ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

Forum France-Canada sur l’aide aux salariés Un formidable succès !

DXC-ESF Fin du volontariat GPEC out 24/11. Transferts CET-Perco 29/11

HPE Next Départ de Meg Whitman fin Q1. Résultats Q4. Aucun Bonus FY17 ?

Le coin des Entco Au service des salariés Micro Focus

Epargne Salariale HPE FY18 Avant le 24 novembre !

Mutuelle Santé HPE 2018 Rattrapage pour les retardataires demandé par la CFTC

NAO HPE 2018 Quelques bonnes nouvelles

Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

HPE PSE GPEC Out Vos questions, des réponses

HPE Politique voiture Gel des commandes

Congés HPE Ceux à prendre en fin d’année + jour de pont 2018

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

mardi 27 septembre 2005

Les réponses aux questions que vous vous posez !



















A lire dans la partie commentaires

91 commentaires à lire:

CFTC HP a dit…

Départ actuel : Package de départ ?(Oui/Non) - Estimation ?
--> Pas d'estimation,. Les discussions sur ce sujet commenceront au mieux en décembre 2005 ou janvier 2006 avec le Livre III (mesures d'accompagnement du plan social)

Le nombre des départs "anticipés" sera-t-il défalqué sur les 1240 ?
--> Théoriquement oui, depuis le 19 juillet (réponse donnée en CE CCF par la direction)

- QUAND aura-t-on connaissance de l'impact par site ?
--> Pas avant la présentation du Livre IV (le projet de restructuration et la nouvelle société issue du plan), donc sans doute décembre.

- Si pas assez de volontaire vs le nombre de poste supprimé, comment s'organisera le choix par désignation ? Les critères d'ordre du dernier plan HP (avant le merge) seront-ils appliqués de la même manière ? (Si possible merci de bien vouloir m'envoyer ces règles de critères d'ordre pour rappel). Est-il obligatoire d'appliquer ces critères d'ordre ou la direction peut-elle décidé de recourir à de la pure désignation ?
--> Les critères d'ordre sont obligatoires en cas de désignation et donneront lieu à une nouvelle négociation mais un seul a trait aux qualités professionnelles, les autres sont la situation de famille, l'âge, l'ancienneté...

- Combien de temps peut durer le rapport de force en CE (suite au rejet de l'accord de méthode). Des licenciement peuvent-ils être opérés dans l'intervalle par la direction. Si Oui, selon quels critères ?
--> Non, il ne peut pas y avoir de licenciements économiques tant que la consultation des CE n'est pas terminée. Les discussions en CE peuven durer de 3 mois à 12 mois environ.

- Les syndicats pourront-ils revenir sur leur refus de l'accord de méthode à n'importe quel moment si la direction décidait de devenir raisonnable sur le nombre de postes supprimés ? Quid de la démarche CE entamée en ce cas ?
--> Nous n'avons pas l'intention de jouer au chat et à la souris. Oui à la négo, à n'importe quel moment, si la direction dit clairement :
"d'accord pour de nouveaux investissements durables en France, voici lesquels, et d'accord pour réduire à 700 maximum le nombre de suppressions de poste. En échange, voici ce que l'on souhaite concrètement de la part des syndicats et des employés pour faire de cette restructuration un succès".

On peut ensuite valider l'arbitrage nécessaire en faisant un sondage ou un référendum auprès des employés et passer dans le mode pur CE ou le mode pure négociation.

On a le sentiment que l''information-consultation classiques en CE sans mélanger les sujet et les négos séparées ARTT et Salaires 2006 semblent être l'option préférée de pas mal d'employés publiée sur ce blog.

- La manif du 4 octobre est politique
--> On défile à part pour cette raison, et comme l'a dit l'un d'entre vous : il n'y a pas qu'HP, d'autres entreprises souffrent de licenciements boursiers et c'est bien qu'on défile avec eux.
De toutes façons on appèlera à la grève ce jour là, chaque employé fera comme il peut et pour le mieux.

- La démarche en CE peut-elle aboutir à une annulation du plan ?A une réduction du nombre d'employés impactés ?
--> Oui, l'inspection du travail ne fera pas de cadeau à HP si les discussions se passent mal, nos experts et avocats non plus .

- Une entreprise peut-elle licencier en France alors qu'elle fait des bénéfices ?
--> Bien sûr, on est au XXIème siècle !

- Il faut faire un sondage maintenant pour connaitre le nombre de volontaires
--> C'est en dehors de la stratégie tant qu'on ne sait pas comment se découpent les 1240 par entité et sites. Parler d'autre chose que le chiffre gêne la négociation et le rapport de force établi. Admettons qu'il y ait 1240 volontaires aujourd'hui, ce serait surprenant mais admettons. Il y a des services qui seront touchés à plus de 50% car délocalisés massivement. Les profils dans ces postes rendent impossibles les reclassements par transfert. Vous croyez toujours qu'il n'y aura que des volontaires et en nombre suffisant ? De toutes façons, avec 26% de départs ceux qui resteront ne pourront pas s'en sortir,car le travail par exemple chez HPF ne disparaitra pas à hauteur de 26%, sans parler du travail supplémentaire de process mal bordés liés aux délocalisations. Avec 20% de volontaires en 2003, il y a déjà 1 salarié sur 3 (source Médecine du travail) profondément désorganisé ce qui entraine des troubles pour la santé, d'ailleurs... Ceux qui resteront après cette saignée nous préoccupent énormément, à la différence de 2003 où on n'a adressé ce problème que par l'alignement des avantages sociaux vers le haut.

A un moment donné, il y aura certainement un sondage ou un référendum vis à vis des employés mais pour cela il faut que la direction dévoile son jeu. Les souris veulent voir le fromage !

CFTC HP a dit…

Les syndicats restent mobilisés chez Hewlett-Packard
mardi 27 septembre 2005 (Reuters - 14:05)

PARIS - L'hypothèse d'une révision à la baisse du nombre de suppressions de postes chez Hewllet-Packard en France est une "première étape" mais "insuffisante" pour les syndicats qui restent mobilisés, a déclaré Jean-Paul Vouiller au nom de l'intersyndicale CGT, FO, CFCT, CFDT et CGC.

Le projet initial prévoit 1.240 suppressions de postes dans l'Hexagone mais les directeurs de HP l'Europe et la France, Francesco Serafini et Patrick Starck, reçus lundi par Gérard Larcher, ont déclaré que ce chiffre n'avait pas un caractère définitif et "pourrait être revu à la baisse par la négociation", selon le ministre délégué à l'Emploi.

Les syndicats demandent toujours que les suppressions de postes en France soient limitées à 15% des effectifs, soit environ 700.

Ce chiffre "serait un peu mieux compris des employés" et "donnerait la priorité au volontariat", estime l'intersyndicale dans un communiqué.

Les syndicats s'interrogent par ailleurs sur la volonté de HP de poursuivre son implantation en France et déplorent des intentions "trop vagues et trop floues".

"Il faut que la direction arrête de jouer au chat et à la souris, qu'elle arrête de tourner autour du pot", a estimé Jean-Paul Vouiller pour qui les "discussions sérieuses ne devraient pas commencer avant décembre".

Vendredi, le prochain comité d'entreprise du groupe n'abordera pas, selon lui, le projet de restructuration, faute de justifications de la direction. "Tant qu'elle n'aura pas répondu à toutes les questions, on ne pourra pas avancer", a dit Jean-Paul Vouiller.

Gérard Larcher a prôné lundi un "dialogue constructif" entre la direction et les syndicats et demandé à Francesco Serafini des "signes tangibles de sa volonté de développer des activités innovantes" en France.

"En attendant, on reste mobilisés. Il y a des assemblées générales toute la semaine", soulignent les syndicats.

Mercredi, des représentants de salariés de HP France et de la Fédération européenne de la métallurgie seront reçus à la Commission européenne où ils rencontreront le conseiller du directeur général chargé des restructurations, Fernando Vasquez.

