ADOPTEZ LA CFTC !

BIEN PLUS QU'UN SIMPLE SYNDICAT : CHOISISSEZ LA CFTC !

Les témoignages

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social (= diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement ! Consultez Pourquoi adhérer-Avantages

L’ESSENTIEL

Actualité sociale DXC ESF Signature d’une RCC/GPEC Out (20% de l’effectif…)

Le coin des DXC ESF partis

HPE Next Facture post scission DXC. Résultats Q3. Un nouveau PDG France

HPE Politique voiture AVN 40%. Réponses DP. Les changements !

HPE IDA -> Saint Priest La CFTC au Travail. Déménagement prévu mi février 2020

HPE Projet Sense (Puteaux) Attention aux intox !

HPE Mutuelle : Mercer, AON…

HPECCF RCC GPEC Out Le coin des acceptés

HPEF : RCC GPEC Out Le coin des acceptés

Le coin du fisc Split DXC/MFocus : premiers remboursements. IR 2018 : les CET

HPE Opération Campagne Propre Elections prévues les 18/19 novembre

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

vendredi 13 septembre 2019

HPE IDA -> Saint Priest ? La CFTC au travail !

 vs   Résultat de recherche d'images pour "parc mail saint priest"
        Villefontaine (Lyon-Ida)                                                            Saint Priest


Nouveau sujet pour commenter le tout nouveau projet HPE d’installation sur Saint Priest (à 20 km vers Lyon)

21 commentaires à lire:

CFTC a dit…

L’avis de la CFTC HPE

Nous sommes extrêmement attachés au site de l’Isle d’Abeau et à toute son histoire. Qui se souvient qu’à l’inauguration, le PDG Kleber Beauvillain parlait de construire 20 usines sur le terrain en plus d’une usine d’assemblage des Vectra et du grand centre de distribution pour l’Europe ? Ou que c’était l’arrivée d’une étape du Tour de France avec le nom de notre société ? Et de bien d’autres anecdotes ? La CFTC se souvient !

Mais force est de reconnaitre que depuis l’éclatement du groupe et sa vente à DXC, l’avenir du site semble morose. Surtout avec un espace qui serait certes rénové avec un budget conséquent de 600 000 Euros mais réduit des 2/3 (perte du patio arboré). Et un propriétaire (DXC) renâclant à faire les travaux d’entretien nécessaires et dont les projets d’avenir sont incertains.

Les résultats de notre sondage montrent que le projet Saint Priest qui en est à ses tous premiers pas (il n’y a même pas de chef de projet pour l’instant) mérite d’avoir sa chance afin d’être étudié plus en détail comme une alternative nouvelle au fait de rester sur place. Avec en tête pour la CFTC, comme pour Puteaux, les salariés impactés négativement et les conditions de travail sur le nouveau site.

Indispensable !

Si le projet aboutit, la CFTC demande des mesures complètes qui seront à adapter mais qui devront être comparables à celles obtenues pour le déménagement de Puteaux. Cela ne devrait pas être insurmontable puisqu’il est question selon nos estimations d’environ 25 salariés impactés négativement à très négativement par un rapprochement de Lyon (de l’ordre de 300 dans le cas du déménagement à Puteaux).

Il faudra donc clarifier :
- Le temps perdu pour les impactés négativement selon son domicile et son moyen de transport
- Les déséquilibres familiaux selon sa situation personnelle
- Les impacts financiers individuels si pas de voiture de fonction

Et obtenir comme nous l’avons fait pour Puteaux : flexibilité horaire, télétravail, covoiturage, aide financière etc….


Et maintenant ?

Il y a beaucoup d’étapes avant de pouvoir réaliser un tel projet.

Place aux CHSCT Province (HPEF) et Lyon-IDA (HPE CCF) qui se réuniront début juillet pour examiner le dossier Saint Priest et les futurs aménagements à la demande unanime des 2 CE. La décision finale de déménager ou pas dépendra largement de la qualité des éléments qui parviendront aux 2 CHSCT concernés et aux 2 CE pendant l’été. Cela dépendra aussi, en cas d’issue favorable, du feu vert définitif de la Corporation.

