ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPE/DXC/SW (500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

DXC-ESF Achat de Tribridge et Concerto Cloud Services

HPE PSE GPEC Out Simulateur 6.22 et ultimes conseils et réponses

HPE Politique voiture Changement et grondement

HPE et SW Egalité Professionnelle Le rattrapage de juillet 2017

Scission Software Newco Focus #2 Spécial Epargne Salariale. Elections 26-27/9

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE L’impact fiscal : de nouveau avec Micro Focus le 1/9 !

Prévoyance-santé HPE et SW Votre régime 2018. La nouvelle surcomplémentaire

Lisez les témoignages adhérents : rejoignez-nous !!!

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

vendredi 27 avril 2007

Do You Speak English ? Un pas de géant !

-> 24 janvier : la CFTC Europ Assistance assigne en justice la direction qui veut imposer un progiciel tout-en-anglais (audience le 9 mars, délibéré le 27 avril) --> VICTOIRE ! Europ Assistance a trois mois pour traduire les documents et outils concernés par l'action. Jugement exécutoire non suspensible sous 3 mois et sous astreinte de 5000 euros par jour et par utilisateur. Plus d'informations dans les commentaires...

-> 8 février : dossier de presse du collectif pour le français au travail, témoignage CFTC HP sur les conséquences pour les employés et succès de la conférence de presse.

-> 9 février : lettre de l'Inspecteur du travail HP et déclaration CFTC HP : "si le projet d’imposer aux employés un support téléphonique exclusivement en anglais devait se poursuivre comme annoncé le 4 janvier, la CFTC assignera immédiatement HP en justice"-> HP envoie un message aux employés le 27 février indiquant le maintien du 2345, support téléphonique informatique* en français.

* Les services traités par le 2345 sont : questions concernant le fonctionnement de votre PC (compte NT, configuration des imprimantes, applications standards type Outlook, Office, connexions à distance…), les accès aux serveurs et au réseau, le support des applications Enterprise (ex : Portail HP). Il déclenche les interventions de support PC ( hardware ou software) sur site.

Rappel : Si le 2345 avait disparu comme dans les autres pays, vos appels de support informatique auraient été traités depuis l'Inde principalement, avec perte de services et en anglais indien exclusivement. La CFTC HP dénoncait le passage forcé et les difficultés auxquelles auraient été confrontés les employés, non bilingues mais pas seulement. Et mettait en avant l'illégalité d'une telle mesure (loi n° 94-665 du 4/8/2004 et article L 122-39-1 du code du travail) tout en contestant l'efficacité du nouveau support par rapport au système actuel (sous-traitance en France) qui donne satisfaction.

107 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

Tout cela est dans la conduite du changement...
Je trouve que c'est une bonne chose, en sachant que certains managers ont du mal a s'exprimer en anglais.
Et que cela est tres benefique pour les petits Salaries qui Eux savent bien Parler l'nglais (English : Fluent exige par ces memes managers).

Voila...

Anonyme a dit…

tout ceci ne fait que renforcer le sentiment de lassitude des salaries et leur donner envie de patienter jusqu au prochain WFR .. une pensee pour les peoples chez
le sous traitant qui perdent leur job et sont pousses a la demission dans des conditions a la Emile Zola ... cela serait bien de les entendre surtout que ce sous traitant continue a bosser pour hp ccf ...

Anonyme a dit…

Bravo HP Invent !
On est en plein innovation chez HP, après un PSE en forme de licenciement volontaire en 2005 (jamais vu en France) maintenant on force les employés français HP de parler en anglais quand ils ont un problème avec leur outil de travail ! (ordi, réseau et autre)
A quand ils vont on nous obliger de causer En-glish et abandonner notre belle langue !!
Toubon revient ! On a besoin de toi !

Anonyme a dit…

Est-ce que quelqu’un connait l’aboutissement de l’affaire GEMS ?
http://www.languefrancaise.net/news/index.php?id_news=185

CFTC HP a dit…

" Usage de la langue française dans l’entreprise

Une décision de la Cour d’Appel de Versailles du 2 mars 2006 est venue confirmer la position du TGI de Versailles (11 janvier 2005) en affirmant que les documents transmis par l’employeur devaient être en français, dès lors qu’ils comportent des obligations pour le salarié ou des dispositions dont la connaissance est nécessaire à celui-ci pour l’exécution de son travail.

Ce n’est que si ces documents proviennent de l’étranger ou sont destinés à des étrangers que cette règle ne joue pas. (Article L 122-39-1 Code Trav.)

La Cour d’Appel ajoute que cette obligation mise à la charge de l’employeur non seulement concerne le domaine de l’hygiène et de la sécurité, mais a une portée générale, l’objectif de la loi étant d’imposer l’usage obligatoire mais non exclusif de la langue française notamment dans le domaine du travail des salariés français au sein de l’entreprise installée en France.

Pour mémoire, le Sénateur Philippe Marini a déposé une proposition de loi votée à l’unanimité par le Sénat le 10 novembre 2005, visant à ce que la communication par voie électronique en entreprise (Internet et intranet) soit obligatoirement en français. Même chose pour les logiciels de travail.

Il s’agirait de réformer l’article L. 122-39-1 du Code du travail pour prévoir une dérogation à l’obligation d’utilisation de la langue française, afin que les documents en anglais ne puissent être destinés qu’à des salariés dont l’emploi nécessite une parfaite connaissance de la langue étrangère utilisée.

Dans les entreprises de plus de 500 salariés, les chefs d’entreprise seraient tenus de soumettre chaque année pour avis au CE un rapport écrit sur l’utilisation de la langue française dans l’entreprise.
"

Anonyme a dit…

Bonjour,
Pourquoi la censure ????? sur ce blog quand il s'agit de denoncer certaines faiblesses dans le management et dire aussi a certains managers !!! Do You Speak English ?, la reponse est : Non mais mes employes s'en occupent !!! et aussi pour faire les rapports ...
Alors dites le !!! ne bloquez pas ces messages ..............

Voila ....

Anonyme a dit…

Pour les voyages c'est la cata, pour les notes de frais aussi...
Bonne année 2007 et faites de bons résultats pour les fonds de pension actionnaire.
Il y a divergeance d'intérêt entre la population active et les retraités et cela va en s'accentuant.

Christophe a dit…

D'après mon expérience, le système précédent assurait un support en francais pour la première ligne seulement. Dès que les tickets étaient transférés en seconde ligne, les utilisateurs étaient rappelés par un agent non francophone (et souvent indien). Je ne veux pas défendre le nouveau système dont le défaut principal est d'abord de proposer un numéro difficile à mémoriser, mais je veux simplement dire que nous n'avions un support en francais que pour des problèmes très simples.

Anonyme a dit…

J'ai eu à faire plusieurs fois au support en Inde et en Anglais... et je dois dire que je n'ai pas été déçu (au sens ironique)... Bien qu'ayant quitté la technique depuis plusieurs années... J'en savais plus sur certains points que le mec en question (qui parlait de plus avec un accent effroyable).. de plus il a laissé mon système en debug mode... ce qui a fait hurler le gars du helpdesk France que j'ai appelé peu après!!
Pour revenir au sujet en question il y a une gigantesque tromperie sur la marchandise lorsque que (blabla typique) on nous dit "world class " service... et en plus imposé en Anglais.. C'est de la daube pure, il s'agit en fait de support au rabais par des gens qui s'en foutent complétement et qui ne pensent qu'à une chose: "se faire embaucher plus cher par la grosse boite d'à côté à Bengalore"... Le turn over là bas est épouvantable... et bientôt ils seront plus cher que nous et bien moins compétents !!!

DP CFTC a dit…

Pour Christophe, la crainte, en dehors de la langue, c'est que le niveau 2 soit sous l'ancien niveau 1...

CFTC HP a dit…

message du modérateur à 05 janvier, 2007 14:46

Un peu de patience, je n'ai pas reçu les notifications de nouveaux messages par google aujourd'hui et c'est une vérification ce soir directement sur le site qui a pemis de libérer les messages du matin... Halte à la paranoïa !

Anonyme a dit…

Le GROS point noir du 2345 jusqu'à présent c'était qu'il n'assurait pas le support 24*7. Et c'était vraiment très génant quand tu avais un problème lors d'une astreinte un soir ou un week-end.

