ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next Securities Analyst Meeting : update HPE Next, Finances…

Elections Entco 1ère réunion de la DUP

Actualité DXC-ESF Flash Fil Rouge GPEC Out du 18 octobre. Prévolontariat

NAO HPE 2018 Au moins une bonne nouvelle !

FPR FY17 et Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

France-Canada contre la souffrance La CFTC HPE vous invite le 16 novembre !

HPE PSE GPEC Out L’espace référence pour les volontaires acceptés

HPE Politique voiture Vos questions, les réponses !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

jeudi 26 janvier 2006

COUP DE THEATRE !

Le juge du Tribunal d'Instance de Palaiseau annule les élections du CE CCF qui ont eu lieu le 17 novembre 2005 !

Cliquer sur le titre du sujet pour obtenir en nouveau lien extranet le jugement complet et voir dans les commentaires les conséquences de cette décision sur le PSE HPF-HP CCF et les oeuvres sociales du CE CCF.

Dans les commentaires : les points de vue des 5 syndicats

210 commentaires à lire:

«Les plus anciens   ‹Précédent   1 – 200 sur 210   Suivant›   Les plus récents»
reprisedesmessages a dit…

Un utilisateur anonyme a dit…
Merci de l'info.

Donc le juge a annulé les élections du CE CCF.

Ce qui peut être perçu comme dommageable pour les pressés de partir revêt tout de même -et je dirais heureusement- une certaine logique: il y a des lois dans ce pays, et HP tout grand qu'il soit n'est pas au dessus.

Bon, impact sur le calendrier PSE ?
Je suppose que l'on aura qq updates dans les heures qui viennent, ça doit chauffer dans les salles de réunion syndicales !!!

20 janvier, 2006 14:20


Un utilisateur anonyme a dit…
A qui va vraiment profiter ce decalage, s'il y en a un :
- aux syndicats demandeurs ?
- a certains employes ?
- a la Direction ? (qui peut repartir sur des bases differentes)

20 janvier, 2006 14:31


Un utilisateur anonyme a dit…
Je suppose que la Direction va remercier la CGT / CFDT d'avoir mis le souk, puisque partant du vieil adage "Diviser pour mieux régner", c'est elle qui tire les fruits de cette décision du juge.

Bien, la plaisanterie a assez duré.
Maintenant il devient urgent pour les salariés d'avoir une vision claire sur le calendrier, car cette situation commence à faire capoter des projets, et il est insupportable de rester dans cette absence totale de visibilité.

Merci a vous CFTC, CFE-CGC et FO de votre action, et de grâce, pouvez vous nous communiquer le nouveau calendrier très rapidement ?

20 janvier, 2006 14:41


Un utilisateur anonyme a dit…
Concernant les NAO et la matrice d'augmentation salariale de 2006 (desole, je ne sais pas ou poster ce commentaire, alors je le mets la...): si notre percentile est pile 40%, est ce que l'on tombe dans la tranche de percentile 20-40 ou 40-60, ou est ce à la discrétion du manager, car les limites inferieure/superieure des bandes ne sont pas exclusives les unes des autres (ie 20-39 / 40-59 / etc...)?

Merci

20 janvier, 2006 14:51


Un utilisateur anonyme a dit…
Je doute que la direction remercie la CGT/CFDT pour ce recours.
La Direction est pressee de terminer ce plan, donc si elle ne veut pas perdre de temps, il lui suffit d'acceder aux demandes des syndicats. Cela reduira d'autant les negociations.

Alors que la Direction souhaite proceder a des licenciements economiques sans la moindre justification economique, il me semble bon qu'il soit rappelé qu'il y a des lois en France, et qu'elles s'appliquent aussi a HP.

20 janvier, 2006 15:01


CFTC HP a dit…
Pour les motifs retenus par le juge :

1/ Le message annoncant le maintien des élections est arrivé trop tard

2/ Les élections CE et DP doivent avoir lieu en même temps, hors la CFDT et la CGT avaient déjà obtenues le report des élections DP.

On ne va maintenant parler que des principales conséquences, à notre avis :

1/ Il n'y a plus de CE CCF, jusqu'aux prochaines élections. La plupart du travail effectué depuis les dernières élections sera à recommencer (exemple : commissions)

2/ L'information consultation PSE qui devait commencer le premier février va être annulée. Rien ne peut se faire avant qu'un nouveau CE CCF soit en place. Cela va donc demander deux mois environ pour que le Comité de Groupe avec des représentants CCF puisse ce réunir, à condition qu'il y ait un seul tour CCF.

3/ On ne peut exclure que le 4 avril soit la date retenue pour les élections CCF, car déjà retenue pour les émections HPF. A moins que l'on avance du coup les élections HPF en mars, ça ferait du sens.

4/ La période de tous les volontariats prévue en mai pour des départs le 16 juin au plus tot est désormais intenable. Un glissement de 1 à 3 mois nous semble inévitable.

5/ La mise en place de l'accord ARTT au premier juin, si signature, est aussi décalée.

6/ La seule possibilité de partir avant les nouveaux délais est de demander un congé sabattique. La chance d'acceptation est forte car ils seront en tête de liste avec leur projet finalisé mais pas garantie à 100%.

A suivre...

20 janvier, 2006 15:02

Anonyme a dit…

Il me semble bon qu'il soit rappelé qu'il y a des lois en France, et qu'elles s'appliquent aussi a HP.

Anonyme a dit…

Il ne faudrait pas que la période de volontariat soit repoussée en aout quand meme !! (surtout avec les vacs j'espere que cela ne va pas compliqué les choses)
il faudrait à la limite qu'elle soit en juin ou juillet au plus tard !

Anonyme a dit…

Dura lex, sed lex

Allez zou, LOA...

Anonyme a dit…

Reponse a 15:29...
Tout le monde ne part en aout en vacances.
Il faut arreter de ne pas voir plus loin que le bout de son nez et que son propre interet comme le font direction et actionnaires.

Anonyme a dit…

Je viens de lire le CR de la reunion d'aujourd'hui et a aucun moment, je n'ai vu marquer que les syndicats demandaient un plan plus avantageux en terme de montant que celui de 2003.
Les discussions et revendications de ce blog disaient VRAIMENT l'inverse.
Messieurs des syndicats, n'oubliez pas de demander ce que la majorité réclame.

Anonyme a dit…

nous ne savons toujours pas en "termes simpls et accessibles à tous" pourquoi les 2 syndicats CGT et CFDT ont demandés l'annulation des élections ?? il y en a que cela va BEAUCOUP gêné et d'autres que cela gênera moins.
merci de nous éclairer afin que le prochain vote se fasse en toute équité.

CFTC HP a dit…

Pour 20 janvier 15:56

Tu as mal lu ! Tu trouveras dans le sujet suivant les revendications CFTC envoyées lundi et les premières réponses apportées aujourd'hui.

Anonyme a dit…

Dans cette histoire ce n'est pas la loi qui est appliqué, c'est les procedures, comme dans tout ces proces ou on se bagarre sur la forme en oubliant les motifs et les victimes.
Il y a beaucoup de mauvaise fois dans toutes la description de faits.

Anonyme a dit…

En fait si je comprend bien la direction était dans une impasse pour ces éléctions.Soit elle les annulaient de facon unilatérale et elle tombait sous le coup d'un délit d'entrave caractérisé et la c'est le DRH qui va directment au tribunal correctionnel et est jugé sur une affaire pénal,soit elle les maintenaient comme elle l'a fait et elles sont au final annulées par un tribunal civil .Bref entre la peste et le cholérat elle a choisit la peste.

Anonyme a dit…

Est-ce que cette annulation remets vraiment en cause ce qui a ete negocie?

Est ce que le calendrier doit recommencer a 0?

Anonyme a dit…

Boum, vraiment ? ne serait-il pas plus important de s'occuper d'arrêter la destruction de l'emploi. Il y aura donc de nouvelles elections. POur cela, poser un nouveau protocole sur comment les organiser, définition des collèges, etc.... Profitons-en pour poser des mandats à 2 ans, histoire de motiver les élus à s'appuyer en direct sur le personnel pour "augmenter la pression"

Anonyme a dit…

Puisque la loi est appliquée au pied de la lettre, ne peut elle servir a la direction pour négocier a la baisse les indemnités de départ, sur les bases **Légales** de la convention collective?

CFTC HP a dit…

Le calendrier ne recommence pas à zéro, le temps est suspendu jusqu'à ce que le nouveau CE CCF se mette en place.

En décembre-janvier, il s'agissait
de deux négociations (ARTT et PDA) et d'échanges de vue Livre IV-Livre III.

Tant que le Livre IV et le Livre III ne sont pas présentés en information-consultation, on ne peut pas être certain donc il faut rester prudent sur les communications suites aux échanges de vue.

Anonyme a dit…

L'attitude de HP sur la partie "demande d'un plan plus avantageux en terme de montant que celui de 2003" est LAMENTABLE... vraiment...

Surtout quand on annonce d'emblee et avec un ton 'plutot leger' qu'il 'n'y maintenant a ce jour plus qu'a trouve quelques 600 volontaires'... une fois ceux deja partis + les LOA + les hypothetiques PDA + les quelques re-shuffling internes TOUS deja comptes...

Allez, soyons clair, faites peter les executions euh... les designations !

HP ne voudrait meme pas acheter la paie sociale ??????

Allez, bon WE... ca sert plus a rien de s'attarder ici...

Anonyme a dit…

Dans le CR de la reunion livre III d aujourd'hui de la CFE-CGC, apparait maintenant un plafond pour le +50 ans. il me semble que ce n'etait le cas dans les propositions intiales, j'ai l'impression que l'on avance à reculons. le but de négociations n'est il pas d obtenir plus ? sinon autant arreter tout de suite et rester sur la proposition initiale.

Anonyme a dit…

Sachons bon sens garder
Il est bien que le droit du travail soit respecte;-)

Anonyme a dit…

Demande : mon projet est une reconversion dans l'enseignement et de passer un CAPET - Pour cela, j'ai besoin de partir au + tard en juin pour debuter ma preparation a plein temps, et integrer un IUFM dans de bonnes conditions en Septembre, pour avoir une chance raisonnable au concours en Fev07.
Ce n'est ni un CDI, ni une creation d'entreprise. Pouvez vous demander que ce type de cas soit aussi pris en priorite en cas de depart en LOA ?
Merci pour votre reponse

Anonyme a dit…

Il n'y avait pas assez de la Direction pour nous pourrir parfois la vie !! A force de gueguerres ridicules entre syndicats, vous êtes arrivés au résultat que vous cherchiez depuis fort longtemps: prendre les employés en otage dans le PSE et les élections. Regardez donc ce que proposent les autres entreprises qui licencient (2 ou 3 mois de salaire pour toute indemnité). On a un plan qui est bien, vous cherchez mieux, et tout le monde sait que le mieux est l'ennemi du bien !!! Encore un coup comme cela et ce sera 2000 suppressions d'emplois !!!!
Je rentre chez moi, beurk .

Anonyme a dit…

Encore un bon point pour la France!

Tous les pays avancent sauf la France....
Ah c'est vrai j'oubliais, nous sommes les meilleurs du monde, si HP en est là où il est c'est grâce à la France et notamment à Grenoble, que nous allons montrer à ces nuls de californiens ce que c'est une politique industrielle, etc, etc,....

Bonne chance tout de même au groupe de travail sur le développement de nouvelles activités en France.....

Mauve a dit…

Peut-on avancer ces élections ? Je n'y connais pas grand chose, mais tout est prêt, non ?

Il faut retrouver des instances représentatives AU PLUS VITE.

2005-2006 sera l'année où certains syndicats auront réussi à supprimer CE et DP d'une grande entreprise. J'attends de lire les communiqués de "victoire".
Bravo ???

Anonyme a dit…

Donc si je reviens sur la decision de justice du jour:
- La direction a perdu 3 mois (en supposant qu'elle est pressee, mais vu le peu qu'elle lache, ce n'est pas sur)
- Les syndicats CGT et CFDT ont perdu des sous, puisque les frais de proces ne leur sont meme pas rembourse
- Les employes ont perdu leur representant et du temps en allant vote: soyons optimistes, ils seront motives pour re-voter!

Comme il a deja ete dit, je ne sais pas qui gagne quoi...
Autant je suis d'accord avec la CGT et la CFDT de demander plus de representant DP, autant je trouve la manoeuvre "politique" de faire annuler les elections CE lamentable.
C'est a mon sens une attitude de mauvais perdant (des elections), dommageables pour tous les employes.
CGT, CFDT, vous roulez pour qui? pour les employes ou pour vous meme? J'espere que les employes - futurs electeurs - reflechiront.

Anonyme a dit…

N'en déplaise, il est quelque peu rassurant que les lois de ce pays soient applicables a tous, petits ou puissants.

Dans tout problème il y a opportunité. Messieurs de l'Inter, c'est l'occasion unique de ne rien bâcler dans ces négos, et de ne plus accepter la pression du calendrier. Il est maintenant re-négociable, et s'il faut plus de réunions, PDA par exemple, pour négocier un accord satisfaisant, c'est désormais possible.

Anonyme a dit…

Rien à voir avec les lois mais surtout l'utilisation de procédure à des fins revanchardes.

C'est comme le gars qu'on a relaché a Thionville par défaut de procédure. Ca n'avait rien a voir avec le fait qu'il était bien complice dans ce dramatique accident qui a tué une gamine et en a blessé 3 autres griévement.

En effet, bravo la CGT et la CFDT! Pour servir vos intérets personnels vous avez réussi à priver une entreprise de ses institutions représentatives du personnel. Quand vous controlez un CE dans une entreprise ça s'appelle de la démocratie, quand vous êtes minoritaires c'est de l'abus de pouvoir. J'ai honte pour vous et en plus vous vouliez nous faire croire que le 10 janvier c'était la CFTC, CFE-CGC et FO qui voulaient briser l'Intersyndicale en ne participant pas à votre mobilisation. A la lumière de tout cela on comprend mieux le film...!

Anonyme a dit…

Il fallait accepter de repousser les elections, Messieurs les donneurs de leçons ...

Anonyme a dit…

Merci a la CGT et à la CFDT.

Meme si ce message sera censuré, car ils n'ont fait que faire respecter le droit et veulent lutter contre ce plan boursier sur le fond.

Anonyme a dit…

"Autant je suis d'accord avec la CGT et la CFDT de demander plus de representant DP..."

Tu veux dire un DP de plus sur HP CCF à Issy, soit trois en tout, alors qu'il n'y avait qu'un candidat le 17 novembre ! Et un DP de plus à Grenoble ?
Ca fait donc 1 DP de plus car Grenoble a assez de candidats, mais sur combien en tout ? 60 ? 1 DP à 12 Millions d'Euros donc... Si en plus il n'est pas CGT ou CFDT ce Dp en plus, dommaaaaaaaaaage !

Einstein a dit…

pour 22:56, tu es un grand naïf...

La CGT n'a qu'un objectif : mettre le chaos. Tous les moyens sont bons pour casser du patron, tout le reste est du vent. La CFDT c'est plus intéressant. Je n'en dis pas de mal pour l'instant, j'attend de voir comment ils vont stopper leur chute libre depuis la fusion... En tout cas la CGT leur a piqué le parachute.

Anonyme a dit…

Einstein, la CGT n'a pas piqué le parachute à la CFDT, c'est la CFDT qui le lui a offert avec des fleurs...

Einstein a dit…

De toutes façons un couple CGT-CFDT ça n'a pas de sens. Ils s'entretuent au niveau national et chez HP ils s'embrassent sur la bouche ?
C'était une grosse bétise, calcul politique et idéologique d'un coté, purement électoral de l'autre et voilà le résultat. Les employés dans tout cela ? Qu'il y ait eu plus de participation aurait profité à tous les syndicats de la même façon, et surement plus aux syndicats modérés si la majorité silencieuse se décide enfin à aller voter pour mettre définitivement fin aux excès des syndicats extrémistes qui ne construisent rien, ne négocient rien, ne signent rien et se complaisent dans la destruction d'une entreprise qu'ils détestent.

