ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de nouveaux témoignages adhérents !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPE/DXC/SW (500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

DXC-ESF Election du Bureau du CE ESF et prochaines étapes

DXC-ESF Actualité sociale. DiXiT IX

HPE 90 départs PSE GPEC Out ? Parcours social. Dispositif CFTC. Nouvelles infos !

HPE Négociation Droit à la Déconnexion Compte-rendu première réunion

HPE Experience Survey Quel usage ?

HPE Politique voiture Changement et grondement

Scission Software Newco 1er juin et ensuite ? Focus #1 !

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE L’impact fiscal. Rebelote le 1er septembre avec Micro Focus ?

Prévoyance-santé HPE et SW Votre régime en 2018 : signature !

Accord handicap HPE/SW/DXC-ESF Homologué pour ESF, SW et HPE !

De nouveaux témoignages adhérents, ne restez pas seul(e) : rejoignez-nous !!!

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

lundi 14 novembre 2005

Point sur la signature du protocole d'ouverture de négocations

Début de la réunion à 10h45, fin à 20h00 !

Le protocole d'ouverture de négociations continue de se construire peu à peu et normalement avec les remarques des différents syndicats. Ceux-ci ont confirmé en cours de réunion leurs positions de principe exprimées le 9 novembre.

La fin de la semaine verra la construction d'une nouvelle proposition par la direction prenant en compte la plupart des demandes d'améliorations et de précisions des syndicats aidés de leurs avocats pour la finalisation technique et juridique.

Prochaines étapes :

Le nouveau texte finalisé proposé sera présenté pour avis aux CE HPF (22 novembre) et HP CCF (25 novembre). La signature devrait intervenir le 28 novembre sauf problème dans la consultation des CE.

A NOTER : la première réunion de renégociation de l'accord ARTT aura lieu le 21 novembre. Preuve que la démarche de renégociation d'un nouvel accord est de toutes façons commencée, signature ou pas du protocole. Et que la situation n'est pas aussi simple que celle reprise par la plupart des médias : "échange ou chantage 35 heures contre emplois".

Ce n'est que fin janvier, avec l'accord final ARTT qui sera proposé à la signature, qu'il sera possible de dire si un compromis a été trouvé entre la direction et les syndicats sur le nombre exact de jours de congés (jours choisis) supprimés et les compensations financières pour ces jours perdus. Et un lien établi avec le nombre de postes supprimés. En absence d'accord signé, les 3600 cadres au forfait jour (sur 4800 employés) risqueraient de perdre leurs 12 jours choisis sans contrepartie à partir de février 2007.

En parallèle auront lieu à des dates distinctes : les Négociations Annuelles Obligatoires 2006 déjà commencées et devant se terminer mi décembre, la discussion sur le Livre IV (projet de restructuration dont le fameux nombre de postes supprimés) avec la négociation du Livre III (les conditions de départ) hors PDA jusque mi-janvier, et enfin la négociation du Plan de pré-retraite (PDA) jusque fin janvier.

Ensuite commenceraient selon le calendrier prévisionnel les informations-consultations du Comité de Groupe et des CE en février et mars.

98 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

http://www.generation-nt.com/actualites/commenter/10151/HP-250-emplois-sauves/?page=1#1

Vous aviez certainement eu vent du plan de restructuration qui a lieu chez Hewlett Packard et qui doit entraîner la suppression de 1.240 emplois en France. Une mesure va peut être éviter à 250 personnes concernées de glonfler les chiffres de l'ANPE.






En effet, les délégués CFTC, principal syndicat de Hewlett Packard France, ont dit oui à un réaménégament des 35 heures, le 9 novembre dernier.

On attend donc une nouvelle rencontre qui devra entériner cet accord et donner plus de précisions concernant la création d'un " groupe de développement d'activités en France ", ce lundi 14 novembre.

Espérons que cet accord pourra encore sauver quelques emplois de plus...

Informations 8 commentaire(s) - 0 nouveau(x)
Source : Silicon

Navigation
News précédente
Le fondateur de SuSE quitte Novell (MAJ)
News suivante
Marketplace Research : un nouvel outil eBay

Commentaireslalouette14/11/2005 à 12h47
Merci martine aubry ...



pelo_was_here14/11/2005 à 13h04
lol
Encore un qui s'imagine que plus on travail longtemps, plus on est efficace.
Je rassure tout le monde, la France reste un des pays les plus productifs malgré les 35h...



glattering14/11/2005 à 13h41
Ouais tuez vous à la tâche, c'est pas une garantie de résultats ça...

C'est dingue ce chantage à la délocatlisation quand même...



fr_boubouche14/11/2005 à 14h30
je suis bien d'accord, j'y suis moi au soi disant 35 heures et je travail de 08h00 a 18h00 sur 5 jours sachant que le boss lui-meme en septembre avait dit que cela n'etait pas du au 35 heures lors de l'interview du figaro. toujours Plus de chez HP et non Balsene



steph14/11/2005 à 14h32
@pelo_was_here +1

À quoi bon produire à outrance si personne ne peut acheter ?

Et après ils nous disent que le chômage recule.
C'est sûr que s'ils se basent sur les non inscrits, les radiés,
ceux qui partent en retraite et ceux qui partent bosser à l'étranger,
alors oui le chômage recule en France...

HP invent le chômage...
Tas de connards, avec les bénef qu'ils font...
De toute manière ces emplois seront quand même supprimés à long terme.
Ils vont donner une enveloppe bien garnie aux ex-employés pour qu'ils ferment leurs gueules.



fr_boubouche14/11/2005 à 14h35
les syndicats sont payes par qui, et sont censes soutenir qui ? je ne pense pas qu'il pense reellement aux autres mais plus a eux.
ils lisent les journaux et font des enquetes d'opinions pour qui, pourquoi pour justifier des erreurs de choix, et faire le coup du parapluis c'est pas moi c'est lui ... toujours les memes en regresse ma grand doit se retourne dans sa tombe apres les dures combats qu'elle a mene pour que l'on arrive si bas, sous un pretexe falacieux de delocalisation.... Pauvre France



glattering14/11/2005 à 16h06
pour les chômeurs, le calcul est simple, après plus de 3 ans de chômage tu n'es plus consiféré comme chômeau, alors depuis 10 ans, ça fait quand même 3x le nombre de personnes potentiellement chômeuses non comptabilisées...
en fait si le nombre de nouveaux chômeurs en inférieur à celui de ceux qui passent dans leur 4e année de chômage, le chômage baisse, c'est magique n'est ce pas?

Anonyme a dit…

CFTC a dit:

"la négociation du Livre III (les conditions de départ) jusque mi- janvier, et enfin la négociation du Plan de pré-retraite (PDA) devant se terminer fin janvier."

Question: Le PDA n'est il pas considere comme "conditions de depart" ?? Pourquoi Livre III mi-janvier sans conditions PDA ?

