ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next Securities Analyst Meeting : update HPE Next, Finances…

Elections Entco 1ère réunion de la DUP

Actualité DXC-ESF Flash Fil Rouge GPEC Out du 18 octobre. Prévolontariat

NAO HPE 2018 Au moins une bonne nouvelle !

FPR FY17 et Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

France-Canada contre la souffrance La CFTC HPE vous invite le 16 novembre !

HPE PSE GPEC Out L’espace référence pour les volontaires acceptés

HPE Politique voiture Vos questions, les réponses !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

lundi 6 juillet 2009

Référendum compromis chez HP-EDS

Faute d'unanimité syndicale (5 pour, 1 contre), le référendum auprès des employés sur les garanties obtenues pour le projet de restructuration du Groupe HP en France (transfert et PSE) pourrait ne pas avoir lieu, ce que nous regrettons.

Comme convenu avec vous sur ce Blog, vous trouverez bientôt dans les commentaires la liste des garanties qui avait été obtenues par les syndicats au bout de plusieurs réunions de concertations et de négociations depuis 4 mois autour du rapport de forcé créé par la contestation judiciaire du projet de transfert de 600 employés HP vers EDS, ainsi que les différentes positions syndicales.

Selon la CFTC, la Direction pourrait présenter d'ici quelques semaines un nouveau projet de restructuration du Groupe HP en France contournant l'obstacle de la contestation judiciaire du projet de transfert vers EDS.

Les spécialistes CFTC HP-EDS répondent à vos questions dans les commentaires.

163 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

La vache !!!!!!!!!!

Y'en a qui vont grincer des dents ...... Tout d'abord les personnels d'EDS en region parisienne qui avaient la une opportunite de partir ailleurs avec un petit pecule.

Je pense que ceux la vont l'avoir mauvaise et je les comprends.

Maintenant, ce sera la guerre entre les pre-EDS, les pre-HP, en tous cas au niveau des syndicats signataires et non signataires, qu'ils soient HP ou EDS.

Autrement la direction France va sauter, enfin, je l'imagine.

Vis a vis de la Corp, ca va grincer des dents. Je pense que tant que Mark Hurd sera CEO d'HP, la France n'obtiendra plus jamais de packages, et de toutes manieres, pas plus d'investissement.

Ca va etre dur dur chers collegues EDS et HP !!!!!

Ca va saigner a la rentree .....

Anonyme a dit…

...la Direction pourrait présenter d'ici quelques semaines un nouveau projet de restructuration du Groupe HP en France...

c'est une bonne chose ou non ?

Anonyme a dit…

Ca veut dire quoi ? Pas de reunion le 02 Juillet ?

Anonyme a dit…

pas sur de comprendre "il n'y aura pas de referendum". Est-ce que ça veut dire que, comme il n'y a pas d'unanimité syndicale, les garanties sur ce PSE à venir tombent "à l'eau" et on repart pour une nego?

Anonyme a dit…

Moi je ne comprends rien de ce qui se passe...

Anonyme a dit…

tout ça a cause d'un syndicat qui a quelques personnes concernées par le transfert de OS vers EDS et qui casse les c... à tout le monde (syndicat en 4 lettres et qui n'est pas celui de ce blog)

Anonyme a dit…

Pour anonyme 6 , que fait le modérateur de ce blog ?

CFTC HP a dit…

Pour 7, le modérateur se prépare à avoir beaucoup de travail les jours qui viennent, comme à chaque fois qu'un syndicat fait bande à part.

Pour 4, ça veut dire qu'on repart à zéro, on va être attentif maintenant à la communication de la direction qui ne devrait pas tarder

Pour 5, bientôt toutes les explications, les pièces du puzzle vont se mettre en place

Raoul a dit…

Ce n'est pas en regardant le passé qu'on construit l'avenir.
Plutot que de se diviser et penser avec regret pour certains à ce qu'ils auraient pu avoir, il faut repartir à zero tous unis dans ce nouveau combat.
C'est vrai pour nous, employés, mais aussi pour les syndicats et leurs négociateurs qui ont laissé des plumes dans cette affaire en terme de fatigue, de stress et de vie familiale.
Encore merci à tous ceux qui se dévouent de la sorte pour nous.
Maintenant, dés qu'un nouveau projet va etre présenté, ne nous trompons pas d'ennemi en espèrant que les syndicats pourront une nouvelle fois se retrouver en intersyndicale avec les 4400 derriere eux avec des motivations identiques.

Anonyme a dit…

ouais, attention à ne pas tous se retrouver chez EDS pour satisfaire l'egoisme pur et dur de certain petits syndiqués qui effectivement on fait bande à part sur ce coup-la. faut p'tet se couper une main plutot que le bras parfois, mais peut etre que je me trompe

Anonyme a dit…

La signature impliquait:
Ne pas contester le projet de transfert des salariés
Ne pas contester les PSE ( volontaires ou contraints)
Ne pas assister les salariés dans un contentieux individuel ou collectif avant, pendant, et après le transfert
==> BRAVO le CHANTAGE de la DIRECTION

Anonyme a dit…

Pas de référendum ? Et pourquoi ?
A 18h, heure limite, il n'y avait PAS de réponse de la CFDT.
Qui ne dit mot consent.
Alors, REFERENDUM !

Anonyme a dit…

Bravo pour le 10 :
Tu es démasqué. Belle mentalité.
On voit que tu ne fais pas partie de la main mais du bras.
A ce tarif là, on n'est pas pret d'avoir le schema de pensée loué par Raoul.

Anonyme a dit…

La signature impliquait aussi une réduction SIGNIFICATIVE du nombre de postes supprimés, donc une diminution réelle du risque de désignation, cad surtout des volontariats !

Anonyme a dit…

"La signature impliquait:
Ne pas contester le projet de transfert des salariés
Ne pas contester les PSE ( volontaires ou contraints)
Ne pas assister les salariés dans un contentieux individuel ou collectif avant, pendant, et après le transfert"
La signature impliquait:
Ne pas contester le projet de transfert des salariés
Ne pas contester les PSE ( volontaires ou contraints)
Ne pas assister les salariés dans un contentieux individuel ou collectif avant, pendant, et après le transfert"

Vérités ou Intoxs ces exigences incroyable de la direction ?....oui, mais quoi contrepartie ?

Anonyme a dit…

La CGT était loin de signer également car sortie du pognon du précédent PSE, il y avait le syntec pour les transférés, pas de PDA, plus de voitures de fonction ... La suite de l'histoire sera à écrire avec tous les syndicats.

Anonyme a dit…

....qui était le "contre " les 4 autres

Anonyme a dit…

Pour completer 14 le signature impliquait aussi des conditions equivalentes au PSE 2006, sauf PDA avec une attention particuliere au risque de designation (meme si je n'avais pas entendu de garantie de ce cote-la), 10) a raison, risque de tous de retrouver dans le meme bateau pourri. On voit bien l'attitude de certains sabordeurs qui preferrent que tout le monde soit laisé plutot qu'une partie. On s'en souviendra aux prochaines elections cher syndicat bien à part

Anonyme a dit…

14: bof, qu'est ce que t'en sait que ce n'est pas un coup de bonneto de la direction?

Anonyme a dit…

Je comprends qu'il n'y aurait pas de referendum.
Par conntre, je ne comprends toujours pas de quoi il est question et sur quoi il n'y aurait pas de referendum.
Quelqu'un aurait-il la bonté de donner des clarifications parce que là c'est quand même hallucinant de voir des commentaires sur quelque chose que l'on ne sait pas!

CFTC HP a dit…

pour 20, on est en train de regarder avec les syndicats si ce fameux référendum peut quand même avoir lieu ou pas. Que ce soit oui ou non, toutes les explications vont bientôt arriver.

Anonyme a dit…

J'avoue etre une employée aussi perplexe que 20. C'est quoi ce référendum, et, ne pas le faire, ça implique quoi, est-ce une condition pour accepter les garanties de ce PSE, des explications SVP ?

Anonyme a dit…

20, il s'agit de consulter les salariés HP+EDS sur un package concernant l'intégration de EDS ET le PSE.
Question (réponse demandée OUI ou NON) sur la mise en oeuvre des propositions qui sont le résultat imparfait des négos du 2 juillet.

Ce soir 6 juillet avant 18h, les syndicats devaient se prononcer sur le résultat des négociations et sur le lancement du référendum.
La CFDT a refusé d'aller plus loin (selon 12, leur refus a été tardif).

CFTC HP a dit…

Pour 20 et 22

Ce référendum avait ou a comme objectif de recueillir l'avis des salariés HP et EDS sur les garanties obtenues par l'intersyndicale pour le projet de restructuration du Groupe HP en France (conditions du transfert de 600 employés vers EDS et conditions du PSE dans les 3 sociétés).

CFTC HP a dit…

pour 12 et 23, le refus n'a pas été tardif, il était en fait attendu à 18h30 au plus tard

Anonyme a dit…

Ce refus montre que quelques individualités de ce syndicat concernées par leur propre petit sort retiennent en otage la majorite, car il est clair que la reponse aurait été OUI, d'ou la crainte de ce syndicat

Raoul a dit…

Je ne vois pas l'interet de perdre du temps à lancer un référendum qui ne sert plus à rien dans la mesure ou l'unanimité syndicale n'a pas eu lieu sur cette décision.
Il ne servirait qu'a faire du mal à ceux qui voulait un PSE et accentuer des fractures que l'on ressent de plus en plus sur le blog, chacun devenant de plus en plus égocentrique.
Le temps du choix est révolu. On tourne la page et on avance.
On attend et on rejouer la montre.

