ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next What is next ?

Entco La DUP

DXC-ESF Infos GPEC Out

NAO HPE 2018 Quelques bonnes nouvelles

Mutuelle Santé HPE 2018 Rattrapage pour les retardataires ?

Epargne Salariale HPE FY18 Avant le 24 novembre !

Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

Forum France-Canada Un formidable succès !

HPE PSE GPEC Out Vos questions, des réponses

HPE Politique voiture Gel des commandes

Congés Ceux à prendre en fin d’année + jour de pont 2018

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

mercredi 12 octobre 2005

Drôle de guerre...















Le silence actuel que certains trouvent pesant ou inquiétant, n'est que relatif.

L'intersyndicale continue de s'activer et communiquera prochainement. De son coté, la direction a désormais son intranet plan social en place et, après avoir briefé les managers, organise des rencontres en petit groupe et même un coffee speech (Isle d'Abeau demain matin).
La déclaration de Patrick Starck dans une conférence de presse à Lyon sur les 35 heures n'est pas neuve, mais relance l'animation médiatique sur le thème "emplois contre RTT".

La direction a toujours la balle dans son camp et a besoin de temps pour assembler des éléments qui, en fonction de leur pertinence par rapport aux deux demandes exprimées par l'intersyndicale, entraineront peut-être la reprise formelle des négociations interrompues le 23 septembre.

55 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

Message recu 5 sur 5. Les troupes sont mobilisées, et toujours pretes au combat...

Anonyme a dit…

Je vois une autre explication a ce silence, ce sont les prochaines elections des representants du personnel HP CCF. Chaque organisation syndicale s'y prepare activement et l'unite de facade affichee en intersyndicale depuis 6 semaines risque quelque peu d'en souffrir. La campagne n'a pas encore été veritablement lancee. Est-ce que chacun attend que l'autre tire le premier?

Esperons qu'elle ne soit pas dommageable a l'unite syndicale et a la representation des interets des salariés lors de la negociation du PSE.
La direction HP France ne manquera d'exploiter la moindre faille dans le front uni qu'elle a trouvé en face d'elle jusqu'a present , par exemple le coffee-talk de P.S a Valbonne debut Septembre, bavant sur la culture HP du consensus. Nous resterons vigilants et ne nous laisserons pas abuser par toutes ses tentatives de division.

Des que les elections seront passées nous auront tous besoin d'une intersyndicale plus unie et mobilisée que jamais.

Anonyme a dit…

Todd Bradley - EVP de PSG - souhaite remettre au goût du jour l'esprit d'innovation - voir article sur HP Now , pas de souci des ressources en France sont prêtes à relever le défi.

Anonyme a dit…

C'est vrai que c'est pesant, mais aussi bientot l'annonce des benefices de l'annee, et si nous faisons de bons benefices, probleme supplementaire pour la direction pour justifier son plan.
Vive l'intersyndicale, malgre les elections, le silence pesant de la direction qui je pense doit s'activer tant qu'elle peut pour ne pas nous renvoyer dans la rue une fois de plus; allez y, on est pret a vous aider, mais svp communiquez, pour ne pas laisser les gens en souffrance.

Anonyme a dit…

Le 12/10/2005 - 18h06 - dans Boursorama ce soir:

HP France veut renégocier les 35H pour réduire les suppressions d'emplois

Le Président de Hewlett-Packard France, a proposé mercredi de renégocier l'accord sur la réduction du temps de travail (RTT) pour réduire le nombre de suppressions d'emploi, fixé jusqu'ici à 1.240 en France dans le cadre d'un plan de restructuration du groupe américain.

De mieux en mieux! Ne vla ti pas que les méchants employés doivent maintenant remettrent en cause les 35H, sinon, ils seront coupables d'avoir fait licencier leurs collegues. La meme pratique du chantage que durant la guerre 39-45!
Les 35H remis en cause oui, mais pour développer de l'emploi en France, pas pour éviter des licenciements.

Anonyme a dit…

La loi peut-elle être contournée ? Les 35 h sont toujours d'actualité, ou alors j'ai loupé une info importante

Anonyme a dit…

Peut-t-on demander a Mr Starck quel est son problème avec les 35h.

Je travaille 207j par an (le vilain), x 9h par jour environ (ah bon?) = 1863 h.

Ce qui est un équivalent a environ 40,5 heures par semaine (5 semaines CP - 5 jours chomés/an).

Alors Mr Starck, c'est quoi votre problème avec les 35h ? Meme avec une simple calculette on peut tomber sur un chiffre qui n'a pas a rougir de toute comparaison.

