ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next Securities Analyst Meeting : update HPE Next, Finances…

Elections Entco 1ère réunion de la DUP

Actualité DXC-ESF Flash Fil Rouge GPEC Out du 18 octobre. Prévolontariat

NAO HPE 2018 Au moins une bonne nouvelle !

FPR FY17 et Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

France-Canada contre la souffrance La CFTC HPE vous invite le 16 novembre !

HPE PSE GPEC Out L’espace référence pour les volontaires acceptés

HPE Politique voiture Vos questions, les réponses !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

mercredi 19 juillet 2006

Le CE HPCCF vote la suspension de séance

En raison d'un désaccord sur l'effectif cible HPCCF à fin 2007 si les 221 volontaires en excédent sont acceptés, la CFE-CGC, la CFDT et la CGT représentant 9 voix sur 13 ont voté la suspension du CE extraordinaire HPCCF dès le début des présentations. Il n'y aura donc pas d'avis rendu cette semaine.

Ce qui empêche la notification et le départ de ces 221 salariés dans la vague 2 HPCCF et suspend les engagements de la direction pour les employés HPCCF qui veulent rester. Cette situation peut impacter également 80 salariés qui sont dans des catégories professionnelles manquant de volontaires. Les décisions prises au CE HPF ne sont pas remises en cause.

Déclaration de la CFTC : commentaire du 19 juillet, 2006 18:23
Déclaration de l'intersyndicale (CGC/CGT/FO/CFDT) : commentaire du 19 juillet, 2006 20:01 et 21 juillet, 2006 13:34

Le CE HPCCF reprendra mercredi 26 juillet a 10h

347 commentaires à lire:

«Les plus anciens   ‹Précédent   1 – 200 sur 347   Suivant›   Les plus récents»
CFTC HP a dit…

Il est intéressant de noter que nous avons reçu des menaces d'attaque en justice, et pas de la direction, si nous faisions le choix d'informer les salariés sur ce blog de ce qui vient de se passer au CE HPCCF aujourd'hui...

CFTC HP a dit…

Notre propos n'est pas d'attaquer les autres syndicats pour la décision qu'ils ont prise car ils contestent le calcul "effectif de départ au 19 juillet 2005 soit 2862 moins 466 suppressions de postes plus le solde départ/création de poste soit 8 pour un effectif cible à reconstituer de 2404 fin 2007) mais de défendre notre point de vue.

Si on en avait eu la possibilité, on aurait fait voter le même avis qu'au CE HPF, avec ces chiffres, les mêmes engagements qu'au CE HPF plus un suivi spécifique pour les catégories HPCCF manquant de volontaires : Manufacturing IDA, Manufacturing Grenoble, Ingenierie du support IDF, Consulting Grenoble et Developpement informatique Grenoble.

Nous n'avons pas pu arriver jusque là devant les contestations sur le solde départ/création de poste. Il manquerait une centaine de postes selon les syndicats qui ont demandé la suspension. Nous avons une opinion différente sur ces chiffres et les impacts humains associés, ce n'est pas une raison pour nous menacer ou empêcher nos élus de parler comme c'est arrivé à plusieurs reprises aujourd'hui.

Anonyme a dit…

Bravo et merci de continuer a nous informer.
Cela veut dire aussi que le processus de reaffectation et de reclassement est suspendu pour HPCCF ?

Anonyme a dit…

Merci de continuer a nous informer. Qu'est-ce qui peut maintenant debloquer la situation et dans quel delai? Ou bien est-ce que c'est definitivement bloque pour les volontaires en surplus HPCCF?

Anonyme a dit…

Merci pour les infos. Peut-on avoir une idée de la suite des évènements et d'un éventuel calendrier prévisionel?

Anonyme a dit…

Je suis accablé par cette suspension. J'ai un projet finalisé avec CDI qui commence le 1er Aout!!! Qu'est-ce que vous me conseillez de faire? Je ne peux revenir en arriere.

Anonyme a dit…

inadmissible, j'avais déjà la sensation que cette société marchait sur la tête, mais c'est pas la première fois que vous faites l'objet de menaces....
Mince alors, qu'ils se regardent un peu et ai le courage de leurs opinions... et pas peur de communiquer dessus!
Ils ont choisi d'aller à l'encontre des interets des volontaires - peut être pour proteger ceux qui restent et je peux le comprendre,mais c'est vraiment bas d'en arriver aux menaces...
Bravo pour votre courage et votre transparence.
j'attendais votre message car je suis de ces 221... alors je prendrais patience! et vous remercie encore pour vos actions!

j'aurais aimer rester, et c'est la successions de multiples managers à promesses non tenus et pas avares de pression! qui m'ont fait perdre foi en cette compagnie en laquelle je croyais tant...à laquelle j'ai tant donné!

JUJU

CFTC HP a dit…

Pour 15:40, tout est gelé selon nous, pour 15:46 on pense qu'il n'y a rien d'irrémédiable sauf si la direction décide d'appliquer brutalement le Livre IV et III HPCCF actuels. Auquel cas on rentrera dans la bagarre mais pour un autre motif : celui du refus de 221 volontaires et de la menace critères d'ordre pesant sur 80 employés voulant rester.

La situation est inconfortable pour tout le monde, mais il faut voir si les positions évoluent de part et d'autre d'ici le prochain CE qui sera convoqué on ne sait pas quand.

Anonyme a dit…

En tout cas je connais un syndicat qui a claironne un peu trop tot en debut de semaine que "Tous les volontaires avec des projets validés partiront !".
Est-ce que l'on peut avoir un rappel des rapport de force (nombre de voix par syndicats) au CE HPCCF ?

Merci pour votre boulot d'information. Je trouve inacceptable de vouloir censurer le contenu de reunion ou se decident notre avenir.

CFTC HP a dit…

pour 15:50, si tu ne peux pas repousser ton CDI au premier septembre, demande un LOA immédiatement (voir sujet LOA pour le process). Si ça marche et que la situation s'arrange avec acceptation de la vague 2, tu interrompras ton LOA le jour du circuit de départ.

CFTC HP a dit…

pour 15:53, le CE HPCCF c'est :
6 voix CFE-CGC
4 voix CFTC
2 voix CGT
1 voix CFDT

Anonyme a dit…

J'ai cru comprendre que cette suspension avait été demandée car la direction de HP ne veut pas ré-embaucher à hauteur de l'excès ce volontaires, est-ce vrai ?

Anonyme a dit…

la direction devait repondre sous 10 jours ouvrés aux volontaires. Comme cela se termine ce soir, quelle choix a t'elle ?
1 refuser les volontaires et faire les désignations
2 differer la reponse ? de combien ?

Anonyme a dit…

Bonjour,
Est ce que cette suspension de CE a un impact pour les empoyes HPCCF qui ont été déjà notifiés de l'acceptation de leur volontariat et qui attendent la convocation des RH?

Merci!

CFTC HP a dit…

pour 16:16, il faudra que tu nous expliques comment tu as "cru comprendre" puisque les autres syndicats n'ont pas encore communiqué leur point de vue.

Il y a un désaccord sur l'effectif cible.

On ne pense pas qu'on puisse simplifier en disant que la direction ne veut pas ré-embaucher à hauteur de l'excédent de volontaires car il y a d'autres paramètres dans les chiffres comme les créations de postes déjà prévues et les arrivées de personnel depuis le 19 juillet 2005.

Anonyme a dit…

Tout ceci est humainement dramatique. P3 50+ exclu du PDA, je décide de creer une modeste activité. J'ai des contacts avec des partenaires et des clients. j'ai un impératif de démarrage au 1er Aout pour que cela se fasse dans les meilleures conditions pour moi. Je suis completement dégouté d'avoir encore une fois a faire face a un nouveau report de décision et une nouvelle incertitude. Encore une fois je suis dans la catégorie a probleme. On joue avec nos nerfs depuis un an, c'est lamentable. J'ai engagé des frais personnels pour visiter mes fournisseurs et acheter des échantillons. Ma situatuion financiere est dans le rouge.

Sans vouloir dénigrer le travail que vous avez accompli jusqu'ici, pourquoi les syndicats doivent-ils avaliser une tractation qui devrait s'effectuer entre HP et les salarié concernés:
- HP vous donne X€ pour que vous acceptiez de partir

Anonyme a dit…

c'est dommage pour les partants en attente mais il faut exiger l'effectif prévu !

Pion X a dit…

Décidement nous ne sommes que des pions. Quand ce n'est pas aux mains de la direction, c'est aux mains de certains syndicats(et j'ai bien peur aux mains de certains syndicalistes).
Puisque messieurs du syndicat bloquant vous lisez ce blog j'en suis sur, ayez le courage de vos opinions en vous exprimant ouvertement et en expliquant en quoi votre attitude va pereniser la presence d'HP CCF. Merci par avance.
Pion X

CFTC HP a dit…

Déclaration CFTC

Notre propos n'est pas d'attaquer les syndicats qui ont pris la décision d'entamer un bras de fer. Ils ont certainement d'excellentes raisons comme la défense de l'emploi chez HPCCF qui est aussi notre préocupation. Notre propos est de faire respecter notre point de vue qui nous parait aussi être celui de la plupart des employés qui veulent partir et qui veulent rester. Nous rappellons que nous sommes insensibles aux menaces (qui n'ont d'ailleurs aucune base légale) cherchant à faire taire le blog ou empêcher nos communications aux abonnés.

Nous avons en priorité le souci qu’il n’y ait pas de désignation (départ forcé) d’une part et pas de refus de volontariat d’autre part.

Nous considérons que les chiffres des volontaires sont encore fluctuants et qu’aujourd’hui l’objectif à périmètre constant c’est que l’effectif HPCCF soit d’au moins 2404 employés au 31 décembre 2007 (2862 le 19 juillet 2005) et même au delà avec les postes créés par le GDA.


Nous sommes en faveur d'accélérer le redéploiement des employés sans postes dans les meilleurs conditions possibles (ou sur des postes libérés plus motivants), d'embaucher rapidement et de façon ciblée des employés pour éviter la surcharge de ceux qui restent et de respecter les projets de vie de ceux qui veulent partir. Et cela nous parait une bonne chose que la mobilité interne et les embauches externes ne soient pas gelées étant donné le grand nombre de postes libérés et dont les employés sans poste profiteront en priorité. Cela ne peut qu'aider la réorganisation qui doit maintenant réussir dans l'intérêt des employés restants et devant nous rejoindre, et dont l'avenir dépend maintenant du succès d'HPCCF en France.

En raison de notre ligne directrice "La Vie à Défendre", toute autre solution (stricte application des Livre III et IV c'est-à-dire refus de la vague 2 ou filtrage des volontaires et désignation) ou encore trop de rigidité dans l'interprétation de chiffres qui sont destinés à évoluer aurait un impact négatif pour ceux qui ont fait le choix de rester (ambiance fortement dégradée par des collègues démotivés contraints de rester. Et bien sûr pour ceux qui veulent partir (projet de vie brisé, démissions, dépressions). Et encore plus pour ceux qui seraient désignés, soit l'impact humain le plus catastrophique.

Anonyme a dit…

En voulant défendre HPCCF, ces syndicats vont tuer HPCCF...

Anonyme a dit…

je ne comprend toujours pas les raisons: garder des personnes qui ne sont plus motivés n est pas une très bonne chose pour HP.

Etant volontaire, je me suis engagé à l'exterieur et je suis dépendant de personnes qui ne font pas tous pour leurs électeurs. Car c'est bien nous qui avons choisi les syndicats, non?

Peut-être qu'ils devraient faire un autre métier du genre Politique: on tient rarement ces promesses dans ce métier. Si je compte bien, 200 volontaires, c'est 10% des électeurs, non? Alors, un grand merci !

Pour revenir à la décision, Je crois que l'impacte de la décision est déjà connu. Ou ceux qui restent auront + de travail, ou ils auront de nouveaux collaborateurs plus motivés. Mais garder les volontaires, c est inadmissible et cela ne fait pas de sens

P tit coup de gueule quand meme.

Anonyme a dit…

Je dirais plutot en voulant defendre HPCCF, ces syndicats vont tuer les individus qui composent HPCCF.
J'imagine (j'espere pour eux) que leurs intentions sont louables. Par contre en l'absence de communication de leur part, d'explications, j'ai du mal a comprendre leur logique comptable.

Anonyme a dit…

J'aime beaucoup le dernier mail envoyé par l'intersyndicale:

"de la délocalisation d’activités ou d’emplois qui auraient pu être pérennisés en France."

I will try in English: some people DON'T want to stay. Does it clarify?

J aime aussi beaucoup l'argument: "Les candidats de la « vague 2 » risqueraient une contestation de leur licenciement "

HPF est donc touché si je comprend bien. Comment cela se fait-il que ça marche pour une entité et pas pour une autre?