Anonyme a dit…

Plus d' assistantes, je fais mes courriers moi-meme, plus de Travel Desk, j'organise mes voyages moi meme; maintenant je vais perdre le support pour mon principal outil de travail ?
Là stop ! En temps que commercial j'en ai marre de faire autre chose que mon métier. Vu le résultat lamentable de la migration du travel desk, je n'ai pas envie de subir la meme chose avec l' IT. Et à chaque fois, le resultat est forcement positif (financierement) puisque les utilisateurs finissent pas se debrouiller tous seuls et que personne ne mesure ce phénomène.
Merci aux élus de se battre sur ce sujet

Anonyme a dit…

Demandons conseils à nos homologues
du Quebec !

Anonyme a dit…

Afin d'accroitre indefiniment le compte de resultat, nous assistons au fil du temps chez HP à un vidage methodique et par appartement, de tous les emplois possibles (PSE, puis maintenant les emplois de services, comme le support informatique interne 2345, ou le gardiennage de certains sites...).
Y aura-il un sursaut ou sommes-nous tous condamnés (nous et les generations futures des pays dits riches), à ne devenir que des employés de la grande distribution, distribuant dans nos pays des produits fabriqués, dans des pays à bas couts, afin de maximiser les resultats des entreprises.

Anonyme a dit…

Pour Christophe, je trouve que le passage d'un 2345 totalement français à un 2345 avec le 2ème niveau en Inde s'était accompagné d'une dégradation très notable de la qualité du support et que seules les escalades du 1er niveau nous sauvaient encore de la fermeture intempestive de dossier sans résolution de problème. Je redoute donc le pire pour la qualité et je suis également très choquée que l'on nous impose un support en langue anglaise.

Anonyme a dit…

demandons tous des cours d'anglais

Skywalker a dit…

La langue n'est qu'un aspect; les délocalisations s'accompagnent presque toujours d'une baisse de qualité pour une réduction des coûts directs seulement... On peut parler des supports internet mis par les FAI au Maroc, Tunisie, Dakar... Qui bien qu'en français sont complètements nuls, long (0,34 la minute) et procédurier.

Anonyme a dit…

Et bien moi j'ai une pensee triste pour les personnes qui travaillaient au 2345. En 9 annees (3 a 4 appels par an), je suis pratiquement toujours tombe sur des gens charmants, competents, sympathiques, agerables et avec qui le courant passait tes bien. Des gens motives et qui faisaient leur travail tres bien.

Je regrette de ne plus travailler avec ces personnes (Sell by Tel je crois ?).

Je regrette egalement la qualite LAMENTABLE du support IT realise depuis Bangalore. J'ai un case ouvert depuis le mois de mai 2006. Oui, depuis mai 2006 !!!! La non resolution de ce case peut avoir un impact business et a l'extreme un impact legal pour HP. J'ai en face de moi des personnes qui refusent de travailler, qui font tout pour fermer le case non resolu, et qui se foutent de ma gueule en me mentant a tout bout de champ.
Ces gens n'ont aucune parole, et il est impossible de leur accorder la moindre once de confiance.

Alors, on me dira que c'est pas la meme culture. Certe. Mais moi, et comme les clients d'HP, ON EN A RIEN A FOUTRE. Ce que les gens veulent, c'est travailler corectement et ne pas passer des dizaines voir des centaines d'heures non productives pour que les managers niveau II et plus se gavent de PFR sur notre dos. Car au fond, le probleme est la. Faire des economies pour se gaver, et faire assumer les consequences de ces choix par les larbins. Larbins a qui on ne va meme pas donner l'inflation en augmentation de salaire.

Vivement le prochain PSE (avec des sous), mon projet est deja pret.

messageretoqué a dit…

Randy Mott... en plus d'éliminer 80% du personnel It et de tout centraliser les data center aux US ,impose sa vision centralisatrice de l'amerique.
Je n'aime pas cet homme,qui oblige tout un secteur à se faire hari kiri....

Pour nos dirigeants le monde se réduit aux US et le reste du monde qui doit fonctionner comme les US.Et à coté de cela on parle de pluralisme culture et de différence.Elle est ou la différence dans ce cas?je n'ai jamais eu affaire aux indiens mais tous les collègues qui on expérimenté m'on remonté de nombreux points négatifs.Et encore ce sont sur des application très spécifique et business.La c'est sur du multi techno avec de l'expertise qui s'acquiert au fil du temps,bref de l'expérience.Peut on parler d'expérience alors que l'on a 6 mois voir un an d'ancienneté?Je n'ai pas d'apriori sur le mindset des indiens mais j'ai récement vu une vidéo concernant le support en inde ou l'on voit l'opérateur et son "supervieur"...à pleurer mais c'est je pense proche de la réalité.Ils ont une culture différente et une approche qui ne semble pas etre service oriented.C'est un proces d'intention oui,mais à chacun son expertise,tout le monde ne peu pas devenir président de la république!
Voila c'étazit mon coup de gueule du lundi matin et ce sujet va faire couler encore beaucoup d'encre et la direction en laissant passer ce coup d'état de l'IT et de R Mott s'est encore mis en position délicate vis à vis des syndicats!

Anonyme a dit…

En tant qu'anglophone (langue maternelle), je peux vous assurer que meme une maitrise totale de la langue de shakespeare ne resolve que certains problems. Parfois je tombe sur un interlocuteur avec un tres bon niveau d'anglais, mais parfois je ne comprends rien de tout.

Pour moi, le gros problem est la baisse des connaissances des intervennants, et surtout leurs (manque) d'experience dans la domaine.

J'ai quitte la piste technique il y a une decenie, mais il m'est arrive de devoir donner un petit cours d'informatique afin que la personne comprenne le problem. Ceci n'est pas acceptable.

Anonyme a dit…

Qu'en pensent nos collegues Allemands, Belges Italiens etc...?
Par contre ne mettez pas en cause ces gens de Bangalores et les autres !!!
C'est la politique Americaine BUSSHEED POINT BARRE ..no comments !!!!!!!!!!!!!!!!!

Voila ....

Anonyme a dit…

Humour sur call center. Désolé, c'est un peu long et... en anglais !
http://callcentermovie.com/movie/movie2.html

Anonyme a dit…

2345 en anglais pourquoi pas, On passera plus de temps pour résoudre des pbs mineur !

CFTC HP a dit…

Aux USA, les démocrates viennent de relancer le débat autour de la représentation syndicale qu’ils souhaitent voir se développer au grand dam des groupes de pression patronaux.

Anonyme a dit…

Pour: 08 janvier, 2007 10:06

la technique ca ne paye plus , ce qui paye c'est le blabla en anglais , normal donc de ne plus trouver un bon tech.

Tu es bon en anglais et en technique tu auras moins de pb que les autres.

Guy a dit…

Le support c'est avant tout 80% de communication entre un client non technique qui ne peut faire correctement son travail et un technicien pédagogue qui doit non seulement résoudre vite le probleme mais faire en sorte qu'il ne se reproduise plus... C'est presque de la formation continue.
Le support délocalisé est il à ce niveau d'excellence?

Vieux Singe a dit…

Guy 09 janvier, 2007 08:02

Suffit d'avoir des clients en face regulierement.

Et ma reponse est NON.

D'un autre cote, les clients ne veulent payer et HP veut faire plus de benefs.

Les gens du support se retrouvent ecrabouilles entre le marteau et l'enclume.

Louis a dit…

Tiens, en v'la une pour moi !

Le support délocalisé, c'est mon métier depuis plus de 10 ans. Depuis les deux dernières années je le fais pour tout EMEA avec souvent, les ingénieurs de Bangalore en façe de moi. De plus, plusieurs ingénieurs font la même chose depuis la France pour plusieurs pays (ex. WTEC, CC, etc).

Ca fonctionne quand on met les moyens, la formation et qu'on évite le turn-over. Et il faut oublier la fausse idée que les tech de Bangalore sont tous des bras cassés : je vient de traiter un problème très complexe avec un ingénieur de là-bas qui m'a complètement bluffé.

Sauf que la motivation de délocalisation étant de réduire les coûts au maximum, on prend normalement les ressources à plus bas coût et donc on a un service misérable. Sinon, la logique de délocalisation perd sa raison d'être.

Skywalker a dit…

Jusqu'à quel point les clients ne veulent pas payer pour de la qualité? Par exemple la SNCF remplie bien ses wagons première classe... Pour Internet à la maison ou encore ma banque, je suis prêt à mettre quelques euros de plus pour un meilleur service et j'en suis satisfait.

