ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

Actualité HPE Immanquables CFTC # 9

HPE Next Beaucoup de questions, peu de réponses pour l’instant

Elections Entco 26 et 27 septembre par internet

Actualité DXC-ESF Relance de la GPEC Out 130 places ! DiXiT XI et Flash GPEC

Nouveau Code du Travail Quel impact ? Notre décryptage !

HPE PSE GPEC Out 137 volontaires, 90 acceptations

HPE Politique voiture Le plein de nouvelles informations (post 1750) !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE Tout sur l’impact fiscal du split Micro Focus le 1/9 !

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

jeudi 14 décembre 2006

L'affaire du courrier recommandé de l'intersyndicale à 3 et de l'action en substitution


Que faire si vous recevez un recommandé de l'intersyndicale à 3 sachant que vous n'avez que 15 jours pour réagir le cas échéant ? Et que faire si on vous propose de signer une "action en substitution" ? Débat dans ce sujet.

Pour décider en toute connaissance de cause :

Point de vue FO :
12 décembre, 2006 18:30

Points de vue CFTC :
14 décembre, 2006 14:10

285 commentaires à lire:

«Les plus anciens   ‹Précédent   1 – 200 sur 285   Suivant›   Les plus récents»
CFTC HP a dit…

Communiqué CFE-CGC/CGT/CFDT

"A partir d’aujourd’hui, vous serez nombreux à recevoir un courrier recommandé qui vous est adressé par l’intersyndicale CFE-CGC, CFDT et CGT, posté le 6 décembre 2006.

Afin de rétablir une situation salariale que les employés trouvent anormale, l’intersyndicale entend s’appuyer sur un jugement de la Cour de Cassation de juin 2006 qui pourrait aboutir à la généralisation pour tous de ce qui a été gagné par des salariés de Grenoble.

La Cour de Cassation a reconnu de manière définitive que l’ancien Cash Profit Sharing, devenu Company Performance Bonus, était un « usage », ce qui signifie que ses caractéristiques ont autant de pouvoir juridique que si elles étaient écrites dans tous vos contrats de travail. Cette prime est caractérisée par un pourcentage de la rémunération des salariés éligibles, qui représente au minimum un demi mois de salaire par an, pourcentage qui est le même quel que soit le service auquel on est rattaché.

HP a remis en cause cet usage, sans respecter les démarches indispensables prévues par la loi. Le préjudice touche tous les salariés éligibles entre 2001 et 2005. De plus, en 2006 les salariés d’HP Services toucheront la moitié du CPB des autres salariés. Il est probable qu’en 2007, sans réaction de votre part, HP va introduire de nouvelles modalités d’attribution du CPB qui le détourneront de sa vocation collective instaurée par les fondateurs Bill Hewlett et Dave Packard.

Le jugement de la Cour de Cassation de juin 2006 fait jurisprudence mais il ne s’applique pas automatiquement à tous les salariés concernés. L’action pour 2001 devenant prescrite fin décembre, nous devons agir vite maintenant. Les organisations syndicales peuvent se pourvoir devant les tribunaux de prud’hommes à la place des salariés, à condition d’avoir vérifié que ces derniers ne s’opposent pas à l’action. C’est pourquoi nous avons envoyé des lettres recommandées à des centaines de salariés.

Cette action rendue possible par le droit français n’est pas un privilège « gaulois ». Aux Etats-Unis, cela s’appelle une « class action » ; par exemple 32 000 salariés d’IBM viennent de recevoir un total de 65M$ pour des heures supplémentaires impayées.

Les salariés qui recevront des lettres recommandées n’ont rien à faire sauf s’ils veulent s’opposer à cette action. Dans ce cas, la lettre recommandée précise les modalités. Par ailleurs, des réunions d’information seront organisées pendant les 15 jours du délai de réflexion.

Si vous ne recevez pas de lettre recommandée d’ici samedi, c’est que nous n’avons pas réussi à identifier votre adresse de manière certaine dans les annuaires. Il vous est alors possible de nous retourner le formulaire joint, complété et signé, avant le 15 décembre.

Si vous êtes originaire d’autres sociétés (Compaq, etc …) vous êtes concernés à partir de la date de la fusion ou de l’acquisition par HP"

Anonyme a dit…

oui mais si on ne veut pas participer que doit on faire ?
quelles sont les modalités?

Anonyme a dit…

Tu peux refuser tout simplement le recommandé si tu arrives à identifier l'expéditeur à la vue de l'enveloppe !!

Anonyme a dit…

Est-ce que se sont les CE (donc les employés ) qui paient pour l'envoi de ces recommandés ?

Anonyme a dit…

Comme quoi la pluratité syndicale a du bon; comme toujours, on peut, ou pas, etre d'accord avec un ou plusieurs syndicats...vive la diversité des points de vue.
Merci CFTC pour jouer un jeu dont vous ne voulez pas etre acteurs.

Anonyme a dit…

Ce que j'en pense : beaucoup de sociétés avant d'embaucher vérifient si le candidat n'a jamais été en conflit avec son employeur. Les jugements étant nominatifs, il ne faudra pas espérer retrouver du boulot facilement si on se fait virer ou si on part de soi-même. Pour gagner quoi ? 1 mois de salaire ? 1,5 mois ? Ca vaut pas le coup de prendre ce risque.

Question quand même : si le bras de fer échoue (augmentez les salaires ou je dépose les dossiers), on peut encore se désister à temps avant le dépot de plainte ?

CFTC HP a dit…

Point de vue CFTC HP

Après l'échec des assemblées générales, la méthode qui consiste à envoyer à chaque employé un recommandé à son domicile qui, à défaut de réponse, peut l'entrainer individuellement d'abord aux prud'hommes et ensuite jusqu'en cours de cassation après 2 à 3 ans de procédure judiciaire (qui paiera ?) dans cette aventure aux conséquences incertaines est inacceptable.

Pour le courrier lui-même, il faut attendre de voir quelle rédaction a été utilisée par ces 3 syndicats pour permettre aux salariés de s'opposer sous 15 jours à cette action qui les impliquent individuellement. Mais cela supposera du temps et peut-être de l'argent pour chaque personne qui fera preuve d'un minimum de sens critique sur un document présenté de façon anodine avec de grosses ficelles sans aucun rapport avec la procédure d'origine (l'absence de CPB en 2001, seul fait qui sera prescrit le 31.12.06) et mélangeant tous les sujets, même le CPB HPS !

Il faut quand même savoir que les pm HP qui étaient présents fin 2000 ont été informés du passage CPS vers CPB et de l'abandon d'une formule de calcul certaine liée uniquement au profit pour le bonus mondial beaucoup plus opaque et incertain. Le dialogue social à l'époque n'avait pas rendu nécessaire la formalisation de la dénonciation de cet usage par les RH.

Chacun doit maintenant prendre ses responsabilités : la direction, l'employé qui reçoit ce recommandé et qui devra aller le chercher puis décider de réagir ou de ne pas agir, et les 3 syndicats qui risquent dans leur chantage-coup de poker un terrible retour de baton avec la disparition des CPB en France (alors que la France est bénéficiaire de ce système qui nous fait profiter de bénéfices plus importants réalisés dans d'autres pays).

Ce n'est pas par hasard que FO et la CFTC ne s'associent pas à cette action qui selon nous n'intègre dans sa réflexion aucune conséquence individuelle et collective sur les employés, à moyen terme comme à long terme.

Anonyme a dit…

20:41 : tu n'auras aucune réponse écrite ou formelle sur ce point, sinon ce n'est plus un bras de fer...

Anonyme a dit…

Non, la question n'est pas d'un rapport de force collectif et unanyme sur ce point, même si les temps sont durs et que la direction ne réagie pas à l'arme atomique... Mais c'est à la direction de répondre à cette vieille procédure CGT de 4 ans.
Je pense que l'heure est à calmer le jeu même si le coup du CPB HPS est révoltant et les NAOs décevantes, l'heure doit être à l'acalmie et à la digestion du PSE.

Anonyme a dit…

Complément intersyndicale à 3

Soyons très clairs : l’action judiciaire sur le CPS/CPB n’est pas un but en soi mais constitue un levier important pour inviter la Direction à entamer de véritables négociations sur la question des salaires.

Nous proposons un plan de rattrapage salarial sur 3 ans et nous estimons qu’un budget réaliste doit être alloué.

Si la direction accepte cette proposition, alors nous couperons court à l’action judiciaire intersyndicale sur le CPB, dont le coût pour HP serait d’ailleurs bien supérieur.

Tout le monde en ressortirait gagnant.

Anonyme a dit…

Et complément FO :

Nous ne sommes pas non plus de ceux qui croient que des menaces juridiques sur une direction française à la marge de manoeuvre réduite soient de nature à obtenir des avancées significatives.

Anonyme a dit…

"Tout le monde en ressortirait gagnant" :

On croirait un conte de fée... Et ensuite ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants ? On a même droit à Bill Hewlett et Dave Packard ! Il faut atterrir les gars et faire preuve comme la majorité des employés d'un peu de discrétion et d'humilité : c'est bien l'idéal et l'utopie mais ça ne se passe pas comme ça dans une World Company !!!

A force de pousser le bouchon il y a quelqu'un qui va siffler la fin de la récré et on va tous se retrouver avec des heures de colle, une grosse migraine et un trou de 1/2 à 1 mois de salaire dans nos futurs bulletins de paie.

Vous n'y croyez pas ? Moi si...

Anonyme a dit…

A 07 décembre, 2006 20:41

Je cite : "Question quand même : si le bras de fer échoue (augmentez les salaires ou je dépose les dossiers), on peut encore se désister à temps avant le dépot de plainte ?"

Et celles et ceux qui sont parti(e)s ?

messageretoqué a dit…

A CFTC 07 décembre, 2006 20:44

Crois-tu sincèrement que HP WW pourrait nous priver du CPB, se taper de grosses gréves et donc d'une partie du bénef que remonte la filiale France aux US avec les contrats sur des comptes comme : (liste de comptes) et j'en passe... franchement!

Ce n'est pas parce que la CFTC n'a pas voulu prendre part ... que c'est forcément mauvais, je pense même le contraire justement...

Anonyme a dit…

07 décembre, 2006 23:36

Gros malin, pourquoi crois-tu que tu as des congés payés aujourd'hui?

Que tu sois un gentil employé ou un grognon, la direction se moque de tes courbettes (admire le remerciement au brave collègue HPS!!!). Leurs plans à court, moyen et long terme c'est l'europe de l'est et l'Asie et si il le faut la lune... parce que ceux qui tirent un bout des ficelles (en plus des employés grognons) ce sont les actionnaires!!!

Que les ficelles cassent, perso... je m'en tape, je n'ai plus rien à perdre!

CFTC HP a dit…

Réponse à 23:56 : oui, bien sûr.

Je crois avoir déjà utilisé l'expression indiquant que vue de la Corp, la France c'est 2% du Chiffre d'affaire et 100% des emmerdements. Ou alors mise en place d'un CPB rikiki juste pour la France, puisque les français ont un problème avec le CPB Mondial. Il faut tout prévoir quand on déclenche une minuterie.

Anonyme a dit…

Contre le CPB RIKIKI, j'ai une solution simple que d'autres partagerons ou partagent déjà, notamment chez HPS!!!

Prendre un malin plaisir à siroter des cafés à longueur de journée et à passer un peu plus de temps avec ma famille. C'est donnant-donnant : CPB RIKIKI, travail RIKIKI.

Concernant la FRANCE et les emmerdements : HP les aura bientôt en slovaquie, en Asie ou ailleurs... la roue du pouvoir tourne et ceux qui ne peuvent pas râler aujourd'hui, le feront dès qu'ils pourront!

Anonyme a dit…

23:59 et 0:23, le café rikiki est gratuit, avec ce genre de remarques il va devenir payant...

C'est assez extraordinaire ce genre de remarques "rien à perdre" et "de toutes façons on ne va plus rien avoir : ni prime, ni travail"... Ca s'appelle la terre brulée ? La situation le justifie ? A chacun sa réponse. Ce ne sont pas les gens à l'extérieur qui rêvent de prendre votre place à l'intérieur qui manquent. Partez donc plutôt que de trainer votre frustration comme un boulet toute votre vie ! Ah j'oubliais : ce mois-ci vous aurez quand même un gros demi-mois de salaire en plus pour vous consoler.

Anonyme a dit…

d'accord avec 07 décembre, 2006 22:44.
cette action me semble bonne, c'est un fort effet de levier dans la nego avec la direction. le management engrange d'enormes primes et autres, pas de raison que les employés n'aient pas leur part, moi je suis pour à 200% (une ancienne IPG, nouvelle HPS)

Louis a dit…

Vous vous opposez à cette procédure : renvoyez votre lettre à la tryptique du 20e siècle et évitez d'oublier de les oublier dans vos futures intentions de vote.

Il y a différentes façon de voir l'action syndicale. Cette action en est un exemple. Il y en a aussi d'autres qui, parfois, ont des résultats moins incertains et plus constructifs.

A vous de voir; c'est ça la démocratie.

Anonyme a dit…

OUI on veut bien partir pas de problemes !!! c'est les chinois qui nous ont fait notre profit sharing en gagnant un bol de riz !!!!! et nous l'entreprise prefere nous payer a boire des cafes apres tout c'est son probleme, PLUS LE NOTRE !!!

CFTC HP a dit…

Une information pour 8:45 qui ne semble pas l'avoir :

La négociation sur les salaires FY07 est terminée et tous les syndicats (tous !) ont signé le PV de désaccord qui marque la fin de ces négociations. Quand on considère que la négociation n'est pas terminée, on ne signe pas le PV de désaccord. C'est ce que la CFTC a fait en FY05 car nous refusions la suppression du lundi de Pentecôte sans indemnisation.

Comme le dit l'intersyndicale à 3, ils portent maintenant la bagarre sur un autre terrain. Il s'agit d'échanger le non dépot de nouvelles procédures prud'hommales initialement encouragées par la CGT(car pour les anciennes c'est trop tard, surtout pour les gens qui sont partis qui ne sont pas concernés par cette stratégie) contre une forte augmentation du budget de la Corp allouée à la France (30 millions sur 3 ans demandés d'un coté, 4,5 Millions sur un an accordé de l'autre).

On a un peu de mal à considérer cela comme une négociation, cela ressemble plus à un chantage de notre point de vue, mais chacun ses analyses et ses convictions. Comme cela a été dit à juste raison plus haut, "vive la diversité des points de vue". C'est bien qu'il y ait un endroit pour en débattre ouvertement.

Silver a dit…

Ouvrir les hostilités sur des avantages salariaux après avoir été d'accord pour clore les NAO dont un des sujets majeurs est les salaires, c'est faire preuve d'un irresponsable esprit d'escalier.

Anonyme a dit…

Peut HP virer les personnes pour cette action?

Anonyme a dit…

En reponse a "Tu peux refuser tout simplement le recommandé si tu arrives à identifier l'expéditeur à la vue de l'enveloppe !!"

Refuser un recommande ne signifie pas legalement ne pas l'avoir recu....

Si vous voulez refusez, il vous faut vous meme envoyer un recommande.

Anonyme a dit…

Arretez de taper sur HP.
Vous n'imaginez pas comme vous êtes bien traités, en comparaison de ce que vous pourriez trouver dans une autre société.
Vous avez des augmentations (aussi petites soient-elles), deux intéressements aux résultats (WW et France), un CE performant, un PEE, ...
Je vous assure, que vu de l'extérieur, vous faites vraiment enfants gatés.

Anonyme a dit…

"il ne faudra pas espérer retrouver du boulot facilement si on se fait virer ou si on part de soi-même"

Ah bon? Mais alors c'est de la discrimination a l'embauche et aujourd'hui c'est plutot mal vu...

Christophe a dit…

Question d'actualité: Qui decide des augmentations des representants syndicaux qui sont à 100% sur leurs activités syndicales et n'ont pas de manager (ou un manager fantome) ? Qui fait leur FPR?

