ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

Actualité HPE Immanquables CFTC # 9

HPE Next Beaucoup de questions, peu de réponses pour l’instant

Elections Entco 26 et 27 septembre par internet. C’est quoi une D.U.P ?

Actualité DXC-ESF Relance de la GPEC Out 130 places ! DiXiT XI et Flash GPEC

Nouveau Code du Travail Quel impact ? Notre décryptage !

HPE PSE GPEC Out 137 volontaires, 90 acceptations

HPE Politique voiture Le plein de nouvelles informations (post 1750) !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE Tout sur l’impact fiscal du split Micro Focus le 1/9 !

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

dimanche 1 janvier 2006

Bonne année !

L'année qui s'achève aurait pu être meilleure et celle qui s'annonce plus facile. Mais si nous ne choisissons pas les évènements, nous pouvons faire en sorte de ne pas les subir et ce site y contribue grâce à votre participation massive : plus de 50 000 visites et plus de 4 000 commentaires (moyenne de 25 par jour) sur 85 sujets proposés (moyenne de presque 50 par sujet) depuis l'ouverture début juillet 2005 !

Merci pour votre fidélité et, quel que soit le contexte, tous nos voeux pour la nouvelle année !

8 commentaires à lire:

Bonne Année a dit…

De 2005 à 2006
Chaque jour l’Humanité revient auprès de ceux qui ont marqué l’actualité. Aujourd’hui les salariés de Hewlett-Packard, dont 19 % de l’effectif français reste menacé.

En septembre, la direction du groupe informatique annonce 1 240 suppressions de postes en France. Une mobilisation inédite et très médiatisée s’engage. Aujourd’hui, les négociations sont en cours pour réduire l’impact du plan social.

Grenoble, 16 septembre. Plus d’un millier de cadres défilent calmement, leur badge Hewlett-Packard autour du cou. Dans la foule, elle, toute jeune, une casquette CGC vissée sur la tête, mais « pas syndiquée ». Elle manifeste, « évidemment », sourit. « C’est mon troisième plan social en cinq ans d’ancienneté chez HP... » Lassée de cette « stratégie boursière », Fabienne* dit : « Après mon embauche, le rêve n’a duré que six mois. »

Partir avec un gros chèque ou rester ?

Grenoble, fin décembre. Elle ne sait pas quoi faire. L’angoisse est toujours là. La répartition par sites des suppressions de postes est tombée. Sa division n’est pas la plus touchée. « Mais si je ne suis pas virée maintenant, je serai virée dans deux, quatre ans. » Fabienne hésite : partir avec un gros chèque ou rester ? Partout, à Grenoble, aux Ulis, l’Isle-d’Abeau, les employés d’HP s’inquiètent.

Sur le blog de la CFTC, le modérateur est harcelé par les demandes sur le montant, le mode de calcul des indemnités, qui en est exclu, sur quels critères... Il y a ceux qui veulent partir, ceux qui souhaitent rester. Ceux qui veulent accélérer les négociations et ceux qui croient que temporiser permettra d’obtenir plus. Il y a ceux qui parlent, timidement, d’actions à la rentrée, et ceux qui craignent que la direction se braque. Partout, il y a comme un sentiment de fin de règne. De fin de rêve.

Ainsi, cet échange, parmi d’autres, sur le blog. Quelqu’un écrit : « Allô l’Isle-d’Abeau ? Préparez les valises, il y a un bâtiment vide sur Grenoble dont personne ne veut et qui est prêt à accueillir ceux qui ne seront pas volontaires pour les ASSEDIC ou les préretraites. » Un deuxième répond : « Tu te trompes, il y aura deux bâtiments vides à Grenoble après la purge. » Un troisième ajoute : « Pour les copains de Sophia, il y aura un étage de libre à Issy-les-Moulineaux. » Et un dernier : « Ah ben à Sophia y a déjà toute une aile de libre. Ça, c’est pas la place qui manque chez HP ! »

Mi-septembre, la direction du groupe informatique a annoncé 1 240 suppressions de postes en France (voir encadré). Déclenchant une mobilisation sociale inédite et un tollé politique. Aujourd’hui, le nombre de suppressions d’emplois a été révisé à la baisse avec 940 postes visés, soit 19 % de l’effectif français. Le site de l’Isle-d’Abeau et les agences commerciales de province sont les plus touchés.

« Un bilan mitigé », pour Jean-Paul Vouiller (CFTC). Satisfait que « 354 emplois » soient sauvés, il dit que « l’objectif reste de parvenir à 740 suppressions de poste ». « Rien n’est finalisé, tout est en cours, ajoute Patrick Nowak pour la CGC. La direction a bien du mal à justifier économiquement le plan. » Mais les négociations en sont déjà aux mesures d’accompagnement. Le syndicaliste dit : « Il faut faire partir les gens décemment pour ne pas qu’ils se retrouvent aux ASSEDIC. » Michel Soumet (CGT) refuse de suivre : « 940, c’est beaucoup trop. Et même si le livre III (le volet social du plan - NDLR) est bon, c’est une illusion de penser que le volontariat résoudra tout. Sur les agences commerciales touchées à 35 %, les possibilités de reclassement seront nulles. » La CGT promet des actions à la rentrée.

