ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next Immanquables #10. – 5000 ou plus ?

Elections Entco 3 syndicats ex-aequo en sièges, dont la CFTC !

Actualité DXC-ESF GPEC Out (130 places). Flash Fil Rouge du 18 octobre

NAO HPE 2018 Les 5 propositions expliquées (avant revendications CFTC)

FPR FY17 et Objectifs FY18 Flash Pratique HPE !

Négociation HPE Droit à la Déconnexion La CFTC propose !

La Négociation CPA/TPA HPE La CFTC revendique !

France-Canada contre la souffrance La CFTC HPE vous invite le 16 novembre !

Nouveau Code du Travail Quel impact ? Notre décryptage !

HPE PSE GPEC Out Sujet de référence pour les 90 volontaires acceptés

HPE Politique voiture Le plein de nouvelles informations (post 1750)

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE Tout sur l’impact fiscal du split Micro Focus le 1/9 !

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

mardi 10 janvier 2006

Accord ARTT. Proposition finale de la direction

Nouvelle rédaction plus précise et complète

Les populations non-cadres, comme avant, et désormais tous les cadres PI et PII seraient en mode horaire. Ces populations profiteraient des améliorations apportées au Plan Epargne Temps et bénéficieraient des dispositions de l’ancien accord pour tout ce qui concerne l’horaire de travail. Elles ne seraient pas concernés par les dispositions du nouveau forfait jour proposé qui s’appliquerait uniquement aux cadres PIIIA et PIIIB. Le passage du forfait jour en mode horaire des cadres PI et PII leur évite la perte des jours choisis supprimés à terme et leur donne accès aux heures supplémentaires. Tout le monde profiterait des dispositions du nouveau PET couplé au PEG.

Nouveau forfait jours proposé pour les cadres PIIIA et PIIIB :
365 jours - 104 samedi/Dimanche = 261 jours
261 jours - 8 jours fériés = 253 jours
253 jours - 25 jours de CP = 228 jours
228 jours - 10 jours RTT = 218 jours
218 jours
- Le lundi de Pentecôte non travaillé
- 1 jour de pont déterminé par HP
- 2 jours de fractionnement donnés sans conditions
= 214 jours travaillés en moyenne sur l’année hors jours d’ancienneté

Autrement dit, on est passé de 12 jours choisis supprimés au début de la négociation ou qui auraient été perdus sans contrepartie en février 2007 en cas d’absence d’accord, à 8 jours perdus fin 2008, avec indemnisation temporaire.

Indemnisation pour les 8 jours perdus : 25 jours
Choix du type de compensation une seule fois pour toute lors de la signature de l’avenant fixant le nouveau forfait jours. Pour les 2 ans et demi d’application de l’indemnisation à compter du 1er juin 2006 (sous réserve du calendrier prévisionnel PSE), le salarié concerné aurait le choix entre :

- Soit une compensation en temps :
Possibilité de placer exceptionnellement ces 25 jours au Plan Epargne Temps pour les utiliser
ou se les faire payer plus tard. Versement automatique au PET de 10 jours par an, pendant les 2 premières années et de 5 jours pour les 6 mois suivants.

- Soit une compensation financière :
Prime équivalente aux 25 jours répartie sur 2 années et demi. Modalités de versement de la compensation financière : 5% environ par an pendant les 2 premières années et 2,5% environ pour les 6 mois suivants.

Dates de versement de la prime ou des jours au PET si calendrier prévisionnel PSE respecté :
1er versement : juin 2006 (pour la période du 01.06.06 au 31.05.07) 5% ou 10 jours
2ème versement : juin 2007 (pour la période du 01.06.07 au 31.05.08) 5% ou 10 jours
3ème versement : juin 2008 (pour la période du 01.06.08 au 30.11.08) 2,5% ou 5 jours

- Définition du salaire de référence du calcul de la prime :
- Salaire mensuel de base du mois de mai X 12 mois de chaque année concernée
- Pour les personnes à temps réduit : salaire mensuel de base de mai X 12 mois au prorata du temps de travail de chaque année concernée
- Pour les personnes au variable TIA : Salaire théorique à 100% de mai X 12 de chaque année concernée

Conditions pour bénéficier de la compensation financière ou temps :
- Conclusion d’un accord collectif HPF/HPCCF
- Toute personne CDI ayant accepté l’avenant avec le nouveau forfait jours au plus tard fin avril 2006 (selon le calendrier prévisionnel) et présente physiquement chez HPF/HPCCF ou en LOA (suspension de contrat) payé le jour du versement.

En cas de départ de la société pour les deux compensations : le versement étant par anticipation en juin, il y aurait récupération sur le solde de tout compte au prorata du temps de présence physique non effectué. Ceci fera l’objet d’une mention claire dans l’avenant forfait jours proposé.

Autres points généraux du nouvel accord ARTT :

- Amplitude journalière maximale de 11h (hors période d’astreinte) au lieu de 13h aujourd’hui.
Cette durée est maximale et ne doit en aucun cas être considérée comme une durée normale de travail. Le cadre autonome organise son temps de travail dans le respect de cette amplitude journalière maximale.

- Attribution anticipée au 1er juin de chaque année des 2 jours de fractionnement pour les employés en forfait jours et des 10 jours de RTT (au lieu de 5 ARTT chaque semestre). La Direction se réserve la possibilité de déterminer la date de jours de RTT dans la limite de 3 jours par année de référence (+ le jour de Pont) au lieu de 5 aujourd’hui.

- Autorisation systématique des modifications des temps partiels (à la hausse ou à la baisse) dans une limite +/- 20% dans le cadre de la mise en oeuvre de l’accord

Pour le Plan Epargne Temps (tous les employés concernés) :

- Fin de tout plafond (actuellement seuls les plus de 50 ans en bénéficiait)

- Possibilité d’épargner chaque année :

* 3 jours d’ancienneté maximum par an
* 7 jours de RTT au 31 mai de chaque année voire 10 jours de RTT si la Direction renonce à fixer la date des 3 jours de RTT dans l’année de référence
* 2 jours de fractionnement
* La 5ème semaine de congés payés
* Repos compensateurs
* 1 ou 2 Jour de Compensation pour les déplacements fréquents en avion ou en train (40 ou 60 par an).

Soit donc un minimum de 14 à 20 jours épargnables (jusqu'à 30) au lieu de 3 à 6 aujourd’hui (3 ARTT + 0,2 ou 3 jours d’ancienneté) ou 11 pour les plus de 50 ans (+ 5 CL).

- Possibilité de rémunération différée en transférant les jours PET au PEG/PERCO chaque année (une fois par an). Cette valorisation PEG/PERCO fera éventuellement partie intégrante du versement employé donnant lieu à abondement d’HP, s’il y a lieu.

- Possibilité de rémunération immédiate : dans la limite des droits acquis dans l’année et placés au PET (sauf congés payés). Sortie possible sur la paie de juin de chaque année.

Chaque syndicat devrait donner une position de principe d'ici 1 à 3 semaines sur la signature d'un accord.

Prochaine réunion : 23 janvier 2006

Une réunion de mise au point technique pour clarifier la rédaction aura lieu entre temps.

169 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

Et ceux qui sont en PI et PII, que leur propose t'on ?

CFTC HP a dit…

Un passage au mode horaire ce qui leur permet de sauver les 8 jours choisis supprimés effectivement dans les faits fin 2008 pour les cadres PIIIA et PIIIB. Et de se faire payer désormais leurs heures supplémentaires. Nous développerons les avantages du mode horaire ulltérieurement.

La réforme du Plan Epargne Groupe les concerne également.

Anonyme a dit…

Est-ce que la reforme du plan epargne groupe concernera aussi les non cadres ?

Anonyme a dit…

La réforme du Plan Epargne Groupe concernera-t-elle aussi les non cadres ?

- Possibilité de rémunération différée en transférant les jours PET au PEG/PERCO chaque année (une fois par an). Cette valorisation PEG/PERCO fera éventuellement partie intégrante du versement employé donnant lieu à abondement d’HP, s’il y a.

- Possibilité de rémunération immédiate : dans la limite des droits acquis dans l’année et placés au PET (sauf congés payés). Sortie possible sur la paie de juin de chaque année.

Poum a dit…

Désolé, mais le principe de l'augmentation en échange de ces jours reste pour moi important, même si elle n'est pas conséquente, et même si la direction est contre pour le moment..
Sinon, dans 3 ans, pfuit, on aura plus rien (pour ceux qui seront tjrs là) !!
Pourtant, on l'a dit en AG, ça !

Et, c'est cool de pouvoir épargner plein de jours, mais on en a 8 de moins à épargner déjà. L'épargne est possible quand on a un capital.

lambda a dit…

y-a-t-il un plafonnement du compte epargne temps, au vu des mesures proposees?
Merci pour votre reponse, vos actions, et bonne annee a tous!

CFTC HP a dit…

La réforme du PET concerne tout le monde, et il n'y a plus de plafonnement.

L'augmentation de salaire est définitivement rejetée. Elle a été demandée aujourd'hui sous une forme ou une autre par les deux intersyndicales ARTT. Et en faisant passer les cadres PI et PII en mode horaire, la direction se protège contre une attaque en justice d'un accord ARTT donnant la part trop belle aux forfaits jours.

La question est maintenant : qui parmi les 5 syndicats veut aboutir à un accord qui soit plus intéressant que 12 jours choisis perdus sans compensation dès février 2007 ?

CFTC HP a dit…

Les remarques qui étaient postées ce soir n'étaient pas publiables, dommage. Juste un commentaire car certains ont tendance à écrire vraiment n'importe quoi : l'accord proposé est plus intéressant que l'accord actuel jusque fin 2008, donc pendant deux ans et demi puisque ça commencerait très théoriquement en juin 2006. On retire 20 jours et on en paie 25. Qui l'aurait cru ? Ensuite, l'accord devient moins intéressant puisque les cadres PIIIA et PIIIB perdent 8 jours choisis (qui étaient au passage non épargnables...). Sauf pour le Plan Epargne Temps qui lui devient beaucoup plus intéressant sur la durée. Tout ceci à comparer avec l'absence d'accord qui entraine 12 jours perdus sans aucune contrepartie ni aménagement du PET. Est-ce que le débat peut avoir lieu sur ces bases là ou est-ce que ça va être du n'importe quoi à nouveau ?

Anonyme a dit…

Moi je trouve vraiment bien de pouvoir utiliser, si je comprend bien, une dizaine de jours et les transformer en argent une fois par an, si nécessaire en cas de besoin. Ca fait 5% de mon salaire et il me reste quand même 5 semaines de vacances.

Anonyme a dit…

Une question atypique :
Je suis cadre POSII. Comme je ne prends jamais tout mes congés, puis-je choisir de ne pas passer en mode horaire ?

Anonyme a dit…

Que se passe-t-il si on passe de pos2 à pos3 après la date d'application de cette réforme (disons début 2007) ? Bénéficie-t-on toujours de la prime ?

Einstein a dit…

Mon point de vue : les gagnants sont les cadres PI et P2 qui passent en mode horaire, les non cadres qui profitent du nouvau PEG, et clairement les cadres P3 qui ne prenaient pas tous leurs jours choisis puisqu'on leur reprend quelque chose qu'ils n'utilisaient pas et qu'ils ne pouvaient pas épargner ! Les perdants sont ceux qui utilisaient tous leurs jours choisis jusqu'au dernier mais seulement mi 2009, ce qui correspond aux 25 jours payés ou versés. Mais il vaut mieux perdre mi 2009 que début 2007...Tout le monde est gagnant pour le PEG.

Anonyme a dit…

Voila c'est clair... ceux qui partent n'auront pas de compensation financiere bien que s'etant serre la ceinture pendant 2 ans...
MEssieurs des syndicats, a vous de negocier pour eux dans le plan de volontariat une prime au moins egale à 5 %...

bonsens a dit…

OK pour cette proposition ARTT.

Merci a tous pour vos efforts et pour les résultats obtenus.

Reste a souhaiter que les évolutions de la position de notre direction évoluent aussi de façon substantielle pour le PDA, qui dans l'état est innacceptable. C'est le talon d'achile du PSE !

Anonyme a dit…

a 09:06.
Je ne pense pas que ta proposition soit raisonnable ni acceptable.

En effet, tout le monde s'est serré la ceinture durant 2 ans, mais la compensation de 5% est pour les 2,5 ans a venir !. En effet, si je lis bien le nouvel accord ARTT je vois 'En cas de départ de la société pour les deux compensations : le versement étant par anticipation en juin, il y aurait récupération sur le solde de tout compte au prorata du temps de présence physique non effectué'.

Anonyme a dit…

Une question pour les personnes en temps reduit : la proposition est claire sur le paiement des jours, mais qu'arrive-t-il du nombre de jours? proratise aussi ? et que se passe-t-il si on change de contrat : retour a temps plein par exemple ; le calcul du prorata est-il actualise en fonction des 12 derniers mois ?

Anonyme a dit…

OK pour cette proposition ARTT aussi !
Merci de vos efforts.

Anonyme a dit…

Cette proposition ARTT est très prometteuse.

Merci à tous ceux qui se sont battus pour y arriver.

Elle répond fort bien à tous ceux qui perdent chaque années des jours et ne pouvaient pas les économiser ou les valoriser.

Anonyme a dit…

J'imagine que chaque employé va devoir signer un avenant à son contrats de travail. Que se passera-t-il pour ceux qui ne veulent pas signer ? Quittent-ils la société ? Si oui quand et comment ?

Anonyme a dit…

QUi sont les III a et b ? A quel grade ca correspond ? et combien sont-ils ?
ET pour les I et II, va t=on mettre en place un systeme de pointage avec recup automatique des heures en depassement ? Et quel sera le nb d'heures / semaines a ne pas depasser ?