Il faudra aussi qu’aucun autre locataire ne se manifeste d’ici la fin août pour prendre l’espace prévu à Saint Priest (de l’ordre de 900 m2). Bref, Lyon-Ida n’est pas encore fermé !


Continuez de vous exprimer !

Nous avons besoin de vous entendre sur les conséquences concrètes de ce projet, qu’elles soient positives ou négatives. Témoignez de ce que cela signifie pour vous personnellement :
- De visu
- Par courriel (cftchp@hpe.com)
- Dans ce nouveau sujet du Blog

Nous vous y tiendrons informés régulièrement et répondrons aussi à vos questions.

Tous les avis sont les bienvenus et ils sont importants pour peser sur les consultations et les négociations. Ils aideront à définir des stratégies communes pour toutes les réunions suivantes.

Anonyme a dit…

Très chouette, votre com sur le site de Lyon IDA. C’est vrai que finir un chapitre ne veut pas dire qu’on a oublié le début de l’histoire ni que l’histoire s’arrête là, on va juste en ouvrir un nouveau.

Anonyme a dit…

Connaît on l'adresse du site envisagé à St Priest ?
À quelle distance des arrêts de tramway ou de bus ?
Quelles solutions de cantine ou équivalent ?

Anonyme a dit…

Je pense qu'au travers du sondage apparait l'aspect déprimant de travailler à IDA dans un espace qui rétréci, a beaucoup vieilli, et perdu sa splendeur passée.
Un nouveau site redonnerait du moral à beaucoup...

CFTC a dit…

pour 3

Parc Mail Est 10 allée Irène Joliot Curie 69800 Saint Priest

Ligne de tramway T2 à 250 m, raccordement métro Ligne B, Ligne D

Un resto d'entreprise est à proximité. 3 élus CFTC ont visité le site lundi dernier, la première impression est plutôt bonne.

Anonyme a dit…

42% des employés pour qui le déménagement du site à Saint Priest aura un impact positif, voire très positif (vs 38% qui voient un impact négatif à très négatif), c’est du pain bénit pour la Direction HPE qui doit déjà se frotter les mains et voir l’occasion de limiter (et peut-être refuser?) d’éventuelles mesures d’accompagnement à des salariés qui sont d’ores et déjà contents à l’idée de déménager le site à Saint Priest. Inespéré!
Bonne chance à nos élus pour défendre les intérêts des employés du site de Lyon IDA dans ces conditions !

CFTC a dit…

pour 6 c'est tout le contraire. Moins il y a de salariés impactés, plus on a des chances d'obtenir des mesures pour eux

Sans connaitre ce sondage, la DRH nous a donné une fin de non recevoir sur d'éventuelles mesures d'accompagnement. Nous avons dit que c'était un point de rupture pour la CFTC.

Le fait que nous estimions à 25 les salariés pénalisés par l'éloignement nous permet au contraire de faire le forcing, et les lignes ont commencé à bouger avec cet argument en CE

Anonyme a dit…

On parle aussi d'avoir une salle avec des machines de demos pour pouvoir accueillir des clients/partenaires. J'espère que ce sera le cas. Pour les gens qui ne sont pas customer-facing à IDA, on ne voit vraiment pas beaucoup de gens de l'exterieur dans le cadre de notre job, et ce serait un peu rafraichissant !

Anonyme a dit…

Je vois les mois à venir comme une opportunité de renouveau, de ré-énergisation. Je suis d'accord avec le commentaire n°8: un peu de proximité client ferait du bien!
Je suis persuadé que si on ne se rapproche pas du bassin économique lyonnais, si nous ne bâtissons pas notre « nouveau chapitre de l’histoire du site » (comme évoqué par n°2), nous nous exposerons prochainement à une décision tranchée beaucoup plus douloureuse... Vu du siège, nous sommes une poignée d'employés proche du site grenoblois…et sans les anciennes activités manufacturing est plus récemment un training center actif, notre site a t'il vraiment lieu d'être en tant que tel?

