ADOPTEZ LA CFTC !

BIEN PLUS QU'UN SIMPLE SYNDICAT : CHOISISSEZ LA CFTC !

Les témoignages

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social (= diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement ! Consultez Pourquoi adhérer-Avantages


HPE Next Congés sans soldes : commentaires et résultats

HPE Congés Les CET de début juin

HPE GPEC 2020 89 acceptations et 28 refus. Simulateur version 10.2 2020

HPE Sense (Puteaux) Phase 1 20% le 1er juillet

HPE Saint Priest Phase 1 20% le 18 juin à Saint Priest, Grenoble et Mougins

HPE Politique voiture Réponses à vos questions. Erreur AVN en avril ?

Le coin du Fisc Guide pratique vente des actions HPE/Fidelity. Aide demandée

HPECCF RCC GPEC Out ou HPEF RCC GPEC Out Le coin des acceptés 2019

Le coin des HP Débat sur l’extension du télétravail après la crise sanitaire !

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

vendredi 22 mai 2020

HPE Next et Coronavirus !


HPE Next est un plan de transformation (restructuration, simplification etc...) d'HPE sur 2018-2019-2020. Un plan supplémentaire couvrant 2021 et 2022 en raison de la crisé économique et sanitaire a été annoncé le 21 mai 2020.

Sujet particulièrement d'actualité, surtout destiné à recueillir questions, informations et commentaires de votre part.

Tous seront pris en compte mais pour des raisons de confidentialité, certains posts ne pourront être publiés en totalité.

Les spécialistes de l'équipe CFTC HPE sont joignables également sur cftchp@hpe.com

Focus actuel : Coronavirus. Informations et conséquences de la crise économique et sociale sur HPE

809 commentaires à lire:

«Les plus anciens   ‹Précédent   601 – 800 sur 809   Suivant›   Les plus récents»
Anonyme a dit…

https://seekingalpha.com/news/3558649-hpe-pulls-guidance-suspends-buybacks

Le texte dit ceci :

•Hewlett Packard Enterprise (HPE +7.4%) is the latest to withdraw guidance based on the COVID-19 pandemic.

•"As a result of the increased level of uncertainty arising since the date of the earnings announcement, HPE has determined that it is necessary to withdraw its previously issued financial guidance," the company says.

•It's also suspended share repurchases.

•The company has a strong balance sheet and liquidity profile, it says, adding that it plans to offer more information during its Q2 earnings call.

•At last report, cash and equivalents were $3.17B, against long-term debt of $9.31B.

CFTC a dit…

Question de proximité

Teams Microsoft vs Skype
Beaucoup de réunions sont déjà organisées via Teams, bien que l’outil recommandé par l’IT soit toujours Skype. De plus, les communications d’HPE sur Teams semblent être un peu « timides ». A quelle date devrait être implémenté Teams en remplacement de Skype ?
Pour assurer une transition en douceur, pendant combien de temps Skype pourra cohabiter avec Teams ?

Réponse : Nous avons constaté une accélération de l’utilisation de Teams au cours des dernières semaines. Le remplacement de Skype devrait intervenir début FY21 selon l’IT. Par rapport aux partenaires externes, une transition est en cours et une communication a été diffusée.

CFTC a dit…

Questions de proximité

Concur Expense – dématérialisation des justificatifs : Quand pourra-t-on utiliser Concur de manière dématérialisée ?

La Direction souligne que le processus prendra plusieurs mois du fait d’échanges avec l’IT et l’URSSAF.
Le CSE fait savoir qu’il continuera d’interroger la Direction mensuellement sur le sujet.

Teams Microsoft vs Skype : Beaucoup de réunions sont déjà organisées via Teams, bien que l’outil recommandé par l’IT soit toujours Skype. A quelle date devrait être implémenté Teams en remplacement de Skype ?

La Direction maintient que la seule solution officielle au sein de l’Entreprise est Skype, à tout le moins jusqu’en 2021, lors des échéances contractuelles en vigueur.
Le CSE témoigne que certains salariés sont obligés par leur management à utiliser Teams.
La Direction est prête à intervenir auprès du management pour rappeler les consignes en vigueur.

CFTC a dit…

Nous avons appris aujourd'hui la triste nouvelle du décès de Nicole Seillier, membre actif de l'amicale des anciens HP de l'entité commerciale, emportée par le covid19.

Nos pensées vont à sa famille et à ses amis.

Restez chez vous svp

CFTC a dit…

Le point du jour

• Retour d’un bull market ces derniers jours, +17% depuis le 23 Mars grâce à l’intervention des banques centrales et ralentissement de la croissance de la pandémie en Asie et Europe (Italie et Espagne +3% de cas par jour vs12% il y a quelques jours)
• France -6% de PIB en Q1, plus mauvaise année depuis 1945
• La discussion porte pas mal sur la stratégie de sortie du confinement. La Norvège planifie d’ouvrir ses écoles le 27/04, l’Allemagne parle d’un retour dans les bureau vers le 20/04
• La reprise de 17% des marchés actions semble un peu optimiste, il pourrait y avoir correction.
• Il existe toujours des risques comme une vague 2 du Coronavirus ou des défauts d’entreprise.
• A 10H, conférence de presse des ministres des finances, discussion de la possibilité de faire des eurobonds ou pas. On parle de potentiellement un plan de 4.5% du PIB de la zone Euro mais pour l'instant désaccord, nouvelle réunion européenne jeudi.
• Demain, conférence de l’OPEP. Le pétrole est déjà remonté de $21 semaine dernière à presque 30$

CFTC a dit…

https://www.channelnews.fr/incapable-de-mesurer-limpact-de-la-crise-sur-ses-ventes-hpe-abandonne-ses-previsions-financieres-pour-lexercice-2020-96056

CFTC a dit…

https://www.channelnews.fr/hpe-debloque-2-milliards-de-dollars-pour-soutenir-les-clients-et-partenaires-souffrant-de-problemes-de-tresorerie-96087

CFTC a dit…

Voici le point sur les marchés financiers que certains apprécient :

• Fort rebond la semaine dernière ; S&P +10%, Europe +8.5%, meilleure performance hebdomadaire depuis 2011….
• Recul de -13% depuis le 1er Janvier sur les actions internationales (on était -20% il y a une semaine)
• Baisse de l’aversion au risque, grâce à :
o La baisse du rythme de progression de l’épidémie, même si les US et UK inquiètent toujours. Retour programmé de l’économie : 3 mai Italie, 11 Mai France
o FED : grosses mesures fin Mars suivi de 2 300 Mds de promesse de rachat d’actif y compris obligations High Yield. La FED fait tout pour éviter les défauts de paiement et la liquidité
o Plan de relance européen
o Nouveau plan de soutien budgétaire au Japon. Le Nikkei fait +3% aujourd’hui
o Accord sur le pétrole qui fait remonter un peu les cours
o Compétition Biden vs Trump qui rassure les marchés (Sanders les inquiétant...)
• Points + inquiétants :
o 15 millions d’inscriptions au chômage aux US depuis le début de la crise

Evènements à venir :
o 33 sociétés US annoncent les résultats cette semaine. On s’attend à une baisse de -9% sur Q1
o PIB chinois annoncé vendredi. On s’attend à une baisse de -6% sur Q1

Prochain point Lundi 20 avril

CFTC a dit…

Le point traditionnel sur les marchés financiers du lundi matin :

• 2 semaines de suite de croissance des marchés, plus modeste semaine dernière
• -15% des marchés globaux depuis le 1er Janvier, -11% US, -20% Emergents, -20% Europe, -16% Japon
• -3% seulement pour les valeurs de croissance. Parmi les secteurs les + impactés, l’Energie et les banques. Grosses baisses de profit pour les banques du fait de provisions importantes en anticipation de défauts à venir
• Baisse de la croissance du chômage aux US, même si on atteint 22 millions vs 150+ millions d’actifs
• Chine PIB -6% en Q1
• Tension sur l’immobilier commercial, surtout pour les magasins/centres commerciaux et dans une moindre mesure les bureaux (possible réduction des M2 loués dans les années à venir vu la santé de l’économie et aussi due aux habitudes de télétravail prises pendant la crise)
• VIX (indice de la peur) toujours à 38, toujours assez haut même si beaucoup moins haut qu’il n’y a quelques semaines
• Plus grosse crise depuis la guerre voire 1929, mais + grosse intervention des états et banque centrale aussi.
• Plutôt bonnes nouvelles coté pandémie et confinement, moins de progression des cas et décès.
• Retour des investisseurs sur les marchés action et obligation
• Beaucoup d’annonces de résultats d’entreprises cette semaine, ainsi que les PMIs (indice de confiance).
• Sommet de l’UE fin de semaine, risque pour la note de la dette italienne, l’Europe sera-t-elle solidaire ?

CFTC a dit…

Nous avons envoyé un communiqué hier intitulé : "24 avril pour HIT et Aruba, 30 avril pour HPFS Immanquable Spécial Rémunération Variable !"

Vous pouvez l'obtenir en écrivant à cftchp@hpe.com

Pour celles et ceux qui acceptent la proposition de paiement sur mai, juin et juillet nous vous conseillons d'envoyer votre acceptation par mail avec accusé de lecture et de réception.

: "

CFTC a dit…

Le scoop du soir : le retour sur site dans les pays touchés sera sur la base du volontariat. Vous ne voulez pas ? Vous restez en télétravail

Anonyme a dit…

En même temps, il va déjà falloir attendre que les sites rouvrent :)

Anonyme a dit…

Antonio Neri said HPE “will only re-open sites when we feel we are in the best position to welcome back team members safely.” Neri said that HPE has designated a special team that is working with a crisis management team to coordinate its coronavirus recovery effort, including planning a return to work. “Our work from home guidance will not be lifted just because government orders are removed,” Neri said. “We will modify our sites to ensure physical distancing can be maintained, and we won’t all return at once. Most importantly, returning to the office will be voluntary. Our team members’ health and well being remains our number one priority so we want to make sure that everyone feels comfortable, safe and supported.”

CFTC a dit…

Dans notre Immanquable 'spécial déconfinement HPE' envoyé aujourd'hui aux abonnés cftchp@hpe.com, il y a ceci :


• En France, la reprise sera progressive et sur la base du volontariat. La réouverture des sites dépendra aussi du gouvernement, de nos prestataires, des fournitures et moyens de protection qui seront fournies. Et des mesures de distanciation (bureaux, salles de réunion, cafétéria…) qui devront être observées.

• Le 11 mai est une date fictive, ce n’est pas forcément celle d’HPE qui peut définir une date ultérieure.

• Il y a plusieurs scénarios étudiés, mais pas de date communiquée avant une bonne dizaine de jours sur la réouverture des sites.

• Pas de déménagement en mai vers Saint Priest ou Puteaux

CFTC a dit…

https://www.channelnews.fr/hpe-annonce-de-nouvelles-mesures-pour-soulager-les-partenaires-96374

CFTC a dit…

Voici le point financier du lundi matin :

• Semaine passée relativement stable, très légère baisse après une semaine précédente fortement haussière. -2.7% de baisse en Europe, -0.6% aux US
• Depuis le début que -8% aux US, -25% en Europe, -17% Emergents
• En Allemagne plus bas historique de l’indicateur de climat des affaires
• Aux US, décélération de la progression du chômage, mais on atteint 26 millions
• Baisse des progressions du virus, hausse de 1.5% par jour au lieu de 3% avant
• Les bénéfices reculent de 22% YoY sur le 1er trimestre pour les entreprises S&P 500 qui ont publié, on attend -30% en Q2
• Le Pétrole continue de focaliser les attentions, recul de la production à partir de Juin seulement, sur-stockage actuellement. La consommation de pétrole est un indicateur avancé de la reprise économique.

A venir cette semaine :
• Réunion des banques centrales cette semaine: FED, BCE, Bank of Japan. La BoJ suit la FED at la BCE en rachetant de la dette japonaise.
• On attend le résultat du PIB US et Europe pour Q1 cette semaine. Attendu à -4%
• On attend aussi les résultats de poids lourds du S&P 500 notamment les GAFA et les pétrolières

Anonyme a dit…

•Citing "overweight exposure to on-premise spending," Loop Capital cuts Xerox (NYSE:XRX), NetApp (NASDAQ:NTAP), Hewlett Packard Enterprise (NYSE:HPE), Park City Group (NASDAQ:PCYG) from Buy to Hold.

•Analyst Ananda Baruah says the companies lack exposure to markets that could outperform in this macro environment.

•Target cuts: Xerox slashed from $47 to $18, NTAP from $70 to $43, HPE down $6 to $10, and PCYG from $8 to $4.

•The analyst prefers names that can benefit from the work-from-home and stay home trends, including Western Digital (NASDAQ:WDC), HP (NYSE:HPQ), Seagate (NASDAQ:STX), and Logitech (NASDAQ:LOGI), which all have Buy ratings.