Je veux bien qu'on discutte mais je veux d'abord qu'on m'explique.

Vieux Singe a dit…

Demain dans l'apres midi lors de la reunion avec Mr Starck, beaucoup de personnes auront depassees les 35h00 pour cette semaine.

Mr Starck va t il payer les heures supplementaires des personnes qui seront presentes?

Mr Starck va t il organiser une soiree dans un tres grand hotel Lyonnais, comme cela se deroule regulierement aux 4 coins de l'Europe ? (J'ai entendu parler d'un hotel a Athenes tres sympa)

A Lyon, la Cours des Loges, c'est tres bien, et les cocktails y sont divins.

Mr Starck, si vous etiez droit dans vos bottes et le front haut, vous installeriez des pointeuses sur les sites HP afin d'etre sur que l'accord 35h00 soit bien respecte, et vous supprimeriez toutes ces petits pinces fesses entre bonne gens.

Gillou a dit…

Attention,nos 40 jours de vacances (25 légaux + 10 RTT loi Aubry, + 12 jours choisis (c'est ces 12 là qui sont remis en cause me semble t'il + 3 d'ancienneté, ne sont guère défendables. Certes le propos est déplacé de mettre le chantage aux licenciements dans la balance, mais de grace soyons ouverts au dialogue et ne campons pas sur nos avantages acquis, sinon nous donnons raison aux actionnaires qui finiront par fermer Grenoble et Sophia sur un simple chiffre de jours de congés !!!!

Anonyme a dit…

Gillou, d'accord avec toi, il ne faut pas faire fermer les sites HP France, pour garder à tout prix les avantages acquis, mais si les employés les perdent, qu'ils les perdent contre de nouveaux projets , qui créeront de l'emploi en France, pas pour éviter des licenciements boursiers. Parce que dans 2 ans en 2008, y'aura de nouvelles concessions sur les horaires ou les salaires à faire, pour éviter de nouveaux licenciements boursiers et on rentre ainsi dans un cercle vicieux et infernal...
Question subsidiaire, combien à votre avis vont toucher Mr Starck, Serafini, etc pour effectuer leur basse besogne, s'ils y arrivent...?

CFTC HP a dit…

JDN FInances/LE Monde/AFP

"Le PDG de Hewlett-Packard France, Patrick Starck, a proposé mercredi de renégocier l'accord sur la réduction du temps de travail (RTT) pour permettre de "minimiser" les 1.240 suppressions d'emplois prévues en France dans le cadre d'un plan de restructuration du groupe américain.

M. Starck a estimé que l'accord RTT, signé en 1999, était un "désavantage compétitif". "Par la renégociation de cet accord, nous serons à même d'ouvrir des postes", a-t-il indiqué. "Je parle d'un nombre de postes significatif, cela ne se chiffre pas en dizaines de postes", a-t-il précisé.

"Je trouverais stupide de laisser partir des collaborateurs pour en réembaucher après. La direction est prête à considérer l'ouverture de ces postes de façon simultanée au plan social", a ajouté le PDG, qui s'exprimait lors d'un point presse consacré aux perspectives de développement de HP dans la région Rhône-Alpes, dans le cadre d'un tour de France prévu avant l'annonce du plan de restructuration.

Le PDG a ajouté qu'il y avait également peut-être d'"autres mesures envisageables" pour "minimiser le chiffre de 1.240" suppressions d'emplois.

"Je suis ouvert à la négociation", a répété le PDG. "Nous essayons de renouer le dialogue pour trouver un cadre raisonnable pour négocier", a-t-il ajouté.

Un porte-parole dy syndicat CFE-CGC, Didier Pasquini, a estimé que les propos de M. Starck relevaient "plus de la discussion de marchand de tapis, du chantage social, que d'une véritable négociation".

"Si la direction française a laissé croire à la direction américaine que les cadres français faisaient 35 heures, elle s'est tiré une balle dans le pied", a déclaré à l'AFP M. Pasquini en ajoutant que le "chiffre d'affaires par salarié chez HP-France est de 1,7 M d'euros, sans doute le plus important en Europe".

Le groupe informatique a présenté mi-septembre un plan de restructuration prévoyant la suppression de près de 6.000 emplois en Europe dont 1.240 en France, soit 25% de ses effectifs français et 15% des effectifs européens.

Fin septembre, le PDG de HP Europe, Francesco Serafini, avait indiqué que le nombre de suppressions de postes en France "pourrait être revu à la baisse".