Merci à vous, CFTC, pour votre attention aux salariés les plus impactés. D'accord avec vous que moins ils sont nombreux, plus on aura des chances d'obtenir des mesures pour eux - et peut être que quelques mesures d'accompagnement simples pourront faciliter une éventuelle transition.
Le temps est compté apparemment, et j'espère sincèrement que nous ne manquerons pas cette fenêtre d'opportunité à cause de freinages ou d'opposition trop forte, ou pas vraiment « fondée » ; Je m’explique : Tentons de faire la part des choses entre des impacts réels (trajets, cout du transport pour les salariés sans voiture de fonction, organisation familiale etc.) et une simple résistance au changement. Par exemple, sur 2 collègues basés proches du site IDA, je trouve qu’un collègue qui depuis des années vient sur site une fois par semaine (ou même par mois), ne devrait pas avoir le même « poids de freinage» qu’une personne faisant le trajet tous les jours. Idem pour un collègue à quelques mois de la retraite, vs. un collègue qui a encore des années de trajets à faire. Je ne désigne bien sur personne et ne souhaite pas du tout lancer de polémique – J’imagine que tout ceci n’est pas évident à estimer dans le temps imparti… mais faisons la part des choses et soyons pragmatiques...

Bel été à tous. Courage au instance représentantes et RH pour le timing !

Anonyme a dit…

Note: nous venons d'être relancé ce mardi matin pour remplir le sondage (HR) reçu en fin de semaine dernière. la deadline est ce jour. On devrait donc avoir les résultats tres vite...

CFTC a dit…

L'équipe CFTC HPE n'a pas ménagé ses efforts toute la semaine dernière avec notamment l'AG organisée à IDA avec les salariés, 2 visites sur le site de Saint Priest et une pression exercée sur la Direction afin de prendre en compte nos propositions construites avec les salariés et notre expérience de ce qui a été obtenu pour Puteaux.

Les réunions CE de la semaine prochaine seront décisives en ce qui concerne particulièrement la dénonciation du bail de Lyon-Ida (consultation du CE CCF)

CFTC a dit…

Info CFTC HPE !

Les 21 revendications CFTC présentées dans l'AG avec les salariés la veille des CHSCT la semaine dernière ont été immédiatement transmises à la Direction, expliquées dans les CHSCT et largement copiées depuis par d'autres ce qui est une bonne nouvelle. Ces demandes ont connu un succès divers pour l'instant.

Voici où nous en sommes pour les principales lignes qui ont bougé (alignement sur les mesures Puteaux) :

- Transport en Commun 80% au lieu de 50%
- Télétravail automatique 2 ou 3 jours avec ADSL 40 Euros remboursés : oui pour 10 salariés nouvellement éligibles 8 à 2 jours et 2 à 3 jours) en plus des 16 qui le sont déjà
- Flexibilité des horaires : oui pour ceux qui sont impactés négativement
- Aide au déménagement 3 ans (primes et congés) : oui (si rapprochement dans un rayon de 18 km de Saint Priest)

A noter :
- Aucun éligible selon la Direction à la compensation trajet voiture individuelle : ce que nous contestons (condition : allongement temps de transport aller de 20 mn + temps de trajet d'au moins 35 minutes + au moins 45 mn de transport en commun)
- Ticket restaurant ou participation Restaurant InterEntreprise (RIE) : cette idée CFTC inspirée de ce qui était pratiqué à Nanterre est à l'étude selon les retours qui seront faits par les salariés
- Covoiturage : investigation Lanemove, Klaxit…
- Citiz : à l’étude
- Un seul plateau de 943 m2 (et donc 37 places de parking, vs 700 m2 et 28 places) : à l'étude

Nous ne sommes pas majoritaires sur CCF, malheureusement, et c'est ce CE qui sera seul à être consulté sur la dénonciation du bail avec DXC (car il est au nom de CCF). Le CE CCF portera donc principalement tout le poids de la responsabilité de lancer véritablement ou mettre fin au projet de déménagement sur Saint Priest.