Vieux Singe a dit…

Skywalker 10 janvier, 2007 12:26

Bonne question.

Moi je vois des clients qui sont prets a mettre en danger leur production pour gagner 10%.

Il y a 2 cas :

1- Ils ont gaspille leur argent pendant des annees avec des services dont ils n'avaient pas besoins.
2- Ils sont cingles.

Il y a certainement des 2, mais il faut bien voir que la perenite d'un business n'a plus la meme importance qu'avant. Maintenant, il faut que ca crache, et demain est un autre jour.

Anonyme a dit…

quid de mon message sur le projet rews? (censuré??)

Anonyme a dit…

si vous n'avez pas encore vu :
Hewlett-Packard passe du ronron au rebond

http://www.challenges.fr/business/chall_311635_STRATEGIE.html

Anonyme a dit…

euuuh, pas de paranoia, justement, dans mon message je disais que je le mettais la parce justement je savais pas où le mettre ailleurs...

CFTC HP a dit…

l'ordre des sujets change régulièrement en fonction de l'actualité sociale. Tu as mis ton message dans le premier sujet qui est devenu le deuxième... ;)

Anonyme a dit…

une autre question qui n'a rien à voir ici mais moi non plus je ne sais pas où la mettre! Avez-vous une idée de la date ou on va connaitre le montant de la participation?

CFTC HP a dit…

Oui, le 22 janvier, dès le dépot des comptes 2006 au greffe et la tenue des assemblées générales d'actionnaire. L'information sera publiée ici juste après. Il faut s'attendre à une participation assez proche de celle de l'an dernier, il y a des raisons structurelles à cela mais nous aurons l'occasion d'en reparler.

c'estlebinz a dit…

"This email message was sent to you from your IT Support team

Service Call ID: xxxx
Description: eu is reporting a LAN that is not working.
Solution: We don't repair the plug on dekstop. We are not the good team for this job. Do you understand ?

If you have any questions about this call please contact your IT Support team or this case will be automatically closed after 7 days. This is an automatically generated message. Please do not reply to this e-mail."

Dear sir,

I fully understand your answer. I will escalate to HR management that there is no more support for lan network.

I used three support lines, local or global (2323, 2345, 0800-902160) and no one are able to repair the lan plug.

Best regard

Anonyme a dit…

Moi j'ai fait le 2345 ce matin sur un pb d'ativcard,j'ai eu un support en francais tres effficace comme toujours,je n'ai pas été redçrigé vers les indien.tout s'est très bien passé.l'opérateru m'a seulement demande à la fin de l'apppel d'appeler leur nouveau numéro plutot que le 2345 c'est a dire le 0800-902160

Anonyme a dit…

Meme type d'experience avec le 2345. A ma question, quid de vos job support avec HP?
Réponse, "pour nous c'est terminé...en attente d'application" !

Anonyme a dit…

Bonjour,
Question. Suite à 1pb de mon portable, je passe par le choix 9.Aprés investigation il semble que ce soit un Pb HW implicant un changement de composant " carte mere ou écran ou lecteur active card PCMCIA..."
Question du support, quand puis je te voir au Ulis ?
Réponse, impossible je suis en Home Office et ne pratiquement jamais sur 1 site HP...
Comment ce genre de situation sera pris en compte, et sous quel délais avec le passage sur le suppot Indien ? (syndrome de la prise réseau raconté ...)
Merci

CFTC HP a dit…

Paris, le samedi 27 janvier 2007 - Apparemment, la sévère condamnation, en mars 2006, de la socété GEMS, qui voulait dénier à ses employés le droit de travailler en langue française, n’aura pas été suffisant pour décourager les directions anglolâtres d’autres sociétés... Mais, un vent de révolte souffle désormais sur le monde salarial qui entend défendre ses droits ! Cette fois, c’est au tour d’Europ Assistance de se voir assignée en justice par ses employés du syndicat CFTC...


Le communiqué de la CFTC
du 24 janvier 2007


Le 21 juin 2006, le service « Comptabilité Générale » de la société EUROP ASSISTANCE s’est vu imposer un applicatif nommé « EVEREST INTERCO » pour saisir des opérations de consolidation comptable pour le Groupe.
Cet applicatif entièrement en anglais a été suivi d’un « user guide » également en anglais.

Le 22 juin 2006 la section CFTC EUROP ASSISTANCE a demandé expressément l’application de la Loi n° 94-665 du 4 août 1994 sur l’application de la langue française.

Le 26 juin 2006 aucune action ni retour n’étaient constatés par la CFTC, le travail avec le logiciel anglais a été bloqué.

Quelques jours plus tard, un guide d’utilisation en français a enfin été remis aux salariés de la Comptabilité Générale. Par contre la Direction a refusé de faire traduire le logiciel.

Quelques jours plus tard, une « base de données commerciale internationale » tout en anglais est mise à la disposition de tous les commerciaux, notamment ceux de la France, par l’envoi d’un courriel également tout en anglais.
La direction refuse de traduire ce courriel ainsi que cette base de données prétextant qu’elle est utilisée par des salariés de tous les pays !!!

Devant cette fin de non recevoir, la CFTC vient d’assigner la société EUROP ASSISTANCE au Tribunal de Grande Instance de Nanterre. Audience prévue le 12 février prochain.

A suivre...

Muriel TARDITO
Déléguée Syndicale CFTC

pour rire a dit…

Les conclusions récentes d'études épidémiologiques viennent d'être révélées par la revue médicale "The Psychoscientist". Les voici. :

A) Les japonais mangent très peu de matières grasses et ont moins de crises cardiaques que les anglais et les américains.

B) Par contre, les français mangent beaucoup de matières grasses et sont moins sujets aux crises cardiaques que les anglais et les américains.

C) Les japonais boivent peu de vin rouge et sont moins sujets aux crises cardiaques que les anglais et les américains.

D) Les français boivent énormément de vin rouge et sont aussi moins sujets aux crises cardiaques que les anglais et les américains.

E) Conclusion : buvez et mangez ce que vous voulez.

C'est parler anglais qui tue....

Anonyme a dit…

Les documents d'évaluation de performance doivent etre en français. Il est inacceptable de devoir demander cela à chaque tour du manège FPR. IL faut que l'éval en français soit la règle, opposable à tous, procédure exigible par le RH envers les responsables hiérarchiques (et non les "business managers", terme qui amalgame les roles hiérarchiques avec les roles de direction budgétaire notamment, et d'implusion stratégique).
Quand les niveaux hiérarchiques directs (N+1, N+2, N+3 dans mon cas) sont francophones, les documents concernant le travail à faire et son évaluation doivent être en français sans que l'on ait besoin d'en faire un sujet de face à face avec la hiérarchie directe (description de poste, enoncé des objectifs et des conditions de leur réalisation, évaluation annuelle, compte-rendus d'entretien)

CFTC HP a dit…

Pour rire un peu dans ce monde de brutes... :

Faites le 2345. Au moment où on vous propose de presser le 1 ou le 9 pour le choix de la langue, pressez une autre touche...

Have fun !

Anonyme a dit…

Pour 30/1/14h19
Mauvais calcul !
Imagine que ton boss décide de te virer pour insuffisance professionnelle. Pour justifier sa décision, il se réfère à tes derniers entretiens d'évaluation ... en anglais !
Qu' imagines tu que les prud'hommes feront de ces "preuves" ?
Vive les evals en anglais !

CFTC HP a dit…

Conférence du « Collectif pour le droit de travailler en langue française »

Le « Collectif pour le droit de travailler en langue française » a été créé à l’initiative de la CFTC (Jean-Loup Cuisiniez, porte-parole -parlant 7 langues...- du Collectif et lauréat 2004 du Prix Lyse-Daniels au Québec pour la défense du français dans le monde du travail) et de la section syndicale CGT d’Alcatel-Lucent. Ce collectif a été depuis rejoint par d’autres syndicats et les associations FFI-France (section française du Forum Francophone International) et ALF (Avenir de la Langue Française), présidées par l'ancien ambassadeur Albert Salon, ainsi que le site militant de la francophonie www.voxlatina.com, édité par Alfred Mignot, Secrétaire général fondateur du FFI.

