ADOPTEZ LA CFTC !

UN SYNDICAT + UN RESEAU SOCIAL : CHOISISSEZ LA CFTC !

Plein de témoignages adhérents ici !

Rejoignez l'expertise et le dynamisme de l'équipe CFTC dans le plus grand réseau social HPE/DXC/SW (500 collègues = diversité, entre-aide et solidarité assurés) et bénéficiez de services supplémentaires pour seulement 5 euros net par mois. Il n'existe pas de meilleur investissement !

Consultez Pourquoi adhérer-Avantages adhérents-Témoignages

DXC-ESF Achat de Tribridge et Concerto Cloud Services

HPE PSE GPEC Out Simulateur 6.22 et ultimes conseils et réponses

HPE Politique voiture Changement et grondement

HPE et SW Egalité Professionnelle Le rattrapage de juillet 2017

Scission Software Newco Focus #2 Spécial Epargne Salariale. Elections 26-27/9

Congés Ceux à prendre avant fin octobre, en fin d’année, jour de pont 2018…

Split de l’action HPE L’impact fiscal : de nouveau avec Micro Focus le 1/9 !

Prévoyance-santé HPE et SW Votre régime 2018. La nouvelle surcomplémentaire

Lisez les témoignages adhérents : rejoignez-nous !!!

Pour vous abonner aux communications pratiques réservées aux employés HPE, ESF ou HP, une simple demande à cftchp@hpe.com suffit.

jeudi 3 novembre 2005

La réunion sur le protocole de négociation

REUNION DE L'INTERSYNDICALE MERCREDI A 9H !

La CFTC propose un vote simple par outlook : "Recommandez-vous oui ou non la signature du protocole de négociation sur ces bases ?". Ce message a été envoyé aux abonnés HP à nos communications.

Si vous n’êtes pas abonné à nos communications, vous pouvez aussi voter par simple mail envoyé à
cftchp@hp.com

En cas de vote multiple, seul le dernier vote est pris en compte.

LA CGT ET LA CFE-CGC ONT DECIDE D'ORGANISER A LEUR TOUR UN VOTE, MERCI DE CONSULTER LEUR SITE POUR PARTICIPER, LES RESULTATS SERONT EGALEMENT PUBLIES SUR CE SITE.

Ce qu'il faut retenir de 8 heures d'échanges et d’interruptions de séance... :

La direction lie la négociation du Plan de Sauvegarde des Emplois (PSE) et :
- La renégociation de l'accord ARTT dit 35 h pour les 3600 cadres autonomes au forfait jours. Il est question pour la première fois d’une compensation financière pour les jours perdus.
- La Négociation Annuelle Obligatoire 2006 (NAO) qui porterait principalement sur les augmentations salariales 2006 et potentiellement les différents avantages sociaux tout en annonçant qu’elle ne dénoncera pas d’ici au moins 12 mois un nouvel accord collectif.

Les deux demandes initiales de l'intersyndicale (500 suppressions de poste en moins par rapport à 1240 et projets d'investissements durables) ont reçu les réponses suivantes :

--> Pas d’engagement ferme de descendre à 740 mais un nouvel accord ARTT à 218 jours au lieu de 206 actuellement pourrait entraîner un développement d’activité équivalent à environ 250 postes préservés ce qui mettrait le chiffre de suppressions de poste à 990 dans un premier temps.

--> Création du Groupe de Développement d’Activités en France présidé par l’ancien Président d’HP en Europe Bernard Méric associant les syndicats et des membres de la direction. Objectif : identifier et développer de nouvelles activités en France en liaison avec les collectivités locales, l’Europe et les US. Expert économique, budget, participations de personnes extérieures possibles (exemple : élus locaux). Réunion au moins une fois par mois, rapport sous 6 mois puis création sous 12 mois d’au moins une nouvelle activité significative en France.

Des précisions viennent compléter le projet du 23 septembre :

- Revitalisation des bassins d’emploi les plus impactés : objectif de signature avec les Préfets de l'Isère, des Hauts de Seine et de l'Essonne d’une convention de revitalisation (décret du 31/8/05 article L 321-17 du Code du Travail) associant les élus locaux et les représentants du personnel. Budget disponible et consultant extérieur. Cela permettra de réinvestir localement pour recréer à l'extérieur des emplois supprimés à l'intérieur.

- Un accord triennal d’adaptation à l’emploi (adapter les compétences des employés aux évolutions d'HP) à l’issue des consultations du Plan Social.

- Pas de fermeture de site ni de filialisation de l’activité actuelle de HP Services dans le périmètre de la restructuration envisagée.

- Intégration des salariés des filiales touchées (CFS, Triaton...) pour profiter des mêmes conditions de départ que les salariés HPF et HP CCF si leur poste est supprimé dans le cadre d'un PSE touchant leur filiale.

- Priorité au volontariat, objectif d’éviter les licenciements par désignation.

- Un volet financier pour les départs équivalent à 2003 pour le volontariat sauf pré-retraite.

- Dispositif de pré-retraite nommé PDA (Plan de Départ Anticipé), la direction insistant pour qu’il avantage particulièrement les non cadres.

Le calendrier indicatif proposé en cas de signature du protocole deviendrait : négociation jusque février puis information-consultation du Comité de Groupe et des 2 CE jusque mars 2006. Et donc premiers départs à partir de mai ou juin. Ce calendrier ne parait réaliste que si les négociations, le cas échéant, connaissent une issue positive.

Les conséquences d'un refus de signature de ce protocole sur la base proposée sont pour l'instant difficiles à appréhender (fin de toute négociation ? poursuite des mouvements sociaux ? recours juridiques ? impact sur le calendrier du plan et de la réorganisation ?). La direction indique que le prochain rendez-vous dans cette hypothèse serait le 15 janvier, début des informations-consultations des CE. Les NAO 2006 et la renégociation de l'accord ARTT seraient déconnectées.

L'acceptation du protocole de négociation entraînerait le démarrage des négociations avec ces points de départ et selon le calendrier indiqué. Des échanges réguliers avec les employés (assemblées générales) auraient alors lieu permettant de discuter avec vous des progrès des négociations, sans préjuger de leur conclusion.

Les syndicats prennent le temps de la réflexion et de la consultation.

Ils rendront leur réponse si possible collective sur la signature ou pas de ce protocole de négociation le 9 novembre.

334 commentaires à lire:

«Les plus anciens   ‹Précédent   1 – 200 sur 334   Suivant›   Les plus récents»
Anonyme a dit…

He les gars, il faudrait pas sacrifier les C2A, si HP en est là aujourd'hui (gros benefices), c'est grace aux anciens !
merci de les respecter

Anonyme a dit…

tout a fait d'accord, et pas que pour les non-cadres !!

Anonyme a dit…

Rien n'oblige les anciens à accepter un C2A s'ils l'estiment insuffisant donc ils ne peuvent pas être 'sacrifiés'. Par contre, s'il manque globalement des volontaires, c'est là que les désignés seront sacrifiés

Anonyme a dit…

???
- Un volet financier pour les départs équivalent à 2003 pour le volontariat sauf pré-retraite.

- Dispositif de pré-retraite nommé PDA (Plan de Départ Anticipé), la direction insistant pour qu’il avantage particulièrement les non cadres.
Pourquoi pas les cadres ? logique?

Si les conditions ne sont pas bonnes le volontaires ne se bousculeront pas !

Signification des 2 commentaires du dessus ? pour les 3600 cadres autonomes qui souhaitraient partir en pre retraite ?

Anonyme a dit…

Si je peux me permettre...

Cela me semble normal d'essayer de privilégier les départs classiques et non les pre-retraites. Si cela interresse evidemment ceux qui partent avec des bonnes conditions ET UNE ASSURANCE SUR LEUR FUTUR; il est beaucoup plus difficile pour des gens ayant encore 15, 20,30 ans ou plus de travail de considerer un départ et une nouvelle orientation à construire.

Merci à pensez à ceux qui ont ce difficile avenir devant eux.

Anonyme a dit…

Décidément la Direction a besoin que les syndicats signent cet accord de méthode vu tout ce qui est mis sur la table. La direction a plus à perdre que les employés....

Anonyme a dit…

- Un accord triennal d’adaptation à l’emploi (adapter les compétences des employés aux évolutions d'HP) à l’issu des consultations du Plan Social

Ca c'est du f*age de gu*le. L'évolution des métiers d'HP cela fait belle lurette qu'HP et HPHR ne s'en occupent guère.

Sous couvert de eLearning; voir de eLearning à 90% sur la pratique des affaires et autres corporateries; on masque à tord une très mauvaise anticipation des beoins futurs.

A quoi bon ? Il est plus facile de virer pour rembaucher ensuite. Combien de dizaines, voir de centaines d'employés furent embauchés alors que l'on virait en parallele des personnes devenues "inaptes".

Anonyme a dit…

...18:44
oui sauf qu'apres + de 50 ans pour retrouver du travail zero !!
=>donc pas de volontariat...et donc pas de places à garder pour les +/- jeunes.

J'ai largement plus de 50 ans je suis pret soit à m'accrocher le plus longtemps possible pour valider une retraite descente, soit à partir si le C2A est bon ! donc, 1 désigné potentiel de moins, peut importe son age.

Anonyme a dit…

C'est ahurissant, toujours rien de concret, que du vent!
Avec ce plan qui nous est livré en vrac, nous en sommes toujours au meme point: 1240 postes de supprimés, sans justification économique (-250 postes qui resteraient (lesquels?), mais nous sommes toujours à 20% de licenciements et les 35H passent à la trappe)et HP qui se désengage de la France en créant une struture interne de développement d'activités sans objectif de résultat (lesquelles?) géré par un ancien HP, et une structure externe de réindustrialisation d'activités sans objectif de résultat (lesquelles?) .
A croire que les 2 mois de conflit n'ont servi à rien...
Il faut donc analyser les conséquences d'un refus, mais si le refus peut maintenir le plus longtemps possible 1240 salaires (qui ne seront donc pas à la charge de la collectivité francaise), c'est peut-etre une solution...

Anonyme a dit…

Candicats au C2A,
refusez toute modification par rapport a 2003, un "C2A" ou "CDA" en moins c'est un jeune qui est designe ce qui est incompatible avec le developpement d'activites perennes !!

Merci d'avance a ceux qui ont faconne HP en France.

Anonyme a dit…

Ca représente combien, les C2A ou CDA non cadre, sachant qu'il y a 17% de non cadre ? 2% ? sur 25 % a supprimer, bel effort de générosité de la direction ...

Anonyme a dit…

un accord ARTT à 218 jours au lieu de 206 !!!

Donc ca nous fait 12 jours

Mais on a 2 x 5 jours de RTT par an donc c'est quoi ces 2 jours que l'on nous supprime en plus!

Pour rappel, pour avoir nos RTT on nous a enlevé 2 jours de CP et 1 jour d'ancienneté.

Donc au final :

-10 RTT
-2 CP
-1 ANC
-2 JOURS DE MAGIE !!

on en est a 15 jours de perdus

et une année de 221 jours !!!

Moi si l'on me supprime mes 10 RTT je veux que l'on me paye ces 10 jours et que l'on me rende mes 2 CP et mon jour d'ancienneté que j'avais donné pour avoir mes 10 RTT .

Et si pas content et bien qu'il me fasse un plus gros cheque qu'en 2003 pour partir car ils sont plus riches que riches et que dehors c'est la merde, j'ai pas donné des années à cette boite pour leur faire encore des cadeaux quand ils ont les poches de plus en plus pleines !!!

Anonyme a dit…

Hé les syndicats, vous allez pas vous laisser enfumer :

- Création du Groupe de Développement d’Activités en France

- signature avec les Préfets de l'Isère, des Hauts de Seine et de l'Essonne d’une convention de revitalisation

- accord triennal d’adaptation à l’emploi

Tout ca, c'est de la foutaise. Et avec un budget, en plus, pour financer des consultants extérieurs. Par contre, la suppression de 12 jours, et les licenciements, ca c'est du concret.

Vieux Singe a dit…

Par rapport aux 35h00 qui semblent incontournables d'apres le discours de la direction, certains disent ok, mais HP paie les jours travailles en plus.

Je serais plutot pour.

Par contre, on reviens a l'ancien systeme, c'est a dire paye a l'heure. HP installe des pointeuses, et HP paie les heures sups realisees.

Pour ma part, je gagnerais plus, je ferais moins d'heures et Patrick Starck sera content car il pourra baisser son cout horaire sur ses propales commerciales (cf discours tenue a IDA).

Cette solution a l'avantage de satisfaire tout le monde.

Qu'en pensez vous ?

:):)

Anonyme a dit…

L'intersyndical, pouvez vous nous aider sur le decompte :
Donc au final :

-10 RTT
-2 CP
-1 ANC
-2 JOURS DE MAGIE !!
on en est a 15 jours de perdus
une année de 221 jours !!!

Anonyme a dit…

Bon, si je résume :

On en était resté a pas plus de 740 postes supprimés, pas de désignation, pas de lien avec la négociation 35H.

On se retrouve avec 12 jours en moins, 990 postes supprimés, et une "priorité au volontariat".

On est pas un peu loin du compte ?

Anonyme a dit…

Et pourquoi pas une AG pour faire le point sur ce qui s'est dit ?

Anonyme a dit…

Oui, on est loin du compte... Rien, du pipot, un nuage de fumée...

PS, la colère gronde.
Tu devrais revoir les forecast à la baisse et demander à tes groupes de moins prévoir de stocks d'imprimante, de PC et autres gadgets bien utiles pour remplir les poches de nos dirigeants.

