ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPI/HPE/DXC/SW (600 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

HPE Next What is next ?

Entco La DUP

DXC-ESF Infos GPEC Out

NAO HPE 2018 Quelques bonnes nouvelles

Mutuelle Santé HPE 2018 Rattrapage pour les retardataires ?

Epargne Salariale HPE FY18 Avant le 24 novembre !

Objectifs FY18 Flash Pratique HPE : les conseils CFTC

Forum France-Canada Un formidable succès !

HPE PSE GPEC Out Vos questions, des réponses

HPE Politique voiture Gel des commandes

Congés Ceux à prendre en fin d’année + jour de pont 2018

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF, Entco ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

jeudi 10 novembre 2005

RESULTAT DES SONDAGES

CFE-CGC

"Résultats du sondage : 953 salariés ont répondu OUI à 67%

Merci aux 953 salariés qui ont répondu à notre sondage (entre lundi 15h et mercredi 12h). 2/3 d’entre eux sont rattachés à HPCCF et un tiers à HPF (pas très éloigné de la répartition des salariés : 60%/40%).

A la question « acceptez vous d’entrer en négociation sur la base des propositions de la Direction au soir du 3 novembre », vous avez répondu :

OUI à 67%,
NON à 33% "


CFTC

"Nombre de participants : 894

A la question : "Recommandez-vous oui ou non la signature du protocole de négociation sur ces bases ?", ont répondu :

Oui 76% (679 )
Non 24% (215)


Commentaires :

- Le résultat est représentatif : autant de réponses d'employés HPF que HP CCF.
- La proposition de sondage n'a pu être envoyée qu'aux abonnés à nos communications, et certains ont fait suivre. Une annonce a été mise sur ce site.
- Une dizaine de votes manuels "oui, si" et "non, mais" n'ont pas été comptabilisés mais la proportion était équivalente.
- Un vote anonyme aurait sans doute permis une meilleure participation mais se posait alors le problème des votes multiples.
- Le texte accompagnant le sondage était neutre pour ne pas influencer la décision.
- Le taux de oui était constant à 81% toute la journée de vendredi. Puis deux syndicats ont communiqué publiquement leurs réticences à partir de lundi et mardi. Les trois autres ont choisi de ne pas se prononcer avant de commenter le résultat des sondages avec l'intersyndicale.
- Les résultats des sondages CGT et CFE-CGC commencés lundi et potentiellement sur d'autres audiences donneront sans doute des résultats différents.
- En cas de votes multiples, c'est le dernier en date qui a été pris en compte.

Merci à ceux qui ont participé, tous les commentaires et réserves ont été pris en compte et nous aideront pour la suite ! "

CGT

"162 votes par e-mail ou coupon papier : 69% contre + réunion d'information des salariés du 8 novembre à Grenoble avec 70 participants, tous contre, sauf 1 voix (nous n'additionnons pas ces 2 résultats pour éviter les votes multiples) "

77 commentaires à lire:

Anonyme a dit…

Le OUI l'emporte c'est super !!
Maintenant il faut continuer à avancer dans ce sens !

Anonyme a dit…

Bon, si le oui se confirme... Une chose a ne pas oublier :
"C'est une base de Negociation".
Faisons les cracher au maximum.

Anonyme a dit…

j'ai voté oui pour avancer, mais je suis aussi mobilisé pour faire pression pendant les négos quand elle auront lieu. Je suis pret à une action si les syndicats ont besoin de moi pour "motiver" la direction.
Pour moi l'important est que les syndicats testent unis dans une réponse oui ou non, à eux de choisir.

Anonyme a dit…

Les employés ont exprimés un OUI bien franc, les syndicats doivent maintenant suivre cette volonté.
Ce n'est pas pour rien s'ils ont décidés de nous interroger.

Merci à eux de nous avoir permis de participer à cette reflexion.

Anonyme a dit…

Attention, le OUI signifie que les propositions de la direction ne sont qu'une base de negociation. Nous attendons evidement plus de concessions pour ceux qui veulent partir volontairement et plus de garanties pour ceux qui resteront !
Nous comptons sur l'intersyndical pour defendre les interets de TOUS

Anonyme a dit…

L'ensemble des votants ne represente pas le quart des employés !!
Ne pavoisons pas avec le oui, mais laissons faire les syndicats qui ont beaucoup plus d'expérience que nous en matière de negociations syndicales.

Anonyme a dit…

Il reste effectivement des points à négocier ! mais partir sur cette base est une bonne chose déjà pour avancer.

Anonyme a dit…

Bravo pour cette conduite des affaires de la part de la cftc. Les salariés et hp peuvent maintenant avancer... ensemble ou séparément.

Anonyme a dit…

Bravo et félicitation pour cette démarche responsable!! Vous avez ma confiance

Anonyme a dit…

Le groupe de Seniors qui est arrivé à la conclusion qu'un C2A ne coute pas plus cher pour HP qu'un départ volontaire pourrait-il nous faire partager son raisonnement, en postant par exemple sur le blog le tableau de calcul ? Sans vouloir être sarcastique, mon intuition me dit qu'avec cette conclusion, on n'est pas loin d'avoir découvert une nouvelle formule inédite et d'un possible Nobel de mathématiques, vu les conditions de départ de l'équation...

