ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPE/DXC/SW (500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

DXC-ESF Achat de Tribridge et Concerto Cloud Services

HPE PSE GPEC Out Simulateur 6.22 et ultimes conseils et réponses

HPE Politique voiture Changement et grondement

HPE et SW Egalité Professionnelle Le rattrapage de juillet 2017

Scission Software Newco Focus #2 Spécial Epargne Salariale. Elections 26-27/9

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE L’impact fiscal : de nouveau avec Micro Focus le 1/9 !

Prévoyance-santé HPE et SW Votre régime 2018. La nouvelle surcomplémentaire

Lisez les témoignages adhérents : rejoignez-nous !!!

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

lundi 9 janvier 2006

Grève Générale Mardi 10 janvier à l'appel de la CFDT et de la CGT

La CFDT et la CGT appellent les salariés HP à faire grève mardi 10 janvier, malgré l'avis négatif de la CFE-CGC, de la CFTC et de FO.

Poids des syndicats chez HP selon les dernières élections CE :

HPF + HP CCF
CFDT + CGT = 32%
CFE-CGC + CFTC + FO = 68%

HPF :
CFDT+ CGT = 43%
CFE-CGC+ CFTC + FO = 57%

HP CCF :
CFDT + CGT = 25%
CFE-CGC + CFTC + FO = 75%


192 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

Dommage cette rupture entre syndicats.
L'union de depart n'aura dure qu'un temps et c'est tout benefice pour la Direction. Chacun va se positionner suivant ses "propres" interets .... Raison exacte de cet appel a la greve ?

CFTC HP a dit…

CFDT-CGT
MOBILISATION GENERALE

Aujourd’hui tout est bloqué !

La promesse de la direction d’un traitement social des licenciements dans « la dignité » n’est plus qu’un lointain souvenir. Nous assistons depuis de nombreuses semaines à un simulacre de négociations qui dessert les intérêts des salariés et de l’entreprise.

Le chiffre de suppression de postes est toujours à 940, avec des sites ou catégories durement touchés (IDA 36%, agences de province 34%, Non cadres 35%). Sites ou catégories parmi lesquels les chances de reclassement seront de toute façon pratiquement nulles ce qui entraînera des licenciements supplémentaires.

Le PDA (Plan de Départ Anticipé) proposé ne devrait concerner qu’une centaine de salariés au grand maximum, avec des conditions inférieures au précédent plan.

Les conditions de travail, de ceux qui resteront, vont continuer à se dégrader : augmentations pratiquement nulles, augmentation du temps de travail des cadres sans véritable compensation financière pérenne, charge de travail en forte hausse due notamment à une compensation des départs, organisations instables et mal rôdées, toujours pas d’investissements industriels en vue, liquidation d’activités, etc.

Et pendant ce temps là, les commentateurs, les élus, les représentants de l’Etat, anesthésiés-hypnotisés par le discours lénifiant de notre direction, pensent que les choses sont en train de se régler via un dialogue social de qualité.

Il est grand temps de montrer à tous ceux qui nous ont soutenus à l’automne que rien n’est réglé.

Il est grand temps de faire respecter et de défendre la voix des salariés exprimée en Assemblée Générale.

Il est grand temps de montrer à la direction que les salariés sont toujours mobilisés pour faire aboutir leurs revendications.

TOUS EN GREVE LE MARDI 10 JANVIER !

POUR UNE DIMINUTION DU NOMBRE DE SUPPRESSIONS DE POSTES EN PARTICULIER SUR LES SITES LES PLUS TOUCHES

POUR UN VERITABLE PLAN DE DEPART ANTICIPE

POUR UNE AUGMENTATION SALARIALE DE 5 % CONTRE LES JOURS DE CONGES PERDUS

Pour une préservation des conditions de travail DE CEUx QUI VONT RESTER, AVEC notAmment un Bornage des horaires des cadres en forfait jour

POUR DES AUGMENTATIONS DE SALAIRE DECENTES

Réagissons maintenant pour que ces "pseudo-négociations" deviennent de véritables négociations… après il sera trop tard.

Nous appelons à cesser le travail mardi 10 janvier à 10h et à vous rassembler sur le parvis de votre site, où des prises de paroles auront lieu et où nous déciderons collectivement de la suite à donner à ce mouvement.

Nous vous invitons à rejoindre les comités de préparation de cette journée d’action. Ces comités se mettront en place dès cet après-midi sur chaque site afin d’organiser un maximum d’initiatives spectaculaires et médiatiques.

CFTC HP a dit…

Position CFTC sur la grève :

Dans un contexte d'avancées significatives sur l'accord ARTT, et d'autres progrès intervenus depuis les mobilisations massives de septembre-octobre justifiant la signature du protocole d'ouverture des négociations, nous pensons que les conditions de succès d'un mouvement social associant l'ensemble des employés ne sont pas réunies.

L'appel à la grève d'une minorité de syndicats nous semble donc prématuré et même contre-productif en ce qui nous concerne. Il nous parait plus efficace, pour l'instant, de consacrer notre énergie à résoudre les problèmes qui subsistent par le dialogue et la négociation constructive.

Nous regrettons que le point de vue de 3 syndicats n'ait pas été pris en compte par les organisateurs de cette grève et travaillerons donc mardi, jour de l'avant dernière réunion d'échanges de vue sur le projet de restructuration. Nous demanderons à cette occasion une réunion supplémentaire entièrement consacrée au Livre III afin de porter vos demandes d'amélioration et d'optimisation des conditions de départ et de reclassement.

Anonyme a dit…

J'ai participe a toutes les greves HP de cette periode mais aussi il y a qq annees mais demain je ne crois pas que j'en serai.

Je fais parti des gens qui sont prets a partir vu qu'HP ne veux pas nous garder et proposer un cadre social en phase avec le principal asset que represente l'Homme dans une societe comme la notre.

Si une manifestation me semble utile dans certains cas, cette spirale qui conduirait a repousser encore et encore la mise en place d'un plan ne me convient pas. Il nous faut tous retrouver vite une stabilite a l'interieur ou a l'exterieur HP. Ce point la est a mon avis tres largement oublie dans les revendications. Il est insupportable de voir cette situation s'eterniser.

Anonyme a dit…

Il est triste de voir la CFDT HP prendre un chemin si éloigné de la CFDT au niveau national et de ce qu'était la CFDT chez HP avant.

L'association avec la CGT est contre nature, il n'y a aucun militant CFDT pour s'en rendre compte ?

Anonyme a dit…

Je n'irais pas en greve car je ne suis pas d'accord avec la CGT...

Par contre je suis l'avis de la CFTC qui fait du bon boulot !

Anonyme a dit…

entièrement d'accord avec 9:33. Où est la CFDT qui savait dialoguer, contractualiser avec la direction?
Depuis la fusion on sent sa perte d'influence, confirmée par leur résultat aux dernières élections. Il y a un décalage manisfeste entre ce qu'attendent véritablement les employés du nouvel Hp et la ligne défendue de la CFDT. FO/CGC/CFTC semblent être plus en phase aux vues des commentaires entendues ici ou là.

Carly n'est pas la seule à avoir rater la fusion; la CFDT aussi.

Anonyme a dit…

En quoi augmenter la pression est-il mauvais ? Je suis pour la greve car les conditions actuelles sont vraiment insuffisantes en regard des profits engendré grace à notre travail !

Anonyme a dit…

Bien d'accord avec 9:26.

Rien n'est pire que l'incertitude.

messageretoqué a dit…

Attention, un greve non demandee par tous les syndicats risque de se solder par un echec retentissant.
Ce qui veut dire que la direction peut en tirer partie et le rapport de force peut s'inverser.
En revanche je trouve qu'il est bien d'appeler à la mobilisation pour faire cesser les rapports trop mielleux entre certains syndicats et la direction...
De l'exterieur, on a l'impression que la direction propose et les syndicats acceptent... en voyant plus leur propre interet que celui des employes.
Aucune avancée n'a ete faite sur le PDA, aucune avancée n'a ete faite sur le volontariat, aucune avancee n'a ete faite sur le nombre et encore moins sur la repartition par bassin d'emploi. Il serait peut etre opportun de demander a ce que soit regroupe IDA et Grenoble pour essayer d'eviter au mieux les designations...
Perso, je considere pas que le travail des syndicats portent ses fruits.

Anonyme a dit…

Je voudrais juste vous rappeler que cette action a été demandée par les salariés HP lors de la dernière AG. Nous ne sommes pas d'accord avec les soi-disant progrès et nous le dirons demain. Comment peut-on etre d'accord avec un plan social où la direction ne peut "justifier" que 400 suppressions de postes et où la langue de bois est utilisée à tout va. Cette action n'a rien à voir avec la CFDT/CGT. C'est une première reaction de la base. Que certains syndicats se sentent depassés, ce n'est pas nouveau

CFTC HP a dit…

On ne se sent pas du tout dépassé, bien au contraire...

Anonyme a dit…

Excuse moi (10:21), mais je suis un salarie d'HP et je n'ai pas demande une greve en AG...

Anonyme a dit…

D'accord avec 10:18. Une greve qui n'est pas suivi globallement va faire plus de mal que de bien.

On aura droit aux commentaires des journaliste disant que le mouvement s'essoufle. Dommage...

Anonyme a dit…

en reponse au "09 janvier, 2006 10:43" :
Une raison de plus pour faire la greve, non? ;)

M a dit…

Demain, sondage grandeur nature !

CGT+CFDT vont être désavoués par une faible mobilisation. Ce qui rétablira leur discours sur le "vote-de-l'AG-de-Grenoble" à sa réelle valeur.

Effectivement, la désunion syndicale n'est pas le mieux pour les employés, mais on verra bien demain qui prend le risque(*) de diviser et d'affaiblir la position des employés vis-a-vis de la direction.
(*) Je n'ose écrire "prend la responsabilité"...

On voit bien quels sont les syndicats qui font avancer la négociation et quels sont les syndicats qui ne font que répéter mécaniquement leur discours.

Demain, donc, nous constaterons le bide de la mobilisation de la CGT+CFDT.

CGY+CFDT ne seront-ils pas tentés de de "récupérer" en maintenant coûte que coûte leurs plaintes sur les élections ? Le respect pointilleux de la loi au service de la pureté syndicale, mais sans considération pour les véritables intérêts des employés (que ce soit ceux qui restent ou ceux qui partiront).

PS : Je partage la tristesse de l'anonyme de 9h33.

Anonyme a dit…

demander 5% pour les jours ARTT, en quoi etait-ce demagogique ?
On le a eus en echange de moderation de salaires qui personnelement se sont bien soldés ces dernières années par un manque de 5 %.
Donc merci a l'intersyndicale de ce qui a été obtenu quand même.
Je me dis simplement que si 5% ce n'est pas possible, c'est^à la direction de le dire et non pas aux syndicats.
Pour le mouvement de demain je pense participer (alors que je n'ai pas voté pour la CFDT ou CGT°
Je pense que oui, il faut réaffirmer devant la direction.

Anonyme a dit…

J'ai beaucoup discuté avec des collègues HP de tout horizon depuis le retour de congés et le principal feedback que j'ai recueilli est l'envie de voir le plan avancer.
Les gens en ont marre d'attendre.
Qu'ils aient l'intention de partir ou non d'HP tous voudraient voir le plan derriere eux.
Concernant l'enveloppe de depart, ils la trouvent en général résonnable mais quoi que l'on dise sur le manque d'augmentation et la prochaine perte des RTTs, ce n'est pas ces critères qui les feraient quitter notre société mais plutôt le manque de vision sur un travail interessant a accomplir dans les années a venir.
Beaucoup aimeraient comprendre ce qu'HP deviendra demain en France et pouvoir changer d'activité, de domaine, de business, de chef...
Le plan et le nombre de départ permettraient de relancer les mouvements internes (changement de poste pour "boucher les trous" / propos non péjoratif mais réelle opportunité d'ouverture sur de nouveau poste et changement de plan de carrière)
Je pense qu'il faut laisser la "chance" a ceux qui veulent voir ailleur de le faire rapidemment et mettre en place des réunions de conseil et d'aide pour ceux qui veulent rester mais se sentent renfermés dans leur activité depuis trop longtemps et aimeraient de nouveaux se sentir utile et important dans leur entreprise.
Je pense réellement que bien organisé, (merci a la CFTC) ce plan peut etre "positif" pour tout le monde.
Le tout est de se demander réellement, "qu'est ce que je veux faire de ma vie?".
Il y a tant de diversité au sein d'HP et en dehors que l'on devrait pouvoir repondre au besoin de tout le monde.
Mais l'ambiance générale n'est pas bonne, alors SVP, faites tout pour éviter que le plan s'éternise.
Bonne continuation.

Anonyme a dit…

Le nombre de participants a la greve (10% des employes) ne fera que confirmer les votes au dernier CE HPCCF.

Ce qui est tres mauvais pour les negociations futures, la direction pouvant interpreter ce manque de mobilisation par une satisfaction des employes.