Tu n'es pas content des 35h ? Ben moins non plus; afin de partir l'esprit tranquille ces qq jours octroyés, je bosse 10,11 voir 12h par jour. Je ne récupère pas mes soirées ou week-end plombées par les déplacements. Je veux rentrer mes heures ! je veux te voir payer les excès, je veux l'inspection du travail constater que nous travaillons quelques fois 50h dans la semaine! Je veux que tu sois obliger de comptabiliser les accès à distance pour rester "en ligne".

Oui, je suis en colère. En colère de voir ce que tu fais de cette entreprise.

Anonyme a dit…

Tout d’abord merci à l’intersyndicale pour son travail jusqu’ici et pour nous informer aussi rapidement après la fin de cette journée de discussions.

Personnellement (et ça n’engage que moi, et au vu des commentaires précédents, j’ai l’impression que je ne vais pas me faire que des amis) je trouve que le résultat va plutôt dans la bonne direction, bien que l’objectif des 15% ne soit pas atteint de loin, je trouve l’ensemble plutôt positif vu le contexte actuel.

Je m’interroge donc sur le processus qui va être employé pour décider collectivement (avec consultation des employés) de signer où non ce protocole d’ici la semaine prochaine ?

Anonyme a dit…

Tous les points de vue sont dans la nature 20:54,
parfois meme certain se contente de bien peu.
C'est comme avec les clients qui tentent la baisse des prix (moins de marge pour HP) et alors certain capitule en RAZ compagne d'autres se battent pour gagner...toute la difference est bien là dans la capacité à evaluer la situation et NEGOTIER...(ou alors20:54 est ce un messagne direction anonyme ???)

Anonyme a dit…

je suis maintenant certain que la direction se fout de nous!
on ne va quand même pas signé...rassurez moi!

Anonyme a dit…

je suis d'accord avec 20:54 et ne suis pas de la "direction".

Je trouve la plupart des commentaires tres jusqu'auboutistes. Il y a des avancées significatives, des engagements et des objectifs. Si ca ne vous plait pas, prenez le package (equivalent à 2003, c'est à dire généreux) et allez voir ailleurs comment ca se passe.

Discutez avec nos amis sous-traitants et avec vos amis qui bossent dans d'autres boites et vous comprendrez peut-etre un peu mieux ce que je veux dire.

Merci à l'intersyndicale !

CFTC HP a dit…

Chaque syndicat devrait consulter à partir de demain adhérents et employés sous la forme qui lui parait la plus appropriée.

Il s'agissait aujourd'hui d'une négociation sur le protocole de négociation...

Il y a deux interprétations possibles sur ce protocole :

1/ Ce qui est présenté ici sera de toutes façons le résultat final de la négociation direction-syndicats si elle a lieu.
2/ Il ne s'agit que des positions de départ de la négociation. La position d'arrivée au bout de 3 mois de négociation donnera lieu à une autre décision: celle de signer ou pas l'accord résultant de la négociation. Et le résultat sera forcément plus intéressant que les conditions minimalistes exposées ici, aussi bien sur le chiffre que sur l'accord 35h.

Anonyme a dit…

Ce que nous propose la direction c'est du vent contre 12 jours de RTT ou 3T et soit disant 200 postes sauvegardés jusqu'au prochain plan.
J'espère que vous n'allez pas accepter ces propositions, organisez un vote avant toute décision.

Encore merci pour votre travail.

Anonyme a dit…

le point 'C2A' doit (must) être clarifié avant signature.
Le % de non cadres est minime, et tout plan C2A qui exluerait les cadres déclencherait un tollé !!!
A la lecture il n'est pas dit que les cadres seront 'exclus' mais seulement que les non cadres devront être prioritaires.
Par contre lorsque l'on se penche sur le C2A de 2003, les conditions étaient favorables pour les non cadres, qui partaient avec un 'net mensuel hors taxe et charges' équivalent voir un poil meilleur que le net en travaillant. La je ne comprends pas la logique de la demande actuelle !!
Pour moi, pas question de signer ce protocole avant de préciser ce point C2A.

Anonyme a dit…

merci pour votre travail!
juste une question: est ce que la direction peut retenir une personne volontaire?

Anonyme a dit…

Bon on a moins de 500 C2A potentiels, -250 moyennant 218 jours au lieu de 206 (35H) et on reste loin des 1240!?
Je pense que les négos ne sont pas pretes à commencer et qu'il faut monter d'un ton dans les media sur HP et appeler a baisser le chiffre d'affaire auprès du gouvernement et des médias le temps d'une discussion plus constructive avec la direction; ces messieurs n'ont pas tout compris.

Anonyme a dit…

A 21:09, non je ne suis pas de la direction … je ne suis qu’un pauvre contributeur individuel qui n’a pas envie qu’on finisse dans un conflit comme a Marseille.

A cftc hp, merci de tes précision !

Anonyme a dit…

Je tiens à remercier l'intersyndicale pour son travail ainsi que l'effort de communication qui est fait notamment via ce blog.

La "Création du Groupe de Développement d’Activités en France présidé par l’ancien Président d’HP en Europe Bernard Méric" me semble être la proposition la plus porteuse d'avenir pour HP en France donc pour nous mais elle est malheureusement à ce stade trop floue. L'échéancier semble superficiel. Comment pouvons-nous contribuer à cet exercice de réflexion et comment le rendre tangible ?

Pour ce qui est des RTT et autres, la proposition de les compenser financièrement va aussi dans la bonne direction.

C'est une base de travail intéressante à condition que le volet stratégie industrielle soit dopé considérablement.

Anonyme a dit…

Tout d'abord, merci aux syndicats qui se battent pour nous, à leurs représentants qui se dépensent sans compter pour sauver nos emplois.

Pour continuer le calcul de 20:06,
c'est effectivement 15 jours que nous donnerions en échange de ces soit-disant opstes sauvegardés.

Alors un rapide calcul:
3600 cadres travaillent 15 jours de plus par an, soit 54000 jours travaillées en plus au total.
Eh bien 54000 jours considérant une moyenne annuelle de 218 jour par employé ca donne....
247 employés equivalent temps plein! (54000/218)

Donc aucune magie dans les 250 postes sauvegardés proposés par la direction. Comme tous les bons magiciens, la direction essaie de détourner l'attention pour nous faire croire au miracle.

Il faut échanger cet accord 35h contre beaucoup plus que 250!
Je compte sur l'intersyndicale pour cela, j'ai confiance, il faut poursuivre ces négociations, mais ne pas se laisser bercer par des pseudo-bonnes paroles.

Anonyme a dit…

Intégration des salariés des filiales touchées (CFS, Triaton...) pour profiter des mêmes conditions de départ que les salariés HPF et HP CCF si leur poste est supprimé dans le cadre d'un PSE touchant leur filiale.

et bien c'est positif , ces gens se sont pris un L122.12 pour se retrouver chez HP et peut etre touchés avec les conditions du plan HP. BIEN !!!

et que pensez vous du contraire , employé HP fraichement debarqué dans une SSII et viré avec les conditions de la SSII dans 2 ans

Qu'elle regression pour le moment (désolé pour les optimistes), - 35h -C2A et un package qui pour le moment n'est pas chiffré jusqu'a preuve du contraire !!

On a du concret que dans le negatif

CFTC HP a dit…

Réponse à 21:42
"est ce que la direction peut retenir une personne volontaire?"

Oui, si la négociation ne se conclue pas comme en 2003 (faire partir finalement tous les volontaires dont le projet a été validé par le cabinet de reclassement). Alors il suffit qu'il y ait un excédent de volontaires dans le périmètre dont la personne fait partie (une entité, un type de fonction...). Il y a trois ans le tri se faisait selon le type de projet (ceux qui avaient déjà une offre d'emploi étaient en tête de liste).

Anonyme a dit…

Je vois des choses positives, et la négociation n'est pas finie ! Elle ne fait que commencer : budget équivalent pour les volontaires (celui d'IBM était très inférieur...), pas ou peu de départs forcés, un dispositif de pré-retraite, un chiffre de suppressions de poste qui baisse de 20% minimum, un sursis garanti pour les sites et les transferts forcés, et un espoir assez sérieux d'obtenir enfin une création d'activité internationale en France pour enrayer une spirale infernale et montrer ce dont on est capable. C'est pas mal du tout. Mais si il n'y a pas de négociation, et que l'épreuve de force style SNCM continue que vont devenir ces avancées ? A mon avis, poubelle pour la plupart. Moi je travaille chez HPF et pour notre pérennité, je pense qu'il est temps de tourner la page, conserver et améliorer ces avancées et reconquérir les parts de marché perdues par ce conflit et d'autres problèmes pour éviter des drames plus graves par la suite.

Anonyme a dit…

A 03 novembre, 2005 22:47
Bonjour PS, ça va ?

Anonyme a dit…

Bon, là je ne vais probablement pas me faire que des amis mais voici ce que je pense (et je ne suis pas de la direction).

Entièrement d'accord avec 22:27, c'est une bonne (voire très bonne) BASE de négotation.

Messieurs de l'intersyndicale, ne vous laissez pas influencer par les commentaires des jusqu'au boutiste lu ci-dessus: pensez au plus grand nombre d'entre nous qui souhaitent rester: il ne faut pas "casser" l'image et la vitalité de hp auprès de nos clients et des salariés en nous enlisant dans un conflit stérile.

Pour ceux qui souhaitent partir les conditions proposées comme BASE de négociation me semblent acceptables. Souvenez vous des montants dont on se parle et comparez avec Metaleurop et autres plans récent IBM a été moins généreux à la fin de la négo. que hp ne l'est aujourd'hui au début de cette même négociation.

Enfin le fait de pouvoir régler ce plan rapidement pour continuer à avancer est a mon sens une excellente nouvelle.

Nous aurions beaucoup plus à perdre qu'a gagner dans un conflit "dur". Il faut se rendre compte de ce qui est proposé et qui est très au dessus des minimums conventionnels et de ce qui se pratique en ce moment.

Une fois de plus, il s'agit d'une base de négociation, pas de l'accord final. Il me semble que l'ensemble des revendications de l'intersyndicale sont évoquées même si (et ce n'est pas surprenant) les points de vues Syndicats/direction divergent. Au moins les sujets sont sur la table et il est prévu d'en parler pour trouver un accord.

La mobilisation semble donc avoir payée pour le moment: le discours de la direction évolue dans le bon sens même s'il y a encore du travail.

Si on me demande de voter, je suis POUR la signature de ce protocole.

Anonyme a dit…

SVP arrêter de tout mélanger. Lier la négociation du PSE et celle de l'ARTT c'est le meilleur moyen pour nous de sauvegarder certaines parties de cet accord.

S'il n'y a pas de nouvel accord alors c'est l'accord de branche qui s'appliquera ET IL EST BIEN MOINS INTERESSANT QUE CE QUI A ETE PROPOSE aujourd'hui.

Il faut prendre conscience du fait que l'ARTT a été DENONCE!! l'intérêt de la direction c'est de ne pas trouver d'accord pour pouvoir appliquer la convention collective !!!

Anonyme a dit…

Oui je suis pour , ne laissons pas les jusqu'au-boutistes prendre la barre, c'est un vrai pas et il faut de le reconnaitre.

Anonyme a dit…

Attention à ne pas tomber dans la contestation aveugle. Certains commentaires sont exagérement pessimistes. Mais peut être l'échantillon des personnes s'exprimant ici n'est pas représentatif de l'ensemble des salariés HP.

Faisant partie de HPS, je trouve que plusieurs choses positives ont été dites:
- Pas d'externalisation d'HPS dans le cadre du plan;
- compensation financière (à déterminer) des jours choisis.
- conditions de départ mirobolantes.

Si je reste chez HP (ce que je souhaite), je gagne plus en échange de jours choisis que je n'ai jamais trouvé pratiques, si je suis obligé de partir ce sera avec un montant plus que correct.

Il reste encore des détails à régler (ne pas faire d'externalisation d'HPS dans 2 mois dans un "cadre différent", ne pas vendre les jours choisis à 2€ pièces etc.) mais on va clairement dans le bon sens. Tout le monde ne bénéficie pas de conditions pareilles lors d'un plan de licenciement. Souvenez-vous de Palace parfum par exemple.

Anonyme a dit…

" Pas de fermeture de site ni de filialisation de l’activité actuelle de HP Services dans le périmètre de la restructuration envisagée."

Ce genre de phrases n'apporte rien s'il n'y a pas un engagement écrit comprenant une durée minimale dans le futur accord.

Anonyme a dit…

tout a fait d'accord avec 23:15:

Pour moi il faut signer ce protocole et passer à la négociation proprement dite.

Par ailleurs demandons nous ce qui se passera si PS saute et que Mark Hurd parachute un coupeur de tête pour executer ??

Etant donné ses dernières déclaration aux US :
"le plan se déroulera en France comme nous l'avons annoncé et peu importe les gesticulations politiques"
Je ne suis certain que nous perdrions au change !!!

Anonyme a dit…

à HP depuis 22 ans, je suis aussi un vétéran, contibuteur individuel et très loin de la direction. Et bien, je trouve aussi les propositions de la Direction positives, et suis pour la négociation. J'ai confiance en Bernard Méric pour rendre crédible le groupe de développement d'activités. Des conditions de départ équivalentes à 2003 : il n'y a pas eu mieux sur le marché depuis. Perdre 12 jours mais se les faire payer, il n'y a rien de scandaleux - on du mal à prendre les jours choisis. Bon on n'aura pas la pré-retraite à 51 ans ... pour les anciens d'HP, regardez autour de vous : il ne faut pas revez. A trop demander, la presse va vite se retourner ...

Anonyme a dit…

Questions à l'intersyndicale :

Quel est le risque de refuser de négocier (nous ne sommes pas pressés, nous sommes payés!) sur la base de ce qui a été proposé par la direction car il faut l'avouer, c'est INACCEPTABLE ?

