ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

Actualité HPE Lecture indispensable : les Immanquables CFTC # 8

Actualité DXC-ESF Nouvelles annonces liées au projet de PSE GPEC Out

HPE PSE GPEC Out Ultimes conseils et réponses sur le volontariat

HPE Politique voiture Vos questions, nos réponses

HPE et SW Egalité Professionnelle Le rattrapage de juillet 2017

Scission Software Newco Epargne Salariale : rattrapage ! Elections 26-27/9

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE Tout sur l’impact fiscal du split Micro Focus le 1/9 !

Prévoyance-santé HPE et SW Votre régime 2018. La nouvelle surcomplémentaire

Lisez les témoignages adhérents : rejoignez-nous !!!

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

mercredi 21 septembre 2005

Compte-rendu intersyndical de la visite aux US (dans le premier commentaire)

41 commentaires à lire:

CFTC HP a dit…

COMMUNIQUE INTERSYNDICAL

Voici le compte-rendu des deux représentants de l'intersyndicale qui ont accompagné la délégation du député-maire de Grenoble en visite au siège d’HP à Palo-Alto :

" La délégation est constituée de :
Michel Destot, député-maire de Grenoble
Marc Baietto, vice président du Conseil Général et maire d’Eybens
Geneviève Fioraso, adjointe à la mairie de Grenoble en charge des dossiers économiques
Delphine Chenevier, chargée de mission au cabinet du Maire.

Nous sommes arrivés à San Francisco dimanche 19 sept. après-midi et avons été accueilli par l’Attaché Economique au Consulat.

Les élus de la République ont été reçus à HP lundi matin à 11h30 par

Gérard Brossard (strategic HR policies)
Walter Reichert (Government & Public Affairs)
Gary Fazzino (Government & Public Affairs)

Nous les avons accompagnés jusqu’à HP mais n’avons pas été présents lors de la réunion. Les informations que nous vous donnons sont donc celles qui nous ont été communiquées à l’issue de la rencontre. La Direction d’HP était particulièrement nerveuse à notre arrivée concernant une éventuelle présence de la presse mais aucun journaliste n’accompagnait l’équipe du Maire.

La délégation a souhaité rendre compte du fort niveau de réaction et d’incompréhension provoquée en France et en particulier à Grenoble suite aux annonces faites par HP la semaine dernière.

Les plans à répétitions touchant très fortement la France par rapport aux autres pays, le manque de visibilité sur le développement des activités, l’absence de communication de l’entreprise créent une très forte inquiétude au niveau des partenaires institutionnelles comme les collectivités locales et territoriales.
Les aspects humains, sociaux et économiques préoccupent particulièrement les élus qui souhaitaient exprimer leur désir de continuer à travailler en partenariat avec l’entreprise.
Ils ont mis en perspective le potentiel qu’offre Grenoble pour trouver des relais de croissance à l’entreprise en France qui pourraient notamment lui permettre de se réorganiser tout en réduisant les impacts sur l’emploi. HP est la seule entreprise du secteur qui ne participe pas aux projets Minatec/Minalogic alors que le pôle de compétitivité pourrait réellement contribuer au développement de l’entreprise dans les domaines du logiciel et des objets communiquants.

HP aurait confirmé :

·qu’il n’y aucune intention délibérée de toucher plus fortement la France et que les conséquences du plan annoncé sont directement liées à la structure business d’HP en France.

·qu’il existait un fort niveau d’autonomie au niveau français et européen et qu’il fallait reprendre le travail avec Francesco Serafini et Patrick Starck.

Le potentiel qu’offre le bassin Isérois semblait très mal connu et les interlocuteurs de la Direction se seraient montrés intéressés par le sujet. L’équipe du Maire a invité les représentants de la Direction d’HP à venir approfondir le sujet à Grenoble.

Nous avons rencontré lundi à 14h30 le Consul Général de France à San Francisco. Nous avons pu le mettre au courant la situation en détail et il a demandé à rester en contact avec nous pour la suite des évènements afin de rester le point de convergence en Californie de toutes les initiatives. Nous sommes allés également rendre visite à l’antenne locale « d’Invest in France » qui fait la promotion de l’investissement industriel en France notamment dans la High-Tech. Ils nous ont confirmé la visibilité de Grenoble au niveau international dans ce domaine.

