ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

Actualité HPE Immanquables CFTC # 9

HPE Next Beaucoup de questions, peu de réponses pour l’instant. – 5000 ?

Elections Entco 26 et 27 septembre par internet. C’est quoi une D.U.P ?

Actualité DXC-ESF Relance de la GPEC Out 130 places ! DiXiT XI et Flash GPEC

Nouveau Code du Travail Quel impact ? Notre décryptage !

HPE PSE GPEC Out 137 volontaires, 90 acceptations

HPE Politique voiture Le plein de nouvelles informations (post 1750) !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE Tout sur l’impact fiscal du split Micro Focus le 1/9 !

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

jeudi 19 mars 2009

Tous uniques, Tous Unis à Paris !



Photos CFTC HP-IBM-Bull-EDS, libres de droit
Le PDG d'IBM France n'avait pas aimé la manifestation commune HP-EDS-IBM du 29 janvier et l'avait fait savoir. Message reçu : encore plus de syndicats et de salariés IBM présents le 19 mars à la Bastille, et aussi une bonne centaine de salariés de Bull, d'Ilog, de Sun rejoignant le gros des troupes HP-EDS... Pas loin de 500 manifestants du secteur informatique, tous uniques-tous unis pour la première fois en nombre ! A nous la crise, à eux les profits : CA SUFFIT !
Dans les médias :

19 commentaires à lire:

CFTC HP a dit…

A Paris, la CFTC Altis (anciennement IBM Semi-conducteur à Corbeil) a défilé avec une banderole : "Altis SC 3000 Salariés sans avenir Merci IBM"

Magnifique photo libre de droit sur simple demande à cftchp@hp.com

CFTC HP a dit…

A Nice, les salariés d'HP, d'IBM et Texas Instrument ont défilé ensemble sous une banderole "pour nos emplois, ensemble dans l'action".

CFTC HP a dit…

Extrait de MagIT :

Pour la CFTC de HP, "plus les gens réalisent l'indécence des propositions de la direction, plus le front du refus gagne du terrain". Sur son blog, le syndicat a mis en ligne un sondage sur la question qui a recueilli quelque 1 000 réponses : 92 % d'entre elles vont dans le sens d'un refus des baisses de salaires proposées. Dans les années 90, chez IBM, 95 % des salariés avaient adhéré à une mesure de baisse des salaires de 7,5 % alors que l'entreprise traversait de graves difficultés. Un virage à 180° qui témoigne de la méfiance grandissante des cadres envers les directions générales.

Poil_a_gratter a dit…

http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39387975,00.htm
http://www.01net.com/editorial/406152/19-mars-2009-des-salaries-du-secteur-informatique-expriment-leur-ras-le-bol/
http://www.7h10.com/2009/03/19/19-mars-2009-des-salaries-du-secteur-informatique-expriment-leur-ras-le-bol/

Et ils ne sont pas tous là....

CFTC HP a dit…

L'artice de l'excellent site www.actuel-Ce.fr

Quand les salariés de l'informatique font
front commun

Groupés au pied des marches de l'opéra Bastille, à Paris, les salariés du
secteur informatique (Bull, IBM, HP, EDS) ont donné du porte-voix pour se
faire entendre hier dans la manifestation nationale. Une initiative unitaire
inédite dans un secteur confronté à des suppressions d'emplois et à des
remises en cause salariales...

Lors de ce concert inédit, les oreilles du PDG d'IBM ont dû siffler. Ce dernier
avait en effet estimé, après la première manifestation du 29 janvier, qu'il était
inadmissible de voir les salariés de son entreprise défiler avec les salariés
de sociétés concurrentes. "C'est une réaction inacceptable. Les salariés ont
tout de même le droit de participer à un mouvement social, a réagi hier Gérard
Chameau, délégué syndical central CFDT chez IBM. D'ailleurs, nous avons
élargi notre rassemblement à d'autres syndicats et d'autres entreprises du secteur pour bien montrer que la
solidarité existe en dépit de la concurrence".
Provoquer un débat sur le partage des richesses

Car les problèmes décrits par les représentants des salariés rencontrés hier à la Bastille se rejoignent. "Nous
sommes tous confrontés à des entreprises qui pratiquent un management anglo -saxon qui privilégie la rémunération de l'actionnaire. Nous voulons tous provoquer un débat sur le partage des richesses créées par le
travail", explique Gérard Chameau.