Anonyme a dit…

"Les salariés qui recevront des lettres recommandées n’ont rien à faire sauf s’ils veulent s’opposer à cette action. Dans ce cas, la lettre recommandée précise les modalités. Par ailleurs, des réunions d’information seront organisées pendant les 15 jours du délai de réflexion."

Franchement je trouve ca allucinant, bon si certains croient que cette action est necessaire c'est leur droit ! J'ai aucun probleme avec ca. Mais de dire si tu fais rien, tu es associe a cette action ... ca me parait vraimment limite !!!!

Anonyme a dit…

J'ai rejoint HP en 2006, j'espère que je ne vais pas recevoir ce courrier ?
N'étant pas concerné par l'histoire de cet usage de CPS transformé en CPB, ça m'ennuierait d'être "embarqué" dans cette lutte des classes d'un autre âge...
Petite question au passage pour 10:03 : pourquoi tu n'es pas parti dans le PSE, c'était une occasion idéale pour toi qui "veut bien partir, pas de pb" ??? Ca me semble incohérent ta position...

Anonyme a dit…

c est une super idee ces lettres on ne savait pas quand Mark Hurd allait fermer le site maintenant c est sur on vient de gagner 6 mois

On peut deja se preparer a decrocher nos petites photos de nos cloisons
Mark en Revait les syndicats l'ont fait.

de ttes les facons tout ceci n est pas indecent car redistribuer ce cpb n est rien par rapport aux pillages de la valeur ajoutee cree par les employes qui est fait par le board

Anonyme a dit…

Hello,

Ai je bien compris : si je ne veux pas adhérer a cette démarche, je dois le faire savoir ?

Sinon je me retrouve embarquer de force dans une démarche que je ne choisis pas et donc je suis devant le fait accompli. C'est limite concernant les libertés individuelles !

Anonyme a dit…

L'an dernier, dans le monde les millionnaires en dollars, qui sont plusieurs millions ont vu leur capital augmenter de 8,5%.
Partout à travers le monde les plus riches deviennent plus riches. On peut considèrer ça normal et si on lutte, on est perçu comme rétrograde...

Cap'tain Flamme a dit…

Wouaou! c'est nouveau ça, je pensais que les syndicats représentaient les salariés et pas l'inverse!
Je déteste qu'on prenne des décisions à ma place: quand je m'engage dans quelquechose c'est MOI qui décide. Ce n'est pas parce que j'aurai oublié ou pas eu la possibilité de répondre à un courrier que j'y serai engagé, mais parce que J'aurai décidé!

Le principe n'est pas éthique du tout! Pour ceux qui font de la programmation, ils savent que lorsqu'on fait un test dans un programme (IF..THEN) l'action par défaut est celle du moindre mal pour tout le monde. Ce n'est pas le cas ici.

Donc, même si cette action peut se justifier, je ne m'y engagerai pas.

Mais c'est juste mon avis!

Anonyme a dit…

La methode de la lettre recommandée est connue: c'est un bon moyen de faire bouger un notable ou une compagnie d'assurance; le destinatire a en effet intérêt à bien lire son contenu et à réagir s'il n'est pas d'accord car cela pourrait être retenu contre lui devant la justice.

Mais la, je ne comprends vraiment pas que cette méthode soit utilisée par ces 3 syndicats qui jusqu'à présent avait eu une attitude responsable et ne prenaient des décisions importantes qu'après avoir consulté les employés.

Il aurait été plus sain d'organiser un vote anonyme via l'intranet pour connaître la "vraie" position du personnel avant de sortir l'artillerie lourde. Croyez vous qu'on vote à bulletin secret comme à main levée?
J'espère que ces trois syndicats vont se resaisir.

Nous risquons en particulier de nous retrouver sans aucun CPB dans les années futures. Marc Hurd ne doit rien de particulier à HP France et peut très bien choisir de donner O€ à l'ensemble du personnel français.

Je répondrai négativement. La fin ne justifie pas n'importe quel moyen.

Anonyme a dit…

Et il y en a qui ont du boulot, chez HP, et pas mal de boulot. Et qui le méritent, leur café gratuit. Et qui sont exaspérés par les gars qui se vantent sur ce blog d'en faire le moins possible. Et qui préfèrent avoir du boulot par dessus les oreilles qu'être à la charge de leurs collègues.
Ce sont eux, qui font avancer la boite, pas ceux qui profèrent des menace de class action sans espoir, pas ceux qui profitent du système et du café gratos. Si la boite avance, on avancera tous, en France comme ailleurs.

Anonyme a dit…

On peut le déplorer mais la logique des relations sociales chez hp est désormais au rapport de force.
Le déroulement du dernier PSE, les modalités de l'apres PSE (redeploiment, reaffectaion en cours), attitude délibérement "de désaccord" sur les NAO, message clair délivré par le CPB à 2 vitesses...etc... Bref tout montre que notre direction hp co n'a aucun besoin, aucun souci, d'apaiser les relations avec ses employés. Les employés pour HP co sont un mal nécessaire, pas plus!.
On peut supposer qu'HP France a, quant à elle, intéret à faire le moins de vagues possibles... ( Notre ex pdg ne s'est pas remis de sa déplorable "performance" lors du dernier PSE!) d'où une attitude conciliante, à la marge, pour ne pas se retrouver encore à la une des journaux francais et/ou même comme sujet de discussion national ou européen... HP hors la loi!, HP bafoue la loi... on voit d'ici la une de Libé et du Monde!... Mark Hurd disait qu'il ne voulait plus entendre parler d'HP dans les gazettes, il est vrai que depuis... son souhait est loin d'être exhaucé... mais un sujet de plus peut toujours être un sujet de trop... Ne sous estimons pas l'attention de nos dirigeant à donner une image lisse et propre à l'extérieur.

Devons nous donc refuser de jouer le seul jeu que la direction est prète à jouer? le rapport de force!.
Ma réponse est NON : Nous devons accepter de jouer ce jeu car sinon nous sortons du jeu et ne faisons plus qu'attendre d'être mangé à la sauce, et au rythme imposé par la direction.
En mettant des bâtons dans les roues, en jettant du sable dans leurs rouages, ce n'est pas vrai que nous nous exposons (collectivement) plus, (Le sort de HP CCF, de HPF ne dépend majoritairement plus de nous mais des instructions d'hp co... La bas ils décident, Ici on execute!) Par contre nous pouvons efficacement -même si temporairement- perturber le rouleau compresseur du démantelement programmé, de la regression sociale et économique, de la dégradation de nos conditions de travail...et de vie... Qui peut faire l'impasse sur 1 ou 1,5 mois de salaire alors que l'on sait bien que l'entreprise ne crachera jamais dessus si on lui en fait cadeau?.
Avons nous encore beaucoup de cadeaux à lui faire ... surtout si la loi est de notre coté? (Apres tout la loi est faite pour tous non?... alors pourquoi pas pour hp qui, il fut un temps, se prévalait d'être citoyen partout ou il était présent?).
Il n'y a pas QUE les flics et les juges pour faire respecter la loi... Il y a aussi NOUS, et si on ne s'occupe pas de nous qui le fera??

- 200 dossier potentiels en cours c'est insuffisant... La totalité des salariés concernés, ça a une autre allure, un autre poids dans un rapport de force.

- Un tien vaut mieux que tu le perdras quand même!!...Est-ce une strategie gagnante?.
On sait déja que le CPB sera remis en cause dès l'année prochaine.
Le CPB à 2 vitesses de cette année n'est que le debut d'un processus de démantelement général...
Alors, la direction utilisant l'action CPS pour justifer le démantelement du CPB ... c'est déja un argument éventé derrière nous.

Il faut que le plus grand nombre d'employés éligibles s'associe à cette action ET dans le même temps, il nous faut mettre toute notre intelligence pour faire en sorte que PERSONNE - individuellement- n'y laisse des plumes.

Pas d'engagement forcé mais juste un engagement clair et juste... Ce qui est légal doit être donné. Si la direction ne veut pas respecter la loi, nous autres, employés sommes obligés de porter la question là où elle sera tranchée ... chez le juge.
C'est déplorable et on ne l'a pas voulu... mais c'est le jeu qu'on nous oblige à jouer... alors allons y!. a Plus

Anonyme a dit…

L'argument de la peure des represailles, de perdre le CPB ou dans une victoire de l'intersyndicale de gagner 1 mois de salaire...Ok
Mais quelle bordel!

CFTC HP a dit…

Réponse à Christophe de 14:58

Voici la réponse, mais le pourquoi de la question m'intéresse....

Pour éviter les procédures judiciaires de discrimination salariale pour activité syndicale, nombreuses avant et juste après la fusion HP-Compaq du style aucune augmentation pendant 10 ans(il y en a encore en cours...) les Délégués Syndicaux (5 maximum par organisation syndicale et par société, la CFTC par exemple n'utilise que 4 de ces postes dans chaque société aujourd'hui) peuvent s'ils le souhaitent être augmentés de la moyenne des augmentations de leur catégorie professionnelle. Si le cumul de mandats leur permettent d'être temps plein, alors ils n'ont pas de FPR. Si ils ont une activité professionnelle et obtenu une augmentation au titre de celle-ci, cette augmentation moyenne apporte un complément éventuel, mais ne se rajoute pas.

Anonyme a dit…

pour 08 décembre, 2006 15:55
"J'ai rejoint HP en 2006, j'espère que je ne vais pas recevoir ce .......courrier ?"

-----> Reste dans ton coin et ne t'occupe pas de notre vecu ..., t'en verras les consequences dans qqs annees !!!

Voila ....

CFTC HP a dit…

Réponse à 18:09

Ce que tu dis me plait bien mais ça aurait pu être écrit à l'automne 2005. Ou en 2008, mais qui peut prédire le futur ? Mais pas fin 2006 après le PSE.

Aujourd'hui mon sentiment de négociateur PSE, ARTT puis NAO est que la situation n'est absolument pas celle que tu indiques au début de ton intervention.

Le dialogue social est constructif. Il ne l'a jamais autant été depuis plus d'un an.

Ceux qui disent le contraire sont ceux qui refusent catégoriquement ce dialogue et refusent de prendre en compte les progrès des accords PSE, ARTT et NAO. La réalité est que le dialogue est parfaitement normal dans le contexte décisionnel d'une filiale de multinationale américaine et incroyablement meilleur que ce que nous voyons chez IBM, Microsoft, Altis, Ares ou Oracle.

La période actuelle est au contraire idéal pour reconstruire, remettre les choses en ordre et permettre à HP en France de repartir de l'avant avec tous les employés : pas de fermeture de site possible, pas de PSE, pas de licenciement forcé, pas de dénonciation d'avantages sociaux !
Cette paix est peut-être provisoire mais pourquoi la gâcher ?

Nous sommes hélas les seuls, avec FO, porteurs d'un syndicalisme lucide et constructif aujourd'hui. Pourtant il nous semble qu'une large majorité d'employé(e)s est également sur ce mode. En tout cas nos adhérent(e)s le sont à une écrasante majorité.

Il y a un temps pour faire la guerre, un temps pour faire la paix et reconstruire. Nous avons fait notre choix pour la FY07. Et cette chance est en train d'être gâchée.

Anonyme a dit…

Le préjudice touche tous les salariés éligibles entre 2001 et 2005.

Les ex employés des PSE vont-ils recevoir le courrier ?

Anonyme a dit…

Réponse à 08 décembre - 15:55
Alors comme ça, les nouveaux embauchés n'ont pas le droit de s'exprimer...? c'est un peu provoquant... ayant rejoint HP récemment aussi, je suis particulièrement choqué de certains propos manifestement émis par des anciens HP qui ont fait la gloire du respect des valeurs HP et du HP way??? c'est l'extérieur qui vous fait peur ?? avec des raisonnements comme cela vous avez raison d'avoir peur... , je rejoins ceux qui vous perçoivent comme des enfants gâtés...

Sinon, bravo pour la prise de position qui vante le débat constructif, car effectivement, malgré tout ce que vous pouvez dire et penser... HP reste une bonne boite... mais il faut en avoir connu beaucoup d'autres pour le dire... sans doute pour cela que les nouveaux embauchés peuvent avoir leur point de vue, ;-)

Anonyme a dit…

pour 19:33, j'espère que non... vous n'avez pas eu assez d'argent grâce aux syndicats ?

Anonyme a dit…

Tout le monde peut s'exprimer, heureusement. L'intolérance de certains aigris ne fait que desservir leur propre discours, loin, très loin du HP Way qu'ils ont idéalisés.

Je suis un ancien, même très ancien. Pourtant, je vois HP comme une compagnie pleine d'avenir, bien sur son marché, y compris en France, et où il y a bien plus de raisons de travailler, beaucoup, et avec plaisir, que de la saper de l'intérieur en réduisant son effort. Un manager ne plait pas, tu peux espérer en changer dans les 2 ou 3 ans. Dans beaucoup de sociétés françaises, ce n'est même pas imaginable.

Enfin, si on veut des avantages sociaux pérennisés, des meilleurs salaires, des chemins de carrières intéressants, il faut bosser et faire réussir les filiales, et tant mieux si les actionnaires gagnent plein d'argent, ils continueront à investir en France. Certains syndicats peuvent gagner des batailles chez les juges, mais si celles ci n'améliorent pas la productivité et le résultat des filiales françaises, le déclin ne fera que s'accélérer, amenant plan sociaux, ...

Une société qui va bien permet d'avoir des employés qui vont bien, tout autre vue n'est qu'illusoire, et à court terme dans le contexte de globalisation actuel.

Anonyme a dit…

Lutte, lutte, lutte, la loi est pour nous, et de toute façon ça ne changera rien à la stratégie globale d'HP (au fait, où en est on du projet de réduction des site? tout le monde sait que seul Paris restera a terme, et peut etre encore Grenoble quelque temps...) alors pourquoi faire l'impasse sur ce rattrapage?
HP n'a plus aucune consideration pour ses employes, plus de raison d'en avoir pour HP.
Quant aux nouveaux embauchés, vous devez etre encore bien jeunes, tendres et naifs, mais souvenez vous que le confort social dont vous jouissez est le fruit d'une longue histoire. Vous risquez de douloureusement vous en souvenir quand il ne restera en France que précarité et misère.

Anonyme a dit…

21:16

J'avous que j'hésitais un peu pour le courrier, mais je veux te remercier car grâce à toi je n'hésite plus ! Je le retourne avec perte et fracas à tous ceux qui n'ont aucun projet d'avenir pour nous, avouent leur impuissance et nous emmènent droit à la catastrophe.

J'espère juste que vous n'êtes plus qu'une dizaine ou quelques dizaines maximum à penser cela, une espèce en voie d'extinction, des erreurs d'embauche comme on dit pudiquement...

Une interrogation : mais pourquoi donc vous n'êtes pas parti quand vous en aviez l'occasion ?

gold a dit…

Manifestement il y a plusieurs sortes de syndicalistes chez HP : ceux qui font du syndicalisme par dépit, frustration et vengeance, ceux qui veulent changer le monde et utiliser HP pour cela, et il y a les autres : des syndicalistes, appelons les constructifs et qu'on trouve surement à dose variable dans chaque syndicat (mais manifestement de façon extremement minoritaire actuellement à la CGT, CGC ou CFDT) et qui n'ont pas le sentiment autodestructeur des premiers et l'utopie des seconds qui poursuivent des chimères. Chimères sympathiques et respectables, mais pas vraiment réalistes.

C'est TRES désagréable de découvrir qu'on est un instrument au service d'ambitions personnelles, politiques ou syndicales, manipulé contre son gré comme avec cette histoire de recommandé avec acceptation tacite. Que manifestement le trio intersyndical trouve parfaitement normal, sans même s'excuser d'avoir à utiliser ce moyen sans aucun doute légal et aussi sans aucun doute déloyal auprès de moi-même ou de mes collègues pour le dérangement occasionné...

Merci quand même à ce blog de réveiller un sens critique et nous aider à nous prononcer car manifestement d'autres ont décidé pour nous : c'est quand même fou que des syndicats soient conduits à défendre les employés contre les agissements d'autres syndicats...