"Cette rencontre est destinée à préparer la réunion de la Commission européenne sur les restructurations qui aura lieu le 30 septembre", précise la CFTC dans un communiqué. L'objectif des syndicats "est de combler le vide juridique qui existe actuellement en cas de restructuration à l'intérieur du périmètre européen".

resist38 a dit…

je sors de l'AG et je suis sidere!
il semble que le HP way est deja mort depuis longtemps dans les pays limitrophes ou voisins, puisque nous sommes le(s) petit(s) village(s) gaulois resistant a Cesar et ses legions de cow-boys rois du process et d'indiens a 4 ou 6 mains. Les autres pays acceptent semble-t-il la fatalite (meme si le % est plus bas aujourd'hui, l'effet de la desindustrialisation dans les pays a cout eleve les touchera comme nous a terme!). Avons nous vraiment tout faux? ou sommes nous le paratonerre de l'europe?
Quelle va etre notre potion magique pour resister a tout cela, et quand va-t-on arriver a la distribuer ailleurs?
SVP, ne lachez pas ce combat et continuez a essayer de les convaincre car il depasse de loin notre petit pays!

david vincent a dit…

Petite surprise au sein de cette AG de Grenoble:

sur les 5 syndicats constituant l'intersyndicale il y en avait 4 (CFTC CFDT CGT FO) qui ne souhaitaient pas que les élections des DP et CE aient lieu en novembre 2005. On peut le comprendre, alors que l'intersyndicale reproche à la direction de vouloir mener plusieurs dossiers de front et de mélanger le PSE avec les 35h et les NAO etc .. le syndicat CFE-CGC aurait signé et donc obligerait tout le monde à se mobiliser en novembre sur un dossier supplémentaire.

Quand on est en intersyndicale on bosse pour tous et avec tous, et surtout en période de plan social on se consacre principalement à ca.

Le fait de vouloir tout mélanger risque d'etre au détriment des employés. Quel est l'interet pour 1 seul syndicat sur 5 de vouloir quand meme tenir des élections en période de crise ?



La "protection" de 4 ans que le mandat d'elu apporte, ferait elle que certains choisissent le coté obscure de la force et se soumettent à des directives avant que le couperet définitif de ce plan social tombe ?


Mauvais calcul, car en période électorale la confiance envers celui qui aurait tendance à sortir du rang, risque de s'en ressentir aux urnes.


Mefiance donc !!!

Anonyme a dit…

Attention Mesdames est messieurs des syndicats : si la remarque de notre ami david vincent est fondée, vous ne jouerez que le seul jeu de la direction, et c'est tout ce qu'elle souhaite, on ne va pas revenir aux heures noires du syndicalisme à la française qui vous ont complétement décédibilisés vis à vis de VOS RESPONSABILITES et du monde économique et politique. Vous demandiez à ce que les empoyés d'HP se mobilisent , et ils l'ont fait , même si ce n'est historiquement pas dans leur mode de fonctionnement; Ne démolissez pas tout par vos batailles internes, on se croirait à l'université d'été du PS. Vous n'êtes pas et vous n'aves pas le pouvoir d'être dans la vraie classe politique, restez humbles et faites ce pour quoi vous êtes élus !!!!!

Anonyme a dit…

La CFE-CGC est le seul syndicat a vouloir les élections en novembre 05 et maintenir le mandat de 4 ans avec comme argument que mars 2006 les negociations ne seront peut etre pas terminées et donc pour la CFE CGC ceux qui auraient commencer la Négociations ne seraient peut etre pas les memes ensuite?!
De plus le mandat de 4 ans pour la CFE CGC se justifie car les éléctions sont qq chose de lourd a mettre en place?! L'ensemble des syndicats étaient d'accord et favorable à un mandat limité à 2 ans et à des élections en mars.
Enfin la CFE CGC est le seul syndicat qui se presente en tant que tel aux medias car les journalistes precisent "malgré eux" leur appartenance syndicale au lieu de laisser l'expression pour l'intersyndicale!!!
Bref je ne comprends pas la stratégie de la CFE CGC sauf de mettre à mal l'intersyndicale.

Anonyme a dit…

Je suis peut-être très naïf sur ce coup là, mais qui aujourd'hui représente l'intersyndicale et comment se présente il ?

CFTC HP a dit…

Je vous écris de Bruxelles où nous serons reçu demain par la Commission Européenne avec des représentants d'autres pays pour vous demander de ne pas vous disperser sur cette histoire d'élection CCF.

C'est dommage mais c'est comme ça, ils ont sans doute de bonnes raisons, on passe à autre chose et on avance ! Ca n'empechera pas le débat sur les oeuvres sociales CCF qui est un sujet complètement à part de ce qui nous occupe ensemble actuellement.

Il n'y a pas de porte parole officiel de l'intersyndicale mais ceux qui parlent aux médias essaient au maximum de mettre l'intersyndicale
en avant (exemple Canal + ce soir, un journaliste envoyé par la CGC à l'équipe intersyndicale des Ulis), sachant que les messages ont été travaillés bien en amont et qu'il y a très peu de différences.

Anonyme a dit…

Je ne pense pas qu'il y ait une reelle volonte de ce syndicat de mettre a mal, l'intersyndicale. En fait, c'est plutot du " chassez le naturel, il revient au galop". Plus d'autres craintes pour l'avenir (crainte d'une perte d'influence ou plutot gain d'influence d'autre syndicats plus "efficaces" sur le PSE), sur le present (difficulté a gerer la situation des oeuvres sociales en partenariat avec la CFTC et probleme en interne), sur le passé (des adherents qui ont quité leurs rangs). Tout cela, on peut presque le comprendre, l'admettre. Ce qui est plus dur a encaisser, c'est qu'ils ne mesurent pas le risque de mettre a mal l'intersyndicale, que tout le monde peut aisement imaginer qu'elle ne peut etre que fragile. Le risque qu'ils font courir a tous les employés (CCF mais aussi HPF) !!!! Et donc forcement, le jeu de la direction qui n'attend que cela ..que les syndicats se divisent. Sur des elections reportées, je ne peux pas predire pour qui je voterai...mais sur des elections proches en pleine intersyndicale pour le PSE, je sais pour qui je ne voterai pas.

Je m'en vais le faire savoir a la CGC et je conseille a tous de chercher a les influencer pour que le travail commencer par tous les syndicats, y compris eux meme.. ne soit pas fait en vain. Mesdames (euh il y en a ??), messsieurs de la CGC, il n'y a que les imbeciles qui ne changent pas d'avis.

Je suis quelqu'un de reputer "soft", mais je crois que beaucoup de personnes vous tiendrez responsable d'un echec de l'intersyndicale qui aurait "petée" a cause de cette histoire des elections...dont et donc moi meme....

Anonyme a dit…

Je sors de la réunion de Grenoble et j'ai moi-aussi été très décue d'apprendre que la première scission dans l'intersyndicale apparaît déjà, pour une lutte de pouvoir interne et non pour des désaccords sur le PSE. SVP, messieurs-dames de la CFE-CGC, faites marche arrière. C'est vraiment trop risqué!!!

Anonyme a dit…

Je suis surpris que le sujet a ete abordé a Grenoble ??!! Cela n'a pas été le cas sur les autres sites. Peut etre un effort a faire pour tous les elus et representants des OS sur ce site..

Anonyme a dit…

Quoiqu'il arrive tout ceci n'est pas si grave; je connais bien la CGC pour en avoir fait partie et j'ai aujourd'hui des amis dans tous les syndicats. J'ai choisi certes la C--- mais peu importe...Nous avons l'opinion public avec nous, les medias, le monde politique de gauche et de droite, les collegues HP en Allemagne, Hollande, Italie Angleterre... Le gouvernement est lui aussi lié avec presque tous les grands pays d'Europe et bien evidemment nos proches collegues HP. Enfin, si la direction d'HP ne cede pas du terrain sur nos revendications (x<740 + réinvestissement sur des activités WW durable) c'est vraiment qu'on a rien a faire ici et eux aussi! Mais rassurez vous, nous y arriverons dans les semaines avenirs, je vous le promet et cette négociation peut etre gagnant gagnant et non une perte d'image sans fonds.
Guy B.

Anonyme a dit…

de grace restez grouper!!! Il ne faut pas se tromper de combat.
Faire ses elections avant ou apres quelle importance!
Que l'intersyndicale vote et decide et moi salarie je voterais pour qui je veux et cela ne changera pas mon vote!

Anonyme a dit…

Bon moi je suis d'accord avec le commentaire de la CFTC. C'est comme ca et ca empeche pas les autres de continuer dans un bon etat d'esprit... En fait peut etre comme tout le monde dans cette intersyndicale, mais le doute persiste.. L'avenir nous le dira..


