ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next What is next ?

Entco La DUP

DXC-ESF Infos GPEC Out

NAO HPE 2018 Quelques bonnes nouvelles

Mutuelle Santé HPE 2018 Rattrapage pour les retardataires ?

Epargne Salariale HPE FY18 Avant le 24 novembre !

Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

Forum France-Canada Un formidable succès !

HPE PSE GPEC Out Vos questions, des réponses

HPE Politique voiture Gel des commandes

Congés Ceux à prendre en fin d’année + jour de pont 2018

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

jeudi 29 septembre 2005

Le 4 octobre : avec vous, pas sans vous !

Voici les informations, venez nombreux !

TOUS ensemble, montrons à la Direction que nous sommes toujours mobilisés pour défendre nos emplois. Aujourd’hui, rien n’est acquis, montrons que nous sommes tous unis pour engager les négociations. AVEC VOUS MAIS PAS SANS VOUS ! A Grenoble et à Paris, HP sera en tête de manifestation. Pour nous, employés HP, participer à cette manifestation, c'est aussi soutenir toutes les actions pour sauvegarder et développer l'emploi. Le plan HP provoquera des "dommages collatéraux" dans de nombreuses entreprises: sous-traitants (maintenance, nettoyage, restauration …), co-traitants (G2S, SOPRA, SELL By TELL, Getronics DECAN …), pour les intérimaires dont les contrats arrivent à terme et ne sont plus renouvelés pour la plupart, sur les emplois indirects (nounous, employés de maison, commerçants …)

Montrons que nous sommes solidaires avec ces salariés ainsi qu’avec la Samaritaine, ST Microelectronics, Sanmina, Schneider et bien d'autres qui nous ont soutenu le 16 septembre !

Mobilisons nous pour des emplois durables chez HP !

Les Ulis : départ des bus de 12h à 12h30 (mangez à 11h30 ou apportez un pic-nic !), retour vers 18h
Issy : départ des bus de 12h45 à 13h
(Circuit à Paris : place de la République en tête de cortège de la manifestation nationale sous une banderole HP, puis la manifestation passera par la place de la Bastille et se terminera place de la Nation. Durée approximative 3 heures (de 14H00 à 17H00). Retour prévu vers 18H00 à Issy et aux Ulis.
Point de rendez vous pour ceux qui souhaitent s’y rendre par leurs propres moyens : devant le CIRQUE d'HIVER, 110 rue Amelot à la hauteur du 13 Blv du Temple, Paris 11ème, où la délégation HP sera présente à 13h30 pour vous accueillir afin de vous placer en tête de la Manifestation.

Grenoble : 10h place de la gare (rendez-vous HP en tête du défilé 38 avenue Alsace-Lorraine, près de la gare au niveau du Dauphiné Libéré)
Isle d'Abeau :
10h Tour du pin
Nice : 10h promenade des Anglais
Toulouse : 10h Compans Caffarelli
Rennes : 10h30 place de la mairie
Strasbourg : 16h place Kléber

206 commentaires à lire:

«Les plus anciens   ‹Précédent   1 – 200 sur 206   Suivant›   Les plus récents»
Anonyme a dit…

comment font les collègues à badge orange (interimaires et sous traitants) qui sont payés en base horaire ?

Anonyme a dit…

La recommandation est de déposer un jour ou une demi-journée selon les possibilités pour éviter tout problème

ND a dit…

Toujours plus loin, avec HP


Les problèmes économiques, sociaux et environnementaux de par le
monde sont d'une telle ampleur qu'ils vont sans
nul doute poser des défis cruciaux dans un futur proche. L'objectif
de HP est d'accroître jour après jour notre impact
positif grâce à notre stratégie de citoyenneté mondiale, de
proposer des réponses adaptées à des besoins en
constante évolution et de rechercher les domaines dans lesquels notre
investissement sera le plus efficace.
Pour les trois à cinq ans à venir, nous avons décidé de nous
concentrer sur les trois points suivants : gérer les
déchets électroniques, renforcer les exigences concernant la chaîne
d'approvisionnement mondiale et démocratiser
l'accès à l'informatique. Ces enjeux sont décisifs pour notre
industrie, et nous nous engageons à y apporter une
contribution positive. Les progrès réalisés sont satisfaisants, mais
il reste encore beaucoup à faire.


N'hésitez pas à envoyer vos commentaires à l'adresse :

hp.globalcitizenship@hp.com


Document complet :


http://h41111.www4.hp.com/globalcitizenship/uk/en/pdf/gcr_abridged_05

Louis a dit…

C'est quoi ce titre : "une aventure à vivre au moins une fois dan sa vie" ???

S'cusez, mais le but ultime, ça ne serait pas d'éviter ce genre d'expérience???

Sauf que dans la vie d'un syndicaliste, c'est effectivement un aboutissement ultime, ce genre de manif. Et ne me méprenez pas sur le but de cette remarque : je serai peut-être là, mardi prochain, même si l'idée de défiler pour le pouvoir d'achat des fonctionnaires (c'est bien là le thème, n'est ce pas : le pouvoir d'achat, l'emploi et le service public) me pose un problème philosophique non négligeable.

Je veux seulement souligner la légère ambiguité de ce titre. Car tant et aussi longtemps que, dans ce pays, on n'abandonnera pas cette logique d'affrontement entre syndicats et dirigeants, nous n'arriverons pas à grand chose.

Et ne me sortez pas que c'est hors contexte; cet endroit est bien le blog d'un syndicat, n'est-ce pas ? Je peux donc, au risque d'être modéré par le bloggeur (ce qui est tout à fait normal, en passant). Mais au vu des derniers "happenings" CGT de la SNCM, de ce qui nous attend dans les prochaines semaines, je ne me sens pas l'âme d'un manifestant.

Mais il doit y avoir un certain élément culturel, du style de "moi, au moins j'ai fait mai 68", ou, "j'étais des manifs de 95".

Mais bon, je ne suis quand même qu'un immigrant non visible ;-)

Anonyme a dit…

effectivement, je ne vois pas ce que les employes HP viendraient faire dans une telle manifestation.

Manifester contre le gouvernement?? les politiques?? Je crois que combat n'est pas le notre.

Il est question ici d'inflechir une deicision de la direction HP, d'inflechir la strategie HP... Les gouvernements ne sont pas responsables de ce qui se passe dans cette entreprise...en revanche notre notre direction (US et EMEA) oui.
C'est a nous, Direction HP, Business Units HP et direction HP de trouver les solutions/reponses...pas a nos politiques.

Anonyme a dit…

Pas certain de ne pas etre en accord avec Louis, meme si ce n'est pas aussi simple. Maintenant, c'est evidement un blog syndical, qui est ouvert, jusqu'à ce jour à tous... meme si entre les lignes il n'est pas trop difficile de comprendre des approches qui ME semble partisanes

Anonyme a dit…

Bon, le 4 octobre c'est une journée comme le 1 er mai : un soutien à l'emploi avec des conditions humaines; rien a voir avec contre un mouvement politique.
C'est tellement peu politique que tous les syndicats font appels et il ne s'agit pas de paralyser le pays. Les plans sociaux se succedent, on chasse le chomeur inactif et notre systeme s'ecroule doucement endormie avec des faux debats comme les 35 heures!

Anonyme a dit…

Eh bien moi je défilerai
à la fois pour
le pouvoir d'achat, l'emploi et le service public, (non seulement ça ne me pose pas de problèmes, mais cela me semble être une cause juste même si je suis employé par HP) et contre le plan de licenciement boursier chez HP.

Entre nous c'est aussi gra^ce au "système Français" que l'on peut manifester et faire grève avec une bonne protection.

Nos amis d'outre-manche et d'outre atlantique aimeraient peut-être bien pouvoir le faire aussi.

Guy CFTC a dit…

Cher Louis alias le caribou!
J'aimerai beaucoup que tu nous fasses un reportage sur la journée du 4 octobre avec photos et commentaires humouristiques...
Comme nous vivons à l'ère de la communication et que tu sais prendre de superbes photos je pense que cela peut etre assez fun!
Ciao l'ami

Anonyme a dit…

Moi aussi je défilerais...
Simplement pour dire qu’il y en a marre de se sentir le cul, non pas entre deux chaises, mais entre 4 chaises. Se faire tondre de-ci et de-là sans jamais rien dire, ça suffit.

Nos aînés ont gagné le droit de grève en se battant dans la rue contre les forces de l’ordre, comme les marins de la SNCM le font, il leur reste un brin de c……..s à eux. Nos aînés ont payé un lourd tribut, certain l’on payé de leur vie, pour gagner tout ce qu’aujourd’hui nous avons la chance d’avoir :
Conges payés, droit de grève, repos le samedi et dimanche et bien d’autres choses, il ne faudrait pas l’oublier.
Mais pour faire toujours un peu plus de fric les patrons et les grands trusts internationaux sont prêts à toutes les bassesses. Et si on ne se réveille pas il sera trop tard, si nous n’avons pas le courage de nous défendre aujourd’hui que laisserons nous à nos enfants ? Je n’oserais même plus les regarder dans les yeux si je ne faisais pas preuve d’un peu de courage pour défendre leurs droits, ce n’est pas pour moi que j’y vais mais pour eux.

david vincent a dit…

Moi je defilerai aussi,
pour defendre nos emplois, nos C2A, nos packages. Pour etre solidaire avec l'intersyndicale parcequ'il n'y a pas de raison que ce soit toujours les memes qui se decarcassent pour les autres, et quelque soit l'issue du conflit actuel je ne serai pas resté les bras croisés à attendre.
Je defilerai aussi pour denoncer la destruction programmé des services publiques (santé education transports etc... que nous avons financés avec nos impots) au profit des investisseurs qui finiront tot ou tard par licencier nos enfants.
Je defilerai finalement pour exprimer un raz le bol de la dictature financière qui nous dirige a tous les niveaux de la societe et qui soutient la peur du chomage parceque c'est bon pour la bourse (comme la peur du diable au moyen age).

Anonyme a dit…

Cher David Vincent, cette tribune me semblait destinée aux Pb HP, pas une tribune politique...mais c'est ellement difficile de ne pas faire de la recup ! triste.
Je dois dire, en m'icluant dans le pack, que pas une seule proposition constructive n'est venue. Rien. La direction doit se régaler, rien à contrer, du petit lait pour eux. Rien de brillant pour nous employés et rien syndicats.

Anonyme a dit…

Je suis 100% d'accord avec notre collegue "30 septembre, 2005 08:12 "

Effectivement, il me semble que HP en France a perdu tous les leaders qui ont fait notre renommée dans le passé. J'ai vainement lancé plusieurs appels a ces leaders pour qu'ils utilisent cet espace afin de communiquer leur vision, leurs propositions, et ainsi donner naissance a des groupes de contre-propositions constructifs. Ces appels sont restés lettre morte.

Ceci a effectivement pour resultat de conforter nos dirigeants dans leur action de "shrink" de Hp France, mais cela a aussi comme effet de mettre en lumière que ceux qui se prétendent etre des leaders (ils se reconnaitront) n'ont finalement pas le potentiel de leurs illustres ainés. A eux de me dementir...

CFTC HP a dit…

Pour Louis de 20h50, on a changé le titre et aussi nettoyé ce sujet de 2 posts n'ayant rien à voir avec le 4 octobre. "Une aventure à vivre au moins une fois dans sa vie" c'était parce que beaucoup participeront pour la première fois de leur vie à une grande manifestation, qui plus est en tête de cortège, et pour l'avoir fait moi-même pour la première fois il y a deux ans et demi lors du 1er mai c'est quelque chose de fort et d'inoubliable.

Je n'avais pas vu le double sens possible, dont acte.

Sympa le chapeau !

JPaul

Anonyme a dit…

Je pense que la seule facon de maintenir la pression pour obtenir une diminution du pourcentage de licenciés de 25% à 15% et obtenir des initiatives de réindustrialisation au sein d'HP France,

c'est d'aller manifester le 4 octobre

...et ce, même si on est pas d'accord avec des thèmes généraux de certaines organisations syndicales pour cette journée.

Si ce n'est pour soi-même, c'est aussi par solidarité qu'il faut le faire.

En tout cas que ceux qui décideront de ne pas défiler ne viennent pas se plaindre ultérieurement s'ils font partie de la charette malgré eux.

Anonyme a dit…

A force de défendre l'indéfendable ... il n'y aura plus rien à défendre. C'est totalement ridicule de s'associer à une manif des fonctionnaires pour la défense des acquis. Vous feriez mieux de trouver un terrain d'entente avec une direction HP qui finira de toute façon par faire ce qu'elle veut faire et vous n'y pourrez rien. Par ailleurs je trouve que les attaques contre PS sont ridicules et ne font pas avancer le schmilblik ... Voir HP defiler au milieu des fonctionnaires, c'est comme faire défiler les bourgeois du 16ème au côté des prolos. Mais oui ce sera un moment inoubliable et surtout n'oubliez pas de prévenir vos proches ... papa, maman regardez la télé mardi soir vous me verrez ... N'oubliez pas les appareils photos, ça vous fera des souvenirs ....

Anonyme a dit…

Encore un (le 30 Sept a 9:07) qui pense être tranquillement a l'abri avec sa position actuelle...

Mon pôv, comme je te plains. Tu fais pitié.

Sérieusement, oui, j'ai hésité lmonguement avany de me décider pour un OUI en ce qui concerne ma participation au défilé du 4 Oct.

Mais n'est-ce pas un juste retour d'ascenceur envers tous et toutes de notre intersyndicale pour le superbe travail effectué. Et puis aussi un juste retour à nos politiques qui ont (qd même, il faut le dire) remonté cette 'issue' à Bruxelles, qui si une solution long terme doit être bâtie, aura une contribution majeure (la france ET l'Europe sont concernés).

Messieurs Mesdames de l'Intersyndicale, quid du nouveau chiffre de 'moins de 1000' annoncé à la radio par Mr de Villepin ce matin? Est-ce une info réelle ou non?

Et si c'est le cas, cher '30 Sept 9h07', c'est peut être ton poste qui aura été sauvé (mais peut être pas héhé !!)

Anonyme a dit…

Ceux qui crient à la "Récupération"
devraient penser à une autre sorte de récupération.

A ceux qui, sans se bouger, ont "récupéré" (ou qui comptent récupérer) le "package" aprement négocié par les syndicats et leurs sympathisants.

(Parce-que j'aurai bien aimé voir l'épaisseur du package si certains ne s'étaient pas bougés au risque oui d'être parfois récupérés.)

Anonyme a dit…

non merci pour la grève du 4 octobre.

En tête de liste, on retrouve, le syndicat des finances, du trésor, la SNCF, la RATP, le SNES et SNUIP, Air France, EDF et STC...

et HP ?

Définitivement non merci et oui je l'avoue, je ne suis pas solidaire de nos manifestants du SNES par exemple.

Anonyme a dit…

Merci pour les suppressions sauvages de post!

Anonyme a dit…

Belle mentalite! Qu'est-ce que t'a fait le SNES? C'est surement en reagissant comme ca que tes enfants vont avoir une meilleure scolarite. Mais peut-etre que tu t'en fous?

Si HP n'est pas solidaire comment veux-tu que les autres soient solidaires? C'est donnant, donnant mon pauvre... et pas le chacun pour soi ;-)

Anonyme a dit…

Je pense comme d’autres dans ce blog que manifester ou non le 4 octobre dans une manif pour le pouvoir d’achat des fonctionnaires ne changera pas grand chose pour HP.

Et je ne pense pas ça parce que je me sens à l’abris des suppressions de postes, ou parce que je suis manager (je n’en suis pas un) etc... je pense simplement que ce n’est pas en continuant à alimenter l’image de grognons que nous avons à l’étranger que nous sauverons nos emplois et la situation d’HP en France.

Ce n’est pas parce que nos ancêtres ont lutté dur pour obtenir des droits sociaux, le droit de grève, et tout et tout ... que tout ces acquis sont immuables ... la situation change, le monde change ... rien à voir avec la situation il y a 50 ou 100 ans.

Il y a eu beaucoup de créativité quand il s’agissait de proposer des moyens de pression, boycott des produits, etc... des actions destructrices qui feront du mal à la société, mais n’empêcherons pas les licenciements !
Quand aux propositions créatives pour faire de la France un pays ou HP a envie d’investir dans le long terme, je n’en n’ai pas vu une seule ... bien dommage quand on appartient à une société INVENT ...

Arrêtons de râler, soyons créatif !

Anonyme a dit…

Et bien on t'ecoute...

Anonyme a dit…

A 11:23 - je m’y attendais à celle là …

Je n’en sais rien non plus, mais il faudrait peut être commencer par recenser nos atouts, notre 'competitive advantage' et voire s’il n’y a pas des choses à développer.
Je connais trop peu HP France pour avoir des proposition concrètes, mais je pense qu’en utilisant ce forum ou un autre pour partager notre connaissance individuelle et partielle du système et échanger nos idées nous avons plus de chance de parvenir à quelque chose…

Anonyme a dit…

Sans moi pour le 4 Octobre.

Il n'est pas possible d'aller manifester avec les défenseurs de l'emploi public jusqu'à l'oubli du bien public.

Vous verrez, tous les commentaires sur cette journée seront récupérés dans un sens qui est totalement contraire à l'intérêt des salariés du secteur privé. Idem pour les suites à cette journée.

Mesdames et Messieurs de l'inter-syndicale, n'oubliez pas les 2 principes qui doivent vous guider dans la défense de nos intérêts :
1/ L'union entre vous,
2/ Vous assurer que la base reste derrière vous.