L'appréciation individuelle de la performance en question chez IBM

"Toutes ces entreprises sont à l'origine des constructeurs industriels qui sont passés à une activité de service.

La conséquence, c'est que nous sommes confrontés à une politique d'évaluation de la performance individuelle des salariés dans une activité, le service, où la réussite d'un projet ne dépend pas d'un individu mais
d'une équipe. D'où le stress énorme et les problèmes de santé que rencontrent les salariés", analyse Franck Setruk, délégué syndical central CFE-CGC chez IBM (10 000 salariés en France).

Des jours de congé remis en cause chez Bull
Chez Bull (4 500 salariés en France), Stéphanie Lourdin, déléguée syndicale centrale CFTC, déplore la dénonciation par la direction d'un accord d'entreprise portant sur les jours de congé : "Nous allons perdre 4 jours de pont et des jours d'ancienneté".

Et la syndicaliste déplore que l'entreprise n'a signé "aucun accord salarial depuis 5 ans". Son homologue de la CGT, Mohamed Boulkour, est sur la même longueur d'onde : "Nous avons déjà débrayé le 10 mars pour demander des augmentations de salaire. Le PDG a bien obtenu un bonus de +5% en 2008!"

Photo de gauche à droite : Mohamed
Boulkour, DSC CGT de Bull,
Jean-Paul Vouiller, secrétaire
CFTC du comité de groupe de
HP, Gérard Chameau, DSC
CFDT d'IBM et Franck Setruk,
DSC CGC d'IBM

"Toutes ces entreprises sont à l'origine des constructeurs industriels qui sont passés à une activité de service.

La conséquence, c'est que nous sommes confrontés à une politique d'évaluation de la performance individuelle des salariés dans une activité, le service, où la réussite d'un projet ne dépend pas d'un individu mais
d'une équipe. D'où le stress énorme et les problèmes de santé que rencontrent les salariés", analyse Franck Setruk, délégué syndical central CFE-CGC chez IBM (10 000 salariés en France).

Des jours de congé remis en cause chez Bull
Chez Bull (4 500 salariés en France), Stéphanie Lourdin, déléguée syndicale centrale CFTC, déplore la dénonciation par la direction d'un accord d'entreprise portant sur les jours de congé : "Nous allons perdre 4 jours de pont et des jours d'ancienneté". Et la syndicaliste déplore que l'entreprise n'a signé "aucun accord salarial depuis 5 ans". Son homologue de la CGT, Mohamed Boulkour, est sur la même longueur d'onde : "Nous avons déjà débrayé le 10 mars pour demander des augmentations de salaire. Le PDG a bien obtenu un bonus de +5%
en 2008!"

Les syndicats contre la baisse des salaires proposée par HP

L'évolution des salaires préoccupe aussi les salariés d'HP (4 300 salariés en France). "Le CE a été officiellement informé avant hier par la direction d'une baisse des salaires proposée aux salariés", raconte Jean-Paul Vouiller, secrétaire du comité de groupe de HP.

"Les salariés reçoivent une lettre avec accusé de réception leur proposant une baisse moyenne de 5% de la partie fixe de leur rémunération. S'ils n'expriment pas leur refus, ils sont réputés l'accepter", dénonce Jean-Paul Vouiller.

Suppressions d'emploi et fermetures de site

Ce dernier conseille aux salariés, "d'autant qu'il n'y a pas de sanction possible contre eux", de refuser cette roposition "parfaitement immorale" dans une société "en bonne santé financière".