Rien n'empeche David Vincent de mener l'enquete. Je n'ai jamais vu D.V. renoncer!! Je suis sur que en creusant un peu, il y a jurisprudence sur le sujet :-)..du genre report des elections pour cas de force majeure ou un truc comme cela. Comme ca on continu a construire, mais en meme temps on solodifie les fondations (surout si c'est pas du super costaud)..

PS: Bon Guy B .. c'est la C.. quoi ?? la C (c'est) FO ;-).. je plaisante je t'ai reconnu

Anonyme a dit…

Difficile d'etre incognito...Je ne sais pas qui est D Vincent et beaucoup de commentaires mais bon ce blog est amusant.
Guy B.

rfc2460 a dit…

Et si on laissait la gestion de ce probleme d'election a l'intersyndicale ? Elle a eu le professionalisme jusqu'a present de ne pas en faire un probleme aux yeux des employes, montrant le desir d'unite. Chaque syndicat fait ses compromis et apporte ses forces. Je suis sur qu'il y a d'autres sujets de desaccord (notamment sur les objectifs de 15%) mais ils n'apparaissent pas au grand jour (et j'en remercie les differents syndicats)

Si la question a ete abordee a Grenoble c'est parce qu'elle a ete posee par un des membres de l'assemblee, pas par l'intersyndicale.

Donc personnellement, non syndique, je suis de l'avis de recentrer le debat sur la negociation, pas de commencer a s'angoisser sur une hypothetique explosion de l'intersyndicale que quelques vautours/cassandres semblent attendre dans leur coin (et je parle pas uniquement de la direction)

Anonyme a dit…

Nous avons besoin de leaders

Plus je lis ce blog, plus je me dis que nous engageons un combat qui occulte trop l'aspect innovant et les potentiels de valeur ajoutée que representent les employés dont HP veut se débarrasser.

En d'autres termes, les efforts se concentrent sur des actions de lobbying pour faire baisser le chiffre (1240) consistant plus ou moins en menaces (grèves, manifestations, boycott, devalorisation de la marque sur le marché). Bien que ces actions soient nécessaires (a mon avis, et je n'engage que moi), elles me semblent insuffisantes.

En effet, le second axe de la lutte qui s'engage doit etre la construction d'une vision offrant des alternatives. Dans un précédent message, j'avais proposé de créer des poles de créativité ainsi que des poles de tranfert de ces nouvelles activités en off-shore lorsque celles-ci arrivent a maturité.

Bien entendu, pour créer une vision, pour la vendre et pour la transformer en réalité, nous avons besoin de vrai leaders. En avons-nous encore? Je l'espere et je les appelle a se manifester sur ce blog afin de démarrer un "brainstorming" ou ils pourront solliciter leurs talents.
Quelle est la vision d'HP sur les 10 ans qui viennent? Si elle existe, elle m'est inconnue. Ceci ne doit pas etre une fatalité.

A titre informatif, j'ai trouvé un article très interessant dont je voudrais partager un court extrait:

"... Sometimes businesses develop additional challenging opportunities by stressing growth through new products or services. Over the years, 3M has had a policy that at least 25% of its revenue should come from products introduced within the last five years..."
==> Ca donne a réfléchir, non?

Anonyme a dit…

Voici un email interessant d'un ami américain qui s'en va
Greetings to all,

With much thought and trepidation, I have decided to accepted Mr. Hurd’s offer of EER and contribute to HP’s bottom-line! My last day will be 10/14/05.

It has been an interesting ride over the past 21 years. I will miss HP and all the unique & talented people I have had the pleasure to work with over the years. I wish you all the best of luck as you venture forth in the “New HP”.
I could sit here and reminisce of the "Good Old Days", but if you were here in the 80's or before, you already know. If you were not,

well, you missed out on a wonderful experience. Bill and Dave were the heart of HP, and now after their passing and all

the recent turmoil over the past several years, it's up to you, who remain, to bring HP back to it's once splendid glory.

I'm counting on you, for 2/3 of my retirement is riding on you, so stop reading this crud and get back to work!!! '-)

I bid you all a fond farewell.

Thanks for the memories…

Anonyme a dit…

comment voulez vous que la direction s'engage sur le long terme ? au pire ca sera un contrat de 3 ans comme avec SCI et au bout des 3 ans... a vouloir etre les irreductibles et se battre contre une tendance mondiale, on risque de tout perdre...

Anonyme a dit…

Rappel : les plans d'HP en EMEA sont de réduire le personnel à un 1/6 de la population (les transparents existent, ils ont été montrés aux politiques recemment, d'où leur réaction). Tout le reste doit partir en offshore, le back end, les ingénieurs, les program/service manager, les project managers, les architectes, le support. Il n'y a pas que la production qui est visée !!! Seuls doivent rester à terme sur le territoire le gens en contact direct (physique) avec les clients. Point barre ! Les 1240 d'aujourd'hui ne sont que le début du plan, dans les cinq ans 50% du personnel de HP en France sera parti car remplacé par des salariés compétents et...moins chers.....et ailleurs

Anonyme a dit…

Messieurs et Mesdames de l'Intersyndicale, un message CLE: restez unis.

Messeiurs et Mesdames de la CGC, si jamais vous ne faites pas ce qu'il faut pour garder cette belle union qui fait notre force comme la votre (je parle ici des élections de décembre qui ne sont pas la priorité) vous n'aurez pas ma voix. Ceci valant aussi pour les autres 'dissidents potentiels'

Alors SVP continuez le SUPERBE travail en cours te ne venez pas nous perturber avec des basses luttes intestines. Il est ESSENTIEL et VITAL que ceux qui ont commencé cette négo soient ceux et celles qui la mène à son terme

Merci de votre attention.

Anonyme a dit…

En parlant de dissensions et de volonté inutile de se mettre en avant avec un tissus de mensonges, je vous cite ci-dessous un bel exemple paru hier.

Qu'avez-vous à dire pour votre défense ?

mardi 27 septembre 2005, 19h09
La CFDT a dénoncé dès mars la "catastrophe sociale" de Hewlett Packard
PARIS, 27 sept 2005 (AFP) - - La fédération Chimie-Energie de la CFDT a affirmé mardi à l'AFP avoir dénoncé "dès le 15 mars la catastrophe sociale" de la restructuration de Hewlett Packard aux conseillers de Thierry Breton lors d'une rencontre au ministère des Finances.

Le groupe informatique américain HP a annoncé le 12 septembre la suppression de 5.969 emplois en Europe dont 1.240 en France soit environ un quart des effectifs dans l'hexagone.

HP a récemment installé son siège européen en Suisse, à Genève, où les taux d'imposition sur les bénéfices sont bas et selon la CFDT "il en résulte une perte de 400 millions d'euros pour le fisc français (pour) l'exercice 2004".

La CFDT a affirmé avoir dénoncé ces "délocalisations fiscales lors d'une rencontre le 15 mars dernier au ministère des Finances" et avoir "alerté officiellement les conseillers du ministre sur la catastrophe sociale qui se préparait pour les six prochains mois malgré les résultats d'exploitation exceptionnels" de HP.

La CFDT a qualifié de "blague" les déclarations gouvernementales concernant cette annonce de suppression d'emplois de HP en rappelant qu'une "demande d'enquête parlementaire a été déposée en décembre 2004 par quatre députés (PS et Vert, ndlr) sur les délocalisations fiscales".

Cette "demande d'enquête sur ces manipulations financières est depuis sur le bureau du président de l'Assemblée nationale et n'en bouge pas" s'est indigné Jean-Claude Rech, membre CFDT du groupe de travail sur les délocalisations chez Colgate Palmolive.

dg/ed/ei

Anonyme a dit…

Tout a fait d'accord avec le message de 09:57. Messieurs les dissidents, attention au vote sanction . Actuellement, l'interet de tous les employes est le plan. si un syndicat joue en solo, l'intersyndicale est en danger.
Perso, mon vote qui initiallemnt etait CGC va passer sur un syndicat de l'intersyndicale si la CGC persiste dans ses envies suicidaires.