Merci d'avance pour les precisions

CFTC HP a dit…

L'accord pré-retraite est un accord à part. Au final il sera incorporé dans le Livre III qui sera présenté aux CE mais ce n'est pas plus mal qu'il n'y ait des discussions que sur ce sujet étant donné que ce sera de toutes évidences le point le plus délicat de l'ensemble des conditions de départ.

d2r2 a dit…

oui car sans un bon PDA cadres compris, il serait illusoire d'espérer 990 volontaires ou même 750 !!!

Anonyme a dit…

http://www.tageblatt.lu/edition/article.asp?ArticleId=42288

Négociations HP France: directions et syndicats à la recherche d'un compromis

La direction de Hewlett-Packard France a soumis lundi aux syndicats de la filiale française du groupe informatique un »projet de protocole de négociation», visant à réduire de quelque 300 les 1.240 suppressions d'emplois initialement prévues moyennant un nouvel accord RTT ...

Anonyme a dit…

Il faut arrêter avec les complexes. Nous avons le droit de défendre nos intérêts économiques", déclare-t-elle, estimant qu'"un seul pays ne pratique pas le patriotisme économique, c'est la Grande-Bretagne!".

La défense de ces intérêts ne fait pas de la France un pays protectionniste, estime la présidente de l'AFII, selon qui "depuis 1999 la France a vendu 900 entreprises pour un total de 350 milliards de dollars".

"Quand les Etats-Unis interdisent le rachat d'une chaîne pétrolière par des intérêts chinois, nous ne les accusons pas d'être un pays protectionniste", note-t-elle ...

http://actu.voila.fr/Depeche/ext--francais--ftmms--emploieducation/051114170039.xneylblz.html

Anonyme a dit…

OK, l'intersyndicale/CFTC DENONCE ( EN INTERNE) la presse sur l'interpretation de 218 jours/206 pour "250+50" emplois sauves, !! Ce qui conduit a 940 au lieu de 1240 !

Je ne suis pas au courant de DENONCIATION OFFICIELLE/ MEDIATIQUE, mais je ne doute pas sur le fait que cela va etre fait demain ou apres-demain,

Am I right OR NOT ??

Anonyme a dit…

En reponse a CFTC a dit "14 novembre, 2005 20:57"

SEMBLE FORTEMENT CONTRADICTOIRE avec votre resume "inquietant" des discussions.

Si Livre III enterine mi-janvier comprend pas comment decisions PDA FIN JANVIER POUVOIR ETRE CONSIDEREES INCORPOREES !!

Moi etre tres bete surement,

TOI super syndicat confirmer

Merci....

PS: Quel role pour la super "operation MERIC" !! pourquoi le resume ne parle meme pas de CA QUI SEMBLE ETRE NOTRE SEUL ESPOIR, ce pourquoi nous votames OUI

CFTC HP a dit…

Nos demandes de correctifs aux médias sur l'histoire simplifiée à l'extrême de l'échange 35h contre emplois ne sont pas pris en compte, on arrive tout juste à faire passer notre message seulement si on est en direct à la radio...

Car dire que de toutes façons l'accord ARTT HP tombe, avec ou sans le plan social des 1240, ça n'intéresse personne ou presque.

Les médias et l'opinion publique ne s'intéressent qu'au sujet porteur de la remise en cause d'avantages sociaux (le plus caricatural de tous étant les 35 h !) contre des emplois...

Il n'en a même pas été question une seconde dans la négociation d'aujourd'hui !

CFTC HP a dit…

Pour 22:38 : pas la peine d'être agressif...

L'objectif des négociations au préalable est de préparer, si tout se passe bien, un terrain favorable pour les informations-consultations du Comité de Groupe et des 2 CE en février et mars.

Donc il faut que le Livre III soit ficelé avec sa partie accord PDA négociée à part fin janvier. Il se trouve juste que le reste du Livre III hors PDA serait fini mi janvier. On va préciser.

Le compte-rendu de ce soir ne revient pas sur les thèmes du protocole de négociation. On ne fait qu'améliorer le texte en ce moment, et on attend la version finale pour voir si elle convient.

Anonyme a dit…

Le PDA semble le point le plus chaud du plan et une des moins mauvaises condition de départ , est-ce bien raisonnable de le traiter en dernier ? , il ne faut surtout pas laisser le plus dur pour la fin sous prétexte d’aller vite ( pour le plus grand plaisir de la direction ) .

CFTC HP a dit…

Le PDA n'est pas traité en dernier ! Au contraire : il est prévu que la négociation PDA commence dès la fin novembre. Il y a ensuite deux autres réunions, une en décembre et une en janvier. C'est la signature ou pas de l'accord qui est prévue à la dernière réunion fin janvier.

Anonyme a dit…

Hewlett Packard, l’accord qui va faire des petits
perspective de Frédéric Filloux
Lundi 14 novembre 2005

- envoyer l'article
- imprimer l'article
- articles les plus envoyés
- articles les plus imprimés

Le renoncement aux 35 heures par les syndicats de Hewlett-Packard pour sauver quelques centaines des 1240 emplois menacés est révélateur d’une tendance de fond pour des entreprises que l’on croyait inébranlables.

Dans les années 1970, HP incarnait l’archétype de l’entreprise généreuse et un rien paternaliste ...

http://www.20minutes.fr/journal/courrier/article.php?ida=64424

Anonyme a dit…

Question sur les compensations financieres

"... sur le nombre exact de jours de congés (jours choisis) supprimés et les compensations financières pour ces jours perdus."

Une rumeur (est-ce vraiment une rumeur? merci de confirmer) dit que cette compensation serait non pas une augmentation de salaire proportionnelle au nombre de jours travaillés supplementaires mais plutot une prime "one-shot" au moment de la suppression de ces jours. Cela change bien entendu la donne. Peut-on avoir des eclaircissements sur ce point? Merci d'avance!

CFTC HP a dit…

La direction a seulement mentionné "compensations financières" sans plus de précisions. Elle fera en toute logique ses propositions à la première réunion le 21 novembre. Il y a 5 réunions de programmées d'ici fin janvier.

Anonyme a dit…

L'ANALYSE DE


PHILIPPE ESCANDE et ALAIN RUELLO


Deux mois après le début du psychodrame qui a secoué la filiale française de Hewlett-Packard, le fil est enfin renoué avec les syndicats. Ceux-ci ont dans leur majorité accepté de revenir à la table des négociations moyennant la promesse d'une réduction du plan de suppression d'emplois largement sous la barre des 1.000 personnes (au lieu des 1.240 initialement prévu). La direction demande désormais en échange une renégociation de la convention sur les 35 heures qu'elle avait, de toute façon, déjà dénoncée au début de l'année. Au final, donc, si les indemnités de départ sont suffisamment attractives, aucun licenciement ne devrait avoir lieu et l'on retrouvera un cas de figure proche de celui d'IBM, qui a supprimé cette année 769 postes sans coup férir, avec même plus de candidats au départ que nécessaire. Ce pourrait bien être le cas chez HP.