Anonyme a dit…

Je pense que bien au contraire, il faut le faire, ce référendum, pour ne pas laisser une minuscule minorité à l'objectif purement électoral casser une majorité d'employés.
Faites le, et mettez ces gens devant la démocratie, SVP !!!

CFTC HP a dit…

message du modérateur principal : refuser le référendum ou le débat n'est pas l'idéal en terme de démocratie, il va falloir assumer aujourd'hui et dans le temps des décisions qui ont des conséquences sur l'avenir de 5400 salariés.

Refuser de signer un accord n'est pas le problème, c'est parfaitement respectable si bien argumenté en fonction de chaque sensibilité. Mais par exemple comment peut-on démolir ou rejetter des propositions alléchantes sans les lister ?

Nous n'avons aucune intention de permettre ici un lynchage syndical, en l'occurence celui de la CFDT, surtout qu'il y a des gens que l'on apprécie dans ce syndicat, mais le débat se poursuivra le temps nécessaire, c'est l'objet même de ce blog.

De son côté la CGT a accepté le principe du référendum, mais avait prévu de faire campagne contre les propositions qui étaient sur la table.

Anonyme a dit…

Bonjour à tout le monde,

tout le monde parle des propositions virtuelles mais la majorité d'entre nous non syndiqués n'a aucune connaissance de ces conditions, éclairez-nous SVP car ce n'est pas clair

Anonyme a dit…

mais otez-moi d'un doute bon sang: est-ce que ces garanties doivent etre adoptées a l'unanimité ou à la majorité? Je ne comprend toujours pas pourquoi le fait de ne pas faire de referendum empècherait la validation de ces conditions SAUF si elles doivent etre approuvées à la majorité !!

Anonyme a dit…

Quelle M…e cette boite, je crois que je suis trop vieux pour errer dans un fourbi pareil !

J’arrive plus a suivre, et j’en ai plus envie.

Anonyme a dit…

la CGT aurait refusé de signer ce soir et aurait accepté le principe du référendum mais en faisant campagne contre le projet.

Donc c'est NON pour eux aussi, CGT et CFDT n'iront pas plus loin.

Aller on passe au PDG suivant , il y a des tetes qui vont sauter en haut

CFTC HP a dit…

pour 30 et tout le monde, la synthèse des garanties obtenues par les syndicats qui ont négocié est en cours de validation, on la met demain sur le site

CFTC HP a dit…

pour 33, c'est faux ! La CGT a au contraire indiqué qu'elle s'alignera sur la position majoritairement exprimée par les salariés.

Anonyme a dit…

Un jour, après un matin de discution avec un marchant de cuisine, il m’a dit « si vous partez maintenant ce n’est pas dit que je vous ferais le même prix demain, c’est comme si il y avait des billets sur le paillassons et que vous ne les ramassiez pas en partant ». Je suis parti, je suis revenu le lendemain et j’ai même eu mieux.

Rien n’est perdu !

Anonyme a dit…

Pour tous dont 34. C'est quand même un joyeux bordel ! Je n'y comprend absolument rien et j'en ai perdu mon latin. Il serait pas trop mal que l'on nous explique clairement ce qu'impliquait "la signature préalable". Soyons zen, attendons sereinement que 34 nous expose tranquillement tout cela. Rendez vous à tous et à toutes demain matin.

Anonyme a dit…

Oui, attendons demain. En plus il y a ceux qui ont l'air d'en savoir un peu, et les autres. C'est gonflant.

Silver a dit…

Merci à 37 pour ce sage conseil, que la nuit nous porte (c'est bien connu).

Anonyme a dit…

http://www.lemagit.fr/article/hp-eds-restructuration-licenciements/3751/1/restructurations-pas-unite-syndicale-chez-eds-autour-protocole-accord/

Anonyme a dit…

juste un point: n'oublions pas que certains business ne vont pas très fort en ce moment, de la à ce que certaines BU annoncent une perte en Q3 qui - rappelons le - est historiquement le quarter le plus faible en general à HP...

Anonyme a dit…

Bien parlé Raoul. Et puis c'est invraisemblable cette affaire... La direction est quasiment en perdition, et nos syndicats préférés commencent à se tapper dessus... mais non, mais non, c'est maintenant qu'il faut qu'il faut avancer unis, ensemble, pour les 5000 (pas pour les 600, pas pour les Pré-merger EDS, pas pour les CCF contre les OS, pas pour .... pas pour les intérêts personnels contre les intérêts des salariés, pas pour ceux qui savent contre ceux qui ne savent rien ): les elections c'est pas maintenant! Refus des licenciements! refus du démentellement! Stop aux compromis secrêts!

Anonyme a dit…

Mais pourquoi nous présenter des résultats de négos qui n'existent plus,sait on ce que va faire la direction .Moi ce qui m'intéresse c'est ce qu'il y a vraiement sur la table à la fin de la négo et presenté pour signature .Attendont ce que va faire la direction inutile de nous faire saliver,le reflexe de Pavlov ne m'intéresse pas.je veus du concret du sur pas des avancées et des reculades pas des promesses sous conditions qui ne seront pas tenues.Bref c'est dans le lac laissez revenir la direction.

Anonyme a dit…

Negociations secretes, agendas obscurs, la division des syndicats ne fait que refleter la defiance de la base (non syndiquee) qui ne comprend plus rien aux deals en cours. On nage dans les rumeurs et la desinformation.
Il serait grand temps que tous les elements soient mis sur la table au vu et au su de tous.
Personnellement j'attends qu'on m'explique pourquoi on s'apprete a accepter de virer 50% des effectifs d'un site dans l'indifference quasi generale. A qui profite le crime?

Anonyme a dit…

C'est assez simple 44, il y a des syndicats qui cherchent à limiter la casse et d'autres qui l'organisent. Ensuite, tout est une question de point de vue, d'où on regarde et comment on regarde.

Silver a dit…

45, Pas de malveillance !
C'est plutôt l'éternelle histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein, sachant que cacun a son propre angle de vue pour regarder toute cette foutue collection de verres plus ou moins remplis.

Anonyme a dit…

moi j ai des souvenirs des precedents transferts de GSMC vers SCI et de la prod PSDE chez Salmina alors tout de meme pour les 600 transferes qui ne sont peut etre que les premiers HPCCF à partir pour EDS j ai quand meme un petit pincement au coeur, on empeche l action en justice contre le tansfert auquel ils avaientbien droit ... la preuve la direction refuse de plaider et demande le retrait de cette action en echange de l'accord

vero a dit…

je pense que HP aurait pu faire mieux sur les conditions de regroupement avec EDS, on est tres loin d un merge comme l'a connu avec Compaq....
j espere que cet accord ne prendra pas effet et qu'un nouveau projet vera le jour avec de meilleures conditions pour ceux qui restent qu ils soient HP, EDS ...car au fond c est qund meme ça l important ... ceux qui restent et qui continuent a faire vivre l'entreprise !

Anonyme a dit…

Ah bon ! La CFDT aurait dit NON au réferendum et la CGT aurait dit OUI !!!!

Anonyme a dit…

Rien que ca, justifié que l’on refuse l’accord :

La renonciation pour les syndicats et les IRP à :
- Contester le projet de transfert des salariés d’HP vers EDS
- Assister les salariés dans un contentieux individuel ou collectif avant, pendant, et après le transfert.

C’est un peu comme si dans un contrat, on stipulé que la loi française ne s’applique pas pour vous (c'est un peu fort, quand meme!!).

Anonyme a dit…

Ce qui est très gênant dans la communication qui démolit l'accord c'est qu'il manque des éléments essentiels d'information : le détail des mesures favorables aux employés et les conséquences en cas d'absence d'accord.

Il faut un débat, il faut un référendum !

Anonyme a dit…

Pour 51, la direction pourrait répondre !

Le Big a dit…

Il serait bon d'avoir un vrai recap de ce qui était proposé car ça donne le sentiment de négos pas claires et pour nous employés concernés par le transfert, l'impression que nous aurions été les dindons de la farce sacrifiés au soi disant bénéfice du plus grand nombre....

Rappelons nous le précédent PSE où sous couvert de réduire le nombre de suppressions de postes, nous avons accepté de revoir les accords sur le temps de travail. Au final, il y a eu largement plus de volontaires que le chiffre initial! Compromis inutile et vainqueur : la direction!

Anonyme a dit…

combien pese la CFDT chez hp ?
en pourcentage d elus et aux dernieres elections ?

Anonyme a dit…

Allez la CFDT a vos plumes pour expliquer votre choix merci de bien vouloir ecrire sur le blog pour vos arguments merci

Anonyme a dit…

Ce débat est stérile, la plupart des gens s'expriment en n'ayant aucune information, ou seulement une vision très partielle de la photo.
Il est grand temps que chacun soit informé de la liste des conditions proposées par la direction,et des contreparties.
Autre éclairage nécessaire: Quel scenarii alternatifs?
Avec 80% des syndicats engagés, n'est ce pas suffisant pour organiser des AG d'information et de consultation des employés ?

Chacun pourra alors se faire une opinion personnelle.

Anonyme a dit…

Et maintenant on fait quoi ????????????

Anonyme a dit…

Bonjour,
Foin de polémiques et spéculations, pourrais-t-on lire et juger sur pièce ce fameux protocole d'accord qui ne sera de toutes les façons pas soumis à nos voix, semble-t-il?
Personnellement, ce que je déplore le plus, c'est une "fusion" qui semble être un futur joli ratage comme tant d'autre rachat dans notre secteur précédemment.
HP avait réussi la plus grande fusion de sociétés IT de l'histoire avec Compaq. Certes, en y laissant le peu qui restait de son âme et avec pas mal de casses, mais peu aujourd'hui se présente comme "compaq" et pas HP, alors qu'ils étaient nombreux à l'époque à être restés "DEC"...
Mais, pour des économies de bout de chandelles à l'échelle d'un groupe comme HP, notre direction décide de ne pas réellement organiser la fusion, et danse d'un pied sur l'autre, passant de "EDS, an HP company" à un rattachement d'EDS à TSG... Au bout du compte, tout le monde y perdra son identité et donc son identification, sa motivation (s'il en restait)... annonce de HP le nouveau Titanic de notre industrie. HP est un gros paquebot, nous mettrons longtemps à sombrer, mais nous avons déjà heurté l'iceberg.

