ADOPTEZ LA CFTC !

BIEN PLUS QU'UN SYNDICAT : CHOISISSEZ LA CFTC !

Les témoignages récents

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (plus de 500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement ! Consultez Pourquoi adhérer-Avantages

Projet Puteaux (Boulogne/Les Ulis) Négociations + Résultats. Mise au point CFTC

HPE Next B3N2 (Grenoble) : dernières infos. Immanquables 27 et 27 bis

HPE : Survivre à Concur Mini-Guide Pratique CFTC HPE version 5 !

HPE Les congés Toutes les infos 2019

HPE Politique voiture Le plein de réponses !

DXC-ESF DiXiT XXIV. 4 sites menacés. Communication CFTC sur la mutuelle

Le coin du fisc Exonération fiscale du split DXC/MFocus. Prélèvement à la source

Programme France-Canada sur l’aide de proximité Prochaine formation : 3-4 avril

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

jeudi 15 février 2018

HPE : Accords GPEC 2018-2021 et RCC 2018





La CFTC a toujours su s’adapter depuis 2001 et c’est une raison de son succès actuellement chez HPE.


Depuis le début des négociations en décembre la CFTC a suivi, en parfaite synchronisation avec les avocats des CE qui accompagnent les syndicats, une ligne directrice constante :

·       Sécuriser l’accord GPEC pour les 4 années à venir,
·       Comprendre parfaitement le nouveau contexte juridique 2018,
·      Négocier avec méthode et lucidité l’amélioration GPEC In et GPEC Out des dispositifs existants,
·       Examiner les conséquences et les risques pouvant résulter d’une absence d’accords,
·       Prendre l’ensemble des informations disponibles et retours terrain avant toute décision syndicale.

Les négociateurs CFTC ont toujours suivi cette ligne directrice, sans jamais en dévier.

Nous avons également porté les idées de syndicats non représentatifs (le point de vue de FO est sur le Blog), et jusqu’au dernier moment nous avons cherché à obtenir des avancées.

La signature CFTC le 15 février des accords dans les 2 sociétés est une conséquence logique, soutenue par une très large majorité de "oui" des salariés consultés.

1201 commentaires à lire:

«Les plus anciens   ‹Précédent   1001 – 1200 sur 1201   Suivant›   Les plus récents»
CFTC a dit…

Nouvelle page > 1000

Anonyme a dit…

dans le message de SFR Business contenant le fameux RIO voici ce que on peut lire."Vous disposez de 30 jours pour procéder à la migration de cette ligne vers une offre SFR Grand Public. Passé ce délai, vous devrez solliciter le gestionnaire de flotte de la société HEWLETT PACKARD CCF FRANCE afin qu il procède à une nouvelle autorisation." --> Le RIO est il le bon RIO ou est ce un RIO pour procédure de migration pour SFR ?

Anonyme a dit…

Pour éviter vos soucis de RIO, loggez un ticket IT pour faire la demande en précisant bien que vous avez besoin du RIO pour migrer votre numéro vers un compte personnel chez un autre opérateur.
Vous recevrez de la part de l'IT le bon RIO (je viens de demander ma bascule chez Free avec ) et de la part de SFR Business un email avec un autre RIO qui ne marche que vers l'offre Grand Public SFR ...

Anonyme a dit…

J'ai une question sur le calculateur concernant les CP acquis et versés avec le package (cellule C36):
cette cellule a comme valeur mini 20, et semble être prise depuis l'onglet "Calcul 2018" cellule B22.

Or, du 31 Mai 2017 au 26 Avril 2018, on acquiert pas 20 jours mais 22 non ? De plus quid des jours d'ancienneté, des RTT et des fractionnements (ces derniers ne me semblent pas "acquis" par défaut donc je ne serais pas surpris qu'ils soient exclus, mais les ancienneté par contre ??).
Merci.

CFTC a dit…

pour 1004, quand on a l'effectif actif le 31 mai, on touche début juin 25 nouveaux CP définitvement acquis, les jours d'ancienneté (sinon rien), et d'avance les RTT (repris au prorata en cas de départ). Pour les jours de fractionnement, il faut être là le 31 octobre.

Pour les CP nos formules donnent 20 CP avec ta simulation mais nous allons vérifier plus précisément

CFTC a dit…

Info !

Le 21 mai étant férie, le volontariat vague 2 commencera le 19 mai

La fin de l'envoi du futur nouveau formulaire de candidature vague 2 est toujours le 8 juin 18h

Anonyme a dit…

Comment fonctionne exactement le principe du versement d'acompte sur le package à hauteur 30% ? Est-ce 30% ou maximum 30% ?
Quelle est la fiscalité associée et en règle générale (et à fiscalisté constante ce qui n'est jamais garanti...) est-il plus favorable de toucher l'intégralité du package en fin de CM ou de se faire verser 30% ?
Dans mon cas, je parle d'un CM sénior.
Et du coup, ce serait sympa d'ajouter cette option dans le simulateur :-)

CFTC a dit…

complément 1005

Le simulateur calcule les congés payés de la façon suivante:

(Date de dernier jour travaillé – 01/06/2017)/30,5 = le nombre de mois travaillés

Le nombre de mois travaillé*2.08= nombre de jours de congés payés arrondis au plus bas

Ce modèle de calcul est basé sur un calcul d’une semaine de 5 jours ouvrés ( samedi est considéré comme un jour chômé)

Nous avons choisi de laisser libre le champs pour le nombre de jour RTT, Fractionnement et Ancienneté car il dépend de la situation de chacun et sa date de départ comme suivant :

- Jour de pont = perdu si il n'a pas été pris à la date obligatoire (11 mai 2018)
- Ancienneté = jours du compteur payés mais les nouveaux n'auront pas été générés (il faut être là le 31 mai 2018)
- CP = ceux du compteur plus tous ceux générés depuis le 1/6/17 au prorata des 25 annuels (ou le 1/6/2018 en cas de départ après cette date)
- RTT = ceux du compteurs moins ceux à reprendre au prorata car livrés d'avance le 1/6/17 (ou le 1/6/18)
- Fractionnement = ceux du compteur au moment du départ mais attention en cas de départ après le 1er juin et avant le 31 octobre :
"En cas de départ de l’entreprise, entre le 1er juin et le 31 octobre, les jours de fractionnement non pris ne seront pas payés et les jours pris feront l’objet d’une régularisation sur le solde de tout compte"



Selon le code du travail , le calcul de congés payés doit être arrondi au chiffre supérieur, or nous calculons dans le simulateur le nombre du jour arrondi au plus bas pour l'instant. Nous allons modifier.

La différence est un jour pour le salarié qui part le 27/04/2018 ; il aura 21 au lieu de 20 jours …


Article L3141-7
Lorsque le nombre de jours ouvrables calculé conformément aux articles L. 3141-3 et L. 3141-6 n'est pas un nombre entier, la durée du congé est portée au nombre entier immédiatement supérieur.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Pour 1007, pour la GPEC 2017 c'était 30% max sur le montant estimé (estimation que tu reçois de la RH avant ton circuit de départ).
Tu reçois sur ta fiche de paie du mois suivant ton départ, c'est une avance, pas de cotisation, la mise à jour se fera lors du solde de tout compte à la fin de ton CM.

Anonyme a dit…

Merci 1008.

Donc les seuls jours crédités pour ceux qui partent au 26/04 seront ces 21 jours de CP, aucun CA, aucun fractionnement, mais il faudra "rendre" environ 11/12 (11 mois travaillés sur 12) des RTT soit 0.9 jour donc 1 jour ?

CFTC a dit…

pour 1010, ton analyse est exacte pour nous. Le premier jour de CM est selon nous également le 28/4 même si le circuit de départ a lieu un ou plusieurs jours avant

CFTC a dit…

Merci 1009. Pour 1007 :

Acompte sur les indemnités de volontariat, compensatrice, et indemnité conventionnelle de licenciement (répartition à part égale entre les 3 indemnités).

Le montant maximal de l’acompte est de 30% du montant total des indemnités.

Cela a donc un impact sur les 3 indemnités + celle de reclassement rapide et la durée des congés de mobilité seniors au-delà de 24 ou 26 mois

A éviter si on est en projet de cdi (annulation de la clause de retour)

Anonyme a dit…

Bonjour
J'ai utilisé votre calculateur version 9.2.
J'ai la possibilité de partir soit en juillet soit en septembre.
J'ai été embauché le 15 septembre donc le calcul devrait me donner in différence sur mon package de l'ordre de mon salaire mensuel entre les deux options.
Quand j'entre le 31-jul, puis le 30-sep je n'ai un écart que de 473€.
Je suis un peu surpris, ou se trouve le problème??

Anonyme a dit…

Bonjour, Si j'ai bien compris ce matin pendant le meeting GPEC, ceux qui ne peuvent pas partir le 27 avril seront en dispense d'activité jusqu'à leur date de départ. Exemple: les salariés DP ou CE en attendant l'avis de la Directe, les futurs retraités en attendant leur retraite à moins de 6 mois ou le début de leur CM avant le 31 octobre 18.

CFTC a dit…

Bonjour 1014, nous n'avons pas parlé de dispenses d'activité mais de cas de départs différés. La seule dispense d'activité que nous connaissons concerne les projets retraite 0-6 mois

CFTC a dit…

bonjour 1013

Il y a deux paramètres qui changent quand tu changes la date entre 31/07 et 30/09 , ces deux paramétrés dépendent de ton âge et ton ancienneté.

L’indemnité légale ou conventionnelle (ICL) et l’Indemnité compensatrice ; pour calculer ces deux indemnités, l’âge et l'ancienneté s’apprécient à la date de signature de la convention de rupture.

Donc 2 mois n’a pas un impact important sur les deux paramètres.

Anonyme a dit…

Pour 1015 c'était pendant la conf RH GPEC de 11h30. à confirmer donc avec les RH.

Anonyme a dit…

De 1007: merci 1012, mais comment savoir précisément comment cela impacte les indemnités et du coup le "potentiel" de prolongation de CM Senior ?

CFTC a dit…

pour 1018, en attendant la 9.3 qui pourrait vous assister à ce sujet, il faut faire le calcul soi-même en regardant ce qu'il reste comme indemnités mobilisables après avoir prolongé dans le simulateur son congé de mobilité. Au minimum l'ICL qui ne peut pas être utilsée pour prolonger son CM.

Il ne faut pas demander un acompte au delà de ce montant, et prendre même une marge de précaution pour qu'il n'y ait aucun problème. Par exemple si on se rend compte qu'il reste 15% mobilisables sur les 3 indemnités pour un acompte, demander 10% d'acompte au départ. Ou au moins le montant de l'ICL converti en % des 3 indemnités.

Anonyme a dit…

pour #1003 : vue ce jour avec la responsable de la mobile team... "
"HPE Pay corporate subscriptions can be released by the company and moved to a personal account under your name with the Same Current Carrier ONLY unfortunately, this means that if you wish to move the line to another company or contract, you do have to move this line into a personal account under your name within SFR first, and only then can you do as you please with the subscription.

Please keep in mind that there is a cost for moving a number from one carrier to another, but that will have to be paid by you because of the reasons mentioned above. "

Anonyme a dit…

La réponse en 1020 me surprend, SFR est en capacité de fournir deux codes RIO, un vers l'offre SFR "garnd public", un autre pour un transfert vers un autre opérateur local, mais effectivement SFR par défaut fournit celui vers leur offre ...

CFTC a dit…

Info !

Ouverture de la vague 2 avancée au vendredi 18 mai (et toujours fermeture le 8 juin 18h)

Anonyme a dit…

#1021 en effet , je suis allé un peu vite , mais le détail est bien celui là . EN fait j'ai revérifié; il y a bien deux RIO - un différent dans chacun des mail - dsl

Anonyme a dit…

Téléphone: Merci de bien vouloir faire une com officielle, car ke ne comprends pas du tout si il faut Une étape ou 2 étapes car voici de nouveau le message suivant reçu via email: ""There’s no option to move from corporate to another operator right away using the provided RIO code. So the user first move to personal selecting one of the prepaid plans and once done you can contact SFR consumer care to provide a new RIO code that would allow you to move to a different operator.
There is no way to skip steps.""