Alors pourquoi tout ce bruit chez l'un et pas chez l'autre ? Essentiellement pour deux raisons : d'une part, on le sait, parce que la France et HP ont noué une relation particulière, notamment dans la région Rhône-Alpes, élue fer de lance européen du groupe pour la micro-informatique. Parce que, ensuite, l'entreprise elle-même a su tisser au travers de son histoire des relations uniques avec ses employés. Un management très décentralisé et participatif, intitulé simplement « HP Way », devenu en quelques décennies un modèle pour beaucoup d'entreprises et écoles de commerce du monde. Bien sûr, le phénomène ne s'est pas passé en un jour. La dégradation a été lente, mais le coup de tonnerre de septembre, avec ses 14.500 suppressions de poste dont 1.240 en France a achevé d'enterrer une époque et beaucoup d'illusions.


Consciente des dégâts causés ces derniers mois, la direction tente de donner des gages. Non, HP n'abandonne pas la France en rase campagne ! D'une phrase, dans un communiqué daté du 16 septembre dernier, la direction de l'entreprise a « confirmé » sa décision de participer « activement » aux deux futurs pôles de compétitivité de Sophia-Antipolis et de Saclay. Une annonce qui fait suite à la rencontre entre Patrick Starck, le PDG de la filiale française, et le ministre délégué à l'Emploi, au Travail et à l'Insertion des jeunes, Gérard Larcher. Egalement manifestée dans le texte, la volonté de HP de « maintenir » une activité « importante et pérenne » en France.


Il était temps de le réaffirmer. Lors d'un comité d'entreprise, en mai dernier, répondant aux questions des syndicats sur la stratégie industrielle du groupe en France, la direction était restée évasive. Pas de nature à rassurer les représentants du personnel qui voient passer des projets de délocalisation depuis un an et demi. « A chaque fois, on nous disait que c'était sans impact pour l'emploi », raconte l'un d'eux. Pourtant, tous dans l'entreprise savent que, depuis que HP a arbitré en mai 2002 en faveur des micro-ordinateurs Compaq au détriment de sa gamme Vectra, spécialité de Grenoble, et la vente de l'usine d'assemblage à un sous-traitant, l'affaire française était mal engagée.


Ce sentiment diffus n'a pas empêché le personnel français de prendre comme une gifle l'annonce d'une suppression de 25 % des effectifs dans l'Hexagone. Pour de nombreux salariés du constructeur informatique, la coupe est pleine : le « HP Way » est une valeur du passé. « En voie de disparition depuis 1999, et la fin de la croissance à deux chiffres. Enterrée aujourd'hui », confirme un cadre haut placé. Pour s'en convaincre, il suffit de jeter un coup d'oeil aux commentaires postés sur les blogs internes : des dizaines de salariés, et parmi eux nombre de cadres, y font part de leur frustration. Si peu remettent en cause la nécessité d'être compétitif, beaucoup mettent en avant le nombre d'heures de travail, une abnégation de tous les instants pour leur société et, à l'arrivée, le sentiment de n'être plus considéré que comme une charge.


C'est dans les années 1970 puis au travers des mémoires de David Packard (*) que les pratiques de management mises en place par les fondateurs ont été normalisées et popularisées. Elles peuvent se résumer par un principe simple : responsabiliser au maximum les employés, avec la généralisation du management par objectif. Mais comme celle-ci implique une forte décentralisation et le moins de bureaucratie possible, elle doit s'accompagner d'une grande transparence et d'un engagement des managers dans le dialogue quotidien. D'où les deux techniques mises en place par les fondateurs : le « management by walking around » (gérer en se promenant) et l'« open door policy » (politique de la porte ouverte). Autrement dit, un bon patron est celui qui évolue constamment au milieu de ses troupes et laisse toujours sa porte ouverte à ceux qui veulent s'exprimer.


Trois événements majeurs vont sonner le glas de ces pratiques. D'une part, la décision en 1999, prise par le PDG de l'époque, Lew Platt, de se séparer de la branche historique de l'instrumentation, rebaptisée Agilent. Puis, la même année, pressé par des actionnaires mécontents des faibles performances de l'entreprise, le même Lew Platt, accusé d'avoir manqué le virage de l'Internet et celui des services, va pour la première fois chercher un patron à l'extérieur de la société.


Carly Fiorina va alors imposer un style aux antipodes du rigoureux « HP Way ». Effarée par l'émiettement des divisions produits de l'entreprise, elle entreprend de centraliser toutes les décisions à l'aide d'une complexe matrice organisationnelle. Première femme à la tête d'une grande société high-tech, elle joue à fond de la personnalisation du pouvoir. Mais le coup de grâce viendra avec l'acquisition de Compaq. Alors que David Packard confie dans son livre « avoir connu plus d'entreprises qui sont mortes d'indigestion que de faim », elle va faire de ce rachat un levier de transformation de HP. Elle réussira si bien que ce seront les Texans de Compaq qui prendront le pouvoir à de nombreux postes de responsabilité. Une société aux antipodes de la culture d'HP : pas d'innovation, des produits de masse au moindre coût et une agressivité commerciale inépuisable... et qui n'hésite pas à tailler dans les effectifs.


L'arrivée de Mark Hurd, qui a succédé à Carly Fiorina au printemps dernier, est-elle susceptible de changer la donne ? Par son profil, il se rapproche beaucoup des pionniers de HP. Sa rigueur, sa discrétion très « Middle West » (comme les fondateurs) et surtout son souhait de revenir à un mode de gestion plus décentralisé et de se fixer des objectifs de moyen terme ont été appréciés par les derniers gardiens du temple. Ceux-ci se sont empressés de faire savoir qu'en plus le nouveau PDG avait rencontré discrètement les précédents patrons « historiques », John Young et Lew Platt (décédé en septembre dernier), et même Walter, fils aîné de Bill Hewlett et ennemi juré de Carly Fiorina. La petite flamme du « HP Way » brûlerait-elle encore ?


PHILIPPE ESCANDE est éditorialiste aux « Echos » : pescande@lesechos.fr ALAIN RUELLO est journaliste au service High-Tech : aruello@lesechos.fr





(*) « The HP Way. How Bill Hewlett and I Built Our Company ? »,David Packard, HarperBusiness, 1995.

Anonyme a dit…

Bonjour,

est-il vrai que la différence entre le précedent C2A et le futur PDA réside essentiellement dans la "part" que prend à sa charge l'état ?
D'après ce que j'ai entendu dire, l'état payait une part importante lors des plans de départ en pré-retraite, mais désormais c'est finit, cette part est désormais due par l'entreprise, ce qui risque tout de même d'alourdir sacrément l'enveloppe pour HP ???