Anonyme a dit…

Incompréhensible! Quelle est la moins pire des situations pour la vie de HPCCF? Garder des volontaires refusés ou perdre entre 50 et 100 postes de plus?
Volontaire en projet non-finalisé, je me raccroche à l'idée que le syndicat qui nous a annoncé que nous partirions tous il y a 2 jours cherche encore à négocier le solde volontaire/réembauche. Mais SVP, pour tout ceux qui se sont d'ores et déjà engagé vers autre chose, faites vite.

Anonyme a dit…

c'est inadmissible!! laissons partir ceux qui veulent partir et en plus cela evite de faire peser une menace sur ceux qui veulent rester.
L'embauche de personnel supplementaire est importante mais en 2eme priorité par rapport aux employés deja dans HP.
Merci d'arreter ce bras de fer stupide qui va que decredibiliser la confiance aux syndicats.

Otage X a dit…

Ah ben en fait je me suis trompe, ce n'est pas pion mais otage que nous sommes.
Dans la declaration de l'intersyndicale, je n'admettrais pas la menace a peine voilee constituee par le paragraphe:
"Le risque serait de perdre tout le bénéfice du travail réalisé collectivement et de s’exposer à des recours juridiques ou administratifs qui pourraient compromettre l’ensemble du PSE voire la situation individuelle des volontaires excédentaires. Les candidats de la « vague 2 » risqueraient une contestation de leur licenciement pour cause économique avec toutes les conséquences qui en résulteraient (imposition des packages, pertes des droits ASSEDIC, remise en cause des dossiers création/reprise d’entreprise ...)."

Qui serait a l'origine de ces recours si ce n'est les syndicats qui le brandisse le risque comme une justification ?
Pourquoi ces poursuites ne seraient-elles pas envisageables pour HPF ?
Ca ressemble un peu a: "taisez vous ou on fait sauter la banque"

a noter que je ne comprends pas la presence de FO dans un compte-rendu lie au CE: si le contenu du CE est confidentiel, pourquoi FO qui n'a aucun elu a acces a ces informations ?
Non c'est insupportable la facon dont se comporte cette intersyndicale la.

intersyndicale HPCCF CFE-CGC CGT CFDT FO a dit…

COMMUNIQUE INTERSYNDICAL HPCCF

Le 19 juillet 2006

Ce jour, la Direction HPCCF a convoqué un CE extraordinaire pour une « information et consultation sur la phase de volontariat dans le cadre du plan de sauvegarde de l’emploi de HPCCF ».

Le projet présenté ne correspond pas aux informations communiquées préalablement par la Direction notamment vis-à-vis :

· des documents fournis aux élus,

· des échanges qui ont eu lieu lors du Comité de Groupe du 17 juillet,

· de la rencontre avec les organisations syndicales du 10 juillet.



Les différences sont très significatives par rapport aux solutions qui avaient été envisagées conjointement entre la Direction et l’ensemble des partenaires sociaux. Le projet actuel remet considérablement en question la problématique de l’emploi à HPCCF notamment vis-à-vis :



des conditions de travail de ceux qui vont devoir compenser les départs excédentaires,
des dégradations de performance économique de l’entreprise,
de l’impact sur les organisations qui vont devoir s’adapter au-delà des changements prévus par le PSE,
de la délocalisation d’activités ou d’emplois qui auraient pu être pérennisés en France.


Dans ces conditions, la majorité des élus a préféré suspendre temporairement le CE extraordinaire pour se donner le temps d’analyser et de comprendre les changements mais aussi pour permettre de continuer à travailler avec la Direction.



Le fait de suspendre le CE, ne permet pas légalement aux élus de communiquer plus en détail sur le contenu du projet ni sur les éléments de divergence. En effet, ce point de l’ordre du jour n’est pas clos, ce qui permet à la Direction de poursuivre le CE extraordinaire à l’issue de cette suspension sans attendre le délai minimum légal de 3 jours. Nous restons à la disponibilité de la Direction pour continuer à travailler sur ce sujet.



Nous sommes conscients du désagrément occasionné par cette situation nouvelle pour l’ensemble des salariés et en particulier pour tous ceux qui sont candidats au départ. Notre obligation est de ne pas bâcler cette consultation qui dure depuis 1 an. Le risque serait de perdre tout le bénéfice du travail réalisé collectivement et de s’exposer à des recours juridiques ou administratifs qui pourraient compromettre l’ensemble du PSE voire la situation individuelle des volontaires excédentaires. Les candidats de la « vague 2 » risqueraient une contestation de leur licenciement pour cause économique avec toutes les conséquences qui en résulteraient (imposition des packages, pertes des droits ASSEDIC, remise en cause des dossiers création/reprise d’entreprise ...).



Nous vous tiendrons informés de la suite des évènements dès que possible.

Anonyme a dit…

Il serait peut-être bon de dire que sur ses 17 slides, la direction n'a passé que la première avant de se faire éjecter du CE...

Anonyme a dit…

J'ai la même question que 16:25 Y at'il un impact potentiel sur la vague1. Nous attendons toujours tous nos convocations ? Certains les ont-il reçues ?

Grand merci pour votre travail, la qualité de vos réponses et votre réactivité

PionY a dit…

> Le fait de suspendre le CE, ne permet pas légalement aux élus de communiquer plus en détail sur le contenu du projet ni sur les éléments de divergence.

C'est trop facile ! Ils préfèrent parler aux médias qu'aux employés ?

Anonyme a dit…

Il y a qd mme un aspect positif a ttes ces tergiversations: les candidats au depart empocheront en plus le Bonus 06 et pourront glander encore qques mois.

CFTC HP a dit…

Pour 16:25 et 20:17, cela n'a aucun impact pour la vague 1 HPCCF, la vague 1 HPF et la vague 2 HPF.

CFTC HP a dit…

pour 16:19, nous sommes comme vous dans l'attente de la décision de la direction. Cela prendra quelques jours car ils doivent consulter leurs avocats et informer la Corp que le montage prévu accepté par le CE HPF hier est refusé par le CE HPCCF aujourd'hui, dès la première slide qui expliquait l'effectif de départ et l'effectif cible.

Les conséquences de ce bras de fer sur la slide 1 sont imprévisibles.

CFTC HP a dit…

pour 19:30, FO a un Représentant Syndical au CE HPCCF.

Anonyme a dit…

Comportement d un point de vue humain qui est completement inadmissible. Vous vous imaginez franchement retenir 10% de l effectif de grenoble et que ca se passe correctement?

Vous (les syndicats) vous etes plantes en beaute depuis le debut: les 35 Heures sont perdues et vous vous etes mis le doigt dans l oeil en pensant qu il n y aurait pas assez de volontaires. Acceptez vos erreurs et tirez en des lecons pour le plan de 2008.

Un des 221 particulierement enerve par ce gachis et vos geremiades.

YA BASTA ! Qu on en finisse, vite.

Anonyme a dit…

Contrairement à ce que dit l'intersyndicale, un CE avec des élus venant de plusieurs sites en France ne recommence pas en cinq minutes du style "coucou, on reprend...". Il faut une convocation en bonne et due forme.

Anonyme a dit…

Certains semblent vouloir le beurre, l'argent du beurre, et de bouffer la vache et niquer la fille de ferme - tout en assurant la perennitie de la ferme!

J'y crois pas.

Anonyme a dit…

Comment pouvez-vous prétendre vous battre pour faire partir tous les volontaires, alors que 37 cadres d'HPCCF, volontaires pour partir en PDA avec pourtant des conditions lamentables, se sont vu interdire le départ à cause d'un manque de soutien des syndicats?
Et pourtant, cela aurait coûté bien moins cher à HP que d'accepter des volontaires P3B ou C à 400k€ + 6 mois de préavis + x mois de vacances, + 3, 6 et maintenant 9 mois demandés par leur manager pour les aider... à avoir plus de points ARRCO et AGIRC!...

Anonyme a dit…

Je suis employe HPCCF, volontaire avec projet finalise valide par Altedia mais pas accepte dans la vague 1. S'il n'y a pas d'engagement de la direction pour ouvrir un poste en echange de mon depart, meme si j'ai mon projet en tete, je prefere rester par solidarite pour ceux qui restent.

Anonyme a dit…

>> Les candidats de la « vague 2 »
>> risqueraient une contestation
>> de leur licenciement pour cause
>> économique

Contestation de la part de qui? Des precisions SVP.

Le gouvernement? Improbable.
Le management? Jamais.
Les syndicats? Pourquoi faire?
Le fisc? Ca mettonerait.
L'assedic? Du mal a y croire.
Peche, chasse, nature, tradition? pas plus improbable que les autres

Anonyme a dit…

20 H 42, tu es un frere d armes.

La situation la plus ubuesque de la terre. la direction veut nous voir partir, les employes veulent partir, le package est interessant et ca bloque!!

Tres franchement quand je vois ca j applaudis des deux mains Mark Hurd: la meilleure chose qu il a a faire, c est bien de virer un maximum de francais.

Je ne sais pas si l on menace la CFTC pour fermer ce blog, mais en ce qui me concerne , si on s oppose a mon depart et a mon nouveau projet de vie , il faudra que les responsables de ce foirage total me rendent des comptes les yeux dans les yeux.

patrick_love a dit…

Je passe la soirée avec 3 copains d'HP qui ont chacun voulu mettre un message n'allant pas dans le sens de la CFTC, mais sans attaque perso, juste parlant des non-cadres qu'on a complètement oublié, un autre volontaire souhaitant rester si pas remplacé, et le dernier ayant 58 ans et frustré de ne pas être parti en PDA. Vous semblez les avoir censuré, ou bien il y a un délai de traitement... en tous cas ils ont le sentiment que seuls les messages pro-CFTC passent.

Je ne suis dans aucune de ces situations mais je les comprends et je peux vous dire qu'il n'y a pas que les volontaires qui en ont ras le bol, un bon nombre d'employés qui restent n'ont pas eu la chance ou les moyens d'accéder au volontariat, mais seuls les volontaires semblent vous intéresser.

Je suis prêt à en discuter avec vous hors blog, d'autant plus que je reste sympatisant CFTC

Anonyme a dit…

nous subisson une pression grandissante depuis un an. nous esperions enfin en voir la fin, mais non, il faut que ca dure encore plus longtemps.

par ce retardement a repetition, nous finissons par mettre en peril pas seulement les +/- 50 emplois, mais bientot des centaines, plus la motivation et la sante de ceux qui restent.

je regrette mon choix de rester.

d2r2 a dit…

messieurs les pressés du package, un peu de patience. L'avenir de HP CCF et le nombre d'emplois à creer est aussi très important.

Anonyme a dit…

"Le fait de suspendre le CE, ne permet pas légalement aux élus de communiquer plus en détail sur le contenu du projet ni sur les éléments de divergence."

C'est quoi le legal dans la communication? J'ai élu des listes syndicales pour me représenter en toute transparence, le CE c'est une place publique de débat ou un confinement secret où le commun des mortels est exclus du détail des débats? Ils se prennent pour des demis dieux connaissant mieux nos interets que nous memes?
Ce n'est pas une intersyndicale mais une diaspora!

Anonyme a dit…

Désolé mais si la direction ne tient pas ses engagements au dernier moment, il ne faut pas céder n'importe comment.

On s'est déjà suffisamment fait avoir avec la pseudo enveloppe PDA, le PDA P3, les 35 heures ...

Anonyme a dit…

Au lieu de vous battre pour aider les non-cadres à partir, vous faites tout pour aider le maximum de cadres à avoir leur chèque de 200 à 400k€, et le pb des NC reste entier...

Anonyme a dit…

C'est de l'esbrouffe pour gratter quelques postes mais raisonnablement on ne peut esperer mieux que ce qu'il va se passer sur HPF.
J'espere qu'ils sauront s'arreter a temps.

Anonyme a dit…

Les mecs croient empecher ou freiner les suppressions de poste tel le village gaullois resistant à l'envahisseur!? C'est quoi pour eux une entreprise? un troupeaux de moutons qu'on compte et recompte pour voir si le loup direction en a mange un de trop?
Nous les employes nous ne sommes pas des moutons dans un troupeau mais des individus avec des projets, des motivations, une vie... Messieurs les syndicalistes vous avez negocie des conditions de depart correctes alors laissez nous maintenant!

Anonyme a dit…

Patrick Love, la solution intersyndicale (<>CFTC) ne promet pas de solution aux non cadres ni à qui que se soit; appliquer le livre iv à la sauce livre iii c'est une connerie pour tous avec désignation d'un cote, refu de volontariat de l'autre et destabilisation du management devant gerer des personnes qui auraient voulues partir où être désignées.

Anonyme a dit…

D2R2 tu es donc patient avec ces syndicats dont on ne connais même pas l'objectif de negociation?
OK je monte SUD et je vais négocier la création de 4000 emplois en plein PSE...La la la!

Anonyme a dit…

Pourquoi ne communiquez-vous pas l'objet de la divergence?

Pour l'instant à part creer de l'émoi sur un sujet qui est encore ouvert au CE votre communication a servi à quoi?