Soyons réalistes! :

La direction américaine à visiblement bien anticipé les réactions européennes à des licenciements injustifiables! Elle REDOUTAIT les réaction des syndicats allemands et français et
a judicieusement gonflé les chiffres pour la France.

Au final, voici ce qui se trame :

Malgré de lourdes négociations, une médiatisation sans précédent, des gréves réussies... allons-nous simplement gagner à retomber dans la moyenne des licenciements mondiaux ? Encore que la moyenne mondiale est de 15% soit 750pers en France ne l'oublions pas!!!

Nous aurons perdu au passage:

- 12 jours de congés.
- Les compétences et le savoir faire de 890 futurs licenciés...

La direction a d'ores et déjà atteint son objectif : la moyenne mondiale + le grignotage escompté des avantages sociaux franchouillards!

CHAPEAU BAS Mr Patrick Starck!! Continue comme cela et tu vas pouvoir postuler au MEDEF... Allez, encore un ou deux PLAN sociaux aussi bien réussis et c'est dans la poche!

Ecoeuré donc, mais motivé pour vous soutenir jusqu'à mon départ car j'en ai marre de continuer d'accorder ma confiance à HP!

Anonyme a dit…

- Un volet financier pour les départs équivalent à 2003 pour le volontariat sauf pré-retraite.

>> Qu'en sera t'il des conditions de depart pour les NON volontaires si designation il y a!!!!!!

UN POINT IMPORTANT ME SEMBLE T"IL!

Anonyme a dit…

Il y a du boulot...Le point positif c'est le paiement des RTTs.
Mais pour B Meric, quid du budget et d'engagement de résultat?
Avec 1240-250=990 c'est plus que la moyenne europeenne (15%) qui donnerai 740 et bien plus que la moyenne mondiale.
Bon, pour qu'il y ai 940 volontaires, si la direction donne 1 million d'euro à chacun d'eux OK (-;
la route est longue.

Anonyme a dit…

Bonjour,

MERCI A l'INTERSYNDICALE


Je ne fais pas parti de la direction, ni d'aucun syndicat, ni du MEDEF, ni ne suis elligible au C2A juste pour info :)

Tout d'abord un grand merci a l'intersyndicale pour son travail et l'ensemble des propositions.
La proposition de la direction est probablement une vision minimaliste car on n'abat jamais ses cartes avant une relle negociation.
Donc en ce qui me concerne je suis d'accord pour signer un accord de methode sur cette base AVEC CEPENDANT UNE CONDITION (voir ci dessous).

La direction avait deja decide de supprimer les 35 h ... sans compensation sur le nb de postes sauves. Maintenant il y a un chiffre de 250 postes sauves.. qui devrait pouvoir monter.Au mieux de raler comme certains ci dessus, je note juste : -250 bravo a l'inter-syndicale.

Je lis aussi dans les propositions, qu'un travail de fond (avec un sponsorship de Bernard Meric) devrait permettre peut etre de creer des emplois avec des investissements d'HP en Europe de l'Ouest.
Effectivement c'est tres vague .. mais ca a le benefice d'exister et si ca ne cree pas des milliers d'emplois mais quelques dizaines c'est toujours ca de gagner. Donc ce n'est pas du vent, personne ne se fait "enfumer", c'est une tentative qui peut aboutir, donnons lui cette chance.
Merci encore a l'intersyndicale pour ca.

Toutes ces propositions me font surtout penser que la direction est prete a discuter et qu'elle sera surement prete a ceder rapidement sur certains points. Elle semble etre aux abois ?? Encore merci l'intersyndicale.

Il y a juste un point qui me semble important de renegocier : le C2A pour les cadres (et j'ai 35 ans). La direction est prete a donner les avantages de 2003 ... hors C2A pour les Cadres.

Corrigez moi si je dis des betises mais ca veut simplement dire qu'il y a beaucoup moins d'argent sur la table qu'en 2003 car c'est le volet C2A qui coute le plus cher.

Je pense vraiement qu'il faut accepter l'offre de la direction AVEC le C2A cadre. Un calcul bete fait penser que ca permettrait de "gagner" encore 200 ou 300 postes. Toujours ca de gagner pour ceux qui veulent rester qui auront donc une chance supplementaire de pouvoir rester... et tant mieux pour nos plus de 53 ans qui pourront profiter d'une retraite jeune et consommer pour le benefice des autres.
Pour ceux qui sont contre le C2A (il y a meme des celebres dans l'intersyndicale) car ils disent que c'est de l'argent enlevé dans le cadre du plans aux non c2A donc la majorite des personnes, je dirais juste, gardons le plan de 2003 dans sa globalite, gardons l'enveloppe financiere d'il y a 3 ans.
Et l'argument vis a vis de la direction serait juste : ca permettrait de reduire la duree de la negociation, ca a ete negocié deja il y a 3 ans


DONC Oui a l'offre explicite ci dessus avec le plan entier de 2003.

A titre personnel je suis vraiment decu par contre par les commentaires durs plus haut.
Il faut vraiment que certains d'entre nous se reveillent. Quand il y a un plan social en France, dans la majorite des cas tout le monde s'en fout. HP est arrive a un moment ou le gouvernement et les medias en ont fait un symbole. Et l'intersyndicale a tres bien maneuvré pour en profiter.
Ca aurait pu passer completement a la trappe et dans ce cas on serait reste a 1240.. Merci de ne pas l'oublier.
Ici je vois des gens qui ralent (sans rien proposer) contre notre intersyndicale.
Vous attendez quoi messieurs les jusques- boutistes ? que PS cedent a toutes les revendications si facilement.
Attention à ne pas tomber dans la contestation aveugle. Ca n'amene a rien.
La demarche de refuser tout, de faire une greve dure type SNCM, en bloquant tout provoquerait probablement une reaction dure de la direction, nous discrediterait et supprimerait le mouvement de sympatie des medias et du gouvernement.
HP Corporte decide de reduire violement ses investissement en Europe de l'Ouest. C'est un fait. Dire que c'est inadmissible est clair, faire des mvts de greve, refuser les prositions ci dessus sans en avoir discute avec l'intersyndicale en est un autre. C'est steril !!

C'est la demarche de l'intersyndicale, Bernard Meric, les discussions avec les collectivites locales .. etc qui est mature et efficace. Ne laissons pas passer cette chance.
A+

Anonyme a dit…

De toute facon les RTT seront perdu tot ou tard donc cet accord me semble plutot correct !

Je suis pour !
il faut avancer et signer ca ne fait que trop durer tout ca !!

Anonyme a dit…

Il semblerait que beaucoup considere ici que ce qu'amene la direction soit forcement le resultat de la negociation alors que ce ne sont que les propositions d'ouverture de la discussion...
Donc il y a de reelles avancees dans ce qui a ete proposes hier et il me semblerait peu sage de ne pas repondre present pour la nego.

Il sera perilleux de gagner la prochaine guerre des medias car les 12 jours choisis ne sont pas tres bien compris par une grande partie de la population qui a au mieux droit a 10 jours de RTT (au lieu de 22 pour nous a l'heure actuelle...).
Bref, bravo a l'inter-syndicale qui a permis de voir poser ces propositions sur la table. Maintenant la prochaine etape pour moi c'est de rendre plus concrete et chiffree (budget pour l'action de Bernard Meric, engagement sur la non fermeture de site, remuneration des jours choisis perdus, etc...) durant la phase de negociation.
L'extremisme n'a jamais apporte de solution viable...

Anonyme a dit…

Un coup on parle des jours choisis, un coup on parle des jours RTT. Desquels est-il réellement question ?
S'il fallait vraiment en arriver à perdre des jours, autant que ce soit des jours choisis imposés plutot que des RTT que l'on peut prendre quand on veux et en famille.

Anonyme a dit…

moi je vous resume un peu la situation:

740 etait le chiffre autour duquel l'intersyndicale nous a mobilisé et là on est a 1000.

Effectivement faut y aller c'est parfait !!!

Anonyme a dit…

Bravo et merci à l'Intersyndicale.
D'accord avec 23:50. Contributeur individuel et 23 ans d'HP...Ne negligez pas le C2A, je suis prêt à laisser ma place aux jeunes. J'espére que Bernard MERIC réussira dans sa tâche.

Anonyme a dit…

Chers syndicats :
Est-ce qu'après 23 ans de service chez HP (et oui dur dur!), et 51 ans en 2006, il est envisageable de bénéficier du PDA ? Est-ce utopique ? (fatigué je suis).

Anonyme a dit…

C'est vrai que d'un coté, il faut savoir sortir d'un conflit social, en acceptant la nego, mais de l'autre les licenciements économique HP ne sont pas justifiés (HP gagne beaucoup et de + en plus d'argent, et à mon humble avis, les résultats de 2005 dans quelques jours devraient le confirmer!). C'est pour ca qu'il faut continuer à etre ferme et à exiger les 15% de licenciements seulement, ainsi que qu'un reinvestissement concret en France.
A ceux qui veulent deja se précipiter dans un accord, imaginez si toutes les entreprises se comportaient comme HP: vendant dans les pays a fort pouvoir d'achat, et fabriquant dans les pays "lowcost", la France, l'Europe n'auraient plus d'usines: Exit les sites industriels Renault, Volkswagen, Michelin..., et Toyota ne se serait jamais implanté dans le Nord de la France créant 3000 emplois eux. Que ferions-nous Européens et que feront nos enfants alors?
C'est donc pour cela, qu'il faut entamer des négo, mais garder en ligne de mire les objectifs de négociation:
- 15% de licenciements seulement (comme les autre pays).
- Un reinvestissement concret en France.
C'est pour HP le prix à payer pour acheter la paix sociale et donc pour vendre tranquillement des produits HP en France et en Europe, comme le font les autres d'ailleurs en particulier Toyota qui fabrique du Toyota "Made in France"...

Anonyme a dit…

Si on accepte de négocier et qu'à la fin il n'y a toujours pas d'accord, que se passera-t-il?

Anonyme a dit…

Cette proposition et les prochaines elections

Dans quelques jours nous allons voter pour nos nouveaux representants syndicaux. Cette election va se derouler dans un contexte tres particulier. Il me parait essentiel que l'acceptation ou non de ces propositions de fasse dans la transparence et de facon democratique.
Pour cela, chaque syndicat pourrait-il clairement indiquer ses positions quant a cette proposition? Cela permettra aux employés de voter en connaissance de cause et ainsi d'avoir des syndicats reellement representant la volonté des salariés.

Merci!

Anonyme a dit…

Correction à la note précédente :
Dans quelques jours, nous allons élire nos représentants du personnel ( DP, CE ) celà ne changera pas les représentants syndicaux...

Anonyme a dit…

Travailler 12 jours de plus et apparemment avoir 0% d'augmentation en 2006, Ca donne vachement envie de continuer a travailler pour HP!!

J'ai du mal a comprendre qu'il y ai encore des employes qui continuent a croire en HP et veulent continuer a travailler pour une boite qui pense qu'au fric.

Afin de ne pas rentrer dans le jeu des actionnaires, il y a longtemps que j'ai vendu toutes mes actions (meme a perte) et je vous conseille d'en faire autant. Ca me donnerai envie de vomir de savoir que mon action grimpe parce que des employes se font virer.

J'attends avec impatience le jour ou cette politique liberaliste va sombrer, ca va faire mal a certains ! il faut pas grand chose juste une petite revolution ou que les europeens arretent de consommer pendant un an des produits High-Tech.

Voila, j'avais juste envie de vider mon petit sac. Et je suis tellement ecoeure, que je vais faire tout mon possible pour me casser de cette boite qui n'a plus aucune valeur si ce n'est celle du $.

Anonyme a dit…

1000 suppressions de postes c'est encore trop !

Anonyme a dit…

Bonjour,

Tout d'abord merci à la cftc et à son combat constructif. Je fais parti de la majorité silencieuse qui :
- bosse 11 H/jour et ne peut pas prendre mes 49 J de vacances. Donc 12 jours choisis en moins, c'est neutre. Il restera quand même 4 semaines l'été, 1 semaine à Noel, et 2 semaines en hiver !
- me compare aux autres salariés des entreprises et me trouve souvent enfant gâté chez hp en terme de salaire/voiture/rtt/stocks etc...
- trouverais un job plutôt facilement à l'extérieur (hp c'est une carte en or) et souhaite maintenant avancer le plus rapidement possible sur les délais et conditions de ce plan pour prendre ma décision jepars/je reste.
Bref, je trouve que tout ça va dans le bon sens et qu'il faut un peu ouvrir les yeux sur le monde réel !

Anonyme a dit…

Bonjour. MERCI tout d'abord a l'intersyndicale qui a travaillé sans compter pour nous.

Personellement je vote POUR ce projet de protocole, gardant en mémoire les deux points majeurs suivant:

- Je crois en l'interprétation positive de ce protocole et je fais confiance à notre intersyndicale pour qu'il en soit ainsi (voir 03 Nov 21:34)
< ...Il ne s'agit que des positions de départ de la négociation. La position d'arrivée au bout de 3 mois de négociation donnera lieu à une autre décision: celle de signer ou pas l'accord résultant de la négociation. Et le résultat sera forcément plus intéressant que les conditions minimalistes exposées ici, aussi bien sur le chiffre que sur l'accord 35h. >

- Je suis pour que les non cadres soient 'favorisés' par un accord C2A, mais mais lecture est ici que leur nombre est minime et que favoriser les non-cadres ne veux PAS dire que les cadres sont exclus du C2A. S'il y a un point qui m'aurait décidé pour le non, ce serait celui là. Là aussi je fais confiance en nos représentants.

Et puis quoi, signer un protocole de négociation ne nous enchaîne pas ad vitam eternam. Le droit de grève continuera a exister, les médias seront toujours là pour 'parer aux dérives' et l'image de HP reste un atout dans la négo (a conserver!).