Titophe a dit…

Comment payer moins cher les développeurs sans avoir les problèmes de management à distance?

Simple, 600 développeurs indiens ou chinois sur un paquebot en eaux internationales le long des côtes de Californie. Suffisait d'y penser...

C'est Sea Code.

Je ne sais pas s'il faut en rire ou en pleurer.



En plus du salaire, ça veut dire qu'on peut faire à peu près ce qu'on veut, la législation des eaux internationales étant (quasi-)inexistante pour les employés.

Dans un domaine proche, voir la Principauté de Sealand.

Anonyme a dit…

C'est clair : quel que soit le résultat de la négo, c'est AVANT TOUT la direction qui sera gagnante, mais n'était-ce pas déjà le but du législateur qui a pondu cette loi ?? ;-)))

En particulier, c'est sympa de nous payer 25 jours sur 2 ans et demi, mais il ne faut pas perdre de vue que les pm-hp ont DEFINITIVEMENT perdu 5% d'augmentation sur 2 ans lors de la mise en place des RTT.

MAIS, il ne faut pas oublier que, faute d'accord signé, ON AURA TOUT PERDU !!! On se retrouvera au ras des paquerettes de la convention collective ET on n'aura aucune compensation !!!

Alors arrêtons de nous lamenter sur des journées perdues le jour même de la dénonciation de l'accord par la direction, et réjouissons nous des compensations obtenues par la négo !!!

LES SYNDICATS QUI DISENT LE CONTRAIRE SONT LES MEMES QUI NOUS ONT FAIT PERDRE PRESQUE 2 ANS DE RTT CHEZ PM-HP, POUR NE RIEN OBTENIR DE PLUS !!!!!

Anonyme a dit…

OK pour cet accord où je pense que tout le monde est gagnant/perdant. C'est le propre d'un accord.

Anonyme a dit…

en reponse a 9.:06 et 9.15:

Pour ceux qui partent, ils se sont serrés la ceinture mais ils ont eu les congés jusqu'a leur départ, la ou le bat blesse un peu c'est que l'indemnité sera calculée sur un salaire un peu inferieur a ce qu'il aurait pu etre sans ARTT, mais ca me parait fumeux de reclamer une compensation specifique pour la prime qu'auront les autres. Reste a tenir compte du changement de jour travaillés pour evaluer les eventuelles offres d'embauche, et a reclamer la revalorisation des parties fixes du package pour tenir compte de l'inflation.

Anonyme a dit…

L'accord me semble raisonnable au vue de la proposition faite et de ce qui se passe dans d'autres entreprises où il n'y a pas la même contre-partie.

En revanche la récupération sur solde de tout compte est une épingle dans le pied du salarié qui part ou est remercié. il serait bon de négocier ce point contre une signature définitive et rapide de l'accord.

Anonyme a dit…

Tous les employés vont-ils devoir signer un avenant à leur contrat de travail ? Qu'arrivera-t-il à ceux qui ne veulent pas signer ? S'ils doivent quitter la société, sait-on quand et dans quelles conditions ?

Anonyme a dit…

HP fait durer le travail
par Sabine Syfuss-Arnaud

La direction de Hewlett-Packard revient sur les 35 heures pour limiter l’impact d’un plan social. Pas de quoi rassurer les salariés sur la pérennité de leurs emplois.

http://challengestempsreel.nouvelobs.com/business/chall_2799_STRATEGIE.html

patrick_love a dit…

Pourriez-vous nous donner plus d'info sur les conséquences du choix entre prime et jours de vacances? En particulier pour un départ volontaire ou un PDA, je suppose que la prime n'est pas comprise dans le salaire de base qui est utilisé pour le calcul du package de départ, est-ce correct? Qu'en est-il des jours de congés restants et des PET au moment du départ? Doit-on les prendre, sont-ils payés ou est-ce au choix de l'employé?

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je ne suis pas sur de comprendre ce qui va se passer pour les P1 et P2... Est-ce que vous pourriez nous expliquer plus precisement combien on aura de jours de vacances s'il vous plait ? Et preciser si la suite de votre texte concerne uniquement les P3 ou tout le monde (notamment concernant les compensations). Merci.

Si j'ai bien compris, on va se mettre a compter nos heures, eventuellement a se faire payer des heures sup ? Mais cela a-t'il un sens ? on est payes pour une mission depuis des lustres, on ne va pas se mettre a compter nos minutes de travail comme les cheminots... Et puis qui aura le courage d'aller voir son chef pour lui dire : j'ai fait 1h30 en plus cette semaine, tu me les payes.... Ca reste tres theorique !

Par ailleurs, on beneficie d'une grande souplesse sur l'organisation du temps de travail, a coup sur, on va perdre cet avantage....

Anonyme a dit…

"Autorisation systématique des modifications des temps partiels (à la hausse ou à la baisse) dans une limite +/- 20% dans le cadre de la mise en oeuvre de l’accord"

Ca veut dire qu'on peut repasser a 100% sans probleme a la signature du nouveau contrat!

Anonyme a dit…

Cela me semble un compromis correct.

Petite question: dans le cas d'une conversion des jours du PET vers le PEG, je suppose que ce sera considéré comme un revenu donc réinjecter sur la feuille de paie et de facto imposable ?

CFTC HP a dit…

Il faudra être patient pour les réponses, nous devrions avoir une proposition de texte lundi qui aidera à répondre à des questions, tout se clarifiera au fur et à mesure dans les prochaaines semaines.

Pour l'employé, ou plus grave le syndicaliste, qui écrit pour nous traiter de menteur, voici la dernière proposition faite à la direction par l'intersyndicale CFE-CGC, CFTC et FO, la seule intersyndicale qui a su faire évoluer ses propositions au cours de la négociation :

4ème proposition :

214 jours travaillés hors jours de fractionnement et d’ancienneté à déduire (y compris 1 jour pour Pentecôte)

Périmètre des modes horaire: non cadre, P1, P2 + commission de suivi

Temps de travail borné:
-Par une amplitude journalière maximale de 11h,
-Par une amplitude hebdomadaire maximale de 44h
Ces durées sont maximales et ne doivent en aucun cas être considérées comme des durées normales de travail

Définition de l’autonomie à compléter:
-Pas de contrôle de présence
-Chapitre charge de travail dans la FPR

Compensation:
-Jours: Ok
-Financière: 2 ans de prime 2,5% du salaire + 2,5% d’augmentation de salaire des forfaits jours

Autorisation systématique des modifications des temps partiels (à la hausse ou à la baisse) dans une limite +/- 20% dans le cadre de la mise en oeuvre de l’accord

Donc pas la peine de dire qu'on n'a fait aucune tentative d'obtenir une augmentation de salaire plutôt qu'une prime.

Anonyme a dit…

savons-nous quelle proportion des employes se trouve dans chacune des categories concernees (NC,P1,P2 et P3..)?

Anonyme a dit…

Un dessin valant mieux qu'un long discours... un schéma avant/après, plutôt qu'un discours fleuve très détaillé aurait été bien/mieux. en effet les commentaires de certains montrent clairement qu'ils n'ont pas lu le document correctement (manque de temps? manque d'envie?...) -
c'est bien dommage pour toutes les personnes qui s'impliquent dans ces négociations et qui font le meilleur travail possible compte tenu du contexte.
Un grand bravo et merci à tous, toutes formations syndicales confondues. c'est très facile de critiquer a posteriori, c'est autre chose de négocier avec la direction et surtout D'OBTENIR un adoucissement des propositions.

cette réduction à 214 jours ne concerne donc plus que les P3A et P3B.
J'en fais partie et cela ne m'a rien apporté de + par rapport à P2 pour autant que j'ai pu le constater (salaire ou autre).
Si vous avez des infos là dessus: merci.
Par contre aujourd'hui je perd des jours de vacances... bonjour le cadeau...

la prime pour compenser ne me semble pas vraiment top, meme si au passage on nous "paye" 5 jours de +. Sur plusieurs années, si on reste chez HP, nous serons les grands perdants du jeu.

Pouvez-vous nous dire pourquoi la réduction des vacances s'est appliquée de cette manière là? quels étaient les arguments pour mettre la limite à cet endroit là.
Ne pouvait'on par exemple appliquer cette mesure aux seules personnes bénéficiant d'un job code Manager? (leurs modes de rémunératioin étant différents, on aurait pu les traiter différemment pour les vacances).

merci aussi de repréciser à partir de quand cette mesure entre en oeuvre: vous parlez de 8 jours perdus à fin 2008, puis ensuite du premier versement de la prime en juin 2006... merci de clarifier.

si ce projet démarre en 2006, Peut'on imaginer de négocier pour une diminution progressive, perdre ces 8 jours en parallèle du versement de la prime ? cela serait un peu plus correct pour les personnes concernées.

merci de vos commentaires avisés.

Anonyme a dit…

Petite rectification à la phrase "Soit donc un minimum de 14 à 20 jours épargnables au lieu de 3 à 6 aujourd’hui (3 ARTT + 0,2 ou 3 jours d’ancienneté)."
Pour les plus de 50 ans ça devient "Soit donc un minimum de 17 à 20 jours épargnables au lieu de 11 (3 ARTT + 3 jours d’ancienneté + 5eme semaine congés legaux).

Anonyme a dit…

Moi je veux bien n'avoir que 5 semaines de conges ni epargne, ni rien, si au m oins on me file un boulot interessant avec des perspectives qui me motivent le matin!

Anonyme a dit…

Je m' étonne que beaucoup de commentaires semblent se satisfaire de cet accord. Personnellement, je pense que le principe d'une augmentation "définitive" correspondant au temps supplémentaire travaillé est un minimum.

Après c'est évidemment une question de majorité. A ce propos, ne faudrait-il pas organiser un sondage pour savoir qui est d'accord et essayer par la même occasion de savoir également quel pourcentage d'employés songe à profite du plan de départ volontaire?

D'autre part, Est-ce que cette négociation ne devrait pas avoir lieu après le plan social (ou bien sommes nous bien dans un mode réduction des 35h contre réduction du nombre des départs)?

Anonyme a dit…

Bonjour CFTC,

La 4eme proposition que vous présentez dans la réponse du 6/1 à 10:35 laisse entendre qu'aux 214 jours il faut ôter les 2 jours de fractionnement.

Or, dans votre présentation générale du "5.1.06 - Accord ARTT. Proposition finale de la direction", les 2 jours de fractionnement sont déjà déduits des 214 jours.

Quelle version faut-il retenir ?

Merci pour votre réponse.

Cdt.

CFTC HP a dit…

C'est la version du sujet : "proposition finale de la direction " qu'il faut retenir. Nous avons mis en ligne notre dernière revendication présentée à 15h hier à la direction, acceptée sur certains points, rejetée sur d'autres, pour clarifier quelles étaient nos revendications finales et répondre aux détracteurs de l'intersyndicale CFE-CFC/CFTC/FO.

Anonyme a dit…

Pouvez vous clarifier la fiscalité liée au PET dans les diférents cas de figures, transfert vers épargne, paiement, prise des jours avant retraite etc...
A mon sens il ne devrait pas y avoir de fiscalisation compte tenu qu'elle est déja appliquée lors de la création des ces jours.
Merci

messageretoqué a dit…

Je trouve amusant tous ce monde qui ne semble pas prendre tous les congés auquels ils ont droit, c'est de la philantropie??? et pour le salaire ils en laissent un peu ?? On a en France une relation avec le contract de travail un peu faux cul non ? et le travail d'un cadre aujourd'hui il vaut combien ?
avec les délocalisations c'est comme pour les tee shirt a pas cher ça vaut plus grand chose !!
l'avenir proche le fera savoir de plus en plus, un conseil: rentrez chez vous et occupez vous de vos épouses et de vos enfants !!

Anonyme a dit…

mais les épouses ont peut-être mieux à faire ..

Anonyme a dit…

MERCI aux syndicats qui ont réussis un véritable tour de force face à PS concernant la dernière proposition ARTT.
Il est évident que nous n'aurons JAMAIS ces 5% uthopique d'augmentation générale de salaire,
donc, plus tôt que continuer à tirer sur une corde qui est prêt à rompre, allez y signé l'accord, sinon on se retrouvera avec 12 jours en moins sans rien sauf nos yeux pour pleurer.
Y'en a un peu ras le bol, des mécontents, des raleurs, des égoistes, des "chacun pour soi et dieu pour tous", avançons, il y a d'autres chats à fouetter et beaucoup d'énergie à dépenser sur d'autres accords à faire aboutir.

en tout cas MERCI et encore MERCI

PS: je suis cadre PIII et qui prenait tout ses jours (perdante, mais tant pis..)

CFTC HP a dit…

Nous allons mettre des ressources supplémentaires pour répondre à toutes les questions ARTT, soyez patients !

L'accord est complexe, riche et on pense qu'il y a plein d'astuces à utiliser pour l'optimiser selon chaque cas particulier.

Plusieurs réponses ne pourront venir qu'après une réunion technique avec la direction et les syndicats souhaitant avancer sur la mise en place de l'accord et qui interviendra dans une semaine environ.

Anonyme a dit…

Il semble à la lecture des différentes communications syndicales qu'un clivage syndical est en train de se développer entre le front du refus catégorique (CGT & CFDT) et un front de la revendication productive (CFTC, CGC et FO). On l'avait entre aperçu lors de l'accord du protocole d'entrée en négo mais là cela devient plus palpable.
Il est dommage pour ne pas dire dommageable de voir une intersyndicale perdre de son importance.
Cette séparation est-elle limitée à l'ARTT ou risque-t-elle d'être constatée sur le PDA et le reste des sujets à négocier?