Einstein a dit…

...qu'ils détestent et dont ils profitent et se nourissent à chaque instant.

Anonyme a dit…

Vous avez lu le jugement ? "L'employé" qui a remis une attestation comme quoi il n'avait pas voté à cause du message RH disant que les élections étaient annulées n'est pas dans PeopleFinder !

aspirine a dit…

... et en plus de temps en temps ils peuvent dire à leur maman "regarde, je passe à la télé"...

Anonyme a dit…

Le coeur de la négociation puisque de toutes facons HP donnera plus que ce qu'exige la loi était de négocier des avantages pour les employés qui partent (pour le minimum de départs forcés) ou qui restent (pour que ce soit dans des conditions correctes) contre du TEMPS. La véritable arme de négociation des syndicats c'était le temps ... et ça a marché sur l'ARTT entre autre.

Aujourd'hui 2 syndicats ont décidé de mettre en cause ce principe par une décision qui peut décaler le plan de 2 ou 3 mois probablement. Ce n'est plus seulement, on ne veut pas négocier, c'est on ne veut pas négocier et on va essayer d'empecher les autres syndicats de négocier.

Pour la CGT, c'est clair, depuis le début ils veulent bloquer ce plan. Ils sont logiques avec eux memes et la politique de "négociation" qu'ils ont deployée en France depuis 50 ans.

Par contre, pour la CFDT, c'est assez extraordinaire : voila un syndicat constructif dans beaucoup de dossiers en France et qui là vient de s'associer à une manoeuvre qui va plomber les salariés, rajouter 3 mois d'incertitude, et surtout enlever à la Direction (et donc par ricochet aux syndicats) leur argument numéro un dans les négociations financières avec HP Co : "donnez-nous plus qu'aux autres pays et on vous fait le PSE avec des délais calculés au plus juste dans le contexte français"

On peut désormais estimer qu'avec ce calendrier décalé, le programme PDA ne bougera plus, les demandes d'amélioration Livre III et ARTT partiront aux oubliettes, et les demandes de départs anticipés vont etre gérées assez différemment par la Direction. Bravo messieurs. Les salariés qui veulent partir comme ceux qui veulent rester vous disent Merci, avant de vous le faire comprendre prochainement dans les urnes. Pas la peine de nous parler de menace de mouvement social, les conditions de l'automne 2005 ne sont plus réunies, et chaque grève ratée affaiblit d'avantage l'équilibre des forces, mais il n'y a que vous pour ne pas vous en être rendu compte.

Einstein a dit…

" ... et en plus de temps en temps ils peuvent dire à leur maman "regarde, je passe à la télé"..."

Par à leur maman, Aspirine, à leur seul et unique patron :

"Le 31 Janvier pour reprendre l'offensive

Une réaction unitaire s’impose !

La Cgt appelle ses organisations, les salariés, à se saisir d’ores et déjà de la journée du 31 janvier pour défendre par l’action leurs revendications sur l’emploi, les salaires et les conditions de travail.

Le Premier Ministre vient de tenir une nouvelle conférence de presse pour annoncer un ensemble de mesures en matière d’emploi. Une fois de plus, le chef du gouvernement met les organisations syndicales devant le fait accompli. Cette attitude s’explique. Sous couvert de mesures spécifiques en direction de telle ou telle catégorie de salariés (jeunes, seniors, femmes à temps partiel, chômeurs de longue durée…), c’est une nouvelle étape de déréglementation profonde du droit du travail qui est à l’ordre du jour.

Par exemple :

* Sous l’appellation de Contrat 1ère embauche, c’est le Contrat Nouvelle Embauche qui est étendu à toutes les entreprises pour les moins de 26 ans. Le CNE est pourtant combattu par tous les syndicats.
* Un CDD de 18 mois renouvelable une fois, est instauré pour les salariés de plus de 57 ans au chômage. C’est, après la précarité pour les jeunes, l’instabilité pour les « vieux ».
* Les salariés, à temps partiel ou à temps complet, qui peinent à joindre les deux bouts, se voient généreusement encouragés à recourir aux missions d’intérim pour compléter leur ordinaire.
* Face aux retraites qui diminuent suite aux réformes de 1993 et de 2003, le gouvernement propose de travailler plus longtemps et d’étendre le cumul Emploi-retraite.

Cette déréglementation ne s’arrêterait pas là puisque le Premier ministre veut discuter d’une « réforme globale du contrat de travail » et des protections juridiques en cas de licenciement qui seraient réduites pour favoriser une rupture « négociée », entre le salarié et son employeur.

Une nouvelle fois, le patronat gagne le gros lot par une série de cadeaux financiers : exonérations de cotisations sociales pendant 3 ans pour les jeunes embauchés après 6 mois de chômage ; franchise de cotisations sur les indemnités des stagiaires ; prise en charge de 2 mois d’allocations en cas de rupture du Contrat 1ère embauche ; perspective d’allègements de cotisations sur les heures supplémentaires…

En revanche, la prise en compte rapide de la valeur ajoutée des entreprises pour le financement de la Sécurité sociale est renvoyée à une vague concertation. Voilà de belles étrennes pour le patronat la veille de l’assemblée générale du Medef !

Il est remarquable dans les propos tenus aujourd’hui qu’il ne soit pas une seule fois été question de politique économique pour créer de l’emploi. La flexibilité pour les salariés devient le seul leitmotiv et le substitut à toute politique de développement. Face à cette nouvelle étape d’éclatement des garanties collectives, les organisations syndicales se doivent de réagir et d’agir dans l’unité. Il faut une concertation rapide en ce sens.

La Cgt appelle ses organisations, les salariés, à se saisir d’ores et déjà de la journée du 31 janvier pour défendre par l’action leurs revendications sur l’emploi, les salaires et les conditions de travail. Cette journée sera une première réplique à cette offensive contre les salariés.

Bernard Thibault, Secrétaire général de la Cgt.
Déclaration du 16 Janvier 2006"

On parie combien que la CGT appelle à la grève chez HP le 31 janvier ?

Anonyme a dit…

Est-ce qu'on peut avoir chez HP une CFDT Chérèque et une CGT HP et pas une CGT SNCM ou une CGT EDF oeuvres sociales ? On peut rêver ?

Anonyme a dit…

On constate dans le jugement que la CGT ne s'est même pas présentée au tribunal... On met le feu deux ou trois mois avant et puis advienne que pourra, rien à faire des conséquences. Ils espèrent avoir un élu de plus et passer de 2 à 3 ? Et la CFDT passer de 1 à 2 ? C'est ce qu'on lit dans les motivations des parties, c'est cela le but ? La morale ce serait qu'ils en perdent chacun un.

Anonyme a dit…

Messieurs, 2 commentaires:
- A 20 janvier, 2006 16:36: que fait le modérateur? Ce message n'aurait pas du etre visible a mon sens.
- question sur la responsabilite d'HP: imaginons qe l'on trouve un CDI et qu'on parte en LOA, bien. D'apres ce que je lis, il n'est pas sur a 100% que le depart volontaire soit accepté au final par HP, imaginons que non, donc on est obligé de revenir a HP. Imaginons maintenant que dans 2 ans HP refasse un plan et que là, nous soyions designé, mais, manque de pot ou changement de conjoncture, on ne trouve plus de job. Dans ce cas, peut on engager judiciairement la responsabilite d'HP pour nous avoir refuser le départ la fois d'avant? Ca me semblerait logique, et dans ca cas, HP me semblerait responsable de dommage et intéret. C'est un sujet qui n'a jamais ete abordé dans les forums je crois, mais je suis sur que ceux qui seront refusés au titre du volontariat archiveront en lieu sur ce refus - quitte a le faire constater juridiquement - pour le ressortir plus tard si besoin...

Anonyme a dit…

C'est marrant tous ces démocrates qui se déchainent contre 2 syndicats qui ne partagent pas leur point de vue.

Contre cette direction méprisante, j'appuie à fond la CGT et la CFDT !

CFTC HP a dit…

"A 20 janvier, 2006 16:36: que fait le modérateur? Ce message n'aurait pas du etre visible a mon sens"

Je ne vois bien où est le problème avec ce message si ce n'est qu'il n'est pas dans le bon sujet... Tu peux développer ?

Pour ton deuxième propos, il n'y a aucun texte qui te donnerait raison. Il vaut donc mieux essayer de contester ta réintégration "forcée" chez HP dès ce plan ci, là il y aurait peut-être déjà un peu plus d'arguments. Mais nous n'en sommes pas encore là et nous travaillons à ce que cela ne se produise pas : nous avons demandé hier que la réunion réunisse les syndicats juste après la fin du volontariat pour examiner les chiffres, les problèmes qu'ils posent et trouver des solutions intelligentes. La direction a accepté et a fixé cette réunion le jour après la réunion du comité de validation RH et s'est engagée à ne transmettre aucun résultat avant d'en avoir discuté avec nous dans cette réunion. Notre objectif est d'éviter à la fois le refus de volontaires et les désignations. Mais tout va dépendre des chiffres et comment ils se répartissent .

Anonyme a dit…

il y a quelques semaines j'ai cru comprendre que vous etiez optimistes sur le nombre de designations.

et maintenant ??

CFTC HP a dit…

21 janvier 13:15, on va te répondre car on est à chaque réunion avec la direction et il ne faut pas croire tout ce qu'il y a dans les tracts...

Tu peux expliquer en quoi la direction est méprisante ? Tu es allé voir chez IBM, Dell ou Oracle ce que mépris veut dire vraiment?

Coincée par des ordres venant des US ou de l'Europe, oui. Cherchant des solutions, dans une certaine limite, oui. Mais méprisante surement pas. On dirait relativement patiente jusqu'à hier après-midi. Par contre si ton propos est de dire que les revendications figées qui n'évoluent pas d'un pouce ne sont pas prises en compte, alors là oui tu as raison. Ca te surprend ?

CFTC HP a dit…

Pour 20 janvier, 2006 17:15 , on va répondre dans le sujet suivant

CFTC HP a dit…

Pour 21 janvier, 2006 13:50 ça n'a pas changé, les deux parties en présence cherchent et chercheront à éviter cela comme en 2003.

Anonyme a dit…

"C'est marrant tous ces démocrates qui se déchainent contre 2 syndicats qui ne partagent pas leur point de vue."

C'est marrant ces deux syndicats qui prétendent dans leurs communications représenter l'avis de l'immense majorité des employés ! Il est temps que l'immense majorité des employés leur disent quelques vérités bien senties... : vous ne nous défendez pas comme il faut. Cessez de penser à vous !
Et revenez dans l'intersyndicale majoritaire.

Il est inadmissible de constater que la CGT organise en sous-marin depuis Toulouse une pétition sur la Province pour améliorer le PSE alors que c'était l'objectif même des réunions PSE. Ils ont refusé seuls d'y participer et d'apporter des demandes et idées qui auraient pu nous être bénéfiques. Ras le bol de ce syndicalisme d'un autre temps.

retoqué a dit…

J'ai lu avec grand interet le verdict du tribunal. C'est affligeant de voir l'amateurisme de nos DRHs,leur meconnaissance du droit du travail et des bourdes telles que ces messages emails contradictoires envoyés a quelques heures d'intervalles.
Il s'est entouré de qui PS depuis qu'il a racheté HP? d'incompetents? des sur-diplomés bien payés, mais incompetents ?

Le meilleur est a venir: avec la delocalisation ('near-shoring', comme ils disent ) des activites RH d'HP France, (40 ? 50 ? personnes concernees), ca va etre du bonheur pour notre direction. Devant la Corp ,ils vont pouvoir afficher les frais de personnel les plus bas du marché francais ... mais ils ne vont pas cesser d'etre trainés devant les tribunaux par les employés et leurs organisations syndicales pour vices de procedure, non conformite a la legislation du travail. Aux dernieres nouvelles il semblerait le nombre de polonais specialistes des RH ET parlant francais est tres restreint. Ce que la direction HP va gagner d'un cote sur les salaires des employés , elle risque fort de le perdre en amendes infligees par la justice.

Apres tout c'est leur choix, mais ce n'est pas pour autant que les employes doivent accepter tout et n'importe quoi, en particulier pas les entorses a la legislation.

CFTC HP a dit…

Quelques éléments de réflexion pour éviter à 21 janvier, 2006 16:37 des approximations :

Les RH sont touchées théoriquement à 31% soit 33 personnes.

Anonyme a dit…

J'aimerais connaitre la position de la CFTC vis a vis des 4 annees de CPS non-versees que les employes HP pourraient obtenir devant les prudhommes? Les employes qui sont prets a trainer la direction devant les tribunaux peuvent-ils obtenir le soutien de la CFTC? Personnellement je suis pret a aller devant les tribunaux et cherche ce soutien.
J'en ai par dessus la tete d'etre le mouton qui se fait tondre tous les ans depuis le rachat d'HP par Compaq.

Jusqu'a present un seul syndicat en a informé les employes et leur a proposé son soutien , alors que les tribunaux ont apparemment satisfait toutes les requetes en ce sens, du moins jusqu'a aujourd'hui. La perspective de recuperer l'equivalent de un a deux mois de salaire est tres seduisante. Une somme pareille, ce n'est pas rien en ces annees de 0% d'augmentation de salaire, de negociations de NAO qui n'en sont pas, alors que notre direction est sourde a toute demande de rattrapage du cout de la vie.

Merci pour votre eclairage.

CFTC HP a dit…

Anonyme de 17:10, pourquoi demander le soutien de la CFTC puisque celui de la CGT suffit, et qu'aucun des 4 autres syndicats n'a accepté d'accompagner la CGT dans sa démarche ?

Tu auras une étude et réponse personnalisée sur le bilan risque-bénéfice dans ta situation précise : avantages et inconvénients qu'il y a à trainer son employeur devant la justice sur un tel sujet (employeur qui a décidé semble-t'il de se pourvoir en Cassation). Il suffit de nous contacter directement à cftchp@hp.com.

Ce sera l'occasion de vérifier que tu n'es pas un provocateur et un manipulateur qui cherche à allumer un contre-feu dont la CGT a bien besoin au vue des échanges depuis hier, et à pré-annoncer les AG de ce même syndicat sur ce sujet la semaine prochaine pour essayer d'avoir un peu de monde et que ce ne soit pas le désert. Comme de par hasard... Il faut arreter de prendre les gens pour des imbéciles.

retoqué a dit…

Je suis surpris de nombre de parfaits citoyens aussi respectueux de la loi chez Hp.... Je suis rassuré de voir que tous ces donneurs de leçons respectent scrupuleusement les textes de lois français......

Tout part en fait de l'annulation des élections DP du fait de la plainte CGT-CFDT-CFTC faisant suite à la signature de la seule CGC du protocole électoral.

De quoi s'agissait-il déjà? d'un poste de DP en plus? Etait-ce aussi grave que cela puisque 3 syndicats (la CFTC a changé d'avis entre temps, peut être consciente elle des conséquences) représentant une majorité avaient estimé que ce n'était pas une raison valable pour intenter une telle action au vue des conséquences sur le plan en cours?

La CGT nous habitue à jouer les irresponsables et à s'accomoder des lois (SNCM, Perrier, traminots de Marseille, SNCF, EDF, etc...) donc pas trop étonné. La CFDT plus surprenante semble avoir perdu de vue l'essentiel.

Quant à l'argument de dire que cela retarde le plan et que c'est tant mieux. Oui c'est vrai quand on ne regarde pas plus loin que le bout de son nez. Attention au réveil et à la g.... de bois.

De toute façon l'heure de vérité sonnera lors des prochaines élections. Tout le reste sera pur blabla.

CFTC HP a dit…

Messager du modérateur :

Les messages postés le vendredi 20 janvier de 19h à 22h30 ont été perdus avant publication, merci de les
mettre à nouveau pourqu'ils puissent être publiés.