Le 4, il n'y aura pas grand monde derrière vous (sondage non représentatif et aléatoire parmi mes collègues - bref le coin café).

Anonyme a dit…

Plutôt que la manif du 4, il faudrait mettre la pression sur le Mgt pour qu'il "crache" ses chiffres et les répartitions initialement prévues afin de lancer les négos sur le volume (quels ré-investissements ou développements, etc) et qu'on avance !

D'ailleurs, si on les écoute, ils sont pressés.
Qu'ils le prouvent par des actes en accord avec leurs paroles.

On pourrait relancer un mouvement d'une journée avec pour mot d'ordre de demander le lancement des négos etc.

david vincent a dit…

Hewlett-Packard pourrait supprimer moins de 1.000 postes en France

AP | 30.09.05 | 08:47


PARIS (AP) -- La direction de Hewlett-Packard France pourrait proposer de limiter le plan social prévu dans l'entreprise à moins de 1.000 suppressions de postes (contre 1.240 actuellement) en échange d'une remise en cause de l'accord sur les 35 heures, a-t-on appris vendredi de source syndicale interne.
La direction d'H.-P. France pourrait ainsi proposer de supprimer 12 jours de réduction du temps de travail prévus par l'accord signé dans l'entreprise, et de sauvegarder en contrepartie 300 emplois, ce qui porterait le chiffre des suppressions à 940.
Les syndicats s'attendent à une proposition en ce sens ce vendredi ou "dans les jours qui viennent", d'autant plus que le ministre délégué à l'Emploi Gérard Larcher a demandé à rencontrer l'intersyndicale ce vendredi à 14h30 à Paris.
Deux réunions du comité d'entreprise sont par ailleurs prévues également ce vendredi au siège d'H.-P. à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).
Jeudi, le Premier ministre Dominique de Villepin avait déclaré que les discussions conduites par le gouvernement avec les dirigeants de l'entreprise "permettent d'envisager désormais une réduction des effectifs moins forte" et "un engagement actif" du géant informatique américain en France. AP

Anonyme a dit…

Ceux qui veulent aller a la manif du 4 Octobre, qu'ils aillent!

Que ceux qui ne veulent pas n'aillent pas!

De toutes les manieres, c'est ce qui va se passer. Non ?

Ca ne sert a rien de perdre son temps a se tirer dans les pattes et de se diviser sur de tels sujets. Un peu de recul pour tous, et ce n'est pas trop difficile de comprendre les motivations des uns, les hesitations des autres. Et surtout cela ne doit pas changer, la mobilisation (meme si chacun lui met les limites qu'il pense/veut/souhaite) pour le soutien de l'action contre les suppression de postes.

Que la force reste avec vous. Et que chacun relativise, que l'autre a une force differente...tres certainement complementaire de la sienne.

Anonyme a dit…

Il faut séparer la question des 35 heures du plan social.

CFTC HP a dit…

La direction n'a convoqué aucune nouvelle réunion de négociation, et n'a annoncé aucun nouveau chiffre. L'éventuelle réunion avec le Ministère n'a aucun caractère officiel, c'est une simple réunion de suivi avec les conseillers techniques essentiellement.

david vincent a dit…

Elle vient de qui cette info qui est passé dans la presse ???


donc 300 postes = 12 jours de salaire en moins pour les autres.
Ca nous fait a peu pres 1/2 mois de salaire par an cadeau pour HP, avant de se faire virer au rythme de 9 par mois commes les copains commerciaux qui ont temoigné ici meme



Alors pour rappel:

6.7 milliards de $ en rachats d'actions sur 1 an et demi
14.5 milliards de $ qui sont retournés sur les US

je ne vous rapelle pas les primes et actions que les nouveaux arrivants ont touché cette année sans compter la prime de 3 millions $ pour faire le backup pendant 3 mois, j'ai deja tout mis ici sur ce blog qui est mon seul moyen de faire passer l'info !!


PS: je ne suis pas syndiqué et je ne fait parti d'aucun syndicat ou parti politique !!!

CFTC HP a dit…

Message de 11:37 :
Chaucun fait ce qu'il veut, mais on espère quand même quelques centaines d'employés. En Ile de France il y a eu un sondage pour réserver des bus qui a donné de bons résultats.

Anonyme a dit…

Bonjour,

J'espère que les syndicats vont refusés cette transaction.
C'est gros comme une maison, la tactique de la direction n'est pas tres fine.
On annonce un chiffre énorme atendant une vive réaction et ensuite on met dans la balance d'une baisse possible de ce chiffre, la suppréssion des RTT et autres avantages.
La sauvegarde de l'emplois est une chose, la remise en cause de nos avantages sociaux en est une autre.
Pouvez-vous me confirmer que la mise en place de la réduction du temps de travail s'est accompagnée d'un gel des augmentataions et/ou d'autres compensations(n'étant pas HP à l'époque de ces négociations.

La supréssion possible de RTT ne doit pas se faire dans de telle proportion et en aucun cas sans compensation.
C'est bien beau de se battre pour le soit disant "package" pour les départs mais il faut également (et surtout)pensé à ceux qui vont rester afin qu'ils ne travaillent pas dans des conditions déplorables(plus de boulot, pas d'augmentation, moins de congés).

Merci,
Un salarié mécontent qui désire rester un salrié !

Anonyme a dit…

Je préfère prendre le risque que 1240 soit supprimé et que l'on garde nos RTT , plutot que de baisser le chiffre à 1000 et perdre nos RTT en échange !!!

Pour ce qui est du package des départ volontaire je pense qu'il devra etre négocié ensuite pour qu'il soit au moins égal à celui précédent !

Anonyme a dit…

STM supprime nettement moins d'emplois que prévu :

http://athp.france.hp.com/revue-presse/aarticles/20050930MOND05.PDF

C'est possible.

Anonyme a dit…

Autre moyen de négociation où ce ne serait pas forcément la Direction qui choisirait le terrain

Au sujet des élections CE à HPCCF: juste une petite idée ... un peu diabolique
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Compte tenu que
- Est personne "protégée" pendant 6 mois toute personne qui s'est présenté aux élections.
- La protection consiste (à vérifier) à avoir un entretien spécifique avec l'inspecteur du travail et au niveau du CE en scéance pleinière.
Donc ne pas voir ça comme une protection anti licenciement mais une contrainte de procédure ...
Si on s'arrange pour qu'il y ait un 2ème tour (quota de 50% d'inscrits qui votent non atteint au 1er tour , facile )
et qu'au 2ème tour, tous les salariés qui le veulent soient sur une liste ou une autre
(d'après moi, la Direction n'a aucun moyen de s'opposer à des candidatures et il peut y avoir autant de listes qu'on veut, vive la démocratie!)
- Cela ne changera pas les scores des syndicats puisque personne ne votera pour les individuels
- Tous les salariés seront dans un statut protégé, et donc bonjour le grand merdier pour les licenciements (même départs volontaires d'ailleurs)
avec probablement l'inspection du travail faisant "un peu" bouchon car ils ne peuvent pas auditionner tout le monde très rapidement
et ils ne feront pas d'effort particulier pour faire plaisir à la Direction HP.
Je ne suis pas forcément pour aller jusqu'au bout mais cela devrait donner un certain bras de levier aux négociateurs pour en user vis à vis de la Direction.
Il existe de vrais moyens accessibles au salariés de gripper la belle machine de la Direction.

Les syndicats peuvent ne pas être enthousiastes car les élections est un domaine un peu réservé
mais par ailleurs ce serait aussi un bon moyen pour eux de montrer la mobilisation des personnes.

Chiche ?

Anonyme a dit…

Restons unis, il n'y a que ce mode de fonctionnement qui peut marcher!!! Meme s'il est maintenant normal que les propositions de la direction arrivant, certains avis puissent diverger.
Mais ne mélangeons pas tout:
1/ Que l'on ramene les chiffres des suppressions de postes a 15% de l'effectif France (environ 750 postes), avec aucune contrepartie, pour montrer que HP ne discrimine pas la France.
2/ Qu'en echange de RTT ou autres, l'on ramene de nouveaux business en France, avec un engagement formel du management, et des preuves concretes.
(Volkswagen a fait la meme chose en Allemagne la semaine derniere, la nouvelle 4X4 sera faite a Volsburg en echange d'une baisse de salaire, mais pas au Portugal).

Anonyme a dit…

Est personne "protégée" pendant 6 mois toute personne qui s'est présenté aux élections.

L'intersyndical, que pensez vous de cette tactic,qui pour le cout serait vraiment collective , donc non partisane ?

Anonyme a dit…

La tactique diabolique.. a eu le merite d'etre ecrite. A 6 mois et 1 jour, tout ce petit monde n'est plus protégé.

En tous les cas, ce qui est positif, c'est que nous avons plein de tetes bien pleines pour trouver des idées inovatrices. Les dites tetes, pourraient elles chercher qu'elles activités nouvelles nous pourrions developper chez HP en France ?!

Anonyme a dit…

A : 30 septembre, 2005 11:55
"Que la force reste avec vous. Et que chacun relativise, que l'autre a une force differente...tres certainement complementaire de la sienne."

Je ne vois pas en quoi etre du cote de la directin amene "une force completaire à la mienne"

Cela veut plutôt dire qu'ils sont bien payés, et qu'ils font partis du club des winners. Cela même qui licencies sans état d'âme. IL sont a fond pour la mondialisation et on voté oui a l’Europe.
Et peut-être ne proposons nous pas beaucoup d’idées, mais je ferais remarquer que ceux qui sont grassement payé pour cela non plus, je ne vois donc pas pourquoi j’aurais de complexes…

Anonyme a dit…

Pour "30 septembre, 2005 13:07 "

Tu es joueur toi !! tu dois aimer la roulette russe. Penser que 1 sur 4, ca ne va pas ou ne peut etre toi.

A quoi vont te servir les RTT si tu es obligé de partir ?
Mais tu as peut etre raison, si j'ai plus de RTT je pourrais venir de voir pour te remonter le moral quand tu seras chez toi a broyer du noir, face a ta feuille de l'ANPE.

Ca devrait etre presque censuré ce genre de message...

Yoda a dit…

Les énigmes de Yoda sont a mediter jeune padaouane. De la direction point je n'ai parlé, et de son contexte la phrase tu as deplacé.

Il s'agit des forces de ceux qui iront manifester et ceux qui n'iront pas. Elles sont complementaires, puisque dans le "combat" nous sommes tous liés.

Mais puisque tu amenes l'idée, oui la force d'en face peut servir... ne dit on pas dans les arts martiaux qu'il faut se servir de la masse et de la force de l'adversaire pour le faire "chuter" plus assurement.

ben.. le yoda va partir en week end et pour une fois il n'aurat pas de connection au net (trop petite la planete)..et ca devrait lui faire du bien :-)

Anonyme a dit…

Euh je pense qu'on peut avoir voté Oui à l'Europe et être contre les licenciements boursiers.

Anonyme a dit…

Juste une petite info salaire d'un ingenieur en Inde qui gagnait 860 euros par mois en Mai et lors d'un nouveau sejour de 3 mois à Grenoble gagne maintenant 1220 euros par mois...A ce rythme la les delocalistions devront aller aux Philipines ou ...? Mais ces emplois ne semblent néanmoins pas pouvoir revenir en Europe avant très longtemps. C'est pourquoi le 4 octobre doit aussi etre une journée de reflexion sur ces hemorragies d'emplois hautement qualifiés.

Anonyme a dit…

Article interessant dans "Business weeks"

Extrait :
"The protests didn't stop there. HP's European brass were summoned to Paris on Sept. 26 for a meeting with France's Labor Minister. Prime Minister Dominique de Villepin suggested that companies might be required to sign a "code of conduct" limiting their ability to lay off workers if, as in HP's case, the government financed road works and other improvements benefiting their factories. President Jacques Chirac even asked the European Commission to intervene, although his request was quickly rebuffed. HP, for its part, appears undeterred. "We all know how politicians are. For better or for worse, this has provided them a platform to get some air time. But we don't feel it's going to impact our ability to do what we've announced," Todd Bradley, executive vice-president of HP's Personal Systems Group, told an investors' conference in San Francisco on Sept. 22."

l'article complet :
http://www.businessweek.com/magazine/content/05_41/b3954079.htm?chan=gb

Anonyme a dit…

Joe Hogan's Blog :

http://h20276.www2.hp.com/blogs/hogan/2005/09/06/1126012272000.html

"After twenty-five years of being part of the outsourcing industry, I would like to share my observations with you and definitely hear your thoughts and opinions on topics such as governance and long-term business relationships. We can explore examples of how transformation and innovation can happen in an outsourcing relationship to create true business value. Hopefully, we can learn together and maybe push the envelope within the marketplace."

C'est curieux. Il semblerait qu'on ne puisse pas mettre de commentaires sur ce blog contrairement aux autres blogs de VP.

Anonyme a dit…

Mr de 11:07,

Non je ne me fout pas de la scolarité de mes enfants; ni de la sureté de trains ou des centrales nucléaires si tu veux pousser le bouchon.

Regardes leur revendications, regardes ce que fait le SNES et si tu as des enfants, tu pourras constater de très pres...

Etre solidaire s'applique sur beaucoup de sujets et d'actions AU QUOTIDIEN pas avec des alliances de façade ou "de lutte" comme on dit.

Dans mon travail à HP, je vais le maximum pour privilégier le rapport humain, mettre en avant les avantages de la sous traitance locale. Oui, solidaires avec eux...

Anonyme a dit…

OUI a l'intersyndicale et bravo pour le travail realise.

NON a la manif du 4 octobre moi les fonctionnaire de notre service public je ne peut pas le defendre (a part les hopitaux) car le mot "service" n'a pas ete compris des fonctionnaires et politiques.

Anonyme a dit…

ce sera aussi NON pour le 4 Octobre.

Anonyme a dit…

Moi je serais pret a sacrifier mes 12 jours choisis, mais pour sauver un peu plus d'emploi que les 300 proposes.
500 ca fait un chiffre rond et ca nous ramene au 740 d'objectif ....

Anonyme a dit…

0 c'est encore plus rond

Anonyme a dit…

Un séminaire animé par une vieille connaissance :

http://www.luminaryseries.com/tcon.php

CFTC HP a dit…

Associated Press le 30/09/2005 18h16

Les syndicats d'Hewlett-Packard France refusent de "brader" l'accord sur la réduction du temps de travail signé dans l'entreprise en échange d'une baisse du nombre de postes supprimés, ont-ils rappelé vendredi à l'Associated Press, alors que le ministre délégué à l'Emploi Gérard Larcher recevait une nouvelle fois une délégation de l'intersyndicale dans l'après-midi.

Ni la réunion de travail avec le ministre, ni les deux comités d'entreprise qui se tenaient également vendredi dans la journée n'ont permis d'en apprendre plus sur les intentions de la direction d'HP quant à une baisse éventuelle du nombre de suppressions de postes annoncées.

Une source syndicale avait indiqué vendredi matin que la direction d'HP-France pourrait proposer de limiter le plan social prévu dans l'entreprise à entre 900 et 1.000 suppressions de postes -contre 1.240 actuellement prévues en France- en échange de la suppression de jours de réduction du temps de travail.

"On sait que la direction voudrait se sortir de ce dossier en supprimant des jours de RTT contre une baisse des suppressions de postes, mais on ne sait toujours pas comment et sous quelles modalités elle veut le faire. Que la direction nous fasse des propositions claires", a toutefois précisé le délégué CFTC Jean-Paul Vouiller.

Les syndicats attendent que la direction mette officiellement "cartes sur table".

Ils rappellent par ailleurs qu'ils ont rejeté le 23 septembre dernier un accord de méthode avec la direction sur le plan social et qu'ils posent comme préalable aux négociations une réduction du nombre de suppressions d'emplois à 740, ainsi qu'un engagement sur le développement à long terme "afin d'éviter d'avoir un plan social tous les trois ans".

En 2003, Hewlett-Packard avait en effet déjà supprimé 1.206 postes en France, quelques mois après sa fusion avec Compaq.

Et pour le délégué CGT Michel Soumet, "pas question de négocier 200 ou 300 postes contre une remise en cause de l'accord sur les 35 heures. Pourquoi pas, pendant qu'on y est, proposer d'amputer les salaires de 10%?".

Dans l'attente d'en savoir plus, les syndicats ont organisé cette semaine des assemblées générales sur tous les sites de l'entreprise, avec notamment à l'ordre du jour la participation des salariés aux manifestations interprofessionnelles prévues mardi prochain dans toute la France pour la défense de l'emploi, des salaires, et des droits des salariés.

Des délégations syndicales d'Hewlett-Packard devraient se trouver en tête des défilés, notamment à Paris.

Côté gouvernement, le Premier ministre Dominique de Villepin avait déclaré jeudi que les discussions conduites par le gouvernement avec les dirigeants de l'entreprise "permettent d'envisager désormais une réduction des effectifs moins forte" et "un engagement actif" du géant informatique américain en France.

Reste à savoir combien d'emplois seront réellement sauvés, question qui, pour l'heure, reste en suspens."