Quoi qu’il en soit, ce nouveau plan social chez HP laissera des traces. « En quinze jours, c’est quarante ans d’image de marque qui se sont effondrés », affirme Jean-Paul Vouiller. « Les employés ont pris beaucoup de recul par rapport à l’entreprise de tradition très paternaliste, dit Patrick Nowak. Ils attendent maintenant le prochain plan social en 2007 ou 2008. » Même fatalisme à la CFTC : « La mobilisation a permis de repousser de deux ou trois ans les problèmes. Il faut utiliser ce répit pour construire une mobilisation plus forte au niveau européen. » Mais comment ? « Globalement, rappelle Michel Soumet, les salariés trouvent que le plan est injuste dans une société qui fait des bénéfices. Mais, ils pensent aussi qu’il n’y a pas grand-chose à faire face à une multinationale. »

« je ne trouve plus de motivation »

À Grenoble, Fabienne dit : « Quand je suis entrée, j’étais passionnée par ce que je faisais. C’était le monde merveilleux de Walt Disney. Aujourd’hui, je ne trouve plus de motivation. Je me demande si j’ai envie de me battre pour des actionnaires... Je suis en train de sortir de ce monde de bons petits soldats prêts à parcourir le monde pour leur PDG. » Lors du plan social de 2003, la jeune femme avait fait une dépression. Cette fois, elle ne « veut pas » : « Il faut réagir maintenant, regarder les choses en face, prendre une décision... Je ne dois pas laisser HP décider pour moi. »

* Le prénom a été changé.

Lénaïg Bredoux

http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-12-28/2005-12-28-820803

Anonyme a dit…

Je pense que c'est presque fini, votre négociation,il n'y aura plus grand chose à espérer que regarder la vérité en face.

bonsens a dit…

Tout d'abord, meilleurs voeux a toute l'équipe de négociateurs, et, de façon plus générale a mes collègues HP. Je n'écris pas 'bonne année', comment pourrait-elle l'être avec ce PSE. Et je souhaite à nos dirigeants de nombreuses nuits blanches, assorties de quelques cas de conscience bien pesants, car il n'y a pas de raison que seul les employés trinquent. Pour ma part je reste mobilisé et prêt a suivre des actions adaptées pour arrêter ce délire permanent de plan boursiers a répétition. Un scandale !

Anonyme a dit…

Bonne annee a tous et un grand merci a l'equipe CFTC qui fait un travail admirable.

CFTC HP a dit…

Merci ! Objectivement, tous les syndicats font un travail important.

Notre spécificité est de rajouter à notre mission traditionnelle de défense des employés un gros volet de service aux employés qui s'appuie en particulier depuis mi 2002 sur les communications (Episodes), le site intranet et un service rapide de réponse personnalisée via cftchp@hp.com. Le blog vient compléter cet ensemble d'outils.

Les autres syndicats ont aussi développé à leur tour des moyens de communication un peu du même style. Cela permet une complémentarité d'information et de services ouverts aux non adhérents sans équivalent dans aucune entreprise, à notre avis...

Anonyme a dit…

A CFTC HP

Pouvez vous preciser ces chiffres :
Cela concerne les 50 ET +

"Quelle est la pyramide des âges des plus de 50 ans chez HP ?
--> Les syndicats ont toutes les données grâce au groupe de réflexion seniors qui avait été mis en place au premier semestre. Il suffit de se rapprocher des membres de ce groupe pour en savoir plus. Pour la CFTC HP CCF : Monique Vionnet et pour la CFTC HPF : Michel Cahu. A titre d'exemple et sauf erreur dans nos calculs : fin 2005, 632 employés auront 50 ans ou plus (dont 160 non cadres). 479 salariés auront plus de 51 ans, 342 plus de 52 ans, 239 plus de 53 ans, 87 plus de 55 ans, 60 plus de 56 ans.


Info du 09/11/2005"

Les chiffres sont à totaliser soit 1839 personnes ou sont bien distincts par ages ?

Merci

CFTC HP a dit…

Non, les chiffres ne sont pas à totaliser...

CFTC HP a dit…

Les chiffres à fin 2005 étaient proches de la réalité mais approximatifs, voici les chiffres exacts à fin 2006 :

777 employés auront 50 ans ou plus (dont 134 non cadres). 477 plus de 52 ans, 333 plus de 53 ans, 130 plus de 55 ans, 82 plus de 56 ans.

Enregistrer un commentaire