Les mots c'est une chose, la responsabilité quand on est devant le mur c'en est une autre : à suivre !

CFTC a dit…

Notre communiqué d'hier

Le moment décisif pour l’avenir HPE sur le site DXC de Lyon-IDA approche.

Les 2 CE (HPEF et HPECCF) sont en effet consultés mardi prochain 16 juillet sur le projet de déménagement vers Saint Priest. Le CE HPECCF (où nous ne sommes pas majoritaires) portera seul le responsabilité d’accepter ou refuser la dénonciation du bail DXC (ce bail en est renouvellement automatique 3 ans fin août mais la procédure interne HPE doit être lancée bien avant).

Comme pour le projet Puteaux, la CFTC est immédiatement montée en première ligne :

1/ 8 membres de l’équipe CFTC HPE se sont rendus à Saint Priest pour se rendre compte de la situation sur place (Françoise Montfollet, Marc de Filippis, Cécile Montagnat, Neige-Marie Amoros, Fabienne Mille, Jean-Paul Vouiller, Dominique Coquelin et Renaud Couvreux) !

2/ Organisation de deux sondages flash, fiables et indépendants pour mesurer les impacts et les préférences des salariés avec un taux de participation > à 60%

De son côté, à la différence du projet Puteaux, la Direction a organisé sur plusieurs jours un sondage assez complet et obtenu ce résultat plus net en faveur de Saint Priest avec un taux de participation de 78% :

3/ Echange avec les salariés dans le cadre d’une Assemblée Générale CFTC le 2 juillet en plus de très nombreuses interactions au quotidien de nos représentants sur place.

4/ Une liste de 21 revendications CFTC pour limiter les impacts négatifs du déménagement à Saint Priest a été finalisée lors de l’AG du 2 juillet, envoyée aussitôt à la Direction et présentée le lendemain dans la réunion des CHSCT. Elle sert aujourd’hui d’inspiration à d’autres revendications syndicales sur ce projet, ce qui est une bonne chose.

5/ Une téléconférence avec les adhérents CFTC HPE, très nombreux sur le site de Villefontaine, a permis de résumer la situation comme ceci le 5 juillet :


6/ Immédiatement après cette téléconférence adhérents nous sommes allés plaider la cause des salariés impactés par le projet Saint Priest directement auprès du PDG puis de la DRH.

Et maintenant ?

Il y a 55% de salariés CCF sur le site d’IDA (dont près de la moitié impactés négativement) pour 45% de salariés HPEF, et seul le CE CCF est consulté sur la dénonciation du bail DXC.

Le CE HPE CCF (où, rappelons-le, nous ne sommes pas majoritaires) se retrouve comme pour la vente des Ulis en première ligne et devra prendre ses responsabilités sur l’avenir d’IDA, comme la CFTC prend les siennes à chaque moment décisif de l’actualité sociale HPE..

En admettant que cette phase 1 de dénonciation du bail DXC et de lancement du projet Saint Priest soit franchie sans encombre mardi prochain dans les deux sociétés, il y aura encore beaucoup de travail pour la phase 2 côté gestion de projet.

En ce qui concerne vos représentants, ce seront principalement le CHSCT Province (HPEF) et le CHSCT Lyon-IDA (HPECCF) qui devront examiner les mesures et le projet d’aménagement des espaces réservés à Saint Priest dans une phase 2. Ou qui travailleront sur les espaces restant en location à IDA puisque rien n’est fait et le projet Saint Priest peut également disparaitre aussi vite qu’il est apparu.

A suivre mardi prochain !

CFTC a dit…

Info CFTC

Les adresses des 2 entrées de PARC MAIL Saint Priest

523 cours du 3e Millénaire
6 rue Joliot Curie

CFTC a dit…

PROJET SAINT PRIEST : DERNIERES NOUVELLES !

Bonjour !

Comme nous vous l’avions annoncé le 11 juillet, le moment décisif pour l’avenir HPE sur le site DXC de Lyon-IDA approche.

Les 2 CE (HPEF et HPECCF) se sont réunis mardi dernier 16 juillet sur la question du projet de déménagement vers Saint Priest.