Mais HP vit aussi au rythme des "580 suppressions d'emploi" annoncées dans le groupe du fait du rachat de l'entreprise EDS (2000 salariés en France). Sans oublier, complète Jean-Paul Vouiller, "les fermetures de sites HP à Rennes, Bordeaux, Aix, Rouen et Villepinte".

Anonyme a dit…

Un peu de provoc pour animer le blog car je trouve qu'il y a peu de commentaire après la journée d'hier.
Pas surprenant finalement au vue du peu de participants à l'AG de mon site.

On fait parti de privilégiés.
Il y a quand même des situations plus dramatiques et urgentes ( Sony, Continental, Amora,...).

A ceux qui se plaignent de ne pas avoir eu d'augmentation depuis 5 ans ou plus et qui contribuent fortement aux résultats, qu'attendent-ils pour aller brouter l'herbe du champs voisin!

D'autre part, faire un sitting sur les marches de l'opéra Bastille pour la photo avec l'espoir d'une reprise importante dans les media cela fait un peu petit vs les 5kms des "Continental".
On ne joue pas dans la même cour.
Finalement c'est se comporter comme les politiques ou leaders syndicaux qui viennent dans le défilé pour la photo/ interview et ensuite se défilent!

Anonyme a dit…

Pour 6 : tu n'as pas tort..... MAIS
n'est-ce pas extrêmement indécent quand même de la part d'Hp de mettre en place des dispositifs de crise très largement anticipatifs ? Par les coups de g... c'est bien cela que les leaders syndicats veulent pointer du doigt... Hp est une entreprise saine qui ne souffre pas -encore- de la crise...diminuer les salaires de sa workforce et couper un maximum dans les coûts n'a pas pour but avouer de préserver des emplois ou de relancer quoi que ce soit mais bien d'accroitre des profits dont ni toi, ni moi (hélàs) ne verront la couleur.... et comparé à ce que traversent bien d'autres entreprises malmenées, c'est méprisant !

Anonyme a dit…

Tant que nos syndicats ne proposeront que ce genre de manif pour HP, on ne recoltera pas plus, je veux dire du non vraiment visible ou meme efficace, médiocre, mais en venant grossir le cortege du "national".
Les 2 approches pourquoi pas, mais uniquement pour le national, comment dire , déception.
A quand de initiatives efficaces à l'allemande ? il reste l'espoir

Anonyme a dit…

Avant d'aller à la manif, il y avait des AG à Issy et aux Ulis. Un bon test : quand il y aura vraiment du monde aux AG, alors peut-être qu'il y aura des mouvements ambitieux.

en attendant, dormez-bien tous

CFTC HP a dit…

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-manifestation-du-19-mars-une-mobilisation-sans-precedent-dans-l-it-28299.html

Poil_a_gratter a dit…

Tout à fait d'accord avec 9 !!! Les gens, vous n'êtes pas obligés d'accepter ce qui est proposé par les syndicats, libre à vous, mais, pendant 1h, se rendre aux AG, afin de montrer que certes, on ne partage pas tout ce qui est fait, mais qu'on ne s'en fout pas, est le minimum.

Et puis, 6, si tu as d'excellentes idées, je suis prêt à les écouter, et pourquoi pas, à les suivre.

J'étais sur les marches. Pas sur le bas, mais sur le haut. Je peux me dire que, peut-être, ça n'a rien donné, mais au moins, j'étais PRESENT !

Ce qui nous aidera à tenir est de rester unis. Sans union, pas de résistance.
Je pense ne pas être contredit en disant que ce n'est pas la couleur de la casquette qui compte, ou la forme du logo. C'est le fait de montrer à notre direction que nous ne sommes pas d'accord avec tout ce qu'elle fait.

Je crains que De Gaulle n'ai eu raison en parlant de moutons....

Anonyme a dit…

Décidement les employés sont encores des enfants gaté.Avant de prendre le car j'en ai vu beaucoup ehors en train de fumer au soleil leur cigarette digestive.en tout cas beaucoup plus que lors de l'AG du matin ou plus que ceux qui étaient dans le car.Bref La caravanne passe (le défilé) et le emplyés de HP ne la regardent pas car ils travaillent et attendent de se faire tondre dans leur steles climatisées.

