ADOPTEZ LA CFTC !

BIEN PLUS QU'UN SYNDICAT : CHOISISSEZ LA CFTC !

Les témoignages

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (plus de 500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement ! Consultez Pourquoi adhérer-Avantages

HPE Next : Achat de Cray !

HPE : Le projet Aon en remplacement de Mercer. Les problèmes depuis fin mars

HPE Politique voiture Le passage à l’AVN 40%. Enquête Exclusive !

HPECCF Négociation RCC GPEC Out Accord signé !

HPEF : GPEC Out Accord HPEF validé, volontariat en cours jusque fin mai

Le coin du fisc Split DXC/MFocus : premiers remboursements. IR 2018 : les CET

DXC-ESF DiXiT XXV. Consignes évaluation

HPE : les congés à prendre et à épargner 2019-2020

Développement Durable Nouveau sujet !

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

mardi 5 février 2019

Le projet de fermeture-regroupement Les Ulis/Boulogne


L’annonce soudaine du regroupement dans le 92 (centre de Puteaux, immeuble SENSE en construction) et de la fermeture de Boulogne et surtout des Ulis est une déflagration dans l’histoire d’HP en France. Avec pour les salariés actuels, dans un an environ, quelques gagnants et beaucoup de perdants. 

Nous pensons tout particulièrement à toutes celles et ceux qui se retrouveront dans des situations plus difficiles ou même impossibles (transports, argent, contraintes familiales…), et à nos sous-traitants  qui risquent leur emploi.

L’équipe CFTC a l’expertise et l’organisation nécessaire pour faire face à ce projet. Et nous ne le faisons pas seuls.

Vous pouvez vous aussi nous aider : dites-nous ce que signifie pour vous cette annonce. De visu, par courriel (cftchp@hpe.com) ou dans ce nouveau sujet du Blog (cftchp.blogspot.com). Nous répondrons aussi à vos questions.

Adhérez maintenant pour 2019 au premier syndicat des 2 sites pour une meilleure information et peser sur le projet. Renseignements : cftchp@hpe.com et contact.esf@cftcdxc.fr

Tous Uniques, Tous Unis !

235 commentaires à lire:

«Les plus anciens   ‹Précédent   1 – 200 sur 235   Suivant›   Les plus récents»
CFTC a dit…

http://www.leparisien.fr/courbevoie-92400/de-nouveaux-bureaux-a-puteaux-pour-remplacer-ceux-des-annees-1970-03-06-2016-5854113.php

CFTC a dit…

ANNONCE CHOC ! FERMETURE-REGROUPEMENT LES ULIS/BOULOGNE

L’annonce soudaine du regroupement et de la fermeture de Boulogne et surtout des Ulis est une déflagration dans l’histoire d’HP en France. Dans un an environ, le déplacement sur signifie quelques gagnants et beaucoup de perdants parmi les salariés. Joyeux Noël et bonne année !

Nous pensons tout particulièrement à toutes celles et ceux qui se retrouveront dans des situations plus difficiles ou même impossibles (transports, argent, contraintes familiales…).

Résistance et négociation : l’équipe CFTC HPE a l’expertise et l’organisation nécessaire pour faire face à ce projet. Mais nous le ferons pas seuls.

Vous pouvez vous aussi nous aider et contribuer aux stratégies intersyndicales qui se mettront en place : témoignez de ce que signifie pour vous cette annonce. De visu, par courriel (cftchp@hpe.com) ou dans ce nouveau sujet du Blog (cftchp.blogspot.com). Nous répondrons aussi à vos questions.

Nous tenons aussi à votre disposition, pour toutes celles et ceux qui souhaitent exprimer leur inquiétude ou leur mécontentement, des autocollants « Touche pas à mon site » dans notre permanence des Ulis près du CE et sous notre panneau d’affichage près de la Kfet. Quelle que soit votre sensibilité syndicale.

Adhérez dès maintenant pour 2019 au premier syndicat HPE pour une meilleure information et peser sur le projet. Renseignements : cftchp@hpe.com

CFTC a dit…

https://goo.gl/maps/u5AcnmJWynB2

CFTC a dit…

3 étages pour HPE, 4 étages pour un sous-traitant de Peugeot : GEFCO

Anonyme a dit…

pour solutionner les problèmes de boulogne, on dégrade fortement les conditions de travail des employés des ulis, sans compter l'impact économique et le temps perdu en embouteillage/transport pour ces derniers... merveilleux, une nouvelle preuve que la direction d'HPE france se moque de ses employés.

Anonyme a dit…

Quelle discussion avec les partenaires sociaux ? C'est déjà choisi !
Pourquoi ne pas avoir choisi entre Les Ulis et Boulogne pour faire le moins de mal aux employés ? Le fameux "Work life balance" va en prendre un coup pour beaucoup de gens qui avaient organiser leur vie en fonction de ces 2 lieux.
Combien aurait coûté de rénover Les Ulis par rapport ce bâtiment à Puteaux ?
Sans compter de perdre une partie de l'histoire de HP-HPE et l'espace autour de ce bâtiment qui conserve des espaces verts autour du bâtiment, suffisamment de places de parking et une grande entrée avec un grand escalier !!! Je n’énumère pas tout ...
Je ne suis pas du tout enthousiaste par ce projet, mais alors pas du tout !!!
Je pense ne plus beaucoup venir au bureau (Work at home).

Anonyme a dit…

Sans compter les employés de province (au Sud) qui venaient en voiture, cela va bien leur rallonger le trajet !!!

Anonyme a dit…

Au moins aux Ulis on se sentait pas loin de la campagne, merci pour la banlieue proche et la pollution. Ca ne me plait pas !

Anonyme a dit…

Evry tout d'abord, Les Ulis ensuite, Boulogne aujourd'hui et Puteaux demain. On se rapproche tout doucement de la Belgique !!

Anonyme a dit…

Où est la concertation ? Une entreprise n'est pas une démocratie, ça se vérifie dans ce cas. Et pourtant, avec les explications, arguments, montants financiers, locations/propriétaire, etc, ça aurait été une bonne chose.

Anonyme a dit…

Il ne faut pas se leurrer, derrière cette manigance il y a encore un plan d'épuration ...

Anonyme a dit…

Le message est clair, HPE veut continuer à dégraisser et ce déménagement va y contribuer un peu plus

Anonyme a dit…

Et l'autre coté cette boite se veut citoyenne en demandant à ses employés d'être bénévole ...
Pour avoir passé plus de 10 ans de ma vie Hewlett Packard aux Ulis je suis sans sur le c.. d'une telle annonce et une telle violence !

Anonyme a dit…

Quid du prix des M² du Puteaux ? Ca ne doit pas être donné cette affaire ?!...

Anonyme a dit…

La question sur les rumeurs d’un éventuel déménagement avait été évoquée lors du town hall du responsable Pointnext, qui avait nié cette information.

Dans mon cas, même si je suis principalement en activité client, ce qui ne me permet pas forcément de participer aux cocktail, repas de Noel etc… Puteaux sera définitivement trop loin.

Quand je suis en inter-mission, habitant dans le 91 je ne suis qu’à 30 min des Ulis (bouchons inclus, ramené à 15 min en circulation fluide).

Dans le cas de Puteaux, je pense que je serais dans les 1h30 de trajet minimum avec Tunnel du Duplex à prendre.



Certes HPE prendra en charge les frais supplémentaires dans la mesure où je bénéficie d’un véhicule de fonction, mais le temps perdu est considérable pour ma part.

Je passerai récupérer un autocollant aux Ulis un soir en semaine même si la visibilité sera moindre. Il ne nous restera plus qu’à revêtir nos gilets jaunes

Anonyme a dit…

Existe t-il une cartographie des lieux de résidence des employés HPE de la région parisienne ?
Taux d'occupation des Ulis : 41%, taux d'occupation de Boulogne : 47%, j'ai peur que celui de Puteaux tourne autour des 20%, jusqu'à ce qu'une bonne partie du personnel ne soit renouvelé. Mais c'est peut-être ce que recherche la direction.

Corinne Herter a dit…

Ça sent vraiment l'épuration en effet ! Aucune consultation des IRPs en amont, la façon de faire devient vraiment inacceptable, certes la Corp a tout pouvoir et pour un américain, Les Ulis, Puteaux c'est bonnet blanc et blanc bonnet mais pour une direction française...c'est juste incompréhensible !

Anonyme a dit…

Il ne reste plus qu'à négocier un package de départ conséquent pour les employés qui ne souhaitent pas suivre ...

Anonyme a dit…

manque d'écoute et de considération, mise devant le fait accompli, grande déception vis à vis de la direction : c'est le ressenti ici aux Ulis

Anonyme a dit…

En plus faire Sud-Nord (91 ==> 92) le matin, et Nord-Sud (92 ==> 91) le soir, je crois que cela circule moins bien , pas le bon sens pour circuler
Effectivement cette décision est très décevante et manque d'arguments

Anonyme a dit…

Je ne suis plus dans l'entreprise, mais je trouve cela scandaleux ! Encore une décision débile de la corp... le site les ulis était soi-disant là pour durer.

Anonyme a dit…

Et HP Inc va où ?

CFTC a dit…

Pour 22, HP Inc est déjà à Meudon depuis le mois de juillet

En ce qui concerne Micro Focus Entco, il est question d'un départ du site des Ulis en avril.

Anonyme a dit…

Je repense à la fermeture de Villepinte et de beaucoup qui avaient acheté sur place et qui se retrouvaient tous les matins sur la francilienne ...

Anonyme a dit…

Quel gâchis 😣. Peu nombreuses vont être les personnes qui vont y trouver leur compte. Les syndicats n'avaient pas été impliqués dans le projet ?

CFTC a dit…

pour 26 non, ils ont fait cela dans leur coin. Et n'ont jamais visité Saclay, Massy ou Vélizy. Seulement Meudon où les problèmes de parking ont été jugés dissuasifs. Sur cette question de parking nous sommes très dubitatifs. Ils ont parlé de 100 places (l'immeuble en aura 300) donc cela ne suffira pas et il faudra aller ailleurs. Et se sont avancés en parlant de remboursement. Difficile à croire.

Anonyme a dit…

bravo à ceux qui sont intervenus au coffee speech des Ulis

Anonyme a dit…

l'argument sur les normes environnementales du nouvel immeuble ne tient pas quand on voit tous les déplacements supplémentaires en voiture qu'il y aura

Anonyme a dit…

l'argument sur la lumière est aussi discutable car le batiment n'est pas isolé, il est accolé à une résidence et il semble qu'on aura les 3 étages du bas

Anonyme a dit…

l'argument sur la place (3 étages au lieu de 2 initialement prévus par GRE) est aussi à regarder de près en raison du prix très élevé du m2 en location

Anonyme a dit…

sinon l'emplacement n'est pas si mal, ça aurait pu être pire dans le coin de la Défense

Anonyme a dit…

dernier commentaire : ils disent que rien n'est signé mais comment le croire ? Le promoteur ne s'ammuse pas à réserver 3 étages en attendant les calendes grecques sans aucune option déposée, une évidence

Anonyme a dit…

Suite à l’annonce choc de ce jour (je confirme !), je souhaite adhérer à la CFTC. Comment procède-t'on ?

CFTC a dit…

Pour 33 il suffit d'écrire à cftchp@hpe.com pour recevoir le bulletin d'adhésion 2019

CFTC a dit…

Dans les témoignages oraux reçus vendredi à notre permanence :

Je peux prendre plein d'autocollants "touche pas à mon site" et les mettre partout ? Réponse oui

Je venais de trouver une crèche à Orsay pour mon nouveau né

Mon mari travaille sur la zone des Ulis, nous venons ensemble le matin

Je n'ai pas les moyens de payer le surcout déplacement en voiture (essence, entretien...), j'habite dans le sud du 91

Je viens de déménager de Suresnes près des Ulis...

Un déménagement dans le 92 est exclu, les loyers sont inaccessibles

Je suis une femme seule avec un enfant et très peu de ressources, je fais comment le matin ?

Anonyme a dit…

Sortons nos Gillets Jaune au repas de Noel!!!!!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

Il ne reste plus qu'à négocier un package de départ conséquent pour les employés qui ne souhaitent pas suivre ...

Anonyme a dit…

La façon dont tout cela a été monté et annoncé est jugé assez scandaleux par beaucoup y compris des managers qui le disent ouvertement, même s'ils sont favorables à un regroupement

CFTC a dit…

Vous nous avez demandé est-ce que les syndicats sont capables de travailler ensemble ?

En ce qui concerne la CFTC, majoritaire aux Ulis et à Boulogne, aucun problème avec les syndicats qui ont cette volonté d'habitude et avec qui nous échangeons souvent. Associer ceux qui n'ont pas compris qu'il fallait élever le ton ou qui se sentent non concernés depuis Grenoble en écrivant un peu n'importe quoi (alors qu'il y a quand même 30 salariés CCF CDI aux Ulis) sera un peu plus difficile.

Sur ce point, la CFTC n'accepte pas que la consultation sur la vente des Ulis qui pourrait débuter les 17 et 18 décembre soit uniquement présentée au CE CCF sous prétexte que CCF est le propiétaire du site alors que les effectifs HPEF y sont de 329 CDI (et 284 pour Boulogne)

Anonyme a dit…

Ah cette France réfractaire aux changements...les 2 nouveaux sites correspondent enfin aux attentes des talents d’aujourd’hui, Les 2 HP sont en train de réussir leur changement : plus écologiques et plus urbains

Anonyme a dit…

Pour 40 froid comme du marbre : le site des Ulis était de toutes façons condamné car se dépeuplant à vitesse V depuis les scissions. Apple puis Microsoft ont été les deux grands départs avant cela de la zone de Courtaboeuf. Se rapprocher des clients, regrouper les équipes, embaucher plus facilement... Tout cela est d'une froide logique. Et c'est bien le problème : il est humain. Social, financier, familial, brutal sans avoir associé tout en haut d'une salle de direction qui que ce soit sur le terrain et sans en mesurer les conséquences pour la "population". Cela ne vous rappelle rien ?

CFTC a dit…

Info CFTC

Hewlett Packard est aux Ulis depuis 1969 (avenue des tropiques puis depuis 1986 avenue du Canada). C’est le dernier site à propriété HPE. Actuellement le siège social d’HPEF, HPE CCF, DXC-ESF, DXC-EITSF, Micro Focus Entco et le lieu de travail de beaucoup de sous-traitants (Elior, ISS, Sécuritas) ainsi que de Permanentes et Prestataires CE. Le nombre de salariés impactés par le projet est estimé à 600 (250 quotidiennement). Coup dur également pour la ville des Ulis et la zone de Courtaboeuf qui perdra son deuxième employeur (le premier est devenu JM Bruneau depuis le départ d'HP Inc).

Anonyme a dit…

Il n’y a pas eu de mécontents ni de départs chez HP inc..pourquoi ce serait différent pour HPE ? Les salaires et avantages comme mutuelle sont quand même là donc bon c’est juste une question de confort auquel tiennent quelques nantis..

Anonyme a dit…

des nantis ? des sans dents plutôt ! Et sans voitures de fonction tous frais payés. Puteaux c'est 10 km plus loin que Meudon et en région parisienne sur des axes saturés aussi bien routiers que ferroviaires.

P.S : il y a eu des mécontents chez HP Inc.

Anonyme a dit…

La direction HPE ressemnble au gouvernement Macron qui se fout royalement des employés comme lui de ses compatriotes, mettez vos gilets jaunes !!