Anonyme a dit…

Restons concentrés sur l'essentiel à savoir le PSE en cours. Pour l'instant, les 5 organisations syndicales sont unies, doivent le rester et le resteront. Je suis personnellement impressionné par le chemin parcouru depuis le début. Les syndicats ont parfaitement travaillé ensemble, les employés ont toujours répondu présent et se sont montrés déterminés, la presse a bien relayé notre revolte et les politiques s'impliquent. Donc, je suis confiant, aucun syndicat d'HP ne prendra le risque de mettre à mal ce bel édifice pour des raisons futiles ...
Bonne journée à tous
Fabrice BRETON - CFTC

Anonyme a dit…

La CFDT a dit:"HP as récemment installé son siège à Genève"....HP a été installé à Genève en 1959!!En France il n'y avais encore pas de bureau du tout!Kleber Beauvilain était employé chez le représentant de HP Sassoon Sopher.HP Genève as ouvert le premier bureau de vente à Paris sauf erreur en 1962 ou 1963.
Qualifier 1959 de récent,non seulement est tout à fait ridicule,mais mensonger.

Anonyme a dit…

Beaucoup de blabla et de menaces mais pas de plans bien réels, concrets avec des $ a l'appui.

Ainsi que le message de '28 septembre, 2005 08:47' le rappelle si bien

En fait pour préparer cela, il faut organiser une consultation auprès des employés... identifier les ‘bonnes’ idées et enfin, trouver des leaders pour porter le message et ensuite supporter les efforts de réalisation - je veux dire des leaders "business", donc pas nécessairement syndiques. Un message business de cette importance peut tout a fait être porte par des employés et managers, si un process ‘propre’ le permet.

Quel serait le process rapide et efficace que l'on pourrait mettre en oeuvre pour identifier les pôles d’innovation et de développement, les équipes et les perspectives permettant de construire une proposition de création d'activités à forte valeur ajoutée justifiant le maintien et potentiellement le redéploiement d'activités en France ?

Et quels sont ces potentielles initiatives dont on parle: nanotechnologies a Grenoble... il doit bien y a voir d'autres choses dans nos têtes… des idées dont on ne parle que peu – tout au plus lors des repas entre collègues - et qui donc ne remontent jamais plus haut qu’a un niveau décisionnel N-4...

Est-ce seulement réaliste ? Je pense que oui...

Etes-vous intéresses pour construire cela tous ensemble ?

Il faut créer un groupe de travail immédiatement sur ce sujet si on veut voir cette initiative de construire une contre-proposition crédible. Si cette contre-proposition est bâclée, nous serons plus que jamais non crédibles voire… ridicules.

Réduire le chiffre artificiellement en négociant comme on l’a enclenché, ce n’est suffisant que pour résister 2… tout au plus 3 ans… et ce n’est pas notre PDG HP France qui va venir avec des idées… au contraire, c’est lui qui va, lors des prochaines réunions, nous attendre sur le sujet, sûrement avec un petit sourire en coin, anticipant la platitude et le peu de crédibilité de nos propositions si elles n’ont pas fait l’objet d’un très sérieux travail de fond… on repousse donc l’échéance d’une paire d’années… puis…
…après ce délai… nouveau plan… et cette fois : fermeture de nombreux sites à la clef… plus de branches auxquelles se retenir…

Anonyme a dit…

la négociation c'est bien !
Mais svp inutile d'essayer de gagner du temps sur le plan social ! ce n'est pas le but car travailler dans l'incertitude c'est etre démotivé et découragé !
tout le monde a envie que cette négociation aille au plus vite et le mieux possible...
J'entends parler de 12 mois possible de négociation si on en est encore au meme point dans 12 mois les salariés ne tiendront pas dans cette atmosphere !!

Anonyme a dit…

Pour rebondir sur le message de "28 septembre, 2005 12:44", il faut commencer par 2 points qui me semblent importants:

1/ Identifier les leaders. Que chacun fasse jouer ses reseaux afin d'identifier puis de motiver ceux qui pourraient rehausser le leadership de HP France sur HP WW.

2/ Identifier nos competences clefs. A partir d'un recessement de ce que sont nos competences reelles, developpes a travers l'historique d'HP en France, essayer de recencer les idees et la vision qui pourrait rester credible a corporate

Anonyme a dit…

One more please ....

HP achète dans l'administration
Par Anicet Mbida, 01 Informatique


Quand on a pris du retard, il faut pédaler plus vite que les autres. HP met ainsi les bouchées doubles et multiplie les rachats pour devenir un ténor de l’administration du système d’information et du stockage. Les dernières acquisitions concernent AppIQ, fournisseur d’une belle technologie de répartition des ressources de stockage, et Peregrine, le spécialiste de la gestion des biens et des services informatiques.

Les 425 millions de dollars dépensés pour Peregrine semblent excessifs : l’entreprise était en faillite en 2002, ses dirigeants ont été convaincus de fraude et son chiffre d’affaires atteignait tout juste 191 millions de dollars. Mais l’objectif est clair : étendre le périmètre d’Openview, leader de l’administration de réseau, pour qu’il devienne un véritable outil de pilotage et de gestion préventive et curative du système d’information (Business Service Management ou BSM).

Les offres des deux acteurs sont complémentaires, et ceux-ci proposent une vision métier des événements informatiques, l’un en faisant une analyse du réseau en temps réel, l’autre en s’assurant du niveau de service d’un processus d’exploitation. HP gagne une base installée de plus de 3 500 clients loyaux. De quoi s’imposer dans le BSM et mettre BMC, CA et EMC dans sa ligne de mire.

Quid des anciens partenaires ?

L’intégration des produits et les relations avec les ex-partenaires de Peregrine, comme IBM, restent à surveiller. Le problème est encore plus délicat avec AppIQ : la start up propose sa technologie en OEM à HDS, Silicon Graphics ou Sun. HP n’entend pas modifier les termes de ces accords.

En attendant, l’intégration à Openview aidera à passer de la surveillance passive à une gestion proactive de l’allocation de ressources. Dès l’ajout d’un nouveau composant à un SAN, ses capacités pourraient être redistribuées selon l’application, l’unité métier ou l’emplacement géographique.

L’acquisition d’AppIQ arrive même à point nommé. Le chiffre d’affaires de HP sur l’administration du stockage et de la gestion du cycle de vie de l’information a chuté de 16 % au dernier trimestre, selon IDC.

Huit rachats en deux ans pour HP

Septembre 2003 : Talking Blocks (Administration de services web)
Septembre 2003 : Baltimore (Gestion des accès)
Novembre 2003 : Persist (Gestion du cycle de vie de l’information)
Février 2004 : Novadigm (Gestion des changements de configuration)
Février 2004 : Consera (Modélisation de services)
Mars 2004 : Trulogica (Allocation de ressources utilisateur)
Septembre 2005 : Peregrine (Gestion des biens et des services informatiques)
Septembre 2005 : AppIQ (Administration du stockage, allocation de ressources)

Anonyme a dit…

Septembre 2005 : Cap Gemini NZ


Pour le message du 28 septembre, 2005 11:24 sur la CFDT , il y a eu ceci dans un precedent commentaire.

Hewlett-Packard Caribe Ltd, a limited company of the Caymen Island with a principal office and place of business at Highway #110 north, Kilo 5.1, Acuadilla, Puerto Rico.

A mon avis cette entité sert a faire rentrer des fonds issus de gros contrats qui seraient beaucoup trop lourds en terme de taxes, on ne garderait que les mièttes.


C'est malheureusement monnaie courrante dans tous les pays, au detriment des citoyens et des petites societes.

user7575 a dit…

Assez étonnant

user7575 a dit…

Assez étonnant toute cette cabale contre un syndicat. En effet beaucoup devrait se poser la question Pourquoi et dans quel but de la part de 2 syndicats de monter en épingle toute cette affaire? Posons nous la question de qui veut casser cette intersyndicale ? ceux qui veulent repousser les élections ou ceux qui ont le courage d'affronter les salariés électeurs ?
Primo, repousser les élections n'ont aucun sens, car ils ont été élus pour 2 ans et ils doivent et ont le courage de remettre les mandats en jeu;
deuxio, ne pas confondre l'intersyndicale et les élections, cela n'a jamais empêché les syndicats nationaux d'être en intersyndicale mais respecter les échéances, ex :élections prud'homales par exemple.
tertio, que certains soient aussi démocrate qu'ils le disent et respectent la loi et ne pas l'adapter suivant leur convenance, de quoi ont ils peur ? leur couverture due à leur mandat de CE tombe lors du Plan social....
quatro, et peut être que parceque aucun syndicat n'a de majorité absolu au C.E par ce truchement ils espérent avoir la main mise sur les 2 C.E....et cela est trés dangeureux pour les salariés et la démocratie.
Alors laissez l'intersyndicale gérer et dérouler les échéances comme elles se doivent .
Au fait que diriez vous si le président de la république repousserait son mandat à 7 ans, alors que ce n'est que 5 ans sous prétexte qu'il y a une crise économique ?
Il ne faut pas se tromper de cible, et l'intersyndciale l'a dit durant les AG, faire baisser le chiffre et garantir la pérénité d'HP en france. Le reste n'est que blabla pour faire monter la mayonnaise et la Direction doit bien rigoler en lisant ce blog ..