Ce collectif organise une grande conférence de presse le 8 février prochain à l’Assemblée Nationale. La CFTC HP sera présente pour témoigner sur la menace de disparition du 2345 et de sujets voisins liés à l'imposition du tout à l'anglais !



Thème de la conférence :

Les attaques contre l'usage de la langue française dans les entreprises, révélateur d'une discrimination linguistique et de nouvelles menaces sur l'emploi (Témoignages et enjeux).

Site de référence : http://www.voxlatina.com

Anonyme a dit…

Premiere remarque , je me rends compte que meme la CFTC met au tribunal l'entreprise quand c'est justifié.

Deuxieme remarque , je constate certaines alliances CFTC-CGT sur certains points.

Bravo ca progresse mais malheureusement ca ne se passe pas comme ca chez HP.

CFTC HP a dit…

Malheureusement ou heureusement ?

La question étant : "quand c'est justifié"...

Il y a parfois quand même des sujets sur lequel nous avons une opinion identique comme les congés parentaux et la nécessité d'un CPA pour les seniors. Mais sur la forme des combats et la politisation de l'action syndicale, nous sommes très différents, disons complémentaires...

Anonyme a dit…

Il y a des tas de message de soutien au 2345 (support en francais et de qualité) à l'adresse email "SPOC FR 01 Ops".

Est ce la bonne adresse?

Anonyme a dit…

mon experience du 0800-902160 : c’est l’horreur, je decouvre que le support des applis MS Office n’est plus assure
et encore, j’oublie de dire que j’ai du appeler 2 fois pour bien comprendre le message vocal… et essayer une « mauvaise » option
pour avoir enfin un être humain au telephone.. à qui j’ai du demander de répéter 2 fois aussi ce qu’elle disait.... et me
faire re-router vers une 2eme personne qui m’a dit qu’elle ne pouvait pas m’aider. Temps passé : 30 - 45’, sans parler de la fatigue et de la frustration !

La solution = le 2345 en France: grace au blog de la CFTC et à notre assistante, je découvre que le 2345 existe encore et mon probleme est réglé illico presto. Temps : 5’ pour le mail + 5’ avec l’assistante + 5’ pour le support = 15’

Anonyme a dit…

Je logge un appel au 2345 pour changer l' adresse mail d'une personne de mon équipe.

- Le 2345 transfère apparemment l'appel à Bengalore
- Le 1/2/2007, un membre du GSC Bengalore n'arrive pas à me joindre et m'envoie un mail sans me dire qui il est et pourquoi il m' écrit.
- Suite à ma demande, il me dit que c'est pour mon adresse mail
- Je réponds à son mail que le problème est très simple, je souhaite que l'on transforme aaaa.xxxx@hp.com en aaaa.yyyy@hp.com
- Il veut quand meme m'avoir au téléphone
- Il me rappelle et prend le contrôle de mon PC après m'avoir demandé de re-expliquer ce que je voulais (!).
- Au bout de quelques instant, je m'apercoit qu'il va changer MON adresse e-mail. Je le stoppe et lui re-explique que je ne suis pas aaaa.xxxx@hp.com
- Il me demande donc de lui renvoyer un mail avec l'adresse e-mail de l'employée concernée …. Je l'avais déjà fait, mais bon ….
- Il appelle l'employée le lendemain et apparement, ils ne se comprennent pas (l'accent de Bengalore semble differer quelque peu de celui d'Oxford ….)
- Je recois le lendemain un e-mail victorieux de Bengalore titré : Hewlett-Packard Service Call: 601244106 has been resolved. La case "solution" contient un "s" qui restera pour moi à jamais mystérieux ….

Evidemment, rien n'a été fait. Echange de mails, téléphone Inde-France, temps passé par au moins 3 personne pour aucun résultat ! Leur stats seont bonnes (appel "résolu" le lendemain), leurs coûts "apparents" son probablement inférieurs au 2345, bref ça fera beau sur les slides….
Un re-coup de fil au 2345 la semaine suivante resoudra le problème en 5 min ….

Anonyme a dit…

J'ai eu affaire au 0800-902160...
La personne n'a pas su me repondre.
Mais j'ai quand meme recu un mail "Call xxxxx resolved" !!!
C'est facile de resoudre les problemes comme ca ! Si seulement ca pouvait etre aussi facile dans la vie de tous les jours !...

Anonyme a dit…

je pense qu'il faut vraiment qu' on exprime notre mécontentement sur ce nouveau support IT, dans les enquêtes de satisfaction, genre VoW surveys (spécialement dans la partie commentaires), et qu'on prenne le temps de répondre aux enquêtes de satisfaction de l'IT qui sont envoyées après la fermeture d'un call. Il faut absolument que les commentaires remontent au Top Management pour qu'ils prennent les bonnes décisions ...

Anonyme a dit…

Le 2345 c'était top ! de grâce, gardons ce service en France. Je pense qu'au final on perd plus d'argent qu'on en gagne à délocaliser le service dans les pays à bas coût, qui ne sont pas du tout à la hauteur au niveau efficacité, réactivité ...
A qui faudrait-il faire remonter pour qu'on soit entendus ?

CFTC HP a dit…

Le 8 février avait lieu à l’Assemblée Nationale la première conférence de presse du « collectif pour le droit de travailler en langue française en France". Début de grosse couverture médiatique et nombreux témoignages associatifs et intersyndicaux dont celui de la CFTC HP : « ce n’est même plus un problème culturel : quand vous avez besoin de support, cela devient un problème d’efficacité, de stress, de santé ».



Les autres témoignages ont mis en lumière des conséquences constatées pour les salariés telles que : ambiguïtés dans les consignes, textes incompréhensibles, discrimination, marginalisation, exclusion, fatigue mentale, isolement, fragilisation, perte d’identité, aliénation, domination intellectuelle et économique, mort sociale et perte d’emplois dans les pays francophones…



Chez HP, pour l’équipe CFTC la menace de disparition du 2345 c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Les contacts juridiques avec les meilleurs avocats spécialisés ont été établis le 8 février : si le projet d’imposer aux employés un support téléphonique en anglais devait se poursuivre, la CFTC assignera HP en justice comme l’a fait la CFTC Europ Assistance (audience le 9 mars) pour violation de la Loi Toubon et du Code du travail (article L 122-39-1).



A noter : la proposition de loi n°59 Marini Legendre qui vise à renforcer et compléter l’ancienne loi Toubon de 1994 (prise en compte des nouvelles technologies) a été votée à l’unanimité du Sénat depuis novembre 2005. Mais n’a toujours pas été inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale !

CFTC HP a dit…

de la part de la CFTC Europ Assistance :

"JE TRAVAILLE DANS L’OPEN-SPACE DU COMMERCIAL OU MON BOSS ME FORWARD MES OUTLOOKS. JE DOIS LUI FAIRE UN REPORTING CHAQUE SEMAINE LORS D’UN ONE TO ONE.UNE FOIS PAR MOIS LORS DU STAFF-MEETING LE BOSS NOUS FAIT UN DEBRIEFING DES AO EN DEAD LINE ET DES AO SHORTLISTES. IL INSISTE SUR LES AFFAIRES B TO B ET B TO C AVEC DES PRODUITS BENCHMARKES. DEMAIN NOUS AVONS UN BRAIN-STORMING. HEUREUSEMENT POUR MOI JE SERAI EN DAY OFF !

Vieux Singe a dit…

CFTC 09 février, 2007 17:56

Entendue ce matin sur BFM (la radio) a propos d'un debat sur l'anglicisation a outrance de notre environnement professionel.

J'ai pas pu tout entendre, mon trajet etait trop court.

CFTC HP a dit…

+ RTL, France Inter, France 3, Libération, Les Echos... ça sort au fur et à mesure, bientôt une revue des médias sur ce sujet.

Plusieurs articles de fond sont en cours de rédaction. Il faut voter cette loi ! Et ensuite l'appliquer.

CFTC HP a dit…

Un collectif syndical défend le "droit de travailler en français en France"



PARIS, 8 fév 2007 (AFP) - 08/02/2007 17h53 - Un collectif de syndicats, soutenu par des parlementaires et des associations, a défendu jeudi le "droit de travailler en langue française en France" face à l'anglais et à son dérivé "globish" qui met parfois en difficulté les salariés, lors d'une réunion à l'Assemblée nationale.