Anonyme a dit…

Cette communication émane probablement de Corporate, mais ne semble pas applicable en France. A chaque plan, se repose la même question et nombre de salariés se retrouvent face au même souci de migration avec SFR.

Voilà la procédure à suivre, ou plutôt celle que je viens de suivre:
- Allez sur le site my IT Support (icone de votre barre de navigation)
- Allez dans la catégorie "Mobile and Devices ..." (dans la liste du menu de gauche)
- Quelques questions / réponses sont listées, mais aucune ne colle, donc allez plus bas et cliquez sur "Ouvrir un ticket"
- Une fenetre pop-up s'affiche:
* saisissez comme sujet "Obtain RIO code"
* dans le texte, indiquez que vous quittez HPE, que vous souhaitez conserver votre numéro de téléphone et que vous avez donc besoin du code RIO pour effectuer la portabilité vers un "autre" opérateur local.
* indiquez votre numéro de mobile et opérateur (SFR)
* les champs code EMEI et SIM ID sont requis mais non utiles donc si vous n'avez pas les infos, mettez n/a

Suite à cela, l'IT va contacter SFR et vous allez:
- recevoir un email de SFR qui vous indique que vous avez 30 jours pour faire la migration, et plus bas dans le corps du message, un code RIO ... que vous pouvez ignorer car il ne permet de migrer que de SFR Business vers SFR Grand Public (j'ai testé ce code RIO sur le site de Free qui m'a clairement iniqué qu'il n'était pas valide)
- recevoir un email de l'IT qui vous indique que vous avez du recevoir un email de SFR avec le RIO mais qui ajoute qu cas où, voici le RIO. Vous devriez constater que ce RIO est différent de celui de l'email SFR. J'ai utilisé celui-ci sur le site Free, qui l'a accepté, ma SIM est en cours d'envoi et la portabilité sera effectuée le 14/04

Donc ne vous prenez pas la tête, loggez un ticket IT et patientez 2 jours :-)

Anonyme a dit…

Merci 1019, c'est clair, en regardant l'onglet Calcul 2018, le montant de l'ICL est bien visible et on peut assez facilement en déduire ce qu'on peut demander en acompte :-)

Anonyme a dit…

Hello,
suite au Quick call, il reste un truc pas clair sur le cas de maladie pendant le CM. Il a été dit qu'on touchait de toute façon une rémunération de compensation et que la notion d'arrêt de travail n'avais pas de sens puisque en statut "inactif".
Soit, mais il semble que l'accord précise que de cette rémunération sont déduits les éventuels montants touchés de la Sécurité Sociale ... donc comment HPE dispose de cette information si nous ne notifions pas d'une prise en charge SS ?

Anonyme a dit…

p'tite question, les retraités ou assimilés conservent ils accès aux boutiques HP/HPE avec tarifs employés??

Anonyme a dit…

pour #1025 . OUI c'est exactement ce mode opératoire que j'ai suivi, avec les propos des internes de la team-Mobile que j'ai indiqué plus haut ... Et bien on va essayer le bon RIO d'ici qq jours, disons trois jours avant le 27/04

CFTC a dit…

Si vous êtes accepté vague 1, pensez à nous communiquer votre mail perso à cftchp@hpe.com afin de continuer à recevoir les mises à jour du simulateur et nos communications !

Anonyme a dit…

Accepé phase 1 J'envisage le rachat de mon véhicule de fonction. Avez vous des retours sur les conditions LeasePlan par rapport aux GPEC précédentes

CFTC a dit…

pour 1031

Nous avons déjà posé la question à GPEC France à ce sujet, voici leur réponse:

« Un salarié qui souhaiterait racheter son véhicule de société doit adresser sa demande par email au loueur (Lease Plan), en précisant son numéro d’immatriculation, la date de rachat envisagée et le kilométrage estimé à cette date. Deux jours ouvrés maximum après réception, le loueur (Lease Plan) transmettra à l’employé intéressé, une proposition de vente du véhicule, les détails de la procédure de rachat ainsi que la liste des documents nécessaires à la vente. »

D’après nos expériences , Lease Plan met environ une semaine avant de répondre, n’hésitez pas les contacter si vous n’avez pas la réponse !

CFTC a dit…

Questions DP CFTC

Le nombre des CET est disponible soit sur la fiche de paye, soit à travers Ee TIME, ce qui sert de référence aux calculs.
Est-ce que le nombre de CET va être mis à jour à fin avril pour la 1ere vague et en Mai pour la suite?
(donc) le nombre de CET pourrait potentiellement augmenter ?

Réponse
Les mises à jour des CET se feront en juin comme chaque année en fonction des droits acquis par chaque salarié au 31 mai. Les salariés qui partiront dans la vague 1 et qui prendront des jours de CET, verront leurs soldes mis à jour au mois le mois comme tout salarié standard.
Cela dépendra des prises de CET et droits acquis et des soldes restants de chaque salarié.

Question

Durant la prise de CET avant le CM, est ce que l’employé acquiert des jours de congés au prorata de cette prise ?

Réponse
Il n’y a pas d’acquisition de congés durant la prise de CET incluse dans la période de congé mobilité. La prise de CET dans le cadre de l’accord RCC FY18 est une modalité de financement de l’extension du Congé de mobilité et non pas une prise de CET classique. Dans ce cadre, le CET n’est pas assimilable à du temps de travail effectif qui génère l’acquisition de CP, RTT, etc.
Si oui, sont-ils comptabilisés dans le solde de tout compte ou peuvent-ils ajouter au CET à prendre ?

Réponse :
Cf. Réponse précédente

Question
Est-ce que les 2 jours de fractionnement sont inclus lors du calcul du solde des congés ?
Exemple : 1 employé quitte en juillet lors de la vague 2. Au 1er juin, il a 25 jours de congés,
2 de fractionnement, 3 ancienneté, 10 RTT, des CET et il ne prend aucun jours avant son départ.
Est-ce que tous sont inclus dans le solde de tous comptes y compris les 2 jours de fractionnement ?

Réponse :
Il n’y a pas de paiement des 2 jours de fractionnement, la condition de présence au 31/10 pour le bénéfice de ces 2 jours de fractionnement étant spécifiée dans l’accord ARTT et n’étant pas remplie pour les salariés en congé mobilité.
Les RTT seront recalculés au prorata du temps de présence au dernier jour travaillé avant le congé mobilité.

CFTC a dit…

Questions DP

Volontaire GPEC

1 Est-il normal qu’une personne volontaire mais refusée lors de la précédente GPEC se trouve pénalisée au niveau de son augmentation malgré tout le travail accompli FY 17 ? En effet son manager français lui a expliqué que vu qu’elle avait été volontaire et qu’elle allait probablement l’être à nouveau, il lui mettait 0% d’augmentation bien que les objectifs soient atteints. Compte tenu du coté discriminatoire de cette décision, les services HR comptent-ils porter une attention particulière à ce type de cas et envoyer une communication aux managers afin d’éviter que cela se reproduise ? Sinon quel intérêt ont les éventuels volontaires de se dévoiler avant d’être certain que leur candidature au départ ait été accepté.

Réponse :
Le salarie n’a pas l’obligation de déclarer sa candidature auprès de son manager avant la validation de celle-ci par la commission de suivi GPEC. Néanmoins, la RH reste vigilante à une telle décision qui ne serait pas justifiée par l’appréciation de la prestation du salarié.

2 Comment se fait-il que dans une même équipe : il y ait deux emplois GPEC différents pour des personnes faisant le même travail à grade équivalent (un premier emploi GPEC sans poste visé, un deuxième emploi GPEC avec postes visés) si ce n’est pour faciliter délibérément leur départ ? En effet les personnes occupant le deuxième emploi GPEC alors qu’elles n’auraient pas dû, se sont déclarées candidates au volontariat auprès de leur manager il y a plusieurs mois. N’est-ce pas discriminatoire pour ceux qui occupent à juste titre ce deuxième emploi GPEC et qui se retrouvent de fait en concurrence avec ces employés ?

Réponse :
La détermination d’une typologie d’emploi GPEC et d’une tendance « décroissant » pour un emploi donné se fait au regard de l’activité exercée. Si un salarié considère que l’emploi ne correspond pas à la réalité de son activité, il a la possibilité, dans un délai imparti, de contester son emploi GPEC auprès de son manager et de la RH, cette demande faisant l’objet d’une analyse par la fonction HR au vu des éléments produits.

3 Prenons l’hypothèse d’un manager 2 occupant un poste décroissant visé soit volontaire en vague 1 et que son départ soit accepté.
Est-il envisageable qu’il soit remplacé par un autre manager français ou doit-il obligatoirement être remplacé par un manager étranger ?

Réponse : Le manager du candidat accepté pourra être amené à faire des réaménagements dans l’équipe au vu du poste occupé par le salarié candidat validé.

4 Prenons l’hypothèse d’un contributeur individuel occupant un poste décroissant visé soit volontaire en vague 1 et que son départ soit accepté.
Est-il envisageable qu’il soit remplacé par un autre contributeur individuel français ?
Doit-il obligatoirement être remplacé par un contributeur individuel étranger ?
ou peut-il ne pas être remplacé du tout ?

Réponse : Un départ de volontaire sur poste décroissant visé par un congé de mobilité ne nécessite pas de remplacement sur son poste. Néanmoins, le cas échéant, manager pourra être amené à repenser l’organisation de son équipe afin de prendre en compte son départ et en vue de réorganiser l’organisation de la charge de travail.

5 Il semble que le choix du nombre de postes visés par emploi GPEC se soit fait dans un des business en fonction des personnes que le management voulaient voir partir et des personnes qui s’étaient déclarées auprès de leur manager comme étant volontaires pour un départ en GPEC. N’est-ce pas contraire à l’intérêt du business de procéder de la sorte sachant que les postes ne pourront pas être remplacés en France normalement ?

Réponse :
La détermination d’une typologie d’emploi GPEC et d’une tendance « décroissant » pour un emploi donné se fait au regard de l’activité exercée.

CFTC a dit…

Question DP

Les rémunérations versées pendant les congés de mobilités
• Donnent-elles lieu à l’édition d’un bulletin de rémunération, de salaire, de paye ?

Réponse : Oui, il y a édition d’un bulletin de paie.

Comment les salariés ayant quitté l’entreprise, ou qui la quitteront dans le cadre des CM à venir, recevront leurs bulletins ?

Réponse : Les bulletins seront envoyés au domicile du salarié
• Est-il prévu qu’ils y aient accès par internet ?

Réponse : Les salariés sortis ont la possibilité de se connecter à ESS de l’externe. Pour information, cette procédure est reprise dans les documents remis au salarié au moment de son départ.

CFTC a dit…

Voici un premier q/a du quick call RH pour les salariés acceptés de la première vague

"Suite au Quick call de jeudi dernier et au nombre important de questions posées, voici les réponses complémentaires que nous vous apportons :

• Dans le cadre d'un projet retraite, pour les CETs à mettre dans Eetime, quid des jours fériés et du jour PONT fixé au 11 mai ?
 Les jours CET sont posés sur des jours ouvrés, donc si le jour en question est un jour férié, il ne sera pas pris en compte lors de la pose des CET.

• Qu'est-ce que le guide "Je quitte HPE" ?
 Comme indiqué dans la présentation, il s’agit d’un guide avec des informations utiles pendant le congé de mobilité. Il sera joint au mail qui vous sera envoyé pour vous indiquer la date et le lieu de votre circuit de départ.