Anonyme a dit…

https://www.theregister.co.uk/2020/04/29/hpe_global_sales_resigns/

CFTC a dit…

Bonjour, voici le point financier du lundi 4 Mai

• Baisse Vendredi aux US après plusieurs semaines de hausse en Avril : +12% en Avril pour le S&P500, CAC +4%, Nasdaq +15%
• Le support de la hausse a été le déconfinement et les mesures budgétaires et monétaires
• Le Brésil et la Russie sont de nouveaux foyers en hausse, ailleurs ralentissement du nombre de décès
• La FED ne semble toujours pas à cours de munition
• Apple et Amazon ont refroidi le marché, Apple par manque de prévisions, Amazon à cause de la perte enregistrée (imputée au coût de protection contre le Covid)
• Tensions Chine – US. Pompéo accuse la Chine d’avoir créé le virus dans ses labos. Cette tension inquiète les marchés
• Baisse de 16.6% des résultats en Q1 pour les sociétés qui ont annoncé leurs résultats. On s’attend à pire en Q2
• Avancée de certains labos sur un vaccin: Gilead notamment

A venir cette semaine :
• Ouverture attendue en baisse de l’Europe ce lundi.
• On attend le PMI (indicateur des directeurs d’achat) cette semaine
• Rapport sur l’emploi US Vendredi. On attend un chômage à 16% ce qui serait le pire depuis 1939
• Annonces de résultats des sociétés européennes

Une des clés sera de voir ce qui se passe après le déconfinement, la maladie sera-t-elle sous contrôle ou verra-t-on une reprise significative de la contagion…

CFTC a dit…

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/deconfinement-voici-les-regles-a-respecter-dans-chaque-entreprise_3946811.html

CFTC a dit…

Protocole national de retour en activité : Points saillants


Ordre de priorité :
• Éviter les risques d’exposition au virus
• Évaluer les risques qui ne peuvent être évités
• Appliquer les mesures de protection collective
• Appliquer les mesures de protection individuelle
Bien entendu ces dispositifs s’appliquent que si le télétravail, qui doit être favorisé, n’est pas possible.
Mesures de protection collective

Nombre de personnes simultanément dans un même espace
• 4m2 minimum par personne
Gestion des flux des personnes
• Plans de circulation
• Échelonnement des arrivées et des sorties,
• Échelonnement des temps de pause et accès aux locaux et équipements communs
• Rationalisation des accès aux locaux et équipements communs (WC, ascenseurs ...)
Mesures de protection individuelle

• En cas insuffisance des solution collectives
• En complément des solutions collectives
• Si les solutions de protection collective ne suffisent pas ou sont impossibles à mettre en œuvre
• Équipements de protection individuelle en complément des mesures de protection collectives
• Organisation de l’approvisionnement et de l’évacuation des équipements, masques : quand la distanciation est impossible (possibilité d'imposer l masque en toute circonstance)
• Masques obligatoires si la distanciation n’est pas possible. Possibilité d’imposer le masque sur choix de l’employeur
Dépistage

• Incitation des salariés symptomatiques à ne pas se rendre au travail ou à le quitter immédiatement et à obtenir la prescription d’un dépistage.
• Interdiction des dépistages organisés par l'entreprise
Prise en charge d’une personne symptomatique et de ses contacts

• Isolement dans une pièce dédiée
• Sollicitation médicale (médecin du travail, médecin traitant, SAMU si urgence)
• Sollicitation du service de santé au travail pour orientation sur la désinfection
Si le cas est confirmé : identification et prise en charge des contacts par le médecin du travail et par les plateformes de l’Assurance Maladie dans le cadre du contact-tracing.

Prise de température

• Démarche déconseillée, mais possible (consultation CSE et respect des droits fondamentaux).
• Possibilité de refus du salarié = interdiction d’accès à son poste, mais versement du salaire.
Nettoyage et désinfection

Réouverture :
• Lieux non fréquentés dans les 5 derniers jours : protocole habituel de nettoyage avec une aération des locaux et ouverture des robinets d’eau.
• Lieux fréquentés depuis moins de 5 jours : protocole habituel de nettoyage avec un produit agissant sur le virus.
Nettoyage quotidien :
• Utilisation d’un produit contenant des tensioactifs.
• En cas de risque plus important, possibilité d’une désinfection plus poussée.

CFTC a dit…

Question de proximité

Traitement des remboursements connexion internet :

Dans le contexte de confinement que nous connaissons, comment sont traitées les demandes de remboursement de frais de connexion internet sur Concur ? Devons-nous toujours adresser les notes de frais et les justificatifs à : TRAMS Notes de Frais, CC21, 5 avenue Raymond Chanas, 38053 Grenoble Cedex 9 sachant que les services postaux sont fortement impactés ?

Réponse :
La même procédure que pour les remboursements de notes de frais et de déplacement est à suivre. Nous engageons les salariés à conserver leurs justificatifs et à les envoyer ultérieurement. Cependant, les salariés qui ne bénéficient pas de l’accord télétravail ne pourront se faire rembourser les frais de connexion internet car la situation actuelle (Covid 19) n’est pas du fait d’ HPE.

CFTC a dit…

On ne perd pas le rythme !

Les notes de ce lundi 11 Mai:
• Les nouvelles économiques sont moins mauvaises que prévu. Gain de 1.5 % semaine dernière sur le MSCI World, Les marchés européens sont à l’équilibre (-21% depuis le début de l’année), alors que les marchés US sont en hausse avec même +6% pour le Nasdaq qui est repassé dans le vert depuis le 1er Janvier !
• Mais pas de tendance claire, marché en Yoyo, nervosité
• La Chine est un facteur encourageant, bonne reprise. Le Pétrole se stabilise également.
• Mais reprise économique lente attendue en Europe et US : ralentissement sérieux tant industriel que pour les services en Europe
• 14% de chômage aux US, mais seuls 12% des chômeurs pensent que ce chômage sera permanent. Cela va peser sur la consommation US
• Coté profit des entreprises, baisse de 13% en Q1, on s’attend à pire en Q2
• Coté pandémie, au moins 4 millions de cas dans le monde, ralentissement mais inquiétudes sur Russie, Brésil, Inde et petite reprise en Corée et Allemagne
• A surveiller : les tensions Chine et US

CFTC a dit…

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-hpe-se-reorganise-dans-l-optique-de-l-apres-pandemie-79076.html

CFTC a dit…

Bonjour

Le 2ème CSE, celui d'HPEF s'est terminé à 18h aujourd'hui.

La consultation sur la réouverture se poursuivra la semaine du 25 mai.

Les informations qui circulaient déjà avant 18h sont donc malheureusement très incomplètes ou même carrément fausses.

1/ Ce que l'on savait déjà :

Retour sur site pas tout le monde en même temps, en étant séparé le plus possible des collègues et sur la base du volontariat.

2/ Ce que l'on a appris entre le 7 et le 13 mai :

Phase 1 = 20% des bureaux ouverts sur les 5 grands sites (Grenoble, Les Ulis, Boulogne, Mougins, Saint Priest) à partir du 2 juin minimum (8 juin pour Saint Priest). Les autres sites restent fermés et n'ouvriraient qu'en phase

2.Cette phase 1 est prévue pour potentiellement 2 semaines mais, selon nous, il est prudent de compter sur une phase 1 les 3 premières semaines de juin, peut-être 4 (sauf nouvelle dégradation de la situation sanitaire).

La phase 2 (50% des bureaux accessibles) pourrait donc n’avoir lieu que le 29 juin et cela peut encore être décalé d’ici là !

A noter : en cas de cas positif d’un salarié ayant visité un des 5 sites, fermeture du site concerné pour 3 jours (désinfection)

3/ Ce qui est également fiable comme information :

Les salariés des 5 sites peuvent décider de mettre fin à leur télétravail 100% certain jours mais la capacité d'accueil, prestataires compris, sera chaque jour au maximum de :

Grenoble : 74 personnes autorisées
Les Ulis : 72 personnes "
Boulogne : 41 personnes "
Mougins : 17 personnes "
Saint Priest : 12 personnes "

Autrement dit, ce n'est pas une minorité qui pourra revenir sur site mais une minorité qui pourra le faire un jour donné.

Il y a énormément de mesures de sécurité qui sont actuellement étudiées dans le détail par vos représentants et qui seront communiquées le moment venu (au plus tôt le 19 mai). Le plan semble sérieux et cette première communication des mesures sera ensuite suivie d'un questionnaire (au plus tôt le 20 mai) qui vous sera envoyé (si vous êtes rattaché à l'un des 5 sites) pour recenser votre intention de présence sur site certains jours, ou pas...

Inutile de vous préciser que vos élus CFTC sont très actifs dans ces réunions puisque 5 de nos responsables coordonnent le travail de toutes les instances concernées sans exception (3 CSSCT et 2 CSE).



CFTC a dit…

https://www.cftc.fr/actualites/teletravail-les-preconisations-de-la-cftc-de-la-cfdt-et-de-lunsa

CFTC a dit…

Les nouvelles financières et économiques du lundi matin :

• Situation d’attente, observation des résultats du déconfinement, difficultés à reprendre l’activité etc….
• 4.7 millions de cas de Covid WW, seulement + 0.9% d'une semaine à l'autre, pour l'instant...
• PIB Q1 : Allemagne -2.7%, Japon –0.9%. Bons chiffres en Chine, +3.9% production industrielle ce dernier mois
• Reprise de hausse du pétrole vers 30$, même si cela reste très bas.
• 10% du PIB mondial généré sous forme de soutien + 10% de stimulus monétaire
• Tensions vives entre Chine et USA, restrictions fortes pour Huawei aux USA.
• A venir :
o Indicateurs PMI jeudi ou Vendredi. On attend des PMI à 20-25% ce qui serait mieux que les derniers autours de 12% en Mars
o Powell (FED) rencontre le congrès, devrait recommander plus de stimulus budgétaire (ne veut pas plus de stimulus monétaire et de taux négatifs)
o Congrès national du peuple chinois, réunion annuelle qui donne la direction pour les prochains trimestres

CFTC a dit…

https://www.channelnews.fr/ibm-taille-dans-ses-effectifs-outre-atlantique-96950

CFTC a dit…

https://www.channelnews.fr/hpe-va-supprimer-des-emplois-et-reduire-les-remunerations-de-ses-dirigeants-pour-temperer-les-effets-de-la-crise-96946

CFTC a dit…

https://www.straitstimes.com/business/companies-markets/hewlett-packard-enterprise-plans-cuts-in-jobs-executive-pay-to-temper

Anonyme a dit…

Cher syndicat: pas de commentaires sur les annonces d'Antonio sur les congés sans soldes? c'est trop tôt?

CFTC a dit…

chez 631, nous nous demandions quand quelqu'un sur ce Blog finirait par poser la question :)

Il y avait pas mal de sources à croiser, le mail d'Antonio étant insuffisant pour bien comprendre toutes les mesures annoncées.

Surveillez votre boite mail demain pour découvrir notre décryptage des annonces du 21 mai envoyé aux abonnés cftchp@hpe.com

Anonyme a dit…

plein de questions, mais on va attendre votre premier décryptage.

Anonyme a dit…

Vous dites que les congés sans solde pour les salariés Mainstream (9 jours jusqu’au niveau Spécialiste, 13 jours au-dessus) seraient forcément sur la base du volontariat.
Est-ce que c'est tout ou rien ? par example Ok pour 3 ou 4 jours seulement ?
A la place, pourrait-on "rendre" des jours de RTT ? plus indolore...
Quels conséquences pour les non-volontaires ?

Après la crise de 2008, les salariés U.S. avaient eu une baisse de salaire de 5% sur un an. Que s'était il passé en France à l'époque ?
Ni augmentation, ni bonus au moins ?...

La situation est particulière pour les équipes internationales. Mes collègues américains continuent à travailler 40h/semaine, et je devrai prendre 13 jours de congés (sans solde) en plus des 3 semaines de CP d'été obligatoire en France. Donc 5.6 semaines sur 4 mois, ça désorganise complètement le travail d'équipe et retarde tous les projets...

Anonyme a dit…

Il me semble me rappeler à la fin des années 90 (époque Lew Platt ou déjà Carly Fiorina) qu'HP avait demandé à ses salariés (y compris la France) une baisse de salaire, sur la base du volontariat.
Il me semble qu'à l'époque, la mesure a fini par être permanente et non temporaire....
C'est loin, ma mémoire peut me jouer des tours...Me trompe-je?

CFTC a dit…

Bonjour 634 et merci pour ce commentaire.

C'est tout ou rien pour le congé sans solde. L'obligation de poser 10 jours de RTT/CET d'ici le 31 décembre est possible avec les ordonnances modifiant le code du travail pendant la crise sanitaire. HPE n'a pour l'instant pas activé ce dispositif qui à notre avis pourra servir de joker vis à vis de la Corporation en cas d'échec de la mesure congé sans solde.

Aucune conséquence officiellement pour le non volontaire, mais il ne faut pas être naïf, dans beaucoup de cas accepter ce sera être bien vu et refuser ce sera être mal vu.

Nous reviendrons plus tard sur les enseignements de 2008.

CFTC a dit…

pour 634, il s'agit de 2009 en fait

Le Blog a gardé dans ses archives de 2009 (en bas à droite) plusieurs sujets successifs et tous les épisodes mouvementés de cette période. Nous n'avons jamais eu le résultat de la demande de baisse de salaires aux managers, et cette demande n'est finalement jamais parvenue aux contributeurs individuels (sauf EDS : 98% de refus !).

CFTC a dit…

Info CFTC : l'Immanquable CFTC HPE Décryptage des Annonces de la Corporation ! a été envoyé ce matin aux abonnés cftchp@hpe.com. Vous ne l'avez pas reçu ? Demandez-le !

Anonyme a dit…

Très bien conçu et réduit selon moi beaucoup des points anxiogènes !
Merci !

CFTC a dit…

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/05/23/je-ne-veux-plus-teletravailler-franchement-j-en-ai-ma-dose-les-degats-du-teletravail_6040504_3234.html

Anonyme a dit…

il apparait que le teletravail sera le mode par default de plus en plus dans le futur (cf Facebook et autres) et plus de 50% des employes HPE si j'ai bien entendu. Peut on esperer le meme niveau d'equipement (ecran, station d'accueil ..) que nous avons au bureau. Mon manager m'a clairement signifie qu'en raison des resultats, il n'y aura pas de commande interne jusqu'a nouvel ordre. Comment ameliorer nos conditions de travail a la maison , faut il tout payer de nos poches alors que ce travail a domicile est a la demande de l'employeur ?

CFTC a dit…

bonjour 641

Le débat sur le télétravail coronavirus et l'absence de mesures particulières pour les salariés occupent quasiment toutes les réunions de vos représentants depuis le début du confinement.

Le seul résultat concret obtenu est la possibilité de choisir un fauteuil sur les sites des Ulis, Boulogne, Ida selon une procédure qui sera communiquée

Rien sur les équipements demandés.

Voici un extrait des avis rendu hier par les CSE :

Le CSE demande le respect de l’application de l’ANI du 19 juillet 2005, de l’accord télétravail du 6 juillet 2010 concernant le télétravail à la demande de l’employeur et le suivi des préconisations récentes du Ministère du travail.

-------

Les élus s’étonnent que la direction ne souhaite pas évaluer les besoins et ainsi mettre à disposition des salariés restant en télétravail du matériel adapté (chaises, casques sans fil, écran, docking…) afin de prévenir les TMS, sauf sur avis médical.

Les élus notent que la direction est favorable au don de chaises de bureau pour les sites de Boulogne et des Ulis et des chaises de salles de réunion pour IDA.

--------------

La direction actuellement refuse de faire des dépenses supplémentaires sauf exception justifiée et (difficilement) approuvée.

Le télétravail à la demande de l'employeur en raison de la situation sanitaire va bientôt prendre fin. Il faut voir plus loin désormais.

Et si on voit un peu plus loin que le court terme qui pour l’instant ne donne rien de tangible sur ce sujet, après le Covid ils se pencheront sur les sites français : nous aurons alors une carte à jouer pour limiter les dégats sur les sites mais aussi faire progresser l’accord télétravail de 2010 dont la négociation n’a jamais pu être réouverte en raison de l’hostilité de la Corp pour le télétravail. et avoir un niveau d'équipement identique.