Merci a la CGT et la CFDT pour encore jouer perso et degrader les negociations. La majorite de vos revendications etant utopiques

Anonyme a dit…

Un syndicat doit avant tout respecter les volontes de la "majorite", si celle-ci peut evidemment s'exprimer. J'avais apprecie la methode utilisee, pour l'entree, ou non en negociation, (systeme de vote par mail), ce qui n'a pas ete le cas pour cet appel a la greve, dommage ........

Anonyme a dit…

La représentativité ne présume en rien de la liberté d’expression. L’argument consistant à objecter que la CFDT et la CGT n’ont pas une majorité absolue permettant d’entreprendre une action est irrecevable voir inadmissible et non démocratique.

Anonyme a dit…

>Dans un contexte d'avancées significatives sur l'accord ARTT

Vu le nombre écrasant de P3A et P3 B perdants par rapport aux P2, il faut relativiser ces avancées ...

Anonyme a dit…

La CGT sert ses propres intérêts : qu'on parle d'elle.
Ce ne sont pas les intérêts des salariés qui veulent une sortie de conflit rapide et négociée.

En pourrissant le jeu, en divisant l'intersyndicale, la CGT fait le jeu de la direction : Diviser pour mieux régner.
N'oublions pas que les perdants à ce jeu du pourrissement, ce sont les salariés.

Ceux qui ralent contre les syndicats qui ont une approche de la négociation constructuive sont des " Y'a qu'à, Faut qu'on", et pas plus.

Merci CFTC, CFE-CGC et FO de tenir votre ligne, la majorité des salariés vous font confiance.

Anonyme a dit…

Un syndicat n'a pas signé le protocole de négo (CGT) les 4 autres l'ont signé dont la CFDT et de facto a accepté le calendrier.
A ce jour aucune négo n'est terminée et donc rien n'est bloqué, semble-t-il, puisque la Direction doit répondre sur PDA, ARTT. Le Livre IV ne se négocie pas , les dispositions du livre III sont celles de 2003, et demandées par tous. Alors pourquoi cette précipitation? Et comme disait un précédent bloggeur, la CFDT est complétement à coté de la position CFDT nationale qui est plus médéfiste; que de la CGT dont nous connaissons clairement leur position HP et nationale.

Anonyme a dit…

J'ai l'impression que certains syndicats sont en mal de reconnaissance. Dommage que ca se fasse sur le dos de l'unite syndicale et par consequence au detriment des employés HP.

Mauve a dit…

Précision de signature : "m" de 11h10 est en fait "mauve".

CFTC HP a dit…

Pour 11:25, le poids des syndicats intéresse les média qui viennent s'alimenter sur ce site.

Titophe a dit…

J'ai voté CFTC et CGC de facon distribuee lors des dernieres elections. Pourtant, demain, je sortirai. Je me fous de l'etiquette des mobilisateurs, je prefere me fier a mon libre arbitre.

patrick_love a dit…

C'est vraiment dommage que l'intersyndicale n'ait vraiment tenu qu'avant les negos, sur chaque dossier chacun tire dans son sens, et les medias ont l'impression laissee par la direction que tout est sous controle... alors que rien n'est regle. On n'a pas beaucoup de cartouches pour faire front et est-ce vraiment le bon moment pour faire greve? Ce qui est certain, c'est qu'aujourd'hui c'est la direction qui tire les marrons du feu...

une insastisfaite a dit…

Je ne comprends pas et surtout je n'admets pas votre position pour le grève de demain. Je tiens à vous rappeller que nous les employés de HP avons voté majoritairement pour ce mouvement de grève lors de la dernière assemblée générale. De plus, même si vous avez été élus, ce n'est pas à vous de décider si l'avancée des négociations est satisfaisante mais aux employés. Vous véhiculez une image de dirigeants d'entreprise et non celle d'élus syndicaux.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je suis en position P2, et j'aimerais conserver le forfait jour sur l'année. Est-ce que ce sera possible ?

Merci !

Anonyme a dit…

C'est une realite !!! ce n'est aps une impression :
La direction propose et les syndicats acceptent... en voyant plus leur propre interet que celui des employes.
Aucune avancée n'a ete faite sur le PDA, aucune avancée n'a ete faite sur le volontariat, aucune avancee n'a ete faite sur le nombre et encore moins sur la repartition par bassin d'emploi. Il serait peut etre opportun de demander a ce que soit regroupe IDA et Grenoble pour essayer d'eviter au mieux les designations...
Perso, je considere pas que le travail des syndicats portent ses fruits.

Anonyme a dit…

HP pourrait racheter Computer Sciences: combien de milliards ?

Le géant de l'informatique pourrait s'associer au fonds d'investissement Blackstone Group pour reprendre la SSII Computer Sciences. Elle est valorisée à plus de 8 milliards de dollars

Par Yves Grandmontagne





Le Wall Street Journal, citant des 'personnes proches du dossier', a lancé une nouvelle rumeur, plausible, sur le rachat de Computer Sciences.



La SSII semble attirer les convoitises ! Numéro 3 mondial des services informatiques, elle serait l'objet de nouvelles tractations pour un rachat éventuel, croit savoir le WSJ qui verrait bien ce fleuron racheté par un ou plusieurs fonds de capital-investissement.


http://www.silicon.fr/getarticle.asp?ID=13171

Anonyme a dit…

Je partage votre opinion 9:26 et 10:18. Ce que l'on souhaite c'est avancer a l'interieur ou a l'exterieur.

Anonyme a dit…

>Je pense réellement que bien organisé, (merci a la CFTC) ce plan peut etre "positif" pour tout le monde.

Et surtout pour les actionnaires ...

Anonyme a dit…

Le hasard faisant mal les choses, ce plan se déroule en période d'élections.
Après le mauvais score de la CFDT sur CCF, ils semblent tentés par un durcissement de leur position car ils ont vu que la CGT ,elle, a progressé.
Mais pourquoi les electeurs choisiraient-ils la copie au lieu de l'original? Le syndicat protestataire qui ne signe jamais rien, c'est la CGT. Donc, ceux qui ont une position dure votent CGT, c'est logique.
Par contre la CFDT HP semble completement diverger de la position nationale. Elle s'éloigne aussi de sa base HP car, pour beaucoup d'employés, un accord imparfait vaut souvent mieux que rien du tout.
Et que dire du bazar des elections CCF qui fait qu'actuellement les employés n'ont plus de DP? En quoi cela les aide?
Alors, comme la nature à horreur du vide, la CGC prend la place que la CFDT occupait lors du plan précedent. Cela semble leur réussir sur HPCCF.
Alors, les grands perdants sont encore les employés que ces gens là prétendent défendre.
Dommage.

Anonyme a dit…

en reponse a 11:47, CFDT HPF a signe alors que CFDT HPCCF etait contre... difficile de comprendre qui represente les employes

Anonyme a dit…

La direction a réussi à créer l'amalgame entre négociation ARTT et plan de suppression d'emplois!

L'ARTT c'est pour ceux qui auront la chance de sauvegarder leur emploi.

La direction a laché du lest sur l'ARTT mais pas sur le plan de licenciement.
Vous dites vous même que pour le PDA "la situation semble dans l'impasse".

Quelle action envisagez-vous pour lutter contre les 36% de suppressions de postes sur un site comme IDA (c'est un exemple) ou pour rectifier le PDA actuel.

On ne peut pas dire que comme la négociation ARTT avance, tout va bien!

Anonyme a dit…

Mark Hurd n'a limite le depart des anciens dans aucun pays, meme les Suisses ont des conditions bien plus interessantes que lors des derniers plans. Au contraire, notre CEO a ecrit qu'il souhaitait se debarasser au plus vite des plus haut salaires pour pouvoir montrer à ses actionnaires des la fin du plan un impact significatif sur les couts de fonctionnements et faire monter l'action.
Par contre PS a interet a faire partir les non-cadres car quoi qu'il arrive ils seront designes, et en particulier à l'Isle d'Abeau ou il a pris soin de les "compartimenter" dans une classification professionnelle unique pour etre certain qu'ils ne puissent pas postuler sur des postes laisses vacants par des volontaires...

Anonyme a dit…

Je ne comprends pas et surtout je n'admets pas votre position pour le grève de demain. Je tiens à vous rappeller que nous les employés de HP avons voté majoritairement pour ce mouvement de grève lors de la dernière assemblée générale. De plus, même si vous avez été élus, ce n'est pas à vous de décider si l'avancée des négociations est satisfaisante mais aux employés.

Anonyme a dit…

Le seul truc qui me gene, c'est que ce sont les 12 jours choisis qui sautent. Pas les fameux RTT de la Madame Aubry. Donc en 2007 (elections obligent) l'accord RTT sera remis en cause largement en France (ca commence un peu aujourd'hui) et la, boum boum, 10 jours qui sautent en plus, ... euh, en moins! Mais bon y aura surement plein de travail a ce moment la... Merci a tous pour votre boulot!

Anonyme a dit…

En reponse a 14:12: je n'ai pas souvenir d'un vote quelconque lors d'aucune AG sur le site des Ulis. En quoi ton vote est il representatif ?

Anonyme a dit…

"nous les employés de HP avons voté majoritairement pour ce mouvement de grève"

Ha bon? Et en quelle annee? ;)

Anonyme a dit…

Ayez au moins l'Audace de publier tous nos messages !!!
merci

Anonyme a dit…

c'est rigolo, la CFTC censure quand on lui tape sur la gueule, mais quand on tape sur la gueule de la CFDT ... ou de la CGT... on censure plus ?
c'est cela le blog des employes ?

Anonyme a dit…

Oubliez les elections magouilles etc...

Si vous etes contre ce plan boursier, sortez demain à 10 h.


C'est simple.

bonsens a dit…

Ce n'est pas la grève proposée demain mardi qui est une bétise.
C'est de ne pas arriver a faire avancer, en intersyndicale UNIE cette négociation si critique pour chacun(e) d'entre nous.
Il est plus que regrettable que l'ensemble des syndicats ne puisse se mettre OK sur une position commune.
Nous voilà dans l'impasse, appelés à la grève, ou bien on y va et on cautionne deux syndicats minoritaires, ou bien on y va pas et on fait le jeu de la direction et dans le même temps on affaiblit le pouvoir des négociateurs.
De deux MAUX je prendrai le moins pire. Je ferais donc grève.
N'empêche que j'aurai préféré avoir un autre choix entre les mains...

CFTC HP a dit…

Aux excités et anti CFTC de service, on demande juste de ne pas être insulté. C'est possible ?

Anonyme a dit…

Ne pas faire grève c'est au contraire renforcer le poids des syndicats majoritaires qui négocient !

Darque Sidiousse a dit…

Ce qui devient de plus évident, c'est la cission entre deux populations : les pmHP (ou bleus) et les pmCPQ (rouge) qui n'ont pas encore vraiment fusionné en France.

Quand on rajoute la soupe HPF .vs. HPCCF y'a plus qu'à agiter pour faire monter la sauce.

Pour ceux qui en sont au 4eme ou 5eme plan, l'argument d'éviter un autre plan ne tiens pas car on sait qu'il y en aura fort probablement d'autres. On nous a promis que c'était le dernier à chaque fois.

Pour ceux qui n'ont pas connu cette situation, l'avenir est beaucoup plus difficile à appréhender. Et on a évidemment l'impression que c'est la faute à tous ces rouges dont Patrick qui sont venu gâcher la fête.

Dommage, mais la fête était finie depuis des années et personne ne s'en était inquiété.

Ce qui me choque dans cette situation, c'est que les mêmes administrateurs qui on fait le plan de 2003 pour assainir la situation sont à faire la même chose aujourd'hui pour à peu près les mêmes raisons. Ce qui veut dire qu'ils ont échoué lors du premier essai. Ils devraient alors avouer leur échec et se retirer.

Et bien non, ils s'accrochent toujours aux commandes. Si j'ai une suggestion à faire à Patrick Starck, c'est de préparer son départ après le plan car il aura de toute façon perdu le peu de respectabilité qui lui restait et ce, des deux cotés de la faille HPF.

Anonyme a dit…

A 15:11

Le mien axé sur la CFDT n'a pas été posté sans pour autant qu'il me semble outrancié loin s'en faut.....comme quoi!

L'histoire du vote à l'AG de Grenoble me fait bien rire!
Bien joué la CGT, les vieilles recettes d'autrefois fonctionnent toujours!

Vu comment est traitée dans d'autres entreprises la reprise de jours off, je suis plutôt satisfait du résultat obtenu. Donc moi je dis ok et on avance.

NB : Je suis IIIA et je prends la quasi totalité de mes jours de congés (quelques rares 3T abondonnés ici ou là)

Anonyme a dit…

Oubliez les elections magouilles etc...

Si vous etes contre ce plan boursier, sortez demain à 10 h.


C'est simple.

===> je participe demain et sans etiquette ....merci de passer le message aux decus de l'inter-syn..