Anonyme a dit…

Hewlett Packard cuts Scots jobs

Hewlett Packard has cut the workforce by about a tenth
Electronics firm Hewlett Packard has announced plans to shed 200 manufacturing jobs in Erskine.
The company said the jobs would be moved to the Czech Republic and would mean about a 10% reduction in the workforce in Scotland

http://news.bbc.co.uk/1/hi/scotland/4419394.stm

Anonyme a dit…

Tiens les grands bretons ne sont plus à fond pour le libéralisme ?

"The only thing that is going to stop this is improved and effective employment legislation. Again the consultation process, so called, with HP is a farce. "These decisions are made with little or no feelings for those who have lost their jobs or the wider community."

Anonyme a dit…

"Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme, le syndicalisme c'est le contraire."
Coluche.

Anonyme a dit…

A tous les syndicats !!!

Tout et n'importe quoi, que du BLA BLA BLA, plein d'hypocrisie,

je n'ai toujours pas entendu les propositions des syndicats !!!!

Ne soyez pas naifs, bougez et reclamez les droits et les suggestions de TOUS les employes !!!!

- sauvegarde des JOBs
- depart en C2A
- departs Volontaires

Anonyme a dit…

OUI !!!

Faites ce que veulent les employes et pas ce que veut la direction....

Anonyme a dit…

à : Question sur les compensations financieres

"... sur le nombre exact de jours de congés (jours choisis) supprimés et les compensations financières pour ces jours perdus."

Une rumeur (est-ce vraiment une rumeur? merci de confirmer) dit que cette compensation serait non pas une augmentation de salaire proportionnelle au nombre de jours travaillés supplementaires mais plutot une prime "one-shot" au moment de la suppression de ces jours. Cela change bien entendu la donne. Peut-on avoir des eclaircissements sur ce point? Merci d'avance!

15 novembre, 2005 10:45


Effectivement tout est à négocier et cela dépendra de l'opiniâtreté des syndicats qui vont signer.
Donc tu jugeras toi-même, avec quel “opiniâtreté” ceux-ci négocient. !

Anonyme a dit…

A : OUI !!!

Faites ce que veulent les employes et pas ce que veut la direction....

15 novembre, 2005 13:04

Je ne suis pas tout a fait d'accord avec toi, se serait plutot :
Faites ce que veulent les employes et pas ce que vous voulez....

Mais ne vous inquietes pas ceux qui ont compris voteront utile.

Mais au fait pourquoi ne signez-vous pas tout de suite ?
Ah ! oui j'oubliais on vote bientot, apres tout sera plus facile. Je comprends.

Anonyme a dit…

Lors du passage de cadre heures -> cadre jours la DRH avait dit que l'on pouvait à tout moment repasser en cadre horaire ?

Est-ce exact et toujours possible ?

Anonyme a dit…

Hewlett-Packard's latest research and development laboratory is now open for business in China, the computing giant said Tuesday.

As previously reported, the Beijing site is one of five prestigious HP labs around the globe. The other sites are found in Palo Alto, Calif., where Walter Hewlett and Dave Packard had their offices; Bangalore, India; Bristol, U.K.; Haifa, Israel; and Tokyo ...

http://news.com.com/HP+opens+R38D+lab+in+China/2100-1008_3-5952724.html?tag=html.alert

Anonyme a dit…

les cadres horaires sont aussi touchés par la suppression des 12 jours ?

einstein a dit…

Les phrases : "Faites ce que veulent les employes et pas ce que veut la direction....", "Faites ce que veulent les employes et pas ce que vous voulez...., "je n'ai toujours pas entendu les propositions des syndicats !!!!","pourquoi ne signez-vous pas tout de suite ?
Ah! oui j'oubliais on vote bientot, apres tout sera plus facile" sont assez insultantes pour l'intersyndicale mais de la part des grincheux, ça s'explique.
Moi je suis HPF et je ne vote pas bientôt, c'est grave docteur ?

Anonyme a dit…

ce sont les cadres au forfait jours de 206 jours / an qui vont perdre 12 jours pour arriver donc a 218 jours / an.

Aucun detail pour le moment sur la maniere de compenser cette perte de 12 jours , ca reste a definir.

La loi indique qu'en cas de refus de modification du contrat de travail un employé peut etre licencié avec le minimum legal.

Anonyme a dit…

oui mais les cadres jours n'ont-ils pas la possibilité de revenir à tout moment en cadre heures comme cela avit été dit par la DRH ?

Anonyme a dit…

Tu crois que ce n’est pas insultant 1240 jobs en moins a HP ?

Cela ne choque personne car c’est la logique du marcher.

Il y a des attitudes qui sont parfois encore plus insultantes que les mots.

Einstein a dit…

1300 le 9 septembre, 1240 le 2 septembre, 940 le 9 novembre...

Mais où va t'on s'arreter ?

Anonyme a dit…

Si vous n etes pas content de vos representants actuels et bien votez utile le 17 . Votre carte d electeur c'est un outil mis a votre disposition pour confirmer ou infirmer le retour des syndicats a la nego .
alors just do it le 17 .

Anonyme a dit…

Oui ! Et si vous êtes satisfaits de vos représentants actuels, votez le 17 !

Anonyme a dit…

Je suis content d'une très large partie de nos représentants et de la manière dont la crise a été gérée jusqu'à maintenant.

Mais qu'est-ce que c'est démotivant d'entendre les grincheux à longueur de journée râler sans rien proposer.

Je voterai bien sûr le 17.

Anonyme a dit…

Pour infos, les syndicats ne sont ni des boites noires, ni des vases clos.

La porte est ouverte a tout ceux qui jugent que l'action syndicale n'est pas assez efficace.
Si tel est le cas, rendez-vous sur les newsletters de la CFDT, CFTC, CGC, CGT ou FO. Vous y trouverez un lien permettant de vous inscrire et de prendre part activement aux negociations ou aux activites sociales.

A partir de la, ce ne sera plus la faute des autres mais la responsabilite de tous.

Anonyme a dit…

La CFDT nous a dit dans un tract hier qu'elle ne signerait pas d'accord de negociation. J'ai cru comprendre qu'initialement ils avaient dit oui comme plusieurs autres syndicats.

Quelles sont les raisons de ce revirement ?

Est-ce la fin de l'intersyndicale ?

Ce serait tres dommageable car je pense (et d'autres avec moi) que les syndicats ont plus de poids en intersyndicale.

Anonyme a dit…

Je ne connais pas la raison du revirement de la CFDT.

Pour ce qui est de la fin de l'intersyndicale ce n'est plus très important en soit.

En effet ceux qui ne signeront pas l'accord de méthode seront de toute façon écartés des négociations du livre IV et III.
Ils ne seront présent que pour les négociations obligatoires : l'ARTT, les NAO et peut-etre le PDA mais je ne suis pas sur.

Anonyme a dit…

Quelle est la position des 5 syndicats vis à vis du PDA ?

