ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next What is next ?

Entco La DUP

DXC-ESF Infos GPEC Out

NAO HPE 2018 Quelques bonnes nouvelles

Mutuelle Santé HPE 2018 Rattrapage pour les retardataires ?

Epargne Salariale HPE FY18 Avant le 24 novembre !

Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

Forum France-Canada Un formidable succès !

HPE PSE GPEC Out Vos questions, des réponses

HPE Politique voiture Gel des commandes

Congés Ceux à prendre en fin d’année + jour de pont 2018

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

mardi 8 novembre 2005

CLOTURE DU SONDAGE !

Le sondage proposé par la CFTC s'est terminé le mardi 8 novembre à minuit.

Les résultats seront publiés le mercredi 9 novembre après la réunion de l'intersyndicale prévue de 9h à 11h.

16 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

Associated Press le 08/11/2005 20h45
Hewlett-Packard: les syndicats donnent leur réponse aux propositions de la direction mercredi

Les syndicats d'Hewlett-Packard France donneront mercredi leurs réponses aux propositions de la direction concernant les modalités d'application du plan social prévu dans l'entreprise, et notamment sur la remise en cause des 35 heures en échange d'une baisse des suppressions d'effectifs prévues.

Les syndicats doivent donner leurs réponses mercredi à 17h. Ils se réuniront dans la matinée pour tenter d'arrêter une position commune. La CGT et la CFDT ont déjà fait savoir qu'elles refusaient les propositions de la direction. Si les propositions -qui font office d'"accord de méthode"- sont acceptées, les négociations sur le plan social pourront commencer avec un calendrier précis.

Une séance de signatures est d'ores et déjà prévu le 14 novembre.

Dans le cas contraire, la direction sera obligée d'en passer par une procédure de négociations via le comité d'entreprise et de justifier les raisons des licenciements, procédure qui pourrait prendre deux ans.

Jeudi dernier, la direction d'HP-France a confirmé sa proposition de supprimer jusqu'à 12 jours de réduction du temps de travail contre la sauvegarde de 250 emplois. Le projet de restructuration actuel prévoit la suppression de 1.240 postes d'ici trois ans.

Jeudi dernier, la direction a également annoncé la création d'un "groupe de développement d'activités en France", avec pour objectif de créer "sous 12 mois de nouvelles activités".

Elle a aussi confirmé le fait qu'aucun site ne sera fermé et que la priorité sera donnée au "volontariat" pour les départs, et se dit également prête à négocier et à signer avec les préfets une "convention de revitalisation des bassins d'emploi" qui seront le plus touchés par la restructuration, notamment les départements des Hauts-de-Seine, de l'Essonne, et de l'Isère.

Le 23 septembre dernier, l'intersyndicale d'HP-France avait refusé de s'engager sur un accord de méthode proposé par la direction concernant le plan social. Les syndicats demandaient à la direction de limiter son plan social à 740 suppressions de postes et de s'engager à développer sur le long terme de nouvelles activités en France.

Anonyme a dit…

Hewlett Packard: réunion de l'intersyndicale mercredi à 9h00

PARIS, 8 nov 2005 (AFP) - - L'intersyndicale de Hewlett-Packard France se réunira mercredi matin pour définir sa position face aux propositions de la direction d'HP de limiter le plan de 1.240 suppressions d'emplois envisagées en France en renonçant à des jours de RTT, a-t-on appris mardi de source syndicale.
La réunion de l'intersyndicale d'HP France (CFTC, CFE-CGC, CGT, CFDT, FO), est prévue par téléphone, de 9h00 à 11h00, a-t-on appris auprès de la CFTC et de la CGT.

Le syndicat CFTC, majoritaire dans l'entreprise, a lancé une consultation en ligne auprès des salariés d'HP France, qui s'achève ce mardi à minuit. "Le résultat du sondage CFTC sera publié après la réunion de l'intersyndicale prévue de 9h00 à 11h00, indique le "blog" de la CFTC, "forum de discussion des employés d'HP France", créé et animé par ce syndicat.

La CFE-CGC avait estimé vendredi que les propositions de la direction comportaient des "avancées significatives", même si "on nous demande de travailler plus pour sauver des postes".

La CGT a fait un "sondage" pour connaître le "sentiment" de ses adhérents. "Notre position reste globalement la même", a déclaré à l'AFP Michel Soumet, délégué CGT d'HP France, dont l'organisation a déjà prévenu qu'elle ne signerait pas le protocole proposé par la direction "en l'état". "Notre préoccupation reste toujours l'emploi et nous n'avons pas eu de réponse de la direction qui nous permettent d'entrer en négociations", a-t-il dit. "A part un troc, on a rien de plus sur la table", a-t-il commenté.

