ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next What is next ?

Entco La DUP

DXC-ESF Infos GPEC Out

NAO HPE 2018 Quelques bonnes nouvelles

Mutuelle Santé HPE 2018 Rattrapage pour les retardataires ?

Epargne Salariale HPE FY18 Avant le 24 novembre !

Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

Forum France-Canada Un formidable succès !

HPE PSE GPEC Out Vos questions, des réponses

HPE Politique voiture Gel des commandes

Congés Ceux à prendre en fin d’année + jour de pont 2018

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

vendredi 26 juin 2009

Le projet de transfert de 600 employés HP vers EDS

La phase finale de la consultation sur le projet très contesté de transfert forcé HP vers EDS a été suspendue

Les experts CFTC HP + EDS répondent à vos questions dans la partie commentaires.

122 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

La direction d'HP mets tout en place pour que avec ou sans transfert les choses fonctionnent... Pas de possibilité technique d'effectuer le transfert avant Aout 09 et quand le jugement l'imposera le 22 juillet ce sera un soulagement.
Signé: radio moquette

CFTC HP a dit…

pas sûr que le jugement soit rendu avant septembre...

Anonyme a dit…

L'action judiciaire et l'audience du 26 juin sont elles suspensives? Est ce que rien ne peut se passer avant cette date du 26 juin?

Anonyme a dit…

Pour (1). Ton message est pour les initiés semble t'il...
Pourrais-tu détailler en 3 ou 4 points ce que la direction d'HP met en place pour que avec ou sans transfert les choses fonctionnent ?

CFTC HP a dit…

http://hpnow.corp.hp.com/integration/tools/employee_onboard/index.html

CFTC HP a dit…

pour 3, non l'action n'est pas suspensive.
Ce qu'il peut se passer avant le 26 juin c'est un passage en force de la Direction pour les avis Comité de Groupe et CE, puis pour un transfert. Mais il y aurait des répliques judiciaires immédiates qui elles peuvent être acceptées (ou pas) par la justice comme suspensives.

CFTC HP a dit…

Motion votée aujourd'hui par le CE HPCCF en session de rattrapage :

"Les élus du CE HPCCF ne peuvent que constater que beaucoup de questions sont restées sans réponse. En particulier les élus constatent que le manager du groupe Intel Solution Center n'a pas pu s'exprimer librement.

Dans l’attente de l’éclairage initial de l’expert économique du CE prévu au prochain CE extraordinaire, le CE HPCCF demande :

- La liste des postes associés au projet de cession et dont une partie de la mission n'est pas liée aux activités transférées vers EDS,

- Le projet d'acte de cession définitif,

La communication des organigrammes complets avant et après transfert fait apparaitre des postes dont le détourage est pour le moins contestable. Il en va ainsi par exemple de plusieurs postes chez L&D dont le contenu a été revu récemment aux seules fins de transférer articificiellement plusieurs salariés. Les élus demandent que leur soient précisés les critères complets déterminant le transfert de tel ou tel poste.

Par ailleurs la Direction n'a pas démontré que les activités sorties de HPCCF puissent perdurer de manière autonome et se développer au sein de la structure EDS.

Vote : abs 0, contre : 0, pour : 13 "

message retoqué (info confidentielle, risque concurrence) a dit…

Bonjour,
Je viens de découvrir sur l'intranet un slide catégorisant le degré de complexité du rapprochement EDS/HP par "région" et par pays.
http://wpcfs.corp.hp.com/TSGEMEA_WPC/TSG_EMEA/CountryComplexityApril2009.ppt#286,1,Slide 1.
Flexible, Moderate, Moderate w/ High Risk, Complex... ben la France est complexe.

Anonyme a dit…

Merci pour cette motion (7)

D'ailleurs de point d'autonomie HPCCF (en particulier) vis a vis du transfert (dans le cadre légal ou il est planifié) est une évidence

Que notre direction se le dise, cette évidence viendra le 26 juin, par voix de justice !!

Anonyme a dit…

C'est quoi le contenu et l'objectif du Comité de Groupe et CE EDS d'aujoird'hui 18 mai ? Si éventuel WFR annoncé le 19 mai impact possible ?

CFTC HP a dit…

Coté HP, il s'agit avant tout de prendre connaissance des 56 pages du rapport de l'expert sur le projet de transfert. Il faudra d'autres réunions avant que le Comité de Groupe puisse donner un avis sur ce projet.

Coté EDS, c'est une information en vue d'une consultation, donc pas d'avis aujourd'hui.

Si WFR annoncé demain soir, alors peut-être que cette nouvelle donnée servira de prétexte à revoir tout ou partie de ce projet.

Car c'est toujours un dialogue de sourd entre la Direction et les représentants du personnel sur l'emploi, le changement de statut social et la problématique de représentation des employés EDS au sein du Groupe HP.

Anonyme a dit…

Coté HP, le rapport de l'expert, faut-il comprendre que c'est le rapport établit par la direction HP qui est soumis au comité de groupe HP ?

CFTC HP a dit…

Non, c'est le rapport libre et indépendant de l'expert, payé par les CE sur budget de fonctionnement car HP a refusé de payer cette expertise non obligatoire.

CFTC HP a dit…

Suspension à 17h, reprise du Comité de Groupe lundi prochain 25 mai

Anonyme a dit…

Pourquoi suspension du comité de groupe à 17h ? Est ce dans l'attente, de l'annonce de M.Hurd ce jour ou tout simplement, tout les points de l'ordre du jour n'ont pas été abordés ?

CFTC HP a dit…

Non, rien à voir avec Mark Hurd ce soir, c'est simplement parce que la fin du Comité de Groupe est indiquée à 17h (et le début à 10h) pour que les membres venant de Grenoble et Sophia puissent rentrer chez eux

Donc le dernier point de l'ordre du jour, les questions non répondues et les nouvelles questions n'a pas pu être abordé.

Il est clair que lundi prochain la direction va chercher à prendre l'avis.

CFTC HP a dit…

Autres infos :

Le CE HPF sur ce sujet se poursuivra le 29 janvier, il a demandé la consultation des CHSCT hier ce qui peut faire perdre 2 à 3 mois à la consultation et ce que conteste la direction.

En Allemagne, fusion intégrale HP-EDS le 1er novembre 2009

Anonyme a dit…

Bonjour,
Pour 17, y a t-il pas une erreur pour la poursuite du CE HPF le 29 Janvier !!

CFTC HP a dit…

oui, c'est le 29 mai, merci !

CFTC HP a dit…

Voici la motion votée par le CE HPCCF le 20 mai, et la réponse de la Direction (il s'est passé la même chose au CE HPF le 19 mai) :

"Dans le cadre du projet de transfert des salariés HPCCF, le CE a été informé en vue d’une consultation.

La Direction a exposé qu’un nombre important de salariés devraient être transférés chez EDS ; ces salariés ayant été identifiés, selon la Direction, dans le cadre d’un fonds de commerce « OS et C&I ».

Sur la base des informations qui lui ont été communiquées sur ce projet, le CE constate que ce projet a des conséquences importantes sur les outils de travail, sur l’organisation du travail et sur les conditions de travail.

Dans ces circonstances, le CE demande l’avis des CHSCT, conformément aux dispositions des articles L2323-27, L2323-28 et L4612-8 du Code du Travail."

Réponse de la Direction, qui entrainera sans doute une réponse des CE car ils relèvent de soi-disantes contradictions qui n'existent que dans leur imagination :

"La procédure de consultation a été initiée sur le projet de transfert des activités OS et C&I de HPCCF à EDS France avec le comité d’entreprise HPCCF le 8 janvier dernier. Depuis cette date, le CE HPCCF est informé de la consistance du projet, de sa nature et de ses implications pour les populations concernées. De plus, depuis cette date, de nombreuses réunions se sont déroulées au cours desquels la Direction HPCCF a répondu aux nombreuses questions que les Représentants du personnel pouvaient se poser sur ce projet. Rien dans ces échanges ne peut justifier que les représentants du personnel soient amenés à conclure que ce projet aurait un impact sur l’Hygiène la sécurité ou les conditions de travail des salariés concernés par le projet de transfert comme plus généralement les salariés d’HPCCF.

Dans ces conditions, la Direction confirme qu’elle considère qu’il n’y a manifestement pas lieu à consultation des CHSCT sur ce projet et regrette qu’en fin de procédure le CE argue d’un tel moyen de procédure afin manifestement de justifier un refus d’avis dans un contexte judiciaire d’ores et déjà acquis pour tous.

A cet égard la Direction relève que c’est de façon totalement contradictoire que les élus qui viennent d’assigner la société pour pouvoir contester l’existence d’un fonds de commerce, motif notamment pris de l’absence de modification des conditions de travail des salariés à transférer viennent désormais prétexter un défaut d’information/consultation des CHSCT pour des raisons de modification de ces mêmes conditions de travail.

Anonyme a dit…

pour moi c'est plié ce transfert, on ne fait que gagner quelques mois malheureusement

Anonyme a dit…

(21) oui tu as certainement raison, question de délai. Mais cependant, quelques mois pour OBTENIR par voie de NEGOCIATION des conditions de départ acceptables, c'est bien le minimum, non ?

Alors pour ma part, toute action, même très dure, qui satisfera cet objectif, je suis partant.

Pour ce qui est des actions 'mixées' dans des journées d'actions collectives, je comprends le besoin, mais pour ma part je ne participerais plus à ce mélange des genres qui visiblement ne permet pas la mise sous pression et l'attention sur NOS problématiques.

CFTC HP a dit…

selon toute vraissemblance, il n'y aura pas de mouvement social cez HP le 26 mai

Anonyme a dit…

pour 23 : On dit donc AMEN à l'annonce de M.Hurd !

Anonyme a dit…

23 - sait-on pourquoi cette "molesse"?