Serait-ce donc vrai qu'il n'est pas possible légalement de communiquer comme le dit l'intersyndicale?

Anonyme a dit…

Pour les syndicalistes qui esperent definir la strategie business de HPCCF a la place de la direction et de HP Corp: si vous etes si intelligents que ca, barrez vous et creez votre propre boite; comme ca vous pourrez prevoir des plans d'embauche a l'horizon d'un siecle si vous voulez... Apres ce qui vient de se passer, ne vous plaignez plus que la Corp a Palo Alto n'a pas une bonne image de HP France. A mon avis la negociation est finie: la reponse de la Corp/Direction risque d'etre cinglante... je ne me fais plus d'illusions. Un volontaire avec projet finalise non retenu en vague 1 et qui partira quand meme.

Anonyme a dit…

enfin satisfait de voir que la direction en a endormi quelques uns (pas tous , certains meme auraient accepté n'importe quoi dans leur interet personnel) avec:

l'accord de methode ,
le PDA des PIII ,
les packages meme pas meilleurs qu'en 2003 avec des conditions moins interressantes du coté des aides au reclassement (sauf pour certains hauts managers),
le nouvel accord 35H ,
suppressions de postes suivant des criteres imaginaires,

mais tres content que certains se rendent compte enfin en CE que c'est pas comme on veut et toujours pour les memes.

Anonyme a dit…

Vu l'état de stress des collègues HPCCF que je soutiens, il y a en certains de l'intersyndicale qui feront bien de raser les murs si le coup de poker qu'ils viennent de jouer est un bluff, surtout vu les menaces lourdes de conséquences qu'ils font courir à tout va. 221 personnes en colère, ça risque d'être dûr à gérer! Je suis dégoûté pour eux... car c'est une perte de temps et du stress vraiment inutile! Si vous pensez que vous allez pouvoir remotiver une personne à laquelle l'on a refusé le départ, c'est que vous êtes à côté de la plaque! Si vous en êtes conscients... sachez que vous venez de réaliser une prise d'otages dont l'issue risque d'être lourde de responsabilités si la direction ne verse pas la rançon demandée!

CFTC HP a dit…

pour 22:20, on libère les messages dès qu'on est devant un poste internet, et même en congés. Alors merci de ne pas faire de procès d'intention sur les délais de publication pendant les deux heures où on est allé diner chez Courtepaille.

CFTC HP a dit…

Message du modérateur : j'ai reposté plusieurs messages sans les insultes.

On rappelle les faits : 3 syndicats CGC/CFDT/CGT ont voté (avec le soutien du 4ème) la suspension du CE HPCCF. La CFTC a été seule à voter contre et a souhaité la poursuite de ce CE.

Le blocage qui en résulte peut être levé à tout moment soit par cette intersyndicale à 4, soit par le syndicat majoritaire (CFE-CGC), soit par la direction, ou alors par les parties concernées si un terrain d'entente est trouvé dans les couloirs pour que les débats reprennent dans le calme.

Rien n'empêche ces syndicats d'expliquer précisément la raison de leur vote de suspension de séance. Et rien n'excuse ceux qui nous ont menacé si on communiquait sur ce sujet et qui ont empeché à plusieurs reprises nos élus de s'exprimer pendant ce CE.

La situation est suffisamment grave pour que toutes les explications soient fournies.

Anonyme a dit…

« Si l’intelligence humaine a ses limites, la connerie elle n’en a pas » cette pensée me semble bien refléter la situation actuelle.
Je ne crois pas une seconde que l’objectif des syndicats responsables de se blocage soit motivé par le seul intérêt des employés qui restent. Je suis révolté que des types qui n’ont jamais pris aucun risque de leur vie et qui ont plutôt cherché à se protéger derrière une charge syndicale puisse bloquer les projets de ceux qui veulent tourner la page avec une société qui a montré son vrai visage.

Anonyme a dit…

C'est quoi le probleme des chiffres du 10 juillet qui sont differend aujourd'hui et probablement encore demain? Volontaire ke peux refuser jusqu'au jour de mon circuit de départ et non volontaire je peux refuser mes reaffectations donc les chiffres evoluerons...
On discute dans le flou.

CFTC HP a dit…

pour répondre à 23:11, on a été pour l'instant les seuls à expliquer l'objet de la suspension : l'effectif cible à fin 2007 de HPCCF.

Notre communication a servi à informer les employés qui attendaient l'avis de ce CE. Et à mettre sur la place publique le débat.

Vous connaissez beaucoup d'entreprise où les élus claquent la porte d'un CE et ne disent pas aux employés pourquoi précisément ?
Bien entendu nous avons le droit de communiquer dès que le CE est commencé. Ou n'importe quelle négociation. Après c'est une question de correction, et nous attendons en général la fin ou la suspension définitive de la réunion pour communiquer.

Un volontaire qui se sent un peu lâché... a dit…

Les notifications d'acceptation ou de refus devaient être envoyées sous 10 jours aux candidats.
Ce point risque-t'il de précipiter les choses côté direction, avant même qu'un nouveau CE soit tenu ?

Anonyme a dit…

En complément à 23:11 + réponse 23:57, alors communiquez sur l'objet du dossier qui pose proplème. De tout évidence le problème n'est pas sur l'effectif cible mais sur le plan de réembauche qui faisait aussi partie de l'attention du comité de groupe qui disait dans son avis:
"...Nous laissons le soin à chaque CE de discuter du dispositif de redéploiement et embauche le plus approprié par rapport à la problématique d’excédents de volontaires (491 au 5 juillet 2006). Nous leur suggérons de veiller à garder la cohérence entre les deux sociétés : absence de licenciements forcés et compensation intégrale des départs."

Le comuniqué de l'intersyndical était clair pourquoi devraient-ils donnner plus d'explication alors que vous même n'en donnez pas:
"...Le projet présenté ne correspond pas aux informations communiquées préalablement par la Direction...Les différences sont très significatives par rapport aux solutions qui avaient été envisagées conjointement entre la Direction et l’ensemble des partenaires sociaux." De toute façon une négociation ne se fait pas par blog interposé et vous même n'êtes pas trés clair sur ce que vous êtes prets à partager; je maintiens, a part créer de l'émoi il n'y a dans tous ces échanges aucune information de nature à comprendre et faire avancer le débat.

Je maintiens aussi ma confiance dans les syndicats qui ont démontré en septembre dernier qu'il était plus que temps de secouer le cocotier et qui ont obtenu des résultats (pas seulement celui de vous négocier un gros chèque). On se souvient aussi de ceux qui avaient quelques temps de retard à l'allumage.

Anonyme a dit…

00:32, il faut être sérieux : le communiqué de l'intersyndicale est tout sauf clair !

CFTC HP a dit…

00:32, on te laisse juge de qui a la communication la plus claire mais on te remercie de ne pas refaire l'histoire à ta sauce. En ce qui nous concerne, on a pris la décision de passer en mode combat le 20 août 2005 quand il s'est avéré que le chiffre de suppressions de postes serait particulièrement élevé en France et non révisable à la baisse sans rapport de force.

Et le blog depuis juillet 2005 est le témoin des positions des uns et des autres.

Le litige est du à la façon dont l'effectif cible fin 2007 est compté. Le mode de calcul qui comporte les départs et les arrivées entre ces deux dates n'a pas posé trop de problèmes au CE HPF, mais il est contesté par le CE HPCCF. Et cela a un impact bien sûr sur le chiffre de reconstitution des effectifs.

Anonyme a dit…

si les discussions échouent pour hpccf est ce que les candidats refusés seront pris en priorité dans le prochain plan social qui sera annoncé dans quelsques jours?

Anonyme a dit…

Quel est le plan B du front du refus ? :
- défense individuelle des volontaires démotivés face à leur management
- soutien psychologique pour ceux dont le rêve est brisé
- soutien financier pour ceux qui ont déjà investi dans leur projet
- ranking et augmentation minimum pour les volontaires refusés
Vous portez une responsabilité énorme sur vos solides épaules de négociateurs et de lutteurs syndicaux hors paire.
Montrez que vous saurez honorer vos engagements vis-à-vis de ceux qui restent désormais et pour longtemps des employés HP malgré eux.
Et qu’on arrête d’accuser ceux qu’on a incités à partir pour éviter les départs forcés de n’avoir que le souci de toucher le jackpot !

Anonyme a dit…

Et bien, perso mon poste est supprimé. J'ai donc un grand intéret à voir ce blocage salutaire perdurer : Pus de boulot, ni de manager... Vive les vacances sous la clim et pourvu que ca dur !!!

Vous constaterez que l'intersyndicale peut avoir des supporters.

Anonyme a dit…

Entierement d accord avec 23 h 22: si depart refuse il y aura inevitablement des explications musclees

Anonyme a dit…

je suis atterree, je ne sais plus quoi penser, je suis non cadre volontaire, j'ai un projet valide par Altedia, des clients m'attendent, des frais engages, je suis a la limite de l'interdit bancaire . La situation est insupportable, qu'on laisse partir ceux qui le doivent, arretons de tergiverser. J'ai l'impression qu'une fois de plus tout ce que je croyais possible a HP tourne au cauchemar je suis brisee, mon reve et ma future vie semblent s'eloigner a la vitesse de l'eclair.J'en ai subi des deceptions dans cette societe comme tout le monde mais a ce point c'est vraiment trop. Laissez nous partir please

Anonyme a dit…

Pouvez-vous m'éclairer SVP : Si j'ai bien compris, le Livre IV définit précisément le nombre de licenciements économiques prévus et autorisés. Et pas 1 de plus. Est-ce exact ?

Donc le moindre licenciement économique en plus est illégal.
Vrai ou pas ?

Mais qui sont les "en plus" dans le total des licenciements ? Ils ne sont pas identifiables je pense ? Donc le risque vis à vis des impots, Assedics etc ... pèse sur tous les licenciés non ?
Merci de m'éclairer.

Anonyme a dit…

Intersyndicale: "Les candidats de la « vague 2 » risqueraient une contestation de leur licenciement pour cause économique avec toutes les conséquences qui en résulteraient (imposition des packages, pertes des droits ASSEDIC, remise en cause des dossiers création/reprise d’entreprise ...)."

Sans deconner ? Quelle est la difference avec la vague 2 HPF ? C'est quand meme pas la promesse de compensation des postes HPF qui change cet aspect legal (bien au contraire en fait). Ca me parait un peu maigre comme justification. Et ca met un peu les boules...

Y a t'il plus d'infos aujourd'hui concernant le calendrier previsionnel ?

Anonyme a dit…

Pour 19 juillet, 2006 21:01 « S'il n'y a pas d'engagement de la direction pour ouvrir un poste en echange de mon depart, meme si j'ai mon projet en tete, je prefere rester par solidarite pour ceux qui restent. « !
Franchement je n’avais pas entendu ça depuis Bernadette Soubirou. Un tel sens de l’abnégation t’honore. S’il y en a beaucoup des comme toi peut être que le problème de surplus des volontaire est réglé. Moi je partirai sans me retourner pour voir s’il y a quelqu'un a ma place car même si je fais partie d’une catégorie professionnelle paradoxalement peu touchée (IT Analystes et chefs de projets) tout le monde sait très bien qu’il n’y a aucun avenir chez HPCCF pour cette catégorie

Anonyme a dit…

Je suis assez agasse par ces attaques en ligne des syndicats, quels qu'ils soient, et de facon anonymes. Il faut quand meme se souvenir de TOUT ce qui a ete fait jusqu'a present, et des conditions exceptionnelles dont nous profitons pour partir.
Certes, je fais parti de la vague 1, et il est facile pour moi d'etre "positif". Je comprends la frustration de la vague 2, et de ceux qui souhaitent rester. Mais, de grace, cessez les attaques du style "Vous, les syndicats, ...". On peut dire : je ne comprends pas tel ou tel syndicats, ou exprimer ses frustrations, ou encore, pour les donneurs de lecons, se presenter aux prochaines elections, et passer des heures defendre l'interet de tous les employes, en ne faisant QUE des heureux.

Anonyme a dit…

A ceux de la vague 2 ou en attente : à priori, aucune convocation au circuit de départ n'a été envoyée suite aux mails d'acceptation de la vague 1 du 11 juillet... effet de bord des dernières discussions ou pas ?!?

Anonyme a dit…

Bonjour,
est-ce que vous avez une idee d'un nouvel calendrier, (estimation meilleur cas - pire cas), nouvel CE HPPCF au plutot/plutard, etc. ? Je suis volontaire HPCCF avec projet finalisee, pas dans la vague 1, et comme beaucoup d'autres dans ma situation, je ne peux pas faire marche arriere. Donc suivant les estimations d'un nouvel calendrier je dois peut-etre demander un LOA en urgence (je demenage mi Aout). Merci pour votre engagement extraordinaire.

Anonyme a dit…

bjr, peut on savoir ce qui va se passer maintenant? est ce qq a une idee. Comment faire avec un CDI qui demarre en Aout? LOA? decaler (si possible)? autres? Merci

Anonyme a dit…

Au lieu de râler contre les syndicats (dont vous avez élu les représentants), syndiquez-vous.
Comme ça vous pourrez voter en réunion de section des syndicats.