"Il y a dans les entreprises françaises un fort développement du +globish+", une version rudimentaire d'anglo-américain utilisée par des locuteurs non-anglophones, a expliqué Jean-Loup Cuisiniez, syndicaliste CFTC et porte-parole du collectif "pour le droit de travailler en langue française en France".

"Ce langage, réservé aux dirigeants, exclut souvent une partie des salariés, dont nombre se sentent mal à l'aise", a-t-il précisé.

Plusieurs syndicalistes de diverses entreprises ont témoigné lors d'une réunion rassemblant parlementaires, associations de défense de la langue française, fonctionnaires et chercheurs dans une salle du Palais Bourbon.

Martine Lamonnier, de la CGT du groupe franco-américain Alcatel-Lucent, a dénoncé "l'usage exagéré de l'anglais qui nuit à l'efficacité du travail", ce d'autant plus que les formations en anglais, non-systématiques, sont délivrées "au bon vouloir du patron".

Elle a évoqué "des informations communiquées aux salariés uniquement en anglais, des réunions du personnel entièrement en anglais, des messages de la hiérarchie intermédiaire données dans un +franglais+ incompréhensible pour les échelons inférieurs".

A la veille de l'annonce prévue de milliers de suppressions d'emplois par l'équipementier, Mme Lamonnier a évoqué une "discrimination" contre les salariés peu à l'aise en anglais et craint que la maîtrise de la langue ne soit utilisée comme "un critère d'appréciation pour savoir qui sera licencié".

"Ceux qui parlent mal anglais ont peur", a-t-elle ajouté.

Anonyme a dit…

Voilà comment on apprend qu'on est augmenté (ou pas) chez HP :

This e-mail is to alert you that your manager has released your salary confirmation statement for your review. You may access your Salary Confirmation Statement via the @hp portal by clicking on the following link:

https://....

--------------

ensuite, heureusement, le lien donne sur une page en anglais et en " French ".

--------------

If you have any questions, please contact your manager.

Thank you,
Focal Point Review Team

This is an automated email; responses are not monitored.

CFTC HP a dit…

Un autre message d'importance :

"By February 14, your manager should have met with you to discuss your rating, Performance Plan and Review (PPR) form and any applicable salary increases. If you received a salary increase, it will be effective February 1 and will be reflected in the next pay period, per local payroll schedules.

As part of the PPR process, you’re encouraged to document your comments on the form. You should work with your manager on these comments, which must be input by February 28.

Planning, discussing and implementing your development doesn’t stop here – it’s a year-round activity. If your FY07 goals and objectives change, your manager should update your PPR form.
Additionally, you should use the new Career Development Frameworks to manage your career, which includes an annual career dialogue with your manager. If you have not already discussed the new career development frameworks with your manager, now is a good time to schedule that meeting. During January, material about the career development frameworks was mailed to each employee at their work address. It also can be accessed in the Career Development Resource Center"

CFTC HP a dit…

Courrier de l'inspecteur du travail à notre DRH, copie le syndicat CFTC HP.

"Evry, le 9 février 2007

Monsieur,

la presse s'est fait l'écho d'une conférence de presse à l'assemblée nationale le jeudi 8 février 2007 organisée par le collectif pour le
droit de travailler en français portant sur le thème : les attaques contre l'usage de la langue française dans les entreprises, révélateur d'une discrimination linguistique et de nouvelles menaces sur l'emploi.

Il semblerait que des courriers électroniques soient envoyés à vos salariés en anglais, imposant ainsi l'usage de la langue anglaise pour les messages internes de l'entreprise.

Il semblerait qu'il n'existe plus d'assistance informatique en français, et que face à un problème informatique, les salariés soient obligés d'appeler l'Inde, et d'échanger en anglais pour se faire comprendre.

Je vous rappelle comme l'avait déjà fait l'inspecteur du travail à Grenoble, dans un courrier du 23 septembre 2004, que la loi (loi n° 94-665 du 4 août 1994 relative à l'emploi de la langue française) prévoit la rédaction par les entreprises de ses documents en français.

Je vous demande de faire une stricte application de l'article L 122-39-1 du code du travail.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'assurance de ma considération distinguée "

CFTC HP a dit…

Dossier de presse du Collectif pour le français au travail

http://plurilinguisme.europe-avenir.com/index.php?option=com_content&task=view&id=591&Itemid=36

Margaret Thatcher a dit…

« Au XXIe siècle, le pouvoir dominant est l’Amérique, le langage dominant est l’anglais, le modèle économique dominant est le capitalisme anglo-saxon"

Margaret Thatcher

CFTC HP a dit…

Message d'un chef d'entreprise membre de l'Obervatoire Européen du plurilinguisme

"Les syndicalistes se sont
plaint que l'anglais leur était imposé de manière inutile,
entraînait un gâchis de compétences, des injustices dans les carrières, voire
devenait un critère de choix des victimes des plans sociaux et qu'il en résultait finalement violence et humiliation au travail.

En tant qu'ancien patron international, j'ai témoigné que les prétendues simplifications et économies de traduction dues à l'usage de l'anglais ne pesaient pas lourd face au mauvais emploi des ressources humaines.

Les intervenants ont insisté sur l'illégalité de faire travailler en anglais, tant du fait de la loi Toubon que de l'article 2 de notre constitution. Les interventions ont également fait ressortir que cette question de la langue de travail s'ajoute à la pression de l'anglais dans d'autres milieux et notamment à Bruxelles, cela toujours en contradiction avec les textes. Une partie des "élites" semble vouloir imposer au peuple un changement de langue par des voies non démocratiques.

Il s'agit d'un problème grave qui dépasse largement le ridicule de quelques phrases en franglais."

Anonyme a dit…

ce discours est stupide hp est une entreprise internationale a priori tout le monde a eu la possibilite d obtenir des cours d Anglais donc le monde a change et l Anglais domine le monde et c est comme cela ; Chaque employe devrait avoir la possibilite de se proposer 20 heures d Anglais sans discussion ou la possibilite de partir travailler en Europe pendant 10 jours dans un autre bureau hp les organisations ayant toutes des peoples a travers l europe ;

CFTC HP a dit…

Parlant couramment l'anglais, je pensais un peu comme toi jusqu'à présent, jusqu'à ce que je constate chez HP et dans d'autres entreprises que le fait de ne plus pouvoir s'exprimer dans sa langue maternelle avait de multiples conséquences humaines et économiques mises en avant par ce collectif et ces témoignages.

Juste au niveau des employés HP, la suppression pendant quelques jours du 2345 a immédiatement entrainé perte d’efficacité, augmentation du stress et problèmes de santé. Des problèmes déjà pressentis avec le support téléphonique pour les voyages mais qui prennent de nouvelles proportions bien plus graves sur un sujet de support téléphonique technique courant.

Alors je ne crois pas (plus) que ce discours et ce combat soient stupides.

Le règne du "c'est comme ça et puis c'est tout, qu'est-ce qu'on peut y faire ?" a certaines limites à ne pas dépasser, là les bornes ont été franchies en ce qui concerne la CFTC. Sur ce point et bien d'autres sujets actuellement.

2205 a dit…

Bonjour,

Oui j'aimearais que l'on respecte mieux les langues dans tous les pays. L'anglais est la langue internationnale du moment, ok, c'est un fait. Donc j'utilise l'Anglais chaque fois que je suis en contact avec une personne qui ne connait pas le Français. Si c'est un Italien, je parle en Italien parceque je le parle un peu. Pour tout ce qui est relation locale, je ne comprends pas que la langue locale ne soit pas la règle.

Je me rappelle d'une présentation de Jacques Clay de retour des US dans une réunion qui a rassemblé je pense 90% du personnel de l'époque. Il a demandé si il y avait des employés qui ne comprend pas comprennaient pas le Français, une seule personne a levé la main, et donc il lui a dit de se faire expliquer ses propos par son voisin. Je trouve personnelement ridicules les réunions de début de mois en Français, ridicule la traduction des nouvelles du CE en Anglais. Les étrangers intéressés par les réunions de début de mois et les nouvelles du CE sont en principe à Grenoble pour plusieurs mois au minimum et devraient connaitre les rudiments de Français nécessaires à ce type d'info. C'est sur que je connais quelques cas, qui depuis plusieurs années en France,ne parlent pas ou font semblant de ne pas parler un mot de Français. Je dis seulement dommage pour eux. Je ne me vois personnellement pas vivre dans un pays, quel qu'il soit, sans essayer de parler la langue de ce pays. Cela me parait un basique pour m'intégrer et ne serait ce que comprendre l'environnement.