Le Fonctionnaire a dit…

C'est pas croyable le nombre d'egoistes et de radins que l'on peut trouver ici. Pourquoi ceux qui ne font que critiquer les fonctionnaires ne sont pas rentrés dans la fonction publique, bien tout simplement parceque c'est une bande d'individualistes qui ne pense qu'a s'en mettre plus dans les poches, parceque c'est bien ca qui les a oriente vers le privé, LE POGNON. Par contre quand vous serez sans plus aucun service publique comme dans les pays anglo-saxons et, que votre voisin qui n'aura pas les moyen de se soigner s'eduquer se nourrir sera en train de creuver, vous ne donnerez par 1 euro !!
Je peux vous garantir que les professeurs de l'education nationale et les medecins de l'hopital qui eduquent et soignent vos enfants ne touchent pas les payes de ministres que vous avez. Une infirmière c'est 3 ans d'etudes apres le bac et c'est payé comme un BAC + 2, ca travaille de nuit, ca n'a pas de telephone, de voiture, d'adsl, payé par l'etat !! . A vous lire ca me donne envie de vous voir tous dehors au chomage bande de nantis, et la on va rigoler !!! La verité c'est que vous avez pour certains une sale reputation, que cette dernière a traversé les murs d'HP et fait que c'est l'image de tous les employes d'HP qui subit la critique .

Anonyme a dit…

Merci pour ce coup de gueule salutaire !

Anonyme a dit…

OUI a l'intersyndicale et bravo pour le travail realisé! Ca commence à payer!!!

OUI a la manif du 4 octobre, car:
- Nous commencons a entrevoir un début de recul de la direction (Qui continue à faire dans le flou artistique), et il faut enfoncer le clou. La partie ne sera gagnée que lorsque nous arriverons a 15% de jobs supprimés, ainsi qu'à de l'investissement fait en France par HP, pour péreniser les emplois.
- Par solidarité, avec tous ceux qui ont aidé le 16 septembre: Samaritaine, ST Microelectronics, Sanmina, Schneider, les centrales syndicales...

Le cas HP, étant révélateur d'un nouveau type de dictature financière et boursière, nous avons le devoir de faire barrage à cet intégrisme, d'un genre nouveau, pour nous, nos enfants, et la société en général.
Ne rien faire ou se coucher sera suicidaire pour la communauté toute entière.

Anonyme a dit…

Simaginer qu'on peux sauver des emplois en sacrifiant des jours de RTT, ou en acceptant des NAO à zéro, c'est un marché de dupe.

De toute façon, même a 40h ou a salaire bloqué, un employé français coute plus cher qu'un tcheque ou un roumain, et la direction continura a essayer de délocaliser tout ce qui est possible.

Soit dans le plan social, soit après par toute sorte de magouilles.

Le seul résultat, c'est que ceux qui resteront devront bosser plus pour moins cher.

Anonyme a dit…

Peut-être, mais ils bosseront au moins...

Anonyme a dit…

Ce genre de lieu commun n'a aucun sens et ne fait nullement avancer le debat.
Les vieux clivages prive/public n'ont plus cours et ne font que refleter l'archaisme des modes de pensee.
Je connais des infirmieres en milieu hospitalier qui ont ete plus augmentees en 1 an que moi en 4 ans chez HP.
Un ingénieur bac+5 payé moins de 1000 euros en Inde ou ailleurs peut-il etre considere comme un nanti?
Le monde bouge, les choses changent, les querelles steriles ne menent a rien.

Anonyme a dit…

Ils bosseront pas parce qu'ils ont "sacrifié leurs RTT", mais parce que le poste qu'ils occupent est difficile a delocaliser.

Anonyme a dit…

A HP les salaires ne sont pas si élevé contrairement au niveau d'étude et aux competences...Les écarts de salaires vont de 1 à 10 et les personnes sont presques tous cadre Bac+3, 5 , 10 avec des competences ...Par exemple coté syndicaliste on a des Centraliens (notre secretaire HP CCF), HEC et INPI Grenoble. Et un Dentiste gagne l'équivalent d'un manager niveau 2 ou 3 avec une centaine d'ingenieurs en dessous de lui. NON il n'y a pas plus de nantis a HP qu'ailleurs. Restons calme sur les avantages et salaires il n'y à rien à lever!

D2R2 a dit…

De toutes façons si HP défile devant les autres, personne n'interprétera ça comme une défense du service public (m^me s'il mérite d'être défendu) donc c'est un faux débat.

Assez de querelles stériles et tous dans la rue le 4 octobre.

Anonyme a dit…

message a fonctionnaire; lis donc le livre la "dictature des syndicats" et tu trouveras notre service public en piteux etat pas rapport a nos voisins. A part la sante en terme de qualite de soins (au prix que cela nous coute cela est la moindre des choses) et bien tout notre "service" public est a revoir ou a reformer...Des profs qui reclament plus de postes alors qu'il y a moins d'eleves, des controleurs aeriens qui provoquent plus d'accident en etant plus nombreux...il y a des choses et des gens pas defendables

Anonyme a dit…

remplacer la participation a cette manif fourre tout par un debrayage sur les sites et la vous allez avoir le succes que vous meritez.

Oui au debrayage Non a la manif.

Anonyme a dit…

La manifestation du 4 Octobre sera le parfait amalgame qu'attend la direction et la Corp pour discréditer notre mouvement actuel en l'assimilant aux clichés français tenaces.

C'est dommage et se sera sans moi.

Défiler c'est peut-être bien d'après certains, proposer un projet de diversification industrielle est infiniment mieux adapté à notre situation actuelle.

Anonyme a dit…

les debrayages sont aussi de gauche ... alors ils risquent d'être récupérés.

Arrêtez de rechercher n'importe quel prétexte pour se justifier de ne pas bouger.

Il doit y avoir autant de gens de doite que de gauche chez HP. Oubliez votre couleur et allez défiler en tête du cortège !

Anonyme a dit…

a 23:41

C'est sûr qu'aux USA le mouvement n'est pas cliché. Mais ils sont tous déjà en train d'être virés ...

Anonyme a dit…

Cessons cette polémique stérile.

On verra bien combien nous serons dans la rue le 4 Octobre.

Louis a dit…

Hi, hi, hi,

Dire que j'ai contribué à quelques-uns de ces messages enflamés. Histoire d'en remettre une couche :

J'y serai peut-être mardi, car malgré un service public qui est trop souvent plus corporatiste que bien des entreprises privées, il serait peut-être utile de temps en temps :

- De faire comprendre à certains dirigeants que la grogne gagne de plus en plus cette classe moyenne qui était, à l'époque, leur fond de commerce,

- Que, parfois, de voir défiler des cadres d'une entreprise HighTech plutôt que des fonctionnaires, ça risque de faire comprendre à bien des gens qu'il n'y a pas que le conducteur de bus qui risque son avenir

- Qu'il y a parfois des messages qui passent mieux quand toutes les couches de la société les prononcent en même temps.

- Que tant qu'à faire, c'est pas à l'ouverture du 20 heure que je veux voir ma participation, mais à l'ouverture des livres d'histoire.

- Qu'il y a des moments, ou l'avenir de la société dans laquelle on vit est plus important que l'avenir de la société dans laquelle on bosse.

Pour le reste, je garde mon blog

Anonyme a dit…

Le service public a le mérite d'exister.

On voit ce qu'a donné la privatisation des chemins de fer en Angleterre.

Et je préfère que les écoles de mes enfants soient financés par nos impôts plutôt que sponsorisé par une multinationale même si elle se prétend "éthique".

Le fonctionnaire a dit…

La polemique du depart est que certains egoistes ne veulent pas bouger mardi a la manif parcequ'il y a des Fonctionnaires...alors l'archaisme des modes de pensee, fallait y reagir avant !!

N'oubliez pas que vous etes tellement bien gérés (imaginez la gestion du CHU comparé à HP) qu'il va falloir vous trouver des axes de developpements avant 2006.

Que ceux qui ne veulent pas se joindre à la manifestation, reflechissent mardi 4 a des solutions pour de nouveaux poles de developpements en france.

Les syndicats seront ravis de connaitre vos propositions



Restez au bureau mardi 4, on fera sans vous, et nous on ira avec les fonctionnaires pour se battre pour tous.


PS:
- ne me parlez pas des salaires indiens , je connais ceux de nos top managers en france, on peut facilement payer des centaines d'indiens dans la misere !!
- pour la ruine des services publiques par les syndicats (propagande des financiers), on ne voit pas qu'HP est ruiné par wall street et que les services publiques c'est la meme chose(http://perso.wanadoo.fr/metasystems/Topics.html).

Le fonctionnaire a dit…

Pour ceux qui croyent que les syndicats veulent detruire les services publiques:


Sabotage avant privatisation
Pour obtenir facilement le consentement de l'opinion pour la privatisation des services publics, la stratégie la plus souvent utilisée consiste à organiser préalablement le sabotage des services publics, afin que leur inefficience puisse servir de prétexte à leur privatisation. Cette stratégie a été massivement appliquée dans les secteurs de la santé et de l'éducation.

Voici ce que l'on peut lire à propos de l'éducation publique dans un document de l'OCDE, l'organisation des Maîtres du Monde qui est également à l'origine de l'AMI:

"Si l'on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles et aux universités, mais il serait dangeureux de restreindre le nombre d'élèves ou d'étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d'inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l'enseignement.
Cela se fait au coup par coup, dans une école et non dans un établissement voisin, de telle sorte qu'on évite un mécontentement général de la population."

Cahier de politique économique" n°13 de l'OCDE

Anonyme a dit…

STOP AUX DIGRESSIONS STERILES ET RECENTRONS-NOUS SUR L'OBJECTIF "RAISON D'ETRE" DE CE BLOG: LA DEFENSE DE L'EMPLOI HP EN FRANCE ET EN EUROPE!!!

Pour la limitation des suppressions de poste, et le maintien des emplois HP en France et en Europe, OUI A L'INTERSYNDICALE ET A LA MANIF DU 4 OCTOBRE.
Rappelons-nous que rien n'est gagné pour l'instant, et ce genre d'évènement maintien la pression sur la direction!!!

Anonyme a dit…

Je manifesterai le 4 et si un journaliste me demande je lui dirai que ce n'est pas contre le gouvernement qui nous aide convenablement (et j'encourage les syndicalistes qui ne font pas de politique à faire de même), mais contre les licenciements boursiers et parce qu'HP est devenu un symbole et que nous devons être à la hauteur de ce symbole.

Une nouvelle manifestion chez HP n'apporterait rien car nous étions le 16 septembre au sommet de la mobilisation employé, politique et médiatique possible. Il faudrait un nouveau choc ou une nouvelle mauvaise nouvelle pour mettre à nouveau tout le monde dehors.

Le 4 octobre nous est servi comme un plat, dégustons-le et faisons parler de nous à nouveau sur le plan national et international.

Maintenant que le mouvement est lancé, il ne sert à rien de lui nuire. Que ceux à qui cela pose problème et aux égoistes : restez chez vous devant la télé ou à votre travail et laissez les plus courageux se battre à votre place. L'intersyndicale ne nous déçoit pas pour l'instant, je ne décevrai pas l'intersyndicale.

D2R2 a dit…

Oui cette manif doit être vue comme une bonne opération de plus permettant de faire pression sur HP Europe et Corp.

Les COW-BOYS ( = Cost Of Workforce Boys) ne sont pas sensibles aux aspects récupération, éthique etc ... Ils le prouvent en licenciant alors que les bénéfices d'HP augmentent.

Il n'y a que les $ perdus sur le cours de l'action si la mobilisation devenait trop médiatique ou si elle se transformait en grève plus longue
qui en définitive peut faire pression.

Anonyme a dit…

LA STRATEGIE HP DE DELOCALISATION DU TRAVAIL CONTINUE IMPLACABLEMENT SUR LE CONTINENT AMERICAIN...

Hewlett-Packard annonce la création de 500 nouveaux emplois au Costa Rica

Le groupe informatique américain Hewlett-Packard (HP) a annoncé vendredi la création de 500 nouveaux emplois au Costa Rica, où il emploie déjà 500 personnes, dans le cadre de l'expansion de ses services d'assistance téléphonique à ses clients.

Cette expansion, qui s'accompagnera d'investissements importants en équipements de télecommunication, vise à répondre à la demande croissante des clients de HP sur l'ensemble du continent, selon la société. HP prévoit que le nombre d'usagers du centre du Costa Rica passera de 600.000 à 6 millions en un an.

Il existe huit centres de service d'assistance téléphonique HP dans le monde, dont deux en Amérique latine, au Costa Rica et au Mexique. Ces centres ont pour mission d'offrir aux clients des conseils par téléphone sur l'utilisation des produits et services de la compagnie.

Le groupe informatique américain Hewlett-Packard (HP) a annoncé le 12 septembre la suppression de 5.969 emplois en Europe dont 1.240 en France soit environ un quart des effectifs dans l'Hexagone.

Anonyme a dit…

A notre ami internaute qui préfere voir maintenir 1240 sup de poste plutot que de lacher ses RTT, je dis Bravo...
Je pense que des millions de francais apprécieront d'autant mieux le combat des "hp" quand ils sauront quils ont environ 50 jours de congés par an tout compris mais que c'est immoral de voulor y toucher !

Anonyme a dit…

Ce n'est pas immoral de toucher les jours de congés mais il faut aussi mettre en perspective les autres éléments qui s'équilibrent avec ces jours de congés alors si on les supprime, on clarifie AUSSI le reste:

- journée de travail énorme (contrat JOUR). Bien souvent 50h par semaine!
- AUCUNE indemnité pour déplacement, nuits à l'exterieur
- AUCUNE COMPENSATION pour le déplacement du week-end nombreux dans certains métiers

Donc oui, nous avons qq jours de congés supplémentaires mais cela fait (saisait?) partie d'un accord.

Anonyme a dit…

Pour les jours RTT , il ne faut pas oublier que pour avoir ces 10 jours par an, les employés ont donné 1 jours d'ancienneté et 2 jours de congés payés en contre partie.

Donc pour rendre les 10 jours de RTT il faut que la direction rendre 1 jour d'ancienneté et 2 jours de congés payes.

Nous allons quand meme pas nous faire plumer dans la dignité, et puis je ne suis pas pour le marchandage a 2 balles:

HP c'est des milliards qui sont depensés en rachat d'actions , des milliards qui sont rapatries aux US et de tres grosses indemnités pour les executives , et des salaires de l'ordre de 30000/mois pour certains en france , donc aucune concession !!!

On veut que tout le monde y trouve son compte:
ceux qui veulent rester gardent leurs RTT
ceux qui veulent partir, c'est l'ancien plan avec un % en plus
ceux qui veulent le C2A et bien comme l'ancien plan.

Ne lachez rien , le premier qui lache ca sera comme en Corse !

Anonyme a dit…

Pour répondre au post du 01 octobre, 2005 00:51, le fait de réfléchir aux alternatives industrielles semble être le lot de consolation de ceux qui se souhaitent pas se joindre aux activités de plein air du 04.

Quelle vision étriquée et erronée que de penser uniquement à défendre des anachronismes au lieu d'innover et de réfléchir aux opportunités qui nous permettrons de relancer des sites en panne de projets industriels et ce depuis des années.

Le 04 ce sera donc sans moi.

Anonyme a dit…

Tout a fait d'accord avec 15:16. On HP doit payer les déplacements, le travail de nuit, de week end,etc... Ca peut être exigé dans la négo ? Mais pas d'accord quand tu dis "on n'a quelques jours de congés sup". avec env.50 jours, "on" est >= à 9 semaines de congés. des millions de francais sont à 5... quand ils ont la chance d'avoir un job. il faut rester décent, au moins vis a vis d'eux. et pour le message de 15:41 qui demande = ou + pour tous, c'est sur que ca va aider à une vraie négo. ca c'est constructif !
Bouchons nous les yeux sur le vrai monde. Comme le gouvernement. Mais que nos enfants apprenent vite l'english, c'est pas en france qu'ils trouverons des jobs...

Anonyme a dit…

pour repondre au message du 01 octobre, 2005 15:56

en resumé tu propose de te tourner les pouces parce tu n'ira meme pas manifester et que tu n'a meme pas envie de reflechir a une solution pour t'en sortir (parceque c'est ca qui est proposé a ceux qui ne veulent pas sortir). A part sortir des belles phrases pour faire du vent tu sais faire quoi d'autre ?.

Saches que nos dirigeants ont la meme pensé que toi (faire du vent et se tourner les pouces) mais à la difference suivante: eux ils vont toucher de belles primes quand tu pointeras au chomage et ils garderont leur job longtemps.
Je te souhaite de tout coeur de gouter aux joies des CV par centaines d'ici quelques mois et en plus si c'etait une main devant une main derriere ca me ferait terriblement plaisir.
Le 04 ca sera sans toi parceque tu sera au coffé shop en train de deguster ton capuccino et qu'a midi faudra pas rater le repas à la cafet.

Anonyme a dit…

Dommage de devenir insultant et irrespectueux lorsque l'on n'admet pas la différence d'opinion.

Je ne trouve pas que structurer une réflexion sur le futur d'HP soit du vent bien au contraire, c'est bien la seule option qui reste notamment pour un site comme celui de Grenoble laissé en friche depuis trop longtemps.

Le reste appartient au XIXème siècle.

Anonyme a dit…

Ces échanges sont minables, impossible d'exprimer son opinion sans avoir droit à la soupe populaire de la cupabilisation :Minable, ecoeurant, razbitume
encore du meme cru et je laisse tomber la lecture du blog,End

Anonyme a dit…

Pour une fois que les syndicats montrent l'exemple, faites en de même et restez unis.

Anonyme a dit…

J'ai 16ans je dois faire une revue de presse sur HP et ses licenciements courage a tous battez vous !!
grace a votre site j'ai toutes les informations qu'il me faut merci!!!!

