savoir, réduire les coûts, et ce, à n'importe quel prix. Les faucons de l'armée américaine qui sévissent chez ES aujourd'hui sont plus dans la tendance Atila qu'autre chose. Quand je vois les communications de ces personnes par rapport aux réductions de coût (Le Tom Hegan en particulier), je repense à chaque fois à ce film extraordinaire de Stanley Kubrick : Le Docteur Folamour ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Docteur_Folamour )



Anonyme a dit…

@19 les avocats ont beaucoup travaillé et force est de reconnaître que c'est sous l'impulsion de certains syndicats plus motivés ou habiles que certains autres

Anonyme a dit…

Il semblerait que ce soit des avancées significatives dans la négociation de la scission.
Avez-vous des détails ?
Au final, ces effets d’annonce sont un peu pénibles pour les employés car a chaque fois on se demande ce qui va nous tomber dessus.
Et ce ne sont pas les menaces qui manquent…

Anonyme a dit…

>> 22 il faut que tu t'abitues, les effets d'annonces sont le lot quotidian d'HP depuis 15 ans, faut pas etre cardiaque dans cette boite

CFTC JPV a dit…

pour 22, on te laisse juge.

C'est présenté comme des avancées significatives mais en fait a priori rien de neuf par rapport aux pratiques HP sur les PSE traditionnels.

Ces précisions auraient été obtenues avant la signature de toutes façons sans qu'il soit nécessaire de mélanger cela avec le procès évaluation. On a juste perdu un mois.

CFTC HP a dit…

suite 24

L'annonce du PDG faite ce matin au groupe de discussion sur l'accord de méthodolgie est la suivante (le bon sujet pour commenter est celui sur la scission)

« Au cas où un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) devrait être mis en place au sein de HPF, HPCCF et/ou HP INC, HP s’engage à intégrer une phase de volontariat au conditions de la GPEC dans le but d’éviter des départs contraints.

En cas d’insuffisance du nombre de volontaires une commission paritaire serait réunie dans un délai de 15 jours afin d’examiner les résultats du volontariat et avant de mette en œuvre des départs contraints.

Enfin, si une phase de désignation par critères d’ordre s’avérait finalement nécessaire, les salariés désignés et licenciées bénéficieraient des conditions de la GPEC (congés de mobilité, durée, rémunération, aide et indemnité).

Ces engagements des Sociétés sont applicables pour tout PSE qui serait mis en œuvre avant octobre 2018. "

Anonyme a dit…

si HP est hors des clous au niveau européen, qu'y a-t-il à gagner et à perdre, soit de continuer à fonctionner selon des règles "maison" (celles de la direction), soit de remettre un peu d'ordre dans tout cela et remettre un vrai comité de groupe européen sur les rails, avec des représentants de tous les pays y compris ceux qui n'en ont pas aujourd'hui dans les faits ?

CFTC HP a dit…

Info CFTC HP

Lors de la réunion européenne qui s’est déroulée le 15 avril où Andi Dajlani représentait les salariés des filiales françaises, la Direction a montré une fois de plus sa mauvaise volonté à doter actuellement les pays du nouveau CE Européen : il n’a pas été possible de déterminer un calendrier de négociation.

Vos représentants européens ont réagi d’une manière forte et soudée, ce qui n’a pas permis à la Direction EMEA de créer de la confusion et de la division au sein de l’équipe.

Suite au prochain départ d’HP du secrétaire hollandais du SNB (Special Negociation Body), c’est le représentant de la Roumanie qui a été élu pour le remplacer avec une très large majorité des voix. L’avenir dira si ce changement marque également le début de la progression des droits sociaux HP dans les pays de l’Europe de l’Est, ce qui ne pourra qu’aider l’emploi et les conditions d’emploi en France.

Ensemble, avec le nouveau secrétaire et d’autres syndicats locaux et européens, nous continuerons d’œuvrer pour qu’une vraie représentation européenne des salariés Enterprise et PPS soit mise en place le plus vite possible.

Enregistrer un commentaire