• Est-ce que l’acompte de 30% est aussi possible pour les départs en retraite à moins de 6 mois ?
 Non car dans ce cas, les salariés touchent, dès leur départ, l’indemnité spécifique de départ en retraite (ou indemnité quintuplée).

• Qui sera notre contact à HPE à la fin du CM pour la validation et mise en place du paiement de l'IRG (International retirement protection) ?
 La boite GPEC sera le point de contact, et transmettra la ou les question(s) au service adéquat.

• Vous faites référence à des mails qu'on a dû recevoir … en cas de date décalée en juillet, est-ce normal de n'avoir rien reçu ? Le recevra-t-on plus tard?
 Si tu n’as pas reçu de mail, c’est effectivement parce que ton départ est décalé. Tu en recevras donc un ultérieurement.

• Reçoit-on une feuille de paie HPE durant le CM ? La date de paiement change-t-elle ?
 Oui vous recevez une fiche de paie. Non la date de paiement est la même que pour un salarié actif.

• Cette semaine, pas de documents ?
 Le mail avec la date et le lieu du circuit de départ ainsi que tous les documents liés au processus de départ sera envoyé en fin de semaine, voire début de semaine prochaine.

• La fiche estimative sera-t-elle aussi envoyée ce mois-ci pour ceux qui partent en juillet?
 Non, vous la recevrez ultérieurement.

CFTC a dit…

Info CFTC !

Ca y est, la version 9.3 va être envoyée aujourd'hui aux abonnés du simulateur !

Les améliorations sont :

• Modification de l'explication sur les dates de départ possibles - cellule H4
• Déplacement de 2ème et 3ème partie de l'indemnité vers le bas de la page pour plus de clarté
• Déplacement de choix des options 1 et 2 de congé mobilité en F24
• Ajoute de calcul spécifique pour les options 1 et 2 de congé mobilité sénior en cas d'utilisation CET pour prolongation
• Modification calcul CP avec arrondi au chiffre supérieur selon Article L3141-7, lorsque le nombre de jours ouvrables calculé conformément aux articles L. 3141-3 et L. 3141-6 n'est pas un nombre entier, la durée du congé est portée au nombre entier immédiatement supérieur.
• Ajoute de calcul de montant d'acompte (cellule H102) avec la limite à 30% selon accord RCC /GPEC 2018
• Ajout de calcul de nombre de mois entre la fin de congé mobilité et la retraite à taux plein (Cellule F51 et F52)

Les grandes nouveautés sont le simulateur d'acompte (c'est plus sophistiqué que l'on croit car cela a une conséquence sur l'extension du congé de mobilité senior), le simulateur de congés plus précis et le net versé pendant le congé de mobilité senior si on utilise des CET

Anonyme a dit…

Merci pour ce nouveau Simulateur 9.3.
Dans le simulateur la cellule F52 (nombre de mois entre la fin de congé mobilité et la retraite à taux plein) affiche pas de chiffre:
"mois approximativement". Est ce un bug ?

CFTC a dit…

merci 1038 pour ce retour

Dans la cellule F52, on affiche la différence en nombre du mois entre la Date Retenue ( F58) et la date de retraite à taux plein ( F51).

S’il y a 0 mois de différence ou il y a moins d’un mois de différence, il n’affiche pas de chiffre !

On va corriger ce point dans la prochaine version.

Anonyme a dit…

Merci pour ce nouveau simulateur
Concernant l'acompte, s'agit-il d'un montant net de charges et d'impôts ?
D'avance, merci

CFTC a dit…

Info sur le nouveau simulateur 9.3

Le parcours vers toujours plus de précisions, d'informations et de fonctionnalités peut avoir comme conséquence par rapport à la 9.3 de faire apparaître une mention pour les seniors "la durée de vos CET et congé de mobilité ne sont pas suffisantes pour atteindre la date de votre retraite à taux plein".

Le simulateur fonctionne comme prévu. Ce qu'il faut comprendre c'est que la prise de CET ne se fait sans doute pas a priori en mois entier de congé de mobilité et donc problème de jointure à la fin pour les projets retraite car la transformation des indemnités supra légales est arrondie en mois entiers à la baisse. Autre chose importante : la demande d'un acompte de 30% par exemple ponctionnera 20% de vos indemnités supralégales. Et donc pour des salariés avec beaucoup d'ancienneté (et donc beaucoup d'indemnité légale) et un salarie élevé (et donc plafonnement des indemnités supra-légales), il est fréquent qu'il manque plusieurs mois de congé de mobilité pour atteindre une date de départ en retraite dison de 36 à 48 mois. La prise d'un acompte dans ces conditions sera rendue impossible par la RH au moment du départ pour rester sur la durée prévue de congé de mobilité.

Exemple hors acompte demandé :

Avec une fin d’activité par exemple le 30/09/2018, la fin du congé mobilité étendu théorique est le 30/09/2022 (48 mois sans CET).
Ce qui semble suffisant pour un départ en retraite le 01/10/2022.

La prise en compte de la totalité de 32 jours de CET par exemple décale le début réel du CM au 14/11/2018. Comme l’extension prise sur les indemnités supralégales se fait en nombre entier de mois de CM, la date de fin du CM est le 14/09/2022 (32 CET + 24 mois option 1 + 22 mois d’extension)
Il manque donc environ 2 semaines pour faire la jointure.

Cela ne pose pas de réel problème car le montant non utilisé sera de toute façon versé avec le solde de tout compte.

Pour pallier à cet effet de bord, il suffit d’avoir 22 jours ou 44 jours de CET au 30/09/2018. Soit se faire payer ou prendre 10 jours avant le 31/05/2018, soit conserver 12 jours (7RTT+3ANC+2FRAC) qui seront basculés sur le CET le 01/06/2018.

CFTC a dit…

Pour 1040 avec un remerciement spécial à FO qui nous fait gagner du temps et de la précision pour cette réponse :

L’acompte est pris sur le montant brut des indemnités totales.
Ce montant est versé intégralement lors du départ et apparait sur le premier bulletin de salaire du CM en rubrique « 3907 Avance sur STC ».
Il n’y a pas de prélèvements sociaux, ce montant n’apparait pas non plus dans le montant imposable.
La régularisation des charges sociales sera faites lors du versement du STC (Solde de tout compte).

Anonyme a dit…

De 1025: je confirme la procédure pour la portabilité du numéro de mobile décrite en 1025. J'avais reçu ma SIM Free il y a quelques jours et l'indication de portabilité pour ce jour entre 11h et 15h.
J'ai activé ma nouvelle SIM ce matin sur le site Free, j'ai "perdu" la connexion SFR vers 16h30 et installé la SIM Free à mon retour à la maison, et tout roule :-)

Anonyme a dit…

Hello,
je n'ai pas vu de réponse à ma question en 1027, oubli ou bien effectivement un sujet en cours de clarification avec la RH ?
Merci

CFTC a dit…

Hello 1027, merci de ta relance. La question a été posée sans succès à GPEC France, mais voici notre réponse

Accord RCC 2018

8.3.4.1.1 Couverture maladie
Le salarié en congé de mobilité bénéficie du maintien des droits aux prestations en nature et en espèces du régime obligatoire d’assurance maladie-maternité-invalidité-décès et de la couverture sociale en cas d’accident du travail.

L’arrêt pour maladie du salarié pendant le congé de mobilité ne suspend pas le congé de mobilité.
Le salarié continuera à percevoir l’allocation au titre du congé de mobilité, déduction faite des indemnités journalières versées par la Sécurité Sociale.
A l’issue de son arrêt, le salarié bénéficiera à nouveau de son allocation, si le congé de mobilité n’est pas arrivé à son terme."

Mais si jamais un salarié, pour faire faire des économies à HPE, décide de se compliquer la vie adminsitrativement va voir son médecin, obtient un arrêt maladie, notifie HPE (la réponse à ta question), alors ce cas est prévu dans l'accord.

’issue de son arrêt, le salarié bénéficiera à nouveau de son allocation, si le congé de mobilité n’est pas arrivé à son terme."

Inutile de dire que ça n'est sans doute jamais arrivé dans l'histoire des congés de mobilité... D'où la réponse RH au quick call.

CFTC a dit…

Info CFTC HPE

Sortie de la version 9.4 du simulateur !

Après la version 9.3 dont les grandes nouveautés étaient :
- le simulateur d'acompte (c'est plus sophistiqué que l'on croit car cela peut avoir comme conséquence de diminuer l'extension du congé de mobilité senior),
- le net versé pendant le congé de mobilité senior si on utilise des CET
- le simulateur de congés plus précis,

La version 9.4 corrige un bug de présentation liée à l’extension du congé de mobilité senior dans la cellule F52 qui calcule «Nombre de mois entre la fin de congé mobilité et la retraite à taux plein ».
Cette présentation modifiée montre les nombres d’années, mois et jours pour beaucoup plus de clarté.

Disponible uniquement en demandant un abonnement simulateur auprès de cftchp@hpe.com !

Anonyme a dit…

Bonjour 1045

>Mais si jamais un salarié, pour faire faire des économies à HPE, >décide de se compliquer la vie adminsitrativement va voir son >médecin, obtient un arrêt maladie, notifie HPE (la réponse à ta >question), alors ce cas est prévu dans l'accord.

Mais si un salarié obtient un arrêt maladie, est-ce qu'il peut réintégrer la part payée par la Sécu dans ses indemnités et donc prolonger d'autant plus l'extension sénior de son congé de mobilité ?


Anonyme a dit…

>Le salarié continuera à percevoir l’allocation au titre du congé de >mobilité, déduction faite des indemnités journalières versées par la >Sécurité Sociale.

C'est pas très clair pour moi. Si le salarié en CM ne se met pas en arrêt maladie, la Sécu ne versera pas d'indemnités journalières, non ?

Anonyme a dit…

Bonjour, suite au quick call pour les acceptés vague 1 et à la première réponse de 1036, j'ai demandé à Gpec France si l'on doit poser un CET ou pas pour les jours "spéciaux" que sont le 11 mai (Pont fixé par HPE) et 21 mai (lundi de Pentecôte, pas vraiment férié ?). Pas de réponse pour l'instant. Merci d'avance si vous avez un éclairage.

Anonyme a dit…

Accepté en projet retraite, je n'avais pas perçu que l'extension de conge mobilité se faisait en mois entiers arrondi à l'inférieur. Dans mon cas, il n'y aura pas d'extension car il ne manqué qu'une quinzaine de jours entre la période CET + 26 mois et la retraite à taux plein. Je me pose juste la question du statut pendant ces quelques jours : serai-je toujours considéré comme étant en conge de mobilité, avec les couvertures santé + prévoyance + cotisation retraite complémentaire ? Merci pour la nouvelle version du simulateur et tout votre support !

Anonyme a dit…

SFR est plutot ennuyé de voir partir des clients à la concurrence donc il donne un numero RIO non conforme aux autres operateurs.
Un bon moyen d'etre sur d'avoir le bon numero RIO est de le verifer soit meme:

https://bit.ly/2vci0QD

explications :

https://bit.ly/2EKcMei

Anonyme a dit…

Pour les contrats voiture bmw suivis chez alphabet, est ce leaseplan ou alphabet qui doit etre le destinataire de la demande de rachat ?

CFTC a dit…

pour 1952 il faut passer par Leaseplan car ce sont eux qui doivent résilier le contrat de la voiture avec le loueur en cas de rachat par le salarié.

Anonyme a dit…

Recu ce matin mon courrier Gpec France : IMPORTANT-Documents de départ en Congé de Mobilité - GRENOBLE/IDA
Me semble qu'il y a un problème car n’ont pas tenu compte de l'indemnité de repositionnement rapide. Mon congé mobilité sera interrompu au bout de 23 mois car je serai alors en retraite taux plein.
J'attends la réponse

Anonyme a dit…

A 1051: il semble que ce ne soit pas si simple car selon la règle corporate SFR Business n'était pas sensé donner des RIO de portabilité vers d'autre opérateurs et ils auraient été recadrés ces derniers jours par HPE. Probable donc que les nouvelles demandes se soldent par la seule obtention d'un RIO vers SFR grand public uniquement ...