CFTC HP a dit…

http://www.lemagit.fr/article/hp-eds-fusion-licenciements/3754/1/negociations-chez-eds-pourquoi-bloque/

Anonyme a dit…

D'après la CFDT, un des points du protocole d'accord est :
La renonciation pour les syndicats et les IRP à :
- Contester le projet de transfert des salariés d’HP vers EDS
- Assister les salariés dans un contentieux individuel ou collectif avant, pendant, et après le transfert.

Je ne suis pas syndiqué mais je pensais que statutairement les syndicats devait assister leurs adhérent dans leurs contentieux.

Pouvez-vous confirmer que vous ne soutiendrez pas vos adhérents s'ils veulent se retourner contre HP (transfert, désignation,...)?

Anonyme a dit…

Question: pourquoi la CFDT seule fait elle obstacle?.
Réponse: parce que sur la base du nombre d'élus actuels, et dans l'hypothèse d'une seule société, la CFDT prendrait le pouvoir au CE de ladite nouvelle entreprise.....

Question: Qu'est ce qu'on risque de perdre?
Réponse: la réduction de 1100 suppressions de postes à 800, proposée par la direction.

Moralité: la CFDT est prête à sacrifier 300 postes (entre autres) contre une possible prise de pouvoir à HP....

Question: Comment des employés élus peuvent ils se comporter ainsi ?.
Réponse: parce que le fonctionnement de la CFDT prévoit que les sections locales prennent leurs décisions en fonction des directives des instances dirigeantes centrales. Or, la situation des syndicats est devenue partout très délicate, suite à la loi sur la représentativité, entrée en vigueur récemment. Il faut à tout prix assurer la présence d'élus dans les grands groupes...

En clair, votre avenir s'est joué ailleurs, et pour des raisons qui n'ont rien à voir avec votre intérêt.


Question: Acceptez vous qu'un seul syndicat puisse opposer un veto à une position syndicale 80 pour ,20 contre ?
Réponse ?...... A vous de voir.

Anonyme a dit…

Pour 55, la CGT pourrait également prendre sa belle plume pour écrire...Et oui ! sinon , un début de piste dans l'article du MagIT de ce jour ...

Anonyme a dit…

pour tout ceux qui pensent qu'il vaudrait mieux "sacrifier" les 600 transférés, n'oubliez pas qu'ensuite viendra CDS pour bon nombre d'entre vous. et accepter ce transfert en l'état, c'est à dire de manière illégale, c'est la porte ouverte pour tous les autres.
à vous de voir...

CFTC HP a dit…

63, tu nous trouveras sur notre chemin en cas d'intox, ce qui est le cas avec ton message.

CDS est une filiale qui va réinternaliser des sous-traitants HP, nous sommes en faveur de cette décision qui va permettre de gagner des contrats et mieux controller la qualité. Les quelques personnes de l'encadrement HP pour aller chez CDS seront sur la base du volontariat, avec primes.

Et si quelques salariés HP devaient être transférés dans 1 à 2 ans, ça sera un projet soumis à consultation et négociation.

Anonyme a dit…

bonjour,

J'ai une question pour vous les OS.
Quel serait la validite d'un referendum ou le texte original ne serait pas diffuse ?
Comment se faire ca propre opinion en ne se basant que sur une synthese qui plus est "Revu avant envoie par la direction" comme le precise l'article 6 ???
D'ailleur comment pouvez vous accepter l'idee meme d'une telle communication. Les syndicat chez HP ne seraient-ils plus libre de communiquer sans censure ?

Anonyme a dit…

Pour 61, l'heure n'est plus aux polemiques politiciennes. Surtout lorsqu'elles ne sont pas objectives ;-) L'avenir nous dira si la CFDT a eu raison de refuser la signature... Maintenant, il faut attendre les nouvelles propositions de la direction et surtout il faut rester uni!

Anonyme a dit…

Pour 60, la réponse est dans le post 11 !

Anonyme a dit…

Pourquoi la direction n'a pas valide l'accord puisqu'il y avait la majorite? Elle est la la question... Serait-elle embetee avec le proces sur le transfert vers EDS? Probablement... Dans ce cas, la CFDT a joue un joli coup de poker et il risque d'etre gagnant... A suivre...

CFTC HP a dit…

Encore de l'intox 65, et manifestement tu as déjà oublié l'histoire de l'accord CPS/CPB sur la confidentialité de l'accord, ça ne t'a pas gené à l'époque...

La synthèse des garanties obtenues doit être revue de part et d'autre pour être certain que tout est rigoureusement exact. Ensuite chaque syndicat fait campagne comme il l'entend, et là chacun pourra se faire une opinion. Même les adhérents non consultés par leur syndicat, ceux d'EDS se reconnaitront.

Demandez-vous plutôt pourquoi un syndicat refuse que les employés donnent leur avis plutôt que de faire campagne pour empêcher le référendum.

Anonyme a dit…

je suis pour un reférundum c'est de notre avenir qui se joue nous avons notre mot à dire meme si nous ne somme pas syndiqué

CFTC HP a dit…

il y a également beaucoup d'intox sur les renonciations, il semble que tous les moyens soient bons pour imposer un point de vue : refus de la consultation des employés, refus d'équilibrer le rejet des conditions qui sont sur la table avec une explication de ce qui a été obtenu, refus de parler des conséquences d'un changement de projet de 3 sociétés à une société unique avec transfert des 4400 salariés HP sous entité juridique EDS, refus de consulter de façon exhaustive tous ses adhérents... Ca fait beaucoup, trop en fait.

L'engagement des syndicats qui seraient signataires sera d'accepter le calendrier du PSE sur les 10 prochains mois et logiquement de ne prêter leur concours, ni directement, ni indirectement, à aucun contentieux (individuel comme collectif) ayant pour fondement la validité de ces Projets de Transfert vers EDS.

Il faut l'unanimité puisque le moindre risque juridique remet en cause la structure du Groupe HP en France et le calendrier du PSE.

Anonyme a dit…

61 pour 66.
1 syndicat sur 5 fait blocage.Alors surtout restons unis... en supportant ce veto!!
Si le sujet n'etait pas dramatique, cette incohérence de pensée serait risible. La démocratie, pour rappel, c'est le respect de la MAJORITE.

Quant à accuser celui qui dénonce la politique politicienne d'en être l'auteur, la ficelle est vraiment trop grosse...

Anonyme a dit…

Et combien de syndiqués CFDT se retrouvent dans la décision de leur syndicat? Et combien d'employés non syndiqués ont envie de prendre leur carte d'adhérent à un syndicat en voyant cela?
On se demande souvent pourquoi la France a si peu d'employés syndiqués par rapport à d'autres pays. Moi je pense qu'une partie de la réponse se trouve illustrée là: quand un syndicat fait de la politique ou joue son intérêt personnel au lieu de regarder en priorité ce qui sert la cause des employés et de ses adhérents, cela ne peut pas fonctionner.
L'attitude de la CFDT aujourd'hui me parait regrettable, mais on pourrait pointer du doigt d'autres syndicats dans d'autres circonstances. Et si aujourd'hui j'aimerais apporter mon soutien à un syndicat en adhérant, je crains demain de devoir me désolidariser de celui-ci en voyant des comportements criticables, pour des intérêts nationaux ou locaux qui ne vont pas dans le sens des intérêts des salariés de mon entreprise.
Fin du HS.

Anonyme a dit…

La reponse a un referendum peut etre fortement influencee par les termes de la question, et pourrait bien faire le jeu de la direction.

Etes vous pour ou contre les accords negocies secretement et ratifies par 4 syndicats?

Si j'etais chez EDS, je serais plutot pour,
Si j'etais chez HP a grenoble, je serais plutot pour aussi,
si j'etais chez HP a Sophia, je serais farouchement oppose.

Comment peut-on parler de minimiser les designations tout en annoncant que les 2 tiers des postes a sophia vont virer.

Si j'etais simplement un employe solidaire de tous les autres HP/EDS, je repondrais NON !

Continuons a negocier !

Les accords actuels ne sont pas accetables pour certaines minorites cibles par ce plan.

Anonyme a dit…

72 (ou 61), tout a fait d'accord avec toi sur le respect de la Majorite... mais alors pose toi la question pourquoi la direction n'a pas continue puisque la majorite lui suffisait... Comme dirait 68, joli coup de poker

CFTC HP a dit…

Tract intersyndical chez EDS à l'instant
CFTC/CFE-CGC/CGT/FO/SUD

Les Faits sont les Faits…

Vous trouverez ci-dessous une synthèse factuelle du projet de restructuration du Groupe HP en France

Synthèse des garanties obtenues par les syndicats sous réserve de signatures unanimes

1. Caractéristiques du futur Groupe HP en France.

• 3 sociétés HPF, HPCCF, EDS.
• Comité de Groupe HP incluant normalement EDS avant fin août 2009, consulté notamment en cas de projet de réorganisation ayant des incidences importantes sur l’emploi et affectant au moins 2 des 3 sociétés du groupe. Mêmes prérogatives que le groupe HP incluant HPF et HPCCF aujourd’hui.