CFTC a dit…

A noter : dans ce sujet https://cftchp.blogspot.com/2015/09/le-coin-des-hpi-hpf.html?commentPage=2 le débat entre les fans à 100% du télétravail et de la forte réduction ou de la fermeture pure et simple des sites fait rage avec celles et ceux qui ne sont pas du même avis...

Anonyme a dit…

https://www.distributique.com/actualites/lire-face-a-des-resultats-trimestriels-en-baisse-hpe-lance-un-plan-de-reduction-des-couts-30221.html

Anonyme a dit…

Au vu des annonces confirmées que nous serons soumis à la prise de 9 à 13 jours de congés sans solde.
Est-ce que l'on a fait le calcul si le don de jours epargnés en CET donne un interet en cash à HPE et pourrait donc être une alternative, tout en faisant preuve de solidarité ?

CFTC a dit…

Pour 645, c'est 9 ou 13 jours selon son job level et nous ne pouvons pas être soumis, cela peut nous être proposé.

Avant cela, ils devront informer les représentants du personnel donc nous nous attendons à des réunions sur ce sujet prochainement.

La question de puiser dans le stock de CET ou RTT à la place n'a pas le même impact comptable. Cela aide à diminuer les provisions congés et c'est utile à l'entreprise quand il y a un ralentissement dans la charge de travail mais cela ne donne pas de cash dans l'immédiat.

Enfin il n'existe pas de mécanisme pour donner des jours de CET, la seule possibilité est d'en donner à un collègue qui en a besoin. Pas à son entreprise...

A suivre !

Anonyme a dit…

https://seekingalpha.com/article/4350142-why-tech-investors-might-buy-hewlett-packard-enterprise

Anonyme a dit…

On va nous inciter à prendre des congés sans solde - donc impact financier pour l'employé - pour le bien de l'entreprise. Ca peut se comprendre dans le contexte actuel.
Mais en France, HPE aurait pu décider de mettre ses employés au chomage partiel - même pour une durée limitée - en compensant le salaire à 100%. Ca aurait eu un effet bien plus massif sur la trésorerie d'HPE, sans pour autant impacter le salaire des employés. Maintenant c'est trop tard!

Anonyme a dit…

pareil que 648, j'ajoute que l'on cotise !!! Le chomage partiel est un effort général que l'on paye dans nos charges et que l'on payera demain très cher . Nous demander de prendre des congés sans soldes c'est double peine! pas de salaire mais tu payeras les cotisations pour les autres! voire triple peine car nos impots vont augmenter!
C'est une gestion médiocre à l'échelle nationale!
Et tout cela pour quoi?, pour les dividendes des actionnaires.

CFTC a dit…

Pour 648 et 649, le chomage partiel (ou activité partielle) de base, en admettant qu'il ait été autorisé par la DIRECCTE (ce que nous ne croyons pas et de plus cela aurait obligé HPE à organiser une réduction du temps de travail : qui dans l'entreprise aurait été concerné et comment faire le tri entre les différents salariés?), consiste en une rémunération théoriquement à 70% du salaire brut (84% en net pour le salarié). Mais en fait il y a un plafond horaire donc la réalité dans le contexte HPE aurait été inférieure pour un nombre significatif de salariés.

Outre le fait que faire appel à des fonds publics et donc à notre endettement collectif pose une vraie question éthique, le problème c'est qu'il y a aussi des effets indirects sur les cotisations des salariés* et la dotation des CSE... Et comme nous représentons 2% de l'effectif mondial cela n'aurait rien changé à l'effort demandé aujourd'hui à tous les pays selon nous. Il n'y aurait pas eu d'exception française.

* "Le chômage partiel ne permet pas d’acquérir de droits à la retraite au régime général car l’indemnité n’est pas soumise à cotisations sociales. En revanche, il permet d’acquérir des droits à la retraite complémentaire (Agirc-Arrco) dès lors que l’activité partielle dépasse 60 heures dans l’année civile.

Cette situation n’a pas été modifiée par l’ordonnance prise par le Conseil des ministres de vendredi 27 mars.

En principe, le mode d’acquisition des trimestres d’assurance durant l’année permet de prémunir les salariés en leur permettant de valider une année de cotisation avec relativement peu d’heures de travail (pour un salaire au Smic, 600 heures durant l’année civile suffisent).

Cependant, le calcul de la retraite se faisant sur la moyenne des 25 meilleures années d’activité, cela peut avoir une incidence dans le futur calcul des droits, dès lors que cette année serait l’une de ces 25 meilleures années."

Bref, vous ne trouverez aucun syndicat qui aurait été favorable au chomage partiel s'il avait été envisagé par HPE en France.

Anonyme a dit…

Dégoutté! je viens de passer expert sans augmentation au bas de ma grille! Un confinement s'est traduit par une forte activité et des journée à relonge Mais je comptais sur les primes, tout ces efforts pour un grand RIEN voir un moins! J'ai sacrifié énormément de ma vie de famille pour au final... les dividendes des actionnaires. J'aurai su je me serais mis en arrêt pour garde d'enfants.

Anonyme a dit…

651, beaucoup de salariés restent coincés au niveau Specialist. A mon avis tu devrais écrire à la CFTC pour vérifier ton minimum conventionnel et puis si tu n'as rien à court terme, à plus long terme c'est une autre histoire (augmentations, PFR si tu es Mainstream). Si tu es une femme ta position défavorable peut te permettre d'espérer une augmentation légale en juin

Anonyme a dit…

https://www.franceinter.fr/economie/la-consigne-etait-claire-vous-etes-en-chomage-partiel-mais-vous-continuez-a-travailler

Anonyme a dit…

Qu en est il du wellness Friday ? Ne peut-on pas réduire les dotations au CSE plutot ? Le CE HPECCF a de la trésorerie pour continuer quelques activités ! Et meme si nous devions reduire notre jocker /porte monnaie ce peut etre une proposition plutot que des jours sans solde ! essayons de trouver une solution qui n impact pas les salaires svp !!! meme si on doit se passer de quelques avantages ! l heure est grave!

CFTC a dit…

bonjour 654

La Corporation maintient le wellness Friday, donc la question ne se pose pas, c'est sa décision.

Les 2 CSE devront faire face à des ressources significativement inférieures avec les plans de départs qui se succèdent, l'absence probable de VPB/PFR et la chute de commissions des vendeurs des 2 sociétés. Donc de toutes façons, les subventions actuelles finiront par baisser à notre avis. Sauf peut être dans le CSE HPEF qui possède encore 9 résidences qu'il peut vendre.

Pourquoi cette inquiétude puisque vous pourrez refuser le congé sans solde ? Peur du management ?

Il nous semble que ce qui devrait préoccuper le plus c'est le plan de restructuration 2021-2022, pas ces mesures temporaires sur 4 mois auxquelles la majorité qui le décidera échappera en France.

Anonyme a dit…

Nous sommes il me semble sous l accord GPEC jusque 2023 pour ce qui concerne les restructurations d un point de vue Workforce reduction n est ce pas ? En ce qui conerne les autres restructurations types immobilieres restons à la maison avec une indemnité c est ce qui arrive dans de nombreuses sociétés depuis le COVID et en France aussi (PSA/Schneider Electric .. aux US Twitter/Facebook...) On gagnera a garder nos job et nos campagnes et l ecologie qui ne s en porte que mieux ! je sais un peu tout mélangé mais c est l ensemble de ce post covid qu il est intéressant d analyser! et accepeter que plus jamais ne sera comme avant! merci pour votre ecoute et vos réponses, en cette periode !

Anonyme a dit…

pour 656, le débat sur la poursuite d'un télétravail 100% ou quasiment fait rage dans le sujet https://cftchp.blogspot.com/2015/09/le-coin-des-hpi-hpf.html?commentPage=2

CFTC a dit…

Merci 657

Pour 656, effectivement l'accord GPEC du 15 février 2018 que tu trouveras sur https://content.int.hpe.com/sites/France/Company_Agreements_HP_fr.page est valable jusqu'au 31 octobre 2023.

Depuis 2018, la forme retenue par HPE pour procéder à des départs (volontaires) est la RCC plus rapide, plus souple (pas de justification économique) et moins risquée légalement qu'un PSE. Tout cela a un prix, que vous connaissez avec notre simulateur si vous l'avez demandé à cftchp@hpe.com

La RCC est intimement liée à l'accord GPEC de 2018, prolongé jusque 2023 grâce à la double signature CFTC de la RCC 2020 (le 20 mars 2020) et de la prolongation de 2022 à 2023 de l'accord GPEC (le 24 mars 2020). Les 2 accords vont ensemble. Il fallait signer les 2 pour protéger les salariés HPE jusque fin FY23 en cas de nouvelle RCC les 3 prochaines années.

Pour faire simple, il faut pour la sécurité maximum que la restructuration de 2021 se fasse sous la forme RCC. S'ils choisissent la forme PSE, ce qui n'est pas un scénario à forte probabilité selon nous, alors il faudra être aussi bon qu'en 2014, 2016 et 2017 (3 PSE basés sur le tout premier accord GPEC de 2014) afin d'être certain d'obtenir les mêmes conditions et continuer à éviter des licenciements forcés, un de nos exercices favoris depuis 2001 avec la défense de votre statut social qui a bien résisté depuis malgré les assauts successifs.

Anonyme a dit…

Bonjour,
J'ai cru comprendre de Antonio que le 9-13jours de congé sans solde étaient assujetti aux réglementations et négociations dans chaque pays et que l'objectif etait un effort équivalent par pays.
De ce fait, la balle est dans le camp du CSE pour trouver la meilleur solution.
@CFTC quelles sont vos pistes de reflexion?

Anonyme a dit…

Perso, le volontariat serait source de tension entre salarié. Ceux qui ne prendrait pas serait pointé du doigt!?
Et quid de l'organisation, car sur cette période l'on a déja 15j à prendre donc cela fait 5semaines d'absente, au niveau organisation et backup cela ne fera que reporté le travail sur ceux qui restent.

Anonyme a dit…

Moi je vous le dit tout sec, si congés sans solde alors ce sera la première fois en 30ans que je couperai complètement les ponts avec HPE. Tous se débrouilleront! Se sera le bordel mais j'expliquerai au client la situation vu quelle est publique.

CFTC a dit…

Bonjour 659, la situation est tout sauf simple. Nous verrons ce que donnent les réunions de CSE mais le scénario le plus probable selon nous est que la demande de congés sans solde parvienne dans chaque pays hors US de la même façon. Certains seront très mal à l'aise pour refuser, par exemple car seul(e) français(e) dans une équipe internationale avec manager étranger. Ou parce qu'une pression s'exercera même avec l'obtention de la garantie légale de libre arbitre pour refuser.

Pour l'instant il n'y a pas vraiment de plan B si ce n'est s'abriter derrière l'existence des mesures françaises pour protéger les entreprises (la pose obligatoire des 10 RTT/CET d'ici le 31 décembre qui est loin d'être équivalente) si la Direction active ce dispositif en raison de l'échec majoritaire probable de la demande de prendre des congés sans solde.

Nous sommes d'accord avec 660 et 661, cela va être un vrai problème pour rester soudés...

Anonyme a dit…

@661 personne n'est indispensable .. relax..surtout avec le nombre de talents qui sont ou vont être dispo sur le marché et qui seront prêt à tout pour être à ta place, tout le monde fait des sacrifices en ce moment on est tous dans le même bateau..

Anonyme a dit…

à 9 € l'action je suis etonnée qu'on soit pas encore racheté

Anonyme a dit…

pour 662, chaque situation est différente, certains foyers ont besoin d'argent, la pose obligatoire de 10 RTT est payée donc aucun impact sur le salaire, dans les foyers où il n'y a qu'un salaire, perdre 9 voire 12 jours est un effort très conséquent, il faudrait pouvoir laisser le choix à l'employé entre ces 2 dispositifs.

Anonyme a dit…

Mais pourquoi nous prendrions ces mesures maintenant ? alors qu au début de la pandémie nous avions du cash flow s? et qu en France le Chomage partiel etait distribué à tout va ! Moi je dis NON je ne suis pas d accord pour lacher 1 jour car on me prend assez en retenues sur mon salaire pour le chomage ! qu on me mette au chomage ! et en plus je paie un max d impots ! Un salaire chez moi et loin d etre des plus hauts chez HPE ! il faut expliquer a ces collegues internationaux qu on contribue deja à l effort public en France..aux US ils paient pas les memes charges sur le brut !

Anonyme a dit…

Il faudrait aussi pouvoir laisser la possibilité de prendre moins que ce qui est demandé.
J'ai cru comprendre que c'était 9/13 jours ou rien et que si on voulait prendre par exemple 8 jours sans solde à la place de 13, ce n'était pas possible.
Cela met une pression plus importante sur les employés qui ne sont pas forcément en capacité de supporter une telle baisse de salaire.

Unknown a dit…

HPE veut economiser du cash... surtout à court terme.
A partir de juin, on a la possibilité de faire payer des jours en CETP3... et donc faire sortir du cash... y a-t-il une possibilité demettre cela dans la balance ? retarder cette demande de paiements de jours CETP3 en Novembre, par exemple, au lieu de prendre tous ces jours sans solde ?

Anonyme a dit…

Ce que je comprends surtout c'est qu'on a un backlog consequent... et que donc ils n'ont pas été capables de sécuriser les risques de Supply Chain, en mettant tous les oeufs dans le même panier... donc aujourd'hui le business est là mais on ne peut pas shipper à cause de ces décisions précédentes... et donc les employés doivent se serrer la vis !!! c'est bien eux les managers tops qui sont là pour faire naviguer le bateau de manière intelligente (et en retirent les fruits quand ça marche...) ici ils devraient assumer leur décisions de Supply Chain à risque !

CFTC a dit…

Info !

Des consultations CSE sur les congés sans solde débutent le 4 juin (HPE CCF) et le 5 juin (HPEF) pour se terminer vraisemblablement vers le 20 juin

Anonyme a dit…

651 donc tu fais partie des gens qui jouent encore leur vie pour hpe? Relax ça ne vaut vraiment pas la peine tout ça pour gratter max 2% de plus sur une base de salaire deja basse lol

Anonyme a dit…

1. Pour CFTC, en 650 vous semblez aller dans le sens que faire appel au chomage partiel pendant la periode où celà était aidé en France aurait été en fait demander à la collectivité de payer à notre place... C'est sous-entendre en fait que cette demande n'est pas vitale à la société, et uniquement un confort de gestion. L'aide au chomage partiel était justement là pour ne pas pénaliser les employés en aidant à la survie des emplois. Demander l'effort hors de cette période, fait porter cette charge aux employés, en plus que nous allons payer plus tard pour la casse économique en France, et ce même chomage partiel... donc bien une double peine.