Anonyme a dit…

et si on faisait une contre greve ? Ceux qui sont contre la direction mais pour un accord comme cela se dessine a la CFTC/CGC, sorte a 10h , reste 15mn en fumant une clope et rentrent tranquillement.

On montre qu'on suit une ligne de negociation des syndicats majoritaires mais qu'on est la et pas passifs.

Anonyme a dit…

non cette contre greve n'a pas de sens....
Il vaut mieux tout simplement rester à son poste et c'est ce que je ferais, car je trouve cette grve bidon et sans intéret....

bonsens a dit…

Finalement, considérant les représentativités syndicales respectives et le dernier message de la CGC qui explique de façon claire ce qui est en cours (avec mention explicite que les négo sont dures mais en aucun cas bloquées) je ne ferai pas grève demain, contrairement a mon opinion de 15:22 (il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, c'est bien connu). Une intersyndicale non unie pose réellement des cas de conscience !! Puisse celà trouver une solution, et la CGT-HP laisser de côté ses positions dogmatiques qui sont depuis belle lurette 'has been' ...

Anonyme a dit…

>et si on faisait une contre greve ? Ceux qui sont contre la direction mais pour un accord comme cela se dessine a la CFTC/CGC, sorte a 10h , reste 15mn en fumant une clope et rentrent tranquillement.

Et les non-fumeurs ?

Anonyme a dit…

>Vu comment est traitée dans d'autres entreprises la reprise de jours off, je suis plutôt satisfait du résultat obtenu. Donc moi je dis ok et on avance.

Tu as du mal lire le tract d'appel à la grève. Il n'est pas que contre l'accord ARTT, loin s'en faut.

Anonyme a dit…

Mais les syndicats CGT et CFDT estiment que ces négociations sont au point mort. "Les commentateurs et le monde politique estiment que tout est réglé par le dialogue social. En fait on est loin du compte, et tout est bloqué", a déclaré Michel Soumet, délégué CGT.

"Le chiffre de suppressions de postes est toujours à 940 avec des sites ou des catégories durement touchées (Lyon L'Isle d'Abeau à 36%, agences de province à 34%, non cadres à 35%). Sur les sites les plus touchés, les chances de reclassement seront pratiquement nulles sur place, ce qui entraînera des licenciements supplémentaires par refus de reclassement", poursuit le communiqué des deux syndicats.
HP France: les négociations au point mort ?

Nouvel épisode dans le douloureux feuilleton HP France. Deux syndicats viennent d'appeler les salariés à cesser le travail pour dénoncer un "blocage" des négociations sur le plan social


http://www.silicon.fr/getarticle.asp?ID=13210


"La promesse de la direction d'un traitement social des licenciements dans la dignité n'est plus qu'un lointain souvenir. Le plan de préretraite proposé à ce jour ne devrait concerner qu'une centaine de salariés au grand maximum", ajoutent les syndicats.

Anonyme a dit…

http://permanent.nouvelobs.com/social/20060109.FAP8288.html?1316

Hewlett-Packard: grève mardi à l'appel de la CGT et de la CFDT

AP | 09.01.06 | 14:07


PARIS (AP) -- Les syndicats CGT et CFDT de Hewlett-Packard (HP) appellent à la grève mardi pour protester contre les modalités d'application du plan social actuellement en négociation au sein de l'entreprise, et qui doit conduire à la suppression de 940 postes.
Dans un communiqué diffusé lundi, les deux organisations syndicales estiment notamment que sur les sites les plus touchés, notamment dans l'Isère, les Hauts-de-Seine et l'Essonne, "les chances de reclassement seront pratiquement nulles sur place, ce qui entraînera des licenciements supplémentaires par refus de reclassement".
La CFDT et la CGT jugent par ailleurs que "la promesse de la direction d'un traitement social des licenciements dans 'la dignité' n'est plus qu'un lointain souvenir", et que "le plan de pré-retraite proposé à ce jour ne devrait concerner qu'une centaine de salariés au grand maximum".
"Les conditions de travail de ceux qui resteront vont continuer à se dégrader: augmentations pratiquement nulles, augmentation du temps de travail des cadres sans véritable compensation financière pérenne, toujours pas d'investissements industriels en vue, liquidation d'activités", ajoutent les deux syndicats.
Ils appellent "tous les salariés du groupe à cesser le travail mardi 10 janvier à 10h, et à se réunir devant l'entrée de chacun des sites pour des prises de parole, des initiatives spectaculaires et des assemblées générales pour décider de la suite à donner au mouvement".
...

Anonyme a dit…

La presse sera la demain.

Si vous voulez vraiment que MH lache du lest, bougez-vous et sortez demain a 10 H.

En tous cas moi j'y vais.

d2r2 a dit…

>bonsens a dit...
Finalement, considérant les représentativités syndicales respectives et le dernier message de la CGC qui explique de façon claire ce qui est en cours

Esperons que la CGC executera aussi clairement sa menace d'aller devant les tribunaux si le livre IV reste toujours aussi vide.

Anonyme a dit…

Pour 22:44, c'est la CGT et la CFDT qui sont au point mort, depuis le début. Pas les négociations. Ils ont bien besoin de ce mouvement pour se refaire une petite santé et faire parler d'eux sur notre dos...

d2r2 a dit…

décidement, la vérité vous fait mal messieurs les censeurs

CFTC HP a dit…

tu devrais remplacer tes piles d2r2... de quoi tu parles ?

Anonyme a dit…

le message simple: 5% de travail en plus = rétribution à hauteur (soit 5%) n'est apparemment pas passé pas sur ce blog!!! Il ne s'agit pas d'une augmentation il s'agit d'une rétribution !
2.5% = diminution de salaire.
Au nom de quoi ?

Anonyme a dit…

Continuons à faire de la politique, pendant ce temps là on vous tond la laine sur le dos avec votre consentement. Qui ne dis mot consent! C'est l'approche qui prévaut en ces périodes de négociation.

Anonyme a dit…

"La restructuration frappe lourdement surtout les non cadres, les fonctions centrales, Isle d'Abeau et les agences de Province. Nous dénoncons ces choix stratégiques et demanderons la justification de chaque poste supprimé." (sur ce même site).

Aujourd'hui nous demanderons aussi la justification de la diminution de salaire. Personne ne nous l'explique.

Anonyme a dit…

ce ne sont pas les syndicats qui vont te l'expliquer !

Concurrence, ça te dit quelquechose ?

Anonyme a dit…

En ce qui me concerne , HPF agence de province , dans les services , la note de la direction est particulièrement salée : PDA inacceptable , 2 réunions pour pratiquement rien de plus ( on ne remet pas en cause le budget ) , possibilité de reclassement pratiquement nulle , et pour ceux qui vont rester , résultat des négociations très moyens … alors je ferai grève même ci cela n’est pas ce que je souhaite .

Einstein a dit…

La CFE-CGC HP a décidé de ne pas se joindre et de ne pas appeler aujourd’hui à un mouvement de grève.

Nos objectifs qui s’intégraient fin 2005 dans ceux de l’intersyndicale sont toujours :

· Réduire le nombre de suppressions de postes à moins de 740,

· Travailler sur la mise en place d’investissements pérennes d’HP en France,

· Ne procéder à aucune désignation dans le cadre du PSE,

· Mettre en place un programme de PDA attractif pour les cadres et les non--cadres,

· Définir des mesures de reclassement efficaces pour que les volontaires au départ ne soient pas aux ASSEDICS à l’issue du PSE,.

· Conserver les meilleures conditions de travail pour ceux qui resteront dans l’entreprise.,

Le 2 décembre 2005, la CFE-CGC ainsi que 3 autres syndicats ont accepté de signer un protocole d’entrée en négociation reprenant ou permettant de travailler sur l’ensemble de ces objectifs et définissant un calendrier des négociations.

Comme nous nous y attendions, il s’agit, de négociations âpres (NAO, ARTT, PDA, Livre IV & III, réindustrialisation) mais qui ne sont pas bloquées.

Au travers des actions qui ont été menées ces derniers mois, vous avez donné une très forte légitimité aux revendications que nous avons défendues en votre nom. Votre soutien aux organisations syndicales s’est également manifesté par votre très forte participation aux élections CE d’HPCCF et lors des réunions d’échanges avec vous sur tous les sites d’HP. Forts de votre soutien, nous continuons à travailler avec les mêmes objectifs, en particulier pour ce qui concerne les sites et les populations les plus touchés par ce plan (IDA, Agences, non-cadres, métiers de productions…).

Nous avons dit et nous confirmons que, si nos objectifs ne sont pas atteints en fin de négociation, nous userons de tous les moyens y compris la remise en question complète du calendrier prévisionnel ou du plan lui-même au CE. La Direction sait que nous sommes déterminés et crédibles sur ces sujets.

Nous respectons l’analyse et les positions des 4 autres syndicats avec lesquels nous continuons à travailler face à la Direction notamment dans les prochaines ngociations: lors des prochaines négociations :

· Livre IV et III, 10 janvier 2005

· ARTT, 23 janvier 2005

· PDA, 18 janvier 2005

· Réeinvestissements perennes en France, 16 janvier 2005

Dans ce contexte et après avoir analysé la situation avec les autres organisations syndicales, la CFE-CGC considère qu’une grève est aujourd’hui prématurée

Anonyme a dit…

A 17:39

J'ai bien lu le tract. Son contenu me laisse très perplexe car trop en décalage avec les C/R faits par les autres syndicats et les résultats obtenus sur l'ARTT.
L'ARTT ne signifie pas la fin des négos. Il y a d'autres sujets importants à traiter et notamment un LIV. Et là j'ai plus confiance en l'intersyndicale à 3( CFTC/FO/CGC) qu'à 2(CFDT/CGC).

C'est pour cela que je dis ok on avance avec eux.

Anonyme a dit…

Les messages de la CFDT et de la CGT depuis quelques mois, avec encore un message CGT sur l'ARTT incroyablement truqué et plein d'erreurs volontaires, ont achevé de me convaincre : ils feront exprès de ne retenir aucune avancée ou aucun fait positif. On aura droit à que du négatif tout le temps, c'est en phase avec ce qu'on apprend aujourd'hui à la radio sur le fait que les français sont le peuple le plus pessimisme d'Europe, d'où anti-dépresseurs etc...

Envoyer des messages non objectifs comme ils le font aide à remplir les infirmeries chez HP, je pense que c'est irresponsable de présenter les choses sous un jour systématiquement négatif.

Anonyme a dit…

Réponse à 9:11. Qu'est-ce que tu vois de positif jusqu'à présent. Tu perds 8 jours de congés qui avaient été accordé car les cadres travaillent trop, tu n'auras pas d'augmentation pour la 5eme année consécutive comme la majorité des employés, le plan social montre un chantage inaccepatble depuis le debut (1240 suppresions de postes alors que les chiffres de départ présentés dans le livre iV sont de 940) , une commission reclassement qui n'est là que pour sauver la face en France, un PDA inférieur à ce que tu peux toucher en prenant le package et en pointant aux ASSEDICs. Une intersyndicale qui explose pour des raisons purement politiques. Tu trouves qq chose de positif dans tout ça. Je ne suis pas syndiqué et j'en suis fier aujourd'hui et je sortirai à 10 heures pour montrer mon ras-le-bol

einstein a dit…

Pour ceux qui font croire que rien n'avance, voici ce qui a été obtenu depuis le conflit de septembre-octobre par ceux qui négocient vraiment (source protocole d'ouverture des négociations) :

- Négociation d’un accord sur la revitalisation des bassins d’emploi de Grenoble, l’Isle d’Abeau et la Région Parisienne.

- Groupe de Développement des activités en France (objectif 50 postes mini)

· Diminution du nombre de postes dont la suppression est envisagée de 1240 à 886 (-29%) pour HPF et CCF

· Conditions financières proposées dans le Livre III sensiblement équivalentes à celles prévues dans le PSE de 2003 pour le programme de volontariat. Cela ne concerne pas en revanche les préretraites

• Négocier un accord triennal d’adaptation de l’emploi 

· Ne pas dénoncer d’accord collectif dans les 24 mois suivant la signature du présent protocole (à l'exception de l'accord IRP, si nécessaire faute d'accord sur un avenant de révision).

• A ne pas filialiser l’activité de HP Services dans le cadre du présent projet de restructuration.

• A ne fermer ni site ni agence dans le cadre du présent projet de restructuration.

• A faire bénéficier aux salariés des sociétés CFS et Triaton de mesures d'accompagnement identiques à celles qui seraient débattues dans le cadre du Livre III des sociétés HPF et HPCCF dans le cadre du présent projet de restructuration et ce, dans 'hypothèse où des licenciements pour motif économique seraient notifiés au sein de ces sociétés dans un délai de 12 mois à compter de la signature du présent accord.

• A ce que la situation des salariés EDS, éventuellement intégrés au sein de HPF ou HPCCF avant la fin des procédures d’information/consultation sur le présent projet de restructuration, soit gérée dans le présent livre IV et livre III.