• Négociations communes pour :
o Négociations Annuelles Obligatoires (NAO),
o Emploi des seniors (avant fin 2010),
o Télétravail (avant fin 2010),
o Handicap (septembre 2011),
o GPEC (novembre 2011)
• Accord sur la participation française mutualisé avec neutralisation des pertes, comme actuellement entre HPF et HPCCF
• Pas de dénonciation des accords ARTT /IRP/ Exercice du droit syndical HP durant les 12 mois suivant la signature de cet accord sauf dispositions CET

2. Transfert des 600 salariés HPF et HPCCF vers EDS (novembre 2009).

• Adhésion à la Convention Collective de la Métallurgie dans les 3 sociétés HPF/HPCCF/EDS avec application du chapitre 8 du Syntec pour EDS relatif aux missions, déplacements, et mutations.
• Maintien du salaire net pour les transferts et mobilités HP-> EDS (neutralisation des hausses de cotisation prévoyance-santé-retraite liées à EDS)
• Pas de retrait de voiture possible avant novembre 2010
• Dotation Œuvres sociales 1,5% HPF-HPCCF maintenue en 2010
• Neutralisation des clauses de mobilité jusqu’à avril 2011 (transferts géographiques forcés) dans la mesure ou il n’y aurait pas de fermeture d’agence/site.
• Prime vacance EDS en supplément liée à la convention Syntec (>500 Euros chaque mois de juin, au prorata sur la période novembre 2009-mai 2010). Les salariés EDS ont eux, ½ 13eme mois.
• Négociation de l'accord d'adaptation des transférés HP avec des délégués syndicaux des 3 sociétés à partir de décembre 2009 avec une mise en œuvre en avril 2011
• Elections EDS repoussées à février-mars 2010 au lieu de novembre 2009

3. PSE :

• Chiffre global de suppressions de poste sur les 3 sociétés ramené à moins de 800 au lieu de 1050, l’objectif étant de se rapprocher autant que possible de 700.
• La Direction rappelle expressément son souhait d'éviter dans la mesure du possible les licenciements par désignation.
• La Direction s’engage à étudier toutes propositions des Instances Représentatives du Personnel visant à limiter le risque des désignations.
• A l’issue du volontariat HPCCF et jusqu’au 31 janvier 2010 mise en œuvre de dispositifs complémentaires afin d’éviter des désignations dans les catégories professionnelles et bassins d’emploi concerné par le risque de désignations.
• Une réunion par société à l’issue de la période de volontariat et avant la période prévue pour la désignation – soit le 1er février 2010 - afin d’étudier les mesures visant à limiter autant que possible les départs contraints et avec l’objectif de d’éviter la désorganisation des activités des entreprises.
• Pas de notifications de licenciement par désignation avant le 26 avril 2010

CFTC HP a dit…

Suite...

4. Conditions de départ :

• Celles du PSE HP 2006 pour les 3 sociétés (EDS – HPF – HPCCF), hors dispositif PDA (préretraite).
• La Direction s’engage à étudier avec les Organisations Syndicales des mesures d’accompagnement spécifiques aux personnes dont l’âge est supérieur à 56 ans au 31/12/2010 sous réserve que le budget alloué à ces mesures ne soit pas supérieur à celui qui serait consacré au départ de ces personnes dans le cadre des projets de volontariat.

5. Garanties emploi :

• Pas de désignation possible pour les cadres de plus de 53 ans et les non cadres de plus de 50 ans (âge au 31.12.2010)
• Pas de nouveau PSE avant 2012 (notification des départs) sauf en cas d’acquisitions

6. Dispositions particulières :

• HPCCF : définition élargie des catégories professionnelles pour diminuer le risque de désignations
• Grands sites : pas de fermetures de Les Ulis, Isle-d’Abeau, Grenoble, Sophia dans le cadre de ce projet de restructuration
• Agences de province HP: : le nombre de suppressions de postes ne sera pas nettement supérieur à la moyenne nationale de la société concernée
• Il est entendu que la mise en œuvre d’un pré-volontariat – de type congé sabbatique - dès la première réunion d’information du CE de la société concernée (EDS - HPF - HPCCF) sera possible
• Reconnaissance de la situation particulière du site de Sophia et mise en place d’un dispositif favorisant le départ de volontaires supplémentaires dans les autres bassins d’emplois d’HPF, d’HPCCF et d’EDS dans la mesure où des salariés de Sophia concernés par le PSE seraient prêts à venir y occuper ces emplois.

7. Calendrier prévisionnel :

• mi juillet 2009, première réunion d’information du CE HPCCF
• 8 septembre 2009, première réunion d’information du CE HPF
• 8 septembre 2009, première réunion d’information du CE EDS
• 1er novembre 2009, transferts des salariés HPF ou HPCCF concernés chez EDS
• Novembre 2009 ouverture du volontariat HPCCF
• Janvier 2010 : ouverture du volontariat HPF et EDS
• 1er février 2010 une réunion par société (EDS – HPF – HPCCF) de bilan du volontariat pour essayer d'équilibrer le volontariat versus le risque de désignations
• Pas de désignation possible (critères d’ordre du PSE 2006) notifiée avant le 26 avril 2010

Les Délégués des Organisations représentées ci-dessus sont à votre disposition pour toutes informations, n’hésitez pas à les consulter.

Anonyme a dit…

74, Tu nous présentes plusieurs choses sur un mode rationaliste.
La réalité, c'est que tu n'as AUCUNE garantie que ce soit mieux sur Sophia (par exemple) sur une nouvelle architecture d'intégration de EDS en France et un nouveau projet de PSE.

Anonyme a dit…

Merci CFTC pour la synthèse 76 + 77 !!!

Anonyme a dit…

Tous les syndicats veulent ce qu'il y a de mieux pour les salariés. Il y a divergence d'opinion sur la façon de l'obtenir. Perso, je suis syndiqué CFTC et j'étais en faveur de l'accord mais je ne jette pas la pierre à la CFDT qui a une opinion différente de la mienne. On verra ce qui en ressortira ensuite, cela pourra être payant, ou pas mais par pitié, arrêtons de nous f... sur la g..., le combat (comme la vérité ;-)) est ailleurs !

véro a dit…

C'est pas 1 seul syndicat qui a dit non ... la CGT à annoncé qu’elle était contre cet accord mais voulait que les employés s'expriment et que le secret soit levé …. J’aimerais bien qu’on nous en dise plus …. Et j’attends les arguments concrets ! Je ne vois pas comment HP va pouvoir supprimer 300 emplois de plus sans dans un nouveau projet en sanctionnant les organisations syndicales qui ont refusé de ne pas assister en Justice les employés transférés qui sont dans leur droit …

Anonyme a dit…

Vous êtes vous déjà trouvé dans un avion surbooké ? British Airways, à une époque, était grande spécialiste de la question. Mode opératoire:

La compangnie offrait X$ à ceux qui voulaient bien laisser leur place.
Après première passe, l'offre montait, et ainsi de suite, jusqu'à ce qu'il y ait suffisamment de volontaires....
On pourrait proposer à la direction HP d'adopter le même principe. Tant qu'il n'y a pas assez de volontaires dans un périmètre donné de suppressions de postes, l'offre devra monter, jusqu'à ce que le bouclage soit complet.
HP aurait ainsi tout loisir (etla redoutable tâche) d'administrer la souplesse des périmètres de suppression d'emplois qu'elle définira, par leur coût....
Et cela garantirait qu'aucune désignation forcée n'ait lieu.

Anonyme a dit…

Où est-ce que je peux voter POUR?

CFTC HP a dit…

pour Véro 81, c'est pas le même non...

La CGT est dans la logique de l'accord ARTT de 2006, on est contre mais on se rangera à l'avis des salariés. Jusqu'à preuve du contraire, la CFDT n'est pas sur cette ligne.

Anonyme a dit…

82, ça va pas non ?
Ce que tu proposes, c'est la jungle et le chacun pour soi, aux antipodes des principes de l'action collective.

Anonyme a dit…

donc maintenant que les choses sont plus claires, il reste effectivement à dire pourquoi quelques uns bloquent, et jugent que les salariés sont incapables de se faire raisonnablement une opinion sur cet ensemble de dispositions. Une polémique par blog interposé nest pas utile; il nous faudrait une synthèse des arguments pour et contre, où chacun, à visage découvert, explique sa position. Une Assemblée générale peut être? en ligne, pourquoi pas?

Anonyme a dit…

la synthese c est l intersyndicale EDS !!! bravo EDS de continuer a etre en intersyndicale malgre le non de la cfdt et le non mais de la cgt !

Anonyme a dit…

83. C'est bien le problème: la CFDT s'oppose à ce que tu puisses voter.


68. La direction ne peut pas se contenter de la majorité, car il suffit qu'un seul syndicat, voire un seul employé, poursuive l'action en justice, pour bloquer le montage juridique.

vero a dit…

85 .la CFDT ne s oppose pas au vote elle dit juste NON à l'accord .... et la direction dit que en ce cas c est pas la peine de voter, il faut toutes les organisations syndicales si une seule continue l'action en justice HP devra se presenter devant les tribunaux ... et c est ça qu'ils ne veullent as faire !

84 . La demande de la CGT était de faire voter tout le monde ... et elle comptait tenir compte surtout de l'avis des transferés vers EDS c'est sur leur proces a eux que le chantage est en marche !!!!

c est pas un PSE comme les autres, c'est les tetes des copains que l'on troque contre les packages de ceux qui veulent partir ...

Anonyme a dit…

Où la CFDT exprime-t-elle son analyse, ses motivations? à part par des posts anonymes ici? ma question est de bonne foi, je suis curieux de comprendre ce que l'on peut raisonnablement attendre d'un blocage; je ne vois pas de troc, mais une recherche d'une solution équilibrée et réaliste; qui croit vraiment qu'on peut obtenir un max par chantage sans payer très cher très vite?.