Vous aurez compris que la proposition ARTT me va bien, question de bon sens et non de dogme.
Merci pour le travail déjà accompli.
A suivre.....

Anonyme a dit…

16:17
Comme quoi tous les avis sont dans la nature...la question c'est comment pouvoir democratiquement obtenir que l'intersyndical obtienne de la direction la possibilité pour les employés d'exprimer leur(s) avis sur les propositions. Et la, simplement, au vue des résultats, les syndicats devront agir en fonction des attentes des gens qu'ils ont pour mission de representer, rien de moins,rien de plus que l'expression démocratique des employés.
Etrange que cette demande ( à ma connaissance) ne soit pas une demande forte des syndicats en vue de refleter les attentes des employés et rien d'autres, pas de calcul politique, pas de recherche dogmatique ou je ne sais quoi encore...
Une réponse de l'intersyndical serait appréciée sur ce sujet.

Anonyme a dit…

Finalement, ca n'est pas si mal.
Bravo pour la négo !

CFTC HP a dit…

Pour répondre aux questions sur l'intersyndicale, depuis une téléconférence qui a eu lieu à 15h aujourd'hui, il en existe désormais deux bien distinctes, sauf pour le PDA.

Et le clivage s'aggravera lundi et mardi prochain, vous le constaterez malheureusement bientôt.

Comme les employés sont eux-mêmes sur des longueurs d'ondes différentes, il ne faut pas s'étonner que leurs représentants
le soient aussi.

Chez IBM, l'intersyndicale à 7 a duré une semaine en 2005. Née le 13 septembre chez HP, l'intersyndicale à 5 a duré assez longtemps pour obtenir ce qui a été obtenu jusqu'à présent.

Le clivage a commencé avec le protocole d'ouverture de négociations, ça a continué pendant les échanges de vue, et la réunion ARTT d'hier plus des attaques par communication interposée et les constestations juridiques des élections CE CCF
ont achevé de terminer le travail.

Il y a donc désormais deux intersyndicales assez distinctes, CFDT-CGT d'une part, et CFE-CGC/CFTC/FO d'autre part. C'est comme cela et c'est déjà pas mal. On a fait un bon bout de chemin ensemble et on espère continuer sur d'autres sujets au fur et à mesure comme le PDA, les discussions sur le Livre IV et le Livre III ainsi que la défense des emplois et sites les plus touchés.

La question est : sommes-nous plus faibles vis à vis de la direction avec 2 intersyndicales ?
Pas obligatoirement. Tout ce qui intéresse la direction c'est d'aboutir rapidement à des accords majoritaires et il existe toujours un levier de rapport de force grâce à cela dans les négociations.
Il y avait 2 intersyndicales dès le début en 2002-2003. Pas les mêmes, comme quoi les temps changent.

Anonyme a dit…

je répond à "Une question atypique :
Je suis cadre POSII. Comme je ne prends jamais tout mes congés, puis-je choisir de ne pas passer en mode horaire ?

By Anonymous, at 06 janvier, 2006 01:28"

C bien! continue comme ça, ne prends pas tous tes congés, bosse 11h par jour, n'aies ni vie sociale ni vie de famille. l'argent n'est pas tout, un temps de travail raisonnable te permettra de vieillir moins vite. tu veux que je te donne ta prochaine étape? déménager en inde et travailler pour 200 euros par mois quand ton boulot y sera délocalisé. j'espere que cette fois mon message sera posté messieurs les censeurs

Anonyme a dit…

Peut-on savoir ce qui sépare les 2 intersyndicales ?

Je croyais que la CGC était avec la CGT-CFDT pour contester le non fondement économique du Plan (Livre IV) et a déclaré qu'elle n'hésiterait pas à aller devant les tribunaux si le Livre IV restait aussi vide.

Anonyme a dit…

Comment peut-on être pour garder des élections si elles sont illégales ?

un sympathisant a dit…

Bonsoir,
en lisant un des derniers commentaires, je ne pense pas que l'on soit sur un front de refus catégorique de la part de la CGT et de la CFDT.
de temps à autre, la Direction sème le trouble, c'est le jeu de la négociation. Et donc, il faut lui répondre fermement. Les négociateurs portent à la fois les revendications collectives ; ils doivent aussi sauvegarder l'intérêt général.
Dans le cas qui nous intéresse, si les négociations en cours font état d'avancées significatives pour les employés qui partiront (PDA y compris), n'est-il pas aussi important de se battre pour les gens qui vont rester ?
et l'ARTT ne concerne que ceux là ! Alors, si la CGT et la CFDT veulent se battre un peu plus longtemps, c'est tout à leur honneur !

Anonyme a dit…

Leur honneur, effectivement... Mais pas celui des employés.

CFTC2 a dit…

Pour 18:26, que veut-dire "illégal" ? C'est un peu trop simple comme approche, dans toutes les élections on peut constater des irrégularités. Sont elles intentionnelles ?

On pense de façon assez évidente que les syndicats n'ont commis aucune irrégularité, donc les erreurs de la direction profitent ou handicapent tout le monde en même temps. Est-ce que les résultats auraient été différents ?
Et les résultats plus favorables avec une nouvelle élection ?
Le plus proche d'obtenir un siège supplémentaire était la CFTC !

Cela justifie-t'il une action avec les conséquences en cas de succès ?

Nos conseils juridiques viennent de confirmer que si les élections sont cassées, cela entrainera un report des départs, des reclassements et de la mise en place de la nouvelle organisation de 3 mois.

Reste à entendre les deux acteurs concernés, la CFDT et la CGT, qui peuvent encore renoncer avant le 16 janvier s'ils le souhaitent.

Anonyme a dit…

eh bien si le report de 3 mois entraine plus de PDAables tant mieux.

MH n'a qu'a lacher un vrai budget pour le PDA s'il veut que le plan asocial aille plus vite.

Anonyme a dit…

Je ne suis pas sur de comprendre le décompte des jours travaillés:
vous dites "= 214 jours travaillés en moyenne sur l’année hors jours d’ancienneté"
Cela veut-il dire 214 - 3 jours d'ancienneté (pour les eligibles, cad presque tout le monde)= 211 jours au lieu de 206 ? donc une perte de 5 jours pour les cadres P3 au lieu de 12 jours du départ négo?

Anonyme a dit…

Pour en revenir au debat il y a des interrogation legitime sur la situation des cadre PI PII qui sont au forfait jour et vont passer au forfait heure : comment se negociera les jours de RTT? combien? Et HP n'ayant pas de pointeuse dans quel cas noterons nous des heures supp. ?

CFTC HP a dit…

Pour 20:18, il faut déduire les jours d'ancienneté des 214. Mais il faut aussi les déduire des 206 !
Doncc la perte est de 8 jours à compter de l'épuisement des 25 jours donnés soit aout 2009 selon nos estimations. Maintenant si vous perdiez des jours choisis chaque 2 mois car vous ne les preniez pas, alors votre perte réelle àprès aout 2009 est de 8 jours - les jours que vous perdiez en moyenne.

CFTC HP a dit…

Pour 20:23, nous avons les mêmes interrogations et ce point heures supplémentaires + d'autres comme le passage obligatoire au mode horaire seront abordés prochainement dans une réunion technique.

Voici comment se passe le mode horaire aujourd'hui :

Ton temps de travail se détermine en nombre d'heures sur une base hebdomadaire : soit 35 heures / semaine en moyenne sur l'année en tenant compte des jours RTT.

3 options d'organisation sont possibles selon les services.
- 1/2 journée
- jour choisi
- 5 jours / semaine

Comme journées de temps libre tu as droit à :
- 25 jours de congés payés
- 10 jours de RTT
- 0/2/3 jours d'ancienneté selon ton cas.

Avec ton superviseur tu dois choisir l'une des 3 options (en fonction de tes souhaits ET des contraintes de ton service) :
- 1/2 journée : tu dois alors travailler 8h10 min par jour sur 4 jours, et 4 heures le 5ème jour; tu as 10j de RTT sur l'année
- jour choisi : tu dois travailler 7h45mn par jour sur 5 jours, tu as droit à 1 jour choisi par mois, + 10j de RTT sur l'année
- 5j/semaine : tu dois travailler 7h20mn par jour, tu as droit à 10j de RTT sur l'année
le choix d'une option n'est pas définitif et peut être modifié par la suite.

sympathisant a dit…

utilisateur anonyme du 06 janvier, 2006 18:47 ;
si, c'est tout à leur honneur car ils s'accrochent à défendre les intérêts des employés qui vont rester!

Anonyme a dit…

35 heures par semaine ? je suis cadre, et je travaille en moyenne 10 heures par jour. je suis loin des "35 heures / semaine en moyenne sur l'année en tenant compte des jours RTT" chère cftc !

CFTC HP a dit…

En tant que cadre P1 ou P2, tu vas avoir la possibilité de te faire payer les heures supplémentaires. Ce que les cadres au forfait jour ne peuvent pas faire.

Anonyme a dit…

je suis au forfait jour ! merci bien ,cela fait déjà 2 ans que je me fais avoir, et sans augmentation de salaire non plus

Anonyme a dit…

Premièrement, je tiens à préciser que je ne suis affilié ni à la CFDT, ni à la CGT.

La contre-proposition du groupe CFTC/ CFE-CGC/ FO ne tenait pas du tout compte du vote de l'assemblée générale de décembre dernier. Seules la CFDT at la CGT respectent le vote quasi unanime des employés présents à cette réunion. Il me semble que les syndicats devaient revenir vers les employés en janvier pour avoir recours à des moyens de pression si la direction ne faisait pas assez de concessions. Eh non! A la première réunion, le front intersyndical se fissure à nouveau (2 contre-propositions) et les syndicats majoritaires cèdent presque complètement sur la question de l'augmentation de salaire de 5%! Pfuit... l'augmentation de salaire pour une prime qui fera à son tour pfuit ... dans 2.5 années. Ca sert à quoi de faire voter les gens si vous n'en tenez pas compte. La direction impose le calendrier et les syndicats obéissent docilement.

Je crois que le reste des négociations est très mal parti avec une direction qui dicte ses conditions face à des syndicats désunis. Diviser pour régner marche toujours à ce que je vois. Nous pouvons d'ores et déjà faire une croix sur un PDA plus avantageux et sur des conditions de départ plus intéressantes sans désignation. La direction a encore de beaux jours devant elle avec un front intersyndical qui n'en a que le nom. Patrick Starck a encore gagné!

CFTC HP a dit…

Notre stratégie de négociation CFE-CGC/CFTC/FO, qui n'est pas encore tout à fait finie d'ailleurs, était la bonne et heureusement qu'on n'a pas suivi la décision de cette AG sur un site ! Ce vote n'avait aucun sens. Qui a expliqué clairement la situation dans cette seule et unique AG de Grenoble où un vote a eu lieu et où, surprise !, les employés ont préféré une augmentation de salaire à une prime sur 4 ans. Nous aussi on préfère ça, quelle bonne blague ! Qui a clairement dit ce qui arriverait en cas d'absence d'accord et que de toutes façons l'augmentation de salaire était totalement irréaliste ?

Nous avons fait 4 propositions qui évoluaient, comme celles de la direction. C'est ça une négociation. Nos demandes sont faites dans l'esprit d'aboutir à un accord acceptable par les employés. Le nouvel accord ARTT qui se dessine n'est globalement et clairement pas un bon motif de mécontentement. Pourquoi ? (pour rappel: 12 jours perdus sans contrepartie en février 2007 si il n'y a pas d'accord).

Par rapport à leur situation actuelle, les non cadres (à cause du nouveau PET), cadres P1 et cadres P2 (à cause des heures supplémentaires possibles) soit 1000 employés environ après le PSE sont les grands gagnants du nouvel accord ARTT proposé. Ils n'ont que des avantages en plus, et une possibilité sérieuse d'augmenter leur pouvoir d'achat s'ils le souhaitent en travaillant plus. Ce qui est un résultat, on en conviendra, assez remarquable. Donc on pense qu'il n'y a vraiment aucun motif de se plaindre par rapport à la situation actuelle, sauf un : estimer que l'accord pour les P3A-P3B est encore plus avantageux dans leur situation personnelle ! Ce peut-être le cas s'ils ne prenaient pas tous leurs jours choisis puisqu'HP indemnise dans ce cas pendant plus de 3 ans 25 jours (3X8 +1) qui étaient de toutes façons perdus dans ce cas précis et en transforme désormais 4 (12-8) en jours épargnables ou payables chaque mois de juin. On va se pencher sur ce "problème" lors de la prochaine réunion technique.

Donc même pour les cadres P3A et P3B, le nouvel accord présente des avantages non négligeables, à moyen terme comme à long terme. Avant de dire Pfuit ! il va falloir que tu regardes l'accord d'un peu plus près...

Pour terminer,les commentaires reçus aujourd'hui sur le terrain montrent que cet accord serait particulièrement bien perçu car il va aider ceux qui le souhaitent à améliorer enfin leur pouvoir d'achat immédiat de façon très significative et de plusieurs façons : soit par le paiement annuel de jours non pris (ce qui est justice pour ceux qui travaillent le plus), soit par l'indemnisation des jours perdus, soit les deux dans le cas des P3A et P3B pendant 3 ans. Plus toute la souplesse du nouveau PET couplé au PEG. Si l'on prend en plus en compte le maintien du Plan d'Epargne Groupe à 2500 euros en 2007 également et un plancher à 1500 Euros déjà garanti pour 2008, les conditions de ceux qui resteront commencent à ressembler à quelque chose, du moins pendant un certain temps... Et cela on le doit avant tout à ceux qui négocient, pas à ceux qui "respectent le vote quasi unanime des employés présents à une réunion".