La direction de HP France a demandé aux syndicats de donner leur accord de principe mercredi, réponse qui selon la direction et les syndicats sera faite par e-mail.

Le plan de restructuration, présenté en septembre, prévoit la suppression de près de 6.000 emplois en Europe dont 1.240 en France, soit 25% des effectifs français et 15% des effectifs européens.

Bookmaker a dit…

Je prend les paris :

1er pari :
Sondage CFTC --> 72% de Oui
Sondage CGC --> 59% de Oui

2eme pari :
Signature de CFTC, CGC et FO

3eme : (l'outsider)."petite cote"..
La CFDT tourne sa casaque au dernier moment, histoire de n'etre pas a la rue dans la negos.(pas facile de mettre son grain de sel, quand on a dit que l'on ne voulait pas discuter..logique, mais embetant voir ci dessous)

et un petit 4eme pour la route..augmentation (minime) du nombres de voix aux elections pour la CFDT (ca depend du 3eme pari) et a (trés) moindre mesure pour la CGT. Ceci par un report des votes de nos quinquas ;-)

..on est joueur un 5eme .. que le trés trés gentil moderateur de ce blog laisse mon message

☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺☺

david vincent a dit…

Je trouve qu'il y a beaucoup d'affolement sur le blog ces derniers temps, on doit certainement rentrer dans le coeur du pb alors ... les sous et les preretraites !!!

Le buget prévisionnel pour ce plan est connu , 1100M$ pour 14500 employés et c'est la meme moyenne que pour le plan 2003 soit 76000$ par personne.

Les 3200 employés US qui ont accepté le plan de retraite anticipé qui s'est cloturé en aout dans le cadre du plan 2005, se partagent deja 400M$ soit 125000$ par personne, avec une progression de +64% par rapport à un depart volontaire.


En france:
Pas de justification economique donc impossible de justifier un PSE.
Les delais tres courts imposés par le board pour réussir les reductions de couts escomptés, vont imposer à la direction francaise d'aller tres vite.

C'est ce qui se passe actuellement avec l'accord de methode qui soit dit en passant invite l'intersyndicale à signer un document rempli de suppositions et de negations: "sensiblement equivalent" "pourrait" "environ" "compensation" ainsi que sont lot de NON ferme et definitif quand a la preservation de l'emploi de ceux qui vont rester etc....

La direction francaise ne veut pas s'engager a sauvegarder l'emploi de ceux qui vont rester, car les plans sociaux ne vont pas s'arreter de si tot, c'est tout simplement ecrit dans les rapport pour la SEC.


Si les delais ne sont pas tenus ceci risque de mettre beaucoup de pression sur la direction francaise. De plus avec l'esprit de revolte qui regne en france en ce moment , il est certain que ceci doit inquiter le board et donc va accroitre la pression.



Le seul moyen pour la direction francaise de se sortir de cette impasse c'est d'essayer de forcer l'intersyndicale à venir signer cet accord de methode qui va imposer:

le calendrier de toutes les negociations, supprimer les 12 jours choisis contre une indemnisation et contre une hypothetique reduction de 250 postes qui n'auront aucune garantie ferme de perenité, des C2A qui n'ont pas l'air de prendre la bonne voie pour tous sans parler d'une enveloppe de depart pour les volontaires au chomage qui serait sensiblement equivalente a celle de 2003, des fermetures de site et L122.12 qui sont seulement exclus dans le cadre de ce PSE.

Moi je suis d'avis de ne pas signer parceque le temps est la clé du probleme, et comme tout le monde sait le temps c'est de l'argent. Pour aller plus vite il faut un carburant de meilleure qualité qu'en 2003 , la santé financiere est tellement bonne qu'HP peut se permettre de s'acheter au prix fort les departs volontaires au chomage et C2A qui au final lui raporteront 1000M$ en FY2006 et 1900M$ en FY2007.

Anonyme a dit…

interessant ton commentaire David Vincent de 23:10
je rajouterai que les derniers rapports de "sante au travail", précisent que passer plus de 20h par semaine sur un ordinateur est tres mauvais. Vu que la plupart d'entre nous y passe toute la journee chez HP (meeting, training, operationnel, lecture des mails...), en denoncant les 35 heures, c'est notre medecin du travail qui va embaucher!
Si de plus, il faut debattre sur un blog, je prefererais le faire en AG à la cafeteria.

RAOUL a dit…

Tout a fait d'accord avec toi David Vincent.
Ne nous laissons pas envahir sans lever le petit doigt par la pression, la peur du lendemain, la crainte d'avoir moins et laissons le temps agir en notre faveur.
Merci pour cette analyse pertinante et plein de bons sens.

Anonyme a dit…

Oui, je suis OK. ON EST PAS PRESSES !! Le temps c'est de l'argent, pour nous employés aussi!!