Anonyme a dit…

A chaque fois que la France a eu un patron Belge on à été maltraité.Il s'en fout il est en déplacement en permanence et gagne tres bien sa vie alors un peu d'humanisme...il n'y a qu'a écouter son ton quand il annonce ses décisions sans âme ni émotion,une machine a fric quoi!
Regroupement? pourquoi surement pas pour travailler ensemble le one HP est mort comme le HPWAY.le chacun pour soi règne chez les salariés ,certains y croient encore jusqu'au moment ou ils vont se prendre la porte dans la figure et la ce sera la grosse désillusion 'pourquoi moi alors que j'ai donné ma vie (0 15 20ans )à HP ou je n'ai pas compté mes heures et aujourd'hui pas un merci ...."
Alors cet elecrochoc dois vous faire réaliser que HEWLETT PACKARD sont mort et enterré depuis longtemps que HPE n'a rien a voir avec le passé glorieux de HEWLETT PACKARD si vous croyez le contraire vous vous illusionnez et que la société dans laquelle vous travaillez ne vous considère que comme un coût et vu votre age vous leur coûtez trop chers.Bref réfléchissez votre avenir est surement ailleurs que dans cette entreprise qui n'a plus d'ame....

Anonyme a dit…

Comme pour HP Inc les gens finiront par suivre pour maintenir leurs salaires et avantages qu’ils ne retrouveront sûrement pas ailleurs..c’est ça être agile aujourd’hui c’est être un mouton suiveur :-)

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord avec @46, le HP historique où il faisait bon travailler a disparu quand Carly Fiorina a pris les reines et le coup de grâce avec le rachat de Compaq. Non, HP n'était pas une startup!

Anonyme a dit…

je n'irai pas jusque là 46, le nouvel HPE dans les années à venir, comme actuellement HP Inc a un futur. Ce qui n'est pas le cas de DXC...

Anonyme a dit…

à 49, il y a un mois Carlos Gohn ne savait pas qu'il irait en prison, personne ne se doutait du mouvement important contre le président français... vous semblez bien sur de vous.. dans cette période où tout peut basculer du jour au lendemain..il suffit de voir les stocks HPE et HPQ pour voir que l'avenir sera tout aussi incertain c'est du court terme..

Anonyme a dit…

Avons nous des garanties sur durée de location du nouveau site ?

Anonyme a dit…

il y a eu pas mal de depart chez HP ..... mais avant le demenagement. plus tot des gens qui ne se voyaient pas evoluer dans l'entreprise. Depuis le demanagement pas vraiment de depart, mais certains ne viennent presque plus au bureau (ceux des ulis) ou juste une demie journée en decalé. Parmis qui sont presents sur meudon beaucoup etaient deja a boulogne ou sont des nouveaux

CFTC a dit…

SONDAGE FERMETURE-REGROUPEMENT LES ULIS/BOULOGNE

Bonjour,

Hewlett Packard est aux Ulis depuis 1969 (avenue des Tropiques, puis depuis 1986 avenue du Canada). C’est le dernier site propriété de HPE. Actuellement siège social d’HPEF, HPE CCF, DXC-ESF, DXC-EITSF, Micro Focus Entco et lieu de travail de beaucoup de sous-traitants (Elior, ISS, Sécuritas) ainsi que de Permanentes et Prestataires CE.

Depuis le départ d’HP Inc. en juillet dernier, l’inquiétude n’avait fait que grandir pour beaucoup de salariés fréquentant ce site avec de nombreux espaces vides et un restaurant qui ne sert plus que 200 repas par jour environ. Le projet actuel de regroupement des équipes Pointnext des Ulis sur un seul plateau risque donc d’être le dernier aménagement prévu.

Il y aura parmi vous quelques gagnants qui se rapprocheront de leur domicile. Et beaucoup de perdants qui s’en éloigneront. Avec des conséquences qui peuvent être immenses selon chaque situation personnelle sur son équilibre vie professionnelle-vie privée et aussi financier pour beaucoup. Quelques-uns bénéficieront peut-être d’un plan de départs volontaires GPEC Out s’il se met en place en 2019. D’autres ne pourront pas.

Le projet de la Direction annoncé sans aucune concertation sur l’emplacement répond à une pure logique financière de 3 R (Rapprochement, Regroupement, Recrutement). Il marque la fin d’une époque et le début d’un nouvel horizon dans le 92 pour HPE et d’autres sociétés. Mais rien ne nous oblige à subir l’impact de ces fermetures ou l’aménagement des nouveaux locaux les bras croisés.

Que faire ?

Résistance et négociation !

Côté syndicats, la première réunion de négociation avec la Direction est ce mercredi. Nous arriverons préparés et nous ne le ferons pas seuls.

Exprimez-vous !

Côté salariés, nous avons besoin de continuer à vous entendre sur les conséquences concrètes pour vous de cette annonce, qu’elles soient positives ou négatives. Témoignez de ce que cela signifie pour vous : de visu, par courriel (cftchp@hpe.com) ou dans ce sujet du Blog. Nous répondrons aussi à vos questions.

Tous les avis sont les bienvenus et ils sont importants pour peser sur les consultations et les négociations. Ils aideront à définir des stratégies communes. Plusieurs témoignages sur ce Blog sont déjà très explicites.

Et pour mieux mesurer ce que signifie pour vous ce changement, nous organisons un sondage, envoyé aux abonnés cftchp@hpe.com de Boulogne et des Ulis cet après-midi.

Nous vous sollicitons pour donner votre avis sur le projet de fermeture Les Ulis/Boulogne et de regroupement sur Puteaux (près du pont de Neuilly, immeuble SENSE).

Il suffit pour cela d’utiliser un des 5 boutons de vote en haut à gauche du mail. Ou de nous écrire avec votre choix :

Sans impact
Impact positif
Impact très positif
Impact négatif
Impact très négatif

Nous cherchons à mesurer les conséquences pour vous du futur emplacement.

Votre réponse sera traitée de façon unique et strictement confidentielle.

Ne comptez pas sur les autres pour exprimer une opinion à votre place, faites-le dès que possible !

Nous comptons sur votre participation car votre avis devrait intéresser tous les acteurs concernés, Direction comprise. Et cela aidera là aussi à définir des stratégies dès mercredi.

Le résultat de ce sondage sera communiqué dans quelques jours.

Renseignements pour adhérer à la CFTC : cftchp@hpe.com

Anonyme a dit…

Un nouvel outil pour s'exprimer :)


Your new way to raise an employee matter

Dear xx,

Providing a safe and inclusive work environment for our people is a top priority at HPE. If a sensitive or complex matter arises at work, we want you to get the right help and get it quickly.
That’s why we created HPE Open Line—our secure, online channel for communicating employee matters that you need help resolving. This could include interpersonal conflicts, performance-related escalations, or concerns about working conditions, among others.
Your matter will be handled with respect and confidentiality by one of our consultants on a dedicated team of HR professionals at HPE who are trained and experienced in employee relations.
Contacting HPE Open Line is easy. Just briefly describe your matter in a secure online form, or ask to be contacted if you prefer not to put it in writing. Within one business day, a consultant will get in touch with you to discuss your matter.
To learn more about this new communication channel and understand when you should use it, visit HPE Open Line. Be sure to bookmark the site so you can readily get help when you need it.

Best regards,
Alan



Anonyme a dit…

Je suis basé à Boulogne.
Je vois ce changement comme positif car beaucoup de collègues des Ulis je ne vois quasiment jamais. Ca va permettre de regrouper un peu les équipes. Même entre les différentes BUs, ça facilite la communication.
Puis ça nous rapproche des clients. Les Ulis est trop éloigné et difficilement accessible au niveau des transports en commun.

CFTC a dit…

Que peut-on déduire des résultats du sondage envoyés ce matin aux abonnés cftchp@hpe.com ?

Notre sondage était très simple et totalement sécurisé : voter plusieurs fois était impossible (un seul vote par salarié pris en compte).

Le taux de participation de 56% de l’effectif des Ulis en un peu plus de 24h est remarquable, alors même que la CFTC ne pratique pas le spam et donc ne touche pas les salariés qui ne sont pas abonnés à nos communications. Pour Boulogne, 32 % de l’effectif rattaché au site et qui répond est un bon résultat.

Ce qui peut surprendre certains, c’est le nombre d’impacts négatifs remontés à Boulogne (35%). Et 11 % de très négatifs. Soit 46% ayant répondu négativement, pour 41% d’opinions positives.

L’ampleur de l’impact négatif aux Ulis (29%) et surtout très négatif (44%) est massif. Soit 73% de remontées négatives contre 14% de remontées positives.

En ce qui concerne Nantes, la participation est de 38% de l’effectif avec un résultat équilibré entre le positif et le négatif.

Certains diront que celles et ceux qui votent sont les plus motivés et que les silencieux n’ont pas de problèmes avec le projet annoncé. Disons plutôt que celles et ceux qui se sont exprimés ont eu le temps de lire notre communication et répondre. Autrement dit, parce que nous avons l’expérience de ces sondages : le score des non votants aurait été sans doute assez proche de celui des votants.

Même avec les réponses qui manquent, près de 200 salariés annoncent déjà être pénalisés dont plus de la moitié très lourdement !





Et maintenant ? Résistance et négociation !

La première réunion de négociation avec la Direction commence dans quelques instants. Dès le début nous avons haussé le ton et comme annoncé, les négociateurs CFTC (Jean-Paul Vouiller, Frédéric Goupil, Françoise Montfollet et Marc de Filippis) arrivent préparés. Avec 5 priorités :

• Les impacts financiers individuels
• Le temps perdu selon son domicile et son moyen de transport
• Les déséquilibres familiaux selon sa situation personnelle
• La désorganisation prévisible des business units les plus touchées aux Ulis, poumon du back office HPE
• Les aménagements des futurs espaces collectifs (surtout à ce stade pour celles et ceux qui ont répondu positivement)

Nous ferons des propositions réalistes sur chacun de ces thèmes conformément aux nombreux échanges que nous avons eu avec les salariés concernés.

Continuez de vous exprimer !

Anonyme a dit…

Proposition de relecture des motivations affichées par la direction lors de l'annonce :
-regroupement des effectifs : il y a de quoi accueillir tout le monde au Ulis, ce n'est pas le cas à Boulogne
-facilité et coût de stationnement : immense parking gratuit aux Ulis (pour les employés comme pour nos visiteurs)
-valorisation image HPE : un client est d'autant mieux servi que le fournisseur facilite la vie des employés qui s'occupent de son client... Et si la RSE servait d'abord à aider concrètement les employés sur le long terme ?
Quelle est la pérennité d'une location (à Issy, Boulogne, Puteaux, ...) ? Les employés doivent-ils se résigner à voir leur organisation familiale, personnelle et professionnelle régulièrement remise en cause au gré des appétits des gros actionnaires ?

Anonyme a dit…

J'ai lu des arguments fort pertinents.
Et si on comparait les sites de Puteaux et de Massy:
- Transport: Bien plus de moyens de se rendre à Massy qu'à Puteaux
- Parking: Probablement bien plus de places de parking à Massy qu'à Puteaux
- Frais de loyer: Probablement inférieur à Massy qu'à Puteaux
- Frais de déplacement: Probablement inférieur à Massy qu'à Puteaux
- Lieu: Massy est entre Boulogne et Les Ulis, c'est plus équitable et satisferait plus de monde
- Quel est le temps perdu total pour l'ensemble des employés ? (Le "Work Life Balance" ne semble pas avoir été bien pris en compte, voir pas une préoccupation du tout)
- L'argument d'avoir une entreprise verte, ce choix ne semble pas le plus judicieux
- ...

Et pour les coûts qui est un argument courant dans les arbitrages, je me demande vraiment si le calcul a été fait, et sur un projet de cette envergure, cela me semble indispensable. La direction a-t-elle montré les chiffres ?
Je ne rentre pas dans les détails de chaque ligne, mais des argumentaires plus précis ne sont pas difficiles à trouver.

J'en oublie.

Une étude a-t-elle vraiment été menée ?

Ce plan peut-il être abandonné ou à minima débattu ?

Anonyme a dit…

Pourrait on savoir combien de clients par ans viennent su les sites de Boulogne et des ulis. 50 100 150? je n'en vois pas beaucoupa chaque fois que je passe a l'acceuil.....?

CFTC a dit…

merci 57 et 58

Le problème c'est que l'on ne connait pas de promoteur qui accepte de réserver gentiment 3 étages comme cela, à Puteaux...

Donc il y a eu une signature d'engagement quelle qu'elle soit. Très précisément après prise d'information CFTC : un engagement d'exclusivité bilatérale avec le promoteur. La signature du bail proprement dit aurait lieu fin janvier.

Les pistes Les Ulis, Massy, Saclay, Velizy n'ont jamais été étudiées car la direction veut un site encore plus proche de Paris. L'espoir de rester chez HPE au sud de Paris est donc une impasse pour les plus touchés.

Par contre le déménagement n'aurait pas lieu avant janvier 2020 minimum selon les premières infos. L'immeuble de Puteaux est livré au plus tôt en septembre et il faut sans doute 3 mois de travaux d'aménagement HPE.

Certains bénéficeront peut-être d'un plan de départ volontaire, il n'y a pas de précision à ce stade.

Anonyme a dit…

Ce que je comprends de la réponse 60, c'est que la direction s'appuierait sur la force d'un engagement qu'elle aurait signé avant consultation des IRP ? C'est très fort en terme de concertation...

Anonyme a dit…

les nantis des Ulis tiennent à leur privilège, arrivée à 12h au bureau, voire pas du tout... télétravail, loin du stress client...

Anonyme a dit…

Avis aux gilets jaunes: Macron a fait construire un bâtiment au 20 rue Jean Jaurès à Puteaux !

CFTC a dit…

Non 61, elle ne s'appuie pas dessus, elle répond à notre question sur la nature des engagements pris vis à vis du promoteur.

La négociation depuis ce matin ne porte pas sur le futur emplacement, elle porte sur les points soulevés en 56. Et donc pour l'instant :

. Les impacts financiers individuels
. Le temps perdu selon son domicile et son moyen de transport
. Les déséquilibres familiaux selon sa situation personnelle

Anonyme a dit…

Vous négociez une prime de mobilité ?

CFTC a dit…

Les mesures qui commencent à être discutées sont des aides au déménagement, une prise en charge significative du pass navigo, un parking garanti, du covoiturage, une navette équipée (courant, wifi), la flexibilité des horaires, le télétravail...

Anonyme a dit…

L’aide au déménagement prend-elle en compte le surcoût des frais de notaire à payer si on doit déménager?

CFTC a dit…

Info CFTC

Les syndicat doivent préciser leurs revendications pour la fin de la semaine. Les prochaines réunions sont les 19 et 20 décembre

Anonyme a dit…

Exemple de revendication possible : Certains seraient intéressés d'intégrer une GPEC OUT malgré un poste "stable" (ex : à 4 ans de la retraite), car "arrivés en fin de carrière, on a plus la moelle de faire l'effort de déménager ou de passer des heures en transport".

Anonyme a dit…

Entendu ce midi aux Ulis :

- Comment ça va ?
- Puteaux mal

CFTC a dit…

pour 69 c'est un point discuté mais s'il devait y avoir une GPEC out en 2019, elle serait basée sur l'accord GPEC actuel et donc sur les catégories en décroissance (ou stables par substitution, ce qui serait plus facile avec un plan d'embauches).

Il n'y aura pas d'infos à ce sujet redescendant de la Corp avant mi ou fin janvier ainsi que sur la nouvelle cartographie des emplois 2019.

Le sujet de la RCC GPEC Out n'est donc pas lié en 2019 directement et techniquement au projet de déménagement. S'il y a une RCC, elle pourrait être négociée à partir de fin janvier et signée fin février. Pour des vagues de départ à partir de fin avril comme en 2018. Mais il n'y a strictement aucune certitude à ce sujet, donc grande prudence ! Beaucoup d'obstacles possibles sur la route pour celles et ceux qui estiment que c'est le moment de quitter HPE.