Anonyme a dit…

La CFDT n'a pas revire hier du tout, de toute maniere, a l'heure qu'il est AUCUN syndicat n'a rien signe ne vous faites pas des chateaux en espagne et puis si un syndicat signe... en l'etat croyez vous que ce serait si intelligent que cela... apres avoir fait tout ce tapage mediatique... pour signer un accord aussi pauvre.
ET si un syndicat ne signe pas, il ne sera pas ecarte du tout de la nego, tout le monde participera. Par contre apres les elections il y a de fortes chances que la CFTC et la CGC le signe ... demandez leur... ils ont le stylo qui demange !!!!!!!!

CFTC HP a dit…

Certains semblent oublier qu'il y a un deuxième tour prévu dans le calendrier le premier décembre (il y a deux ans il y a eu un deuxième tour car participation < à 50%) et que ces élections concernent uniquement HP CCF...

Il est ridicule de dire qu'on attend la fin des élections pour signer ou que le stylo nous démange. C'est l'intention annoncé qui compte si on veut absolument nous juger que sur cet aspect de notre travail. La CFTC, la CFE-CGC et FO dans l'ordre ont exprimés clairement cette intention le 3 novembre. Il n'est pas très honnête intellectuellement de faire semblant de confondre ouverture des négociations et négociations. Comme si on allait se satisfaire de faire du surplace pendant deux mois...

On attend que nos remarques sur le protocole soient prises en compte, c'est en bonne voie, que les avocats aient donné leur avis, et que le texte soit approuvé par les deux CE la semaine prochaine.

Les procès d'intention, ça va bien deux minutes...

CFTC HP a dit…

Voici la position officielle de la CFTC sur le PDA :

- La mention explicite de la pré-retraite dans le protocole de négociation est une demande forte de la CFTC. Nous défendons le principe de pré-retraite car cela permet de minimiser le risque de départs forcés, de réduire globalement les risques de chômage et car cela favorise la pyramide des âges chez HP.

- Nos négociateurs sont intéressés et preneurs de tous les calculs et démonstrations du groupe des Quinquas et de notre propre groupe senior dirigé par Odile Szczyglowski, Monique Vionnet et Michel Cahu. Ces éléments nous permettraient de mieux défendre ce dossier.

- Nous ne pouvons rien promettre, élections ou pas élections, à propos des résultats que nous obtiendrons en intersyndicale sur l'ensemble du plan social en général (chiffre de suppressions de poste et conditions de départ) et sur la pré-retraite en particulier.

- Pour rappel : l'accord global PSE devra être signé par au moins deux ou trois syndicats pour être majoritaire et donc valable (sans risque de dénonciation juridique par un syndicat non signataire).

Anonyme a dit…

PDA , conditions de départ etc ...
oui mais il faut continuer à lutter pour diminuer le nombre de départs !

Anonyme a dit…

le seul moyen de nous en sortir c'est de ne pas se presser de signer un accord:

- qui n'engage pas la direction sur une reduction ferme et definitive du nombre de 1240,
- qui n'engage pas la direction sur une obligation de pereniser l'emploi en France fermement et definitivement,
- qui n'engage pas la direction sur un paiement ferme et definitif en salaire des 12 jours chosis que l'on veut nous enlever,
- qui n'engage pas la direction fermement et definitivement sur un C2A identique à 2003 pour tous ceux qui sont eligibles,
- qui n'engage pas la direction fermement et definitivement sur un meilleur package qu'en 2003 pour les volontaires au chomage.

Toute signature allant a l'encontre de ces mesures (qui vous ont été toutes soumises lors des rencontres employés/intersyndicale)serait une preuve que le(s) signataire(s) aurait signé que dans son propre interet et non celui des employes.

Aussi non a quoi ca sert de faire des manifestations des marches des rencontres etc...alors que l'on n'a pas de justification autre que boursière et que l'on a des chiffres grandioses sur tout le tresor qu'HP a dans ses caisses.

Vous n'allez quand meme pas nous brader !!!

Einstein a dit…

Pas besoin d'etre négociateur pour comprendre que ce que tu propose c'est purement et simplement pas de négociations car conditions d'ouverture inacceptables pour l'une des parties. Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse...

Tu peux nous dire quelles seraient les conséquences d'une rupture ou absence de négociations s'il te plait ?

Anonyme a dit…

Je te retourne la question , tu peux me dire ce que tu penses

- si demain on te fait travailler 12 jours de plus pour rien.
- si demain ton voisin de bureau se retrouve dehors a pointer a l'ANPE alors que les caisses sont pleines chez HP
- si pour une raison X ou Y tu ne peux pas prendre le C2A car les conditions on changés depuis 2003 alors que les caisses sont pleines chez HP
- si dans 13 mois on te place en 122.12 chez CapGemini ou autre.
- si en 2008 on te balance avec le minimum legal car plus rien n'aura ete fait pour pereniser ton emploi.


Aucune consequences et aucun risque de rupture ou d'absence de négociation, je te paris ce que tu veux que si dans 6 mois rien n'a avancé c'est Hurd qui va lacher car il a des delais a tenir, tu ne crois quand meme pas qu'il va etre gagnant a payer 1240 employes jusqu'a la fin d'une procedure legal devant les tribunaux en essayant de justifier l'injustifiable.

Einstein a dit…

En fait tu ne fais que des hypothèses, des si... pour faire peur. Dans quel but ? Tu ne réponds pas aux questions car tu n'as pas de réponses, mais je vais répondre aux tiennes

- si demain on te fait travailler 12 jours de plus pour rien : cela voudrait dire aucun accord de renégocié n'est-ce pas ? C'est ce que tu veux sauf erreur... Donc si accord
ce ne sera pas 12 jours et ce ne sera pas pour rien. CQFD.

- si demain ton voisin de bureau se retrouve dehors a pointer a l'ANPE alors que les caisses sont pleines chez HP : ça me désolerait mais il sera parti avec un gros chèque. Comme en 2003. CQFD.

- si pour une raison X ou Y tu ne peux pas prendre le C2A car les conditions on changés depuis 2003 alors que les caisses sont pleines chez HP : moins pleines que chez IBM. C'est quoi le plan pré-retraite IBM 2005 ? 65% du dernier salaire. Si c'est un gros salaire, je pense que ça va le faire...

- si dans 13 mois on te place en 122.12 chez CapGemini ou autre : ah monsieur est un expert, un syndicaliste professionnel pour utiliser des termes aussi techniques... Quel rapport avec le plan ? Si ça arrive les syndicats se mettront sépcifiquement en action sur ce sujet.

- Si en 2008 on te balance avec le minimum legal car plus rien n'aura ete fait pour pereniser ton emploi : ça c'est la peur du grand méchant loup... Aucune crédibilité ton propos. Le minimum légal c'est ce qui nous attend
en cas de pourrissement de la situation et remplacement de la direction molle que nous avons aujourd'hui pas une direction dure. Vraiment dure.