CFTC HP a dit…

Véro 89, je trouve étonnant que tu parles au nom de la CFDT, sauf à être CFDT toi-même auquel cas il ne faut surtout pas hésiter à utiliser ton vrai nom.

Jusqu'à preuve du contraire, et je suis bien placé pour le savoir puisque c'est le modérateur principal de ce blog qui essaie en intersyndicale de mettre en place le référendum employés, la CFDT est totalement opposée à demander l'avis des employés.

Mark Hurd et Ann Livermore étant en France aujourd'hui, tout se joue à 14h pour ce référendum. Ceux qui pensaient qu'il y avait encore un truc à négocier et qui n'ont jamais voulu négocier vont en être pour leurs frais.

Si pas de référendum, on rentre en Terra Incognita dont les paramètres sont :
- risque avéré plus large de perte globale de statut social HP avec le passage sous entité juridique EDS de tout HP
- risque de menaces sur l'emploi plus importantes
- risque avéré de désignations plus important
- nous battre de longs mois pour obtenir ce qui était déjà sur la table

Alea jacta est.

CFTC HP a dit…

Sans oublier les 1200 employés EDS qui voient passer sous leur nez l'ensemble des avantages qui figurent dans leur tract intersyndical...

Anonyme a dit…

Mark Hurd en France aujourd'hui, Info ou Intox ?

CFTC HP a dit…

pour 90, voici le positionnement CFDT maintenant que tout le monde connait les propositions, et en attendant le point des autres syndicats que nous publierons ici à défaut de référendum car pas question de faire l'économie d'un débat, le blog est fait pour ça

Baissez la tête !

La faucheuse passe !

Comme nous vous l’indiquions dans notre précédent flash d’information (Flash 191), la direction d’HP a décidé que la négociation sur le plan social et l’intégration d’EDS et d’HP en France était arrivée à son terme.
La CFDT a recueilli l’avis de ses adhérents et de ses juristes, afin de dégager une position de principe sur l’accord proposé.
En conclusion :
La CFDT HP et EDS ne signera pas le « projet de protocole d’accord »
résultant de ces négociations.
Les adhérents CFDT d’HP et d’EDS ont exprimé une très large opposition à ce projet d’accord :
Contre la signature de l’accord – 87,23%
Pour la signature de l’accord – 5,32%
Sans opinion – 7,45%
Même si certaines avancées de la direction semblent alléchantes, la CFDT estime que cet accord est globalement préjudiciable aux salariés et recèle de nombreux risques. Les principaux points qui ont conduit à cette conclusion, sont les suivants :

1. Une négociation « à l’arrachée » (4 réunions), dans un cadre « hyper confidentiel » et nous privant de toute communication avec les salariés. La CFDT a refusé toute signature d’un accord de confidentialité mettant la communication sous tutelle de la direction. Elle a dû exiger que la direction informe les salariés de l’imminence d’un plan social en France (annonce du P.D.G. au Comité de Groupe et à l’AFP le 25 juin 2009 ! – Flash 188). Nous n’avons pas aujourd’hui l’autorisation de vous communiquer le projet d’accord !
2. Les éventuels signataires du projet d’accord (syndicats, Comités d’Entreprise, Comité de Groupe, CHSCT) devront renoncer à dénoncer le fondement économique de la suppression de près d’un millier d’emplois chez HP en France !
3. Un plan social basé sur du « volontariat ciblé » (volontariat ciblé pour une famille de métier dans une organisation), qui entraînera de la désignation, du ciblage et qui ne prévoit pas de mesures de départ en préretraite comme cela a pu être le cas dans les précédents plans.
4. L’obligation pour les IRP (Institutions Représentatives du Personnel) de « dérouler » le plan social dans un temps contraint et de démarrer immédiatement des consultations pour HPCCF. Autrement dit, commencer pendant la période des vacances au moment où les IRP seront distraites par la période estivale et où les salariés ne seront pas là pour se mobiliser. A votre retour, la messe sera dite !

CFTC HP a dit…

suite
5. Un engagement à ce qu’il n’y ait pas d’autres plans sociaux avant 2012, à la condition qu’ils ne soient pas liés à une nouvelle acquisition d’HP. Autrement dit, nous aurons très vraisemblablement un autre plan social avant cette échéance. De même, il n´y a aucun engagement de ne pas externaliser une partie des employés d´ici-là pour contourner la difficulté, ni de transférer d’autres populations (TS, IPGS…) vers EDS ou une autre société du groupe.
6. Un engagement de non-fermeture des principaux sites qui n’est pris que dans le cadre des présents projets de restructuration ! Autrement dit, c’est du court terme. Après nous ne savons pas et n’avons aucun engagement. Que se passera-t-il lorsqu’à la fin de ce projet de restructuration, la population d’un de ces principaux sites se retrouvera diminuée de moitié ?
7. Un simple accord de principe pour définir un « calendrier » pour des négociations sur l’Emploi des séniors, la Gestion prévisionnelle de l’emploi, le Télétravail, les Travailleurs handicapés. Aucun engagement de résultats de ces négociations n’est pris par la direction.
8. La renonciation pour les syndicats et les IRP à :
- Contester le projet de transfert des salariés d’HP vers EDS
- Assister les salariés dans un contentieux individuel ou collectif avant, pendant, et après le transfert.
Ceci conduira à la perpétuation de statuts sociaux différenciés entre HP et EDS et mènera à un traitement inégalitaire des salariés dans le groupe HP en France.
9. Des engagements de courte durée pour les salariés d’HP transférés chez EDS : lieu de travail (15 mois), politique voiture (12 mois), participation CE (2010)…
10. L’application de la convention collective métallurgie chez EDS, mais l’exclusion de certaines dispositions de la convention (chapitres « missions » et « déplacements ») et des accords et politiques d’HP.
11. La participation d’EDS à un nouveau Comité de Groupe aux prérogatives toujours très limitées et qui sera, entre autres, consulté pour des projets de réorganisation ayant des « incidences importantes » sur l’emploi. Si quelqu’un peut nous donner la définition exacte de ce terme, nous lui serions reconnaissants !

CFTC HP a dit…

suite et fin argumentaire CFDT

Avant d’arriver à la conclusion de ne pas signer cet accord, nous nous sommes aussi posé les questions suivantes :
Devons-nous accepter qu’une entreprise ultra bénéficiaire telle qu’HP ($8 milliards en 2008, $4 milliards au 1er semestre 2009), demande à ses employés de consentir une diminution salariale définitive pour éviter les licenciements (pour « préserver le muscle » comme disait le CEO au moment de l’annonce) et engage immédiatement après un plan massif de suppressions de postes ?

Devons-nous accepter qu’HP engage un tel plan sans que nous ne puissions discuter le fondement économique de ce projet (les signataires du projet d’accord pourront symboliquement le contester, mais s’engagent à le « dérouler » malgré tout !) ?

Devons-nous accepter que les salariés licenciés d’HP et d’EDS aillent grossir le flot des chômeurs et que l’entreprise se décharge sur la collectivité ?

Devons-nous accepter qu’HP prétende limiter le nombre de salariés licenciés et qu’elle fasse des licenciements ciblés hors plan social (notation dirigée, « low performer », « non atteinte d’objectifs », « faute grave ou faute lourde »…) ?

Devons-nous accepter qu’HP affirme « épargner » les plus de 53 ans dans le cadre du plan et que, dans un même temps, elle pousse les séniors vers la sortie par d’autres subterfuges (transfert vers les partenaires d’HP, licenciement individuel - encore un employé de 54 ans recevait vendredi dernier un courrier le conviant à un entretien préalable de licenciement !) ?

Devons-nous accepter que l’argent mis sur la table pour servir le plan social soit le seul élément d’appréciation ?

Devons-nous accepter qu’HP utilise le subterfuge d’une cession de fonds de commerce pour transférer des salariés dans une structure « moins disante » (la direction prétend qu´il n´y a pas de différence entre EDS et HP, mais refuse néanmoins d´harmoniser les statuts) ?

Devons-nous accepter qu’HP continue de rogner les avantages de ses salariés pour mieux servir les actionnaires et certains privilégiés ?

Devons-nous accepter qu’HP continuent de fermer des agences ou sites et qu’elle cible le site de Sophia dans le cadre du présent plan social ?

Devons-nous accepter de nous « fondre dans la masse » des signataires de l’accord et autoriser que « l’intersyndicale » ne s’exprime que d’une seule voix et que la pluralité d’opinions ne s’exprime plus ?

Devons-nous accepter que la préservation de nos propres avantages (non-dénonciation des accords IRP et syndicaux) prévale sur l’intérêt collectif ?
Pour la CFDT, la réponse à ces questions est évidente et conduit naturellement à la position de non-signature du présent accord.
Se pose ensuite la question de l’après ?
Pour la CFDT la réponse est évidente et se résume en deux mots : négociation et contestation !
Nous continuerons à négocier pour parvenir à un accord acceptable et nous continuerons à nous opposer aux mesures iniques que la société nous impose actuellement.
Nous n’imaginons pas que la société HP veuille faire « la guerre » à ses salariés. Les projets qu’elle envisage de mettre en œuvre doivent se réaliser rapidement. Ceci ne peut se faire que dans le cadre d’une concertation avec les partenaires sociaux. Si tel n’était pas le cas, la direction s’exposerait à certaines déconvenues et ne serait pas en capacité de respecter ses échéances.
La CFDT est un syndicat puissant à l’échelle nationale qui dispose de moyens et du support requis pour s’opposer, par tous les moyens, aux projets qu’elle combat.
La CFDT collaborera, bien volontiers, avec les autres syndicats ayant la même vision et les mêmes objectifs qu’elle

Anonyme a dit…

Mark Hurd, il est ou en France ce jour ?