Anonyme a dit…

Ce que je trouve intéressant, c'est que la CGT qui attaque tout et tout le monde en permanence est pour une fois la cible d'attaques généralisées et variés à son tour, de toutes parts. C'est assez rare pour être signalé, car personne ne rendait les coups jusqu'à présent. Comme quoi, il y a une justice et des limites à ne pas dépasser...

Anonyme a dit…

modérateur :
Ce n'est pas retoqué qui écrit le post de 20:00 mais moi un anonyme hp parmi d'autres. J'ai peut être fait une mauvaise manip et je voudrais éviter que l'on prête à retoqué des posts qui ne sont pas de lui ou d'elle.

CFTC HP a dit…

"retoqué" signifie juste qu'on garde le message mais une ou deux choses ont été enlevées pour éviter que tout le message passe à la trappe

Anonyme a dit…

A propos de ce jugement :
Qui est ce Monsieur CHAPAREILLAN qui atteste de son incapacité à participer au scrutin?
Peut-il attester de son emploi chez HP sans avoir sa place dans l'annuaire de l'entreprise?
A-t-il attesté des son emploi chez HP auprès du tribunal?

En attendant de prouver être un employé HP, CHAPAREILLAN est une commune de l'Isère.

Malgré ces interrogations sans réponses, j'ose encore espérer que la ou les personnes qui ont produit cette pièce au tribunal ont bien pesé leurs gestes.

Anonyme a dit…

c'est très bien cette décision de justice. J 'espère que les élections à venir ré-equilibreront les forces en présence au sein du CE.

Anonyme a dit…

D'accord avec 9:55 ! Il serait immoral que ces nouvelles élections profitent à la CGT et à la CFDT. FO mérite de progresser.

CFTC HP a dit…

Message retoqué :

Ce qui importe c'est le pourquoi de cette action et les conséquences. Le titre Boum ! ne plait pas ? Et pourtant ça va mettre un certain désordre dans le calendrier prévisionnel, un nouveau calendrier est déjà en cours de construction par la direction et sera proposé puis communiqué la semaine prochaine.

Parmi les conséquences négatives, une dont il n'a pas encore été vraiment question est le désordre en ce qui concerne les oeuvres sociales du CE CCF. La plupart des décisions depuis deux mois sont caduques comme la mise en place des commissions et le secretaire actuel ayant été instantanément démis de ses fonctions, ainsi que le trésorier et tous les adjoints et Présidents et membres de Commission, c'est... le Président du CE qui va devoir gérer le fonctionnement (c'est à dire le DRH) ! DRH qu'on préfererait voir en négociations que de gérer seul l'ensemble des oeuvres sociales du CE CCF. Attendez-vous à quelques problèmes...

Autres choses : de l'énergie et des moyens vont être mis à nouveau dans une campagne électorale alors que cette énergie serait bien mieux utilisée ailleurs. La direction, comme en 2003, lâche des choses pendant les négociations pour aller plus vite puisque chaque mois perdu c'est environ 4 millions d'Euros de salaires à verser plus longtemps à des gens qui ont déjà la tête ailleurs...

Ceci étant dit, l'expert aura plus de temps pour faire son rapport sur la restructuration. Est-ce que ça sera utile aux employés ? L'avenir le dira.

Ce n'est pas la décision de justice qu'on critique, c'est l'action en justice et ses conséquences...

Zazou a dit…

est-ce que les syndicats qui ont mené cette action en justice peuvent en expliquer l'intérêt ? parce que je cherche et je ne trouve pas :
- pour les employés qui veulent rester : c'est 2 mois minimum de stress, incertitude, angoisse supplémentaire
- pour les employés qui veulent partir: c'est 2 mois minimum d'attente supplémentaire (même en LOA, ce n'est pas très confortable / agréable vis-à-vis de son nouvel employeur)
- pour l'employeur : c'est une masse salariale de 8M euros minimum à verser en plus d'après ce que je lis, cela aurait pu être plus intelligement redistribué en augmentation pour ceux qui restent non ?
- l'intersyndicale : affaiblissement de leur capacité de négotiation, si l'on "vole" 2 mois d'avancée à la direction, il y a fort à parier qu'elle apprécie peu et va d'une manière ou d'une autre le faire payer...

Bref je me pose cette question toute bête : à qui profite ce "crime" / chaos supplémentaire ???

Est-il encore possible de retirer la plainte et en supprimer les effets néfastes ? si oui, CGT/CFDT de grâce défendez l'intérêt de l'immense majorité ! merci.

Z

Anonyme a dit…

>Ce que je trouve intéressant, c'est que la CGT qui attaque tout et tout le monde en permanence est pour une fois la cible d'attaques généralisées et variés à son tour, de toutes parts. C'est assez rare pour être signalé, car personne ne rendait les coups jusqu'à présent. Comme quoi, il y a une justice et des limites à ne pas dépasser...



Oui il suffit qu'un anonyme anti CGT post 69 messages ...

Ca ne prouve rien du tout.

En tous cas moi j'applaudis a 2 mains la CGT et la CFDT.

Anonyme a dit…

Tu peux expliquer en quoi la direction est méprisante ?


MH et PS se permettent de licencier alors que les profits sont plus que jamais la.

Et après avoir martelé du "nos employes sont notre plus grande ressource", de l'horizon 2008 et du "citizen ship inaction".

C'est ça le mépris...

Anonyme a dit…

>Ras le bol de ce syndicalisme d'un autre temps.

Ras le bol de cet ultra libéralisme du nouveau temps.

Anonyme a dit…

"il suffit qu'un anonyme anti CGT post 69 messages ... Ca ne prouve rien du tout"

Si ton affabulation était exacte, comme il y a plein d'anonymes pro CGT qui squattent dans ce blog et qui font fuir les honnêtes gens, ça rétablit un peu l'équilibre ! :)

Anonyme a dit…

"MH et PS se permettent de licencier alors que les profits sont plus que jamais la"

C'est un peu simpliste comme propos. La trésorerie est là, les profits IPG sont au dessus de 10% mais certainement pas ceux des business où sont l'immense majorité des employés (TSG et PSG) qui se trainent entre 0 et 5%, 3 à 5 fois sous les niveaux d'IBM et Dell.

Si tu veux être crédible dans ton anti-capitalisme (voir ton autre message de 20:14), utilise au moins les bons chiffres et évite-nous le poncif "une entreprise qui fait des profits ne peut pas licencier...."

Ceci étant dit, je suis plus d'accord avec le reste de ton propos sur la place des employés.

Anonyme a dit…

Je suis extrêment déçu par les réactions à chaud que je lis de la part de mes collègues.

Revanchards! vindicatifs, prenant de haut tous les représentants syndicaux qui se défoncent
pour les salariés, chacun à leur manière.

L'argent, l'argent tout de suite. Je suis dégouté.

La priorité n'est pas que ceux qui ont trouvé un job touchent un chèque à +/- 3 mois,
mais que ceux en LOA terminent leur période d'essai,
que les volontaires mettent à profit ce temps supplémentaire pour trouver un job,
ce qui réduira le nombre de désignation.

C'est la seule réaction raisonnable que j'aurais voulu lire + haut.

Anonyme a dit…

Je viens de lire le compte-rendu du tribunal, il y en a qui on vraiment du temps a perdre, pour recuperer un siege, plutot que de s'interesser vraiment au sort des employes, toujous plus facile de refuser de participer aux negociations, et ce "CHAPAREILLAN", qui n'aurait pu se rendre aux elections est inconnu dans PeopleFinder et Outlook, pas bizarre ca aussi ????

Anonyme a dit…

Bravo !!! Pub !! maintenant ne compter pas sur moi pour re-voter.
Vous avez gagne un electeur de moins.
Atchao bonsoir...

Anonyme a dit…

Merci à 23h44 de penser aux employés.

Pour les autres : si vous avez la tête ailleurs et un emploi mirlifique qui vous attend hors HP, alors en effet HP perd de l'argent en vous versant un salaire, partez vite en congé sabbatique (en attendant le gros chèque d'août) et merci de nous épargner vos commentaires.
Il y a peut-être des employés qui sont désemparés, qui auraient souhaité continuer à travailler chez HP et qui n'ont pas plus démérité que nos actionnaires. Si votre obsession est un chèque, devenez "golden boy/girl" vous pourrez recommencer (ou non) plusieurs fois cette magnifique opération financière.

messageretoqué a dit…

A croire que tuuuuut signifie: "Confédération des générateurs de troubles".... Pas très constructif leur approche mais cela on le savait. En espérant que tiiiiiit obtiennent moins de sièges avec les nouvelles élections. La prochaine fois ils réfléchiront ... Pendant ce temps là les employés sont démotivés et ne voient pas déchéance pour la finalisation de ce PSE et les clients sont de moins en moins fidèles. Merci à tuuuuut qui continue contre vent et marée à construire et négocier avec la direction

messageaussiretoqué a dit…

Un grand merci a tiiit et tuuuut...pas de CE, pour tout ceux qui avait un projet (reprise d'entreprise, job...) c'est rate et avec cette super pub aupres de HP-Co, on peut maintenant compter sur eux pour investir en France. Je trouve que tiiiiiit et tuuuuuuut roulent pour leur syndicat et pas pour les employes de hp en France

etc....

patrick_love retoqué a dit…

Pour les départs volontaires, ils peuvent partir dès maintenant et venir chercher leur chèque à la fin, donc au pire pour eux un prêt relais en attendant. Pour les PDAs, les conditions proposées par la direction tiiiit étant indignes et discriminatoires, ils sauront pour qui voter et peuvent espérer une amélioration. Enfin pour ceux qui restent, comme moi, cela fait plaisir de voir que la dictature actuelle qui se fiche complètement d'HP CCF, n'est pas à l'abris des lois et risque d'avoir un package plus faible à cause des délais non prévus...
En ce qui me concerne, même si je ne suis pas éligible aujourd'hui, je le serai sans doute dans un ou 2 plans, et je voterai pour un syndicat qui soutient à fond le PDA depuis le début.

Anonyme a dit…

"Pour les départs volontaires, ils peuvent partir dès maintenant et venir chercher leur chèque à la fin, donc au pire pour eux un prêt relais en attendant."


Ben bien sur! Il "suffit" de faire un pret relais!!!

Incroyable!!! Si tu risque d'etre eligible dans un prochain plan, commence tout de suite a regarder comment est la vrai vie en dehors d'HP parce que tu risques de prendre un claque...

messageretoquéencore a dit…

tiiiit
Tout ca c'est la loi francaise , vous n'etes pas d'accords , il faut vous expatrier dans les montagnes de l'est

Anonyme a dit…

Pas de Chapareillan dans Outlook, PeopleFinder etc... Pas de Chapareillan dans les PagesBlances en PACA, Rhone-Alpes, Lyon, IDF... (list rouge??). Il est peut etre normal qu'il n'a rien recu s'il n'est pas employe iy s'il n'existe pas...

Cote legal, est-ce que qqn qui n'existe pas peut fournir une attestation? S'agit-il d'une personne morale - voir immorale :) ? Un jugement base sur l'attestation de qqn qui n'existe pas, est-il egalement caduc?

Anonyme a dit…

Bonjour,

La dernière rencontre avec la direction sur le PDA est-elle toujours prévu le mercredi 25 janvier ?
Avec signature de l'accord ?

Merci de me répondre.

Anonyme a dit…

Avoir au plus tard le 31 mars 07 au moins 51 ans pour les non cadre, pour être éligible du PDA !!

Il faut repousser cette date plus loin au moins au 31 dec 2007.

Pour obtenir plus d'éligible.

Pourriez vous faire le forcing sur ce point lors de votre prochaine réunion avec la direction ?

Donner moi votre avis.
Merci du boulot que vous faites.

CFTC HP a dit…

Pour 23 janvier, 2006 12:56
oui, c'est prévu.

CFTC HP a dit…

Pour 23 janvier, 2006 12:44
la réunion PDA a bien lieu demain, avec Patrick Starck qui se déplace en général pour les entrées et clotures de négociation.

Mais il n'y aura pas de signature, car cela mettra un certain temps avec d'avoir un projet d'accord sur papier au lieu de slides. Il y aura tout au plus un tour de table
à la fin de la journée sur la position de chacun par rapport aux dernières propositions de la direction.

Anonyme a dit…

HP outlines long-term strategy :

http://news.com.com/HP+outlines+long-term+strategy/2100-1014_3-6029519.html?tag=html.alert

Anonyme a dit…

>le poncif "une entreprise qui fait des profits ne peut pas licencier...."


Désolé mais ca devrait être une loi ...
Comme ça il n'y aurait que des volontaires.

C'est mon avis et je le partage.

Anonyme a dit…

>A croire que tuuuuut signifie: "Confédération des générateurs de troubles".... Pas très constructif leur approche mais cela on le savait. En espérant que tiiiiiit obtiennent moins de sièges avec les nouvelles élections. La prochaine fois ils réfléchiront ... Pendant ce temps là les employés sont démotivés et ne voient pas déchéance pour la finalisation de ce PSE et les clients sont de moins en moins fidèles. Merci à tuuuuut qui continue contre vent et marée à construire et négocier avec la direction


ET merci à ........... d'avoir refusé de repousser les elections !

CFTC HP a dit…

Le tract de la .... disant que "si certaines organisations syndicales n'avaient pas apporté leur soutien à la direction de HP, l'élection et le fonctionnement des institutions représentatives du personnel n'auraient pas été perturbés " demande des explications précises sur qui est visé et pourquoi.

Outre que ce message continue de creuser gravement le fossé séparant les deux intersyndicales, ces attaques gratuites et publiques doivent être étayées avec des faits pour que l'on puisse exercer notre droit de réponse, le cas échéant.

Anonyme a dit…

Est il vrai que le PSE HPF va continuer normalement alors que celui de HPCCF va etre decale dans le temps?

Ou est-ce que les 2 PSE sont tous les 2 decales dans le temps?

CFTC HP a dit…

23 janvier, 2006 14:10
C'est faux ! Les 2 PSE ne peuvent qu'avoir lieu en même temps.

L'information-consultation ne peut pas commencer chez HPF car le préalable c'est le début de la consultation PSE du Comité de Groupe qui était prévue le 31 janvier et 1er février. Hors faute de représentants CCF, cette consultation ne peut pas commencer. Et donc dans la foulée le CE HPF ne peut se tenir sur ce sujet, il était prévu le 3 février. Celui de CCF du 7 février étant bien sur annulé.

Il y aurait une solution pour ne pas prendre trop de retard, c'est de prolonger les mandats des élus du CE CCF jusqu'aux nouvelles élections. Cela permettrait aussi
aux oeuvres sociales de continuer à fonctionner sans perturbations.

Mais la CGT a déjà empêché la prolongation des mandats DP CCF, et il faut l'unanimité pour prolonger des mandats. Pour quelle raison ? On ne sait pas.

On ne se fait donc guère d'illusions, et sauf rebondissement ,l'information-consultation du Comité de Groupe et des CE commencera dans deux mois environ au lieu de cette semaine.

Einstein a dit…

During Mark’s visit to EMEA, he will also be holding live coffee talks at the HP sites in Madrid, Spain, Böblingen, Germany and Milan, Italy.

On se demande bien pourquoi il évite la France... Les syndicats y sont tellement sympathiques...

Son avion devrait quand même passer à 10 000 km au dessus de nos têtes

CFTC HP a dit…

10 000 m Einstein !

Vieux Singe a dit…

Einstein - 23 janvier, 2006 16:10

Mark Hurd a aussi peur des francais que cela ?

Il craint peut etre le meme accueil qu'en Chine (cf accueil Greenpeace).

;)

Mme/Mr le moderateur, ne moderer pas trop, on a pas tant d'occasions de rigoler en ce moment.

