ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next Securities Analyst Meeting : update HPE Next, Finances…

Elections Entco 1ère réunion de la DUP

Actualité DXC-ESF Flash Fil Rouge GPEC Out du 18 octobre. Prévolontariat

NAO HPE 2018 Au moins une bonne nouvelle !

FPR FY17 et Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

France-Canada contre la souffrance La CFTC HPE vous invite le 16 novembre !

HPE PSE GPEC Out L’espace référence pour les volontaires acceptés

HPE Politique voiture Vos questions, les réponses !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

jeudi 21 décembre 2006

Le CE HPCCF lève un droit d'alerte initié en mai 2005 sur l'avenir de HPCCF

Texte de deux motions (17/10 maintien du droit d'alerte et 21/12 levée) dans les deux premiers commentaires

2 commentaires à lire:

CFTC HP a dit…

Vote pour CFE-CGC/CFTC/CFDT, abstention CGT :

"Le Comité d'entreprise prend note des informations qui lui sont communiquées par son expert dans le cadre de la procédure de droit d'alerte initiée les 18 et 19 mai 2005.

Les élus regrettent le retard considérable pris par la Direction pour apporter les réponses aux questions soulevées sur les délocalisations et le manque de stratégie industrielle.

Concernant les délocalisations, l'expert a noté que la Direction ne travaille pas actuellement sur de nouvelles réorganisations impliquant des délocalisations.

Les élus demandent cependant que la Direction mette à leur disposition préalablement à toute future consultation sur une nouvelle réorganisation impliquant des délocalisations l'ensemble des éléments de la méthodologie présentée par l'expert SEXTANT.

Concernant le manque de stratégie industrielle pour les activités de HPCCF, les élus prennent note des engagements de la Direction de :

- Présenter au prochain CE un bilan détaillé des résultats du groupe GDA,

- Faire intervenir au CE de novembre 2006 les managers des principaux business pour qu'ils partagent avec les élus la stratégie pour l'année FY2007 et au delà. Les élus demandent que le nouveau PDG participe à ce CE et s'exprime sur ces sujets.

Nonobstant ces engagements, les élus déplorent que la Direction soit toujours dans l'incapacité de répondre aux intérrogations fondamentales et légitimes des élus sur le devenir et l'évolution des activités, emplois et compétences à HPCCF, préalables indispensables à la mise en place d'une GPEC. Malgré la volonté affirmée à plusieurs reprises par l'ancien PDG, Johan Deschuyffeleer, de "l'impérieuse nécessité de définir une stratégie industrielle pour HPCCF", une telle stratégie n'a toujours pas été définie et communiquée. Le droit d'alerte reste donc ouvert sur ce point."

CFTC HP a dit…

Levée du droit d'alerte le 21 décembre, motion votée à l'unanimité :

"Motion
Suite aux questions posées lors du CE du 17-18 Mars 2005 et reflétant les inquiétudes des élus, ainsi qu’aux réponses orales fournies lors du CE du 2 Mai 2005 par la Direction, les élus du CE ont voté le déclenchement d’une procédure de droit d’alerte telle que prévue par la loi.

Durant de nombreux mois, la direction n'ayant pas joué le jeu du partage de l'information, a entravé la capacité de l'expert Sextant a couvrir la totalité de sa mission dans des délais raisonnables, cette attitude négative n'a pas permis aux élus de mener à bien leurs investigations dans un délai qui aurait pu permettre de prévenir pour partie les causes de ce qui a eu pour conséquence le PSE qui est intervenu par la suite.

Concernant les questions relatives aux initiatives de ré-industrialisation, les élus restent sur leur faim. Les premiers résultats du GDA sont encore modestes même si la volonté affichée par certains managers semble plutôt positive – Nous souhaiterions que tous les managers s'investissent dynamiquement dans cette démarche. L'engagement de plus de 50 emplois créés n'est pas encore tenu et nous veillerons à suivre trimestriellement les progrès. Les intentions de notre nouveau PDG avec notamment l’implication d’HP dans plusieurs pôles de compétitivité semblent aller dans le bon sens. Il faudra veiller à ce que les initiatives se multiplient et bénéficient à tous les bassins d’emploi.

Concernant les questions relatives à l’impact de la profitabilité d'HPCCF, les élus confirment leur demande de renégociation de l'accord sur la participation. Le modèle de profitabilité actuel ainsi que le déficit fiscal reportable né de la fusion avec Compaq empêchent les salariés d’HPCCF de percevoir une participation à la hauteur de leur contribution réelle aux résultats largement bénéficiaires de HP.

Concernant les délocalisations, les inquiétudes persistent et les élus soulignent la nécessité de la mise en place en particulier d'une gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences visant à développer l'emploi au sein d’HPCCF.

Les élus constatant le retour à une situation profitable, la fin des investigations relatives aux différentes délocalisations ainsi que les intentions affichées par la nouvelle direction concernant le développement industriel, décident en conséquence de clore cette procédure de droit d’alerte.

Les élus soulignent qu’ils seront toutefois particulièrement vigilants à la progression des résultats concrets d’embauche dans les mois à venir et confirment qu’ils seront particulièrement attentifs au respect des engagements pris par la direction à la suite des départs excédentaires du récent PSE (80 embauches)

Concernant tous ces dossiers beaucoup d’inquiétudes persistent (comme la situation préoccupante de l’IT). Les élus n’hésiteront pas à faire valoir leurs prérogatives et à déclencher les procédures adéquates le moment venu y compris un nouveau droit d'alerte."

Enregistrer un commentaire