• A compenser financièrement le nouveau forfait jours à un niveau et selon des modalités à définir dans le cadre de la négociation du nouvel accord ARTT (on sait maintenant ce qui a été obtenu, chapeau !).

• A négocier le principe et les modalités d’une garantie d’emploi éventuelle.

• A étudier le principe et les modalités d’une aide éventuelle aux CE pour gérer les conséquences sur les Comités d’entreprise de la présente restructuration.

Vous avez raison les cocos, rien n'avance !

Anonyme a dit…

Il ne s'agit pas de demander plus dans l’absolu, mais de compenser une perte définitive.

Certains vont perdre un emploi, d’autres auront des conditions de travail très défavorable.

L'objectif est de limiter au strict minimum de nombre des licenciements, de faire que ceux qui vont partir le fassent dans de bonnes conditions et de préserver les conditions de travail de ceux qui resteront.

Ce n'est pas une surenchère, mais il faut à renforcer certaines zones de faiblesses. A ce jour, pour ceux qui partent, seul le plan de volontariat nous semble satisfaisant.

Par contre, le PDA, les désignations et les conditions de ceux qui resteront sont très en deçà de nos attentes.

Anonyme a dit…

Dis Einstein, est-ce que honnetement tu crois à ce que tu ecris? Tout ce qui concerne la revitalisation n'est que fantaisie et ne sert qu'à apaiser les politiques. Le nb de suppression d'emploi reduit, je me marre. On n'a rien reduit du tout. Le chiffre de 940 correspond à la moyenne européenne. CFS et Triaton sont des employés HP. Il n'y a que toi qui ne les considère pas comme tels. Quand au reste, pas de plan social avnat 24 mois, garantie d'emploi,.... c'est du rechauffé. Il va falloir innover

Einstein a dit…

Bornés et frustrés, il n'y a rien à faire... Vous voulez bien vous porter volontaires svp ? Ou regarder ailleurs pour comprendre que nous avons un conflit de riches ?

Mauve a dit…

Isle d'Abeau : environ 35 personnes dehors. Allons jusqu'à 40 maxi.

Le bide annoncé s'est réalisé.

Le reste n'est qu'agitation ou propagande.

Toute cette énergie gaspillée en pure perte, c'est bien triste.

Anonyme a dit…

Les Ulis 50, alors qu'on était 500 dehors en septembre...

Anonyme a dit…

A Issy, c'est mieux : 10 et je compte large. C'est le siège social de la CFDT en plus...

Anonyme a dit…

Je souhaite poser une question simple.

Quels syndicats prendront la responsabilité d'avoir fait perdre des offres d'emploi trouvées pendant cette période à de futurs volontaires pour avoir fait perdurer inutilement cette situation ?

Des avancées existent bel et bien. Elles sont tangibles sur différents dossiers, n'en déplaise aux râleurs professionnels.

Alors laissez ceux qui souhaitent changer d'employeur le faire sans voir passer sous le nez des opportunités qui ne seront plus là dans quelques mois.

Sinon, les potentiels volontaires n'en seront plus et le compte n'y sera plus non plus.

CFTC HP a dit…

Nos chiffres sont supérieurs à ceux annoncés ici :

Grenoble 200 environ
Ulis 80 -> 50 au bout d'une heure qui sont rentrés pacifiquement dans la salle de négociation
Ida 50 à 60
Sophia 30 environ
Issy 30 environ

Anonyme a dit…

Ca veut dire que si les 3 autres syndicats appellent à la mobilisation un jour, pour des motifs autrement plus graves, on doit pouvoir passer de 400 à 1000.
Ca poussera peut-être la CFDT et la CGT à travailler vraiment en intersyndicale sur des lignes qui prennent en compte les employés et pas leurs intérêts syndicaux.

Titophe a dit…

A Grenoble, il suffit de compter les ballons qui ont ete lachés tous ensemble et qui ont certainement du etre photographiés moulte fois.
Dommage que tous les syndicats n'aient pas profité de cet élan pour montrer que nous ne lachons pas si facilement...

Anonyme a dit…

>Vous avez raison les cocos, rien n'avance !


Tiens Einstein dévoile enfin le fond de sa "pensée"

Anonyme a dit…

titophe, tu n'as pas compris que ce n'était pas le moment pour faire une grève....
Et il n'y avait pas lieu d'en faire en ce moment surtout pendant des discussions...

Anonyme a dit…

>Quels syndicats prendront la responsabilité d'avoir fait perdre des offres d'emploi trouvées pendant cette période à de futurs volontaires pour avoir fait perdurer inutilement cette situation ?

Tout ce qui peut faire reculer ce plan 100% boursier est bienvenu.

Espérons que la CGC se souviendra de ses bonnes intentions d'utiliser tous les moyens légaux (y compris les tribunaux) lors de la discussion du livre IV ...

Anonyme a dit…

Pour etre efficace, la menace de la greve doit etre utilisee a bon escient. J'ai l'impression qu'aujourd'hui on a grille une cartouche pour rien.

Malheureusement pour certains, le ridicule ne tue pas

Anonyme a dit…

non retarder le plan n'est pas bienvenue car cela est TRES pesant !!

Mauve a dit…

A cftc_hp (11h04).
IDA 50/60 ? Non, je confirme moins de 40 personnes.
Et je ne suis pas de la police ;-)

Anonyme a dit…

C'est pas croyable ca!!!

Puisqu'on vous dit que des gens n'attendent qu'une chose, c'est pouvoir prendre le package.

Laissez les partir et occupez vous de l'avenir plutot que vouloir faire trainer ce plan social!!

Anonyme a dit…

Je n'ai pas de job a HP, je n'ai pas de perspective mais je n'en souffre pas plus que cela. J'irai bosser ailleurs... Il m'est donc insupportable de vivre dans cette attente et ce scenario allucinant ou je ne peux pas dire quand je serai dispo cote HP.

Alors oui, je trouve ce plan boursier ridicule mais je ne suis pas CEO d'HP, ni stratege. Je vois juste qu'on veut changer de maniere de gerer les gens, le lieu etc. Je vais pas m'inscruter...

Donc je ne suis pas du tout interresse par qq chose qui traine alors que grosso modo, l'accord qui se dessine est un compromis acceptable.

Anonyme a dit…

>non retarder le plan n'est pas bienvenue car cela est TRES pesant !!

Plains toi à PS/MH

Anonyme a dit…

Bon, maintenant que la CGT et la CFDT on raté leur demonstration de force, il se passe quoi pour les employés ?

CFTC HP a dit…

Pour répondre à 12:00

Actuellement la réunion d'échange de vue Livre III-Livre IV se poursuit aux Ulis, sans aucun représentant CFDT (la CGT s'est exclue de ces réunions en ne signant pas le protocole).

Pour lundi 16 janvier, ceux qui le souhaitent enverront leur propositions d'amélioration et d'optimisation, réponse à la réunion du vendredi 20 janvier.

Il y a une réunion technique ce même lundi sur l'accord ARTT pour finaliser une rédaction.

Le 16 janvier a lieu également la deuxième réunion avec Bernard Méric
pour le Groupe de Développement des Activités en France.

Le 18 janvier la très attendue réunion PDA avec la deuxième proposition de la direction.

CFTC HP a dit…

Et milieu de semaine prochaine on fait un sondage auprès des employés sur la proposition d'accord ARTT

Anonyme a dit…

merci CFTC pour les prescisions.
Je ne vois pas dans votre commentaire un point très important qui a lieu le 16 janvier : Decision du tribunal par rapport au recours de la CGT + CFDT d'annuler les elections du CE HP CCF.

Quel est l'impact de cette décision (annulation ou non) pour les employes ?

CFTC HP a dit…

Exact ! c'est un lundi de folie...

L'audience est lundi mais le jugement n'est attendu que pour le 20 janvier. On verra à ce moment si le recours a été maintenu (voir la contestation du protocole enlevée au dernier instant), si le juge donne raison à la CGT et la CFDT...Nos experts juridiques estiment qu'aucune information-consultation du Comité de Groupe et des CE ne pourrait avoir lieu avant au moins deux mois en cas de succès de cette action. A suivre...

FM a dit…

>Puisqu'on vous dit que des gens n'attendent qu'une chose, c'est pouvoir prendre le package.


Il faut laisser le temps au temps.

Anonyme a dit…

Ah voila quelque chose d'honnete et qui me convient bien, si vous censurez, ce n'est pas honnete; par contre les gens doivent pouvoir s'exprimer, sans mechancete et sans insultes, mais de tous bords

Anonyme a dit…

Ne faites pas de plans sur la comete, la CFDT et la CGT etant des empecheurs de tourner en rond... il est impossible qu'ils aient eu l'intelligence avec si peu de monde dans leur groupe d'avoir raison contre la direction... voyons.. en plus ils ont des juristes a Grenoble dans les locaux qui sont payes pour ca !!!! a la direction

Mauve a dit…

cftc 13h08...

En clair, si les recours sont maintenus, et si le juge leur donne raison, la quasi-totalité du processus de négociations est au frigo pendant 2 mois. Et on n'a aucune certitude sur l'état dans lequel il en ressortira.
Les partants "actifs" qui sont en pleine recherche seront un peu plus longtemps dans l'incertitude et apprécient.

Sans parler du fonctionnement du CE (aides, participations et activités diverses, commissions, joker, etc. etc.) qui risque de souffrir gravement.

C'est comme ça que certains syndicats défendent "au mieux" les intérêts des employés ?

Merci à l'intersyndicale à 3 (CFTC, CFE-CGC, FO) pour les progrès obtenus.

Titophe a dit…

>Puisqu'on vous dit que des gens n'attendent qu'une chose, c'est pouvoir prendre le package.

A priori, les managers de Grenoble ont recu une directive afin d'accepter de donner des LOA a ceux qui ont deja trouvé un job ailleurs. Dont pour les pressés, ils peuvent partir et toucher leur package plus tard. Pour ceux qui restent: je n'ai peut-etre rien compris mais mon libre arbitre ne me quittera pas de sitot.

Anonyme a dit…

Il est clair que la CGT-CFDT ne font rien avancer, ils bloquent des procédures qui ne font RIEN gagner aux employés si ce n'est que PLUS de STRESS, PLUS de COMPLICATIONS, ATMOSPHERE INSUPORTABLE !!!

Anonyme a dit…

Je suis fatigue par l'attitude du tandem CFDT-CGT qui n'a de strategie que l'obstruction et le pourrissement.
Au vu du flop magistral qu'a ete l'appel a la greve de ce matin, je souhaiterai qu'ils en tirent les consequences en retirant leur recours concernant les elections du CE. Dans le cas contraire, ils prennent le risque de se mettre a dos une majorite d'employes HP

Heisenberg a dit…

Einstein, il me semble que tu n'aimes guère l'incertitude !...

Ceci dit, il me semble que l'action de ce matin, mise en route par CFDT et CGT ne se solde pas -tant que cela- par un échec.

Il faisait froid, très froid, et les sangliers avaient mangé des cochonneries.

Anonyme a dit…

Le bilan :

Bilan par site :

Grenoble : 350 participants - lâcher de ballons - presse : Radio France Isère, AFP, France 3, M6. Durée : 1h30

Ile d'Abeau : 100 - lâcher de ballons

Les Ulis : 100 - invasion de la salle de réunion entre la direction et FO-CGC-CFTC sur le plan social. Les salariés ont distribué la galette des rois "inégalitaire" : 3/4 pour les actionnaires et la Direction, 1/4 pour les salariés.

Issy : 50 participants - pique-nique

Toulouse : 20

Sophia : 40
------------
Total : 660 (chiffre de 600 communiqué à l'AFP)

patrick_love a dit…

Restons neutres SVP, et selon les messages internes, radios et télés à midi ou 13heures, tous étaient d'accord sur 500 personnes environ en France en grève ce matin chez HP.
Aux dernières élections, il y a eu 56% de participation et environ 30% pour CFDT + CGT (cadres et non-cadres au total), soit environ 820 votes. 500 sur 820, ça fait quand même plus de 60%! Pensez-vous vraiment que si les autres syndicats avaient dit oui au mouvement, on aurait eu le même taux, soit 1700 employés de plus en grève? Personnellement j'en doute, même si j'ai toujours affiché ma neutralité syndicale. Tout reste bien sûr relatif, mais CGT et CFDT ont au moins le mérite d'être soutenus par leurs électeurs.

Anonyme a dit…

dans la presse:
http://fr.news.yahoo.com/10012006/5/hewlett-packard-greve-l-appel-de-la-cgt-et-de.html
http://www.tageblatt.lu/edition/article.asp?ArticleId=44275

Anonyme a dit…

>>>> priori, les managers de Grenoble ont recu une directive afin d'accepter de donner des LOA a ceux qui ont deja trouvé un job ailleurs. Dont pour les pressés, ils peuvent partir et toucher leur package plus tard.

A priori ? rumeur ? si c'est vrai alors cela doit l'etre pour tous les sites... et doit etre connu des syndicats aussi.