Anonyme a dit…

Dans le guide "Je quitte HPE" reçu ce matin avec le courrier de GPEC France, il est indiqué que les salariés quittant l'entreprise en Q2 ou Q4 sont éligibles au PFR/VPB. N'est ce pas en contradiction avec ce qui a été indiqué pendant le Quick Call (pas deVPB) ?

CFTC a dit…

pour 1056, nous n'étions pas au quick call.

L'absence de VPB concernait 2017.

Mais le fait qu'il y en ait éventuellement de distribué au titre de fin Q2 ou fin Q4 signifie le plus souvent dans les faits, pour un salarié dont le départ a été approuvé, pas de bonus discrétionnaire attribué aux partants par les managers. Donc n'ayez pas trop d'espoir à ce sujet si c'est votre cas.

Anonyme a dit…

Je viens de recevoir mon estimation par GPEC, en regardant la fiche estimative de tes indemnités de départ, ICL je constate une grosse différence entre la valeur proposée et le valeur attendue ( 30%) ???ont ils appliqué un coefficient de 30 % pour plus de 62 ans non encore retraitable ?

CFTC a dit…

Info CFTC

La fiche estime de la paie ne mentionne pas spécifiquement l’IRR (mais la durée du CM) et les congés (cf fiche de paie et compteur EEtime) : c’est normal !

Cela nous intéresserait de savoir par contre si le montant des 3 autres indemnités est exact par rapport à notre simulateur

Anonyme a dit…

pour 1059, ICL n'est pas correct , 30 % de difference pour moi, les 2 autres indemnities sont quasi identiques

CFTC a dit…

Tu as plus de 60 ans 1060 ?

Anonyme a dit…

Reponse à 1060 , oui 62.

CFTC a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

pour 1062, de plus meme en appliquant 10% de minoration pour 62 ans , on obbtient pas -30 % de ICL coeff *salaire brut

CFTC a dit…

pour 1063, et avec le plafond ICL de 18 mois mentionné dans le post 1062 ? Ca donne 30% ?

Anonyme a dit…

pour 1064 ICL coefficient 8,048

Anonyme a dit…

Bonjour, j'ai reçu ma fiche estimative. Elle est en ligne avec le simulateur pour l'indemnité spécifique et pour l'indemnité compensatrice. Pour l'ICL, la fiche donne un peu plus que le simulateur, de l'ordre d'un mois brut. Peut-on se fier à l'estimation reçue de GPEC France ? Merci !

CFTC a dit…

On ne peut pas répondre sans examen de votre fiche estimative et de votre simulateur.

Merci d'envoyer l'un et l'autre uniquement à ce développeur si vous voulez un audit de votre fiche estimative et du simulateur dans votre cas : sdaneshmand@hpe.com

CFTC a dit…

pour 1067, l'explication pourrait être celle-ci :

C’est le problème de SAM (Salaire Annuel Moyen) que seul la direction sait calculer !

Définition de la Rémunération de Référence pour le calcul de l’indemnité conventionnelle de licenciement :

L’indemnité de licenciement sera calculée conformément aux dispositions de la CCN de la Métallurgie applicable à la situation du salarié ou aux dispositions légales applicables selon ce qui est le plus favorable au salarié.

La rémunération de Référence pour le calcul de l’indemnité conventionnelle de rupture est donc la rémunération moyenne brute des 12 ou des 3 derniers mois précédant le mois de la signature de la convention de rupture d’un commun accord du contrat de travail selon ce qui est le plus favorable pour le salarié.

Anonyme a dit…

Bonjour, en lisant le document de convention de rupture "personnalisé" qu'il faut signer pour le depart, je ne trouve pas clair du tout le texte concernant les trimestres assimilés versus cotises pendant la prise des CET lorsque ceux-ci sont pris (au début obligatoirement) pour étendre un conge mobilité senior en vue de la retraite avant 48 mois. En effet il est stipulé:

"Les périodes passées en Congé de Mobilité sont validées au titre de l’assurance vieillesse du régime général en tant que périodes assimilées pour la période des 12 premiers mois puis, le cas échéant, en tant que période cotisée pour les mois restants.
En cas de conversion d’indemnités supra légales en temps supplémentaire de Congé de Mobilité, et en cas d’utilisation des jours épargnés dans le CET, ces périodes sont validées en tant que périodes cotisées."

Avec le 1er paragraphe, on peut comprendre que si la période de congé mobilité commence avec des CET, cela ne change pas au fait que les trimestres correspondants sont assimilés.
Avec le 2nd paragraphe, on peut comprendre que les CETs contribuent à des trimestres cotisés.

Dans mon cas personnel, une interprétation ou l'autre ne change pas grand chose. Mais je soulève la question si cela permet de reclarifier pour ceux qui doivent absolument éviter de n'avoir que des trimestres assimilés en 2019.

Anonyme a dit…

DE mon coté, à quelques euros près, la fiche estimative est en ligne avec le simulateur, pour tous les éléments.
Je note juste un truc dans le simulateur, avec une ancienneté de X et "6 mois de préavis", l'ancienneté à fin de préavis devrait être à X + 6 mois, or elle est un poil plus importante, alors qu'elle est juste coté RH.

Anonyme a dit…

La fiche estimative reçue de la RH ce jour n'indique pas d'estimation en cas repositionnement rapide lors d'un départ de retraite. La date de retraite étant connue, peut on faire préciser cette estimation et si oui à quel moment peut on le demander ?

Anonyme a dit…

#1054 idem pour moi

CFTC a dit…

pour 1072, nous l'avons déjà demandé : ils ne le feront pas, et vous ne l'obtiendrez pas.

Les deux outils sont complémentaires : coté paie, un calcul plus précis en raison de leur connaissance du SAM. Qui en principe donne de meilleurs résultats que notre simulateur.

Côté simulateur CFTC, un calcul de l'IRR, une simulation d'acompte, de salaires nets dans la fiscalité actuelle, de congés payés...

Nous rappelons qu'il n'y a pas d'IRR si le salarié a atteint le plafonnement avec ses trois autres indemnités. Et que la prise de l'acompte peut etre incompatible avec la durée de son congé de mobilité dans les projets retraite taux plein.

CFTC a dit…

Info CFTC

Dans une prochaine version, 2 inexactitudes du simulateur dans le calcul des charges de l’ICL seront effectuées

Nous analysons actuellement la première fiche estimative reçue (voir post 1068), il nous en faut d'autres si vous constatez des écarts !

Par ailleurs souvenez-vous qu'il faut communiquer à cftchp@hpe.com votre adresse mail perso pour recevoir les corrections après votre départ et pendant votre congé de mobilité, sinon vous ne pourrez pas vérifier le moment venu correctement votre solde de tout compte !


CFTC a dit…

info CFTC

Le post 1061 a été enlevé car la Direction n'applique pas la minoration des ICL pour les plus de 60 ans.

Les gros écarts constatés sont semble-t'il pour des salariés au variable, nous sommes donc bien dans la configuration du post 1069

Nous poursuivons les investigations mais pour l'instant la prochaine version du configurateur ne changera rien de fondamental, juste de petites précisions supplémentaires dans les calculs.

Anonyme a dit…

suite #1054 et #1073 voici un extrait de réponse RH : J...[ car cette « indemnité » est bien indiquée dans la fiche estimative mais ce n’est pas très explicite.]

Pourrait on avoir des éclaircissements sur ces estimations de complément sachant que je constate bien un gros ecart avec le simulateur a propos de ce complément quii semble manquer dans la fiche estimative.

Anonyme a dit…

Il semble que les interlocuteurs @GPEC France, n'aient pas les bonnes informations sur le fonctionnement de l'IRR, ils considèrent que l'IRR est incluse dans le package des indemnités figurant dans la fiche estimative ... ce qui est faux ... espérons que cela sera corrigé.

CFTC a dit…

pour 1077 et 1078, l'IRR qui n'est pas dans la fiche estimative mais dans l'accord RCC et ne s'applique qu'en cas d'interruption du congé de mobilité, il est important de comprendre que l'IRR dépend du plafonnement de toutes les indemnités. Il peut ne pas y avoir d'IRR ou un montant moindre si le plafond est atteint (beaucoup d'ancienneté, salaire élevé...).

Dans la fiche estimative vous avez juste la durée théorique de votre congé de mobilité. Ni son extension, ni sa réduction.

La comparaison avec notre simulateur doit s'effectuer sur 3 postes uniquement et en montants bruts :

ICL
Indemnité spécifique de volontariat
Indemnité compensatrice

Seuls les écarts sur ces 3 postes sont à remonter à un de nos 2 développeurs : sdaneshmand@hpe.com

CFTC a dit…

Bientôt la version 9.5 !

Ajout "Indémnité complémentaire non-cadre" dans la 3 ème partie.
Ajout d'explication pour les cellules F51 et F52
Ajout d'explication pour les cellules F8 et F9 et modification intitulée F8 et F9
Modification calcul F52 : La durée non couverte par le congé mobilité
Modification et ajout de code couleur pour les messages dans la cellule D53

CFTC a dit…

suite 1079 : le cas ne s'est jamais produit mais le 4ème élément de comparaison est la durée de base du congé de mobilité

CFTC a dit…

Info CFTC

Pour les candidats vague 2 et les 67 places restantes, consultez la pièce jointe "analyse CFTC GPEC Out" envoyée avec les Immanquables #19 aux abonnés cftchp@hpe.com

CFTC a dit…

version 9.5 envoyée aux abonnées du simulateur

Anonyme a dit…

Merci pour la nouvelle mouture :-)

Mes remarques (deja valides en 9.4), projet Senior carrière longue:
- ICL: supérieur d'environ 1200€ dans la fiche estimative versus le simulateur, pas sr de comprendre pourquoi
- indemnité compensatrice: identique à 2 euro près
- Indemnité volontariat: environ 400€ inférieure dans la fiche estimative versus simulateur, ça semble lié au fameux "SAM"

Et je ne comprends toujours pas pourquoi dans l'onglet "calcul", mon ancienneté à la fin du préavis ne correspond pas à "ancienneté à la date de départ" + "durée du préavis", qui dans mon cas est de 6 mois (cf post #1071).

Enfin une question sur le simulateur: ma date de départ retraite à taux plein est au 01/01/2022, je prolonge donc mon CM jusqu'au 31/12/2021, du coup pourquoi la date "retenue" est le 01/12/2021 ?
Je croyais que la dernière année il fallait "travailler" l'année complète ?
Cela semble avoir changé depuis les récentes versions du simulateur, car avant ça indiquait bien 13 mois d'extension et désormais plus que 12 (en F59) et une durée de CM non couverte de 30 jours (en F52) :-(

CFTC a dit…

pour 1084, merci, nos développeurs vont regarder cela

Tu prends combien de CET dans ton congé de mobilité ? (la prise de CET en mois non entiers ne permet pas de faire la soudure précise avec la date de départ en projet de retraite 24 ou 26 à 48 mois)

Pour information :

Calcul de l’Indemnité spécifique
Le montant de l’indemnité spécifique de 12 mois dépend du salaire annuel moyen (SAM)

Calcul de l’indemnité compensatrice
Le calcul de l’indemnité compensatrice est fait par rapport à la date de fin de préavis théorique. Soit :
Pour les salariés ayant 50 ans révolus au dernier jour travaillé, plus six mois à compter de cette date.
Pour les salariés ayant moins de 50 ans : au dernier jour travaillé, plus trois mois à compter de cette date

Calcul de l’ICL
C’est plus compliqué car il faut avoir le montant réel versé au salarié dans les 12 derniers mois ou les 3 derniers précédent le mois de la signature de la convention de rupture. Autrement dit, chacun doit reprendre ses bulletins de paie pour vérifier.
Pour le calcul de l’indemnité légale ou conventionnelle l’âge et l'ancienneté s’apprécient à la date de signature de la convention de rupture d’un commun accord.