Ces rencontres s’inscrivent dans un ensemble d’initiatives qu’il faudra mettre en cohérence au niveau national en impliquant tous les acteurs qui peuvent contribuer au développement d’HP en France "

Anonyme a dit…

" Le potentiel qu’offre le bassin Isérois semblait très mal connu et les interlocuteurs de la Direction se seraient montrés intéressés par le sujet. L’équipe du Maire a invité les représentants de la Direction d’HP à venir approfondir le sujet à Grenoble."
Ce commentaire est intéressant, sachant qu'un des interlocuteurs rencontrés -Gérard Brossard- vient de HP Grenoble.....

Anonyme a dit…

On dépasse tout au niveau de la mauvaise foie de la direction... Comme si l'image d'HP les interessait et comme si la direction France avait des marges de manoeuvre...
Vu du point d'un petit employé, on dépasse tout ce qui est possible de faire en matière de lacheté...

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je fais partie des commerciaux licenciés courant 2004 pour insuffisance professionnelle (entendez par là non atteinte des objectifs).

Si je faisais partie des effectifs encore en 2004 c’est que je ne m’étais pas porté volontaire au plan de départ de 2003, bien mal m’en à pris !!

Je suis stupéfait par la mobilisation syndicale et de la classe politique (relayée par la presse).

Il ne s’agit pas là d’une jalousie mal placée (je vous souhaite les meilleurs conditions possibles tant pour ceux qui partent que ceux qui restent), mais je m’insurge sur la différence de traitement entre nous.

Qui à crier « au scandale » quand nous avons dus partir avec le strict minimum (nos congés payés, notre préavis et l’indemnité conventionnelle de licenciement) ? Qui est descendu dans la rue afin de manifester ? Qui a fait pression sur la direction ?

Personne. !!! Il est vrai que nous n’étions qu’une petite poignée (une dizaine à être ainsi rayés de l’effectif)

Vous parlez d’isolement et de chômage, savez vous ce que c’est réellement : nous nous sommes en plein dedans. Je ne vous parle pas de suivi par un cabinet spécialisé (payé par HP) pour retrouver du travail. Non ! Non ! Je vous parle des agents de guichet des ASSEDICS et de l’ANPE qui sont aujourd’hui nos seuls interlocuteurs …

Certes, vous me direz : « bien fait pour vous vous n’avez pas fait vos objectifs !! » Sérieusement croyez-vous qu’il s’agit du motif réel de notre éviction ? Je me suis procuré les résultats de l’ensemble de mon ex-division 60% n’avait pas réalisés leur quota.

Nous n’étions simplement pas dans la ligne du partie ! Et le fameux « finger pointing » à fait le reste.

Que nous reste-il à présent ? L’action juridique.

Très bien, d’autant que la jurisprudence est très claire concernant ce motif :« L'insuffisance de résultats ne peut constituer en soi une cause de licenciement ».

Génial me direz-vous, et bien oui si avons la chance de remporter une victoire (la partie se joue sur 2 mi-temps de 12 mois aux prud’hommes), généreusement le tribunal nous accordera 6 mois de salaires, 8 dans le meilleur des cas…

Nous remercions, nos syndicats d’avoir :

- Envoyer un courrier à Patrick STARCK lui demandant de cesser ces licenciements.
- De nous avoir mis en relation avec leurs avocats.


Et c’est tout !!

Quand on voit l’énergie que vous dépensez actuellement, on se dit que si vous en aviez eu autant à notre égard nous nous serions peut être pas retrouvés à la « rue » du jour au lendemain. Mais il est vrai que 15 contre 1240 il y a pas photo !!

Mais je me trompe peut être ? Vous avez peut être l’intention de nous inclurent dans vos revendications ?

En tout cas dans vos communiqués, sur votre blog… ce sujet n’est pas abordé.

Je vous souhaite cependant d’obtenir les meilleures conditions possibles, mais je suis certain que les conditions au départ seront bien meilleures que les conditions pour rester.

Ceux qui restent prendront un grand risque (et je sais à présent de quoi je parle), il sera facile pour votre employeur de vous trouver un motif autre qu’économique (bien sur car ils ne pourront pas le faire durant un certain laps de temps, cela sera négocié avec les syndicats) pour vous foutre à la porte.



Bonne chance à vous

Moi

Président de l’AEHPPSPMAUCPDC*

* Association des Ex d’HP Partis Sans Package Mais Avec un Coup de Pied Dans le Cul

Anonyme a dit…

J'aimerai que nous ayions aussi une action vers nos clients qui nous font vivre !