Louis a dit…

Pour changer de registre, je me permet de faire une suggestion à l'éditeur du blog :

Pourquoi pas une rubrique permettant de suggérer des thèmes de panneaux ?

Voici ma première contribution :

H : Honneur
P : Perdu

MTCW

Anonyme a dit…

Tres bon blog de Mr Lemaire Chef de rubrique au monde informatique, journal de référence dans l'IT:

Business Bétise
Le 15 juin dernier, j'écrivais une note intitulée "Il y a des jours où l'on aime les patrons". Plus je la relis, plus je suis d'accord avec moi-même (ce qui est rassurant sur ma santé mentale). En l'occurence, le patron qui m'avait provoqué un coup de foudre était Grégoire Olivier, le président de Sagem, désormais une partie du groupe Safran suite à la fusion avec Snecma.
Je ne dirais évidemment pas la même chose sur Mark Hurd, l'actuel patron de HP.
Je ne peux que m'interroger sur les stratégies de certaines entreprises mondiales. Certaines rachètent à tour de bras des produits qui viennent s'empiler et se concurrencer les uns les autres en attendant une hypothétique Fusion. D'autres licencient avec autant d'obstination oubliant que les employés sont des Ressources Humaines.
Je ne voudrais pas que l'on comprenne mal cette dernière remarque. Je fais partie des gens qui ont toujours considéré que l'expression Ressources Humaines était parfaitement esclavagiste : l'humain réduit au rang d'une ressource, au même titre qu'un kilowatt-heure, une brique de lait ou quelques sous. Et, justement, dans cette optique et dans le cadre d'une société capitaliste, la politique des entreprises qui licencient à tour de bras sans vrai projet en terme de métier ou d'organisation réalisent le pire choix possible du point de vue de la gestion : ils se séparent de ressources. Et cette séparation coûte cher, directement ou indirectement.
Se privant de ressources, il est évident que l'entreprise n'a plus les mêmes capacités qu'auparavant (en considérant, bien sûr, que les ressources restantes seront toujours autant motivées et donc efficaces). Or si l'entreprise a moins de capacités, elle sera forcément moins efficace et moins résistante face à la concurrence.
Mais quand le chiffre d'affaire de HP baissera, que les clients mécontents de la baisse de qualité des prestations de HP iront voir ailleurs, Mark Hurd partira avec son Golden Parachute. D'ici là, la bourse, grâce à ses anticipations très rationnelles (comme du temps de la Bulle), aura permis aux titulaires de stock-options (comme sans doute Mark Hurd) de s'enrichir. C'est tout ce qui est important. Quant aux actionnaires fidèles et aux employés...

sissi d'Annecy a dit…

Louis,
Très bonne idée.
Nous voilà à notre deuxième manifestation, on commence à avoir l'expérience (ouaf,ouaf) alors préparons nos pancartes.
Question subsidiare : comment faire des pancartes waterproof ???

Je propose quelques slogans à écrire et/ou à dire :
-----------------------------------------------------------
(à barrer)
SIDERURGIE
(à barrer) TEXTILE
(à barrer) INFORMATIQUE
-----------------------------------------------------------
1240 BAC+5 AU CHOMAGE
-----------------------------------------------------------
(à mettre au style des "martine")

martine à l'école d'ingés
martine à HP
martine est virée
-----------------------------------------------------------
LA FRANCE TROP CHERE ??
-----------------------------------------------------------
HP recherche
INFORMATICIENS
Parlant
INDIEN
CHINOIS
ROUMAIN
-----------------------------------------------------------
OUVRIERS INGENIEURS EMPLOYES

TOUS MENACES
-----------------------------------------------------------
ACTIONNAIRE
FAIS TON BEURRE

INGENIEUR
NO FUTURE
-----------------------------------------------------------
1 PLAN
2 PLANS
3 PLANS

HP FOUT L'CAMP
-----------------------------------------------------------

Anonyme a dit…

HP en colère contre les actionnaires...on en manque pas.
Excellent commentaire sur la business betise et qui est meme en anglais sur le blog internationnal http://hpwfr.blogspot.com/
J'en recommande la lecture aux financiers qui nous gouvernent et qui probablement arrivent a dormir en oubliant que Ressources Humaines = etres humains

Anonyme a dit…

Toujours plus loin avec HP :

Bratislava
Bangalore

---------------------------------

STOP MAD-COW
Cost of Workforce

Anonyme a dit…

ANPE
+
HP

Anonyme a dit…

HP
DU VENT

Anonyme a dit…

STARCK WARS :
LES EMPLOYES CONTRE-ATTAQUENT

Anonyme a dit…

VOUS + HP

MAIS PAS SANS NOUS

Anonyme a dit…

Magazine sur France 5
dimanche 2 octobre 2005 de 12:35 à 13:35 (60 min)

Arrêt sur images

Hewlett Packard : la médiatisation, utile ou néfaste ?

Présentateur(s) : Daniel Schneidermann
Invités : Invités : Michel Destot, maire de Grenoble et député de la 3ème circonscription de l’Isère ; Frédéric Vu, syndicaliste à la CFTC au sein de Hewlett Packard ; Matthias Leridon, président de Tilder spécialisée dans le conseil aux entreprises

Anonyme a dit…

La vidéo pour ceux qui ont manqué l'émission est sur http://www.france5.fr/asi/

Anonyme a dit…

A chaud:

Tilder a defendu son steack.
Destot s'est bien defendu.
Les journalistes n'ont pas trop fait parler "l'intersyndicale".

Les politiques n'ont pas de pouvoir (certains patrons leurs crachent dessus), il font juste que relayer l'emotion dans les medias qui n'attendent que ca.
Le vrai pouvoir c'est la finance.
Lu on connait le resultat.
Vinci recrute dans le BTP.



Finalement on ne sait pas trop s'il fallait en parler tant , faudrait juste savoir qu'elles etaient les conditions du plan d'IBM qui prevoyait 13000 et qui a finalement aboutit a 14500 (tient comme nous) dans le silence.

C'est pas ce que l'on demande à la direction qui veut d'abords un cheque en blanc ?

Anonyme a dit…

C'est clair qu'HP ne veut pas de médiatisation, mais sans médiatisation (comme en 2002 et les 23% de la fusion), et donc le rapport de force qui va avec, on se prend les 26% sans problème !
Circulez, il n'y a rien à voir... Et bien pas d'accord Monsieur Hurd, Serafini et Starck : il faut vous expliquer et devant tout le monde !

Ce qu'a dit Destot sur les dépeches concernant HP qu'ils recoivent en temps réel est strictement exact : en temps réel la Direction reçoit toutes les dépêches publiées dans le monde traduites en Anglais.

Anonyme a dit…

Le plan IBM c'est : trois fois moins de suppressions en France en % de l'effectif donc trop de volontaires, un chèque deux fois inférieur par rapport à HP 2003, un dispositif tourné autour des anciens à cause de leur pyramide des âges différente de celle d'HP : départs en retraite ou préretraite à 54 ans et demi à 65% du dernier salaires

CFTC HP a dit…

Voici les prévisions de trafic pour la grève nationale du lundi 3 octobre à 20h00 au mercredi 5 à 08h00 :

-TGV : trafic assuré à 60% en moyenne
2 TGV sur 3 au départ ou à destination de Paris-Nord, Paris-Gare de Lyon et Paris-Montparnasse (sauf pour la relation Paris-Toulouse où 1 aller-retour circulera et pour la relation Paris-Tarbes où aucun TGV n'est prévu)
1 TGV sur 3 pour les relations Province-Province
-Trains internationaux : Eurostar, Thalys, Artesia (France-Italie), Elipsos (France-Espagne), Lyria (France-Suisse): service normal sauf sur Lyria, pour la relation Paris-Genève où 2 TGV sur 3 circulent.
Corail et trains inter-régionaux : En moyenne 40 % des trains en circulation
Nuit du lundi 3 au mardi 4 octobre : service international : quasi-normal. service national : aucune circulation. Journée du mardi 4 octobre : 2 Corail sur 3 au départ et à destination des gares de Paris-Nord, Paris-Gare de Lyon et Paris-Est.
1 Corail sur 3 en moyenne au départ et à destination de Paris-Montparnasse et de Paris Saint-Lazare. 1 Corail sur 3 pour les autres relations.
-Trains express régionaux (TER) : les informations sont communiquées région par région
Ile de France (Transilien) : 35 % du trafic assuré en moyenne
Réseau Paris-Saint-Lazare : 47 % du trafic assuré sur les lignes vers Mantes-la-Jolie, 41 % sur les lignes vers Cergy-le-Haut, Versailles-Rive-Droite et Saint-Nom-la-Bretèche et de Saint-Germain-en-Laye-Grande-Ceinture à Noisy-le-Roi.
Réseau Paris-Gare de Lyon (hors RER D) : 37 % du trafic assuré vers Montargis et Montereau
Réseau Paris-Montparnasse : 36 % du trafic assuré
-RER
RER C : 35 % du trafic
RER D : 33 % du trafic (interconnexion interrompue entre la Gare de Lyon et le Châtelet). Réseau Paris-Est : 63 % du trafic assuré (par autocar entre Esbly et Crécy)
RER E : 51 % du trafic
RER A (partie SNCF) : dessertes assurées au départ de Paris Saint-Lazare et interconnexion interrompue avec la RATP en gare de Nanterre-Préfecture.
RER B (partie SNCF) : 23 % du trafic assuré (interconnexion interrompue avec la RATP en gare de Paris-Nord. Tous les trains partent ou arrivent à Paris-Nord.
-Réseau Paris-Nord (hors RER B et D) : entre 14 % (vers Crépy-en-Valois) et 25% du trafic assuré. Le trafic ne sera pas assuré sur la liaison La Verrière - La Défense

Air France a annoncé qu'elle assurera la "totalité" de son programme long-courrier mais prévoit "de légères perturbations et quelques annulations" sur le réseau moyen-courrier.

-Informations
Informations nationales mises à jour en "temps réel": par téléphone au 36 35 ou sur internet www.sncf.com
Ile-de-France : par téléphone au 0 805 700 805, par internet
Les informations sur le programme des vols sont disponibles sur internet www.airfrance.fr ou au 0 820 820 820.
Information par un téléconseiller : 08 92 68 77 14 (0,34EUR/mn)

CFTC HP a dit…

Deux métro sur trois à Paris ?

Pour la région parisienne, la direction de la RATP a indiqué, vendredi dans un communiqué, prévoir un "trafic supérieur à 50%, de l'ordre de 2 rames ou 2 bus sur 3, mardi 4 octobre", après le dépôt de préavis de grève par les syndicats CGT, CFDT, FO et SUD. "Des perturbations sont à prévoir - pour cette journée du mardi 4 octobre - Le trafic sera supérieur à 50%, de l'ordre de deux rames ou bus sur trois" a affirmé la RATP. La Régie a ajouté que "dans le respect de son engagement à assurer une information et un service conformes aux contrats passés avec le STIF - autorité organisatrice des transports d'Ile-de-France - (elle) donnera les prévisions à 48 heures du niveau des perturbations affectant les réseaux Métro, RER, Bus et Tramway, dimanche 2 octobre".

Un second communiqué, diffusé lundi 3 octobre avant midi, donnera les dernières prévisions à 24 heures, et la RATP mettra en place dès lundi un numéro nert : 0800 15 11 11 (appel gratuit).

Anonyme a dit…

Je trouve vos discussions sur la présence des fonctionnaires dans la manif du 4 octobre assez ridicules. On retrouve tous les clichés du journal de 20h sur les fonctionnaires
- la défense des acquis
- profs qui reclament plus de postes alors qu'il y a moins d'eleves,
...

A ce rythme la, on peut aussi vous servir les clichées des salariés HP
- salaires mirobolants 4000 euros
- acquis enormes (plus de 9 semaines de congés par ans)
- utilisation d'interimaires corvéables et jettables..

Il y a une part de vérité et beaucoup de faux dans tous ces clichés, en tous les cas ce qui est sur c'est que dresser les salariés les uns contre les autres ca ne sert que les patrons et l'Etat. Si on trouve des differences, autant profiter de la manif pour en discuter...

Moi j'irais manifester pour tous, le 4 octobre mais je ne suis ni fonctionnaire, ni chez HP mais salarié dans une petite PME.

ps: Il y a aussi d'autres thèmes...
- contre les nouveaux emplois jettables pour les jeunes (2 ans d'essais)
- contre la reduction du chomage max à 1500 euros pour les cadres (pas encore passé)
- contre les logements trop chers

Anonyme a dit…

2 Oct: HP CEO a Grenoble

.. mais c'etait le 2 Oct 1995. Lew Platt etait alors a Grenoble pour la remise du 'President's award' a GPCD (Grenoble PC Division).
Le president's award recompensait une division ou une organisation pour une realisation remarquable. En partant de presque rien 5 ans auparavant, GPCD etait devenue profitable et avait fait d'HP un acteur majeur dans l'industrie du PC. L'opiniatrete d'un vrai chef d'entreprise qui avait su convaincre ses boss et rassembler autour de lui les energies avait fait le reste.

La division etait renommée "Great PC Division" pour cette journee.
Tous les employés de la division etait reunis au grand complet dans le gymnase d'Eybens, derriere Lew Platt, pour une photo qui reste introuvable aujourd'hui.

Qui se souvient aujourd'hui de cet anniversaire ?

2 Oct 2005 Mark Hurd est en Europe , rend visite a plusieurs pays limitrophe de la France (Reading, Barcelone, Geneve...) en evitant soigneusement l'hexagone. Nos executive vice-presidents et V.P sont encore nombreux en France. Ou est leur esprit d'entreprise? Ou sont les projets rassembleurs de talents et d'energie?

Anonyme a dit…

Bravo !

si vous avez quelque chose a defendre alors foncez et ne regardez pas qui vient se battre avec vous.

En 40 quand les americains russes canadiens anglais africains etc... sont venus l'important c'etait de se defendre contre les nazis. Peu importe qu'ils etaient communistes capitalistes noirs blanc juifs chretiens musulmans et que sais je encore.

Chacun a des raisons differentes de se battre mais qui ont toutes une cause , la cupidité d'une minorité de gens qui vont tout mettre en oeuvre pour arriver à leurs fins.

Les employés HP trop chers en europe, les services publiques qui sont un enorme marché a conquerir, mais dont il faut faire baisser le prix en les denigrant avant de les racheter ...

Si on ne se bat pas maintenant on laissera quoi aux generations futures ?

Anonyme a dit…

Autre slogan :

Welcome in Europe, Mark.

Anonyme a dit…

‘The only thing necessary for the triumph of evil is for good men to do nothing’ (Edmund Burke, 1729-1797)

Anonyme a dit…

'Personne ne commet une faute plus grande que celui qui ne fait rien parce qu'il ne peut pas faire beaucoup.' (Edmund Burke, 1729-1797)

Anonyme a dit…

"La Tribune d'aujourd'hui...

Le PDG de HP France, Patrick Starck, réagit au tollé provoqué par l'annonce de son plan social.

Le PDG d'HP France ne se remet toujours pas de la façon dont sa société est "traitée", à l'heure où d'autres acteurs du secteur lancent des plans sociaux similaires. Il y voit le résultat du télescopage de deux informations. "D'une part l'annonce de résultats en hausse de 10 % au dernier trimestre ; d'autre part celle de cette restructuration", confie Patrick Starck à La Tribune. Or, le but n'est pas d'améliorer les résultats du dernier trimestre mais de répondre à "notre problématique de positionnement face à nos concurrents en 2007-2008", rappelle Patrick Starck.

Publicité

Temps de travail. Si, pour des raisons historiques, l'Hexagone est plus touché que les autres pays, "le marché français, le troisième du groupe en Europe, reste un marché stratégique pour HP et en aucun cas jugé moins performant", martèle Patrick Starck. Seulement, le groupe doit gagner en compétitivité. Son accord 35 heures, plus avantageux que celui de la branche (206 jours travaillés par an au lieu de 218 jours), l'handicape à cet égard. Pour preuve, cet appel d'offres de France Télécom perdu au profit d'une entreprise chinoise ou cette collectivité locale qui préfère s'équiper en PC asiatiques... Augmenter le temps de travail permettrait d'anticiper de nouveaux contrats, donc des créations de postes, et de limiter l'ampleur du plan social. CQFD.

À plus long terme, trois axes de développement sont prévus pour la France : les logiciels, les services (d'externalisation et de maintenance) mais aussi le matériel. "Le ratio des services en France est inférieur aux autres pays. Si l'on capte ces offres, il y aura des créations de postes", promet Patrick Starck, rappelant que les effectifs mondiaux sont remontés à 145.000 après avoir baissé à 130.000 à l'issue de la fusion avec Compaq, en 2002. Mais le bénéfice semble revenir aux pays à faible coût de main d'oeuvre, comme l'illustre l'annonce, vendredi, de 500 créations d'emplois au Costa Rica, dans les services d'assistance téléphonique.

En attendant, le patron de HP France espère qu'une fois la "phase émotionnelle passée", la situation va se débloquer et les négociations s'engager avec les syndicats, même si leur objectif de ramener de 25 % à 15 % le ratio des suppressions de postes est toujours jugé inacceptable."

Anonyme a dit…

La Tribune, suite...

HP est-il toujours socialement responsable ?

"Licenciements à répétition et engagement socialement responsable ne font pas bon ménage. Si le marché applaudit à court terme aux restructurations, l'image de la société risque d'être dégradée. HP doit justifier sa stratégie auprès des fonds éthiques qui détiennent ses titres.