Alors on fera maintenant, quand le texte sera connu et avant signature, comme pour le protocole d'ouverture des négociations, un vote des employés. Un vote où tout le monde s'exprime, pas seulement ceux qui vont ou peuvent venir aux AG. Et on verra le résultat. Et on signera ou pas en fonction de ce vote. C'est assez démocratique comme cela ?

Anonyme a dit…

Je suis PIII et je prends tous mes jours sauf 3 déjà epargnables.

Il serait intéressant de savoir combien de cadres jours perdent des jours. Je ne suis pas sur qu'ils soient majoritaires.

CFTC HP a dit…

Pour réagir sur la fin de ton intervention de 23:45, l'intersyndicale à 5 continue pour le PDA et le PSE, du moins on l'espère. Et on te rassure, en 2002-2003 ça s'est très bien passé avec deux intersyndicales. C'est même plus efficace pour obtenir des résultats si on est dans l'intersyndicale majoritaire.

Enfin on ne pense pas que dire que Patrick Starck a encore gagné reflète le 1240 devenu 886, les autres concessions qui sont dans le protocole d'ouverture de négociations et le nouvel accord ARTT qui se dessine. Mi 2009, dans trois ans et demi quand ce nouvel accord fera sentir ses effets de réductions de 8 jours uniquement pour les P3A et P3B, a ton avis les autres sociétés en seront où coté 35 heures pour tous leurs employés ?

Anonyme a dit…

Si je comprend bien, tous les employés sont gagnants avec le nouvel accord, sauf les P3A-P3B et uniquement sur un aspect : si ils prenaient plus de 4 jours choisis par an.

Si j'ai bien compris, je tiens à féliciter sincèrement et chaleureusement ceux ou celles qui ont obtenu cela, et j'espère que tout le monde signera cet accord inespéré qui redonne du baume au coeur à ceux qui resteront !

CFTC HP a dit…

Tu as bien compris, c'est exactement cela !

Anonyme a dit…

J'ai l'impression que les grincheux continueront de se crisper, de râler et de critiquer. J'ai même l'impression que ces relatives bonnes nouvelles n'en sont pas pour eux car elles leur donnent tort. Une attitude d'opposition et de critique systématique n'apporte rien de bon. De temps en temps, c'est bien. Mais tout le temps ! Merci aux syndicats qui sont modérés quand il faut l'être.

CFTC HP a dit…

Pour 06 janvier, 2006 09:15
La compensation financière est 5% + 5% + 2,5%, pas 5% seulement sur 2 ans et demi !

CFTC HP a dit…

Pour 06 janvier, 2006 09:27

Le refus du nouvel accord ou à défaut de l'accord imposé unilatéralement par la direction en février 2007 a comme conséquence :

1/ Passage des cadres PI et PII actuellement en forfait jours en mode horaire

Proposition d’un avenant aux PI et PII actuellement en forfait jours, pour un passage en mode horaire par LRAR fin mars 2006 (après avis du Comité de Groupe et des CEs sur les LIV/LIII) avec un délai de réflexion du salarié d’un mois [article L321-1-2 du code du travail]

Dans cette hypothèse : pas de compensation. A défaut d’acceptation de cet avenant : proposition de reclassement. Si refus du reclassement proposé : licenciement économique aux conditions prévues dans le LIII pour refus de modification du contrat de travail.

Remarque : pour les PI et PII actuellement en mode horaire, pas de changement

2/ Pour les cadres PIII A et PIIIB refusant le nouvel avenant, proposition de reclassement. Si refus du reclassement proposé : licenciement économique aux conditions prévues dans le LIII pour refus de modification du contrat de travail.

Les conditions prévues dans le Livre III sont minimalistes, ce qui est logique puisqu'il ne s'agit pas de tricher avec le process d'acceptation des projets de volontariat. Cela ne représente aucun intérêt à notre avis de refuser de signer son avenant, sauf la certitude si on parie sur son refus de volontariat PSE de ne pas partir avec rien .

Voici les indemnisations livre III (ICL incluses) en cas de refus de modification du contrat de travail

Par année d’ancienneté
< 30 ans 200 €
30 à 34 350 €
35 à 39 750 €
40 à 44 1000 €
45 et + 1600 €

Indemnité de base : 1/3 mois par année d’ancienneté
Congé de reclassement (préavis inclus) : 9 mois
Indemnité de reclassement rapide : Delta de mois restant

Calendrier prévisionnel :

· Proposition modification du contrat de travail nouveau forfait jours : 31/03/06
· Fin du délai de réflexion : 3/05/06
· Proposition de reclassement interne aux salariés ayant refusé l’avenant forfait jours : mai 06
· Notification des licenciements des salariés ayant refusé le nouveau forfait jours : 01/06/06 (si nouvel accord ARTT)
· Notification des licenciements des salariés ayant refusé le nouveau forfait jours : 03/02/07 (en l’absence d’accord ARTT)

CFTC HP a dit…

Pour 06 janvier, 2006 09:34, non il n y' aura pas de pointeuse chez HP ! Il y des codes dans Time and Labor pour rentrer les dépassements horaires.
Cet accord revient à faire passer le nombre de cadres horaires de 135 aujourd'hui à 600 environ.

CFTC HP a dit…

Pour 06 janvier, 2006 10:04
La compensation n'a rien àvoir avec le package PSE de départ. Les jours de congés restants et des PET au moment du départ sont payés obligatoirement.

CFTC HP a dit…

Pour 06 janvier, 2006 11:02
La mesure se met en oeuvre en juin 2006 si l'accord est signé et le calendrier PSE est respecté. Si on parle de 8 jours perdus à fin 2008, en fait mi 2009, c'est qu'il s'agit de la date à laquelle les compensations auront été "dépensées".

CFTC HP a dit…

Pour 06 janvier, 2006 11:48, oui on fera un sondage quand on aura le texte final. Sonder sur le nombre de volontaires donnerait un résultat non exploitable puisque tout le monde ne répond pas, donc 300 personnes qui disent oui par exemple ça n'aide pas autant que 90% qui disent oui (par exemple aussi...) à la proposition du nouvel accord ARTT.

Nous sommes bien dans un mode "nouvel accord ARTT contre réduction du nombre des départs" comme indqiué dans le protocole d'ouverture des négociations. Tout est lié puisqu'un refus du nouvel avenant entraine un licenciement économique après échec de reclassement.

CFTC HP a dit…

Pour 06 janvier, 2006 17:04
Nous revendiquons d'être jugé sur les résultats obtenus (ou pas obtenus), plutôt que sur la transmission en mode bloqué style à prendre ou à laisser des demandes des employés. Car celles-ci ne tiennent pas compte des points de rupture de la direction que nous devons apprécier pendant les réunions de négociation, et ne peuvent que faire capoter n'importe quelle négociation.
Nous considérons que nous sommes mandatés pour négocier au mieux de vos intérêts, nous vous écoutons et nous agissons en conséquence. Le courage syndical c'est de savoir dire aux employés : non, demander 5% d'augmentation de salaire en contrepartie des jours perdus n'est pas la bonne stratégie, même si c'est ce que vous souhaitez.

Anonyme a dit…

Peut-on avoir un décompte des effectifs cadres par type (I, II, IIIA , IIIb , IIIc ) ?

Merci.

CFTC HP a dit…

Toutes les questions sans réponses ont été notées et seront posées lors de la réunion technique accord ARTT prévue d'ici 15 jours.

CFTC HP a dit…

Le décompte des effectifs cadres par catégorie sera donné demain lundi dans la journée, le temps de récupérer le fichier qui est au bureau...

Anonyme a dit…

Pour CFTC 07 janvier 00:19

Concernant le vote de l'AG de Grenoble, je suppose qu'il n'avait aucun sens car le résultat ne vous convenait pas. Si un tel vote n'avait pas de sens, il ne fallait pas le faire. Une chose est certaine, ce n'est pas terrible au niveau de l'image et de la crédibilité des syndicats pour les gens présents à cette AG.

Si les négociateurs croyaient dès le départ qu'une augmentation de salaire était impossible, je ne m'étonne pas qu'ils ne l'aient pas réclamé avec insistance et conviction. On ne peut pas réclamer ce à quoi on ne croit pas.

Je ne nie pas que pour les P1 et P2 le passage en mode horaire puisse être considéré comme un gain. C'est loin d'être la même chose pour les 4000 autres employés. Si vous considérez le moindre petit gain par rapport à l'accord de branche comme une victoire ... Que gagne un P3A qui prenait tous ses congés (certains ont une vie en dehors du boulot!) avec cet accord à part des primes qui feront bien pfuit ... au bout de 2.5 années.

Finalement, c'est beau avoir un PET super souple (à mon avis le PEG ne fait pas partie des accords ARTT) sur lequel on peut mettre plein de jours de congé, mais les jours de congé à épargner ont maintenant fondu comme neige au soleil.

Anonyme a dit…

Mais si le PEG est lié à l'accord ARTT puisqu'on peut verser des jours épargés du PET vers le PEG ! A mon avis, il y a de l'ordre de
2500 cadres P3A et P3B après PSE, pas 4000 comme tu dis. Tu préfères peut-être 12 jours perdus sans contrepartie en février 2007 ?

CFTC HP a dit…

Vous trouverez sur http://salsa.europe.hp.com/cftc/new_rtt.htm

Les tableaux récapitulatifs ancien accord-nouvel accord, "avant-après"
suite à la demande d'un d'entre vous.

CFTC HP a dit…

Au 31/10/05 (CDI+CDD) :

P1 21
P2 584
P3A 2391
P3B 932
P3C 132

Non cadres : 637

Anonyme a dit…

Le nombre de P3A + P3B perdants
montre un peu les limites de ce projet d'accord ...

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je suis en P2 et j'aimerais rester en forfait jours. Avez-vous prévu de négocier cette possibilité (volontariat pour rester en forfait jours, pour les P2 au moins ) ?

Merci !

Corben Dallas a dit…

Bonjour,

P2 au forfait jour va devenir P2 en mode horaire.
Et si P2 devient P3 (forfait jour) dans les 2,5 ans qui viennent, percevra-t-il la prime de compensation (5% + 5% + 2,5%) au prorata du temps restant ??
Merci d'avance pour votre reponse.

Anonyme a dit…

D'autant que c'est tout bénef pour HP ce passage des P2 en heures. Les minimas de la convention collective sont 30 % en dessous de ceux des forfaits jours, ce qui leur permettra de passer quelques années sans faire d'ajustements...

Anonyme a dit…

Amusant, ce sont certains syndicats qui ont demandé cela, pas la direction !

Anonyme a dit…

Je suis en P2 et j'aimerais rester en forfait jours. Avez-vous prévu de négocier cette possibilité (volontariat pour rester en forfait jours, pour les P2 au moins ) ?

Merci !

Mauve a dit…

Questions de détail.
Ce n'est pas grave si vous n'avez pas la réponse, ou si vous répondez dans longtemps.

Jours épargnés sur le PET.

1/ Charges sociales
Quelles charges sociales si on se les fait payer ?, comme le salaire j'imagine ?
Quelles charges sociales si on les verse au PEG/PERCO, exonération totale ?, charges limitées à CSG+CRDS ? charges comme un salaire ?

2/ Idem pour la fiscalité.
Si paiement de jours depuis le PET, imposition comme salaire, je pense. Vous confirmez ?
Si versement au PEG/PERCO, pas d'imposition. Vous confirmez ?

3/ Souplesse du PET
Quelle souplesse dans le "vidage" du PET ?
Pourra-t-on choisir le nombre de jours à se faire payer ou à verser au PEG ou PERCO ?
Ou ce "vidage" pourra-t-il se faire sur un nombre de jours à spécifier par l'employé ? Option préférable...
Note : Il faut donner la souplesse sur ce vidage, sinon les vieux ou anciens au PET bien garni ne pourront pas le vider dans le PEG/PERCO sans dépasser le plafond annuel de versement de 25% du salaire.

Employe GNB a dit…

Si on nous donne 25 jours pour en retirer 8 par an cela compense plus de 3 ans (3x8=24) et non 2,5 ans!
Si on considere que l'accord ARTT est renegociable tous les 3 ans on peut considerer que on ne perd rien d'ici la prochaine nego ARTT (et meme on gagne en souplesse!).

Suis je le seul a avoir cette analyse?

CFTC HP a dit…

Non, tu n'es pas le seul. Le nouvel accord est plus intéressant pour tout le monde et dans tous les cas de figure pendant la période de non dénonciation de 3 ans.

Reste à expliquer aux P2 qui ne veulent pas de l'ancien accord et préfèrent le nouveau les avantages du passage en mode horaire. Et étudier la possibilité de rendre ce passage optionnel si décidemment ils préfèrent le nouvel accord P3A-P3B.

Ce qui est incroyable, c'est qu'on trouve encore des gens pour refuser de reconnaitre les avancées de ce qui a été négocié jeudi.

Le nouvel accord est bien entendu nettement plus intéressant que l'accord qui était en place chez Compaq avant la fusion, et signé à l'époque par tous les syndicats.

Anonyme a dit…

Et bien, je peux te dire que je suis en PII, et que le passage en mode horaire me désavantage complètement. Je peux le prouver chiffres à l'appui !

Je demande à la CFTC et aux autres de négocier l'option du volontariat.

CFTC HP a dit…

C'est noté, sans garantie car il s'agissait depuis le début d'une revendication de plusieurs syndicats de faire passer en mode horaire un maximum d'employés.

Anonyme a dit…

Merci de prendre en compte ma remarque sur les problèmes que posent le passage des PII en mode horaire !

p'tit louis a dit…

Vous specifiez les nombres suivant en fonction des niveau ou coef.