Anonyme a dit…

Je pense que ceux qui ont dit qu'un C2A ne coute pas plus cher d'un départ volontaire, ne savent pas ce qu'ils disent...
Tu sais il y a beaucoup de personnes sur ce blog qui parlent sans savoir et qui annonce tout et n'importe quoi.... Il faut savoir trier le vrai du faux.

Anonyme a dit…

Ce sondage me semble BIDON

- La population votante n'est pas representative de l'ensemble des salariés
- Les personnes ayant voté ne l'ont pas fait en totale connaissance de cause
- Aucun espace au debat n'a été offert. CFTC et CGC semblent tres effrayés d'organiser une assemblee generale. POURQUOI?

Anonyme a dit…

Voila un exemple, si on change des variables, on n’arrive pas au même résultat,
Mais bon, ça donne une idée :
Cadre à 5 ans de la retraite, brut mensuel 5000 €, 23 ans d’ancienneté :
Package (base PSE 2003)
=(5000*23) 1mois/année d’ancienneté
+(3000*23) bonus de 3000 €/année d’ancienneté car + de 45 ans
+(12*5000) 12 mois LHH (et encore c’est un minimum, peut-être 15 ou 18 mois si pas de OVE)
+ 6 mois de préavis non effectué : 30000
= 274000 € non plafonné car + de 50 ans

C2A : mettons à 80%
= 5000*.80*5*12
=240000
J’imagine qu’il y a des taxes ou des exonérations dans les deux cas.
Une personne en C2A ne coûte plus rien aux ASSEDIC, donc à l’état français, contrairement à un quinqua qui se retrouve chômeur, tout ça se négocie

CFTC HP a dit…

Le sondage n'est pas bidon. Aucun syndicat ne le conteste.

Il y aura des AG sur tous les sites pour commenter les propositions précises
de la direction qui seront sur la table à la première réunion de négociation.

Cela nous parait autrement plus important de débattre avec vous
sur des données concrètes que sur des intentions.

Faites-donc un peu confiance aux négociateurs et à l'intersyndicale
svp !

Anonyme a dit…

En complement de "09 novembre, 2005 14:26" ET en reponse a certains qui affirment que la loi Fillon rend plus cher un C2A/PDA par rapport a 2003.

Le calcul precedent ne tiens pas compte du fait que HP pourrait racheter jusqu'a 12 trimestres de cotisations, ce qui lui permettrait (un trimestre = 5000 euros environ) d'economiser LES 2/3 du cout sur 3 ans.

le calcule devient alors
"C2A : mettons à 80%"
= 5000*.80*2*12
=120000

3 ans de cotisations:
5000*4 trimestres* 3ans= 5000*12= 60000 euros

TOTAL= 120000+60000= 180000 euros

C'est simple mais tres clair.

Anonyme a dit…

Correction pour message "09 novembre, 2005 14:44"
"C2A : mettons à 80%"
= 5000*.80*2*12
='96000'
3 ans de cotisations:
5000*4 trimestres* 3ans= 5000*12= 60000 euros

TOTAL= '96000'+60000= 156000 euros

OK a comparer a "274000 € non plafonné car + de 50 ans"

Maintenant je suis vraiment convaincu qu'il vaut mieux supporter le depart en PDA/C2A plutot que de risquer des licenciements secs et la designation

Merci pour avoir repondu a cette question un peu provocatrice je l'avoue

Anonyme a dit…

le oui l'emporte.... super préparont la vaseline!!!!

Anonyme a dit…

Pour soutenir "09 novembre, 2005 15:56"

VOUS avez soutenu PS, PS vous remercie, il vient non seulement de sauvegarder son job mais d'assurer une prime de 2-3 Millions d'euros (depending on final result) grace a votre vote democratique (certes) mais qui vient en deduction de vos compensations pour depart volontaires, par la meme vous approuvez les designations necessaires sachant que, vu le resultat du sondage il y aura entre 450 et 500 volontaires, il suffira, COMME VOUS L'AVEZ DEDIDE TRES CHERS COLLABORATEURS" de designe entre 490 et 540 "personne/ Pas moi evidemment"

J'ai plus de 50 berges alors demerdez vous, surtout ceux qui ont crache sur les vieux pour avoir bosse sans compte pour que de jeunes francais soient embauches en France plutot qu'en europe de l'est ou en Asie, moi je vais tape l'incrustre, je squatte a mort, vous souhaite bonne chance "OUTSIDE" comme vous l'avez choisi ! je vous donne pas les numeros, vous avez decide en tout connaissance de cause evidemment sans rentrer dans la ligne de la direction, CORRECT !! (if not, ....)

Pour le prochain plan on vous communiquera le numero a appeler Ha, Ha Bang Alors,

Anonyme a dit…

Les elections arrivent...... Reglement de comptes à OK Corral?
J'espère que ceux qui ont deliberement saboter les consultations recevront leurs 40 deniers

Anonyme a dit…

Plus je lis les commentaires des extrémistes et jusqueboutistes, et plus je me dis qu'il devient urgent de fermer la filiale française ...
Heureusement que le bon sens et la démocratie l'emporte...

Ca me rappelle la SNCM : on vote la grève ou la poursuite du conflit à main levée et quand la société est au bord du gouffre on vote la reprise à bulletin secret...

Anonyme a dit…

Hello Mark,

we have received an email from some of the french trade unions confirming their acceptance to negotiate the proposals that we have made them.