Anonyme a dit…

Je suis bien d'accord avec '28 septembre, 2005 12:47', faites que les négociations aillent vite, l'attente est insupportable.

J'ai cru comprendre que si l'accord de méthode de faisait avant décembre, on pourrait appliquer le même PSE que précdemment. Est-ce que c'est vrai? si oui alors pourquoi les syndicats bloquent-ils les négo en mettant des pré-requis ? Il était pourtant bien ce PSE? Est-ce qu'on ne risque pas de tout perdre en demandant la lune?

Anonyme a dit…

On ne peut pas parler de volontaria avec 1240 ni meme 900... suppresions d'equivalent temps plein! Et pour ceux qui restent (75% des gens au moins) s'il n'y a pas de nouvelles activites c'est la mort lente avec des futurs PSE pas forcement bien negocies (et des fermetures de sites contrairement a ce que dit ce menteur de Starck)... Donc priorite a ceux qui restent et non au gros cheque a la valise pour aller pointer en partie aux ASSSEDICS. Quant a l'Europe, aujourd'hui elle paye 2 fois les toujours plus de benefices d'HP en subventionnant les creations (delocalisations) d'emploi dans les pays de l'Est et les contribuables par leurs impots qui servent aux emlpoyes HP prochainnement aux ASSEDICS! => C'est une logique financiere et boursiere qui est contraire a l'interet general.
C'est pour cela que la negociation se joue a plusieurs niveaux et que la rapidite a negocier depends de la souplesse de la direction d'HP a faire des concessions.

Anonyme a dit…

a user7575: c'est plein de bon sens, mais un peu trop reducteur comme analyse. Moi je dirais que tu es adherent (e) CGC ;-).. mais je m'en fout..l'improtant c'est que cette intersyncale tienne bien et le plus longtemps possible.. le reste on s'en fout un peu... si les syndicats sont capable de gerer ce petit contre temps (je pense que c'est courant entre eux...forcement), ils vont en sortir tous plus garnds..

Et pour le "28 sept. 14:21" ca etait dit et redit par tous.. le plan precedent oui... mais non. La direction ne le souhaite pas. Tu doit relire le jeu de slides envoyé par notre DRH vendredi (slide 8 )..dans le meilleur des cas (pour eux) ca demare en Janvier donc apres la date limite du dernier plan.. Et si ils ne le souhaitent pas, c'est surement pas pour en pondre un encore plus avantageux...

Anonyme a dit…

Pour ce qui est du volontariat pourquoi ne pas proposer une majorité de C2A, au moins ça ne ferait personne de plus aux assédic et HP rajeunirait sa pyramide des âges?

Anonyme a dit…

A laisser ainsi pourrir la situation et a pratiquer la politique de la chaise vide a la table des negociations, la direction a completement demotivé les employes du site ou je me trouve.
Autour de moi les bureaux sont vides, certains collegues ont ete informés que leur activite etait simplement arretée, d'autres decouvrent que leur boss n'ont pas ete reconduit dans leur job (au niveau directeurs cette semaine..) d'autres se savent en sursis, d'autres ont ete informes par des collegues europeens que leur job partait en Allemagne, un autre vient de m'informer qu'il venait de demissioner, il ne supporte plus l'inaction ni l'absence de leadership de nos dirigeants francais. Quel gachis!

Je ne pensais qu'en moins d'un mois la sinistrose (l'émoi' dans la bouche de la direction) pouvait faire autant de ravage. Nous pensions avoir tout il y a 3 ans, il n'en est rien. Reagissons tant que notre encephalogramme n'est pas completement plat.

NE FAUDRAIT-IL PAS INVITER SUR SITES HP L'INSPECTION DU TRAVAIL ? UN INSPECTEUR POURRAIT AINSI CONSTATER DE VISU L'INCAPACITE DE LA DIRECTION HP EN FRANCE A DONNER DU TRAVAIL AUX EMPLOYES. C'EST UN POURISSEMENT DELIBERE DECIDE PAR LA DIRECTION A LA SUITE DE LA FORTE MOBILISATION QUI A SUIVI L'ANNONCE DES DELOCALISATIONS DES ACTIVITES HP EN FRANCE.

Anonyme a dit…

Hello '28 septembre, 2005 14:58',
de quel site parles-tu?

Anonyme a dit…

Cette direction d'HP France est vraiment incompétente. Cette fois-ci ce ne sont pas les employés qui le disent mais un tres serieux quotidiens anglo-saxon, le Financial Times !
Notre direction est tellement myope qu'elle n'a sans doute meme pas lu les articles qu'elle publie dans sa propre revue de presse du jour, sur le web HP France. Elle n'a pas realisé l'enormité de la boulette qu'elle commet.
http://athp.france.hp.com/revue-presse/aarticles/20050928FITI09.PDF
http://news.ft.com/cms/s/14be671c-2fbc-11da-8b51-00000e2511c8.html
Lisez un peu :
"In contrast, when IBM, the US computer group, announced a similar number of job cuts in France in July, it hardly raised an eyebrow. That is because IBM had already held lengthy consultations with the government and trades unions

N'oublions pas que c'est le FT qui a porté le coup fatal a Carly en debut d'année. On peut toujours rever que cet article du 28 Sept declenche le limogeage de Starck!
Cet article est a faire lire a Patricia Dunn (ainsi qu'a Mark Hurd et au reste du board )!

Anonyme a dit…

Il me semble qu'a la suite de la rencontre entre l'intersyndicale et C.Lyons , il a été dit à l'AG d'hier qu' HP n'envisageait pas d'investissement en France.

Ai je mal entendu ?

Pierre Roussenq FO a dit…

Au sujet des elections HP CCF : FO, a aussi demandé le report des élections pour favoriser l'unité syndicale dans cette période de crise. Mais les élections ne sont pas, en soi, un motif de rompre l'unité syndicale. La CGC a des raisons tout à fait respectables de vouloir maintenir ces élections : écoutez les et faites-vous votre opinion par vous mêmes.

En prenant position "pour" ou "contre" sur ce blog vous contriburez à mettre de l'huile sur le feu dans un débat qui n'a pas beaucoup d'intérêt dans la situation actuelle de HP.

De notre coté, FO, nous sommes déterminés à maintenir l'unité syndicale tant que les objectifs sont clairs et les moyens de les atteindre partagés.

La diversité syndicale est une richesse qui vous permet de choisir suivant votre sensibilité, mais la syndicalisation reste dans la situation actuelle la meilleure réponse au comportement de la direction.

Anonyme a dit…

Petite question :
Quid des co-traitants ?
Je suis personnellement un co-traitant et j'avoue que nous sommes nous aussi inquiet de ce qui va nous advenir (lors du precedent PSE, le nombre de co-traitants travaillant pour la division OCBU pour laquelle je travaille avait ete reduit de plus de la moitie, et cela avait entraine des plans sociaux dans des SSII : teamlog, silicomp, etc.).
D'ou ma question : les syndicats HP savent-ils si les budgets HP pour les co-traitants francais seront maintenus ? Deja que certains bossent pour Hp depuis des annees, devront-ils eux aussi pointer aux assedic ?
Merci d'avance si vous avex un mini-reponse ?

Anonyme a dit…

Il va y avoir une reduction significative des co-traitants... Le cote positif c'est que tu n'auras pas a attendre des mois avant de le savoir: l'info devrait tomber rapidement en Octobre.

Anonyme a dit…

merci, au moins c'est clair....
je ne sais pas si c'est vrai mais si cette reduction significative a lieu, je souhaite vraiment bon courage aux salaries HP car ils vont vraiment avoir un max de boulot (au moins 1 employe Hp pour un co-traitant dans certaines divisions...)