Ce sera aussi l'occasion pour nos politiques de démontrer leur créativité dans le développement des bassins d'emploi.

Merci encore.

Anonyme a dit…

Il faut arreter de considerer le C2A comme un paradis. Dans le plan C2A 2003, les cadres partent avec en gros 70-80% de leur salaire. Si on rajoute à ça le montant des cotistions plus faible et la baisse des impots, on arrive au mieux à 90% du salaire SANS possibilité de travailler. Ca veut dire que pour un salaire net de 4000€ apres 20 ans à HP, on part avec une rente nette inférieure à 3300€. Alors arretez de croire que les C2A sont des nantis. On a tout interet à rester.
C2A oui mais à 100% du salaire en final!

Anonyme a dit…

Petite question: la direction a t'elle precisé comment seront repartis entre HPF et HPCCF ces 250 licenciements qu'elle propose d'eviter si les 35hr sont abandonnées?
Imaginons un instant que la direction decide de "reduire" les licenciements d'HPF de 550 à 300, de faire beneficier HPF de tous les "gains de licenciement" au detriment de HPCCF ?

Qu'auront gagné les employes HPCCF en echange de l'abandon de leurs 35hrs ?
RIEN

Connaissant l'etat des relations de PS avec les ex-"sites industriels" d'IDA et Grenoble, je ne serais pas surpris que PS leur reserve un traitement de faveur particulier.

Tant que ce point ne sera pas precisé, je ne suis pas d'accord pour que l'intersyndicale donne son accord pour poursuivre les negociations dans les termes proposees par PS.

Anonyme a dit…

Bonjour

Peut-on m'expliquer les différences entre C2A et PDA ?

Anonyme a dit…

Chers collegues des syndicats : DE GRACE HATEZ VOUS DE SIGNER UN ACCORD : LES EMPLOYES NE PEUVENT VOIR L'INCERTITUDE S'ETALER SUR 6 MOIS (9 MOIS DEPUIS DEBUT SEPTEMBRE) !!!!

A TROP VOULOIR FAIRE TRAINER, VOUS N'OBTIENDREZ RIEN DE CE QUE VOUS SOUHAITEZ, ET VOUS ALLEZ PERDRE DU CREDIT AUPRES DE CEUX QUI VOUS SOUTIENNENT AUJOURD'HUI.


QUANT AU PAUVRE C2A CI-DESSUS QUI SE PLAINT AVEC SES 3300 euros mensuels, J'ESPERE QUE TU T'ES RENSEIGNE SUR L'EXTERIEUR ... AS TU TRAVAILLE AILLEURS QU'A HP DANS TA VIE ?

CEUX QUI SE PLAIGNENT AVEC 50 JOURS DE CONGES, JE LES ENCOURAGE A ALLER PASSER DES ENTRETIENS A L'EXTERIEUR ET DEMANDER 50 JOURS DE CONGES POUR VOIR ...

ARRETONS DE REVER !!!

Anonyme a dit…

Je ne vois pas en quoi travailler plus permettra de licencier moins.
Même si cela sera peut-être vrai à court terme (on évite certains licenciements maintenant), les licenciements se feront plus tard et avec beaucoup moins de visibilité des médias ...

Anonyme a dit…

Tout a fait d'accord avec le message précédent (écrit en majuscule) il faut signer cet accord qui semble plus que correct ne cherchez pas à vous obstinez sur le chiffre de 740 !
Si vous voulez grattez jusqu'a 950, car tout ceci commence à prendre trop de temps et devient de plus en plus insuportable !

Anonyme a dit…

Qui pourrait me donner les conditions de départ de 2003

Merci

Anonyme a dit…

pour reponse a 04 novembre, 2005 09:56

J'ai 52 ans et 30 ans d'ancienneté. Si on me propose de partir avec un plan C2A inférieur à 2003, c'est non.
Je suis heureux dans mon job pas de pb. Par contre si je ne pars pas, il faudra trouver un autre volontaire ou un autre désigné. Si je pars avec un C2A à la 2003, je ne serai pas honteux. Cette boite existe grâce à tous les salariés. Notre Ceo par intérim, n'a pas eu honte de ses 3 millions de dollars.
Il y a beaucoup d'argent distribué pour les N+3 et au dessus. Demandez aux superviseurs BDD et autre clean room, les retombées après le merge.
Donc le plan 2003 me semblait équilibré.
EN ce qui concerne les 35 heures, il n'y a pas d'autre choix que de renégocier, donc pour moi OK pour négocier. Moins de départs et contre partie financiaire pour ceux qui restent.

Bravo à l'intersyndicale. Vus mes 30 ans d'HP, cela me surprend agréablement. Ouvront les n'gociations et n'ayont pas peur de demander ce que nous, nous voulons.

Anonyme a dit…

A 04 Nov 9:56: La hâte n'est jamais une bonne solution. excepté peut être pour ceux qui partiront, de toute façon, décision prise 'quel que soit le package' sachant qu'il ne sera pas mauvais comparativement a ce qu'on voit sur le marché du licenciement ...
Signer ce protocole OK. Se hâter dans les négos, non, y'a le temps !

Anonyme a dit…

Pour le C2A de 9.45 stp un peu de dignite; les c2a paient moins de cotisations sociales et touchent le meme salaire que quand ils travaillaient tout rajoute... et en plus ils ont entre 1 et 1.5 % d'augmentation tous les mois de janvier et EN PLUS ils en ont une partie qui n'est pas payable aux impots; j'ai pleins de copains qui y sont alors stop !!!!
si on favorise les non cadres, c'est tres bien, avec un c2a cadre,on peut offrir au moins 2 c2a non cadres ... il est pas fou Starck ; la population la plus importante entre 45 et 53 ans c'est la population non cadre et on sait pertinemment qu'il veut s'en debarasser rapidement.
Ceci dit cela en revient a dire, que son chiffre de 990 n'est pas assez descendu, qu'on va de toute facon se faire avoir avec les rtt, et que chacun ne pense pas a son petit cas personnel, mais a l'avantage de la collectivite a hp. Il faut tout defendre sans se precipiter; je sais qu'il y en a qui ne tiennent plus, mais qu'ils aillent s'inscrire au cours de yoga parce que dans la precipitation on ne fait rien de bon si ce n'est le jeu de STARCK

Anonyme a dit…

J'ai 50 ans et 25 ans d'ancienneté. Peut être un poil trop jeune pour prétendre au C2A (sur ce PSE là, faudra attendre le suivant ... mauvais humour pour certains, réalisme pour d'autres).
En tous cas 100% d'accord avec 04 Nov 10:15. Je suis bien dans mon job et si je décidais de partir je ne serais pas honteux. Manquerait plus que ça dans le contexte actuel de l'exemple donné par le top Mgt !!!!

Anonyme a dit…

Questions adressees ce matin a l'equipe de la CFTC :

Bonjour a vous,

avant de voter je souhaiterais quelques precisions sur les points ci-dessous :

1- est-il possible d'avoir une explication objective du lien entre la remise en cause de l'accord ARTT et la reduction des suppresions de postes ? Je dois avouer ne pas comprendre le lien de cause a effet, et beaucoup de mes collegues semblent etre dans ce cas (discussions coin cafe....!)

2- la compensation financiere sur l'ARTT serait-elle le paiement pur et simple de 12 jours de salaire supplementaire, soit une augmentation de base de 5,8% (218/206) pour les cadres, independemment des eventuelles augmentations de salaires de fevrier 2006 ?

3- ma comprehension est-elle juste si je dis : l'acceptation de ce protocole de discussion est une base de nego, cela signifie que c'est le minimum accepte par la Direction ? Si tel est le cas, cela signifie-t-il que l'acceptation du protocole fait repasser d'entree le forfait de 206 jours par an a 218 ?

4- revitalisation : s'agit-il d'un budget HP ou venant de comptes publics ?

5- creation d'un Groupe de dev d'activites en France : ce groupe aura-t-il la legitimite aupres de la Direction HP Europe, voire Corporate ? Car si pas de legitimite a ce niveau, comment ce groupe pourra-t-il reellement "imposer" ses propositions a ceux qui tiennent les rennes si cette legitimite n'est pas acquise des le depart ? Pour avoir une legitimite aupres de Corporate, cela ne devrait-il pas etre un groupe de travail europeen et pas uniquement francais...?

6- enfin, en terme de strategie et sur la base de vos experiences du terrain des negociations, vaut-il mieux que TOUT soit negocie dans le meme temps (NAO 2006 + ARTT + PSE) ou vaudrait-il mieux decoreler les 2 ? Quel seraient vos preconisations et arguments a ce sujet ?

Desole de toutes ces remarques et questions...!!!

Merci,

Anonyme a dit…

Je trouve la plupart des commentaires tres jusqu'auboutistes. Il y a des avancées significatives, des engagements et des objectifs. Si ca ne vous plait pas, prenez le package (equivalent à 2003, c'est à dire généreux) et allez voir ailleurs comment ca se passe.

Discutez avec nos amis sous-traitants et avec vos amis qui bossent dans d'autres boites et vous comprendrez peut-etre un peu mieux ce que je veux dire."


Justement, etant sous traitant, je pense ultra dommageable de renegocier un accord 35h00.
Nous pour etre concurentiel, on aura bientot plus RIEN!

La difference est qu'en SSII, il n'y a aucune force syndicale, a HP si. Profitez tant qu'il est temps.
C'est bien vous qui etes en position de force. Proposez unbe greve d'une semaine pour voir si vous n'etes pas en force....

Si vous continuez sur cette lancee, vous etes murs pour signer la convention SYNTEC chez HP. Ca vous pend au nez......

Quand certains parlent de nantis chez HP, je commence a le croire, mais pire que tout, ils ont perdu les pieds de la realite.

Pleurez toujours dans les medias, ce n'est plus credible....
sauf si vous n'acceptez pas un tel chantage au 35h00.

Anonyme a dit…

Vous avez dit :
A 04 Nov 9:56: La hâte n'est jamais une bonne solution. excepté peut être pour ceux qui partiront, de toute façon, décision prise 'quel que soit le package' sachant qu'il ne sera pas mauvais comparativement a ce qu'on voit sur le marché du licenciement ...
Signer ce protocole OK. Se hâter dans les négos, non, y'a le temps !


Plutot que de regarder ce que le marche du licenciement donne vous feriez mieux de regarder le marcher du travail, prendre l'enveloppe meme si elle semble belle peut s'averer etre une belle betise. Ou alors il faut qu'elle soit vraiment consequente. Et je serait plutot d'accord pour doubler voir triple celle de 2003. Car etre cadre maison HP a 47 ans ca ne va pas etre un plus pour trouver un job...

cgt hp a dit…

Pour la CGT les conditions pour rentrer en négociation ne sont pas réunies en l'état.

Notre préoccupation première qui porte sur l'emploi n'est pas prise en compte, loin de là!

La seule proposition tangible sur l'emploi a été d'augmenter le temps de travail pour préserver 250 postes !

Sur les créations d'emplois à l'intérieur (réindustrialisation) ou à l'extérieur (revitalisation) aucun objectif quantifiable n'est avancé.
La Direction qui nous demande sans arrêt des forecasts, n'est pas capable d'en prendre un seul sur ces 2 points.

Elle n'a pas voulu s'engager sur une garantie de l'emploi de 36 mois à l'issue du PSE comme en 2002.


Il n'est pas possible d'accepter une augmentation du temps de travail pour "sauver" des emplois.
Pierre Farouz nous a même parlé d'un effort de solidarité que devaient faire ceux qui restaient afin de diminuer le nombre de licenciement. Cette demande est indécente, n'oublions pas que nous avons à faire à des licenciements boursiers.
De plus posons nous la question : Qu'aurons nous à échanger pour le prochain plan qui au train où vont les choses va suivre celui-ci, une baisse de salaire.
Restons sérieux tout le monde sait que les cadres d’HP France travaillent déjà sans compter leurs heures et n’ont pas les plus haut salaires comparés aux autres filiales d’HP en Europe.
Car soyons bien clair, il ne s’agit pas d’une simple modification sur l’aménagement. Il s’agit d’une remise en cause des 35h.
Revenons en arrière, le deal initial était la Loi est à 217 jours , nous vous proposons 205 jours mais en contre partie nous voulons 80% des salariés aux forfait jour sans horaire.
C’est la raison pour laquelle la CGC et la CGT n’ont jamais signé cet accord.
Maintenant la direction dit on revient à la Loi soit 218jours (Pentecôte étant passé par là) et à la demande légitime de l’intersyndicale rediscutons du statut du cadre « autonome » cad repassons au forfait jour avec horaire la majorité des cadres la direction a opposé un non catégorique.
Sur les compensations salariales on peut craindre le pire car c’est facile d’augmenter les salaires « one shot » et de se « rattraper » les années suivantes en modérant les augmentations.



La direction est prête à mobiliser des sommes importantes pour inciter au départ nous demandons qu’une part importante de ces sommes soient investies pour la sécurisation des emplois créés à l'extérieur d'HP. (politique d'essaimage ambitieuse, participation aux pôles de compétitivité, partenariat avec des entreprises du bassin d'emploi etc..)
N’oublions 25% des salariés partis en 2003 sont au chomage !



Nous proposons par exemple une garantie de réintégration de 3 ans pour tous les salariés qui quitteraient HP de façon volontaire pour aller vers un nouvel emploi créé à l'extérieur.


La CGT acceptera de rentrer en négo en signant un accord de méthode si des objectifs quantifiables de création d'emploi sont partagés avec la Direction.

Notre position peut se résumer ainsi :

Un emploi détruit > un emploi créé à l’intérieur ou à l’extérieur.

MS

Anonyme a dit…

cette année le plan d'achat d'action, l'année prochaine 12 3T, et dans un an ?
Il y a quand même ceci dans le résumé :
qu’elle ne dénoncera pas d’ici au moins 12 mois un nouvel accord collectif.