Pour finir : Hurd va lacher davantage pour la France ? Tu le connais ? Tu crois sérieusement qu'il tremble pour... combien déjà ? Agaçé serait plus approprié. Mais tu fais partie des gens qui pensent que la France est au centre de la planisphère sans doute. 3% de son chiffre d'affaire ? Des employés avec un petit noyau dur rikiki ? Et que les tribunaux vont casser le plan HP, le plan d'une société qui, à part un joyaux (IPG), réalise 2% de marge maximum (IBM 15%) ? Et qu'il n'y aurait pas alors un autre plan mieux construit derrière un très hypothétique et éventuel procès perdu ? Et que de toutes façons la filiale française se sera cassé la figure depuis longtemps avec un tel conflit et les clients partis en courant ? Faut ouvrir les yeux... ou lire d'autres journaux que Charlie Hebdo. Tu as essayé Les Echos ?

Anonyme a dit…

a 20:22

C'est toi qui ferais mieux de te renseigner.

Si les précédants plans chez Digital puis chez HP on été si "bons" c'est parce-que les syndicats ont pris tout leur temps et n'ont pas hésité à aller devant les tribunaux quand il l'a fallu !

Quand aux clients sans parler du grand public, regardes autour de toi et va leur parler : ils soutiennent le mouvement dans leur immense majorité.

De plus la driection prétend proposer un plan "sensiblement" équivalent à celui de 2003 mais le compte n'est pas bon du tout : à commencer par l'absence de garantie d'emploi pendant au moins 2 ans (ou était-ce 3) pour ceux qui restent.

Heureusement qu'il y a eu dans les plans précédents des syndicats un peu plus déterminés que toi (et que la CFTC lors du dernier plan).

La banlieue c'est morose a dit…

Ca me laisse reveur vos discusions : 218 jours ça laisse 4 jours sur 10 dans l'année pour souffler. Elle est pas belle la vie ? ;) Faut relativiser. Vous avez des problèmes de riches chez HP...

Anonyme a dit…

Je ne sais pas si vous avez vu l'offre de Noel ... j'espère que c'est pour garder des sous pour les packages et pour les PDA !

Anonyme a dit…

la banlieue c'est morose, je suis prêt à revenir a 5 semaines de congés payés si le plan est abandonné assorti d'une garantie d'emploi de 5 ans.

Anonyme a dit…

Les Echos ne sont pas vraiment un example d'objectivité :

Pour eux 990 c'est "largement moins que 1000 licenciements" !!!

CFTC HP a dit…

Ah tiens, une attaque... mais mal documentée.

Pour rappel : lors du dernier plan (2002-2003) la CFTC était en intersyndicale forte à partir du début des négociations dans le fameux hotel pendant trois jours et jusqu'à la signature des accords avec la CFDT pm Compaq et FO. Dire du mal de nous c'est dire du mal de nos alliés qui ont estimé, comme nous, que la bonne stratégie à l'époque c'était de concentrer nos efforts sur les conditions de départ et l'harmonisation vers le haut des avantages sociaux.

Cette fois-ci, autre plan autre stratégie. La baisse du chiffre est la top priorité. On a commencé à 1240, il est maintenant question de 990, et même 940 dans le protocole. Et on n'a pas du tout l'intention de nous arreter là.

Anonyme a dit…

Je n'ai pas dit que la CFTC n'a pas participé aux négos en 2003. Je dis juste qu'heureusement que d'autre syndicats ont été un peu plus violents dans leurs revendications.

Anonyme a dit…

Mais je suis d'accord sur un point la priorité doit être d'abaisser le chiffre à 10 % au maximum.

Anonyme a dit…

Et c'est déjà scandaleux pour une entreprise qui augmente ses bénéfices.

Même les ecossais demandent des réformes gouvernementales contre ce type de plans, et ce ne sont pas des socialistes !

Einstein a dit…

Pour répondre à 20:40 :

1/ Désolé, je n'ai pas fait la guerre chez Digital et Compaq, je suis d'HP
2/ La garantie emploi c'est de la fumisterie. On se prend un plan énorme tous les 3 ans au lieu d'un plan moyen tous les deux ans.
3/ On ne doit pas visiter les mêmes clients.
4/ Les tribunaux ne jugent plus de la même façon qu'il y a quelques années : je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression qu'il y a une petite dose de mondialisation et de libéralisme en plus par rapport à il y a 5 ou 10 ans. On peut le regretter, mais c'est comme ça. Open your eyes...

Anonyme a dit…

Einstein tu es le premier a brandir la peur et la supposition:

"Tu peux nous dire quelles seraient les conséquences d'une rupture ou absence de négociations s'il te plait ? "


Pour le L122.12 (desolé je ne suis pas syndicaliste) mais renseigne toi une fois de plus et tu verra qu'il n'y a rien a faire, c'est pas une intersyndicale qui arrivera a faire changer ce genre de truc.

CFTC HP a dit…

Anonyme de 20:57

On espère avoir fait un peu plus que participé aux négos comme tu dis... Dans une intersyndicale qui fonctionne, chacun se spécialise et joue un rôle complémentaire. Nous avons été "violents" en 2002-2003 sur le sujet avantages sociaux. C'était plus particulièrement notre domaine de compétences. Et nous sommes "violents" cette année sur les 26% qui sont inacceptables.

CFTC HP a dit…

Anonyme de 21:13, c'est faux !

Il y a eu un projet de transfert 122-12 présenté par la direction depuis la fusion, un seul : celui de 25 salariés HP Finance Services (plus 12 Compaq Finance Services) vers une filiale créée pour l'occasion : HP CRS. Une intersyndicale CFTC-CGC puis rejointe plus tard par la CFDT a empêché l'exécution de ce transfert. Il n'y a pas eu de publicité particulière autour de ce combat et de cette victoire (ceci explique cela...), mais les employés sont bien au courant puisqu'ils se réunissaient chaque semaine de mai 2004 à début 2005 pendant 8 mois avec l'intersyndicale ! Parmi les actions entreprises, une pétition signée par pratiquement tous les employés refusant catégoriquement le transfert a eu son petit effet...

On est d'accord que c'est très difficile à empêcher, surtout en cas de cession d'une activité, mais ce n'est pas strictement impossible non plus. La preuve...

Anonyme a dit…

L122.12 impossible a eviter pour:

atelier GSMC vendu en 94 a SCI (la plus part se sont retrouvé au chomage)sauf ceux qui avaient une clause dans le contrat de depart leur permettant de revenir chez HP.
atelier CSG vendu a G2S , ils existent toujours ?.
Les derniers sont les anciens HP qui se sont retrouvés a l'ANPE apres Sanmina.

Ca fait pas 20 employés ca...

Empeché parceque c'est une filliale et que l'on a pu les redeployer en interne, SCI SANMINA et G2S c'est pas des filliales.

Anonyme a dit…

1/ Désolé, je n'ai pas fait la guerre chez Digital et Compaq, je suis d'HP

Ce qui explique ton peu de méfiance par rapport à la direction

2/ La garantie emploi c'est de la fumisterie. On se prend un plan énorme tous les 3 ans au lieu d'un plan moyen tous les deux ans.