We are sure to finish this work force reduction program successfully before the summer.

We are convinced that most of our proposals will be accepted , 1000 jobs cuts , the suppression of the "35H" , and an less expensive C2A program for the seniors.

We can really change the world !!

Sincerely

Patrick

Anonyme a dit…

Ce que je crois : il y aura bien plus de volontaires que de postes supprimés et le résultat du sondage correspond à ce que tout le monde pense chez HP et en tout cas sur mon plateau. J'ai voté contre mais si j'avais eu les arguments du pour, j'aurai voté pour !
Mais certains réfutent le résultat parce qu'il ne leur plait pas.... Il faut savoir s'incliner et donner rendez-vous à la fin des négociations pour voir qui avait raison de vouloir ou pas ces négociations.

Anonyme a dit…

Sans justifier la violence, il est assez piquant de voir le résultat de la politique de ceux qui refusent de partager le travail (remise en cause des 35 heures) dans les banlieues ou le taux de chomage dépasse souvent 50 %.

Anonyme a dit…

>Plus je lis les commentaires des >extrémistes et jusqueboutistes, >et plus je me dis qu'il devient >urgent de fermer la filiale >française

Plus je lis ce genre de commentaire et plus je realise la naiveté de certains.

Si les précédents plans ont été si
"bons" c'est parce-que des syndicalistes décidés soutenus par une base également décidée n'ont pas craint de contester les projets de la direction pied à pied sans craindre d'aller devant les tribunaux et de faire patienter les éternels pressés de toucher le package.

Anonyme a dit…

Question a 09 novembre, 2005 15:10

Pourrais-tu preciser quelles sont les conditions pour q'un cadre soit a 5 ans de la retraite:
- Age?
- Nombre de trimestres cotises?
- est-ce que cela a change depuis le precedent C2A?

Merci

Anonyme a dit…

ENTREPRISES RHONE-ALPES

Novembre 2005 - N° 1479 - Numéro actuellement en kiosque


DANS L'AIR !
Hewlett Packard : coup de tonnerre dans le ciel grenoblois





“Nous sommes les précurseurs de la délocalisation des jobs à haute valeur ajoutée”. Christian Barsotti, délégué syndical (CGT) à HP et salarié depuis 25 ans, se serait bien passé de cette “aventure pionnière”. Les sites HP de Grenoble et de l’Isle d’Abeau (2 544 salariés) seront probablement les plus touchés par le plan social du constructeur américain. Sur les 1 240 suppressions de postes annoncées en France, l’Isère pourrait perdre entre 600 et 650 emplois. L’intersyndicale dénonce ce plan de restructuration : le groupe a réalisé un bénéfice net de 1 milliard de dollars au dernier trimestre. Stupéfaits, les élus locaux se sont emparés de l’affaire HP : Michel Destot, député-maire de Grenoble s’est rendu à Palo Alto pour y rencontrer ses dirigeants. Mais “pour l’heure, il n’y a aucun signe d’ouverture de la direction, déplore la CGT. Il nous a même été dit que les pays qui essayaient de faire de la résistance se mettraient à l’écart du renouveau du Groupe”. Un “chantage à la délocalisation” selon la CGT, que les salariés avaient déjà expérimenté il y a dix ans : “Après nous avoir contraints à une organisation du travail 7 jours sur 7 et 24h sur 24h, HP a revendu en 1995 une partie de sa production, où travaillaient 216 de ses salariés, à SCI Sanmina... qui a fermé ses portes en juin 2005 parce que HP tirait sur les prix : SCI Sanmina a été obligé de délocaliser dans les pays asiatiques”. Les salariés ont récemment refusé de signer l’accord de méthode présenté par la direction : celui-ci proposait de réduire le temps de travail afin de limiter les suppressions d’emploi sur Grenoble. Cette fois, personne n’y a cru.


I. A.


http://www.brefonline.com/numeroERA_affichearticle.asp?idA=2473

Anonyme a dit…

Dommage tout de même qu'aucun sondage touchant TOUS les employés n'ait pu être réalisé. Personnellement je n'ai pas reçu le mail et n'en ai eu la connaissance que trop tard. N'était-il pas possible d'utiliser la liste regroupant tous les employés HPF et HPCCF ?

Anonyme a dit…

faut vraiment etre dans son bocal depuis un moment et peu concerne pour 'oser' dire qu'on est pas au courant de l'actualite interne HP et de la possibilite de repondre au sondage !!!!!!!!!!
He, reveille toi un peu et sors prendre l'air.

lambda a dit…

Apres avoir initialement vote pour le oui, j’ai change dans les dernieres heures pour le non (j’ai exprime mes raisons dans le blog) , pensant qu’il y avait sans doute ainsi moyen de montrer a notre direction que le temps est avec nous et que ses propositions, si elles vont dans la direction souhaitee, sont encore largement floues, tres hypothetiques et bien insuffisantes.
Maintenant, les salaries se sont en majorite prononces pour le oui (qui est un ‘oui a la negociation’). Je l’accepte sans trop de regret, et je comprends que c’est sans doute un bon compromis pour tous, qui permet de construire et de ne plus etre dans une logique de blocage.
Je voudrais juste exprimer que ce n’est pas, ni pour moi ni pour ceux qui ont vote oui, et loin de la, une victoire du clan de la direction (meme si certains medias l’expriment tel quel). Qu’ils ne se fassent pas d’illusion et qu’ils ne pensent pas avoir gagne une bataille decisive qui leur permettra de surfer sur un tapis de velours (ou de stock options)! je suis persuade que nous restons tous mobilises et attentifs a la suite des evenements. J’ai confiance dans nos syndicats pour nous representer, pour negocier avec la plus grande fermete, pour ne pas brader nos avantages et notre savoir faire.
Et si la direction voulais en douter, je suggere la possibilite de nuancer ce ‘oui’ par un nouveau sondage qui peut etre tres simple (la nego, d’accord, mais les propositions actuelles sont-elles franchement insuffisantes ? OUI/NON)