Anonyme a dit…

Bien ou pas, voici une position claire d'un syndicat.
J'aimerai avoir la position des autres syndicats.
Par contre j'exprime, au final toujours la même demande: restez unis en intersyndicale. mettez vous OK sur un accord. N'allez pas à la néo (au carton!) en ordre dispersé. Monsieur PS n'attends que ça.

Anonyme a dit…

Un grand MERCI à nos representants...

Afin que les choses soient claires, je ne suis pas de la direction... juste qqn qui attend son heure pour partir car lasse de cette ambiance de Faux-c..l qui regne ici et le desengagement totale de nos dirigeants mais aussi de nos managers (dont les poches debordent de pognon... moins ils en font et plus ils gagnent!!).
Alors Merci et faites les cracher plus qu'en 2003 car ils ont plus de liquidite, les benefices n'ont jamais ete aussi bons.
Et si les conditions sont vraiment bonnes je pense que beaucoup de personnes autour de moi feront de meme... PARTIR.

Je suis POUR cette base de negociation qui me semble etre un excellent demarrage.

Anonyme a dit…

De la poudre aux yeux !

Ce plan social s’apparente à une « poupée russe ». Il ne sera pas possible à la direction de faire passer toutes les mesures qu’elle souhaite voir appliquer en une fois. Nous pouvons donc nous attendre dans les mois qui suivront ce PSE à d’autres mesures coercitives de type, modification de la policy voiture, filialisation de certaines activités, remise en cause de certains avantages sociaux, un autre plan social… La direction de HP France n’a aucune marge de manœuvre et se doit d’appliquer à la lettre ce que la Corp lui impose. Si Mark Hurd décide de nous serrer encore plus la vis, nous allons souffrir ! Mark Hurd n’aime pas la France et il nous le fait bien sentir !

Je ne m’inquiète pas trop pour ceux qui partiront de l’entreprise sur une base volontaire. HP a plein de fric et ne pourra pas faire un plan social au rabais. Je suis par contre plus inquiet pour ceux qui seront désignés et pour ceux qui resteront. De mon point de vue, les propositions faites par la direction n’apportent pas suffisamment de garanties pour ces populations :
• Accompagnement financier plus important et garantie de reclassement ou vraies propositions d’emplois pour les désignés
• Des garanties pendant au moins 3 ans pour ceux qui resteront (pas de nouveau plan social, pas de remise en causes d’autres avantages sociaux, évolution salariale, conditions et charge de travail…)

Pour conclure, il ne me semble pas que les propositions actuelles de la direction nous apportent suffisamment de garanties sur ces points. De ce fait, je préconise de NE PAS accepter le protocole de négociation. Les employés sont mobilisés, la presse et les politiques sont à l’écoute, les clients nous soutiennent, nous avons le droit de grève… Il ne me semble donc pas que nous soyons les plus perdants en ne signant pas !

Merci à l’intersyndicale

Anonyme a dit…

Je ne comprends pas le deal
Quand une entreprise licencie, cela signifie qu'elle a TROP d'employes par rapport a la quantité de travail a fournir. On a donc un lien direct et linéaire entre le nombre d'employés et le nombre d'heures de travail effectuées et necessaires pour remplir les obligations de l'entreprise vis a vis de ses businesses. Si H represente ce nombre d'heures, si N represente le nombre d'employés initial et si V represente le nombre d'employés à licencier on a donc:
H=(N-V)*8*206 ou H est le nombre d'heures de travail dont a besoin l'entreprise pour repondre a ses obligations.

Dans notre cas, on nous dit: Travaillez plus (de 206 on passe a 218) et nous licencierons moins (on licencie 250 personnes en moins). L'equation precedente devient ainsi:
H=(N-V-250)*218*8
H a donc changé de valeur!! Pourtant, c'est la seule constante dans cette discussion! A aucun moment la proposition de la direction ne mentionne ses besoins reels en termes de quantité de travail dont elle a besoin en France! Je sais que ce genre de propos revient a une justification economique des licenciements, mais je trouverais tout a fait normal que la direction reponde a ce point.

Anonyme a dit…

Rectificatif a mon message de 10:44

L'equation devient H=(N-V+250)*8*218

Anonyme a dit…

une chose est sur ceux sont les gens qui se presentent au elections du ce
c est fou le nombre de people qui veulent devenir des salaries proteges ,\

d2R2 a dit…

La garantie de sauvegarde de l'emploi pour ceux qui restent pendant 36 mopis me semble en effet essentielle.

Il faut que le plan soit aussi bon que celui de 2003 sur tous les plans car la situation d'HP est bien meilleure.

Cela dit à quoi sert de refuser la négo si la base n'est pas prête ào suivre ? Dans le sondage il faudrait demander "etes-vous prêt à faire grève pendant au moins 8 jours ?" si on refuse.

Anonyme a dit…

Je ne vois pas d'aide à la création d'entreprise dans le plan ?

Sinon pourquoi ne pas négocier le rachat d'années d'études pour les cadres trop jeunes pour le PDA ?
puisque cela existe maintenant.

Anonyme a dit…

Starck a vraiment ne face de lui des vrai revolutionnaires des cadres avec un salaire moyen a 4600 Euros ...
est ce que ces revolutionnaires vont voter sur le college cadre Pour la cgt ???


CHER Patrick apres tout on pourrait faire baisser les couts fixes en supprimant les voitures de fonctions pour les sedentaires et puisque tu aimes les pays de l'EST tu prends une logan cela tombe bien on ouvre un centre a bucarest .

Anonyme a dit…

Chers syndicats
Avez vous faire un sondage sur le nombre de personnes qui veulent partir ?????

Anonyme a dit…

Merci a la céguété d'etre claire et de rster dertminee sur l'enjeu des 35h00.

Au moins un syndicat qui exprime clairement son point de vue. Le reste va suivre, on l'espere.

Anonyme a dit…

Chers syndicats
c est peut etre le moment de demander aux 2 Patrick le pdg et le daf qu'elle va etre le montant
des redevances remontees a corporate sur l annee fiscale 05
plus simplement combien de benefices vont remonter aux us

Anonyme a dit…

OUI a un PDA à 50 ans !

Anonyme a dit…

oui un pda a 50 ans sur 3 ans pour les non cadres et un a 57 ans pour les cadres

Anonyme a dit…

Pour faire un sondage pour savoir qui veut partir il faudrait connaitre avant les conditions de départ.

Cependant un pré-sondage pourrait en effet etre effectué si l'on part de l'hypothese que le plan serait au moins égal au précédent.

Anonyme a dit…

Bien qu'imparfaite, je pense que la proposition de la Direction est constructive. Afin d'eviter le risque d'un enlisement qui serait prejudiciable a tous, je souhaite que vous entamiez le processus de negociations le plus rapidement possible.

Parmi les points a developper, j'aimerai voir un encouragement particulier a la creation d'entreprise. Si les grandes entreprises se desengagent en Europe, il ne reste plus qu'a compter sur nous meme

Anonyme a dit…

Un message positif, bienvenu en ce jour de pluie sinistre : bravo à l'intersyndicale, j'ai voté oui à la négo dans les conditions présentées. Ca va dans le bon sens, nous devons tous nous en réjouir!

Un message aux grincheux : ouvrez les yeux, le monde change, notre industrie aussi, quel commercial a répondu à un gros appel d'offres à marge positive ou même nulle (= sans faire perdre d'argent à l'entreprise, ce qui est quand même le minimum pour payer nos salaires congés voitures etc non ?) depuis 1 an? qu'il se présente pour que je le félicite, je serai heureuse de faire sa connaissance ! la réalité c'est que nous perdons de l'argent sur chaque gros deal grand compte signé parce que nos concurrents le font aussi, en avez-vous bien conscience ? et oui aussi les conditions sociales d'hp sont décalées par rapport au marché (mes amis cadres chez Accor, L'Oreal, ... ont BEAUCOUP MOINS de congés que nous, une amie chef d'entreprise hallucine sur ma voiture, mon salaire et mes avantages sociaux et m'engueulait même quand je parlais de me mettre en congé sabbatique alors que j'ai trouvé un job ailleurs, elle dit que c'est le monde à l'envers et je crois qu'elle est sans doute plus dans la vraie vie que moi

Bref, acceptons de négocier, et chacun prendra en conscience sa décision dans 6 mois après avoir fait sa petite étude de marché et réalisé que ma foi même dans la nouvelle configuration c'est encore difficile de trouver mieux ou même aussi bien ailleurs.
A bons entendeurs / lecteurs...

Anonyme a dit…

vu sur Le licenciement économique sur le site du ministère de l'emploi et de la solidarité


EN BREF…

Le licenciement pour motif économique est motivé notamment par des difficultés économiques et des mutations technologiques.
Il doit résulter d’une suppression ou d’une transformation d’emploi, ou encore du refus par le salarié de la modification d’un élément essentiel de son contrat.

Anonyme a dit…

Il semble que beaucoup de questions sur ce blog tournent autour du C2A/PDA. C'est somme toute assez représentatif de ce qu'on peut entendre dans les couloirs d'HP: tous les "anciens", à quelques exceptions près, ne demandent qu'une chose: pouvoir partir de HP dans des conditions acceptables. Bien sûr on peut les critiquer de ne plus vouloir travailler en conservant (presque) leur salaire.
Toutefois, avant de les attaquer, il faut peut être songer que si HP est dans cette situation florissante (j'entends économiquement) c'est tout de même en grande partie grâce à leur contribution: travailler sans compter, disponibilité constante pour "dépanner" un client ou terminer un cahier des charges..., beaucoup exiger de leur famille... S'ils sont rester plus de 20 ans chez HP ce n'est pas parce qu'ils ne savaient pas faire autre chose: d'ailleurs ils savent ce que mobilité veut dire car ils ont assurer différentes fonctions (très différentes).

On peut aussi se demander pourquoi ils tiennent tant à partir. Je crois que l'explication la plus commune est simplement qu'ils ne se reconnaissent plus dans cette société où l'expression "HPWay" est galvaudée et accommodée à toutes les sauces. Tout en étant pas vieux, ils se sentent très vieux chez HP. Ici on leur a inculqué que la priorité était la satisfaction du client et que ce n'était pas seulement une "pompe à fric"! Oh bien sûr on va vous expliquer que c'est toujours vrai, avec des mots très marketing et politiquement corrects, mais rien à voir avec ce qui était fait il y a quelques décennies. Les clients nous admiraient même, et demandaient régulièrement si des postes étaient disponibles chez HP!

Bref, oui HP a énormément changé!
Bien sûr on pourrait prendre un package et partir voir ailleurs, mais comme il a été dit plusieurs fois sur ce blog, ce n'est pas mieux, et puis à plus de 50 ans...

Quid du distingo non-cadres/cadres pour le PDA? Je crois que la direction cherche à diviser les employés pour mieux imposer son plan. Qaunt à moi je ne ferai pas de différence: j'ai vu les 2 catgories travailler depuis des années, de la même façon et avec le même enthousiasme.

Je ne vois pas pourquoi il y aurait des désignations pour un départ: il y a tellement de volontaires pour le PDA. En ce qui concerne ceux qui veulent rester je le comprends parfaitement, et je leur laisse volontier ma place.

L'action du gouvernement, mouai, moi je considère que c'est juste une opération de marketing politique: il s'est "engagé" au côté des employés pour faire baisser le nombre de départs. Comme de toute façon ce chiffre va obligatoirement diminuer, les politiques pourront se targuer du résultat et clamer: "nous sommes intervenus pour limiter le poids du PSE chez HP, et le chiffre est passé de 1240 à 990 (pour l'instant). Regardez la télé et écoutez la radio, vous retrouverez cette phrase (à peu près sous cette forme) un jour ou l'autre. Elections présidentielles de 2007 en vue!

Le plan qui sera dirigé par Bernard Méric. Je le considère plutôt comme un reclassement des employés, permettant de limiter le nombre officiel de départs, tout en autorisant un nouveau plan de suppression d'emplois (beaucoup moins spectaculaire) dans quelques temps. Je précise que je ne reproche rien personnellement à Bernard.

Je pense que la négociation suite à l'acceptation du protocole sera le point intéressant, là où les syndicats ne devront rien lâcher.
Mark Hurd est de toute façon prêt à tout pour assurer le succés du PSE: c'est un tueur, pas un stratège! (voir NCR)

Quant à moi, vous l'aurez deviné, je suis plus que concerné par un PDA éventuel, et ne le laisserai pas passer...si les conditions sont correctes.

Je voudrais juste rectifier un commentaire précédent dans ce blog: Les RTT sont tout sauf des jours que l'on peut prendre à sa guise. Il est bien stipulé dans les accords que ces jours peuvent être imposés par la société, comme c'est le cas pour la fermeture de fin d'année chez HP.

Anonyme a dit…

Bravo pour le commentaire de 04 Nov à 11:39. Je m'y reconnais tout à fait. Et je dis haut et fort: pas de différence pour elligibilité au C2A/CDA entre cadres et non cadres. Que les conditions favorisent les non-cadres j'y suis favorable, mais pas au détriment des cadres. Je compte sur nos syndicats pour être vigilant sur ce point.

Anonyme a dit…

Les journalistes du Figaro nous lisent attentivement ;-)

Voir l'article suivant

Anonyme a dit…

PS: Message a Marie-Cécile Renault (Le Figaro) --> Vous auriez au moins pu mettre un lien sur ce blog dans votre article!