Le co-traitant ayant pose la question precedente.

CFTC HP a dit…

Sur la question : "j'ai cru comprendre que si l'accord de méthode se faisait avant décembre, on pourrait appliquer le même PSE que précdemment. Est-ce que c'est vrai?".

La réponse : NON !!!!!!!!!
On ne sait pas qui fait courir ce bruit, ce serait intéressant de le savoir.

Frédéric Vu a dit…

J'ai participé hier à Grenoble, à la rencontre de 5 représentants du personnel d'HP avec Cathy Lyons, Executive Vice-Président d'HP, et donc membre du comité executif (EC)d'HP présidé par Mark Hurd. Je l'ai trouvé très à l'écoute, reformulant très bien l'émotion et le désespoir des salariés français que nous avons exprimés.

Je l'ai senti sincère quand elle a dit que l'EC n'avait pas décidé de quitter la France. Elle m'a donné une image froide quand elle expliquait la stratégie de délocalisation à l'image de la froideur de chiffres et d'une machine.

Mais je l'ai trouvé sensible et humaine lorsqu'elle a évoqué avec émotion les réductions d'effectif qu'elle avait dû faire à Boise, Idaho.

A la question des nouveaux investissements, elle nous a dit que c'était de la responsabilité des managers business locaux dans les sites existants, et que l'EC décidait des investissements mondiaux majeurs par site. Alors, à nous de travailler avec nos dirigeants locaux. Séquence espoir.

Je pensais que l'EC était en train de casser tout ce qu'on aimait dans notre HP, et j'en suis sorti en pensant qu'ils essayaient d'adapter HP pour qu'HP vive longtemps. Je n'en aime pas plus la façon de faire et je reste convaincu qu'il faut redonner une plus grande place aux hommes et retrouver un équilibre sain entre les employés, les actionnaires et les investissements.

Ce n'est que ma perception humaine et influencée par mes filtres personnels, basée sur une réunion de 30 minutes, intense et chargée d'émotion, et qui doit donc être prise avec recul et que je partage ici au service de tous.

Anonyme a dit…

Et bien tout va bien ... alors ... je suis tres confiant en l'avenir.

Anonyme a dit…

Un peui d'optimisme, c'est un rayon de soleil dans le noir de l'avenir.

La question est maintenant de savoir quoi faire pour pousser la porte à peine entrouverte par Cathy Lyons.

Je doute que l'on puisse compter sur Mr Stark.....

Anonyme a dit…

Petite precision concernant les co-traitants, c'est moi qui ait repondu et je parlais pour OCBU. Je ne sais pas ce qu'il en sera dans les autres divisions.

Et merci de nous souhaiter bon courage...

Gerard Lambert a dit…

Bonsoir, je n'ai pas trouve de post au sujet du 4 Octobre.
Un certain nombre d'entre nous se pose encore la question " dois-je participer au cortege du 4 Octobre".

On parle ici d'un mouvement national, initie par les forces de gauche, plus particulierement les syndicats, pour la defense de l'emploi.
La droite etant (encore...) au pouvoir, j'en conclu qu'il y forcement des sympatisants de Bayrou/Villepin/Sarko/Madelin au sein de la communaute HP.

Comment allez-vous convaincre cette population a venir defiler parmi le peuple de gauche? HP est au coeur de l'actualite sociale, et doit le rester. Nous devons nous montrer.

louis(e)% a t'ac a dit…

Le 4 Octobre est une belle occasion de faire pression sur "les décideurs" (gouvernement, syndicats patronaux): journée d'action décidée au niveau national, souscrite par tous les syndicats, pour dire un grand "stop, cela ne nous convient pas" en matière d'emploi, de salaires et de droits.

Déclinée localement, cette manifestation d'expression collective n'est pas plus ni moins "politique" que nos précedents manifs et débrayages : ceux-ci ont permis d'aller voir Larcher ou les commissaires européens, de susciter un voyage de Destot ou de cette V.P marketing d'HP Corp. chargée des affaires gouvernementales, de rendre nécessaire les déclarations de Chirac ou Villepin...

Avec un seul but commun : défendre les emplois qualifiés et la R&D en france et en Europe de l'Ouest...

Que chaque organisation (et elles sont nombreuses) s'exprime et se fasse entendre le 4 Octobre ne les oblige pas, ne VOUS oblige pas, à être d'accord sur tout.

Chacun(e) d'entre nous qui jugera utile de participer, aura toute liberté d'imaginer sa façon de faire lire son mécontentement ou ses souhaits....

J'espère que le groupe HP sera coloré, joyeux, et bardé de pancartes et caricatures faites à la maison : fantaisie, humour et audace...
Et ce, pour nous faire rire dans toutes les langues parlées par les salarié(e)s qui travaillent "pour HP" à Eybens, sous le badge HP ou sous un badge orange.

L'union fait la force.C'est une chose de le dire. Le 4 Octobre, c'en est une autre d'en faire l'expérience grandeur nature !

On pourrait même, au retour de la manifestation, prendre le temps de travailler à notre avenir en ateliers au choix dans différentes salles du site HP Eybens : (1) propositions d'activité à implanter (SVP, pas faire racheter ce qui reste de Forms Automation par un concurrent), (2) comment démultiplier l'information et la consultation hors du cercle des "initiés", (3) faire la grève des budgets et des rankings, (4) la vérité sur les coûts et les comptes, (5) pourquoi pas un statut identique chez HP et les sous-traitants en Europe,les memes normes du BIT dans toutes les filiales...

Anonyme a dit…

le 4 octobre il est hors de question que j'aille manifester pour denoncer un gouvernement qui nous soutient (maladroitement certes) mais qui nous soutient comme les elus locaux de gauche. L'ensemble de la classe politique est derriere nous et il faut eviter a tout pris la recuperation: du style la LCR, la GGT qui envoye du personnel aux manifs et de se taper la mere Buffet qui n'a aucun mandat d'elu locale. je me suis un plaisir a envoyer boulet la LCR venu racoller aux abords de la marche de protestations des salaries HP.

On ne peut pas denoncer le grand capital, proner l'anarchie et etre salarie d'une boite Americaine a moins d'etre sourd et aveugle.

Je pense que l'on pas encore trouver en France notre equilibre entre le liberalisme un fait mondial avere et notre modele sociale...on va la ou cela nous arrange quand cela nous arrange comme par exemple lors de la journee de solidarite!
Tachons d'etre plus pragmatique et plus ouvert au niveau de l'intersyndicale ou les positions dogmatiques ne doivent pas apparaitre.

La question des licenciement boursiers est une bonne question et la reponse n'est pas simple.
Le blocage comme 0 licenciement est la reconnaissance de la non acceptation de la mondialisation dont nous sommes les 1ers acteurs.

Et si TOUT les syndicats rangaient leur drapeaux au prochain mouvement?

Anonyme a dit…

On peut en tous cas dénoncer le "grand capital" et être salarié d'une boite américaine.

Il doit y en avoir pas mal dans ce cas chez HP.

Anonyme a dit…

CFTC hp a dit :


"Sur la question : "j'ai cru comprendre que si l'accord de méthode se faisait avant décembre, on pourrait appliquer le même PSE que précdemment. Est-ce que c'est vrai?".

La réponse : NON !!!!!!!!!
On ne sait pas qui fait courir ce bruit, ce serait intéressant de le savoir. "

Désolé de te contredire mais le PSE précédent prévoyait que sur HPCCF tout plan avant le 9 dec 2005 ne pourrait se faire qu'en reprenant AU MINIMUM les conditions du plan précédent.

Lisez les comptes rendus des comissions des suivi: c'est écrit en toutes lettres

PS: ce n'est pas moi qui ai fait courir cette information !

CFTC HP a dit…

Ca ne me dérange pas que tu me contredises ;) J'étais un des négociateurs de cet accord en 2003.

Ca n'a rien à voir avec l'accord de méthode. La bonne question est :
le 9 décembre est-il la date maximum des premiers licenciements économiques ou la date maximum de la première réunion d'information du CE HP CCF ?

Dans le premier cas, la date est déjà caduque puisque ces licenciements ne peuvent avoir lieu techniquement cette année (voir le calendrier de la direction, ça nous donne mai au plus tot). Dans le deuxième cas, c'est un débat d'expert. La direction ne prévoit de commencer l'information des CE qu'en janvier (pas folle la guêpe...) mais n'a-t'elle pas déjà commencé dès l'annonce des 1240 ?