CFTC HP a dit…

Le mois de mai, des réunions tous les jours (cette semaine : Comité de Groupe, CE, CE Européen, DP...), l'absence de détonateur capable de mobiliser au moins 20% des employés... Il faut attendre un moment plus propice mais l'entente intersyndicale à 5 existe comme jamais, comme le montrent plusieurs dossiers travaillés ensemble, donc pas d'inquiétude : le moment viendra.

CFTC HP a dit…

Comité de Groupe sanglant aujourd'hui, la Direction considérant que la consultation est terminée, tandis que le Comité de Groupe faisait trois déclarations d'affilée :

1/ Dans le cadre du projet de transfert des contrats de travail des salariés HP, vers EDS, le Comité de groupe a été informé en vue d’une consultation.

Un nombre important de salariés, plus de 600, devrait être transféré chez EDS, et le détourage de ce transfert a été effectué, selon HP, dans le cadre de fonds de commerce OS et C&I. Cependant, les critères avancés pour déterminer si une activité est dans le périmètre du transfert projeté sont imprécis et ouvrent la porte à toutes sortes d’abus.

D’autre part, après transfert, une partie significative de l’activité de salariés transférés sur la base de leur activité majoritaire serait conservée chez HP, dans des conditions ignorées.

Les CE et le Comité de groupe ont réclamé, mais en vain, depuis la présentation du projet, les organigrammes fonctionnels avant et après transfert.

Dans le cadre d’un projet aussi important, HP aurait dû, de sa propre initiative, saisir à l’origine du projet les CHSCT concernés, mais cette démarche a été ignorée.

Les CE s’inquiètent légitimement de l’organisation et des conditions de travail, après le départ, suite à un transfert, de plus de 600 salariés, tant pour les salariés restants que pour les salariés transférés.

Les incidences sur les conditions de travail et l’organisation du travail justifient, pour les CE, les concours des CHSCT dont les avis en ce domaine paraissent déterminants.

Dans ces circonstances, c’est donc légitimement, que les CE ont sollicité l’avis des CHSCT conformément aux dispositions des articles L 2323-27, L 2323-28 et L 4612-8 du Code du Travail.

HP ne peut prétendre que cette démarche serait dilatoire, dans un contexte judiciaire annoncé, puisque la Direction avait l’opportunité, dans le cadre d’une démarche loyale et totalement informative, de saisir en amont les CHSCT, ce qu’elle n’a pas fait.

Cette carence volontaire justifie les démarches des CE en charge de la responsabilité de la collectivité des salariés.

C’est pourquoi, en l’absence d’éléments complémentaires sollicités, notamment sur :
l’impact du refus éventuel, par les clients, de transférer leur(s) contrat(s) existant(s) de HP vers EDS, tant sur le fonctionnement, que les charges de travail, voire sur la liste des salariés transférés,
l’absence de visibilité sur le plan d’intégration des salariés sujets au transfert projeté, notamment, mais sans exclusive, sur les organigrammes d’accueil,
l’absence de réponse sur l’emploi et sur les projets annoncés, mais non précisés, de suppressions de postes,
le refus persistant de communiquer les organigrammes fonctionnels avant et après transfert

et dans l’attente de l’avis des CHCST, pour rendre un avis éclairé dans le cadre d’une information complète et loyale, le Comité de Groupe se trouve dans l’obligation de sursoir à l’avis qu’on veut lui imposer.


Vote : Unanimité

CFTC HP a dit…

2/ Votre préambule démontre la qualité du dialogue social et le niveau de confiance que vous avez instaurés dans le cadre de ce projet.

Il est extraordinaire que la Direction prétende que ce projet ne relève pas de la compétence du Comité de Groupe alors que l’article 3.5.2 sur les prérogatives du Comité de Groupe HP dans l’accord sur les IRP du 9 décembre 2004 stipule :

« le Comité de Groupe sera doté de pouvoirs consultatifs sur les projets de restructuration affectant les deux sociétés composant le groupe : il en sera ainsi notamment de tout projet de réorganisation ayant des incidences importantes sur l’emploi, tel que défini à l’article L. 321-1 du Code du travail, et affectant les deux sociétés du groupe. La consultation du Comité de Groupe se fera de façon concomitante avec celle des comités d’entreprises des sociétés du groupe »

De plus les accusations d’instrumentalisation sont scandaleuses et totalement injustifiées. A titre d’exemple, le point de la consultation du Comité de Groupe n’a été abordé que ce matin et pour la première fois ; il n’y a donc eu aucune manœuvre dilatoire mais un simple et strict respect de l’ordre du jour établi conjointement avec la Direction.

Ce jour, l’essentiel des questions a porté sur les accords d’entreprise EDS France afin de permettre une vision sociale affinée de l’entreprise d’accueil pour les salariés transférés.

Contrairement à ce que vous prétendez, ces questions n’ont pu être sérieusement abordées lors des précédentes réunions, car préalablement, des questions de principe se posaient sur les notions de fonds de commerce, de périmètre du transfert, et la Direction s’est enferrée dans des réponses contradictoires sur ces premières questions fondamentales qui lui ont été posées.

Nous prenons acte de votre volonté de considérer que la consultation du Comité de Groupe est terminée alors que pour des motifs tout à fait justifiés un sursis a été voté à l’unanimité.

HP démontre ainsi sa volonté de passer outre les légitimes interrogations des représentants du personnel dans le cadre d’un projet qui demeure extrêmement flou faute de transmission des éléments d’information indispensables pour permettre une information loyale. Le nombre de réunions et d’instances consultées ne sauraient pallier les manques et les anomalies de ce projet, et nous constatons que l’absence de réponses à nos principales questions se transforme maintenant en « réponses déjà données »!!!

Exemples parmi d’autres des manques de la consultation sur ce projet : le plan d’intégration et les organigrammes détaillés, les conséquences sur l’emploi et les risques clients qui sont niés contre toute évidence, le périmètre à géométrie variable ouvrant la voie à toutes les interprétations…

HP précipite ses intentions pour des motifs peu avouables alors que les transferts ne sont pas une priorité immédiate puisque l’activité, pendant la période d’information, s’est poursuivie en lien avec EDS.

Cette précipitation démontre à l’évidence la volonté d’opérer dans les meilleurs délais un plan de suppression d’emplois chez EDS en y intégrant des salariés HP nouvellement transférés, dans des conditions et circonstances indignes d’un vrai dialogue social.

Dans ces circonstances le Comité de Groupe réitère sa délibération et sursoit à tout avis dans l’attente des éléments complémentaires d’information sollicités et de la saisine des CHSCT concernés.



3/ Votre déclaration de ce soir n'est pas de nature à clore de façon unilatérale notre demande d'une consultation sincère et loyale. Nous sommes donc dans l'attente d'une deuxième réunion de consultation sur ce projet de transfert.

CFTC HP a dit…

Il manque les propos de la Direction mais il n'est pas possible de les reproduire intégralement ici, nous contacter à cftchp@hp.com si besoin

Anonyme a dit…

C'est rock'n roll !!!!!!!!!

CFTC HP a dit…

Pour ceux qui s'intéressent aux accords chez EDS, voici les questions préparées par la CFTC et données au Comité de Groupe, avec les réponses de la DRH faites hier:

Réponses de la Direction aux Questions du Comité de groupe HPF et HPCCF sur le statut social d’EDS France


1. Quels sont les accords d’entreprise en vigueur chez EDS France ?

R1. : La Direction a communiqué par courriel du 4 mars 09 au Comité de Groupe et aux CE HPF/HPCCF le 16 janvier 2009 l’ensemble des accords en vigueur au sein d’EDS France.

Ce courriel distinguait d’ores et déjà :

A/ Les accords d'entreprise EDS France actuellement en vigueur
1/ Accord d'entreprise EDS France SAS relatif à la protection sociale Mutuelle (régimes "décès, incapacité et invalidité" et "remboursement des frais de santé") du 1er janvier 2009
2/ Accord d'aménagement du temps de travail au sein de la société EDS France SAS du 30 septembre 2004
3/ Accord relatif à l'organisation de la représentation du personnel des sociétés EDS France SAS, EDS Answare SA et EDS consulting Services du 19 mai 2005
et son annexe

B/ Les accords d'entreprise EDS France dénoncés le 18 mai 2004 :

- Accord sur les heures supplémentaires et le travail exceptionnel, de nuit, du samedi, dimanche et jour férié du 22 Décembre 1997 et Accord sur l’organisation du temps de travail posté, décalé et fin de semaine (17.03.1999) + avenant (30.03.2000).


Il y a actuellement un projet d’accord en consultation auprès des CHSCT & CE EDS sauf sur la partie « heures supplémentaires ».


- Accord sur l'utilisation de l'astreinte du 17 mars 1999
Il y a actuellement un Projet d’accord en consultation auprès des CHSCT & CE EDS.

En outre, la Direction a adressé au comité de groupe par courriel du 15 avril 2009 et aux CE HPF et HPCCF le 3 avril 2009 la copie des accords EDS signés récemment portant sur :


- Protocole d'accord sur la phase de transition de l'astreinte du 31 mars 2009

- Accord sur les différents modes de travail atypiques du 31 mars 2009


2. Quels sont les accords d’entreprise dénoncés chez EDS France ?
R. 2 cf réponse à la question 1

3. Quels sont les accords d’entreprise en cours de renégociation chez EDS France ?
R.3 cf réponse à la question 1. A ce jour, il n’y a pas d’accord en cours de renégociation au sein d’EDS France. A ce jour, un projet d’accord entreprise EDS France SAS est en cours de négociation visant à harmoniser le statut social des salariés de la société Answare absorbés par EDS France en 2007. A titre d’information, vous trouverez ci-joint le projet d’accord en cours de négociation au sein d’EDS France.

4. Où en sont les accords dénoncés chez EDS France ?
R.4 cf réponse à la question 1. Les accords dénoncés ont fait l’objet de 2 nouveaux accords (Protocole d'accord sur la phase de transition de l'astreinte et l’accord sur les différents modes de travail atypiques) transmis le 15 avril 2009 au comité de groupe dans leur version signée.