Anonyme a dit…

Pour 1084:
Le simulateur tient bien compte pour de la date de fin de préavis pour le calcul de l'indemnité compensatrice.
Ancienneté à la date de notification en B8
Ancienneté à la fin du préavis en B9 (et repris en B10)
B9 = B8 + 0.5 ans (soit 6 mois)

Anonyme a dit…

Pour 1084 suite
Par comparer il faut mettre prendre les bonnes valeurs de la fiche estimative en G8 et G9 (cases jaunes)
En G8 : c'est le SAM/12
EN G9 : c'est ICL/Coef-ICL
ET voila :-)

CFTC a dit…

Info CFTC : les posts 1086 et 1087 ont été rédigés directement par un de nos deux développeurs

Anonyme a dit…

pour 1085 et en particulier "la prise de CET en mois non entiers ne permet pas de faire la soudure précise avec la date de départ en projet de retraite 24 ou 26 à 48 mois", c'est exactement le sujet que je soulevais en 1050.
Dans mon cas j'arrive à 15 jours de la retraite taux plein en pregnant tous les CET qui me restent plus 26 mois à 75%.
Dans les documents à signer il est clair que le conge mobilité se termine la veille du jour de la liquidation de la retraite à taux plein. Mais cette dernière période après les CET et les 26 mois n'est toujours pas claire pour moi. Je comprends que je ne peux avoir d'extension car il faudrait un mois entier et que c'est arrondi à l'inférieur. Mais alors quide des cotisations mutuelle, prévoyance et retraite complémentaire pour ces 15 jours ? Merci d'avance si vous pouvez éclairer cela.

CFTC a dit…

pour 1089, notre avis est le suivant : comme il peut se passer de 1 à quelques jours sans salaire avant le début de la retraite taux plein, mais qu'en fait vous ne perdez rien financièrement (au contraire puisque le reste du congé de mobilité sera payé net d'imposition sur le revenu), il suffira de souscrire avec un petit peu d'avance à la future mutuelle que vous aurez choisi.

La non génération de points Arcco pendant une période aussi courte ne semble pas non plus insurmontable.

Il est intéressant de noter que ce problème existe aussi pour les GPEC Out de 2017 (projet retraite à 36 mois) mais que c'est la première année où il est visible grâce au simulateur 2018.

Anonyme a dit…

Merci 1090 ! Mais alors que signifie vraiment le fait qu'il soit stipulé que le conge mobilité va bien jusqu'au dernier jour du mois precedent la retraite taux plein ?
Serait-il alors possible de prendre moins de CET au début pour se caler sur des mois entiers ?

CFTC a dit…

ce serait une mesure de bon sens 1091, mais non prévue dans les textes qui du coup sont contradictoires à cause de cette histoire de CET comptant dans le congé de mobilité... Une solution est éventuellement de s'en faire payer ou d'en prendre avant de partir pour que cela tombe juste, mais est-ce que cela en vaut la peine ? En tout cas nous avons poussé ta demande sur la DRH

Anonyme a dit…

Merci 1093 !
Dans le même ordre d'idée, sur les details de la prise des CET, avez-vous un avis sur 1049 ? Toujours pas de réponse de Gpec France que j'ai relancé aujourd'hui.

Anonyme a dit…

De 1084 à 1086 qui écrit:

Pour 1084:
Le simulateur tient bien compte pour de la date de fin de préavis pour le calcul de l'indemnité compensatrice.
Ancienneté à la date de notification en B8
Ancienneté à la fin du préavis en B9 (et repris en B10)
B9 = B8 + 0.5 ans (soit 6 mois)

Justement non, j'ai en B8 une ancienneté de 37.82 ans (cohérente avec la fiche estimative), et en B9, au lieu d'avoir 38.32 (37.82 + 0.5) j'ai 38.75 ...

Anonyme a dit…

Et je crois avoir compris pourquoi: vous faites démarrer le préavis après les CET ce qui me semble désormais incorrect, les CET n'étant pas des CET mais du paiement en CM ... donc la RH fait démarrer le préavis au 27/04 (alors que dans le simulateur il démarre au 01/10, après mes CET, qui sont pour info au nombre de 106).

CFTC a dit…

pour 1095, il y a effectivement un problème sur la date de fin de préavis uniquement quand on ajoute des CET.
Cela n’a pas d’impact sur le calcul car on ne tient pas compte de ces dates.
C’est l’héritage des GPEC précédentes.
Pour le calcul de l’indemnité compensatrice, on ne tient compte que de la date de notification +3 ou +6 mois.
Mais il faut quand même corriger ces dates même si elles ne servent plus. Une nouvelle version est en préparation.


Anonyme a dit…

Reçu mes documents de Gpec France je trouve la procédure "Connexion au portail Payroll ESS pour les employés inactifs et ayant quitté l’entreprise" très mal expliquée . Doit on recevoir un mot de passe ? Si quelq'un a essayé et compris je suis preneur

Anonyme a dit…

Pour moi, la réponse de la RH suite au quick call était claire, pour le jour de pont, il faut poser un CET mais pour les jours fériés, non, et c'est bien comme cela que je viens de poser tous mes CET...

CFTC a dit…

Pour 1094, ok avec 1099 : la logique en faveur du salarié serait que la paie ne décompte pas de jour de CET au moins pour le lundi de Pentecôte. Pour le pont fixé par HPE, c'est moins évident car si le congé de mobilité a commencé avant, le compteur des congés s'arrête le jour même du départ.

Anonyme a dit…

pour #1076 : ...car la Direction n'applique pas la minoration des ICL pour les plus de 60 ans.
Est ce que on peut etre plus précis ?
Sauf erreur Le simulateur en tient compte et la RH aussi

CFTC a dit…

pour 1100, ni la RH ni le calculateur minorent les icl pour les plus de 60 ans. Quelle autre précision te faut-il ?

Anonyme a dit…

Pour 1084,1094,1095,1096

La GPEC 2018 se base sur une RCC et non plus sur un PSE comme en 2017. Dans la RCC il n'y a plus de notion de préavis, c'est pour cela que l'on n'utilise plus les cellules B6 à B10.
Mais tu as raison il y a un problème sur la date affiché en B6 et B7 et l'ancienneté en B9 et B10. On va donc modifier les libellées pour faire disparaître le terme préavis et corriger B6 pour avoir une date et une ancienneté correcte en B8, B9 et B10.
Cela n'a aucun impact sur les calculs qui tiennent uniquement compte de l'age et de l'ancienneté à date de rupture plus 3 mois pour les moins de 50 ans et plus six mois pour les 50 ans révolus.

Pour ce qui concerne ton problème de jointure entre la fin du CM (01/12/2021) et la date de départ en retraite (01/01/2022) en prenant 106 CET, tu peux atténuer cette différence en prenant ou en te faisant payer 1 seul CET avant ton départ. Car avec 105 CET la date de fin du CM est le 28/12/2021.

Anonyme a dit…

réponse à 1097 - "Connexion au portail Payroll ESS pour les employés inactifs et ayant quitté l’entreprise" - la procedure est effectivement incomprehensible. J'ai envoyé un mail à GPEC France sur le sujet, un interlocuteur m'a rappelé via Skype et en 5 minutes c'était réglé j 'ai maintenant accès à Payroll en dehors de HPE. Le principe est de réinitialiser son mot de passe après avoir entré son email perso ... mais je te conseille de contacter la boite GPEC car même si les manips ne sont pas compliquées la procedure n'est pas du tout intuitive.

Anonyme a dit…

pour #1079 : le RH me confirme que l'IRR n'est en effet pas de manière explicite mais manière globales dans la partie de la fiche estimative sous la rubrique Montant Total du congés mobilité qui comprend le déjà versé et l'IRR. Point clos

Anonyme a dit…

pour #1011 , non pas besoin c'est très clair...

Anonyme a dit…

De 1102: j'ai du mal à suivre cette histoire de CET pour faire la jointure, meme si je vois bien la difference dans le simulateur entre pointer 105 ou 106 jours.
Mais je ne comprends pas les dates pour autant, car j'ai pointé mes 106 jours dans Eetime en début de semaine et cela m'amène, en commençant le 30/04 et en tenant compte des jours fériés, au derneir CETpointé le 03/10/2018, or cela ne semble pas cohérent avec le simulateur ?

Anonyme a dit…

Pour 1106
Je suis à peu près dans la même situation que toi.
Du 30/04/2018 au 30/09/2018, il y 22 semaines x 5 j = 110j - 5j féries= 105j

Fériés: 1/05,8/05,10/05,21/05,15/08

Le 1/10 c'est le 106 eme jour, le 3 octobre le 108eme jour.
Vérifie ta saisie. Attention tu n'as pas le droit au jour de pont.

Anonyme a dit…

De 1102 à 1106
La prise de CET en jours, décale d'autant le début du congé mobilité.
Comme l'extension ne peut se faire qu'en mois entiers, la fin du CM tombe le même jour au mois près que la fin des CET.
Si tes CET s'arrêtent le 14 d'un mois, ton CM s'arrêtera aussi le 14 d'un mois.

Anonyme a dit…

De 1106: effectivement, je viens de verifier sur un calendrier et je suis d'accord avec vous, mais la saisie dans Eetime n'est pas cohérente de 2 jours:
je ne sais par quel mystère le 31 Juillet et le 31 Aout sont grisés dans l'interface et la saisie des CET ne s'est donc pas faite, du coup j'ai donc 2 jours de plus sur Octobre :-(
Si j'écarte ces deux jours et passe à 105 jours pointés seulement, je serais bien sur fin Septembre, il faut donc que je résolve le point dans Eetime ...

Anonyme a dit…

pour 1103 petite question : le user id est le id 8 chiffres chez HPE , quell est le password au depart est ce le mot de passé du LOGIN du PC en étant encore chez HPE ( avant le depart )pour pouvoir changer l'adresse email et passer à une adresse perso , merci d'avance

Anonyme a dit…

Quel est le pourcentage de charges (CSG/CRDS) a appliqué à l'acompte de 30% ? A quel moment seront prelevés ces charges: au départ de congé mobilité ou à la fin ?

CFTC a dit…

Suite 1096, sortie de la version 9.6 envoyée à l'instant exclusivement aux abonnés en direct du simulateur CFTC (cftchp@hpe.com) !

Anonyme a dit…

Pour 1111 , voir post 1042

Anonyme a dit…

pour 1110 et autres A priori accès de votre espace personnel sera obligatoire pour accéder a vous bulletins de salaire

J’ai documente la procédure suivie et qui a marche pour moi (la documentation reçue est incomplète voir sujette à interprétation )



1. Aller sur : https://ea2013.sharepoint.hpe.com/teams/GlobalPayrollTransformationProgram/SitePages/Home.aspx
2. Choisir Pay roll ESS
3. Dans mon espace / informations personnelles /Bureau de données : renseigner votre mail perso
4. Dans Installation : enregistrer les questions de sécurité (6)
5. Quitter (sauvgarder)

6. Aller ensuite sur URL unique externe - https://portal.globalview.adp.com/HEWLETT PACKARD ENTERPRISE

7. Identification : rentrer votre numéro employé et cliquer sur mot de passe oublié
8. Répondre aux questions secrètes et définir un mot de passe

Pour moi ça marche from home

Anonyme a dit…

Merci 1114, ca marche

CFTC a dit…

La Direction nous informe qu'il n'y aura pas de période incomplète pour les seniors prenant des CET

Exemple : en admettant que le salarié parte au 27/04 et ait des CET jusqu’au 15 juillet. Ensuite il est en (par exemple) CM 26 mois jusqu’au 15 septembre 2020. Aucune rupture de paiement. IL a une retraite au 30 mars 2021. Il doit convertir encore 6 mois et demi. Ensuite si le salarié doit convertir de la supra légale : Payroll regarde que Supra legal – acompte donne un nombre de mois suffisant pour couvrir le nombre de mois demandé par le salarié. Si nombre de mois suffisant, payroll, dans ce cas, reprend la conversion au 15 septembre jusqu’au 30 mars. Soit 6 mois et demi. Pas de rupture de paiement.