Anonyme a dit…

Dans le deuxième cas, si les syndicats 'exigeaient' une info des CE avant le 9 décembre, ça changerait quelque chose?

Anonyme a dit…

Je pense que les syndicats devraient exiger une info CE avant le 9 décembre: cela permettrait de commencer les négos sur le PSE avec comme base de départt MINIMUM les conditions du dernier plan.

Qu'en pensez-vous ?

CFTC HP a dit…

Premier ou deuxième cas, c'est un problème d'interprétation légale désormais . On pense de toutes façons que la direction ne commencera pas avant le 9 décembre l'information Livre IV même si on le demande et pour ne prendre aucun risque. Il faut voir maintenant si un juge pourrait considérer que l'information a déjà commencé, une saisie de la justice qui ne pourrait avoir lieu,le cas échéant, qu'après la présentation des conditions du plan si elles sont inférieures.

Anonyme a dit…

j'approuve

Gerard Lambert a dit…

Moi je pense que le pere noel n'existe pas.
Le plan precedent etait exceptionnel.
Ici, il faut aussi perenniser l'emploi. Donc plus les packages seront exceptionnels, plus ce sera difficile pour ceux qui restent.

Pour info, je ne me considere pas comme faisant partie de ceux qui echapperont au plan.

Cessons de reflechir egoistement au package, la il s'agit de l'emploi a HP pour les prochaines annees.
La negociation devrait porter sur les deux domaines, il faudra donc faire des concessions..

Anonyme a dit…

Salut a vous tous,

Que de debats et c'est super !!
pour ce qui est du 9 decembre, je persiste et signe, et ne plus revenir sur l'affaire, ce n'est pas un bruit; si le plan commence avant le 9 decembre, les conditions seront LES MEMES. Si il commence APRES le 9 decembre, il faut TOUT RENEGOCIER, cela n'empeche pas de travailler a faire descendre le nombre de futurs licencies, et apres de faire en sorte que vu, le bon etat de notre entreprise, les packages soient meilleurs, surtout si le nombre baisse

rfc2460 a dit…

Je suis retombe sur un document de decembre 2002 concernant l'engagement au niveau de l'emploi. Voici une partie de son contenu:

--
Les Parties réaffirment leur volonté de mettre tout en œuvre pour sauvegarder l’emploi dans les sociétés issues de la réorganisation juridique du Groupe HP en France en tenant compte de leurs spécificités.

Afin de garantir cette volonté, la Direction s’engage à un moratoire, postérieurement à la restructuration présente, sur l’application des licenciements collectifs pour cause économique dans les Sociétés HP France et HP Centre de Compétences, France pour une période de 18 mois à compter de la réorganisation juridique du 9 décembre 2002, même dans le cas où les procédures de consultation y relatives seraient arrivées à leur terme.


1/ HP Centre de Compétences, France

La Direction s’engage par ailleurs pour une période de 18 mois supplémentaires à l’issue de la première période de 18 mois visée ci-dessus à ce que si des licenciements collectifs pour cause économique étaient rendus nécessaires, les salariés concernés se voient alors offrir au minimum les conditions d’accompagnement agréées dans le cadre du présent accord.

2/ HP France

La Direction s’engage à ce que l’engagement ci-dessus du moratoire sur les licenciements collectifs pour cause économique, même dans le cas où les procédures de consultation y relatives seraient arrivées à leur terme, soit prolongé pour une période de 18 mois supplémentaires à l’issue de la période de 18 mois visée ci-dessus pour autant que le chiffre d’affaires opérationnel exprimé en dollar par division (les divisions considérées étant les Divisions Produits, « Managed Services » et Support-Intégration) soit resté constant par rapport à son niveau des activités équivalentes des sociétés HP France et Compaq France, cumulés pour les exercices de 12 mois clôturés au 31 octobre 2002 (à périmètre d’activités constant).
--

Vous voyez qu'il y a matiere a debat d'expert: parle-t-on des licenciements effectifs (c'est a dire les departs) ou de l'annonce du plan ou du debut des negociations ?

Anonyme a dit…

Ce qui est sûr c'est que les OS doivent prendre date avant le 9 décembre. La direction est ravie de votre politique actuelle de la chaise vide: ils sont sûr comme cela que les conditions du dernier plan ne seront pas utilisée comme une base de négociation.

C'est TOUT benef pour la direction qui aura beau jeu de demander des contre-partie en échange d'un plan équivalent.

Pourquoi se priver de cette position de force?

Anonyme a dit…

"le 4 octobre il est hors de question que j'aille manifester pour denoncer un gouvernement qui nous soutient (maladroitement certes) mais qui nous soutient comme les elus locaux de gauche. "
blogger du 28 septembre, 2005 23:02


Tout comme ce president qui a soutenu Chausson.

Chausson a ferme depuis.
C'est bien de croire!

Anonyme a dit…

L'intersynducal SVP :
Oui ou non l'ouverture des négotiations avant le 9 sécuriserait pour HPF et HP CCF les modalités du plan précédent y compris les C2A ?
Dans le cas contraire pourquoi prendre le risque d'avoir moins bien comme certainement notre nouveau CEO doit trouver le note trop salée....

rfc2460 a dit…

Je ne comprends pas en quoi l'ouverture des negociations securiserait la reprise du plan precedent ?
Je veux dire que l'engagement pris ne specifie pas l'element declencheur qui doit avoir lieu dans le delai de 36 mois pour pouvoir appliquer le meme plan: annonce au CE, debut de negociations (et les negociations commencent quand d'ailleurs ?), depart effectif ?

A partir de la on est dans un debat purement juridique.

Anonyme a dit…

Peut-être que la direction peut essayer de ne pas honorer cette obligation (ce qu'ils essaye de faire en voulant faire commencer les négo en Janvier).

Pourquoi l'intersyndicale entre t elle dans ce jeu là?

Ce qui est certain c'est que si rien n'est fait avant le 9 décembre il n'y a pas de débat juridique possible et/ou la position de l'intersyndicale est nettement mois forte donc la Direction a gagné et les désignés et/ou volontaires ont perdu !!

CFTC HP a dit…

On ne peut que répéter ce u'on vient de dire : cessez donc de croire à cette date du 9 décembre, même si c'est très séduisant de le penser ou si ça fait bien dans le tableau coté certains managers pour monter les employés volontaires contre les syndicats.

Ca n'a rien rien à voir avec la négo ou l'accord de méthode.

Il n'est question que de procédure
d'information-consultation des CE et d'appréciation légale sur la date de début de cette information (prévue en janvier par la direction), la fin de cette consultation, prévue de toutes façons par la direction mi-mars sauf problèmes, et le début des licenciements économiques.

Tenir bon sur l'accord de méthode ou le protocole de négociation, s'ils ne montrent pas leurs cartes, c'est au contraire les amener à commencer l'information CE dès maintenant.

Mais ils ne le feront pas car ils n'ont aucune intention de se prendre le 9 décembre comme un boulet budgétaire au pied, qui plus est sur une seule des 2 sociétés : HP CCF.

Anonyme a dit…

rfc2460 tu écris:
'Je veux dire que l'engagement pris ne specifie pas l'element declencheur qui doit avoir lieu dans le delai de 36 mois pour pouvoir appliquer le meme plan: annonce au CE, debut de negociations (et les negociations commencent quand d'ailleurs ?), depart effectif ?'

De toute évidence, les départs n'auront pas lieu avant le 9 Décembre, mais pour les autres points, si on ne fait rien non plus pour qu'ils aient lieu avant le 9 decembre alors on n'aura plus l'ombre d'une chance d'un recours juridique. A-t-on le luxe de se priver de cette possibilité?

CFTC HP a dit…

Laissez donc faire l'intersyndicale sur ce sujet, on a tout ce qu'il faut comme avocats et experts et ils n'ont pas attendu
l'annonce du 12 septembre pour plancher dessus.

Anonyme a dit…

Tout a fait d'accord avec le commentaire precedent. Par ailleurs, nous n'avons rien a gagner a faire trainer les choses en longueur... a part faire souffrir les employes un peu plus longtemps.

Concernant le package, arretons de faire passer les volontaires au depart pour des etres cupides. Pour un certain nombre, ce plan peut etre une opportunité unique de developer un projet personnel en dehors d'HP. Qui peut garantir que l'avenir sera plus rose en restant ici ?