CFTC a dit…

Autre info d'aujourd'hui : une bonne entente intersyndicale pour cette première réunion sur les points importants à négocier

CFTC a dit…

Encore une info donnée aujourd'hui : les budgets VPB/PFR H2 2018 seraient significatifs et ce dans toutes les Business Units

CFTC a dit…

Info CFTC

Projet de déménagement de Micro Focus (Entco) au 19eme étage de la tour Carpe Diem à la Défense avec une date cible à mars 2019 simultanément pour Boulogne et les Ulis.

CFTC a dit…

Notre communiqué de ce matin

L’immeuble SENSE hier soir à Puteaux.
Les étages sont construits, le toit pas encore posé mais les premières fenêtres le sont.
Le bâtiment qui devait être fini en juin 2019 a pris du retard : pas avant septembre 2019 désormais.
Rajouter à cela plusieurs mois d’aménagement par HPE des 3 premiers étages (7 707 m2).
Le repas de Noël des Ulis qui a lieu aujourd’hui ne sera sans doute pas le dernier…


Bonjour,

Merci encore à tous les participants à notre sondage sur le projet de regroupement à Puteaux des salariés de Boulogne et des Ulis. Diffuser les résultats en temps et en heure avec un taux de participation aussi important (près de la moitié de l’effectif des 2 sites en seulement 24h !) avait son importance.

Les résultats envoyés juste avant le début des négociations ont pesé en faveur des syndicats hier : le PDG et la DRH en ont pris connaissance et lisent vos commentaires sur le Blog.

Pouvoir s’opposer, toujours proposer

Coté opposition, les moyens existent pour retarder un calendrier ambitieux qui prévoit une signature définitive du bail de Puteaux mi-janvier (après les consultations finales du CE sur la vente des Ulis et la dénonciation du bail de Boulogne prévus le 9 janvier). Mais pour l’instant le pragmatisme l’emporte et la priorité est donnée à la négociation.

Après un début très tendu, la première réunion hier (deux autres sont prévues la semaine prochaine) a permis de poser sur le papier les premières mesures nécessaires pour limiter une partie des impacts.

Comme annoncé dans notre dernière communication, la CFTC a comme objectif de compenser le plus possible :
• Les impacts financiers individuels
• Le temps perdu selon son domicile et son moyen de transport
• Les déséquilibres familiaux selon sa situation personnelle

Les mesures envisagées pour les plus touchés sont de type remboursement du Pass Navigo (80% la première année puis 70% de façon permanente au lieu de 50%), une plateforme de covoiturage, l’étude de faisabilité d’une ou plusieurs navettes équipées (courant, wifi), la flexibilité des horaires, l’application de l’accord télétravail, des aides au déménagement… Comme le maintien d’espaces de travail aux Ulis est d’emblée catégoriquement exclu par la Direction, la prise en compte de chaque situation personnelle sera un facteur critique et la CFTC fait des propositions dans ce sens.

L’entente intersyndicale a été bonne et donc à la hauteur des enjeux de cette première réunion de négociation : c’est une bonne nouvelle.

Deux autres négociations ont aussi été évoquées

- GPEC Out 2019 (plan de départs volontaires sous forme d’une Rupture Conventionnelle Collective comme en 2018). Attention, prudence ! S'il devait y avoir une GPEC out en 2019, elle serait basée sur l'accord GPEC actuel et donc principalement sur les catégories en décroissance. Il n'y aura pas d'infos à ce sujet redescendant de la Corporation avant mi ou fin janvier ainsi que sur la nouvelle cartographie des emplois 2019 ou un possible plan d’embauches.
- Représentation du personnel et CSE (Comité Social et Economique remplaçant dans une seule instance le CE, les DP et les CHSCT en décembre 2019)

Chacun des 3 syndicats aura son avocat afin de l’assister. La CFTC a porté son choix sur Pascale Revel (l’excellente avocate des 2 CE, d’HP Inc et d’Entco Micro Focus). Pascale a été partie prenante de toutes les grandes négociations sociales HP depuis plus de 15 ans et la fusion HP-Compaq. Ainsi que l’expérience des projets similaires d’HP Inc (départ des Ulis et de Lyon–Ida) et d’Entco (départ de Grenoble, Lyon-Ida et Mougins). Nous ne laisserons donc rien au hasard.

Continuez de vous exprimer !

Anonyme a dit…

Pour 69, Au travers de ce déménagement à terme, l'idée est interessante en win/win dans le cadre d'une GPEC-Out sur Poste Stable et pour rajeunir la fameuse pyramide des ages chez HPE. personnellement je suis à moins de deux ans de la Retraite et le fait de passer du temps dans les bouchons parisiens en plus du Business de plus en plus chronophage me fatiguent vraiment pour être au Top Business, et dans un an encore plus...

Anonyme a dit…

Indépendamment des choix et postures dont certains soulèvent questions, un grand merci ce pour suivi quasi temps réel de notre actualité sociale incandescente.

Anonyme a dit…

Est ce que ce ne serait pas plus facile de négocier un GPEC Out avec la direction : baisse pyramide âges, moins de frais compensatoires déplacements, plus d'embauches de jeunes que des compensations financières relatives au déménagements, est ce que c'est vraiment rentable pour HPE ?

Anonyme a dit…

Venant de l'AEM "Extravagenza" ce soir, sur le refresh des sites...

(à 32:13): "Updated sites" "Coming in FY19: Grenoble."

(à 34:15) Alan May: "we are going to do that in a engaging, collaborative way, as opposed to some "big program" that's just simply rolled out monolithically around the world."

Donc, continuez à vous engager et collaborer à fond :-) !

Anonyme a dit…

En complément de 69, 76 et 78 : Etre "décroissant"... quelle blague !

C'est un choix facile pour la direction que d'ouvrir ou fermer les portes aux gens. En 2016 et en 2017 on te met stable, en 2018 on te met décroissant pour dégraisser un peu, et hop, en 2019 on va te remettre stable pour bloquer tout le monde.

Dans un contexte comme celui que l'on rencontre, il ne me parait pas juste que la direction ait, en plus du choix de faire bouger tout le monde, le choix de bloquer ceux qu'elle veut.

CFTC a dit…

On est assez d'accord avec cela 80 et la question de lever cette restriction a commencé à être débattue mercredi dernier. Pour l'instant la situation est celle du post 75.

Anonyme a dit…

Aux Ulis, beaucoup habitent aux alentour dans des pavillons dans des zones non desservis par des transports en commun, et possèdent des voitures individuelles donc les mesures sur les Pass navigo, navette etc...me semblent pas vraiment correspondre à un besoin réel...il vaut mieux donner la possibilité aux personnes souhaitant partir

Anonyme a dit…

Une telle décision sans concertation est insupportable et irrespectueuse de la vie des employés (une grande majorité très mécontente et ils s'en moquent).
Il faut un retour en arrière avec considération de tous les éléments ! (J'aime y croire, mais je sais cela ressemble à un rêve. Ce qui n'est pas un rêve est que ça ne passe pas).
On est vraiment pas en démocratie dans une entreprise.

Anonyme a dit…

pour moi :
- impact positif pour l’environnement de travail, pour la réunion des équipes en un seul lieu
- impact négatif pour le temps de trajet.

En tout honnêteté je dois préciser que je fais du home office et pratique les horaires décalés. Sinon, je reconnais que c’est l’enfer, même si on pouvait se douter de ce déménagement.

Il est essentiel de pouvoir préserver la possibilité de travailler (sur site HPE) en horaires décalés.

Nous avons aujourd’hui cette chance. Demain, ce ne doit pas être une chance mais une condition.

CFTC a dit…

merci 84, c'est exactement cela et c'est d'ailleurs le thème d'une des revendications que nous posons : la flexibilité des horaires de travail sur le futur site

CFTC a dit…

Info CFTC suite 85

Nous aimerions avoir votre retour sur les 3 thèmes identifiés par la CFTC de revendications nécessaires :

- Votre Transport : diminuer les impacts en temps et inconfort aux heures de pointes (voiture ou transports en commun)
- Vos Finances (le surcoût que cela représente si vous n'avez pas de voiture de fonction)
- Vos Contraintes familiales (contraintes horaires)

CFTC Thalès a dit…

Pour les salariés des Ulis qui veulent rester dans la région, voici une partie des nombreuses offres d'emploi à Thales Massy. A tester en MVES par exemple si vous trouvez votre bonheur https://emploi.thalesgroup.com/recherche-d'offres/Massy?orgIds=17883&alp=3017382-3012874-3019599-6457367-6454879-2995206&alt=4

CFTC a dit…

Précisions CFTC

Les syndicats travaillent (à peu près) ensemble mais nous ne ressentons pas le besoin de tenir ou faire des propositions démagogiques sur ce projet de regroupement.

Nous estimons également pour notre part n'être tenus à aucune condition de confidentialité ni soumis à des chantages.

Pour une raison simple : nous pouvons aussi faire chanter la direction en multipliant les obstacles de retardement et judiciariser tout le processus de consultations sur le projet Puteaux.

Pouvoir s'opposer, toujours proposer et négocier : c'est notre ligne directrice et nous verrons à la fin des négociations où nous en sommes. Avec tous nos adhérents et sympathisants qui nous font confiance pour faire face aux projets 2019.

CFTC a dit…

Info CFTC sur une question qui a été posée plus haut. Le bail de Puteaux sera d'une durée de 9 ans.

Anonyme a dit…

Et sinon quelle solution reste t-il pour ceux qui ont une voiture perso et pas de transport à proximité, en terme d'impact financier car évidemment il y en aura un..?

Anonyme a dit…

Est-il possible de négocier des bureaux de passage sur les ULIS, Massy ou Saclay ? Ceci permettrait

• D’éviter d’emprunter la RN118 et les quais de seine qui sont plus que chargés aux heures de pointe, je le sais pour avoir pendant des années fait le trajets en sens inverse (Suresnes – Les Ulis).
• De réaliser des économies de frais de parking.
• Ne pas perdre de temps à trouver une place.
• De travailler avec certains de nos collègues sur un site HPE au lieu de faire du télétravail, qui est l’un des objectifs principales de la direction.

CFTC a dit…

pour 91

Pas de langue de bois : la réponse est non, c’est demandé depuis le début et le PDG ne cèdera pas là-dessus. Il veut regrouper de force mais, dixit, de façon "bienveillante".

La solution sera dans les horaires flexibles et le télétravail pour réduire l’ampleur du problème

Nos revendications iront dans ce sens.

Anonyme a dit…

le télétravail me semble contradictoire avec le souhait de regroupement de la direction...horaires décalés également imaginons je suis du matin et je travaille souvent avec quelqu'un qui est plutôt du soir...on risque de ne pas trop se rencontrer..

CFTC a dit…

Info CFTC

On en saura plus fin mai 2019 sur la date prévisionnelle du déménagement. En l'état actuel, le batiment SENSE qui a déjà connu du retard ne sera pas livré avant septembre 2019. Il y a ensuite 2 à 3 mois de travaux minimum. A n'importe quel moment des délais supplémentaires peuvent s'ajouter, c'est la raison pour laquelle la date de janvier 2020 circule.

Mais cela peut être encore plus tard et c'est la raison pour laquelle la CFTC a demandé de conserver au delà de cette date en 2020 les m2 aux Ulis et à Boulogne, par sécurité.

CFTC a dit…

MIROIR SOCIAL

Déménagement de HPE : la CFTC pose les bases de la négociation avec un premier sondage très représentatif

Ayant annoncé son projet de fermer ses sites Boulogne et des Ulis pour les regrouper à Puteaux, sur un site où elle s’est déjà engagée, la direction de HPE va devoir lâcher des contreparties au regard des résultats du sondage express lancé par la CFTC, le syndicat majoritaire, auprès des seuls salariés qui acceptent de recevoir ses communications.

En 24 heures, 56 % des 400 salariés du site des Ulis ont ainsi répondu à un questionnaire leur demandant si le déménagement était très positif, positif, très négatif, négatif ou sans effet. Pour 44 % des répondants, le déménagement serait très négatif tandis que 29 % le voient de façon négative.

La direction devrait très rapidement partager avec les élus des données sur les conséquences de ce déménagement sur les temps de transport en fonction de la localisation des domiciles des salariés. « Les salariés ne sont pas des points sur GoogleMaps. Les simulations sur la durée des transports sont bien incapables de prendre en compte les situations personnelles. Or, ce sont bien ces difficultés que révèle notre sondage », explique Jean-Paul Vouiller, responsable de la CFTC de HPE, qui entend dans un premier temps privilégier la négociation de contreparties à d’autres moyens d’ordre plus juridique permettant de faire traîner l’échéance du déménagement.



Anonyme a dit…

triste nouvelle, meme si elle ne me touche que très peu,étant un employé de province (et oui, il reste qq petites agencies provincials, je ne sais pas pour combine de temps!!).
Bref, vu de notre province, cela ne nous surprend pas trop, en ligne avec la politique d'hyper centralization que nous voyons depuis des années en France, dans la sphere publique, privée et HP.
C'est difficillement comprehensible quand on voit la demarche "très HP WAY" d'Antonio...
En plus si cela se regle à l'amiable, avec des primes ou autres pour adoucir la pilule, comme vient de le faire Macron, qui va payer, sur quel budget on va rogner...
De maniere plus globael, a t'on un business plan sur 5 ans ou plus des couts/benefices?

CFTC a dit…

Extrait de notre Flash #5 de ce matin :

Nous sommes à la veille d’une négociation décisive où la CFTC attend des réponses précises à des revendications précises organisées en 3 thèmes :

1/ Votre Transport et vos contraintes familiales : diminuer les impacts en horaires, en temps et en inconfort aux heures de pointes

2/ Vos finances (le surcoût que cela représente)

3/ Les installations et services nécessaire sur le nouveau site

Ce sont les réponses à nos revendications légitimes qui décideront de notre conduite dans les jours et semaines qui viennent

Continuez de vous exprimer !

Nous avons besoin de continuer à vous entendre sur les conséquences concrètes de cette annonce, qu’elles soient positives ou négatives. Témoignez de ce que cela signifie pour vous personnellement : de visu, par courriel (cftchp@hpe.com) ou dans ce sujet du Blog. Nous vous y tiendrons informés régulièrement et répondrons aussi à vos questions.

Tous les avis sont les bienvenus et ils sont importants pour peser sur les consultations et les négociations. Ils aident à définir des stratégies communes pour toutes les réunions suivantes.

C’est le bon moment pour adhérer au premier syndicat d’HPE. Renseignements: cftchp@hpe.com

CFTC a dit…

Info CFTC

Hier en CE le PDG et la DRH ont annoncé vouloir se montrer « bienveillant » pour les salariés les plus touchés dans les mesures d'accompagnement mais au niveau de l'expression l'empathie pour les salariés les plus touchés ne saute pas aux yeux :« C’est la vie des entreprises » nous dit-on.

La situation risque donc de se tendre demain si les mesures d'accompagnement proposées ne sont pas à la hauteur.

La CFDT et la CFTC ont initié hier le mandatement ce matin de notre expert CE pour examiner les aspects économiques et financiers :

"Suite au début de la consultation sur la dénonciation du bail de Boulogne, la signature d’un nouveau bail en vue d’un déménagement des salariés des sites des Ulis et de Boulogne dans un bâtiment unique à Puteaux et le projet de vente de l‘immeuble des Ulis qui concerne également HPEF, le CE HPEF mandate également son expert pour éclairer les élus sur les conséquences économiques et financières de ces projets"

Vote du CE HPEF : unanimité

Enfin, car cela fait partie de notre stratégie pour une prise au sérieux de nos revendications : la CFTC HPE a pris rendez-vous avec la maire des Ulis et a créé un lien avec le Préfet de l’Essonne et la sous-préfecture de Palaiseau.