2. Dand la période de pic en France, (et donc en décalage avec les US) j'ai fait volontairement ce qui était demandé de donner les 5 jours de congés payés (les US n'étant pas fermés... seul Français dans une organisation Corporate, j'ai quand même travaillé)... OK ce n'était pas un effort démesuré. Mais à noter dans cette même période il se semble pas que l'on demandait quoique ce soit aux employés US.

3. Parlant d'un effort de 15%... J'ai donné à HPE pendant des années du travail en plus en épargnant des CET... autant donner cette épargne en RTT, ou plutôt CET ou même CP (car certains des RTT j'aimerais tj pourvoir me les faire payer en juin 2021...) Je fais donc un effort comme tout un chacun en en donnant 13 ou plus pour faire un équivalent de 15% pour HPE...

CFTC a dit…

merci 672 pour ce témoignage

Sur le point 1/, la Direction avait le choix en France : recourir au chomage partiel ou au télétravail. Elle a choisi le télétravail, faut-il s'en plaindre ?

Non car si elle avait le choix chomage partiel, cela n'aurait rien changé à la décision de la Corporation d'imposer à tous les pays de communiquer hors US sur les 9 ou 13 jours de congés partiels. Donc il valait mieux le télétravail du point de vue des salariés et probablement de l'entreprise mais à chacun sona vis.

Pour le point 2, les US sont loins d'avoir le même nombre de jours de congés.

Pour le point 3, nous verrons si un plan B est possible, résultat des consultations les 15/16/17 juin probablement

Anonyme a dit…

complétement en phase avec 672, certainement une erreur de la direction hpe france de ne pas avoir troqué le chomage partiel contre des mesures de réduction de cout, HPE aurait pu épargné 2 mois de salaires à ses employés en France, en tout cas pour ceux dont l'activité a forcément été fortement réduite de mi-mars à mi-mai, si le confinement a peut-être moins touché le développement d'un logiciel, il a impacté fortement les rendez-vous clients par exemple ... Car ne soyons pas dupes, en tant que contribuable francais, nous allons payer le chômage partiel de toutes manières. Et il y a aussi le côté pression psychologique, personnellement j'ai mal vécu cette période où nous devions nous occuper de la famille et en même temps assurer au boulot à jongler des devoirs des enfants à la prochaine conférence téléphonique, celà aurait été plus clair de se voir retirer ses missions pendant que l'on n'aurait plus été payés par HPE, alors que maintenant nous allons culpabiliser si nous ne donnons pas 9 ou 13 jours de salaires pour sauver les finances de HPE. C'est une responsabilité que l'on porte sur les employés alors qu'il y avait certainement mieux à faire d'un point de vue optimisation des dépenses et gestion des employés pendant la période de confinement.

Anonyme a dit…

J 'ai l'impression que certains ici ne comprennent pas que le chômage partiel était inapplicable. Qui était privé totalement d'inactivité ? Personne. Certains dont je fais partie ont même travaillé davantage en mars et avril que d'habitude. Si ensuite il faut trier les salariés travaillant pour voir quel sont ceux qui sont à moins de 100%, ça aurait été une tache impossible et aussi très contestable et inégalitaire. Et donc contestation juridique prévisible, individuelle ou collective. Et cela n'aurait rien changé au final sur les mesures de la Corporation à partir du mois de juillet. Bref, une fausse bonne idée. Regardons devant plutôt que derrière !

CFTC a dit…

https://www.zdnet.fr/actualites/un-supercalculateur-simule-l-impact-de-l-astero-de-a-l-origine-de-l-extinction-des-dinosaures-39904291.htm

Anonyme a dit…

je croyais qu'on aurait bientôt une comm' pour nous demander si on souhaite revenir sur site. C'est juste pour dire que je n'ai rien reçu (je suis basé à Grenoble). C'est parce que mon mgr est aux US ? De toutes façons, ce n'est pas grave, je ne suis pas du tout prioritaire ni demandeur, car je ne bosse qu'avec des personnes qui ne sont pas sur le site de Grenoble, et psychologiquement je crois que ça va bien en télétravail. Bonne journée à tous !

Anonyme a dit…

On verra ce dont HPE va nous proposer en France, mais si vous avez bien écouté le dernier All Team Meeting de nos dirigeants, HPE va continuer à payer les dividendes aux actionnaires dans les mois qui viennent, notre CFO a même dit, ils vont mettre en place encore d'autres mesures pour satisfaire les actionnaires ...
Je comprends que le hyper-libéralisme a gagné la guerre et on est obligé à chouchouter nos chers actionnaires, mais si nous sommes tous dans le même bateau avec la Covide, je ne vois pas pourquoi il faut réduire les salaires des salariés et en même temps payer les dividendes ?
Donc je n'accepterai pas de baisse de salaire sous quelques formes que ce soit en jours de congé sans solde ou autre !!

Anonyme a dit…

Quand une équipe gagne, tout le monde gagne ????
(En 2018 et 2019, HPE France a fait de très bons résultats et malgré cela, tout les employés n'ont pas bénéficié de ces bons résultats. Pas de participation).

Quand une équipe perd, tout le monde perd ????
(Avec cette crise, une partie seulement des salariés doivent faire un effort avec une réduction de salaire, des congés sans solde ou autres).

Je pense que nous avons un problème de ....solidarité.

Quand tout va bien, les salariés au variable en profitent et ne s'offusquent pas que les mainstreams ne bénéficient pas de ces bons résultats.

Quand tout va mal, on demande à ces mêmes salariés mainstreams de faire des efforts en excluant les salariés au variable.

Je rappelle juste que de passer ou d'être au variable est un choix et que le salarié est conscient des risques.

Soit tu épargnes sans risque sur ton livret A, soit tu places ton épargne en bourse !!!!!

Anonyme a dit…

Pour limiter la baisse de salaire, tous les gens qui ont des CET1 en stock peuvent se faire payer 10 jours par an. Cela limiterait l'impact financier perso à 0 ou 3 jours (pour les Expert+). Même si cela ne répond pas directement à la demande de la Corp, cela améliorera le bilan HPEF sur l'année.

CFTC a dit…

Invitation jeudi 4 juin 10h30 !

Quelle nouvelle politique sociale pour les CSE ?

Face aux réformes annoncées et aux contraintes budgétaires générées par la crise sanitaire, les CSE vont devoir repenser leur politique sociale.

C’est aussi l’occasion de répondre à de nouveaux besoins et de gagner en cohérence avec les missions économiques, le tout en renforçant les liens entre les élus et les salariés au regard des nouveaux enjeux qui s'ouvrent.

Introduction
• Arnaud Breuil, directeur des partenariats et de la coopération du groupe Up

Echanges avec :
• Simon Thirot, délégué général de l'UNAT, association tête de réseau du tourisme social et solidaire
• Laeticia Guichard, secrétaire (UNSA) du CSEC MGEN
• Jean-Paul Vouiller, secrétaire (CFTC) du CSE d’HPEF

https://app.livestorm.co/miroirsocial/quelle-nouvelle-politique-sociale-pour-les-cse-en-coherence-avec-les-missions-economiques

Anonyme a dit…

Pour 675.
Il ne s'agit ni de dire que le chomage partiel aurait dû être appliqué en mars/avril/mai, ni donc de regarder en arrière.

Mais plutôt de constater que nous sommes dépendants de cycles US, en décalage avec les accompagnements Français (que oui nous allons payer un jour ou l'autre)

et que 15% de réduction de salaire pour aider l'entreprise, ou plutôt de congé sans solde, celà (par hasard) ressemble beaucoup à un chomage partiel avec 85% du salaire...

qui en étant hors de la fenêtre de temps Française ne sera pas aidée localement ! (alors que oui la collectivité en France avait choisi d'aider à répartir en ayant des aides de l'Etat sur les salaires)

Oui ça biaise un peu la solidarité de tous les employés au niveau mondial, oui la mentalité US ne peut pas imaginer ces méthodes...
mais au final dans ce cas on se retrouve un peu en France avec une double peine à venir.

Anonyme a dit…

Puis-je aller travailler ailleurs pendant les jours sans soldes?

Anonyme a dit…

Et si chaque salarié donnait 5 ou 10 jours de RTT ????

CFTC a dit…

pour 680 et d'autres qui l'ont proposé, la piste de diminution des provisions en prenant ou en se faisant payer des CET n'est pas ce qui intéresse la Corporation actuellement. La priorité est de préserver le plus possible la trésorerie pour éviter de trop recourir aux lignes de crédit.

Mais nous ne sommes pas à l'abri d'un plan B en France dans un deuxième temps car le succès de la mesure Corp congés sans solde basée sur le 'volontariat' qui sera mesurée en France avant la fin juin n'aura sans doute rien à voir avec le succès de la demande de prise des 5 CP en avril.

Pour info, en date du 23 avril, 1110 salariés (415 HPE CCF et 695 HPEF = 86% de l’effectif CDI) avaient joué le jeu avec près de 5 jours posés en moyenne.

Anonyme a dit…

Autour de moi j'en entend beaucoup qui indiquent qu'ils ne poseront pas de jours de congés sans solde. Il y a le même son de cloche dans d'autres pays, l'équipe à laquelle j'appartiens étant internationale.

En plus, soyons clairs, la demande non formulée est que ce soit des jours non payés mais travaillés. En effet sur la même période, il est déjà exigé de prendre 3 semaines de congés payés, et si on ajoute 13 jours sans solde et sans travail cela impacte significativement l'organisation du travail et les commitment clients, il est certain que ce n'est pas souhaité par HPE!

Anonyme a dit…

Le post CFTC 637 donne 98% de refus de baisse de salaire chez EDS/HP en 2009. Mon pronostic est qu'il y aura peut-être 20 ou 25% d'acceptation de mauvaise grâce, donc plan B assez probable effectivement... Si tout le monde bénéficiant du volontariat en Europe fait pareil la pression sur la France sera moins forte.

Anonyme a dit…

https://www.distributique.com/actualites/lire-covid-19-hpe-poursuit-ses-aides-aux-partenaires-30242.html

CFTC a dit…

Info CFTC

Selon nos experts, si congés sans solde alors suspension de contrat donc pas de couverture santé ni prévoyance.

A suivre !

Anonyme a dit…

A noter également comme conséquence sans doute, la perte d'1 jour (ou 2?) de congés payés l'année prochaine. Quid des cotisations retraite également?
Tout cela peut représenter peu de choses mais pour certains cas particuliers, cela peut ne pas être neutre du tout.

Anonyme a dit…

Si on accepte la proposition de HPE pour les congés sans solde et si on veut prendre le plan 2021, on va aussi perdre en indemnité de départ.

Anonyme a dit…

Arrêtez de penser qu’il y a des répercussions sur la France si on n’accepte pas leur congé sans solde, ça fait des années que nos maigres augmentations de salaire en France n’ont rien avoir avec les chiffres des autres pays en Europe ou ailleurs. Aux yeux de nos dirigeants US, nous sommes un pays où on travaille seulement 35h, difficile à virer des gens, on a plus de jours de congé qu’ailleurs et toujours en grève !
Mais malgré cela, il faut qu’ils vivent avec nous, s’ils veulent faire du business en France !

CFTC a dit…

Nous avons listé toutes les conséquences possibles et imaginables (merci pour toutes vos réactions, très utiles alors que nous somme en pleine consultation des CSE sur ce sujet des congés sans solde). Mais aussi les points de crispation ou de rejet pur et simple, et les questions sans réponses.

A suivre !

Elue CSE HPE CCF a dit…

Voici la motion unanime votée par le CSE HPE CCF aujourd'hui


Les élus sont informés ce jour, jeudi 4 juin 2020, sur :
« Point d’information sur l’application en France des mesures annoncées par Antonio Neri le 21 mai 2020
Information en vue d’une consultation sur :
- La prise de congés sans solde sur la base du volontariat
- La réduction de rémunération de base des VP/S-VPs soumise au volontariat »

Les élus ont demandé :
- une présentation de l’impact COVID-19 sur les résultats France avant la consultation
- le nombre de salariés avec un management level « Expert » et supérieur, inférieur à « Expert », ainsi que le nombre de sales et presales (S-coded) non concernés par ces mesures mais impactés par les conséquences
- le résultat de participation à ces mesures pour la France
- quelle est la latitude d’HPE France de se dégager de ce programme en proposant d’autres mesures plus adaptées au contexte français (aspect légal, sanitaire et économique actuel) ; au vu du faible taux de participation supposé

La direction confirme que pour les salariés qui accepteraient de prendre des congés sans solde ils seraient alors en suspension de contrat, ce qui signifierait des impacts plus larges que l’unique perte de salaire :
- Cotisations retraites base et complémentaire
- Absence de couverture régimes frais de santé et prévoyance pendant les congés sans solde pris dans la période des 4 mois
- Calcul des congés payés de l’année 2020-2021
- Impact sur le salaire de base de référence des 12 derniers mois en cas de départ de la société
- Impact sur les indemnités chômage calculées sur les 12 derniers mois
Les élus attendent de la direction des réponses claires et détaillées (impact social et financier) pour chacun de ces points.

Problème du choix des salariés sur le volontariat dans un outil global (Workday et mail avec voting buttons) , les élus demandent que pour les salariés qui ne répondraient pas ce soit considéré comme une réponse négative, conformément à la loi. Le congé sans solde proposé par la direction nécessitant l’accord doit être exprès et non tacite du fait de défaut de réponse.

...

Elue CSE HPE CCF a dit…

...


Les élus ont argumenté sur la contre productivité de ces mesures en France, qui ne servent ni le business, ni l’intérêt des salariés et qui desservirait l’image de la France vis à vis de la Corp. Comme par exemple :
- La prise des congés sans solde en addition des congés légaux ce qui aurait un impact sur la productivité
- L’impossibilité de réduire le salaire versus les congés sans solde
- L’augmentation du compteur CET avec une augmentation des provisions qui impactera H1 FY21

Les élus regrettent que seuls les salariés soient les plus impactés par ces mesures, le top management ne sera impacté que sur la rémunération de base.

Les élus exigent que la direction fasse une communication aux salariés en France au plus tard le 8 juin, en listant tous les risques identifiés et leurs impacts. Les élus rappellent que ces mesures ne doivent être ouvertes au volontariat pour la France qu’après la consultation du CSE.