Vieux Singe

Anonyme a dit…

Je suis liéralement sidéré par certains commentaires...et OH mes Seigneurs,réveillez-vous !!!
Vous croyez que ceux qui se défoncent, défendent les lois, les salariés,etc, le font pour leur intérêt ?
Non, ils se prennent des coups ds la g....
Vous avez des culottes en soie...
Alors dans ce cas, je n'ai pas d'autre mot que de vous dire : venez vous aussi vous battre et à moins d'être complétement "bigleu", vous verrez que de l'autre côté de la barrière, ce n'est pas si facile que cela, en FACE TO FACE avec la direction !!!

Anonyme a dit…

Einstein, t'as raison pour les 10000 km ...
au prix qu'il nous coute, il doit sans doute se deplacer en navette spatiale ...

118 218 a dit…

Chapareillan c'est une ville et une erreur de frappe a fait que c'est le nom de la ville qui apparait, au lieu du nom de son habitant qui n'a pas pu voter.

Qu'est ce que ca peut vous foutre de savoir s'il existe ce Mr Chapareillan , vous n'aviez qu'a vous bouger jusqu'au tribunal pour savoir de qui on parle.

people finder, pages jaunes, 118 218, cherchez bande de tiiit !

Anonyme a dit…

LAMENTABLE tous ce réglements de compte!

Anonyme a dit…

118 218, décidément une erreur de frappe bien opportune pour bidonner une information et prendre en otage inutilement les employés d'une entreprise.

On est légaliste quand on le veut et peu scrupuleux quand cela arrange, n'est-ce pas ? En un mot tout c'est tout simplement honteux et anti-démocratique comme diraient certains.

Anonyme a dit…

>118 218, décidément une erreur de frappe bien opportune pour bidonner une information

c'est peut-etre le tribunal qui a fait l'erreur de frappe

>et prendre en otage inutilement les employés d'une entreprise.

???
Je ne me sens pas pris en otage.

Ca fait plus de temps pour bien lutter contre le livre IV infondé

Anonyme a dit…

Minable,
Pensez vous qu'il n'y ai qu'un seul témoignage dans le dossier? vous etes bien loin de la réalité.
faite un travail de fond et stop au linchage blogien.
Moi aussi je n'ai pas été en mesure de voter et j'étais pas content, vraiment pas et c'était bien de la faute de nos pro des RH.

Anonyme a dit…

On sombre doucement dans la parano: « Chapareillan » ne serait-il pas un espion venu du froid ou un plombier polonais a la solde de tuuut et tiiit ?
Pour ceux qui redoutent que tuuut et tiiit retardent la remise du gros chèque de départ, je pense que ça ne fait que retarder le retour d’un nombre important d’entre eux aux Assedics (30%+) à plus ou moins brève échéance.
Je trouve pour ma part écoeurant qu’un plan, qui ne vise qu’à faire que des riches deviennent encore plus riches ou que des dirigeants se goinfrent de stock-options, soit financé pour partie par les contribuables français qui on déjà suffisamment de soucis comme ça.

Alter Ego a dit…

Connaît-on le delta entre le coût des propositions syndicales et le chiffre octroyé par la direction pour le PSE - quel en est le montant ? Merci de répondre.
Je propose que ce delta soit financé par les premiers bénéficiaires de ce plan. Ca leur donnerait l’opportunité de montrer leur loyauté vis-à-vis de leurs employés et leur attachement aux principes boursiers qu’ils défendent.
Est-ce que cette proposition pourrait être faite à Mark et Patrick ? (On s’appelle par nos prénons chez HP car c’est plus une grande famille ou chacun se respecte qu’une entreprise bassement capitalistique ou on demande toujours plus aux plus faibles)
Je suis persuadé qu’il n’hésiteront pas à mettre la main a la poche.
Il me parait normal que les apôtres du libéralisme pur et dur soient financièrement impliqués dans le coût social des mesures qu’ils préconisent.

Anonyme a dit…

Pour CFTC du 21 janvier, 2006 13:28

"il n'y a aucun texte qui te donnerait raison".... ça, c'est peut etre vrai d'un point de vue purement legal, mais on sait tous que la loi est ensuite soumise à l'interprétation d'un juge et que là, il y a de la flexibilité, donc je ne suis pas tout à fait sur que tout soit écrit à l'avance comme ça... Avec un bon avocat et de bons arguments, le cas est à mon avis défendable même si, ok, c'est toujours mieux de contester maintenant que lors du prochain plan.

Anonyme a dit…

Cet argument de ne pas avoir pu voter soi-disant est de mauvaise foi, tout le monde et tous les syndicats ont été touchés à proportion des non votants.

message retoqué a dit…

Il faut rappeler qu'a l'origine de ces elections, seul tiiiit les voulaient contre l'avis des autres syndicats.

Il n'etait pas utile de rajouter des elections en plein PSE....
En voulant jouer pour eux, ils ont jouer contre les employes.

C'est dommage que ce syndicat n'a pas voulu entre consensuel en ne regardant que ses propres interets.

Maintenant comment va se passer au niveau de l'intersyndical et de combien cette annulation va reculer le plan ?

Mauve a dit…

Petites questions pour nos furieux du respect pointilleux du droit, qui se réjouissent d'avoir annulé les élections du CE HP-CCF :

Quand vont être traités les dossiers d'aide sociale en cours de constitution ?
Quelles conséquences pour les bénéficiaires (qui sont gravement dans le besoin) actuels de ces aides d'urgence ?

Le matin en vous rasant (coiffant) devant le miroir, vous vous trouvez toujours aussi beaux (belles) et respectables ?

Anonyme a dit…

C'est vrai que c'est quand même curieux : il n'y a pas eu d'AG pour décider (ou même informer) de cette demande d'annulation des élections !

A se demander pourquoi... Il ne faudra pas venir ensuite parler de votes en AG. Les employés ont compris une chose, la CFGDT, c'est que vous vous servez des employés à votre guise.

Anonyme a dit…

dis donc mauve , rien ne t'empeche de donner aux restos du coeur, tu n'attends quand meme pas que ce soit le ce qui donne a ta place a chaque fois. Si le CE a du retard tu peux mettre la main a la poche.

On ne devrait meme pas se poser la question, c'est marrant ces habitudes de toujours compter sur les autres pour se bouger le cul.

Mauve a dit…

Anonyme du 25/01 8h49

Rassure-toi, je donne.

Je ne compte pas sur les autres. Par contre les quelques personnes qui ont des dossiers d'aide sociale d'urgence avec le CE, elle, elles comptaient sur le CE pour les aider et les sortir du mauvais pas dans lequel elles sont.

Il n'en reste pas moins que toutes les conséquences de l'annulation des élections ont été pleinement pesées et acceptées par les 2 syndicats plaignants, y compris celle-là. C'est ce qu'on appelle la responsabilité.

Anonyme a dit…

Si le vide juridique dans lequel nous sommes après l'annulation du CE ne dit pas que le CE peut toujours fonctionner, il ne dit pas non plus qu'il ne peut pas fonctionner. Serions-nous dans une hypothèse où personne ne veut prendre ses responsabilités ? Si vos avocats ne sont pas assez compétents, changez-en !

Mauve a dit…

Anonyme du 25 à 11:50

Les élections CE sont annulées. Tout se passe comme si elles n'avaient pas eu lieu. C'est le CE d'avant les élections qui pourrait être prolongé, avec accord de toutes les parties, sauf qu'on est largement hors délai...
La seule personne du CE qui peut faire quelque chose est son président, qui est aussi le DRH d'HP. Cocasse ? ou Lugubre ?

Les responsabilités ont été prises par CGFDT.
D'ailleurs, ils ont aussi pris tous les employés en otage dans cette affaire.
Pour des champions auto-proclamés de la démocratie (rappelez-vous "le vote des AG" etc.), chapeau bas !

Anonyme a dit…

mauve, tu n'as qu'a adhérer à la CGFDT comme ça tu seras consultée dans leurs votes internes ...

Anonyme a dit…

Ils ont voté pour attaquer les élections du CE ?

Anonyme a dit…

hé oui ! nous votons les décisions, que nous assumons aussi collectivement. ne vous en déplaise!

Anonyme a dit…

Point de vue CGC :

Etat des lieux suite à l’annulation du CE – HPCCF



Ces derniers jours nous avons continué de participer aux négociations (Livre III, ARTT, PDA, etc) dans le cadre de l’accord que nous avions signé le 2 décembre dernier. Les négociations sont difficiles et nos objectifs ne sont pas encore atteints mais nous avons préféré cette voie à celle d’une opposition et d’une contestation systématique.



Nous avons également analysé la situation dans laquelle se trouve HPCCF suite à la décision du Tribunal d’Instance de Palaiseau d’annuler les élections du CE. Nous souhaitons partager avec vous certaines de nos réflexions.



Une stratégie à la Pyrrhus : s’opposer à la destruction des emplois par la destruction des instances représentatives du personnel ? Pas de CE, pas de consultation, pas de PSE !



La stratégie d’opposition à la Direction mise en œuvre par certains semble passer par le « sacrifice » des instances comme les DPs et le CE. La situation est de fait délicate aujourd’hui à HPCCF :



Il n’y a plus de Délégué du Personnel depuis le 2 décembre. Plus aucun salarié n’a les mandats et les heures de délégations pour vous renseigner, vous représenter ou vous défendre sur toutes les questions qui vous concernent individuellement, elles sont pourtant nombreuses dans le contexte du FPR et du PSE. Les Délégués Syndicaux peuvent aider mais ce n’est pas leur vocation première et ils sont bien absorbés par la négociation pré-PSE,


Il n’y a plus d’élus du CE en charge des questions économiques de l’entreprise. La consultation sur le PSE qui devait démarrer au CE en février ne pourra pas avoir lieu jusqu’à la mise en place d’un nouveau CE. La situation est même potentiellement très dangereuse : une carence de CE n’a jamais empêché une entreprise de mettre en œuvre un plan social. Si la situation perdurait le risque existe que la direction ait toute liberté de mettre en œuvre le PSE sans aucune implication du CE et probablement avec des conditions nettement inférieures à celles négociées aujourd’hui.


Il n’y a plus d’élus du CE en charge de gérer les œuvres sociales du CE. Il nous est difficile de dire quelles seront les conséquences vis-à-vis de l’ensemble des activités du CE (Chèques domiciles, JokerCE, chèques vacances, vacances enfants…). Le journal Comète ne pourra pas être finalisé, le JokerCE ne pourra pas être mis en place à 100% en février comme les élus le souhaitaient et nous craignons que d’autres activités sociales particulièrement sensibles soient également impactées voire arrêtées jusqu'à la mise en place d’un nouveau CE,


La Direction va organiser de nouvelles élections mais nous ne connaissons pas pour l’instant la date du prochain scrutin qui dépend entre autre de la finalisation du protocole préélectoral. La stratégie d’obstruction manifestée par certains devrait continuer et le recours au tribunal pour résoudre les désaccords est fort probable.


En attendant la tenue de nouvelles élections, nous espérons qu’une solution sera trouvée rapidement pour assurer le minimum vital au CE (ne serait-ce que la paie de nos salariés permanents et de nos fournisseurs). Nous appelons la Direction, en tant que Président du CE, à prendre des initiatives,


La décision du Tribunal d’Instance ne devrait pas être contestée. Il est intéressant de comprendre comment ont été créées les conditions qui l’ont conduit à prendre cette décision.



En général lorsqu’on ne respecte pas les lois non seulement la justice demande réparation mais elle sanctionne ceux qui se croient au dessus des lois. Pour notre part, nous n’avons vu aucune condamnation d’HP dans le rendu de justice du tribunal d'Instance de Palaiseau. Le Tribunal d’Instance a constaté qu’il y avait « le feu » mais il s’est bien gardé de dire qui était pompier et qui était pyromane. Attention aux conclusions hâtives car il existe même parfois des pompiers pyromanes !



L’appel de la décision du tribunal n’étant pas suspensif et ne faisant que prolonger les délais, il est fort probable que la Direction ne fasse pas appel de la décision du tribunal d’annuler l’élection du CE HPCCF.



Avant de rentrer dans de plus amples explications, il est important de rappeler que l’organisation des élections incombe à la Direction et que le 1er tour de scrutin doit avoir lieu au moins 15 jours avant l’expiration des mandats (articles L433-13 et L423-18) :



Les mandats DP et CE expiraient le 2 décembre 2005 et les scrutins DP et CE étaient donc programmés pour le 17 novembre au plus tard.
Tous ceux qui sont sensibles au respect de la loi (c’est notre cas) seront sensibles au fait que la tenue des élections lors de la 2e quinzaine de novembre 2005 s’inscrivait dans le plus strict respect de la loi.


Les 2 motifs qui ont conduit à l’annulation de l’élection CE (voir le jugement du 20/01/06) sont :



La confusion qui a pu résulter des messages envoyés par la direction le 16 novembre pour annoncer l’annulation puis la tenue des élections,
Le non respect de l’article L423-19 qui stipule que les scrutins DP et CE ont lieu à la même date.


Un choix cornélien :



Le jugement du tribunal de suspendre l’élection DP a été communiqué par celui-ci le 16 novembre à 15h00 et la suspension portait uniquement sur l’élection DP. La Direction devait prendre la décision soit d’annuler tous les scrutins DP et CE, soit de maintenir uniquement les élections CE.


Dans le premier cas elle s’exposait à des poursuites pour délit d’entrave pour avoir annulé l’élection CE alors que le jugement ne portait que sur la suspension des élections DP. Un délit d’entrave entraîne une condamnation pénale du cadre dirigeant responsable avec une inscription de la condamnation au casier judiciaire!


Dans le 2e cas la Direction s’exposait à l’annulation du scrutin. C’est cette option qui a finalement été retenue par la Direction.


Pourquoi le 16/11/05 veille du scrutin le Tribunal d’Instance de Palaiseau a-t-il suspendu les élections DP ?



Le nombre de sièges DP se détermine sur la base de l’effectif d’HPCCF mais aussi en prenant en compte l’effectif des entreprises sous-traitantes présent sur site, c’est sur ce 2e point que portait le litige,


Une procédure avait été engagée le 12 octobre par la CGT, la CFDT et la CFTC pour contester le nombre de sièges DP attribué pour les élections (la CFTC s’était ensuite désolidarisée de ce recours). Pour résoudre ce litige le Tribunal d’Instance a fait injonction à HPCCF de lui communiquer les documents permettant le décompte des salariés sous-traitants présents sur site,


Pour clarifier au plus tôt cette situation et accélérer la décision du Tribunal d’Instance, la CFE-CGC avait notamment recommandé au Tribunal d’Instance d’imposer à HP la remise des pièces sous astreintes de 50.000 euros par jour de retard. Cette demande n’avait pas été retenue par le Tribunal d’Instance,


Lors de l’audience du 14/11, le Tribunal d’Instance n’était toujours pas en mesure de statuer et dans son jugement du 16/11 il suspendait les élections DP la veille même du scrutin. Le jugement définitif sur le nombre de DP a finalement été rendu le 15/12/05 avec 5 sièges de DP supplémentaires par rapport aux 36 sièges prévus dans le protocole préélectoral.


Pourquoi le nombre de siège de DP n’a-t-il pas été calculé correctement dans le protocole préélectoral ?



La définition du protocole préélectoral a fait l’objet de négociation entre la Direction et les Organisations Syndicales les 6, 20 et 26 septembre. Les Organisations Syndicales ont participé à la définition du protocole préélectoral et notamment à la définition du nombre de sièges sur la base des documents communiqués par la Direction,


Aucune organisation syndicale n’a remis en cause le calcul du nombre de sièges DP lors des négociations du protocole. Le protocole préélectoral était similaire sur ce point à celui défini en 2003 et il n’avait fait à l’époque l’objet d’aucun litige,


Chaque organisation syndicale fut invitée le 27 septembre par la Direction pour signer le protocole préélectoral issue des négociations. La CFE-CGC a signé ce protocole préélectoral. Face à l’absence de ratification des autres organisations, nous avions demandé à la Direction de saisir le juge d’Instance tel que cela est prévu à l’article L433-9 : « Les modalités d’organisation et de déroulement des opérations électorales font l’objet d’un accord entre le chef d’entreprise et les organisations syndicales représentatives. Cet accord doit respecter les principes généraux du droit électoral. Les modalités sur lesquelles aucun accord n’a pu intervenir peuvent être fixées par une décision du juge d’instance statuant en dernier ressort en la forme des référés ». Cette proposition n’a pas été retenue par la Direction.