Anonyme a dit…

>Ici, il faut aussi perenniser >l'emploi. Donc plus les packages >seront exceptionnels, plus ce >sera difficile pour ceux qui >restent.

Quand on peut dépenser 7 milliards
de dollars en rachat d'actions et distribuer 400 000 actions gratuites à MH, on peut proposer
un beau package.

Anonyme a dit…

Est-ce que la remarque 'Donc plus les packages >seront exceptionnels, plus ce >sera difficile pour ceux qui >restent.'
vise à monter ceux qui seraient volontaires au départ contre ceux qui resteraient?

Anonyme a dit…

Assez de mensonges de la part de "PS"
j'ai écrit à De Villepin pour lui dire de se méfier de lui
Y a t il toujours autant de "fayots" chez HP ?

Anonyme a dit…

PS sera un jour à l'ANPE .. et ce jour arrive à grands pas

Anonyme a dit…

Les deux sujets ne sont pas connectés. La France aura un budget des US pour YYYY suppressions de poste, et si YYYY descend le budget descendra aussi.
Le budget vient de la Corp, pas de la France !

Anonyme a dit…

Et si tous les clients solidaires avec les employés boycottaient HP jusqu'à la démission de "PS " ?
Il faut faire circuler celà viiite

Anonyme a dit…

Svp, cessons ce jeu de massacre sur PS. Tant que c'est un des interlocuteurs, respectons-le un minimum.

Anonyme a dit…

Bonjour CFTC, bonjour JP

c'est bien le blog, c'est bien de pouvoir s'exprimer, mais je trouve que seule la CFTC a pris l'initiative de proposer un tel outil et que les réponses faites et signées n'engagent que vous.
N'est ce pas un peu dangereux pour votre syndicat.

Anonyme a dit…

Merci Frederic pour ton CR de la RU avec Cathy Lions.
MAIS QUI SONT LES MANAGERS LOCAUX ? je veux dire ceux qui ont des c... et se posent en defenseurs du site .
Depuis le depart de Jacques Clay, on est dans un grand bateau sans capitaine, on erre et on se fait promener par la meteo.

Anonyme a dit…

Les managers locaux ne pensent qu'à leur petit confort perso ...
le HP way a disparu ...
et à ceux qui prennent la défense de PS on les a reconnu ( sa cour sans doute ou quelque béni oui oui )

HP avait parmi ses valeurs le bien être de ses employés ...

Quel dommage que tout celà ait disparu

CFTC HP a dit…

Pour répondre à : "Bonjour CFTC, bonjour JP. C'est bien le blog, c'est bien de pouvoir s'exprimer, mais je trouve que seule la CFTC a pris l'initiative de proposer un tel outil et que les réponses faites et signées n'engagent que vous. N'est ce pas un peu dangereux pour votre syndicat ?"

La CFE-CGC a un forum intranet et la CGT aussi. Ce blog est un outil d'information et de débat à disposition dont nous assurons l'animation, et l'essentiel des réponses mais tous les syndicats peuvent répondre !

Un peu dangereux pour notre syndicat, ca veut dire quoi ?

Ce type de communication est plus rapide et plus efficace car plus riche. La médiatisation du blog qui en a résulté en fait un moyen de pression important sur la direction.

Il n'y aurait pas de questions, on se ferait très discret comme au début, uniquement la proposition de thèmes et les nouvelles de l' actualité sociale interne ou externe. Faut-il cesser de répondre ?

Anonyme a dit…

Ca donne dans le stérile tout ça ... on se défoule, ça a au moins ça de bien, et ça traduit aussi les préoccupations et rancunes!

Mais recentrons nous que diable! Bravo a l'Intersyndicale, et au super travail de fond qui ne s'essoufle pas.

Je suis partisant de plutôt poster des encouragements et des idées neuves (j'en ai pas aujourd'hui!) qui puissent aider nos négociateurs le moment venu.

A suivre ...

Anonyme a dit…

1° Respectons PS. Il ne fait que le boulot pour lequel il est (très bien) payé.



>Et si tous les clients solidaires >avec les employés boycottaient HP >jusqu'à la démission de "PS " ?
>Il faut faire circuler celà >viiite

Les clients et partenaires sont solidaires avec les employés HP.
Mieux vaut ne pas les léser. Et puis quand on perd des clients, c'est difficile de les faire revenir.

Il vaudrait mieux rendre le service aux clients mais arrêter
tous les rapports d'intervention,
reporting, voire facturation ...

Anonyme a dit…

Super tout ces commentaires ! bon une petite question voila je suis sur le point de trouver un autre job a l'exterireur d'HP... j'ai indique un preavi de 3 mois a mon potentiel nouveau employeur... a votre avis comment faire pour faire parti du plan et toucher les $$$. Merci et courage a ceux qui restent . Alain

Anonyme a dit…

« Concernant le package, arretons de faire passer les volontaires au depart pour des etres cupides. Pour un certain nombre, ce plan peut etre une opportunité unique de developer un projet personnel en dehors d'HP. Qui peut garantir que l'avenir sera plus rose en restant ici ? »

Rien, bien au contraire, un bon 122-12 et l’activité et les personnes s’en vont faire un petit tour ailleurs, comme les tristement célèbres : SCI et Samina
Avec le minimum de droits au départ.
L’état pourrait montrer sa bonne volonté, puisqu’il semble être si outré, il montrerait son engagement contre le chômage (au lieu de faciliter les radiations de l’ANPE pour faire baisser le nombre de chômeurs) et ne ferait pas seulement une récupération pour la course aux voix. Il leur suffirait de voter une loi qui imposerait aux entreprises qui font des bénéfices, qui désire tout de même licencier, de donner de grosses enveloppes de départ, cela dissuaderait peut-être les patrons.

Anonyme a dit…

Pour répondre à "Bonjour CFTC, bonjour JP"

n'y voyez aucune attaque de ma part. la CFTC est le seule syndicat à avoir pris l'initiative d'un blog où tout le monde peut s'exprimer, insulter. Les autres syndicats ne l'ont pas fait de la même manière. Mais vos réponses aux questions et autres peuvent être interprétées comme le reflet de TOUTE l'intersyndicale.

cordialement

Louis(e)@t'ac a dit…

les co-traitants, sous-traitants, intérimaires et autres badges orange sont aussi concernés, et meme plus : comment peuvent-ils participer à la journée du 4 octobre.

Qu'attendez-vous pour organiser réunion commune des comités d'entreprise de HP, Sopra, Cap Gemini, Accenture, Logica, Osiatis, Teamlog, ex-LRP (ont ete rachetés récemment, parait qu'ils ont changé de nom), nettoyage (HP donneur d'ordre a encore changé d'enseigne, je ne sais plus le nom de la nouvelle entreprise qui a repris ce "marché)...... Ceci afin d'examiner ENSEMBLE l'impact sur l'emploi des projets de HP Corp/europe/france/Isère.

Le CE contrairement à ce qui était montré dans le film propagande de Starck, n'a pas autorité que sur les "amusements" mais aussi sur la stratégie économique de l'employeur (groupe/filiales/entités/sites).

CFTC HP a dit…

Je comprend, l'intersyndicale n'a pas un porte-parole unique. Dans l'ensemble, mes réponses ne doivent toutefois pas être très éloignées du point de vue général de l'intersyndicale.
JP

Anonyme a dit…

à Alain de 00:03

en 2002 ce cas s'est deja produit a plusieurs reprises. La direction de BDD a autorisé ces personnes a se mettre en LOA ; puis lorsque le plan a ete mis en place, ces personnes ont pu toucher les $$$ du PSE.
Un manager est ainsi parti chez Nokia en Finlande, il a meme pu etre re-embauché a Grenoble HPS un an après. Un joli pactole au bout du compte !
Negocie avec ton management au plus haut niveau et rappelle ce precedent mis en place par BDD.

Anonyme a dit…

Le manager temporairement "finlandais" est un manager assez haut placé et comme beaucoup dans cette boite, il sait utiliser les mécanismes d'HP pour s'en mettre plein les poches. De toute façon l'exemple vient d'en haut (cf les vieux post sur les actions, l'interim de CEO etc).

A nous et aux managers de niveau 1 de ramer, aujourdhui vers la sortie...

Enregistrer un commentaire