L'action HP et l'indice FTSE des valeurs socialement responsables
L'action HP et l'indice FTSE des valeurs socialement responsables

Après un plan de licenciement massif consécutif à sa fusion avec Compaq en 2002, Hewlett-Packard (HP) veut de nouveau alléger ses effectifs, de 10 % dans le monde et de 26 % en France. Histoire de redresser la barre, du moins financièrement. Si le marché applaudit à court terme, puisque le titre bondit de 20 % depuis l'annonce des restructurations, l'image de la société - un bien précieux dans l'univers des services - risque en revanche d'être dégradée. Et les fonds d'investissement socialement responsables (ISR), habituellement friands de ce géant de l'informatique à la réputation solide, ont de quoi s'interroger.

Dominique Biedermann, directeur général du fond Ethos :

En tant qu'investisseur institutionnel de long terme, nous analysons les entreprises de façon globale. Aujourd'hui, Hewlett-Packard doit se justifier de la nécessité de ces suppressions d'emplois parce qu'elles touchent principalement des sites rentables. Où est la cohérence d'une telle stratégie ? Le marché de l'informatique évolue, bien sûr, mais ce n'est pas nouveau ; HP aurait très bien pu s'engager dans de nouvelles activités plutôt que de sacrifier autant d'emplois. Comment parler de développement durable dans ces conditions ? Leur rapport sur la "citoyenneté mondiale", c'est de la poudre aux yeux ! Je m'interroge également sur le changement de dirigeant en février dernier : Madame Fiorina a été gratifiée de 21 millions de dollars alors même qu'on lui reprochait sa stratégie... Enfin, je crois qu'il faudrait prévoir un amendement limitant l'exercice de stock-options lors de restructurations, afin que les dirigeants qui les engagent conservent leur crédibilité en ne profitant pas de l'envolée.

Patrick Starck, PDG de HP France :

Ce serait socialement irresponsable de ne pas nous restructurer aujourd'hui : nous sommes une entreprise globale, et nous devons nous adapter à un marché qui évolue très vite pour anticiper l'évolution de la demande. La France est aujourd'hui particulièrement touchée par la réduction des coûts parce que 3 postes sur 5 concernent des fonctions transversales, et leur métier doit évoluer - ce qui explique que nous devions plus réduire les effectifs qu'ailleurs. Nous avons aussi un retard d'adaptation de nos structures : au Royaume-Uni, les effectifs ont été ajustés régulièrement sur les 18 derniers mois, alors qu'en France, il nous faut le faire en une fois. Cela dit, nous faisons face aujourd'hui à une situation traumatique. C'est à la fois logique vu l'ampleur de la restructuration envisagée, et à la fois excessif, vu le passé d'HP social en France. Nous sommes à des années-lumière du droit social minimal en France dans beaucoup de domaines ! Nos salariés ont 50 jours de congés, nous avons mis en oeuvre les 35 heures avant d'en avoir la contrainte légale, et le plan social que nous envisageons se fera dans le même esprit que celui de 2003. Je rappelle que les 1.300 salariés qui avaient alors quitté l'entreprise ont bénéficié en moyenne de 120.000 euros, et moins de 30 d'entre eux sont aujourd'hui au chômage ! Nous avons des opportunités de croissance dans les services et les logiciels, ce qui nous permettra de proposer des reclassements. Nous sommes ouverts à la négociation, et sérieusement, pas seulement pour quelques dizaines de postes.

"HP prend très à coeur son rôle de par le monde
Sur le site Internet français d'HP, la lettre de la présidente, en introduction du "Rapport de citoyenneté mondiale", est formelle, qui place la valeur du capital humain au-dessus du capital économique. Oui mais voilà : Carly Fiorina a été remerciée en début d'année pour n'avoir pas tenu ses engagements de résultats. Adieu violons et trémolos, le dernier rapport de développement durable datant d'avril 2005 se fait nettement plus discret en termes d'engagements sociaux et environnementaux. Comme si le "nouveau" HP se montrait plus attaché aux fonds éthiques - ceux présents au capital sont consciencieusement mentionnés - qu'aux valeurs qu'ils défendent ! Une évolution sans doute liée à l'arrivée de Mark Hurd à la tête du groupe au printemps. Nommé par le conseil d'administration pour rassurer le marché et réduire les coûts, le dirigeant est également motivé par 1,1 million de stock-options. Il ne met que trois mois à annoncer des réductions d'emploi drastiques. La meilleure façon de choyer le marché reste en effet une amélioration de la rentabilité. Mais en ce montrant aussi radical sur le terrain de l'emploi, le groupe risque de perdre le bénéfice de ses efforts passés sur le terrain du développement durable et de négliger la montée en puissance de l'investissement éthique. Les fonds, au sens large, ne représente, selon le cabinet spécialisé Novethic, pas moins de 2.340 milliards de dollars aux États-Unis (10 % des encours actions), 336 milliards d'euros en Europe et... 7 milliards d'euros en France. "

CFTC HP a dit…

Moins de 30 d'entre eux au chomage dans le plan précédent selon Patrick Starck.
Au moins 20% soit 250 à 300 sans emploi selon l'intersyndicale qui a réalisé un sondage auprès des ex-HP. Les chiffres
qu'il utilise doivent venir du cabinet de reclassement...

CFTC HP a dit…

Autrement dit il ne compte pas les projets dit "finalisés" donc hors LHH et qui ont capoté, et chez LHH au delà du congé de reclassement ce que sont devenus les gens qui avaient obtenu une formation et raté leur diplome, un cdd ou un cdi arraché et qui a capoté lui aussi...

Anonyme a dit…

Français résident à l'étranger et travaillant pour IBM, je me permets de vous écrire pour vous signifier tout d'abord ma désolation pour les licenciements chez HP france sur le site de la Silicon Valley française de Grenoble en partie. Mais surtout, pour vous dire que la France n'a pas été chosi au hazard, l'image de notre pays a l'étranger est plus que déplorable(surtout dans les pays anglo-saxon et dans les pays de l'ESt depuis le non au référemdum), en effet le classement de la France en terme de compétitivité dégringole(30ème aujourd'hui), alors de grâce arrêtez de vivre dans votre bulle, et faîtes des efforts en matière salariale et de temps de travail(comme cela se fait chez Boieng, Volwagen ou la notion de syndicat signifie quelque chose), et essayez la mobilité et regardez autour de vous ce qui se fait, où la notion de travail a encore une signification.

Anonyme a dit…

RECTFICATIF ou COMMENT HP RECRUTE MAINTENANT?


"...les effectifs mondiaux sont remontés à 145.000 après avoir baissé à 130.000 à l'issue de la fusion avec Compaq, en 2002."

Il me parait nécessaire d'expliquer la nouvelle politique de recrutement d'HP afin, eventuellement, d'expliquer pourquoi cette politique amène inévitablement à des licienciements.

1/ RECRUTEMENT HP DANS LE PASSE
Il fut un temps ou rentrer chez HP ne se faisait pas sans mérite. On était effectivement accepté au terme d'un long parcours, de 5 a 7 entretiens, et surtout en fonction a la fois de l'adéquation entre le profil du candidat en du poste ainsi qu'en fonction des potentiels du candidat pour évoluer au sein del'entreprise. Ainsi, les interviews etaient elles menées par des managers du business qui recrutait ET par des managers d'autres entités. Seul un concensus de tous ces interviewers pouvait resulter en une embauche.

2 LES CO-DEALS ou le recrutement CADEAU BONUX
Depuis un certain nombre d'années, HP a développé son activité de services informatiques au travers de deals appelés Comprehensive Outsourcing deals (ou CO deals). Ces deals consistent tout simplement a reprendre la gestion du parc informatique d'une entreprise cliente AINSI qu'a intégrer tous les ex-employés du service informatique de ce client. Dans le contrat lui-même, ces nouveaux employés sont protégés sur une durée définie (de 2 à 5 ans suivant les pays et suivant les cas)
En conséquence, certains deals peuvent potentiellement résulter en une augmentation TRES significative du nombre d'employés HP (ex Bank Of Ireland 400 employés, Ericsson + de 1000 employés, etc...)
Ainsi, la politique de recrutement d'HP a-t-elle migré d'une démarche parfaitement maitrisée dans le choix des nouveaux collaborateurs en une démarche tout a fait différente que j'appellerai la démarche "paquet cadeau" ou "cadeau bonux". Nos nouveaux collègues ont en effet des profils que l'on ne découvre qu'apres leur venue et qui se revelent parfois TRES DECONCERTANTS. En d'autres termes, ces personnes n'auraient JAMAIS ETE EMBAUCHEES par le process de recrutement historique.

COMENT CES CO-DEALS SONT-ILS PROFITABLES?
Cette question, nombre d'employés des divisions services d'HP se les sont posées. Et bien, nous venons d'avoir une tres bonne reponse: EN VIRANT LES EMPLOYES qui ne sont pas protégés.

CONCLUSION: HP PERD SON AME!
Ainsi, petit a petit, tous les employés HP qui etaient rentrés dans la boite au travers du processus décrit en 1/ disparaissent-ils, remplacés par des employés "cadeau Bonux". La société reste-elle inchangée? J'en doute fortement. En effet, l'adage de Coluche "Les clowns changent mais le cirque reste le meme" ne s'applique pas a une entreprise qui a fondé sa croissance historique sur le HP-Way, centré sur ses employés et leurs valeurs.

Si j'etais client d'HP, je commencerais a me faire sérieusement du soucis. En effet, plus rien ne differenciera tres bientot notre chère entreprise des autres dont la qualité et la satisfaction client n'ont jamais été un cheval de bataille.

Anonyme a dit…

On peut faire des pubs pour les produits HP ici ?
Ce site a l'air plus fréquenté que ceux du Marketing.

Anonyme a dit…

Arret sur Images: (France5, ce dimanche)

http://switchboard.real.com/player/email.html?PV=6.0.12&&title=ARRET%20SUR%20IMAGES&link=http%3A%2F%2Fwww.france5.fr%2Fimages%2Femissions%2F007548%2F5%2F007548508.ram

Anonyme a dit…

Excellent article paru dans les echos de Vendredi soir, écrit par Frédéric Fréry, professeur de stratégie ESCP-EAP.

HP : Où sont les consommateurs citoyens ?

Nos responsables politiques sont unanimes pour condamner le comportement de HP France, qui , après avoir reçu des aides publiques, annonce le licenciement de 26% de son personnel. Ils menacenent. Mais, légalement, rien ne pourra véritablement être mis en oeuvre contre le groupe américain. L'angle d'attaque me semble mal choisi. Si l'objectif de HP est d'unfluer positivement sur le cours de son action, une meilleure tactique consisterait à démontrer aux marchés financiers que ces licenciements peuvent avoir un impact négatif sur la pérennité des profits de l'entreprise. Pour celà, en tant que clients, nous pouvons cesser d'acheter ordinateurs, imprimantes, appareils photo, PDA et cartouches d'encre HP, tant que l'entreprise n'aura pas amendé son plan social. Les managers veulent faire monter le cours de l'action HP en licenciant ? Faisons-le baisser en attaquant son chiffre d'affaires ! N'oublions pas que la France est le troisième marché HP au monde. Nous vivons dans une économie de marché, dans laquelle l'acteur le plus puissant est le consommateur. De la même manière que les dirigeants des entreprises peuvent influencer les cours de Bourse en annonçant des restructurations, les consommateurs peuvent inquiéter ou rassurer les actionnaires en modifiant leurs comportements d'achat, ou même en menaçant de le faire. La situation est assez comparable face à "l'invasion du textile chinois". Ceux qui s'insurgent des délocalisations , des licenciements et du dumping social se réjouissent de pouvoir acheter des tee-shirts à un euro. Il suffirait pourtant de refuser d'acheter ces produits pour que leur menace s'estompe : bien étrange invasion, strictement conditionnée à notre soumission volontaire ! Il est temps que les citoyens réalisent qu'en manière d'économie ils bénéficient d'un pouvoir important : leur pouvoir d'achat. Continuer à acheter les produits et services proposés par des entreprises qui traitent leurs salariés comme des variables d'ajustement, c'est être leur complice. Le jeu économique est fondé bien plus sur l'équilibre des forces que sur le respect des valeurs. Or, face au pouvoir de l'actionnaire, le pouvoir du client est loin d'être négligeable. Rien ne sert de réclamer des entreprises plus citoyennes et d'encencer le développement durable si nos décisions en tant que consommateurs encouragent le contraire. L'intérêt général n'est pas une notion abstraite aux mains de quelques privilégiés, c'est le résultat de nos choix quotidiens et responsables. Il ne peut pas exister d'entreprises citoyennes sans consommateurs citoyens.

Anonyme a dit…

Bonjour juste un detail technique..
si vous pouviez enabler les flux rss.Merci

Anonyme a dit…

En reponse a 8:55faîtes des efforts en matière salariale et de temps de travail(comme cela se fait chez Boieng

J'ai tres bien connu la tres longue greve qui a touche tous les cols blancs de BOEING l'hiver 1999-2000. Une greve tres dure , de plus de 40j avec des piquets a l'entree de TOUS les sites de la region de Seattle. Il fallait voir les ingenieurs et techniciens des grands sites comme celui de Renton tenir 24h/24 sous la pluie et dans le froid.

Conclusion: les cols blancs n'ont pas cede, et BOEING a transfere le siege de la compagnie de Seattle a Chicago 2 ans plus tard. Motif invoqué: se rapprocher des clients, i.e UNITED AIRLINES. Mais BOEING continue de perdre son leadership technique et des parts de marché.
Ce n'est pas parce que l'ont vit en silicon valley que l'on peut jouer les donneurs de lecon. Ayant vecu suffisamment longtemps sur la cote Ouest , je crois au contraire qu'il faut sortir de cette bulle que constitue la silicon valley , et regarder un peu plus loin que le bout de son nez, ne serait-ce que jusqu'a Seattle. Que l'on arrete de faire croire aux europeens qu'ils sont les seuls a se mettre en greve. Tous les jours des greves eclatent aux US.

La perte de competitivite de BOEING au benefice d'AIRBUS tient justement a la perte de competence des ingenieurs et cadres americains. Ils ne sont plus traités que comme des denrees perissables et remplacables, contrairement aux cadres d'AIRBUS.
C'est exactement pour eviter que cela n'arrive a HP que les employes francais veulent se faire entendre de la direction d'HP. et que nous sommes prets egalement a exercer le droit de greve comme nos collegues americains de BOEING .

Anonyme a dit…

Mon petit garcon de 4ans m'a dit l'autre jour en reconnaissant HP" c'est la ton travail Maman ?Alors tu travailles dans un cirque ! (il se souvient de la fete de Noel probablement) tu as de la chance tu travailles dans un cirque !!! comme quoi la verite sort bien de la bouche des enfants et fort a propos pour ce coup ci....

Anonyme a dit…

A quand l'ouverture d'une rubrique RECHERCHE D'EMPLOI sur ce blog ??
Ce serait une facon "douce" d'envisager l'apres-HP pour les centaines d'employes HP qui se feront mettre a la porte dans les mois qui viennent.
Voila une annonce tres serieuse d'une ancienne collegue qui a rejoint Becton Dickinson lors d'un precedent plan social HP.

BD-France (Becton Dickinson - fabriquant de matériel médico-chirurgical) recherche 2 assistantes de direction. Nous sommes basés à Pont-de-Claix :

- un CDD à mi-temps : assistanat classique et suivi de dossiers Qualité. Anglais exigé. Possibilité de CDI à l'issu de CDD si ce dernier s'avise concluant.
- un CDI à temps plein : assistante des ventes. Poste franco-français donc pas besoin de l'anglais.

Pour plus d'information et pour envoyer CV et lettre de motivation, merci de contacter Céline Broutin :
- par mail : celine_broutin@europe.bd.com
- par fax : 04 76 68 32 90.
- par téléphone : 04 76 68 36 36 - demandez le poste 31 05.

Anonyme a dit…

à 03 octobre, 2005 12:18
il n'y a rien de dénigrant que de travailler dans un cirque !

Anonyme a dit…

De mon coté je pense ne pas aller a la manif car je ne suis pas d'accord avec le fond.
Je suis pret a sacrifier les jours de RTT pour sauvegarder des emplois. Le monde change, le monde "industriel" encore plus vite. que l on soit d accord ou pas avec ce changement, il faut s'adapter. On peut pas s'accrocher coute que coute aux avantages acquis meme s'ils l'ont ete durement, a la fin on se tire dans le pied!
Et bravo pour l'article écrit par Frédéric Fréry. Si on veut que les choses changent, c est en tant que consommateurs qu il faut agir. Que dire de ceux qui se disent solidaire et qui achete leur voiture faite en corée, des T-shirt et des jouets chinois, des fringues tunisienne, et des pommes d'Afrique du Sud.... commencons par avoir une attitude de comsommateur responsable et les choses changeront.

Anonyme a dit…

- Sacrifier des RTT c'est une chose et peut-être que beaucoup sont prêts à le faire.

- Tomber dans le piège gros comme une maison tendu par la direction Française qui gonfle le chiffre français (26 % au lieu de 15 en Europe) pour mieux supprimer les RTT lors de la négociation en est une autre.

CFTC HP a dit…

Les flux rss sont maintenant activés, pour répondre à annonyme 12:14.
Merci de confirmer, et de dire l'intérêt de cette modification pour vous.