Vous êtes pressés vous de vous précipiter dehors, moi je préfère me défoncer dans mon travail, au quotidien, et ma fois si on me met dehors j'aurais ma conscience pour moi. Et peut être par la même un meilleur package car il va bien falloir négocier, et cette proposition d'accord de méthode me semble simplement offrir un tapis de velour a des crocodiles à la peu dure qui n'attendent que la signature pour montrer les dents. Je n'ai aucune confiance en la direction actuelle, je me sens manipulé et j'aime pas. HP ça n'a jamais été ça et ça ne doit pas le devenir, en aucun cas.

lambda a dit…

Je l’ai deja ecris dans le blog, je suis d’avis que nous n’avons pas a nous presser.
L’accord propose me semble bien minimaliste et deja bien verrouille par la direction qui ravie, pourra alors se contenter de lacher un peu de lest, certainement deja prevu, et ne pas avancer bien loin sur toutes les parties ‘suppositions’ encore bien floues. Donc pas encore assez pour faire vibrer ma corde ‘humaniste’ qui veut que je me soucie en general des autres, de ceux qui vont partir et des conditions de ceux qui vont rester.
Risquons nous d’aller au clash ? j’en doute car c’est sans doute bien ‘perdant’ pour PS et sa clique. Et si c’est le cas, me diront certains ? et bien, voila ma position. Elle n’engage que moi, je ne force personne et comme on dit, je la partage avec moi-même :

Je ne suis plus jeune, ni encore ‘vieux’ (pour un C2A, PDA ou quelque soit le nom.) Et je souhaite plutot rester chez HP encore un certain temps, dans des conditions pas trop degradees. Quelque part, je dois representer une bonne majorite. J’ai de l’anciennete, assez, et charge de famille. En plus, je suis dans une partie d’organisation assez protegee (en tout cas, c’est nos chefs qui l’ont dit). Donc, je ne risque pas grand-chose vis-à-vis des designations, et si ca dure le temps d’une procedure legale (qui a peu de chance de succes), ca ne fait que me conforter dans ce que je souhaite et que je suis prêt a supporter.
Les jeunes qui ont rejoint HP ces derniers temps, je n’ai pas encore vu ce qu’ils m’apportent vraiment. Mes amities sont plus vers des anciens avec qui nous avons partage a HP des annees qui valaient le coup d’etre vecues. Alors, sacrifier fort et vite nos atouts pour qu’ils puissent profiter de l’effet d’aubaine, pas question! Ils auront plus de facilite a trouver un nouvel emploi (plus flexibles ils sont !) et s’ils veulent partir, et bien tchao les gars, et bon vent !
Les C2A, j’imagine qu’ils voudraient bien quitter un navire qu’ils ne reconnaissent plus, dans de bonnes conditions. Mais pour autant, ils ne sont pas si malheureux que cela, il y a bien pire ailleurs. Donc, s’il faut rester, je suppose qu’ils resteront et prendront leur mal en patience. Tant pis pour l’aubaine !
Les managers qui denaturent HP ? oui c’est vrai, ca change pas mal en ce moment et il y en a de ce type autour de moi. Des certitudes qui ne s’appuient sur rien, peu de respect, une maniere deplorable de faire vivre une equipe, un soutien et des apports inexistants, des fois on frise l’incompetence. Ce n’est pas sur eux je peux compter pour evoluer, ils ne comptent que pour eux et sur eux meme. Mais je sais la qualite du travail que je fais pour mes clients internes et externes, avec serieux, et je vais continuer dans ce sens. Le bon sens et le sens business, ce sont des qualites qu’on m’a toujours reconnues jusqu'à present. J’ai maintenant la peau un peu plus dure, je sais faire le dos rond, et ils finiront bien par s’essoufler a force de faire les girouettes. Ca prendre juste un peu plus longtemps que d’habitude.

HP ne nous aime plus, soit ! mais alors, il faut une contrepartie, plus importante que celle qu’on nous fait entrevoir. C’est clair, je suis prêt a discuter, mais je ne veux rien brader de mes derniers avantages. On m’a deja rogne mon CPS/CPB, mon SOP, mes augmentations. Je n’ai ni voiture de fonction, ca fait longtemps que je ne sais pas ce qu’est un award et mes stocks sont sans valeur, pas comme celles de nos top managers. Mes 3T, je me force maintenant a les prendre, pourquoi en faire cadeau ?
Le temps est maintenant mon allie. Et comme deja dit ailleurs, le temps c’est de l’argent !
Suis-je egoiste ? certainement, un peu comme tout le monde. Et qu’est ce que je fais de l’image d’HP ? faudrait pas retourner le probleme, c’est pas moi qui ai commence a faire le pyromane. Ce n’est pas moi qui vais rester dans l’histoire pour avoir detruit ici le bel outil que nous avons contribue a forger. Alors oui !, je n’ai plus de scrupules a avoir envie de me battre, a rester unis, et defendre mes interets, en demandant plus et mieux.
Il y aura un peu de casse ? oui, mais j’espere juste qu’elle touchera au maximum ceux qui l’auront merite, management compris, et tant pis pour ceux qui ne se seront pas mobilises.