CFTC HP a dit…

suite :

5. Quel règle s’applique quand les accords sont dénoncés en non encore renégociés ?
R.5 pour les accords qui sont dénoncés et non encore renégociés ils continuent à s’appliquer dans la limite de 15 mois (3 mois de préavis + Délai de survie de 12 mois).

6. Selon l’accord « accord d’entreprise EDS France SAS » la classification se fait selon la convention collective du Syntec. Y a-t-il une grille EDS et quel rapport avec la classification HP ?
R.6. Il est à noter qu’à ce jour, il n’y a pas d’accord d’entreprise EDS France SAS » de signer au sein d’EDS France mais seulement un projet d’accord en cours de négociation. A ce jour, la Société EDS France relevant de la convention collective du Syntec et applique à ce titre les classifications de cette convention collective et ne possèdent pas de classification propre contractuellement. Et comme déjà précisé au comité de groupe le 20 mars 09 en réponse à sa question 83 « La correspondance entre les coefficients métallurgie et les coefficients syntec feraient partie de la négociation portant sur l'adaptation des statuts qui débutera au plus tôt à compter du transfert et au plus tard des 3 mois. A la suite de la demande du Comité de groupe du 10 mars 09, la Direction a adressé à titre d'information la correspondance des coefficients entre ces 2 conventions collectives habituellement utilisée au sein d'EDS France en cas de reprise de personnel. Cela ne préjuge naturellement en rien du résultat de la négociation précitée. »

7. Selon l’accord « accord d’entreprise EDS France SAS » une prime de vacances est versée avec la paie de juin. Quel est le montant de cette prime et s’ajoutera-elle au salaire des pm HP lorsqu’ils rejoindront EDS ?
R.7 : Il est à noter qu’à ce jour, il n’y a pas d’accord d’entreprise EDS France SAS » signé au sein d’EDS France mais seulement un projet d’accord en cours de négociation. Comme la Direction l’a déjà précisé par courriel du 20 mars 2009 au comité de groupe (cf réponse de la Direction à la question 102 du comité de groupe) et pour mémoire, « la formule de calcul de la prime vacance (qui trouve sa source dans la convention collective du Syntec) est la suivante :



La période retenue pour ce calcul est du 1er juin de l’année précédente au 31 mai de l’année et ne concerne que les personnes présentes au 31 mai du versement de la prime. »
Le projet d’accord auquel le comité de groupe se réfère reprend cette formule en la complétant de manière plus favorable (il ne serait plus tenu compte des jours d’absence maladie, maternité, accident du travail).

CFTC HP a dit…

suite :

8. Quelles est la différence entre le régime HP et le régime EDS pour le versement du salaire en cas de maladie ?
R.8 : outre le comparatif déjà fournis en la matière aux différentes instances notamment fin mars 2009,
Chez EDS :

Moins de 9 ans d'ancienneté: 3 mois continues à 100 %
Plus de 9 ans d'ancienneté: 4 mois à 100 %
Après le maintien à 100% (selon ancienneté), passage à 90 % du salaire : payé chaque mois en paye. EDS France reçoit le remboursement de la prévoyance.

Chez HPF/HPCCF, lorsque le salarié n'est plus en maintien de salaire (maintien à 100 % pendant 90 jours par année civile), il ne perçoit en paye que le remboursement de la prévoyance.


9. Chez EDS, les heures sup sont payées ou récupérées. Quel est la différence avec le système HP ?
R.9 : Au sein d’EDS France, les heures supplémentaires sont payées ou récupérées au choix du salarié. Au sein d’HPF et d’HPCCF, le principe prévu par l’accord ARTT du 24 avril 2006 est la récupération des heures supplémentaires. dans un délai de 6 mois selon la formule du repos compensateur de remplacement. Si cela n’est pas possible, elles sont payées après accord du superviseur.


10. Dans l’accord ARTT d’EDS, la bascule entre temps de travail en jours et en heures se fait au niveau 210. Quel est l’équivalent au niveau de la métallurgie et au niveau du système HP ?
R.10 Dans la grille de correspondance utilisée habituellement chez EDS et transmise au Comité de groupe le 20 mars 2009 suite à sa demande, le coefficient 210 de la convention collective du syntec correspond à la position III B de la convention collective de la métallurgie. Et comme déjà précisé au comité de groupe le 20 mars 09 en réponse à sa question 83 « La correspondance entre les coefficients métallurgie et les coefficients syntec feraient partie de la négociation portant sur l'adaptation des statuts qui débutera au plus tôt à compter du transfert et au plus tard des 3 mois. A la suite de la demande du Comité de groupe du 10 mars 09, la Direction a adressé à titre d'information la correspondance des coefficients entre ces 2 conventions collectives habituellement utilisée au sein d'EDS France en cas de reprise de personnel. Cela ne préjuge naturellement en rien du résultat de la négociation précitée. »

11. Selon l’accord « accord d’entreprise EDS France SAS » il existe un chapitre « Réalisation de mission ». Quels personnels HP transférés pourraient être concernés par ce mode ?
R.11 Il est à noter qu’à ce jour, il n’y a pas d’ « accord d’entreprise EDS France SAS » de signer au sein d’EDS France mais seulement un projet d’accord en cours de négociation.
La « réalisation de mission » est un forfait horaire prévu par la convention collective du Syntec et qui est repris en l’état des dispositions de la convention dans le projet d’accord. L’application de ce forfait fait l’objet d’une contractualisation pour une toute petite partie du personnel d’EDS France. Il n’est pas envisagé par EDS France l’application de ce mode horaire pour les salariés HPF/HPCCF concernés par le projet de transfert.

CFTC HP a dit…

Suite :
12. L’accord « accord d’entreprise EDS France SAS » prévoit, dans son article 13, un droit de retrait lorsque le temps de travail dépasse les temps maxi prévus par la législation (10 heures quotidiennes, 48 heures hebdomadaire). Quelle est la position d’HP sur cet article ? Va-t-il etre transposé chez HP ou est-il amené à disparaitre chez EDS ?
R.12 Il est à noter qu’à ce jour, il n’y a pas d’ « accord d’entreprise EDS France SAS » de signer au sein d’EDS France mais seulement un projet d’accord en cours de négociation. La Direction d’HPF et d’HPCCF n’a pas à se positionner sur un projet d’accord au sein d’EDS France. Il n’est pas envisagé de transposition de cette disposition au sein d’HPF/HPCCF.

13. Dans l’accord ARTT d’EDS, il est précisé que les jours RTT non pris du fait du collaborateur au 31 mai ne seraient pas reportés et considérés comme du « temps librement consenti ». Quelle est la position d’HP sur cette mesure ?
R.13 La Direction d’HPF et d’HPCCF n’a pas à se positionner sur une telle disposition de l’accord ARTT EDS conclu avec les organisations syndicales d’EDS.

14. L’accord « accord d’entreprise EDS France SAS » prévoit, dans son article 17 dit que chaque membre du personnel hors cadres dirigeants doit remplir mensuellement un formulaire de « compte rendu d’activité ». Quel est le système utilisé (papier, informatique, etc) ? Quel système HP cela remplacera-t-il ?
R.14 Il est à noter qu’à ce jour, il n’y a pas d’ « accord d’entreprise EDS France SAS » de signer au sein d’EDS France mais seulement un projet d’accord en cours de négociation. Comme déjà précisé le 20 mars dernier en réponse à la question 94 du comité de groupe « Les employés qui seraient transférés chez EDS accéderont au jour du transfert au système TAL, outil EMEA, et aux compteurs dans leur format actuels dans l'attente de l'adaptation des statuts et au plus tard pendant un délai de 15 mois maximum. Au-delà de ce délai, ils continueraient à accéder au système TAL EDS avec potentiellement des menus différents »

15. L’accord « accord d’entreprise EDS France SAS » prévoit, dans son article 18 dit que le temps partiel, si il est accepté, l’est pour la durée d’un an renouvelable par tacite reconduction. Quid des employés HP en temps partiel qui pourraient voir leur temps partiel remis en cause après leur transfert chez EDS ?
R.15 Il est à noter qu’à ce jour, il n’y a pas d’ « accord d’entreprise EDS France SAS » de signer au sein d’EDS France mais seulement un projet d’accord en cours de négociation. Dans le cadre du projet de transfert des activités OS & C &I HPF et HPCCF au sein d’EDS France, il est prévu l’application de l’article L1224-1 du code du travail et donc le transfert des contrats de travail (et avenants) des salariés HPF/HPCCF concernés par le projet de transfert. En tout état de cause, cela pourrait également faire l'objet de la négociation de l'adaptation des statuts au sein d'EDS qui débutera au plus tôt à compter du transfert et au plus tard des 3 mois.

CFTC HP a dit…

suite :

16. L’accord « accord d’entreprise EDS France SAS » prévoit, dans son article 26 semble dire que les congés d’ancienneté peuvent être convertis en prime équivalente. Est-ce que cette possibilité ne concerne que les jours d’ancienneté ?
R.16 : Il est à noter qu’à ce jour, il n’y a pas d’ « accord d’entreprise EDS France SAS » de signer au sein d’EDS France mais seulement un projet d’accord en cours de négociation. Cette possibilité prévue dans le projet d’accord concerne le paiement des seuls jours d’ancienneté à la demande du salarié.


17. L’accord « accord d’entreprise EDS France SAS » prévoit, dans son article 28 parle des salariés rappelés au cours de leur congés pour « motifs de service ». Quel type de salariés cela concerne-t-il ? Doit-on comprendre que ces salariés sont tenus d’être joignables durant leurs congés ?
R17 Il est à noter qu’à ce jour, il n’y a pas d’ « accord d’entreprise EDS France SAS » de signer au sein d’EDS France mais seulement un projet d’accord en cours de négociation. Cette disposition envisagée dans le projet et déjà appliquée au sein d’EDS France est une possibilité offerte par la législation actuellement en vigueur et ne signifie par que le salarié concerné soit à disposition de l’entreprise pendant ces congés. Ceci est prévu uniquement sur accord du salarié et à titre tout à fait exceptionnel.