A suivre !

Anonyme a dit…

Heu oui, personne n'est vraiment indispensable..il y a effectivement plus à jour dans les compétences, plus compétitif en terme salarial à l'extérieur...c'est la vie des entreprises, il faut s'adapter, beaucoup ont fait 2h, 4h pour venir aux Ulis depuis Issy-les-Mx, à l'époque il n'y avait pas eu autant de blocage...

CFTC a dit…

Pour 99, notre particularité est de négocier pour celles et ceux qui ont répondu négativement et aussi pour celles et ceux qui ont répondu positivement ou 'sans impact' à notre sondage. Nous sommes les seuls à faire cela.

Pour obtenir quelque chose qui ne soit pas des mesurettes pour ceux qui veulent y aller et ceux qui sont touchés de plein fouet, il faut une compréhension de la direction du pourquoi de nos demandes et la nécessité d'y répondre favorablement même si cela coûte de l'argent. Ou alors un rapport de force de nature juridique pour qu'ils en prennent conscience et acceptent de négocier sérieusement.

Tout est question de constance dans le propos, d'expérience et de méthode. Seuls les résultats compteront au final.

CFTC a dit…

Notre Flash #7 de ce matin

Nos revendications lors de la réunion de négociation d’hier étaient donc organisées en 3 thèmes :

• Votre transport et vos contraintes familiales : diminuer les impacts en horaires, en temps et en inconfort aux heures de pointes
• Vos finances : réduire le surcoût que cela représente
• Les installations et services nécessaires sur le nouveau site

Malgré les demandes faites à plusieurs reprises dès l’annonce, deux mesures sont totalement exclues : l’étude d’un autre site de regroupement que Puteaux (type Massy, Saclay ou Vélizy) et le maintien d’un site aux Ulis quelle que soit sa forme (business center). Il serait parfaitement démagogique de faire croire le contraire, nous ne le ferons donc pas. Autant être clair : le seul espoir des salariés les plus touchés serait que le projet de déménagement traine en longueur au-delà de janvier 2020. Mais certaines dispositions obtenues aujourd’hui peuvent limiter les dégâts.

Elles n’ont pas toutes la même importance et il y a souvent des conditions d’éligibilité et de durée dans le temps. Comme la CFTC l’exigeait en préalable de cette négociation, elles sont meilleures et plus complètes que ce qui a été accordé chez HP Inc lors du regroupement le 1er juillet dernier à Meudon des salariés des Ulis et Boulogne.

Voici les 12 mesures obtenues hier dans un climat plutôt constructif après les fortes tensions observées dans les CE de lundi et mardi :

1/ Acceptation automatique du télétravail 2 à 3 jours sur demande de l'employé

Les avenants télétravail actuels ne sont pas remis en cause. Il s’agit d’avoir de nouveaux bénéficiaires en raison du projet de regroupement.

Ne pourront pas bénéficier de cette mesure : les personnes qui sont déjà exclues des jours accordés dans l’accord télétravail. Ce sont celles dont le métier a vocation à exercer une forte activité en
clientèle ou sur site (vente et avant-vente, ISR, Technical consultants, Infirmière…).

Mesure : télétravail accepté automatiquement en cas de demande du salarié pour 2 jours par semaine pour celles et ceux qui ont au moins 40 mn de trajet voiture ou 50 mn en transport en commun
(aller). Et 3 jours par semaine pour les salariés qui ont au moins 50 mn de trajet voiture ou 1 h en transport en commun (aller). Remboursement 40 euros mensuel maximum sur justificatif.

Références déplacements : heures de pointe 8h15 et 18h (Mappy et RATP)

Pour les salariés handicapés : mesures adaptées de télétravail en cas d’allongement de trajet de plus de 10 minutes

Commentaire négociateurs CFTC : c’était une de nos revendications et une demande de beaucoup de salariés mais nous regrettons certains cas d’exclusions.


...

CFTC a dit…

...

2/ Flexibilité des horaires de travail pour les salariés particulièrement impactés selon leur situation individuelle. Avec saisie d’une commission RH/CHSCT (en fait RH/SSCT à partir de 2020) en cas
d'arbitrage nécessaire

Conditions : sauf pour les équipes ayant des contraintes horaires spécifiques sur site type ISR. Etude particulière au cas par cas de dispositions pour les mères/pères avec enfants de moins 10 ans.

Commentaire négociateurs CFTC : c’était une de nos revendications et là aussi une demande de beaucoup de salariés.


3/ Navette

Des navettes équipées wifi-courant avec plusieurs horaires de départ et de retour (selon le point de vue du CHSCT des Ulis et ceux des salariés). Selon un planning simple : priorité aux salariés sans voitures de fonction ou sans indemnité voiture pour ceux qui n’en ont pas –voir plus loin-. Les places disponibles seront ouvertes à toutes et tous. Le lieu de prise en charge sera défini après consultations du CHSCT et les commentaires des salariés selon les possibilités d’utiliser ou pas le parking des Ulis. Phase de test pendant un an reconductible et reconduction/adaptation des horaires en fonction du succès. Les permanentes du CE pourront l’utiliser.

Commentaire négociateurs CFTC : c’était une de nos revendications. Tout dépendra de l’aspect opérationnel mais cela peut rendre de réels services à une partie des salariés impactés. Nous avons demandé des navettes à usage unique et de plusieurs capacités selon les horaires et les jours car il est illusoire de penser qu’une navette pourra revenir le matin ou le soir pour faire un autre trajet.


4/ Aide au déménagement possible pendant 3 ans (de février 2019 à fin 2021)

Conditions :
- Salarié en CDI ni en période d’essai ni en préavis
- Réduire d’au moins 30 minutes votre temps de trajet actuel aux heures de pointe entre votre lieu de résidence principal et Puteaux (référence Mappy/RATP)

Mesure : 2 jours de congé. Frais de déménagement remboursés sur justificatif transporteur à hauteur de :
• 2000 TTC par foyer de 1 à 2 personnes à charge
• 2500 TTC par foyer de 3 ou 4 personnes à charge
• 3000 TTC par foyer de plus de 4 personnes à charge

Commentaire négociateurs CFTC : des mesures d’aides au déménagement étaient également une demande de la CFTC. Quelques personnes seront concernées mais nous jugeons ces mesures très insuffisantes par rapport aux coûts d’un changement de domicile pour se rapprocher de Puteaux alors que la Direction y a intérêt.


...

CFTC a dit…

...

5/ En cas de demande des salariés sans voitures de fonction : deuxième alimentation PC, casque standard et souris pour permettre le travail flexible bureau/maison sans transporter cela en plus

Commentaire négociateurs CFTC : c’était une demande accessoire (sans jeu de mots…) de la CFTC.


6/ Ouverture du site le plus tôt possible.

La demande sera faite au propriétaire pour une ouverture à 7h.

Commentaire négociateurs CFTC : c’est une demande CFTC car c’est ce que plusieurs d’entre vous souhaitent : arriver tôt (et même plus tôt que 7h) et donc partir tôt. Cela se pratique déjà au siège de Palo Alto en raison des embouteillages.


7/ Mise en relation des salariés HPE par une plateforme/application personnalisée HPE de co-voiturage et une prime dont le montant reste à définir (sauf choix de transports en commun)

Commentaire négociateurs CFTC : cela peut rendre service à quelques salariés. Nous soutenons cette mesure en raison de son aspect économique et développement durable. Des places de parking seraient réservées pour cela sur le site de Puteaux. L’emplacement de départ des navettes le matin pourrait aussi être utilisé pour cela.


8/ Remboursement des frais de parking si complets.

Commentaire négociateurs CFTC : c’est une idée de la CFTC car c’est la meilleure façon de s’assurer qu’il y aura assez de places de parking sur site ou à proximité immédiate.


9/ Prime incitative à l’utilisation des transports en commun

Conditions :
Salarié en CDI, pas de véhicule de fonction, vous ne prenez pas les transports ET vous demanderez un remboursement pass Navigo une fois transféré à Puteaux (délai de demande maximum 3 mois).
Pas de changement de résidence. Allongement temps de transport de plus de 20 minutes entre les trajets domicile-site actuel et domicile-Puteaux.
Temps de trajet Domicile/Puteaux en transport en commun au moins à 50 minutes.

Mesure : prime incitative de 300 Euros brut (versement en une fois 4 mois après le transfert Puteaux). Références heures de pointe 8h15 et 18h

Commentaire négociateurs CFTC : Ce n’est pas la mesure la plus essentielle. Par contre il sera sérieusement envisagé sur une demande CFTC la prise en charge totale ou partielle d’un parking sur le point
de départ du transports en commun selon des critères à définir.


10/ Pour les salariés n’ayant pas de voiture de fonction, prise en charge du Pass Navigo à 75% sans limite de temps

Commentaire négociateurs CFTC : c’était une demande CFTC et sa pérennité dans le temps est une excellente nouvelle.

...

CFTC a dit…

...


11/ Indemnité pour utilisation de sa voiture personnelle si le salarié n’a pas de voiture de fonction

Il s’agit d’une compensation financière mensuelle à l’allongement de la durée du temps de trajet en voiture sur 12 mois

Conditions : salariés en CDI, pas de véhicule de fonction/pas de remboursement pass navigo/pas de changement de résidence. Allongement du temps de transport de plus de 20 mn entre les trajets
domicile-site actuel et domicile-Puteaux. Et temps de trajet domicile-Puteaux d’au moins 40 minutes. Et trajet difficilement réalisable en transport en commun (au moins 3 changements de ligne ) ou + de
50 minutes de transport en commun.

Références heures de pointe 8h15 et 18h

Mesure : prime brute de 110 euros par mois si avenant télétravail, 200 euros dans le cas contraire. Le calcul a été basé sur un plafond de 60 km AR, 10 litres au 100, 1,5 euros au litre. 12 jours avec
télétravail, 22 jours sans. Nous obtenons la pérennité de cette mesure pour les bas salaires (jusqu’à 3 SMIC soit actuellement 4495 euros).

Commentaires CFTC : c’était une demande CFTC. Protéger l’impact financier pour les plus bas salaires était une de nos priorités. Mais la direction refuse catégoriquement de rembourser le
péage autoroutier Duplex pour celles et ceux que cela aurait arrangé…


12/ Les installations et services nécessaires sur le nouveau site

Engagement de la Direction d’étudier avec le secrétaire du CE, des représentant du personnel, des permanentes CE et les champions toutes les mesures liées à l’attractivité du site (salle polyvalente yoga/massage, fitness, médiathèque, support informatique, babyfoot, conciergerie, douches …)

Commentaires CFTC : c’est une demande CFTC. Nous voulons un partage équilibré entre les espaces de travail et les espaces communs qui devront être conviviaux avec de nombreux services additionnels comme le support informatique. Vital !

CFTC a dit…

Nous allons maintenant travailler sur le texte d’un accord de méthodologie avec les avocats et nous devrons nous positionner d’ici le 8 janvier sur ces dispositions que nous ne nous interdisons pas d’améliorer avec vos commentaires et en échangeant avec les autres syndicats. Et plus tard courant 2019 en fonction du travail réalisé par les CHSCT des Ulis et de Boulogne et les 2 CE quand les détails sur le projet déménagement passeront en consultations.

Sur la question d’un plan de départs volontaires en 2019, la négociation d’une GPEC Out est envisagée mais non confirmée pour l’instant (nous serons fixés fin janvier après l’exercice des tendances emplois 2019). Si cela arrive et qu’un accord RCC GPEC Out est trouvé d’ici le 15 mars, il y aura prolongation de l’accord GPEC et de ses conditions au-delà de fin 2021.

Continuez de vous exprimer !

Merci à celles et ceux qui l’ont fait, c’est super important : notre travail de préparation des négociations dépend largement de vous et la diversité des mesures obtenues n’aurait pas été possible sans votre participation.

La négociation n’est pas terminée, nous avons pu oublier des dispositions nécessaires. Parlez-nous des conséquences concrètes pour vous de cette annonce, qu’elles soient positives ou négatives. Témoignez de visu, par courriel (cftchp@hpe.com) ou dans ce sujet du Blog : Projet de fermeture-regroupement Les Ulis/Boulogne . Nous vous tiendrons informés régulièrement et répondrons aussi à vos questions. Tous les avis sont les bienvenus !


Adhérez au premier syndicat d’HPE pour être encore mieux informé.
Renseignements : cftchp@hpe.com

Anonyme a dit…

Merci et … Bravo pour ces 12 mesures qui font déjà la différence !

Anonyme a dit…

Merci à vous pour toutes ces informations, c'est très important pour nous de savoir à quelle sauce il va falloir se préparer à être mangés.

De mon point de vue :
- Quelque soit le montant du remboursement du navigo, ou le mode navette, cela ne vaudra jamais le temps PERSO perdu dans les transports, mais faute de mieux, il est tout de même important d'avoir ce point.

- L'aide pour le déménagement est vraiment ridicule (même s'il faut saluer sa prise en compte), car vendre un bien, loin de Puteaux, et en racheter un plus près... l'écart de l'immobilier est parfois TRES conséquent.

- Pour la GPEC OUT (attendue également pas pas mal "d'anciens proches du bout"), elle permettrait de baisser la pyramide des âges, mais il ne faut pas oublier que la direction, si elle le veut, peut bloquer les gens en les positionnant "stables" (ou plus), on compte donc sur vous (la CFTC) pour lever ce verrou.

Anonyme a dit…

Merci

Marc a dit…

Si cela peut intéresser certains d vous, Thales Massy recrutera 150 personnes en 2019 : https://emploi.thalesgroup.com/recherche-d'offres/Massy?orgIds=17883&alp=3017382-3012874-3019599-6457367-6454879-2995206&alt=4

CFTC a dit…

Bonsoir

Nous avons assisté aux cafés RH des Ulis et Boulogne aujourd'hui. Ambiance très différente, on pouvait s'y attendre. Aux Ulis 40 personnes dont 30 femmes. Et des témoignages de colère sur l'absence de concertation sur le lieu choisi pour le regroupement ou de désespoir par rapport à des contraintes familiales ou de temps perdu avec le rallongement du trajet.

Les 12 mesures obtenues hier (dont 9 demandées uniquement et précisément par la CFTC lors du dépôt des revendications vendredi dernier !) sont bien plus favorables que ce qui a été obtenu par les syndicats Microsoft puis les syndicats HP Inc lors de la fermeture du site des Ulis.

Mais elles ne compenseront que très partiellement la situation des salariés les plus impactés dont nous estimons le nombre à 150 (100 dans notre seul sondage réalisé en 24h : 90 aux Ulis et 10 à Boulogne) avec une forte proportion de femmes.

Une toute autre ambiance à Boulogne avec seulement 10 présents manifestement satisfaits et uniquement des questions sur les futurs aménagements du nouveau site.

Anonyme a dit…

l'histoire du non paiement du duplex pour ceux qui ont une voiture de fonction est bidon. La carte passe, personne ne va s'amuser à vérifier et c'est même absurde (aucun intérêt pour un patron de voir un salarié qui veut rejoindre son lieu de travail perdre du temps). Et en cas de souci un déplacement client sur un site avant ou après le tunnel pourra être prétexté

CFTC a dit…

Suite 110 pour précision avec les derniers résultats

Boulogne % Les Ulis % Total %
Négatif 32 36% 60 29% 92 31%
Très négatif 10 11% 90 44% 100 34%
Positif 19 21% 17 8% 36 12%
Très positif 18 20% 12 6% 30 10%
Sans impact 11 12% 27 13% 38 13%
Total 90 206 296
Participation site 32% 57% 46%

Anonyme a dit…

COMME 107 - Pour la GPEC OUT (attendue également par pas mal "d'anciens proches du bout"), elle permettrait de baisser la pyramide des âges, mais il ne faut pas oublier que la direction, si elle le veut, peut bloquer les gens en les positionnant "stables" (ou plus), on compte donc sur vous, les syndicats, pour lever ce verrou.