CFTC HP a dit…

Pour répondre à 13:09, la manif n'est pas une manif de refus de négociation (on attend toujours des propositions précises de la direction), c'est avant tout une action nationale pour maintenir la pression sur HP.

Ne pas venir va poser un problème pour la suite des évenements...

Anonyme a dit…

Le bureau de l'association Quinquas Citoyens a décidé de manifester le 4 octobre 2005 à Paris (à 14h30 de la République à la Bastille) et de lancer un appel aux Quinquas dans les autres régions.

En tant que Quinquas exclus, nous ne nous sentons représentés par personne.

Nous sommes réduits à une variable d'ajustement pour tous les marchandages de nos décideurs. Depuis trente ans et aujourd'hui encore, ils appliquent les mêmes méthodes conjoncturelles alors que la France fermée d'hier s'est (trop ? trop vite ?) ouverte au monde et réclame des changements structurels avec l'adhésion des Français. Nos décideurs qui s'agitent plus qu'ils n'agissent attendent toujours la croissance qui créera des emplois pour tous. La croissance est là, mais ailleurs, pas chez nous ! Pourquoi ? Il faudra bien répondre à la question.

Ils ont choisi de faire supporter la pénurie d'emplois à une catégorie de salariés : les plus de 50 ans du privé ; d'abord en les mettant en pré-retraite puis en les mettant au chômage. Plus d'un million de Quinquas sont touchés par cette exclusion de l'emploi qui les marginalise alors que, pour la plupart, ils ont encore charge d'enfants et, pour beaucoup, celle de leurs parents dont la santé décline.

Un million, ce n'est pas rien. Rassemblons-nous pour retrouver notre statut de citoyens à part entière. Le droit au travail est un droit universellement reconnu.

Anonyme a dit…

Réponse au message de 03 octobre, 2005 13:09.

On est tous d'accord pour dire que le consommateur citoyen dispose d'un gros pouvoir sur les entreprises, mais cette action prendra du temps sur le long terme, afin de sensibiliser un maximum de monde à cette cause.
Le problème est qu'aujourd'hui pour en revenir au cas HP, il y a URGENCE dans la maison, et il faut continuer tous ensemble a faire pression sur la direction, afin de limiter les licenciements à moins de 15% de la population HP France, et pour que de nouvelles activités puissent se développer, au prix c'est vrai de perte de RTT ou autres.
Ne pas se mobiliser c'est déjà accepter cette dictature financière, avec son cortège de drames humains.
Pensons aux générations futures, bon sang et mobilisons-nous demain!!!

Anonyme a dit…

bonjour à tous

bravo pour ce blog qui nous informe super bien.
d'ailleurs j'ai une petite question: les journées RTT n'etaient pas mises en place contre une reduction des impôts?? HP n'avait'il pas tout interet sur le plan fiscal, à signer un accord RTT le plus tôt possible?
De la même façon n'y a t-il pas un accord de modération salariale en échange de tous ces congés supplémentaires (days off et RTT)?

en effet j'ai du mal à croire que tous ces "kdo" et autres privilèges n'aient été motivés que par une vision philantropique d'HP!

Anonyme a dit…

cher syndicaliste de la cftc, 13:34, pourrais-tu décrypter pour moi qui n'ai pas compris, le message 'Ne pas venir va poser un problème pour la suite des évenements...' ?

D'avance merci

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
CFTC HP a dit…

Réponse à 14:07 :

Ce serait vraiment dommage qu'il n'y ait que quelques dizaines de personnes demain... ou que vous comptiez sur les autres pour y aller à votre place.

Il vaudrait mieux avoir comme impact médiatique "la mobilisation continue chez HP" que l'inverse si on veut rester en position de force vis à vis de la direction et les obliger à faire le premier pas.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je trouve ce blog tres interessant car il permet d'avoir en mignature une etude sociologique de la pensee d'un salarie cadre au 21eme siecle.
Merci donc de continuer a vous exprimer avec diversite (de courant de gauche, de centre, de droite ou de nulle part, euh ca existe?). J'espere que toutes ces remarques utiles et/ou inutiles serviront ulterieurement a un futur thesard en sociologie.

Anonyme a dit…

On pourrait bannir cet ex-HP de 03 octobre, 2005 14:10 svp ?
je crois qu'il n'a rien à faire ici... et ce qu'il dit n'est pas constructif...
Qui en plus de ca prétend etre "camarade" alors qu'il ressemble plutot à un polochon perdu....

Anonyme a dit…

CONVICTIONS : L’entreprise, otage des marchés financiers ?
http://www.realites.com.tn

"Il est difficile aujourd’hui de faire la part des choses, entre les intérêts et les objectifs des forces qui interfèrent au sein de l’entreprise. Celle des gestionnaires et des cadres supérieurs, des actionnaires majoritaires, des clients, ou des marchés financiers.

Récemment, en Europe et en particulier en France, l’opinion publique et la classe ouvrière notamment ont été sensiblement émues par le licenciement de centaines de salariés de la part d’une entreprise ou d’une multinationale qui réalisait des profits colossaux ! Est-ce légitime, même si c’est légal ? En fait on assiste (cas de LU, HP et d’autres) de plus en plus à une “dictature” des marchés financiers, des fonds d’investissement, des actionnaires majoritaires qui exigent toujours plus de profits, de dividendes, et imposent aux dirigeants de l’entreprise des plans de restructuration draconiens aux dépens des effectifs de salariés.

Certes, la raison d’être d’une entreprise est de faire du profit et de la croissance, mais il nous semble qu’il importe de trouver au cœur de l’entreprise un équilibre, une harmonie ou un compromis entre les intérêts des uns et des autres, car pour prospérer une entreprise a besoin de l’adhésion du personnel et des gestionnaires, des clients et des fournisseurs (les partenaires) mais elle a également un rôle social à jouer : création d’emplois, progression dans la carrière des cadres et du personnel, formation…

Les cadres qui s’impliquent dans la prospérité de l’entreprise ont droit à la stabilité de l’emploi et à la progression dans la hiérarchie de l’entreprise. De leur côté, les gestionnaires ont un devoir de résultats vis-à-vis des actionnaires qui leur font confiance et qui prennent des risques en leur confiant leur argent.

Il y a donc une transparence financière, fiscale et sociale à préserver pour les gestionnaires, en faisant preuve de rigueur et de discernement, sans perdre de vue l’impact social incontournable de l’entreprise, des actionnaires majoritaires mais aussi des acteurs du marché financier qui assurent le financement, font monter ou baisser le cours des valeurs. Il fut un temps où propriétaires du capital et gestionnaires étaient les mêmes, or la tendance est à la séparation entre gestion et propriété du capital, ce qui implique une entente sur les objectifs majeurs et une certaine autonomie portant sur les actes de la gestion quotidienne.

Dans notre pays, l’entreprise recèle en elle les ingrédients de la croissance économique (production de biens et de services) et a besoin de prospérer en réalisant des profits financiers. "

Anonyme a dit…

Compléments à 03 octobre, 2005 08:57 – d’autres exemples :

Le deal Procter & Gamble (http://www.hp.com/hpinfo/newsroom/press/2003/030411a.html) 1850 personnes en 2003
et le rachat de Triaton (http://www.hp.com/hpinfo/newsroom/press/2004/040223a.html) 2200 personnes en 2004

Anonyme a dit…

Je me permets de répondre aux messages CFTC de 13:34 et 14:18 concernant la manifestation de demain.

La mobilisation chez HP ne se mesure pas à la participation ou non d'employés noyés dans un happening tous azimuts sans but précis.

La mobilisation doit se traduire par des propositions et non uniquement des revendications.

Proposons le développement de nouvelles activités ou compétences en France. Ceci manque cruellement pour l'instant et si nous attendons uniquement celles de la Direction, nous n'aurons aucune initiative sauf celle de critiquer.

Malgré ce différend concernant la manifestation de demain, je tire mon chapeau pour la gestion de la crise jusqu'à maintenant à l'intersyndicale.

Anonyme a dit…

Le HP way c'est avoir conscience que les ressources humaines sont des humains pleins de ressources.

Anonyme a dit…

en réponse à 14:18, je vais exprimer ma diversité (même minoritaire): je ne souhaite pas défiler demain car je ne suis pas convaincu que l'acharnement à exiger une réduction du nombre de postes supprimés soit la bonne stratégie. Je ne crois pas non plus que les mises en scène médiatique et politique servent les intérêts des futurs ex-employés HP.
Quand est-ce qu'on recensera combien de salariés seraient candidats au départ, en fonction de plusieurs scenari de package et/ou C2A? Pourquoi est-ce un sujet tabou?

CFTC HP a dit…

L'intersyndicale travaille étape par étape, et dans l'hypothèse d'un échange enfin constructif avec la direction il y a une équipe qui travaille sur des propositions également.

Les propositions peuvent être mises sur ce blog ou envoyé à un membre de l'intersyndicale ou un des syndicats.

Ceci étant dit, les employés ne seront pas noyés car en tête de cortège, à nous de montrer que nous sommes présents et à la hauteur de l'événement.

De la même façon que l'intersyndicale a mis fin à ces désaccords pour trouver une ligne commune, ce serait bien que tous les employés soient solidaires, entre eux et avec les autres entreprises.

Anonyme a dit…

Messager du 03 octobre, 2005 14:10, tu es parti volontairement avec de l'argent en 2003, pour te ménager une nouvelle vie, et tu viens maintenant cracher sur ceux (Qui savent très bien, que leur acquis seront remis en cause), qui défendent leur emploi, et tout simplement l'emploi HP en France et en Europe, avec intelligence tenacité, et courage.

Ton agressivité fait peine à voir. Tu dois etre bien malheureux...

Anonyme a dit…

Rebonjour
le flux rss fonctionne bien.
Merci ;o)

Anonyme a dit…

hello, moi, ce qui m'inquiète le plus, c'est le manque de clarté de la stratégie d'HP. C'est vrai, que fait-on dans cette boite aujourd'hui, sur quoi innove-t-on ? Nos prodduits se distinguent-ils des autres ? on fait du rebading, On suit Dell (avant, c'est Compaq qu'il fallait suivre (!). )
Bref, il faut killer des jobs, soit, mais pour aller vers quoi ?

CFTC HP a dit…

En réponse à 14:39, on respecte ce point de vue, c'était le notre lors du plan 2002-2003.

Mais les choses ont changé, et donc notre point de vue et notre stratégie ausi. Et comme on n'est pas trop du style à dire aux gens ce qu'ils ont envie d'entendre, on répète notre position :

ce n'est pas une fusion avec des doublons, le chiffre est astronomique et la logique boursière est trop évidente. On ne croit pas notre société capable de résister en France à une amputation de 26% de ses effectifs et donc la priorité c'est dans un premier temps de penser à ce qui restera et dans quelles conditions, pour ne pas tomber dans une mécanique de plan à répétition. La moindre des choses pour un syndicat est quand même de questionner cette stratégie pour le moins discutable.

Le sujet du volontariat n'est pas tabou, on a déjà longuement répondu à cela dans la partie "réponses à vos questions". C'est juste prématuré par rapport à la stratégie entreprise par l'intersyndicale et ce tant qu'on n'a pas la vision du Livre IV c'est à dire la réorganisation proposée. Quand au package, la discussion viendra aussi en son temps. On comprend les impatiences de ceux qui veulent partir ou se posent la question de partir selon le montant de la valise RTL, mais ils doivent aussi comprendre les inquiétudes de ceux qui resteront, ou de ceux, nombreux car leurs services seront décimés, qui risquent un départ forcé.

Que ça ne plaise pas à tout le monde, comprendre on peut (comme dirait yoda).

Anonyme a dit…

RECTFICATIF ou COMMENT HP RECRUTE MAINTENANT?
LA CHASSE AUX SORCIERES RECOMMENCE?


Je crois halluciner en lisant un tel ramassis de suffisance... du style "avant il n'y avait que des représentants de l'élite (la noblesse, les seigneurs, les élus)triés sur le volet " mais tout cela est bien fini et les deals d'outsourcing ont introduit dans notre belle société une horde de manants dégénérés.... Mais tu te prends pour qui pour oser écire de telles énormités? Je te rappelle que nous étions des professionnels de l'informatique connaissant notre job et notre entreprise! Si HP nous a recruté sans nous faire passer tes "sacro saints entretiens d'adoubement", c'est que nous lui étions sûrement aussi utile (voire plus) qu'un recrutement externe car sans la connaissance de notre métier, le deal aurait certainement pas été reprenable (et cela fait vivre l'entreprise que je sache)! Alors oui nous sommes protégés pendant qq temps (mais pas pour lontemps), non nous ne sommes pas plus "déconcertants" que bien d'autres "élus", oui nous essayons de nous integrer chez HP (pas grace à toi c'est évident), oui nous sommes concernés comme toi parce qui se passe (et peut etre plus que toi car venir chez HP a necessité le renoncement à certains avantages)

Heureusement que je connais beaucoup d'"anciens HP" bien moins imbus de leur personne que toi et qui sont accueillant (eux representent le vrai HP Way) et tenter de désigner le coupable (triste triste mémoire....) ainsi ne sert à rien! Seule la solidarité peut faire avancer les choses!

AU PLAISIR DE NE PAS TE RELIRE

Anonyme a dit…

reponse a "03 octobre, 2005 15:43"

Desole de t'avoir vexé, mais ce n'etait pas mon objectif. Je ne m'en prend nullement a nos nouveaux collegues venant de CO-deals mais plutot au modele business qui crée cette croissance du nombre d'employés. En effet, le résultat est bien celui que je décris. Ceci n'empeche pas d'accueillir de nouveaux collegues parfaitement competents, mais ceci est plus le fruit d'une distribution statistique que d'un filtrage classique de recrutement.

Quand tu dis "pas grace a toi c'est evident", tu te trompes, l'integration de ces nouvelles resources est justement mon job!

T'es-tu deja posé la question du modèle business des CO-deals? Comment penses-tu que de tels deals deviennent rentables? Je suis tres interessé pas ta reponse.

Anonyme a dit…

en réponse au message du 14:02, il est vrai que les entreprises ayant signé un accord sur le temps de travail agissent pour un motif tout autre que philanthropique, en effet ils bénéficient d'une réduction d'impôts durant 5 ans.

Anonyme a dit…

Sticker shock hits all valley newcomers, even top execs


Like everyone else, Mark Hurd had to dig deep for the money to buy a house when he moved to California from Ohio to become CEO of Hewlett-Packard.

Real estate records show he paid $7.15 million for his new home in Atherton, six times the $1.18 million he's asking for his former home in Dayton.

Hurd's Dayton house, built in 2000, has 14 rooms and 4 baths in 11,000 square feet of living space. The lot is 39,857 square feet. His new house has 16 rooms, 6.5 baths, 5 bedrooms in 8,030 square feet of living space on a lot that's 43,532 square feet.

Few new arrivals to the Bay Area can afford a house like Hurd's, but most new arrivals experience a similar jump in price, and that makes it difficult to attract employees to Silicon Valley, business leaders say.

Hurd also received a $2.75 million relocation allowance.

The median price for a home in Palo Alto, where HP is headquartered, is about $1.15 million. The median price of a home in Round Rock, Texas, home of computer manufacturer Dell, is $155,000.

``You're talking about two companies in the same market competing for similar workers,'' said Carl Guardino, chief executive officer of Silicon Valley Leadership Group. ``It is a major issue here for recruiting and retaining talent.''

The Leadership Group recently polled executives on issues affecting their businesses. Housing was the top response of 114 executives representing companies with a trillion dollars in annual revenue. Hurd wasn't among those polled, and an HP publicist declined requests for a comment from Hurd, but he'd probably agree.

Anonyme a dit…

En d'autres termes, l'argent que réclame le pouvoir politique francais pour rembourser des aides en tout genre doit bien faire rigoler Hurd et ses potes, c'est le prix de son paillasson!!!

Anonyme a dit…

merci de ta reponse à 16.01: en complément j'aimerais bien savoir de quand date cet accord et donc quel est le montant d'impôt qu'HP a pu économiser?

Jean Marais a dit…

Tu ne souhaitais pas me vexer dis-tu? (enfin je devrai dire nous car je suis l'auteur de ces lignes mais je pense traduire à ma façon leurs pensées)... laisse moi te faire part de ce que je vois ici... Il y a autant d'incapables et d'inutiles chez HP qu'ailleurs et comme n'importe quelle entreprise d'une taille un peu importante elle est sujette aux mêmes travers et aux mêmes défauts. Peut-être un peu moins qu'ailleurs (et encore) mais il ne faut pas croire qu'elle était vraiment nettement meilleure que les autres (je la connais depuis longtemps) ou alors c'est que la comm interne d'entreprise (lavage de cerveau?) était particulièrement efficace!!! Bienvenue dans la réalité de la vie à la méthode US alors! Certes le client impose plus ou moins une reprise de tous les effectifs mais il y a toujours maniere et maniere de les accueillir quand si on n'en veut pas!

Pour ce qui est de la rentabilité du projet bien sûr qu'il se fonde sûr la reprise des compétences... sinon cela couterait beaucoup trop cher! Maintenant j'ai plus l'impression que le vrai gain financier se fait plus sur la réduction de la prestation que sur les quelques ressources internes qu'il faudra absorber. Mais de là à mettre en partie ce qui arrive sur le dos de ceux qui "choisissent" d'intégrer HP, c'est quand même inadmissible! Et je ne peux pas croire qu'un manager et un DRH vont virer qqu'un de compétent plutôt qu'un mauvais!!!