18. L’accord « accord d’entreprise EDS France SAS » prévoit, dans son article 31 le congé de paternité et un complément salarial versé par l’entreprise sur le salaire de base. Pour les populations au variable ‘avant-vente, vente, etc,) quel est le salaire de base retenu : le fixe ou le salaire à 100% ?
R.18 Il est à noter qu’à ce jour, il n’y a pas d’ « accord d’entreprise EDS France SAS » de signer au sein d’EDS France mais seulement un projet d’accord en cours de négociation. Il s’agit uniquement du salaire de base conformément aux dispositions conventionnelles du SYNTEC.

19. L’accord « accord d’entreprise EDS France SAS » prévoit, dans son article 35 que les salariés en déplacement en clientèle avec retour quotidien au domicile soient couvert par leur assurance personnelle. Est-ce au salarié de prendre en charge le surcout entre une assurance trajet et une assurance « tous déplacements ». Si le salarié ne peut utiliser son véhicule personnel, que propose la direction ?
R.19 Il est à noter qu’à ce jour, il n’y a pas d’ « accord d’entreprise EDS France SAS » de signer au sein d’EDS France mais seulement un projet d’accord en cours de négociation. S’il y a un surcoût pour le salarié, il est prévu qu’il soit pris en charge par l’entreprise. Si le salarié ne peut utiliser sa voiture personnelle, il peut être envisagé une location de véhicule. En tout état de cause, la philosophie reste de privilégier les transports en communs.

20. Le même article prévoit, qu’en cas de sinistre, la société remboursera la franchise en cas de responsabilité partagée ou de d’absence de responsabilité. Que se passe-t-il en cas de tiers non identifié (voiture emboutie dans un parking, par exemple) ?
R.20 Il est à noter qu’à ce jour, il n’y a pas d’ « accord d’entreprise EDS France SAS » de signer au sein d’EDS France mais seulement un projet d’accord en cours de négociation. Le principe est le remboursement (sauf abus manifeste bien entendu).

CFTC HP a dit…

suite et fin :

21. Merci de préciser l’article sur le régime juridique de l’indemnité versée et surtout la dernière phrase.
R.21 Il est à noter qu’à ce jour, il n’y a pas d’ « accord d’entreprise EDS France SAS » de signer au sein d’EDS France mais seulement un projet d’accord en cours de négociation.
La Direction EDS France indique qu’il s’agit de frais professionnelle et que conformément aux règles posées par l’administration fiscale des Urssaf et l’Acoss, les remboursements sont exonérés de cotisations sociales et d’Impôt sur le revenu sur conditions. Lorsque le forfait est supérieur au montant prévu par l’administration fiscale et sociale, le surplus est réintégré dans l’assiette des cotisations sociales et fiscales.

22. On voit sur les ordres de mission un n° de matricule pour les employés : pour les employés transférés, conserveront-ils leur numéro d’employé HP ?
R.22 : s’agissant d’un système de numérotation mondial HP, les numéros d’employés HP seraient transférés au sein d’EDS France.

23. Quels employés transférés passeront sous le régime des frais de déplacement forfaitaires ?
R.23 Ces forfaits s’appliquent aux collaborateurs dont le lieu de travail est celui du client et seraient donc susceptibles de s’appliquer à des salariés concernés par le projet de transfert placés dans cette situation.

24. Quelles sont les différences, par types de job, entre les frais de déplacement HP et ceux d’EDS ?
R.24. Les frais de déplacement applicables tant chez EDS France que HPF et HPCCF ne se différencient pas par type de jobs. Au sein d’EDS France, les frais de déplacements sont différents selon la durée de la mission (courte durée aux frais réels plafonnés ou lieu de travail du salarié chez le client avec prise en charge forfaitaire).

25. Astreinte : quels sont les salariés transférés potentiellement soumis à un accord d’astreinte ?
R.25 : 78 salariés HPF et 79 salariés HPCCF concernés par le projet de transfert relèvent à ce jour de l’accord Astreinte HPF/HPCCF.

26. Quelles sont les différences entre l’accord d’astreinte HP et celui d’EDS ?
R.26 : le Comité de Groupe dispose de l’accord EDS France sur les astreintes et connait également celui d’HPF et d’HPCCF.

27. L’accord d’astreinte dit qu’en cas de déplacement sur site, l’employé est considéré en déplacement professionnel donc bénéficie de la couverture assurance de la société. Hors, un autre accord dit que pour les « déplacements avec retour quotidien » ne sont pas couverts par l’assurance société mais par celle du collaborateur. Donc, qui assure un déplacement courte durée en astreinte ?
R.27 La Direction suppose qu’il est fait référence dans cette question à l’accord sur les horaires atypiques d’EDS France. Le déplacement « courte durée en astreinte » est assuré par l’entreprise EDS France.

28. Il semble exister un accord de transition qui prend en compte le montant des primes d’astreinte versée en 2008 et qui compare a ce qui sera versé en 2009. Le différentiel défavorable au collaborateur serait compensé à hauteur de 80%. Comment s’intégreront les salariés d’HP dans se dispositif ?
R.28 La Direction a transmis au comité de groupe le 15 avril dernier le Protocole d'accord sur la phase de transition de l'astreinte du 31 mars 2009 conclu au sein d’EDS France. Ce point relèverait de la négociation de l’accord d’adaptation du statut des salariés HPF/CCF qui seraient transférés au sein d’EDS France.

29. Travail atypique : quels sont les salariés transférés potentiellement soumis à une forme de travail atypique ?
R29. A ce jour, il n’y a pas forme de travail atypique récurrente telle que prévue par l’accord sur les horaires atypiques d’EDS France, en dehors des astreintes.

30. En cas de travail atypique, combien d’employés transférés seraient concernés par : le travail de nuit, le travail du Dimanche, le travail posté, le travail du week-end, l’astreinte
R.30 cf réponse à la question 25.

Anonyme a dit…

Donc selon le point 10 et en l'etat actuel des choses, les PIIIA potentiellement transferrees retourneraient au forfait heure.

Et ben dit donc, soit il y aura 1/4 de boulot en moins par tete de pipe, soit il y aura moultes heures sups à payer.

Ca va etre rock'n roll, quand on connait l'avarice d'HP.

Anonyme a dit…

Pour ma part je reste convaincu que le process de transfert subit actuellement un coup d'arrêt, et qu'il ne pourra être débloqué avant le rendu du jugement suite à l'audition a venir le 26 juin 09.

La France commence a faire figure d'exception a vouloir garder EDS dans une structure juridique séparée, la plupart des pays EMEA intègrent les EDS dans HP -voire même ferment les sites EDS- et pas le contraire.

C'est toujours la même histoire, certain(e)s commencent à craindre pour leur big job alors ils espèrent le passage en force. Pas gagné ;-). Tenez bon syndicats, vous avez raison !!!!

Anonyme a dit…

C'est a vomir ....
quand on a connu la société HP au temps ou elle respectait ses contributeurs et les placaient dans l'échelle des valeurs juste derrière nos clients, ce qui se passe aujourd'hui est réellement innacceptable.
Je ne peux pas parler pour EDS que je ne connais pas, mais ce qui est sûr c'est que ça ne me donne pas envie d'y aller.

Bon, espérons que la justice ramène tout ce beau monde qui se pense au dessus des lois à la raison. C'est quand même triste d'en arriver là.
HONTE à ceux et celles qui éxécutent les ordres comme les salariés hommes et femmes, sans un seul regard sur le rôle sociétal qu'ils ont de facto en tant que manager... Oui, c'est à vomir ...

CFTC HP a dit…

Pour info, l'Italie est un cas similaire à la France : 2 sociétés distinctes et transfert forcé de personnel HP vers EDS, avec interrogation sur le devenir de ces salariés transférés.

Anonyme a dit…

(40) Y a t'il des actions particulières en Italie (juridiques) ou bien le dialogue / la négo se déroulent t'il avec une véritable consultation des ORP ?

CFTC HP a dit…

réponse à 41 : tout ce qu'on sait pour l'instant c'est que lors des reunions avec la direction, et suite à des désaccord au sujet de l'integration EDS, les syndicats ont fait une menace de greve pour ce vendredi, ce qui a poussé la direction à faire marche arriere et accepter leurs conditions d'indemnités PSE (voir sujet paln social allemagne et italie)

CFTC HP a dit…

Faut-il répondre au PDG et à la DRH qui, depuis plusieurs semaines, disent dans leurs réunions avec les managers qu'ils ont fait des propositions extaordinaires aux syndicats pour le transfert des employés et ne comprennent pas notre refus, qu'on les attaque en justice de façon incompréhensible etc... etc... ???

Est-ce que le plus inquiétant c'est qu'ils ne réalisent pas la très faible valeur de leurs propositions ? Ou qu'ils font semblant de découvrir une procédure judiciaire que nous avions pourtant annoncé dès la mi-janvier comme inévitable si le projet n'était pas changé ou sérieusement négocié ?

Voici par exemple leurs propositions sur l'emploi, le sujet le plus sensible : si PSE chez EDS ET chez HP, conditions équivalentes entre les 2 sociétés et priorité au volontariat (à condition que les procédures PSE ne durent pas plus de 3 mois). Super : conditions inconnues, et % de suppression inconnu. Donc ça ne veut plus rien dire le volontariat prioritaire si de toutes façons il y a un maximum de licenciements forcés...

Anonyme a dit…

pour (43). Ne soyons pas dupes au jeu imbécile de la direction. Ils savent très bien les tenants et aboutissants de leurs choix, depuis le bébut, et une fois que ça chauffe c'est eux les martyrs devant leur panel de managers.... Mais c'est n'importe quoi !!!!

Vous plaisantez ou quoi en disant qu'ils ne réalisent pas la très faible valeur de leurs propositions.