Anonyme a dit…

rassure moi 11, tu ne parles pas de ceux de la manif :)

Anonyme a dit…

Au fait, c'est quoi cette "initiative à l'Allemande" dont tout le monde parle?

CFTC HP a dit…

elle est relayée sur le blog "sujet énorme en Europe" et sur notre intranet avec le lien vidéo

"Quand les salariés d'EDS s'invitent sur le stand HP au CEBIT

Pour info…. La vidéo du journal Hessischer Rundfunk (HR) dure 4' mais ca vaut la peine de voir la flash mobilisation sur le stand de HP !

Les salaries grévistes de EDS Allemagne arrivent au CeBit… apres 5h de bus… (Frankfurt - Hannover) et comme ils n'ont pas été autorises par le centre de congres a entrer, ils ont un stand a l' extérieur
… puis enclenchent le plan B: avec des tickets individuels ils rentrent, se promènent et a 14h15… lancent une flash mobilisation autour et sur le stand HP….

Tout le secteur (3 allées autour du stand) est bloqué pendant 15 minutes, avec le flyer "HP détruit des jobs".

Anonyme a dit…

excellent en effet!

CFTC HP a dit…

Important et intéressant :

-------------------------------------------

HP chief faces tough questions at annual meeting
VNUNet, 3/19, Iain Thomson

HP chief executive Mark Hurd underwent a grilling from investors at the company's annual general meeting this week. Skip related content

Hurd faced questions on increased competition in the server space, after Cisco's announcement that it is entering the market in partnership with VMware, and rumours that IBM may buy Sun Microsystems.

The HP chief claimed that he was unconcerned by the Cisco move, and refused to comment on the speculation about IBM and Sun.

"I do not remember a day where the market wasn't competitive. I think you'll continue to see competition in the market," Hurd told the meeting. "I couldn't be more confident in the future of HP."

The agenda for the meeting contained just two official items: the re-election of board members; and the choice of a new accounting firm. Hurd then faced questions from shareholders, one of which concerned his own pay, and in particular the $42m (£29m) bonus he has received.

Hurd said that figure was tied to HP's performance over the past three years, and that he did not expect to make as much in the coming years.

Another question concerned how Apple, a company with a research and development budget one third the size of HP's, could have a better market capitalisation.

Hurd maintained that Apple was very competitive, and said that he is researching ways to bring more technology to market from HP Labs over the coming year.


H-P shareholders give board members another term MarketWatch, 3/18, Rex Crum

SAN FRANCISCO (MarketWatch) -- Hewlett-Packard Co. shareholders on Wednesday voted at the company's annual meeting to give the ten members of the company's board of directors each another one-year term. The board members are H-P Chief Executive Mark Hurd, Lawrence Babbio, Sari Baldauf, Rajiv Gupta, John Hammergren, Joel Hyatt, John Joyce, Robert Ryan, Lucille Salhany and G. Kennedy Thompson. Board member Richard Hackborn chose to not stand for re-election. H-P shareholders also approved Ernst & Young as the company's independent public accountant.

Poil_a_gratter a dit…

13 :
Non, je parle des "autres". Ceux qui estiment que râler seul dans son coin est suffisant, ceux qui "fument leur clope [...] digestive", et qui, lorsque leur petit coin d'herbe sera grillé commenceront peut-être à retirer leurs œillères et se diront "Merde, si j'avais sû !".

Je rappelle la phrase du Général De Gaulle :
"Les français sont des moutons, qui certes bêlent, mais qu'on peut mener à l'abattoir"
Comme quoi, plus de 40 ans après, rien n'a changé...

Anonyme a dit…

13: 4et oui, 40 ans aprés, les moutons défilent toujours et rien, mais vraiment rien n'a vraiment changé, nous osmmes d'accord.

Enregistrer un commentaire