Anonyme a dit…

Par rapport à 107 et 113, peut-être que vous (CFTC) pourriez "tâter" le terrain via un sondage pour évaluer le nombre de personnes qui seraient dans ce cas et "volontaires" au départ, ça permettrait d'avoir du factuel pour discuter avec la direction.

La question pourrait être :
- Dans le cadre du projet de déménagement des sites IDF vers Puteaux, quelque soit le positionnement de votre poste (stable,...), seriez-vous candidat(e)s au départ dans le cadre de la RCC GPEC OUT (de 1 à 4 ans de la retraite) ?

CFTC a dit…

pour 107, 113, 114

Si la Corp donne son feu vert pour une RCC, le calendrier de négociation pourrait être :

29 et 30 janvier : définition des catégories d'emploi 2019
6-7 février 2019 : Réunion de négocaition 1
13-14 février 2019 : Réunion 2
20 février 2019 : Réunion 3
6-7 mars 2019 : Réunion 4 et à l’issue ouverture à la signature des accords RCC.
15 mars 2019 : date butoir pour la signature des accords RCC HPF et HPCCF

Rien ne dit que cela sera initié et que cela aboutira, beaucoup de facteurs sont à prendre en compte : accord de méthodologie actuellement en négociation, ampleur des supressions recherchées, embauches et prolongation de l'accord GPEC en contrepartie, signatures syndicales, autorisation de la Direccte...

Donc rien n'est fait, rien n'est acquis.

Si on fait le lien avec le problème du déménagement à Puteaux, il faudra idéalement faire un lien entre les nouvelles tendances emplois 2019 de Boulogne et des Ulis et les salariés qui préfèrent partir que suivre avec les mesures d'accompagnement qui continuent d'être négociées.

Anonyme a dit…

Quand vous dites "29 et 30 janvier : définition des catégories d'emploi 2019", vous parlez des positionnements stables et autre ?

Personnellement, j'en ai discuté avec mon manager en décembre pour lui indiquer que s'il y avait une GPEC OUT en 2019 je serai candidat au départ, il m'a dit qu'il était trop tard pour changer car c'était déjà défini.

On m'aurait menti pour me bloquer ?

CFTC a dit…

pour 116 disons que cela parait un peu curieux. Si tout était déjà dans le marbre, pourquoi les RH attendraient les 29 et 30 janvier pour organiser cette réunion ? A notre avis parce qu'ils n'ont pas encore les chiffres de suppression demandés par la Corp pour la France et tous les postes visés précisément.

A noter : un emploi GPEC ça peut se contester. Chaque année jusqu'à présent il y a eu des dizaines d'acceptations par les RH et le management de modifications (argumentées) après communication au salarié de son emploi, et quelques refus. Nos membres dans la commission de suivi de l'accord GPEC pourront étudier votre cas et vous assister.

Anonyme a dit…

Merci CFTC 117, qui est la personne à contacter pour les Ulis sur le sujet ? :-)

CFTC a dit…

Pour 118, notre spécialiste GPEC aux Ulis est Frédéric Goupil. Egalement négociateur de l'accord de méthodologie avec JP Vouiller, le modérateur de ce Blog même le week-end :)

CFTC a dit…

merci à celui qui a posté sur la question du pass navigo de nous contacter à cftchp@hpe.com

CFTC a dit…

Un point d'étape sur le projet d'accord de méthodologie.

Les 3 syndicats représentatifs ont travaillé ensemble jeudi dernier pendant 4h sur le texte envoyé par la direction et avant cela avec nos avocats respectifs. Une proposition a été envoyée au nom des 3 syndicats vendredi à 13h.

Objectif : obtenir davantage lors de la négociation de demain et préciser plusieurs points.

A suivre !

CFTC a dit…

Bon à savoir concernant le projet de fermeture Boulogne/Les Ulis (près de 700 salariés et sous-traitants HPE concernés) :

1/ C’est une réalité : HPE s’installera dans le nouvel immeuble SENSE de Puteaux dans un an. Raison de plus suite à la mise devant le fait accompli du choix du site pour que les mesures d’accompagnement et d’aménagement sur le nouveau site soient à la hauteur. C’est pourquoi un travail en commun de tous les syndicats représentatifs aidés de leurs avocats respectifs a eu lieu jeudi dernier pendant 4h afin de préparer la 3ème réunion de négociation qui a lieu aujourd’hui.

2/ La CFTC n’acceptera pas que la Corporation (Global Real Estate) brade le site des Ulis pour s’en débarrasser le plus vite possible. Ce serait scandaleux et cela peut avoir son importance pour le calcul de la participation 2019 ou 2020. La rencontre hier de la CFTC avec la Maire et le Directeur du service technique de la ville des Ulis a renforcé nos convictions : le prix annoncé en CE de 3 à 5 millions pour la vente du site est largement sous-évalué ! Car même s’il est strictement impossible de le réaffecter à un usage de surface commerciale ou d’habitations, il vaut beaucoup plus. Nous avons découvert qu’un équipement public peut parfaitement s’y installer et que le nouveau PLU (Plan Local d’Urbanisme) autorise une hauteur de bâtiment de 26m désormais. A titre accessoire, nous avons également appris que les travaux qui s’annoncent perturbants pour aménager l’avenue du Canada et le rond-point de Mondétour ne commenceront que dans 2 à 3 ans minimum. Rien en 2019 donc, personne ne s’en plaindra…

CFTC a dit…

Bonjour !

Suite à la 3ème et dernière réunion de négociation qui a eu lieu hier sur la base de revendications intersyndicales, autant le dire tout de suite : il y a peu de progrès par rapport à ce qui avait déjà été obtenu le 19 décembre. Ce qui ne constitue pas vraiment une surprise mais tout n’est pas à discréditer ou à jeter d’emblée : à vous de vous faire votre propre opinion si vous êtes concerné par le projet de regroupement à Puteaux !

Le coût financier de ces mesures est estimé à environ 500 000 euros pour la seule première année 2020. Cela peut paraitre peu par rapport aux économies qui seront réalisées à terme par la direction en ne gardant qu’un seul site mais ce n’est pas qu’une question financière : il y a des dispositions qui ont une réelle importance pour les salariés concernés (flexibilité horaire, acceptation télétravail…).

Tous les détails sont dans notre Flash #8 envoyé aux abonnés cftchp@hpe.com

Synthèse des principales mesures qui ont été obtenues (selon les conditions et en cas d’éligibilité) :

Salariés en transport en commun :

Prime incitative transport en commun
Frais de parking relais
Télétravail
Navette
Flexilibilité horaire
Pass Navigo 75%
Aide au déménagement
Accessoires en double

Salariés avec voiture de fonction :

Flexibilité horaire
Télétravail
Aide au déménagement
Navette possible
Remboursement transport en commun possible

Salariés en voiture personnelle :

Compensation financière à l’allongement de la durée du temps de trajet sur un an (et plus longtemps pour les bas salaires)
Télétravail
Flexibilité horaire
Navette
Aide au déménagement

CFTC a dit…

Et maintenant ?

Les négociateurs CFTC HPE ont porté l’ensemble de ces dispositions dès le début des négociations. Si l’accord est validé majoritairement dans les deux sociétés, dans les consultations à venir les CHSCT concernés de Boulogne et des Ulis auront la charge de demander une expertise et de continuer à préciser plusieurs dispositions (navette, covoiturage, etc…).

A chacun de prendre ses responsabilités : en ce qui nous concerne, la logique est d’abord de réaliser un bilan objectif du projet finalisé de l’accord de méthodologie qui nous sera envoyé aujourd’hui par rapport à nos revendications. Nous allons donc continuer de travailler jusqu’au bout les détails du texte avec notre avocat qui a l’expérience des négociations de déménagements, nos adhérents, nos sympathisants et qui le souhaite ! Rien n’est décidé : au final nous nous positionnerons sur l’intérêt ou pas de notre signature d’ici mardi prochain en nous donnant le temps de l’écoute et de la réflexion.

Pour mémoire : sur la question qui revient souvent d’un plan de départs volontaires en 2019, la négociation d’une GPEC Out est envisagée mais non confirmée pour l’instant (nous serons fixés fin janvier après l’exercice des tendances emplois 2019). Si cela arrive et qu’un accord RCC GPEC Out est trouvé d’ici le 15 mars, il y aura prolongation de l’accord GPEC et de ses conditions au-delà de fin 2021.

Continuez de vous exprimer !

CFTC a dit…

Motion unanime du CE HPEF sur la dénonciation du bail de Boulogne, la signature d’un bail à Puteaux et la vente du site des Ulis

Le projet immobilier de regroupement présenté à marche forcée par la Direction n’a jamais cherché à prendre en compte l’avis des salariés concernés sur le meilleur emplacement possible, ce que nous dénonçons.

Le projet étant coupé par la Direction en 2 phases de consultations, le CE n’est pas en mesure de remettre un avis motivé et circonstancié aujourd’hui. D’une part faute d’une consultation des 3 CHSCT concernés sur la première phase qui nous empêche de bénéficier de leurs avis et d’une possible expertise, et d’autre part faute de vision d’ensemble sur la deuxième phase qui s’annonce tout aussi essentielle.

Le CE estime :
- que la rationalité économique est loin d’être flagrante et en particulier la question de l’amortissement des dépenses de fermetures et de regroupement reste floue (5 à 10 ans annoncés),
- que les chiffres transmis manquent de clarté et nécessitent un examen plus approfondi par notre expert économique,
- que plusieurs questions du CE sont restées sans réponses ou sans les précisions nécessaires

Enfin le CE conteste l’estimation annoncée le 17 décembre du prix de vente des Ulis de 4 à 6 millions d’Euros car il ne correspond pas, selon nous et les acteurs locaux, à la réalité du potentiel de ce site.
Nous redoutons une vente bâclée par des décideurs étrangers plus préoccupés de se débarrasser du site au plus vite que de vendre au juste prix en menant les actions de proximité nécessaires dans le contexte du Comité Paris Saclay. Sachant que le calcul de la participation pour les salariés dépendra en grande partie du prix de vente du site.

CFTC a dit…

Déclaration CFTC

Nous soutenons totalement la motion votée unanimement par le CE

L’annonce soudaine de la fermeture de Boulogne et surtout des Ulis avec un regroupement à Puteaux a représenté une déflagration dans l’histoire d’HP en France.

Nous pensons également à nos 36 sous-traitants qui risquent leur emploi.

Depuis les résultats très négatifs du sondage que nous avons organisé auprès des salariés concernés, la CFTC s’est mise en action pour limiter les impacts que subiront toutes celles et ceux qui se retrouveront dans les situations les plus difficiles (transports, argent, contraintes familiales…).

Nous comptons dans les prochains mois sur les 2 CE et les 3 CHSCT concernés pour que ce projet se passe le moins mal possible.

Anonyme a dit…

Pour 114 - En effet, formulée ainsi la Question est pertinente pour les "anciens" dans le cadre de la GPEC-OUT et celle de la pyramide des âges.

CFTC a dit…

Complément 123

Le Pass Navigo passe à 80% au lieu de 75%

CFTC a dit…

La variété et l'ampleur des mesures obtenues côté HPE est sans commune mesure avec ce qui a été obtenu côté HP Inc où la CFTC n'est pas majoritaire.

En effet, lors du déménagement des HP inc de Boulogne et ldes Ulis vers Meudon le 1er juillet 2018, les 3 seules maigres mesures obtenues étaient :

- Pass Navigo (80% la première année puis 70%)
- L'aide au déménagement (500 euros de moins et 1 jour de congé en moins)
- Frais de parking 2 jours maximum par semaine

Anonyme a dit…

Les ex HP inc des Ulis on ne le voit quasi jamais à Meudon, ils sont en télétravail

CFTC a dit…

merci 130.

Les HP Inc n'ont pas bénéficié d'une disposition particulière, juste la simple possibilité de tenter leur chance pour obtenir un avenant télétravail

CFTC a dit…

Réponse de la Direction à la motion votée dans les 2 CE mercredi et jeudi dernier

La Direction est très surprise du refus du CE de rendre un avis contrairement à ce qui était prévu à l’ordre du jour ainsi que dans le projet d’accord de méthodologie actuellement en cours de finalisation.

Nous comprenons parfaitement que ce projet de déménagement puisse susciter l’inquiétude auprès de certains salariés ainsi qu’une rupture avec leurs habitudes. Pour autant, outre que nous n’avions aucune obligation légale à ce sujet, nous ne pouvions pas solliciter l’avis de chaque salarié concerné par le projet sur le choix de la localisation ; le lieu choisi ne pouvant, en tout état de cause, pas satisfaire l’ensemble des salariés, compte tenu de la diversité de leur lieu d’habitation.

S’agissant de la procédure de consultation, la motion sous-entend que les élus n’avaient pas disposé de l’ensemble des informations sur la rationalité économique qui a poussé HPE à envisager un regroupement de ses équipes sur un site unique.

Nous rappelons, comme déjà exprimé en CE, que ces raisons et leurs justifications chiffrées ont été partagées en toute transparence et de manière la plus complète qui soit lors de cette première phase de consultation.

Ainsi, compte tenu de l’expiration du délai, nous considérons cette 1ère procédure de consultation close.

Nous comptons donc sur les élus pour que ce projet se poursuive dans les meilleure conditions possibles pour les salariés.

CFTC a dit…

Info CFTC

Une semaine très chargée qui se termine. Les 3 syndicats représentatifs étaient censés se prononcer aujourd'hui avant 19h sur leur intention de signer ou pas l'accord de méthodologie portant principalement sur les mesures d'accompagnement (notre Flash #9) pour les salariés impactés.

Nous avons mieux à faire que de commenter les petites phrases et les positionnements des uns et des autres (direction, syndicats) : à chacun de prendre ses responsabilités. Et aux salariés de croire qui ils veulent, surtout dans une année électorale...

Pour la CFTC, ce qui est important c'est d'obtenir le maximum pour les salariés impactés et ceci dans toute la diversité des cas de figure que vous nous avez remonté. Cela suppose depuis l'annonce une stratégie syndicale ferme, constante, cohérente et claire soutenue par nos adhérent(e)s et toutes celles et ceux qui nous font confiance pour gérer au mieux la situation.