Le 7 octobre, le syndicat CFE-CGC de HP avait jugé après une rencontre entre la direction mondiale du groupe et une délégation du CE européen que "des pistes" semblaient "possibles pour sortir de la crise".

Début octobre, la présidente du Medef, Laurence Parisot, avait évoqué un "lien de cause à effet entre le fait que HP ait un accord 35 heures privilégié, avec 205 jours de travail par an alors que la norme est de 217 jours" et le plan de restructuration du groupe.

Pour le PDG de HP-France, qui a assuré que son groupe n'était "pas en train de se retirer de la France", la restructuration est nécessaire "pour pouvoir rester sur le moyen terme leader sur le marché". Faute de quoi, "nous rejoindrons le cimetière des éléphants", a-t-il dit, citant des entreprises du secteur ayant disparu, comme Digital ou Olivetti.

M. Starck a également assuré que le plan social se ferait dans le "même esprit de responsabilité sociale" qu'en 2003, quand 1.300 salariés avaient quitté l'entreprise après la fusion entre HP et Compaq. Ces salariés avaient reçu en moyenne 120.000 euros, dans le cadre d'un plan financé par HP à 100%, a-t-il précisé."

Anonyme a dit…

Ne pourrait-on pas séparer les choses:
1/ On revient à 15% de licenciements comme la moyenne Européenne.
2/ Alors, on peut négocier les 12 jours choisis contre la création en nombres importants de jobs en France, qui soient pérennes.
J'ai l'impression que la direction France n'a pas défendue la France, s'est tirée une balle dans le pied, comme le dit un délégué syndical, en insistant sur les 35H, sans parler de la haute productivité francaise, de la qualification et de la motivation des employés... , et bien sur c'est encore les employés HP, ainsi que la France, qui en payent les pots cassés.

Anonyme a dit…

pourquoi les 12 jours choisis ?
c'est 7 jours qu'on a eu en plus dans l'accord 35h (10 RTT en plus et 3 jours en moins de fractionnement et ancienneté)

Anonyme a dit…

On a eu 7 jours au prix d'un accord de modération salariale appliqué avec beaucoup de zèle par la direction d'alors. C'est une des raisons qui explique les ecarts de salaire entre les pre-merge HP et les pre-merge compaq

Anonyme a dit…

HP Maroc ne licenciera pas

La fusion de HP avec Compaq se fait dans la douleur. Plus de 14.500 personnes devraient être licenciées par la firme à travers le monde. Mais aucune inquiétude à avoir côté marocain.

La filiale a presque doublé ses effectifs depuis une année. Mais elle ne communique pas ses résultats. Son directeur général, Fouad Jellal, rassure. Entretien.

- L’Economiste: Près de 14.500 postes à supprimer à travers le monde, dont plus de 1.240 en France. Combien employez-vous de personnes au Maroc? Sont-elles menacées de licenciement?

- Fouad Jellal: Nous sommes passés de 55 personnes en mai 2002 à plus de 100 personnes aujourd’hui. Il n’y aura pas de répercussions du plan de restructuration sociale adopté à l’internationale sur les employés de HP Maroc.

- Il n’y a vraiment pas de craintes?

- Le Maroc est un marché à très fort potentiel et en pleine croissance. Pour accompagner le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication au Maroc, nous avons besoin, bien au contraire, de renforcer nos équipes dans les prochaines années et ce, dans quasiment toutes les spécialités. Répondre aux besoins de notre clientèle n’est possible que grâce à une politique de recrutement et de renforcement des ressources humaines soutenue.

- Et la fusion avec Compaq?

- Nous avons fêté le troisième anniversaire le 7 mais dernier. Cette fusion a donné à HP une nouvelle dimension et ouvert de grandes perspectives de développement de nos actions en vue de satisfaire nos clients et partenaires. Le Maroc est en train de vivre un moment privilégié dans le développement des NTIC. Celles-ci sont un vecteur essentiel dans le développement des ressources humaines et la mise à niveau des entreprises marocaines. Plusieurs projets structurants ont été lancés ou le seront prochainement comme celui des 100.000 PC de l’Education nationale.

Le Maroc dispose également d’un des meilleurs cadres réglementaires des télécommunications. Ceci va sans doute bénéficier aux consommateurs marocains, particuliers ou entreprises, grâce à la promotion des offres Internet et autres solutions de communication. Nous nous attendons à une grande dynamisation du secteur des NTIC à l’image de l’excellente performance de la téléphonie mobile des dernières années.

- Que peut apporter HP sur ce plan?

- Le Maroc en tant que marché et environnement intéresse au plus haut point les grands groupes technologiques.