Heisenberg a dit…

Là où le constructivisme atteint ses limites...

Nous retrouvons en effet ce genre de "positivisme" dans quelques publications médiatiques et par web interposé, très prisées actuellement par le cadre moyen HP.

Ces écrits, d'un style fort agréable, et c'est là où les intentions, manisfestes ou latentes de leurs auteurs ne sont peut-être pas si "désintéressées", donne assez rapidement l'illusion aux lecteurs et lectrices qu'ils pourraient arriver à maîtriser pêle mêle et en vrac : "le stress au travail", "le temps", "le PSE" en donnant "les 5 clés du bonheur" ... avec, comme dirait Andréa Camilleri, le sérieux de l'âne qu'on étrille ...

On prendrait assez vite le parti d'en rire si la recette, de par l'escroquerie intellectuelle qu'elle contient, ne trouvait autant d'adeptes ...

Evidemment, à force de cacher l'innommable, c'est-à-dire : s'intéresser uniquement aux effets de surface (les négos) et pas à ce qui les "cause", ces écrits et leurs auteurs condamnent donc leurs "victimes" à attendre quelques sous.

Hélas, nos "cubicals" sont remplis de ces thuriféraires abusés, roulés, qui ne savent plus à quel Saint vouer leurs efforts professionnels et méritoires...

Autrefois , le bonimenteur de foire proposait aux gogos ébaubis le bonheur pour pas cher...

S'agirait-il d'une tentative un peu cynique de séduire un électorat plus sensible, par nature, à ce genre d'esprit ?

Au moyen-êge, en Yiddish , les "laytzim" étaient des esprits qui imitaient les humains et se moquaient d'eux dans le but de les tourmenter. Plus tard, le yiddish utilisa "letz" pour décrire une taquinerie .

Pour l'illustrer une petite histoire, qui peut s'appliquer aux tentatives "obstétricales" de nos littérateurs favoris :

"Marc Grinstayn et Albert Steinhoff, tous deux obstétriciens, partagent le même cabinet. Sur la porte, en dessous des heures d'ouverture, un letz a écrit : "NOUS DELIVRONS - 24 H sur 24".

Titophe a dit…

Les salariés d'HP débrayent
contre le plan social

CFTC HP a dit…

Pour 14:14, on confirme que les LOA (congés sabattiques) sont acceptés, mais l'incertitude d'être volontaire accepté continue de subsister.

Nouvelle intéressante : plutôt que le job sharing à 60%, la direction propose à l'instant que le passage à temps partiel (sous certaines condtions de service) à 50%, 40%, 30%, 20% soit encouragé par une prime de 8500 euros/7500/4000/2500

Anonyme a dit…

Soyons sérieux, la CGT et la CFDT peuvent mentir à l'AFP mais pas à nous quand même !!!

Anonyme a dit…

Et pourquoi la Direction, au lieu de verser des primes fixes pour inciter les gens, ne le ferait pas sous forme de "rente"... Par exemple, rémunérer à 80 % un travail à 50 %... etc... ?

Anonyme a dit…

en reponse a 13:43, si te proposer de partir avec 43% de ton salaire jusqu'a la retraite, ou ccepter les designations de non-cadres meme s'il y a assez de volontaires, c'est supportable, c'est que tu ne dois etre dans aucune de ces 2 situations...

Anonyme a dit…

>Soyons sérieux, la CGT et la CFDT peuvent mentir à l'AFP mais pas à nous quand même !!!

C'est triste ce genre de remarques.

les pressés de partir vont bientot féliciter MH/PS et compagnie

Anonyme a dit…

>Bon, maintenant que la CGT et la CFDT on raté leur demonstration de force, il se passe quoi pour les employés ?

Rien de bon. c'est pour cela qu'il fallait se bouger les fesses même s'il faisait froid...

Titophe a dit…

A 14:14 Message de Hrops Grenoble au managers du 4 Janvier:

Subject: WFR - mesure spécifique : congés sabbatiques


Bonjour à tous,

Dans le contexte du PSE 2005 et à titre exceptionnel, il a été décidé que tous les employés qui souhaitent bénéficier à partir d'aujourd'hui d'un congé sabbatique seront acceptés dès lors qu'ils remplissent les conditions suivantes :

- avoir 24 mois d'ancienneté dans l'entreprise et 2 ans d'activité professionnelle (au lieu de 36 mois d'ancienneté et 6 ans d'activité professionnelle dans le cadre habituel).

Ces congés sabbatiques pourront être renouvelés à la demande des employés et dans le respect du calendrier prévisionnel de consultation jusqu'au 31 mai 2006 (ceci a pour objectif de "coller" avec la date de fermeture prévisionnelle de la période de volontariat). L'employé devra formaliser sa demande par courrier recommandé adressé à Hrops Grenoble pour HPCCF et Hrops les Ulis pour HPF .

Hrops centralisera l'ensemble des demandes selon le process défini ci-dessous et vous informera ainsi que le manager concerné dès réception.

[... noms supprimes pour confidentialité ...]

Process mis en place chez Hrops

- Hrops réceptionne les demandes par courrier : owner HPCCF [Biiip!] et HPF [Biiip!].

- Hrops vérifie les conditions d'ancienneté et d'activité professionnelle.

- Hrops informe le HR biz et le manager concernés par email pour validation de la demande et confirmation de la date de départ.

- A réception de la validation, Hrops adresse un courrier d'acceptation à l'employé.

- L'employé réalise son circuit départ au plus tard dès le début de son congé sabbatique et quelle qu'en soit la durée.

Note pour Hrops : les checklists du portail ne seront pas modifiées car il s'agit d'un process exceptionnel limité au cadre du PSE 2005.

Anonyme a dit…

C'est sympathique les lâchers de ballon. Quelle sera la prochaine activité?

Soyons un peu sérieux. HP ressemble à une cours de récréation d'enfants gâtés et plus à une entreprise.

Corben Dallas a dit…

Bonjour,

Il y a des questions sans reponses dans le sujet sur l'ARTT (4 ou 5 dernieres interventions). Faut-il les reposer dans ce sujet ?

Merci

Anonyme a dit…

Je réitère ma remarque :

Plutot que la direction n'incite au temps partiel par une prime, ne pourrait-on pas lui suggérer une forme de "rente" ? Par exemple : payer 80 % un poste à 50 % ?

Anonyme a dit…

Comment ce fait-il que le message sur les LOA n'ait pas fait l'objet de plus de communication. Il y a beaucoup d'employés qui ont un Remote Manager? Je croyais que tous les employés français dependait de la meme loi. Est-ce qu'il faut qu'il y ait un mouvement d'humeur de la base pour que les syndicats qui negocient delivrent l'info?

CFTC HP a dit…

La dernière phrase est de trop...
On est en ce moment même en train de négocier.

Anonyme a dit…

Employé depuis 21 ans à HP je suis aujourd'hui directement lié au sort de I&D à IDA, même si mon poste est basé à Grenoble.
Je veux aussi que vous sachiez que je ne suis pas syndiqué et aussi sans préférence aucune.

Comment se fait il que la CFTC, CFE-CGC et FO n'aient pas appelé à la grève aujourd'hui comme l'ont fait la CGT et la CFDT ???
Je profite de ce message pour les féliciter de cette action même si nous étions peu nombreux mais plus qu'espérés.

Il y a deux raisons majeurs à ma question:

1) Lors de la dernière assemblée générale à Grenoble la majorité des gens présents a voté OUI à la grève.

2) Mr Starck, lors de son passage en Septembre ou Octobre à IDA, a affirmé qu'il n'avait de dossier de fermeture de site sur son bureau. Néanmoins il a abordé le fait que le site de IDA avec ses 350 âmes était arrivé au seuil critique. Demain si HP IDA se sépare de 140 collaborateurs le seuil critique est plus que dépassé. Pour ma part c'est la chronique d'une mort annoncée. Je pense aussi que SOPHIA doit être dans le même cas de figure que le site de IDA.

Pour ces deux raisons je crois qu'il aurait été citoyen et respectueux, pour les sites de IDA et SOPHIA, de mener cette action avec les syndicats en présence.

Une fois de plus, je suis surpris par cette soit disant intersyndicale qui semble être plus concernée par ses propres intérêts que par le devenir de nous tous.

Lors du dernier mail que je vous ai envoyé je parlais de cohésion.
Aujourd'hui j'ai le triste sentiment que cette notion dont vous devriez faire preuve, trépasse au détriments des intérêts personnels et de soif de pouvoir de certains acteurs.


42 ans, 21 ans à HP, déçu de ce triste constat.

CFTC HP a dit…

Les questions en suspend ARTT si elles ne sont pas répondues dans la journée le seront après la réunion technique de lundi prochain

CFTC HP a dit…

Pour 15:15, la CGC et la CFTC ont déjà dit pourquoi elles ne faisaient pas grève, FO va s'exprimer prochainement.

L'arme de la grève n'est pas anodine. Elle doit être utilisée
si elle renforce les négociateurs.
Si ça ne marche pas, elle les affaiblit.

La CFDT et la CGT n'ont rien à perdre à lancer ce type de mouvements, dont acte. Nous qui négocions en ce moment même, ça ne nous permet pas d'obtenir plus pour l'instant.

Il est clair que sans les avancées obtenues jeudi pour l'ARTT, notre participation aurait été envisageable.

Informés jeudi soir par la CGT et la CFDT de leur décision de faire grève mardi, outre les motifs dont une partie tombait, le timing n'était clairement pas bon.

Nous restons en réserve d'un mouvement de contestation plus conséquent si nous rencontrons des blocages qui doivent être conséquents eux aussi.

Les discussions depuis ce matin sont productives.

Pour les congés sabattiques, ils sont non seulement acceptés désormais, mais pour le volontariat, sans avoir la garantie formelle d'être acceptés,
il est désormais prévu qu'un CDI ou création d'entreprise déjà débuté à la fin de la période de volontariat soit en tête du classement des projets de volontariat pour la sélection.

Les première propositions d'incitation de passage à temps partiel vont dans le bon sens.

Enfin il est prévu de classer les
560 intitulés de bulletin de paie concernés par des suppressions de poste en 59 catégories professionnelles représentant 17 familles d'emploi et 3 domaines d'activité.

C'est ce qui serait utilisé (les 59 catégories professionnelles, par bassin d'emploi et par société) pour accepter ou refuser les volontaires le cas échéant.

Cette granularité qui n'est pas trop fine et sur laquelle nous continuons de travailler augmente la probabilité de volontaires non refusés et d'absence de désignation, sans qu'on puisse l'exclure bien évidemment tant que le volontariat n'est pas terminé.

Ces informations qui vont dans le bon sens vont paradoxalement irriter ceux qui pensent que le seul moyen d'obtenir des résultats c'est la grève, mais on n'y peut rien. A chacun ses convictions et sa méthode, en fonction des circonstances. En septembre-octobre c'est ce qu'il fallait faire, aujourd'hui pas pour l'instant car on avance avec la CFE-CGC et FO.

Enfin les AG ne concernent qu'une partie des employés, celle qui se déplace. Elles sont souvent animées par des syndicalistes qui connaissent les ficelles.

La majorité des autres employés doit être prise en compte : en particulier ceux qui ne peuvent pas se déplacer à cause de leur travail ou de contraintes personnelles. Eux aussi ils ont des choses à dire, et pas forcément celles des mouvements de foule organisés par un vote habile.

10 janvier, 2006 15:36

Anonyme a dit…

Hurd:HP To Be True To Its Word

January 5, 2006

You may not always like what you hear from Hewlett-Packard, but president and CEO Mark Hurd's mantra is that the company will deliver on what it promises. That should be good news to those HP partners who have accused the vendor of inconsistency during the years.

"When we say we will do something, we will expend every ounce of effort to make sure that we live up to that commitment," Hurd said last month during his first public meeting with analysts since taking over as CEO in April.

http://www.hp-interex.org/site/cms/newsarticleview.asp?article=3188

Anonyme a dit…

oui sur IDA, 35 personnes, entre 30 et 40 dont la quasi majorité est rentrée au bout d'une heure

Anonyme a dit…

Chirac Plans Tax Incentives to Keep Jobs in France in 2006
December 31, 2005

French President Jacques Chirac said he will introduce tax incentives to dissuade companies such as Hewlett-Packard Co. from cutting jobs in France or moving production to countries with laxer labor laws.

``Our system of corporate taxes must favor companies which employ in France,'' he said in his annual New Year's televised address broadcast on TF1 and other major networks. ``Today, the more a company fires workers and the more it shifts production abroad the less (taxes) it pays.''

http://www.hp-interex.org/site/cms/newsarticleview.asp?article=3171

Anonyme a dit…

Je m'étonne que le fait de faire passer les cadres PII en "horaire" soit présenté comme une "avancée".

En effet, d'une part les matrices des conventions collectives sont bien moins favorables, et d'autre part il s'agit en fait d'une perte de libettés !