Voici donc un bref historique jusqu'à ce soir du travail de la CFTC HPE qui est sans équivalent, même proche :

- Juin 2018 : Université CFTC HPE avec création des défis HPE dont celui de l’avenir des sites pour anticiper une possible fermeture en raison du départ d'HP Inc.
- 1er Juillet 2018 : HP Inc ferme les Ulis et Boulogne et part à Meudon sans réelles mesures compensatoires (la CFTC n'est pas majoritaire)
- 7 décembre 2018 : Annonce du PDG
-> Réaction immédiate de la CFTC HPE pour établir le rapport de force : Communication, Blog, coffee speech et cafés RH, sondage salariés (plus de 50% de participation en 24h sur les 2 sites), rendez-vous PDG, menaces juridiques, article Miroir Social…
- 12 décembre : la CFTC est le seul syndicat à présenter des exigences précises et argumentées (les 12 mesures) sur la base du sondage effectué lors des deux premières réunions de négociation (+ un travail quotidien avec notre avocat dédié).
- 3 janvier : 4 heures de travail en intersyndicale sur des modifications communes demandées au projet d’accord de méthodologie
- 7 janvier : rendez-vous avec la Maire des Ulis (+ conseiller du Préfet de l'Essonne à venir)
- 8 janvier : 3ème et dernière réunion de négociation/relecture
- 9 et 10 janvier : motions unanimes des CE HPEF et HPECCF sur la vente des Ulis, l'arrêt du bail de Boulogne et la signature du bail de Puteaux + déclaration CFTC + 9ème communication CFTC envoyée aux abonnés cftchp@hpe.com en moins d'un mois.
- 10-11 janvier : ultime relecture et ajustement de l’accord de méthodologie exigé par l'avocat de la CFTC sur 2 points essentiels afin de sécuriser juridiquement 2 mesures.
- 11 janvier 9h30 : conférence extraordinaire avec les adhérent(e)s CFTC
- 11 janvier 11h45 : nous obtenons que le site des Ulis ne sera pas bradé de 4 à 6 millions comme prévu initialement et dans ce but une prise de rendez-vous a été prise par la direction avec le Comité du Grand Paris-Saclay qui gère la zone d'activité de Courtaboeuf.

Voilà où nous en sommes, nous attendons un nouveau texte prenant en compte nos 2 demandes justifiées juridiquement pour nous prononcer, sachant que la réunion de signature est normalement prévue mardi.

Ce que nous pouvons vous dire c'est que selon notre avocat et notre syndicat, cet accord s'il est signé et validé créera une nouvelle référence en France pour un projet de fermeture de sites et de déménagement sur un nouveau site en raison de la quantité, de la variété et de la qualité des dispositions proposées afin de réduire l'impact pour les salariés touchés à compter de 2020.

A suivre et bon week-end !

CFTC a dit…

Info CFTC

Si vous n'avez pas reçu notre invitation pour une Assemblée Générale aux Ulis demain mardi 15 janvier à 15h sur le sujet , merci de nous contacter à cftchp@hpe.com

Agenda :

• Le travail réalisé dès l’annonce du 7 décembre 2018
• Le résultat du sondage CFTC et son utilisation
• Le déroulement des négociations de décembre et janvier
• Les mesures d’accompagnement obtenues
• Le calendrier prévisionnel des mois à venir
• Questions/Réponses
• Et maintenant ?

CFTC a dit…

Nouvelle AG à Boulogne jeudi 13h Salle Giverny !

Pour les acronymes dans notre powerpoint :

RCC : Rupture Conventionnelle Collective (c’est la GPEC Out : plan de départ volontaire)
IRP/CSE : Institutions Représentatives du Personnel/Comité Social et Economique

Le CSE remplace CE, DP et CHSCT à la fin d’année

CFTC a dit…

Voici le message envoyé ce soir à la DRH et aux 2 autres syndicats représentatifs :

Bonsoir

Nous avons fait aujourd’hui plusieurs demandes de clarification et de sécurisation de l’accord. Elles ont été a priori acceptées selon l’échange entre avocats cet après-midi.

Elles concernent les mesures de télétravail et le chapitre des engagements réciproques.

Nous examinerons la dernière version que nous attendons conforme aux échanges et à ceux que vous avez le cas échéant avec les 2 autres syndicats représentatifs et leurs conseils.

Nous signerons la dernière version de l’accord jeudi dans l’après-midi. Nous pensons que ce délai permettra de procéder à d’ultimes corrections que nous n’aurions pas vues et une décision finale en toute connaissance de cause des 2 autres syndicats représentatifs.

Cordialement

La CFTC HPE

CFTC a dit…

Suite à l'AG organisée par la CFTC aux Ulis et grâce aux retours de salariés présents, le texte de l'accord a évolué hier soir dans le chapitre télétravail :

Le mot ADSL a été enlevé pour prendre en compte le passage à la fibre

Les anciens bénéficiaires du télétravail 2 jours à la demande de l'employeur pourront passer eux aussi automatiquement à 3 jours à la demande de l'employé sans remettre en cause les mesures passées

Enfin les mesures de télétravail sont accordées sur une condition de temps de déplacement, pas une condition de rallongement du temps de trajet

CFTC a dit…

Nos commentaires sur ce message de la DRH reçu hier soir :

" Nous vous confirmons que nos avocats ont travaillé aujourd’hui avec leurs confrères pour proposer un texte qui prennent en compte les demandes de précisions que vous avez formulées.

A ce stade, compte tenu des retours donnés par les Organisations Syndicales Représentatives quant à une potentielle signature, nous avons pris la décision de séparer l’accord de méthodologie en 2 accords d’entreprise car ils pourraient ne pas s’appliquer de la même façon sur les deux entités.

Nous vous enverrons ce mercredi matin les accords modifiés. Ceux-ci seront ouverts à signature dès mercredi 15H sur les sites des Ulis et Grenoble jusqu’à vendredi 18H"

En clair, cela signifie que si un deuxième syndicat ne signe pas l'accord HPECCF, les 30 salariés HPECCF des Ulis ne pourront pas bénéficier des mesures détaillées dans l'accord.


CFTC a dit…

Et au passage, toutes les dispositions sur la future représentation du personnel demandées par la CFE-CGC et la CFTC pour HPE CCF et acceptées à 80% tombent et repassent à zéro.

CFTC a dit…

Communiqué CFTC

Bonjour !

Pour la CFTC, les syndicats sont complémentaires. Dans leur point de vue, leurs demandes, leur représentativité, leurs actions. Et cela ne nous intéresse pas de critiquer les autres : nous préférons les respecter dans leur diversité. Nous avons mieux à faire et les salariés de toutes façons ont horreur de ces disputes qui sont souvent du niveau de la cour d’école et qui donnent l’impression d’une défense affaiblie de leurs droits.

Mais ce qui se passe actuellement est très grave : des propos tenus dans des communications ou dans les couloirs vont trop loin et sont devenus intolérables. Nous sommes donc, et avec regret, dans l’obligation de faire cette mise au point. Si vous faites naturellement confiance à la CFTC, merci de nous excuser pour cela, pas besoin de lire ce message. Sinon, informez-vous complètement et changez de préférence syndicale !


Vous recevez depuis quelque temps des communications d’autres syndicats, pour beaucoup sous forme de spams avec impossibilité de se désabonner, qui donnent dans la désinformation, la démagogie, le populisme, la peur et l’extrémisme. Et la science-fiction. Ne cherchez pas pourquoi : nous sommes en année électorale. Il va vous falloir faire preuve de patience jusqu’à la fin de l’année et d’esprit critique face à cette avalanche de « fake news ». Et choisir qui croire et à qui faire confiance aujourd’hui et pour les prochaines années.

En ce qui concerne le fameux accord de méthodologie : il n’est pas encore signé mais il le sera bientôt. Il est à la relecture chez notre avocat car il s’agit maintenant de deux accords : un par société. Nous constatons que nous sommes les seuls à vous expliquer ce qu’il y a dedans précisément. Nous vous le communiquerons d’ici vendredi dans sa version finalisée pour vous faire votre propre opinion.

...

CFTC a dit…

...

1/ Cet accord est-il dangereux ?

Bien au contraire, il est sécurisant. Il n’y a même pas d’engagements contraignants pour les syndicats signataires ! Car ce sont désormais les 2 CE et les 3 CHSCT concernés qui ont la responsabilité de la deuxième phase et du respect du calendrier de déménagement et des mesures obtenues. Calendrier qui peut parfaitement être décalé par un avenant à l’accord selon les circonstances.

Cet accord est totalement inédit en France par l’ampleur et la diversité de ce qui a été obtenu pour les salariés impactés par les fermetures des Ulis et de Boulogne. Principalement par la CFTC à force de travail et de persistance. Ce qui explique aussi les critiques de ceux qui, frustrés, n’ont pas obtenu grand-chose.

...

CFTC a dit…

...

2/ Cet accord contient-il des mesurettes pour les salariés concernés ?

Parler de mesurettes est une ineptie. Le télétravail automatique et la flexibilité horaire ne sont pas des mesurettes ! Et il y a 18 autres mesures. Des mesurettes, c’est ce qu’ont eu les salariés HP Inc quand ils ont dû partir des Ulis : rien ou presque.

Les salariés impactés par le regroupement à Puteaux peuvent le constater par eux-mêmes dans notre présentation exclusive ci-jointe faite à l’Assemblée Générale hier aux Ulis et qui aura lieu demain à Boulogne. Ce qui nous a permis de faire progresser encore le texte sur deux points hier soir.

Par contre la non signature de l’accord de méthodologie sur HPE CCF par un deuxième syndicat aura comme conséquence de priver 30 salariés HPECCF de la sécurisation des 20 mesures obtenues, surtout dans le temps d’ailleurs. Les salariés concernés, basés aux Ulis, apprécieront. Car les présentations RH qui ont déjà eu lieu sont trop vagues et ne leur garantissent rien de précis. Qui peut croire qu’un quick call remplace un accord valable en bonne et due forme ?

...

CFTC a dit…

...

3/ Quel lien entre le projet d’installation à Puteaux et la GPEC Out ?

Aucun pour les mesures obtenues. A la demande de la CFTC, les mesures pour les salariés impactés ont été totalement dissociées de la future négociation GPEC Out Rupture Conventionnelle Collective (ou de celle sur la Représentation du Personnel) qui interviendra dans un deuxième temps début février.

4/ Le calendrier dans l’accord est-il certain ou contraignant ?

Aucun calendrier n’est obligatoire à 100%. Il ne faut pas confondre calendrier déterminé et sécurisé. Des avenants à l’accord avec un nouveau calendrier sur la négociation RCC GPEC Out ou les consultations peuvent parfaitement être obtenues par le ou les syndicats signataires en justifiant le bien-fondé de la demande. Ce que nous avons fait à chaque nouvelle revendication pendant la négociation de l’accord de méthodologie.

5/ Et la GPEC Out dans l’accord ?

Il n’y a aucun calendrier de départs GPEC out dans l’accord de méthodologie ! Ni aucun détail d’ailleurs. Car ce n’est pas l’objet de cet accord de donner le chiffre de volontaires et suppressions recherchées alors même que ce nombre est en cours de détermination avec les US. Il sera connu début février. Si vous avez été approché par votre manager ces derniers jours pour savoir si vous pourriez partir, vous vous en doutez bien !

Si la négociation de l’accord de Rupture Conventionnelle Collective (RCC) GPEC Out ne donne rien pour n’importe quelle raison (ampleur du chiffre par exemple, populations touchées, absence d’embauches…) : aucun signataire de l’accord de méthodologie n’aura l’obligation de signer ce nouvel accord. Il n’y a rien de tel dans l’accord de méthodologie et notre signature n’est pas acquise, elle ne l’a jamais été.

La seule conséquence pour les syndicats si la négociation RCC GPEC Out n’aboutit pas sera de perdre les mesures déjà obtenues pour la représentation du personnel à partir de fin 2019 dans le cadre du remplacement du CE, des DP et des CHSCT par la CSE. Nous avions compris qu’elles étaient très importantes pour certains. Et pour les salariés qui veulent et peuvent partir, l’absence d’accord les empêchera de le faire, mais c’est une autre histoire qui connaitra son dénouement en principe courant mars

...

CFTC a dit…

...


6/ La CFTC soutient-elle inconditionnellement la direction ?

Non seulement la direction ne bénéficie pas de notre soutien inconditionnel mais nous sommes le seul syndicat à avoir exercé une pression de chaque instant dès l’annonce afin que la deuxième réunion de négociation donne des résultats corrects. La preuve est dans l’historique de la présentation ci-jointe et tout le travail que nous avons réalisé pour établir le rapport de force.

7/ Pourquoi deux accords, un par société ?

La majorité de la CFTC est au niveau du Groupe HPE. Selon notre avocat, l’accord de méthodologie est un accord inter-entreprise et la direction n’avait pas besoin de couper l’accord en deux pour qu’il soit valable. En le faisant unilatéralement, elle prend une sécurité juridique supplémentaire. La majorité de la CFTC sur HPEF bénéficiera donc aux salariés HPEF mais les non signataires et la direction auront à assumer que les salariés HPECCF risquent d’être privés des bénéfices de cet accord, des dispositions précises et surtout de leur pérennité dans le temps.

Il y a déjà malheureusement des accords différents entre les deux sociétés (ATT-ARTT et surtout l’accord Astreintes largement moins-disant sur CCF…) et ce depuis 2012. En particulier, il est regrettable qu’un syndicat n’assume pas sa responsabilité majoritaire sur HPECCF comme nous le faisons sur HPEF.

8/ Où peut-on consulter les projets d’accords ?

Sur simple demande en répondant à ce message ou dans nos permanences. Ou vendredi sur notre intranet car, par correction, nous attendons le dernier moment pour signer au cas où les autres syndicats changeraient d’avis ou obtiendraient des ajustements sur le texte.



Nous allons nous arrêter là. Nous comprenons la nécessité vitale de certains de critiquer cet accord pour exister, c’est le jeu et on s’y attendait. Mais cela n’excuse pas les propos tenus. Il ne tient qu’à ces syndicats de retrouver la sérénité et reconnaitre que cet accord de méthodologie est inédit et remarquable, en plus de protéger les salariés des revirements brutaux de la Corporation ou d’un changement de PDG ou de DRH.

Il est inutile de commenter les revendications pour un autre site en Ile de France (qui peut croire cela ?) ou totalement contraire au regroupement (garder un site aux Ulis). C’est vraiment prendre les salariés pour ce qu’ils ne sont pas.

Anonyme a dit…

Heureusement que vous êtes là. Merci. J'ai une grande confiance en vous.

Anonyme a dit…

j'ai décidé de quitter la CFE-CGC pour rejoindre la CFTC : où trouve-t'on le bulletin d'adhésion ?

Anonyme a dit…

Comme 146 : Totale confiance en vous, ne lâchez rien !

Anonyme a dit…

dicton du jour et d'actualité nationale pour les non-signataires : "plus tu te rapproches des citoyens, moins tu risques de prendre de mauvaises décisions" !

Anonyme a dit…

en lisant les différentes communications d'aujourdhui il n'y a vraiment pas photo sur les explications et les prises de position entre la CFTC et mon syndicat actuel. La fois de trop en ce qui me concerne, beaucoup d'autres sont partis avant moi. Donc je fais comme 146, je résilie sauf que c'est l'autre syndicat que je quitte sans regrets. Ah oui je suis isérois et je veux partir en GPEC out cette année

Anonyme a dit…

je suis dans les gagnant sur le projet, j'habite Courbevoie mais je suis solidaire des salaries impactes qui habitent loin ; je suis deja adherent CFTC que je soutiens a 1000% donc tout ce que je peux faire pour eux c'est de devenir champion pour que le nouveau site soit le meilleur possible quand ils viendront et j'ai postule aujourd'hui

CFTC a dit…

pour 146, merci de nous écrire à cftchp@hpe.com

Anonyme a dit…

la CFDT et la CGC etaient autrefois de grands syndicats chez HP et une page de plus se tourne actuellement sous nos yeux : triste. Pas etonnant que des gens ne croient plus a rien. Il y a le meme chaos en France d'ailleurs : tellement facile de detruire, mentir et critiquer plutot que construire contre vent et maree

Anonyme a dit…

Merci pour savoir raison garder et montrer le rationnel dans l’accompagnement des employés plutôt que de verser dans une facilité honteusement démagogique.

Un immense merci pour ce niveau extraordinaire de professionnalisme

CFTC a dit…

Info CFTC

Nous n'avons toujours pas signé l'accord et venons de faire 4 demandes de correction

CFTC a dit…

La CFTC confirme qu'effectivement des informations erronées circulent :)

Mais pas chez nous : tout est rigoureusement exact.