CFTC HP a dit…

pour 93 et 97, le déplacement a été gardé très discret mais nos sources indiquent, et ça n'est pas un secret d'état, que le deal Alcatel-Lucent n'est pas étranger à sa présence. On saura bientôt sans doute. Maintenant, Ann Livermore serait là également, peut-être d'ailleurs l'a t'elle remplacé au dernier moment où alors ils sont tous les deux présents, et on pense qu'elle pourrait bien signer la fin de la récré cet après-midi...

Anonyme a dit…

• Reconnaissance de la situation particulière du site de Sophia et mise en place d’un dispositif favorisant le départ de volontaires supplémentaires dans les autres bassins d’emplois d’HPF, d’HPCCF et d’EDS dans la mesure où des salariés de Sophia concernés par le PSE seraient prêts à venir y occuper ces emplois.

-> C'est completement innacceptable pour les employes de Sophia ! Sophia est completement lache par les syndicats.

A sophia, on ne parle pas du meme PSE !
A sophia, c'est quasiment 50% des effectifs qui sont touches.

Je comprends que les conditions negociees soient excellentes pour une population touchee de 5 a 15%, car on trouvera probablement assez de volontaires, mais ce n'est plus du tout le cas quand l'impact est de 50% de la population.

J'ai meme du mal a comprendre que cette repartition par site soit legale? Un PSE n'est il pas global a la France ?

Si on repartie ainsi les impacts sur les employes alors repartissons aussi les compensations de fasson equitable, et la nous aurons peut etre moins de designations a subir.

vero a dit…

Je trouve courageuse la position de la CFDT je suis syndiquée mais pas chez eux mais aujourd’hui je me pose des questions... j aurais du déjà faire parti d un fameux L122 12 et être transférée chez Salmina SCI , mais j’étais en congés mat et je suis passée au travers, depuis la fermeture des 2 sites au rondeau et à IDA je ne vois plus les choses de la même façon et même si je ne suis pour l instant pas concernée par le transfert EDS j ai des craintes pour les 600 qui partent avec finalement pas beaucoup de certitudes. Je suis toujours en contact avec mes ex collègues à Ida et la situation du bassin de l’emploi dans le coin est pas top, beaucoup de ceux qui ont pris le départ d’HP comme une libération en sont bien revenus ….ça change le regard sur les évènements !

Anonyme a dit…

J'ai rencontré ce jour un délégué du personnel CFDT que je connais bien, et je lui ai demandé s'il avait été consulté par son syndicat, ce qu'il avait voté, et pourquoi? La réponse fut effarente: un vote ? quel vote? visiblement il n'y a pas que de l'avis des salariés dont ils n'ont rien à faire!!!

Fernand Naudin

Anonyme a dit…

Pour CFTC 98, en tout c'est bourré de consultants Accenture cet après midi à Issy les Moulineaux, il y a t'il un lien???

Anonyme a dit…

c est peut etre pour preparer le referendum quand meme pour mettre la pression des employés aux 2 syndicats qui veulent faire campagne pour le non ... et faire changer d'avis la CFDT ...

Pascal a dit…

ne pas oublier le poids de la CFDT chez EDS ...si ils veulent tirer plus d avantages sociaux de la fusion avec HP et si on peut se le permettre ... pourquoi pas au lieu de mettre du fric dans les packages assurer l'égalité entre les employés du groupe c est pas si bete, ça facilitera le travail syndical pour le futur !

Anonyme a dit…

Pour 99, dans un plan social, en principe c'est les postes qui sont touchés et non les sites, en conséquence s'il y a concentration de certains postes sur un site, ce site sera touché plus que les autres. Dire que Sophia a été lâché par les syndicats est un non sens.

Pour 100, de ma compréhension les syndicats se sont battus pour obtenir des garanties pour une période en échange du respect du calendrier de la direction. Ces garanties valent ce qu'elles valent, de toute façon personne n'est capable de dire ce qui se passera dans trois ans. Mais c'est aussi pour obtenir une baisse du nombre des licenciés, et à mon sens c'est très important car même avec un beau package les temps sont durs et il ne sera pas facile de se recaser.

CFTC HP a dit…

101, tu travailles chez EDS Fernand ?

Anonyme a dit…

Pour 103 un peu de sérieux, HP est trop prés de ses sous pour payer des consultants de ce calibre pour ce genre d'action. D'autre part nos patrons sont petits et mesquins mais pas à ce point

Fernand Naudin

Anonyme a dit…

Consultants à Issy : intéressés par le locaux qu'HP va laisser vacants ?

Anonyme a dit…

Cher Modérateur,

Je vois qu'il est difficile d'éviter le pourri-match blogovisuel
qui finalement sert à la fois de tribune politique-politicienne,
de chambre d'écho pour les journalistes,
d'organe de communication pour la direction.

Depuis quand la direction générale aurait le sens du bien commun ?
Dorénavant, elle a le sens du profit réalisé sur le dos des salariés, oui !

Actuellement, seuls les syndicats sont garants des intérêts de tous les salariés.

Alors quelle est la différence entre un compromis et se compromettre ?
La direction voulait compromettre en secret les syndicats, cela a failli marcher.

Ouvrez les yeux et sachez reconnaitre d'habiles manipulations de la direction
pour casser la belle unité syndicale qui défilait sous une même banderolle il n'y pas si longtemps !

Les promesses n'engagent que ceux qui y croient, alors que ce soit "la vie à défendre",
ou le combat contre le manque d'équité sociale et économique,
je ne donnerais pas le bon dieu sans confession à la direction : bas les masques !

CFTC HP a dit…

pour 104, une grosse partie de la CFDT EDS est partie chez Effitic (où vient de s'ouvrir une section CFTC), et donc à notre avis le nouveau syndicat majoritaire c'est la CFE-CGC. Par contre l'arrivée d'employés Alcatel-Lucent, où se trouve une des plus grosses sections CFDT Métallurgie en France, compenserait probablement ces départs.

Anonyme a dit…

Pour CFTC 105, je suis HP, mais peut être que la personne que j'ai vu est un cas isolé, sous l'eau comme beaucoup et n'a pas lu les communications de son syndicat

Fernand Naudin

CFTC HP a dit…

pour 108 qui a le sens d'une lutte des classes très conventionnelle, il ne faut pas oublier que si 2 syndicats n'avaient pas demandé un report à lundi soir, dès le lendemain de la négociation les résultats auraient été connus de tous. Et merci de ne pas oublier qui s'est désolidarisé de l'intersyndicale pendant les négociations, qui veut consulter les salariés, et qui ne veut pas.

Ceci étant dit, si il y en a qui refusent de rendre des comptes, nous comme les autres, avec ce blog ça va être difficile...

véro a dit…

En tous les cas nous on a pu voter et débattre, on a été informés des avancées des négos à toutes les étapes, rien à dire sur le côté démocratique de la chose …. On peut juste regretter le manque de syndiqués chez HP tous syndicats confondus …

Anonyme a dit…

Je lis le blog depuis ce matin légèrement consterné... j'ai du mal personnellement à comprendre le "système".
Je crois au vertu de la démocratie. Aussi, je ne comprends pas réellement la position de la CFDT qui décide de ne pas laisser les employés exprimés leur opinions. Elle aurait eu tout loisir comme d'ailleurs semblait vouloir le faire la CGT de défendre la position du "NON".
Si ses arguments étaient/sont recevables, le "NON" aurait pu l'emporter comme le "OUI" d'ailleurs.
Au bout du compte, dans l'argumentaire exposé, certains sont quand même très loin des employés HP, comme par exemple, "Devons-nous accepter que les salariés licenciés d’HP et d’EDS aillent grossir le flot des chômeurs et que l’entreprise se décharge sur la collectivité ? ", comme celle-ci, nombreuses des questions ouvertes sont du domaine de la politique et plus du syndicalisme.

Dommage.

Anonyme a dit…

Le risque de tous se retouver chez EDS est possible, meme si ce n'est clairement pas le scenario preferé de la direction en raison des énormes delais de mis en oeuvre. Il y a peut etre donc encore une carte a jouer si la direction ne veut pas prendre le risque d'imploser en raison des longs delais qu'imposerait ce plan "tous EDS".

Anonyme a dit…

Pouvez-vous détailler le contenu du chapitre 8 du Syntec qui s'appliquerait à la nouvelle entité EDS ?

Anonyme a dit…

La réalité c'est que une écrasante majorité des 600 HP-OS ne veut pas entendre parler d'un transfert forcé chez EDS

vero a dit…

je manque surement de vernis syndical mais pour moi défendre un PDA plutot qu un package c est accepter une supression de poste en refusant de faire un chomeur de plus. Il n'est pas question de syndicalisme ou de politique mais juste de civisme, utiliser l'argent de l'entreprise pour sortir une personne definitivement du monde du travail, c est laisser de la place pour que nos enfants trouvent aussi du travail et construisent leur vie ...

Anonyme a dit…

117: peut-etre la majorite des HP-OS en effet..., mais la MAJORITE des employes HPF/HPCCF qui sont bcp plus nombreux que les 600 HP-OS ne veut pas entrendre parler d'une seule entite EDS pour tous mon pote.

Anonyme a dit…

De la part d'un des 600.
117, tu as raison sur l'aspect transfert si c'était le seul truc en jeu.
Enfin, transférable ou pas à EDS, chacun est en mesure de se faire une opinion sur le deal global (voir CFTC 76 + 77) sachant qu'on ne peut pas le couper en rondelles pour ne garder que les morceaux qui plaisent.
Dans ces conditions, les "600" ont peut-être bien une opinion assez proche de ceux qui ne sont pas dans les "600".
Un moyen de vérifier : un référendum. Chiche ?