HP en tant que leader mondial des NTIC et par-delà acteur majeur et de longue date au Maroc a la ferme volonté de participer activement au développement et la promotion des NTIC et d’y apporter toute la force de son innovation. Malheureusement, il n’y a pas de chiffres officiels relatifs aux parts de marché. Nous espérons que l’observatoire des NTIC, mis en place par l’APEBI et l’ANRT, permettra de les avoir dans les prochains mois.

- Quels ont été les bénéfices dégagés par la filiale marocaine au cours des deux dernières années, les investissements réalisés...?

- Aucun chiffre ne peut malheureusement être communiqué concernant les performances de notre société pour le moment.

d2R2 a dit…

Bon le chiffre français a visiblement été gonflé de 10 % par rapport au reste de l'Europe pour rogner les 35 heures.

Alors soyons ouverts :

1) la direction redescend le chiffre à 15 % sans conditions

2) alors seulement on négocie, éventuellement en revenant sur les 35 heures.

d2R2 a dit…

je voulais dire

2) alors seulement on négocie, éventuellement en revenant sur les 35 heures, pour sauver encore plus de postes

Anonyme a dit…

Scandaleux en écoutant la radio, ce soir: le marchand de tapis Starck, qui après avoir déclaré, que les 1240 licenciements boursiers francais, n'étaient pas négociables, veut maintenant en échanger une partie contre la réduction des 35 heures.
Les grèves et la médiatisation ont aidé à le faire plier, mais visiblement, c'est pas gagné.
Il faut continuer tous unis à médiatiser, et à debrayer intelligement, afin d'atteindre l'objectif fixé par les employés et l'intersyndicale:

1) la direction redescend le chiffre à 15 % sans conditions

2) alors seulement on négocie, éventuellement en revenant sur les 35 heures

Anonyme a dit…

Ca vient d'où cette idée que la moyenne européenne est de 15% ?
C'est 10% de la population qui est visée par ce plan, c'est donc 10% que nous devons viser en France. Si l'Allemagne le UK et la Hollande son d'accord pour être à 14, 15 ou 16% et bien tant pis, mais si nous devons nous battre pour quelque chose c'est retrouver l'objectif de 10% comme annoncé par Hurd.

A vouloir être raisonnables et proposer 15% comme nos voisins qui ne se battent pas, on se retrouve avec 15% comme eux ET une perte des 35 heures.

10%, pas plus

Anonyme a dit…

Réponse à 03h27.

On se bat mais sans faire de bruit, je comprends bien que ce la n'est pas une habitude française mais bon si vous ne savez pas relativiser les évènements... Tu te trompes de combat. Pour ceux qui resteront chez HP, il est dans notre intérêt que notre société soit compétitive afin de continuer à gagner des marchés. En résumé, le client fait confiance à HP, paie ton salaire sinon il paiera le sailaire de ton collègue chez Cap, IBM, BULL ou autre société informatique qui a une structure de coût et une efficacité adaptée à leurs besoins. Tu comprends l'équation? Note également que tes concurrents ont les mêmes contraintes boursières que nous...mais maintenant si la France veut changer le monde entier (économie de marché), allez-y.

Un chti belge

Anonyme a dit…

Oui on veut changer le monde...Le discours que tu as ci dessus est celui qu'on essaye de nous faire croire. Par exemple on decorelle le temps de travail du niveau de salaire et de l'efficacite. Et ces 3 parametres sont a mettre ensemble. Quant à resister en silence c'est bidon car seul celui qui communique a une chance d'etre entendu surtout par une direction boursiere et Otiste.
Cordialement

Anonyme a dit…

Entendu ce matin a 7H00 en direct sur Europe1, Didier Pasquini, an nom de l'intersyndicale, qui se montre surpris apres les 3 semaines de mutisme de la direction, et dit que la proposition de la direction va dans le bon sens: la reprise de la discussion avec les syndicats pour reduire les licenciements, mais en l'echange de la renegociation des 35H.
Mon avis est qu'on est loin du compte car une nouvelle fois rien de concret n'est avancé par la direction pour arriver aux 15% de licenciements boursiers, et surtout de developper l'emploi en France.
Bref, le bras de fer fait que la direction commence officiellement dans les medias a inflechir sa position (Au debut ils parlaient de 1240 licenciements non negociables...). mais restons mobilise et pret a reagir face aux requins!!!