Ce qu'il faut savoir de nouveau, simplement :

Les mesures (pas les mesurettes) accordées sur le déménagement n'ont aucun lien avec le calendrier de la négociation GPEC out. Le seul lien qu'il y a dans l'accord avec la GPEC Out c'est la future représentation du personnel.

En ce qui concerne les risques de signer, on ne les voit toujours pas.

Car si le calendrier de négociation et de signature de la GPEC Out (Rupture Conventionnelle Collective) n'est pas respecté par les syndicats (date limite : 15 mars), où est le problème ? Uniquement la perte des engagements déjà obtenus sur la future représentation du personnel. Sauf avenant à l'accord de méthodologie pour prendre en compte les nouvelles dates, une hypothèse que nous sommes les seuls à avoir vu ?

Le vrai risque, c'est de ne pas signer !

Anonyme a dit…

Réunion des adhérents CFE-CGC pour décider la signature ou pas de l'accord :

http://1.bp.blogspot.com/-CC7KgLTdsmg/Tf5X4zIVkSI/AAAAAAAAA2o/CiIvrqoP_mw/s1600/asterix_bagarre.jpg

CFTC a dit…

Info CFTC

Les 4 modifications demandées par la CFTC aujourd'hui viennent d'être acceptées. La principale modification obtenue sécurise la mesure sur la dotation du CE.

Notre avocat donne le feu vert pour signer cet accord totalement inédit en France qui sera une référence dans beaucoup d'autres sociétés pour les salariés victimes d'un déménagement forcé.

Anonyme a dit…

ils sont supers ces accords !

Anonyme a dit…

merci 158, nous avons encore identifié 2 corrections nécessaires ce soir car le texte n'était pas rigoureusement le même entre la version HPEF et la version HPECCF.

Demain nous devrions donc avoir les versions définitives. Comme vous le voyez, nous ne sommes pas pressés : ces accords auraient du être signés le 11 janvier, demain nous serons le 18 janvier.

Nous sommes des professionnels, nous prenons le temps nécessaire

CFTC a dit…

Avec une semaine de retard sur le calendrier initialement prévu, la CFTC HPE a logiquement signé l’accord de méthodologie hier vendredi chez HPEF et HPECCF.

Il sera donc validé sur HPEF mais ne le sera pas, sauf rebondissement sur HPECCF, puisqu’il manque une signature.

Voici les conséquences pour les salariés CCF :

1/ Au moment où nous écrivons ces lignes, les 30 salariés CCF concernés par la fermeture des Ulis n’ont malheureusement aucune sécurité d’application de toutes les mesures obtenues telles qu’elles ont été négociées.

Il est évident que seul un accord validé par un deuxième signataire sur leur société le permettrait sans aucun doute possible et dans la durée. Ou s’ils changent de société avant le déménagement pour bénéficier de l’accord…

Vous le savez : le vent tourne vite chez HPE avec la Corporation, et les interlocuteurs côté direction aussi. Un autre PDG n’aura aucun état d’âme à changer ce qui a été accordé par son prédécesseur dans une simple politique s’il n’y a pas la protection d’un accord signé et validé. Un changement de périmètre peut aussi survenir. Nous sommes malheureusement les seuls à comprendre et anticiper ce risque.

2/ Autre bonne raison pour signer : les ressources des CE diminueront à partir de février en raison d’une nouvelle règle de calcul. Nous estimons que le manque à gagner sera significatif et qu’il impactera vos subventions et vos activités.

Là aussi la CFTC est le seul syndicat qui s’est intéressé à ce problème : nous l’avons neutralisé dans l’accord de méthodologie pour l’année 2019. Nous continuerons dans cette voie pour les prochaines années mais comme il manque une signature de l’accord sur HPECCF, les salariés CCF se retrouvent pour l’instant pénalisés (sauf ceux rattachés au CE HPEF).

Donc pourquoi refuser ces protections aux salariés CCF puisqu'il n’y a aucune obligation dans l’accord signé d’accepter aveuglément une GPEC Out à la date du 15 mars alors que nous ne connaissons pas l’ampleur du volontariat recherché, les emplois et entités concernées, la durée de la prolongation de l’accord GPEC et s’il y aura des embauches.

La CFTC prendra comme l’an dernier ses responsabilités le moment venu : cela dépendra du résultat des 8 journées de négociation à venir et de votre avis.

Nous ne sommes pas inquiets : le temps que nous passerons sur cette négociation suffira pour prendre une décision.


CFTC a dit…

Vous trouverez les mesures pour limiter les impacts financiers, familiers et perte de temps pour les salariés impactés par le déménagement à Puteaux
dans notre pdf exclusif présenté dans les AG de Boulogne et des Ulis : http://www.hpe.cftchpe.fr/dossiers-pratiques

Et comme convenu dans notre précédente communication, vous trouverez lundi les textes définitifs de l’accord de méthodologie (ceux du vendredi 18 janvier) ici : http://www.hpe.cftchpe.fr/dossiers-pratiques/les-accords-dentreprise-hpe (mot de passe si vous ne l'avez pas sur simple demande à cftchp@hpe.com)


CFTC a dit…

Bon à savoir

L'accord HPEF sera publié sur la base nationale du site Légifrance. Il va devenir non seulement une référence pour les salariés HPE concernés avec des mesures qui vont durer dans le temps (flexibilité horaire, télétravail 2 ou 3 jours, compensation essence pour les bas salaires, Pass Navigo, covoiturage, navette selon le succès, remboursement du parking si besoin…) mais aussi pour tous les syndicats en France confrontés à un projet similaire de fermeture et de déménagement.

Anonyme a dit…

comment peut-on obliger la CGC à signer sur CCF ?

CFTC a dit…

Pour 163, le plus efficace ce serait que leurs adhérents réagissent.

Cela s'est déjà produit il y a un an : une nette majorité s'est retournée contre les même 2 Délégués Syndicaux Centraux qui refusaient de signer l'accord sur la Rupture Conventionnelle Collective 2018. Après un vote houleux, ils ont fini par céder.

A part le problème de la dotation du CE CCF qui va représenter une dizaine d'euros en moins par mois et par salarié, trop peu pour que cela réagisse, il y a peu de gens impactés par leur décision (uniquement 30 aux Ulis) donc ça a peu de chance de se produire.

Autre possibilité : un renversement de majorité sur CCF aux élections de fin 2019. La première chose que nous ferions si cela arrive c'est de faire valider cet accord pour sécuriser les salariés CCF des Ulis avant le déménagement à Puteaux.

CFTC a dit…

La dernière possibilité concerne la CFDT. Ils étaient prêts à signer à seulement 3 conditions :

• L’intégration d’une clause sur les mesures d’accompagnement pour les salariés qui refuseraient le transfert
• La prise en compte dans le périmètre de la « GPEC in » des conséquences du déménagement en termes de perte de compétences
• La réécriture de l’article 5 « Engagements réciproques » dans son intégralité

Il n' y a absolument rien sur les mesures de déménagement. On peut donc espérer que ces 2 ou 3 points deviendront sans objet assez rapidement avec le temps et donc que ce syndicat aura lui aussi le bon sens de valider les mesures obtenues dans l'intérêt des salariés CCF concernés.

CFTC a dit…

En ce qui concerne les mesures obtenues chez HP Inc pour quitter les Ulis, elles sont pires que ce que l'on croyait :

1/ Pass Navigo (80% au lieu de 50% la première année puis 70%)

2/ Une aide au déménagement (2000 à 3000 euros, 1 jour de congé) : valable 1 an et demi

3/ Frais de parking 2 jours maximum par semaine pendant 6 mois

4 / Télétravail à la discrétion du management et frais ADSL 40 Euros maximum au prorata des jours de télétravail !

C'est qui le syndicat majoritaire ?

CFTC a dit…

Les questions que vous vous posez peut-être encore

1/ La signature de cet accord est-elle indispensable ? -> Oui !

Le seul vrai risque était de ne pas signer. A partir du moment où le départ de Boulogne et des Ulis est devenu inéluctable avec la fin des consultations CE le 9 janvier, il fallait protéger au maximum les salariés impactés pour limiter les impacts familiaux, financiers et de temps de transport.

Vous le savez : le vent tourne vite chez HPE avec la Corporation, et les interlocuteurs côté direction aussi. Un autre PDG n’aura aucun état d’âme à changer ce qui a été accordé par son prédécesseur dans une simple politique s’il n’y a pas la protection d’un accord signé et validé. Un changement de stratégie peut aussi survenir. La CFTC est le seul syndicat à comprendre et anticiper ce risque.

Autre bonne raison pour signer : les ressources des CE diminueront à partir de février en raison d’une nouvelle règle de calcul concernant la masse salariale de référence. Nous estimons que le manque à gagner sera significatif et qu’il impactera vos subventions et vos activités. Là aussi la CFTC est le seul syndicat qui agit : nous avons neutralisé ce problème dans l’accord de méthodologie pour l’année 2019. Nous continuerons dans cette voie dans la négociation de la GPEC out et pour les prochaines années mais comme il manque une signature de l’accord sur HPECCF, les salariés CCF se retrouvent pénalisés.


2/ Cet accord contient-il de vraies mesures pour limiter les impacts financiers, familiers et perte de temps pour les salariés concernés ? -> Oui !

Il n’existe qu’une seule synthèse complète de l’accord de méthodologie permettant d’en prendre objectivement conscience et elle se trouve dans notre pdf présenté dans les Assemblées Générales de Boulogne et des Ulis : http://www.hpe.cftchpe.fr/dossiers-pratiques.

...

CFTC a dit…

...

Ce qui a été principalement obtenu par la CFTC chez HPE est à des années lumières des compensations HP Inc !

Au moment où nous écrivons ces lignes, les 30 salariés CCF impactés des Ulis n’ont malheureusement aucune sécurité d’application des mesures financières et autres décrites dans l’accord. Soumis au bon-vouloir de leur employeur ou de leur manager, il est évident que seul un accord validé par un deuxième signataire sur leur société permettrait une sécurisation sans aucun doute possible et dans la durée. Ou s’ils changent de société avant le déménagement pour bénéficier de l’accord HPEF.

3/ Les mesures obtenues pour aller à Puteaux sont-elles totalement indépendantes du projet de signature d’une GPEC Out le 15 mars 2019 ? -> Oui !

Il n’y a strictement aucune relation entre les deux : les négociateurs CFTC ont obtenu d’isoler totalement les deux sujets dans l’accord de méthodologie à la troisième réunion de négociation.

Encore mieux : il n’y a aucune obligation dans l’accord signé d’accepter aveuglément une GPEC Out à la date du 15 mars alors que nous ne connaissons pas l’ampleur du volontariat recherché, les emplois et entités concernées, la durée de la prolongation de l’accord GPEC et s’il y aura des embauches. La CFTC prendra comme l’an dernier ses responsabilités le moment venu : cela dépendra du résultat des 8 journées de négociation à venir et de votre avis. Nous ne sommes pas inquiets : nous arrivons préparés à chaque négociation et le temps que nous y passerons suffira pour prendre une décision.

4/ Quels sont les calendriers dans l’accord qui sont la seule contrepartie demandée aux syndicats pour signer l’accord de méthodologie ?

Il y a 2 calendriers. Ils n’ont rien à voir entre eux et la CFTC ne s’interdit pas de les faire décaler par un simple avenant à l’accord que nous avons signé si les circonstances l’exigent :

- Celui qui concerne la phase 2 du déménagement à Puteaux avec les dates de remises d’avis des CE et CHSCT courant juin 2018.

- Celui qui concerne la négociation de deux nouveaux accords et leur signature éventuelle le 15 mars : la Rupture Conventionnelle Collective GPEC Out 2019 et l’accord sur la future représentation du personnel à partir de fin 2019 (avec le CSE remplaçant le CE, les DP et les CHSCT ainsi que les moyens syndicaux : tout est en nette diminution malgré le minimum prédéterminé dans l’accord de méthodologie).

A la CFTC notre éthique ne nous permet pas de privilégier des intérêts personnels à ceux des salariés. C’est un motif d’exclusion et c’est une des raisons de notre succès. La priorité entre les deux négociations c’est celle sur la GPEC, pas celle sur la représentation du personnel bien qu’elle ait aussi son importance pour défendre efficacement les salariés à partir de 2020.


5/ Peut-on consulter les textes signés par la CFTC de l’accord de méthodologie? -> Oui !

Tous les accords HPE sont ici : http://www.hpe.cftchpe.fr/dossiers-pratiques/les-accords-dentreprise-hpe (mot de passe dans nos Flashs ou sur demande à cftchp@hpe.com

CFTC a dit…

La conclusion de toute cette négociation c’est tout simplement : pouvoir s’opposer, toujours proposer !

Le travail, l’expérience, la préparation, l’écoute de chacun d’entre vous, la pression sur la direction exercée stratégiquement et à bon escient, la résistance aux attaques et la persistance contre vent et marée… Les 4 négociateurs CFTC qui ont été à chaque instant les artisans inlassables de cet accord de méthodologie sont : Jean-Paul Vouiller, Françoise Montfollet, Frédéric Goupil et Marc de Filippis. Aidés de leur avocate Pascale Revel, ils ont obligé la direction à concéder point par point l’essentiel de ce qui a été obtenu au final.

Ce qui nous permet d’être les seuls capables d’expliquer très précisément à chaque salarié impacté par le déplacement à Puteaux ce à quoi il aura droit selon qu’il a une voiture personnelle, une voiture de fonction ou qu’il utilisera les transports en commun. Aujourd’hui, au moment du déménagement et ensuite dans la durée.

Sur HPECCF, il fallait 2 signatures : nous ne pouvons donc malheureusement rien faire à ce stade pour les salariés CCF impactés par les ressources en diminution de leur CE ou par leur déménagement à Puteaux.


Et maintenant ?


Voici la suite du calendrier social :

29 et 30 janvier : CE HPECCF puis CE HPEF sur les tendances emplois GPEC 2019 (stable, en décroissance…)

Du 6 février au 15 mars : les négociations GPEC, RCC GPEC Out et IRP/CSE *
4 réunions sur 8 jours, avec l’aide et la présence des avocats si besoin.

* RCC : Rupture Conventionnelle Collective (= GPEC Out : plan de départ volontaire). IRP/CSE : Institutions Représentatives du Personnel/Comité Social et Economique. Le CSE remplace CE, DP et CHSCT en décembre 2019.

Du 19 mars au 12 juin : 2ème phase sur la fermeture les Ulis/Boulogne
(conditions du déménagement à Puteaux, espaces et conditions de travail, mesures d’accompagnement, enquêtes salariés, conclusion de l’expertise économique…)
4 réunions communes des 2 CHSCT Les Ulis + CHSCT /Boulogne avec expertise projet
4 réunions du CE HPEF
4 réunions du CE HPECCF

CFTC a dit…

Sur http://www.hpe.cftchpe.fr/dossiers-pratiques vous trouverez :

La synthèse des mesures qui sont des accords de méthodologie expliqués simplement

Les 2 accords signés dans leur version définitive

Anonyme a dit…

bravo pour l’accord signé ! Quel travail, et quel chance nous avons de pouvoir compter sur ce niveau d’engagement !