Anonyme a dit…

Oui, on ne peut parler que Anglais, et puis les pubs à la télé pas la peine de les faire dans les langues du pays, c'est moins cher (il y en a de plus en plus en Anglais). Etc... Personnelement je n'achète plus les produits en grande surface ou ailleurs, si les indications ne sont pas au moins en Français. Desolé mais je n'ai pas honte d'appeler un e-mail, un courriel. J'aime bien les nouvelles plutôt que les news. Cela ne me dérange pas d'appeler un entraineur par ce terme plutôt que la nouvelle mode récente du coach universel. Rassurez vous j'emploie l'Anglais dans tout les messages qui est susceptible d'être lu par un non Francophone. Je pense que les Quebecois ont moins honte de leur langue idem pour les Allemands.

Anonyme a dit…

Je suis anglais, et je suis d'accord qu'il faut garder la langue francaise pour les choses entre francais.

D'abord, je peux vous assurer que meme ceux qui maitrise TRES bien l'anglais n'arrivent pas au meme niveau de richesse et de nuances qu'ils ont dans leur propre langue.

Beaucoup d'employes n'ont pas eus une formation en anglais, et il faut beaucoup plus que 50 ou meme 100 heurs de "conversation" avant de pouvoir vraiment communiquer. Je suis arriver en france avec un niveau de francais lamentable, et il m'a fallu deux ans d'effort et d'utilisation quotidien avant de pouvoir communiquer efficacement (et ne parlons pas des delires de M. Pivot).

parler anglais avec un anglophone n'a strictement rien a voir avec les problems de communication entre de personnes dont l'anglais est la deuxieme langue.

Skywalker a dit…

Quelque soit son niveau dans les langues, on compte et on exprime ses sentiments dans sa langue maternelle... A ceci s'ajoute la distance, diffèrence culturelle, la faible implication de la main d'oeuvre indienne (fort turn over)... Il essaye de nous fourguer un support de m...
Si la langue peut etre le nerf de la guerre, il y a plein d'arguments périphériques autour.

Anonyme a dit…

Ce combat est juste, beau en accord avec l'humanité dont doit faire preuve un syndicat; comment peut on critiquer une action qui vise à améliorer l'éfficacité des employés! Même le MEDEF vote pour!!!

Anonyme a dit…

Je me souviens d'une présentation de résultats sur mon site, ou le PDG d'HP France a parlé en français, et ou un patron EMEA (français) a présenté en anglais sous prétexte que c'est sa langue de travail. Personne n'a rien dit.

Il me semblait que l'orateur devait s'adapter à son auditoire et non l'inverse..

Anonyme a dit…

Ca y est leplantage est la.On ne peus plus se connecter viaz VPN chez HP depuis au moins Dimanche soir.La solution est de passé par lapasserelle d'atlanta en attendant que la situation soit résolue.Pas de bruit sur l'affaire avec 20% d'effectifs il n'y a plus le petit gas qui tunait tous les jours finement le VPn et le nouvel embauché de Houston il ne sait meme pas ce que sont les serveur Grenoble 2 ou grenoble 4 ni Bracknell.En plus sa passerelle à Atlanta est surchargée alors le reste on verra après.Apparement cela à une incidence sur le wifi.Qaund est ce que lon fout dehors de manager de l'IT?

cftchp2 a dit…

La fracture linguistique au travail s’élargit

http://www.novethic.fr/novethic/site/article/index.jsp?id=107144&titre=La%20fracture%20linguistique%20au%20travail%20s

Anonyme a dit…

Y a-t-il encore quelqu'un au 2345 ? Après plusieurs tentatives infructueuses et 5 bonnes minutes d'attente à chaque fois, je commence à en douter. Cette équipe n'aurait quand même pas disparu sans autre forme de procès, si ?

Anonyme a dit…

2345 ce matin, prise de note par un gentil gugus de la demande de support...et on vous recontactera....
Je pense que c'est deja plié !!

CFTC HP a dit…

Ce n'est donc absolument pas plié... le contrat avec le fournisseur actuel a d'ailleurs été prolongé jusque fin mai dans un premier temps, le temps de réponse par contrat est néanmoins moins bon (180 secondes pour 80% des appels au lieu de 120 secondes).

Il semble acquis que l'on continuera de profiter d'un support en français désormais, reste à surveiller la qualité.

CFTC HP a dit…

Merci de nous envoyer à cftchp@hp.com, confidentialité assurée, tout message d'un manager français envoyé exclusivement en anglais à ses équipes françaises.

Nous envoyons dans un premier temps ce type de message de rappel :

"Bonjour

Nous attirons ton attention sur les problèmes posés par ton message ci-après.

Cette annonce viole une loi et un article du Code du travail ((loi n° 94-665 du 4/8/2004 et article L 122-39-1 du code du travail). Un Inspecteur du Travail vient justement d'écrire à HP France pour que soit mis fin à l'abus d'usage de l'anglais chez HP. Nous avons, jusqu'à ton message, constaté récemment des progrès dans ce domaine.

Merci donc à l'avenir de privilégier la communication en français à tes équipes. La communication vers les instances européennes doit etre séparée, ou alors l'annonce doit être bilingue.

Le débat sur tous les aspects liés à ce simple rappel qui va bien au delà d'un simple réflexe francophone est sur http://cftchp.blogspot.com

Cordialement

La CFTC HP

Anonyme a dit…

L'annonce du depart de Bernard Meric au 1 er mai est tout en anglais... On l'aimait bien Bernard Meric et cela fait un manager francais de haut vol en moins...

Anonyme a dit…

Complétement d'accord pour ce qui est du support téléphonique en anglais, on est en FRANCE.

Par contre, il faut vraiment être borné lorsque l'on travaille pour une société AMERICAINE de refuser quelques messages électroniques en anglais venant de la direction monde ou d'un manager européen non francophone!!!

Vous travaillez pour une société internationale, hou hou réveillez- vous!!

Même Bové parle anglais... c'est dire.

CFTC HP a dit…

nous ne parlions que de ce type de messages : "tout message d'un manager français envoyé exclusivement en anglais à ses équipes françaises."

hou hou, réveilles-toi ! ;)

Anonyme a dit…

Est ce que on a listé là où le français est indispensable, là où on peut avoir 2 versions et là où le tout anglais est accepté?
Par exemple, on parle aux clients francophones en français, les évaluations et les descriptifs des postes ouverts sont en français, le support informatique et le bureau des voyages en français optionnel... Est ce tout?

CFTC HP a dit…

Il y a aussi le reglement intérieur, le contrat de travail... Les formations obligatoires doivent aussi être en français, sinon elles ne sont pas obligatoires.

C'est ainsi que la formation obligatoire sur le droit de la concurrence va être traduite, le message du PDG aux employés est parti trop tôt car cette formation n'est qu'en anglais pour l'instant.

D'une façon générale :

Art. L. 122-39-1. - Tout document comportant des obligations pour le salarié ou des dispositions dont la connaissance est nécessaire à celui-ci pour l'exécution de son travail doit être rédigé en français.
Il peut être accompagné de traductions en une ou plusieurs langues étrangères.
"Ces dispositions ne sont pas applicables aux documents reçus de l'étranger ou destinés à des étrangers."

Christophe a dit…

Vous parlez du support IT, mais quid du HR portal? J'ai eu dernierement une demande à faire a la DRH et il m'a été demandé d'utiliser le portail HR quine propose une interface qu'en anglais. J'ai pu obtenir ce que je voulais, mais j'ai réalisé combien cela doit être difficile pour celles et ceux qui ne parlent pas anglais...

Anonyme a dit…

Que penser de certaines grandes réunions à la cafet. de grenoble, distillées par des managers français avec des responsabilités européennes, qui sous couvert de leurs fonctions, refusent de s'adresser en français à l'auditoire qui est à 99% francophone.

L'excuse est ridicule et les managers aussi...

Rien que pour ça, je n'y vais plus et j'ai en plus l'impression de ne pas perdre mon temps.

Anonyme a dit…

J'ai loggé un appel mardi dernier pour le VPN qui ne marche (toujours) pas... Un gugus m'a répondu sans conviction que ça ne marchait plus depuis 2 jours. Quelqu'un devait me rappeler : nous sommes dimanche : rien ne sait passer. Je réalise aujourd'hui que mon appel n'a pas du être enregistré puisqu'il ne pas communiqué de n°... Je peux toujours attendre l'appel....