Vieux Singe a dit…

Dilemme :

1) Retarder la mise en oeuvre du plan pour permettre aux personnes dont les jobs sont suprrimes (I&D, support ...) de beneficier de quelques mois de salaire au chaud.

ou

2) Appliquer le plan rapidement pour que les personnes qui ont trouve un emploie puisse partir avant que l'employeur potentiel se lasse. Cette solution ayant pour avantage de diminuer le nombre de designes....

That is the question

Anonyme a dit…

Question pour les syndicats CFTC
(merci à vous et salutations)

si je souhaite prendre un congé sabbatique et qu'il est accepté par mon manager.

1) Puis je bénéficier du plan en étant volontaire pour toucher mon package ?

2) Dois je etre volontaire pendant mon année sabbatique ou à la fin ?

3) Quand toucherais je mon package ?

Anonyme a dit…

HP Insiders' 2005 Sales Triple '04: FIRM's SHARES' YEAR-END CLOSE BEST SINCE 2000
By Jack Davis, San Jose Mercury News, Calif., San Jose Mercury News, Calif.

Jan. 2--Shares of Hewlett-Packard in 2005 had their biggest percentage gain since 1999, unleashing the most insider trading at the company since 2000.

HP shares rose by more than a third and are up 44 percent from the day before Mark Hurd was named the company's new chief executive in March. They ended the year at $28.63, their highest year-end close since 2000.

In all, 13 insiders at HP sold 1.4 million shares of the company's stock worth $36.8 million in 2005, more than triple the amount of shares sold the year before, according to Thomson Financial, a research firm that provides insider transaction data to the Mercury News.

Vyomesh Joshi, HP's vice president in charge of its imaging and printing division, was the most active insider during December. He netted nearly $2.4 million on Dec. 6 by exercising options to purchase 250,000 shares of HP stock for $5.14 million at an average price of $20.55, and then immediately selling those shares on the open market for $7.51 million at an average price of $30.06. Joshi's timing was good, as the stock hit a 52-week interday high of $30.25 that day, closing at $29.62. He still owns 269,138 shares.

HP Chief Financial Officer Robert Wayman sold 115,184 of the company's shares Dec. 1 for $3.4 million at an average price of $29.68. He acquired the shares Nov. 29 by paying $2.4 million to exercise options allowing him to buy shares at $20.51 each. Wayman, who served as the company's interim chief executive after the firing of Carly Fiorina in February, still holds 292,955 shares.

Anonyme a dit…

Il ne me semble pas que le passage des cadres PII en mode horaire soit une avancée !

D'une part, les minima de la convention collective sont bien en-deça des minima au forfait jour, et d'autre part il s'agit à mon avis d'une perte de liberté et d'une défiance de la part de la direction envers ces salariès.

Anonyme a dit…

Pour 10 janvier 13:58, sur les chiffres de la grève, j'en déduis de ce que j'ai vu sur mon site qu'il faut diviser tous tes chiffres par deux. Cela donne une triste image du syndicalisme que de mentir comme cela sur les chiffres, mais c'est une habitude
n'est-ce pas ?

CFTC HP a dit…

merci de laisser la discussion ARTT dans le sujet ARTT.

Anonyme a dit…

A 16:02

Quand je lis le tract de la CFDT, je doute parfois de leur honnêteté intellectuelle....
C'est un peu nous prendre pour des gogos et faire de la grossière manipulation.
Soyez à la hauteur des enjeux!

Anonyme a dit…

Les Ulis sur France 3

http://videojts.francetv.fr/regions/popup.php?id=b92a_1214part1&video_number=0

Au début et à partir de 10:55

CFTC HP a dit…

1) Puis je bénéficier du plan en étant volontaire pour toucher mon package ?

-> oui, sans garantie d'acceptation mais la probabilité augmente avec les avancées obtenues
(CDI déjà débuté en tête de liste)

2) Dois je etre volontaire pendant mon année sabbatique ou à la fin ?

--> Ni l'un ni l'autre. Pendant la période d'ouverture du volontariat, soit théoriquement
pour l'instant du 5 au 31 mai.
Le jugement CE CCF rendu le 20 ou 23 janvier donnera une indication sur un premier dérapage possible.

3) Quand toucherais je mon package ?
--> De deux façons. Avance sur solde de tout compte peu de temps après l'acceptation du volontariat
donc peut-être sur la paie de juin, sinon juillet(le montant reste encore à déterminer il était de 20 000 euros en 2003) puis solde de tout compte à la fin du préavis au plus tard ou du congé de reclassement.

Anonyme a dit…

Que les syndicats se battent entre eux, cela n'est pas nouveau et que ceci tiennent à la gloire n'est pas nouveau non plus. Mais le fait d'avoir débrayé ne serait-ce qu'une heure, ne va pas perturber les négociations en cours et à venir.
le seul fait que je regrette est cette stupide intrusion dans la salle des négociations pour aller narguer les participants avec une galette. Surtout l'échange de bons mots entre la CFDT, CGT et M. Farouz.
Mais la grève/débrayage est un droit.

Anonyme a dit…

>le seul fait que je regrette est cette stupide intrusion dans la salle des négociations pour aller narguer les participants avec une galette. Surtout l'échange de bons mots entre la CFDT, CGT et M. Farouz.

Moi j'ai trouvé ça rigolo et plutôt bon enfant.

Anonyme a dit…

Beaucoup de gents sur ce blog discute pour savoir si cgt/cfdt ont bien fait de lancer cette greve. La question d'un empoye de base comme moi se posait, etait de savoir si l'ordre de greve etant lance, fallait-il le suivre ou non. Je me suis dit que oui.

Anonyme a dit…

La DRH nous a seriné avec le coût engendré par le départ des C2A en 2003 : mais donc, pas avec le package en somme (environ 12 mois de salaire) ??
Aussi aujourd'hui, dans la somme globale allant pour les PDA, il semble que le package que la DRH va refuser soit un coût monstrueux pour HP.
je comprends plus !!!!

CFTC HP a dit…

Pour 16:47
Gros problème de timing, et mobiliser 400 ou même 800 salaries avec notre soutien nous parait insuffisant pour établir un rapport de force différent de celui obtenu par la négociation avec une direction qui est désormais très pressée de terminer ce plan.

La négociation ARTT jeudi se passe bien en ce qui concerne les revendications de l'intersyndicale CFTC/CFE-CGC/FO, il y a eu une vraie négociation sur cet accord depuis le début, et le jeudi soir on nous propose de faire grève mardi ? On comprend que les deux syndicats qui ont fait du surplace dans la négociation ARTT soient frustrés et qu'il y a aussi d'autres raisons de manifester son mécontenetement, on le respecte, mais on ne peut pas suivre dans ce contexte.

L'intrusion aux Ulis était sympathique. Il y avait d'autres points de créativité dans cette grève, comme le lacher de ballons, le pic nic. Il faudra s'en souvenir
pour la suite et surtout que tous les syndicats en tirent des leçons.
On ne fait pas une grève générale sans s'assurer de son succès.

Anonyme a dit…

>une direction qui est désormais très pressée de terminer ce plan

Raison de plus pour alerter les médias

Anonyme a dit…

>On comprend que les deux syndicats qui ont fait du surplace dans la négociation ARTT

En tant que cadre P3A, je ne vois pas bien ce qu'apporte cet ARTT négocié par la CFTC/CGC/FO

Anonyme a dit…

Espérons que les syndicats se retrouvent sur le plus important :

lutter contre le "plan" IV

Mauve a dit…

17h03

Ne pas confondre alerter les médias et mentir effrontément en inventant des chiffres de participation totalement farfelus.

Le communiqué à l'AFP, tissu de mensonges -concernant les chiffres de participation- dicté à 2 voix "syndicales" est l'exemple même d'une manipulation inadmissible.
(je mets syndicales entre guillemets pour ne pas salir le mot)

Anonyme a dit…

La question est : est-ce que tous les volontaires seront acceptés ? Quand est-il de la progression de la négo sur ce point ?
Merci

Anonyme a dit…

je voulais dire le "livre" IV

Anonyme a dit…

J'ai 50 ans, je ne peux pas bénéficier du PDA. Je suis dans HP MS. Je suis à IDA. Je n'ai pas de projet entièrement finalisé (pas de CDI) et je suis quand même volontaire, car mon projet est vitale pour moi. Quelle chance j'ai de voir mon volontariat accepté. Est-ce que l'inter à une idée la-dessus?
Merci

CFTC HP a dit…

Pour 17:08, on te renvoie à l'Episode 9 ou à notre site pour les comparaisons.

Si tu ne vois pas les avantages, on ne peut vraiment rien faire de plus. Peut-être faire un tour sur les derniers commentaires du sujet ARTT ?

On met au défi, (répondre dans le dossier ARTT svp), les P3 de nous démontrer en quoi le nouvel accord est moins intéressant sur ne serait-ce qu'un seul point, pendant sa période de dénonciation de 3 ans minimum soit jusque février 2009. Et quelle société en France concède des accords ARTT de ce calibre.

Anonyme a dit…

Ca suffit les grincheux et autres plaintifs en guerre avec le monde entier, de toutes façons vous ne serez jamais contents. Même si vous travaillez 0 jours payés 365 à 10 fois le SMIC.

CFTC HP a dit…

Pour 17:18

En 2003, on estime que le cabinet de reclassement a rejeté seulement 5% des projets qui ne reposaient vraiment sur rien de ne serait-ce qu'un peu concret. Vouloir partir sans but n'est pas un projet.

Donc le vrai filtre c'est l'acceptation ensuite de ton projet par le Comité de Validation RH(le 9 juin théoriquement). Qui ne peut te refuser si le nombre de volontaires dans l'une des 57 catégories professionnelles dont x sur IDA n'est pas atteint. Ce n'est pas à la tête du client, en tout cas on fera en sorte que ça ne le soit pas. En 2003 les exaequo étaient départagés par l'ancienneté (avant d'être tous acceptés).

On ne connaitra les chiffres que début février si l'information du Comité de Groupe peut commencer, et donc tes chances d'acceptation.

Ensuite, s'il y a trop de volontaires dans ta catégorie, avant de les refuser la direction
consultera les partenaires sociaux.

Mais la probabilité de refus de volontaires existe, comme elle existait en 2003. Tout dépend du nombre global et par catégorie-bassin d'emploi.

Anonyme a dit…

En tant que cadre P3B, je ne vois rien de positif dans la négotiation versus PDA 2003/2005 et l'état d'avancement actuel.
J'ai déja posé une mauvaise question(?) Pourquoi en plus de la limitation à 59%, accepté le cut à 80KEuros dans la base de calcul? il y a là une présentation mensongere de la réalité des revenus apres le départ. Je n'ai pas vu de syndicats contesté ce principe. Je ne pense pas que se soit, rassuré moi, l'expression d'une lutte de classe....entre virés (plus de 50ans avec peu de chance de retrouvé un boulot....)

Anonyme a dit…

Flash CFDT

Mobilisation de ce jour
Nous tenons à vous remercier pour votre mobilisation. Malgré une température très fraîche, votre participation et vos messages de soutien nous ont revigorés ! Nous allons poursuivre la négociation avec toute la détermination qui s’impose. De même, nous nous réservons la possibilité d’entreprendre toutes actions complémentaires pouvant avoir une incidence positive sur l’issue des négociations.

Différentes manifestations ont été organisées sur les différents sites d’HP. A Grenoble, il a été procédé à un lâché de ballons accompagnés d´étiquettes indiquant sur une face « Je suis employé(e) de HP depuis x ans, HP m´a lâché(e) », et sur l´autre « HP, les profits s´envolent et le nombre de licenciements aussi ». Sur le site des Ulis, il a été remis à la direction une « galette des rois du partage inégalitaire, avec un quart pour les salariés et les trois quarts pour la direction et les actionnaires ». Sur le site d’Issy-les-Moulineaux, un pique-nique a été organisé sur l’esplanade à l’entrée du siège.

Cette rencontre a été l’occasion de faire un échange de points de vues et de répondre à vos questions. Nous avons recensé ci-après les principales questions que vous nous avez posé :

Pourquoi faut-il réagir maintenant ?
Nous ne sommes pas satisfaits des négociations intervenues jusqu’à ce jour. Certaines négociations sont d’ores et déjà achevées, avec un résultat bien en deçà de nos attentes (NAO). D’autres sont sur le point de s’achever (ARTT), avec des propositions très minimalistes de la part de la direction. Il y a maintenant deux stratégies possibles : soit attendre la fin des négociations pour exprimer notre mécontentement, soit de réagir immédiatement pour tenter d’infléchir l’issue des négociations. Nous estimons que notre position syndicale consistant à informer et à mobiliser n’est pas incompatible avec une poursuite des négociations et qu’au contraire elle renforce nos revendications. De ce fait, nous souhaitons envoyer immédiatement, avant la fin de certaines négociations, un message fort à la direction, ainsi qu’aux pouvoirs publics et à la presse.