Anonyme a dit…

C2A à 100% du salaire. un mythe qui dure.
La règle de calcul est très simple: 40% sur la tranche A (plafond secu), 32,5% sur l a tranche B . Le tout multiplié par 2(2 rentes). Cotisation 8.14%. Alors tous les gens qui bavent sur les C2A peuvent calculer: plus le salaire est bas plus on se rapproche de 100%. Pour un cadre c'est entre 70-80%. ce n'est pas du pipeau, il suffit de verifier auprès des seniors ou des syndicats. Alors les C2A qui touchent plus de 100%, j'aimerai vraiment en voire!!

Anonyme a dit…

[11:31] a ecrit "la réalité c'est que nous perdons de l'argent sur chaque gros deal grand compte signé parce que nos concurrents le font aussi, en avez-vous bien conscience ?"
et puis "les conditions sociales d'hp sont décalées par rapport au marché"

J'imagine qu'il est dans la nature d'un commercial d'interioriser ce type de discours.

Une autre analyse est possible:
Les objectifs commerciaux sont imposés par les actionnaires.
C'est parce qu'ils demandent tant de dividendeque cela est intenable.
Le cout social pour faire vivre les "plus riches que riches" est de réduire les avantages des salariés.

Accepter de payer ce cout en esperant sauver des emplois est illusoire.

Anonyme a dit…

A 12:01

C'est vrai mais sur les 80 % seul 40 % est imposable, donc les CEA s'y retrouvent quand même.

En tous cas moi je suis preneur.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je viens de lire sur le site CFTC des infos sur le plan de commission des commerciaux sur H1 2006. L'article parle d'un seuil à 75 % du quota pour toucher le variable (donc en dessous pas de commission)

Je me pose la question de la confiance que nous pouvons avoir vis à vis de la direction.

Sont ils sincères ou uniquement mercantiles ....

Anonyme a dit…

Bonne orientation dans l'ensemble, MAIS une remarque majeure à mes yeux :

Pourquoi oublier les "seniors cadres" dans les négociations.
Vouloir laisser sa place pour éviter qu'un jeune soit désigné est parfaitement acceptable, mais encore faut-il que cela soit fait dans des conditions acceptables.
Un "senior non-cadre" serait-il donc si différent d'un "senior cadre" ... je ne le pense pas et serais extrémement étonné de cette conclusion.

Un éclaircissement sur le PDA semble donc UTILE car il ne peut pas y avoir "2 poids et 2 mesures". Que le critère "AGE" diffère (51 et 54 ans par exemple), pourquoi pas ... mais que cela existe pour les uns et pas pour les autres est une discrimination inacceptable.

Merci donc à nos représentants (qui font un travail remarquable actuellement) de veiller à d'être notre porte-parole aussi.

Anonyme a dit…

je suis d'accord avec 20:54, 21:31, 22:47 et autres, et ne suis pas de la "direction" non plus.


Il y a des avancées et il faut arreter de rever, nous sommes face a des requins capitaliste, HP a changé, et je peux vous dire que l on a plus a perdre dans attitude jusqu'auboutistes.
Nous avons la chance d'avoir un support mediatique sans precedent, et qu'HP ait de l'argent, faisont les cracher avant qu ils tuent cette boite.
Il y a du fric , pourquoi pas un PDA a partir de 50 ou 48 avec peut-etre moins de salaire (50%) mais la possiblité de travailler.

Mais de grace arretons de rever, je pense que personne n a envie d'attendre encore des mois, il faut negocier.

Merci à l'intersyndicale !
mais, maintenant, je preferais un front désuni qui negocie, plutot qu un front uni qui bloque !

Anonyme a dit…

Un max de C2A permettrait d'éviter des désignations.
Puisque les politiques se sont penchés sur notre cas,il pourrait aider en supprimant Delalande qui empêche HP de faire un C2A attractif pour cadres et non-cadres!

Anonyme a dit…

Tout d'abord, mes encouragements pour les négociations à venir.

En ce qui concerne le C2A (ou maintenant le PDA), il me semble important de clarifier que le C2A ce coute pas plus cher pour HP qu'un départ par désignation, ceci dans les meme conditions d'age et d'ancienneté. En effet, il faut comparer des choses comparable. Le départ d'une personne agée avec beaucoup d'ancienneté coutera toujour plus cher que le départ d'un plus jeune, quelque soit le volet du plan (C2A ou désignation).

La version du C2A 2003 avantageait particulièrement les non cadres (tranche A à 80%), et ceci n'est que justice. Il n'y a aucune raison que le PDA de 2006 se fasse au détriment des cadres ou des non cadres. Tous ont largement contribués au succès d'HP. Les cadres et les non cadres doivent donc obtenir un PDA juste et équilibré pour tous, car n'oublions pas qu'un départ C2A/PDA protège un poste pour les plus jeunes.

Il est important de ne pas se tromper de combat. Nous sommes tous des victimes dans cette affaire. Par conséquent, ce n'est pas aux employés de gonfler tel volet du PSE au détriment d'un autre volet. Tous les volets du PSE doivent etre justes et équilibrés pour tous, et c'est à HP à apporter l'argent necessaire sur la table. Pourquoi devrions nous obtenir des conditions inférieures à celle de 2003 (sur tous les volets, y compris le C2A), alors qu'HP affiche de somptueux bénéfices ?

Anonyme a dit…

Un PDA à 50 ans à 80% et tous les autres emplois chez HP sont sauvés !

Anonyme a dit…

"Le calendrier indicatif proposé en cas de signature du protocole deviendrait : négociation jusque février puis information-consultation du Comité de Groupe et des 2 CE jusque mars 2006. Et donc premiers départs à partir de mai ou juin. Ce calendrier ne parait réaliste que si les négociations, le cas échéant, connaissent une issue positive."

Les "avancées" de la direction n'ont elles pour objectif que de faire accepter ce calendrier?
A l'accepter, n'y a t'il pas un risque que la direction se dérobe à ses obligations légales tant au regard de la production des éléments nécessaire à la compréhension du plan qu'au respect d'engagements qui ne sont pas gravés dans le marbre?

Il ne faut pas se leurer, la (quasi) totalité des "avancées" de la direction ne sont que des effets d'annonces P.S. les a depuis le départ préparé à bon escient, c'est un commercial de talent il faut lui reconnaître certaines qualités, persévérant, amour du travail bien fait (même si cela est au détriment des salariés, la conscience sociale n'est pas dans son profil) intelligent, manipulateur, négociateur puisque vendeur et ce qu'il nous vend n'est pas ce qu'il a vendu à M.H. il se sera amménagé les marges nécessaire pour en définitive atteindre au pire les objectifs négociées avec M.H. n'en doutons pas!

Réfléchsissons à deux fois et rappelons nous que dans le cadre de la loi le ministre a garanti son soutien et celui de ses services. En signant cet accord seront nous toujours sur ces chemins ou "légalement" y dérongera t'on? La réponse est dans la question!

Bien amicalement

Anonyme a dit…

2ePS: Message a Marie-Cécile Renault (Le Figaro) --> Vous auriez au moins pu parler des travailleurs sous traitants et interimaires sont payés, bossent, produisent des résultats et contribuent. Comme ils ne sont pas d'accord pour accepter un salaire chinois, eh bien ma foi, ils veullent aussi leur part du gâteau !
Bon, ils auront leur part de pauvrete... C'est beau la solidarite!

;oP

Anonyme a dit…

Pour ma part, je suis pour le demarrage des negos.
Sur le point des 35h, bien que je regrette que cela soit integre a cette nego de PSE (la "contrepartie" de 250 emplois est une fausse avancee - voir tous les calculs en commentaire), pour moi les 35h sont un handicap pour la France vu de la corp - alors qu'il n'y a pas lieu par rapport au travail et la productivite que nous fournissons reellement. Ce que je comprends de la base de nego proposee ici, c'est qu'il s'agit finallement de "renommer" nos 35h en compensant par une augmentation de salaire - si possible equivalente. Pourquoi pas ? Cela permettrait de partir sur des bases saines de comparaison.
En ce qui concerne le groupe de developpement d'activites en France, j'y place beaucoup d'espoirs.

Anonyme a dit…

De qui se moque t’on ?

Apres avoir mobilisés et fait sortir les employés d’HP afin de faire baisser
de manière significative le nombre de licenciements, vous voici prêts à être
d’accord pour 1000 (oui, vous allez me faire remarquer que c’est 990).

Vous êtes prêts à sacrifier les accords ARTT alors que cela n’a RIEN A VOIR
avec le PSE.

Vous êtes prêts à tout accepter de la direction ?

Je suis écœuré par le comportement de l’intersyndicale et des syndicats qui
n’ont jamais pris le temps de CONSULTER LES EMPLOYES. Vous faites comme si
les employés n’existaient pas. Vous êtes les négociateurs tout puissants et
nous des m.., des infâmes. Vous n’êtes pas ELUS MONSIEURS, vous êtes
désignés par vos syndicats, cela ne vous donne aucun privilège. VOUS DEVEZ
CONSULTER LES EMPLOYES D’HP. Savoir ce qu’ils désirent.

Encore un fois, HP a de l’argent et la base de 2003 proposée par la
direction est encore moins intéressante qu’il y a deux ans. En 2006, il sera
encore plus dur de trouver du travail qu’en 2003. Et les propositions de la
direction sur la base de 2003 EST INSUFFISANTE.

Redescendez de vos pieds d’estales et venez à la rencontre des employés, il
y en a mare de voir que personne ne prend notre défense mais prêche pour sa
paroisse ou pire par intérêt personnel. N’allez pas demander à « votre base
» car je n’en ai rien à faire, venez nous demander à nous. Défendez nos
intérets pas le votre.

Anonyme a dit…

HP est cite ici : http://www.liberation.fr/page.php?Article=335983

Anonyme a dit…

A 04 Nov a 14:10. Mais mon cher, tu semble avoir un sérieux pbme de communication. Il y a ce forum, libre d'accès. Il y a la liste de nos délégués syndicaux, qui sont ouvert a tout appel, en privé ou au coin café. L'intersyndicale a pris de temps de débattre avec les employés a travers un forum PSE, une journée complète, et on y était écouté et reçu, et ceci permettait des échanges d'idées.

Laisse moi te dire que ta remarque est totalement injustifiée, et quasiment irrespectueuse pour des gens qui se défoncent pour nous tous.

C'est toi qui nous ecoeure là, mais bon, il y aura le package peut être le prendra tu sans vômir dessus !!!!

Anonyme a dit…

franchement c'est super bof ce que propose la direction, à mon avis.

1/suppression des 12 jours choisis mais contre quoi? ca fait combien d'années qu'on n'est plus augmenté alors que les resultats sont bons??

2/ 250 postes gagnés, c'est vraiment pas beaucoup, il faut rester sur l'objectif de 740 postes supprimés maxi

3/ les propositions de reflexion et de developpement sont super floues, quels engagement chiffrés notamment en terme d'emploi?

4/ on ne parle toujours pas des 30% de personnes qui sont en interim, cdd et stages?? comment une entreprise qui emploie 30% de son peronnel en emplois precaires peut-elle prétendre que la masse salariale est trop importante? ou alors leurs postes doivent faire partie du decompte global! La on fait comme si cela n'existait pas, c'est scandaleux!

Quant à moi j'ai déjà travaillé ailleurs dans des conditions beaucoup plus précaires et c'est pour ça que je me bats, pour qu'une entreprise comme HP qui fait des profits et a largement les moyens d'investir pour l'avenir (non seulement de nos jobs, mais aussi ceux de nos enfants)garde ses acquis et ouvre la voie vers le haut! c'est pas en se mettant à bosser pour des salaires "indiens" que ça ira mieux!! de toutes façons d'ici qques annees les indiens ou autres gagneront des salaires équivalents aux notres (tant mieux pour eux!), alors on fera quoi?? on delocalisera sur Mars???
non tout cela n'est vraiment pas cohérent .

Merci à l'intersyndicale de continuer à se battre pour qu'on puisse continuer à se regarder en face le matin dans son miroir!

Anonyme a dit…

He 14.10!
Apres avoir marche un peu vers tes delegues, enleve tes chaussures, et tu verras tes pieds (d'estale)

Anonyme a dit…

Je suis potentiellement CSA (ou PDA) ; et globalement je trouve que vous avez fait un bon travail de négociation au niveau syndical.
Par contre sur les CAS cadre ( je suis cadre) je suis surpris , car je suis plutôt partant pour laisser la place à un plus jeune et éviter un départ désigné. Je ne comprends pas le cas particulier qui est fait pour les cadres CSA.
Je ne comprends pas cette différence (et suivant son contenu ) si les conditions sont défavorables spécialement pour cette catégorie, je ne suis pas certains de partir. …

Cordialement

Anonyme a dit…

Les 250 postes gagnés c'est contre les 35 heures.

Donc sur le nombre de postes supprimés de façon scandaleuse pour une entreprise qui fait des bénéfices, on n'a rien gagné !

A mon avis, la direction doit revoir sa copie sur ce point.

Anonyme a dit…

Combien de personnes sur hp grenoble sont placardisees ne produisent rien et continue de profiter du systeme depuis des annees ????
au detriment des autres qui eux bossent mais ne font pas partie d un reseau

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec 13:39. OK pour un bon PDA vers 50 ans. Il y aura du monde. Des heureux. De la place pour les jeunes. Et tout le monde s'y retrouvera.

Anonyme a dit…

Reponse au message de 12.01 heures, concernant les c2a, tu calcules comme tu veux et il n'y a meme pas a discuter va voir combien tu paies d'impots et renseigne toi sur combien tu vas en payer qud tu sera c2a... reviens me dire le resultats... et tu verras combien tu gagnes reellement a la sortie

Anonyme a dit…

je suis d'accord pour un pda a 50 ans avec 80 % du salaire et possibilite de travailler dehors car je suis non cadre et cela ne me fera pas beaucoup pour vivre avec mon fils que j'ai a charge
merci a l'intersyndicale

Anonyme a dit…

reponse a 15.08 tu as raison il y en a beaucoup qui ne foutent rien, c'est pour ca qu'ils veulent se barrer et laisser les gens comme toi travailler... en reseau... mais tu ne cracheras pas sur le package si les reseaux te l'ont negocie.