Eh oui, ils décident démocratiquement de la marche à suivre.

Anonyme a dit…

A force d'entendre rabâcher sans cesse la même rengaine depuis 1 voir 2 ans: tu es trop cher, tu es trop gâté et si tu n'es pas d'accord tu pars, j'ai donc décide de partir.
Ca tombe bien j'ai trouve un CDI dehors et encore mieux juste en phase avec le plan. Donc quoi qu’il arrive ma décision est prise et irrévocable, je pars.
Et les derniers rebondissements ne font que me conforter dans ma décision. Marre de jouer avec mes nerfs.
Mais comment faire pour partir dans le plan si les négociations trainent en longueur ?
Je dois partir dans 2 semaines ….

PS : votre site est super , c’est de loin le mieux. Dommage que cela trainasse

Anonyme a dit…

Que de tension, que de tension.
Les uns veulent partir, mais attendents.
Les autres, veulent rester mais rien n'est sur pour certains (car s'il y a des refus, il y aurra logiquement des designations sur certaines categories)

La direction voudrait comme tous ses employes voir ce douloureux episode se terminer rapidement, et la une poignee de personnes (9 si j'ai bien lu) bloquent tout.

Moi je dis bravo, c'est courageux ou alors inconsient.
En tout cas, je cherche toujours l'objectif:
- Assurer un nombre de personnes minimun a HPCCF en passant par des embauches. Mouais, mais encore faudrait-il etre sur que ces nouveaux embauches aurront du boulot dans 1 ou 2 ans.
- Ah, peut-etre s'agit d'embaucher un nombre de petit nouveau pour servir de "bouclier" pour le prochain plan. La, c'est rudement ruse, meme si c'est pas tres "humain" de la part de syndicalistes
- Ou alors peut-etre qu'il s'agit d'ameliorer la carte de visite du syndicat: "Nous avons reussi a faire embauche x personnes par la direction", ca fait bien ca pour les prochaines elections. Si c'est cela, je dit "carton rouge". Gerer sa carriere de syndicaliste sur le dos des employes: non!

Enfin, quand je lis que la supension a ete vote a la premiere page des documents de la direction, je me pose la question du niveau de reflexion de certains. Pourquoi ne pas avoir sereinement ecouter et vus les documents de la direction avant de suspendre le CE????

Si une des neuf personnes ayant vote la suspension avait la bonte d'expliquer ici ses raisons et ses motivations, je serais comble.

Je mets pour l'instant ces decisions que je ne comprends pas sur le compte de la fatigue apres de nombreux mois de discussion...

Anonyme a dit…

Je comprends toute la frustration que la situation actuelle peut entrainer, mais je tenais quand meme a faire une petite remarque :
Connaissez-vous beaucoup d'entreprise qui offre de telles conditions de depart ?

Je pense que non, en tout cas moi j'ai plutot de nombreux exemples autours de moi qui sont partis avec 3 fois rien et qui galere pour garder leur niveau de vie.

Je fais peut-etre aussi l'erreur de penser que ces bonnes conditions de depart sont dues a l'excellent travail que font nos syndicats.

Je vois que lorsqu'il y a un accroc sur les delais qu'ils annoncent pour profiter des fruits de leur travail, de nombreuses personnes crient au scandal, mais que lorsqu'il faut les aider pour leur donner un poids face a la direction pour qu'elle (la direction) respecte ses delais, pour fournir des informations ou des reponses sur la facon dont elle veut mettre en place le plan, la, il y a beaucoup moins de monde.

Je suis sincerement desole pour toutes les personnes qui sont dans une situation inconfortable aujourd'hui, mais laissons faire nos syndicats qui nous ont tres bien represente jusqu'a present pour qu'ils puissent trouver un compromis qui satisfassent la grande majorite d'entre nous.

Anonyme a dit…

C'est effectivement domage pour les candidats au départ, et je comprend leur désillusion. Mais une grande majorité reste, soit par choix, soit par résignation (par ex. bassin d'emploi sans grands espoirs). On sait tous que les réductions d'effectifs chez HPCCF sont presque totalement décorréllées des réalités businesss, et sont le fruit de quelques financiers. Les restants vont se retouver a cumuler encore les jobs de plusieurs personnes; pas besoin d'aggraver encore plus en ne remplacant pas tous les excédents de volontaires ! Surtout que le prochain plan social est pour dans 2 ans... Et re-belotte ! Savez-vous que nous en sommes au 11 eme plan pour certains anciens "digital" ? Meme si chacun de ces 11 plans n'ont pas concerné tout le monde, ca use quand meme! Et bien souvent, les plus virulents étaient les candidats au départ, comme aujourd'hui.
Qu'on en finisse au plus vite ! Que les volontaires partent, et que les autres puissent travailler plus sereinement aussi vite que possible !

Anonyme a dit…

>Entierement d accord avec 23 h 22: si depart refuse il y aura inevitablement des explications musclees

Lamentable ...

Anonyme a dit…

>et la une poignee de personnes (9 si j'ai bien lu) bloquent tout.


Tu as tout compris à la démocratie ;-)

Anonyme a dit…

Je s'interroge sur la cohérence et la différence avec HPF.
- La CFTC a voté pareil des 2 cotes
- Les autres syndicats ont accepté d'un coté et refusé de l'autre avec des raisons qui ne semblent pas propres à HPCCF.
Alors comment comprendre quelles sont leurs motivations ??

Anonyme a dit…

Moi ce que je regrette, c'est que les gens n'assument majoritairement pas leur choix(democratiques), et ne sortent de leur trou que pour raler.
Et maintenant les menaces physiques...
Comme le dit 10:44, c'est pas compliqué pour influencer les choix des syndicats: syndiquez vous!
On a une culture spéciale en France, où les syndicats on un grand pouvoir mais peu de représentativité.
Il faut sortir du mode réactif/individualiste/râleur pour entrer dans le mode acteur.

Anonyme a dit…

Avis aux 9 preneurs d'otages :

Suspendre une séance à la lecture de la première slide étant donné les intérêts en jeu... ça fout effectivement les boules!

Menacer un autre syndicat pour avoir communiqué sur un blog alors que c'est tout à fait légal, c'est ça l'esprit "INTERSYNDICAL" ?

Si la CORP se braque (vraiment) vis à vis de la France, ce n'est plus l'intersyndicale qui claquera la porte des négos et ça... ça craint vraiment pour tous ceux qui restent!

Anonyme a dit…

Moi j'ai une idée pour que les élus récalcitrants réalisent leur erreur : LE CE CCF A LIEU EN CE MOMENT A IDA SALLE SAPHIR (PRES DE LA CAFET), SI VOUS ETES SUR PLACE ALLER LEUR EXPLIQUER L'IMPACT SUR VOTRE VIE A LA PAUSE DEJEUNER !!!

Anonyme a dit…

Savez vous que le CE se passe à IDA en ce moment vers la CAFET ???

pourquoi ne pas aller manifester là bas à midi pour leur dire ce qu'on pense ???

Faut se mobiliser il en va de la vie de certains.

Anonyme a dit…

A 20 juillet, 2006 11:47:

Qui a parlé de menaces physiques ? On a parlé de raser les murs... pour eviter d'éventuelles réprimandes "sévéres". Rien ne sert de jeter de l'huile sur le feu ou tenter de faire passer des gens en colére pour des sauvages "décérébrés"!

Anonyme a dit…

Question aux syndicats:
Certains se retrouvent sans postes suite à diverses réorganisations, mais ces suppressions n'étaient pas comptabilisées dans le livre III, donc:
- certains ne se sont pas portés volontaires pensant que leur poste subsistait
- ces personnes ne pourront peut etre même pas se recaser via le backfilling, puisque leur poste ne sont officiellement pas supprimé au titre du livre III

Donc ça veut dire que ces personnes sont sur le payroll mais sans mission réelle, et sont ils condamnés à errer dans les couloirs en attendant le prochain plan, ou y a-t-il une souplesse dans le backfilling? Que faire?

Anonyme a dit…

"Entierement d accord avec 23 h 22: si depart refuse il y aura inevitablement des explications musclees

Lamentable ... "

Je m en fous d etre lamentable, j en ai marre et plus que marre. Et je ne le suis pas plus que des syndicalistes irresponsables qui menacent l avenir de 300 personnes de maniere plus insidieuse.

Desole, mais j ai des projets plus motivants que d aller skier a chamrousse en attendant le prochain plan. Et c'est parce qu il y a des volontaires que d autres peuvent rester bien au chaud a court terme; pas vrai? Qu on arrete de jeter la pierre aux "mercenaires" qui veulent partir


Essayons toutefois d etre constructif. Qu est ce que tout cela peut donner en terme de negociation maintenant?

Anonyme a dit…

Je confirme en tant qu'élue du CE CCF : il n'y a pas eu de menaces physiques, même si nous avons subi de fortes pressions.
Odile

Anonyme a dit…

>Avis aux 9 preneurs d'otages :

que tu as élu !

Anonyme a dit…

Messieurs de l'intersyndicale, vous qui pretendez defendre les interets des employes (qui restent ou qui partent car ce sont les 2 categories qui vous ont elus pour les REPRESENTER), pouvez-vous me dire si vous avez discuté ou fait une quelconque action pour connaitre l'opinion sur un sujet aussi critique des employes que vous etes censes representer.
Une attitude normale (et ce n'est pas trop tard) aurait ete de convoquer une assemblee générale afin de faire voter les EMPLOYES...
Il n'y aurait pas eu de doutes et vous n'auriez pas defendu vos propres interets !!!!
Qu'allez vous dire aux personnes qui ont fait le choix de rester pour raison familliales (car conjoint au chomage ou autre) et à qui on va signifier sa designation.

VOus etes tout bonnement indignes de nous representer !!!!

Anonyme a dit…

Bonjour,

Dans le cadre d'un projet finalise, on a un conges de reclassement de 3 mois. Qu'est ce que cela signifie precisement? est-ce que ca veut dire que l'on touche notre salaire pendant ces 3 mois et que l'on est toujours dans les effectifs HP durant ces 3 mois?

Merci par avance.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Apres reflexion, peut-on decider de passer d'un projet finalise a un projet non finalise?

Merci par avance.

Anonyme a dit…

Que va t'on lire demain dans la presse ? que hp ccf va désigner des employés plutôt que d'accepter des volontaires grâce à l'entêtement des élus.....jolie publicité!!!!

Anonyme a dit…

Est-ce que les HR sont OK pour accepter des requestes de LOA envoyees a partir de maintenant en mode exceptionnel pour les volontaires en attente avec projet finalise? Parce qu'en toute rigueur ils ne sont pas obliges d'accepter.

Anonyme a dit…

Vous ne m'avez pas répondu : HP a-t-il le droit légalement de licencier plus que le plan prévu ??

Anonyme a dit…

Alors,que se passe-t-il, la situation évolue-t-elle ??
Les syndicats bloqueurs discutent-ils avec la direction pour des avancées ?

2205 a dit…

J'ai entendu dire de la part d'un syndiqué, que dans le cas d'un PSE, la direction ne peut pas déclarer plus de licencié économique que annoncé au départ.
C'est ce qui motive aujourd'hui leur réserve puisque dans ce cas la direction ne peut pas donner le status de licencié économique aux gens en surplus. Si c'est vrai cela veut dire que les gens en surplus auront de mauvaises surprises au cas ou ils frappent à la porte des assedics. C'est ce que j'ai entendu. Pouvez commenter ce message. Est-ce vrai que le status de licencié économique est limité au plan de départ.
Cordialement

Anonyme a dit…

Bonjour,
Peut on savoir combien d'elus hpccf sont dans la vague 1, dans la vague 2? combien partent en vacance en Aout? derriere ces questions, je m'inquiete de la suite des negociations, et de l’impact sur nos projets.
J'appui le commentaire de 12h30, car je suis dans cette situation, volontaire vague 2, avec contrat finalise a l'exterieur, et sans job dans hp!!!

Anonyme a dit…

Au 21 avril 2006 on en etait deja la :
http://cftchp.blogspot.com/2006/05/434.html

Belle estimation et discussion sur la situation actuelle.

Anonyme a dit…

Et quid des gens qui ont leur poste supprimé ? A quel moment la suppression va-t-elle devenir effective ? Peut-on envisager une remise en cause du calendrier des réaffectations ?

Merci !

Anonyme a dit…

Savez vous quand va se reunir le prochain CE HPCCF ?

Anonyme a dit…

Patience encore un peu. Je suis comme beaucoup ici, volontaire, et dans cette fameuse vague 2 HPCCF. En congés depuis mi mai, pour préparer ma reconversion, j'ai déjà investi beaucoup d'argent pour ma formation.
Et bien je fais confiance aux syndicalistes, membres du CE, pour faire aboutir au mieux les discussions, à la fois pour les partants et les restants. On ne sait pas tout ce qui se passe, se dit, alors attendons: 1 jour ou 2 de plus après un an, c'est pas (encore) la mort. C'est crispant, je sais mais faisons d'abord confiance à tous ceux qui ont géré, et plutot bien géré, ce plan depuis le début.