Le CE HPECCF ne s’est pas terminé dans les temps et n’a pas pu se prononcer sur la question. Il pourrait reprendre vendredi et du coup le café RH a été décalé au 23 juillet.

Côté CE HPEF une déclaration a été rédigée collectivement, lue par le secrétaire (Jean-Paul Vouiller) et transmise à la Direction :

Déclaration du CE HPEF sur le projet de déménagement des salariés de Lyon-IDA vers le site de Saint Priest

« Le CE HPEF constate, qu’à la différence du CE HPECCF, il n’est pas consulté sur le projet de dénonciation du bail actuel de Lyon-IDA et sur la signature d’un nouveau bail en vue du déménagement des salariés de Lyon-IDA vers le site de Saint Priest.

Le CE reconnait que l’analyse avantages/inconvénients/risques/opportunités entre les 2 possibilités, partir à Saint Priest ou rester sur un espace réduit et réaménagé à Lyon-IDA, ainsi que l’avis majoritaire des salariés sont en faveur de Saint Priest.

Le CE constate :

- Qu’il manque beaucoup d’informations pour se prononcer sereinement.
- Qu’il est nécessaire d’avoir le plateau complet de 934 m2 et les places de parking correspondantes
- Qu’il est indispensable de revoir les mesures accordées en tenant compte des spécificités Province. Par exemple il n’est pas acceptable que tous les salariés impactés soient exclus des mesures d’indemnisation financière pour le surcroit de trajet en véhicule personnel.

Une fois ces points réglés, la phase 2 qui serait alors lancée en septembre-octobre sera celle de la consultation du CHSCT Province et en parallèle celle du CE HPEF sur les modalités de mise en œuvre, l’aménagement des espaces de travail et les mesures d’accompagnement »

Cette déclaration est totalement en phase avec la position de l’équipe CFTC HPE : les mesures proposées n’ont pas vraiment évolué, ce qui pose problème car beaucoup trop calquées sur celles de Puteaux et ne prenant pas en compte les spécificités de ce projet, par exemple le péage qui sera sur le trajet de plusieurs dizaines de conducteurs. De plus obtenir le 1er étage complet n’est pas acquis, la Corporation n’ayant pas encore statué malgré le gain économique évident pour elle d’un déménagement à Saint Priest

Quelles mesures ?

Le principal dispositif d’aide serait le télétravail : 8 nouveaux bénéficiaires automatiques du télétravail 2 jours et 2 nouveaux bénéficiaires à 3 jours.

Les autres mesures acquises à ce stade sont :

- Déplacement transport en commun : financement 80%
- Aide au déménagement pendant 3 ans si on rentre dans un rayon de 18km du site de Saint Priest
- Flexibilité horaire 7h-20h20
- Tickets restaurants pour toutes et tous (ils sont acceptés au restaurant interentreprise de Saint Priest)


Nous poursuivons notre travail méthodique tel qu’expliqué dans la communication précédente afin d’obtenir de meilleures mesures pour les salariés les plus impactés en cas de déménagement à Saint Priest. Par exemple dans le projet Puteaux il y aura 80 salariés sans voiture de fonction qui seront bénéficiaires d’indemnisations financières en raison du rallongement de trajet. Et strictement aucun dans le projet Saint Priest tel que présenté actuellement, ce que la CFTC a dénoncé dans les 2 CE mardi dernier.

A suivre !