Et maintenant…



Nous déplorons profondément la situation dans laquelle se retrouvent les Institutions Représentatives du Personnel aujourd’hui. Nous considérons qu’il s’agit bien plus que d’un simple concours de circonstance mais véritablement de manœuvres destinées à perturber les situations déjà difficiles auxquelles nous sommes confrontés actuellement.



Notre priorité est aujourd’hui de rétablir au plus tôt les Institutions Représentative du Personnel car une carence prolongée de celle-ci représente un risque majeur pour l’ensemble des salariés dans de nombreux domaines.



Dans ce contexte, nous serons particulièrement vigilant du strict respect des dispositions légales. Nous n’y ferons aucune dérogation et nous serons particulièrement attentif à faire valider chacune des étapes qui nous conduiront au rétablissement des DP et du Comité d’Entreprise. Si nécessaire, nous solliciterons le Tribunal d’Instance tant pour confirmer la validité de l’accord préélectoral que nous devons définir avec la Direction et l’ensemble des organisations syndicales que pour faire mettre « en place un dispositif de contrôle de la régularité des élections, de la liberté et de la sincérité des scrutins » comme cela est prévu dans le code du travail (article L433-3).


Vous pouvez retrouver les articles le code du travail relatifs à l’élections des CE (articles L433-1 et suivants) et des Délégués du personnel (articles L423-1 et suivants) sur :

http://www.legifrance.gouv.fr/
http://lexinter.net/Legislation5/delegues_du_personnel.htm
http://lexinter.net/Legislation5/comite_d'entreprise.htm

Anonyme a dit…

Point de vue CFDT :

Vendredi 20 janvier, le Tribunal d’Instance de Palaiseau a annulé l’élection des membres du comité d’entreprise de H.P.C.C.F.
Ce jugement est fondé sur un double constat :

la violation par H.P. de la règle qui impose d’élire en même temps les D.P. et les membres du C.E. (L 423-19 du C.T.)
la confusion, créée par H.P. en annonçant successivement, la veille des élections et à deux heures d’intervalle, le report du « scrutin de demain » (sans précision), puis le maintien de l’élection du C.E.
Le Tribunal a jugé ces deux anomalies suffisamment graves et importantes pour entraîner l’annulation de l’élection sans examiner les autres griefs que la C.F.D.T. et la C.G.T. avaient exposés.

Ces griefs étaient tout aussi sérieux. A chacun(e) d’en juger :

Défaut d’envoi des listes de candidats aux électeurs votant par correspondance ;
Défaut de communication aux délégués syndicaux de la composition des bureaux de vote ;
Défaut de sécurisation du site de vote électronique, accessible à partir de postes autres que ceux qui lui étaient dédiés ;
Anomalies de fonctionnement du vote électronique (enregistrement de votes non encore validés par l’électeur, et impossibilité de les modifier avant validation ; défaut de fonctionnement du code de certains électeurs ; doutes graves sur la confidentialité des votes) ;
Défaut de prise en compte électronique de votes que les électeurs attestent avoir exprimés ;
Défaut de réception, par certains salariés, du matériel de vote par correspondance ;
Réception par certains salariés d’un matériel de vote par correspondance destiné à un autre collège ;
Refus de prise en compte de certains votes par correspondance ;
Refus de communiquer aux organisations syndicales la liste d’émargement électronique des employés non cadres.
Chacune de ces irrégularités était prouvée.

En s’abstenant de les examiner, le Tribunal n’a donc nullement rejeté nos griefs. Son silence ne signifie en aucune manière la validation des conditions dans lesquelles, en particulier, les votes par correspondance et le vote électronique se sont déroulés. Il a simplement estimé que les deux constats rappelés ci-dessus le dispensaient d’examiner les autres griefs.

La direction est entièrement responsable des contre temps résultant de ces contentieux à répétition.

Rappelons :

que, le 16/11, le Tribunal avait ordonné le report de l’élection des D.P. de H.P.C.C.F. afin de rechercher, entre temps, si le nombre des mandats à pourvoir était conforme au Code du travail, compte tenu de l’effectif des salariés d’entreprises extérieures, mis à la disposition de H.P. ;
que, le soir même, nous avions demandé à la direction de reporter les deux élections pour tenir compte de l’obligation légale de déroulement simultané. Nous avions attiré son attention sur l’irrégularité d’une élection de C.E. qui n’aurait pas lieu à la même date que celle des D.P. ;
que la direction avait passé outre notre mise en garde ;
et que, depuis lors, le 15/12, le Tribunal a augmenté de six le nombre des D.P. à élire chez H.P.C.C.F. et H.P.F., compte tenu du personnel mis à disposition, que la direction avait refusé de prendre en compte.
Ainsi, chaque fois, la manière dont la direction a organisé les élections a été condamnée. Chaque fois, il s’est donc avéré que notre thèse était fondée au regard de la loi.

Si H.P. ne s’était pas crue au-dessus des lois,
Si H.P. était plus respectueuse des règles démocratiques,
Si certaines Organisations Syndicales n’avaient pas apporté leur soutien à la Direction de H.P.
L’élection et le fonctionnement des institutions représentatives du personnel n’auraient pas été perturbés.

A présent, il convient d’organiser l’élection des représentants du personnel, au plus vite et – enfin ! – de manière parfaitement régulière, afin de garantir pleinement la légitimité des institutions.

C’est pourquoi, dès vendredi soir, nous avons demandé à la direction d’inviter sans délai les organisations syndicales à la mise au point du protocole préélectoral.

Anonyme a dit…

Point de vue CFTC :

Saisi par la CGT et la CFDT, le juge du Tribunal d'Instance de Palaiseau a décidé le 20 janvier d'annuler le résultat des élections du CE CCF qui avaient eu lieu le 17 novembre 2005 (voir le jugement complet sur http://salsa.europe.hp.com/cftc/) :



Cela entraîne, selon nous et à première vue, un certain nombre de conséquences :



1/ Toute l'équipe du CE CCF qui s'était mise progressivement en place depuis deux mois avec un certain succès est démise de ses fonctions : le secrétaire, le trésorier et leurs adjoints, les Présidents et membres de Commission... C'est donc le Président du CE qui devient responsable du fonctionnement (c'est à dire le DRH) ! DRH qu'on préférerait voir en négociation plutôt que d’avoir à gérer seul l'ensemble des oeuvres sociales du CE CCF. Attendez-vous à quelques problèmes... Sauf si les 5 syndicats acceptent la prolongation des mandats CE, ce qui est loin d’être gagné puisque la CGT a déjà refusé la prolongation des mandats DP.

2/ De l'énergie et des moyens vont être à nouveau mis dans une campagne électorale lourde alors que là aussi, il y a mieux à faire côté syndical et oeuvres sociales. Pour utiliser ce temps perdu et continuer à avancer, il faudrait signer un avenant au protocole d’ouverture de négociations pour continuer les réunions échanges de vue, la CFTC est prête à le faire.



3/ L'impact sur le calendrier PSE est certain puisque le Comité de Groupe qui devait se réunir le 31 janvier (préalablement aux deux CE HPF et HPCCF, puisqu’il représente le groupe HP en France) pour le début de l'information-consultation n’est plus en mesure de le faire. Soit faute de représentants du CE CCF, soit parce que derrière on ne peut enchainer avec l'information-consultation du CE CCF. Cela va donc demander deux mois environ pour que l'information-consultation du Comité de Groupe et des CE puisse commencer, à condition qu'il y ait un seul tour d'élections.



La période de tous les volontariats, prévue initialement en mai pour des départs intervenant le 16 juin, est désormais intenable. Un glissement de 1 à 3 mois semble inévitable. Tout retard gêne globalement les candidats au reclassement interne et externe, et ceux qui attendent la mise en place des nouvelles organisations. La CFTC souhaite donc des élections CE le plus tôt possible, soit début mars, aussi bien chez HP CCF que chez HPF.



4/ Les négociations deviennent plus délicates à mener car la direction, comme en 2003, fait des concessions à condition de gagner du temps pour aller plus vite puisque chaque mois perdu représente environ 4 millions d'Euros de salaires à verser plus longtemps à des gens qui ont déjà la tête ailleurs...

5/ L'expert, qui avait logiquement un peu de mal à suivre le rythme élevé du calendrier initial pour mener ses entretiens et rédiger ses rapports, aura plus de temps pour étudier la restructuration. Est-ce que ce sera utile aux employés ? L'avenir le dira. Par contre ces problèmes n’aident pas vraiment le groupe de développement des activités en France dans ses discussions avec l’Europe et les US. Il n’y a rien d’étonnant à ce que Mark Hurd ne veuille pas se rendre en France dans sa tournée européenne, le climat social étant tout sauf calme.

6/ La seule possibilité de partir avant les nouveaux délais, pour un employé ayant une offre ferme d’emploi en poche, est de demander un congé sabbatique, qui sera automatiquement accepté si on a deux ans d'ancienneté ou plus. La chance d'acceptation du dossier de volontariat est ensuite élevée, car ils seront en tête de liste avec un projet finalisé déjà démarré, mais il n'y a pas et il n'y aura pas garantie à 100%.

Anonyme a dit…

Point de vue FO :

Annulation des élections CE HP CCF : la position de FO



FO rappelle le contexte de cette annulation, explique sa position et analyse les impacts de cette décision.



Commençons par un petit historique, pour prendre un peu de recul :

Au cours de l'année 2005 - avant l'annonce du plan social - la direction propose la mise en place du vote electronique : FO se déclare POUR à condition que celà permette d'obtenir une meilleure participation en ouvrant le scrutin sur internet et pendant une fenêtre de temps élargie (1 semaine par exemple). Celà a déjà été fait dans plusieurs entreprises modernes (exemple : UNILOG) et celà à permis d'atteindre un taux de participation très important (90% dans certains cas). Impossible d'obtenir le consensus (il faut l'unanimité!) sur ces propositions : résistance au changement et paranoia sécuritaire ramènent le vote électronique à un vote sur PC dans un isoloir. Résultat : ça ne sert à rien et ça ne peut que perturber le scrutin !

Octobre 2005 - après l'annonce du PSE et en plein conflit social ultra-médiatisé,
4 syndicats dont FO (sauf CFE-CGC) souhaitent reporter les élections HP CCF prévues en décembre 2005 à une période plus calme de l'actualité sociale HP. Là aussi il faut l'unanimité !

La CFE-CGC s'entête,et expose publiquement ses raisons qui sont respectables - elle est attaquée de manière assez virulente par d'autres organisations : FO prend sa défense au nom de l'unité syndicale. Le scrutin aura bien lieu le 17 novembre.

Un recours - pour des motifs valables - est proposé par la CGT contre le protocole électoral. Il s'agit de contester le décompte des sous-traitants qui affecte le nombre de Délégués du Personnel. Le reproche que nous faisons à ce moment là, à la CGT, c'est de n'avoir jamais soulevé cette question pertinente lors des réunions prévues à cet effet sur le protocole electoral. La CFDT, et pendant un court laps de temps la CFTC, s'associent à ce recours.
FO, toujours au nom de l'unité syndicale refuse de s'associer à ce recours.

Les élections DP sont annullées par jugement la veille des elections le 16 novembre. La direction cafouille en annonçant à 14h l'annulation de tous les scrutins puis à 17h en confirmant la tenue des élections pour le CE seulement.
Les élections se tiennent quand même le 17/11 et la CFE-CGC arrive en tête.

Un recours est intenté par la CFDT et la CGT. FO est d'accord avec plusieurs des motifs de recours - mais, bien que n'ayant obtenu aucun siège, décide de ne pas s'associer à ce recours.

Le jugement du 20/1/2006 annulle les élections du CE HPCCF


Pourquoi FO ne s'est pas associé à ce recours ? :

Bien que plutôt du coté des "victimes" de ces cafouillages et de ce mode de scrutin (la liste FO apparaît en dernière position, pratiquement invisible sur les postes de travail utilisés pour le vote), nous avons finalement considéré que les inconvénients d'un tel recours pour les employés HP étaient trop lourds. Avec l'accord de notre fédération, nous avons fait le pari de rentrer dans un protocole de négociation pour lequel le temps gagné par la direction peut être utilisé pour obtenir des contreparties significatives pour les employés.

Quel est l'impact ce cette annulation sur le PSE ?

De manière factuelle, l'impact sur le calendrier sera significatif : au moins 1 mois, jusqu'à 3 mois de délai pour démarrer la consultation. Il faut au moins organiser de nouvelles élections pour avoir à nouveau un CE coté HPCCF, et les élections HPF doivent aussi se tenir en mars 2006. Le PSE doit se faire obligatoirement de manière concomittente pour HPF et HPCCF.

A notre avis ce retard a quelques avantages et des inconvénients significatifs. De toutes façons, il faudra faire avec !

Les avantages :


Plus de temps pour "comprendre" la justification économique - et on voit clairement que vu la multitude des organisations et le type de motifs avancés - ce ne sera pas du luxe. Mais on auraît pu gagner du temps d'une autre façon.

Plus de temps pour "challenger" cette justification economique et pour proposer des alternatives là où celà est nécessaire.
Plus de temps pour préparer les projets de ceux qui ont décidé de partir
Plus de temps avant d'éventuelles désignations et avant de retrouver des employés HP aux Assedics, ce que nous espérons tous éviter.
Plus de temps pour réfléchir et proposer des solutions de reclassement adaptées
Les inconvénients :


Toutes les avancées dues à la "rapidité" de la négociation sont désormais peu probables. La direction n'a plus de raison de céder sur certaines propositions dans l'objectif de gagner du temps puisque ce temps est perdu par ailleurs.
Dans un climat de pression juridique, il y a un risque que le budget du PSE se déplace vers les provisons pour risques (avocats, durée du conflit etc...) au détriment des conditions d'accompagnement des volontaires et autres PDA.
Dans ce climat - et en période électorale pour HPF et HP CCF - il sera difficile de poursuivre des négociations : le cadre même de ces négociations pourrait subir des attaques juridiques à la moindre faille et il n'y a pas de CE pour amorcer la consultation légale.

Voilà, globalement nous regrettons que la voie de la négociation soit, de fait, momentanément bloquée - puisque c'est celle que nous avons choisi dans l'intérêt des salariés de HP. Nous allons continuer notre action dans ce nouveau contexte de manière responsable et nous espérons que vous serez plus nombreux à soutenir notre action dans les prochains scrutins.

CFTC HP a dit…

Nos conseils juridiques disent à l'instant qu'on ne peut pas prolonger des mandats qui ont été supprimés par une décision de justice. On s'oriente donc selon nous vers la nomination par un tribunal d'un administrateur pour le CE HP CCF afin de limiter la casse oeuvres sociales, et pour pouvoir débuter l'information-consultation du PSE au moins coté CCF il faudra attendre de nouvelles élections début mars au plus tôt. Les 5 syndicats HPF sont tombés d'accord pour fixer la date des élections HPF au 4 avril, avec des mandats de deux ans et demi. L'information PSE aura sans doute commencé avant mais c'est sans conséquence. Elle commencera avec un CE et se poursuivra avec un autre. Pour CCF, elle commencera et se terminera avec le nouveau CE.

Anonyme a dit…

Très intéressante cette position de FO et d'une certaine façon très responsable.
Gagne à être connu.
Merci

Anonyme a dit…

C'est la 1er fois que j'entends parler de tous ces Pb, je pense que ce ne peut pas etre de l'intox, alors pourquoi ceci n'a jamais été mentioné sur ce Blog CFTC/Inter ?