Anonyme a dit…

J'ai aussi écouté Europe1 ce matin, et je suis outré! Si la position de l'intersyndicale est réellement d'accepter la renégociation de l'accord RTT, ce n'est ni plus ni moins que vendre la peau de ceux qui restent pour un idéal syndicaliste de réduire le nombre de suppressions de postes. Nous ne sommes pas à la SNCM, nous n'avons pas à subir la loi de syndicats jusqu'auboutistes. La seule façon de sortir de cette épreuve par le haut n'est pas de réduire le nombre de postes supprimés à n'importe quel prix mais de mettre en place les conditions qui permettront d'attreindre 100% de départs volontaires (pour ceux qui ont envie de tenter une autre aventure et pour les séniors qui ont envie de partir un peu plus tôt). Mais pitié, de pourrissez pas la vie de ceux qui vont rester.

Anonyme a dit…

Didier Pasquini n'est pas le porte-parole de l'intersyndicale et il ne l'a jamais été.

Anonyme a dit…

Est-ce que l'intersyndicale a un porte-parole officiel?

Anonyme a dit…

Drole de guerre

Il est bien le titre de ce theme de reflexion. Septembre= debut des hostilites. Mai= grande offensive

C'est effectivement ce qui est en train de se mettre en place a travers tout HP en France. Pendant que la direction defie les syndicats par medias interposés, nos manageurs francais suivent des formations obligatoires a la communication difficile. Cela se fait par telephone + virtual training room.

A quoi cela peut-il bien servir, sinon a re-énergiser nos manageurs et a les preparer a la grande offensive prévue en Mai 2006?
En discutant avec votre boss, vous decouvrirez sans doute au hasard de son calendrier qu'il est inscrit a cette formation. Pour le mien, c'est ce vendredi matin.

La dignité dont Starck nous promet d'entourer nos futurs licenciements en France, passera par cela. Des petits chefaillons qui auront patiemment dressés a effectuer les taches ingrates sans discuter les ordres du GRAND LIQUIDATEUR. Plus que jamais, restons vigilants, soyons prets !

Anonyme a dit…

Je m'excuse mais ce qui me fait plaisir c'est que les petits chefaillons ils vont degager eux aussi, oublie pas 1 sur 4 ! et en plus la societe aura depense du ponion pour les former pour rien.
Je trouve scandaleux que Pasquini cause au nom de l'intersyndicale, la CGC c'est pas ce qu'il y a de plus franc en ce moment; faites une annonce au nom de l'intersyndicale pour dire ce que vous faites, car les gens n'aiment pas rester dans le flou . Surtout continuez a rester "groupir" on vous suivra. Refus de renegocier les 35 h !

Anonyme a dit…

Il est interessant de voir comment certains representant se placent en ce moment. On a celui qui a des visées politiques à l'UMP, celui qui bave sur les C2A, celui qui parle en freelance. Bonjour la cohesion syndicale!!!! Ca pue le dessous de table tout ça

Chess player a dit…

El duche Pasquini!
Le gambit des 35H n'ameliore pas la position et ne permet pas une meilleure finale pour l'instant. Aujourd'hui, c'est un debut de partie fermee avec de petits coups tactic, les pieces sont presque toutes sorties avec les tours europeennes en defense qui sortiront a l'attaque en finale...Analyse de joueur d'echec.

Anonyme a dit…

Peut on definir nos attentes en France comme:
1- 10% de reduction d'effectifs
2- Mettre en place un plan pour avoir 100% de depart volontaire
3- Negociation des 35H pour diminuer encore le nombre en France

Anonyme a dit…

Si on arrive à mettre en place un plan pour avoir 1240 départs volontaires, on n'a rien d'autre à négocier.

Anonyme a dit…

Tactiquement c'est bien vu


1- 10% de reduction d'effectifs
2- Mettre en place un plan pour avoir 100% de depart volontaire
3- Negociation des 35H pour diminuer encore le nombre en France

CFTC HP a dit…

L'intersyndicale c'est à peu près 50 Délégués Syndicaux et des dizaines d'élus travaillant ensemble depuis un peu plus d'un mois avec des réunions de coordination hebdomadaires. Nous fonctionnons étape par étape.

Les Journées Portes Ouvertes seront l'occasion de discuter de façon priviligiée avec les membres de l'intersyndicale.

Il n'y a pas de porte-parole officiel, car en dehors des deux positions communes (maxi 15% et investissements), chaque syndicat a sa propre sensibilité sur les autres thèmes.

Anonyme a dit…

S'il devait y avoir une renégociation sur les journées RTT et/ou 3T afin de diminuer le nombre de 1240, est ce que vous allez organiser un vote des employés?

Merci.