Anonyme a dit…

Question à CFTC :
Dans le dernier plan, ceux qui partaient volontairement touchaient un certain montant (élevé) d'indemnités. Mais pouvaient-ils en même temps être inscrit au chômage (assedic,...) et pour combien de mois/d'années ?
Merci de votre réponse.

Anonyme a dit…

Bravo pour ce discours. J'adhère !! Oui, nos cleints comptent et continueront a compter. Travaillons et délivrons ce pour quoi nous sommes payés. Marre des gesticulations et manipulations de la 'direction'. Pas pressé je suis. Et chaque jour, chaque instant je ne vole rien. Je contribue a faire de HP un succès sur son 4ème marcché, la France.
Faudrait quand même pas croire qu'on va culpabiliser alors qu'on nous demande sournoisement de quitter NOTRE entreprise parce que quelque part 'ça dérange'. Trop chers sommes nous? non mais vous rigolez, produisez moi le ratio cout/travail en france comparé aux autres pays, inclus USA. Pas a rougir, en aucun cas !!!!!!!!

Anonyme a dit…

Lamda a 10h35, je me reconnais exactement dans ce que tu ecris, et je pense que nous sommes nombreux dans ce cas.

Et en effet, je ne suis pas pressé. C'est la direction qui est pressée.

Anonyme a dit…

Reponse cout US versus France:
Employe US 50% plus cher qu' employe Francais.

US WFR= 10%
France WFR= 26%

Quelle est la logique sachant qu'il y a beaucoup plus de fonctions centrales au US qu'en France ??

Anonyme a dit…

La direction est pressee parce qu'elle sait que les resultats Q4 vont etre excellents et qu'il sera impossible de justifier les 1240 ou meme 990 en France si l'on ne signe pas cet accord de methode.

Le temps n'est pas notre enemi, bien au contraire

Anonyme a dit…

OK d'accord mais hp est avant tout americain...
Si Michelin licenciait... Pensez-vous qu'il le ferait en priorite en France ou dans ses sites etrangers.

Anonyme a dit…

En ce qui concerne les départs volontaires, votre statut reste celui de licencier économique. De ce fait vous avez le droit aux assedic pour une durée de 23 mois avec à peu près 58% du salaire des 12 derniers mois et avec un délai de carence qui peut aller jusqu'à 12 mois. Ce délai de carence est fonction de la prime de départ et des soldes de CP.

@+

Anonyme a dit…

Je lis toutes les controverses sur le fait de signer l'accord de methode et le C2A qui occupe une large part des postes de ce blog.

Il est probablement vrai que enlever de l'incertitude sur le temps peut jouer pour la direction, d'un autre coté je trouve que la situation dans laquelle se trouvent les employés avec cette incertitude est peu propice au developpement de projets et risque de detruire une partie de notre competitivité. C'est mauvais pour la direction mais aussi pour nous, alors attention a ne pas jeter le bebe avec l'eau du bain.

Quand au C2A je pense qu'un des points qui change un peu la donne est la modification du cadre legislatif, qui rend cette partie plus couteuse qu'en 2003.
D'un point de vue economique on peut aussi s'interroger sur la pertinence d'un mecanisme qui force a l'oisiveté (au sens economique) des gens productifs.

Quand a la remise en cause des 35h elle est surtout emblematique du fait qu'HP n'est plus une société differente des autres dans son approche de la responsabilité et de l'implication des employés. Je ne crois pas que ca risque de me faire travailler plus, ca va plutot me faire travailler ailleurs a long terme. Objectif rempli pour la direction si le but est de faire partir le maximum de monde, bien triste objectif pour la competitivité que de pousser a partir tous ceux qui ont le choix.

Quand aux justifications par le benchmarking, si Dave Packard avait été malade du benchmarking HP aurait été un "hire and fire" business des sa création, puisque tout le monde faisait pareil.
Le management essaie simplement de mettre HP dans un mode qu'il sait gérer, et comme il ne sait gérer qu'en suivant les autres...

A mon avis pour que le mode change il faudrait un peu plus que quelques exxxxeurs francais, donc aller au clash risque de se resumer a perdre des possibilités de negociation face a un management qui ne comprendra jamais cette logique.

J'aimerais etre pessimiste en disant cela.

Enregistrer un commentaire