CFTC a dit…

Question DP CFTC :
En cas de départ de la société, les frais administratifs de tenue de compte Natixis d'environ 30 euros cesse d'être à la charge de l'entreprise après la fin de son préavis ou de son Congé de Mobilité GPEC Out.
Qu’en est-il de la Banque transatlantique ?

Réponse :
Les frais de tenue de compte sont pris en charge par BT jusqu’à la sortie définitive des effectifs et rupture du contrat de travail (donc jusqu’à la fin du Congé Mobilité).
Après, le salarié assurera les frais de tenue de compte.
A titre indicatif les frais de tenue de compte jusqu’à présent facturés aux employés étaient précomptés sur une base semestrielle et s’élevaient à 0.18% de la valeur du portefeuille avec un Minimum à 18.23 € / et un Maximum à 237.03 €.

CFTC a dit…

Questions DP

Lorsqu’un employé change d’adresse physique (suite à un déménagement par exemple), il doit modifier ses coordonnées personnelles sur le site interne HPE. En revanche, il semble que cette information ne soit pas transmise aux sociétés extérieures qui utilisent nos adresses personnelles. Exemple : Fleet (carte d’assurance non reçue) et Edenred (nouvelle carte TR non reçue).
 Peut-on avoir la liste des entreprises extérieures qui ont accès à nos données personnelles et peut-on être informés de l’envoi de celles-ci ?
 Peut-on, en tant qu’employé, avoir accès à nos données personnelles sur les sites de chacune de ces sociétés (afin d’être en mesure de les modifier nous-mêmes et éviter ainsi des dysfonctionnements) ?
 La direction peut-elle systématiquement informer ces sociétés, en nous mettant en copie de la demande, du changement de nos coordonnées personnelles ?

Réponse :
Tous les mois, les changements d’adresses personnelles sont communiqués aux sociétés suivantes, sur la base des informations saisies dans Workday par les salariés :
• Mercer
• Natixis
• La Banque Transatlantique
• AG2R La Mondiale

Sur les sites internet de ces prestataires, il est possible, en se connectant sur son compte personnel, de vérifier et de mettre à jour le cas échéant ses données personnelles.
Concernant le gestionnaire de flotte LeasePlan : jusqu’alors, les mises à jour d’adresses sont communiquées lorsque la Direction est sollicitée mais un envoi automatique mensuel comme pour les sociétés listées plus haut va prochainement être mis en place. En conséquence, dès la mise à jour des données personnelles dans Worday, l’information sera transmise au prestataire.
Concernant le site internet du fournisseur (MyLeaseplan) actuellement en reconstruction, il ne permettra pas de modifier ses données personnelles mais de suivre les données du véhicule de société.
Les échanges avec Edenred sont gérés par le service Paie qui communique les adresses personnelles en fonction des sollicitations du fournisseur.

Anonyme a dit…

Il y a donc un traitement différent entre les projets retraite et les autres projets qui peuvent décider de l’extension soit à la signature de la convention soit bien plus tard.

Pour les projets retraite voila le texte de l’accord qui s’applique sans notion de mois entiers d’extension:

Concernant les salariés dont le projet serait l’éligibilité à la retraite à taux plein, les possibilités d’extension sont limitées à la prise des jours de CET en priorité et la conversion d’indemnités supra conventionnelle en temps.

Pour les autres projets, il y a une notion de mois entier d’extension :

Ensuite, le salarié en congé de mobilité senior pourra demander, à bénéficier d’une durée supplémentaire de congé de mobilité, en convertissant une partie de ses indemnités supra-conventionnelles en mois entiers de congé de mobilité. Cette demande pourra être faite dans le cadre de la signature de la convention de rupture amiable ou en cours de congé de mobilité sénior et au plus tard 6 mois avant l’échéance de celui-ci.

Anonyme a dit…

Donc pour 1116: il n'y a donc aucune contrainte de pointage des jours de CET pour faire coincider sur des fins de mois par exemple? Si le congés doit etre pronlongé de X jours via les supra légales, il le sera sur ce mois là au prorata du nombre de jours ?

CFTC a dit…

absolument 1120 :)

Anonyme a dit…

A 1114: la procédure marche bien sauf que l'URL du site externe n'est pas bonne, c'est https://portal.globalview.adp.com/HP et non HEWLETT PACKARD ENTREPRISE)

Anonyme a dit…

Bonjour, merci 1116 pour la clarification sur ce point important. Cela veut dire aussi que le document d'engagement projet retraite qu'il nous est demandé de signer pour le depart se trouve maintenant en contradiction car il stipule « […] le cas échéant, à convertir mon indemnité supra-conventionnelle, en mois entiers de congés de mobilité […] ».
Je viens de demander à Gpec France de m'envoyer une nouvelle version à signer. J'espère que la regularization sera faite pour tous ceux qui sont concernés.
Merci encore pour tout le support et explications que vous apportez !

Unknown a dit…

En lisant le document de "convention de rupture" à l'
Article 11 - Indemnité de repositionnement rapide
Le Salarié qui se repositionnerait définitivement avant le terme dudit Congé de Mobilité (liquidation de la retraite taux plein) bénéficiera d’une indemnité de repositionnement rapide équivalente aux montants qui auraient été perçus si le Congé de Mobilité était allé jusqu’à son terme (sauf hypothèse de non-respect par le Salarié des engagements définis à l’article 7 de la présente convention).

Ma retraite à taux plein étant le 1/1/2020, si je comprends bien les 4 mois restant (pour atteindre les 24 mois de CM) me seront payés?

Anonyme a dit…

Est ce que vous savez si, lors du CM, on peut toujours contacter ADEFIM pour demander de financer une formation CPF? Vu que officiellement on est toujours salarié.

Anonyme a dit…

j'ai pas vu la réponse pour 1070

Anonyme a dit…

Il me semble que ce point avait été clarifié par le fait que le CM démarre dès la signature de la Convention de Rupture et non après la prise des CET, ces derniers n'étant pas des CET à part entière mais bien du financement de CM.

De ce fait, la période des 12 mois de CM réputée assimilée mais non cotisée démarre pour les partants en Vague 1 au 30 Avril, et coure jusqu'au 29 Avril 2019. Du coup, il n'y a aucun souci coté trimestres ni en 2018 (déja acquis pour ma plupart d'entre nous) ni en 2019 s'il y a plus de 2 mois cotisés (minimum requis pour acquérir 4 trimestres).

Le problème se poserait pour ceux dont les 12 premiers mois de CM coïncideraient avec plus de 10 mois sur 2019.

En tout ca, c'est ma compréhension...

pourraient

Anonyme a dit…

Bonjour, pour une étude de dossier projet retraite pour la vague 2 , faut il attendre le 18 mai pour contacter Mercer ou bien peut-on prendre rendez-vous dés maintenant ?
Pour information je n'ai pas postulé en vague 1, mon projet étant dans le cadre d'une permutation
Merci

CFTC a dit…

pour 1125

Le CPF est un droit acquis jusqu’à la retraite donc tant que l’on n’a pas liquidé sa retraite on peut bénéficier de ce dispositif.

CFTC a dit…

pour 1128, il n'y a pas besoin d'attendre. Nous informer si problème.

merci 1127 pour la réponse à 1070

CFTC a dit…

Lancement de la version 9.7 à l'instant pour les abonnés au simulateur

La 9.7 prend en compte la disparition du souci de jointure pour les seniors entre la date de retraite à taux plein et la fin de congé mobilité.
L’autre modification concerne la présentation du montant en Euros avec 2 décimales après zéro comme la fiche estimative de la paie 


Pour s'abonner : cftchp@hpe.com

CFTC a dit…

Info CFTC

Il y a un formulaire spécifique pour la 2nde vague de volontariat.

Celui-ci devrait être mis en ligne sur la plateforme GPEC dans les prochains jours (il y a quelques problèmes techniques sur l’interface, certaines pages sont vides. Soucis remontés et en cours de résolution)

CFTC a dit…

Nouvelle version de simulateur 9.8 suite à vos retours qui prend en compte des problèmes de formatage dans les versions US de windows et une meilleure précision dans l’utilisation de jours de CET dans les congés de mobilité seniors.

Sur abonnement exclusivement auprès de cftchp@hpe.com !

CFTC a dit…

Info CFTC

Le formulaire vague 2 est disponible sur https://content.int.hpe.com/sites/WkforceTrans_FR/Gpec_France_Main.page

dans le chapitre volontariat GPEC Out.

La 2nde période de volontariat se tiendra du 18 mai au 8 juin 2018 à 18h.

Un quick call RH est organisé le jeudi 17 mai à 15h

Anonyme a dit…

Du vécu: Pour ceux qui quittent HPE et souhaitent conserver leur N° de tél mobile, à aujourd'hui HPE continue à accepter ces exceptions, mais force à aller de SFR Business vers SFR Grand Public. La procédure communiquée par l'IT ne fonctionne pas seule, une fois le nouvel abonnement acquis, il faut en plus appeler SFR Business (01 55 68 52 88) pour qu'ils assurent le transfert.

un GPEC out 2014 a dit…

Bonjour ,
L'adresse mail RH DXC dédiée aux questions GPEC : hr.france.information@dxc.com
n'est plus joignable depuis au moins 2 semaines .
( elle est mappée sur hr.france.information@hpe.com qui est obsolete)
J'ai contacté pour ce pb Laure-Anne Le Page ( remplaçant Elodie Heckmann ) et l'adresse : es_hr_france_center@dxc.com : aucune réponse .
Pouvez vous signaler ce probleme . Merci .

Anonyme a dit…

Bonjour
Quelles sont les conditions de retour en entreprise dans le cadre d'un depart en phase 2 avec un projet recherché CDI? Peut on reintegrer HPE si on ne trouve pas de CDI pendant 12 mois?

CFTC Anne-Sophie D a dit…

bonjour 1137

Tout salarié qui n’aurait pas réussi à se repositionner au cours de son congé de mobilité (dans le cadre d’un projet de CDI / CDD de 12 mois) ou en cas d’accidents de la vie (décès du conjoint, invalidité de 2ème ou de 3ème catégorie du conjoint, perte d’emploi du conjoint, situation de surendettement telle que définie par l’article L330-1 et suivants du Code de la Consommation, jugement de divorce, séparation ou dissolution d’un PACS) pourra demander une réintégration au sein de la société, dans les conditions suivantes :

- Formuler la demande avant la fin du congé de mobilité par courrier recommandé, la date d’envoi faisant foi
- Avoir renoncé à l’avance sur indemnités (acompte) lors de la signature de la rupture d’un commun accord du contrat de travail
Cette demande devra être validée par la Commission de Suivi et sur recommandation du POCC au vu du dossier et des démarches entreprises par le salarié. Le refus de la commission de suivi devra être motivé.
En cas de réintégration, celle-ci se ferait dans l’entité et le business d’origine. Le salarié retrouverait la rémunération et l’ancienneté qui étaient les siennes avant son départ en congé de mobilité.

CFTC a dit…

bonjour 1136

le nouvel email pour joindre les RH DXC ESF est : france.hr-information@hpe.com

Anonyme a dit…

Bonjour,
j'aimerais savoir si en étant dans la vague 2 de la RCC il est possible d être éligible en étatn en arret maladie ?? y a t il un délai maximum d'arret maladie qui pourrait bloquer / ou pas le départ en RCC ?? merci de notifier si votre réponse est basée sur un texte de loi ou basée sur la negociation HPE.
Merci de votre éclairage sur de point important... MERCI bien !