Ils se posent pas mal de questions et rien ne les rassure pour l'instant, tout HP étant tourné vers l'interne et la défense de ses propres interets.

Or sans client, les 75/80% restant seront bien en peine de justifier quoi que ce soit.

Pourquoi pas un slogan du type "nous sommes motivés pour défendre nos emplois, nous sommes aussi motivés pour satisfaire nos clients !"

A suivre...

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
CFTC HP a dit…

mercredi 21 septembre 2005, 13h03
Hewlett Packard: voyage aux USA "très utile", selon Michel Destot
AEROPORT DE ROISSY, 21 sept 2005 (AFP) - - Michel Destot, député-maire de Grenoble, a déclaré mercredi, à son arrivée à Roissy, que sa rencontre avec la direction de Hewlett Packard aux Etats-Unis avait été "très utile", pour montrer "la mobilisation" des Français contre les licenciements annoncés par le groupe informatique américain.

M. Destot, accompagné d'élus isérois et de représentants syndicaux, a indiqué à la presse avoir reçu des deux vice-présidents d'HP, celui chargé des Ressources humaines et celui chargé de la stratégie à l'international, "l'engagement que les négociations vont s'engager au niveau national" français.

"Ils sont d'accord pour regarder de plus près la stratégie industrielle", a poursuivi M. Destot, sans donner plus de détails.

Les dirigeants de HP "ne s'attendaient pas à une telle mobilisation en France", a-t-il ajouté. "Rien que pour ça, le voyage était très utile. Ils ont été très secoués par cette mobilisation bien rélayée médiatiquement".

Plus généralement, "la culture de HP a changé", a commenté l'élu. "Ce sont des gens qui connaissent beaucoup moins le terrain, ce n'est plus l'entreprise sociale, l'entreprise citoyenne que nous avions connu", a-t-il dit.

La direction de Hewlett-Packard, en recevant lundi le maire de Grenoble en Californie, n'a exprimé "absolument aucun engagement" à réduire le nombre de suppressions d'emplois actuellement prévu en France, soit 1.240, avait indiqué mardi soir à l'AFP une porte-parole du groupe informatique américain.

Anonyme a dit…

Eclairer nous :

==> les conséquences du plan annoncé sont directement liées à la structure business d’HP en France.

Qu'est ce qui ne va pas dans notre structure business par rapport au autres pays ?

C'est bien beau de sortir des phrases, mais rien n'est clair et ca ne repond pas aux questions.. si vous avez une reponse je suis preneur, histoire de comprendre..
Merci

Dark Vador a dit…

La direction d'HP est dans les choux, elle n'a pas d'explication et ne s'attendait meme pas a avoir a en donner; les comites d'actionnaire regnent en maitre absolu sans deontologie vis a vis des salaries.

Anonyme a dit…

Le site de l'anonyme de 13:19 donne la parole à un "magnifique" lot de racistes et de xénophobes...
Intéressant de voir jusqu'où l'être humain peu s'abaisser.
Signé: Une "grenouille" à nom polonais qui fait largement plus des 35 heures officielles.

In English: the site address provided by an anonymous blogger at 13:19 shows a "magnificent" lot of racists and xenophobes. Interesting to see how bad the human being can prove himself.

The "froggy" with a Polish name working well over the official 35 h/w

Anonyme a dit…

Un truc qui n'a rien a voir ..
Y a plus de monde sur le blog cftc que sur outlook ...
ne risquons nous pas d'etre licencier pour usage abusif du resau/materiel HP pour discuter au lieu de bosser ??

Anonyme a dit…

Latest news about EU Commission
Reuters

EU says received French request on Hewlett-Packard
Wed Sep 21, 2005 08:34 AM ET
BRUSSELS, Sept 21 (Reuters) - The European Commission has received France's request to look into planned job cuts by American computer giant Hewlett-Packard (HPQ.N: Quote, Profile, Research) , the Commission president said on Wednesday.
"Just now on my way down from the Commission meeting, I received a formal request from the French government to analyse this issue," European Commission President Jose Manuel Barroso told a news conference.

Hewlett-Packard (HP) plans to cut 1,240 jobs in France by 2008. The U.S. computer giant is also planning to cut jobs in other European countries.

Barroso said the Commission would consider giving social assistance to workers laid off by the American firm.