Anonyme a dit…

j'ai vu PS il y a quelques jours.
Il n'avait pas l'air si stresse (ou alors il cache bien son jeu, ou encore il a son armee de petits bras et tetes qui travaillent dans l'ombre pour lui). Donc, il y a sans doute la place pour faire encore un peu monter la pression et prendre son temps.
L'ouverture proposee, c'est bien, ... pour un debut. Y-a-t-il encore un peu de place entre sa propal et le clash? nos delegues sont sans doute mieux places que nous pour l'apprecier avant de commencer a discuter. Sinon, bravo a tous pour vos efforts jusque la, mais la partie la plus dure est tjs devant nous. Et il est clair qu'il n'y a pas de honte a avoir a demander bcp plus, pour tous. PS doit avoir encore suffisament de cartes dans ses manches, mais je pense qu'il lui manque le joker: le temps!
Et pour les trop-presses-grincheux-contentsdepartirbientot, ne peut-on pas leur donner des maintenant le plan 2003 (le min. annonce)?, quitte pour eux a perdre ce qui sera grignote en plus avec le temps?. Cela nous fera de l'air, leur eviterait de 'pourrir' l'elan des combattifs, et vu du cote direction, de continuer a ternir une societe qu'ils n'aiment plus.

Anonyme a dit…

bien dit

Anonyme a dit…

Ce qui semble clair c'est que nos vendeurs avec leur voiture de fonction et leur salaire sont plutot content de la propal...

Pour ceux aui sont moins payes, qui n'ont pas de voiture; alors la perception peut etre un peu differente. Oui, nous avons qq jours de conges en plus de la "normale" comme on dit mais nous ne sommes pas indemnises quand nous sommes en deplacement, nous n'avons pas de rattrapage lorsque nous sommes en deplacement et nos succes ne sont que peu recompense en dehors de bravo et merci lors des Kfe talk....

Alors oui, je reste sceptique et meme si je pense que l'on va dans le bon sens; depeindre les propals comme un bon resultat en regard du monde hostile qui nous entoure me semble exagere.

Pour moi, oui a l'intersyndicale mais attention a verouiller des choses afin que la direction est aussi des engagements:
- moins de jour de conges mais plus de sous, mise en place de pointeuses, recuperation des week-end ou autre pour compenser
- liberte de partir a ceux qui veulent partir (ne pas retenir des volontaires)

Anonyme a dit…

Inter-syndicale
Quel sera la consequence d'accepter cette base de negociation par rapport a l'engagement plan 2003/ date to 09 decembre 2005 ?

Est-ce une acceptation implicite de la lecture de la direction de cette clause liee a la date du 9 decembre 2005 ?

Merci

Anonyme a dit…

Il n'est pas utile de se mettre en position de marchand de tapis tout ceci est cousu de fil blanc, on force la dose et ensuite on efface avec les effets des 35 heures 250 postes virtuels qui de toute façon seront tôt ou tard supprimés.
Aujourd'hui c'est les 35 h demain se sera Syntec et ensuite ....

Anonyme a dit…

bonjour CFTC,

je serais heureux de lire du concret, et non des messages de gamins de 10 ans dans la cour de récré.
si possibilité, faut effacer tous ces messages vengeurs, jaloux, arrogants et autres franchouillards jamais contents. Tout ceci est lu par la direction, car franchement pour se faire passer pour des crétins et des demeurés, y'a des champions chez HP.

Syndicat FO pour HP a dit…

Voici l'analyse de l'équpe de négociation FO à la suite de la réunion du 3/11 :

Ce qui ressort de cette journée de négociation c'est : "la direction accepte de baisser le chiffre de 1240 à 990 en échange des 35h" .

C'est un peu réducteur au vu des avancées qui ont été faites sur de nombreux points, mais c'est vrai que cette formulation n'est pas acceptable et peut même être considérée comme une provocation à l'égard des syndicats - voir la position CGT ci-dessus. Nous ne reprendrons pas les arguments pour la plupart justes développés par nos collègues mais nous vous proposons un "décodage" un peu plus pragmatique de la situation :

1) La direction a dénoncé dans les 2 CEs l'accord ARTT et affiché son intention d'augmenter le forfait jours de 206 à 218 jours pour les cadres "dits" autonomes tout en restant dans le cadre de la loi Aubry 2. En clair cela veut dire que HP reste dans le cadre de la loi sur les 35h et que cet accord doit être renégocié dans les 15 mois. Au bout de ces 15 mois, soit un accord a été négocié (avec un forfait >206 jours),soit la direction peut modifier le forfait à 218 jours par avenant individuel au contrat de travail. Le salarié qui ne veut pas signer peut alors faire l'objet d'un licenciement économique. Cela ne concerne bien sur que les cadres en jours.

Le passage à 218 jours peut donc intervenir indépendamment des suppressions de postes annoncées. :Pour être encore plus clair : dans 15 mois il n'y a plus rien à négocier et on peut perdre jusqu'à 12 jours - PSE ou pas PSE.


Que peuvent faire les syndicats ? : a) demander que les salariés aient le choix entre forfait heures et forfait jours (refusé net hier par la direction!) b) passer en mode "obstruction" en dénoncant devant l'inspection du travail et les tribunaux la proportion trop importante de personnes au forfait jours chez HP : ce serait tout à fait justifié puisque les 3600 personnes au forfait jour ne sont à l'évidence pas tous des cadres autonomes mais cette procédure est longue et le résultat incertain.


2) La direction propose d'anticiper sur les gains attendus par cette mesure en passant de 1240 à 990 postes supprimés. Bien sur, on ne sait pas où seront gagnés ces postes (et l'"avantage" d'anticiper est qu'on ne le saura jamais!). Et on ne sait pas par quel miracle ces 250 postes sont crées. Pour FO, il s'agit d'une posture - dont nous préférons ne pas analyser les motivations - mais qui n'a de fait aucune justification. Demandez donc à la direction de vous l'expliquer, nous on n'a rien compris! -et à vrai dire cette cuisine ne nous intéresse pas.

Seul le résultat compte: 1240-250= 990 le chiffre a donc commencé à baisser et ça c'est positif !- presque la moitié du chemin vers les 740 a été accomplie, et nous pensons que la négociation et les autres mesures annoncées (notamment autour du groupe de ré-industrialisation) peuvent permettre de réduire encore de façon significative ce chiffre.

Quelques compléments :

La direction a accepté hier dans le cadre du protocole de négociation le principe d'une compensation financière des jours de RTT supprimés,
Le chiffre de 218 n'est pas définitif et pourrait être ramené dans le cadre des négociations à une valeur plus raisonnable (211 comme chez IBM, 214, 216 ??)
La revendication centrale pour FO c'est Zéro désignations et nous pensons être en mesure de l'obtenir par la négociation
Pour avoir 0 désignations - il faut 1) un nombre important de pré-retraites (c'est le départ le moins douloureux) : nous défendons le principe d'une pré-retraite "sociale" c'est-à-dire qui à budget équivalent profite à un maximum de volontaires. Le principe de pré-retraite figure parmi les propositions de la direction.
2) un volontariat attractif : il a été acquis hier que les conditions de volontariat "seraient sensiblement égales à celles du plan 2003"
Et 3) un reclassement efficace : là-dessus rien n'est acquis à ce jour.

Voilà - Nous espérons que cette analyse vous éclairera pour participer au sondage proposé par la CFTC - L'équipe FO est très active au sein de l'intersyndicale et se tient à votre disposition pour toute question. Comme les autres OS, nous consultons nos adhérents, nous écoutons les feed-backs des employés HP et nous prendrons notre décision en début de semaine prochaine en concertation avec l'intersyndicale.

Bien syndicalement,
Pierre Roussenq - DSC FO

Anonyme a dit…

si on ne fait pas de C2A, alors qui partira ? :

- les plus de 50 ans ne partiront pas car ils se retrouveront direct au chomage

- les 45 a 50 ans ne partiront pas car ils savent que eux aussi sont deja 'trop vieux' sur le marche du travail

...alors tous les volontaires devront etre des moins de 40/45 ans ?

ET PUIS SURTOU PAS DE DFFERENCE ENTRE LES CADRES ET LES NON CADRES (je precise que je suis non cadre). CA SERAIT SCANDALEUX

Anonyme a dit…

Moi non plus je ne suis pas de la direction mais ... on croit rêver quand on lit certains commentaires : dans l'un d’eux, son auteur demande jusqu'à un C2A à 100% du salaire !! ça veut tout dire ! je suis tout à fait d'accord avec le commentaire du 4/11 15H47 : la France est un pays de râleurs. Quand on voit les grèves incessantes des fonctionnaires et en particulier la dernière en date, cad celle des conducteurs de bus à Marseille qui en est à son 31ème jour si je ne me trompe pas, ça fait honte, et non je ne veux surtout pas rentrer dans un jeu comme celui la, dans un conflit avec la direction dans lequel on n'aura rien à gagner

Oui en France et à HP on a des conditions de travail que beaucoup nous envient. Ceux qui ne sont pas d'accord et qui profitent de ce blog pour se défouler, n'ont qu'à prendre le package et aller voir ailleurs s'il y fait meilleur travailler (d’ailleurs, pourquoi ne l’ont-ils pas fait avant ?) A HP on avait déjà les 12 jours choisis bien avant que les 35H ne soient mises en place. Les 35H c'est un luxe que notre pays ne peut plus se "payer", qui nous coûte beaucoup trop cher au niveau compétitivité (au passage il est aussi pour beaucoup dans le trou de la SS), qui n’ont en plus pas créé d'emplois, ce qui devait en être la finalité, non ? et luxe qui pousse les entreprises à délocaliser. Il faut bien être un tant soit peu réaliste !! Pourquoi tout part en Chine ou en Inde ? là bas les gens travaillent 10 heures par jour , parfois 7 jours sur 7, en plus ils sont motivés pour travailler et ne râlent pas tout le temps !! je ne dis pas que c'est ce vers quoi il faut tendre, mais c'est la pure réalité.
Arrêtons de râler pour râler, élevons le débat SVP et voyons un peu le positif : oui il y a des avancées positives dans ce protocole et oui je suis pour sa signature, en continuant de négocier pour un PDA correct pour tout le monde.

Anonyme a dit…

Une chose n'a pas été dite sur ce blog.
En éliminant les humours douteux, les commentaire 'cou..ions' et les insatisfaits ou frustrés eternels (tout ceci ne preprésentant qu'une part assez minime des commentaires), il reste finalement des positions assez unies, et une position bien soudée autour de notre intersyndicale que nous félicitons largement.
Ce que je veux dire c'est que, quelque part, l'esprit HP 'ouvert', le HPWAY, et bien il vit toujours pour certains. La famille est là et beacoup d'employés n'ont pas oublié l'altruisme et l'intelligence de nos fondadeurs?
Et ça fait plaisir !! et tant pis pour ceux qui souhaitent tuer cet état d'esprit. HP vit toujours.

Anonyme a dit…

Apres 20 ans d'HP, j'ai du mal a accepter qu'elle soit devenue une entreprise simplement capitaliste. Neanmoins, c'est un fait. La proposition de PS a bien evolue par rapport aux messages des mois precedents. Ne soyons pas suicidaires, acceptons cette base de discussion. Les jusqu'au boutistes ne font que renforcer l'idee que se font les US des petits francais... On a tout et tous a y perdre.

le concombre masqué a dit…

Voici mes réactions par rapport à la réunion d'hier sur le protocole de négociation :

- je ne suis pas prêt à lacher 12 jours contre seulement 250 emplois surtout s'il n'y a pas de garantie. on est toujours au dessus de la moyenne européenne et bien au dessus de la moyenne monde.

- les jours supprimés seraient payés : c'est bien, c'est une avancée mais ils seront payés comment ?

- quitte à perdre des jours, je préfère que ce soit des jours choisis plutot que des RTT pour garder la liberté de les poser sans contraintes.

- si des jours sont supprimés, je considère qu'il faut revenir sur les concessions qui ont été faites à l'époque (gel des salaires, suppression des 2 jours de congés et du jour d'ancienneté)

- il faut clairement privilégier les départs volontaires, obtenir les conditions de 2003 est réellement un point positif.

- il ne faut pas lacher sur les C2A pour les cadres (pour info, je suis cadre mais à 32 ans, je suis loin d'être éligible au C2A/PDA)

- je m'inquiete d'un éventuel changement de convention collective (pour le Syntec) et je souhaite avoir des garanties de ce côté là aussi.

- je n'ai pas le sentiment d'être un jusqu'auboutiste, juste de défendre nos intérêts au mieux, et pas seulement les miens. Ces revendications peuvent paraîtres abusives, notamment vis-à-vis de l'extérieur, mais la direction a placé la barre tellement haut sur les suppressions de postes qu'il faut contrebalancer.

- Il ne faut pas oublier que nous ne sommes qu'au début des négociations. Les premiers éléments concrets n'ont été abordés que depuis hier. Il ne faut pas céder à la panique, à l'urgence et prendre le temps nécessaire aux négociations. Le temps joue plutôt en notre faveur, car même si la situation n'est pas facile à vivre, nous ne sommes pas à la rue.

- je n'ai pas de scrupules à défendre ce que je considère comme des acquis quand je vois les conditions d'arrivée, de rémunérations et de départ des nos haut dirigeants par rapport à ce que des gens qui ont 20 ans de boite risquent de toucher alors que ceux sont eux qui ont fait les beaux jours d'HP.