Anonyme a dit…

Bravo et merci a la CFTC. Volontaire en projet finalisee, je suis stressee et en colere comme beaucoup. Mais les autres syndicats font ce qu'il croient etre le mieux, alors si on arretait de leur taper dessus? Fallait pas voter comme ca les loulous :-) C'est dommage d'en arriver a l'insulte...
Je ne vois toujours pas de reponse a une question essentielle pour les volontaires en attente: est-ce la cftc envisage un risque reel de remise en question des licenciements economiques pour la vague 2? Et pourquoi ca serait different de la vision HPF?

Anonyme a dit…

SOrtons dans la rue pour manifester... contre ces SYNDICATS qui defendent leurs propres interets !!!!

Anonyme a dit…

Vous avez raison... nous sommes pris en otage. ET bien pourquoi ne ferait on pas de meme avec les syndicats recalcitrants... Ils sont à IDA en ce moment !!! bloquons leur la sortie de la salle pour les obliger à écouter ce que la direction a à leur dire

Anonyme a dit…

Messieurs, vos pseudo explications ne tiennent pas debout !!!
Dites nous clairement que vous avez peur de perdre votre siege par manque d'employe plutot que d'essayer de nous endormir !!!!

Anonyme a dit…

Syndicats:

Des infos sur 20 juillet, 2006 12:30 ?

1- faut il ne rien et attendre la réaffectation (en supposant que l'on soit inclus dedans, encore une fois, ces postes n'etaient pas supprimés dans le livre III, ils le sont devenus après...)?
2- fait il prendre les devants et commencer à chercher en interne?
3- faut-il profiter de la vie (payé, mais sans affectation...) en attendant le prochain plan?
4- faut il alerter la commission de suivie ou les syndicats sur ce cas particuliers?

Anonyme a dit…

Que de délires ...

Les syndicats ne font que demander à la direction de tenir les engagements pris.

Quoi de plus normal ?

Anonyme a dit…

En tout cas, BRAVO. Je pense qu'on avait pas vu et lu autant de messages de mecontentement depuis longtemps sur ce blog et en si peu de temps...
Alors si ca c'est defendre l'interet des employes... encore BRAVO.
On nous parlait de syndicats constructifs. Ou sont-ils passés ?
Que faut-il faire pour que la lucidite et la lumiere reviennent dans leurs esprits ?

Anonyme a dit…

Je ne sais plus qui avait dit ça, mais le seul intéret à retarder tout le processus c'est effectivement de vouloir se mettre d'accord pour l'effectif cible à fin 2007 sur HP CCF, de telle sorte que, s'il y a embauche, ca servira de bouclier pour les prochains plans (dernier arrivé premier parti). Ceci dit, avec toute la "mauvaise" pub que ce plan a fait a HP, si ça se trouve, personne ne voudra venir y bosser, si c'est pour se retrouver sur le carreau 2 ou 3 ans après...

Anonyme a dit…

"Ceci dit, avec toute la "mauvaise" pub que ce plan a fait a HP, si ça se trouve, personne ne voudra venir y bosser, si c'est pour se retrouver sur le carreau 2 ou 3 ans après... "

Pour un jeune diplomé 2 ou 3 ans avec un CDI c'est une éternité

Anonyme a dit…

L'égoisme de ceux qui ont trouvé un job dans une autre boite et vont en plus toucher le jackpot est époustouflant !!!
Non seulement ils ne pensent qu'à leur chèque de départ mais ils se foutent complètement du surcroit de travail de ceux qui vont continuer à rester dans cette boite et devront en plus supporter le surcroit de travail causé par ceux qui sont partis en plus du plan !!!

Anonyme a dit…

Comment pourrait-on accepter que la direction vide encore plus vite HPCCF !!!
Ca ne vous suffit pas comme taux de baisse des effectifs !

Anonyme a dit…

il y a reellement eu reprise du CE a l'IDA aujourd'hui ou c'etait juste une rumeur ?

Anonyme a dit…

Je suis candidat (CCF) à la mobilité interne et, à l'heure où j'écrit (18h30), les HR ne nous ont toujours pas donné de réponse à nos candidatures (que ce soit positif ou non), contrairement à ce qui était prévu (réponse avant la 20 juillet...). Normalement, il ne devait y avoir aucune corrélation avec la décision du CE du 19 juillet...
Pourriez-vous svp nous confirmer que les HR devraient nous notifier par mail aujourd'hui (du genre "à 11:59"...) ?
Etant en congés et sans accès à mon mail, je souhaiterais savoir à quelle sauce on va être mangé...

Anonyme a dit…

Pour ceux d'entre nous avec projet finalise et toujours pris en otage, est-ce qu'un LOA en urgence est vraiment une option? Y-a-t-il un accord entre la Direction et les syndicats pour permettre cela? Autrement, notre seul choix pour ne pas compromettre definitivement notre projet, est-il de demissionner, en esperant que dans le contexte actuel on ne va quand meme pas nous exiger d'effectuer les mois de pre-avis?

Anonyme a dit…

Pour ma part tout ce bin's m'arrange : mon poste est supprimé, je compte attendre les propositions de réaffectations... alors... gagnons du temps aux frais du Prince Hurd. Et sans scrupules !!!...

Anonyme a dit…

On devrait se calmer et laisser les représentants syndicaux négocier.
Ce sont les seuls qui défendent les salariés. Pour la plupart des candidats dans la vague 2, le plan est intéressant si c'est un licenciement économique comme pour la vague 1.

Pour le reste, le seul point qui me parait tangent dans la position de l'intersyndicale, c'est de faire confiance aux assurances données par la direction sur le maintient des emplois alors que demain ce sera une autre direction aux commandes.

Et de grace cessez les attaques personnelles sur les représentants syndicauts, je trouve celà indigne

Anonyme a dit…

Ras le bol de ce syndicalisme psychorigide et incapable de communiquer (je parle bien sur de l’intersyndicale – CFTC)!
Où sont-ils, que font-ils ? Où veulent-ils aller ? A quelle sauce veulent-ils nous manger ? Qu’ils s’expriment bon dieu !

CFTC HP a dit…

desole pour les delais de publication parfois long, ce n'est pas toujours facile de trouver la possibilite de liberer vos nombreux messages bien qu'on utilise actuellement deux moderateurs.

Il nous faut reagir sur la soi-disante illegalite de ces licenciements supplementaires, bien sur que non ! Mais c'est pour cela qu'il faut un avis du CE HPCCF et une lettre d'engagement de la direction, citee dans l'avis.

C'est exactement le meme texte et le meme accord qu'en 2003.

Halte a l'intox !

Anonyme a dit…

pour 2205 (14:22), je ne crois pas que les assedics seront en mesure de faire le tri entre les licencies de la vague 1, 2 ou 3. Ce n'est pas marque sur ta feuille de licenciement. Est-ce que cela veut dire que la totalite des personnes licenciees seront "refuses" par les assedics, j'ai de gros doute. Sans compter que l'un des criteres pour les dossiers de volontariat etait que l'on n'aille pas pointer aux assedics.
A noter que si c'est un probleme pour HPCCF, ce devrait etre un probleme pour HPF. Donc je ne trouve pas tres credible cet epouvantail qui a ete agite.

CFTC HP a dit…

pour 8:55, il n'aura pas de PSE annonce en France d'ici minimum debut 2008 (sauf grosse acquisition de societe et dans le perimetre de cette acquisition), la reponse est donc negative.

Anonyme a dit…

Avec le cumul des mandats, et la derrogation qui va avec, certains elus n'ont pas travailes dans l'entreprise depuis des annees. S'ils passent leurs vies a planes dans la stratosphere rarifie du politico-syndicalism, comment peuvent ils etre au courant de la realitie de notre quotidien et reagir vraiment de notre part?

Pourrait-on limiter la derrogation a 50% = 20 hueres par mois maximum?

CFTC HP a dit…

pour 13:53, pas sur que cette question soit a la bonne place...

on te demande dans un projet finalise de renoncer a ton conge de reclassement. Ca n'est pas cumulable avec ton preavis et utile que si tu as absolument besoin des services d'Altedia. Dans les deux cas, tu as quitte HP sous un regime de suspension de ton contrat de travail et qui se termine officiellement a la fin du preavis ou conge de reclassement sans reintegration.

CFTC HP a dit…

pour 13:56, il faut informer Altedia des que possible et essayer de faire faire le changement avant le circuit de depart. Je ne sais pas si c'est possible, complique cote CCF avec l'histoire vague 1 et 2...

CFTC HP a dit…

pour repondre a 16:20 et a d'autres.

Oui le risque de refus de vague 2 est reel.

Il y a eu blocage sur un mode de calcul qui nous semble parfaitement legal mais qui se traduit du point de vue de ces syndicats par un trop faible chiffre d'embauche pour compenser tous les departs. Ce mode de calcul a ete accepte par les syndicats HPF (qui pourtant ne manquent pas de syndicalistes tres anciens et experimentes) mais la difference dans les chiffres c'est quíl y a eu plus de creations´dans le Livre IV HPF que celui de CCF et moins de mobilite interne.

Nous avons demande aujourd'hui a la direction la diffusion des chiffres HPF et HPCCF avec les details (la fameuse slide 1) pour que chacun puisse se faire son idee. La direction reflechit a cette demande mais n'a pas l'air emballee cherchant probablement une solution amiable.

Le CE ordinaire CCF a eu lieu aujourd´hui, et si un accord mimimum est vite trouve entre les belligerants, car chacun devra mettre de l'eau dans son vin ou la direction capituler sur une centaine de postes ou l'intersyndicale renoncer a son blocage, le CE extraordinaire pourrait reprendre milieu ou fin de semaine prochaine.

Regle de base : ne jamais demissionner. Tentez le LOA et faites-le maintenant si votre projet demarre imperativement dans les 30 jours. Il sera toujours temps d'y renoncer.

Anonyme a dit…

MERCI... MERCI...MERCI
3 mercis...
Un pour les gens qui sont volontaires et qui ne peuvent pas partir
Un pour les gens qui n'ont rien demande, qui veulent rester et qui seront désignés
Un pour ceux qui restent et qui devront faire le boulot de 83 personnes parties + 221 personnes demotivées

Anonyme a dit…

Milieu ou fin de semaine prochaine... On ne reviendra pas sur l'intox de la communication inersyndicale d'hier qui disait que la suspension c'etait pour pouvoir reprendre avant 3 jours.

CFTC HP a dit…

pour 18:31, il ne s'agissait que de la suite du CE ordinaire

Anonyme a dit…

>En tout cas, BRAVO. Je pense qu'on avait pas vu et lu autant de messages de mecontentement depuis longtemps sur ce blog et en si peu de temps...


Normal c'est toujours les mécontents qui s'expriment le plus.

On nous a assez rabaché ici-même le principe de la majorité silencieuse ...

Anonyme a dit…

Si la CGC s'associe à la CGT, c'est qu'il doit y avoir une bonne raison.

Anonyme a dit…

Ce blog devient triste. Au début on réagissait sur des problêmes collectifs.

Maintenant chacun y va de son petit soucis personnel.

Ceux qui partent gagnent de l'argent. Ceux qui restent ont fait ce choix en toute connaissance de cause (j'en fait parti).

J'ai du mal à plaindre tous ceux qui vont partir avec beaucoup d'argent et qui vont avoir du mal à lire leurs mails sur leurs iles lointaines.

Un énorme merci à l'équipe CFTC.

Anonyme a dit…

pour 20 juillet, 2006 13:13.

Et non, je n'ai pas contribué à leur election car je suis HPF! Ca te surprend que l'on puisse être solidaire de collègues d'autres sites HP ? ;-) Ceci étant, j'ai beaucoup de respect pour ces 9 elus, ne serait-ce que pour leur courage à essayer de vous/nous défendre à leur façon. Ca n'empêche que lorsque à cause d'une mauvaise communication ou d'une injustice on a envie de gueuler pour éviter q'une grosse bêtise ne soit commise, il faut pouvoir le faire! Ensuite, il y a ceux qui extrapolent un message énervé sur un blog en une menace physique... ils n'ont simplement pas compris qu'un blog en plus de sa qualité d'information, puisse être un "défouloir". Et puis, si le modérateur à laissé passer, c'est qu'il n'y a rien de malsain... qu'on se le dise! Bon courage.

Anonyme a dit…

au fait 11:56 et 12:00, on vous attend encore en salle Saphir!

Ce blog ne serait-il qu'un leurre?

Pas un seul salarié n'est venu. A se demander qui menace qui?

He, moderateur! Laisse voir passer ce message pour prouver le contraire.