P1 21
P2 584
P3A 2391
P3B 932
P3C 132

Non cadres : 637

Bon a la vue de ces chiffre me viennent quelques questions

1 - tous les 3 ans systematiquement les PII evoluent d'un echelon, donc fatidiquement ils passeront un jour ou l'autre PIIIA

2 - cette année, d'entrée de jeu combien sont concernes par ce jeu des chaises musicales ??
en clair combien passeront automatiquement PIIIA cette année ??

3 - pourquoi le meme travail donnerait il droit a des heures sup pour les PII et pas pour les autres, pour ma part je suis PIIIA, et je peux vous garantir que je fais le meme travail qu'un PII, comme un PII fait le meme travail que moi. Donc ou est le progres ??

4 - n'aurait il pas mieux valut avant d'accepter ce principe voir les metiers impactes plutot que de voir uniquement le cas des coef et indice, car comment expliquerez vous au futur PIIIA que le meme job est desormais forfait jour . le jour ou cette personne aura atteint sa limite en PII

merci pour vos reponses .

Anonyme a dit…

>Ce qui est incroyable, c'est qu'on trouve encore des gens pour refuser de reconnaitre les avancées de ce qui a été négocié jeudi.

Faux pour les P3. Perte de jour sans augmentation de salaire (après une modération salariale consentie).

Comme par hasard les P3 sont la majorité ...

CFTC HP a dit…

18:39, dis aussi dans combien de temps, après quelle période de compensation, où en seront sans doute les autres entreprises auxquelles nous compare benchmarkhurd mi 2009 et ce que tu gagnes en tant que P3 dans cet accord dès la mise en place prévue en juin.

Le problème ce n'est vraiment pas cet accord, il faut avoir l'honneteté de le reconnaitre, le problème c'est sa non signature majoritaire (et oui...) ou sa dénonciation par la suite (et oui aussi...).

Le fait qu'il ait été lié au PSE a finalement été un avantage. Non lié, tu pourrais déjà méditer sur tes 12 jours perdus sans contrepartie dans un an.

P'tit Louis a dit…

Eh oui encore moi, mais bon je trouve interessant ce debat d'idee donc j'apporte ma pierre a la construction

vous dites : Ce qui est incroyable, c'est qu'on trouve encore des gens pour refuser de reconnaitre les avancées de ce qui a été négocié jeudi.

je trouve votre position assez intransigeante il s'agit quand meme d'un debat d'idee donc ouvert a tous, ce que l'on appelle aussi de la democratie,

vous nous dites : Le nouvel accord est bien entendu nettement plus intéressant que l'accord qui était en place chez Compaq avant la fusion, et signé à l'époque par tous les syndicats.

pour etre un Ex de Compaq, mais parfaitement integre chez HP (je commence a hair ces comparaisons , pour memoire seul les actionnaires ont decide de mon sort, pas moi). donc les horaires etaient bornés serait-ce le cas avec ce nouvel accord j'en doute car 11H d'amplitude laisse la porte ouverte a beaucoup d'interpretation, d'ailleurs a ce sujet j'ai entendu dire que ces 11 heures d'amplitudes pourraient faire partie integrante de mon "FPR", mon manager me donnant mon amplitude journaliere pour l'année est ce vrai ?? quels sont les consequences si cela apparait au niveau de mes objectifs ??

D'ailleurs pourquoi avoir accepter 11h d'amplitude sans aucune surveillance, si ce n'est T&L par rapport a 13h comment seront reconnus mes 2h de debordement entre 11h et 13H car à ce niveau je ne vois pas de grande avancée.

Pour continuer avec l'accord Compaq, seuls les metiers beneficiant reellement d'une autonomie etaient consideres comme forfaits jours est ce le cas avec ce nouvel accord ??

les metiers non autonomes etant des metiers en mode horaire. Est ce le cas avec ce nouvel accord

Pour ma part quand on me demandait d'assiter a une reunion de service en dehors des heures de travail (apres 18h par exemple) cela etaient consideres comme des heures sup, je peux te dire que toutes les reunions bizarrement ont ete faites pendant les heures de travail, est ce le cas avec ce nouvel accord ??

CFTC HP a dit…

Pour 18:23, la réunion de lundi va aider à y voir plus clair. On ne peut pas répondre avec précision pour l'instant.

CFTC HP a dit…

Pour 18:50, merci pour ces commentaires, nous aussi on aime débattre et ce blog est une mine formidable d'inspiration pour améliorer ce qu'on peut améliorer. Il faut regarder cet accord globalement et comparer, c'est notre propos. Les moins mais aussi les plus.

Tu pourras lire le projet complet de nouvel accord milieu de semaine prochaine, avant de voter si tu le souhaites.

Tu parles de l'accord Compaq. Est-ce que tu veux témoigner et nous dire ce que tu as trouvé dans l'accord pm HP de janvier 2003 ?

p'tit louis (retoqué) a dit…

Le modérateur est obligé d'enlever un point de forme inadmissible mais le fond est vraiment intéressant
pour le débat :

.../... extrait de l'episode 9
Ils n'ont que des avantages, le Lundi de Pentecôte rendu, et une possibilité sérieuse d'augmenter leur pouvoir d'achat s'ils le souhaitent en travaillant plus.

... vous ne pensez pas qu'avec les suppressions de postes a venir on ne va pas automatiquement bosser + sans pour autant gagner +. Surtout que cette reflexion s'adresse au non cadre ( personnel le plus impacte par le PSE )

Quant aux PIII votre reflexion :

.../... Et pour eux aussi, le nouvel accord présente des avantages non négligeables, à moyen terme comme à long terme grâce au nouveau PET couplé au PEG.

vous ne pensez pas qu'en plus des 8 jours que je donne sur une periode de 2 ans et demi je vais epargner des jours, qui seront tous benefices pour l'employeur. Par defaut pendant que je travaille,et que j'epargne il ne peut voir s'il a besoin d'embaucher ou pas puisque je masque certains besoins, donc en epargnant je ne serai pas createurs d'emploi.

Ex si 12 PIII de plus de 50 ans epargne la totalite de leur jour (30) cela fait automatiquement un non embauche. je prefererai voir un jeune arriver et contribuer a faire baisser le chomage plutot qu'a axer mon effort sur un potentiel gain, mais bon ceci est un autre debat.

En ce qui concerne l'accord de 2003 ce que je n'ai pas compris et cette grande flexibilite horaire, qui masque tout et qui permet de faire faire m'inporte quoi a n'importe qui ( 7h30 - 20h30 de tete) tu parles d'un horaire, et les managers en profitent en te disant que ce sont des durées legales, ils jouent avec le fait que tu sois cadre, eh oui un cadre doit bosser plus que les autres car ils sont cadres, sans compter que ces memes managers font croire aux non cadres qu'ils doivent commencer a appliquer cette flexibilite horaire s'ils veulent passer cadre.

un nombre de jour qui s'ils sont biens pris et de facon reguliere te permette de passer du temps avec ta famille (eh oui j'en ai une) mais qui fait que si tu les perds ne te sont plus octroyés et la les pb de contrats avec les clients, les retards dans l'avancement des projets etc etc , en fait tout ce qui fait la vie d'une entreprise fait que tu en perds une grande partie, mais ces jours ne te sont pas compenses, non non la vie de l'entreprise en depend et cela fait mesquin de demander tu as tellement d'avantages d'etre chez HP (dixit le management)

le fait que 3 semaines de formation continu t'oblige a perdre 1 semaine d'ARTT, tient d'ailleurs ceci est il toujours dans le nouvel accord, je ne me forme pas que pour mon plaisir.

je pense que certaines choses peuvent etre acceptees, mais a conditions qu'elles soient bornées et la dans ce nouvel accord je revois le PB horaire arriver a l'horizon 11h ou 13h qu'elle importance. la perte de mes jours OK j'en perds 8 mais la compensation n'est pas en rapport avec ce que je donne, par rapport a ce que je perds deja. En ce qui me concerne, la perte de ces jours pour moi n'est pas de 2 ans et Demi, mais bien plus, sauf si cet accord precise une durée.

Maintenant quel est le gain direct apporte par la perte de ces 8 jours pour l'ensemble du personnel concerné, par rapport a la distribution que veux bien en faire la direction.
soit actuellemnt 2391 PIII fois 8 jours = 19128 jours pas mal par an pour une societe comme HP, valorisation pour le personnel un peu moins de 5%, car 8 jours donné ne donne pas 5%, mais un peu moins.
maintenant si je ramene ces 19128 jours par 216 jours (nouvelle regle) cela correspond a 88,55 salaires a taux plein, n'ayant pas la moyenne de ces PIII je vous laisse le soin de me donner la valeur intraseque de l'economie realise par l'entreprise au regard de l'effort que je dois faire, par rapport a l'effort consentie par la direction.

merci pour vos reponse

Anonyme a dit…

> Non lié, tu pourrais déjà méditer sur tes 12 jours perdus sans contrepartie dans un an.


Faux. Si l'accord n'est pas signé, il est possible que les P III puissent aussi passer en mode horaire.

d2r2 a dit…

Très bonne remarque Louis.

Est-ce que refuser une réunion qui débute à 18 heures sera considéré comme une faute professionnelle ?

Est-ce bien compatible avec la volonté d'améliorer les conditions de travail des femmes ?

d2r2 a dit…

Ne faut-il pas en plus de l'amplitude maximale définir une plage normale pour éviter les débordements ? (style réunions débutant à 18 h ?)

d2r2 a dit…

La direction a en tous cas bien réussi à diviser les syndicats en mélangeant tout (ARTT et PSE) car même si l'ARTT est important cela passe pour beaucoup bien après la lutte contre le livre IV vide comme le désert des barbares.

CFTC HP a dit…

Merci P'tit Louis pour alimenter le débat

Je suis d'accord avec ce que tu dis sauf :

1/ L'accord est beaucoup plus souple que le précedent et permettra à ceux qui le souhaitent de se faire payer des jours non pris chaque année.
Tu peux considérer qu'il n'en restera pas assez dans 3 ans pour les P3A et P3B, mais cette demande répond à tous ceux dont la priorité est d'augmenter leur pouvoir d'achat.

2/ Ne pas épargner tes jours car tu as peur que ce soit tout bénéfice pour ton employeur, on n'y avait pas pensé. On espère quand même que tu as compris que ton employeur te donne du travail pour lui permettre de faire un bénéfice dessus... ;)

3/ Il y a des employés qui exigent cette flexibilité horaire dont tu soulignes les inconvénients, il faut en tenir compte aussi.

4/ Le bénéfice pour HP n'est pas celui que tu indique puisque les jours choisis supprimés n'étaient pas épargnables plus d'un mois. Et que le nombre de P3 va diminuer de 15% environ. Et que le nouveau système est plus onéreux coté HP pour les non cadres et les P2 dès le mois de juin. Et que avec 5% par an HP te compense plus que les 8 jours donnés. Et que les employés vont sans doute pour beaucoup épargner plus qu'avant avec le nouveau PET couplé au PEG, dès le mois de juin, sans parler des 25 jours qu'on leur donne pour 20 pris qu'ils vont se faire payer pour certains. Donc au final, à ton avis quel est le moment du ROI d'HP sur cette opération ?

On a fait un calcul estimatif, et c'est pas 3 ans... Pourtant considère que la durée de cet accord est 3 ans. On le signera si une majorité se dégage pour la signature, mais on pourra aussi choisir de le dénoncer s'il ne plait pas à la même majorité d'employés dans 3 ans...

Crois-moi, on aura beaucoup beaucoup d'autres problèmes à régler avant que cet accord fasse sentir ses effets indésirables à la saint glin glin glin sur les employés. A commencer par la négociation PDA de mercredi.

10 janvier, 2006 21:22

d2r2 a dit…

Vous avez pas fini de censurer tous mes messages !!!


ET ca se dit démocratique !!

Anonyme a dit…

Pour 21:09, tu devrais parler avec plus de tes collègues. Tout est important : les conditions de ceux qui restent et de ceux qui partent. Quant à la justification du plan, c'est ce qui est le moins important : c'est un débat d'intellectuels. Tu veux refaire le monde ?

Anonyme a dit…

Oui tout est important. Mais faire échouer un plan inadmissible l'est bien plus que quelques jours de plus a bosser à mon avis.

femmeencolere a dit…

d2r2, je suis une femme et ce type de remarque sur les réunions à 18h qui nous poseraient problème a le don de m'hérisser.
Et pourquoi tu ne rentrerais pas plus tôt à la maison TOI et laisser à ta moitié le soin de faire une meilleure carrière professionnelle que la tienne ? Berk !

d2r2 a dit…

mais moi je ne vais pas a des reunions qui commencent à 18h00, rassures-toi.

Je ne pensai pas à ma moitié mais à d'autre femmes que je vois bien contentes de pouvoir partir à 18 h

CFTC HP a dit…

10 janvier, 2006 21:00

"Si l'accord n'est pas signé, il est possible que les P III puissent aussi passer en mode horaire"

Belle intox. Est-ce que tu veux bien poursuivre ton raisonnement, en admettant bien entendu qu'une majorité de PIII souhaite passer en mode horaire ? Déjà qu'il y a des P2 qui ne veulent pas, alors des P3 ça va pas être coton...

Si l'accord n'est pas signé, on perd 12 jours sans contrepartie et bien entendu tous les bénéfices du nouveau PET. On est d'accord ?

Alors maintenant quelle est la probabilité de voir imposer par la justice le fait que tous les employés d'HP passent en mode horaire ? Tu veux bien nous dire ? C'est le même type d'arguments utilisés par ceux qui disent : on peut annuler le plan en justice car il n'est pas fondé. Ce n'est pas sérieux de sortir ce genre d'affirmations "et si..." sans arguments conséquents.