Anonyme a dit…

Les élus du CE de HPCCF viennent de recevoir le message ci dessous d'un employé de Grenoble:

Subject: Lettre recommandée CGT-CFDT-CGC

Messieurs Mesdames les syndicalistes,

J’ignore qui représente quel syndicat (j’ai simplement recopié les noms que j’ai trouvés sur le site du CE) et je vous laisse faire le tri entre ceux qui sont concernés par mon message et ceux qui ne le sont pas en vous demandant de transmettre cette note aux représentants syndicaux que j’aurais omis dans ma liste de distribution.

Objet de ce mail : la lettre recommandée présentant la procédure envisagée contre la direction de HP par trois syndicats à propos de CPS et CPB.

J’imagine que votre démarche est légale mais c’est de toute évidence le seul paramètre qui peut donner l’illusion qu’elle est honnête. Entraîner avec vous contre leur gré plusieurs centaines ou même sans doute plusieurs milliers d’employés dans une procédure judiciaire douteuse est d’une malhonnêteté intellectuelle totalement inacceptable.

Ce type d’approche relève d’un totalitarisme qui décrédibilise totalement votre action.

Par ailleurs, même en se situant dans le cadre des objectifs pour lesquels vous avez été élus, votre démarche est incompréhensible. Inscrire le nom d’un employé dans une procédure judiciaire est le plus sûr moyen de le rendre inemployable. Est-ce votre objectif ? Pousser la direction dans une direction où de toute évidence elle n’a pas de latitude de manœuvre a des chances non négligeable d’aboutir à la suppression pure et simple du CPB en France. Est-ce votre objectif ?

Je suis outré par votre action et j’espère que vous comprenez que je ne suis pas le seul.

Silver a dit…

Moi, il y a des "posts" qui me font bien rire. Tant de naïveté et de vigueur "révolutionnaire" dans une boîte où il y a tant de cadres à haut salaires... Parce que visiblement, c'est pas toujours des "modestes" qui râlent le plus.
En fait, c'en est à pleurer de lire ces "posts" de gens qui ne voient pas au-delà du bout de leur nez (et n'est pas Cyrano qui veut !). Tout ça manque diablement de contact avec la vraie vie, bref, ce qu'il y a en dehors d'HP.
Sociologie d'HP : en danger de boboïsation nombriliste avancée.

corones a dit…

la cftc et fo s'autofélicitent d'être les seuls à avoir une attitude constructive...je trouve que l'intersyndicale à 3 (il a été des périodes où vous avez été heureux de faire aussi une intersyndicale avec d'autre syndicats). il n'empêche que les 3 syndicats qui ont engagé ce combat contre la discrimination méritent le plus grand respect. pourquoi me direz-vous? car ils condsidèrent qu'il reste des batailles à mener, et ne sont pas d'accord pour dire Amen à la Direction!

Anonyme a dit…

Je suis une femme, et donc mon salaire est moins que les hommes dans ma catégorie. Je trouve que c'est une excellente idée de l'intersyndicale car elle essaye de remédier à ce problème en faisant pression sur la direction. Et si cela ne marche pas, c'est pas grave car au moins j'aurai un mois et demi de salaire en plus pour compenser cette inégalité. Et biensur cela ne prendra pas 2 à 3 ans car le jugement a deja ete rendu en cour de cassation, donc ce sera tres rapide. Autour de moi, je vois que mes collègues sont d'accord avec moi. Alors bonne chance à l'intersyndicale et merci de penser à nous.

Anonyme a dit…

Essayer d'extirper un peu plus d'un mois de salaire de la sorte est pour moi un acte désespéré, de colère, de ceux qui n'ont plus rien à éspèrer d'HP... Et il y en a visiblement.
Je ne voie pas de sortie honorable, rapide et indemne de ce conflit. Et cette procédure à la "...." d'instrumentaliser les employés sans leur consentement actif est ".......".
Je sais plus que jamais pourquoi je suis à la CFTC.

CFTC HP a dit…

Pour 6:49, ton message sonne faux, écrit par un homme syndicaliste ?
Simple intuition féminine de la CFTC qui est le seul syndicat à compter autant de femmes parmi ses adhérents (45%).

On va quand même répondre sur le point de l'égalité hommes-femmes car ce sujet a été largement débattu en NAO, voici ce qui a été obtenu :

2) Egalité professionnelle :

2.1- Négociation accord Egalité Professionnelle

La Direction s’engage à relancer la négociation sur l’Egalité Professionnelle Hommes/Femmes à partir de janvier 2007 avec la volonté d’aboutir à un accord sur ce sujet.

La Direction s’engage également à consacrer à l’égalité professionnelle et principalement aux éventuels écarts de rémunération entre les hommes et les femmes un budget de « rattrapage » d’un million d’euros sur 3 ans pour HP en France.

Pour l'aspect judiciaire, la phase qui commence par les prud'hommes et continue en appel jusqu'en Cassation pour chaque dossier nous semble difficilement compressible, sauf si la direction préfère une transaction en cours de route, ce qu'elle n'a pas fait jusqu'à présent. Le prochain jugement en cassation pour les plus anciens dossiers est mi 2007, preuve qu'un premier jugement de cassation ne suffit pas à faire sauter cette étape. Mais c'est à l'intersyndicale d'être plus claire sur cette aventure, sa durée et les frais associés.

Anonyme a dit…

Pour 6:09
Je suis une femme aussi, et mon salaire est également inférieur à celui des hommes de ma catégorie. J'ai par ailleurs le plus grand respect pour l'action des syndicats, toutes tendances confondues, pour leur engagement au quotidien au service des employés.
Je suis par contre convaincue que l'action lancée par l'intersyndicale est menée à l'échec. Depuis quand les bras de fer amènent-ils autre chose dans les entreprises que la dégradation du dialogue social (au mieux) ?
Alors oui, il y a effectivement des combats à mener, mais je préfère pour ma part que les syndicats s'associent pour pousser dans la même direction, obtenir des améliorations, bref qu'ils NEGOCIENT, comme c'est LEUR ROLE, plutôt que d'aller à un clash aux résultats plus qu'aléatoires.
Je vais donc refuser très fermement l'action en justice qui m'est proposée.

Anonyme a dit…

J'aime bien ce que dit 10:26, moi aussi j'ai le plus grand respect pour tous les syndicats et tout le monde peut faire des erreurs, surtout qu'après le succès du conflit de l'automne 2005 on a tendance à croire que les arbres montent jusqu'au ciel et qu'on est invincibles...

Il y eu deux erreurs dans cette histoire : vouloir forcer la direction à négocier alors que le contexte ne s'y prête pas, et vouloir forcer par défaut les employés à attaquer ou faire mine d'attaquer leur employeur, ce qui est un acte lourd qui doit être volontaire.

Le problème c'est d'être capable de reconnaitre qu'on a fait fausse route et opérer une retraite en bon ordre, sans affaiblir le syndicalisme HP qui reste une référence en France. On va voir comment ils vont s'y prendre mais je ne pense pas que la CGT renoncera à quoi que ce soit dans cette histoire...

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je viens de récupérer le recommandé en question. A part la référence à l'article L122.45 du code du travail, qui lui même se base sur l'article L140-2, et ainsi de suite, peu d'informations pratiques sur l'engagement du salarié. 4 personnes ont pu effectivement avoir gain de cause et ont également obtenu "le remboursement des frais engagés", ce qui sous-entend donc une participation financiére de l'employé, qu'il récupererait éventuellement, quelques années plus tard, avec intérets ???

Anonyme a dit…

quelle est la démarche proposée pour refuser ?

Anonyme a dit…

Bonjour 10:41,

Les 4 premiers salariés ainsi que les suivants ont été les "pionniers" et ils ont ouvert la voix.

Aujourd'hui il y a un jugement de cassation de juin 2006, il s’agit du dernier jugement en date sur ce dossier mais aussi du plus fort en terme juridique. J'invite ceux qui connaissent mal le fonctionnement de la justice de leur pays à faire quelques recherches sur la force et la robustesse d’un jugement de la cour de cassation. Un jugement de cassation a une portée nationale, il s'impose à toutes les juridictions civiles locales (prud'hommes, cour d'appel...).

Seul HP semble pouvoir s'en affranchir en ne respectant pas la justice et la loi du pays...! Quel bel exemple de citoyenneté...!

Il est plus que regrettable que les syndicats soient obligés d'en arriver là pour faire respecter vos droits. Pour cela, ils ont décidé de mener une action collective en votre nom pour si nécessaire faire appliquer le jugement de la cour de cassation au plus grand nombre.

Cela prendra donc beaucoup moins de temps que pour les "courageux pionniers", le résultat en est beaucoup moins aléatoire et les syndicats vont continuer à mener l'action en votre nom comme indiqué dans le courrier, c'est pourtant clair.

En refusant l’action vous vous priverez du bénéfice de cette action et vous cautionnerez des comportements abusifs d’HP déjà condamnés par la justice.

Il est clair aussi qu'on pourrait gagner beaucoup de temps, d'énergie et d'argent si HP se décidait à respecter la loi et le droit. Il suffit pour cela d'appliquer le jugement de cassation sans discrimination.

Après l’action en justice fin 2005 à laquelle la CFTC était associée et qui a condamné HP en janvier 2006 à annuler les élection CE et DP. Après le jugement de cassation de juin 2006 condamnant HP sur l’affaire du CPB/CPS. Après l’affaire des écoutes à la Corp. Il est dur de se rendre compte et d’accepter qu’HP a beaucoup changé… ! Faudra-t-il attendre une baisse de salaire collective de 10% tout aussi abusive pour dire STOP !

Anonyme a dit…

Pour refuser cette démarche, il faut répondre en recommandé (à ses frais) à l'une des 3 organisations syndicales, coordonnées indiquées sur le courrier

CFTC HP a dit…

Pour répondre à 13:15 nous avons retiré notre plainte sur les élections CE/DP HPCCF plusieurs jours avant l'audience donc merci de ne pas nous associer à cette procédure qui a connu ensuite d'autres développements sans nous !

Pour répondre à corones de 2:22, attention aux clichés !

Nous nous efforcons simplement d'être lucides, et nous sommes quand ça parait justifié dans un mode combat lorsque le dialogue et la patience sont inopérants (conflit de l'automne 2005, lundi de Pentecôte, primes de travail planifié, prime complémentaire accord ARTT etc...).

Dans cette histoire, il va y avoir des perdants : des employés, la direction française et des syndicats.

Et un gagnant dans tous les cas de figure : la CGT qui sait bien que la direction refusera la négociation sur les salaires qui est terminée et va voir son nombre de dossiers aux prudhommes connaitre une croissance inflationniste grâce au soutien de la CFE-CGC et de la CFDT et par la procédure utilisée du qui ne dit mot consent.

Les quelques 200 dossiers présentés et soutenus par la CGT jusqu'à aujourd'hui l'avaient surtout été par des employés qui ont quitté HP. Parmi eux, un manager bien connu de Grenoble, parti avec les 400 000 Euros du PSE, goinfré de PFR et d'une double prime d'astreinte touchée par erreur et qui va encore essayer de gagner au passage un à deux mois de salaire.

Désolé, mais ce ne sont pas nos valeurs, et ce ne sont pas nos combats. Nous ne nous associons pas à ces procédures car, même si elles ont un fondement légal, elles n'ont aucun fondement éthique (voir les explications dans le commentaire "point de vue CFTC"). L'absence d'éthique, par moment et à certains endroits de cette société autorise t'elle des syndicats et des employés à faire de même ? Chacun aura son opinion sur ce sujet...

De toutes façons maintenant les jeux sont faits et rien ne va plus...

Anonyme a dit…

"Pour refuser cette démarche, il faut répondre en recommandé (à ses frais) à l'une des 3 organisations syndicales, coordonnées indiquées sur le courrier "

c'est incroyable ça ! tout a été fait pour nous faire passer des heures à la Poste et nous empêcher de répondre dans les délais ! Un simple mail avec accusé de réception aurait du suffir. Pas content du tout je suis....

Anonyme a dit…

"courageux pionniers" qui sont partis en pré-retraite dans le PSE 2003 : quelle blague !

Anonyme a dit…

Pour en savoir plus sur la cour de cassation: http://www.courdecassation.fr/

"La Cour de cassation est la plus haute juridiction de l'ordre judiciaire français. Elle a été précédée par le Tribunal de cassation, mis en place par l'Assemblée Constituante en 1790 pendant la Révolution Française.
Siégeant dans l'enceinte du Palais de Justice de Paris, la Cour de cassation a pour mission de réviser, à la demande des parties, les décisions émanant des tribunaux et cours d'appels, au pénal comme au civil.
La Cour ne tranche que des questions de droit ou d'application du droit, elle ne juge pas les faits. Elle assure ainsi par sa jurisprudence une application harmonieuse des lois. Depuis 1991, la Cour, à la demande des juridictions, leur donne son avis sur des questions de droit nouvelles et complexes se posant dans de nombreux litiges."

Anonyme a dit…

Le CGT anonyme de 13:15 et ses courageux pionniers pré-retraités ou partis avec la valise RTL devrait savoir que baisser les salaires sans le consentement des employés est impossible.

On a passé l'âge de croire au grand méchant loup, merci de ne pas insulter notre intelligence en donnant dans le théatral...

Une question pour toi : à ton avis, cet argent versé par HP s'ils perdent, ils vont le prendre à qui ? Aux employés français qui restent... Et où ? Sur notre participation, nos futurs CPB, nos futures primes, nos futurs salaires, notre abondement epargne salariale ? Vous ne pouvez pas dire qu'il n'y en a plus, ces cing chapitres modestement continuent de rapporter.

gold a dit…

Ca va faire un effet boeuf à Palo Alto la une des médias français début janvier 2007 : "x000 employés" attaquent HP en France pour obtenir une prime d'un à deux mois de salaire ! Après ça la fermeture de Grenoble, siège social des syndicats extrémistes, ne sera plus qu'une question de temps...

Anonyme a dit…

Bonjour 15:15,

Merci de ne pas faire de supputation érronée sur mon identité pas plus que je n'en ferai sur la tienne tout aussi anonyme. D'ailleurs là n'est pas le sujet.

Supprimer le 1/2 mois de salaire minimum au titre du CPB et tout aussi impossible que de baisser ton salaire de 10%. Je ne voudrais en aucun cas faire insulte à ton intelligence alors essaye d'en faire autant vis-à-vis des juges de la cour de cassation qui ont jugé que ce qu'HP a fait est contraire à la loi. En espérant que tu n'aies jamais à aller en cassation pour récupérer les 10% de salaire qu'HP pourrait te retirer de façon tout aussi abusive.

En tout cas si HP a besoin d'idées pour savoir où trouver l'argent on évitera de faire appel à tes services (merci donc de rester anonyme). On ne manque pas d'idées en la matière. En tout cas ce n'est pas à tous ceux avec qui HP ne partage plus le gateau qu'on risque de le reprendre. Pour le reprendre il faudrait déjà commencer à le partager.

Encore une fois sans vouloir faire insulte à ton intelligence tu devrais savoir que la participation relève aussi de la loi, donc intouchable.

Grace à l'action de l'intersyndicale et tant qu'HP n'aura pas dénoncé l'usage conformément à la loi le CPB devra être au moins de 4.165% dans les années à venir. Pour l'instant ce niveau de CPB est intouchable alors qu'autrement personne ne peut dire ce qu'il sera dans le meilleur des cas.

Quant à nos futurs salaires, a moins d'être KKK ou PIIIC tu peux de toute façon oublier les augmentations. C'est déjà le K pour de nombreux salariés qui en ont ras-le-bol.

Nos futures primes? On sait même pas de quoi tu parles, visiblement on ne fait pas partie du même monde.

Pour profiter de l'abondement encore faut-il avoir le salaire. Il faut parfois remettre les priorités dans le bon ordre.