CFTC HP a dit…

pour 22:15, je laisse passer, j'espere juste que tu n'es pas un vraiment un membre du CE... sinon il faut etre fou pour provoquer ceux que tu nargues.

Anonyme a dit…

Alors moderateur, t'es parti en vacances!? On croyait que l'heure était grave, que la révolution était en marche, que vous aviez mis 2 modérateurs sur le coup! A moins que ce soit aussi 2 de ces faineants de syndicaliste qui ont perdu l'habitude de travailler. Vous (CFTC anonyme de 19h57) allez peut-être nous faire croire que vous y passez que 20h00 par semaine sur votre blog...!

Quand est-ce que vous les lachez les messages. Vous allez quand meme pas me faire croire qu'il ne s'est rien passe depuis 20:31!

A moins que vous vous soyez rendu compte que la desinformation ne payait pas et que vous êtes complètements isolé dans votre trip!

CFTC HP a dit…

je suis effectivement en vacances, par morceau de 2 ou 3 jours depuis debut juillet et des fois en lisant cela, je me demande pourquoi je m'obstine a trouver des cybercafes.

Je ne suis pas anonyme : je suis le secretaire du Comite de Groupe et le secretaire de seance du CE HPF de mardi. Jean-Paul Vouiller.

Anonyme a dit…

a 20 juillet, 2006 23:02:

Ton message est honteux! J'espère simplement que tu n'es pas un salarié HP... et surtout un collègue!

membre CFTC GNB a dit…

Mon analyse c'est que l'intersyndical menée surtout par le boc majoritaire HP CCF qui est la CFE CGC cherche en mettant à mal "malgré eux" les nerfs de centaines de salariés et en particulier ceux de la vague 2 pour essayer de négocier quelques dizaines de réembauche ou poste supprimé en moins avec pour ultimatum mercredi prochain...Je craint une semaine de tourment inutile, peu de gain et le risque d'aller trop loin dans l'irréparable (négociation trop poussée où on finie par perdre collectivement au lieu de toujours gagner plus).
Perrette et le pot au lait intersyndical...

Anonyme a dit…

Monsieur Vouiller quelle patience face à la hargne et aux insultes de certains (notamment 23:02).
Je ne suis pas HP, mais consulte votre blog depuis le début car un membre de ma famille est concerné.
Je vous félicite tous pour votre travail. Comme d'habitude je pense que ce sont les non syndiqués qui se permettent le plus de vous critiquer, c'est tellement facile. Bon courage

Anonyme a dit…

je suis salarié HP encore pour un petit moment. Je suis comme beaucoup ce blog grace auquel je reste informé, j'ai pris la carte CFTC qui m'a permi de rester informé tout au long de mon passage chez HP. Je suis stupefait du ton de certains commentaires dont les auteurs qui resteront bien sur dans l'incognito mais dont le fiel me donne la nausée.
Jean Paul Vouillé ne travaille pas dans l'anonima au contraire de ceux qui fustignent avec la même haine que l'on fait certains au cours de l'histoire de notre pays encore très récente. Tout ce qui ne tue pas rend plus fort, je plains le miroir qui reflète chaque matin le visage de ceux qui crient ici avec les loups.
Grand merci à Jean Paul et à toute son équipe.

Anonyme a dit…

Alors Messieurs de l’intersyndicale !
C’est quand qu’on va ou ?
Serait-ce un effet de votre condescendance de dire aux 211 personnes que vous avez mises dans la merde ce que vous comptez faire d’eux maintenant. Ou bien alors, les considérez-vous comme des sous –employés car il ne feront plus partie tôt ou tard de votre fonds de commerce !

Anonyme a dit…

pour 22:00: il faudrait arreter avec le cliche que tous ceux qui partent le font pour toucher un jackpot et vivre une vie de reve dans les iles. Certes il y en a au moins un ou deux si on en croit certains messages ici.
Par contre, la plupart de ceux qui partent prennent un risque reel (il suffit de regarder le bilan sur le plan 2003).
Pour ma part, l'argent que je vais toucher servira en grande partie a resoudre des problemes familiaux. Et je suis persuade que pour nombre des volontaires, cet argent est necessaire, non pas pour se la couler douce, mais pour pouvoir vivre le temps de monter un projet perenne. Il suffit de voir le taux de creation d'entreprise. Entreprise qui pourrait bien apporter du boulot a d'autres et donc avoir un impact social positif.
Alors merci d'eviter les cliches sinon je pourrai penser que tu fais partie de ceux qui ne prennent egoistement aucun risque dans la vie et aime bien reste au chaud dans son petit boulot en en faisant suffisament peu que cela permet d'avoir des jugements a l'emporte piece (ce qui n'est certainement pas le cas).

Pour finir sur ce mimi coup de gueule, j'ai beaucoup de mal avec ceux qui ralent contre les "relocalisations" sous pretexte de sauvegarder des emplois. C'est pour moi une attitude égoiste (et colonialiste) car un emploi sauvé ainsi c'est un emploi (voire plusieurs) détruit(s) ailleurs dans des pays qui en ont tout autant (voire plus) besoin que nous. Alors c'est la responsabilite de chacun de rester employable avec l'aide de sa hierarchie et de montrer notre valeur ajoutee.
Quoique l'on veuille, la mondialisation est un fait. La mondialisation de la solidarite sociale devrait egalement en decouler.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je trouve honteux que des personnes pensant être des adultes réagissent ainsi.

Je trouve que les syndicalistes font un trés bon boulot. Et heureusement qu'ils l'on fait.

Je ne reagirais pas plus car je trouve que certaine personnes sont pueriles.

Merci au moderateur pour l'information et laisser tomber ces A... " la meilleure defense est le silence" surtout que les A.... en question sont des lâches qui ne se decouvrent pas.

Cordialement

CFTC HP a dit…

23:02, au lieu de parler de facon anonyme, pourauoi tu ne dis pas a tout le monde qui tu es ?

Pourquoi devrais-je enlever le message de 19:57 qui critique les syndicalisme qui est loin du terrain, dans sa stratosphere ? Tu te sens vise ? A moins que ce soit sa proposition de diviser par 2 les heures de delegation que tu trouves scandaleuse ? A nous de les justifier ces heures au lieu d'essayer de faire taire les critiques..

un syndicaliste a dit…

Cela fait maintenant 1 an que on gere ce PSE, negocie au mieux chaque volet (crétion d'entreprise, développement d'activité, pré retraite, réduction du temps de travail) pour sauver des emplois dedans et en créer dehors. Cela fait 1 an qu'on s'est farci 2 éléctions dont la première annulée au tribunal. Et pendant ce temps on informe, conseil, écoute les salariés...Non on ne peut pas traiter de fainéant les syndicalistes d'HP cette année et surtout pas Jean-Paul Vouillé qui je connais et qui est constant dans ses efforts, patient et souvent brillant en négociation.

Anonyme a dit…

Quand le peuple est mecontent de ses elus, il descend dans la rue pour le faire savoir. Et bien ma foi pourquoi ne pas faire pareil avec certains syndicats.

Je sais que la periode n est pas propice (vacances, LOA), mais je propose a tous ceux qui sont comme moi enerves - inquiets - stresses par la situation de m ecrire sur :

les301otages@hotmail.com

Certaines actions - strictement pacifiques j entends - pour se faire entendre sont possibles. Apres tout ca fait 10% de l effectif

En esperant que je ne sois pas censure par le seul syndicat qui ait au fond, une attitude constructive.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

Qq réactions et commentaires:

1/ évitons la désunion. Au-dela des désaccords entre les uns et les autres voire des inimitiés, l'union doit faire la force non pas contre la direction mais dans l'intérêt de tous (les volontaires au départ et ceux qui ne souhaitent pas être désignés). Soyons donc TOUS Constructifs dans nos blogs messages.

2/ tâchons d'éviter que la corp s'en mêle. Car si cela devait être le cas, ce serait dans l'ordre la faucille et le marteau pour réduire à néant le peu qui reste des sites HPCCF. Nous devons donc travailler avec la direction constructivement.


3/ "le difficile prend du temps, l'impossible un peu plus". Il doit exister une solution. Chacun doit y mettre du sien et de l'eau dans le rosé (par temps chaud le rosé est conseillé).

4/ les volontaires au départ, pour la plupart d'entre eux réinvestissent massivement leur package pour faire vivre d'une autre manière l'âme d'HP. Soyons en tous convaincus.

5/ Il y a mon sens deux objectif clairs:
- éviter que ceux qui ne souhaitent pas être désignés, le soit.
- éviter que les volontaires au départ soient contraints de rester
Car dans les deux cas, nous aboutirons à des situations humaines, personnelles et professionnelles CATASTROPHIQUES (si ce n'est pas déjà le cas pour ceux qui ont misé et investi leurs deniers personnels pour démarrer)

En conclusion, à tous
tâchons de trouver une solution acceptable pour tous, sachant que nous tous devront tendre la main vers l'autre et rapido.

Hélas, je n'ai pas de solution miracle car pas impliqué dans les négos
Je ne suis pas syndiqué ni fan des syndicats en général mais respecte leur travail

A+ David

Anonyme a dit…

Pour ceux qui font remarquer qu'il faut respecter la democratie et donc soutenir les syndicats elus, je ferai juste remarquer que la democratie exige une communication transparente.
Avec certains syndicats il faut etre syndique pour etre informe correctement et tenu au courant de la "strategie" employee. Il y a quand meme un paradoxe a ce niveau la.
Personnellement je n'appelle pas cela un processus democratique (ou alors dans une tres belle representation de "cause toujours").

Anonyme a dit…

Pourrait on cesser de s'insulter les uns les autres? ceux qui souhaitent partir ne seraient que des vilains intéréssés uniquement par le package et ceux qui restent ne seraient que des frileux ayant peur de sortir d'HP. La réalité est bien différente et est liée au contexte personnel, familial et professionnel de chaque personne. Chacun a réfléchi et a fait son choix en fonction de ce contexte.
Quant aux syndicalistes, je les remercie vraiment TOUS car ils ont chacun, avec leur point de vue et leurs valeurs différentes, contribuer aux résultats de ce PSE ( regardons ailleurs ce qui se passe...). Un merci tout particulier à la CFTC et à ce blog qui nous permet d'être informés.
Pour terminer, une demande à l'intersyndicale qui j'espère lie ce blog : pour éviter extrapolation et escalade dans les délires, une information factuelle sur ce qui s'est passé permettrait au moins aux employés de comprendre ce qui se passe.

Anonyme a dit…

Soyons objectifs et parlons de chiffres,

si les negociations avancent favorablement: 80 personnes non licenciees et 220 personnes qui partent => 140 emplois perdus, avec reembauche partielle

si les negociations avancent defavorablement:

80 personnes licenciees, plus environ 50 demissions sur les 221 (dificile d estimer mais 25% min me semble realiste)=> au moins 130 emplois perdus sans reembauche

Au fond les syndicats, c est comme en politique: on vote par defaut et on elit aussi des BIIIIP (autocensure).

Ah oui, une derniere chose. Il parait que mon licenciement vague 2 pourrait etre conteste par le fisc et patati et patata, et bein:

1- j en doute
2- c est mon probleme et je prefere partir en etant taxe dessus que de rester

Hope i have been clear enough

Anonyme a dit…

>Avec certains syndicats il faut etre syndique pour etre informe correctement et tenu au courant de la "strategie" employee. Il y a quand meme un paradoxe a ce niveau la.

C'est faux. Tu peux t'abonner à leurs lettres et aller les voir dans les permanences.

Anonyme a dit…

9h57: si je n'etais pas aussi sur les nerfs j'aurai volontiers ecrit ce genre de message :) merci de l'avoir fait. Et j'appuie sur le beosin de communication claire et factuelle que seule la CFTC nous propose actuellement (encore un grand merci).
Et n'oublions pas que la chaleur ambiante n'aide pas a refroidir les esprits.

10h00: dans le cas ou il y a des volontaires refuses cela veut dire egalement des postes non crees dans les regions concernes. Etant donne le nombre de creations d'entreprise referencee, meme avec un taux d'echec important, on parle de presque 100 a 200 postes crees. Donc le bilan comptable au niveau de l'emploi dans les regions concernees est vite vu. Reste le soit disant argument de masse critique pour tenter de resister a la vague de consolidation du parc immobilier qui arrive...

Anonyme a dit…

FACTUEL, pas d'insulte (et pourtant..);
Le résultat de vos chamailleries de chiffre c'est que nous sommes 10 de plus (sophia et grenoble) a ajouter aux reclassements!!!! En effet notre manager ne sachant pas qui reste et qui part dans son équipe en France à tout simplement décidé hier qu'il avait assez attendu, alors il a supprimé l'équipe de l'org chart. Le boulot ira en Chine et NOUS???? Voilà si vous gagnez 30 embauches , n'oubliez pas de déduire ces 10 postes!!!