Pouquoi n´y a t´il pas une intersyndicale ce jour pour une défense commune?
Une réunion intersyndicale a eu lieu vendredi 6 janvier dernier, afin de discuter de la pertinence d’une action de grève. Cette réunion a montré des différences d’appréciation sur la stratégie de mobilisation. Certains syndicats étaient d’accord sur le fond de la revendication, mais ont estimé qu’il y avait un risque que les salariés ne se mobilisent pas pour défendre leurs intérêts. D’autres ont estimé que les propositions de la direction étaient suffisantes et qu’il n’y avait pas lieu à mécontentement. La CFDT et la CGT ont estimé que les propositions finales étaient insuffisantes et que nous n’étions pas en position favorable pour mener la négociation.

Ce mouvement va-t-il retarder la mise en œuvre du plan social ?
Nous n’avons pas pour objectif de retarder la mise en œuvre du plan social et pour l’instant nous sommes dans le calendrier convenu. Nous ne sommes pas là pour faire perdre du temps, mais pour en gagner en allant à l’essentiel. Concernant les personnes souhaitant quitter immédiatement l’entreprise, la CFDT a fait une proposition à la direction pour élargir le cadre du congé sabbatique et pour permettre à ces personnes de partir de manière sécurisée, mais sans pour autant renoncer au plan social. A ce jour, il subsiste encore des éléments essentiels de négociation pour lesquels nous estimons ne pas avoir obtenu satisfaction et pour lesquels nous nous battons.

D´autre part, s´il y a un retard dans la mise en oeuvre du plan ce ne sera pas une catastrophe car dans l’attente, les salariés reçoivent toujours un salaire. Rappelons que c´est la direction qui est pressée de nous voir partir, pas nous !

Quelle est votre représentativité syndicale (minoritaire) ?
Nous avons eu un message de soutien formulé comme suit : « La représentativité ne présume en rien de la liberté d’expression. L’argument consistant à objecter que la CFDT et la CGT n’ont pas une majorité absolue permettant d’entreprendre une action est irrecevable, voire inadmissible et non démocratique ». Nous sommes parfaitement d’accord avec ce point de vue et estimons que notre représentativité syndicale est suffisante pour pouvoir s’exprimer et envisager toutes les actions nécessaires.

Pourquoi demander plus ?
Nous ne nous battons pas pour demander plus dans l’absolu, mais pour compenser une perte définitive. Certains vont perdre un emploi, d’autres auront des conditions de travail très défavorables. Notre objectif est de limiter au strict minimum le nombre des licenciements, de faire que ceux qui vont partir le fassent dans de bonnes conditions et de préserver les conditions de travail de ceux qui resteront. Nous ne sommes pas dans une surenchère, mais cherchons plutôt à renforcer certaines zones de faiblesses. A ce jour, pour ceux qui partent, seul le plan de volontariat nous paraît être une bonne base de négociation. Par contre, le PDA, les désignations et les conditions de ceux qui resteront sont très en deçà de nos attentes.

Que pensez-vous pouvoir obtenir ?
Pour les NAO 2006, il est malheureusement trop tard ! Aujourd’hui, nos principales revendications portent sur :

La diminution du nombre de suppressions de postes (moins de 940 postes avec une justification économique claire)
Etendre le PDA à un plus grand nombre et hausser le plafond de la rente pour éviter les désignations
Compenser la perte de jours de congé par une augmentation salariale (revendication que les salariés de Grenoble nous ont demandé de présenter)
Borner les horaires de travail
Pourquoi jouer les alarmistes ?
Nous estimons que nous ne sommes pas en position favorable de négociation pour tenir le mandat qui nous a été assigné. Les négociations actuelles sont un simulacre que nous nous devons de dénoncer avant qu’il ne soit trop tard.

Pas dans notre culture de faire grève ?
Il n’est pas non plus dans la culture d’HP de licencier son personnel. La grève fait partie d’un droit social que nous estimons légitime d’utiliser aujourd’hui pour défendre nos intérêts. Il ne sert à rien de faire grève a posteriori et estimons qu’il est temps d’y avoir recours.


DATE 10-Jan-2006

Anonyme a dit…

Tout est dit dans la phrase CFDt : "La grève fait partie d’un droit social que nous estimons légitime d’utiliser aujourd’hui pour défendre NOS intérêts"

Pourquoi ne pas nous donner de chiffre de mobilisation alors qu'ls en donnent aux médias ? Pourquoi parler d'accord ARTT minimaliste ce qui n'est pas le cas de toute évidence ? Et pourquoi ne parlent-ils pas de leur action juridique et de son impact sur le plan ?

Par contre je note que le ton est beaucoup plus modéré, comme quoi une bonne claque de temps en temps ça fait du bien pour entendre raison et retourner négocier pour NOUS !

Anonyme a dit…

17:39. So what ?
Rien de bien concret dans ce flash recomposé à partir de certains vieux post du blog. Etonnant ? Pas tant que ça.

Une dernière remarque. Le terme "démocratique" est fâcheusement usité par ceux qui ont une tendance à ne pas l'être. Des nombreuses références historiques sont là pour le prouver.

Anonyme a dit…

>Pourquoi parler d'accord ARTT minimaliste ce qui n'est pas le cas de toute évidence ?

Ca ne me semble pas évident du tout.

>Et pourquoi ne parlent-ils pas de leur action juridique et de son impact sur le plan ?

Si ... si le plan est retardé ça n'est pas un drame. Et je partage tout à fait cette opinion.

A MH de lacher plus pour les PDA s'il veut que ca aille plus vite.

Anonyme a dit…

hélas...j'ai peur de lire dans ce blog que les gens les plus pressés de voir ce plan aboutir sont ceux déjà pressés d'encaisser le chèque que signera la DRH ?

Anonyme a dit…

NOS intérêts ? en tant qu'employés ! moi je le comprends comme ça...

Anonyme a dit…

Tout est dit dans la phrase CFDt : "La grève fait partie d’un droit social que nous estimons légitime d’utiliser aujourd’hui pour défendre NOS intérêts"
Tout comme quand la CFTC demande aux employés de faire gréve, exactement le meme droit, ni plus ni moins, tous ont raison ou tord...

Anonyme a dit…

Pourquoi porter des critiques aussi virulentes contre ceux qui décident de faire des actions comme aujourd'hui: "1 jour de grève"? vraiment cela fait peur de voir un tel comportement... si vous vouler vous défouler, je pense que c'est le moment de le faire en réunissant tous les d'employés à sortir afin qu'eux aussi puissent participer et influer sur leur avenir!
Merci à ceux qui ont le courage et la volonté de l'organiser.

d2r2 a dit…

Oui merci a la CFDT et à la CGT.
Il y eu une bonne couverture sur France 3 ce soir.

Anonyme a dit…

Réponse au message du 10/01 09:56

----------------------
Dis Einstein, est-ce que honnetement tu crois à ce que tu ecris? Tout ce qui concerne la revitalisation n'est que fantaisie et ne sert qu'à apaiser les politiques. Le nb de suppression d'emploi reduit, je me marre. On n'a rien reduit du tout. Le chiffre de 940 correspond à la moyenne européenne. CFS et Triaton sont des employés HP. Il n'y a que toi qui ne les considère pas comme tels.

----------------------

Faux ! je suis salarié CFS, je n'ai, par exemple, pas le droit à la mutuelle HP ni acces au CE, je n'ai acces à l'accord ARTT de HP, je n'ai pas un contrat de travail HP. Donc tu te trompes et (comme souvent) Einstein à raison : je ne suis pas salarié HP. Je tiens aussi à préciser que certains syndicats PmCpq nous avaient oublié sur le bort de la route lors du plan 2003 (nous n'avions pas eu acces au plan), et je remercie encore les syndicats PmHp d'avoir cette fois ci défendu notre sort, alors que rien ne les y obligeaient.

Merci encore

CFTC HP a dit…

Merci CFS 22:34, ça fait plaisir dans un flot de critiques de recevoir tout à coup ce genre de messages. Les salariés Triaton vous doivent, sans le savoir, également des remerciements car ils ont obtenu de facto ce que vous aviez demandé à l'intersyndicale qui s'occupe de HPFS.

d2r2 a dit…

qui aime bien critique bien

messageretoqué a dit…

ca fait plus d'un mois que je n'ai pas vu ce blog , ce qui m'etonne apres la longue lecture que je viens de faire c'est le manque absolu de revendication de la CFTC, vous ne faites que signer ce que vous impose la direction

CFTC HP a dit…

On a retoqué car la suite est vraiment immonde. Tu nous connaitrais mieux, tu devrais déjà te demander ce qu'on fait encore à débattre et répondre à 23h après une journée bien chargée, une de plus. Et savoir que nos revendications sont pourtant présentes à chaque négociation et qu'elles sont très complètes, et ambitieuses mais réalistes aussi. Regarde bien les NAO par exemple. Ou l'ARTT et le PDA en intersyndicale. Et bientôt le Livre III, on ne pense pas que d'autres ait autant travaillé que nous sur ce Livre III, on y est depuis un mois. Mais chaque syndicat est complémentaire et travaille là où il estime apporter une contribution. Alors parler de manque absolu, c'est un peu loin de la vérité. Par contre ce qui n'est pas trop notre style c'est de crier haut et fort ce qu'on n'obtiendra pas. Ou faire croire que... . Personne n'est parfait !

CFTC HP a dit…

Et pour la phrase "vous ne faites que signer ce que vous impose la direction", ça ne t'est jamais venu à l'idée que ça pouvait être l'inverse ?

Anonyme a dit…

La reunion d'hier n'a rien change concernant les montants du package?
Notamment une prise en compte de l'inflations entre 2003 et 2006?

Quid de la prime a la creation d'entreprise?

De meme, est ce que le critere "projet finalise" a change concernant la creation d'entreprise: peut on creer l'entreprise APRES avoir recu le package?

CFTC HP a dit…

Ces points seront abordés le 20 janvier

Anonyme a dit…

Je ne me reconnais pas dans les messages agressifs voire haineux de certains champions de la contestation. Par ailleurs, je ne crois pas que ces personnes representent la majorite silencieuse, mais desireuse de voir les choses progresser.

Anonyme a dit…

Lu dans le flash CGC :
>- Temps partiel RVTT : il n'est plus nécessaire de partager un poste pour bénéficier de cette mesure. La Direction répond (trop timidement) à une des demandes de la CFE-CGC : les réduction d'activité de 50%, 40%, 30% et 20% (équivalent temps plein) sauvent autant de % de postes et sont incitées par une prime respectivement de 8500 €, 7500 €, 4000 € et 2500 € (versée le premier mois d'entrée en vigueur du changement),


Y a-t-il une garantie de pouvoir revenir à temps plein de plein droit au bout de N années ?

CFTC HP a dit…

Attention, nous sommes dans une phase d'échanges de vue, pas d'un Livre III finalisé. Toutes ces dispositions peuvent évoluer d'ici les consultations CE. La preuve : le système RVTT job sharing à 60% est abandonné.

Voic plus d'infos sur le passage à temps partiel envisagé :

Conditions d’éligibilité d’un salarié à la RVTT :

Sauvegarder ou maintenir directement ou indirectement un poste
- Par une RVTT au sein d’une même catégorie dans un même business, d’un même établissement
Ne désorganisant pas le service (acceptation du manager et validation RH)
Engagement de conserver cette durée du travail pendant les deux ans qui suivent le passage à temps partiel/temps réduit

Indemnités forfaitaires d’incitation à la diminution du temps de travail

Passage d’un temps plein à un mi-temps : prime de 8500 euros
Diminution de son temps de travail partiel/temps réduit de :
- 40% d’un temps plein : prime de 7500 euros
- 30 % d’un temps plein : prime de 4000 euros
- 20 % d’un temps plein : prime de 2500 euros

Versement de cette indemnité : le premier mois d’application de la RVTT

En cas de départ de l’entreprise à l’initiative du salarié :
- En cas de départ dans les 6 mois suivant le versement de cette indemnité : remboursement de cette indemnité en totalité.
- En cas de départ dans les 12 mois suivant le versement cette indemnité : remboursement de 50%.
Déduction du solde de tout compte

Demande ultérieure d’augmentation du temps de travail après la période de 2 ans
accès du salarié en priorité dès qu’un poste correspondant à son profil professionnel et à ses aptitudes sera vacant

Garanties :

Pour un même poste, aucune incidence de la RVTT sur le job level et sur le rating, ni sur le déroulement de sa carrière

Revue du poste de travail et/ou ses objectifs en fonction de la réduction du temps de travail

- En cas de rupture du contrat à l’initiative de l’employeur dans les 12 mois :
reconstitution du salaire sur la base antérieure en tenant compte de l’indemnité d’incitation
[salaire des 12 mois selon l’ancien temps de travail – (salaire réel de la période + indemnité d’incitation)]
En cas de différentiel négatif : versement sous forme de rappel de salaire Calcul de l’indemnité conventionnelle de licenciement sur le salaire reconstitué

Anonyme a dit…

Il ne me semble pas qu'il y ait eu publication de cette article CFDT du 9/1 ?

