ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (plus de 500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

Annonce d’un plan de départs volontaires HPE 2018 Nouveau sujet !

DXC-ESF GPEC out. DiXiT XV !

HPE Next Immanquables #12 et # 13

Le coin des Entco Au service des salariés Micro Focus

Epargne Salariale HPE FY18 Plan B pour les retardataires

Mutuelle Santé HPE 2018 La CFTC obtient l’envoi du mail de confirmation Mercer

NAO HPE 2018 Quelques bonnes nouvelles

Objectifs FY18 Les conseils CFTC

HPE PSE GPEC Out Le coin des acceptés

HPE Politique voiture Vos questions, les réponses !

Congés HPE Ceux à prendre en fin d’année + jour de pont 2018

Forum France-Canada sur l’aide aux salariés Un formidable succès. La video !

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

mercredi 21 décembre 2005

Les Syndicats Européens écrivent à Francesco Serafini

Cliquer sur le titre pour accéder au courrier

4 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

Je vous recommande la page HP France de ce jour...

On n'y apprends que "IPG EMEA Country of the Year FY05 awarded to France"

Beaucoup d'heureux travailleurs d'IPG seront bientot remercies en pouvant se porter volontaires au depart. Histoire de feter cela.

Anonyme a dit…

HP: la filiale belge remplace des informaticiens licenciés par des Indiens moins chers

21/12/2005 08h22
› Cherchez "Hewlett Packard" dans les archives
› La cotation de Hewlett Packard
› Envoyez cet article par e-mail
› Imprimer cet article
L'Echo sur votre GSM avec...





--------------------------------------------------------------------------------

Le producteur d'ordinateurs Hewlett Packard (HP) engage des informaticiens indiens qui effectuent des missions dans notre pays, notamment pour Mobistar, alors que l'entreprise vient d'annoncer récemment qu'elle va vraisembablement licencier 140 travailleurs belges. C'est ce qu'indique mercredi le quotidien De Morgen. Les Indiens coûtent beaucoup moins cher que les travailleurs belges parce qu'ils sont rémunérés via HP en Inde, explique Martin Willems, représentant syndical du SETCa chez Mobistar. "Cela veut dire que HP Belgique ne doit pas payer de primes de sécurité sociale pour les Indiens. De plus, les Indiens sont rémunérés ici au salaire minimum", selon le syndicaliste. Ce salaire minimum se situe à près de 1.700 euros brut. Une dizaine d'Indiens travailleraient ainsi chez HP à Bruxelles. Dans les installations de HP à Bangalore en Inde, un autre groupe d'au moins autant de personnes travaillent encore pour le projet de Mobistar. Selon Koen Dries, syndicaliste CSC du secteur ICT à Bruxelles, souligne que ces Indiens viennent travailler dans notre pays quelque temps puis ils sont remplacés par d'autres pour qu'ils ne se lancent pas dans des revendications salariales sur base des salaires payés ici.

http://www.lecho.be/actualite/ligneinfo_fichenews.jsp?indice=62497

dementi a dit…

Pour Agoria et HP, il n'ya pas de problème indien en Belgique

“HP Belgique remplace 140 informaticiens licenciés par des Indiens à bas salaire”, titrait le journal De Morgen, hier. L'association du secteur technologique Agoria et HP réagissent : “les syndicats mélangent tout” et “il n'y a aucun lien”.
De Morgen basait son article d'hier sur les déclarations d'un syndicaliste de chez Mobistar. Celui-ci fulminait contre le fait que HP rétribue “une dizaine” d'employés indiens pour exécuter des travaux chez Mobistar. En outre, il y en aurait “tout autant” en Inde occupés à ce projet Mobistar.

Leurs salaires seraient ridiculement bas par rapport aux salaires belges, ce qui expliquerait le pourquoi de leur engagement. “Mais vous ne pouvez prétendre ne pas trouver quelqu'un quand, dans le même temps, vous mettez 140 personnes dehors”, commente cette source syndicale. Même pas une semaine [link: http://www.vnunet.be/detalle.asp?ids=/News/Top_Stories/Enterprise_Computing/20051216005] après que les syndicats en colère aient reproché à Agoria de se livrer à “du dumping social”, l'expression était de nouveau sur toutes les lèvres, hier.

Agoria ainsi que HP n'ont pas tardé à réagir. Dans cette question, il ne s'agit que de trois collaborateurs indiens (et non pas “d'une dizaine”) chez HP. “Leur situation est tout à fait légale, leur permis de travail est en ordre, et ils reçoivent un salaire conforme au marché”, peut-on lire dans les deux communiqués de presse.

En outre, tant HP qu'Agoria trouvent déplorable que la restructuration chez HP (en fait 114 licenciements) soit liée aux trois employés indiens engagés pour un travail spécifique et très limité dans le temps. HP se trouve cependant en mauvaise posture car en raison de la loi Renault, elle ne peut à ce jour donner aucun commentaire public sur les licenciements, ni sur les départements concernés, mais se taire après de telles accusations ferait mauvaise impression.

Les données officielles de la Commission bruxelloise des Affaires Economiques évoquent un total de 350 permis pour des informaticiens indiens à Bruxelles. L'ORBEM comptait à Bruxelles 1.900 informaticiens demandeurs d'emploi. Le fait que ceux-ci ne trouvent pas d'embauche semble cependant être surtout dû à un manque de qualification. Au niveau de la Belgique, il y a quelque 1.500 informaticiens possédant une connaissance spécifique insuffisante de l'architecture système, des applications internet et de l'intégration système. Parler de “dumping social” lorsque des entreprises font appel à du personnel étranger plus qualifié est dès lors injuste, selon Agoria.

“Chez HP, la diversité va de pair avec l'intégration et la tolérance. HP s'engage à créer un environnement de travail flexible dans lequel chacun a la même opportunité de contribuer au succès de l'entreprise. Chaque individu est estimé pour ses compétences particulières, ses expériences et ses perspectives", lit-on dans le communiqué d'HP. Si ces bonnes paroles "politiquement correctes" sont respectées, la fête de Noël devrait quand même se passer en toute sérénité...

Anonyme a dit…

APPLICATION DU PROCESSUS DE LISBONNE EN BELGIQUE
Faire trimer les plus âgés !

http://bxl.attac.be/spip/article.php3?id_article=398

Enregistrer un commentaire