Anonyme a dit…

vero (118).
C'est beau ce que tu écris...
A quel prix, la place pour nos enfants ?

vero a dit…

je comprends pas tout 117 et 119 pour moi OS ça veut dire organisation syndicale ...mais si je comprends le sens c'est les 600 transférés qui ne veulent pas quitter HP pour aller chez EDS et la majorite des enployes HPF et HPCCF qui ne veulent pas non plus etre gérés à la mode EDS.
Moi je voudrais voir disparaitre EDS au sens social du terme et que l'on soit tou à la même enseigne, revue des IPR, revus de la dotation pour le CE de EDS, la convention metalo pour tous ... ce serait plutot ça mon happy world et on a même plus besoin de parler de transfert ou de risque à etre dans une entité plutot qu'une autre mais je ne le trouve pas vraiment dans les revendications de nos syndicats ...
apres bien sur on a un PSE à se faire, mais moi j'ai bien entendu qu'on pouvait tourner autour des 800 et là je suis sûre que tous les syndicats l'on bien noté que cette nego capote ou pas ...

Anonyme a dit…

Pour 116

Qui es tu pour dire çà au nom des 600? il n'y a qu'une seule façon de le savoir c'est de nous laisser nous exprimer.

Fernand Naudin

Anonyme a dit…

vero 122,
OS : Oursourcing Services, principale organisation d'HP qui va dans EDS

Anonyme a dit…

Vero : "ce serait plutot ça mon happy world et ...mais je ne le trouve pas vraiment dans les revendications de nos syndicats": MAIS SI !! Les syndicats voudraient bien 1 seul Hp avec convention metallurgie. Le problème ce sont ces fameux 300 millions de déficit reportable à la conditon expressse que la banière EDS flotte sur le monde, d'où négo forcenée pour trouver le meilleur compromis possible.... et les compromis, c'est toujours compliqué car il y a toujours des frustrés.

Anonyme a dit…

vero 122, happy world rêvé et bisounours ?
EDS continuera à exister, seul moyen d'éponger les 300 millions de déficit fiscalement repoortable.

Anonyme a dit…

De Rue89, denonciation des comportements iniques de certaines multinationales.....comme HP ?
http://eco.rue89.com/2009/07/07/pour-saboter-l-image-d-une-societe-pensez-au-web-20

Anonyme a dit…

@119

Si le transfert sur la base d'une "cession de fonds de commerce" est acté pour les HP-OS, attends toi à ce que l'opération soit renouvelée fréquemment à commencer par les gens de TS. Et pour les autres entités du groupe le transfert de fonds de commerce peux aussi se faire vers des distributeurs ou des acteurs de l'impression.
Dernière remarque: évite les familiarités et arrêtes de m'appeler mon pote.

CFTC HP a dit…

pour 128, il n'y a rien d'acté et rien n'empêche de recommencer la contestation judiciaire d'un autre transfert de ce type.

Anonyme a dit…

A 119 : et si, dans les 600 HP-OS transférables, il y avait des gars de la CFDT concernés qui ne souhaiteraient pas être les seuls concernés par l'affaire ? Et qui préféreraient du coup "emmener" tout le monde avec eux plutôt qu'être les dindons de la "farce" (bien que ce n'en soit pas une) ?
Ceci dit, ce serait une façon d'atteindre le "happy world" rêvé par 122 : au moins, tout le monde serait à la même enseigne... Seul hic : c'est le nivellement par le bas (à moins qu'on harmonise les status aux conditions HP ? doux rêve...).

Anonyme a dit…

Ca fait beaucoup de discutions pour pas grand chose tout ca! Malheureusement « le plus fort a toujours raison », et dans cette histoire ce n’est pas les employés les plus forts, c’est ceux qui ont l’argent.
Donc ils feront tôt ou tard ce qu’ils ont prévus de faire, comme d’hab.

Raoul a dit…

J'ai honte d'appartenir a cette boite quand je lis certains commentaires.
Que de cinema et de draps tirés a soi égoistement.
Et pourquoi pas une seule entité EDS...
Si c'est le seul moyen d'eponger les dettes et qu'il n'y a pas le choix mais au lieu de s'écharper, battons nous alors ensemble pour que cette future société regroupe ce qu'il y a de mieux dans chacune des autres entités du groupe.
Ca a déjà été évoqué sur le blog : en négociations, il faut toujours faire des compromis. A nous de fixer la limite acceptable et de se battre pour l'obtenir.
Voilà de quoi mettre tout le monde d'accord, retrouver l'unité des employés et de leurs syndicats, la paix sociale chère à nos dirigeants et le tout dans une meme boite.
Et si nous n'obtenons pas gain de cause, nous passons à la vitesse supérieure avec AG, manif, blocage de sites et à 4 ou 5000, ca va faire beaucoup plus de bruit qu'a 600.
Et cette fois ci je suis persuadé que l'on sera curieusement tous d'avantage motivés ;-)
Je me moque personnellement que le nom de mon entreprise soit HPF, CCF, EDS, CDS ou autre. Je n'ai pas eu le bonheur de connaitre HP au temps de l'HP Way dont parle les anciens.
Ce que je veux c'est garder du boulot dans un contexte de crise sans précédent, avec des collègues qui se serent les coudes mais en sauvegardant un maximum des acquis, de nos avantages actuels et en ayant une vision moins étriquée de l'avenir.

Anonyme a dit…

Pour ce qui me concerne, que les Francais (et moi) fassent cadeaux de 300 millions d'euros à HP qui est plein de fric, je suis contre. Il faudrai que dans la morale de choses ce soit une revendications. Je vai sécrire au ministre du budget, mon député et sénateur pour les alerter sur ces pratiques scandaleuse en tant de crise. J'esper qu'ils seront tous sensibles à ces méthodes.

CFTC HP a dit…

pour 116, voilà déjà les grandes lignes avec les paragraphes principaux du chapitre 8 du Syntec

Frais de déplacement
ordre de mission
indemnité de déplacement
moyen de transport
utilisation d'un véhicule personnel

Anonyme a dit…

Bonjour,
il est scandaleux de demander l'avis des employés sur un texte confidentiel.de faire un mic mac de tout et de tout mélanger et demander aux employés de se pronnoncer !!! arretez de faire le jeux de la direction SVP. vous avez une occasion en OR pour faire plier ....

Anonyme a dit…

scandaleuse cette facon de faire , je suis concerné par le transfert vers EDS et je trouve la position de la CFTC timide et surtout, nous servons de monnaie d'échange...
ce n'est pas acceptable

Anonyme a dit…

To CFTC, dans votre compte-rendu, il n'y a rien concernant le point 8 de la CFDT:
La renonciation pour les syndicats et les IRP à :
- Contester le projet de transfert des salariés d’HP vers EDS
- Assister les salariés dans un contentieux individuel ou collectif avant, pendant, et après le transfert.

Pouvez-vous confirmer ou infirmer si cette contrainte fait partie de l'accord? si oui, quels en sont les termes.

Si j'envisage d'adhérer à un syndicat, j'aimerai tout de même qu'il m'assiste dans mes démarches quelque soit les accords d'entreprise.

véro a dit…

moi j attends une AG et vite il est hors de question de faire un referendum à l'arrachée sans débattre ! je voudrais que tous les syndicats viennent exliquer leures motivations pour le oui comme pour le non. La direction a déjà pris les organisations syndicales en otage pas question de se retrouver 5000 otages à aller voter comme des moutons de panurge !
vous pouvez faire ça quand ? et en avez vous le droit et le temps ?

vero a dit…

pour 116 si tu connais quelqu'un qui travaille en soxiete de service type Cap Gemini ou Sopra il t'expliquera comment on se retrouve en mission 4 jours par semaine chez les clients à se retrouver tout seul dans son bol de petit dejeuner et à ne plus dire bonsoir à ses gosses autrement qu'au téléphone à part le week end ...
cette close peut etre appliquée à tout informatitien, consultant et chef de projet je ne suis pas dans les 600 premiers mais comme HPCCF je pense que mon tour de transfert peut arriver bien vite !

CFTC HP a dit…

Pour 135, c'est aussi de la roulette russe, tout est question d'appréciation des risques à accepter ou refuser l'accord. Le scandale c'est d'empêcher les points de vue de s'exprimer et le débat de s'installer, et de tout de suite dire que des syndicats qui profitent d'un rapport de force pour négocier font le jeu de la direction ! Cette forme de terrorisme intellectuel nous laisse de marbre, c'est le jeu des employés HP et EDS qui nous intéresse, et leur avis sur le résultat de cette négociation nous intéresse car la signature d'un tel accord ne va pas de soi.

En ce qui concerne la confidentialité sur le texte lui-même, il passerait en consultation CE alors... Bien qu'il ne soit pas définitif (dates de calendrier à préciser) il serait logique de le mettre sur l'intranet, on va travailler dessus dans le respect des règles collectives car on a absolument rien à cacher.

CFTC HP a dit…

pour 136, le texte dit :

"ne prêter leur concours, ni directement, ni indirectement, à aucun contentieux (individuel comme collectif) ayant pour fondement la validité de ces Projets de Transfert."

Ce qui est logique puisque l'objet de l'accord est de lever les hypothèques juridiques, comme pour l'accord CPS/CPB. On voit bien qu'il n'y a rien sur des litiges individuels liés au PSE, par contre le calendrier PSE sur 10 mois est dans l'accord comme indiqué dans le tract EDS.

CFTC HP a dit…

Pour 136, timide ?

Nos adhérents dans le périmètre du transfert se sont prononcés à 88% pour ce projet d'accord. Et ils sont nombreux, nous sommes sans doute la principale organisation syndicale impactée.