A cette lecture je ne suis pas certain de comprendre pourquoi ce silence.


Ces griefs étaient tout aussi sérieux. A chacun(e) d’en juger :

Défaut d’envoi des listes de candidats aux électeurs votant par correspondance ;
Défaut de communication aux délégués syndicaux de la composition des bureaux de vote ;
Défaut de sécurisation du site de vote électronique, accessible à partir de postes autres que ceux qui lui étaient dédiés ;
Anomalies de fonctionnement du vote électronique (enregistrement de votes non encore validés par l’électeur, et impossibilité de les modifier avant validation ; défaut de fonctionnement du code de certains électeurs ; doutes graves sur la confidentialité des votes) ;
Défaut de prise en compte électronique de votes que les électeurs attestent avoir exprimés ;
Défaut de réception, par certains salariés, du matériel de vote par correspondance ;
Réception par certains salariés d’un matériel de vote par correspondance destiné à un autre collège ;
Refus de prise en compte de certains votes par correspondance ;
Refus de communiquer aux organisations syndicales la liste d’émargement électronique des employés non cadres.
Chacune de ces irrégularités était prouvée.

CFTC HP a dit…

26 janvier, 2006 18:26
Message du modérateur : ce serait bien que ta réponse soit signée, au moins du nom de ton syndicat.

Anonyme a dit…

CFTC 18:26
Désolé, c'est factuel rien de plus. Je ne suis pas syndicatlisé,ni particulierement sympatisant CGT/CFDT...presque le contraire pour l'un des deux; mais j'aime la transparance. Il faut savoir etre VIGILANT. Je dois meme ajouter que je suis surpris, voir deçu par cette façon de ne pas répondre à ma question.

CFTC HP a dit…

Les informations citées viennent forcément en interne d'un des deux syndicats, tu ne les a pas inventé ni trouvées dans le jugement, donc on préferait que ces messages soient signés.

Pour ta question sur le fait que ces problèmes sont évoqués dans le détail pour la première fois, il faut demander aux acteurs principaux la raison de leur silence.

En ce qui nous concerne, on ne voit pas bien pourquoi se creper le chignon devant tout le monde.
Surtout qu'à l'automne 2005, on est en pleine intersyndicale à 5 pour faire baisser le chiffre.

La liste complète des "irrégularités" citées ont gené ou profité à tout le monde de la même façon. D'ailleurs c'est la CFTC qui était le plus proche d'obtenir un poste supplémentaire (non cadre). Comme FO, on aurait pu s'estimer lésé mais on n'a pas vu l'intéret de contester ces élections alors qu'on espérait beaucoup mieux que le score obtenu car TOUTES les élections comportent ce genre d'incidents, même si celle-ci en a cumulé plusieurs.

Vieux Singe a dit…

Si je comrend bien, il semble impossible d'organiser une election sans un seul couac. Cela ne me surprend pas d'ailleur, le pafait n'existant pas.

Donc est ce que les elections peuvent etre systematiquement contestees devant les tribunaux afin de bloquer toute mise en place du PSE ?

Arthur a dit…

C'est long à lire et un vrai roman tout ces points de vu syndicaux...
L'historique de FO semble expliquer assez bien les evenements et l'imbroglio syndical.
En résumé on est un peu dans la merde et il semble plus positif d'avancer comme les autres pays d'Europe que de nager à contre courant sans bien comprendre la finalité.

Arthur a dit…

Pourquoi il n'y a pas la point de vu de la CGT?!
C'est quand meme eux les principaux responsable de cette situation de M...

Anonyme a dit…

En tout cas merci d'avoir rappelé l'historique et la cause reelle de tous ces problemes : le non report des elections

Anonyme a dit…

et si l'intersyndicale se re-formait autour de la date du 9 decembre 2005 ?

J'espere que toute reference a cette date ne sera pas censuree, mais surtout ne sera pas oublie etant ce qu'elle represente pour l'ensemble des employes qui vont partir, volontairement ou pas.

J'invite les syndicats a se prononcer sur ce sujet qui semble etre devenu tabou.

Anonyme a dit…

CFTC !!
Alors là vous marchez sur la tete avec votre parano. j'ai fais un copié collé du post CFDT, de ce mene blog 16:39 ...vous gagneriez à lire ce que dises les autres syndicats, à tout le moins lire les attendus du tribunal (je pense sans savoir) que c'est de là que ce doit etre extrait; d'ou ma question infos ? intox ?
Désolé sur cette réponse, (que vous allez peut etre censuré)vous ne resorté pas grandi à mes yeux.
Deçu au carré.

CFTC HP a dit…

26 janvier, 2006 21:10
Tu as complètement raison, mes plates excuses. C'est certainement de l'info mais on n'a pas fait venir d'huissier le jour des élections et nous n'avons rien constaté de nature à justifier l'annulation du vote CE et les problèmes en résultant.
Ceci dit, tu devrais consulter le jugement, il est très rapide à lire.

Pour 26 janvier, 2006 20:55
Le refus de reporter les élections n'est pas la cause de tous les problèmes. La preuve : si cela a motivé initialement notre action en justice, nous avons retiré notre recours pour éviter l'enchainement désastreux que l'on a constaté et qui s'est avéré encore plus catastrophique que prévu. Et avant le jugement CE de Palaiseau, il était encore temps de se désister.

CFTC HP a dit…

Pour Vieuxsinge (26 janvier, 2006 20:37)

Il y a un moment où le juge va se lasser... Ici le principal problème est la non concommitance des élections CE et DP.

Le même tribunal a débouté FO qui contestait les élections CE pm HP entité commerciale de 2001 gagnées en majorité absolue par la CFTC avec...une voix d'avance ! Et il y avait eu ce genre de petits problèmes également à l'époque, en particulier sur les votes par correspondance.

Anonyme a dit…

1, 2, 3, 4, j'ai beau compter et recompter il manque toujours la position d'un syndicat.
Rendez-vous aux prochaines elections .....
Concernant l'impact actuel sur le CE, personnellement je n'hesiterai pas a denoncer l'action en cours, si "a l'extreme", j'en etais directement impacte, par exemple, l'indisponibilite de cheques domicile, ayant passe un contrat avec l'organisme qui accepte ce paiement, mais que je ne pourrais plus payer.

Anonyme a dit…

A tous les aigris de ce blog. Vous ne croyez pas que vous vous eloignez un peu du problème principal qui est celui des designations? Qu'est-ce qu'on en a foutre de savoir qui a raison, qui a tort sur les elections. Pendant les soldes les negos continuent et il serait temps que chacun se reconcentre sur le bon sujet! Au jour d'aujourd'hui on a des designations. Comptez vos points et vous verrez!

Anonyme a dit…

pour le blogger qui parle de la loi et que hp n est pas au dessus des lois donc logique l annulation des elections
et bein si hp applique la loi
les indemnites ne sont plus les meme adieu package

Anonyme a dit…

>Arthur said...
Pourquoi il n'y a pas la point de vu de la CGT?!
C'est quand meme eux les principaux responsable de cette situation de M...

Tu a sété voir sur le site de la CGT ?

CFTC HP a dit…

27 janvier, 2006 11:19

Avant les désignations, qui restent théoriques, il y a le volontariat.

L'insuffisance ou l'excès de volontaires s'appréciera selon les
chiffres de suppressions de poste par catégorie professionnelle (56), statut cadre-non cadre, bassin d'emploi (4 CCF ou 5 HPF) et société (HPF-CCF). Nous n'avons pas encore une idée assez précise pour permettre à chaque employé de connaitre son % de suppression de poste selon ces 4 critères, il faudra attendre pour cela le début des consultations.

Pour éviter les désignations, il faudra accepter ou demander un principe de vase communicant entre ces quatre critères, comme en 2003 à l'issue de l'ouverture du volontariat.

On estime que les risques d'insuffisances de volontaires seront sur les fonctions centrales, certains métiers de support client et les non cadres en général.

Géographiquement, les deux points les plus préoccupants en terme d'insuffisance de volontaires nous semblent être Ida et les agences de Province. A noter : les demandes de congés sabattiques sont concentrées pour l'instant sur Grenoble et l'Ile de France.

Anonyme a dit…

Reponse a "Tu as été voir sur le site de la CGT ? "
OUI : http://www.cgt-hp.com/
Forum : http://www.cgt-hp.com/phpBB2/viewforum.php?f=13

Anonyme a dit…

Bonjour,

Quitte a passer pour un vilain petit canard, je voudrais exprimer mon point de vue sur le PDA, et notamment sur la pression mise par la direction auprès de l'Inter pour signer la proposition avant le 10 février sous peine de retrait du PDA du PSE.

Question: doit on avoir peur de cette 'menace' et doit on la prendre au sérieux ?

De mon point de vue, Non. En effet, quel sont les risques:
- Pour les P3 il est quasi nul (vu la teneur du PDA ...)
- Pour les non cadres, P1 et P2, cette menace de retrait du PDA ne peut pas être sérieuse. Supposons un instant que la direction la mette à éxécution si pas signature avant le 10/02. Et bien ils sont bien dans la M..., car la volonté de faire partir ces populations est l'OBJECTIF de la direction et sans PDA ce serait un vrai cauchemard.

Ma position est donc au final la suivante: ne PAS SIGNER le PDA car en aucun cas il est acceptable dans sa forme actuelle, et je suis convaincu qu'en aucun cas la direction ne peux s'offrir le 'luxe' de s'en passer pour les populations non cadres.

Qu'en pensez vous ?

Anonyme a dit…

Position FO

1) L’accord proposé pour les Non cadre et les P1/P2 constitue une véritable opportunité d’éviter des désignations pour des populations touchées à hauteur de 35%. Il reste à corriger, à notre sens, l’attractivité financière sur certains aspects du plan : le taux de couverture de la deuxième tranche A, la prime de départ, et l'inclusion des primes d'astreintes et autres dans le salaire de référence.

2) Par ailleurs, force est de constater l’absence de facto de plan PDA pour les populations P3. Nous considérons qu’il serait pas admissible que des désignations de cadres puissent avoir lieu alors qu’HP n’ait pas mis en place un plan permettant des départs en préretraite des cadres les plus agés. La Direction forte des conditions financières offertes pour le volontariat clame que cette seule mesure devrait suffire à éviter des désignations dans les populations Cadres P3. Nous lui demandons d’assumer ce risque qu’elle considère comme négligeable en garantissant en cas de désignation dans les catégories cadre l’ouverture un PDA pour les P3 aux conditions de l’accord Non cadre P1/P2 pour couvrir tout ou partie des licenciements.

Anonyme a dit…

j'ai l'impression que ce blog devient un doublon de la salle de négociation et que les gens qui s'y expriment sond syndiqués ou tout comme, donc là juste pour régler des comptes qu'ils ne font pas ailleurs

Anonyme a dit…

En effet, pourquoi la CFDT et la CGT n'ont-elle pas informe les salaries de tous ces soit-disant problemes. C'est trop facile de venir faire figure de zorro après la bataille. Qu'ils ne viennent pas dire que c'était pour protéger l'Intersyndicale on n'y croit plus à ce genre d'argument. Pourquoi n'ont-il pas fait voter les salaries en AG pour savoir si le "jeu" en valait la chandelle.

Toute cette situation pour 6 DP de plus alors que grace a eux on est sans DP depuis le 2 décembre! Et je n'ose même pas parler de la situation dans laquelle ils nous ont mis maintenant.

Desole tout cela n'est pas crédible. Ce manque de transparence n'est pas à leur avantage, ils nous ont pris en otage c'est de l'abus de pouvoir.

Anonyme a dit…

au 04/01, l'intersyndicale annonce que suite aux premieres propositions de la Direction, 90 personnes (70 nc + 20c) seraient "theoriquement" elligibles, d'ou contre proposition.

au 24/01 : 206 personnes sont maintenant "theoriquement" elligibles (124 nc + 57 P1/P2 + 25 P3), ce qui me semble quand meme une avancee, qui ne me semble pas "faible"

Anonyme a dit…

Il y a quand même quelque chose que je ne m'explique pas.
La direction veut faire partir les NC et cadres P1/P2, OK, pour les P3 elle durcit sa position, ce n'est plus 56 mais 58 ans qu'il faut avoir.
Pourtant, elligibles P3 ayant 56 ans (25), elligibles P3 ayant 58 ans (25), cherchez l'erreur, à moins qu'elle ne se positionne déjà pour le futur plan ?

Anonyme a dit…

Bonjour,
J'espere de tout coeur que l'intersyndicale VOTERA cet accord PDA, en tant que non-cadre c'est ma seule chance.

CFTC HP a dit…

27 janvier, 2006 14:48
D'où vient ton chiffre "elligibles P3 56 ans ? " Le bon chiffre est de l'ordre du double...

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

J'ai juste une question à poser: est il légal dans un plan social de proposer des mesures différentes en fonction des catégories professionnelles?
N'a t'on pas ici des mesures discriminatoires?
Il serait bon que le syndicat pose la question à un avocat si necessaire avant d'accepter ou de refuser ce pda.

Anonyme a dit…

En tant que PIII, ce PDA est totalement dissuasif. Un rapide calcul montre que dans mon cas la rente du PDA est 50% inférieur aux Assedics.
Depuis l’acceptation du planning des « négociations » MH & PS ont impose leurs conditions et les résultats sont très maigres pour les employés. Nous sommes très loin des objectifs annonces par les syndicats.

Anonyme a dit…

J'ai bien lu la position exprimée à 14:00 (ne pas signer le PDA actual) et la position FO de 14:19.

Je suis au final d'accord avec les deux positions, la première posant le problème des P3, la seconde amenant cette réponse: Nous (FO) lui demandons (a la direction) d’assumer ce risque (désignation de P3) qu’elle considère comme négligeable en garantissant en cas de désignation dans les catégories cadres l’ouverture un PDA pour les P3 aux conditions de l’accord Non cadre P1/P2 pour couvrir tout ou partie des licenciements.

Je dirais donc, SOUS CONDITION QUE LA DIRECTION S'ENGAGE COMME EXPLIQUE CI-AVANT, SIGNER LE PDA, SINON NE PAS LE SIGNER !!!!!!!!

Anonyme a dit…

"est il légal dans un plan social de proposer des mesures différentes en fonction des catégories professionnelles?"

"est-il légal dans un plan social
de licencier plus de personnes que d'autres en fonction des catégories professionnelles" ?

Réponse dans le tract FO : "des mesures spécifiquement adaptées aux populations les plus touchées ne sont pas des mesures discriminatoires"

Anonyme a dit…

Chers syndicats,

Que pensez vous de la proposition constructive faire par l'anonyme de 15:52 ?

Ca me parait être LA porte de sortie de l'impasse PDA pour les deux populations cadres et non cadres, et ne devrait pas poser de problème à la direction HP qui a confiance dans la suffisance des mesures qu'elle a proposée au PSE pour éviter les désignations.

Il me semble très important de considérer sérieusement cette piste !

Merci a tous pour votre engagement.

Anonyme a dit…

le PDA n'est pas un droit...!

Certaines personnes auraient oublié qu'il s'agit d'un plan social?

Anonyme a dit…

Je viens de lire le long discours de la CFE-CGC sur ce blog et je constate une seule chose:

tout le long on attaque la CGT/CFDT qui a osé denoncer devant les tribunaux les irrégularité du scrutin
mais
au final eux aussi n'hesiterons pas à aller devant les tribunaux en cas d'irregularité...

Ca sent plutot le réglement de compte sur ce blog , tous contre la CGT/CFDT meme s'ils reconnaissent ne pas se priver de faire respecter la loi le cas échéant.


Elle est bien vu l'excuse pour justifier l'echec annoncé des negociations sur les PDA et les Packages....ca ne pouvait pas mieux tomber !!!

Einstein a dit…

21:06, ce n'est pas aussi simple.