Nous sommes à votre écoute, merci de continuer à vous exprimer

CFTC a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
CFTC a dit…

Avis unanime du CE HPE CCF cet après-midi sur le projet Saint Priest

Les élus sont consultés sur la dénonciation du bail actuel et sur la signature d’un nouveau bail, en vue du déménagement des salariés de Lyon-IDA vers le site de Saint-Priest, au plus tard le 28 Aout 2019.
Ils déplorent d’avoir à rendre un avis sans avoir eu un engagement sur les caractéristiques du nouveau site.
Les élus insistent en effet sur la nécessité d’occuper la totalité du plateau et de disposer des places de parking associées afin d’avoir l’adhésion des salariés et de répondre aux besoins du business.
Par conséquent les élus se voient contraints de faire confiance à la direction sur l’obtention des mesures annoncées :
- qu’une clause d’exclusivité sur la totalité du plateau a bien été établie
- que l’engagement du BOM (Jean Dias) et des Business (Mathieu de Fressenel) ainsi que de Gilles Thiebaut d’obtenir une approbation de GRE pour la totalité du plateau, 934 m2 au lieu de 700m2 dans la proposition initiale, aboutisse rapidement et positivement
- que la diminution des couts qui passent de $1258K annuel pour le site actuel contre $922 K annuel pour 934 m2 à St Priest s’impose à justifier le passage à une surface de 934m2
- que les mesures de compensation actées pendant cette première phase, soit une base minimum acquise pour la deuxième phase du projet.
Suite à un sondage effectué sur deux jours auprès d’une partie des salariés, la direction annonce que 18 salariés sur 37 auraient un impact positif ou faible et que 19 salariés sur 37 auraient un impact négatif sur le futur temps de trajet.
Les élus attendent la nomination d’un chef de projet pour HPCCF afin qu’une analyse détaillée puisse être effectuée de façon complémentaire.
Lors de la phase 2 les CE et CHSCT concernés seront consultés sur les modalités de mise en œuvre, les aménagements des espaces de travail ainsi que des mesures d’accompagnement et de compensation financière.

CFTC a dit…

A noter : enfin ! La direction prend en compte notre demande de ne pas compter le trajet le plus court, et donc certaines personnes vont pouvoir bénéficier des compensations financières à l’allongement du trajet, mais on ne sait pas encore combien de salariés seront concernés

Anonyme a dit…

Depuis ce matin, nous avons donc la communication officielle d'un transfert du site de HPE Lyon de Villefontaine à Saint-Priest d'ici la fin Février 2020.
Il semble quand même que la volonté d'avoir un chef de Projet "volontaire" pour le transfert et non pas un role assigné par la direction, c'est un peu léger... 10% d'un FTE pour un projet comme ceci me parait largement sous-estimé.

CFTC a dit…

Ticket restaurant : 9,50 Euros par jour
• Participation du Salarié : 4,21 Euros
• Participation de l’Employeur : 5,29 Euros
• Nombre de tickets (ou équivalent sur Carte Ticket Resto) : 18 maximum pour les salariés qui peuvent faire des Notes De Frais (même si tu travailles 20 jours)
• 2 équivalent tickets en décembre pour « financer » le repas de Noël
• Possibilité de cumuler 2 équivalent tickets soit 19 Euros maximum pour 1 repas.
• Possibilité d’utiliser cette carte Ticket resto pour acheter certains produits « identifié » dans les supermarchés, toujours dans la limite des 19 Euros.

Par contre contrairement à ce qui a été annoncé dans la réunion, ils ne sont pas versés pendant les jours de télétravail (source échanges Blog sujet accord télétravail) :

Anonyme a dit…
291
Une petite question ... A quand les tickets restaurant pour les Teletravailleurs ? Ceci permettrait aux télétravailleurs de sortir de chez eux à l'heure du déjeuner au lieu de rester toute la journée à travailler chez eux et de bénéficier des mêmes avantages que ceux "en bureau" ou ceux bénéficiant déjà d'une aide au repas. Merci pour vos feedbacks :-)

9 janvier 2012 à 14:20
CFTC HP a dit…
292
pour 291, nous avions déjà formulé la revendication lors de la négociation de l'accord télétravail, mais la Direction refuse catégoriquement, son motif est que légalement une entreprise ne peut pas fournir de tickets restaurants si l’employé est censé déjeuner chez lui.

Tot ou tard l'accord sera renégocié, la validité juridique de leur argument sera alors testée avec un expert.

CFTC a dit…

La bonne nouvelle du jour : la Direction a réservé le plateau entier à Saint Priest. Ce qui veut dire démo center, places de parking suffisantes...

Enregistrer un commentaire