Ce qu'on peut vous dire c'est que le travail de justification présenté depuis début novembre est beaucoup plus sérieux que celui présenté en 2002, et la réunion d'aujourd'hui a confirmé cette impression. L'expert est lui aussi très au point et sera prêt pour remettre ses premières conclusions à la fin du mois. On jugera avec son aide la pertinence de la restructuration et des justifications.

Anonyme a dit…

>Si l'accord n'est pas signé, il est possible que les P III puissent aussi passer en mode horaire"

Demandes à la CGT, ils t'expliqueront

d2r2 a dit…

>type d'arguments utilisés par ceux qui disent : on peut annuler le plan en justice car il n'est pas fondé

Cela s'est déjà vu ... chez Digital.


C'est vrai qu'en partant battu devant la direction, on ne va pas loin.

CFTC HP a dit…

d2r2 de 22:14, trop facile ta dernière phrase... C'est l'expert et nos conseils juridiques qui diront quelles sont les chances, et les employés qui nous diront quel est l'intéret pour eux. Pour l'instant, ceux qui restent comme ceux qui vont partir semblent majoritairement tenir au respect du calendrier et même le trouver trop long...

Le plan annulé Digital (le siècle dernier n'est-ce pas ?) a été suivi immédiatement par combien d'autres plans et de quelle ampleur par rapport à celui annulé ?

CFTC HP a dit…

Pour 22:11

Ils peuvent venir l'expliquer ici si ils veulent, qu'on puissent continuer ce débat.

CFTC HP a dit…

d2r2, tu as deux possibilités : t'excuser platement ou t'excuser platement.
Aucun de tes messages n'a été censuré, mais google a des délais de publication
qui ne sont pas de notre fait.

d2r2 a dit…

Pour ce soir, je m'excuse platement.
Mais vous avez censuré d'autres messages avant...

CFTC HP a dit…

d2r2, on prefère retoquer que censurer. La censure est vraiment rare, même pas un message sur 50.
Il arrive aussi que des messages restent bloqués dans un module, comme celui qui s'étonnait que son message anodin n'était pas sorti.

d2r2 a dit…

Le message perdu dans les modules :

>l'instant, ceux qui restent comme ceux qui vont partir semblent majoritairement tenir au respect du calendrier et même le trouver trop long...

Si on veut vraiment débattre sur le fond (justifications économiques) il faut prendre tout le temps nécessaire et ne pas tomber dans le calendrier imposé par la Direction

>Le plan annulé Digital (le siècle dernier n'est-ce pas ?) a été suivi immédiatement par combien d'autres plans et de quelle ampleur par rapport à celui annulé ?

6 mois plus tard, même ampleur, meilleures conditions de départ.

Einstein a dit…

Pour d2r2 et ptit louis : "Est-ce que refuser une réunion qui débute à 18 heures sera considéré comme une faute professionnelle ?"

Encore moins qu'avant puisque l'amplitude passe de 13 à 11h ! :-)

Einstein a dit…

>Si l'accord n'est pas signé, il est possible que les P III puissent aussi passer en mode horaire"
"Demandes à la CGT, ils t'expliqueront"

Ca veut dire que tu n'as rien compris à leur explication, ce qui n'a rien d'étonnant. Il y a la théorie et la pratique. Quant aux employés, c'est secondaire.

Anonyme a dit…

>Pour d2r2 et ptit louis : "Est-ce que refuser une réunion qui débute à 18 heures sera considéré comme une faute professionnelle ?"

Encore moins qu'avant puisque l'amplitude passe de 13 à 11h ! :-)

Oui et non il y avait aussi la notion d'horaire normal de bureau

Est-ce que cette notion reste ?

Anonyme a dit…

>Ca veut dire que tu n'as rien compris à leur explication

Tout le monde n'est pas Einstein

dga a dit…

Pas question de "rendre" des journées à l'employeur sans compensation financière durable = il faut refuser la prime et exiger l'augmentation de salaire. Sur un theme aussi simple et évident que celui la on peut faire un appel à la grève qui sera cette fois très suivi.

p'tit louis a dit…

Suite a ta reponse je voudrais revenir sur les points suivants

1/ L'accord est beaucoup plus souple que le précedent et permettra à ceux qui le souhaitent de se faire payer des jours non pris chaque année.
Tu peux considérer qu'il n'en restera pas assez dans 3 ans pour les P3A et P3B, mais cette demande répond à tous ceux dont la priorité est d'augmenter leur pouvoir d'achat.

Pourquoi ne pas axer le pouvoir d'achat sur le salaire des personnes, plutot qu'au travers de jours epargnes ?? je pense que si les salaires etaient decents, nous n'en serions pas a nous battre pour desjours epargnés qui te donne un soit disant pouvoir d'achat .

2/ Ne pas épargner tes jours car tu as peur que ce soit tout bénéfice pour ton employeur, on n'y avait pas pensé. On espère quand même que tu as compris que ton employeur te donne du travail pour lui permettre de faire un bénéfice dessus... ;)

je comprends, j'ai meme peur que tu me demandes de laisser mon salaire, car j'ai la possibilite de tavailler. j'ai deja entendu cette reflexion, mais la moderation m'empeche de dire ou.

3/ Il y a des employés qui exigent cette flexibilité horaire dont tu soulignes les inconvénients, il faut en tenir compte aussi.

Ok pour les personnes qui exigent une flexibilite, mais qu'est il fait pour les autres, en supposant qu'il n'y ait qu'une moitie qui demande la flexibilite, il ne faut pas satisfaire que la flexibilite, il faut trouver un accord qui puis etre accepte par les personnes demandant a la fois de la flexibilite , mais aussi que les horaires soient encadrés??

Quant au point 4, je demande une explication plus claire, je n'arrive pas a saisir tous tes arguments.
Comment sais tu que les P3 vont baisser de 15% ??
Pourquoi le systeme est il plus onereux pour HP a compter de juin pour les Non Cadre et PII ??
Au depart tu dis que 5% va combler le fait que je donne 8 jours, et dans le point 4 tu specifies : avec 5% par an HP te compense plus que les 8 jours donnés. Peux tu preciser ce que j'ai en plus avec ces 5%, pour l'instant je ne vois que 8 jours en moins !!

a +

CFTC HP a dit…

Sur le sujet de l'ARTT, la grève ne sera pas suivie, désolé de ne pas partager ton optimisme.

L'augmentation de salaire, c'est logique, mais ce n'est pas possible. Cela reviendrait pour la direction à ne pas supprimer de jours, donc tu te doute bien que si c'est "augmentation de salaire ou pas d'accord', ils préfèrent que l'accord tombe en février 2007. Négocier c'est ausi savoir jusqu'où il faut aller avant la rupture où tout le monde perd et surtout les employés...

Nous estimons que le nouvel accord a ses avantages à moyen et long terme, et ses inconvénients à long terme. Il est plus intéressant que l'ancien pour tous pendant sa première durée de vie (3 ans reconductible) et donc jusqu'à la prochaine période de dénonciation possible par la direction, ou par nous...

Il est peut-être temps d'optimiser la rédaction de l'accord, faire voter les employés, et passer à plus sérieux maintenant comme la restructuration et les conditions d'accompagnement, non ?

Anonyme a dit…

Non seulement, la direction veut nous faire bosser plus de jours mais on peut aussi en épargner plus.

Bref tout est fait pour éviter des futures embauches de jeunes diplomés.

"Global citizenship" ki disait.

Qu'on ne compte pas sur moi pour épargner des jours !

Corben Dallas a dit…

Bonjour,

Je reviens sur ma question du 9 janvier 14:08,
Que se passe-t-il pour un P2 promu en P3A dans les 2,5 annees prochaines ?
- passage en forfait jour
- 8 jours perdus
- Indemnisation ??

Merci

CFTC HP a dit…

Pour 11 janvier, 2006 17:28,
la question sera traitée à la réunion de lundi

CFTC HP a dit…

Bonsoir P'ti Louis, pour répondre à tes questions :

1/ Pourquoi ne pas axer le pouvoir d'achat sur le salaire des personnes, plutot qu'au travers de jours epargnes ??

-> Parce que dans le contexte HP, tu n'obtiendras pas de résultats. Il faut comprendre comment cette boite fonctionne, ce n'est pas une PME locale non cotée en bourse où le patron fait ce qu'il veut. L'argent ne vient pas des mêmes poches. Les US sont contre les augmentations de salaire dans les pays à couts élevés (Europe de l'Ouest), et bien entendu les augmentations générales. Dans quelques pays elles sont légales et ils sont coincés,
mais jamais ils ne commenceront à en faire. Alors on peut faire croire que..., demander pour la forme, mais il y a mieux à faire si on veut quand même obtenir quelque chose, moins bien, mais quelque chose quand même.

Regarde ce qui a été obtenu depuis la fusion : 2500 euros Epargne salariale, prime de 2 jours, indemnisation ARTT conséquente, jours épargnés payés donc je travaille plus, je gagne plus... Cet argent là remonte par des couts de facturation de la filiale à la maison mère, il ne descend pas comme les budgets d'augmentations de salaire (ou les quotas pour les vendeurs...). C'est un mur aussi, mais il a plus de failles car la décision est plus proche des négociateurs.

3/ En supposant qu'il n'y ait qu'une moitie qui demande la flexibilite, il ne faut pas satisfaire que la flexibilite, il faut trouver un accord qui puis etre accepte par les personnes demandant a la fois de la flexibilite , mais aussi que les horaires soient encadrés??

--> oui, et ça ne va pas être simple car il y a des syndicats qui veulent voir un maximum de monde en mode horaire et d'autres comme le notre qui préfèrent que l'employé ait un maximum le choix. C'est pour cela qu'on aime bien le nouveau PET couplé au PEG.


4/ Comment sais tu que les P3 vont baisser de 15% ??

--> estimation du nombre de départs de cadres dans le PSE. Pour être complet, on estime que 200 P2 sont passés P3 en 2004 puis 2005, mais le chiffre normal annuel est plutot de 100 environ.

5/ Pourquoi le systeme est il plus onereux pour HP a compter de juin pour les Non Cadre et PII ??

--> Car la direction rend le Lundi de Pentecôte ! Et les PII vont pouvoir se faire payer des heures supplémentaires.

6/ Au depart tu dis que 5% va combler le fait que je donne 8 jours, et dans le point 4 tu specifies : avec 5% par an HP te compense plus que les 8 jours donnés. Peux tu preciser ce que j'ai en plus avec ces 5%, pour l'instant je ne vois que 8 jours en moins !!

--> Voici mon calcul, sauf erreur : on te paie aujourd'hui disons 30 k euros annuels pour un forfait 206 jours soit 145 euros par jour. Demain on te paie 30 keuros pour 214 jours. L'indemnisation de 5% correspond donc à 1500 euros (30000*0,05) ou sur deux ans et demi de 3750 Euros. Alors qu'elle devrait être en réalité de 8*145=1160 euros ou 2900 Euros sur deux an et demi d'indemnisation.

En jour épargnés si on choisit cette option, le gain est de 25-20 soit 5 jours.

On a pris comme hypothèse que ton salaire ne bougeait pas (ce qui est envisageable...). Au passage il y a un petit gain sur la prime de 2,83% d'un salaire annuel sur deux ans et demi d'indemnisation mais on ne va pas trop le dire car les gens vont finir par croire que c'est un bon accord... ;)

Anonyme a dit…

Ce qui me gêne dans la position de la CFTC (que je respecte par ailleurs) sont les à prioris:
On aura pas d'augmentation pour les jours perdus ARTT, On ne peut pas se battre sur les augmentations de salaires.

Pour moi le rrôle d'un syndicats est de demander ce qu'il lui paraît juste au moins dans un premier temps et non pas de spéculer sur les réponses potentielles de la direction. Dans un deuxième temps, si la revendication n'est pas satisfaite, alors on commence à négocier.

Si des pays ont des augmentations minimums grâce à la loi comme en Allemagne, alors battez vous pour que des règles identiques soient aussi le cas en France.

Cela existe déjà en France pour le salaire minimum (heureusement).
Pour info, depuis que je suis dans la boîte M09 (4ANS) je ne fais que descendre en percentile avec depuis 4 ans des évaluations bonnes à très bonnes, (P).
Heureusement la loi fait que le minimum de la boite est reévalué. Donc ce mois de Janvier j'ai 8% d'augmentation, merci la loi.

Donc pour moi l'avenir est clair, comme la plupart des gens, si je continue à être P, (ce qui est honorable à la vue des critères), je dervai plus compter sur la loi pour avoir une augmentation que sur les augmentations négociées entre la direction et les syndicats!!!


* Non je ne suis pas sur l'auto limitation des revendications raisonnables des syndicats, c'est à la direction de dire non.

Ceci dit, merci à l'ensemble des syndicats, si je ne pense pas exactement comme la CFTC, ce ne sont pas mes ennemis, merci à eux aussi.

Anonyme a dit…

Est-ce que les jours dejà crédités sur le PET (avant signature de l'accrod) pourront être convertis en cash ou transférés sur le PEG / PERCO ?

CFTC HP a dit…

Pour 12 janvier, 2006 07:33, on est complètement d'accord et c'est exactement comme cela que nous avons opéré pour l'ARTT !

Après le premier round d'observation le 21 novembre où la direction proposait 12 jours perdus et un an d'indemnisation, nous avons demandé à la deuxième réunion, celle du 28 novembre, ce qui paraissait juste dans un premier temps, et en intersyndicale à 5 qui plus est. Ensuite, on a avancé dans une intersyndicale à 3 à la réunion du 14 décembre puisque le blocage était manifeste et n'augurait rien de bon selon nous à cause de l'échéance de février 2007.