Si le scrutin CE n'avait pas eu lieu, la CGT aurait attaqué pour délit d'entrave
et non tenue des élections !

Mon analyse CCF :
CGT : organiser le chaos, coute que coute (voir les DP non prolongés et tout le reste)
CFDT : récupérer le siège perdu (ils sont passés de 2 à 1), partagé entre le chaos et redevenir copain avec PS
CGC : essayer de refaire le score optimum du 17/11, vote qui a eu lieu à un moment idéal pour eux.
CFTC : gagner le siège manqué de peu et se hisser au niveau de la CGC
FO : prendre la ballon dans la mêlée à 4 du dessus et marquer un essai

On voit que personne n'est nickel chrome mais c'est normal, c'est le système de mise en concurrence des syndicats qui veut cela. C'est déjà bien
qu'ils arrivent à travailler ensemble à 3,4 ou 5 selon les sujets. :) On leur demande avant tout : compétence, éthique et énergie. Pour certains, prévoir les conséquences sur les employés, c'est trop demander

Anonyme a dit…

pas mal vu, Einstein...

Anonyme a dit…

Il y a quelques temps, j'ai lu sur ce blog que nous pourrions consulter une enquête sur le devenir des volontaires de 2003. Est-ce toujours d'actualité? Ce serait une bonne source d'enseignement pour les gens souhaitant opérer une reconversion. merci beaucoup.

d2R2 a dit…

Tu racontes vraiment n'importe quoi Einstein ...

Anonyme a dit…

Dommage toutes ces querelles ...
Je me "f..t" des raisons qui ont amené a cette situation, on ne reviendra pas en arriere, donc agissons plutot sur le présent et l'avenir : CE "interimaire", dates elections, nouveau calendrier, signature accord PDA : je l'espère, car ce serait un comble de refuser cette opportunité, OK HP à beaucoup d'argent, mais restons les pieds sur terre ! quelle sociéte offre une préretraite à 51 ans ?

CFTC HP a dit…

Pour 27 janvier, 2006 22:57
Les données collectées et les conseils des ex HP ont effectivement une valeur inestimable. Nous en reparlerons lundi.

Anonyme a dit…

J'espère que l'accord non cadre PDA sera signé vite et quoi qu'il arrive. Avant que MH ne change d'avis suite aux derniers blocages. C'est une chance extraordinaire pour eux, dans une société ou leur avenir est + qu'incertain. Le 1er syndicat à ne pas le signer pourra immédiatement adhérer au MEDEF.
PS : je suis cadre

Anonyme a dit…

8:57
Hp offre la retraite à 51A !!
Pour combien d'HP ? un nombre trés limité, pas pour les 900 bientot virés,par ce meme HP; soyons précis.
Merci

Anonyme a dit…

En reponse au 28/01 12:33, Je suis non-cadre eligible, mais je ne souhaites pas que cet accord soit signe, il s'agit d'etre equitable, solidaire, les conditions garanties par le 9 decembre 2005 sont meilleures pour l'ensemble des PDA.

PS n'a pas le choix, alors !!!!

EInstein a dit…

14:00 C'est trop facile de signer anonyme en réponse à 12:33 et de prétendre être ce qu'on n'est pas... Un non cadre (50 ans avant la fin de l'année...) éligible avec les conditions de trimestre qui ne se porte pas volontaire alors qu'il y a 35% de suppressions de postes, il faut donner les noms !

Zazou a dit…

au fait, est-ce que les personnes en LOA auront le droit de voter aux prochaines élections ?

Si jusqu'ici, ils ne prenaient pas la peine de voter, ils vont peut-être changer d'avis vu la tournure des événements...

CFTC HP a dit…

Pour préciser ce que dit 28 janvier, 2006 14:00 et répondre aux allusions sur la fameuse date du 9 décembre 2005.

Les conditions d'éligibilité en âge sont meilleures pour les non cadres (2 ans de moins). Identique pour les P1-P2 et tout le monde le sait catastrophiques pour les P3 (+ 5 ans!)

En ce qui concerne l'engagement du 9 décembre 2002, il dit :

"La Direction s’engage à un moratoire, postérieurement à la restructuration présente, sur l’application des licenciements collectifs pour cause économique .... pour une période de 18 mois à compter de la réorganisation juridique du 9 décembre 2002, même dans le cas où les procédures de consultation y relatives seraient arrivées à leur terme...

Pour HP Centre de Compétences, France, la Direction s’engage par ailleurs pour une période de 18 mois supplémentaires à l’issue de la première période de 18 mois visée ci-dessus à ce que si des licenciements collectifs pour cause économique étaient rendus nécessaires, les salariés concernés se voient alors offrir au minimum les conditions d’accompagnement agréées dans le cadre du présent accord"

Tout tourne autour des mots "application" et "nécessaires". Pour "nécessaires" cela renvoie aux dates d'information-consultation. La direction estime que celle-ci n'a pas commencé, elle a pris un certain nombre de précautions dans ce sens. Certains syndicats ont tenté également de prendre un certain nombre de précautions dans l'autre sens en essayant de faire constater le début de l'information du PSE 2006.

Mais le premier mot "application" signifie début des licenciements économiques. Donc été 2006. La prolongation du moratoire ne fait pas disparaitre ce mot, et il est un préalable au mot "nécessaire". Le coté "nécessaire" étant lui-même l'objet du débat intervenant pendant la consultation Livre IV.

Pour résumer :
Seule une action en justice en faveur des cadres P3 CCF de 53 ans fin 2006 et éligibles aux anciens critères PDA permettrait de trancher définitivement ce point. Une action longue sur 3 ou 4 ans, car la direction ira en Cassation s'il le faut étant donné les montants en jeu (plus de 50 millions d'Euros). Pas sur que l'on trouve des syndicats pour se lancer dans une telle action, très hasardeuse selon le premier avis de nos conseils, et dans la mesure où le reste du PSE est sur des bases comparables à 2003.

Anonyme a dit…

Pour anonyme 14:00

Si tu es vraiment un non cadre éligible, parle autour de toi. Tu verras que la quasi totalité des non cadres éligibles veulent leur PDA NC car leur job sera supprimé maintenant ou plus tard et qu'il est très favorable. Et tant mieux pour eux, je ne suis pas jalous pour un sou ;-)
Quand a PS, bien sur qu'il a le choix, pour tout ce qui est au dela de la loi et de la convention de la metalurgie. Sauf si la corp en a marre, lui demande de faire le plan le plus low cost possible quitte à perdre du temps, ou le remplace par un clone francais de MH.

Anonyme a dit…

Why not ?

"...seule une action en justice en faveur des cadres P3 CCF de 53 ans fin 2006 et éligibles aux anciens critères PDA permettrait de trancher définitivement ce point. Une action longue sur 3 ou 4 ans..."
Sauf que à 53A en 2006 +3/4 Ans de procédure c'est encore dans les clouts versus plan P3 2006 à 58A.
Ceci étant, si le risque est vraiment grand aussi pour HP...p'tite transaction PS est toujours possible ...
Voilà un vrai challenge. A méditer.

Anonyme a dit…

cadres P3 CCF de 53 ans fin 2006 et éligibles aux anciens critères PDA
Pour info:
Il est roujours possible de mutualiser une action de ce genre avec un avocat spécialisé (déja fait dans une vie antérieure) c'est vraiment pas cher et peut raporter gros. Sachant qu'en plus PS s'engage à ne pas licensier (?) la tranche des 53A. Sujet à creuser il me semble.
Quand c'est la guerre c'est la guerre, chacun défend,avec ses moyens ses interets, tout comme MH/PS &Co.
En plus 50ME, c'est meme pas visible dans les bénéfices....

Anonyme a dit…

C’est très sympha ce consensus qui se dégage sur le fait que les cadre PIII sont sacrifiés dans le PSE. Est-ce que les syndicats envisagent des actions ? Ou allez-vous continuer sur le mode « on peut rien faire » et passer par pertes et profits les PIII ?

Anonyme a dit…

Il faut arreter de raconter des histoires 18:14, il n'y aura aucune transaction sur un conflit de ce type avec un engagement écrit de ce type et qui n'expose que très très faiblement la direction. Et en plus, ils préfèrent aller en justice et faire appel si nécessaire pour renvoyer les problèmes le plus loin possible que d'aller demander des rallonges budgétaires à MH. Tu ferais mieux de regarder de près le dispositif projet non finalisé si tu veux vraiment partir...

Anonyme a dit…

Je suis entièrement d’accord avec 18:22 pour mutualiser ce type d’action.
50M€ n’est même pas la moitie des primes recu par MH depuis son arrivée chez HP.

Anonyme a dit…

En plus attaquer son employeur alors qu'on est toujours dans la boite c'est s'exposer à quelques inconvénients... Comme tu dis, quand c'est la guerre, c'est la guerre...

Anonyme a dit…

18:35
Je suis comme PS/MH&Co, je veux le max, pas des clopinettes !

"...Il faut arreter de raconter des histoires 18:14, il n'y aura aucune transaction sur un conflit de ce type ..."
Tu en sais quoi ? j'en ai vu d'autres bien plus étranges et tordus avec un protocol qui n'avait reine à voir avec la réalité...sauf le $$$

tous grincheux a dit…

Les seniors P3 "sacrifiés"ont l'assurance d'un job, c'est déjà pas mal... Et avec 10 ans d'ancienneté l'autre plan permet de partir avec 300, 400, 500 K euros ? Tout le monde n'a pas cette chance.

Pour le prochain plan faudra revoir la stratégie car le leader quinqua P3B tranche ISF 2 a emmené tout le monde dans le mur à faire croire et demander
la même chose qu'en 2003. Les petites concessions sont arrivées bien trop tard pour sauver le PDA des P3. Quitte à être à coté de la plaque la direction a préféré rapidement les non cadres, plus touchés, moins chers à faire partir et plus discrets.

Anonyme a dit…

19:15
Ok, pour la "garantie" (combien de temps ? pas d'engagement à ma connaissance d'HP à ce jour d'ou l'incertitude et la guerre possible) pour les 53 et plus. Pour mémoire, cette tranche d'age n'a jamais demander à etre viré, donc rien de plus que biz as usual.

...Et avec 10 ans d'ancienneté l'autre plan permet de partir avec 300, 400, 500 K euros ? Tout le monde n'a pas cette chance.

Je me demande comment tu arrives à ce montant avec 10A ?

Infos please

Anonyme a dit…

"je veux le max..."
C'est le new HP way, je ME dois de m'adapter pour etre en ligne avec nos mgrs.MH/PS &co nous tracent le chemin

Anonyme a dit…

19:14
"je veux le max, pas des clopinettes !"
Continue comme cela, tu donnes une parfaite image de toi et des seniors P3. Et de tous ceux qui piétinent leurs voisins en ne regardant qu'au dessus.

Einstein a dit…

Pour 19:23 et 19:15, pour dépasser les 300 k il faut 55 ans, un projet non finalisé, 8 K euros de salaire mensuel et 15 ans d'ancienneté, par exemple.
Avec 53 ans, 10 ans ancienneté et 6K Euros tu arrives à environ 200K. Sans les congés payés bien sur.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Comment interpréter les 2 accords PDA : 1 non-cadres+P1/P2 et 1 P3.
Toutes les options sont-elles possibles ?
Signatures des 2, d'aucun, d'un seul ?
Merci d'avance.

Anonyme a dit…

Hé les syndicats !!
Je vous trouve bien timorés: dès que la direction hausse le ton, vous avez peur, cherchez à expliquer votre reculade et rejetez la faute sur un ou plusieurs syndicats.
Ce PSE doit être au minimum identique au plan 03, notamment financier, éligibilité etc..
Vous dites oui à toute reculade, expliquant que c’est une avancée !
Heureusement que ce n’est pas vous qui avez défendu la SNCM à Marseille, autrement, les pauvres seraient privatisés et auraient perdu quelques centaines de leurs employées.
Ne signez pas, PS est obligé d’avoir un PDA, exiger les mêmes (ou plus) conditions, ne reculez pas, pensez au futur plan de 2008 et pensez aussi aux faramineux bénéfices de HP
NC, P1, P2, n’ayez pas peur, vous serez encore plus gagnants à la sortie, il ne s’agit pas d’habiller P3 en déshabillant NC, P1, P2, bien sur que non !
P3 : 56 ans au départ négo, 58 ans en fin de négo, c’est à mettre au Guinness book, non ?
Restez groupé et consultez les employés, allez on y croit

Anonyme a dit…

Einstein ok avec ton calcul bien plus réaliste

"Avec 53 ans, 10 ans ancienneté et 6K Euros tu arrives à environ 200K. Sans les congés payés bien sur."

200KE, oui c'est un calcul objectif,plus que les 300/500...

Mais en aucun cas 200Ke peuvent faire le joint avec une retraite, meme à 58A.
Donc tout le risque financier est pour l'employé(retrouvé 1 job à +53A c'est dur dur), pas pour HP...d'ou la comparaison avec des clopinettes. J'espere que c'est plus clair maintenant.

CFTC HP a dit…

Pour 29 janvier, 2006 09:53
Oui, tout est possible :
- Aucune signature
- Accord PDA NC/P1-P2 signé par une minorité de syndicats. Il peut être annulé par les autres syndicats.
- Accord PDA NC/P1-P2 signé par une majorité de syndicats. Il peut être attaqué sur une base légale à trouver.

- Accord PDA P3A-B : idem, mais on ne voit pas bien qui signerait un tel accord si aucun P3 ne le demande.

Le 3 février, on aura une idée plus précise des intentions de chacun.

Zazou a dit…

à 29 janvier, 2006 10:23

Le risque financier dont tu parles me semble exagéré. Si j'ai bien tout compris, tu as 3 options :
- prendre le package "standard" de tous les employés, et vu l'âge, l'ancienneté, ça fait un très gros chèque... tu as sans doute fait le calcul ?
- choisir le PDA avec à 6k / mois, une idemnité de 200ke et une "petite" rente (quand même autour de 3ke/mois...)
- choisir de rester travailler chez HP avec 6k/mois, et c'est sécurisé, car avant que tu sois désigné, tout le monde sera déjà parti...

Je comprends bien sûr votre déception par rapport au souvenir du plan C2A en or de la fusion avec Compaq mais reconnaissez quand même franchement qu'il y a pire non ?

Z

Anonyme a dit…

"NC, P1, P2, n’ayez pas peur, vous serez encore plus gagnants à la sortie, allez on y croit" !

En chanson, ça donne :

KAA : Aie confiance
Crois en moi
Que je puisse
Veiller sur toi ...
Fais un somme
Sans méfiance
Je suis là
Aie confiance
Le silence propice te berce
Souris et sois complice
Laisse tes sens glisser vers ces delices tentatrices

Tu dors petit ?

MOWGLI : Oui !

KAA : Aie confiance
Oui, crois en moi
Que je puisse
Veiller sur toi

CFTC HP a dit…

Zazou, l'indemnité PDA n'est que de deux mois de salaire soit 12 K pas 200K. Et de toutes façons il n'y a presque personne d'éligible en P3 (25).

Anonyme a dit…

ZAZOU,
le probleme c'est qu'en fait, il semble que tu as pas vraiment compris...tu sembles croire que ce plan 06 est un pont d'or.
Pourtant à choisir de partir, le risque est bien réel.
Pour moi, il n'y a pas de PB, je ne demandais PAS à partir avant l'age.
Ceci étant avec des conditions 2003, il fallait peser le pour et le contre, conditions, possiblement jouable...et donc 1 désigné de moins en sauvegardant les interets de ma famille.
Tout simple, je ne pense pas faire preuve de mauvais esprit, je fais face et protege ma famille.
Au fond je suis bien triste de vivre ce qui se passe de la maniere dont ça se passe...new HPWAY/MH&Co

Anonyme a dit…

c'est FAUX il y a des eligibles en P3, viens en reunion de seniors tout a l'heure, on va t'expliquer !!!!