Te rends-tu compte que ton discours pourrait inciter les "protégés à se désolidariser des autres s'ils nous rejettent??? Pourquoi se battre puisque après s'être battus (en vain) lors de l'externalisation de notre activité, nous sommes enfin protégés? Parce que plus personne n'est à l'abri voilà pourquoi!

Anonyme a dit…

reponse a "03 octobre, 2005 16:35"

Mon propos est certainement incompris. Dans un contexte ou l'on diminue la population d'employés dans les pays occidentaux pour l'augmenter dans les pays dit near-shore ou off-shore, il apparait comme un non-sens d'augmenter la population par ces CO-deals dans les pays occidentaux. Ceci a comme resultat direct d'augmenter significativement la facture des plans successifs.

Quand aux "quelques resources internes a absorber" comme tu dis, le "quelques" est un peu sous-estimé. On parle ici de plusieurs milliers de nouveaux arrivants en EMEA au cours des 3 dernieres années. Ce chiffre est tout a fait comparable aux 5900 a supprimer.

Dans les services, vois-tu, le cout des people represente a lui-seul pres de 80% des couts de delivery totaux. Ainsi, lorsque corporate demande de diminuer les couts ou bien lorsque l'on demande de transformer un deal pour qu'il devienne rentable, on tape ou a ton avis?

Anonyme a dit…

en reponse a 16:44:
... on ne tape jamais dans la poche des executifs, meme quand leur strategie est mise a la poubelle. Comme le rappelle si bien la Tribune de ce 3 Oct, Carly a ete remerciee avec un cheque de 21M$. et combien a ete donne a Hurd pour l'attirer, puis a Randy Mott puis uax 15 executifs importes de Dell par Randy Mott??? Ce sont ces depenses CORPORATE qu'il faut mettre sous controle. Ne mets pas croire que ce sont nos petits 35H qui sont les coupables. La presse n'est pas dupe, Starck a voulu s'expliquer aujourd'hui , mais les journalistes lui en renvoye ses arguments comme un boomerang !

Anonyme a dit…

les flux rss fonctionnent bien et ?
ca sert à quoi ? lol
mdrrr je vois pas de changement...

Anonyme a dit…

Moi je recommenderai au board d'appliquer a Mr Hurd la nouvelle regle en vigueur dans HP (sur le plan d'action ,retraite au US, horaires de travail, salaires...).

"Mr Hurd, nous avons examine les condition du marche et pour les entreprises competiteurs du meme secteur et nous sommes au regret de vous annoncer que l'allocation pour une maison est de $155,000. Merci de nous rendre le million ou merci d'aller travailler ailleurs..."

Anonyme a dit…

message 16:44
Starck a voulu s'expliquer aujourd'hui , mais les journalistes lui en renvoye ses arguments comme un boomerang !

Que quoi s'agit il ? quel interview ? source ? lien ?

Anonyme a dit…

Reponse a 17:17: P.S pretend "réagir au "battage médiatique" provoqué par l'annonce du plan social. Il répond à la question "HP est-il toujours socialement responsable?"
HP France nous offre la lecture de cet article paru aujourd'hui dans la Tribune a l'adresse suivante:
http://athp.france.hp.com/docs/restructuration/Medias/TRIBUNE%203%20oct%20Resp.pdf

A la lecture de cet article P.S ne me convainc vraiment pas. Tres objectivement, je pense que c'est son contradicteur qui sort vainqueur du debat !

Anonyme a dit…

NOUVELLE ACQUISITION D'HP AU TEXAS:

Hewlett Packard Buys Privately Held RLX
10.03.2005, 10:26 AM

Computer and printer giant Hewlett Packard Co. said Monday it agreed to acquire RLX Technologies Inc., a privately held provider of management software for blade servers, for an undisclosed sum.

RLX has 36 employees and roughly 200 customers worldwide. The Spring, Texas-based company makes software for blade servers, a new kind of server computer contained on single cards used by large companies.

HP expects the deal to close within 30 days, pending certain closing conditions, after which RLX will be integrated into HP's technology solutions business.

HP said the acquisition of RLX and its Linux-based management software suite will allow it to deliver an enhanced and comprehensive management tool for Linux on blade server environments.

When combined with HP's line of server, storage and enterprise management software, RLX technology will help HP deliver on its vision of a unified infrastructure management offering across Linux, UNIX and Windows operating environments, the company said.

HP shares fell 0.79%, or 23 cents, to $29.20 on the New York Stock Exchange.

Anonyme a dit…

Pour moi aussi ce sera non au défilé de demain 4 octobre. Cet amalgame avec les revendications de nos chers fonctionnaires (qui font la grève pour le moindre "pet de travers") ne me tente nullement. Ils donnent une tellement piètre image, en permanence, de notre pays !! il faut savoir cibler ses actions.
Ce combat n'est définitivement pas le notre et nous n'avons rien à y gagner.

Anonyme a dit…

sur les bien belles delocalisations:

Alors que HP doit faire face à une image de marque singulièrement écornée ces derniers temps auprès des consommateurs, voilà qu’une affaire tombe bien mal. En cause ? Les conditions de travail dans ses usines délocalisées, mises à l'index avec celles d’autres grands fabricants de PC. C'est la puissante association néerlandaise de défense des consommateurs (Consumentenbond) qui a dénoncé ce dossier.

Cette dernière, rapportent nos confrères de Vnunet.be, a examiné neuf usines en Chine et aux Philippines appartenant à HP donc, mais aussi à d’autres grandes marques d'ordinateurs comme Acer, Fujitsu-Siemens Computers, Dell, ou encore IBM tandis que leurs employés étaient interrogés afin de compléter ce travail d’investigation…

Une enquête sur le terrain qui, selon elle, a permis de constater que pas un seul de ces « grands » ne respecte les normes internationales de sécurité, ni même la législation locale, pourtant nettement plus «souple», sur la durée du temps de travail ou les salaires.

Ainsi, il serait commun, toujours selon l'association, que ces travailleurs effectuent des semaines de 80 à 90 heures dans des conditions pénibles, impliquant notamment des contacts quotidiens avec des produits chimiques nocifs, quasiment sans protections, et provoquant par conséquent, des problèmes de santé chroniques pour nombre d'entre eux !

l'article:
http://www.pcinpact.com/actu/newsg/23884.htm

le rapport (en anglais rassurez-vous):
http://www.consumentenbond.nl/files/pdf/onderzoek/sectorrapportict.pdf?ticket=nietlid

Anonyme a dit…

A aucun moment tu n'as pensé que tu ne défilais pas pour les fonctionnaires ou contre le gouvernement mais tout simplement pour toi, ta famille, pour faire pression sur HP et contre les licenciements boursiers ?
C'est pour cela que je serai présent demain. Ce doit être démotivant pour les syndicats de se battre pour ce genre d'employés qui reste chez eux quand on leur demande.

Anonyme a dit…

Pas forcement plus demotivant que de trouver des individus toujours partant pour manif et lutte, mais toujours avec de bonnes raisons...meme si des dizaines ou centaines de milliers de travailleurs en font les frais, y compris financierement

Anonyme a dit…

Feuilleton HP. Fin le 4 octobre ? Ca dépend aussi des employés...

Lundi 3 octobre 2005. HP France : le feuilleton (silicon.fr)

Dans une logique folle de course au profit, le choix stratégique d'HP a provoqué une vive émotion et une forte mobilisation des salariés, des syndicats et des politiques en France. Un scénario presque écrit pour le réalisateur anglais Ken Loach


C'est un coup dur pour l'image de marque du groupe. Il faut dire que la suppression de 1.240 postes dans l'Hexagone, et de 5.969 postes en Europe n'est justifiée que par la problématique du positionnement du groupe par rapport à la concurrence. Rappelons que les ventes du constructeur ont progressé : +10% , par rapport à 2004, soit 20,8 milliards de dollars

Tout commence par l'annonce officielle du plan social au niveau mondial: 14.500 postes supprimés dans le monde. L'annonce fait l'effet d'ue bombe. D'autant plus que quelques semaines plus tard, le groupe annonce des résultats plus que positifs...

Officiel: HP supprime 14.500 emplois (mardi 19 juillet 2005)

HP rassure et stimule le marché informatique (mercredi 17 août 2005)

Quel sombre avenir sera réservé à la France, au départ les déclarations se veulent rassurantes.

Plan social: HP ne supprimera pas de sites en France (vendredi 26 août 2005)

Mais l'inquiétude se fait grandissante chez les salariés qui réalisent brusquement que l'échéance approche. C'est le début de la mobilisation syndicale.

Mobilisation sociale chez HP France à la veille du CE européen (jeudi 8 septembre 2005)

Puis, la sanction tombe pour les employés d'HP France. Et le ton monte.

Officiel: HP supprime 1.240 emplois en France (vendredi 9 septembre 2005)

Les salariés de HP France passent à l'action (mardi 13 septembre 2005)

Les cols blancs d'HP France sont descendus dans la rue (Jeudi 16 septembre 2005 )

En réalité c'est l'Union européenne dans son ensemble qui est touchée. Après la France, c'est au tour de l'Angleterre, de l'Allemagne et de la Suisse de se faire grignoter à la sauce HP.

Pendant ce temps, HP poursuit ses acquisitions. Où est la logique si ce n'est dans la course à la rentabilité?

HP acquiert AppIQ et Peregrine, éditeur de gestion du patrimoine S.I.
(Lundi 19 septembre 2005 )

L'affaire remonte maintenant aux oreilles du président de la République. Jacques Chirac demande à son gouvernement de saisir la Commission européenne afin de faire toute la lumière sur les suppressions de postes chez le mastodonte californien.

HP en France : Chirac demande que Bruxelles soit saisi (mardi 20 septembre 2005)

Dossier HP France: l'Europe est saisie - mais que faire? (mercredi 21 septembre 2005)

Suite à la forte mobilisation des salariés et des élus de l'Isère et une rencontre entre le ministre de l'emploi Gérard Larcher et le président d'HP Europe, la direction du groupe d'électronique précise que le plan de restructuration se poursuit mais que la France reste un pays "stratégiquement intéressant" pour HP qui souhaite y développer les secteurs des services informatiques aux clients et le développement de logiciel.

Emplois HP : la direction Europe accepte de négocier (lundi 26 septembre 2005)

Sous la pression du premier ministre Dominique de Villepin des rumeurs circulent sur la possibilité d'une révision à la baisse du plan de restructuration de la part de la direction d'HP. Reste que pour l'instant rien n'est officiel. Les palabres se poursuivent ;

HP France: un plan social finalement allégé ? (vendredi 30 septembre 2005 )

C'est la dure réalité du marché. D'un coté HP réduit ses effectifs en Europe mais recrute au Costa Rica. Une ambiguïté stratégique qui si elle mécontente les salariés français et faite pour assurer les actionnaires du groupe :

HP recrute… au Costa Rica (dimanche 2 octobre 2005)

Et ce ne sont pas les explications tardives du p-d-g d'HP qui vont apaiser les relations entre le groupe et ses salariés.

HP France : le p-dg s'explique (lundi 3 octobre 2005)

Anonyme a dit…

Il faut remercier ceux qui soutiennent HP dans sa lutte contre ce plan boursier car ils n'ont pas les mêmes a-priori stéréotypés contre les cadres infromatiques que certains ici ont contre les fonctionnaires.

Pour un fonction publique digne de ce nom et contre les plans boursiers !
Ca n'est pas contradictoire loin de là.

Anonyme a dit…

Avez-vous une idée du nombre de personnes qui se sont inscrites pour les cars de demain ?

CFTC HP a dit…

oui mais pourquoi cette question ?

Anonyme a dit…

parce-que je suis sûr qu'il ya plein de monde.

CFTC HP a dit…

Un objectif raisonnable serait aux environs de 50% de la mobilisation du 16 septembre, car cette manifestation est quand même contraignante coté logistique et selon d'autres considérations qui ont été exposées ici. Moins ce serait un peu décevant.

Beaucoup nous ont dit qu'ils iraient par leurs propres moyens. On compte sur eux !

Anonyme a dit…

Pour les hésitants à vous mobiliser, demain Mardi 4 Octobre 2005, pour information, Randy Mott (Nouvel IT Mgr) a annoncé ce matin à Grenoble: les 3 Datacenters, qui sont la nouvelle architecture HP IT sont rapatriés au Texas:(Houston, Austin, Dallas).

Et puis pour le fun, regardez l'émission "Le Groland" du Samedi 01 Octobre 2005 sur Canal Plus: la situation HP y est résumé en 2 minutes, avec leur humour... Si c'est pas révoltant.

Toujours envie de subir et de ne rien tenter?

Anonyme a dit…

Randy Mott est passé à Grenoble aujourd'hui et son objectif est 6 datacenters dans le monde dont 1 à Atlanta, Houston et ...Austin là où l'on à le QG Dell (au lieu de 185 actuel); cela sent mauvais pour le datacenter de l'Isle d'Abeau (trop loin du Texas sans doute).

CFTC HP a dit…

Les syndicats prédisent une forte mobilisation ce 4 octobre
lundi 03 octobre 2005 (Reuters - 18:21)

PARIS - Les syndicats prédisent une forte mobilisation mardi lors de la journée interprofessionnelle de grèves et de manifestations pour la défense du pouvoir d'achat.

L'avenir des services publics sera aussi au coeur de cette journée de mobilisation pour la CGT, FO, la FSU, l'Unsa et Solidaires, les autres organisations ayant refusé de placer également leur initiative sous le signe du refus des privatisations "pour ne pas brouiller le message".

Dans le cadre du conflit contre la privatisation de la SNCM, le Syndicat des travailleurs corses (STC) a dit son intention de bloquer à nouveau tous les ports de l'île mardi.

"Ca s'annonce bien", dit-on à Force ouvrière. "Quelque chose s'est enclenché depuis la fin de la semaine dernière, il y a une prise en main de la mobilisation, on est optimiste", renchérit Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, principale fédération d'enseignants.

Selon le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault, la journée sera "plus puissante" que celle du 10 mars, qui avait rassemblé un million de manifestants.

Dans le public, le mouvement devrait être bien suivi à l'Education nationale et dans d'autres secteurs de la fonction publique, notamment parmi les personnels hospitaliers et ceux de la protection sociale. Il touchera aussi EDF-GDF, sans coupures de courant, et La Poste.

Les transports publics subiront des perturbations difficiles à apprécier par avance, la grève étant la première depuis l'adoption d'un accord de "service garanti" à la SNCF et à la RATP, que les deux entreprises publiques doivent respecter sous peine de pénalités financières.

Dans le privé, des appels au débrayage ont été lancés dans de multiples branches professionnelles et sites industriels, notamment l'agroalimentaire, la métallurgie et les transports, ou encore à France Télécom, Dassault, Renault, Vittel, Nestlé ou Lustucru.

La CFTC relève que, "dans des entreprises en difficulté qui n'ont pas une culture revendicative", comme Sony, Philips, 9/Cegetel ou ASF, "on observe un frémissement chez les salariés".

Quelque 150 manifestations sont prévues un peu partout en France, selon la CGT. Des délégations de Hewlett-Packard, où 1.240 emplois sont menacés, sont prévues en tête de nombreux cortèges.

A Paris, le défilé est prévu à partir de 14h30 et suivra le parcours prévu pour les manifestations d'ampleur, de la place de la République à celle de la Nation, en passant par la Bastille.

La préfecture de police de Paris se prépare à l'éventualité d'une manifestation d'envergure. "En fonction de l'importance du cortège, un autre itinéraire est envisagé depuis la place de la République vers la place de la Nation, par le boulevard Voltaire", signale-t-elle dans un communiqué.

Anonyme a dit…

La France soutient les salariés HP.
Vous voulez décevoir tous ces gens qui ont les yeux braqués sur nous ? Pas cool...

Anonyme a dit…

re: data center, une réduction de 185 à 6 devrait permettre une réduction substantielle des coûts...

C'est sur que ça va faire mal aux 179 DC touchés ... mais globalement si ça permet de faire baisser les coûts, ça va dans la bonne direction non? ça prouve que les réductions de coûts ne se font pas QUE par les licenciements...

s'il y en a 3 aux US, ou sont les 3 autres? 2 en EMEA et 1 en AP?

Anonyme a dit…

Aller participer à la grève du 4 octobre avec le postier et la banquière, c’est continuer à politiser le débat.

Cela fait un tord énorme à HP, tout comme la sur-médiatisation du plan.

La majorité de nos clients français nous fuient désormais, et pour longtemps. « On fait mieux de donner notre argent aux entreprises françaises comme Steria, Atos, ou Cap Gemini… »

Vous allez scier la branche de 75% des employés ! Ce n’est pas pour cela qu’on vous a élu.

Anonyme a dit…

Mais il y a aussi plein d'employés HP qui sont de gauche...

Anonyme a dit…

La (sur) médiatisation fait à mon avis un bien énorme car il n'y a que la crainte de perdre des $ qui peut faire reculer cette direction dont la seule stratégie est boursière.

Anonyme a dit…

C'est 25% tous les 2 ans le rythme, ils ont décidé d'abattre l'arbre. Alors on laisse faire, on ne dit rien et on ne fait rien ?

On les a élu pour nous défendre et ils le font bien. Ils obligent la direction à donner des explications qu'on attend toujours et ils posent les bonnes questions, ils ont les bonnes revendications. Ils commencent à obtenir des résultats, ils gardent la porte ouverte aussi. Pas le moment de flancher !