Les élus notent l’engagement de la direction sur l’absence de mesures coercitives pour les salariés qui ne répondraient pas favorablement aux mesures proposées. La direction s’est engagée à insister auprès de l’ensemble des managers (français et étrangers) sur l’aspect volontariat.

...

Elue CSE HPE CCF a dit…

...

Les élus regrettent que la France n’utilise pas l’intelligence collective pour proposer des solutions d’économie plus efficientes et tenant compte des aspects locaux et en étant plus flexible sur les solutions proposées.

Les élus sont informés ce jour, jeudi 4 juin 2020, sur :
« Point d’information sur l’application en France des mesures annoncées par Antonio Neri le 21 mai 2020
Information en vue d’une consultation sur :
- La prise de congés sans solde sur la base du volontariat
- La réduction de rémunération de base des VP/S-VPs soumise au volontariat »

Les élus ont demandé :
- une présentation de l’impact COVID-19 sur les résultats France avant la consultation
- le nombre de salariés avec un management level « Expert » et supérieur, inférieur à « Expert », ainsi que le nombre de sales et presales (S-coded) non concernés par ces mesures mais impactés par les conséquences
- le résultat de participation à ces mesures pour la France
- quelle est la latitude d’HPE France de se dégager de ce programme en proposant d’autres mesures plus adaptées au contexte français (aspect légal, sanitaire et économique actuel) ; au vu du faible taux de participation supposé

La direction confirme que pour les salariés qui accepteraient de prendre des congés sans solde ils seraient alors en suspension de contrat, ce qui signifierait des impacts plus larges que l’unique perte de salaire :
- Cotisations retraites base et complémentaire
- Absence de couverture régimes frais de santé et prévoyance pendant les congés sans solde pris dans la période des 4 mois
- Calcul des congés payés de l’année 2020-2021
- Impact sur le salaire de base de référence des 12 derniers mois en cas de départ de la société
- Impact sur les indemnités chômage calculées sur les 12 derniers mois
Les élus attendent de la direction des réponses claires et détaillées (impact social et financier) pour chacun de ces points.

Problème du choix des salariés sur le volontariat dans un outil global (Workday et mail avec voting buttons) , les élus demandent que pour les salariés qui ne répondraient pas ce soit considéré comme une réponse négative, conformément à la loi. Le congé sans solde proposé par la direction nécessitant l’accord doit être exprès et non tacite du fait de défaut de réponse.


Les élus ont argumenté sur la contre productivité de ces mesures en France, qui ne servent ni le business, ni l’intérêt des salariés et qui desservirait l’image de la France vis à vis de la Corp. Comme par exemple :
- La prise des congés sans solde en addition des congés légaux ce qui aurait un impact sur la productivité
- L’impossibilité de réduire le salaire versus les congés sans solde
- L’augmentation du compteur CET avec une augmentation des provisions qui impactera H1 FY21

Les élus regrettent que seuls les salariés soient les plus impactés par ces mesures, le top management ne sera impacté que sur la rémunération de base.

Les élus exigent que la direction fasse une communication aux salariés en France au plus tard le 8 juin, en listant tous les risques identifiés et leurs impacts. Les élus rappellent que ces mesures ne doivent être ouvertes au volontariat pour la France qu’après la consultation du CSE.

Les élus notent l’engagement de la direction sur l’absence de mesures coercitives pour les salariés qui ne répondraient pas favorablement aux mesures proposées. La direction s’est engagée à insister auprès de l’ensemble des managers (français et étrangers) sur l’aspect volontariat.

Les élus regrettent que la France n’utilise pas l’intelligence collective pour proposer des solutions d’économie plus efficientes et tenant compte des aspects locaux et en étant plus flexible sur les solutions proposées.

Anonyme a dit…

J'allais demander le paiement de 10 jours épargnés en CETP3 de la période précédente... Est-ce une demande de la direction de décaler ces prises de CETP3 en Novembre pour ne pas consommer du cash sur le court terme ?
Sinon, j'aurai bien besoin de faire payer ces 10 jours maintenant pour compenser la perte de salaire sur les 13 jours sans solde demandés...
au final... perdants-perdants...

CFTC a dit…

bon point 697... La direction ne fait pas cette demande en tout cas pour l'instant !

Anonyme a dit…

quand je lis "- Absence de couverture régimes frais de santé et prévoyance pendant les congés sans solde pris dans la période des 4 mois"
Vu le contexte COVID19!?

Faudra pas tomber malade lors de cette période cela pourrait coûter très TRES cher.

Anonyme a dit…

Je pense qu'il est plus sage de ne pas être volontaire ... C'est a priori ce qu'ils cherchent pour mieux nous tomber dessus après .... Mais bon la théorie de complot c'est pas bien

Père de famille nombreuse a dit…

Si pas de couverture santé et prévoyance pendant des congés sans solde, c'est sans moi !

Anonyme a dit…

Je n’avais pas imaginé qu’il y aurait une rupture du contrat de travail pendant ces jours sans solde et de toutes ces conséquences. Dans ces conditions, il n’est pas question de prendre des congés sans solde. Trop de risques. Et quel impact sur la voiture de fonction ?

Avant de connaître ces conditions, j’étais prêt à participer avec un minimum d’aménagement car nous l’aurions payé, sur les augmentations, dans les prochaines années ; mais pas dans ces conditions.

Pendant ce confinement, je n’ai jamais autant travaillé et HPE n’a pas perdu d’argent : au contraire.

J ‘ai été très surpris que HPE prenne ce type de mesure mais là, je suis très déçu qu’HPE puisse proposer ces mesures et les impacts qui en découlent à ses salariés.

CFTC a dit…

Il s'agit d'impacts estimés en debut de consultations CSE. Certains vont être neutralises comme l'impact sur la couverture santé. A suivre !

Anonyme a dit…

https://www.nextinpact.com/brief/amd-propose-une-visite-virtuelle-du-supercalculateur-hawk-a-720-896-c%C5%93urs-epyc--zen-2--12633.htm

Anonyme a dit…

Bonjour Merci à vos équipes pour ces retours d'informations car étant isolés nous n'avons aucune information ce qui est frustrant et anxiogène. Avez vous discuté aussi des conditions de télétravail et des équipements? pour ma part je souffre de lumbagos aigus récurrents(le dernier m ayant emmené a un congé maladie) j ai besoin rapidement d une chaise ergonomique et de m'équiper en bureau écran ect..le mieux serait que je récupère mon matériel au bureau.Dois je me faire faire un certificat médical par mon osteo que je vais allé voir prochainement car je sens des tensions au dos liées à mes conditions de travail? (quid des tickets resto aussi..) merci pour vos réponses.

Anonyme a dit…

quand on commence à annoncer de telles mesures, c'est peut être que l'avenir s'annonce bien sombre pour HPE...

CFTC a dit…

bonjour 705

Il n'y a pas de mesures d'équipement ou de compensation (adsl, ticket resto...) lié à la situation télétravail 100% coronavirus malgré les multiples demandes.

La seule concession étant le retrait d'une chaise en stock actuellement à l'accueil des Ulis ou en rentrant dans les bureaux des Ulis ou Boulogne. Tu es de quel site ?

Par contre pour des salariés dans ton cas, il y a des mesures d'équipement supplémentaire possibles. Pour cela il faut solliciter ton médecin du travail, l'infirmière, ton manager, FR Covid...

Anonyme a dit…

Merci je suis sur le site de Grenoble. J ai déjà écris sur la boite FR Covid, je n ai pas de réponse pour l instant. Dois je contacter le médecin du travail ? comment peut on le/la contacter? merci

CFTC a dit…

pour 708, merci de contacter Corinne Herter qui est la secrétaire du CSSCT HPE CCF, ce sera le plus efficace

Anonyme a dit…

Comme a priori on ne vas pas saisir les conges sans solde dans EEtime mais dans un excel !!! comment pourra-t-on prouver qu'on est tombé malade ou pas sur une jour sans solde???

CFTC a dit…

pour 710, le GAN a accepté de couvrir la période sans solde en santé et prévoyance donc ce problème de couverture n'existe plus, mais il en reste d'autres (post suivant)

CFTC a dit…

Le mercredi 10 juin la Corporation devrait vous solliciter si vous être salarié Mainstream (avec un grade M et non S comme Sales) pour répondre oui ou non dans Workday à la demande de poser un total de 9 ou 13 jours de congés sans solde entre le 1er juillet et le 30 octobre 2020.

La date limite pour répondre serait le 22 juin.

Important : nous avons obtenu que l’absence de réponse dans Workday valait refus.

La Direction France a accepté nos demandes de vous envoyer un message avant le 10 juin pour vous dire de ne pas prêter attention au message de la Corporation tant que les consultations CSE sont en cours, et vous écrira ensuite le moment venu pour vous dire que vous pouvez faire votre saisie d’acceptation ou de refus dans Workday.

EN FRANCE VOUS N’AUREZ AUCUNE OBLIGATION DE REPONDRE OUI OU NON MAIS SI VOUS LE FAITES : PAS AVANT LA FIN DES CONSULTATIONS CSE PREVUES LE 12 JUIN POUR HPE CCF ET LE 16 JUIN POUR HPEF SVP !

...

CFTC a dit…

Merci donc de noter que les consultations CSE sont en cours mais voici un aperçu des problèmes posés par la prise de congés sans solde :

• Perte de rémunération (impact sur 1 an : 9 jours = - 4,17%, 13 jours = - 6%). Chiffres à affiner sur les 4 mois.
• Baisse sensible de la rémunération de référence en cas de départ entre juillet 2020 et fin octobre 2021
• Perte de points de cotisations retraite complémentaire (impact très faible sur l’ensemble d’une carrière)
• Perte d’un CP qui ne sera pas généré et léger impact sur chaque montant de congé payé (calcul 12 derniers mois)
• Désorganisation sales vs mainstream car quantité de congés différente au moment où la reprise s’annonce
• Perte de productivité ou surcharge de travail associée
• Problème couverture prévoyance/santé pendant la suspension (une solution aurait donc été trouvée avec le GAN)
...

Anonyme a dit…

Donc grosse semaine d'information... congé sans solde... GPEC... bon courage à tous et merci aux élus pour leur travail et leur implication.
Bonne semaine

CFTC a dit…

Les abonnés recevront bientôt un Immanquable complet sur la question des congés sans solde, avec des informations fiables (nos adhérents ont eu le décryptage lors de la téléconférence de l'équipe CFTC HPE vendredi dernier).

Un syndicat fiable, le plus grand réseau social, plein de services… :
je me renseigne sur l’adhésion CFTC HPE en écrivant à cftchp@hpe.com !

CFTC a dit…

Afin de nous aider dans le travail qui nous attend les prochains jours (continuer d’analyser la proposition de congés sans solde qui vous sera faite si vous êtes Mainstream), merci de participer à ce sondage anonyme et de commenter votre choix si vous le souhaitez :
https://xoyondo.com/ap/eqIJONqTjugMm64

Continuez de commenter, réagir et poser toutes vos questions !

Anonyme a dit…

Je me souviens encore de 2001. En tant que nouvel employé, avec le grand cœur de Bill et Dave dans les yeux, je signe pour 5% de réduction. Et qques semaines apres, on nous annonce une WFR de 6,000...

Anonyme a dit…

Bonjour,
Les RCC font partie de notre paysage maintenant, presque de notre contrat social avec HPE...
Le point qui me semble donc le plus important pour décider si on accepte de prendre les 9/13 jours de congés sans soldes et de mesurer clairement l'impact de ce sans soldes sur les indemnités d'un probable RCC d'ici octobre/novembre 2021 (4-6% de salaire en moins sur l'année, cela correspond à quelle réduction des indemnités). Et comment minimiser cet impact.
Cordialement.

CFTC a dit…

bonjour 718, nous te proposons de rentrer une nouvelle simulation selon ton cas (9 ou 13 jours) dans notre simulateur 2020. Cela dépend aussi de la durée de ton congé de mobilité

Anonyme a dit…

pour 718: si tu es candidat à une GPEC Out, je ne te conseille pas d'accepter le sans solde, tu n'as que à y perdre

Unknown a dit…

Bonjour, Je m'excuse d'avance si vous avez déjà répondu a cette question, mais en ce qui concerne du nombre de congés sans soldes, qu'en est il des personnes à temps partiel? savez vous s'il a déjà été discuté/ confirmé que les 9/13 jours de sans soldes seront calculés au prorata? de la même façon que les congés payés? Merci d'avance.

CFTC a dit…

pas de souci 721

En fait c'est dans notre communication Immanquable du début de l'après-midi : c'est proratisé. Donc si tu es à 50%, les 9 jours passent à 4,5 jours (par exemple)

CFTC a dit…

Suite 716, nous avons passé les 10% de participants HPE au sondage et il y a près de 8 % qui diraient oui et près de 32% qui ne savent pas pour l'instant.

Pour vous exprimer : https://xoyondo.com/ap/eqIJONqTjugMm64

Anonyme a dit…

Passé Expert il y a moins de 12 mois, en bas de grille... le choix est vite fait c non

Anonyme a dit…

Pour ma part, je ne suis pas favorable à demander aux salariés s'ils sont d'accord pour faire un effort financier.
Cela, dans la mesure où j'estime que ce n'est pas à l'employé lambda de faire des efforts de ce type alors qu'il a souvent du mal à boucler ses fins de mois.
Regardons plutôt comment HPE pourrait investir (je suis plus adepte du travailler mieux (voire plus) que du gagner moins) afin de relever notre économie qui est dans une situation catastrophique.
Donnons la place à la créativité et à toutes les idées que peuvent avoir les salariés d'HPE pour booster notre activité.
Et laissons-les retourner en clientèle (avec toutes les précautions requises) quand les clients sont, eux, de nouveau au bureau ! Bon nombre d'entreprises ont repris partiellement leur activité professionnelle et si les commerciaux d'HPE restent claquemurés en télétravail je ne vois pas comment on va pouvoir s'en sortir ... ça me semble plus important que de prendre 9 ou 13 jours de congés supplémentaires, non rémunérés ..
Voilà my 2 cents

Anonyme a dit…

c'est en effet une demande d'une partie des commerciaux que sur la base du volontariat on puisse envisager ce retour ( avec les précautions indispensables) En revanche il me semble incohérent de permettre ce retour sur des sites externes alors que l'on interdit le retour sur les sites HPE. Sur ces derniers nous avons a priori plus de contrôle sur les mesures appliquées vs les sites externes ( clients/partenaires)

Anonyme a dit…

Personnellement, je trouve que dans le contexte actuel, covid-19 / racisme / ... c'est difficile de ne pas se sentir solidaire des autres employes dans le monde, qui n'ont pas le choix, qui n'ont pas necessairement les memes privileges que nous en France. Pour moi, il ne s'agit pas de regarder qu'est ce que cela va me couter, mais plutot si tout le monde doit faire des efforts alors je veux faire partie de cet effort. Je ne veux pas me sentir plus privilegiee que mes collegues!