Pas de changement de stratégie, please, attaque en justice, expression du raz-le-bol et lorsque le VRAI premier retour a la table des NEGOS sera fait par eux, avec un premier REEL résultat, à ce moment là seulement il sera temps de penser à réorienter la discussion vers ce qui est raisonable et ce qui aurait du être acté par eux depuis le début

Anonyme a dit…

Bien parlé (44). Pour ma part la règle est simple et basique. Pas de saucissonnage des entités HP en France en moultes morceaux. C'est le point NON NEGOCIABLE.

Que la compagnie fasse ce qu'elle veut en terme d'entités légales, mais dès lors que:
- Structure de groupe (toutes les entités HP et EDS de France)pour la représentation des salariés, défense de nos intérêts, et négociation des accords entreprise et autres PSE

- Pas de structure low cost au rabais, genre syntec, avec une moitié de HP restant en convention métallurgie. La totalité des salariés en France douit être rattaché à la même convention.

Ca parait peut être abbérant à certains, mais c'est la seule solution pour rester forts (unis) et conserver -entre autres- les possibilités de gestion de carrière transverses entre les entités et BU du groupe HP en France.

Amen.

Anonyme a dit…

Il faut noter les derniers messages de MH et de Pete Bocian, VP de CASS et donc des services généraux, qui font état de la fusion accélérée à venir des personnels d'EDS dans HP, en particulier leur intégration dans des bâtiments communs. Il est y dit que le partage géographique et que la synergie des moyens continuera à améliorer notre compétitivité.
La démarche HP France, qui voudrait faire croire qu'un fonds de commerce spécifique existe pour EDS, avec une ligne de business qui lui est propre, est totalement incohérente avec le message de corporate et les statégies d'intégration rapides pronées. C'est, si nous en doutions encore, la preuve que la séparation voulue par HP France n'est qu'un montage manipulatoire.

CFTC HP a dit…

Pour l'audience de vendredi, un communiqué intersyndical devrait partir mercredi soir ou jeudi matin

Anonyme a dit…

Merci CFTC 47 ..........

Anonyme a dit…

J-3

Anonyme a dit…

Pour 49 : J-2 !

Anonyme a dit…

J-1 Comité de groupe, J-2 TGI Nanterre et J ?

Anonyme a dit…

Pourquoi un changement de date pour le TGI Nanterre ?

Anonyme a dit…

Pour CFTC 47, le communiqué intersyndical est -il toujours d'actualité ?

CFTC HP a dit…

pour 52 et 53, on espère qu'il y aura du neuf demain mais c'est sans garantie, on est dans l'attente de ce que vont nous dire les avocats sur les différentes hypothèses pour vendredi

Anonyme a dit…

Pour CFTC(54) Merci, mais pourquoi ce changement d'orientation ? C'est assez étrange !

CFTC HP a dit…

Pour 52 et 55, l'audience aura lieu vendredi mais elle risque d'être courte car l'avocat de la direction n'a pas envoyé ses conclusions sur l'assignation à nos avocats.

Dans ce type de procédure à jour fixe, c'est risqué de plaider sans les connaitre, donc la demande d'un report est plus que probable pour ne prendre aucun risque.

D'autre part, un chiffre de suppressions de postes pour HPF et HPCCF est attendu demain au Comité de Groupe (et donc sur ce blog...).
Secret de polichinel : les syndicats recherchent unanimement des solutions par rapport à ces annonces et par rapport au projet de transfert forcé.

Si des solutions sont trouvées, et c'est loin d'être évident, elles seront soumises aux consultations des CE et à l'avis des employés. Comme nous l'avons fait en 2006 pour la sortie de conflit et la rentrée en négociation du PSE.

Anonyme a dit…

56

Coup classique de la partie adverse pour gagner du temps.

A mon avis, il ne peut etre question que de temps, car ce genre de coup de p..e n'est pas tres apprecié de ceux qui jugent l'affaire.

Donc, la direction a besoin de temps.

Pourquoi ?

1- J'en sais rien.
2- Elle pense qu'elle va perdre et travaille sur une autre proposition.
3- Le merdier Alcatel/Lucent leur met le trouillometre a zero et c'est la panique a tous les niveaux.

Enfin, tres certainement un peu des 3 :) :)

CFTC HP a dit…

L'audience est demain au TGI de Nanterre salle 2 à 10h20. D'après nos infos, un report sera demandé par les avocats le temps de digérer les annonces et de voir si une issue par la négociation est possible. La principale crainte des 600 transférés, en plus du statut social, c'est l'avenir de leur emploi. Maintenant que des PSE sont annoncés dans les trois sociétés, il y a peut-être moyen de résoudre globalement les problèmes.

Ce transfert est donc bloqué jusqu'à la prochaine audience, ou alors une solution acceptable est négociée ou alors la Direction change de projet...

Anonyme a dit…

le transfert de 600 employés vers EDS doit se faire de la meme manière que le depart d'un employé dans une autre societe pour les raisons suivantes:

il y a perte d'identité et donc EDS n'est pas HP (la fiche de paye portera le nom et le siege social d'EDS).

EDS est une societe qui est malade , sa mauvaise santé financiere ne peut etre le pretexte a forcer des salariés a prendre le risque de s'y retrouver.

Une fois chez EDS et le PSE passé , le risque le plus grand est de se voir licencier economique avec le minimum legal dans quelques mois en pretextant des difficultes economiques.



Solutions:

Soit HP veut nous transferer vers EDS et il propose une transaction financiere equivalente a celle proposée au volontaire au départ afin d'obtenir l'adhesion des salariés au risque.

Soit on arrete la desintegration et la division d'HP , et on remet tout le monde dans une seule societe.

Anonyme a dit…

Trés juste 59 !
Faut quand meme rappeler qu'en une année, les effectfifs d'EDS ont été divisé par 2.
Quel a été l'apport d'ESDS pour le moment ?
De nouvelles opportunité ? Mon C..
On n'ira pas au mouroir sans accompagnement digne.

Faut vraiment que la direction France arréte de nous entuber dans ton les sens,
J'espere que les "gentils petits soldats" encore trop nombreux dans cette boite vont enfin bouger et comprendre que l'heure du réel combet à sonner. A défaut d'etre courageux, il sauveront au moins leur dignité.

Anonyme a dit…

Les syndicats doivent tout faire pour bloquer ce projet de transfert afin que l'ensemble des employés HP et EDS soient dans la même structure juridique.

Anonyme a dit…

Quel est le nombre de collaborateurs HP/EDS installés devant le TGI de Nanterre à cette heure-ci ?

CFTC HP a dit…

La réponse est 23

L'audience du TGI de Nanterre a été reportée au 25 septembre à 11h

Anonyme a dit…

Pourquoi ce nouveau scénario ?

CFTC HP a dit…

pour cause de négociation le 2 juillet à la lumière des annonces PSE chez HP et EDS

Anonyme a dit…

Merci CFTC, ce qui signifie donc un comité de groupe HP+EDS le 02/07/2009 !
NB: " à la lumière ", Quid ?

CFTC HP a dit…

Le problème du projet de transfert c'est :
1/ Les menaces sur l'emploi
2/ Le statut social différent et inférieur à celui d'HP
3/ EDS ne faisant pas partie du Groupe HP

Les 12 demandes de l'intersyndicale sont toujours sur la table, la Direction avait rompu les négociations, elles reprennent, donc l'audience est repoussée.

Anonyme a dit…

Est-il possible qu'un "marchandage" soit fait entre le nb de postes supprimés au prochain PSE et le Tranfert EDS. En résumé, si je (Direction Hp) réduit le scope du PSE, vous (les syndicats) êtes plus cool sur le transfert EDS. Vu les dernières annonces, je crains cela.

Anonyme a dit…

Tirer la direction par l’oreille pour l’amener, a pas de fourmis, dans la direction voulue, ca doit être épuisant, surtout avec si peu de support des personnes concernées.

BRAVO A TOUS POUR VOS EFFORTS ET VOTRE PERSEVERANCE

CFTC HP a dit…

pour 68, il n'y a aucun marchandage, ce qui se passe c'est que tous les sujets sont maintenant liés : montage des 3 sociétés et PSE (chiffre de licenciements et conditions de départ).

Anonyme a dit…

Comment ca liés. L'audience au TGI n'etait pas liée au PSE !!!

Ca sens le deal:

vous abandonnez le TGI et je vous lache 2 ou 3 mesures qui ne coutent rien sur le projet de transfert histoire que les 600 se cassent sans ouvrir leur gueule et sans un centime.

en contre partie pour les 540 je lache un max de tune que je recupererai plus tard avec un PSE sans une tune chez EDS.

CFTC HP a dit…

Pour 71 : l'audience au TGI est liée aux 12 demandes intersyndicales en trois volets, dont un sur l'emploi qui lui est lié au PSE.

La paranoïa ça va bien deux minutes... De toutes façons il faut l'unanimité de 5 syndicats, du Comité de Groupe et des 2 CE pour que cesse cette action.

La vérité c'est que cette audience ne sera jamais plaidée, que la direction ne présentera jamais sa défense et ne l'a même jamais préparé à notre avis, et pour cause : soit la négociation du 2 juillet aboutit, soit elle retire son projet et passe tout le monde HPF et HPCCF sous entité juridique EDS en novembre. Sans négociation car sans parade juridique possible. C'est plus clair comme cela ?

La logique c'est que les employés en général et les 600 pouvant être transférés en particulier soient consultés avant tout accord ou tout désaccord. Et pas seulement les adhérents des syndicats.

Anonyme a dit…

CFTC 72

Et tout le monde au syntec, plus d'accord RTT, plus d'accord handicap, plus de participation cantine, revision de la prevoyance, suppression de la mutuelle sante etc ....

Bref, risque de repartir sur le minimum legal a tous les niveaux.

Et ce sera legal. Mis a part s'y opposer par des mouvements sociaux, dans l'cul la balayette !!!!!!

Alors, on fait quoi ?

Anonyme a dit…

Et bien on regroupe tout le monde , ca fera une structure de 5000 personnes face a la direction et pas 3 structures de moins de 2000 personnes.

Quand ils toucheront à l'un de nous , nous serons solidaires.