Tu ne crois plus au "grand méchant loup" c'est bien et nous on crois plus au "Père Noël"

CFTC HP a dit…

Pour gold de 15h41 et la petite histoire, il y a eu un précédent en Europe il y a deux ans : selon mes informations obtenu auprès des représentants du CE Européen, l'agence de Cologne en Allemagne a été principalement fermée pour se débarasser de syndicalistes IG Métal jugés un peu trop remuant. Laissant 143 autres employés sur le carreau... Donc ils savent faire, est-ce que c'est utile de leur servir des prétextes sur un plateau ? Là aussi, chacun a son opinion, chacun ses convictions.

Anonyme a dit…

Salut Gold,

Sûr que la fermeture d'HP en France fera aussi un effet boeuf...

Au fait, tu sais pas? IBM ferme en Californie suite à une "class action" de 32000 salariés qui ont obtenu 65 millions de $ (2000$ par salarié en moyenne). Lire: http://www.silicon.fr/fr/silicon/news/2006/11/24/face-32-000-employ-s

Pour te rassurer sur le sort des 32000 salariés en question, IBM ne ferme pas en Californie.

Juste une petite question: t'arrive-t-il parfois d'avoir peur de ton ombre...? Il est connu que les "Gold fish" sont très craintifs!

Anonyme a dit…

C'est vrai CFTC de 16:13 pour faire du syndicalisme il faut des convictions et du courage.

On va donc peut-être pas attendre d'être 150 pour continuer à se laisser traiter de la sorte.

C'est qui qui crie au loup?

Anonyme a dit…

réponse à 15:58 et puis après je vais faire d'autres choses donc je te laisserai refaire le monde et continuer tout seul :

tu ne peux pas comparer une prime (le CPB) décidée unilatéralement par HP, qui ne figure pas sur le contrat de travail, et le salaire qui lui est un élément intangible.

Pour la participation tu dois bien te douter que ça l'impactera et la fera baisser.

Pour les autres primes je pensais aux e-awards, mais effectivement je comprend qu'ils te soient inacessibles.

Bonne fin de week-end, je te laisse compter tes recommandés...

Anonyme a dit…

Salut 16:32,

je te laisserai aller expliquer ça aux juges de la cour de cassation. Les avocats d'HP étaient probablement pas assez bons, ils auraient du faire appel à tes services.

Je te laisse aussi aller vaquer à d'autres occupations pour la désinformation tu es pas mal...

Anonyme a dit…

merci anonyme 15:00 je viens d'aller voir le site de la cour de cassation. Je vous recommande un tres bon article trouvé sur ce site dont le titre est "la vérité de la chose jugée" http://www.courdecassation.fr/article6392.html

Voici quelques extraits:
- "...si une demande identique à celle qui a abouti à une précédente décision venait à être renouvelée, elle se heurterait à une fin de non-recevoir par l'effet de la présomption légale de vérité qui lui est attachée."

- "Après épuisement des voies de recours, la nécessité d'assurer la sécurité et la stabilité des situations juridiques impose aux parties au procès, comme vérité, ce qui a été jugé."

- "..."le principe de l'autorité de la chose jugée est général et absolu et s'attache même aux décisions erronées" (3e Ch. civ., 4 mars 1998, pourvoi n° 96 11-399 et Ch. soc. 19 mars 1998, Bull. n°158) ..."

- "cette autorité "s'attache aux jugements qui n'ont fait l'objet d'aucun recours, quels que soient les vices dont ils sont affectés." (Ch. com., 14 novembre 1989, Bull. n° 289, 2e Ch. civ., 18 décembre 2003, pourvoi n° 02-17.069)."

-"Si l'on devait le faire en quelques mots seulement, on pourrait dire que la chose jugée n'est pas la vérité mais une vérité en ce que, par la vertu du Code civil et du nouveau Code de procédure civile, ce qui a été jugé, dans les limites et les circonstances ci-dessus décrites, est revêtu d'une autorité qui lui confère la force de la vérité par présomption de la loi. Présomption de vérité, cette vérité de la chose jugée justifie, au nom de l'autorité dont elle est investie, que soient mises à exécution les décisions contenues dans le dispositif et interdit de saisir à nouveau le juge dans les mêmes termes. Cette vérité ne peut plus être contestée sauf par un recours en révision que les termes de l'article 595 du nouveau Code de procédure civile n'ouvrent qu'avec circonspection et uniquement au titre de l'une des quatre causes qu'il énumère."

Anonyme a dit…

Salut Gold,

C'est sûr que la fermeture d'HP en France va aussi faire une effet Boeuf...!

Anonyme a dit…

pour 09 décembre, 2006 15:41

de toute façon grenoble fermera, alors dans 2 ans ou dans 4, quelle difference? quant a reprendre d'une main ce qu'HP donnerait de l'autre en cédant sur cette histoire de CPB, les salaires ne sont presque plus augmentes de toute facon, alors, pourquoi se priver? apres tout, hurd avait qu'a donner le meme cpb a tout le monde, la politique salariale n'a qu'a être plus juste, on en serait pas la, moi je suis pour, meme si c'est quelque part dommage d'en arriver la.

Anonyme a dit…

Quand HP n'a pas bonne conscience, l'entreprise sait trouver les fonds pour s'acheter une conduite. A notre connaissance il n'est toujours pas prévu de fermer HP en Californie...!

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/medias/20061207.REU5418/hp_conclut_un_accord_amiable_avec_la_californie.html:
"Le groupe d'équipement informatique Hewlett-Packard a annoncé jeudi la conclusion d'un accord à l'amiable sur les poursuites engagées à son encontre par le parquet de Californie dans une affaire de fuites internes à son conseil d'administration.

HP versera 14,5 millions de dollars et s'engagera à mettre en oeuvre des mesures censées garantir que toute enquête interne respectera les lois en vigueur dans l'Etat.

Sur ce montant, 13,5 millions de dollars seront employés à la création d'un fonds spécial qui permettra aux procureurs de Californie d'enquêter sur des atteintes à la vie privée du consommateur..."

Il suffit de faire la pareil en France:
1/ respecter la loi
2/ payer lorsqu'on a "oublié" de le faire
3/ promettre de ne plus recommencer

20 ans d'HP (et pm-HP) a dit…

A 15h58

Ca fait 20 ans 1/2 que je suis dans HP. Il n'a jamais été question, dans le contrat de travail que j'ai signé à l'époque, que le CPS ait une valeur plancher. Autrement dit, pas de demi-mois de salaire garanti. Le CPB étant l'héritier du CPS, il en est donc de même du CPB.

Maintenant, au calcul. Ce chiffre baroque du salaire annuel pour représenter un demi mois de salaire est tout simplement faux. Jusqu'à une période récente, nous étions en effet payés sur 12 mois 1/2. Le demi mois est 1/12,5 et non pas 1/12 du salaire annuel. Ce qui nous fait 4 % tout rond.

Tout ceci montre bien la fragilité de la procédure et le manque de sérieux et de professionalisme des syndicats à son origine, ce qui la rend encore plus révoltante quand on imagine les conséquences désastreuses qu'elle risque d'avoir.

Pour autant que je sache, les employés concernés par les quelques succès judiciaires dont se gaussent la CGT et ses alliés CFDT et CGC ont été embauchés avant moi; ou étaient non-cadres.
Je précise cela car les contrats de travail non-cadres ont longtemps été bien plus précis que ceux des cadres, augmentant les possibilités de contentieux. Par exemple, les non-cadres n'ont eu la clause de mobilité géographique que bien après les cadres. Il est possible que des éléments de rémunération aient été plus détaillés dans leurs contrats que pour les cadres.

Pour l'écrasante majorité des employés, cette procédure n'est donc porteuse d'aucun espoir. Seuls quelques uns, du genre à HP (et pm-HP) depuis plus de 20 ans, et de préférence non-cadres à l'époque, ont une possibilité, aléatoire, de gagner environ 1,2 mois de salaire.

Mais à quel prix !!!

Pour ma part, je songe à faire connaître publiquement mon refus d'être associé par défaut à une procédure que je récuse.

Silver a dit…

18h54, Si HP ferme dans 4 ans au lieu de 2, ça fait 2 ans de salaire, donc 24 mois de salaire et des poussières (CPB...) plus 2 ans d'abondement PEG/PERCO, plus remboursements mutuelle, plus réductions ou remboursements divers via le CE, plus, plus, etc.
Par rapport à 1,2 ou 1,3 mois de salaire, y-a-pas photo !

gold a dit…

"Pour faire du syndicalisme il faut des convictions et du courage". Signé : un utilisateur anonyme !

mort de rire...

Anonyme a dit…

Pour 08 décembre, 2006 19:46.

Si tu es persuadé que tu travailles dans une super boîte et que tu y es heureux, c'est l'essentiel, mais cela est relatif et personnel. Moi par exemple, j'en suis parti. Je ne suis pas plus, ni moins heureux qu'avant, mais par contre, je suis un peu plus riche. Et lorsque je lis ce blog de tps à autres, je ne suis pas mécontent d'être parti.

Les commentaires agaçés d'employés modèles donneurs de leçon ça me fait doucement rigoler! Même si les "dialogues constructifs" avec la direction sont évidemment préférables, ce ne sont pas des dialogues de courtoisie qui nous ont permis d'avoir tous les avantages sociaux que nous avons aujourd'hui et certains commentaires grossiers vis à vis des syndicats aux actions il est vrai parfois "radicales" sont plus qu'indécents donc!

Skywalker a dit…

Comme quoi l'union ne fait pas les syndicats plus intelligent...

J'ai tout lu et compris avec 2 commentaires :
20 ans d'HP (et pm-HP) 10 décembre, 2006 00:09
et
Guy 08 décembre, 2006 22:47
reprenant un message d'employé.

Le reste s'y opposant n'est qu'en grande partie que du baratin et du pseudo bolschevisme caviar se croyant en pleine lutte des classes.

Vieux Singe a dit…

Silver 10 décembre, 2006 00:18

Et si HP ferme dans 2 ans au lieu de 4, ca pourrait faire 2 ans de plus a bosser ailleurs, avec un meilleur salaire, une meilleure reconnaissance, a faire un boulot plus motivant etc ....

C'est pas forcement mieux ailleurs, mais au bout d'un certain nombre d'annee, ca peut faire du bien de prendre de l'air frais, sachant que la retraite a 52 ou 53 ans, cela deviendra de plus en plus de l'utopie.

Je considere HP comme une tres bonne boite (meme si son management prend un virage qui me scandalise), mais je ne compte pas m'accrocher a la tapisserie. Tous les ans, je passe des entretiens a droite ou a gauche, c'est extremement instructif, et cela evite de s'installer dans la routine et le confort que certains peuvent avoir chez HP ET ailleurs.

:) :) :)

CFTC HP a dit…

message du modérateur : cette affaire du courrier a créé ou va créer deux camps d'employés cherchant à imposer son point de vue à l'autre.

L'échange de convictions inconciliables ou difficilement conciliables doit pouvoir se faire avec courtoisie et sans insultes. Je n'ai modéré qu'un seul message sur presque 100 pour l'instant, ça serait bien que ça continue...

Anonyme a dit…

Chacun prend sa decision en connaissance de cause.
Le CPB reste un bon levier de négociation avec la direction pour obtenir autre chose, moi je suis d'accord avec cette action. Ce n'est pas la peine de nous rabacher "allez voir ailleurs, vous verrez qu'HP n'est pas si mal...", il faut arreter de se niveller par le bas, mais plutot se comparer avec ce qui se fait de mieux - ce que fait HP d'ailleurs dans ses divers benchmarking pour ses PSE et justifier son trop plein d'employés.
HP reste un excellente boite sous bien des angles, mais les choses changent petit a petit et heureusement qu'il y a des garde-fous pour consigner les derives. Je ne suis pas specialement pro ou anti syndicat, mais il est bon d'avoir un contre-pouvoir dans tous les cas (au fait, vous avez TOUS ete contents de votre package de volontariat non? et ça, c'est grace a qui?). Je salue donc nos representants du personnel, DP, synidcalistes, (et aussi quelque part la direction HP qui reste flexible et assez souple dans l'ensemble), il y a evidemment de tout la dedans, mais aussi des personnes honnetes dans leur demarche.

Anonyme a dit…

Dans la pratique, pour s'opposer à cette action, à qui envoyer un recommandé? Les adresses mentionnées sur la lettre sont des adresses de syndicats à Paris, comment être sûr que ma demande sera prise en compte?

Silver a dit…

A Vieux Singe (9h59)

Tu as raison. Disons que dans les 2 ans, le job est tout sauf sûr, et le salaire meilleur loin d'être garanti. Sinon, nous ne serions pas encore là.

Pour ma part, la retraite à 52/53 ans, je n'en ai jamais rêvé. Certains sur ce blog sont sans doute prêts à répondre que c'est parce que nous ne nous sommes pas assez battus "pour nos droits" ?

;-)))

Silver a dit…

Anonyme 10.dec 11:12

Chacun prend sa décision en connaissance de cause, mais attaquer par défaut reste lamentable. D'ailleurs, l'intersyndicale aurait pu avoir le courage d'envoyer des courriers demandant des mandats aux employés pour que l'intersyndicale se substitue à eux et engage la procédure en leur nom. Ce simple constat est significatif du faible soutien "positif" qui existe à leur action.

Sur le fond, il a été dit plus haut que TOUS les syndicats ont accepté de clore les NAO sur les acquis obtenus en signifiant toutefois leur désaccord. Ré-ouvrir ainsi de façon agressive le sujet des rémunérations, en le liant aux NAO (re: communication de l'intersyndicale disant que "le combat se pousuivra sur d'autre terrains") est le meilleur moyen de casser toute envie de négociation de la part de la direction.

Or les sujets devant faire l'objet de négociations dans les mois à venir sont nombreux et importants pour les employés : DIF, égalité professionnelle, GPEC. Comment s'assoit-on à la table de négociation quand on commence par brûler la table et les chaises ?

Voilà la vraie question qui est en jeu dans cette histoire.

Anonyme a dit…

Dans cette histoire, ce qui n'est pas clean c'est de forcer la main des employés car les autres moyens de les mobiliser sur cette cause ont été infructueux.

Le fait même pour un employé de vouloir exprimer une autre opinion est un parcours couteux en temps et en argent. L'envoi de ces recommandés est d'autant plus condamnable que rien n'a été fait pour faciliter l'expression d'une opposition. Ca aurait été pourtant simple : e-mail avec accusé de réception par exemple. Ce déni de démocratie, ce mode de fonctionnement sur le ton de "la fin justifie les moyens" ne mérite pas le respect des employés ou que l'on ferme les yeux. Le courage, contrairement à ce qui a été écrit plus haut par des extremistes de l'action syndicale, c'est d'accepter l'expression d'opinions différentes, probablement majoritaires et les rendre possibles facilement. Je trouve inquiétant cette évolution syndicale autocratique et totalitariste, manifestement sous l'influence de la CGT pourtant très minoritaire, et cela n'augure rien de bon. J'assiste actuellement à une grosse perte de confiance dans une partie de nos représentants, c'est vraiment dommage.

Il y avait eu bien plus de démocratie lors de la signature de l'accord de méthode et de l'accord ARTT, déjà grâce à la CFTC à l'origine de tous les sondages employés et que je remercie pour être le seul syndicat à vouloir et organiser un débat contradictoire par rapport à la soupe populaire et pouliste qui nous est servie toute faite et que l'on cherche à nous faire ingurgiter de force. "surtout, ne réfléchissez pas, faites-nous confiance on sait ce qu'on fait, signez là !". Ah pardon, on ne nous demande même pas de signer... Mais cela ne nous empêche pas de réfléchir. On a le droit ?