Pas d'accord. C'est mieux que rien. Et ca a permis à beaucoup de partir avec les conditions du plan bien après le plan.

3/ On ne doit pas visiter les mêmes clients.

Eh bien va faire un tour chez Carrefour et regardes la réaction des clients à qui on propose une imprimante HP...

4/ Les tribunaux ne jugent plus de la même façon qu'il y a quelques années : je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression qu'il y a une petite dose de mondialisation et de libéralisme en plus par rapport à il y a 5 ou 10 ans. On peut le regretter, mais c'est comme ça. Open your eyes...

Open "your" eyes : raison de plus pour se défendre encore plus et bénéficier de la bienveillance de l'opinion publique.

Et puis on peut toujors espérer le retur de Jospin mais là je digresse.

Anonyme a dit…

PS : Je suis d'HP aussi aujourd'hui !!!

Anonyme a dit…

Pour de plus amples details sur l'application d'un L122.12

http://prudhommesisere.free.fr/contrats/contratgeneralites/employeurl12212.htm


avec en prime l'INTRODUCTION:

Réunis à Grenoble les 4 et 7 juin, les médecins du travail estiment que les restructurations d'entreprise ont un impact direct, à moyen et long terme sur la santé physique et mentale du personnel, rapporte LeMonde.

Anonyme a dit…

Un mot pour dire que je suis très content de l'action de l'intersyndicale. D'après ce que j'entends de mes collègues, je ne suis pas le seul.

Gardez espoir, on vous soutient. Si les messages de ce blog sont souvent négatifs c'est que les râleurs ont une plus grande g... bouche que la moyenne.

Anonyme a dit…

oui la fameuse majorité silencieuse ...

Anonyme a dit…

Ne vit on pas la grande manipulation ? Depuis le début la direction ne connait elle pas le nombre de personnes virées ? N'a t-elle pas depuis de début l'enveloppe ?

De toutes façons c'est formidable de négocier des centaines de départ pour rien !

Ne révons pas les pseudo emplois sauvés aujourd'hui seront supprimés demain...et avec quelle enveloppe ?

Anonyme a dit…

Oui 10 % comme le reste de L'Europe.

C'est ça le vrai chiffre connu dès le début par la direction.

Le reste c'est du bonus pour PS

Einstein a dit…

Toutes mes excuses, on est tous HP quelle que soit notre société d'origine bien spur. Je voulais juste dire pm HP et que je n'ai donc pas connu
les grandes bagarres chez Digital et Compaq.

Pour en revenir à : "Quand aux clients sans parler du grand public, regardes autour de toi et va leur parler : ils soutiennent le mouvement dans leur immense majorité"

Je veux être sûr de bien comprendre. Comme tu donnes l'exemple de Carrefour, pour toi un client qui soutient le mouvement est un client qui n'achète plus HP, c'est ça ?

Anonyme a dit…

Autremment dit, anonyme de 22:22, la direction a sorti un chiffre ENORME de 26% juste pour le plaisir d'avoir un conflit social énorme...
Je sais bien que l'exagération du chiffre est une rumeur populaire mais quand même...

Je croyais avoir lu que le chiffre européen était de 15%, sans doute plus puisque les autres pays n'ont pas leurs suppressions de 2007 ?

Anonyme a dit…

je crois qu'il y a usurpation d'identité , le vrai etait au moins intelligent...le faux il a juste le prenom , albert.


c'est quoi la reponse ta propre question:
"Tu peux nous dire quelles seraient les conséquences d'une rupture ou absence de négociations s'il te plait ? "


toi qui a l'air de detenir la verité sur la maniere de negocier ce plan sans faire d'hypothese et sans utiliser des si.. pour ne pas faire peur, juste mal.

Anonyme a dit…

je vais vous demontrer comment il est facile de faire croire n'importe quoi.

il y a 1 semaine la polemique etait de dire tous les employés ont voté majoritairement pour la signature de l'accord proposé par la direction, chiffres a l'appui. Bon heureusement il y a eu des recadrages pour calmer les ardeurs de la directions...

Petit Exemple:
Blog de la CFTC plus de 33000 visites depuis le 24 septembre 2005.

moi je manipule ce chiffre de la maniere la plus simple, je bloque les cookies de blogspot.com et a chaque fois que je fais un refresh sur la page d'acceuil je fais +1 !!!

C'est pas pour jetter la pierre a la CFTC qui n'est pour rien sur ce coup , c'est juste pour vous prevenir que la manipulation volontaire ca existe aussi et qu'il ne faut peut etre pas trop faire confiance en la direction quand elle vous annonce des soit disant bonnes nouvelles chiffres à l'appui !

Anonyme a dit…

>Je croyais avoir lu que le chiffre européen était de 15%, sans doute plus puisque les autres pays n'ont pas leurs suppressions de 2007 ?

Bien evidemment je voulais dire 15% mais tu avais déjà corrigé.


Bien que ca soit encore trop !

Les ecossais ont 10 % et ils demandent au gouvernement d'intervenir car ils voient et disent bien que ça n'est pas un plan économique

Anonyme a dit…

>Je veux être sûr de bien >comprendre. Comme tu donnes >l'exemple de Carrefour, pour toi >un client qui soutient le >mouvement est un client qui >n'achète plus HP, c'est ça ?

En effet, il n'achète plus HP en attendant que HP fasse montre de plus de sens éthique et civique.

Contrairement à ce qui a été dit le marché de HP en France n'est pas négligeable et c'est bien une grève qui fera bouger la direction si les négociations n'avancent pas plus.

Pourquoi croyez-vous que la direction ne se contente pas du minimum de la convention collective ?

Par pure philantropie ou parce-qu'elle ne peut pas faire autrement ?

CFTC HP a dit…

Anonyme de 23:41

Tu peux expliquer le rapport entre le sondage et le compteur du blog ??!!

Anonyme a dit…

je pensais etre clair , la direction nous disait que la majorité des employes avaient voté oui la semaine derniere. En fait il s'agissait de la majorité des votants seulement, soit a peine plus de 1000 tout en sachant que l'on pouvait voter chez tout le monde. Les chiffres peuvent induire en erreur et etre manipulé volontairement. Pour conclure c'etait juste pour vous dire que l'exemple de 33000 pouvait ne pas etre exact mais sans grande importance pour ce qui est de la suite des evenements.

Anonyme a dit…

La direction ,n'a jamais dit que la majorité des emplyés avait voté oui ou non, vu que la direction n'a jamais dit un mot la dessus. C'est du ressort des employés et de syndicats. Encore une invention, une de plus...
Ce blog qui était un cas décole de forum de discussion, il est train de devenir un cas d'école de désinformation, de propagande de certains syndicats (qui plus est masqués car n'apparaissant pas sous leur étiquette). Quel dommage...

d2r2 a dit…

A mon avis, la seule priorité doit être 0 employé à l'ANPE et donc recourir massivement au PDA voire au temps partiel. Hélas je ne suis pas PD able.