Pourquoi un appel à la grève le mardi 10 janvier 2006 ?
Le 19 juillet 2005, le groupe Hewlett-Packard annonçait un plan social de 14 500 suppressions de postes dans le monde. Cette annonce intervenait alors que l’entreprise affichait des résultats financiers records. Le 22 novembre 2005, le nombre de suppressions de postes était augmenté à 15 300.

En France, il a été prévu de supprimer 1 240 postes, soit 25,95% de l’effectif, ce qui fait de la France la filiale la plus lourdement impactée dans le monde. La direction de Hewlett-Packard a délibérément exagéré le nombre de suppression de postes en France, afin de faire un chantage à la remise en cause de l’ARTT.

Depuis quelques semaines, la direction de Hewlett-Packard commence à dévoiler le plan de restructuration qu’elle envisage de mettre en œuvre. Au regard des éléments communiqués jusqu’à ce jour, nous restons très préoccupés par les mesures envisagées dans le cadre de ce plan social. Nos principales inquiétudes portent, notamment, sur les thèmes suivants :

Le nombre de suppressions de postes reste toujours très élevé (940 postes supprimés), sans pour autant qu’il y ait une réelle justification économique des licenciements. En réalité, il apparaît que la seule justification des licenciements soit celle de l’accroissement de la marge et de la profitabilité.


L’entreprise profite du contexte du plan social pour remettre en cause l’ARTT et pour généraliser au plus grand nombre le principe de fonctionnement des cadres au forfait jour. Pour préserver 250 postes, la Direction de Hewlett-Packard fait un chantage en imposant une augmentation du nombre de jours travaillés, mais ne garantit pas pour autant la pérennité de la préservation de ces 250 postes qui restent subordonnés à un retour à la compétitivité.


L’entreprise conserve des ambitions de croissance et de profitabilité, mais il est irréaliste et déraisonnable d’afficher de telles ambitions tout en supprimant une part importante de son effectif. De plus, nous craignons qu’à court terme certains sites, comme notamment celui de l’Isle d’Abeau, ne soit fermé.


L’entreprise a pour stratégie de délocaliser des pans complets d’activités, ce qui impactera directement la pérennité de certaines fonctions et postes en France. Dans ces conditions, nous craignons qu’en se privant des moyens de conquérir de nouveaux marchés et en organisant l’évacuation progressive de certaines fonctions vers des pays à faible coût de main d’œuvre, le groupe HP ne soit en train de préparer son prochain plan social.


Le plan d’accompagnement des licenciements fait une large place à une incitation financière au volontariat et ne favorise pas le départ des seniors (Plan de Départ Anticipé). Cette politique d’incitation financière aura pour effet d’encourager certains employés à se porter volontaires, alors que la viabilité et la pérennité de leur projet n’auront pas été valablement confirmées. Il est à craindre que l’on retrouve, dans un avenir très proche, un bon nombre de ces volontaires aux ASSEDICS.


Jusqu’à présent, aucune indication n’est fournie par la Direction de Hewlett-Packard sur les moyens qui seront mis en œuvre pour accompagner les réorganisations (charge de travail supplémentaire générée pour les salariés restants) et les nécessaires transferts ou acquisitions de compétence. De même, aucune passerelle en terme d’emploi entre les segments en croissance que l’on souhaite développer et les segments en décroissance n’a été aménagée, ce qui rendrait plus réaliste l’objectif de préservation du niveau de marge globale ou de chiffre d’affaires et qui pourrait avoir un impact positif sur le reclassement interne.

Compte tenu de tous ces éléments, la CFDT et la CGT organisent le mardi 10 janvier 2006 une journée de grève et de mobilisation. Les employés sont appelés à se mobiliser à partir de 10h sur le parvis des différents sites Hewlett-Packard où des prises de paroles auront lieu et où il sera collectivement décidé de la suite à donner à ce mouvement.

Anonyme a dit…

Je suis atterré par ce que je lis sur ce blog ! Nous retrouvons en vrac des syndicalistes de touts bords qui s’invectivent sous le sceau de l’anonymat, des aigris qui trouvent toujours à critiquer ce que font les autres, des pressés qui souhaitent « prendre l’oseille et se tirer » au plus vite, des pères la vertu qui nous expliquent ce qui est bien pour nous…

En ce qui me concerne, j’estime que tous ces échanges sont peu constructifs. Chacun a le droit de s’exprimer et d’avoir un point de vue différent du votre et il est inadmissible que la critique et l’invective deviennent un mode de communication normal ("Je ne partage pas votre opinion, mais je me battrai pour que vous puissiez l'exprimer" Voltaire, Traité sur la tolérance). Nous travaillons tous pour la même entreprise et nous nous devons un minimum de respect. Le fait de s’exprimer de manière anonyme ne doit pas servir de « défouloir ». Pour qu’un dialogue constructif puisse se poursuivre, je demande donc au modérateur de filtrer toutes les invectives.

Merci d’avance

PS : j’ai été touché par le message d’un salarié I&D à IDA. Amitiés à lui

Anonyme a dit…

En réponse au post cftc du 10 janvier (je cite)
"Enfin les AG ne concernent qu'une partie des employés, celle qui se déplace. Elles sont souvent animées par des syndicalistes qui connaissent les ficelles."

Lors de cet AG, le crachoir a été tenu par les représentant des syndicats majoritaire à 90% du temps. Or on sait bien que celui qui parle conduit le débat.

De plus, si on compare les talents oratoires des représentants des organisations syndicales, on sait très bien qui est capable de canaliser une AG ds le sens qui lui convient et qui ne l'est pas. Les participants se rappeleront notamment le vote concernant l'ordre de traitement des différents sujets (ARTT, PDA).

Le vote a été arraché en fin d'AG car il y avait une demande en ce sens.

Pour ceux qui veulent minimiser la portée de ce vote en disant "si on vous demande d'être augmentés êtes vous pour ou contre", je rappele encore une fois que l'accord actuel prévoit dans les faits une dimunition de salaire.

Ce vote en AG a été purement et simplement ignoré par les syndicat majoritaires. C'est un fait.

Anonyme a dit…

Bravo à 11:54, cette intervention est pleine de bon sens. Le respect de l'opinion des autres ne semble pas la valeur la mieux partagée du Blog. Si le modérateur filtre, ça hurle à la censure, si il ne le fait pas, les reglements de compte s'étalent sur des pages. Je suis d'ailleurs étonné que tous ceux qui critiquent ce blog n'en aient pas ouvert un. Mais c'est vrai que c'est du boulot ....

CFTC HP a dit…

Appel à la grève chez HP
Mobilisation . Les syndicats CGT et CFDT de Hewlett-Packard dénoncent un plan social « au rabais ».

http://www.humanite.presse.fr/journal/2006-01-10/2006-01-10-821545

Anonyme a dit…

un autre vote a ete fait aux Ulis le 9 lors de la sortie.

Résultat 100% pour refuser l'accord.

Il est vrai que seuls les manifestants ont voté ...

CFTC HP a dit…

Pour 12:11 et 16:41, le vote "démocratique" sur le projet d'accord ARTT sera proposé milieu de semaine prochaine dès qu'on pourra vous proposer le texte de l'accord en cours de finalisation.

On pense comme texte à : "Préférez-vous 12 jours perdus sans indemnisation dans un an ou 8 jours non épargnables perdus dans 3 ans et demi ?".
Sans parler des avantages du nouvel accord pour toutes les catégories, bien entendu...

Ca te va ? Parce que les salariés à l'AG de Grenoble et les 52 des Ulis (qui n'ont pas tous levé la main) ont eu à répondre à ce genre de choix, n'est-ce pas ? C'est un fait aussi...

Anonyme a dit…

Pour CFTC
"On pense comme texte à : "Préférez-vous 12 jours perdus sans indemnisation dans un an ou 8 jours non épargnables perdus dans 3 ans et demi ?".

Ce genre de question est aussi biaisée que celle de l'AG ou on demandait, préfèrez vous 5% d'augmentation à une prime de 5% sur 2 ou 3 ans.

Bien sur que je prefere avoir quelque chose par rapport à rien.

Je verrais plutot une question du genre:
Êtes vous satisfaits du résultat abtenu pour l'accord ARTT !

Anonyme a dit…

Merci pour ce blog.
Commentaires/questions:

- il est un peu difficile de s'y retrouver dans l'organisation du blog, il y plusieurs sections et chacun met un commentaire qui n'a pas toujours a voir avec le titre de la section (moi y compris...:), sans parler de l'existance de blogs sur d'autres sites syndicaux que celui-ci. Est-il possible de rationaliser un peu tout ça?

- concernant le PDA, est ce que les stock-options sont exerçables jusqu'à leur terme, ou en perd-on le bénéfice?

- la CGT avait publie un communique indiquant que l'on pouvait recuperer le paiement du Cash Profit Sharing sous certaines conditions, est ce que ceci est toujours valable, independamment du PDA?

Anonyme a dit…

Pour soutenir "11 janvier, 2006 08:50":
Quand est-ce que le package de départ volontaire va etre renégocié à la hausse? On parle du PDA et des NAO, mais quid du package?
J'espère que personne de ne satisfait de ce qui est proposé actuellement, qui - compte-tenu de l'inflation et de la santé exceptionnelle d'HP - est au final INFERIEUR à 2003!!

Anonyme a dit…

Une question sur le congé sabbatique:
Pendant ce congé, l'employé a un devoir de loyauté envers la société. Cela veut-il dire qu'il ne peut travailler dans une société concurente ? Dans ce cas, le congés sabbatique n'est plus utilisable pour quitter HP rapidement.
Quel est votre avis là-dessus ?

Merci pour tout le travail que vous faites. On apprécie réellement.

CFTC HP a dit…

Pour 12 janvier, bien entendu notre question sur l'accord ARTT sera rédigée dans l'esprit que tu propose. Il s'agissait de montrer par la dérision que toutes les manipulations sont possibles dans les informations communiquées aux employés et les questions qui leur sont posées.

C'est à chacun de se faire sa propre opinion avec des éléments objectifs. C'est le propre des Episodes ou des sujets proposés au débat sur ce blog de ne pas mélanger les faits et notre opinion. Comme le sondage sur le protocole d'ouverture de négociations que nous avons réalisé, la présentation du contexte ARTT et la question elle-même ne seront pas orientés. C'est la meilleure façon pour nous d'avoir un feedback représentatif pour confirmer ou infirmer notre perception des accords proposés à la signature en fin de négociation.

Ceux qui nous menacent, car cette façon de concevoir le syndicalisme les dérange, perdent leur temps. Ce sondage aura lieu.

CFTC HP a dit…

Pour 13 janvier, 2006 01:54, merci pour le merci !

Effectivement, l'employé est tenu de respecter les obligations de loyauté et de non-concurrence à l’égard de son employeur. Si c'est un fabricant, c'est assez clair mais si c'est un distributeur ou une société de service, c'est moins évident. Faute de règles précises, il vaut mieux être prudent ou obtenir un feu vert écrit comme quoi ça ne pose pas de problèmes.

CFTC HP a dit…

Pour 12 janvier, 2006 11:01, les syndicats qui le souhaitent doivent envoyer lundi dans le cadre des réunions échanges de vue leurs propositions d'amélioration du Libre III, réponse à la réunion du 20 janvier. Nous demanderons effectivement des conditions plus intéressantes que celles de 2003 mais notre souci est d'obtenir des résultats concrets, pas de donner dans la surenchère. Ce ne sont pas ceux qui demandent le plus qui obtiennent le plus.

CFTC HP a dit…

our 12 janvier, 2006 09:52, oui c'est un peu difficile de s'y retrouver dans l'organisation du blog puisqu'il suit l'actualité sociale.

Il faut essayer de poser vos questions ou d'intervenir dans la bonne section plutot que dans le dernier sujet sauf s'il est généraliste. On répond aux questions posées dans les sujets anciens.

La règle en 2003 pour tous les départs était la suivante : "les salariés qui quitteront l'entreprise au titre du PSE pourront exercer leur stock options immédiatement et pendant trois ans suivant la date de rupture du contrat de travail (sauf bien sûr si les options sont périmées)et non un an comme prévu initialement" (source EPISODE 32 : Cris et Chuchotements).

Pour la question CPS-CPB sur une communication CGT : la direction se pourvoit en Cassation suite à sa défaite
dans plusieurs dossiers individuels soumis aux prud'hommes par des salariés ou ex salariés qui ont réussi à obtenir le paiement du CPS-CPB les semestres où il n'y en a pas eu.

CFTC HP a dit…

Pour 11 janvier, 2006 11:54 qui dit "Pour qu’un dialogue constructif puisse se poursuivre, je demande donc au modérateur de filtrer toutes les invectives", je vais essayer de renforcer les controles mais si cette invective apporte quelque chose au débat, ce serait dommage. Il ne faut pas non plus que ça devienne un blog aseptisé. Ce sont les provocations et les menaces qui sont actuellement en voie d'élimination.

Enregistrer un commentaire