Anonyme a dit…

Il est temps que la direction change le nom de son magazine : Very HP. Toujours pas compris qui a pu pondre un tel nom et ce qu'il veut dire...

Académicien a dit…

Serait-ce trop demander aux intervenants de soigner un peu leur expression française ? Un effort serait le bienvenu, fût-il limité à cet unique sujet. Merci !

CFTC HP a dit…

entendu ce matin dans la bouche d'Ydt lors de la présentation des résultats :"j'essaie de ne pas utiliser de mots anglais, mais j'ai du mal". C'est bien, la lettre de l'inspection du travail et nos communications ont fait un peu de chemin...

Anonyme a dit…

Ce matin le 2345 est de nouveau a effectif plein et fonctionne avec une qualite optimale au moins jusqu'en mai. De nouveau la motivation du support est la et le temps de reponse un lundi matin autour de 1 a 2 sonnerie.

Anonyme a dit…

le jour où l'on verra la CFTC HP aller assigner la Direction HP devant les tribunaux et surtout allez jusqu'au bout(cad une condannation), le monde aura changé....et ce n'est pas demain la veille

CFTC HP a dit…

En quoi est-ce une victoire d'aller devant les tribunaux ?

La victoire c'est d'avoir réussi sans aller au bout de l'action judiciaire à rétablir définitivement le 2345. L'échec c'est de n'avoir que ce moyen pour se faire entendre. On pratiquera toujours le dialogue avant le conflit, pas la peine de chercher à nous changer...

Ceci étant dit, le contexte actuel avec un Comité de Direction qui décide plus que jamais sans dialoguer fait que tu pourrais assez vite changer d'avis sur ce sujet.

CFTC HP a dit…

Le message dernièrement reçu par les employés a été mal interprété par plusieurs employés. Il ne concerne que les pays qui ont basculé sur un support en anglais (tous, donc, sauf la France) et qui doivent entrer leur numéro d'employé pour accéder au service. Le 2345 existe toujours, nous y veillons !

CFTC HP a dit…

La direction a fini par répondre à l'inspecteur du travail et donne des garanties suite à l'action CFTC.

Réponse DP :

La formation « Respect du droit de la concurrence (HP European Competition Law Compliance Online Training ) » sera disponible en français courant mai 2007, la nouvelle formation SBC « Standard of business Conduct » sera traduite prochainement.

CFTC HP a dit…

Rappel des faits pour Europ Assistance, un jugement très attendu et une victoire devant les tribunaux qui va faire du bruit...

Le 21 juin 2006, le service « Comptabilité Générale » de la société EUROP ASSISTANCE s’est vu imposer un applicatif nommé « EVEREST INTERCO » pour saisir des opérations de consolidation comptable pour le Groupe.
Cet applicatif entièrement en anglais a été suivi d’un « user guide » également en anglais.

Le 22 juin 2006 la section CFTC EUROP ASSISTANCE a demandé expressément l’application de la Loi n° 94-665 du 4 août 1994 sur l’application de la langue française.

Le 26 juin 2006 aucune action ni retour n’étaient constatés par la CFTC, le travail avec le logiciel anglais a été bloqué.

Quelques jours plus tard, un guide d’utilisation en français a enfin été remis aux salariés de la Comptabilité Générale. Par contre la Direction a refusé de faire traduire le logiciel.

Quelques jours plus tard, une « base de données commerciale internationale » tout en anglais est mise à la disposition de tous les commerciaux, notamment ceux de la France, par l’envoi d’un courriel également tout en anglais.
La direction refuse de traduire ce courriel ainsi que cette base de données prétextant qu’elle est utilisée par des salariés de tous les pays !!!

Devant cette fin de non recevoir, la CFTC a assigné la société EUROP ASSISTANCE au Tribunal de Grande Instance de Nanterre qui lui a donné raison avec une condamnation sévère dont nous attendons maintenant le texte.

CFTC HP a dit…

La problématique vue par l'Express

jeudi 26 avril 2007

Entreprise
L'anglais au bureau? No!

Parler ou ne pas parler la langue de Shakespeare au travail, sans traduction... le tribunal de grande instance de Nanterre doit rendre demain son jugement dans un affaire opposant la direction d'Europ Assistance à des salariés récalcitrants

Le 12 avril, à la suite des attentats de Casablanca et d'Alger, les salariés français d'Areva Transmission & Distribution, basés à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), ont reçu une note portant sur la sécurité au Maroc et en Algérie. Ou, plus exactement, un "security warning regarding Algeria and Morocco". Sans traduction française. "C'est une habitude dans notre société, souligne Maryvonne Jaffré, déléguée syndicale CFTC. Notre Intranet est en anglais et notre PDG nous envoie régulièrement des messages dans cette langue. Beaucoup de salariés qui la comprennent mal en souffrent."

La loi Toubon (1994) oblige à utiliser le français dans les entreprises

Comme nombre de syndicalistes, Maryvonne Jaffré a l'œil rivé sur la date du 27 avril. Ce jour-là, le tribunal de grande instance (TGI) de Nanterre devrait rendre son jugement dans l'affaire opposant la CFTC d'Europ Assistance à la direction de l'entreprise. Objet de la discorde: la mise en place, à l'été 2006, d'un logiciel de consolidation comptable américain, accompagné d'un guide d'utilisation non traduit et d'une base de données commerciales elle aussi en anglais. "Nous demandons le respect du Code du travail, qui stipule, depuis l'adoption de la loi Toubon, en 1994, que l'employeur doit rédiger en français "tout document comportant des obligations pour le salarié ou des dispositions dont la connaissance lui est nécessaire pour l'exécution de son travail”, indique Philippe Lapille, avocat de la CFTC. Un enjeu de société qui dépasse largement les frontières de l'entreprise, plaident les défenseurs du français. Le linguiste Claude Hagège y voit un "combat pour la diversité face au redoutable défi de l'uniformité qu'incarne l'anglais".

Le bilinguisme est encore loin

Même si 90% des élèves français choisissent l'anglais comme première langue à l'entrée en classe de sixième, l'heure n'est pas encore au bilinguisme: 40% des Français affirment parler anglais, avec plus ou moins d'aisance. Un taux qui atteint 52% en Allemagne et 80% aux Pays-Bas.
Sur le front des affaires, la bataille est mal engagée. "Dans les entreprises les plus internationalisées, comme dans celles dont le marché est mondial, l'anglais domine", observe Jean-Louis Muller, l'un des dirigeants de la société de conseil et de formation Cegos. Selon une enquête menée en 2003 par l'Observatoire de la formation, de l'emploi et des métiers, 7% des sociétés françaises exportatrices travaillent dans la langue de Shakespeare, 77% dans celle de Molière et 9% dans les deux. On flirte parfois avec l'ubuesque. "J'ai participé récemment à un séminaire de formation réunissant, à Paris, une dizaine de cadres français d'Alstom, le champion hexagonal de l'énergie et des transports, raconte un consultant. Ils se sont parlé anglais… jusque dans l'ascenseur et à la cafétéria!"

Au sein de certaines entreprises, le tout-anglais donne de l'urticaire à beaucoup. "La résistance s'organise, affirme Thierry Priestley, président de l'association le Droit de comprendre, créée en 1994 pour surveiller l'application de la loi Toubon. Nous recevons de plus en plus d'appels de salariés et de responsables syndicaux en quête d'informations et de conseils." Ils se plaignent de stress. Redoutent les ambiguïtés et les erreurs liées à une mauvaise compréhension. Craignent la discrimination par l'anglais.

Le premier coup de semonce a été tiré par le TGI de Versailles, en janvier 2005, qui a donné gain de cause aux représentants syndicaux CGT et CFDT de GE Medical Systems: les juges ont condamné le fabricant d'appareils d'imagerie médicale à traduire en français documents internes, logiciels et notes techniques. Après la confirmation en appel de cette décision, la direction s'est pourvue en cassation. "Si les syndicats s'engouffrent dans la brèche, cela pourrait coûter très cher aux entreprises", prédit la juriste Marie Hautefort, directrice des Editions sociales Lamy.