Anonyme a dit…

Petites questions technique d'un salarié très fâché qu'on entame ce genre de démarche en son nom sans lui demander son accord au préalable:
Je n'ai pas encore recu ce courrier. Celui ci contient il un formulaire pré-écrit pour refuser l'action en justice ? sinon, afin d'eviter tout malendu, que doit contenir précisément cette réponse pour etre sur que cette action ne puisse pas etre entamée en mon nom ? Un texte type pourrait-il etre envoyé par email aux salaries. Ce serait trop c.. que la réponse puisse etre réfutee par les 3 syndicats pour vice de forme dans celle ci.
D'autre part, comment s'assurer que la réponse en recommandé ne se perdra pas (in)volontairement et donc etre sur que mon refus de cette action est bien prise en compte. La aussi ca serait trop c.. de devoir se battre pour que mon refus soit pris en compte.
Personnellement je ne me sens vraiment pas en confiance vis a vis de la démarche entamée par ces 3 syndicats de manière autoritaire. C'est sans doute légal mais j'espère qu'ils n'empêcheront pas les salariés d'exprimer leur refus et prendront bien celui-ci en compte. Certains me diront que je fais un proces d'intention aux 3 syndicats, mais quand on en arrive a devoir payer un recommandé pour ne être embarqué de force dans une démarche qu'on ne souhaite pas, il y a de quoi ne pas avoir confiance.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Le courrier est un recommande AVEC accuse de reception, donc tant que tu ne signes pas, tu ne t'engages pas.
Si par contre tu recois et signe cet accuse, et si tu ne veux pas t'engager dans cette procedure, il faut repondre egalement en recommande AVEC accuse de reception, pour avoir la preuve de ton refus (tu recevras cet accuse par la Poste). Plutot que faire la queue au guichet de Poste, on peut faire ce recommande par Internet http://www.laposte.fr/LRE/ paiement en ligne par CB

Anonyme a dit…

Autre question technique : si l'on accepte cette demarche, quels seront ensuite les engagements personnels ? frais, assister aux debats ? rien n'est precise sur ce courrier :-((

Anonyme a dit…

Il n'y a aucune raison de ne pas envoyer ce recommandé depuis HP, donc c'est ce qu'il faut faire, et ce sera gratuit.

Anonyme a dit…

Affligeant ! J'ai l'impression de revivre les violences urbaines de année dernière. Un "petit groupe" excites met le feu aux poubelles pendant que la CFTC joue les pompiers. Alors n'oublions pas que les pyromanes sont Très Minoritaires, qu'il faut les écouter, les éduquer mais certainement pas les laisser terroriser tout le monde !
- Pourrait-on d'une manière ou d'une autre organiser un vote pour "isoler" ces extrémistes ?
- Quels sont les moyens d'action judiciaires possibles a engager contre ces méthodes d'un syndicalisme d'un autre temps ?
Au fait vous vous rappelez des titres de CNN année dernière ? "La France brule, n'y allez plus....."

Anonyme a dit…

pour 9:18 : constitution d'un dossier papier avec toutes les photocopies des bulletins de paie, contrat de travail etc..., convocation aux audiences (conciliation, prud'hommes, appel etc...)

Anonyme a dit…

Merci 09:28, pourtant le courrier precise en caractere gras "VOUS N'AVEZ RIEN A FAIRE" pour l'instant ?

Christophe a dit…

Bojour,

Et merci de votre reponse. Ma question venait d'une "rumeur" qui disait que les delegués syndicaux à 100% sur leurs activités syndicales étaient évalués et augmentés directement par la direction. D'ou leur intérêt en periode de FPR de ne pas se facher avec celle-ci. Je conclus, de par votre réponse, que cette rumeur est fausse. C'est tout. Ceci dit, je ne pense pas qu'éviter le conflit à tout prix soit une solution en soi.

Anonyme a dit…

qui a recu ce courrier? tout le monde en parle, mais je ne suis pas sur que bcp l'ai recu encore?

Anonyme a dit…

Moi je ne suis pas franchement favorable a ce type d'action mais si on devait mesurer le courage, je dois bien avouer qu'il est plutot du cote de ces personnes qui lancent cette action. Bravo donc a ces mecs qui en ont...
De la part d'une employee tres recente chez HP.

Sacha a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Entre le fait que la lettre ne sera envoyée qu'à ceux qu'ils trouveront dans les pages blanches et le fait que c'est uniquement ceux dont ils recevront un refus qui ne seront pas entrainés dans cette histoire, je vois d'ici que le croisement de ces deux listes va surement générer des erreurs.

JE NE VEUX PAS QU ON UTILISE MON NOM POUR CETTE ACTION. Pour l'instant je n'ai rien reçu. Si je ne reçois pas la lettre, je ne répondrai pas, comment être sure qu'ils ne vont pas m'embarquer quand même de force dans cette histoire ? où pourrai je vérifier la liste des gens associés à cette action ?

Je suis furieuse! ...

Anonyme a dit…

Puisque la CFTC ne s'est pas engagée dans cette démarche, peut-elle nous dire si la manière de procéder, de cette inter-syndicale, est légale? Peut-on engager des gens qui n'ont rien demandé, dans une action de la sorte? Comment peut-on engager une action en justice au nom d'un employé qui n'a rien demandé? Parfois, je me demande si
syndicat ne rime pas avec dictat.

Je n'attends pas de réponse d'anonymous mais bien de la CFTC.

Anonyme a dit…

Petites questions :

- Comment est constituee la liste d'adresses ?
- Quelle est la ou les sources ?
- Une intersyndicale (ou un syndicat) peut elle (il) creer et utiliser un fichier nominatif a cette fin sans declaration a la CNIL ?

Anonyme a dit…

réponse à 12:03 et à beaucoup d'autres...

"JE NE VEUX PAS QU ON UTILISE MON NOM POUR CETTE ACTION" -> et pourtant, les délégués syndicaux font beaucoup d'actions en notre nom, et ça tombe bien, on les a élus pour ça.

Nous sommes dans une démocratie et nous avons élu ces délégués. Ils nous représentent donc. Si nous ne sommes pas d'accord avec les actions, libre à nous de ne pas les réélire.

Je suis choquée quand je lis que la majorité des employés est contre cette action. Ah oui? Comment le savez-vous ? Les personnes autour de moi la soutiennent et je pense qu'il y en a encore beaucoup d'autres... C'est vrai qu'un sondage aurait sans doute été plus approprié, mais comme le but ultime de cette class-action est de d'influencer les NAO, je trouve que c'est un bon levier, même sans notre appro préalable...

CFTC HP a dit…

Pour 14:04, de notre point de vue cette action n'aura aucune influence sur les NAO car les NAO sont terminées et le PV de cloture signé par tous les syndicats.

Pour 13:06, la légalité n'est pas 100% certaine mais en attendant que ça soit tranché, c'est le problème de la direction et de ses avocats.

Ceux qui veulent s'opposer à cette action doivent renvoyer un texte du type "Suite à la lettre recommandée avec accusé de réception envoyée par l'intersyndicale CFE-CGC CFDT CGT le x décembre 2006, je m'oppose à ce que mon dossier soit porté au tribunal des prud'hommes ".

Lettre AR que l'on peut effectivement envoyer depuis chez HP. Ou même un simple mail à admin@cgt-hp.com avec accusé de lecture en demandant confirmation écrite immédiate par retour que l'on est bien enlevé de la procédure.

Anonyme a dit…

ça fait deux fois que je suis censuré par le "modérateur CFTC" parce que je parle des méthodes que l'on peut qualifier de cégétistes de ce syndicat : diabolisation, désinformation etc...
C'est ça la démocratie ?

CFTC HP a dit…

15:12, voilà ton autre message non publié. J'avoue que je n'ai rien compris et je me suis dit que tu allais te calmer et taper correctement sur ton clavier...

"Pourquoi vous CFTC jouez-vous la diabolisation, la désinformation etc etc sur cette action en cours que je cuationne au plus haut niveau...
Mais messieurs de la CFTC, vous qui critiauez ces léthodes que vous qualifiez de cégetistes !!!!

Maintenant il faut m'expliquer concrètement et calmement, convictions à part, où se situent de part et d'autre la diabolisation et la désinformation.

Anonyme a dit…

Le monsieur qui "cautionne au plus haut niveau" n'a manifestement pas un niveau assez élevé sur le plan démocratique ou intellectuel pour accepter, malgré son "cautionnement", que d'autres opinions, contraires à ce qu'il pense, s'expriment. C'est assez grave ce genre de propos...

Anonyme a dit…

Mais bien sûr....crois ce que tu veux ! Ou bien alors en parlant de "niveau", tu dois avoir des problèmes de lecture et de compréhension dans ce qui est écrit ! Besoin de lunettes ?

Anonyme a dit…

pour CFTC réponse de 15:08
Quand je parle de légalité, j'entends, est-ce légal de nous envoyer une LRAR qui, si nous ne sommes pas d'accord avec l'action, nous oblige à renvoyer une LRAR. Car si le procédé n'est pas légal, il faut le dire vite afin que les employés opposés à cette action, n'aillent pas dépenser 5 ou 6 €uros pour rien.

CFTC HP a dit…

pour 16:35, jai compris la question mais il n'y a pas de réponse fiable. Par défaut, il faut assumer que c'est parfaitement légal et que le délai de 15 jours pour répondre a commencéà courir. Vous êtes parfaitement dans votre droit en envoyant ce recommandé depuis HP et donc vous n'avez rien à payer.

Anonyme a dit…

REPONSE DE LA DIRECTION A L'ACTION
MENEE PAR L'INTERSYNDICALE CFE-CGC, CFDT ET CGT

Nous avons pris connaissance du Flash envoyé par l'intersyndicale constituée de la CFE-CGC, CFDT et CGT. Nous souhaiterions partager avec vous notre vision sur cette action.

Dans son Flash envoyé jeudi dernier, l'intersyndicale propose une action en substitution, c'est à dire que les syndicats se proposent de conduire en votre nom une démarche auprès de la justice. Certains d'entre vous ont déjà été contactés ou vont être contactés par courrier recommandé. Si vous ne souhaitez pas vous associer à cette action, vous devez impérativement marquer votre désaccord en leur renvoyant un courrier interne.

Nous savons que pour augmenter l’attractivité d’ HP en France aujourd'hui, nous devons prouver notre capacité à croître dans tous les segments où nous sommes présents tout en améliorant notre compétitivité et en stabilisant le climat social dans lequel nous travaillons et cela pour les années à venir.

Dès son arrivée, Yves a eu de nombreuses questions de votre part sur les actions engagées pour améliorer l’attractivité d’ HP en France aux yeux de la Corporation et sur l'avenir des centres de compétences. Nous travaillons sur un projet industriel clair pour HPCCF. Nous avons également choisi de nous engager dans certains pôles de compétitivité tels que System@tics à Saclay et SCS à Sophia Antipolis et travaillons activement sur une entrée dans celui de Grenoble, Minalogic. Nous sommes donc sur la bonne voie et devons continuer dans cette dynamique d'amélioration de notre attractivité.

Si vous souhaitez participer à l’action lancée par l'intersyndicale, vous risquez de fragiliser cette dynamique, en particulier, auprès de nos dirigeants au niveau mondial. Ceux qui décideraient d'adhérer à cette démarche, doivent en comprendre les éventuelles conséquences.

Comment reconstruire une image qui donne envie à HP Corp. d'investir, de pérenniser et de créer des emplois en France ? Après les moments difficiles vécus l'année dernière suite à l'annonce de la restructuration, nous devons renforcer notre attractivité. La démarche de l’intersyndicale risque de rompre une dynamique d’image positive à peine retrouvée pour remettre l'emphase sur une vision négative de la France. Nous ne souhaitons pas confirmer les clichés qui sont déjà de mise en la matière : manque de flexibilité, imprévisibilité, complexités diverses, ...

Sur le fond, le CPB (Company Performance Bonus) est basé sur les résultats du Groupe qui sont par nature variables, fait reconnu et admis par tous les salariés dans le monde. Au début des années 2000, nous savons tous que les résultats étaient médiocres (FY01 : 1,4 % de profit net très en deçà des objectifs ; FY02 en perte ; FY03 en deçà des objectifs avec des performances très irrégulières d'un trimestre sur l'autre ; FY04 avec des performances en deçà des objectifs et un très mauvais Q3) et qu’HP avait une valorisation faible (16,8 $ à fin octobre 2001 ; 15,80 $ à fin FY02; 22,3 $ à fin FY03 ; 18,66 $ à fin FY04). Le CPB était donc à l'image de cette situation économique.

La Direction ne partage pas l'analyse des organisations syndicales sur la portée de la décision de la Cour de Cassation à laquelle celles-ci font allusion.

Enfin nous savons tous -Yves l'a mentionné lors d'un récent Coffee Talk- que sans l'aide des résultats financiers mondiaux, la France n’aurait pas pu bénéficier du versement du CPB en 2006, le plus important depuis 2001 et par rapport aux pratiques des sociétés de services, il est exceptionnel. La solidarité joue encore chez HP. Nous trouvons cela très bien qu’il y ait une forme de reconnaissance générale.

Dans leur Flash, les différents syndicats précisent que l'action judiciaire sur le CPS (Cash Profit Sharing) / CPB a pour objectif de rouvrir les négociations sur la question des salaires en 2007. Des négociations ont déjà eu lieu avec les syndicats sous la forme de réunions formelles (NAO, Négociations Annuelles Obligatoires) et informelles en relation avec la direction mondiale d’HP. Ces discussions, sans pouvoir tout résoudre, ont néanmoins permis certaines avancées (parité homme/femme, abondement PEG,...). Elles se sont situées dans un cadre de contraintes financières mondiales où la France a été favorablement dotée par rapport aux autres pays de l’Europe de l’Ouest.

Ces explications veulent vous exposer la dynamique dans laquelle nous nous situons tous. Nous sommes intimement persuadés que l'avenir d'HP en France est entre nos mains. Essayons de le bâtir ensemble !

Quelle image veut-on donner de la France à HP Corp. ? Quelle image attirera les investissements d'HP Corp. ?

Les membres de l’ISMT et du Comité de Direction restent à votre entière disposition pour discuter de ces sujets importants qui nous préoccupent tous.

L'ISMT et le Comité de Direction d'HP France

Anonyme a dit…

Entre ceux qui veulent en découdre comme lors du conflit social de 2005/2006(Apres toutes ces années passées de plans sociaux HP a répétitions, c'est vrai que les motifs de mécontentement ne manquent pas: salaires bloqués, employés sous pression croissante et permanente...) et ceux qui ne sentent pas concernés pour l'instant (Voir le faible nombre de présents aux réunions d'infos sur la procédure), il y peut-etre une solution, qui est d'attendre les premiers effets de la nouvelle dynamique, impulsée par le nouveau PDG dans quelques mois.
Ca serait vraiment idiot de casser cette dynamique annoncée et puis si par hasard elle n'était pas au rendez-vous, ca permettrait dans quelques mois de relancer la procedure quand meme.

Anonyme a dit…

19:59 : d'autant que l'histoire de discrimination CPB HPS brandie pour mobiliser les foules n'est pas dans les procédures prud'hommales actuelles qui concernent surtout les pm HP éligibles au CPB de 2001. Le CPB HPS, s'il y a irrégularité, ne sera prescrit que le 31.12.2011.

skywalker a dit…

Pour info on a que 5 ans pour contester une feuille de paie et cela limite le dépôt de plainte à avant le 31/12 de cette année. C'est voué à l'échec et mal pensé, voir pas pensé du tout!

C'est 4% d'augmentation générale avec une répartition vers les bas salaires auxquelles les NAOs auraient du aboutir. Maintenant ce n'est hélas plus le moment ni la méthode.

Anonyme a dit…

non, on tient la un argument de poids contre les salaires injustes et une gestion des employes nullissime (les HR sont a jetter aux horties), il ne faut pas le lacher... 19:59, tu parles de quelle dynamique? il n'y en a aucune, et je serais curieuse de savoir a quelle date YdT va nous presenter son "projet" industriel pour HP CCF....depuis qu'il est en place, a t il fait le tour des sites? il ne faut rien lacher, je suis pour!!!

Anonyme a dit…

la direction a pas concédé grand chose durant les nao, d'accord avec 21:53, pourquoi devrions nous concédé le rattrapage du cpb...?

CFTC HP a dit…

Analyse CFTC HP du message de la direction en 4 points

C'est une des toutes premières fois que la direction répond frontalement à un communiqué syndical, c'est donc que la situation est particulièrement grave et importante. Justifiant donc le débat public sur ce blog que certains auraient bien aimé éviter.