En dépit des gesticulations du CNPF et de la "presse" économique le travail doit être partagé : c'est aussi inéluctable que l'augmentation de l'entropie.

Et ce n'est pas la "croissance" qui peut emp^cher cela sur le long terme. Avez-vous calculé combien cela fait au bout de 50 ans , 2% de croissance annuelle ? Les ressources naturelles, l'effet de serre, la pollution ne rendent-elles pas cela impossible ?

Les 35 heures ça peut marcher. La preuve pas si loin : chez HP !

Ce problème de fond ne sera certainement pas résolu en envoyant une partie du travail qui reste en Chine, en virant une partie des employés pour faire bosser plus les autres.

L'opinion publique, même dans les pays libéraux commence à réaliser cette aburdité du management piloté par les actionnaires.
Si le mouvement des employés HP se saisissait de cette occasion, l'objectif (0 licenciement hors PDA) n'est pas utopique.

Ca ne sert à rien de partie avec un gros package si on n'a pas de boulot rapidement.

Anonyme a dit…

Entièrement d'accord avec '15 novembre, 2005 22:05.'
Pour paraphraser le grand phylosophe Mc Cain : "Ce sont ceux qui en parle le moins qui en pensent le plus grand bien".

Anonyme a dit…

Le plan allemand de 2003 etait
une excellente solution:
travail à 50% pour les plus de 50
ans ,payé 85%.
à mediter.

Anonyme a dit…

HP to post strong quarter

Anonyme a dit…

Le tribunal vient de rendre son jugement concernant le protocole électoral sur HPCCF:



Renvoi d'un jugement sur le fond le 8 décembre 2005, avec suspension des élections, et obligation donnée à la direction de communiquer l'état de la sous-traitance par temps de présence et par métier.



Conclusion pas d'élection demain jeudi 17 novembre 2005.



il y en a qui ne vont pas etre content d'etre obligés de signer l'accord avant les elections surtout qu'apres la signature les employés le connaitront ce fameux accord bidon.

Anonyme a dit…

A : 16 novembre, 2005 09:12

Tu peux me rappeler sous quel étiquette bien distincte tu te présentes toi ?

Dit moi si cela c’est de la désinformation :

2/3 de 1000 ça fait 666,66 depuis quand 666 ou 667 personnes représenteraient 4800 personnes.

Tu peux me dire si c’est de la désinformation ?

Anonyme a dit…

Le tribunal vient de rendre son jugement concernant le protocole électoral sur HPCCF:

on peut avoir un peu de détails sur cette affaire ?

zorro a dit…

Alors que la direction prévoit de supprimer 1240 postes sur HP en France elle n'a pas ete capable de donner au tribunal le nombre d'interimaires qui travaillent sur HPCCF ainsi que leurs horaires. C'est la raison pour laquelle le tribunal a decidé de repousser ces élections.

Anonyme a dit…

Mon étiquette, j'en ai pas, suis HP et n'ai pas de lien avec tel ou tel syndicat. Donc anonyme me va bien.

"la direction nous disait que la majorité des employes avaient voté oui la semaine derniere"

C'est çà que j'apelle de la désinformation. Puique la direction n'a strictement rien dit (ni dans la presse, ni dans les messages aux employés) sur les votes.

C'est tout.

CFTC HP a dit…

Anonyme syndicaliste de 11:53 qui fait des procès d'intention :

1/ Nous ferons de cette annonce un sujet à part dans le blog dès que le jugement de ce matin aura été confirmé par une vraie communication d'un syndicat ou de la direction.

2/ Nous faisons partie de ceux qui voulaient que ces élections soient décalées en raison du plan social(raison de notre refus de
signer le protocole électoral). Donc si on peut réussir à faire le même jour les élections HPF et HP CCF (ce pourrait être en février ou mars, tant mieux !).

3/ C'est d'autant mieux qu'alors ce n'est pas sur une vaste intox liée au protocole d'ouverture des négociations toujours en construction que le débat aura lieu mais sur la signature ou pas
du résultat de ces négociations : l'accord ARTT, le PDA, les NAO 2006 et le PSE !!! Les employés auront enfin tous les éléments en main pour juger, factuellement.

4/ Le jugement est très tardif, on le regrette pour ceux qui avaient déjà voté par correspondance.

Anonyme a dit…

C'est quoi ce proces????

Pourquoi doit-on l'apprendre de cette facon? Qui porte plainte contre qui?

?????????????????

Anonyme a dit…

Qui a porté l'affaire devant les tribunaux ?

Anonyme a dit…

Ce qui est nul c'est que l'anonyme de 11:53 ne dise pas comment il a eu l'info et à quel syndicat il appartient. De toutes évidence au syndicat qui a porté l'affaire en justice et qui est tout content de nous annoncer le résultat...

Anonyme a dit…

et toi tu es qui ?

Anonyme a dit…

Lamentable que la personne de 11:53 joue à ces effets d'annonce ridicule.

Pour avoir cette information, il faut être dans la mouvance syndicale alors pourquoi se présenter comme un anonyme sur un blog sans doute d'un autre syndicat que le sien qui tente d'avoir une approche adulte.

Faut-il avoir honte de soi et de ses convictions pour agir de la sorte.

Un employé non syndiqué HPCCF bien loin de la direction qui s'exprime en son nom propre.

Anonyme a dit…

hum je croyais que c'était le blog de l'intersyndicale

Anonyme a dit…

Bref, si les syndicats avaient bien voulu organiser une AG afin de clarifier EN DIRECT toutes les questions que se posent les employés on n'assiterait pas a ce reglage de comptes sur le blog. Il aurait eu lieu de facon ouverte et honnete entre employés responsables.

Anonyme a dit…

Ce n'est pas réglage de comptes mais plutôt règlement de comptes.

Je ne vois pas en quoi le type de forum influe sur les positions exprimées ainsi que la courtoisie parfois absentes dans les interventions des uns ou des autres.

Anonyme a dit…

Pourquoi ne peut pas avoir accès au contenu de l'accort de méthode ?

On m’a dit que le contenu était confidentiel ?
Pourquoi ?

Moi j’aimerais savoir quel est sont contenu cela me permettrait de pouvoir juger s'il est bon ou pas.
Il est question de notre avenir dans cet accord.

CFTC HP a dit…

Parce que
1/ C'est un protocole d'ouverture de négociations qui est toujours en construction !
2/ Il doit être présenté pour information et consultation aux élus desu CE le 22 et 25 novembre qui doivent être les premiers informés.

cgt hp a dit…

Elections CCF:
Pour les employées CCF qui veulent plus d'info sur le report des élections que les RHs viennent d'annoncer, consulter le jugement rendu par le tribunal d'instance de Palaiseau

Enregistrer un commentaire