Anonyme a dit…

j'ai une amie très proche aux US qui se fait opérer d'un cancer aujourd'hui, son mari travaille chez HP; elle m'a simplement dit : il faut que je me dépêche de me faire soigner car chez HP on ne sait pas comment ça va tourner et ce qu'il va advenir de ma couverture sociale..

Anonyme a dit…

On souhaite a ton amie de vite se retablir de son cancer, a coté de ca notre pb est bien moins important.

Quand on sera dans le meme systeme social qu'aux US on sera certainement placé devant les memes pb.

Le droit a la vie et aux soins que si l'on a un travail !!!

Meme le frere de sarkosy, qui est au MEDEF, vient de deposer le bilan et de mettre 87 personnes dehors, ceux qui veulent la mondialisation ne sont pas ceux qui trinquent


JE REFUSE UN TEL SYSTEME QUI NE CREE QUE DE L'EXCLUSION SUR TERRE

Anonyme a dit…

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a rappelé que Bruxelles n'avait pas de compétence juridique pour empêcher une entreprise de supprimer des emplois

Encore du bluff a la Chirac ! Faudrait qu'il se mette enfin au boulot; il serait temps apres 10 ans :-(

http://fr.news.yahoo.com/050921/202/4lhdm.html

Anonyme a dit…

Les gouvernements peuvent negocier à plusieurs...La commission europeenne est consultative sur la question c'est tout. C'est une assemblee et non un executif.

rfc2460 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Resultat sondage online sur le site du Monde:

http://www.lemonde.fr/web/sondage/0,25-0,15-691406,0.html

Anonyme a dit…

Paris Bangalore en vol direct à compter du 30 octobre 2005 :
Air France reliera Paris à Bangalore, véritable "Silicon Valley" de l'Inde, en vol direct à raison de 5 fréquences hebdomadaires opérées en Airbus A330.

Anonyme a dit…

La Tribune - édition électronique du 21/09/05 à 17:43

informatique

Les licenciements chez HP mobilisent la classe politique française


Suite à l'annonce la semaine dernière de plusieurs milliers de suppressions d'emplois chez HP en France, le maire de Grenoble, ville la plus touchée, est allé négocier avec la direction du groupe aux Etats-Unis. Après avoir été saisie hier par le président de la République, la Commission européenne rappelle son incompétence en la matière.


Toute la classe politique s'agite autour des licenciements massifs chez Hewlett Packard. A commencer par le président Jacques Chirac, qui hier avait demandé au gouvernement de saisir la Commission européenne. Aujourd'hui, les réactions politiques se font nombreuses.

L'américain HP avait annoncé la semaine dernière la suppression de 6.000 emplois d'ici 2008, dont 1.240 en France. La France apparaît comme le pays le plus touché par la réduction d'effectifs, celle-ci frappant un quart des effectifs de la société informatique américaine dans l'Hexagone.

Hier, le président de la République Jacques Chirac a demandé au gouvernement de saisir la Commission européenne pour demander à HP de respecter le droit du travail. Le porte-parole du gouvernement, Jean-François Copé, a expliqué cette démarche en indiquant ce matin, à la sortie du conseil des ministres, que "la Commission européenne a présenté en avril dernier des propositions de réactions concertées sur les restructurations dans les domaines stratégiques en Europe".

"C'est donc dans ce cadre que le gouvernement propose un examen coordonné des projets de plans sociaux, un dialogue européen avec Hewlett-Packard et des initiatives à prendre pour renforcer les initiatives européennes dans ce secteur", a-t-il conclu. Jean-François Copé a souligné que "l'essentiel est que le plan social envisagé par cette entreprise soit le plus concerté et limité possible".

Reste que, si la Commission européenne a annoncé ce matin avoir bien reçu la demande française pour analyser les licenciements chez HP, son président José Barroso a souhaité rappeler que Bruxelles n'avait pas de compétence pour empêcher une entreprise de supprimer des emplois.

José Barroso a ajouté que la Commission européenne allait "analyser tout le processus". Mais "la question plus urgente est de voir dans certains cas ce qu'on peut faire pour réinsérer les gens". La Commission va examiner "les possibilités offertes par le programme des fonds structurels et particulièrement du fonds social européen" si les "licenciements de masse se concrétisent" chez HP, a conclu son président.

De son côté, le ministre délégué à l'Emploi, Gérard Larcher, a jugé ce matin que le gouvernement ne voulait pas voir une "fatalité" dans les licenciements de HP. Le ministre a annoncé sur RMC qu'il allait "rencontrer le président européen" de HP. Cette entrevue devrait lui permettre de "demander de revoir le contenu et le périmètre" du plan européen de suppressions d'emplois.