"Si vous ne souhaitez pas vous associer à cette action, vous devez impérativement marquer votre désaccord en leur renvoyant un courrier interne"
-> pas très clair cette notion de courrier interne, on suppose que c'est un feu vert pour répondre en recommandé depuis l'entreprise.

"Ceux qui décideraient d'adhérer à cette démarche, doivent en comprendre les éventuelles conséquences"
-> c'est à la fois un appel à la responsabilité mais aussi une menace centrée sur le thème de l'image de la France et du patriotisme.

"Le CPB était donc à l'image de cette situation économique. La Direction ne partage pas l'analyse des organisations syndicales sur la portée de la décision de la Cour de Cassation à laquelle celles-ci font allusion"
-> la direction ne donne pas plus de détails, mais cela annonce une bataille d'avocats et la jurisprudence du premier arrêt de cours de cassation n'est donc pas aussi évidente que ne le disent certains sur ce blog.

"Dans leur Flash, les différents syndicats précisent que l'action judiciaire sur le CPS (Cash Profit Sharing) / CPB a pour objectif de rouvrir les négociations sur la question des salaires en 2007"
-> la direction répond assez clairement "des négociations ont déjà eu lieu" et "la France a été favorablement dotée par rapport aux autres pays de l’Europe de l’Ouest". Autrement dit, circulez...

Ce message de la direction ne fait que confirmer nos analyses et nos points de vue déjà publiés plus haut : les employés qui accepteront volontairement ou tacitement de s'engager dans cette action doivent en comprendre les conséquences pour la reconstruction et le développement du Groupe HP en France. De plus ils ne s'engagent pas dans une action court terme de pression pour la réouverture des NAO (donc sans intérêt financier si on n'était pas un pm HP présent en 2001) mais dans une action judiciaire moyen terme les impliquant personnellement à un niveau que l'intersyndicale à 3 n'a pas su définir pour l'instant autrement que par un énigmatique "vous n'avez rien à faire".

Tout ceci, plus le contexte post PSE et la méthode "vente forcée" utilisée continuent de justifier notre prudence, notre réticence et notre refus de s'associer à cette action.

Anonyme a dit…

Je trouve la CFTC bien conciliante sur ce sujet. Le ton du message de la direction montre clairement qu'elle a peur, et utiliser l'argument de "preserver" l'image d'HP me faire doucement rire. Faire un PSE alors que l'entreprise est milliardaire, n'est ce pas avant tout ça déteriorer une image?
Allons, cet argument ne tient pas debout une seconde, en fait, elle n'a aucun argument contre cette action frontale (par contre, elle en a pour justifier un gestion des salaires plus que questionnable). Alors pas d'hésitation, je signe (d'autant que j'attend avec impatience la fameuse "reindustrialisation" d'HP CCF, vu que IDA, GRE et peut etre Sophia sont condamnés a disparaitre (!!), ne nous faisons donc pas avoir par une direction qui nous enfumme avec des arguments plus que bidons).

gold a dit…

Les arguments et les chiffres donnés par cette intersyndicale seraient complets et honnetes, l'histoire serait peut-être différente. Mais ce n'est pas le cas : chiffres CPB erronés, mélanges de sujets, propos vagues et méthodes dignes de la RDA ou de l'Union Sooviétique sur le thème "on va faire votre bonheur, faites-nous confiance"...

Je ne vois aucune peur de la direction monsieur 22:54 dans leurs propos si ce n'est une crainte de l'avenir qui va bien au delà de payer quelques euros en justice. Enfin le PSE a démoli HP a tout point de vue. Tu trouves intelligent de continuer la démolition sans relache sans permettre la reconstruction ? Tu crois que c'est un mois de salaire qui va tout arranger par miracle ? Non, c'est un problème de mentalité qu'il faut régler, en ce sens le message de la direction a le mérite d'insister là dessus. Si toi tu n'as rien à perdre et aucune confiance dans l'avenir, c'est une raison de pourrir la vie des autres qui veulent réussir avec HP ?

Anonyme a dit…

Combien ca va nous rapporter à chacun ? 2 mois de salaire. Combien ca va couter à la direction ? 40 millions. C'est pas ca qui va remettre les salaires au niveau du marché - C'est pas ca non plus qui va faire boiter la corporation. Cette action est donc surtout symbolique et c'est pour cela que je la trouve bien - il est temps d'envoyer des signaux forts - cette entreprise c'est la notre il faut nous respecter.

Anonyme a dit…

Gold 11 décembre, 2006 23:13

Tu evoques la mentalite chez HP. Je dirai plutot climat. La mentalite est bonne chez HP, sauf peut etre chez quelques anciens qui pensent que l'entreprise est a eux et qu'il peuvent y faire ce qu'ils veulent, mais c'est partout pareil dans les societe de grande taille. Donc HP n'est pas different sur ce point.

Si tu prends les gens individuellement, je trouve que j'ai des collegues extraordinaires dans la tres grande majorite des cas. Par contre, ces gens (comme moi meme) en ont plein le cul de la situation actuelle. La direction a beau se targuer de faire ceci ou cela, je suis desole, mais je ne vois rien arriver. Toujours les memes problemes de relation avec le business (je n'ajouterai rien, ce message serait retoque), toujours le meme cirque depuis plusieurs annees, et meme avant la fusion avec Compaq.

Donc je considere que la responsabilite de ce climat deplorable est du cote de notre management et haut management que j'estime incapable de se remettre en cause et a proposer un elan salvateur pour tout le monde.

Il y a des tas de gens formidables chez HP, mais encore faut il savoir s'en servir.

Je suis comme beaucoup, j'en ai ras la casquette, tout ce que je demande c'est que notre management se tourne vers autre chose que son propre nombril.

Et quand je vois Mark Hurd regler ses problemes avec la justice avec l'argent de la societe, ca me donne envie de gerber.

Voila le probleme, le climat ....

affaire dreyfus a dit…

"il est temps d'envoyer des signaux forts" : justement, le moment est vraiment très mal choisi. La preuve en est que cette action est loin de faire l'unanimité et a comme résultat de diviser les employés, et donc logiquement leurs représentants, comme pour une autre affaire célèbre : l'affaire Dreyfus...

Anonyme a dit…

Bonjour, réunions d'information aujourd'hui Mardi 12/12 :
Grenoble : auditorium à 13h
Isle d’Abeau : salle Jade & Saphir à 13h
Sophia : auditorium Doriot à 12h30

Anonyme a dit…

C'est pour relativiser ;-)


Chère/Cher signataire du Pacte écologique,

Je vous remercie de tout coeur d'avoir signé le Pacte écologique ! Nous sommes déjà des centaines de milliers. Le signal est fort et pourtant il reste encore des candidats à convaincre. Vous pouvez nous aider en faisant suivre ce message à vos proches et en les invitant à signer, comme vous, le Pacte écologique.
Merci par avance pour votre soutien !

Nicolas Hulot



MESSAGE DE NICOLAS HULOT À FAIRE SUIVRE À VOS PROCHES


Bonjour,

J'ai lancé le Pacte écologique avec la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme avec pour objectif de placer les enjeux écologiques au coeur du débat de l'élection présidentielle.

Nous risquons de laisser à nos enfants un terrible héritage, une dette écologique dont nous subissons déjà les premières conséquences.

Nous ne pouvons plus attendre pour que les enjeux écologiques et climatiques soient enfin considérés comme une priorité dans notre pays.

C’est pourquoi je propose de nous réunir autour d’un Pacte écologique.

Ensemble, signons le Pacte écologique
et adressons un signal fort aux candidats !

Plus nous serons nombreux à affirmer notre volonté d’agir, plus nous aurons une chance de nous faire entendre.

Signez le Pacte écologique
www.pacte-ecologique-2007.org

Votre soutien est indispensable, chaque signature compte !
Merci par avance pour votre mobilisation à mes côtés.

Nicolas Hulot
Président de la Fondation Nicolas Hulot
Pour la Nature et l’Homme

Anonyme a dit…

Hello all,

NB : je n'appartiens a aucun syndicat.


Ne revez plus, depuis qqs annees les HR en France + le management n'ont plus rien a dire, ce qu'ils font actuellement, c est ramasser le plus possible d'argent en terme de salaire, de stock option d'awards etc...... en sachant que dans peu de temps y aura qu'un suel site commercial : la Vente a Paris !!!
Vous etes trop Naifs ...

Et bon courage ....

Voila ....

Anonyme a dit…

11 décembre, 2006 21:59

19:59, tu parles de quelle dynamique? il n'y en a aucune, et je serais curieuse de savoir a quelle date YdT va nous presenter son "projet" industriel pour HP CCF....
====>> Justement les derniers propos de la direction parlent de projet industriel HP en France, a Saclay, a Sophia, et bientot a Grenoble (Minatec), de developpement de l'activité des services (sans c'est vrai préciser le nombre d'emploi créé en France), donc laissons une chance à la dynamique et aux projets, et s'il y a constat d'enfumage dans quelques mois, avec rien de concret au bout, engageons la procedure.

Anonyme a dit…

12 décembre, 2006 09:03

Bon constat, mais HP (comme les multinationales) fait cela partout dans le monde en vendant le plus avec les couts les plus minimes. La question est comment fait-on pour les pousser quand meme a maintenir ou developper autre chose que des bureaux des ventes en France.

Anonyme a dit…

Je pense que bcp plus de gens que l'on croit sont d'accord, la seule peur c'est d'être fiché, c'est tout.
Le risque étant faible et - de toute façon si ça arrive, c'est défendable sans soucie aupres d'un tribunal, et donc ça n'arrivera pas, HP ne prendra jamais le risque d'aller au tribunal pour une cause perdue - je pense qu'il risque d'y avoir des surprises.

Anonyme a dit…

Bonjour,
1. Je souhaiterai savoir comment vous avez choisi les personnes devant recevoir ce recommendé.
2. Je tiens à vous dire que je trouve CELA SCANDALEUX !!! J'espère seulement que vous ne m'avez rien envoyé car sinon je me demande si je ne peux pas avoir un recours contre vous. Sérieusement de quel droit vous permettez vous ce type de pratique.
3. Enfin, pour ma part je vois le rôle d'un syndicat comme un garde fou, qui devrait accompagné la direction dans le dévelopemement de l'activité avec un conseil sur la protection des droits des employées et non comme des revendicateurs permanents contre la direction.
Je vous propose de prendre un peu de risque dans votre vie, de mettre de l'argent sur la table, de sacrifier la vie pour générer de l'emploi et une fois que vous aurez réussi ce tour de force, devoir gérer les syndicats qui ont simplement une attitude revendiquer.
Je réédite mes propos, je trouve votre attitude insupportable de prendre en otage des employés qui n'ont rien demandé.

Anonyme a dit…

C'est un peu gonflé le mail de la direction aujourd'hui, celà incite plus les gens à s'associer avec l'action des 3 syndicats que de calmer le jeu.

Anonyme a dit…

Pour ceux qui sont enerves de recevoir ce courrier, le recours peut se faire sur une creation de fichier nominatif. Meme si la source est publique, il est interdit d'en creer un sans declarer l'usage a la CNIL. Et la, l'usage est pour le moins tres special, pour ne pas dire specieux.

On nous rabache, la loi, la loi, la loi ... Nous verrons ce que diront les responsables syndicaux impliques s'ils sont attaques sur ce point.

Anonyme a dit…

Le courrier de la Direction : pas très créatif, je trouve...Franchement, ça s'essouffle. Toujours les mêmes arguments, le même plat resservi à chaques fois qu'il y a des arguments solides en face et une Intersyndicale qui tient la route: On continue de diviser de faire peur,de responsabiliser voire faire culpabiliser sur de faux sujets etc etc.
Moi, je crois qu'elle a, contrairement à ce qu'elle dit de la marge de manoeuvre. Qu'elle l'utilise donc au lieu de faire perdre du temps à tout le monde dans ce bras de fer.
Ca fait des années que les salariés sont menés en barque...maintenant beaucoup l'on compris !!!

Anonyme a dit…

Pour ma part, je cherche a savoir comment s’opposer a cette action purement et simplement scandaleuse de l’intersyndicale.
Je n’ai pas reçu le courrier mais si quelqu’un peut m’indiquer qu’elle adresse interne (e-mail, case courrier ou autre) a utiliser pour d’opposer a cette action absolument révoltante. Merci par avance.

Déjà que l’image des syndicats n’est pas fameuse, cela ne peut que dégrader un peu plus. C’est un paradoxe mais cette nouvelle action démontre une fois que la première cause de chômage dans ce pays se trouve dans l’attitude et la bêtise de certains syndicats.
Je partage a 100% l’analyse de la direction et forte heureusement, je ne suis pas le seul. Toute personne avec un minimum de bon sens comprend immédiatement l’impact que peut avoir de telles actions sur la crédibilité de HP en France. La méthode utilisée par l’intersyndicale est également révoltante and complètement dictatoriale. Comment peut on se permette de parler au nom de personnes qui n’ont rien demandé et forcer les personne a payer un recommandé pour s’opposer a cette action

Anonyme a dit…

à 13:25

renvoi ton recommandé depuis HP si c'est ton probleme. encore une fois, quand les syndicats ont ete creatifs pour negocier 0 licenciements secs et de bons packages de depart, personne ne s'est plaint, alors c'est ton message a toi que je trouve plutot scandaleux.

Anonyme a dit…

13:38, une précision quand même : 4 syndicats sur 5, ceux présents dans l'accord de méthode (donc pas la CGT) peuvent présenter le bilan que tu indiques.

Anonyme a dit…

réponse à 13:25

"0 licenciements secs et bons packages de départ"... et 12 jours de congés supprimés (même si on a une prime pendant 2 ans, oui, oui...)
Le bilan des syndicats duant ce pse n'est pas si parfait que ça... Il était surtout bien pour ceux qui partaient et la direction a fait une bonne affaire en gagnant 12j/an de travail pour tous ses employés cadres... 12j/an, à côté de ça, les 2 mois de rattrapage CPB, c'est rien du tout...

Ce qu'on peut dire de ça, c'est que là, les syndicats se sont battus et ont plutôt perdu, à mon avis, mais on ne peux pas leur repocher de s'être battus. Pour le CPB, ils se battent aussi et même si ça ne marche pas, ça sera au moins une petite frayeur faite à la direction... et un signe que les employés ne se laisseront pas faire tout le temps...

donc bravo pour le PSE, 0 licenciements, c'est bien et bravo pour l'action du CPB, la direction commencera peut-être à respecter les employés...

Anonyme a dit…

Le courrier de la direction a au moins un avantage : il dévoile son talon d'Achille, à savoir l'image d'HP en France et ailleurs.

Si les syndicats sont intelligents, ils en tireront les conclusions qui s'imposent.

La direction a donc fait une petite erreur tactique. Agrémentée d'un appel à la peur comme argument propre à essayer de convaincre les salariés à renoncer à l'appel du pied (et de la LRAR) de l'intersyndicale.

Ce n'est pas dehaut vol stratégique, tout cela !

CFTC HP a dit…

il y en a, comme 14:12, qui ont vraiment un talent pour réécrire l'histoire...

ARTT :

- 8 jours perdus pour les P3A-P3B, pas 12, et 25 jours indemnisés. Sans parler des flexibilités nouvelles CET. Et des jours choisis "perdus" mais jamais pris par les employés (3 jours perdus en moyenne par les employés en raison de leur caractère non épargnable...).
- Modes horaires (NC, P1-P2) : 1 jour gagné

Rappellons qu'une fois l'accord dénoncé, c'est 4 jours de plus perdus soit 12 jours sans aucune indemnisation qui nous attendaient en janvier 2007 avec la convention collective.

Anonyme a dit…

Sarkozy veut s'attaquer aux Patrons "voyous" qui touchent des packages, stock options et indemnites disproportionnes et non justifies. On pourra maintenant parler de Managers "voyous" qui ne redistribuent qu'a eux-memes, exit les employes de leurs equipes. Que dirent de ces managers qui s'attribuent dix fois plus de eAward, stock-options, augmentation de salaire, prime PFR exorbitante, company car etc etc ...