S'ils ont choisi le plan a 3 societes c'est qu'il est surement meilleur pour la direction, que le plan a 1 societe (faudrait etre stupide pour prendre la moins bonne des solution en premier)

Raz le bol de se faire exploser

CFTC HP a dit…

pour 73 le pire n'est pas certain, pour 74 le pire est possible. Réponse début juillet. On ne sait pas dire ce qui va se passer, personne ne sait je pense, on est dans l'incertitude totale. On y verra plus clair quand tous les syndicats prendront position sur toutes les propositions issues de la négociation et du rapport de force temporaire créé par cette assignation.

Anonyme a dit…

Mais le pire ce n'est pas de voir HPCCF disparaitre ??? quand les 600 auront quitté HP.

Parceque c'est ca qui risque de se passer , certaines reorg. en preparation semblent se diriger vers EDS , avec a terme moins de masse critique sur HPCCF et donc adieu Sophia etc...

Il restera HPF et EDS + CDS pour n'avoir plus que du commercial chez HPF, du service chez EDS et des petites mains chez CDS.

Anonyme a dit…

Reveillez-vous !!!
Nous allons tous passer en Syntec à court ou moins long terme, du moins pour ceux qui survivront aux plans qui s'enchainent trimestre par trimestre.

Un fois pour toute, une société unique et on pose les cartes sur la table maintenant, ensemble, on combat unis et solidaire !
C'est la seule solution, nous serons tous perdants si l'on continue ce jeux de nous opposer entre 3 filiales dans la filiale.

Finie la division face à une direction qui n'a d'autre interet que de nous mettre profond.


ENSEMBLE !!!

Anonyme a dit…

Bravo a la direction, elle a tres bien menee sa barque car en effet, comme le dit CFDT 70, tous les sujets sont maintenant liés !!! Elle va pouvoir la jouer fine comme en 2003 et 2006...

Anonyme a dit…

Ah ben c'est clair pour la direction maintenant je vous tiens et vous avez interet que les negos du 02 Juillet aboutissent ==> merci 72

Anonyme a dit…

pour 77 : sauf que sur la table il y a la métallurgie pour EDS et pas de PSE avant 2012, va falloir trouver autre chose...

Anonyme a dit…

78...et tout cela sans le moindre mot d'ordre de greve des syndicats !!! superbe la créaction de non contre pouvoir mois aprés mois...du genre, calme, attendez les gars ON vous dira( car nous on sait !) quand il faudra se mobiliser...et, ...au zut on a rater le coche...c'est balo !

CFTC HP a dit…

79 : tout le monde se tient par la barbichette.
78 : il faut trouver un autre adjectif que "très bien" et "fine" pour la façon dont la direction mène sa barque à chaque restructuration...

Anonyme a dit…

82

Oui.

D'autant plus que vu de Palo Alto, Patrick Starck a pris du grade chez HP suite a sa remarquable gestion du plan.

:) :)

Anonyme a dit…

Pour 80: la metallurgie pour EDS c'est comme si tu quittais HP pour Arcelor Mittal, c'est du foutage de gueule, car au final la marque HP vaut beaucoup plus que la marque EDS. Etre pret a quitter HP sous metallurgie pour aller chez EDS sous metallurgie sans aucune compensation ou notion de volontariat incitatif ne me semble pas un deal gagnant pour les 600.

EDS a supprimé la moitié des postes en france en 1 an, donc meme avec la metallurgie, si EDS decide dans 2 ans de mettre du monde dehors avec l'argument imparrable qu'ils ont des deficits depuis de nombreuses années, tu partiras avec le minimum legal sans que personne ne sache ce qu'est EDS.

Les syndicats d'EDS sont coincés car l'enveloppe que met HP sur ce coup est plus grosse que tout ce que n'a jamais pu proposer EDS par le passé, et tout ca c'est pour modifier le rapport de force afin de mieux echanger le transfert forcé de 600 contre les packages au volontaires.


Mais ne pas oublier que d'autoriser un transfert forcé de 600 ne premunit pas HP de voir des plaintes individuelles se constituer pour contester ce transfert qui resulterait d'un accord avec les organisations syndicales seulement.
Meme si les parties signataires se mettent d'accord pour ne pas continuer la procedure juridique (alors qu'ils s'etaient entendus pour contester TOUS sans exeptions le transfert d'un fond de commerce fictif) si la loi n'est pas respecté et notament le 122-12, cet accord n'a aucune valeur pour les 600 transférés.

La direction risque de proposer aux syndicats de ne pas s'impliquer dans toute demande individuelle afin d'affaiblir les contestataires...


La boucle est bien boucle par la direction:

un WFR bien accepté par les syndicats
un transfert forcé sans problemes sauf quelques contestataires
une explosion d'HP sur 3 societes et bientot une quatrieme
une porte ouverte a tous les futurs transferts (une partie de TS & EDS vers CDS)
de futurs PSE dans des societes deficitaires et inconnues du grand public


L'enjeu est là et malheureusement les syndicats n'ont peut etre pas cette vision des choses.

Anonyme a dit…

Ne te fais pas de soucis 84, les syndicats ont une vision très complète du problème, mais il manque à la tienne plusieurs éléments, un d'entre eux est de ne raisonner qu'en fonction de la direction : il suffit de faire le contraire de ce qu'ils veulent et tout ira bien pour les employés... L'autre est de refuser d'imaginer une connexion normal d'EDS dans le Groupe HP en France, comme HPF et HPCCF avec négociations communes.

Merci d'imaginer un autre scénario : les 4500 HP chez EDS syntec, disparition d'HPCCF, tous les accords HP tombent, WFR au maximum pour le chiffre et au minimum pour les indemnités (et ce chaque année), nombreux licenciements secs, business perturbé...

Dernière chose : tes propos méprisants pour EDS et ce que souhaitent les salariés et leurs représentants. Ils sont 1200, 2 fois plus que les 600.

Anonyme a dit…

Pour 85: toi qui semble interresse par la signature et qui semble imaginer que l'on est chez les bizounours, signer c'est bien faire ce que veut la direction, tu es convoqué pour ca non ?


Par contre que tu signes ou que tu ne signes pas c'est fini HPCCF !!!


La difference c'est que 4500 chez EDS syntec (va verifier a quoi correspond le code APE d'HPCCF) c'est toujours mieux que 1200 chez EDS, 1500 chez HPF, et combien chez CDS ???.


La direction viendra negocier avec les organisations le changement de convention pour HPF le moment venu.


Pourquoi dire j'ai ete meprisant pour EDS, quand je dis que les salariés et leurs representants sont coincé par le jeu de la direction, c'est l'hemorragie chez eux donc raison de plus pour que les employés soient super content de partir avec plus qu'avant, et je ne remet pas en cause leur choix.

Va lire ce que pensent les organisations syndicales de la mise en infogerance d'alcatel chez EDS avec transfert là aussi de 200 employés et peut etre des baisses de salaire comme chez hp/eds ?

Bizarre, il n'y a que chez HP que l'on soit content que ca se passe comme ca ...

Anonyme a dit…

On vire tout le monde, on ferme la boite on pointe au chômage et tout est réglé
HP raz le bol depuis des années d être gouverné pour des cons et des profiteurs qui ne pensent qu'a eux en utilisant le travail des autres
1789 pour eux haut et court pour YTB et toute çà clique de bon à rien ..
yb

Anonyme a dit…

86 : le problème c'est pas les baisses de salaire qui seront refusées, c'est le gel des salaires. Et arretes de dire n'importe quoi, avec 15% de suppressions de postes et le maintien des sites, c'est pas encore fin i HPCCF. Ils seront toujours bien plus nombreux que HPF et EDS.

Anonyme a dit…

88

Je pense que le projet HP pour la France, c'est un model comme au Portugal par exemple :

Une force de vente, des charges de clientelles, quelques competences pour les demandes de proximite et basta.

J'ai bien peur qu'effectivement CCF vive ses dernieres annees ....

Anonyme a dit…

En tout cas il y a des mégalos des deux cotés,refus de changement de voir la réalité .Beaucoup chez HP vivent dans des mondes parralèles deconectés de la réalité.Ce sera dur pour ces deux type de population.faire de choix c'est ce qu'il y a de plus dur ,il faut grandir pour devenir capable de choisur son chemin mais il y a encore beaucoup trop d'enfants gaté chez HP.Alors demain sera un autre jour et ceux qui on peur de cela qu'ils restent sur leur idées de bobo de l'info.

Anonyme a dit…

Pour le 90
" Beaucoup chez HP vivent dans des mondes parralèles deconectés de la réalité."
"beaucoup trop d'enfants gaté chez HP "

Enfin il est temps de se réveiller , et d’être réaliste dans cette société il y a trop de personnes intermédiaires à brasser du vent à ramasser du fric , passer leur temps sur des tableurs ,des statistiques , des projets bidons ou des déplacements de courtoisie pour justifier une place au sein de la société et tout ça sur le dos des employés .Ca fait des années que ça dure .. Croyez vous que ca va durer encore longtemps comme ça !! Un redéploiement en passant par des suppressions de postes permettra a HP une consolidation des capitaux .
PVR

Anonyme a dit…

En tant qu'ancien d'HP du service client (13ans) qui est parti en 2001 chez EDS..

Pour ceux qui disent HP vaut plus ou qu'EDS est malade..

Pour rappel sur les 19% de croissance, 15% venait d'EDS l'année derniere.


Malade, oui mais seulement parce qu'HP a racheté ( comme d'hab ) des compétences qu'ils n'ont jamais su developper/vendre...

Depuis 1 an, c'est la purge du FAIT d'EDS et HP...

Et dernierement, la responsabilité de la perte du dernier méga contrat est purement dù fait d'HP au prodit IBM (IGS) non pas sur les compétences, ni sur le montant de la prestation mais sur le volet social.

Carrefour ne veut pas transferrer 74 collaborateurs dans une société qui demande à ses employés de baisser leur salaire de 5% tout en meme temps licencier à tour de bras..