Anonyme a dit…

je suis d'accord, en plus la prochaine fois ils réfléchiront à deux fois avant de faire n'importe quoi...

Louis a dit…

Hé, ben,

177 commentaires, et la manif n'est pas encore passée. Ne venez pas me dire que ça vous laisse indifférent.

Et bien en grande partie oui. Parce que nous sommes bien peu à venir lire et commenter ce que nos collègues ont à dire. Et j'indique à la pléthore d' "anonymes" qu'une opinion, lorsqu'elle n'est pas appuyée sur un nom, même un pseudo, n'est pas très loin du bruit de fond.

Je serai là, demain. Pas pour des raisons philosophiques, pas par activisme social, pas par syndicalisme primaire. Je serai là, demain, car il y a des moments dans la vie d'une société, où il faut mettre de coté ses convictions trop personnelles pour laisser un peu de place aux conviction de la société dans laquelle on a choisi de vivre.

Car, contraîrement à beaucoup d'entre vous, j'ai choisi, à 28 ans, de venir vivre en France. Il me semblait que la vie était meilleure là-bas. Maintenant que là-bas c'est ici, je me rend compte que ce n'est pas mieux. C'est différent. C'est probablement cette différence qui me fait rester ici.

Demain je serai là pour espérer faire comprendre au collègue, que ce n'est pas une bonne idée d'aller acheter un PC portable Packard-Bell parce qu'il est quelques € de moins. Pour faire réfléchir la ménagère de moins de 50 ans qui peuple mes collègues, que d'acheter un T-shirt chinois en solde à {insérer votre grande surface favorite ici} ce n'est pas une bonne solution à long terme.

Demain je serai là parce que c'est préférable de faire un erreur en faisant quelque chose, que de ne rien faire et de regarder le train nous passer dessus.

A demain,

...Louis

Anonyme a dit…

Chapeau, Louis... Total respect !

Anonyme a dit…

C’est sur que de voir HP en tête de cortège ça va donner envie aux gens d’acheter un PC HP … mais cessons là la polémique.

Je suis personnellement (même si anonymement) de ceux qui pensent que la participation à la manif de demain est une erreur, tout en saluant l’action de l’intersyndicale jusqu’ici.

Continuer les gars, ce n’est pas parce que certain d’entre nous choisissent de ne pas manifester demain, que nous sommes hostiles au mouvement pour la réduction du nombre des licenciements.

Anonyme a dit…

Pour une fois que quelqu'un dit non a la manifestation par rapport a lui et pas par rapport a ceux qui y participent (fonctionnaires etc..), bravo ! , meme si on aurait bien aimé que tu sois avec nous sous la pluie et dans le froid ;-)

d2R2 a dit…

Une idée n'est pas mpins bonne parce-qu'elle est anonyme.

Et puis autant d'anonymes montrent le degré de confiance dans la direction.

Anonyme a dit…

Recu tout à l'heure, sur la messagerie interne, comme tout le monde à HP:

<< A compter du 1er novembre 2005, une modification des règles comptables conduira HP à comptabiliser le coût associé à son programme d'actionnariat salarié comme élément de charge dans ses bilans financiers. L'impact de cette charge est significatif.

Nos analyses comparatives nous indiquent que nombres d'entreprises, en réponse à cette modification des règles comptables, ont ou vont modifier leurs plans. Beaucoup d'entre elles ont réduit le rabais consenti à leurs salariés à 5% et/ou réduit ou éliminé la possibilité de se référer à une date passée pour déterminer le prix d'achat, afin de maintenir leurs plans en deçà du seuil de comptabilisation de cette charge.

Alors qu'il est important que notre plan soit en ligne avec les pratiques du marché, nous pensons qu'il est également important de continuer à offrir un plan cohérent avec notre pratique d'entreprise visant à encourager l'acquisition d'actions HP par les salariés. Pour cette raison, nous avons décidé de réaliser un investissement annuel estimé à environ $65 millions afin de permettre aux salariés de continuer à acquérir des actions HP en bénéficiant d'un rabais de 15% dans le cadre du plan d'actionnariat... >>

Donc en résumé:

- impact financier de l'aide à l'actionnariat significatif sur les charges ... C'est pas bien pour le sacro saint cours de l'action.

- donc HP s'aligne (à la baisse) sur les concurrents et donne 65 millions de dollars aux employés pour les plans d'achats d'actions.

Pourquoi pas, mais alors on devrait voir la même logique de baisse s'appliquer pour toute la population HP. Et là surprise, il doit y en avoir certains qui sont moins HP que d'autres. Si on compte bien:

HP donne 65 millions de dollars aux 150000 employés HP afin de "participer" aux bienfaits de la politique financière agressive du nouvel HP soit 433 dollars par employé mais HP donne aussi pour les mêmes raisons 36 millions de dollars à 6 executives (appellons les super-Employé-dirigeants) en cadeaux d'actions pour 2005 (plus de 1300000 actions).

Ce qui fait 6 millions de dollars en moyenne par super-Employé-dirigeant (forcément avec un E majuscule vu les sommes qu'ils touchent). De là à conclure que dans notre monde HP d'aujourd'hui, un super-Employé-dirigeant HP serait environ 14000 fois plus méritant qu'un employé HP, il y a qu'un pas que j'ai des fois envie de franchir, en allant manifester demain par exemple..

- à propos de s'aligner sur les concurrents, les super-Employés-dirigeants d'HP feraient bien aussi de s'aligner sur ceux de IBM et Dell.
En 2005 et pour l'instant, les dirigeants d'IBM on recu environ 364000 $ en cadeaux d'actions et ceux de Dell 850000 $ (he non, je n'ai pas oublie les millions .. :-).
Tous ces chiffres sont public www.marketwatch.com.

Désolé pour ceux qui ont déjà lu ces chiffres dans le bloc, c'est le rappel d'une missive (c'est comme ca qu'on dit post en francais ;-) que j'ai fait il y quelques temps, mais à lire certains commentaires de ce forum sur les francais qui ne travaillent pas, les 35 heures et blablabla, la croissance, la compétitivité, qu'il faut se remettre au travail et patati et patata, j'ai pensé que quelques mises au point sonnantes et trébuchantes pourraient remettre les choses en perspective.

Donc ne culpabilisons pas de vouloir défendre quelques acquis sociaux. Nos super-Employés-dirigeants n'ont l'air d'avoir aucune culpabilité de leur coté à ne pas appliquer à eux-mêmes les régles qu'ils nous imposent.

Fait ce que je te dis et ne fait pas ce que je fais : 1ere règle du nouvel HP a-way ?

Pourquoi ne pas demander des explications à la Corp sur ces points ? Ces comportements, même si ils sont légaux, ne peuvent que creuser un fossé d'incompréhension entre les salariés et les dirigeants, ne peuvent que renforcer le sentiment que la boite va dans le mur.

Question à l'intersyndicale : avez vous travaillé un peu sur ces chiffres ? Qu'en pensez vous ?

Anonyme a dit…

Très bonne remarque.

Il serait intéressant d'ouvrir une nouvelle rubrique (pas en commentaires) sur ce sujet (primes comparées des dirigeants)
sur le blog anglophone.

Anonyme a dit…

je m'etais decide a y aller, a "descendre dans la rue" comme ils disent (et ca ne me ressemble pas), et puis patatras! pas d'ecole pour les bambins, demain, a cause de la greve!?
jour choisi donc pour les garder...
mais je suis de tout coeur avec ceux qui auront pu y aller.
si hp se doit (ou se vante?) d'etre exemplaire, c'est par nous (je ne parle pas de la france mais du global citizenship), et il nous appartient donc de participer a cet exemple de citoyennete.

CFTC HP a dit…

Le nouveau plan d'achat d'action des employés, toujours moins intéressant, contraste avec le plan d'attribution d'actions gratuites des dirigeants, toujours plus intéressant... Cette contradiction est insupportable comme dénoncé dans les CE. On fait passer le message à nos collègues du blog international pour qu'ils ouvrent rapidement une rubrique. On pense qu'HP devra bientôt s'expliquer sur sa politique financière, fiscale, para-fiscale, boursière non seulement devant les employés mais devant les puissants fonds de pension éthiques, comme indiqué dans l'article de la Tribune d'hier.

Anonyme a dit…

ILE DE FRANCE (TRANSILIEN) : 35 % du trafic assuré en moyenne
- RER C : 35 % du trafic
- RER D : 33 % du trafic (interconnexion interrompue entre Gare de Lyon et Châtelet)
- Réseau Paris-Est : 63 % du trafic assuré (par bus entre Esbly et Crécy)
- RER E : 51 % du trafic - RER A (partie SNCF) : dessertes assurées au départ de Paris Saint-Lazare et interconnexion interrompue avec la RATP en gare de Nanterre-Préfecture.
- RER B (partie SNCF) : 23 % du trafic assuré (interconnexion interrompue avec la RATP en gare de Paris-Nord. Tous les trains partent ou arrivent à Paris-Nord. (la RATP a prévu dimanche deux RER A et B sur trois)
- Réseau Paris-Nord (hors RER B et D) : entre 14 % (vers Crépy-en-Valois) et 25% du trafic assuré. Le trafic ne sera pas assuré sur la liaison La Verrière - La Défense
- A Paris, la RATP prévoit un trafic moyen de deux métros ou bus sur trois, avec des variables :
Trafic normal sur les lignes 1, 3 et 14
Trafic fortement perturbé: 1 rame sur 3 sur les lignes 8 et 9, 1 sur 4 sur la ligne 2

Racepooteen a dit…

Dans les bouchons ce matin, il m'est venu une idee d'un nouveau scenario pour StarWars
Je vous le soumet.
Certains personnages originaux sont detournes de leur fonction premiere, mais c'est normal, c'est souvent l'effet du Cote Obscure de la Farce
Certains autres ne sont pas nommes expressement mais c'est pas difficile de les reconnaitre...

Si vous voyez des idees a apporter au scenario n'hesitez pas :)

STARCK WARS : la guerre des delocs
---------------------------------------------------------

il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, tres lointaine (au dela de l'Atlantique)

C'est une periode de guerre sociale.
Sous la houlette du redoutable Stark Vador, les sbires sinistres de l'Empire Galacfric ont remporte une premiere bataille
contre les Rebelles de l'Alliance intersyndicale.

Autrefois menee par Luke SkyWalther-Hewlett, fils d'ObiWan- Kehewlett, qui avait affronte la traitresse Princess Carleia, un petit groupe de rebelles a trouve refuge
sur la planete France, un monde desert et inhospitalier, recouvert de lois sociales denses et epaisses.

En possession des plans sociaux de Starck Vador, les deux droides CGT-3-PO et FO-R2 vont tout faire pour aider les rebelles a lutter contre les farces du mal.

Mais c'est sans compter sans la puissance de l'Empire : son ancienne arme toute puissante, la sinistre IToile de la Mort, maintenant dirigee par le Grand Mott Tarkin, a ete torpillee de toutes parts,
sous les attaques des Jawas de Bangalore. Elle va bientot exploser, mais Starck Vador dispose encore d'atouts majeurs.

Le chasseur de primes (grosses primes d'ailleurs, surtout en interim de 3 mois) Bobby Fett, qui a reussi a defaire la Princess Carleia par ses manoeuvres diplomatiques au sein du Grand Conseil du Board des Jedis, est maintenant au service du Tout Puissant Jabba the Hurd, qui regne en maitre inconteste sur la planete Palo-Altooine.
Bien qu'apparement fidele a Jabba, Bobby Fett oeuvre dans l'ombre et pourrait finalement se retourner contre son Maitre, ramenant ainsi la paix dans la Galaxie........

Anonyme a dit…

bonjour,

Peut-on savoir ce qu'ont donné les réunions CE de vendredi ?
merci

philippe a dit…

J'ai pris un jour de congé et je vais rejoindre la manif à Grenoble.

Je n'accepte pas ce sentiment de culpabilité qu'on veut nous faire partager : "désolé vous êtes trop chers, trop protégés".

Au contraire, j'éprouve de la fierté pour les droits sociaux, les valeurs de notre pays et celles de hp, et je compte bien les défendre!

CFTC HP a dit…

Le CE HPF de vendredi avait comme principaux ordres du jour :

1/Information/consultation sur le projet de dénonciation de l’accord ARTT du 11 mars 2003
--> Il n'y a pas eu d'avis de remis faute d'explications de la direction sur le pourquoi de cette dénonciation

2/ Information sur les modifications de la politique d’évaluation de performance
(le passage à 3 notes de rating au lieu de 4)

3/Information sur le plan d’actionnariat des salariés (SOP)
--> erk !
4/Information/Consultation sur le Projet Colombus
--> un avis a été donné puisque ce projet est censé simplifier la vie administrative des vendeurs

5/Information trimestrielle sur l’évolution des commandes et la situation financière Q305 et les perspectives Q4 05

6/ Information sur la création de postes au sein de IPG

Il y a aussi eu un CE extraordinaire sur le plan social où la direction n'a pas donné de nouvelles informations si ce n'est que la balle était plutôt dans leur camp maintenant...

Anonyme a dit…

Je lis toujours vos informations avec un grand interet, merci a tous pour ces debats; est ce que quelqu'un pourrait eclaircir la magouille qu'il y a eu lors du merge en France; magouille qui consistait a faire racheter HP par Compaq pour des raisons fiscales ? je crois que compaq bouffait du fric, et en rachetant hp, cela evitait de payer des impots pendant plusieurs annees ?

CFTC HP a dit…

Pour le montage fiscal de la fusion :

Compaq (siège social à Issy) a racheté l'entité commerciale d'HP en se renommant HPF le 9 décembre 2002 pour éponger d'importants déficits fiscaux reportables datant de Digital (qui avait lui même racheté Compaq pour la même raison...). Ces déficits sont aujourd'hui épuisés ce qui a permis le versement d'une petite participation 2004 Natexis-Interepargne en début d'année.

De son coté l'entité industrielle (Grenoble, Isle d'Abeau) a racheté
celle de Compaq (Annecy, Sophia) pour des raisons voisines. HP CCF était né avec comme siège social... Les Ulis.

C'est la raison principale pour laquelle on a aujourd'hui deux sociétés, HPF et HP CCF.

Il ne s'agit pas à proprement parlé de "magouille" car c'est quand même un montage légal assez classique qui a été autorisé par le Ministère des Finances. On appréciera toutefois à sa juste valeur le non paiement d'impot sur les sociétés par HP en 2003.

Yoda a dit…

Racepooteen un bon scenario tu as ecrit. Bobby Fett dans le pouvoir de la farce, restera.

Les rebelles aux yeux de l'Empire Galacfric nous sommes. Alors que nous ne sommes pas si rebelles que cela. Simplement unis pour la defense de nos droits. Que cette unité, soit la force avec nous.

Que le simple desir de remettre les choses dans l'ordre nous anime. Vouloir nous venger des forces du mal, risquerait de nous y entrainer

Racepooteen a dit…

je comprend ton sage enseignement, Maitre Yoda.
De succomber aux manoeuvres obscures de l'Attaque des Clowns nous eviterons.

Anonyme a dit…

En reponse a CFTC 9:28, ou je lis:
6/ Information sur la création de postes au sein de IPG

Hallucinant ! Alors qu'IPG Grenoble est decimé , HPF parle de creation de postes! Depuis 2 mois beaucoup d'employes HP CCF ont ete informes qu'ils devaient se trouver un job. Je ne parle pas des V.P et directeurs qui ont ete mis au courant des Juillet, mais aussi de l'activites FORMS et de IT IPG. En dessous le troupes sont laissees sans directives.... Au total une centaine de personnes au moins dans HP CCF.

Y a t'il des passerelles possibles pour toutes ces personnes HPCCF -> HPF? ou bien va t'on virer d'un cote pour re-embaucher du personnel neuf et malleable de l'autre coté? J'espere que l'Intersyndicale sera ferme sur ce point egalement !

Anonyme a dit…

Pour les data centers. Il s'agit des data center de l'IT. Soit ceux qui servent a l'HP account. Randy Mott etant le boss de l'IT, pas de l'infrastructure destiné aux clients. Meme si il est tres inquietant de voir 3 global data centers basés aux US pour 2008 (je crois que c'est 3 globaux font les 6 en question). Qui plus est dans tous dans une meme region (a peu prés..), il faudra garder des Dc pour les machines clients. C'est là, que l'on peut, peut etre, preserver quelque chose, on donnant des aujourd'hui une orientation "trade" au DC de l'Isle d'Abeau. Donc a tous ceux qui cotoient les Mgrs Francais qui peuvent jouer la dessus, faites passer le message.

Sinon a partir de 2008, si un ouragan repointait son nez vers le texas preparez vous a resortir vos stylos. Car meme si les DC eux meme, peuvent s'en sortir, les infrastructures ne resisteront pas.. Mister Mott, bien enfermé dans sa maison d'Austin pourra en faire le constat.

Et pour finir, Randy Mott nous a donner l'exemple vivant de l'americain moyen (hmmm presque pleonasme) reflechissant et pensant made US, made in Texas... le pire c'est que je suis sur qu'ils ne le font meme pas expres..

CFTC HP a dit…

Il s'agit de postes de vendeurs disponibles immédiatement, au profil particulier. Impossible d'en dire plus sans dévoiler un pan de notre stratégie à nos conccurents, contactez un syndicat HPF ou les RH pour en savoir plus.

Anonyme a dit…

HP a la Une du Monde!

www.lemonde.fr

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 206   Suivant› Les plus récents»

Enregistrer un commentaire