CFTC HP a dit…

Pour répondre à 10:17 :

Les accords d'entrerpise ne nous permettent pas d'utiliser les liste de distribution des employés ou de faire des référendums.
Seule exception : un protocole électoral ou de négociation qui le prévoit de façon explicite. Exemple : envoi de la profession de foi ou convocation à une AG.

Est autorisé par contre l'envoi à des abonnés aux communications de chaque syndicat.

A noter enfin quil n'y avait pas d'autorisation pour la tenue d'une AG avant la signature du protocole de négociation.

Alors bien sûr on peut ne pas respecter les règlements, cela arrive de temps en temps. A chacun de prendre ses responsabiltés.

Anonyme a dit…

Il suffit de lire les informations dont on dispose pour pouvoir analyser une situation et agir en conséquence. C’est ce que toutes personnes censée devrait être capable de faire.

Dans le rapport de la SEC il est écrit Par Mr Hurd, en toute lettres, qu’un dérapage sur les plans de réductions des coûts sera préjudiciables à HP et coûterait plus que prévu. (voir extrait ci-dessous)
Extrait du rapport de la SEC:

Any failure by us to execute planned cost reductions successfully could result in total costs and expenses that are greater than expected. Page 70

Business disruptions could seriously harm our future revenue and financial condition and increase our costs and expenses. Page 67

Si j’analyse cette phrase cela veut dire que le temps est un facteur clef de la réussite des réductions de coûts, comme un PSE, la rapidité avec la quel ce plan a été décidé et mis en oeuvre au US en est la preuve.

Dans la mise en place de notre PSE, il est clair, qu’aucunes justifications économiques ne peuvent être apporté par la direction car HP fait des bénéfices.

Le protocole de négociations donne un cadre au PSE et donne toute légitimité au PSE une fois signé. LEGITIMITE QU’IL N’A PAS A CAUSE DE LE SITUATION PROSPERE D’HP.
Pour preuve et cela peu être confirmer par tous les membres des syndicats qui ont rencontrés des personnalités politiques qui leurs ont conseillés de ne pas signer l’accord de méthode.

Donc la direction d’HP doit mettre en place un PSE qu’elle doit exécuter rapidement si elle veut être rentable.

1- la direction d’HP doit faire vite alors qu’elle n’a aucune légitimité économique pour le PSE.

2- Pour pouvoir démarrer et légitimer le PSE, la direction d’HP doit passer par la signature d’un accord de méthode.

3- Le temps en l’allié des syndicats car la direction est sous pression et ne PASSERA JAMAIS PAR UN REGLEMENT LONG DE CE PLAN. Il ne faut pas être devin pour le comprendre, c’est écrit dans le rapport de la SEC.

Alors a votre avis, la signature de l’accord par certains syndicats est la meilleure chose à faire ?

Anonyme a dit…

"aucunes justifications économiques ne peuvent être apporté par la direction car HP fait des bénéfices"

Ca fait longtemps que ce proverbe est faux. Bien sur qu'une entreprise qui fait des bénéfices licencie pour continuer à en faire, encore une idiotie CGTiste !

Une entité fait des bénéfices, IPG, les autres sont archi limites.

CFTC HP a dit…

"tous les membres des syndicats qui ont rencontrés des personnalités politiques qui leurs ont conseillés de ne pas signer l’accord de méthode"

Tu es drôlement bien informé... mais ça ressemble furieusement à de la désinformation.

Nous ne l'avons entendu nous-mêmes de la bouche que d'une seule personne et c'était en septembre.

Depuis, il s'est passé pas mal de chose. Aujourd'hui aucun contact politique ne nous a dit que la signature de ce protocole de négociation est une erreur stratégique.

Le temps quand une direction est pressée est aussi l'allié des syndicats. A condition de savoir et vouloir négocier.

Anonyme a dit…

réponse a :

"aucunes justifications économiques ne peuvent être apporté par la direction car HP fait des bénéfices"

Ca fait longtemps que ce proverbe est faux. Bien sur qu'une entreprise qui fait des bénéfices licencie pour continuer à en faire, encore une idiotie CGTiste !

Une entité fait des bénéfices, IPG, les autres sont archi limites.


Oui tu as raison, parce que 1 milliards de dollars c'est pas des benefices. C'est de l'argent de poche ?

Anonyme a dit…

reponse a : 10 novembre, 2005 11:43

Je peux lire que ma désinformation n'en est finalement pas une car tu avoues avoir entendu cela.