Parlez-vous globish

Peu à peu, l'anglais cède le pas au globish, contraction des mots global et English. Cet «anglais pour les nuls», version superallégée de la langue de Shakespeare - 1 500 mots, des phrases courtes, une grammaire simplifiée - n'a qu'un objectif: permettre à chacun de communiquer dans le monde entier, quelle que soit la nationalité de son interlocuteur. Jean-Paul Nerrière, ancien vice-président d'IBM Etats-Unis et chaud partisan de ce nouvel espéranto du monde des affaires, lui a consacré un livre: Don't speak English, parlez globish (Eyrolles).
Justement: la deuxième alerte a été sonnée, à la fin de 2006, par plusieurs syndicats et associations de défense du français, alliés au sein d'un "Collectif pour le droit de travailler en langue française… en France!". "Deux événements nous y ont incités, explique Jean-Loup Cuisiniez, chargé de la francophonie à la CFTC. D'abord le cas Europ Assistance. Ensuite celui de l'hôpital d'Epinal, où des centaines de patients ont été victimes de surirradiation lors d'un traitement de radiothérapie." Parmi les multiples causes de l'accident survenu dans les Vosges, le rapport publié en février dernier par l'Inspection générale des affaires sociales évoque l'absence de guide d'utilisation en français du nouveau logiciel de dosimétrie.

Les entreprises ont-elles senti le vent tourner? Il y a quelques semaines, le constructeur informatique HP a renoncé à délocaliser en Inde son service interne d'assistance téléphonique. Les salariés pourront à nouveau régler leurs problèmes informatiques en français. De son côté, le groupe aéronautique EADS vient de promettre de se pencher sur ses pratiques linguistiques - il n'existe pas de version française, notamment, des sites Internet d'Airbus et d'Eurocopter. Ailleurs, les syndicalistes ont l'arme au pied. Chez Cargill France, par exemple, filiale du groupe agroalimentaire américain, où les représentants du personnel contestent l'absence de traduction française des documents de travail et des logiciels. "Le sujet figure à l'ordre du jour de notre conseil central d'entreprise du 25 avril, précisait Daniel Allibert, son secrétaire (CFDT). La suite dépendra de l'attitude de la direction." Le dossier est entre les mains d'un avocat. A tout hasard.


Faut-il durcir la loi?

"Je monterai à nouveau au créneau." Le sénateur Philippe Marini(UMP) est tenace. Pas question pour lui de laisser dormir dans un tiroir sa proposition de loi destinée à renforcer la loi Toubon (1994) sur l'usage du français. Cette proposition, adoptée à l'unanimité par le Sénat en 2005, comporte des dispositions visant les entreprises: l'obligation faite au patron de soumettre au personnel un rapport sur l'utilisation de la langue française dans la société; la rédaction en français de l'ordre du jour du comité d'entreprise, ainsi que du procès- verbal consignant les délibérations. Selon Philippe Marini, "il est important de maîtriser l'anglais, mais l'entreprise doit être fière de sa culture et de sa langue d'origine".

Anonyme a dit…

pour academicien 5 mars 10h13

Tu es le parfais stéréotype de personnage HP !!
Un peu de modestie te ferais pas de mal envers tes collègues !

CFTC HP a dit…

La justice contraint Europ Assistance à traduire un logiciel de comptabilité en français

Le Monde Informatique

Europ Assistance dispose d'un délai de trois mois pour traduire en français un logiciel de consolidation comptable. Une astreinte de 5 000 € par jour et par utilisateur plane en cas de non respect de ce jugement.

Le 27 avril, le tribunal de grande instance de Nanterre a condamné la direction d'Europ Assistance à traduire en français « Everest Interco », le logiciel avec lequel le groupe Generali, la maison mère, assure la consolidation comptable de toutes ses filiales. Un délai de trois mois est accordé pour localiser la solution, faute de quoi une astreinte de 5 000 € par jour et par utilisateur - ils sont une dizaine - s'appliquera.
La direction peut faire appel mais ce jugement de première instance reste exécutoire. C'est la section CFTC d'Europ Assistance qui a porté l'affaire en justice en s'appuyant sur la loi Toubon du 4 août 1994, article L122-39-1 du code du travail, qui stipule bien que « tout document comportant des obligations pour le salarié ou des dispositions dont la connaissance est nécessaire à celui-ci pour l'exécution de son travail doit être rédigé en français ».

De son coté, la direction refusait de traduire l'application au motif que son utilisation n'était pas quotidienne mais circonscrite aux périodes de consolidation des états financiers. Une direction qui pour s'éviter une action en justice avait néanmoins accepté de traduire le guide d'utilisation papier et de proposer des formations linguistiques aux utilisateurs. Cela n'a pas suffi.

CFTC HP a dit…

Le support en langue française est définitivement acquis grâce aux actions de la CFTC HP, en ce qui concerne le support actuel 2345, le contrat avec le fournisseur prolongé dans un premier temps jusqu'à la fin du mois de mai a été prolongé jusqu'à la fin de l'année fiscale (octobre).

Anonyme a dit…

Juris-classeur :

Conditions de travail 14/05/2007

Une société condamnée à mettre à la disposition de ses salariés une version française de deux logiciels


Un syndicat a assigné une société devant le juge des référés afin d'obtenir qu'il lui soit ordonné de mettre à la disposition de ses salariés une version française de deux logiciels en anglais utilisés dans l'entreprise ; par ordonnance du 13 février 2007, le juge des référés a renvoyé l'examen de l'affaire devant la formation collégiale. Le tribunal de grande instance de Nanterre ordonne à la société de mettre à la disposition de ses salariés une version française des deux logiciels sous astreinte de 5 000 € par document et par jour de retard passé un délai de trois mois à compter de la signification du jugement. Il rappelle qu'« en application de l'article L. 122-39-1 du Code du travail, tout document comportant des obligations pour le salarié ou des dispositions dont la connaissance est nécessaire à celui-ci pour l'exécution de son travail doit être rédigé en français ; qu'il peut être accompagné de traductions en une ou plusieurs langues étrangères ; que ces dispositions ne sont pas applicables aux documents reçus de l'étranger ou destinés à des étrangers ». Les juges du fond considèrent que la société défenderesse étant à l'origine du développement et de l'implantation de ces logiciels et ayant en l'espèce son siège social en France, ces logiciels ne pouvaient être considérés comme provenant de l'étranger ni comme étant destinés à des étrangers, qu'ils sont nécessaires à l'exécution de leur travail par certains salariés et que le faible nombre de salariés concernés par leur utilisation n'est pas de nature à la dispenser du respect de son obligation légale de les élaborer en langue française. L'entreprise soutenait que l'utilisation de la langue anglaise permettait d'avoir un outil unique dans toutes les filiales du groupe, que leur utilisation était limitée à un nombre réduit de salariés qui avaient suivi une formation linguistique à cet effet, que le guide d'utilisation était traduit en français et que l'utilisation de ces outils par les autres salariés était facultative et non nécessaire à la bonne exécution de leur travail. Cette argumentation n'a pas emporté la conviction des juges saisis du dossier.



Source
TGI Nanterre, 2e ch., 27 avr. 2007, n° 07/01901, SN2A CFTC c/ SA Europ Assistance France
JCP S 2007, act. 245

Silver a dit…

Alerte ?
Ce mardi après-midi (5 juin), impossible d'avoir le 2345 en Français.

CFTC HP a dit…

merci pour l'info Silver, je vais enqueter sur cette interruption de service, mais il n'y a rien à redouter avant la fin octobre, date possible d'un changement de prestataire

Anonyme a dit…

04 JUILLET idem musique en boucle sur le 2345, sur que s'il reste un quidam ça va décourager l'usage et ensuite le ratio d'utilisation sera minable! qui veut tuer son chien... rage qu'il a, il dit.

CFTC HP a dit…

Questions DP CFTC

Q : Nous demandons la traduction en français du message envoyé aux employés le 22 juin intitulé “A NEW Smart Travel Debuts July 03 (FR2) » et ce avant… le 3 juillet, donc d’ici la fin juin.

Réponse écrite du 9 juillet :
La Direction note la demande et tient à préciser qu’il n’y a eu aucun retour/ difficulté suite à ce message remonté de la part des employés.


Un peu quand même, non ?

Anonyme a dit…

Vive le Quebec !!!


http://francisation.canada.hp.com/results.asp?whichfile=Documentation/pol_fr1.htm

Enregistrer un commentaire