Anonyme a dit…

10:22

exact je n avais pas pense aux emplois externes


quant a l argumentation de masse critique: y a bien longtemps que n importe quelle entreprise avec une strategie coherente et digne de ce nom aurait fermer IDA et Sophia (desole, j aimerais bien bosser la bas mais..) pour tout concentrer sur Grenoble.

Je voudrais savoir ce que l on paye en frais de transport entre les sites, mais ca doit surement etre l equivalent de quelques jobs

Anonyme a dit…

Pour 10:44
Meme pas sur que tu sois éligible à la réaffectation et au reclassement, car pour y être eligible il faudrait que ton poste ou que tu sois dans une famille ou il y a peu de volontaires et surtout que ce soit inclus dans le livre III, sinon, tu te retrouves dans le cas décrit par "20 juillet, 2006 12:30", pour lequel les syndicats n'ont pas posté de réponses sur ce blog... Genre placard doré à rien f... en attendant le prochain plan...

Anonyme a dit…

Sincerement desole, 10 h 44.

Donc on dit 221 + 80 + 10 = 311 personnes impactees pour l instant. Une paille, quoi

Anonyme a dit…

20 juillet, 2006 12:30 posait la question suivante aux syndicats: QUOTE Certains se retrouvent sans postes suite à diverses réorganisations, mais ces suppressions n'étaient pas comptabilisées dans le livre III, donc:
- certains ne se sont pas portés volontaires pensant que leur poste subsistait
- ces personnes ne pourront peut etre même pas se recaser via le backfilling, puisque leur poste ne sont officiellement pas supprimé au titre du livre III

Donc ça veut dire que ces personnes sont sur le payroll mais sans mission réelle, et sont ils condamnés à errer dans les couloirs en attendant le prochain plan, ou y a-t-il une souplesse dans le backfilling? Que faire?
UNQUOTE
Je pose la même question: Pensez vous que l'on puisse imaginer une personne sur un poste non supprimé postuler sur un des postes laissés vaquants par un volontaire?

Anonyme a dit…

Est ce que quelqu un peut enfin me dire ce qui va se passer maintenant?

Anonyme a dit…

J’aimerais bien avoir le sens de la mesure de certains mais je n’y arrive pas dans la situation actuelle.
Comment peut on dire que les syndicats font un bon boulot. Chacun sait que dans une situation de crise et de stress comme celle que nous connaissons la règle d’or c’est communiquer, communiquer encore, communiquer toujours.
Mis a part ce blog CFTC, syndicat dont je voudrais saluer le travail, l’intelligence et le courage car ils restent les seuls à défendre ceux qui devraient quitter HP alors que les autres syndicats les ont d’ores et déjà passés en pertes et profits,
- Où est la communication ?
- Qui comprend la légitimité de leur action de blocage ?
- Qui sait ou il veulent aller ?
Moi je crois qu’ils ont tout simplement allumé un feu qu’il ne maîtrise plus.
Un mandat d’élu n’est pas un blanc seing. Ils portent une responsabilité lourde sur les tragédies personnelles que sont en train de vivre plus de 200 familles. Tout ça pour quoi ?
Après avoir craint des désignations sèches, ils ont été surpris (voire même chagrinés) par le nombre de volontaires. Et oui l’entreprise qui les fait vivre n’intéresse plus autant de monde. Des gens sont prêts a courir des risques plutôt que de rester dans une prison capitalistique fut-elle dorée. Leur fonds de commerce est en train de fondre au soleil et ils ont voulu par un dernier baroud d’honneur montrer que bien que moribonds ils peuvent encore mordre quitte a mettre 200 familles dans la merde.
Leur crédibilité est totalement anéantie maintenant et je ne vois pas beaucoup de gens censés qui peuvent leur trouver des arguments valables.

Anonyme a dit…

>En effet notre manager ne sachant pas qui reste et qui part dans son équipe en France à tout simplement décidé hier qu'il avait assez attendu, alors il a supprimé l'équipe de l'org chart

Un manager peut supprimer 10 postes sur un coup de baguette magique ? Sans CE ? Sans livre IV ?

Hum ...

Anonyme a dit…

Pour répondre à 11:06 :

Je suis sur le payroll, et depuis belle lurette sans mission ; et je m'en trouve fort aise : je viens chez HP pour la clim, le CE, le sport, la cafet.

Alors, s'il vous plait, à vous syndicats de tous bords et de tous poils : pas trop de bruit, j'attends paisiblement la retraite !

Anonyme a dit…

11:14: ce qui va se passer on sait pas... ce que l'on attends: la suite du CE extraordinaire qui devrait avoir lieu quelque par la semaine prochaine. J'ai cru voir passer que les syndicats qui bloquaient avaient pose un ultimatum pour mercredi mais bon comme ils ne communiquent pas eux meme c'est difficile de savoir ce qu'il en est reellement (j'avoue que si c'est vrai je trouve cela un peu gonfle de poser un ultimatum apres avoir refuse d'ecouter la totalite de la presentation mais bon...)

Anonyme a dit…

Chere intersyndicale... puisque vous allez pas tarder a poster votre dernier communique j'en profite pour vous poser une question:

"Le 10 juillet la Direction et les syndicats faisaient le même constat de la situation mais la Direction est revenue le 19 juillet avec un chiffre de réembauche dramatiquement inférieur à celui qu’elle avait proposé préalablement."

Oui mais encore ? combien de postes ? il avait ete evoque des le debut 77 ? En est-on loin?

(petite parenthese pour ceux qui se croit en democratie dans le domaine de la negocation patronat-syndicat:
"une seule opposition suffirait pour exposer l’ensemble du PSE à une contestation juridique" C'est donc a une democratie absolue que nous avons a faire ;) heureusement que la vie politique n'est pas reglee comme ca, on serait dans une situation de bloquage permanente;
Bref qu'on se le tienne pour dire: le processus n'a rien de democratique a partir du moment ou une minorite peut rendre caduque la decision de la majorite. La je ne critique pas forcement certains syndicats mais le systeme de droit du travail francais qui montre un certains nombres de limites en tombant dans l'absurde)

intersyndical (CGT+CFDT+CFECGC+FO) a dit…

Le 21 juillet 2006



Le CE extraordinaire du 19 juillet a été suspendu et la réunion de CE ordinaire du mois de juillet a pris le relais pour s’achever le jeudi 20 juillet à 19h00.



La suspension du CE extraordinaire ne correspond ni à un « claquage de porte » ni à une situation de blocage. D’ailleurs, en marge du CE ordinaire, des échanges permettant de faire évoluer la situation actuelle se sont poursuivis les 19 et 20 juillet et la Direction souhaite finaliser le CE extraordinaire en milieu de semaine prochaine.



La situation est la suivante :

Nous confirmons que la Direction ne peut pas légalement procéder à plus de licenciements économiques que le strict nombre prévu au PSE (Livre IV et Livre III).
La « vague 1 » correspond au départ de 244 salariés (176 volontaires au départ + 68 PDA) dans l’application stricte du PSE (correspond à la combinaison bassin d’emploi, catégorie professionnelle, postes supprimés, critères de priorité des projets de volontariat).
Il reste 84 suppressions de poste à faire et 221 volontaires en attente.
Le delta de 137 (221-84) correspond à des suppressions de postes supplémentaires qui ne s’inscrivent pas dans le cadre du PSE.
Le 10 juillet la Direction et les syndicats faisaient le même constat de la situation mais la Direction est revenue le 19 juillet avec un chiffre de réembauche dramatiquement inférieur à celui qu’elle avait proposé préalablement.


C’est ce dernier point qui a créé la surprise en CE extraordinaire du 19 juillet et qui nécessite résolution.



Les alternatives qui s’offrent donc maintenant aux interlocuteurs sont :

Une extension du cadre du PSE qui consisterait à laisser partir tous les volontaires ce qui nécessite obligatoirement une approche consensuelle (une seule opposition suffirait pour exposer l’ensemble du PSE à une contestation juridique et à une remise en cause du motif économique du licenciement de tous les volontaires qui partiraient dans la « vague 2 » ). Cette approche consensuelle correspondrait à un accord sur le nombre de réembauches.
Rester dans l’application stricte du PSE, c'est-à-dire laisser partir uniquement 84 personnes supplémentaires par désignation ou volontariat, la direction a le choix.


Nous souhaitons privilégier la première option qui était d’ailleurs l’objet du CE extraordinaire mais du travail reste à faire. Nous faisons pour notre part tout ce qui est possible pour aboutir au consensus dans les heures ou jours qui viennent.

Anonyme a dit…

Reponse a "Hum, 12:03" : T'es Blanche-Neige toi ou quoi ? Tu dormais ? "supprimer 10 postes" veut dire que ces 10 postes sont supprimes. Les livres II, IV ou 12 et le CE c'est la danse et les tutus pour faire passer la pilule apres. C
est comme ca que ca marche, et ca ne date pas d'aujourd'hui.
Dans "HPCCF" le "U" est la pour "decisions prises aux Us"

Anonyme a dit…

Le dernier message du soidiant intersyndical manipule la langue de bois sans vergogne. A mon avis, ils ne veulent pas laisser partir le surplus de volontaires et ils sont prets a tout pour y arriver. La grande question est: pourquoi donc? J'avoue que leur logique m'echappe.

Anonyme a dit…

>petite parenthese pour ceux qui se croit en democratie dans le domaine de la negocation patronat-syndicat:
"une seule opposition suffirait pour exposer l’ensemble du PSE à une contestation juridique" C'est donc a une democratie absolue que nous avons a faire ;) heureusement que la vie politique n'est pas reglee comme ca, on serait dans une situation de bloquage permanente;
Bref qu'on se le tienne pour dire: le processus n'a rien de democratique a partir du moment ou une minorite peut rendre caduque la decision de la majorite.


Bel example d'inversion !

Le nombre de postes à supprimer a d'abord été décidé à la majorité.

Ne l'oublions pas.

Employe qui reste a dit…

L'intersyndical veut en resume refuser l'excedent de volontaire faute d'assurance de reembauche pour que ceux qui restent ne soient pas en surcharge de travail et HP CCF garde le plus gros effectif possible.
Cette logique collective et numeraire va a l'encontre de nos motivations individuelle et du vrai fonctionnement de l'entreprise.
Je demande a la CFTC et aux 4 autres syndicats une AG pour en discuter serieusement tous ensemble car je pense qu'il y a une vision totalement deformee de la realite et celui de l'entreprise et des employes.

CFTC HP a dit…

Le deuxieme message de l'intersyndicale donne des explications supplementaires demandees. Par contre on pense qu'il est trop tard pour tripatouiller les categories professionnelles et les bassins d'emploi car cela aurait un impact sur la vague 1 qui est deja partie ou en train de partir. Car un volontaire accepte en vague 1 ne l'aurait peut etre pas ete s'il y avait eu vase communiquant avec un employe mieux place pour son projet dans une autre categorie ou bassin d'emploi.

Il n'y a pas 36 solutions : ou les 5 syndicats acceptent un chiffre effectif cible, qui est peut-etre un peu fluctuable, permettant tous les departs de volontaires et l'absence de designation, ou un seul refuse et c'est un risque de stricte application du Livre IV/Livre III HPCCF en raison de menaces legales posees par celui qui refuse. On va pas trop insister sur les consequences, ce blog et vos interventions diverses et variees insistant sur les postes qui disparaissent deja, les demissions sans protection assedic ni indemnites, les projets de vie brises nets permettent a l'intersyndicale et a la direction d'apprehender la situation dans son ensemble et tres concretement.

On ne reste pas les bras croises et on discute avec les autres syndicats et la direction.

Anonyme a dit…

Merci a la CFTC pour tous ses efforts. Mais aussi a la direction HP France qui reste encore ouverte a des discussions. Du courage aux volontaires pris en otage.

Anonyme a dit…

1. Merci J.P. et tous les autres de la cftc
2. D'autres l'ont dit mieux que moi, mais une petite voix de plus: On voulait des volontaire. J'ai ce courage. Mon projet est pret, mur a point, finalise. Ca ne sera pas des vacances dorees. J'y ai mis mon coeur, mon argent, et mes mains. Ma famille m'a soutenue. Je veux partir. Et je devrais retourner travailler a HP pour eviter la surcharge des collegues qui restent? Mais je ne serais pas une aide, je serais un boulet! Ce n'est pas une menace, c'est juste un peu de lucidite. Ca serait un choix desastreux, en rien utile a ceux qui restent.

Anonyme a dit…

Croisons les doigts pour que cette fois le CE de la dernière chance en milieu de semaine prochaine ait fait l’objet d’un minimum de préparation.
Comment peut-on en effet découvrir avec stupeur les chiffres dès la première slide alors que les enjeux sont si dramatiques pour des centaines de personnes ?

Anonyme a dit…

Il est vrai qu'une AG si chere a certains syndicats a une epoque seraient sans doute la bienvenue pour discuter mais je ne suis pas sur qu'elle ne tourne pas a l'empoignade (verbale) sterile.