Pour sa part, la direction de Hewlett-Packard, qui a reçu lundi Michel Destot, le maire de Grenoble, agglomération la plus touchée, n'a exprimé "absolument aucun engagement" à réduire le nombre de suppressions d'emplois. Selon Michel Destot, cet entretien a malgré tout été "très utile". "Ils sont d'accord pour regarder de plus près la stratégie industrielle" a t-il ajouté.

D'après le maire de Grenoble, les dirigeants de HP "ne s'attendaient pas à une telle mobilisation en France". Cette réaction lui fait penser que la fermeté paiera car le management de HP "craint beaucoup que son image soit atteinte". Mais même si Michel Destot a senti la direction de HP "sur la défensive", rien ne dit pour le moment que HP va changer ses plans et s'engager à restreindre le nombre de suppression d'emplois.


latribune.fr

Anonyme a dit…

Although you could feel a bit isolated since no other country seems making a big deal of all of this, the hp IT community (ECO IT to be precise) is sharing the same concerns than you do in France.

I'll let unions decide whether this kind of information should stay on this public forum or not but here are the facts of the ECO IT VoW.

Specific Strengths
ECO IT had favorable scores of over 70% in 5 of the 8 major response categories:
Uncompromising Integrity – 89%
Results through Teamwork – 79%
Trust and Respect – 77%
Passion for Customers – 71%
Achievement and Contribution – 71%

Areas to Improve
Even though we had a high majority of favorable scores, ECO IT has room for improvement in three areas:
Speed and Agility – 64%
Meaningful Innovation – 60%
Employee Engagement – 60%
Areas of Concern

Based on your written comments, we need to address these areas of concern:
Offshoring as an approach to staffing and cost-cutting
Ongoing workforce reductions
Bureaucracy at HP – making it difficult to do your job
Rewards matching performance
Customer focus - improve HP customer service, shipping times and ease of doing business
HP as a desirable place to work


ECO IT employees being mostly in the US, France, Germany, Italy, we can see here that the concerns shared on this forum are shared all over the place.

Keep fighting!

Anonyme a dit…

19:48 are you WW ECO IT or EMEA ?

Anonyme a dit…

Paris Bangalore en vol direct à compter du 30 octobre 2005 :
Air France reliera Paris à Bangalore, véritable "Silicon Valley" de l'Inde, en vol direct à raison de 5 fréquences hebdomadaires opérées en Airbus A330.


Ouf en Airbus, si en plus cela avait été en Boeing, cela aurait été le summum. Reste plus qu'à aller s'installer à Toulouse ...

Anonyme a dit…

Une interview interessante de Gérard Brossard sur l'adaptive workforce et le proactive planning des ressources humaines.

En terme de "proactive planning" il serait plus interessant de savoir combien d'années il a passé aux US en FSE ? 4 ou 5 ?

http://www.workforce.com/section/06/feature/24/04/50/

Anonyme a dit…

"Speed and Agility – 64% "

Hihi, la grande phrase de Madame "je prends la porte à 45 mio de $" .................
Speed & Agility, depuis que ces grands mots ont été lachés, jamais l'usine à Gaz qu'est devenu le new HP ne s'en est remis ....

C'est un peu comme l'annonce "No Politics" du cher Kasper Rosted (en train de se la couler douce comme CEO de je ne sais plus quelle marque de lessives allemandes).

Du moment que l'on a annoncé le "No Politics", bidouillage, tripatoullage et copinage ont commencé chez the New HP, entre les clans (et glands :-)) bleus et rouges ....

Anonyme a dit…

Il faut que les syndicats demandent les conditions du plan pour les membres de
AEHPPSPMAUCPDC !!!

Soyons solidaires contre ces pratiques inadmissibles.

Anonyme a dit…

Hi Dave's & Bill's family members,

If you have a choice to be connected to this blog, it would be interesting to have your point of view.

We haven't heard about you. What do you think of the present situation ? What would your father, father in law, grand-father have think of this incredible & misunderstanding situation in the world, in Europe & especially in France ?