CFTC a dit…

bonjour 1140

L'arrêt maladie en tant que tel n'est pas mentionné comme une clause de non éligibilité dans l'accord RCC. Pourquoi cette crainte ?

Voici le texte de l'accord

5.1 Conditions générales d’éligibilité au volontariat

Conformément à l’article 6.2 de l’accord de GPEC, pourront se porter volontaires au présent plan les salariés de HPCCF remplissant les conditions cumulatives suivantes :


- Etre titulaire d’un Contrat à Durée Indéterminée depuis au moins 3 ans à la date d’ouverture de la période de volontariat considéré ;

- Occuper un emploi en décroissance pour lequel est ouvert un congé de mobilité dans un sous Business impacté, tel que prévu au 1.4.; ci-après désignés les « Emplois en Décroissance » ;

- ou, en cas de tendance d’emploi, stable, en croissance, en tension libérer un emploi et être remplacé par un salarié occupant un Emploi en Décroissance pour lequel est ouvert un congé de mobilité conformément au 1.4., à l’exception de la vague 1.
o Pour les mobilités internes, les deux mobilités devront être validées par le Comité de Mobilité RH et les managers des salariés concernés,
o De même, à l’exception de la vague 1, pour faciliter le reclassement des salariés occupant des Emplois en Décroissance, les salariés occupant des Emplois stables, croissants, en tension pourront bénéficier des mesures de mobilité externe, sous réserve de la validation par le POCC puis par la Commission de suivi, s’ils remplissent les conditions suivantes lors de la validation du projet en Commission de suivi :

 leur remplaçant provient d’un Emploi en Décroissance pour lequel est ouvert un congé de mobilité
 la candidature du remplaçant est validée par le manager d’accueil
 le salarié remplaçant a formellement accepté sa mobilité interne (signature d’un engagement suite à une proposition de mobilité signée par le manager d’accueil).

Il est expressément précisé que la mobilité interne du salarié remplaçant est soumise au départ effectif en congé de mobilité du salarié remplacé. A défaut, le projet de mobilité interne du salarié remplaçant sera caduc.


En tout état de cause, seront exclus du dispositif de congé de mobilité les salariés:

- faisant l’objet d’une notification de licenciement ou ayant notifié par écrit leur démission, ou ayant conclu avec HPCCF une rupture conventionnelle « individuelle » homologuée,

- en mesure de faire valoir leurs droits à la retraite à taux plein dans une période de 6 mois suivant la date de clôture de la période de volontariat considérée.

Il est précisé que les salariés pouvant faire valoir leurs droits à la retraite à taux plein dans cette période de 6 mois suivant la clôture de la période de volontariat considérée et occupant un Emploi en Décroissance pourront bénéficier des mesures spécifiques prévues par le présent accord au chapitre 9.



- ne pas être en suspension de contrat non rémunérée dont le motif de suspension a expiré à la date de la réalisation de la cartographie GPEC des effectifs pour l’année considérée.




un GPEC out 2014 a dit…

Merci CFTC pour votre réponse 1139 ! On aurait apprécié etre informé de ce changement par les RH DXC eux-memes ....

Anonyme a dit…

pour les candidats au départ, et les candidats 'à rester', comment se faire connaitre ? peut-on avoir une aide pour savoir avec qui on pourrait permuter ? on peut s'inscrire quelque part ?

Anonyme a dit…

Bonjour CFTC,

Y a-t-il un moyen de contacter les équipes DRH s'occupant de la GPEC autrement que par mail ?

Il semblerait qu'il y ait de gros problèmes de réponse en particulier de la part de DXC malgré la dernière bonne adresse mail fournie.

Merci par avance.

Anonyme a dit…

Altedia m'a expliqué que les formations lors du CM sont remboursées via le bulletin de salaire. Est-ce que cela veut dire que les charges sociales sont prélevées sur le remboursement? Et qu'ensuite le remboursement rentre dans le revenu imposable?

Anonyme a dit…

Bonjour,
Si me fais payer 20 jours (10 + 10) de CET3 en 2018, est ce que je beneficie de l'exoneration IR.
Le text dit 'en deçà' de 10 jours et non 'au delà'. Donc a 9 jours on est imposable, mais pas a 20 jours.
Est ce que ma comprehension du texte est erronée?
Merci!

CFTC a dit…

La commission de validation des 67 volontaires acceptés (30 HPEF et 37 CCF) aura lieu le 20 juin pour des départs principalement le 27 juillet ou un peu avant.

Vos contacts CFTC : Anne-Sophie Deletombe (HPEF), Françoise Montfollet (HPECCF)
Simulateur version 9.8 : Serge (Siavash) Daneshmand.
Centralisation des principales réponses GPEC Out : Frédéric Goupil

Anonyme a dit…

Bonjour CFTC,

A quelle adresse et à quel destinataire faut-il envoyer le recommandé A/R pour prolonger le congé de mobilité HPE ?


Merci par avance


Anonyme a dit…

Mes points AGIRC/ARRCO 2017 n'apparaissent tjrs pas sur mon Relevé de Carrière.
Est-ce normal ou faut il booster Premalliance d'une manière ou d'une autre?

CFTC a dit…

Pour 1144, si tu es DXC ce n'est pas le bon sujet. Aller dans https://cftchp.blogspot.fr/2018/04/un-nouveau-plan-de-departs-volontaires.html

Ceci étant dit, il n'y a pas d'autre moyen que le mail... Si problème, notre spécialiste GPEC DXC ESF est pierre.favret@hpe.com

CFTC a dit…

CFTC a dit…
1150
c'est normal 1149, il faut patienter

Pour 1148, tu fais référence à un plan d'avant 2018 ? Quelle société ?

Pour 1146, ne pas faire plus de 10 jours. Le 11ème jour sera imposé.

7 juin 2018 à 18:11

Anonyme a dit…

Pour 1149, il semble que Premalliance n'existe plus en tant que tel, mais ait été absorbée par AG2R ce qui explique pourquoi le site Premalliance est devenu introuvable!

Espèrons que cela va améliorer la qualité de gestion de nos retraites complémentaires!

Anonyme a dit…

pour 1152 (et 1149) :

Pour la petite histoire, le site www.premalliance.com renvoie directement vers le site https://www.ag2rlamondiale.fr.
J'ai envoyé une demande de renseignements via la page Contact de ce site et j'ai reçu ce mail :

Vous avez demandé un document relatif à vos droits à la retraite.
Nous vous informons que celui-ci est désormais disponible à cette adresse : www.reunica.com.

Anonyme a dit…

Je suis 1148 GPEC 2016

CFTC a dit…

bonjour 1154, quelle société post scission aujourd'hui (ton bulletin de salaire) ?

Anonyme a dit…

1155 HPE

CFTC a dit…

pour 1156, l'adresse est : DRH HPE Service GPEC 1 avenue du Canada ZAC de Courtaboeuf 91947 Les Ulis cedex

CFTC a dit…

et pour mémoire votre contact mail HPE est : gpec.france@hpe.com

Il vaut mieux faire confirmer l'adresse à utiliser et l'éligibilité au report

Anonyme a dit…

Quel sont les mois de salaires pris en compte pour le calcul des indemnités :
- pour un volontaire accepté vague 2 partant au 27 juillet : juillet 2017 à juin 2018 inclus ?
- pour un volontaire accepté vague 1 dont le départ est décalé au 30 septembre: mêmes mois que les autres acceptes vague 1 partis au 27 avril ?

Anonyme a dit…

Je suis en GPEC out et mon depart en retraite tps plein est en 2019. Est-ce que quelqu'un sait comment va fonctionner le prelevement a la source pour le paiement de l'indemnite de depart?

Anonyme a dit…

Bonjour
En cas de depart en vague 2 au 27 juillet, avec 12 CET au compteur:
vaut il mieux les prendre avant le debut du conge de mobilite? c'est a dire courant juillet?
Merci

Anonyme a dit…

Bonjour
Je suis sur un poste stable et cependant candidat au départ en Gpec Out, une personne en décroissant est interessée par mon poste, les RH auraient répondu jeudi à mon manager que la période des permutations étaient closes. Je pensais que les permutations étaient possibles jusqu'à la date limite du 20 juin.

Anonyme a dit…

Connaissez-vous le nombre exact de volontaires HPEF et HPECCF en vague 2 s'il vous plait ? des bruits circulent disant qu'il y aurait moins de volontaires que de postes a supprimer, est-ce exact ?

CFTC a dit…

pour 1162, le seul espoir sera une vague 3 pour insuffisance de volontaires dans la cible décroissance ou de permutations

pour 1163, le nombre de volontaires, que nous n'avons pas encore, n'a aucune signification pratique. Il y aura de toutes façons des dizaines de volontaires "en trop" comme en 2017. Principalement stables. Ce qui compte ce sont les volontaires dans la cible avec ou sans permutations et ceux qui passeront cette cible pour être acceptés (notification attendue le 21 juin)

CFTC Anne-Sophie D a dit…

pour 1159

Salariés non commissionnés
L’assiette de la remuneration de référence correspond à la rémunération moyenne brute hors VPB, PFR, heures supplémentaires et primes exceptionnelles et avantages en nature des 12 derniers mois précédant la signature de la convention de rupture.
Egalement pris en compte dans cette rémunération de référence, sur la période des 12 derniers mois précédant le 28 février 2018 pour la vague 1 et les 12 derniers mois précédant le 31 mai 2018 pour la vague 2. : les primes d’astreinte, les interventions planifiées, ainsi que les indemnités perçues par les salariés ayant des horaires atypiques.

CFTC a dit…

Bonsoir

Bilan du volontariat vague 2 CCF (la commission était ce matin) : 37 acceptés, 14 refusés. Pas de vague 3.

Les salariés seront informés individuellement vendredi avec ceux d'HPEF (22 juin)

CFTC a dit…

Bilan du volontariat vague 2 HPEF (la commission était en début d'après-midi) : 26 acceptés, 28 refusés.

CFTC a dit…

Une réflexion est en cours côté Direction HPEF en ce qui concerne les 4 places restantes sur HPEF (il y en avait 30)

CFTC a dit…

Question DP HPE

GPEC 2018 :
7.1. Comme il y a au minimum deux phases de volontariats, les périodes de références sont-elles identiques ?
La période de référence des douze derniers mois ou des trois derniers mois la plus favorable étant retenue est-elle bien :
o Mars 2017 à avril 2018
o Février 2017 à avril 2018
Sinon merci de préciser les périodes de références.
7.2. Quid des départs différés phase 1 ? exemple 30 septembre 2018 ?
o La période de référence sera-t-elle donc alignée sur cette date de départ ? ou restera t’elle la période Mars 2017 à avril 2018

Réponse :
7.1. Extrait de l’accord RCC : « L’assiette de la rémunération de Référence correspond à la rémunération moyenne brute hors VPB, PFR, heures supplémentaires et primes exceptionnelles et avantages en nature des 12 derniers mois précédant le mois de la signature de la convention de rupture. »
La signature de la convention de rupture ayant eu lieu en avril pour la 1ère vague, la période de référence est donc d’avril 2017 à Mars 2018.
7.2.
Pour les départs différés, la période de référence est également décalée de septembre 2017 à aout 2018 pour un départ au 30 septembre 2018.

Anonyme a dit…

accepté vague 2 : merci à toute l’équipe CFTC de son soutien et son professionnalisme ! Je ne manquerai pas de parler de votre action autour de moi

CFTC a dit…

Info CFTC : la DRH renonce à faire une vague 3, nous en restons donc à 166 acceptés en RCC (100 CCF et 66 HPEF). Et 41 refusés (13 CCF et 28 HPEF) car un désistement sur CCF a été remplacé.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Les points AGIRC et ARRCO acquis pour l'année 2017 ne sont toujours pas en ligne, savez-vous si c'est spécifique aux employés HPE?
Merci.

CFTC a dit…

bonjour 1172, problème remonté hier en CE par la CFTC et en question DP également. Nous cherchons nous aussi à comprendre la raison. A suivre !