Anonyme a dit…

Qui veut la signature , l'intersyndicale , certains syndicats , ou bien la direction ?

on ne tient pas compte des 70 personnes qui auraient pu voter 2 fois (par email et a main levé) à la CGT mais quid de ceux qui ont voté a la fois a la CFTC et CGC et CGT ?

les chiffres de ces votes ne veulent plus rien dire !!! Seul un vote organisé par l'intersyndicale apres explications par l'intersyndicale des tenant et aboutissant est valable.


..........CFTC.....CGC....CGT....TOTAL

OUI.......679......638.....51......1368
NON......215......314.....111.....640

TOTAL...894......953.....162.....2008


Sans compter que si j'etais a la place de la direction , voulant la signature , je viendrai voter OUI chez tous.


Osez reporter la reunion de lundi pour prendre le temps de consulter en intersyndicale les employés qui sont les premiers concernes et qui sont nombreux a ne pas comprendre pourquoi cette signature (dont moi meme).

Anonyme a dit…

Toutes ces interventions sont inutiles.

Les employés se sont manifestés par différents moyens mis à leur disposition, que cela plaise ou pas à quelques grincheux et quel manque de respect pour tous ceux qui ont participé aux différents votes quand même......

Allez, accepter ce que les employés ont exprimé, c'est un début de démocratie.

Anonyme a dit…

Entièrement d'accord avec ce dernier commentaire. C'est signé donc on arrete, on ne peut plus rien changer. Le combat commence maintenant et on va tous etre très vigilants car c'est de notre avenir qu'il s'agit pas des primes de PS (Il les aura de toutes façons)

Anonyme a dit…

C'est signé oui ... mais c'était une erreur.

Anonyme a dit…

HP : les salariés prêts à transiger sur 990 départs :

http://www.lefigaro.fr/eco-entreprises/20051110.FIG0193.html?080229

Anonyme a dit…

Libération :

HP : la direction met à mal l'alliance syndicale
Licencier moins contre la fin des 35 heures ? Seules la CFE-CGC, la CFTC et FO acceptent.

par Jean-Paul ROUSSET
QUOTIDIEN : jeudi 10 novembre 2005





L'entente intersyndicale s'est lézardée, hier, chez Hewlett-Packard. Une réunion s'est tenue dans la matinée pour discuter de la position à tenir face aux propositions faites par la direction le 3 novembre. Au bout d'une âpre journée de négociations, le PDG Patrick Starck avait proposé de réduire de 250 le nombre de postes supprimés (initialement chiffré à 1 240), mais en réclamant, en échange, la renégociation des jours de RTT. Hier, seules trois organisations sur cinq ont décidé de donner leur accord de principe. Ne disposant pas hier soir du texte définitif, la CFTC, la CFE-CGC et FO ont pris rendez-vous avec leur direction pour le 14 novembre afin de signer le protocole d'accord.

Cette décision favorable est voulue pragmatique : «Il s'agit de casser l'équation infernale, jours de RTT en moins égalent 250 postes sauvés, qui n'a aucun sens, explique Didier Pasquini, délégué CFE-CGC. On a refusé que ce chiffre de 250 postes soit inscrit dans le texte de l'accord, pour dissocier les deux négociations possibles.» Pour FO, il s'agit de rester dans la négociation: «La stratégie d'obstruction n'est pas possible chez HP, les gens ne suivent pas, ils espèrent plutôt un plan social favorable», commente Pierre Rousenq, délégué syndical central.

De son côté, la CGT refuse de choisir entre un oui à la direction et la fin de la négociation. «Jeudi, la direction n'a rien proposé de concret, on a eu deux diapositives et c'était fini, constate Myriam Martinet, déléguée CGT. On ne peut plus être d'accord avec les autres représentants, mais on garde le contact.» L'intersyndicale doit se réunir demain en fin de journée, avant l'ultime rendez-vous avec la direction, lundi.

Anonyme a dit…

Dans les entreprises Lutte Ouvrière n°1945 du 11 novembre 2005

--------------------------------------------------------------------------------
Hewlett-Packard : Maître chanteur et maître profiteur

--------------------------------------------------------------------------------

Les termes du chantage sont désormais bien rodés: de vagues promesses d'emplois sauvés contre une augmentation du temps de travail. C'est ainsi que, faisant suite à d'autres grandes entreprises, la direction de Hewlett-Packard a proposé ce marché de dupes aux syndicats.

Personne n'a oublié l'émotion qu'avait provoquée l'annonce d'un plan drastique de suppressions d'emplois (un quart des effectifs en France!) dans cette entreprise prospère. Le gouvernement s'était même senti obligé de paraître solidaire des salariés, prenant un ton vertueux pour expliquer que l'attitude de cette entreprise n'était pas correcte, comme si Villepin et les siens ignoraient que cette situation est monnaie courante. Il faisait mine de s'indigner de l'annonce de ces licenciements après que Hewlett-Packard eut reçu des subventions des collectivités locales. Dans ce cas, les subventions étaient des aides indirectes et la direction de Hewlett-Packard a affirmé la main sur le coeur, bien que ce soit une contre-vérité, qu'elle n'en avait reçu aucune.

Aujourd'hui, la direction propose donc de réduire le nombre des suppressions de postes prévues en France d'ici à 2008 en les ramenant de 1240 à 990... en échange de la dénonciation de l'accord conclu sur les 35heures. Les salariés devraient donc travailler douze jours de plus chaque année, sans que la direction ait précisé pour le moment quelle compensation financière elle envisageait. Mais tout laisse croire qu'il n'y en aura pas.