Anonyme a dit…

quid de la distribution de dividendes aux actionnaires ?
pourquoi demande-t-on aux salariés mainstream uniquement de faire l'effort alors qu'ils sont moins bien rémunérés que les sales ? bien sûr ils ne perçoivent pas beaucoup de commissions en ce moment, mais durant les périodes plus fastes leurs salaires sont bien meilleurs que ceux des mainstream (boîtes salariales S bien plus avantageuses que les M et réévaluées bien plus fréquemment, voitures de fonction de catégorie supérieure, bonus et accélérateurs permettant parfois de tripler les commissions comme en FY19). Donc un peu d'équité s'il vous plaît

Anonyme a dit…

Bonjour,
je pense aux conséquences sur le calcul des principales indemnités et du salaire de congé de mobilité en cas de RCC

Anonyme a dit…

eaucoup de choses m'incitent a repondre non :
- attribution de 300M$ de dividendes sur les 365M$ de benefice Q2, ET en tant que salarie, pas eu l'impression de beneficier autant des "bonnes annees" (augmentations annuelles << 1% sur les 10 dernieres annees, VPB reduits, pas de changement de scoping, ... etc),
- etude d'autres solutions non envisagee,
- rien de tout cela n'est demande dans d'autres entreprises similaires (HPI, DXC, ST micro) qui ne vont pas moins bien :
pourquoi est-ce si different chez HPE ?

Anonyme a dit…

ma réponse dépendra de 1) impact sur prévoyance-santé : si impact la réponse sera vraisemblablement non 2) impact sur le revenu de l'année de cas de RCC 2021 HPE pourrait il prendre en compte le revenu 2019 et 2020 (à négocier dans le cadre du CSE)

Anonyme a dit…

Je serai favorable à cette mesure, car il faut préserver la trésorerie de HPE et se protéger des OPA hostiles, mais je souhaiterais une garantie sur le fait que cet effort n'impactera pas les futurs calculs d'indemnités .

Anonyme a dit…

J'etais prêt, et je reste prêt, à faire l’effort de ne pas travailler pendant 13 jours, tout en ayant ma rémunération diminuée d’autant.
Par contre, si la direction ne fait rien pour annuler toutes les conséquences supplémentaires (je pense en particulier aux conges de l’an prochain, ainsi que la couverture sante), alors je ne serais probablement pas volontaire.
J'attend donc les conclusions de vos negociations, et ce que decidera la direction pour faire mon choix.

Anonyme a dit…

Pour moi, le gros point bloquant est la nouvelle référence dans le calcul des indemnités de départ. Je n'ai pas prévu de partir en FY20 ou FY21, mais si on me forcait la main (cas pas le plus probable mais bon...) il est hors de question d'amputer mes indemnités de départ de presque 15% parce que j'aurais joué le jeu sur les congés non payés en H220. Si ceci ne peut pas etre négocié avec la direction, ce sera surement un refus. Si il n'y a pas de consequence sur les indemnités, je suis à prori pret à jouer le jeu en H220.

Anonyme a dit…

Je preferre donner des RTT ou des congés d'Ancienneté plutot que de prendre des congés sans-solde

Anonyme a dit…

Pourquoi faire un effort alors que la company à deja lancé des WFR partout dans le monde alors qu on avait dit qu on voulait proteger les employes pendant la crise du covid...on fait tout l inverse en en mettant des centaines au chomage....cet effort sera une goutte d eau non visible dans les plans collossaux qui vont etre deroules en FY21 et FY22.... en allemagne des services ferment et les gens sont notifies. Aux US c est pire et dans tous les pays les HR organisent le degraissage organisé avec ce qu ils appelent les WFR - Waves....un process huilé semble t il. Je dois faire face à un certain cynisme, ce qui me fait douter sur les vraies valeurs HPE...

Anonyme a dit…

je serai cohérent avec mes equipes qui sont dans d'autres pays dont les US où le choix n'est pas donné.
j'aimerais cependant comprendre toutes les implications de ce choix.

Anonyme a dit…

Je suis dans une equipe internationale et je dirais probablement oui pour 2 raisons: solidarité avec les membres de mon équipe (US notamment) et solidarité avec notre CEO qui un une dimension humaine qu'on ne voyait pas chez les précédents.

Anonyme a dit…

Je répondrai oui ca sur le principe ca me semble normal de contribuer (on n'est pas specialement a plaindre chez HPE) mais egalement car il est clair qu'il y aura d'une facon ou d'une autre retaliation si on repond non... Soit directement sur nous, soit sur nos managers de premier niveau...

Anonyme a dit…

Being in HPE since more than 32 years, I'm personnally in favor to answer "yes" to such company-wide request to help the company to sustain, especially when all US colleagues are not offered to choose.
However, I'm not necessarily supported by my family which might generate extra pressure for me. I'm waiting until the last minute to take my decision

Anonyme a dit…

Personnellement, je trouve que dans le contexte actuel, covid-19 / racisme / ... c'est difficile de ne pas se sentir solidaire des autres employes dans le monde, qui n'ont pas le choix, qui n'ont pas necessairement les memes privileges que nous en France. Pour moi, il ne s'agit pas de regarder qu'est ce que cela va me couter, mais plutot si tout le monde doit faire des efforts alors je veux faire partie de cet effort. Je ne veux pas me sentir plus privilegiee que mes collegues!

Anonyme a dit…

réponse à 728

Si HPE annonce l'arrêt de ses (modestes) dividendes, l'action s'écroulera et un cours bas ne sert pas les intérêts des salariés (OPA, manque de cash pour innover etc..)

Pour la vente, dans cette période, je pense que plus que jamais il faut rester unis. Le risque, avec une mauvaise communication de la direction, est que chacun peut penser qu'il sera plus pénalisé que son voisin : les personnes au fixe pouvant penser que les commerciaux ont des plus grosses rémunérations et la population au variable subissant la perte de leur variable et la perte des bonus. En réalité, tous les salariés vont être touchés. Un ISR qui touche 35K bruts/an ( et il y en a) et qui n'aura pas de com, ne touchera que 60% soit 21K bruts. donc tous les salariés sont ou vont être touchés fortement.

Anonyme a dit…

https://www.nasdaq.com/market-activity/stocks/hpe/dividend-history
Le dividende n’a jamais été aussi élevé que les 3 derniers trimestres. J’ai bien entendu l’explication de notre CFO au dernier all hands qui a dit que les actionnaires ont déjà été pénalisés par la baisse du cours et la suspension des buybacks (qui ne servent qu’à soutenir le cours). Sauf que je ne suis pas d’accord: la baisse du cours n’a pas d’influence sur les revenus à court terme, tant qu’on n’a pas vendu, on n’a pas perdu. Seuls les spéculateurs à courte vue sont pénalisés et ceux-là je les méprise. Si on ne demande aucun effort aux actionnaires, je n’en ferai pas non plus !

Anonyme a dit…

je veux bien être solidaire, mais depuis x années on ne peut pas dire que la société ait été très solidaire avec ses employés, quand il s'agit de partager le gâteau. Et puis, tanké Specialiste depuis des lustres malgré mes demandes nombreuses pour évoluer dans la boutique, je l'ai un peu en travers de la gorge (même si, pour une fois, je vais l'apprécier).

CFTC a dit…

Comme prévu !

9 juin 2020

Mesure Corporation HPE – Demande de prise de congés sans solde sur la base du volontariat



Bonjour à toutes et à tous,

Suite aux annonces d’Antonio NERI du 21 mai dernier, une communication globale de la Corporation sur la prise de congés sans solde pour les salariés «Mainstream » sera envoyée le 10 juin.

Cette communication fera état de la procédure à respecter, basée sur le volontariat, le choix du salarié devant s’effectuer dans l’outil Workday.

Cependant, en tant que salariés HPE France, nous vous demandons d’attendre la fin de la procédure de consultation des CSE en cours pour formaliser votre choix dans l’outil Workday.

Dès la fin de la procédure de consultation des CSE (le 12/06 pour HPCCF et le 15/06 pour HPF), la Direction enverra une communication détaillée vous permettant ainsi d’exprimer votre choix en toute connaissance de cause.


Cordialement,
L’équipe RH

Anonyme a dit…

Je serais pour investiguer la solution de prendre des jours disponibles dans mes CET.

CFTC a dit…

Quelques explications sur les dividendes versés par HPE

Chaque trimestre depuis 3 trimestres, il s'agit de 0,12 Euros par action (avant cela sur les 3 premiers trimestres 2019 : 0,1125 Euros)

Cela donne un rendement annuel de 4% environ aux cours actuels qui sont de l'ordre de 11 à 12$.

La confirmation qu'il y aurait un dividende malgré la crise a entrainé il y a peu un regain de confiance dans l'action avec une hausse de l'ordre de 10% sur une seule journée.

HPE a stoppé pour l'instant le plan de rachat d'actions qui est également une composante d'évolution du cours par rapport aux marchés (avec les bénéfices, le chiffre d'affaires, le cash flow et les perspectives quand il y en a d'annoncées).

Anonyme a dit…

Dans la crise actuelle et à venir, que quelqu'un accepte de donner des jours pour verser des dividendes c'est incompréhensible ?
Offrir des jours pour sauver des emplois oui mais l'on n'est pas du tout dans cette explication ici et aucune garantie n'est données.
Si l'on remet cela à une plus petite échelle comme une PME cela donnerait " l'entreprise "risque" d'aller mal, mais dans l'immédiat notre actionnaire à besoin de $$$ pour garder sa confiance dans notre société donc merci à tous les employés de lui faire un don pour maintenir son train de vies." Mais l'économie est driver par la consommation des 90 % de ménages "moyen" pas par celle des 1% d'actionnaires!
Si toutes les entreprises appliquait la même règle cela serait un démultiplicateur de crise car cela freinerait la consommation mondiale.

Conclusion : c'est un DON pour la confiance? Faites vous un DON à votre banquier pour garder sa confiance?
Non la confiance se gagne sur les résultats, sur les fait ou sinon c'est un aveux que la gestion est mauvaise et donc les directions doivent assumer et partir.

Anonyme a dit…

Merci 748 pour ce point de vue intéressant.

Le "don pour la confiance" comme tu l'appelles existe depuis longtemps et est pratiqué régulièrement par HPE et d'autres: le licenciement boursier.

On a ici une autre "flavour" de ce "don pour la confiance".

Anonyme a dit…

https://www.programmez.com/actualites/aruba-hpe-lance-aruba-esp-une-plate-forme-cloud-native-concue-pour-lintelligent-edge-30655

CFTC a dit…

Info CFTC

Dans le dernier Immanquable du 8 juin, nous disions :

Le mercredi 10 juin la Corporation devrait vous solliciter par courriel si vous être salarié Mainstream (avec un grade M et non S comme Sales) pour répondre oui ou non dans Workday à la demande de poser entre le 1er juillet et le 30 octobre 2020 un total de 9 ou 13 jours de congés sans solde (ni plus, ni moins !).
-> comme prévu !

Les Sales (Vente et Avant-Vente) ne sont pas concernés car déjà largement impactés par l’impossibilité d’atteindre les quotas de début d’année.

Important : nous avons obtenu que l’absence de réponse dans Workday vaille refus.

-> ce n'est pas dans le mail de la Corp mais nous maintenons cette information pour la France

Si vous décidez de répondre oui ou non, la date limite devrait être le lundi 22 juin au soir.
-> c'est devenu le vendredi 19 au soir

La Direction France devrait vous envoyer un message un peu avant (le mardi 9 juin ?) pour vous dire de ne pas prêter attention au message de la Corporation du 10 juin tant que les consultations CSE sont en cours,
-> comme prévu

et vous écrira ensuite le moment venu pour vous dire que vous pouvez faire votre saisie d’acceptation ou de refus dans Workday. Tout en vous rappelant le principe du strict volontariat et que l’absence de réponse vaut refus.

MERCI D’EVITER TOUTE SAISIE WORKDAY SUITE AU MESSAGE DE LA CORPORATION DU MERCREDI 10 JUIN ET D’ATTENDRE POUR REPONDRE (SI VOUS REPONDEZ) LA FIN DES CONSULTATIONS CSE QUI ONT LIEU LE 12 JUIN POUR HPE CCF ET LE 16 JUIN POUR HPEF !

Anonyme a dit…

Fin des consultations le 16juin donc communication le 17? choix à faire avant le 19 au soir.
Donc 48h pour faire un choix.
J'espère que tous les points seront clair....

CFTC a dit…

Pour 752, la communication de HPE en France contiendra un FAQ. Peut-être envoyé dès lundi après-midi.

Les consultations de demain et lundi pourraient clarifier quelques points mais tout est quasiment déjà dans les Immanquables du 8 juin.

Anonyme a dit…

@752 : je ne pense pas qu'on ait besoin de beaucoup de temps pour decider.
Peu importent les details : qu'on soit pour ou qu'on soit contre, c'est surtout
une question de principes, pas besoin de s'abriter derrieres des aspects financiers pour determiner sa position.

CFTC a dit…

Info !

Nous venons de passer les 20% de participants au sondage proposé, pas terrible le taux de réponse mais c'est la norme désormais quand nous sollicitons l'avis des salariés...

Passé 10% comme prévu, les résultats ne bougent plus ensuite sauf élément nouveau.

Oui : 7,78%
Non : 20%
Je ne répondrai pas ce qui vaut à un refus : 41,11%
Je ne sais pas pour l'instant : 31,11%

Anonyme a dit…

@754 Bah si justement! Quand tu comprends la demande et le besoin de solidarité mondiale mais Quand même temps tu as qu'un salaire à moins de 3k/mois dans un foyer de 5, alors tu es tiraillé... et tu as besoin de tout peser.
Tous n'ont pas le luxe facile de faire un trait sur une partie de salaire ou de donner un non direct sans réflexion.

Anonyme a dit…

Je ne comprends pas la position fermée et la position tout ou rien...
Chacun est cas particulier avec ses contraintes pour ou moins difficiles financièrement en ce moment, et je suis dans le cas d'un équipe internationale, manager US et seul en France... (donc solidarité ?)