Anonyme a dit…

Bonjour, les vagues GPEC 2018 sont closes . Question : y a de bonnes chances que d'autres vagues GPEC se fassent sur les années à venir (étant donné qu'il est écrit en tête de ce post que l'accord est "sécurisé" pour les 4 années à venir) ? si oui, quel pourrait être le timing ?

Anonyme a dit…

Le manager peut il refuser votre demande de RCC? Quel est son pouvoir d’approbation? En sachant que mon poste GPEC est décroisant et que mon poste fait parti de la liste de juillet 2018.

Anonyme a dit…

@1175 je pense que ton post s adresse a la RCC de ESF tu devrai le re poster sous la bonne discussion.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Avez-vous un retour concernant les points en 1172 et 1173? A la date d'aujourd'hui les points AGIRC ARRCO acquis en 2017 n'apparaissent toujours pas dans le relevé.
Merci.

CFTC Frederic Goupil a dit…

bonjour 1177

La Direction nous a confirmé (au cours d'unu Comité d’Entreprise le 21/08/2018) que les investigations (problème sur la Déclaration Sociale Nominative, chez AG2R La Mondiale etc ..) étaient toujours en cours concernant les points Agirc - Arrco 2017 (parfois 2016) qui n’apparaissent pas sur les relevés de salariés.

Anonyme a dit…

Bonjour
Quelle est la procédure pour contacter les admins du site suite à ce message lors des questions posées oubli de mot de passe : "Votre compte a été bloqué car le nombre de tentatives de connexion était trop grand. Veuillez contacter l'admin."

CFTC a dit…

Sur quel site 1179 ?

Anonyme a dit…

pour #1180, relatif à 1179 il s'agissait du site adp ... mais depuis j'ai réussi à me connecter. merci

Anonyme a dit…

Suite à un mail de demande de devis pour rachat véhicule de fonction voici ce qui m'a été répondu
"...votre contrat n'étant pas à échéance et le kilométrage n'étant pas atteint, les frais de restitution anticipée seront à votre charge et prélevé sur votre Solde de Tout Compte."
Ma question est : en cas de restitution simple au bout de 6 mois, ces "frais" de rupture anticipées sont ils en déduction sur le Solde de tout compte ou est ce uniquement en cas de rachat du véhicule ?

CFTC a dit…

pour 1182, nous n'avons jamais entendu parler d'un tel problème jusqu'à présent, nous allons donc enquêter mais nous ne voyons pas pourquoi les frais seraient à votre charge et ce dans les deux cas.

Anonyme a dit…

Pour 1183: contact est Laure Beckers Gestion de Parc HPE Total Fleet Tel +33156841024 hpe@leaseplan.fr

Anonyme a dit…

@1183 avez vous des news sur le bien fondé ou non des frais de restitution anticipée ?

Anonyme a dit…

J'ai une question sur le conge de mobilite senior hors project retraite: une personne partant en GPEC a 57 ans avec 24 mois de conge de mobilite. Si son projet n'aboutit pas: peut-elle pointer au chomage après les 24 mois c'est a dire lorsqu'elle aura 59 ans?

aladin nidala a dit…

Je viens de recevoir mon estimation pour rachat de véhicule et il est bien confirmé ce qui suit : ""Attention, le montant des frais de restitution anticipée s’élève aujourd’hui à 555,86 € et sera prélevé sur votre solde de tout compte si vous décidiez de le racheter.
Laure Bekkers ""
@1183 avez vous des news sur le bien fondé ou non des frais de restitution anticipée avec ou sans rachat ?

Anonyme a dit…

@1183, merci de confirmer si ces frais de restitution anticipée sont bien justifiés en cas de rachat.

CFTC a dit…

pour 1183 et 1888, nous avons posé la question en DP. Selon les RH pour l'instant oui mais uniquement en cas de rachat avant le terme du contrat. Nous donnerons la formule de calcul d'ici une semaine en principe.

Anonyme a dit…

>>Nous donnerons la formule de calcul d'ici une semaine en principe.
@1189 avez vous la formule en question ?

Anonyme a dit…

...
https://cftchp.blogspot.com/2017/12/annonce-dun-plan-de-departs-hpe-2018.html
ce lien aurait il été archivé car sauf erreur qu'il semble avoir disparu des favoris du blog

CFTC a dit…

c'est exact, merci 1191, nous l'avons rajouté

CFTC a dit…

pour 1190

Question DP CFTC :

Un salarié qui quitte HPE a demandé un devis pour rachat de son véhicule de fonction. Il a reçu la réponse suivante de LeasePlan :
« Votre contrat n'étant pas à échéance et le kilométrage n'étant pas atteint, les frais de restitution anticipée seront à votre charge et prélevés sur votre Solde de Tout Compte."
Questions :
A. En cas de restitution simple au bout de 6 mois, ces "frais" de rupture anticipée sont-ils déduits sur le solde de tout compte ou s’appliquent-ils uniquement en cas de rachat du véhicule ?
B. Les salariés qui achetaient leur voiture de fonction en quittant HPE ne payaient pas les frais de restitution anticipée. Avez-vous changé la politique voiture ?
C. Comment se calcule le montant des frais de restitution anticipée pour une voiture de fonction ?
Réponse :
A. La politique voiture précise que :
Départ de Hewlett Packard Enterprise (2.9)
Les coûts associés au véhicule de société de l’employé en partance resteront imputés au département d’origine jusqu’à la réaffectation ou la restitution du véhicule.
En cas de rupture du contrat de travail à l’initiative de l’employé, l'ensemble des sommes restant dues, au titre de la participation financière mensuelle (voir § 4.1 Annexe 2), doivent alors être remboursées intégralement par celui-ci.
Equipements, Suppléments et sur-classement (4.1)
Tout sur-classement et/ou équipement supplémentaire dont les coûts cumulés seront supérieurs à ceux du modèle standard de la catégorie à laquelle l’employé est éligible, fera l’objet d’une participation financière entièrement prise en charge par l’employé.
Participation financière :
La participation financière sera prélevée mensuellement sur le salaire pour une durée de 24 mois.
En cas de rupture du contrat de travail ou de perte d’éligibilité à la politique voiture suite à une mobilité professionnelle, dans les deux cas à l’initiative de l’employé, l'ensemble des sommes restant dues, au titre de la participation financière mensuelle, devra alors être remboursé intégralement par celui-ci
B. Par conséquent, en cas de restitution simple au bout de 6 mois (sans proposition de rachat), il n’y a pas de frais de rupture anticipée pour le salarié. En revanche, l'ensemble des sommes restant dues au titre de la participation financière mensuelle doivent alors être remboursées intégralement par le salarié et seront déduits sur le solde de tout compte.
C. Il n’y a aucun changement apporté à la politique voiture concernant les frais de restitution anticipée à payer en cas de rachat de la voiture de fonction en quittant HPE.
D. L‘indemnité de restitution « de base » est calculée selon la méthode de calcul du Syndicat des loueurs longue durée (appliquée par tous les loueurs)

Indemnité de restitution = LT 0,38 X DA / (DC – 4)
• LT : somme totale des loyers hors TVA, prévue pour la durée contractuelle mentionnée aux conditions particulières.
• DA : durée en mois à échoir de la date de résiliation à la date de l’échéance contractuelle.
• DC : durée contractuelle en mois.

Anonyme a dit…

Je suis en GPEC out et vais prendre ma retraite tps plein en Mai 2019. Est-ce que la complémentaire MERCER me couvre jusqu'à décembre (à quel tarif?) ou est-ce que je peux/dois prendre une complémentaire à partir de Mai?

Anonyme a dit…

Pour 1194, pour info la dernière année il faut faire des trimestres pleines, donc tu seras en retraite le 1er juillet 2019 sinon il te manquera un trimestre.

Anonyme a dit…

Pour 1195: Le document que j'ai de MERCER est : retraite tps en Mai 2019. Le trimestre en plus est inutile dans mon cas. Dois-je quand même attendre Juillet et ne rien toucher en Juin? Indépendemment ma question porte sur les remboursements de frais de santé pour la période après la fin du congé de mobilité.

CFTC a dit…

Question DP

PRELEVEMENT A LA SOURCE

Comment est-ce appliqué pour les salariés qui sont et seront en congé de mobilité.

Deuxièmement, le salaire brut (75% du salaire) en CM (option 1 ou 2) est par conséquent largement plus faible. Quelles sont les actions à mener ?

Réponse
Comme indiqué dans notre précédente communication : « HPE appliquera le taux de prélèvement qui lui sera communiqué par l’administration fiscale (Direction Générale des Finances Publiques ou DGFIP) et dont vous avez également été informés »
Si votre situation a changé (en cas de congé mobilité par exemple), le salarié devra donc prendre contact avec son centre des impôts et justifier de ce changement (le bulletin de paie devrait suffire, mais se renseigner directement auprès du centre des impôts qui précisera les documents nécessaires).

CFTC a dit…

Question DP

Confirmez-vous que les personnes actuellement en congé mobilité dans le cadre de la GPEC :
26.1 Bénéficient de la possibilité de versement volontaire dans le cadre du PEG HPE pendant toute la durée de leur congé mobilité ?
26.2 Bénéficient de la participation financière de HPE (abondement) aux mêmes titres que n’importe quel employé HPE pendant toute la durée de leur congé mobilité ?
26.3 Bénéficient des mêmes prestations et niveaux de frais de gestion de Natixis Interepargne comme n’importe quel employé de HPE pendant toute la durée de leur congé mobilité ?

Réponse :
26.1. La Direction confirme que les salariés en congé de mobilité peuvent continuer à bénéficier du prélèvement volontaire dans le cadre du PEG PERCO HPE pendant toute la durée du congé de mobilité.
26.2. En revanche, les salariés ne bénéficient pas de l’abondement :
- Au-delà de leur période de préavis pour les GPEC antérieures à la GPEC 2018
- Au-delà de 3 mois après le début du CM (CET compris) pour les salariés de moins de 50 ans et au-delà de 6 mois après le début du CM (CET compris) pour les salariés de 50 ans et plus pour les salariés partis dans le cadre de la GPEC 2018
26.3. Au-delà du point mentionné ci-dessus, les prestations et niveaux de frais de gestion de Natixis Interépargne sont les mêmes pour tous les salariés.

CFTC a dit…

Question DP

"8.4.5.2 Durant les périodes de travail ou missions en CDI, CDD, CTT
Dans le cadre du dispositif, le salarié aura la possibilité d’effectuer des périodes de travail à l’extérieur de l’entreprise, dans le cadre d’un CDD, d’un CDI ou un CTT. Le congé de mobilité sera suspendu (et le terme du congé de mobilité reporté d’autant) pendant la période travaillée si le CDD, CDI ou CTT excède une durée de 30 jours calendaires consécutifs"

L’employé en congé mobilité :
27.1 A-t-il le droit de travailler plusieurs périodes dans l’année sans que le total de jours de ces périodes n’excède 30 jours ?
27.2 Si oui quelles démarches entreprendre ?
27.3 Que se passe-t-il si le cumul de ces périodes excédent 30 jours ?

Réponse :
Le salarié a le droit de travailler plusieurs périodes dans l’année sans que le total de jours de ces périodes n’excède 30 jours.
La seule différence est que le congé de mobilité de ce salarié ne sera pas suspendu.
La seule démarche à effectuer est d’en informer son conseiller Altédia.
Le fait que le cumul de ces périodes excède 30 jours n’a aucune conséquence car il est bien fait mention de 30 jours consécutifs dans l’accord RCC FY18.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Est il possible de relancer en DP la question concernant les points AGIRC ARRCO 2017 qui n'apparaisent toujours pas sur les relevés ?
Merci.

«Les plus anciens ‹Précédent   1001 – 1200 sur 1201   Suivant› Les plus récents»

Enregistrer un commentaire