CFTC HP a dit…

En ce qui nous concerne, on souhaite effectivement un sondage, un vote ou un référendum ! Mais pour cela il faut que les propositions de la direction soient toutes très clairement et très précisément sur la table, ce qui est loin d'être le cas !

de+en+degoute a dit…

ce matin sur lesechos.fr se suivent:
- HP en rubrique sociale/suppression de postes/restructuration
- Apple en rubrique electronique/l'aventure ipod ou comment avoir des profits record
DONC UN GRAND BRAVO A LA DIRECTION POUR SES CHOIX JUDICIEUX!
notre image et notre identite survivront-elles?

Anonyme a dit…

question suite à '10:10'
Si un autre syndicat décide de signer une réduction de RTT sans consulter les employés, leur signature entérinera-t-elle la décision?
Si oui, on a un risque majeur.

Anonyme a dit…

Où peut-on ré-entendre la déclaration de PS sur les 35 H ?

Anonyme a dit…

Non, aucun syndicat n'ayant la majorite absolue a HP, aucun syndicat ne peut signer seul une nego...Ce n'est pas comme le protocole electorale ou il faut l'unanimite pour un accord autre que la legislation et un seul syndicat peut signer et l'enterriner sur les bases par defaut de la legislation...

Anonyme a dit…

La revision de l'accord des 35 heures contre une baisse des coupes d'effectif est bien contradictoire : non seulement on demande aux employes de travailler plus et on en garde davantage... J'avais cru comprendre que la France comptait trop de postes "transversaux" dont l'entreprise n'avait plus besoin, et cela n'etait pas negociable.

C'est bien la preuve que cet argument de postes "transversaux" etait du pipo et que c'est reellement la politique sociale de la France avec les 35h qui est remise en cause par la direction. Cette hypochrisie devrait etre largement denoncee dans la presse, il ne faut pas laisser passer ca !

Anonyme a dit…

je rejoins le 13 oct/10.00.
je reste convaincu que le choix reste quand même aux employé(e)s. A savoir que veut-on pour sauvegarder une partie du personnel ?? Que ce vote, sondage ou referendum soit fait, la décision nous appartient. L'intersyndicale nous aidera à y voir plus clair et saura déjouer les pièges de ce foutoir.

Anonyme a dit…

Moi je voudrais savoir de quoi on parle a propos de ces 35 heures. Combein on sauve de postes si on passe d'un forfait "35 heures" a un forfait "40 Heures" ?
100 postes ? plus ? moins ?
Moi j'ai fait un calcul qui me donne 342 postes. C'est de ca qu'on parle ?
Je suis d'accord qu'il ne faut pas prendre un cadre global (l'accord 35 heures) pour regler un probleme local (l'emploi dans HP), mais c'est juste pour mettre les choses en perspective.
Enfin, les representant syndicaux font ce travail d'abord pour nous, alors leur cassez pas du sucre sur le dos. Ou alors impliquez vous dans la demarche, ca tommbe bien il y a bientot les elections :-))

Revue de Presse a dit…

http://fr.news.yahoo.com/13102005/202/hp-france-propose-de-renegocier-les-35h-pour-reduire-les.html


http://news.tf1.fr/news/economie/0,,3253696,00.html

http://info.france2.fr/france/14734930-fr.php

http://permanent.nouvelobs.com/social/20051012.OBS1993.html

Anonyme a dit…

Je voulais rebondir sur 13 octobre, 2005 11:38

Si je comprends bien ...
HP a trop de postes "transversaux" en France aujourd'hui ... et il faut les réduire ...
Mais comme globalement vous aller passer par des départs volontaires, on ne peut pas savoir si ce sont les postes "transversaux" qui vont partir, où si ce sont d'autres postes... Donc il faudra que des gens qui sont sur des postes transversaux aujourd’hui soient transférés sur d’autres…
Je ne vois pas forcément d’arguments contradictoires là dedans !

En parallèle on vous parle de réembaucher, ouvrir des postes … mais cela ne sera fait que si HP France est vu comme un pays économiquement raisonnablement compétitif (et donc avec un accord sur les 35 heures revu à la baisse).

A mon avis, revoir l’accord sur les 35 heures ne permettra pas de sauver 515 emplois (26%->15%) … mais cela permettrait de pérenniser vos activités et d’en attirer de nouvelles. Si le nombre de départ était revu à la baisse c’est parce que l’on envisage pouvoir créer ces nouvelles activités (encore une fois, il faudra peut-être que des personnes actuellement sur des postes dits transversaux évoluent vers ces activités).