Mais, Master, j'ai 10 jours de CETP3 à me faire payer qui servaient habituellement le paiement des vacances.
Solidarité ? j'entends. Et je suis prêt à m'engager à ne pas demander ce paiement avant Novembre = 10 jours.
Reste 3 jours à trouver... peut-être en congés sans solde... OK.

CEO et comangnie plus attention à l'humain ?... Mais pourquoi ce one size fits all imposé aussi dictatorialement ???

Anonyme a dit…

@757 je ne comprends pas le raisonnement ? soit tu prends pas et tu es droit dans tes bottes, soit tu prends ces jours de congés sans solde mais sans prendre derrière te faire payer tes CET sinon cela annule l'effet que souhaite HPE sur sa trésorerie! donc autant pas le faire à moins de juste vouloir montrer à tous que tu le fais.

CFTC a dit…

Bonjour

Voici l'avis unanime rendu ce matin par le CSE HPE CCF. Lundi matin c'est le CSE HPEF qui s'exprimera à son tour sur le sujet des congés sans solde :

Les élus sont consultés ce jour, vendredi 12 juin 2020, sur :
« Point d’information sur l’application en France des mesures annoncées par Antonio Neri le 21 mai 2020

Information en vue d’une consultation sur :
- La prise de congés sans solde sur la base du volontariat
- La réduction de rémunération de base des VP/S-VPs soumise au volontariat »

Lors de la réunion du 4 juin les élus avaient demandé une présentation de l’impact COVID-19 sur les résultats France avant la consultation, la direction déclare qu’il s’agit d’une mesure d’anticipation, aucun chiffre pour la France n’a été fourni.

Les élus notent que sur HPCCF 72% des salariés seraient éligibles à ce programme, par conséquent la contribution attendue est très élevée.
Ils déplorent que les non cadres n’aient pas été exclus de ce programme au vu de leur plus faible rémunération qui représente une très faible contribution à ce programme mais un impact plus lourd pour cette population. Les élus regrettent que seuls les salariés soient les plus impactés par ces mesures, le top management ne sera impacté que sur la rémunération de base.


La direction confirme que les salariés qui accepteraient de prendre des congés sans solde seraient alors en suspension de contrat. Au-delà de l’unique perte de salaire les impacts sont :
- absence de cotisations aux régimes frais de santé et prévoyance pendant les congés sans solde, ce qui résultera à un impact négatif sur les comptes de résultats de l’exercice 2020
- diminution des congés payés de l’année 2020-2021 (perte d’1 jour)
- diminution de l’ICL en cas de départ de la société
- diminution des indemnités chômage calculées sur les 12 derniers mois
- sur le calcul de la retraite de base et surtout la complémentaire

La direction nous a informé que l’assureur GAN s’est engagé à couvrir les salariés en santé et prévoyance pendant la prise de congés sans solde mais il n’y aura pas de cotisations pour ces journées. Les élus demandent que la direction négocie avec l’assureur pour que celui-ci s’engage à ne faire aucune augmentation de cotisations sur les régimes frais de santé et prévoyance suite aux résultats de l’année 2020.

...

CFTC a dit…

...

Concernant les autres mesures les élus notent :
- la possibilité de reporter 5 jours de CP au-delà du 31 octobre 2020 (en dérogation de la règle des congés d’été) ; la règle des 10 jours consécutifs étant maintenue
- la possibilité de se faire payer les jours de CET3
- que les recrutements CMS prévus ne sont pas gelés
- que pendant les jours de congé sans solde aucun travail ne doit être effectué pour HPE

Les élus notent que la direction s’engage à rendre explicite le fait que la non réponse dans Workday équivaut à un refus de participation à ce programme.

La direction s’est engagée à communiquer auprès de tous les managers (Français et étrangers). Elle s’est aussi engagée sur le fait qu’il n’y aurait pas de rétorsion ou de pression de quelque nature que ce soit, ni de traçage des salariés, ni de partage de ces informations qui devront être considérées comme des données personnelles.

Les élus rappellent la contre productivité de ces mesures en France, qui ne servent ni le business, ni l’intérêt des salariés et qui desservirait l’image de la France vis à vis de la Corp. Comme par exemple :
- La prise des congés sans solde en addition des congés légaux ce qui aurait un impact sur la productivité et un report de charge sur d’autres salariés
- L’impossibilité de réduire le salaire versus les congés sans solde
- L’augmentation du compteur CET avec une augmentation des provisions qui impactera H1 FY21

Les élus regrettent que la France n’utilise pas l’intelligence collective pour proposer des solutions d’économie plus efficientes et tenant compte des aspects locaux et en étant plus flexible sur les solutions proposées.

Les élus ont noté l’engagement de la direction à faire une communication aux salariés en France au plus tard le 16 juin, en listant tous les risques identifiés et leurs impacts. Les élus notent que la fenêtre de volontariat pour la France ne sera qu’entre le 16 et le 19 juin.

Les élus attendent que la direction leur communique l’impact financier et business en France justifiant ces mesures et le résultat de participation des salariés Français après le 19 juin.

En conclusion au vu de tous les impacts négatifs les élus ne recommandent pas aux salariés de se porter volontaires.

CFTC a dit…

Voici l'avis unanime du CSE HPEF


Les élus du CSE HPEF sont consultés ce jour, lundi 15 juin 2020, sur :

La prise de congés sans solde sur la base du volontariat

Les élus notent que sur HPE France 45% des salariés sont concernés par cette mesure. Nous ne souhaitons pas nous exprimer sur le deuxième sujet qui est La réduction de rémunération de base des VP/S-VPs soumise au volontariat.


La mise en œuvre de ce programme imposé par la Corporation suscite de multiples questions et oblige à improviser des procédures administratives spécifiques qui essaient de respecter la législation française.

Les élus émettent donc les plus vives réserves sur les processus retenus (workday, sharepoint, déclinaison bulletin de paie…) et les conséquences en terme de charge de travail pour les équipes concernées (à la paie notamment).

La direction nous a informés que l’assureur GAN s’est engagé à couvrir les salariés en santé et prévoyance pendant la prise de congés sans solde mais il n’y aura pas de cotisations pour ces journées. Les élus demandent que la direction négocie avec l’assureur pour que celui-ci s’engage à ne faire aucune augmentation de cotisations sur les régimes frais de santé et prévoyance suite aux résultats de l’année 2020.

Concernant les engagements pour essayer de minimiser les nombreux impacts, les élus notent les points suivants :

- le principe du strict volontariat et l’absence de sanctions en cas de refus exprimé ou tacite.
- la neutralisation de l’impact de la baisse de rémunération résultant d’une acceptation dans le calcul des futures indemnités supra légales en cas de départ
- l’interdiction de travailler pour HPE les jours de congé sans solde
- l’autorisation de continuer à utiliser une voiture de fonction et la carte essence le cas échéant
- l’absence de conséquence sur la génération des RTT et jours de fractionnement
- la possibilité de reporter 5 jours de CP au-delà du 31 octobre 2020 (en dérogation de la règle des congés d’été) ; la règle des 10 jours consécutifs étant maintenue.
- l’engagement de maintenir les recrutements prévus par accord d’entreprise

Les élus notent que la direction s’engage à rendre explicite le fait que l’absence de réponse dans Workday équivaut à un refus de participation à ce programme.

La direction s’est engagée sur le fait qu’il n’y aurait pas de rétorsion ou de pression de quelque nature que ce soit, ni de traçage des salariés, ni de partage des informations individuelles qui devront être considérées comme des données personnelles.

Les élus rappellent la contre productivité de ces mesures en France, qui ne servent ni le business, ni l’intérêt des salariés puisque la prise des congés sans solde en addition des congés légaux aura un impact sur les résultats et un report de charge sur d’autres salariés, y compris entre pays.

Les élus ont noté l’engagement de la direction de faire une communication aux salariés en France en listant tous les risques identifiés et leurs impacts. Les élus notent que la fenêtre de volontariat pour la France sera très courte puisque se terminant le 19 juin.

Les élus attendent que la direction lui communique rapidement le résultat de la proposition faite aux 433 salariés concernés par ce programme.

En conclusion au vu de tous les impacts négatifs en plus du flou persistant sur plusieurs réponses, les élus ne recommandent pas de se porter volontaires.

Anonyme a dit…

Merci pour votre analyse, de ce fait il serait bon de refaire un rapide sondage afin de voir ou les 30% de "Je ne sais pas pour l'instant" pencherait, non?

CFTC a dit…

bonjour 762, nous n'allons pas solliciter de nouveau les salariés car une majorité a exprimé un choix clair.

Idéalement il faudrait uniquement solliciter les indécis qui ont répondu mais nous ne les connaissons pas. Savoir à ce stade si c'est 10 ou 20% qui accepteraient ne nous parait pas essentiel : nous avons prévu autre chose !

Les résultats de la participation au programme seront transmis dès que nous les aurons.

Anonyme a dit…

Perso j'ai répondu "non" au sondage.
Mais plus j'y pense, moins je suis à l'aise avec mon manque de solidarité envers mes - nombreux - collègues américains qui n'ont pas eu le choix.
Je sais que je me fais couillonner mais je vais finalement accepter.

CFTC a dit…

pour 764, l'équipe CFTC HPE déconseille d’adhérer à ce programme malgré les aménagements obtenus dans les consultations CSE pour limiter les conséquences en cas d’acceptation.

Mais nous comprenons tout à fait sans porter de jugement chaque cas particulier tel qu’un besoin de prendre des congés supplémentaires non rémunérés (c'est le moment !) ou tout autre motif que vous pensez justifié tel que celui que tu exprimes qui est relativement courant dans les équipes avec des américains ou d'autres pays.

CFTC a dit…

En résumé :

Les CSE ayant rendu leurs avis (unanimement négatifs), vous êtes invités cette semaine à répondre ‘oui’ ou ‘non’ dans Workday à la demande de la Corporation de poser un total de 9 ou 13 jours de congés sans solde entre le 1er juillet et le 30 octobre 2020.

L’absence de réponse dans Workday vaut refus (exception obtenue en France et dans plusieurs autres pays européens en raison de la législation). Si vous décidez de répondre oui ou non, la date limite est désormais le vendredi 19 juin au soir. Pour vous aider à prendre une décision si vous êtes parmi les indécis :

- vous trouverez des dizaines de réactions de salariés sur la mesure congés sans solde dans ce sujet du Blog.
- vous l’avez demandé : un simulateur de perte de salaire brut va être envoyé ce matin à nos abonnés aux Immanquables cftchp@hpe.com

Voici un rappel mis à jour des différentes conséquences en cas d’acceptation :

Principale conséquence pour les volontaires :
• Congés supplémentaires de 9 jours pour les M jusqu’au niveau Spécialist et 13 jours pour les M Experts, Masters, Managers… mais perte de rémunération (impact lissé par la paie sur 4 mois du 1er juillet au 30 octobre) : voir simulateur.
• Impact sur le calcul de la rémunération de référence en cas de départ entre juillet 2020 et fin octobre 2021 mais cela ne concernera que le calcul de l’indemnité conventionnelle légale (concession obtenue).

A noter :
• Le risque de non-couverture prévoyance/santé pendant la suspension a été réglé (solution trouvée avec le GAN) mais il y aura selon le nombre de volontaires des pertes de cotisations qui pèseront sur l’équilibre collectif des comptes avec risque d’augmentation des cotisations ou baisse des prestations si les comptes 2020 devaient être déficitaires à cause de ce programme.
• La possibilité de reporter 5 jours de CP au-delà du 31 octobre 2020 (en dérogation de la règle des congés d’été) si vous êtes volontaire. La règle des 10 jours consécutifs étant maintenue. (concession obtenue). Vous avez la possibilité de prendre votre congé sans solde en une ou plusieurs fois entre le 1er Juillet et le 31 Octobre. Aucune saisie Eetime à effectuer mais vos dates de Congé sans solde doivent d’abord être discutées avec votre manager qui utilisera un sharepoint pour le suivi.
• La baisse de rémunération entraine une perte de points de cotisations retraite complémentaire (mais aucun impact sur le nombre de trimestres générés pour la retraite de base). Et l’absence de tickets restaurants sur la période si vous en avez (agences de Province).
• Il y aura perte d’un CP qui ne sera pas généré et un léger impact sur chaque montant de congé payé (car calcul sur les 12 derniers mois). Par contre aucune conséquence sur les RTT, les jours de fractionnement ou l’ancienneté.
• En fonction de chacun, perte de productivité ou surcharge de travail associée (désorganisation possible dans les services Pointnext ou Sales vs Mainstream car quantité de congés différente au moment où la reprise s’annonce). Car pendant les jours de congé sans solde, aucun travail ne doit être effectué pour HPE…
• Il n’y a aucune garantie de protection ou de maintien de son poste en cas de plan de suppression d’emploi ultérieur. Et aucune visibilité sur le plan de restructuration à venir en 2021 et 2022.

Pour toutes ces raisons (et sauf cas particulier tel qu’un besoin de prendre des congés supplémentaires non rémunérés ou tout autre motif que vous jugez justifié), nous vous déconseillons d’adhérer à ce programme malgré les aménagements obtenus dans les consultations CSE pour limiter les conséquences en cas d’acceptation.

Anonyme a dit…

SI un employé a un accident pendant un jour de vacances non payé, que se passera-t-il dans la mesure ou le systeme de référence, eeTime, montrera un jour travaillé ce jour là?

CFTC a dit…

il ne se passera rien 767, la garantie de couverture prévoyance-santé est garantie par l'entreprise et le Gan. La trace des congés sera gardée dans un sharepoint de votre manager

CFTC a dit…

Nous avons expliqué hier en CSE à la RH que son quick call de ce matin serait un désastre car skype est incapable de gérer plus de 300 participants et que c'est un très mauvais outil pour ce genre de conférence 'participative'.

Voilà, c'est un désastre. Même une slide est fausse.

Donc pour vous décider, il y a notre communication Immanquable de ce matin, notre simulateur et le FAQ des RH d'hier soir.


Anonyme a dit…

Did you guys ever asked the question why the company is asking us to do this?
Isn’t it better to give 10 or 15% of salary for 4 months compared to losing jobs next year?

And what about solidarity? Our US colleagues ( and many other countries) don’t even have a choice. Their salaries are just cat by 10% or 15%.

I am very disappointed. It is non-social, short-sighted. It also doesn’t help France’s reputation and long-term economy.

Anonyme a dit…

Hello "770" pour ma part j estime que je contribue largement dans le domaine social! et pour la France c est vrai .les américains n 'ont pas toutes ces taxes qui pèsent sur leur salaire.De plus je dois donner plus de 2 salaires/an
d impots! donc j estime que la solidarité pour moi elle se fait deja à ce niveau, après je peux pas faire autrement.!Et de plus cela ne devrais pas choquer les americains avec leur grand libéralisme ..