Par contre, il est vrai qu'une partie trés infime (ceux qui souhaiterons partir) sera heureuse de toucher un cheque superieur à celui qu'ils auraient pu esperer ( si c'est possible ) mais la grande majorité (collégue en régie et/ou gestion de projet) souhaite etre intégré chez HP car ils espéraient une gestion plus saine, plus humaine des ressources.

D'un point de vue plus terre à terre, mes collégues ( en régie ) et moi avons tous refusé les -5%.

Nous venons de recevoir aujourd'hui pour une majorité d'entre nous une 2ème lettre avec AR.

Comme quoi les achats d'actions, n'auront plus la decote de 15%.
Que les cadeaux d'ancientés seront HP et non plus Eds.

Chose que j'avoue mais les autres aussi ( on s'en tape ).

Par contre le calcul savant du 13eme mois ( prime de vacance et de fin d'année de l'article 4.4 du statut du personel ).
C'est écrit :

Cette dénonciation ne remet pas en cause les dispositions inscrites dans les contrats de travail des collaborateurs. En effet, toutes les dispositions actuellement en vigueur dans les contrats de travail des collaboratuers EDS France et liées à la rémunération ( montant annuel et modalités de versement du salaire ) sont maintenues.
Les salairés, ne bénéficiant pas de dispositions contraires, bénéficieront dorénavant de la prime de vacances qui leur sera versés en juin et calculée de la fçon suivant:
( Cumul indemnité congée de la société * 10% / Cumul de jours de présence de la société ) * Nombre de jours de présence individuel

La période retenue pour ce calcul est du 1er juin de l'année précedente au 31 mai de l'année et ne concernera que les personnes présentes au 31 mai du versement de la prime. Il ne sera pas payé de prorata en cas de départ..

J'avoue que nous sommes tous entrain de chercher l'entourloupe...

Sinon à titre perso, est-ce qu'il y a un accord de réciprocité sur l'ancienneté ( les syndicats EDS ne savent pas ), j'avoue que cela me ferais plaisir d'avoir 22 ans au lieu des 8 ans.. : )


De toute facon, nos destins sont liés, et nous serons plus fort ensemble que chacun dans son coin.

Anonyme a dit…

Justement le malheur d'HP c'est que ces enfants gatés qui ont des salaires tres elevés à rien faire et on les connait : NON!!! mais ... si ils font tout pour faire dégager les petits !!!!
je les ai deja denoncé a plusieurs fois je veux dire dire commencer par vos petits managers Level 1( avant ils etaient nommés supervisors!!!) et aprés les fameux Level2 etc....

C'est une Honte! la merde durait depuis dix ans mais c'est l'hypocrisie de certains qui a fait que ....( pour vu que ca ne me touche pas : c'est bien une mentatlité occid....)

C'est ça la verité : tous vos problemes viennent de vous memes, et maintenant il faut changer : réagir manifester ouvrir vos gueules ( pour certains qui se cachaient derriere les autres collegues et qui ramassainet les compliments et les augmentations sur le dos des vrais manifestants ...!!)

Marre Marre : je suis un anciens HP solidaires avec les petites categories !!!

Anonyme a dit…

Meme les potes qui eux ne sont pas concernés par le transfert se contentent de ne rien dire et approuvent meme a demi-mot ou desaprouvent qu'a moitié.

Engager une procedure judiciaire pour au final capituler, faire partir 600 employés sans aucune compensation dans la filliale qui les mettra dehors comme sanmina, c'est toujours mieux que de ne pas donner de packages a ceux qui en ont deja marre.


Package , quitter HP , et se faire réembaucher EDS

Anonyme a dit…

Sanmina ça n'était pas HP, se faire virer chez HP ou EDS c'est pareil, il suffit de le négocier

RAYMOND a dit…

Bon : pour résumer, tout le monde est mécontent !!!! D'autant plus mécontent que la "belle unité syndicale" semble fondre au soleil, que certains représentants du personnel semblent se contenter d'un accord "amiable" et que les employés s'interrogent de savoir "à qui profite le crime".
A quoi cela sert-il d'organiser des AG pour lesquelles les syndicats demandent le maximum de participants si, par derrière, les actes ne correspondent pas à leurs paroles ?
Je me demande si nous (les transférables HP vers EDS) n'aurions pas du mettre le feu avant, virer les syndicats et bloquer HP au maximum dès le début des négociations car il est avéré que, si les négociations commencent, la fin est gravée dans le marbre. Il s'agit ensuite de savoir à combien nous pouvons négocier le préjudice.
Je préfère croire que nos syndicats n'ont pas conscience de ce préjudice par manque d'expérience car, si mon jugement était mauvais, je serais dans l'obligation de croire qu'ils ont négocié sciemment un accord avec la direction sans prendre en considération les revendications de leurs adhérents.
Passons donc aux choses sérieuses maintenant : Y-a-t-il réellement possibilité d'empêcher le passage en force pendant les vacances suite au report de la séance au tribunal ? Si la réponse est négative, les syndicats "tous unis" ont-ils la volonté de bloquer HP (grève, blocage des entrées, arrêt des services chez nos clients etc) pour empêcher ce passage en force ? Si la réponse est négative, je n'ai pas encore vu le montant de l'indemnité qui pourrait être demandée par nos syndicats --> Pouvez-vous émettre un avis (du genre un an de salaire, garantie de l'emploi pendant 3 ans, garantie des avantages acquits pour les HP transférés chez EDS au niveau véhicule, prime de transport etc). Sachant que nous n'aurons au maximum que 15 mois pour mettre en adéquation les avantages et contreparties des deux entités, et sachant qu'en dernier ressort c'est forcément EDS qui aura le dernier mot, les dés ne sont-ils pas jetés ? Comme les dés sont pipés et déjà jetés, quels risques avons-nous de bloquer HP pour faire payer le plus cher possible ces licenciements déguisés ? De perdre notre emploi qui est déjà à 90% supprimé ? De voir notre salaire bloqué ou diminué ce qui est déjà appliqué et/ou refusé par les employés ?
Encore une fois, à vous syndicats qui êtes nos représentants, oser affronter la direction en demandant clairement des indemnités dignes de ce nom du genre 1 an de salaire comme prime d'externalisation, compensations financières diverses et variées etc... Vous nosez pas ?? Alors cédez votre place autour de la table des négociations et faites place à ceux, nombreux je l'espère et j'ose le croire, qui sauront dire les mots GREVE ILLIMITEE, BLOCAGE DE SITE. La peur n'évite pas le danger et rien n'est pire que d'être vaincu sans combattre.
Merci à nos syndicats d'expliquer quelles ont été les améliorations sensibles des conditions de fermeture de l'usine CONTINENTAL dans l'OISE après un peu de lutte de tous les employés unis !!! Pourquoi ne pourrions-nous pas oser demander au moins ce genre de contreparties ?
Que mon long plaidoyé fasse réagir le maximum d'employés qui partagent (ou non) mon avis.

Anonyme a dit…

EDS ce n'est pas HP, c'est une filliale et ca s'achete comme ca peut se revendre...

Si c'est si bien que ca pourquoi ne pas faire appel au volontariat pour aller chez EDS ?

Guy a dit…

Raymond, il y a des contreparties importantes dans cette négociation qui n'est pas déjà close et qui se fait grâce à l'action juridique bloquant le transfert. Je suis délégué syndical central CFTC HP CCF, à la table de négociation et aussi parmi les employés dans le bateau du transfert; donc si il y a signature, je tiens à être d'autant plus confortable avec cette décision car elle s'ensuivra d'élections chez EDS pour remettre en question mes mandats (avec pour électorat mes collègues HP transférés!).

Anonyme a dit…

...attendez disaient le syncicats on vous dira quand bouger pour HP, mais, en attendant IL VOUS SUIVRE les mots d'ordre nationaux de ses memes syndicats...2 discours^pour une réalité, c'elle des syndicats...

Anonyme a dit…

Raymond, les indemnités Continental qui font référence et qui sont leur plafond c'est un plancher chez HP... La preuve qu'il n'y a pas que la grève pour obtenir des contreparties. Le judiciaire et le temps, quand une direction est pressée, sont tout aussi décisif. Les Allementds d'EDS en grève illimitée depuis le début de l'année n'ont toujours rien obtenu.

Anonyme a dit…

Guy,

pour le moment et de ce que j'en sais les avantages seraient les suivants:

maintient du salaire net HP chez EDS, joker de l'année prochaine, convention de la metallurgie sauf un point, maintient du lieu de travail jusqu'en avril 2011


En restant HP, j'ai deja tous ces points avec en plus pas de date limite pour le maintient du lieu de travail etc... ???


En quoi ceci est il un avantage, je suis en train d'en perdre pour aller ailleurs ???


Si l'on part dans une autre societe, pourquoi n'aurait on pas droit au package nous aussi, on quitte HP nous aussi, pour des conditions moindres avec un transfert contestable ???


Le deal c'est soit le package pour tous ceux qui partent d'HP soit on casse tout les reves de destruction de nos dirigeants !!!

Tu sais quoi , on est en train de nous echanger notre procedure judiciaire contre des packages au volontaires et des PDA. C'est degueulasse de detourner la procedure judicaire au benefice d'autres qui auront meme le choix de rester chez HP !!!