Donc a mon avis il faut se concentrer sur:
(1) accepter la négociation sur les 35 heures pour permettre à la France de redevenir un pays où HP développe des activités
(2) obtenir des réponses claires sur les domaines qui vont être développés et sur le nombre de postes qui seront crées – que des premiers pas concrets soient faits, par exemple avec la nomination d’un certain nombre de personnes chargés d’organiser et d’animer ces réflexions créatives – vous vous voulez tous créatifs & inventifs … mais ce n’est pas en réfléchissant chacun dans son coin que vous ferez bouger les choses…
(3) faire baisser le chiffre des 1240 d’accord, mais en fonction de (2) et pas en posant comme pré requis à la négociation un pourcentage de 15% … voir même 10% comme certain le proposent, je ne pense pas que ce soit raisonnable
(4) négocier de très bonnes conditions de départs volontaires, pour que ceux qui choisissent de le faire le fassent dans de bonnes conditions

C’est mon avis, il n’engage que moi – je ne suis pas HP France, ni payé par la direction pour faire de la propagande … mais je me dis que si je devais travailler pour cette société dans quelques années, je préférais faire une croix sur quelques jours de congés et être dans une société qui embauche plutôt que de camper sur mes 35 heures et voir des vagues de départs tous les deux ans.

Anonyme a dit…

Drole de réalité economique ???
=> il faut licencier 1240 personnes...mais si on augmente le temps de travail de chacun, on pourra alors reduire le nombre de licenciements... En fait la société n'a pas besoin de licencier, il y a bel et bien du travail pour tout le monde et a entendre Monsieur Starck, il y en a meme trop, puisqu'il faudrait travailler encore d'avantage...

On nous aurait menti ??? les 35 heures devaient créer de l'emploi...

Rappelez vous, lors de la negociation des 37 puis 35h... la direction a demandé une contrepartie a chaque salarié, PAS D'AUGMENTATION de Salaires pendant 2 ans... maintenant que les salariés ont rempli leur part du contrat...la direction veut revenir sur la negociation...On va donc revoir nos salaires avec effet retro-actif ! quel bonheur !!!

Anonyme a dit…

2 articles concernent l’actualité d’HP le 12 octobre.

Le Progrès annonce la conférence de presse que tiendra Patrick Starck cet après midi à Villeurbanne, une « séance d’explication » qui, selon le journaliste, n’échappera pas aux questions sur la restructuration du groupe.

Le Progrès donne par ailleurs très largement la parole aux syndicats et notamment à Christian Barsotti, délégué CGT du site de Grenoble, qui critique la venue de Patrick Starck. « Si Starck et sa bande viennent voir les employés (…) ce sera pour faire du bourrage de crâne. C’est tout ». Il n’attend rien de la visite du PDG qui « n’a pas demandé à rencontrer les syndicaux ». Pour Christian Barsotti, c’est encore les résultats d’HP qui provoquent l’incompréhension et la colère : le groupe a dégagé l’an dernier « 3.5 milliards de dollars de bénéfices nets après impôts ».


Dans La Croix, le courrier des lecteurs témoigne de l’inquiétude concernant le plan de restructuration d’HP et s’interroge sur ses conséquences pour les générations futures : « Quel est ce monde que nous construisons, où le pouvoir et l’avenir de la grande majorité des personnes sont de plus en plus concentrés dans les mains d’un tout petit nombre de décideurs » ?

Un autre lecteur fait même appel à la citoyenneté des consommateurs et propose de mettre en place à l’instar du « buy américan act », une directive qui privilégie « les entreprises développant l’emploi en Europe. »

Anonyme a dit…

A 11:38

D'accord pour revenir sur les 35 heures si cela peut sauver des postes mais en commençant la négociation à - 15 %
(pas à -26 %, il est évident que le différentiel France / Europe a été mis en place pour rogner les 35 heures)

Anonyme a dit…

Je crois que l on a ete bien naif de croire qu en travaillant 35h paye 39 on pouvait creer des emploi, il n y a pas de miracle.
Du coup cela ne semble pas contradictoire que en travaillant plus on attire plus de travail et du coup on supprime moins de posted

Anonyme a dit…

Je ne connais personne a HP qui travaille 35h par personne et nombreux sont ceux qui ne prennent pas tous leurs conges. En tout cas, jusqu'a present... Maintenant que l'avenir est incertain et la motivation cassee, c'est different. Ce debat des 35h est un leurre ! Si la Direction savait motiver les employes avec de reelles perspectives d'avenir, des postes interessants et un vrai management, les employes travailleraient sans compter ! La mesquinerie n'a jamais rapporte. Il faut savoir faire confiance et donner pour plus recevoir ! C'est ce que faisait HP avant, c'est ce qui disparait maintenant...