Anonyme a dit…

@770 :
- do you have any engagement that giving 10% of salary will prevent from losing jobs ?
- solidarity with the US : do we have same salaries ? Same taxes ? Conditions are different, and here in France, we already paid for unemployment coverage : giving 10% salary is paying twice. Please do not compare what is not comparable.
- we already know that France's reputation is bad seen from the corp, and that's why they are cutting jobs for 20 years. Nothing new.

HP is one thing. France is another. I am french, and France needs my 10% salary for me to pay salary taxes, consom, buy goods in order to put back on rails french and european economy. This is the way I express my solidarity.

Thanks for your comment ...

Anonyme a dit…

Bonjour!

Certains salariés se questionnent sur l’attitude à avoir s’ils font le choix de ne pas se porter volontaire : est-il préférable de l’indiquer sur Workday ou de ne rien faire du tout?

CFTC a dit…

Bonjour 773

S’ils répondent non dans workday cela simplifiera le travail de la paie et lui évitera une saisie manuelle et donc de très éventuelles erreurs

Anonyme a dit…

Sera-t-il possible de prendre les 5 jours de congés payés reportés après le 31 octobre pendant les congés de fin d’année en lieu et place des RTT ? Où bien devrons-nous comme chaque année poser des RTT ?

Jusqu’à quand pouvons-nous reporter les 5 jours de congés payés ? Jusqu’à fin décembre 2020 ou fin mai 2021 ?

CFTC a dit…

Bonjour

Je suppose donc que tu vas dire oui dans workday ?

Si c’est le cas, tu pourras prendre 5 CP après le 31 octobre et avant le 31 mai 2021, mais tu n’échapperas pas à la règle des 3 RTT imposés en fin d’année

Anonyme a dit…

Bonjour,

L’impact de 13 jours de congé supplémentaire pour moi serait lourd de conséquence en terme d’organisation du travail.

Nous avons dû prendre des congés en Avril afin d’être prêt pour la reprise, ce qui a généré un vrai capharnaüm lors du retour, et maintenant on nous demande de ne pas travailler pendant 13 jours ? Donc en clair nous pouvons, chez HPE, se passer de ressources pour gérer cette période inédite et critique? De plus l’accumulation des 13 jours + des jours de congés normaux fera qu’il sera impossible de rattraper le retard avant quelques semaines, pour ma part l’impact sera sur des revenus en grandes parties.

Malgré tout je souhaite apporter ma contribution et soutenir ma société.

J’ai des CET disponibles, ne pourrais-je pas offrir des jours épargnés plutôt que ne pas travailler ?

CFTC a dit…

bonjour 777

Toutes les propositions alternatives qui ont pu être faites ont été rejetées

La France n’a aucune latitude et la Corp veut du cash, maintenant !

Anonyme a dit…

Bienvenue au HPETHON, nous n'acceptons que le cash! les dons sous toutes autres formes ne sont pas accepté. Merci donc de garder votre bonne volonté et d'ouvrir votre porte-feuille.

Anonyme a dit…

Bonjour 770, tous
ne PAS travailler ET ne PAS être payé ne rapporte RIEN à HPE en fait ! Ca ne fait que repporter le pb d'une dizaine de jours et compromettre un peu plus les plannings et deadlines.
OUI il est important que chacun participe à l'effort, on l'a
dejà fait en prenant des congés comme demandé, mais on voit bien qu'il n'y aura PAS de contrepartie. De plus l'effort est plus symbolique qu'autre chose pour la France. HPE continuera à servir le plus possible des dividendes. Et je ne me fais pas de soucis pour des éventuelles "rattrapages" de "manque à gagner" pour les VP's et autres gros salaires...
J'étais naivement pour le faire au début, mais plus je réflechis, plus je ne suis pas convaincu par le réel avantage pour HPE France.
Et si JE dis oui quel avantage aurais-je par rapport à tous ceux qui auront dit non ? Aucun.
Donc il devrait y avoir une compensation pour la France, d'une manière ou d'une autre et soit on le fait TOUS soit on ne le fait pas.
Et le cash, la Corp ne l'aura pas maintenant puisque ça va être lissé sur 4 mois ...

CFTC a dit…

merci 780

Le 'maintenant' voulait dire en fait 'en ce moment' (cette année fiscale)

Tous les arguments se tiennent, et tous sont respectables. Peut-être l'avis le plus fréquent est 'oui mais non' repris dans nos communications...

Anonyme a dit…

Merci CFTC 776

Non, je suis encore indécise et partagée. Je regarde déjà si matériellement je peux poser ces jours compte tenu des différents impératifs (congés légaux, backups, deadline lines).

Anonyme a dit…

@771/@772
No, no engagement from HPE. No company can guarantee jobs, they cannot do now nor in the future, just like they couldn’t last year, two years or 5 years ago. Welcome to 2020, we don’t live in the seventies anymore.

I think you are mixing politics and fiscal policies with the situation we are in now due to Covid-19.
The fact that we are paying (a lot of) taxes, doesn’t means that we shouldn't feel any consequences in our wallet due to Covid-19. Think about restaurant owners, hairdressers, shop owners, people working in tourism, events etc. They also pay/paid their taxes!

Btw, Americans also pay their taxes. If you add every thing up (like private health insurance etc) , it is not that different from us.

The salary cut has nothing to do with taxes. It is all about reducing operational costs for the company, so we will survive, or better, survive with less damages. Because the damage is already done.
Wether you like it or not, businesses today need to have a healthy financial situation, or at least a plan to became healthy again. If not, investors pull out, the company goes bust with thousand of people unemployed.

Anonyme a dit…

Je pense que certains se cachent derrière leur petit doigt pour cette décision. La question est pour moi autour de la solidarité quand on est dans des équipes internationales (donc surtout CCF) et que beaucoup d'autres n'ont pas le choix. Il y a sûrement quelques personnes qui sont justes financièrement, mais est-ce vraiment la majorité des employés HPE? Aussi, il est *évident* que les statistiques de participation par pays seront diffusées dans le management et que la France sera pointée à nouveau. A la clé, encore moins de jobs HPE ouverts en France, ou à des français. Après, c'est vous qui voyez...

Anonyme a dit…

783,
For years, HPE has been spending millions of USD each and every year to buy back shares. This is the perfect example of non-sense use of cash. The fact that many or most companies have been doing the same is not an excuse.

Now the precious cash is gone. Too bad.

Anyhow, should the efforts be taken or not by the employees will not change anything in the future axing of jobs.

So back to basics : these days are actually a debt from HPE to me, and HPE will honor this debt as HPE is unable to offer any form of alternative compensation.

No days to be given back !

Anonyme a dit…

Merci CFTC pour tout le temps passé sur ce sujet

Je suis toujours partagé, j'ai demandé un entretien à mon manager (US comme toute l'équipe ainsi que ma chaine de management).

Cela peut être une façon de faire un break de 5 ou 6 semaines d'un coup (cumul avec vacances): s'il n'acceptait pas, alors je ne serais pas volontaire.

Voilà, pas si simple.

Anonyme a dit…

J'ai le même avis que 777. Dans des équipes internationales, si tous les Français prenaient 9/13 jours supplémentaires de congés pendant une période critique de reprise, cela desservirait l'ensemble de nos collègues (incluant ceux des US) qui auraient à compenser notre absence et ternirait encore plus l'image de la France (dejà mise à mal avec la réputation des 35 heures). Donc, clairement, le meilleur moyen d'aider la corp est de tenir nos engagements business pendant cette période critique pour être en mesure de redécoller en FY21 et on ne peut le faire qu'à travers un maximum de présence pendant cette phase critique (c'était l'objectif en Avril de se porter volontaire pour prendre des jours pour être prêt pour la reprise). Pour cela, il aurait été judicieux de prévoir une dérogation possible de 5 jours (sur les 15) aussi pour les employés répondant par la négative à la demande de la corp.

Anonyme a dit…

La première vraie question je crois n'est pas de savoir si on peut participer mais si on veut participer à ce programme.
Ensuite, et seulement ensuite on peut regarder les raisons qui font que l'on ne pourrait pas (en particulier la situation financière personnelle).
L'impact business potentiel est certainement réel pour certains, mais avec la possibilité de différer 5 jours de congés payés sur les 15 obligatoires, cela laisse en fait 4 ou 9 jours sans solde (selon le grade) à prendre sur une période de 4 mois soit 1 ou 2 jours par mois.
Pas forcément simple d'un point de vue organisation mais je pense que pour beaucoup ce n'est sans doute pas un problème majeur, à discuter avec son manager.
C'est pourquoi je pense qu'il faut déjà être clair dans sa tête sur la volonté ou non de participer, et il y a beaucoup d'arguments qui ont été donnés dans ce blog ou dans les autres comm. syndicales pour justifier qu'on n'ait pas envie de le faire. Dans beaucoup de cas, je pense que ce n'est pas l'organisation du travail qui nous empêche de le faire.

Anonyme a dit…

J'adore les posts culpabilisants ou pointant du doigt.
Une entreprise et ses employés sont faits pour produire et ici l'on demande de prendre des congés sans solde, vous ne voyez pas un problème ?.
Ah si c'est pour le cash!
Mais il faut être solidaire!
Solidaire ? Mais ceux qui font la leçon n'ont pas eu la compression d'effectif que subit HPE France, tout en étant parmi les pays les plus performants.
Ils payent aussi des impôts et bien HPE France aurait donc dû prendre les avantages du gouvernement payé par nos impôts.
Bah non, ils ne pouvaient pas, car notre société se porte trop bien et ne rentre pas dans les cases.
Pour beaucoup, en cette période de crise, l'on a travaillé encore plus que d'habitude tout en gérant une survie à côté, on tire un trait sur nos primes, on a accepté de prendre 5j de congé, on serait prêt à donner des CET, nos wellness, on acceptera de payer les impôts de cette crise.... Mais 9/13j de congés sans solde au détriment de la production et donc en perte pure pour l’employé et la société.... la logique n’y est pas, sauf pour les actionnaires.
Et quel actionnaire va croire en une entreprise qui supprime du temps de production ou payée du cash un temps, un actionnaire cela investi sur le long terme et attend des dirigeants d’HPE des solutions sur le long terme pas de stoppé l'entreprise!
Conclusion, la volonté des employés est là, mais l'intelligence de ne pas accepter n'importe quoi pour rien comme des moutons est là aussi.

Anonyme a dit…

@788 Moi je pourrai participer mais je ne veux pas car cela n'a aucun sens, d'ailleurs aucun chiffre ne montre une réelle justification.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Un ami ayant une société informatique (non partenaire HPE) m'a proposer de venir travailler chez lui durant mon congé sans solde. Selon lui aucun problème. Moi ca me changerait. Est-ce possible? Merci

Anonyme a dit…

Quelques pensées sur plusieurs de ces posts...

1. Expliquer que l'on va dire non pour le bien de la compagnie car sinon ça va destabiliser l'organisation de travail...
C'est la compagnie qui demande, et pour l'image de la France, dans un cas comme dans l'autre (on dit non, ou on désorganise en ne travaillant pas) on a eu l'expérience au cours de années de ce qu'il en est.
Ce que je dis par là... pas de fausses justfications, si on doit dire non, on décide de dire non... peut-être la seule raison difficile... passer pour non-solidaire quand on est dans une équipe toute Globale ou US alors que le chef et les collegues n'ont pas le choix.

2- To 783 : It does not seem to be a question of politics. Company is in trouble because we did supply chain mistakes and do not have the parts to manufacture... other companies we did not take that excessive risk are doing better.

We had local rules to help on the period, and HPE decided not to take them. (or could not because not enough in trouble) and here we have US dictate, what and how to implement... this is new way ... never seen that before... countries always had a flexibility in the way to implement based on local culture.
We suddenly say we recognize diversity because of street riots... but no diversity understanding here.

I have given HPE a lot of my time... this is in my CET bank... I am ready to give it back... and relief HPE provisions... but not even discussed !!!

So looking for being helpful but not the central US dictated way.

3- Et pour les commentaires... si on n'a pas un petit salaire = on n'a pas de problèmes financiers... c'est dans quel monde ?
Je suis le seul à juste être à l'équilibre chaque mois avec études des enfants, parent en maison de retraite etc ...??? sans les primes et en faisant l'effort de ne pas charger la mule en demandant de payer les CET dans cette période = dans le rouge pendant 4 mois... alors 15% en moins... oui... problème de finances...

Anonyme a dit…

Par solidarité avec mes collègues américains (je suis dans une équipe WW), j’ai accepté les 13 jours de congés non payés

Anonyme a dit…

si on ne participe pas est il conseillé de dire NON dans workday ou laisser passer cette "vague " ? merci. très bien résumé 793 et 789 !

CFTC a dit…

pour 794, la réponse est en 774. Cela ne change rien au final mais dire explicitement 'Non' dans workday aidera le service paie et réduira le risque de très éventuelles erreurs de leur part en raison d'un travail manuel.

Anonyme a dit…

J'ai discuté avec des collègues européens de mon équipe et la mesure est aussi optionnelle chez eux, mais ils vont l'accepter par solidarité avec nos collègues américains et autres (à priori les Australiens ont aussi un pay cut), mais aussi parce qu'ils pensent que si cette mesure n'est pas suffisamment acceptée, elle entrainera un plan plus dur, et tous les pays n'ont pas les protections de la France!

CFTC a dit…

La courte vidéo d'Antonio Neri ce matin c'est pour annoncer qu'il a été testé positif mardi dernier au Covid-19 (mais il va mieux)...

Anonyme a dit…

@797 il a quand même pas l'air trop bien notre Antonio, lisant de manière mécanique un message informatif et courageux. Comme à tous: qu'il se repose bien et on le retrouve dans 3 semaines en pleine forme.

Anonyme a dit…

C’est peut-être trivial mais nous avons travaillé depuis plusieurs mois sans cafeteria. Est-ce que HPE as eu des frais lié aux fournisseurs de restauration ? Ou est-ce que cette fermeture a généré un bénéfice net a HPE ? Je comprends qu’il n’y a pas de tickets restaurants pour ceux qui ont normalement accès aux cafeterias. Mais c’est un avantage qu’on avait perdu pendant cette période. Est-ce que nous savons quand les cafeterias seront réouvertes ?

CFTC a dit…

Attention au changement de page >800 !

«Les plus anciens ‹Précédent   601 – 800 sur 809   Suivant› Les plus récents»

Publier un commentaire