Anonyme a dit…

Et pendant ce temps là IBM s'installe sur le plateau de Saclay

http://www.leparisien.fr/essonne-91/essonne-comme-promis-ibm-s-installe-a-paris-saclay-21-01-2019-7993023.php

Anonyme a dit…

Merci pour ce gros boulot de désintox

Anonyme a dit…

d'accord avec 173. Et pour les casseurs, je suggère ceci :

21 janvier : journée nationale des câlins

Le câlin est le principal moyen qu’utilise un être humain lorsqu’il veut démontrer son affection.
Prendre quelqu’un dans ses bras est un geste simple, mais bien moins anodin que l’on pourrait le penser au vu des nombreux bienfaits que procure un vrai câlin
https://www.dailymotion.com/video/x6o2alc

Anonyme a dit…

C’est dommage que les syndicats ne peuvent pas se mettre d’accord entre eux sur ce projet ; il y a peut-être des calculs perso dans chaque camps, l’ego des individus, etc.
C’est pour ça que le syndicalisme est en régression en France !
Merci à la CFTC d’avoir signé ce premier accord, comme vous dites : le vent tourne vite chez HPE avec la Corporation !
En attendant les autres cherchent leur queue en tournant en ronde, dommage pour les salariés en particulier chez CCF ! espérons qu’ils se souviendront à la prochaine élections..

Vieil Ulissien a dit…

Bonjour,
Ou peut-on trouver l'autocollant "TOUCHE PAS A MON SITE" ?
Merci

Anonyme a dit…

IBM ne déménage pas de la tour Descartes pour aller à Saclay c'est ceci : ingénieurs, développeurs, chercheurs, « data scientists » (scientifiques travaillant sur les données), des consultants métiers et technologies travailleront sur des projets de recherche en intelligence artificielle (IA). Une vingtaine d’experts dans un premier temps puis plus d’une centaine d’ici deux ans sont attendus.

CFTC a dit…

bonjour 176

A la permanence CFTC des Ulis ou bien sur simple demande à cftchp@hpe.com avec ton adresse courrier

Anonyme a dit…

vous dite que tous les salariée CCF sont perdants sur les recettes de notre CE mais quel est le montant de ce manque a gagner ?

CFTC a dit…

pour 179, le montant estimé est de 10% des ressources en 2019 soit 100 000 euros sur l'année soit près de 200 euros par salarié CCF. Mais bon, comme tout le monde s'en fiche à part nous et quelques-uns dont tu fais partie...

CFTC a dit…

Autre sujet dont tout le monde se fiche à part la CFTC HPE :

• Les salariés ne savent pas ce qu’ils vont perdre avec le CSE et ils s'en fichent

Le sondage mené par Syndex sur le passage au CSE auprès de plus de 1 100 représentants du personnel illustre ce qui peut ressembler à un cercle vicieux en matière du dialogue social. En effet, 91 % des répondants admettent que le passage en CSE est un non-sujet pour les salariés alors qu’ils en seront pourtant les premiers perdants estiment 61 % des répondants. De quoi s’interroger sur la capacité des élus à partager leurs inquiétudes (75 % en ont) avec les salariés sur les enjeux relatifs à cette évolution du dialogue social (qu’ils estiment être déjà de très mauvaises qualité pour 55 % d’entre eux) dans le cadre d’une instance que les salariés perçoivent avant tout sous l’angle des prestations sociales et culturelles proposées, qui, elles, ne sont pas remises en cause (pour le moment du moins car les exonérations de charges sociales sont régulièrement dans le collimateur). La capacité des élus à sensibiliser les salariés aux enjeux du dialogue social ne risque pas de s’améliorer alors qu’ils sont 35 % (dans les entreprises avec plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires) à souligner le risque d’une perte de proximité avec les salariés. Une illustration de la déconnexion entre les enjeux du nouveau cadre du dialogue social, négocié ou non, avec les préoccupations quotidiennes des salariés…

Source > Syndex

Anonyme a dit…

il doit y avoir un gros malaise actuellement à la CFE-CGC sur le positionnement de leurs dirigeants et agravé par les communications quotidiennes de style Trump pour tenter de le justifier

Anonyme a dit…

Avec l'annonce de ce soir du regroupement de la France avec l'Europe du Nord, est-ce que cela va avoir un impact sur les négociations en cours ? Déménagement, GPEC OUT ?

CFTC a dit…

pour 183, aucune conséquence sur le déménagement ou la GPEC out dont la négo commence le 6 février.

Cette annonce en soi ne représente pas de menace particulière selon nos spécialistes (très peu de postes en doublon). C’est juste une preuve de plus des soudains changements stratégiques et de la nécessité vitale de sécuriser ce qui peut l’être et ce qui doit l’être avec nos interlocuteurs du moment : rien de tel qu’un accord d’entreprise pour nous protéger des revirements de la Corporation quand nous en avons l’occasion (cf récemment l’accord de méthodologie qui ne couvre pas CCF).

Pourquoi sommes nous les seuls à comprendre cela ? Mystère...

CFTC a dit…

Dicton du jour : « tout ce qui est excessif est insignifiant»

Si vous subissez le spam quotidien outrancier, comme dit 182 : ce n'est pas le fonctionnement exemplaire et reconnu comme tel du CE HPEF qui pose problème, c'est le fonctionnement interne de toute la CFE-CGC prise en otage par un excité du clavier à l'approche des élections

CFTC a dit…

Comprenne qui pourra !

La CFDT était donc prête à signer les accords de méthodologie pour des raisons n'ayant rien à voir avec les mesures figurant dans l'accord (post 165)

Et les seules 2 questions ce mois-ci des DP CFE-CGC HPEF étaient... sur les mesures :

1/ Lors de sa téléconférence du 11 janvier la direction a présentée des mesures d’accompagnement à tous les salariés HPE négativement impactés par le déménagement des sites Parisiens vers Puteaux.

Les salariés HPE de la région parisienne peuvent-ils bien compter dès à présent sur la mise en place de ces mesures pour commencer à s’organiser en vue du déménagement à Puteaux ?

Combien de places de parking seront disponibles sous le site de Puteaux pour les voitures pratiquant le co-voiturage ?

-----------

Quelle impatience ! En tout cas la réponse n'a fait que confirmer ce que nous disons :

1/ Les salariés CCF ne bénéficient pas des mesures, l'accord n'ayant pas été validé par une 2ème signature.

2/ C'est le rôle de la phase 2 de préciser le covoiturage

CFTC a dit…

Message du secrétaire du CE HPEF à tous les élus de l'instance

Bonjour

"Tout ce qui est extrême est insignifiant"

D'un échange au sein du CE sur la nécessité d'avancer de 48h la communication des synthèses de l'instance pour les raisons expliquées, je constate que nous sommes passés à des attaques personnelles à l'échelle de l'entreprise où l'on cherche à semer le doute sur le bon fonctionnement du CE et sur mon intégrité en tant que secrétaire.

Je laisse la grave responsabilité des propos à son auteur et je l'invite à lire ceci si cela peut l'aider : https://fr.wikipedia.org/wiki/Communication_non_violente

Je remercie les élus de toute sensibilité, y compris CFE-CGC, et les salariés qui m'ont exprimé leur soutien ou exprimé leur désaccord avec ce comportement qui n'augure rien de bon pour les derniers mois du CE avant sa dissolution au sein du CSE.

Cette nouvelle instance est déjà affaiblie par les nouvelles lois, je ne vois pas l'intérêt d'affaiblir aussi le CE avec ce genre de propos alors qu'il y a énormément de travail à réaliser devant nous les 10 prochains mois et que notre fonctionnement ensemble a toujours été extrêmement solide.

En ce qui concerne les synthèses du CE rédigées par Ubiqus, les seules qui soient complètes, objectives et indépendantes, comme déjà annoncé la prochaine sera envoyée avec 48h d'avance puisque ce délai de relecture qui était proposé au CE n'est pas utilisé (le dernier retour d'un élu sur le texte remonte à plus d'un an). Et c'est l'autre changement à venir : elle le sera en pièce jointe ce qui permettra d'en augmenter la lecture par les salariés. Si quelqu'un doute soudainement de l'intégrité du secrétaire sur la relecture de la synthèse avant envoi, qu'il soit rassuré : l'original vous sera envoyé pour comparer.

Ce fonctionnement devenu nécessaire permettra une meilleure connaissance et un meilleur respect du travail de l'instance. Il devrait normalement convenir à tout le monde : si ce n'est pas le cas n'hésitez pas à me le faire savoir.

Bien cordialement

Jean-Paul Vouiller
Secrétaire du CE HPEF

Anonyme a dit…

Une certaine similitude...
https://www.evasionfm.com/actualite-41302-montigny-le-bretonneux-les-employes-de-bureau-veritas-en-greve.html?version=essonne

CFTC a dit…

Après notre visite de SAP à Levallois et de Thalès à Massy vendredi dernier, et HP inc à Meudon aujourd'hui, nous revenons avec pas mal d'idées pour l'immeuble Sense et les 38 champions volontaires HPE qui vont se mettre au travail avec le chef de projet à partir du 13 février

CFTC a dit…

merci 188

Ce sera intéressant de voir ce qu'ils réussissent à négocier.

Nous revenons d'une visite de 3h chez HP Inc à Meudon où ils sont stupéfaits de ce que nous avons réussi à négocier en plus d'eux.

Pour mémoire leurs mesurettes :

- Pass Navigo (80% la première année puis 70%) -> HPE 80% tout le temps
- L'aide au déménagement (500 euros de moins et 1 jour de congé en moins que chez HPE) pendant 1 an et demi au lieu de 3 ans chez HPE.
-Frais de parking 2 jours maximum par semaine pendant 6 mois : cela n'a pas été utilisé car leur immeuble n'est pas plein. L'avantage ne s'applique déjà plus ! HPE : pas de limite de nombre de jours ou de temps.
- Télétravail à la discrétion du management et frais ADSL 40 Euros maximum au prorata des jours de télétravail… HPE : pas de proratisation des frais internet, indépendant du management, pas de réversibilité

Un véritable gouffre avec les mesures HPE donc, d'autant qu'il y a toutes les autres mesures en plus : prime essence, navette, covoiturage, flexibilité horaire, prime transport etc...

Anonyme a dit…

Bonjour est ce que les mesures sont cumulables ex : déménagement à Boulogne par ex + télétravail + remboursement carte navigo 80% ?

CFTC a dit…

bonjour 191

Ton déménagement dans les 3 ans selon où tu habiteras peut faire tomber les mesures liées à l'éloignement. Sinon les mesures sont cumulables.

Le package de base des mesures est :

Ensemble 1 : salariés venant avec le moyen de transport qu’ils souhaitent

1/ Flexibilité horaire si impact négatif (sauf contraintes horaires type ISR) + ouverture du site demandée à 7h.

Si besoin commission RH avec un membre de la Commission SSCT du CSE pour examiner les cas individuels

2. Navette équipée 1 an reconductible (priorité aux salariés sans voitures de fonction)

3. Aide au déménagement (pour rentrer dans un rayon de 18 km autour de Puteaux : frais 2500/3500/4000 Euros selon sa famille, 2 jours de congés, dispositifs Action Logement. Valable pendant 3 ans jusque fin 2021.

4. Télétravail : accepté automatiquement sur demande 2 ou 3 jours/semaine* . Réversible seulement si le salarié le demande (sauf rapprochement géographique et changement de métier exclu**). Remboursement 40 euros des frais internet. Les commerciaux ont toujours l’option de demander le télétravail exceptionnel (ADSL 30 Euros).

** Exclusion : si le métier nécessite déjà une absence importante et régulière de Puteaux (exemple : ingénieurs commerciaux terrain) et de certains métiers ayant vocation à exercer une activité sur site (exemple : infirmière d’entreprise, télévente).

* 2 jours si plus de 35 minutes de trajet voiture (aller) ou 45 minutes en transport en commun. 3 jours si plus de 45 minutes de trajet voiture ou 55 minutes en transport en commun. Mappy 8h15.

Pour les transports en commun :

1/ Pass Navigo 80 % au lieu de 50% sans limite de temps (sauf pour les nouveaux embauchés à partir du 1er février 2019)

2/ Frais de parking relais 40 euros par mois pendant un an (si Pass Navigo)

3/ Accessoires (casque, alimentation, souris) en double sur demande
Pour un nouvel utilisateur des transports en commun : prime incitative de 300 euros *

* Si allongement temps de transport en voiture ou transport en commun de + de 20 min (aller) entre les trajets domicile-site actuel et Domicile-Puteaux Et Temps de trajet Domicile/Puteaux en voiture ou en transport en commun au moins = à 50 min



CFTC a dit…

Questions DP CFTC

Des questions ont été posées lors de la téléconférence PDG/RH organisée le 11 janvier. Comment seront communiquées les réponses ?

Réponse :
Le PDG et la DRH ont répondu aux questions dans le cadre de la téléconférence organisée le 11 janvier dans le temps limité qui leur était imparti.
Des cafés RH seront organisés jusqu’au déménagement, permettant ainsi de répondre aux questions des salariés qui n’auraient pas obtenu de réponse lors de cette téléconférence.

Question :
Si aucun conducteur Klaxit est disponible sera-t-il possible d’utiliser une autre plateforme (Uber) ? Existera-t-il une distance maximale pour la course (exemple supérieure à 80 km) ?

Réponse :
Les solutions relatives au covoiturage sont actuellement en cours d’étude et seront abordées dans le cadre de la 2nde phase d’information consultation.

Question :
Pourra-t-on voyager grâce à Klaxit avec des personnes qui sont d’une autre société ?

Réponse :
Les solutions relatives au covoiturage sont actuellement en cours d’étude et seront abordées dans le cadre de la 2nde phase d’information consultation.

Anonyme a dit…

Co-voiturage ou partage entre ceux qui ont une voiture de fonction et ceux qui n’ont pas possible ? Retour du HP way

CFTC a dit…

Possible 194, cela concernera tous les types de conducteurs

Anonyme a dit…

Et toujours rien pour les vélos ou les déplacements doux, je suppose ?

Anonyme a dit…

Pas de nouvelles des positionnements des postes ni des suppressions de postes en vue ?

CFTC a dit…

pour 196, ce n'est pas encore défini. Tu irais à Puteaux en vélo ? Si oui, merci de nous contacter à cftchp@hpe.com

pour 197, réunions importantes sur HPEF mardi et mercredi (emplois GPEC et leur tendance 2019, négociation GPEC Out).

Les HPECCF ont reçu un Immanquables CCF avec les infos GPEC mais pas le nombre de suppressions et de volontaires recherchés. Et pour cause :

La première réunion de négociation de la GPEC Out (Rupture Conventionnelle Collective) 2019 a été convoquée chez HPEF pour le mercredi 6 février comme prévu dans l’accord de méthodologie signé par la CFTC. Mais comme l’accord de méthodologie n’a pas été signé par un deuxième syndicat sur HPECCF, cela a deux conséquences :

- la DRH a toute liberté de négocier séparément la GPEC Out dans les deux entités à la différence de 2018. Ce qu’elle fait…
- il n’y a pas de date de début ou de fin prévue de négociation chez HPECCF à la différence d’HPEF (le 15 mars).

CFTC a dit…

Point de vue de salarié CCF des Ulis

"Je crois avoir compris cet accord et je ne pense pas que beaucoup d’entreprises aient obtenues des conditions comparables.

Pour avoir vécu plusieurs restructurations c’est justement la longueur des procédures qui est très difficiles à vivre pour les salariés, ça maintien un climat d’incertitude, de stress et de démotivation"

Notre réponse : il n'est pas question que vous restiez dans cette situation de simple dommage collatéral du refus de signer l'accord de méthodologie CCF.

Vous constaterez bientôt que la CFTC HPECCF mène des actions concrètes pour vous faire bénéficier, comme les HPEF, de l'intégralité des 20 mesures sur le déménagement

CFTC a dit…

Chaud devant :
https://www.courtaboeuf.paris-saclay.com/actualites/info-travaux-axe-nord

A partir du 1er mars, l'avenue du Canada passe à sens unique. Donc problème probable pour tourner à droite en sortant du site des Ulis !

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 235   Suivant› Les plus récents»

Enregistrer un commentaire