Ainsi, elle consent à employer un peu plus de salariés, à condition que chacun d'eux travaille plus! Cela défie toute logique... sauf celle du profit.

Hewlett-Packard est un groupe largement bénéficiaire. La direction pense pouvoir jouer sur du velours en pratiquant son chantage à l'emploi. Il faudrait que la réaction des travailleurs la fasse... déchanter.

Jean RAYNARD

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/article.php?LO=1945&ARTICLE=24

Anonyme a dit…

reponse a : 10 novembre, 2005 12:58

C’est bien les différents moyens qui me gène, aucun moyen centralisé.
Je ne suis pas certain que le vote tel qui c'est passe soit représentatif, la seule représentation indiscutable aurait été un seul vote par personne pour l'intersyndicale.
Ce résultat là, aurait été indiscutable.
Et remettre de quelques jours ne changerait rien a l'affaire, cet empressement de ces messieurs de la direction qui viennent ici mettre leur message est bien la preuve qu’elle s’en tire a bon compte.

Et beaucoup d’employés ne comprennent pas pourquoi ce vote n’a pas été dirigé sous l’égide de l’intersyndicale.

Oui, nous sommes en démocratie et la démocratie c'est de faire un vrai vote, pas un simulacre de vote, chacun dans son coin. Quand je vote je me soumet a ce qui est voté car le vote n'est pas pipés.

Anonyme a dit…

reponse a 10 novembre, 2005 14:42

Tu est le genre de personne qui rale toujours, mais ne fait jamais rien.

si tu voullais organiser un vrai vote, il fallait faire et pas attendre les que les autres le fasse.

s'il y a eu des doublons pour le oui, il y en a aussi eu pour le non, donc dans tous les cas pour moi meme si ce n'est pas parfait, c'est representatif.

Alors arretez de dire que ce vote n'est pas correct. C'est une premiere etape de passee, maintenant il faut travailler sur la prochaine.

Anonyme a dit…

Faites sortir le document que la direction veut faire signer aux syndicats si vous voulez que l'on soit d'accord ou pas avec vous !!!

La direction est sur les dents en ce moment ici meme , des fois que la decision de signer change !!!

Anonyme a dit…

"Peu d'entreprises ont précédé Hewlett-Packard dans la remise en cause des 35 heures"


LE MONDE | 10.11.05 | 15h06

Extraits :

Les principaux syndicats du groupe informatique Hewlett Packard (HP) ont accepté, mercredi 9 novembre, la remise en cause de l'accord d'entreprise sur les 35 heures. Permise par la loi Fillon, cette renégociation n'a que quelques précédents.

Anonyme a dit…

Les principaux syndicats de HP acceptent de négocier
LE MONDE | 10.11.05 | 15h09 • Mis à jour le 10.11.05 | 15h09
Découvrez les dépêches vidéo des agences AFP et Reuters, en français et en anglais.
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts







e pdg de Hewlett-Packard (HP) en France, Patrick Starck, va pouvoir commencer, lundi 14 novembre, les négociations avec les syndicats sur la base de ses propositions. La mesure phare : sauvegarder 250 emplois par rapport au plan social de 1 240 suppressions de postes annoncé il y a deux mois, en échange de l'abandon de l'accord d'entreprise sur les 35 heures qui se base sur 206 jours travaillés par an, pour s'aligner sur la moyenne de 218 jours de la profession ...


LE MONDE | 10.11.05 |

Anonyme a dit…

Tiens c'est une bonne idee faite nous voir l'accord en entier que la direction vous demande de signer.

Anonyme a dit…

"Certes , brûler des voitures est un délit . Mais que dire alors des milliers de salariés jetés à la rue pour le contentement des actionnaires ( HP, DAEWOO,METAL EUROP)alors que quelques patrons se remplissent l'escarcelle de subventions prises avec l'argent public ? ?des voitures cela se repare ; des vies brisées non."

http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=46096

Anonyme a dit…

reponse a 10 novembre, 2005 15:36

Les 12 jours mis en cause etant les jours choisis, mon interpretation est que la direction ne remet pas en cause les 35 heures, mais les jours que nous avoins acquis bien avant les 35h00.

C'est la ou la direction est forte, elle fait croire via les medias que c'est les 35 heures qui sont remis en cause. Mais non, ceux sont des acquis gagnes au temps ou la direction et les employes travaillaient la main dans la main (le HP-way).

Anonyme a dit…

faite nous voir l'accord en entier que la direction vous demande de signer.

Anonyme a dit…

Voila une idée qu'elle bonne pourquoi ne pas nous fournir le texte du protocole direction avant signature et pourquoi pas refaire un vote (intersyndical), histoire de blinder un véritable process démocratique !

Louis a dit…

Je ne sais pas ce qu'attendent les représentants de la CFDT pour se faire entendre. Ca montrerait peut-être que l'intersyndicale est toujours à peu près complète :

extrait de la gazette de CFDT HP France :

"Sans préjuger de notre signature d’un accord définitif, la CFDT a donc répondu favorablement à la demande de la direction et privilégie une voie positive permettant de faire progresser la négociation en préservant les intérêts des employés."

Anonyme a dit…

Deux points importants sur lequel il ne faudrait pas lacher dans les negos, pour le volontariat:

- S'assurer que l on ne va pas refuser de volontaires si le quota global n est pas atteint, quelle que soit la repartition des volontaires par business/fonction (je ne sais pas si c est possible).