Pour quelle raison ? Parce qu'ils suivent ce projet chaque semaine depuis le mois de janvier, qu'ils ont été associés à chaque phase dans toutes ses péripéties, et qu'on ne leur a pas présenté juste les manques de cet accord mais aussi les plus et le scénario de la société unique et les différentes hypothèses possibles.

Si le référendum a lieu, on aura l'occasion de développer ce point de vue et peut-être les salariés transférés changeront d'avis.

Anonyme a dit…

ça y est, le référendum va avoir lieu!!!!

ram a dit…

Au risque de redire ce qui a deja ete mentionne, la CFDT n'a pas dit NON au referendum, elle a simplement dit NON au projet de protocole d'accord, ce qui du coup rend caduque la proposition de referendum (si j'ai bien compris, car je ne suis pas helas dans le secret).

Merci au moderateur CFTC d'avoir publie in extenso la position de la CFDT. Chacun peut lire et se faire son opinion.

Pour ma part, je soutiens la position de la CFDT. Je ne vois aucun calcul electoral dans l'enonce de cette position, contrairement a ce qui a ete affirme (sans preuves) plus haut.

Ce que j'aimerais avoir en revanche, c'est l'argumentaire des syndicats qui ont dit OUI. Difference de sensibilite, d'appreciation? Aussi, la CFDT a publie le resultat du vote des adherents, les autres syndicats devraient faire de meme pour nuancer la position "majoritaire".

Enfin, pour 61, tu te trompes sur le fonctionnement de la CFDT en ce qui concerne la section syndicale d'entreprise. Elle prend position en toute autonomie pour mandater ses negotiateurs. Par contre, avant de signer un accord, l'aval de la confederation est necessaire pour s'assurer d'une coherence au sein de l'organisation syndicale et eviter les positionnements incoherents.

Anonyme a dit…

Ca veut dire quoi "Votre participation est fondamentale pour valider le contenu du projet d'accord auquel nous avons abouti avec les représentants des organisation syndicales"
Que les employés décident sans unamité syndicale avec la bénédiction de la direction ?

Anonyme a dit…

Je ne comprends pas pourquoi pousser ce référendum si de toute façon la signature de la CFTC bloque le processus. Si le but c'est de liguer tout le monde contre la CFDT, c'est réussi mais malheureusement, ça fait le jeu de la direction. Ya de quoi se poser des questions sur les mobiles de chacun.

CFTC HP a dit…

pour 145 et 146, un accord s'est négocié sans notre accord ainsi que celui de FO : le CPS/CPB, qui était également le fruit d'un rapport de force judiciaire. FO l'a finalement signé, pas nous mais nous avons repris des dispositions de cet accord comme la non contestation juridique pour qu'il puisse quand même s'appliquer.

On verra quel sera le résultat de cette consultation, et si l'histoire peut se répéter.

Autre avantage : les concessions de la direction seront officiellement sur la table. Qui voulait de la transparence ?

Anonyme a dit…

Alors ce vote propser par la direction ce sera sur exactement ? pas de texte associé à leur mail...et à quoi servira cette consultation si la CFDT refuse de prendre part à l'accord !!!
Dans le genre pas clair, c'est vraimen,t in chef d'oeuvre de mauvaise communication, chapeau bas !

Anonyme a dit…

Pour 148

Avant de dire que c'est pas clair, relis le message des RH. Ce sont les syndicats qui souhaitent consulter les salariés. Tu recevras le document sur lequel on demande notre avis en son temps (j'imagine pas pouvoir voter sans connaitre le sujet).

Pour ma part j'attend de connaitre les commentaires de chaque syndicat pour me prononcer en toute conscience le 10 juillet.

Après c'est aux syndicats d'analyser nos votes et de se positionner ensuite (va y avoir du sport).

Fernand Naudin

Anonyme a dit…

On voit ici beaucoup de commentaires de gens qui disent ne rien comprendre à ce qui se passe. Et une bonne partie d'entre eux disent ou sous-entendent qu'ils suspectent les syndicats et la direction de construire des accords "secrets", dans le dos des employés. Personnellement, je n'aurais rien compris non plus, et j'aurais souffert de cette incompréhension, si je n'avais pas adhéré récemment à un syndicat (en l'occurrence, la CFTC). Je ne sais pas ce quel est le fonctionnement des autres syndicats, mais je peux témoigner que nous sommes non seulement tenus au courant de l'évolution de la situation mais que nous sommes aussi consultés, pour orienter la stratégie à adopter, avec une transparence et une objectivité qui me semblent satisfaisantes. A tous ceux qui souffrent de ne rien comprendre à ce qui se passe, je leur conseille sincèrement de se rapprocher d'un syndicat : on y trouve du réconfort, des informations qui permettent de se faire une opnion, et surtout on passe de la position de spectateur à celle d'acteur, ou a minima de "supporter".

Raoul a dit…

D'accord avec 150 mais quel que soit le syndicat, le parti politique ou la communauté à laquelle on appartienne, il y a toujours une part de manipulation à laquelle il est difficile de se soustraire, que ce soit volontaire ou pas, que l'on soit le dispensateur du message ou celui qui le recoit.

vero a dit…

idem pour la CGT on a ete tenu au courant quasiement heure par heure de l'evolution et on a debattu apres chaque journee de nego lors de phone conf parfois tres tardives. On a voté à chaque étape sur le stop ou encore, on a mandaté nos representants pour certaines choses et pas pour d autres, on a elaboré des revendication , Pour ça rien a dire quand on est syndiqué ça fonctionne en tous les cas chez nous le processus est OK pour moi. Je suis plus inquiete pour le reste de la population de non syndiques qui est ultra majoritaire ....

vero a dit…

a l unanimité nous voullions une consultation de la population pas un referendum oui non, et surtout le sujet devait etre les conditions de transfert par une totale avec package et nombre de postes supprimés ... un truc qui aurait pu etre exploitable site par site.
Et puis surtout pas sur un texte secret avant la fin de la semaine ! comment informer et discuter dans ces conditions

Anonyme a dit…

ATTENTION : Le problème avec les referendums, ou consultations oui/non, c’est que les gents ne répondent pas a la question posée. Le meilleur exemple est la constitution européen ou les gents ont voté contre l’Europe… Il y a bien d’autres exemples.

Ne vous tromper pas de question, même si à HP on est bien plus intelligents que les autres…

vero a dit…

je suis tres déçue c est un simulacre de consultation ou est la campagne explicative ? ous sont les débats ? je me sens flouée, pour une fois que les employés peuvent s'exprimer, le cadre est antidémocratique et je suis d'accord avec 154 ne vous trompez pas de question! Les négos peuvent etre reouvertes si nous le voullons tous ...

ram a dit…

Je viens de recevoir la synthese de l'accord pour le vote consultatif.

ATTENTION: j'ai pu lire le projet de protocole d'accord sur lequel les syndicats devaient se prononcer et il y a de nombreux points litigieux dans ce protocole qui ne sont pas presents dans la synthese.

Helas, c'est de nature a fausser le resultat de cette consultation.

Anonyme a dit…

Quid du projet actuel de transfert d'environ 5000 employes (au niveau mondial) de EDS vers TS, pour les functions de type support Hardware ?
Ce ne sera pas fait en France au 1er Novembre, mais il va quand meme y avoir du ping-pong entre les 3 sous-societes du groupe HP en France...(et je ne parle pas ici de CDS...) Il y a meme des OS qui vont faire EDS, et retour vers HPF ou CCF dans la meme annee fiscale...

CFTC HP a dit…

ram 156, c'est trop facile comme critique. Quels sont les points litigieux selon toi ?

ram a dit…

CFTC 158: par exemple, que le projet de protocole d'accord stipule que le CE et les organisations syndicales doivent se desister de la procedure engagee devant le TGI.

Ou que les signataires s'engagent ("se font fort") de s'assurer que les CEs ne contesteront pas les procedures de leurs consultations. En gros, la direction veut que de par leur signature, les organisations syndicales depouillent les CEs d'une partie de leurs droits. C'est un comble!

Ou aussi que les organisations syndicales signataires s'engagent a ne pas porter leur concours a tout recours collectif ou individuel des salaries OS transferres chez EDS. Il s'agit la d'une prerogative syndicale qu'une signature ne saurait annuler!

Anonyme a dit…

A TOU(TE)S : je suggere que les débats cessent sur ce fil pour se reporter sur "lancement de la consultation", sinon, on n'y comprend plus rien - déjà que... :-)

Silver a dit…

A ram 159.
Ce recours juridique est un des points forts des syndicats vis-à-vis de la direction. Il est logique que la direction demande son abandon en échange des autres concessions.

Il ne faut pas croire que c'est sur la seule bonne mine des négociateurs que les concessions ont été obtenues, c'est bien plutôt sur les atouts qu'ils ont su se constituer au cours du temps pour les utiliser le moment venu.

RV sur le fil "Lancement de la consultation des employés HP-EDS".

Anonyme a dit…

Moi j'aurais bien aimé pourvoir m'extraire de cette boite sans avenir (EDS) via un PSE me permettant de toucher presque 2 ans de salaire avec mon ancienneté, mais malheureusement j'ai été "évacué" via la chasse d'eau et je me rerouve chez EffiTIC pour 1€/530 = pas cher. Pas glop pas glop.

Anonyme a dit…

C'est incroyable de lire tous ces commentaires tres centrées sur les individus seulement !
Il faut vous poser les bonnes questions : Pourquoi HP a racheter EDS pour avoir une offre de service surtout dans l outsourcing pour etre en competition avec IBM. HP n a pas et n 'a jamais eu une vrai entite de service !

Enregistrer un commentaire