Anonyme a dit…

Merci a la CFTC pour vos efforts et ce blog.
Etant donné que des postes supplementaires ont ete supprimés depuis la premiere annonce et que des nouveaux vont l'etre dans les mois qui viennent (le WFR ne s est pas arretée le 15 juil 05, les ajustements sont et seront permanents) je ne vois pas comment la direction CCF pourrait s'engager sur un nonbre de poste cible pour fin 2007. Il faut etre realiste avec les reorg encore en cours (IT, consolidation des sites..) les suppressions vont continuer et HP saisira toutes les occasion de depart "naturel" d'ici in 2007 [pour reduire les effectifs) Je pense qu'aucun engagement ne sera et ne pourra etre pris pas CCF en terme d'effectif cible. Si l'inter-syndicale se bloque sur l'obtention d'un effectif cible "syndicalement" satisfaisant, le processus restera bloqué et l'image de HPCCF restera negatif et rendra encore plus difficile la tache de "revitalisation".
Negocions pour que le surplus de volontaires retarde le prochain plan, mais ne nous bloquons pas sur un effective cible.
On peut rever et forcer des effectifs, a la fin la realité nous rattrapera...
Notre seul chance, Rendre attractif HPCCF pour HP Corp, Il n y a que de cette facon que CCF pourra progresser. Pour l'instant je n ai pas l impression que l on en prend le chemin

Anonyme a dit…

Il est impossible techniquement et legalement de choisir 84 personnes sur 221 a faire partir, pouvez-vous confirmer ?

Anonyme a dit…

Pour juger, il faudrait connaître exactement les changements de dernière minute de la direction.

Anonyme a dit…

a l'intersyndicale - svp preparez le mtg de la semaine prochaine en en discutant d'abord entre vous - c'est quand meme incroyable qu'avec de tel enjeux, le CE ait ete suspendu sans meme laisser place a 5 minutes d'explication et de discussion entre syndicats et direction. Il ne s'agit pas que de rapport de force, mais bien de trouver un ACCORD, ce qui suppose de s'ecouter ! c'est dans l'interet de tous. Merci de votre support.

Anonyme a dit…

C'est HP qui va etre content car certains vont quand meme partir sans le cheque.
Tous ceux qui sont en LOA et qui sont partis depuis plusieurs mois . Certains ont
demenage aux US ou ailleurs (j'en connais).

Anonyme a dit…

Merci CFTC d'avoir defendu mon interet jusqu au bout, quoiqu il advienne maintenant. Puisque je suis un des 221, ou 137, bref un des potentiels leses de l histoire, je dis et je re-dis ce que je pense depuis le debut, au trois autres syndicats.

1) je ne critique pas l intersyndicale, chacun ses idees mais dans l absolu vous vous etes plantes tout seul en sous estimant le nombre de volontaire. Il suffisait pourtant de faire un sondage anonyme sur les candidats potentiels pour connaitre l ampleur du degat. J avais propose cela dans un message qui n a jamais ete publie. Vous pouvez deja le noter comme idee pas trop bete pour la prochaine fois. Mais en refusant le depart des volontaires , c est en partie vos erreurs que vous refusez. Merci de nous le faire assumer.

2) Une partie des 221 demissionneront de toute facon, les emplois partiront tout de meme. Vous offrez ca gratuitement a la direction. Vous brisez certains projets et peut etre quelques vies, alors que le plan est l un des plus interessant de France. Vous etes pitoyables

Personnellement j ai pris la decision dans ce cas de ne pas partir, et je passe des le 1er aout en mode " Jacky con" - clin d oeil a ceux qui ont vu "camping". Un peu moins de 3000 Euros par moi a en faire le moins possible et a zoner sur internet dans ma stalle. FONGECIF si possible, conge maladie a repetition (bein oui j ai toujours ete depressif, et pensez vous, avec ce refus...en plus mon manager qui ne veut pas de moi et qui me harcele). Surcroit de travail pour mes collegues? ils ont des syndicats qui s occupent de cela, n est ce pas?

Pour ma prochaine Performance Review, j hesite deja entre ski toutes neiges et ski de rando, je ne suis pas trop cascade de glace. J ai jamais ete ranke I, ca sera un bon debut!!! Ah mon dieu, je n aurai pas mon 1% d augmentation annuelle. Trop dur.

3) J aimerais autant ne pas en arriver la par respect pour ceux qui croient encore en HP, donc si il n y a pas d accord satisfaisant la semaine prochaine je m adresse a la direction si elle lit ce blog:

Employe(s?) demotive(s?) a 4250% veu(len?)t bien demissionner contre compensation financiere correspondant a peu pres a un package (qui sera verser de toute facon en salaire a faire pas grand chose, voire au prochain plan)

Ce sera le dernier mail non constructif que j envoie, mais la deception est a la hauteur du projet de vie perso que j avais bati depuis septembre dernier.

Anonyme a dit…

He 16h57, t'as déjà oublié que le plan en France et en Allemagne couvre 2006 et 2007. Pourquoi devrait-on s'en prendre encore plus maintenant? T'as qu'à attendre 2008!

CFTC HP a dit…

Message du moderateur : pendant le week-end, soyez patients pour la publication de vos messages. Merci !

Le CE extraordinaire reprendra mercredi a 10h.

Anonyme a dit…

Je comprend que la situation est difficile pour la vague 2. Ils se sont portés volontaires pour le changement, mais les regles etaient claires des le debut, meme sur ce blog il a tjrs ete dit qu il y a avait aucune garanties d'etre pris comme volontaire, que le nombre de place etait limité et c'est pour cela que les regles de priorité ont été établies, et c'est pour cela que l'annexe du livre III permettait de se faire une idée des chances que l'ont avait.
Imaginer la reaction de ceux qui reste qui ont sacrifié 8j de congés pour sauvegarder 250 postes.
Si a la fin ces postes sont quand meme supprimés à quoi cela aura-t-il servi ? Faut-il denoncer l'accord ARTT si tout les volontaires partent ?
Que se serait-il passer s'il y avait non pas 221 volontaires en trop mais 1000, Y aurait-il fallu laisser tout le monde partir sous pretexte qu'ils seront des employés démotivés ?
Laisser la vague 2 partir sans contrepartie serait un affront pour les 2500 empolyés CCF qui restent

Employé CCF qui reste a dit…

Anonyme de 10:50 cela ressemble aux dires de l'intersyndical...
Pour ma part, cela n'est pas en empêchant ces volontaires de partir que vous allez sauver des postes: non seulement cela va casser des projets de vie, mais une part des volontaires partiront quand même, et l'application stricte du livre IV entraînera aussi des désignations plus importantes. Enfin en retardant cette procédure cela empêche aussi HP CCF de s'organiser et cela ternie l'image de HP CCF vis a vis de la Corp comme des "enfants gâtés" qui ne savent pas s'arrêter dans leurs demandes. Négocier pour moi c'est savoir demander quelque chose d'atteignable pour ne pas aller à la rupture et à un point de non retour.

Anonyme a dit…

10:50, tu es bidon dans ton argumentation ...

Tous les volontaires sont partis chez HPF, et aussi chez HP CCF en 2003, qu on ne vienne pas me dire que se n est pas faisable chez HP CCF 2006.

Et on ne parle pas de 250 postes, mais 80 - 221 , soit 141 avant reembauche. D autant qu une partie des 221 partiront d eux meme

J imagine la tete de mon manager qui va me voir rappliquer en avril - mai prochain: pas de poste a m offrir mais il sera oblige, et moi pas envie de bosser. Trop cool, comme ambiance.

Anonyme a dit…

J'aimerais que mon post soit publié par le modérateur.

Je disais donc ce matin, et ceci n'est offensant pour personne, que mon poste est supprimé dans le livre III, que je tiens à cette suppression et que si du fait du trop de volontaires mon poste était maintenu, j'envisage d'aller au légal, avec toutes les conséquences que cela pourrait avoir sur le PSE dans son ensemble.

Il me semble que cette info est importante pour l'ensemble de nos négociateurs et mérite par conséquent publication. Merci !

Anonyme a dit…

Il est révoltant le commentaire de 10:50.
Il n'a aucun respect pour ceux qui ont pris le risque d'être volontaire. Moi, pour mettre en route mon projet, j'ai déjà dépensé 60 jours de congés (j'ai bouffé mon CET), et plus de 8000 euros. Parce que pour le réussir mon projet, je ne pouvais pas attendre le 5 juillet.
De plus, ce qu'il dit est faux, l'information du nombre de postes supprimés par catégorie professionnelle n'était pas utilisable, tant que le nombre de RVTT et mobilité interne n'étaient pas disponibles, et cela l'a été le 10 juillet !! Je trouve donc odieux ce commentaire qui assassine ceux qui ont pris le risque de se porter volontaire, qu'ils soient vague 1 ou vague 2, car sans eux, on ne serait pas à discuter un nombre de réembauches, mais en train de démarrer un processus de désignation.
Il est donc important de trouver une décision équilibrée entre volontaires vague2/potentiel désignés et restants. Je reste confiant envers l'ensemble des syndicats pour ne pas jouer avec le feu mercredi prochain. Bonne négo !

Anonyme a dit…

Je pense que 20:47 esperait etre designé volontaire (Vague 3) et qu'il ne s est pas presenté comme volontaire car il n avait pas besoin et maintenant il risque de se voir obliger de rester car le comité de suivi pourrait empecher aussi les designations "volontaires". Je crois qu il n est pas le seul dans ce cas là !
Ce serait bien que lors du prochain CE la possibilité de partir comme désigné "volontaire" soit explicitement approuvé.

Anonyme a dit…

Oui tiens, ce serait un bon point de contetstation aux Prudhommes ca non? le fait qu on ait pas eu une communication claire sur les postes supprimes par site par org. Ce qui a entraine le fait qu on soit volontaire avant meme de savoir si il y avait une chance qu on puisse partir ou non.

Ca sera un de mes arguments en tous cas, parce que quitte a mourir je mourrai les armes a la main devant les tribunaux.

Anonyme a dit…

Une proposition stupide peut etre:

S il faut limiter le nombre de departs a 80 personnes ou environ, pourquoi ne pas choisir dans les 221, toutes fonctions confondues, par rapport aux criteres de validation des projets (CDI finalise deja demarre, non demarre, etc).

Personnellement etant dans les 221, si je devais etre refuse, je trouverais ce motif de refus beaucoup plus acceptable que de voir 80 personnes virees alors qu elles veulent rester.

Les syndicats et la direction pourraient se targuer de n avoir aucun licenciement sec.

OK j ai lu que c etait potentiellement contestable par les personnes refusees, mais perso je crois que c est la seule chose que je ne contesterais pas.

Et je precise que je ne suis pas dans les criteres prioritaires.....

Guy a dit…

Personnellement, je trouve les priorités associées parfois contestables et je ne suis pas sur que sur les 221 il y en ai beaucoup prêt à renoncer facilement...

Vu que tu es dans les 221 volontaires au départ et prêt à renoncer à ton projet tu peux encore jusqu'à la signature de ton solde de tout compte.

Enfin, cette bataille de chiffre n’a pas de sens car ils évolueront à la hausse et à la baisse…D’où l’intérêt de se fixer un effectif pour le 31 décembre 2007, date de fin du PSE, a périmètre constant.

anonyme a dit…

Combien de personnes sur ce blog se sont portées volontaires, avec des critères de priorité 1,2 ou 3 et font aujourd'hui partie des 221 en attente ?

Anonyme a dit…

23 juillet 2006 12:32 - Tu n'es pas stupide du tout - c'est la seule solution honorable, hors interets personnels, qui puisse assurer la sauvegarde de l'emploi, et eviter les designations.

Bien sur l'acceptation de tous les volontaires avec re-embauche des excedents aurait donne un PSE "rolls-Royce" mais puisque la direction n'en veut pas, le pragmatisme doit prevaloir.
Certe il y aura quelques frustres ...

Mais une centaines de mecontents c'est preferables a 80 chomeurs, IMHO s'entend.

Anonyme a dit…

Il est faux d'associer désignation a chomage. Techniquement, il n'y a aucune difference avec la reaffectation qui peut conduire au licenciement de la meme facon, par echec de reclassement. Hors devinez quoi ? Avec 131 volontaires refusés, ca fait autant d'offre de reclassement en moins.

Anonyme a dit…

Effectivement, le fait de ne pas faire de licenciement forcé par désignation (autrement dit ne pas utiliser la loterie qui consiste à faire tourner les criteres d'ordre du style tu n'as pas assez de points donc "ton job tu le laisses à machin") ne règle pas vis à vis du risque de licenciement a terme le problème des salariés sans postes ou qui se voient proposer une réaffectation qu'ils sont contraints de refuser. Car les 80 qui partiraient en plus ne sont tout simplement pas tous remplacables un pour un.

Anonyme a dit…

19/59, la direction est d'accord pour faire partir tout le monde, alors pourquoi le pragmatisme ça marche pour HPF et pas pour HPCCF ?

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 347   Suivant› Les plus récents»

Enregistrer un commentaire