Et comme le dit 97, si c'est si bien que ca pourquoi ne pas faire appel au volontariat pour aller chez EDS ?

raymond a dit…

Mon précédent message a généré quelques réactions et, même s'il peut être jugé comme provocateur, je pense qu'il a le mérite de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Il semble que les syndiqués CFTC, vos adhérents, pourraient être consultés sur les options de transfer EDS : Combien de vos adhérents sont potentiellement transférables car je ne voudrais pas qu'ne majorité non concernée, sous prétexte d'avori adhérer à un syndicat, puisse émettre un avis qui pourrait être considéré comme majoritaire. Le mieux serait que seuls les "600 futurs EDS" puissent effectivement s'exprimer sur les propositions et les éventuels accords en cours de négociation. D'accord avec 97, si c'est une si belle opportunité et que c'est si bien que celà, pourquoi y-a-t-il si peu d'enthousiasme ? Quant aux contreparties négociées, attention à ne pas présenter des obligations légales comme étant des avancées résultant de la négociation. Je le répète, ne soyons pas dupes des objectifs de la direction de HP en regard de ce dossier d'externalisation, le seul but étant de diminuer les couts de structure mais aussi et surtout ceux liés aux charges salariales, cette réduction passant obligatoirement par des suppressions d'emplois, de l'offshoring, du nearshoring et tout ces termes "économiques" qui masquent une réalité plus maussade : du chômage en FRANCE.
Enfin, les CONTINENTAL ont tout de même obtenu une prime de 50000€ net d'impôts EN PLUS des indemnités légales sans oublier un plan de reclassement ainsi que le maintien des emplois jusqu'en fin 2010 (si j'ai bonne mémoire). C'est totalement différent de la ridicule prime de 17000€ imposable et soumis à cotisations ! Que chacun fasse son calcul de son indemnité légale qui est, les syndicats l'ont rappelé lors des AG, de 1/5 de mois par année d'ancienneté (1 mois de salire brut pour 5 an de présence) puis 1/10 de mois au delà (je passe les détails) et comparer avec les indemintiés négociées lors des précédents départs PSE, PDA et autres. Soyez honnêtes : dites-moi la formule qui vous convient le mieux !

Anonyme a dit…

Je ne voudrais pas doucher l'energie des amateurs de piquets de grève mais la force n'a jamais rien donné de positif en France à part peut être dans les administrations. Quand les syndicats ont appelé à manifester, nous n'etions pas 5000 dans les rues. S'il y a quelque chose à négocier, tentons le maintenant, les tendances à l'autodestruction et les manipulations corporatiste, non merci

CFTC HP a dit…

Pour Raymond qui a de bonnes idées mais ne connait pas notre fonctionnement : depuis le mois de janvier, chaque semaine nous sommes en téléconférence avec les nombreux adhérents CFTC HP concernés par le projet de transfert.
Aucune décision ne se prend sans eux, et leur avis n'est pas noyé dans le reste dans la section.

Enfin aucune signature sur un dossier aussi lourd ne peut être engagée sans une quadruple consultation adhérents concernés par le transfert, adhérents, non adhérents et intersyndicale. Si tous les syndicats font pareil, il n'y aura pas trop de problème sur les décisions à prendre car ce seront celles des employés HP + EDS en général et des 600 transférables en particuliers.

Pour les conditions du PSE, Continental n'est pas notre référence. Notre référence c'est ceci, peu importe la société HP ou EDS :

Base PSE HP 2006 (2,5 à 4,94 mois par année d'ancienneté, plancher 25K, plafond 250 K euro moins de 50ans, 400 K plus de 50 ans)

Anonyme a dit…

et n'oubliez pas le PDA (ou comment sortir des vieux de maniere satisfaisante) qui a mon avis a plus de sens que ....lorsque je lis (400 K plus de 50 ans)
le PDA pour bourricot qui gagne moins de 3000/4000 euros/mois est loin d'atteindre une telle somme.
donc mieux vaut privilegier le fait que les vieux ne se retrouveront pas sur le marche du travail
quant a celui qui peut degommer les 400k (je vais eviter de dire ce que j'en pense!!!ok?)

CFTC HP a dit…

Pour 101 et 102

Nous avons de nombreux adhérents CFTC touchés par ces transferts et ils sont mis au courant des évolutions et consultés.

Si certains aujourd'hui font bande à part, il faut peut être se poser des questions mais certainement pas désigner les 5 syndicats favorables pour aller au bout de la négociation le 2 juillet comme des voyous qui braderaient leurs collègues.

Laurent LHOSTE
Délégué syndical CFTC
Issy les Moulineaux

Anonyme a dit…

Pour 105

Excuse moi mais je suis un peu plié de rire. Il faudrait te renseigner un peu avant de raconter des histoires a dormir debout, s'il coutait si peu cher, cela serait déjà fait.

Je comprend tes motivations mais personne n'est dupe...

Anonyme a dit…

Pour 107, c'est le principe qui a permis aux non cadres et cadres PI/PII de partir en pré-retraite en 2006-2007. Mais avec le recule à 67 de l'âge de la retraite qui se profile, ça va être très très chaud de monter un dispositif pour les plus de 55 ans. En dessous de cet âge, pas la peine de rêver...

Anonyme a dit…

Et pourquoi pas à 45 ans Apres on est plus "casable" lol
Un PDA ça coute une fortune de nos jours restriction de tous les cotés !! et c'est contraire à la volonté du gouvernement alors il ne faut pas trop rêver mais plutôt penser à se recaser dans une autre entreprise comme beaucoup on fait en 2003 et 2006 même après 55 ans
La possibilité était offerte si je me souvient en 2006 de prendre le package.. Alors pourquoi les mecontents non pas saisi l’occasion Dans la vie Il faut savoir prendre des risques et assumer son choix !!
paul

Anonyme a dit…

Pour 108, oui mais faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages, je peux pas laisser dire que cela ne coute rien, même si çà déjà été fait en 2006.

Anonyme a dit…

L’avantage des blogs c’est que tout le monde peut s’exprimer.
L’inconvénient, c’est tout le monde s’exprime !

Le résultat est bien triste et parfois même médiocre (de plus en plus sur ce blog).

Anonyme a dit…

111, oui comme ton "commentaire" sans interet ni valeur ajouté, oui, je sais comme le mien :)

Anonyme a dit…

Merci à ce blog ou tout le monde peut s’exprimer librement malgré quelques censures
La vérité n’est son pas toujours bonne a être connue et ca gène certains..
Je pense que dans ce blog les problèmes et les malaises de la société ,vu par les individus intérieurs et extérieur de HP fait la force de celui-ci
Longue vie a lui
merci CFTC

Anonyme a dit…

Ce qui est ennuyeux, ce sont l'expression de positions non basées sur des faits.

POur 105:
Sur la base du PSE 2006, un salarié qui a 30 ans d'anciennté, un salaire de 5000 Euro bruts mensuels et 50 jours dans son CET toucherait 339000 Euro (avant CSG), et un salarié dont le salaire est de 4000 Euro bruts touche 293000 Euro. Je ne vois donc pas (et je précise que je ne suis pas concerné) ce qui pourrait être reproché à celui qui atteindrait le plafond de 400K. Il suffit juste d'avoir travaillé longtemps.

Toujours pour 105.
Un salarié qui toucherait un PDA de 4000 Euro bruts coute à HP environ 1.4 fois ce montant avec les cotisations complémentaires. Auxquels il faut maintenant ajouter 25 % de taxes prises par l'état (nouvelles règles)sur ce type de dispositif. Ce qui représente environ 7K Euro par mois, par 12 mois par an, par le nombre d'années de portage. En faisant partir à 55 ans, le portage est de 5 ans au minimum, soit un coût de .... 420K. Un PDA coûte DEFINITIVEMENT beaucoup plus cher que le package.

Je ne peux donc résolument pas adhérer à tes arguments, chiffres à l'appui.


Les choses étant recadrées, on peut maintenant discuter de choses de fond, si tu le souhaites. Par exemple de la légitimité pour HP de limiter le financement d'un plan social de 1000 personnes alors que les dirigeants s'octroient des bonus mirifiques et que l'entreprise fait des profits que beaucoup de sociétés lui envient en cette période. Sur ce point là j'imagine que nos opinions vont nettement converger.

Anonyme a dit…

Pour 114, Un PDA n'est pas une pré-retraite et ne coute rien à l'etat. Peux-tu me dire d'ou sort le chiffre de 7K euros par mois ? 25% de quoi ?
Merci

Anonyme a dit…

Pour 115, malheureusement 114 a raison, cette taxe de 25% a été mise en place suite a l’accord européen de Lisbonne pour décourager les retraites d'entreprise et avoir des chiffres de vieux au travail plus jolis a montrer. Je ne sais plus la date mais c'était du temps chirac/jospin donc déjà en place avant le dernier PDA HP réserve a certaines catégorie.

2205 a dit…

116, Donc 25% de quoi ? 7K euro par mois c'est quoi ? Merci

Anonyme a dit…

Ce blog n'est sense traiter que du transfert, donc, toute discussion sur le PSE ne devrait-elle pas se faire ailleurs? D'autre part, avoir en // une discussion "avenir des EDS le 2 juillet" nuit a la qualite de cette causerie :-)

Anonyme a dit…

Pour 117 : Comme indiqué: 4K Euro de salaire* 1.4 pour les charges + 4K euro *25%de taxes: total 6.4K (desole pour l'arrondi à 7 K je suis allé à l'arrondi un peu vite; mais ceci ne change rien sur le fond: on arrive TRES vite près ou au dela de 400K).
La seule option serait de limiter la durée de portage.
Vaut il mieux un PDA à 4K Euro mensuels très court, ou, pour le même prix, 2 packages de depart ?... Choix cornélien s'il en est.

De toute façon, tout ce débat est stérile, l'accord de principe n'est pas acquis, alors...

118 : je pense que la direction veut conditionner très étroitement l'existence d'un plan de ce type au transfert EDS...

Anonyme a dit…

Arretez de rever sur le PDA , la loi a fouttu la merde sur ce sujet , c'est mort .... vous n'avez qu'a chercher , et maintenant venez soutenir les 600 car on est tous dans la meme galere

Anonyme a dit…

A 120
Complètement d’accord avec toi Je commence à comprendre de plus en plus la mentalité du personnel HP
Il est d’engranger le plus de fric possible ca ne change pas.
MOI MOI je veux le PDA les miettes pour les autres s ils en restent et on verra bien .. Il est sur que soutenir 600 collègues c’est une autre histoire … Ou est la solidarité ?
PV

Anonyme a dit…

A 121:

120 ne dit pas qu'il ne veut pas du fric, il fustige la loi qui l'empeche les seniors de partir plus tot. Nuance...

Enregistrer un commentaire