Anonyme a dit…

La direction a peur, c'est clair. Maintenant, si la stratégie et l'image d'HP ne tient qu'à cette hitoire de CPB, c'est vraiment qu'on en a aucune de stratégie, donc la direction dévoile doublement son talon d'achille. A moins que ce message ait ete prepare par une stagaire aux RH, ce qui excuserait cette candeur (mais sans vouloir dire que la DRH a plus de credit qu'un stagiaire, il n'y a qu'à voir voir le lamentable dernier email de Hpfrance Hrcom intitulé "Postes ouverts HPCCF / Open positions HPCCF", truffé d'erreurs, si c'est pas une confirmation du f... de g... des employés ça).

Anonyme a dit…

Oui il faut denoncer l'"outrance" de ces managers. "La réhabilitation des valeurs du liberalisme et du travail, passe aussi par une certaine morale".
Comme le propose Sarko, aucun programme de stock-options et primes sur le resultat ne doivent être réservés aux seuls dirigeants mais doivent etre étendus à tous les salariés de l'entreprise.

Messieurs les managers d'HP un peu de morale et de bon sens economique. Une entreprise marche aussi avec ses employes !!!

Anonyme a dit…

en fait on peut se demander qui a le plus peur dans cette histoire... ça pourrait bien être l'intersyndicale qui vient de rassembler 30 à 40 personnes à grenoble, encore moins qu'il y a une semaine...

Anonyme a dit…

Apres les patrons voyons nous avons maintenant << Des managers VOYOUS chez HP >>. Voila un slogan qui devrait etre entendu er repris a l'exterieur dans la periode pre-electorale actuelle ;-0

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,
- J'aime HP pour ces conditions de travail, sa diversité dans le travail, ...
Donc sans réserve, HP est une bonne boite
- Pendant les années difficiles, j'ai trouvé normal de ne rien dire sur les non CPB, les faibles augmentations, ... On était tous dans la meme barque!
- Aujourd'hui, on fait des bénéfices reccords, tous les indicateurs sont au vert, par contre on nous dit. C'est bien les p'tits gars, mais il faut encore vous serrer la ceinture.

Et là, ça ne va plus.
Oui, vous avez raison, la méthode est cavalière, Oui vous avez raison, un CPB minimum tous les ans, ca n'est pas le bon combat.

Et .... Oui, vous avez raison il faut faire quelque chose pour dire à la direction qu'elle se trompe de chemin. Les NAO de cette année furent une vaste plaisanterie, ils nous prennent pour des andouilles.
Personellement, je suis pour cette action, non pour sa finalité mais pour envoyer un signal fort à la direction.

Anonyme a dit…

Le véritable talon d'Achille de la direction est peut-etre là : au-delà de la préservation de sonimage (la surface) le fond des choses c'est qu'HP (en France ?) n'a pas d'autres stratégies à mener !

Anonyme a dit…

je n'ai pas reçu de recommandé mais je reçois les mails de l'intersyndicale.

Dois-je envoyer un courrier pour dire que je ne souhaite pas participer à leur action en justice ou non?

CFTC HP a dit…

Non, uniquement si tu reçois le recommandé.

Anonyme a dit…

"on fait des bénéfices reccords, tous les indicateurs sont au vert..."

Sauf en France : ouvrez donc les yeux !

Anonyme a dit…

Ce dont nous sommes très fiers !

Anonyme a dit…

Pour répondre à Anonyme 12 décembre, 2006 14:38.

Soit rassuré, l'Intersyndical à trois reçoit des adhésions spontannées en dehors des réunions d'informations.

Anonyme a dit…

pour le membre de l'intersyndicale de 15:35, j'espère bien car comme vous avez imprimez 400 formulaires pour 30 personnes à Grenoble ça serait dommage que ça aille à la poubelle...

En plus de ne pas respecter les employés, il faudrait voir à respecter l'environnement.

Anonyme a dit…

Pour répondre à 12 décembre, 2006 15:42

Tout d'abord, je ne suis pas un membre de l'inter mais un sympathysant des actions qu'elle mène. ça existe aussi les salariés solidaires et qui l'assument !
Enfin je rajoute que quand l'on sort ce type d'argument ds ce contexte ( l'économie des gommes, des crayons et la déforestation ) c'est que l'on a plus grand chose à dire! Désolé pour toi.

Anonyme a dit…

la direction en a rien a faire parce que ils seront les derniers a partir quand le site fermera
si on voulait fermer le site avec 18 mois d avance on ne s y prenait pas mieux ..

gold a dit…

pour donner une autre version à l'histoire de 16:17

les derniers a partir et éteindre la lumière quand le site fermera grâce à l'ensemble de leur oeuvre ce seront les membres de l'intersyndicale

Anonyme a dit…

<< Des managers VOYOUS chez HP >> ??

Mais surtout des representants syndicaux voyous avec des methodes staliniennes pour embarquer les gens dans un proces sans demander leur avis prealable.
Bien sur si je recois une LAR mon avocat portera plainte au penal contre les signataires de la lettre
1- Pour usage et constitution de fichier nominatif non declare a la CNIL
2- Procedure abusive

Anonyme a dit…

En fait tout le monde se retrouve dos à dos dans cette histoire, surtout à cause de la forme de cette action intersyndicale et pour ne pas avoir compris que le moment était vraiment très mal choisi pour espérer un succès...

Anonyme a dit…

il n'y pas de choix dans le moment, fallait le faire avant le 31 decembre et faut battre le fer tant qu'il est chaud. la direction prend cette menace au serieux, tant mieux

Anonyme a dit…

Mais quelle est donc la solution ?
Il doit bien y en avoir une, quand même !
S'il ne se passe rien, alors on continue comme ça, même plus la peine de faire des NAOs, des accords, des négos etc etc...donc plus besoin de personne en fait.
Quel sera donc le résultat final ?
Qui veut prendre le pari ?

Anonyme a dit…

La solution est de faire pression, point barre. c'est tres frequent aux usa, ca s'appelle une class action, ceux qui pretendent que l'on sera sous la ligne de mire n'ont pas compris ce que defense et justice veulent dire (au passage, HP sur CNN a encore re-haussé ses previsions de croissance pour FY07 - http://money.cnn.com/2006/12/12/technology/hp_guidance.reut/index.htm?source=yahoo_quote - , croyez-vous vraiment que le CPB qui nous est dû viendra ternir tant que ca l'image de la petite France?)

Anonyme a dit…

a 16h51

Ton commentaire me fait bien rire. Tu es quand même pas assez naïf pour croire qu'un syndicat constituerai un fichier sans déclaration à la CNIL. Mais bon, va quand même voir ton avocat. Lui, il connait la loi et tu risques juste qu'il te prenne pour un ..... pour pas accepter le bonus.

Anonyme a dit…

"S'il ne se passe rien, alors on continue comme ça, même plus la peine de faire des NAOs"

Ca te surprend ? Explication CGC, avant les NAO : "Comme chaque année ce rendez-vous annuel n’aura de négociation que le nom. Comme vous le savez tous maintenant, la Direction n’a aucune obligation d’aboutir à un accord avec les représentants des salariés".

Anonyme a dit…

Le bonus?! Cadeau bonux de la lessive intersyndicale.

La Position FO a dit…

FO ne s'associe pas à cette action parce que nous sommes en désaccord à tous les niveaux :

FO est en désaccord sur le constat : Non, les salaires HP ne sont pas 15% en dessous du marché, il suffit de sortir un peu (même dans le froid grenoblois) pour s'en apercevoir. Certes, il existe des inégalités de plus en plus criantes qu'il faut corriger d'urgence par des actions ciblées.

FO est en désaccord sur la revendication : Non le système d'augmentation HP - même avec 10% d'augmentation de la masse salariale ne corrigera pas ces inégalités de lui même : il faut définir des priorités = les non cadres, la population HPS, les jeunes entrés depuis 5 ans chez HP, les femmes, etc... et affecter des budgets destinés à corriger point par point.

FO est en désaccord sur les chances de succès de la démarche : nous ne croyons pas que la France obtiendra un niveau d'augmentation supérieur à ses voisins à partir d'un chantage sur une argutie juridique qui réduira encore la marge de manœuvre de la filiale française. Dans une situation critique, on aurait pu comprendre une démarche aussi désespérée – pas dans le contexte actuel.

Enfin, FO est en désaccord sur la méthode : cette action n'est pas dans la culture des employés de HP. Par ailleurs, le mode de sollicitation risque fort d’entrainer de nombreux employés sans qu’ils aient vraiment conscience de leur engagement.

Voilà pourquoi FO reste concentré sur des revendications concrètes - sur la défense des cas individuels - et ne participera pas à ce grand spectacle de fin d'année.

Bonnes fêtes de fin d'année à tous et n'hésitez pas à nous rejoindre pour pratiquer un dialogue social combatif, pragmatique, et qui ne verse pas dans la démagogie .


L'équipe FO - HP

Anonyme a dit…

Au moins FO a le mérite d'être clair! et la CFTC? votre position?

CFTC HP a dit…

Notre position est tout a fait comparable, avec d'autres mots, et a déjà été expliquée en plusieurs étapes dans les commentaires suivants :

07 décembre, 2006 20:44
08 décembre, 2006 10:29
08 décembre, 2006 18:52
09 décembre, 2006 14:36
11 décembre, 2006 22:34

Ceci étant dit, ça ne sert à rien d'en rajouter encore et encore : notre équipe est impliquée dans la gestion des deux CE avec tout ou partie des 3 syndicats qui sont dans cette action, espérons que tout le monde en tirera des leçons pour l'avenir.

Il y a beaucoup de travail syndical et oeuvres sociales devant nous qui supposent que toute l'émotion autour de cette action soit évacuée rapidement et que l'on passe rapidement à autre chose.

Anonyme a dit…

Allez les gars, prenez tout le pognon que vous pouvez, car "more cost cutting ahead" sur:

http://biz.yahoo.com/ap/061212/hewlett_packard_outlook.html?.v=8

Anonyme a dit…

>>Tu es quand même pas assez naïf pour croire qu'un syndicat constituerai un fichier sans déclaration à la CNIL.
Oh Si!
Si un fichier nominatif est créé, il faut non seulement le déclarer, mais donner son propos. Il m'étonnerait fort que la CNIL admette :
-1- la création d'un fichier nominatif aussi opportuniste,
-2- qui implique des personnes dans une procédure judiciaire en leur nom par "non réaction"
-3- qui les trompe manifestement et déliberement puisque les tracts précisent que l'intersyndicale se servira des réponses comme pression sur les négociations, alors que c'est bien une procédure personelle nominative contre son employeur qui est sollicitée, ce qui n'est pas mentionné clairement.
-4- alors que l'intersyndicale a largement les moyens de solliciter et recevoir des adhésions volontaires à cette action sans recourir a ces méthodes d'un autre age.

En l'occurence, je trouve que c'est plutot cette methode qu'on pourrait qualifier de methode de voyous.

Anonyme a dit…

comme chaque recommandé entraine des hurlements, et quand ceux qui ont signé vont réaliser qu'ils se retrouvent tous seuls, à coté de gens bien protégés par leurs mandats syndicaux et bien au chaud, il y a fort à parier qu'ils vont aller réclamer leur papier vite fait...

question : qui a payé ou va payer les milliers d'euros d'envois de ces recommandés ? combien ? comment ?

Anonyme a dit…

> 20:18
l'intersyndicale a cru que ça allait suffire à rouvrir des négociations sur les salaires, première erreur vis à vis de la Direction, et s'est lourdement trompée sur son degré de popularité et de confiance dans l'opinion publique au point d'utiliser une méthode extraordinairement maladroite, deuxième erreur vis à vis des employés.

Jamais deux sans trois ? La troisième erreur serait de persévérer dans cet aveuglement et de ne pas prendre le temps d'une sérieuse remise en cause en se demandant comment est-ce possible d'avoir fait fausse route à ce point...

YAM a dit…

qu'est ce qui est le plus scandaleux? certains ici sont tellement bien payés qu'un CPB de plus ou de moins leur est égal!Y'en a marre de jouer les toutous devant la direction,j'ai reçu la lettre et je soutiens l'intersyndicale à 3

Anonyme a dit…

comment la CGC, qui est l'organisation la plus raisonnable des 3, va t'elle se sortir de ce merdier? Quelle alibi pour arrêter?

Anonyme a dit…

absolument, cette action est tres courageuse de la part des syndicats et ils seront plus soutenus qu'on ne le croit; il y a en a effectivement marre de prendre les employés pour des gogos, alors que d'autres se gavent. si la politique des salaires etait plus juste on n'en serait pas la, mais parfois il faut qu'il y ai du sang pour se faire comprendre

CFTC HP a dit…

message du modérateur :
certaines interventions commencent à faire disque rayé, attention !

Silver a dit…

A l'anonyme du 12/12 à 18h08.

Tu nous rappelles ce que racontait la CGC avant les NAO (ce ne sont pas des NAO, mais des "R"AO, etc.). Tu penses que cela légitimise leur action de maintenant.

Et alors, comment elle se légitimise, leur signature au bas du PV de désaccord, hein ?

Ca doit être une erreur peut-être ?
Moi, je te le dis : cette procédure, c'est de la démagogie irresponsable doublée d'une prise d'otages des employés !

Mauve a dit…

Cher modérateur, comment voulez-vous que certains de nos messages ne sonnent un tantinet "disque rayé" quand on se fatigue les yeux sur les grotesques inepties en faveur de ce cette manipulation inique des employés par la CGC, la CGT et la CFDT ?
Déjà qu'on essaie de rester correct, si en plus il faut varier les interventions, donner dans l'original, faire du style et tout et tout, je le dis tout net : Y a plus d'blog !

Anonyme a dit…

Pour le soutien, tout le monde verra çà bientôt, il suffira de compter. Toute position est honorable, inutile d'invectiver.

Par contre, pour la tentative de manipulation par ce courrier et cette action en justice, çà laissera des traces de toute façon. Qu'on ait personnellement envie ou pas de pousser à des négociations de salaires plus sérieuses, la confiance envers ces syndicats est perdue par certains d'entre nous et ne reviendra pas de sitôt si cette situation perdure.
En définitif, cette bombe aura eu un effet plus que contreproductif pour les bas salaires et le climat social en général en divisant les employés plus qu'en ne les rassemblant. L'action syndicale pour le bien des syndicats sans le rassemblement n'a en général pas beaucoup de résultats ni d'avenir d'ailleurs.

Comme il est dit un peu plus haut, comment maintenant sortir de ce merdier ?

Blogàpart a dit…

J'aimerai comprendre la stratégie de la direction:d'abord, elle fait un plan social. environ 20% des postes en France sont supprimés;bien évidemment des dysfonctionnements se produisent ; perte de la motivation des salariés, pas d'augmentation, CPS/CPB à plusieurs vitesses, clients mécontents,etc. MH vient à Paris,et son message tient se résume en un "il va falloir faire mieux". Pour marquer le coup,la Direction remercie les employés qui restent par des babioles à deux sous. Enfin, aujourd'hui, MH annonce qu'il y a encore des économies à faire, et que malgré les perspectives d'augmentation du CA (il parle pour FY08 de 101 à 103 milliards de dollars.
Et Pendant ce temps, HP continue de racheter des entreprises, leaders dans leur secteur, mais dont on ne sait pas comment on va les intégrer dans HP. Le contexte est présenté.Je défie quiconque de voir une stratégie de croissance là dedans, et d'ailleurs personne ne semble pouvoir décrire la stratégie de notre entreprise d'une autre manière que "Take the money and Run". l'habillage est beau, la marge progresse, le bénéfice aussi, ce sont les seuls points positifs. Oh ailleurs ce n'est pas forcément mieux quand on discute avec les gens "dehors". Mais quand on a connu HP il y a quelques années, à part le chiffre d'affaire, les stocks options des dirigeants, et les eawards bénéficiant à quelques "happyfew", on ne peut pas dire qu'on ait avancé beaucoup.Mais peut-être n'ai je rien compris à la philosophie de l'entreprise?pourtant je me souviens d'un "Customer Satisfaction" et d'un modèle social. Heureusement, il reste quelques personnes qui semblent encore vouloir sauver ce qui peut l'être!