En ce qui concerne les augmentations de salaire, l'augmentation générale est rejetée dès l'ouverture sur la politique salariale en France, alors on peut la demander bien sûr mais c'est gravé dans le marbre chaque année. Surtout que la direction n'a pas besoin de la signature d'un accord. Nous préférons donc demander un budget ambitieux et des grilles garantissant une augmentation pour tous pour rentrer plus vite dans le vif du sujet. La signature du PV de désaccord a un avantage : il permet de débloquer les avancées obtenues et le respect du calendrier mondial des augmentations en France. Nous sommes un des rares syndicats sinon le seul a ne pas l'avoir signé en 2005 mais nous avons estimé prudent cette année de sécuriser, entre autres choses, le maigre budget de l'exercice d'augmentation qui a été avancé mondialement en février 2006, les opérations de janvier sur les minima conventionnels et l'abondement 2500 euros de 2007 pour tous ceux qui resteront.

Bien nous en a pris puisque l'on apprend par nos collègues européens que la Direction européenne d'HP a ordonné le quasi-gel des augmentations prévues en février dans les services et que la signature du PV a donc rendu impossible l'application de cette mesure en France.

Question : quelle est la meilleure façon d'obtenir des résultats dans une négociation ? Tous les moyens sont possibles, on pense avoir largement démontré en septembre et octobre de quoi nous sommes capables en terme de pression médiatique, politique et mobilisation des employés. Mais on préferera toujours dans la mesure du posible le dialogue contructif s'il y a des avancées réciproques, ce qui a été le cas dans la négociation ARTT en ce qui nous concerne. Rester figé dans ses positions, style pot de fer, n'a de sens que si la direction reste figée également sur des positions inacceptables (exemple : 1240 suppressions de poste) et que le temps ne joue pas en sa faveur (on préfère le mot "lucidité" au mot "a priori...".)

CFTC HP a dit…

Pour 12 janvier, 2006 16:55, la réponse est négative.

Notre compréhension avant la réunion technique de demain de relecture de l'accord est que le crédit du PET peut être utilisé comme une rémunération immédiate chaque mois de juin dans la limite des droits acquis dans l'année et placés sur le PET. Autrement dit : si l'accord est signé, tu pourras te faire payer en juin 2006 tes 2 ou 3 jours ancienneté non utilisés et les 3 jours RTT non pris à fin mai. Ensuite, en juin 2007, tu pourras y ajouter les autres jours RTT non pris et les 2 jours de fractionnement. Soit jusqu'à 15 jours, plus les repos compensateurs.

CFTC HP a dit…

Les autres questions ARTT non répondues le seront dans la semaine (exemple sur la fiscalité des jours versés au PET ou pour les P2 qui passeraient P3 après le début de la compensation).

Anonyme a dit…

Bonjour,

Avez-vous des nouvelles quant au passage des PII en mode horaire ?

Sans volontariat, et en raison de l'atteinte financière et morale que cette décision va susciter, elle est inacceptable !

Merci !

CFTC HP a dit…

Pour 10:08

Les avis des syndicats sont mitigés et majoritairement en faveur de tous les P2 en mode horaire, la CFTC se sent un peu isolée sur ce sujet.

Il n'y a pas d'atteinte financière pour les P2. Ils récupèrent le lundi de Pentecote et obtiennent la possibilité de rentrer des heures supplémentaires. Le fait que l'accord soit pendant deux ans et demi plus intéressant pour les P3 à cause de l'indemnisation est une autre histoire...

Le danger du choix mode horaire ou forfait jour est que des managers feront pression sur les P2 pour forcer le choix du forfait jour, a terme plus intéressant pour la direction que le mode horaire. Il est vrai aussi que certains feront des difficultés pour payer les heures supplémentaires, mais c'est un droit qui doit être exercé.

Ceci dit, les problématiques comme l'étude détaillée de ceux qui devraient rester au forfait jour car autonomes (merci de vous faire connaitre auprès de ctchp@hp.com)ainsi que le problème soulevé par la CFTC des passages P2-> P3 après la mise en oeuvre de l'accord car alors ils perdent 9 jours (205 vs 214) sans indemnisation alors que c'est une promotion ! seront étudiés dans la commission de suivi de l'accord :

"La commission de suivi a pour mission de contrôler les conditions d’application de l’accord. Elle étudiera également les éventuels cas particuliers des salariés en forfait jours avant début mars 2006. Les passages du coefficient PII à PIII seront examinés en commission de suivi."

Les problèmes liés aux minima conventionnels des modes horaires P2 versus forfait jour P2 seront traités en NAO 2006.

Anonyme a dit…

A 10:08

C'est quoi le pb financier? As-tu bien lu le projet d'accord? tu gardes tous tes jours et tu as même la possibilité d'en épargner +!
Ce que tu perds c'est la souplesse au niveau de ton organisation. Obligation d'arriver et de partir dans des plages horaires défines. C'est ça qui est inacceptable?

Anonyme a dit…

Ce que je perds, c'est effectivement la liberté de mes plages horaires, mais c'est aussi et surtout des minima conventionnels inférieurs de 30 % !

Les NAO 2006 feront-elles que cette différence de 30 % sera comblée chez HP dès 2007 ?

Anonyme a dit…

A partir de quelle date le nouvel accord ARTT serait mis en place ?

Merci

Anonyme a dit…

J'ajoute qu'etre obligé à des horaires peut poser des problèmes nouveaux d'organisation des journées : difficultés dans les transports par exemple, avec la disparition de la possibilité de se déplacer à des horaires favorables... Un exemple, entre autres...

2205 a dit…

pour 15/46

C'est évident.
Je suis moi en PIII A boite M09.
Je viens d'avoir au mois de Janvier une augmentation de 7% parceque le minimum légal de la boite a augmenté. Si j'étais en mode horaire 0%.

CFTC HP a dit…

Pour 17 janvier, 2006 15:48

La date prévue est juin, juste après la fin d'ouverture du volontariat.

Mais si le jugement de vendredi 14h annule les élections du CE CCF, un décalage de ce calendrier est probable pour les deux sociétés.

Anonyme a dit…

De memê pour moi ! Je suis en PII, j'ai eu augmentation cette année grace aux minima conventionnels forfait jour.

Et ces minima me permettent d'espérer "un petit plus" chaque année au cas ou je serai à zéro suite au process eval/ranking.

Un passage en mode horaire me condamne à zéro d'agmentation pour longtemps !

P'tit Louis a dit…

Bonjour

je reviens de clientele d'ou un long silence,
je te remercie d'avoir repondu a mes dernieres remarques, et je m'arreterai la dans la discussion, par contre je rejoins l'opinion de la personne "12 janvier, 2006 07:33" mais comme je l'ai deja dit cela est un autre debat d'idée et j'ai l'impression que vous n'ecoutez pas ce que certaines personnes demandent.
Je pense que dire "Parce que dans le contexte HP, tu n'obtiendras pas de résultats" c'est etre perdant d'avance, me faire une demo que HP n'est pas une PME ca je le sais, par contre regarde dans la presse a chaque intervention sur les 35H nous sommes cites en exemple et la je pense que grace a certains nous serons la vitrine de ce que certains employes ne veulent pas, mais que cetains syndicats ont imposes.
Cela peut paraitre dur, et je te remercie si cela parait sur ton Blog,
Maintenant pour lire un peu tous les CR de chaque syndicats, il me semblent que la phrase "Les avis des syndicats sont mitigés et majoritairement en faveur de tous les P2 en mode horaire, la CFTC se sent un peu isolée sur ce sujet" n'est pas tout a fait exacte, car au depart cette mention est bien a l'initiative de la CFTC, que tout n'est pas ete pense on peut le croire, car rien n'est parfait mais ne rejeter pas la faute sur les autres.

Ceci ne reste q'un debat d'idee, merci pour ta reponse

CFTC HP a dit…

P'tit Louis, on le prend aussi comme un débat d'idées donc aucun souci

"vous n'écoutez pas ce que certaines personnes demandent"
--> on pense au contraire passer un temps considérable à écouter par ce blog, par les messages reçus et les contacts sur le terrain les demandes.
Et les transcrire ensuite en position de négociations. Mais demander n'est pas obtenir et ce n'est pas notre style de se bloquer sur des demandes "idéales" qui empêcheront une négociation d'avancer et un accord globalement satisfaisant d'être atteint. Rien à voir avec perdant d'avance, c'est plutôt à comparer à "se bercer d'illusions".

Pour les 35 heures, les médias ont compris autre chose que la réalité de la situation passée et à venir de l'ARTT HP. A cause de ce qui a été raconté initialement à ces mêmes médias par PS. Ils n'ont d'ailleurs pas voulu comprendre autre chose, car la société française est actuellement friande de ce genre d'informations. Ce sera aux employés de se prononcer bientôt sur le nouvel accord proposé avec notre sondage, et aux médias s'ils font leur travail de retranscrire le fait que cette proposition d'accord reste très en avance et est très innovante dans le bon sens par rapport à ce qui se fait dans les autres entreprises de notre secteur.

Enfin nous sommes toujours en intersyndicale et tu as raison de dire qu'on ne devrait pas exprimer un autre avis que l'intersyndicale.
Ceci dit, il faut qu'on trouve une solution pour minimiser les inconvénients P2 et passage P2 à P3, et on sera force de proposition.

Anonyme a dit…

Est-ce une blague ou pensez-vous vraiment que le managment va me payer des heures supplémentaires parce que je passe du forfait jour au forfait heure ?
Je suis cadre, je n'ai pas d'horaire, qu'est-ce dans ce cas qu'une heure supplémentaire vu que je track sous SAP ce qu'on me demande de mettre !!!

Qu'en est-il exactement du nombre de jour travaillé (ou le nombre d'heure), est-il modifié ou stable par rapport à 2005 ?

Merci.

CFTC HP a dit…

Pour répondre à 22:14

Il y a un jour travaillé de moins pour les non cadres et les P1-P2 dans le projet d'accord, le Lundi de Pentecote qui est rendu.

Voici les autres modalités du projet :

TITRE 1-1 – L’ENSEMBLE DES EMPLOYES NON-CADRES, LES EMPLOYES CADRES TRAVAILLANT EN ORGANISATION SPECIFIQUE DE TRAVAIL EN EQUIPE ET LES CADRES EN MODE HORAIRE

L’organisation du travail se présente en 3 systèmes : le premier articulé autour de la semaine de travail prestée en 4 jours et demi, le 2ème appelé “le jour choisi” permettant l’octroi de 12 jours par an et le troisième presté sur 5 jours par semaine.

Le choix entre les 3 types d’organisation est soumis à l’approbation du chef de service en fonction des souhaits de chacun et des nécessités du service. Au plus tard le 31 mai de l’année n-1, il portera à la connaissance de chaque employé le type d’organisation qui lui sera appliqué pendant toute l’année de référence suivante.

En aucun cas, une organisation ne peut être modifiée en cours d’année au profit de l’autre sauf accord des deux parties.


Article 1-1-1 - Organisation de type 1 : la demi-journée

La journée de travail effectif reste fixée à 8 heures 10 minutes pendant 4 jours et à 4 heures pour un jour (soit une “demi-journée”), l’excédent de temps journalier permettant cette demi-journée hebdomadaire.

Pour les semaines comportant moins de 5 jours ouvrés et travaillés, la journée de travail effectif est fixée à 7 heures et 20 minutes.
Est assimilée à une semaine complète, la semaine comprenant la prise de jours RTT pour la détermination du droit à la demi-journée.

Il n’y a aucune possibilité de report d’une semaine à l’autre.

Mise en oeuvre

HEWLETT-PACKARD se devant de maintenir un service constant auprès de sa clientèle, la “demi-journée” sera choisie en fonction des desiderata des employés et des nécessités de service, selon un planning à définir par le chef de service.

Ce planning devra prévoir pour tout employé, une rotation de la “demi-journée”. En aucun cas le choix de ce jour ne pourra être définitif.

- Choix du travail le matin :

L’employé commence à l’heure habituelle, travaille effectivement 4 heures et quitte la société en fonction de l’heure d’arrivée, du temps de pause et du temps de repas éventuel. Il est entendu que pour cette “demi-journée”, les employés ont la possibilité de prendre ou non leur temps de repas.

- Choix du travail l’après-midi :

L’employé pourra commencer son travail au plus tard à 14 heures, et dans ce cas quitter à 18 heures.

Au cas où, pour raison de service, un superviseur serait amené à demander à un employé de déplacer sa demi-journée, il devrait en aviser l’intéressé au minimum 3 jours à l’avance.

Article 1-1-2 - Organisation de type 2 : le jour choisi

Alinéa 1 - Généralités

La journée moyenne de travail effectif reste fixée à 7 heures et 20 minutes.

Afin de dégager “le jour choisi”, les journées effectivement travaillées sont portées à 7 heures 45 minutes de travail effectif.

En contrepartie, les salariés bénéficien d’un droit à absence maximum de 12 jours par année de réference Ce droit à absence de 12 jours par année de référence, pourra être pris à raison d’un jour par mois complet de travail effectué.





Alinéa 2 - Modalités du droit à absence

Cumul

Il est possible de cumuler 2 jours de droits à absence dans le cas où le salarié en accord avec son supérieur souhaite étendre sa plage de repos.

Limites

Ce droit à absence doit permettre à chacun une meilleure répartition vie personnelle/vie professionnelle. Dans ces conditions il est nécessaire de répartir ces jours tout au long de l’année, aussi le cumul est limité à 2 jours. Les jours non utilisés ne peuvent être reportés.

Utilisation du droit à absence

Ce droit à absence, s’il doit permettre au salarié la gestion de son temps, ne doit en aucun cas être compensé par une indemnité qui irait à l’encontre du principe.