- D'une maniere generale, faire en sorte que tous les departs soient acceptes, meme si le quota est atteint (on ne sait jamais)

Ca n arrange pas la direction sur le court terme? c est leur probleme, les salaries n ont jamais reclame de plan de delocalisation sociale non justifie. Puisque l avenir n est plus chez HP France, on a le droit de ne pas vouloir rester pour former son remplacant tcheque/polonais/slovaque/indien/

Rayer la nationalite inutile

Anonyme a dit…

Donc si je comprends l'intervention de Louis 16:37, 4 syndicats sur les 5 sont d'accord pour entamer les négociations.

Cela représente bien le souhait de la majorité des employés, n'en déplaise à quelques fâcheux isolés et peu enclins à la démocratie.

L'intersyndicale en sort renforcée.

Bravo, continuez ainsi, nous vous soutenons car pour l'instant la crise est gérée de façon adulte et digne d'HP.

Anonyme a dit…

Pour la direction qui n'arrete pas de parler ici meme pour etre sur de sortir lundi avec une signature ce qu'elle appele majorité c'est 1368 employés (direction comprise) sur 4900, c'est ca une majorité ???

..........CFTC.....CGC....CGT....TOTAL

OUI.......679......638.....51......1368
NON......215......314.....111.....640

TOTAL...894......953.....162.....2008


Je viens de lire le document qu'elle veut nous faire signer , c'est halucinant , elle se blinde et il n'y a rien pour les employés !!

218 jours ou volontaire !!!
Le C2A vous pouvez oublier la bonne epoque !!!

Ce n'est pas une methode , c'est deja le PSE mais sans les details pour les employes!!!

Signer ce document c'est mentir aux employés !!!

Anonyme a dit…

18:15

"Je viens de lire le document qu'elle veut nous faire signer"

de quel document parles-tu, celui que l'on discute ici depuis 7 jours?

Anonyme a dit…

En acceptant d'entrer en négociation, nous venons de faire cadeau a PS d'une de nos meilleurs carte (le temps, puisque la direction est pressée), en échange de pas grand chose.

Attention a ne pas lui donner en bonus une autre bonne carte, a savoir notre unité et notre determination, et ca en échange de rien du tout.

Ceux qui ont voté oui comme ceux qui ont voté non considèrent que les propositions de la direction pour entrer en négociation sont inacceptables en l'état. Il faut maintenant être déterminé a faire modifier ces propositions, et ne pas hésiter a rompre les negociations si nous n'obtenons pas ce que nous voulons.

CFTC HP a dit…

Voici quelques précisions, en particulier pour ceux qui demandent à voir le document qu'on nous demande de signer.

Ce qu'il faut savoir : le document est analysé par les avocats choisis par l'intersyndicale. Vous connaissez déjà les grands principes, des aménagements ont lieu actuellement suite aux remarques des employés et de chaque syndicat.

C'est le rôle des 20 négociateurs syndicaux de mettre sur la table de signature le meilleur document possible. Construire ce document à 5000 n'est pas réaliste, d'autant que c'est un document confidentiel HP qui connaitra de nouvelles modifications lundi. Il est suffisament complexe pour nécessiter l'assistance de deux cabinets d'avocats pour l'intersyndicale. Il sera certainement communiqué en interne par toutes les parties après finalisation.

Si quelqu'un connait un moyen légal et technique permettant de recueillir l'avis de tous les employés dans le respect des accords signés, alors qu'il nous le dise !

Chaque moyen est complémentaire et a ses avantages et inconvénients (AG, sondage, JPO, pétition...).
Chaque employé, chaque syndicat a sa préférence. Aucun moyen pour l'instant n'a la capacité de recueillir l'avis de plus de 20% des employés. Le plus efficace serait peut-être un référendum avec toute la sécurisation (anonymat par exemple, doubles suffrages, dépouillement...) d'un vote officiel. Aucun accord aujourd'hui ne permet une telle possibilité.

Les élections CE consistent à donner un mandat aux syndicats qui vous représenteront ensuite, ces élections sont importantes car elles permettent de connaitre ensuite la validité des accords signés, selon qu'ils l'ont été par des syndicats représentant une majorité d'employés ayant voté pour eux ou pas. Mais un employé HP sur deux n'a pas voté en 2002 et 2003... On va voir ce que ça va donner cette fois-ci (élections HP CCF le 17 novembre).

Si vous voulez vous impliquer davantage et en amont dans les décisions des syndicats d'HP au delà des informations qu'ils communiquent, il n'y a qu'un seul moyen : avoir un peu de temps libre pour participer aux réunions de section et adhérer !

Anonyme a dit…

Arrêtez, les grincheux. La volonté de s'asseoir à la table pour négocier est prise, point.

Anonyme a dit…

"Ceux qui ont voté oui... considèrent que les propositions de la direction pour entrer en négociation sont inacceptables en l'état"

Mort de rire ! Pourquoi ils ont voté oui alors ? En plus si les arguments des syndicats qui ont dit oui avaient été connus avant, le oui aurait été bien plus important !

Ces gens qui réclament de la démocratie sont les derniers à la pratiquer dans leurs propos et dans leurs actes. 10% de terroristes qui veulent prendre en otage 90% des employés. Sur ce blog, ils sont bien 75%... Les autres doivent être en train de travailler.