A French employee

Anonyme a dit…

Suite au mail de Mr Starck dans lequel ,il tente de se justifier sur les subventions du conseil general qu'HP france a recu .
"Tout d'abord, la Société HP n’a pas reçu de subvention des collectivités locales ou nationales dans le bassin isérois. HP n’a donc pas pris d’engagements qui auraient constitué une contrepartie à ces subventions"
alors c'est qui le menteur ! Mr Starck ou Mr Vallini ( President du Conseil General de l'isere ) .moi j'ai ma petite idée ...
"Enfin, je tiens à rappeler que HP en France a payé dans les 10 dernières années, un montant de 700 Millions d’euros au titre de l'impôt sur les sociétés et de la taxe professionnelle, dont 72 Millions d'euros de taxe professionnelle sur Eybens et 21 Millions d'euros de taxe professionnelle pour le site de l'Isle d'Abeau"
Pourquoi Mr Starck ne se justifie que pour les sites d'eybens et de l'isle d'abeau ? c'est bizarre ca ! non .....ya quelque chose qui coince de ce côté Mr Starck ;)
on ne paye pas de taxe professionnelle en ile de france ou quoi !

Anonyme a dit…

HP Grenoble / L'Isle d'Asbeau depuis 7 ans : Les lignes de montage et tests des circuits imprimés, cartes et des PCs ont été "outsourcées" à SCI qui a quelques années plus tard licencié quelques 1500 ex-HP.
Comme il n'y a plus de prod. en Europe, la logique pour la vague suivante est d'"outsourcer" les centres de services internationaux : pourquoi ne pas transférer quelques 600 à 800 employés de Grenoble chez une bonne société grenobloise comme Cap Gemini? Ils les gardent 1 ou 2 ans pour récupérer le business services d'HP, puis ils les licencient. C'est obligatoire car Cap utilise en sous-traitance les mêmes compétences indiennes qu'HP (seuls les chefs de projets sont employés HP ou Cap en France et en Inde, les dévelopeurs sont presque tous "freelance" et sont TRES compétents). HP garde les mains propres et ce sont SCI et Cap qui feraient le sale boulot!
L'avenir dira si j'ai raison...

Si on ajoute ce chiffre à notre collègue commercial du AEHPPSPMAUCPDC, ça fait 1515, un chiffre facile à retenir!

Anonyme a dit…

Entièrement en phase avec le message précédent de 9:51, même si je suis HPF et pas HPCCF, mais pour pouvoir transférer des employés chez CAP, il faudrait sortir de la convention collective de la Métallurgie et mettre HPCCF dans celle des Services. Si un tel changement est proposé par la direction, au moins on sera prévenu sur ses intentions...

Anonyme a dit…

C'est peut etre deja en partie fait , HP serait deja adherant a la syntec (tout en gardant la CCM pour le moment) et HP a deja racheté CAP GEMINI en NZ....

L122.12 ???

Anonyme a dit…

les developpeurs indiens sont effectivement presque tous "freelance" et sont TRES compétents mais ils changent si souvent de job que les entreprises sont obligees de faire du people management chez leur fournisseur.

C'est un cout additionnel en $ bruts et cree des perturbations significatives sur les projets.

Les entreprises matures et intelligentes et pas que politiquement correct envers une demande d'externalisation apprendrons a bien sous-traiter et pas a transferer n'importe quel projet en Inde.

Anonyme a dit…

Le problème des services chez HP en Europe, c'est que l'on a des milliers de ressources avec le même profile que les freelances indiens, mais que très peu de chef de projet capable de gérer l'externalisation de projets.

La réponse de la direction EMEA est donc simple : on se débarasse d'une grande partie de ces employés et quand le climat se sera calmé, on embauchera des chefs de projets.

Pourquoi ne pas faire évoluer les employés? trop long ou trop cher... et surtout pas préparé depuis 3 ans

Anonyme a dit…

TRES compétents les indiens ?
Et bien on ne doit pas travailler avec les mêmes indiens car l'avis (unanimement?) partagé chez ECO IT WW est que suite à l'envoie à Bangalore de nos developement depuis plusieurs années, il est très difficile d'obtenir du développement de qualité et c'est la compétence même des équipes de dev qui est remise en question (pas par le management, non non, ils n'osent pas l'avouer). J'ai de multiples annecdotes en stock.

Unanimement avec un point d'interrogation car je ne prétend pas avoir parlé à toutes les équipes, mais je n'ai jamais rien entendu de positif ni même neutre à ce sujet.