Anonyme a dit…

J'ai lu la moitié de ce long roman et déjà je suis étonné de voir que nombre de cadres studieux se plaignent d'être embringués dans une affaire qui ne les concerne pas, consternés d'etre obligés de répondre pour refuser de se faire représenter sans bourse délier.

Bizarre aussi de voir que la CFTC ne dise pas tout de suite que cette méthode a déjà été utilisé par la direction en 2006 pour les avenants concernant les ARTT de juin et aussi les propositions de poste envoyés à ceux que l'on avait remercié sans qu'ils aient demandé quoi que ce soit.

Car mesdames et messieurs , la direction procède de la même manière !!!

En fait j'ai l'impression de retrouver la France de 1940, on a la ligne Maginot et il vaut mieux faire ami avec l'ennemi, il sera peut etre bon avec nous.

Je ne reconnais rien d'un homme dans vos attitudes de trouillards. Enfermés dans vos villas avec une bonne clôture un grand portail, ca vous fera drôle de vous retrouver confronté à la réalité et comme la roue tourne vous viendrez ramper au pied des 3 syndicats pour un peu d'aide.

Parce que ca vous pend au nez, et certains syndicats savent bien le dissimuler, le futur plan est pour bientôt, les augmentations et les CPB à la tête du client (ils ont vraiment de sales gueules chez HPS ?)

Je plains vos enfants d’avoir des parents avec si peu de courage, à la fin de vos jours il sera trop tard …

CFTC HP a dit…

merci à 0:48, voilà un beau message qui ne fait pas disque rayé et qui va sûrement entrainer quelques réactions de celles et ceux qui vivent "enfermés dans leurs villas avec une bonne clôture et un grand portail".

4 commentaires :

1/ Il ne faut pas confondre courage et inconscience

2/ Belle désinformation sur l'envoi de recommandés par la direction pour justifier le votre : il s'agit d'une obligation légale dont elle ne pouvait se dispenser. Et qui n'a d'ailleurs entrainé aucune réaction, aucun refus ce qui n'est pas vraiment le cas du recommandé intersyndical qui est une ancienne idée de la CGT mise en exécution.

3/ "Certains syndicats savent bien le dissimuler le futur plan est pour bientôt, les augmentations et les CPB à la tête du client". Je ne sais pas si on est visé à nouveau mais pour les augmentations ce n'est pas nouveau, le résultat des NAO va permettre d'aider un petit peu à limiter le problème pour la première fois. Les CPB devenant WPB on a été les premiers à l'annoncer, à le dénoncer et à y consacrer un sujet. Plus grave dans ton propos, il ne peut pas y avoir de PSE à l'échelle du Groupe HP en France avant deux ans en exécution. Un accord l'empêche catégoriquement. Sans parler du fait que MH s'est exprimé sur ce sujet à Paris. Comment peux-tu oser faire croire que le futur plan est pour "bientôt" en France ? Et que des syndicats le dissimulent !

4/ Enfin épargnes nous les sempiternels "la direction" c'est l'ennemi. Ce n'est ni un ami, ni un ennemi. Si les employés ne doivent pas rester derrière leur ligne maginot, je te suggère toi de ne pas rester cloitré derrière ton mur de Berlin.

Anonyme a dit…

Bravo à 13 décembre, 2006 00:48...
J'osais pas le dire !!!
Toute vérité n'est pas bonne à dire et il faut du courage pour le faire.

2205 a dit…

Je ne vais pas participer à cette action parceque je trouve que la forme n'est pas conforme à mes idées. Par contre sur le fond, c'est à dire les NAO je suis entièrement d'accord.
Les slides presentées sur les e-awards et stock options sont parlantes. les pourcentages d'augmentation par catégories aussi. Ce serait bien de les diffuser pour l'info des personnes. C'est aussi vrai que même si je suis toujours bien chez HP, la dégradation salariale est lente mais continue. De plus en plus de personnes en dessous des boites. La majorité vers les 20% de la boite. Suppression des stocks options pour les grades inférieurs à Master. Reformulation du calcul du Profit Sharing de multiples fois depuis l'origine pour à chaque fois baisser la part employés. Je pense qu'il y a de plus en plus d'écarts pour favoriser les niveaux à partir de N+2. Je comprends les écarts et je suis pour, mais quand le fossé se creuse trop cela devient intolérable. A mon avis c'est de plus en plus le cas. Quand au HP way il n'existe plus depuis que les fondateurs sont morts. C'est un fait. Ou est le temps ou en cas de problème au niveau d'HP la direction corp montrait l'exemple en baissant leurs salaires en premier. Ou est le temps ou on demandait sur la base du volontariat aux employés de baisser leurs salaires pour une période limitée avec pas mal de succès.
Maintenant il y a 2 mondes, 1 avec le management à partir de N+2/ +3 et le mainstream comme on dit. Le chacun pour soi est la règle. Bien ceux dont l'objectif est de devenir N+2 /N+3 et plus c'est la bonne politique, on s'en fout des autres. Il y a fort longtemps j'ai démissionné de HP pour faire un stage FPA. Après ce stage, le manager qui m'avait promis oralement de me réembaucher en cas d'obtention du diplome, m'a dit qu'il n'y avait pas de poste chez HP et que la période était difficile. Mais comme il m'avait donné sa parole, il a fait le forcing pour obtenir ma réembauche et l'a obtenue. C'était l'époque de managers qui assumaient leurs propos et actes et qui en plus se battaient pour obtenir du business pour HP Grenoble. Sans contester la valeur de quelques uns, je ne vois plus énormément de charisme pour la plupart des autres.

Bref toujours conscient que HP est encore une bonne entreprise mais pas naif sur le lent changement dans le mauvais sens.

Anonyme a dit…

>cadres studieux se plaignent d'être embringués dans une affaire qui ne les concerne pas.
1/ Ca concerne tout le monde, cadres studieux ou non compris.
2/ T'opposes tu aux cadres ? c'est quand meme la majorite de la compagnie en France, et c'est eux qui feront ou ne feront pas le succes d'HP en France. Chercher a opposer les salaries entre eux, c'est un peu vieille France si je puis dire.

>la France de 1940, on a la ligne Maginot et il vaut mieux faire ami avec l'ennemi
Wow! nous sommes en guerre ? Qui doit on abattre et vaincre ? Ou est cette ligne Maginot dont tu parles ?

>vous viendrez ramper au pied des 3 syndicats pour un peu d'aide
Sur le fond, d'abord, les syndicats sont a notre service, pas l'inverse. Mais employes et syndicats vivent en symbiose, et seront se trouver lorsque l'un aura besoin de l'autre, sans avoir a ramper ni d'un cote ni de l'autre.

>Je ne reconnais rien d'un homme dans vos attitudes de trouillards
>Je plains vos enfants d’avoir des parents avec si peu de courage, à la fin de vos jours il sera trop tard
Je plains ton intelligence pour qu'elle puisse te faire penser que ne pas etre d'accord avec tes combats nous enleve notre humanite et notre courage. As tu pris tes medicaments ?

Anonyme a dit…

"Toute vérité n'est pas bonne à dire et il faut du courage pour le faire" : extraordinaire : il n'y a aucun courage à le faire en mode anonyme !!!

C'est moi qui plaint tes enfants d'avoir un père qui déverse sa bile en permanence, sa haine du monde et de la société, de ses collègues, de ses voisins probablement... De futurs incendiaires de voitures avec un tel exemple.

Et je te plains toi de croire qu'on aura besoin de ramper à tes pieds un jour. On a refusé de le faire avec ce recommandé, à votre grande stupéfaction, et vous avez ainsi prouvé que vous n'étiez pas incontournables et qu'on peut très bien vivre et même mieux vivre sans vous.

Et puis si on ne peut pas se défendre seul avec un avocat, il reste deux syndicats dont le principal d'HP pour nous écouter et nous aider si nécessaire, eux ne nous crachent pas dessus avec mépris comme tu le fais.

Anonyme a dit…

tout a fait d'accord avec 13 décembre, 2006 11:15

TOUT le monde est dans le meme bateau, car pour que les managers 2 ou plus aient des resultats, il faut bien que le mainstream bosse, hors si tout le monde est demotivé et s'en fout, et ben pas de resultats. Cette action en CPB vaut ce qu'elle vaut, mais elle reste un bon rappel pour moi. Bien sur qu'HP est encore une bonne boite, mais ça change doucement et surement vers un des pires systemes inegal qu'il soit.

Anonyme a dit…

ce blog est super tout le monde peut parler mais j'incite les employes a se syndiquer, ça devient urgent et c'est super instructif

A mort les salauds de patron a dit…

Rien ne vaut une bonne guerre!

Vieux Singe a dit…

13 décembre, 2006 00:48
13 décembre, 2006 10:40

Eux ils ont des c.... ils signent : anonyme. Cela s'appel le courage. faites ce que je dit, mais surtout pas ce que je fais.

Mort de rire.

Anonyme a dit…

hello all,
Ayez le courage de signer pour vous commentaires et ne pas rester anonyme !!!
Il faut avoir le courage de dire ce que vous pensez, ne vivez sur la peur de .....ca craint et la liberte d'expression est bien notre logo en france ....

Bon courage
Voila .....

Anonyme a dit…

Pour ceux qui hesitent encore a soutenir le paiement du CPB et font confiance a une direction asservie a Palo Alto (alors que Hurd disait dans son talk du 28 Novembre que les WFR etaient pour la majorite derriere nous pour l'instant - tout tient dans le "pour l'instant", mais bon, va bien falloir payer les 14 millions sur l'histoire de l'espionnage sur le dos des employés et rassurer Wall Street qui trouve que le prix de notre action se traine):

"bizjournals.com
HP will continue jobs cuts
Wednesday December 13, 12:39 pm ET


Hewlett-Packard Co., one of the Boston area's biggest employers, plans to continue cutting jobs around the world.
Chief Executive Mark Hurd told analysts Tuesday that the firm (NYSE: HPQ - News) would continue looking for ways to trim expenses, even after cutting 10 percent of the workforce. HP has 2,900 employees in Massachusetts, down from 2,600 a year ago.

"We have a lot more cost to take out,'' Hurd said, according to the Associated Press. "We are a company that is transforming -- we are not a company that is transformed."

Published December 13, 2006 by the Boston Business Journal"

CFTC HP a dit…

Bon exemple de désinformation...

D'abord d'un journal local, puis immédiatement de l'anonyme pas si anonyme que ça de 19:05.

Le VRAI communiqué Associated Press est celui-ci, et il n'a jamais été question de job cuts :

http://biz.yahoo.com/ap/061212/hewlett_packard_outlook.html?.v=10

Voir aussi l'excellent site :
http://hpwfr.blogspot.com

C'est ce manque de recul et d'objectivité qui nourrissent les frustrations et les pessimismes déjà existants (qui n'ont vraiment pas besoin de cela en plus...). A qui profite ces exagérations ou cette bétise ? A ceux qui s'en nourissent. Autrement dit, tous les extrémismes.

Anonyme a dit…

quelle est l'interet de l'anonymat si vous savez qui poste les mesage?
brrr on va y reflechir a 2 fois alors avant de dir ce kon pense

CFTC HP a dit…

je te rassure : l'administrateur ne connait pas le nom de ceux qui postent.

Anonyme a dit…

la chasse aux sorcières est lancé, comme au bon vieux temps de l'inquisition....

Pourquoi poster en anonyme ? parceque on ne peut jamais verifier l'identité , le seul moyen est de trouver l'ip du posteur et ensuite de demander au proprio de ce range d'IP de nous fournir le nom de celui a qui elle etait attribué à l'heure du post.


Maintenant on peut signer avec le nom de n'importe qui ici ca ne changera rien ... sauf porter du tors à quelqu'un et là Mr le Bloggueur en chef aurait du mal avec la justice.

Maintenant on s'eloigne du fond du pb qui est, que fait on pour les NAO et CPB monsieur , on s'endort ou on se reveille ???

Il y a le courant CTFC FO qui pense qu'en ne faisant pas de vagues ca sera moins pire et le courant CFDT CGC CGT qui pensent que comme c'est deja pire il faut un tsunami.

Aller la prochaine fois je mets le nom du plus con que je n'ai jamais cotoyé dans les couloirs pour rire...

Anonyme a dit…

a CFTC :

1)

Lien trouvé depuis le site même WWW.ASSOCIATEDPRESS.COM (tape l'occurence "HP" et clique sur le bouton (go) en bas à droite du site web! Tu verras dans le résultat le lien :

http://hosted.ap.org/dynamic/stories/H/HEWLETT_PACKARD_OUTLOOK?SITE=NVREN&SECTION=HOME&TEMPLATE=DEFAULT

Donc oui il y a des cost-cutting d'annoncé!!!

2)

Concernant la préservation de l'anonymat, n'importe qui peut solliciter la CNIL si il a un doute : www.cnil.fr et particulièrement : Loi n° 78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.

CFTC HP a dit…

21:31 bien sûr, je donne les deux liens qui l'annoncent en détail. Mais cost cutting, comme d'habitude, business as usal . Pas job cutting et pas d'annonce de nouveau WFR.

Pour les flippés de l'adresse ip et de la cnil, l'hébergeur est google donc je n'ai aucune adresse ip. Enfin publier sous un nom d'employé invérifiable ne passe pas la modération.

Anonyme a dit…

Pas de suppression de jobs ?

http://biz.yahoo.com/bizj/061213/1389396.html?.v=1

Job cuts to continue at H-P
Wednesday December 13, 4:10 pm ET

Hewlett-Packard Co. plans to continue cutting jobs around the world...

on ne doit pas avoir le meme dictionnaire ...

Anonyme a dit…

A propos de l'expression "flippé de l'adresse IP ?" :

Avec ce qu'a osé faire le board HP aux US en espionnant certains de leurs collègues du board et des employés, je peux te dire que les flippés ne sont pas ce que tu crois... Concernant les emails, les fichiers (les salaires via le portail), les sites internet consultés (les tiens y compris!), sache que bon nombre de personnes chez HPIT (ou quelles soient dans le monde) ont les moyens de les scruters minutieusement.

Lorsque l'on ne respecte rien et qu'on paie ensuite la court de Californie pour se racheter, il faut vivre avec l'idée qu'une personne de l'IT puisse vouloir fouiner un peu si elle a des doutes sur le sort qu'on lui réserve.

Les patrons et les managers voyous, ça génére des réactions de voyous, à chacun ses armes au fond! Certains ont du pouvoir hiérarchique et en abuse à mauvais escient, d'autres du technologique. Les fichiers qui circulent partout dans le monde, listant les salaires, sont un exemple. La décadence est là... la faute à qui ?

CFTC HP a dit…

pour 22:46, on n'a effectivement pas le même dictionnaire ni la même prudence dans ce qui est lu.

Tu cites le "Sacramento Business Journal", et cela juste après le "Boston Business Journal" ? Tu ne te poses pas de questions ? Moi si : en fait c'est la même source, avec tous les noms de villes aux US qui vont défiler...

Pour l'instant je ne vois rien sur le sujet des job cuts dans aucun communiqué HP ou agence de presse. Il s'agit donc d'être prudent et en l'absence d'autres éléments, de ne pas exagérer et monter en épingle les supputations d'un journaliste et peut-être d'autres à venir du même style. Bien entendu logiques puisque "cutting costs" pour beaucoup signifient "cutting jobs".

Anonyme a dit…

Certains syndicats extremistes et jusque-boutistes continueront à utiliser les mêmes ficelles que certains journalistes : on exagère pour faire monter l'audience. Plus que jamais il faut être prudent et ne pas croire aveuglément. Et lire les petits caractères, pas les gros...

Anonyme a dit…

Confirmation de ce qui dit CFTC : "CEO Mark Hurd warned that the company had more work to do to trim expenses, though he did not go into details ". Computer Business Review On Line.

Les corbeaux prendront leur envol une autre fois...

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 285   Suivant› Les plus récents»

Enregistrer un commentaire