Anonyme a dit…

A qui donc est ouvert ce blog ? je suis surpris d'y trouver [13 octobre, 2005 18:01] une longue démonstration du bienfondé de la suppression de l'accord "35H" par quelqu'un qui affrime "je ne suis pas HP France", et qui parsème ses commentaires de "vous" et "vos activités"... j'avais cru comprendre que cet espace était un forum d'échange entre NOUS, employés HP concernés ??

Anonyme a dit…

reponse a 14 octobre, 2005 13:01

Ben non, ce blod est ouvert sur l'Internet. C'est effectivement perturbant car de nombreux intervenants sont potentiellement amenes a s'exprimer sans une bonne connaissance du contexte, mais c'est super efficace car l'information que nous vehiculons est immediatement publique et donc accessible, entre autres, aux medias qui ne doivent pas se priver de consulter...

Si tu souhaites un blog interne, tu as celui de la GCG ( http://www.cfe-cgc-hp.org/phpbb2/viewforum.php?f=2 )

Anonyme a dit…

Curieux debat en effet;
- l'on nous explique que la renégo des 35 heures permettrait de diminuer le nbre des licenciements ! (je serais curieux de savoir quand la denonciation de l'accord 35h a été fait: avant ou apres l'annonce du plan; les 1240 auraient-ils été annoncés uniquement pour faire passer la pilule des days offs ?)
- nos managers font un lobbing "lourd" ces temps derniers sur le sujet!
...
- et l'idée fait son chemin puisque certains d'entre nous commencent à trouver cela normal!
Mais on oublie un peu trop vite à mon gout, le cout pour les salariés de cet accord ; pensons au blocage des salaires et à la bien plus grande disponibilité dont les salariés font preuve en contrepartie des 12 days off.

Une suggestion: si, lors des prochaines négos, il faudra "lacher" sur ce point, pourquoi ne pas obtenir, en contrepartie, des pointeuses à l'entrée de tous les sites pour rendre plus "visuel" le nbre d'heure que bcp d'entre nous font aujourd'hui (avec, bien evidement, le risque pour HP France de voir ce nbre d'heures diminuer nettement).



October 17, 2005 12:27 AM

Anonyme a dit…

Au sujet de l'acces libre extérieur à ce blog par des "non-HP" [merci à l'anonyme pour sa réponse du 14 octobre, 2005 13:37]

Question à la CFTC:
Si effectivement des médias utilisent le contenu de ce blog comme source d'information, ne craignez-vous pas d'être potentiellement responsable [complice ?] de toutes sortes d'interprétations erronées au mieux, voire de sérieuses manipulations au pire ?

Suis-je le seul à trouver cette "ouverture" du blog anormale ?

Qui peut dire qui se cache derrière chacun des messages ? qui peut en déduire que ce sont les avis des employés HP ? quelle peut être la légitimité de personnes extérieures à l'entreprise pour prendre position sur notre vécu en tant qu'employé ?

Votre politique d'accès doit être révisée d'urgence si vous voulez avoir notre confiance.

CFTC HP a dit…

Il n'y a pas 36 solutions, les accords avec HP ne nous autorisent pas à mettre un blog en intranet,
tout au juste un forum qui n'a pas les richesses et les potentialités de ce blog.

Nous sommes responsables légalement du contenu.

Anonyme a dit…

Ce forum est ouvert sur "l'exterieur" et je comprends que cela puisse gêner certains. Mais pour quelle raison ? Les échanges sont ils donc à ce point inavouable ? Les réactions sont elles donc si honteuses que vous ne puissiez pas les partager ? Peut être les avis contradictoires vous gênent ils ? Existerait il donc une "Caste HP", crée depuis peu, à laquelle "l'extérieur" n'aurait pas le droit de parler ? Cette réaction m'étonne.

Etant un "ancien" d'HP je trouve ce blog d'autant plus interessant qu'il n'est pas filtré. Cela me permet de vous accompagner, ou de marquer ma distance, mais en toute connaissance de cause car je vous juge plus fiables que les politiques et les médias...

Pour revenir au mail du 13/10 qui a fait réagir certains, je le trouve plutot constructif et ne lis pas en ces lignes l'apologie d'un plan social... C'est un avis personnel d'autant plus interessant qu'il donne des axes de négociations qui peuvent être utilisés... ou pas !

Enregistrer un commentaire