Gestion du droit à absence

La gestion est assurée au niveau du service par le supérieur hiérarchique direct. Le salarié doit avoir obtenu, pour assurer la bonne marche du service, l’accord préalable de son superviseur.

Mois incomplet

Les salariés n’effectuant pas un mois complet restent sur un horaire de 7 heures et 20 minutes et ne peuvent prétendre au jour choisi. On entend par mois incomplet tout mois ayant donné lieu à une rémunération partielle (exemple : entrée/sortie en cours de mois).

Article 1-1-3 - Organisation de type 3 : la semaine de 5 jours

En raison de contraintes particulières liées à leur activité, certains départements ou services nécessitent une présence continue.
Dans ces conditions, l’organisation du travail s’établit sur une semaine de 5 jours ouvrés et travaillés, la journée de travail effectif est fixée à 7 heures 20 minutes.

P'tit Louis a dit…

Bonjour,

A la vue de certains messages sur d'autres debat je croyais que vous etiez en Intersyndicale a 3 car 2 vous avez lache, voir vos commentaires sur la "greve generale".
Maintenant etre force de proposition quand tout est fini tu y vas fort quand meme .
Je me suis fait expliquer via d'autres syndicat le protocole ARTT sur les P2 c'est assez simple il me semble :
Tu as un avenant courant mars, tu acceptes ou tu refuses, si tu refuses, tu passes en phase de reclassement, et si tu refuses ce reclassement, tu passes par la case licenciement, mais pas au meme avantage que ceux qui se sont portes volontaires des le depart ou qui auraient accepte ce fameux avenant tout en sachant qu'il voulait partir .
Quant au P3, c'est identique ils recoivent un avenant et ils suivent le meme chemin que les P2, mais sans la possibilite d'etre reclasse il me semble.

Donc 2 questions ou sont les avantages et le choix offert aux employes

Pour moi il s'agit d'un double chantage , tu n'es pas d'accord avec le nouveau forfait donc tu pars mais a des conditions inferieurs, par contre si tu n'as rien planifie dans le cadre du plan tu restes, mais pas a des conditions qui peuvent t'avantager, pour moi il y a tromperie sur la marchandise, j'appelerai cela de la publicite mensongere.

Il me semble que ce projet ou ce nouvel accord doit etre vu dans son ensemble et ce par rapport a ce qui ce passes dans cette societe. celui ci fait partie d'un tout et ne doit pas etre presente en dehors de ce contexte comme etant une avancée pour le personnel, pour ma part dans ce debat il y a 2 sujets , ceux qui partent ( nego sur le PDA et le PLAN ) et ceux qui restent ( NAO et ARTT) et la j'ai l'impression que je vais souffrir si je reste. Car en NAO a la vue des tableaux presente sur votre page a un moment donné, de mon range dans ma boite et de ma note j'ai gagne pour cette année une augmentation de 0%, je me dis que le projet ARTT a encore des chances de me faire evoluer un peu et bien non, je vais avoir le droit d'epargner jusqu'a 30 jours, je vais gagner une prime sur 2 ans et demi et c'est tout.

A+

Mauve a dit…

p'tit louis,

OK, tu penses que tu te fais avoir si la négociation ARTT se conclut par un accord sur les bases actuelle.

Qu'est-ce que tu proposes ?

Sachant bien entendu que c'est la direction qui est maîtresse du temps. Si pas d'accord (rapidement), alors le risque est fort de devoir se contenter des seules dispositions de la convention collective.

C'est ce que tu veux ?

Pas moi !!! Même s'il y a des inconvénients à la proposition qui est sur la table, cette proposition est bien meilleure que la convention collective !

OK pour le débat d'idées. Mais, il faut aussi savoir se conclure.

CFTC HP a dit…

P'ti Louis, je suis vraiment déçu par la tournure que prennent tes propos tout à coup.

Etre force de proposition tant que l'accord n'est pas fini d'être rédigé, c'est possible dans certaines limites. Et il y aussi la commission de suivi et les NAO 2006.

"L'explication" que tu as obtenu via d'autres syndicat est très incomplète :

Le choix offert aux représentants des employés c'est : pas d'accord 12 jours choisis perdus. Tu peux parler de chantage, aucun problème, mais c'est en fait une conséquence de la dénonciation de l'accord.

Le choix offert aux employés n'existe pas. Bien sur tu dois signer un avenant pour le nouveau forfait jour ou mode horaire, et cet avenant est proposé tot pour éviter de venir augmenter le chiffre de 886 car un refus est assimilable à un licenciement économique. L'histoire du reclassement n'est pas très sérieuse. Refuser n'a pas de sens (même si pour telle ou telle raison on n'est pas content du changement), sauf à vouloir partir absolument même avec des conditions minimalistes.

J'attend toujours que tu me démontre ce qu'il y a d'inacceptable dans le nouvel accord justifiant un blocage nous emmenant directement dans le gouffre de février 2007.

Les conditions en terme d'avantages sociaux de ceux qui restent sont pour l'instant préservée pour quelques temps (au moins jusqu'au prochain PSE...).
Pour les augmentations de salaire, d'accord pour dire que cela s'aggrave en 2005 et ce n'est pas fini... C'est donc à prendre en considération au moment du choix.
Pour les conditions de travail, c'est aussi innquiétant. Ceux qui restent souffriront sans doute encore plus de cela (impact du départs des collègues et du travail supplémentaire causé par des délocalisations mal maitrisées).

Anonyme a dit…

Pour les PIII A/B,

il est dit que l'amplitudes des journées de travail est négociée avec le manager lors du FPR.

- dans ce cas, s'agit-il de l'amplitude maximale ou minimale ?

- n'est-ce pas en contradiction avec le principe d'autonomie des cadres jours ?

- quelle est l'amplitude maximale hebdomadaire ?

Anonyme a dit…

Par exemple le manager peut-il fixer une amplitude de travail minimale de 48 heures par semaine pour un P III ?

Anonyme a dit…

Commentaire d’un P2 (moi) :

Le mode horaire n’est pas une révolution car dans les faits c’est plus ou moins un forfait quand même (heures affichées par défaut sur la feuille de paye)

On ne négocie pas des heures sups mais plutôt de la récup. dans beaucoup d’entreprise et cela reste et doit rester exceptionnel et ce mode horaire est plutôt protecteur et juste.

Enfin sans épiloguer, l’accord est très bien pour les P2

Anonyme a dit…

Pour les PIII l'amplitude négociée en FPR est-elle l'amplitude maximale ou l'amplitude à effectuer réllemet ?

- n'est-ce pas en contradiction avec le principe d'autonomie des cadres jours ?

Anonyme a dit…

11:26 :

Je ne comprends pas très bien. Avec cet accord, les cadres jours ne seront plus seuls juges des heures qu'ils doivent effectuer ?

On pourra leur imposer un horaire (minimal) ?

CFTC HP a dit…

Pour 19 janvier, 2006 18:43

Un cadre jour pourra toujours se contenter de venir une minute s'il le souhaite. Les principes d'amplitude journalière 11h et hebdomadaire 48h sont là uniquement pour vous protéger des excès.

"Les Parties manifestent leur volonté que la convention de forfait en jours ne conduise pas à des temps de travail abusifs lors des jours travaillés. C’est pourquoi le présent accord fixe une amplitude de la journée de travail maximale à 11 heures.
En raison de leur autonomie dans l’exercide de leur activité, il appartient à chacun des employés cadres en forfait jours d’organiser son temps de travail dans le respect de cette amplitude journalière maximale de 11 heures.

Cette durée est maximale et ne doit en aucun cas être considérée comme une durée normale de travail.

Cette amplitude journalière maximale implique un repos quotidien de 13 heures consécutives minimum".

CFTC HP a dit…

Pour 11:26 et 18:43, la réponse est négative et les inquiétudes non fondées car ces clauses sont faites pour vous protéger. Les DP
et les élus CHSCT sont aussi là pour vous protéger et éviter les abus.

Voici le texte dans le projet d'accord :

"Les cadres en forfait jours bénéficient d’une part, d’un entretien annuel avec leur manager et d’autre part, d’un décompte annuel de leur temps de travail.

Entretien annuel :

Conformément aux dispositions de la convention collective de la métallurgie, le salarié en forfait jours bénéficie, chaque année, d’un entretien avec son manager au cours duquel seront évoquées l’organisation et la charge de travail de l’intéressé et l’amplitude de ses journées d’activité. Cette amplitude et cette charge de travail doivent rester raisonnables et assurer une bonne répartition, dans le temps, du travail des intéressés.

Ces éléments devront être discutés entre le salarié et son manager au minimum lors de l’entretien d’évaluation de performance (« Focal point review »)
Une information sera faite en ce sens aux collaborateurs et aux managers."

Anonyme a dit…

>et l’amplitude de ses journées d’activité


Il faudrait ajouter maximale.

amplitude ->amplitude maximale

Anonyme a dit…

Quand un salarié est PII est passe en PIII en 2007 ou aprés, il perd des jours de congé sans aucune compensation ?

Anonyme a dit…

Est-ce que le délai du calendrier à cause des élections du CE veut dire qu'en juin on ne pourra pas toucher l'indemnisation de 5% ?

CFTC HP a dit…

Pour 21 janvier, 2006 15:29 :

On a une réunion ARTT lundi, on va voir s'ils veulent chercher à changer le texte sur ce point

Pour 20 janvier, 2006 15:54

Oui, 9, et c'est un sacré problème car voilà une promotion qui commence bien mal... On a soulevé ce problème à la dernière réunion, on repart
à la charge demain.

Anonyme a dit…

Il y a aussi le problème du Lundi de Pentecote qui tombe le 5 juin et qu'on va nous reprendre avec ces c.... d'élections CE CCF.

CFTC HP a dit…

En principe et suite aux réponses obtenues à la réunion d'aujourd'hui, l'accord est toujours prévu de démarrer le premier juin.

CFTC HP a dit…

Pour répondre à : "Quand un salarié est PII est passe en PIII en 2007 ou aprés, il perd des jours de congé sans aucune compensation ?"

Suite à ce problème soulevé par la CFTC grâce aux commentaires du blog, la direction répond à la demande faite par 4 syndicats sur 5 de revalorisation du salaire de 4,5% par une proposition dans l'accord final concernant uniquement la période de transition des P3A-B soit jusque fin 2008 : mise à niveau immédiate au minimum conventionnel P3A et une indemnisation dite "25 jours" au prorata du temps restant jusque fin 2008.

Pour 19 janvier, 2006 21:49, la rédaction de cette partie a évolué dans le bon sens.

CFTC HP a dit…

Artcile Les Echo

35 heures : la métallurgie étend largement le forfait en jours de travail !

C'est un accord qui devrait faire du bruit car il touche au sujet très politique des 35 heures et émane de la fédération patronale censée donner le « la » en matière sociale. Mercredi soir, à l'issue d'une troisième et dernière séance de négociation, l'Union des métiers et industries de la métallurgie (sidérurgie mais aussi informatique, automobile,
aéronautique...) a proposé aux syndicats de cette branche, qui emploie 2 millions de salariés, un projet de texte utilisant à plein toutes les souplesses introduites sur le temps de travail en 2005 : la loi Novelli-Ollier et la deuxième loi Dutreil. Formellement, il s'agit du troisième avenant à l'accord signé en juillet 1998 par l'UIMM, FO, la CFTC et la CGC. Mais le projet, sur lequel les syndicats ont jusqu'au 13 février pour se prononcer, va bien plus loin que les précédents Durée pas « prédéterminée » Le projet de texte fait profil relativement bas sur deux points. Le contingent des heures supplémentaires, actuellement de 180 heures, est porté à 220 heures, pas plus. Et leur rémunération est maintenue à l'identique sauf, cependant, pour les entreprises (elles seraient une
dizaine) qui auraient déjà conclu des accords minorant ces taux comme le permet la loi Fillon.

En revanche, comme l'autorise un amendement voté en catimini dans la loi Dutreil, il ouvre grand les vannes du forfait en jours de travail, auparavant limité aux cadres. Il l'étend, en effet, à tous les salariés dont la durée du travail n'est pas « prédéterminée ». Y compris ceux qui, « en application d'une disposition spécifique de leur contrat de travail », et pas seulement de leur fonction, disposent d'« une réelle autonomie dans l'organisation journalière de leur emploi du temps ».


Forte résistance syndicale
Pour les non-cadres, dont le salaire devra être majoré de 30 % par rapport aux minima conventionnels, le projet d'accord précise que le passage au forfait jour est subordonné à un accord individuel écrit et qu'un refus ne saurait justifier « à lui seul » un licenciement. Suit une énumération des niveaux de grille salariale à partir desquels peut être conclu un forfait jour pour les « fonctions de montage » à l'extérieur, les fonctions itinérantes et de certains techniciens intervenant à l'extérieur de l'entreprise et les fonctions d'« agents de maîtrise ». Certains ouvriers professionnels pourraient même être concernés. Le projet d'accord permet aussi les accords de « temps choisi » Novelli-Ollier : il autorise l'employeur à dépasser le contingent d'heures supplémentaires sous réserve d'« avoir recueilli l'accord express du salarié » par un avenant à son contrat de travail.

La négociation de ce texte aura pris beaucoup plus de temps que les fois précédentes. La première séance de négociation sur le sujet date en effet de mai 2005, la deuxième de novembre dernier. Il semble que le patronat se soit heurté à une résistance syndicale plus forte que prévu et ait dû retourner devant ses instances dirigeantes pour demander un élargissement de son mandat, afin obtenir la signature de FO, de la CFTC et de la CGC. Le projet a été hier violemment dénoncé par la CFDT, qui, comme la CGT, se refuse à le signer.

Enregistrer un commentaire