Anonyme a dit…

cftc a dit:
"Chaque employé, chaque syndicat a sa préférence. Aucun moyen pour l'instant n'a la capacité de recueillir l'avis de plus de 20% des employés. Le plus efficace serait peut-être un référendum avec toute la sécurisation (anonymat par exemple, doubles suffrages, dépouillement...) d'un vote officiel. Aucun accord aujourd'hui ne permet une telle possibilité."

Comment croyez-vous que le vote des employées de la SNCM (qui a débouché sur la fin du mouvement) a pu être fait ?

Un vote officiel me semble être le seul moyen de donner une légitimité à la signature ce genre d'accord.

CFTC HP a dit…

Désolé, c'est une veille de jour férié et de temps en temps nous aussi on aimerait bien se défouler quand on lit ce que certains racontent sur ce blog... :

La SNCM n'est vraiment pas le bon exemple de vote démocratique, aussi bien dans l'entrée que dans la sortie du conflit. Il faut se renseigner un peu avant de dire des énormités...

CFTC HP a dit…

Pour continuer sur le vote de sortie du conflit SNCM à bulletin secret :

Deux bulletins de vote: "oui à la reprise de l'activité pour éviter un dépôt de bilan" ou "non à la reprise de l'activité = dépôt de bilan".

Voici la photo des bulletins :
http://marseille.indymedia.org/uploads/2005/10/leouidelacgt.jpgqsfqwr.jpg

Anonyme a dit…

Pour Anonyme du 10 novembre, 2005 19:10


le fait de traiter de TERRORISTES 10% des employés HP qui on voté NON et qui seraient 75% à poster ici est HONTEUX !!!


Tu as bien de la chance d'etre anonyme car j'aurai bien aimé frotter mon poing contre ton epiderme.

Tu peux continuer à bosser pour la direction....

Anonyme a dit…

Je vais vous départager dans votre dispute :

1/ On bosse tous pour la direction, c'est elle qui nous paie !

2/ Tu vas le terroriser avec tes menaces !

Louis a dit…

J'avais préparé une longue intervention et puis j'ai décidé de la garder pour mon propre blog.

Tout ça pour dire qu'il y a bien des gens présent pour donner des leçons, et bien peu pour signer leur nom.

Il y en a beaucoup pour casser du sucre sur la direction et bien peu pour parler des collègues tellement pressés à empocher le 'package' et se tirer.

C'est tellement réducteur de monter la direction en "monstre éternel". Ca évite de se remettre sois-même en question.

En attendant, j'ai la moitié de mon équipe qui a appris qu'ils étaient licenciés en 2006, en Allemagne. Dans ceux-là, il y a un des plus grands experts Unix chez HP. C'est triste

Anonyme a dit…

En ce qui concerne la SNCM je tiens a souligner que les marins de la compagnie n'ont fait qu'appliquer la convention de Schengen censée assurer « la libre circulation des personnes et des biens » entre ses cinq signataires.

Le bateau est parti de marseille pour aller en corse. ;-)

d2r2 a dit…

a louis :

l'anonymat montre aussi le peu de confiance fait à la direction ...

Louis a dit…

d2r2, tu illustre un peu mieux que moi ce que je voulais dire.

J'en ai contre l'anonymat, car il ne permet pas de suivre l'origine des commentaires. Que quelqu'un signe par un pseudo (d2r2 en l'occurence) me va très bien. Je saurai faire le lien avec d'autres commentaires de ta part si tu utilise toujours ce pseudo.

Je ne demande pas le nom de la personne, je veux avoir la possibilité de suivre les interventions de chacun dans leur propre contexte.

Quand je vois "lambda" ou "David Vincent", je me souviens des prises de positions précédentes. Avec 'Anonymous', c'est impossible.

Pour le reste, c'est 'off-topic' pour ici et je l'exprimerai sur mon blog.

A+

P.S. Tu as tout à fait raison à propos de la méfiance façe à la direction

d2r2 a dit…

ok Louis. Je serai toujours d2r2

Tu faisais allusion à la fermeture de l'une des 2 filiales allemandes ?

Quelqu'un a plus de précisions la dessus ?

Hervé a dit…

Merci du conseil Louis - je vais commencer des aujourd'hui ... jusqu'a présent j'avais utilisé Anonymous par simplicité ... mais Other est tout aussi rapide.

C’est quoi cette histoire de fermeture de filiale en Allemagne … je ne savais même pas qu’il y en avait plusieurs ?

Louis a dit…

Voici tout ce que j'en sais :

"Dear Colleagues,

HP Management decided to close operations of the CCCSC GmbH, a legal
entity of HP in Germany, in FY06. "

...Louis

Anonyme a dit…

oui il y avait 2 entites HP, une heritee d'HP (HP) l'autre de Compaq (Munich- Dornach par exemple). Laquelle des 2 ferme ? pm-CPQ?

Anonyme a dit…

C'est l'entité issue de Compaq/Digital qui est fermée.

Anonyme a dit…

Il faut organiser une manif de solidarité avec nos amis Allemands

hervé a dit…

CCCSC est visiblement une toute petite entité (60 personnes) issue initialement de Compaq Munich, mais indépendante de la GBMH depuis 2003.

Enregistrer un commentaire