Anonyme a dit…

Bonjour a tous.

Une suggestion a été postée le 27 Janvier à 15:52, concernant la signature ou non signature du PDA.

Serait-il possible d'avoir une réponse de nos syndicats sur cette proposition.

Dans le fatras d'information et de désinformation et de positions personelles, c'est une des seules propositions constructives sur le sujet PDA, qui permettrait peut être de sortir les négos PDA de l'impasse. Il n'y a pas de position exprimée par l'intersynadicale à ce jour. La proposition serait-elle tabou ?

Anonyme a dit…

Pour voir quelles peuvent etre les propositions; il y a une reunion des seniors aujourd'hui, il faut te deplacer, venir, et poser la question. je pense que TOUS les syndicats seront la pour repondre;ils sont en reunion jusqu'a 13 heures, donc il faudra peut etre attendre un petit peu.

Anonyme a dit…

"c'est FAUX il y a des eligibles en P3, viens en reunion de seniors tout a l'heure, on va t'expliquer !!!! "

PERSONNE ne dit qu'il n'y en a pas, la cible est bien faible (CFTC dit 25) de plus les conditions financieres sont vraiment pas stimulante au vue des risques.

Maintenant s'il existe une vréritable possibilité financierement jouable, mais non visible, priere de communiquer, car tout le monde n'a pas la possibilité d'assister aus réunion "seniors"
Merci

CFTC HP a dit…

Pour exprimer une position commune, encore faut-il que l'intersyndicale PDA se réunisse...

Il est question qu'elle le fasse demain soir.

Anonyme a dit…

Signer c'est c est déjat sauver des employés chez HP

Anonyme a dit…

Ne pas signer c'est mettre en peril des gens qui dans notre société actuelle ne trouverons pas de travail

Anonyme a dit…

Je pense qu il est préférable de négocier 2 accords PDA plutôt qu’un seul. On parle de mobilisation je ne crois pas à la méthode forte.
Pour les Non cadre, Cadre p1 et p2 je trouve cette négociation correcte
Il faut être réaliste, regarder le marché en face de vous , aujourd’hui très peu de postes sont ouvert
Jouer la sagesse c’est la sécurité même pour les P3
Merci

Rika Zaraï a dit…

Pourquoi HP n’aurait il pas les moyens de financer un plan social identique à celui de 2003 ?
Qu’est ce qui a fondamentalement changé ?
La situation financière et compétitive est bien meilleure qu’alors…
Est-ce le simple fait que le représentant des RH, qui avait mené les négociations et qui avait empoché le gros lot, n’est plus là ? A l’exclusion de cas qui, comme celui-là, me paraissent vraiment border-line, il faut obtenir un plan identique ou meilleur qu’en 2003.
Si un seul membre de la direction RH avait pu faire obtenir des conditions décentes en 2003 parce qu’il était concerné par le C2A; cela prouve bien qu’HP a les moyens et qu’une action collective est possible en 2006.
Restons unis. Ne cédons pas au chantage et aux ultimatums d’une direction au abois.

Anonyme a dit…

Signer c'est accepter le chantage a l'ultimatum de la signature imposé par Mr PS. Ne pas signer le PDA actuel n'est pas mettre en danger les non-cadres et P1/P2, c'est seulement mettre Mr PS en position d'arroseur arrosé.

Faisons l'hypothèse que le PDA ne soit pas signé, et alors ? Et bien Mr PS a un sacré problème sur les bras, il n'a plus de solution pour faire partir cette population dont HP ne veux plus, et il faudrait de toutes façons qu'il mette en place pour eux une solution alternative à ce PDA ...

Par ailleurs, Mr PS aurait un autre problème tout aussi sérieux sur les bras: vu que par définition les Non cadres et P1/P2 sont en majorité des anciens, ce ne seraient pas les premiers désignés. Hors dire que spontanément les concernés se sacriferiant pour sauver l'emploi d'un jeune, je n'y crois pas. Vous y croyez vous?

Donc il n'y a de mon point de vue aucun risque à faire courir à cette population de ne pas signer.

Alors imaginez le dilemme qui est celui de Mr PS. Obtenir la signature le + vite possible pour arrêter toutes ces questions, car il sait très bien que le bon sens l'emportera et que aucun syndicat sensé ne prendra le risque de signer un tel PDA et de cautionner une telle légèreté (je vous dit P3-56-6ans mais je reviens sur mes positions et maintenant ce sera P3-58-4ans) qui ouvrirait la porte à bien des situations intenables...

Et puis quelle est la raison pour aller signer dans 10 jours plutôt que dans 1 mois ? De toutes façons il n'y a plus de CE et le passage du PSE devant le CE est obligatoire. Alors pourquoi ne pas mettre a profit cet aléas du calendrier pour poursuivre la négociation.

Oui, l'épée de damoclès est bien là, mais pas forcément au dessus de la tête de qui on croirait a première vue !

Anonyme a dit…

Point de vue CGT

Elections DP HPCCF

Ces élections ont été reportées parce que la direction HP tardait à faire parvenir le décompte les effectifs des sous-traitants. Les sous-traitants pouvant soumettre leurs problèmes aux délégués du personnel de l'entreprise qui les accueille, leur effectif doit être pris en compte pour déterminer le nombre de délégués nécessaires . Cette procédure a permis de mettre en évidence que la direction dissimulait un nombre important de salariés sous-traitants dans les effectifs qu'elle avait pris en compte pour déterminer le nombre de sièges DP chez HPCCF au total ce sont 10 sièges supplémentaires de DP HPCCF qui seront à pourvoir lors des prochaines élections.
La direction HP est la seule responsable de ce report.

Ce report des élections DP HPCCF aurait nécessité la signature d'un accord de prorogation des mandats afin d'assurer la continuité de cette instance - depuis le 24 novembre la CGT a une position de principe favorable à la signature de l'accord de prorogation de mandat négocié avec l'ensemble des organisations syndicales.
Cet accord nécessitait la signature unanime de l'ensemble des organisations syndicales - l'unanimité n'a pas pu être trouvée sur cet accord - la direction a présenté au CE HPCCF une autre version de cet accord de prorogation des mandats DP HPCCF sans que la CGT n'ait participé à d'autres négociations sur ce sujet, bien évidemment nous avons refusé de signer un tel accord et avons dénoncé cette pratique de "négociations séparées" auprès de l'inspection du travail.
Nous ne rendons aucune organisation syndicale responsable de cette situation, selon la CGT la direction HP est la seule responsable de l'absence de DP, nous espérons que la pratique des "négociations séparées" de la direction sera condamnée.
Nous ne ferons rien pour entretenir la polémique qui vise à faire se distendre les liens entre les syndicats - les salariés ont trop besoin d'être défendus par tous les syndicats et les syndicats ont trop besoin de concentrer leurs énergies pour lutter contre leur seul adversaire : la direction HP.

Elections CE HPCCF
Le tribunal a annulé les élections du comité d'entreprise en raison des nombreuses irrégularités commises par la Direction lors de ce processus électoral. Dans les motivations de ce jugement a retenu deux irrégularités majeures parmi toutes celles que nous avions relevées :

- la confusion dans les messages contradictoires de la direction la veille du scrutin ("le report des élections", "le scrutin CE maintenu")
- la non concomitance des scrutins CE et DP.

La motivation de la CGT à attaquer ces élections n'était pas "électoraliste" , dans la mesure où le résultat de ce scrutin nous était favorable (nous aurions doublé le nombre d’élus CGT dans cette instance et nous aurions obtenu pour la première fois 2 élus cadres).
Présents tout au long de la journée électorale dans le bureau de vote de Grenoble, nous avons constaté que de nombreuses personnes avaient rencontré des difficultés pour voter (par exemple : absence de leur nom sur les listes électorales, une dizaine de votes par correspondance non pris en compte du fait de listes électorales erronées -ces personnes ne savent pas que leur vote a été rejeté ; difficultés à manier l'outil informatique : ultérieurement, sur la liste d'émargement électronique, nous avons constaté que plusieurs personnes nous ayant déclaré avoir voté n'avaient pas été prises en compte : elles n'en ont même pas été conscientes). En tout nous avons relevé plus de 30 irrégularités dont une que nous avons fait constater par huissier.

Quelles sont les conséquences de l'annulation des élections ?

Nous sommes aujourd'hui les seuls à demander la négociation et la signature d'un accord de prorogation des mandats afin d'assurer la continuité de cette instance. La conclusion d'un tel accord étant susceptible d'avoir un impact sur le calendrier du "protocole d'ouverture de négociations" et des autres négociations connexes PSE, PDA, ARTT ... - nous avons exprimé auprès de la direction notre souhait que cette négociation s'inscrive dans ce qui devrait être l'esprit des autres négociations en cours - nous avons signifié notre volonté de signer un accord de prorogation des mandats CE HPCCF si celui-ci offrait des garanties suffisantes aux salariés de l'entreprise tant au niveau de l'organisation des prochaines élections du CE HPCCF (dans les meilleurs délais et avec les moyens de négocier un accord préélectoral de qualité) que sur d'autres aspects des négociations connexes PSE, PDA, ARTT ...

Dans certaines situations particulières des salariés peuvent être gênés par l'absence de calendrier vis-à-vis de leurs projets individuels. Là encore, la direction est responsable de cette situation : aucune organisation syndicale n'a demandé de plan de licenciements , au contraire nous luttons tous contre - Si aujourd'hui il n'y a plus de calendrier, il ne tient qu'à la direction de faire des propositions pour que les organisations syndicales consentent unanimement à signer un accord de prorogation de mandats du CE HPCCF ainsi le calendrier initial redeviendrait la référence.

Quand au sujet de la gestion des affaires courantes du CE CCF, en particulier tout ce qui concerne les oeuvres sociales, la réglementation a prévu le cas (nous ne sommes pas la première société où des élections soient annulées) et a prévu la continuité de son activité. L'annulation des élections n'empêche pas le Comité d'Entreprise de continuer à gérer les affaires courantes. Certes il n'y a plus d'élus (ce qui retarde le calendrier du plan social et des nouveaux accords collectifs, sur lesquels le CE doit être consulté), par contre, il reste des membres du bureau et des commissions qui doivent continuer à assumer leurs responsabilités. S'ils ne le font pas c'est qu'ils ne respectent pas les devoirs qu'ils ont vis-à-vis des salariés HP CCF, des salariés du CE, des clients ou des fournisseurs au CE. Tous seront en droit de demander des comptes en cas de défaillance et en extrême recours, la justice désignera un mandataire pour gérer les affaires courantes et trouvera le/les coupable(s) si besoin était. Heureusement nous n'en sommes pas là.

Anonyme a dit…

Et aussi :
Aujourd'hui, la direction devra lâcher du lest dans les négociations si elle veut tenir son calendrier. Si la direction refuse d'améliorer ses propositions au niveau de l'ARTT, du PDA et du PSE il est probable que le calendrier initial du PSE glisse de quelques mois. Cela ne doit pas être considéré comme un problème si cela permet d’obtenir plus pour les salariés. En attendant nous avons du travail et nous sommes payés….

nonauchaos a dit…

En clair (car il faut décoder...) la CGT dit avec plusieurs jours de retard sur tout le monde, le temps de batir ce conte à dormir debout :

1/On n'y est pour rien, tout est la faute de la direction
2/On est les seuls à avoir refusé la prolongation des mandats DP mais on a de bonnes raisons et on les garde pour nous. A part ça, on fait partie de l'intersyndicale à 5...
3/On ne demandait pas mieux que de prolonger les mandats CE, il fallait juste donner à tout le monde des augmentations de salaire ARTT etc...
4/Les conséquences, ne vous inquiétez pas. C'est la faute des autres syndicats s'il y a des problèmes oeuvres sociales, et pour le PSE, on se demande bien qui dans la société est pressé de le voir aboutir...

Questions :
1/ Pourquoi il n'y a pas eu d'AG pour voter ces prises de position CGT ?
2/ Est-ce que la CGT va continuer à être seule à refuser de signer les protocoles pour les élections HPF et HP CCF qui se concluent cette semaine ?
(ça va être dur de continuer à attaquer la position CGC d'octobre s'ils font ça...)
3/ Est-ce que la stratégie de la CGT c'est vraiment d'obtenir plus par la grève et la perte de temps ou plus vraisemblablement de mettre le chaos sur un dossier aussi médiatique qu'HP et risquer de faire perdre ce qui a été obtenu par ceux qui négociaient pendant qu'elle refusait de négocier ?

Nous sommes un certain nombre à ne pas vouloir qu'HP devienne la SNCM, avec le succès pour les clients et les employés qu'on connait... Non au chaos ! Il faut que ça aille vite maintenant, alors cessez de nous faire croire que vous oeuvrez pour notre bien.

d2r2 a dit…

Le chaos n'est pas du aux employés.
Si HP veut éviter le chaos, il lui suffit de donner les memes conditions qu'en 2003 pour le PSE et pour le PDA.

Einstein a dit…

d2r2 : yaka, faukon, c'est la faute à la direktion ! La stratégie CGT est un suicide collectif, mais comme les employés ne suivent plus les grèves des extrémistes, ils ont décidé de passer outre et de décider tout seul dans leur coin le blocage général. Il est temps d'ouvrir les yeux, ce sont nos emplois qu'ils menacent davantage avec ce genre de stratégie "un pour tous, tous pour moi ". Il est temps d'essayer de reconstruire malgré leur travail de destruction et de cesser de creuser l'écart de nos résultats avec les autres pays. Il faudrait vraiment être fou pour investir avec ce genre de comportement.

Mauve a dit…

Merci à nonauchaos !

Donc, la position de la CGT est :
"C'est pas d'not'faute, c'est d'la faute du patron !"

L'irresponsabilité a de beaux jours devant elle.
C'est pas comme nous...

Anonyme a dit…

>1/ Pourquoi il n'y a pas eu d'AG pour voter ces prises de position CGT ?

Un syndicat défend d'abord les convictions de ses adhérents.

J'espère que tu es syndiqué ...

d2r2 a dit…

Einstein, je ne sais pas qui est le faucon yaka mais moi en tous cas je suis descendu trois fois dans la rue.

Cette direction ne comprend que le langage des $.

Voir les bonus qu'ils viennent de s'attribuer en plein plan social :

http://www.marketwatch.com/tools/quotes/insiders.asp?symb=hpq&sid=2385&siteid=mktw


Il n'y a qu'une vraie grève médiatisée, voire une menace d'appel au boycott des produits HP
auprès du grand public qui pourrait faire bouger les choses à mon avis et permettre de sortir de ces négotiations de dupes où l'on dépouille Paul pour donner à Pierre et où la direction fait tout pour diviser les gens en utilisant des catégories cadres / non cadres / P1 P2 P3 etc ...

Que vient faire l'age dans le PDA par exemple ??? Seul devrait compter le nombre d'années avant la retraite à taux plein. Surtout si les rentes sont plafonnées les P3 sont doublement lésés.


Attendons de voir si tous les syndicats iront jusqu'au bout de la dénonciation de ce livre IV injustifiable comme ils l'ont dit ...

Einstein a dit…

d2r2, tu as l'air bien jeune et tu reves éveillé. Tu as sans doute trop écouté Carly ("believe you can change the world"). Tu ne peux qu'aller de déceptions en frustrations si tu ne sais pas tourner la page de l'automne 2005. Il va falloir te blinder un peu, devenir moins idéaliste, plus réaliste, comprendre que ceux que tu admires vont te décevoir bientôt et qu'ils vont sauver les apparences avec des pirouettes.

Tu devrais monter un projet pour quitter HP et aller dans une ONG ou dans le monde associatif...

d2r2 a dit…

et non pas si jeune.Et je n'admire personne. Et contrairement à toi je suis réaliste : il n'y a qu'une grève qui gêne la où ça fait mal qui peut toucher ces gens qui ne sont guidés que par les $ ...

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 210   Suivant› Les plus récents»

Enregistrer un commentaire