Aussi, s'ajoute à la crainte des licenciements & Co la peur de voir hp incapable de faire progresser son système d'information du fait d'une capacité de developpement très réduite. C'est déjà le cas et les 'releases' successives apportent de moins en moins d'amélioration, pas seulement à cause d'un budget en constante baisse, mais surtout par le fait qu'on ne peut plus se permettre de concevoir quoi que ce soit de perfectionné et compliqué. Alors de là à être créatif pour distancer la concurrence ...

Anonyme a dit…

pour ceux qui comprennent, ca date mais c'est clair :
Le Syntec informatique annonce la reprise
..... je vous passe le bla bla ...

Des nouveaux adhérents

La reprise se fait également sentir dans les embauches. Pour l'année, le Syntec informatique attend entre 1,5 et 2 % de croissance nette des effectifs, soit environ 5 000 postes. De quoi réjouir ses adhérents, qui comptent désormais 480 membres, dont des nouveaux, à la fois grands groupes, PME parisiennes et régionales (Périgrine, Valtech, Adobe, Cermap, Agarik, SIA Informatique...). « Après une année 2003 morose, nous accueillons à nouveau beaucoup d'adhérents, au rythme d'une dizaine par mois. Parmi eux se trouvent des grands noms, comme HP Services, qui nous rejoindra dès janvier 2005 », indique son président.

Anonyme a dit…

ca ete publier en 2004 ... depuis HP a rachete cap gemini en new zeland et perigrine en septembre 2005 ...

Anonyme a dit…

En réponse au message de 11.52, désolé, mais nous avons eu dans TS, C&I et MS d'excellents projets clients, avec un paquet de bénéfice pour HP à la fin, en utilisant régulièrement des dizaines voir plus d'Indiens en sous traitance.

C'est vrai qu'après le 1er projet, il nous a fallu les "encadrer", mais les résultats financiers sont là, avec respect total des SLAs (service level agreements) vers nos clients externes. Donc il y a eu d'autres expériences que celles que tu mentionnes chez IT, et très positives pour tous.

Maintenant, sans lancer de polémique interne, car notre objectif est et doit rester de se battre contre les 14500 emplois supprimés, pourquoi ne traitons nous pas les projets IT comme des projets clients avec SLA et pénalités, ceci forcerait peut-être IT à capitaliser sur les succès des projets que nous gagnons chez nos clients et réalisons avec une bonne marge.

En tous les cas, nous sommes d'accord, ces discussions fondamentales sur le bon ou moins bon déroulement d'un projet "expatrié", la direction s'en fiche totalement!

Anonyme a dit…

http://news.ft.com/cms/s/6cf3270c-2b06-11da-817a-00000e2511c8.html

Since joining HP, the tennis-playing Hurd has cultivated the image of a daring boss who likes a challenge, telling Observer recently: "I like to compete and try to win. I like the adrenaline of the game."

He'd certainly get that from a match with angry French union officials.

Anonyme a dit…

Syntec et HP ?

il est dit plus haut:

Parmi eux se trouvent des grands noms, comme HP Services, qui nous rejoindra dès janvier 2005.

A mon avis, cette structure juridique va servir de tete de pont a un futur L122.12 qui aidera HP à se separer de ses employes et notament ceux de TSG en france.
Quand on sait que HP a racheté Cap Gemini il y a quelques jours, il y a fort à penser qu'HP aimerait bien prendre le controle de la SSII francaise pour profiter de l'occasion et se debarrasser a moindre frais de quelques centaines d'employés et peut etre meme deja commencer par y placer les futurs employés liés aux nouvelles aquisitions (carrefour, renault, triaton, peregrine ...)

On sait ce que sont devenus, l'atelier de production de carte electroniques GSMC du B2 cedé a SCI, le Repair Center du B3, et finalement le grand battiment de l'IDA qui a vu ses anciens employes passer sous la coupe de SANMINA et qui sont au chomage maintenant.

L'avenir chez HP en france me semble bien sombre, et je prefere profiter d'un "package" maintenant que de tenter le diable pour 2 ans de plus.

HP, ouais !!! a dit…

Effectivement si nous restons sur le meme type d'activites, l'avenir sera sombre.
Il faut se diversifier, trouver le marche porteur de demain (nano teck?, ) et reconstruire un nouveau pole d'excellence comme l'etait BDD il y a qq annees

Anonyme a dit…

Exactement!!! et tout est en votre faveur pour faire un exemple de réussite en France et en Europe!

Enregistrer un commentaire