- personnellement, je suis dans la catégorie des gens qui partiraient si le package était intéressant mais comme rien n'est jamais sur à l'avance, et comme je suis solidaire de mes camarades, je raisonne de manière plus générale. Mais le plus important, c'est que l'un n'empeche pas l'autre, que l'entreprise emploie des gens avec des profils et des objectifs très différents, qu'il faut prendre tous ces aspects en considération et que l'union fait la force.

- cette position implique un durcissement des négociations et personnellement, je suis prêt à envisager un certain nombre d'actions pouvant aller, si nécessaire, jusqu'à une grève ferme non rémunérée à l'approche des fêtes de Noël.

- tout le reste (Création du Groupe de Développement d'Activités en France, ...) me parait foutaise et manipulation.


Merci pour les efforts passés et à venir de l'intersyndicale, je suis à 100% avec vous.

Anonyme a dit…

Question a l'intersyndicale

Apres avoir lu tous ces messages, la confusion me parait la regle tant qu'une Assemblee Generale ne sera pas organisee. Est-ce a l'ordre du jour? Quand?

Anonyme a dit…

je suis un ex-HP, parti en 2003 vomontairement... Sachez si ça peut vous rassurer qu'il y a une vie après HP et elle est toute aussi interessante et passionnante (et pour ma part beaucoup mieux remunérée).
Le mythe HP a bel et bien vécu (je bosse toujours dans l'IT et je peux vous dire que l'image est déplorable depuis le rachat de CPQ...)

Dommage HP était une super boite, mais aujourd'hui elle n'attire plus personne... J'ai même vu une offre d'emploi d'HP sur le site de l'APEC !

PS: je bosse dans une autre multi-nationale nord-Americaine, ou les mots RH signifient encore qqchose...

Courage !

Anonyme a dit…

A 16:41

Tu peux nous dire le nom de ta boite miracle? Ca serait sympa pour ceux qui cherchent ;-)

Anonyme a dit…

Je suis pour le protocole de negociation et bon courage pour la suite. Ce n'est qu'un début mais ça a le merite d'exister.
Si l'on refuse en bloc maintenant, on risque de perdre plus, voir perdre tout espoir de relancer de l'activité HP en France dans les prochains mois/années.
Merci encore.

Anonyme a dit…

A quoi joue la direction de HP France ?

Après avoir annoncé que HP corp a réalisé un milliard de bénéfices au dernier trimestre, la direction de HP France prétend dans la foulée qu'il y a en France 1240 postes EN TROP, càd 1240 x 206 = 2554409 journées de travail soit disant "NON PRODUCTIFS", qu'il convient de supprimer.
Puis dans la foulée, elle propose lors des négociations de suppimer les 12 "jours choisis" (day-off) dans le cadre des accords ARTT - rien à voir avec la loi nationale sur les 35 heures, soit dit en passant - ce qui, en d'autres termes, contribue à AUGMENTER le nombre de jours IMPRODUCTIFS.
Quelle que soit l'hypothèse sur le nombre de suppressions de postes - zéro, 990 ou 1240 - il subsistera toujours, à l'issue du plan hypocritement nommé PSE, un EXCEDENT de journées de travail improductifs par rapport à l'objectif de la restructuration imposée par HP Corp.
Jeu exécrable de plan qui en cache un autre, comme l'histoire des trains au passage à niveau ?

Par le temps qui court où le monde est en train de marcher sur la tête, la direction de HP France n'est pas à une ou deux aberrations près.

Les employés de HPF et HPCCF ont-ils les chefs qu'ils méritent ?

Anonymement vôtres

Anonyme a dit…

16:17 éleve le débat SVP aussi et arrete les stereotypes sur la France, les chinois et touti quanti.

On peut en sortir d'aussi simplistes sur la belle societe americaine liberale et capitaliste qui a l'air de te faire rever.

RAOUL a dit…

Suite à la remarque du concombre masqué....
"je ne suis pas prêt à lacher 12 jours contre seulement 250 emplois surtout s'il n'y a pas de garantie. on est toujours au dessus de la moyenne européenne et bien au dessus de la moyenne monde."
Bien dit.

"les jours supprimés seraient payés : c'est bien, c'est une avancée mais ils seront payés comment ?"
Effectivement s'il sont rémunérés à 2% pas d'accord...

"quitte à perdre des jours, je préfère que ce soit des jours choisis plutot que des RTT pour garder la liberté de les poser sans contraintes."
Je ne peux pas dire l'inverse etant l'auteur de 8h24.

"si des jours sont supprimés, je considère qu'il faut revenir sur les concessions qui ont été faites à l'époque (gel des salaires, suppression des 2 jours de congés et du jour d'ancienneté)
Absolument d'accord.

"il faut clairement privilégier les départs volontaires, obtenir les conditions de 2003 est réellement un point positif."
D'accord et déjà merci à l'intersyndicale.

"il ne faut pas lacher sur les C2A pour les cadres (pour info, je suis cadre mais à 32 ans, je suis loin d'être éligible au C2A/PDA)"
En ce qui me concerne j'ai 47 ans, bosse depuis 30 ans et aimerais bien partir dans de bonne conditions mais n'ayant pas l'age d'elligibilité, je suis respectueux des plus anciens (et non pas plus vieux) qui ont fait HP et l'avenir de HP...

"je m'inquiete d'un éventuel changement de convention collective (pour le Syntec) et je souhaite avoir des garanties de ce côté là aussi."
Compte tenu du commentaire précédent, c'est véritablement un point crucial qui determinera mon engagement à venir. Depuis 29 1/2 de convention collective, je ne veux pas passer Syntec sauf compensation financière substancielle.

"je n'ai pas le sentiment d'être un jusqu'auboutiste, juste de défendre nos intérêts au mieux, et pas seulement les miens. Ces revendications peuvent paraîtres abusives, notamment vis-à-vis de l'extérieur, mais la direction a placé la barre tellement haut sur les suppressions de postes qu'il faut contrebalancer."
Absolument exact.

"Il ne faut pas oublier que nous ne sommes qu'au début des négociations. Les premiers éléments concrets n'ont été abordés que depuis hier. Il ne faut pas céder à la panique, à l'urgence et prendre le temps nécessaire aux négociations. Le temps joue plutôt en notre faveur, car même si la situation n'est pas facile à vivre, nous ne sommes pas à la rue."
Je viens d'une société dont vous avez récupéré la partie bureautique, je respecte HP et l'esprit qui y régnait par le passé ainsi qu'un esprit constructif et noble... J'ai l'impression d'etre trahi et de ne pas retrouver cet HP que vous avez construit et vendu lorsque j'ai décidé de venir vous rejoindre... que je respecte... et pour lequel je veux me battre et m'engager avec vous...
J'y ai perdu en quittant ma société pour laquelle je "vivais" depuis 29 ans. J'ai l'impression d'y perdre encore, n'en déplaise à certains qui disent que l'on va trop loin... Pensez au pognon que se font nos mangagers et à la politique imposée par l'entreprise pour se convaincre que ce ne sont pas des enfants de coeur....
J'ai vécu ce que vous vivez depuis 1 an 1/2 et ai pris l'habitude de ce contexte.
Patientez ! On n'en sera que gagnant ! et en attendant nous ne sommes pas à la rue et nous touchons nos salaires comme rappellé par plusieurs de nos collègues.

"Je n'ai pas de scrupules à défendre ce que je considère comme des acquis quand je vois les conditions d'arrivée, de rémunérations et de départ des nos haut dirigeants par rapport à ce que des gens qui ont 20 ans de boite risquent de toucher alors que ceux sont eux qui ont fait les beaux jours d'HP."
Voir ci dessus...
Grand respect pour nos prédecesseurs et tout a fait d'accord avec le concombre masqué.

"personnellement, je suis dans la catégorie des gens qui partiraient si le package était intéressant mais comme rien n'est jamais sur à l'avance, et comme je suis solidaire de mes camarades, je raisonne de manière plus générale. Mais le plus important, c'est que l'un n'empeche pas l'autre, que l'entreprise emploie des gens avec des profils et des objectifs très différents, qu'il faut prendre tous ces aspects en considération et que l'union fait la force"
Encore d'accord. Le concombre masqué... si tu nous regardes...
Arretez de chicaner pour des avantages inhérants à tel métier ou à tel autre. Le commentaire de 14h10 me parait indecent au plus au point. D'une part, l'intersyndicale me parait, pour le moment en tout cas, honnète et serieusement laborieuse et tient compte de nos points de vue s'ils sont exprimés. D'autre part, les commerciaux ont un métier, des risques, un fixe et des % qui n'ont rien à voir avec un HP de "bureau". Ils sont absents régulièrement de chez eux alors que beaucoup d'entre nous sont confortablement assis devant leur télé le soir avec "maman et les gamins"...
Alors arretons là ! Tel métier ses avantages et ses inconvénients, tel autre...
Unissons nos forces et restons contructifs et déterminés. S'il faut céder, il est encore trop tôt et nous avons des cartes à jouer.

"cette position implique un durcissement des négociations et personnellement, je suis prêt à envisager un certain nombre d'actions pouvant aller, si nécessaire, jusqu'à une grève ferme non rémunérée à l'approche des fêtes de Noël."
Noublions pas que si nous "négocions" pendant 3-6 mois, la période fatidique qui fait peur à nos managers et leur royalties, se joue sur 1 mois et demi. Après, meme si nous faisons grève, cela ne changera pas grand chose....

"tout le reste (Création du Groupe de Développement d'Activités en France, ...) me parait foutaise et manipulation."
C'esr aussi mon point de vue et me rappele de douloureux souvenirs...


"Merci pour les efforts passés et à venir de l'intersyndicale, je suis à 100% avec vous."
Moi aussi.

Anonyme a dit…

Je suis dans le meme cas ci-dessous(53ans) si les criteres 2003 perdurent:

Je suis potentiellement CSA; et globalement je trouve que vous avez fait un bon travail de négociation au niveau syndical.

Par contre sur les CAS cadre ( je suis cadre) je suis surpris , car je suis plutôt partant pour laisser la place à un plus jeune et éviter un départ désigné. Je ne comprends pas le cas particulier qui est fait pour les cadres CSA.
Je ne comprends pas cette différence (et suivant son contenu ) si les conditions sont défavorables spécialement pour cette catégorie, je ne suis pas certains de partir …et alors, un désigné de plus...

Anonyme a dit…

J’appartiens à la catégorie des cadres de + de 50 ans avec + de 15 ans d’ancienneté. Je compte parmi ceux qui n’ont qu’une envie c’est de quitter cette boite - qui leur ressemble de moins en moins - le plus vite et le plus honorablement possible quitte a y laisser quelques plumes (ex : baisse de revenues de x%).

J’aimerais éclaircir un certain nombre de points:

1. Quelle est la différence entre C2A et PDA ?
- Plus généralement, je ne comprends pas la logique qui pousse une boite comme HP à payer quasi intégralement des salariés/rentiers dont elle n’utilise plus les services. N’aurait-elle pas intérêt à les user jusqu'à la corde ;-) ? Quel est le bénéfice pour HP ?
- j’ai entendu dire qu’HP avait déjà « rentabilisé » le précèdent plan social, est-ce vrai ? Comment cela est-il possible ?

2. A-t-on fait des simulations sur les chiffres des personnes potentiellement concernées?
- Ex :
_ 50 et + : cadres / Non cadres
_ 51 et + : cadres / Non cadres
_ 53 et + : etc.
A-t-on fait un sondage pour savoir dans ces différentes catégories combien de personnes seraient candidates au départ et dans quelles conditions?

J’apprécierais qu’un représentant syndical ou tout autre informé prenne le temps de répondre à ces questions que je crois ne pas être le seul a me poser.

Anonyme a dit…

Au vu des debats ci-dessus, chacun preche pour sa chappelle en fonction de sa situation personnelle. Donc moi aussi, avec mes mots et au risque de choquer.

Je suis (relativement) jeune, je suis mobile, je ne suis pas surpaye par rapport a la moyenne nationale ou locale...donc je peux quitter Grenoble pour trouver un job ailleurs en France (si si, j ai teste le marche de l emploi, il y a d autres societes , certains ne vont pas le croire...)

Je suis tout a fait d accord pour partir avec X0000 Euros ASAP (je fais un effort, c est normal qu HP en face un aussi)

Pourquoi ne pas offrir un plan de depart volontaire sans autre discussion prelalable? ca permettra a la direction de montrer aux US qu elle a enclenche le processus de degraissage, et aux syndicats de reflechir pour la suite (ARTT, developpement local, etc), avec les personnes qui se sentent concernees .


Je suis venal et individualiste? A force de travailler pour une societe americaine cote en bourse, surement...

Anonyme a dit…

En reponse a 04 novembre, 2005 16:17 au sujet des Chinois : ils commencent a raler, j'ai deja poste un lien vers un article a ce sujet.

Anonyme a dit…

Combien de personnes chez HP rentrent dans les catégories suivantes ?

50 et + : cadres / Non cadres
51 et + : cadres / Non cadres
53 et + : etc.

A-t-on fait un sondage, avons les infos de pyramide des ages via la RH ,pour savoir dans ces différentes catégories combien de personnes seraient candidates au départ et dans quelles conditions?

J’apprécierais que LES représentants syndicaux travaillent ensemble sur ce sujet et fournissent des éclarages sur cette approches. Il y a certainement un gisement de volontaires, qui à defaut de pouvoir exercer les stock options accumulées apres des années de dur travail...mais invendables au cour actuel, prendraientleur part des bénéfices accumulés mais aux mains de MH ( qui n'y est pour RIEN )et éviterait les désignations sauvages.
Pour etre clair, apres 50 ans pour retrouver du travail ZIP!!

Anonyme a dit…

Ancien de HP, parti en 2003 au titre d'un sérieux ras le bol de HP et avec un plan très intéressant, j'attire votre attention sur la difficulté de retrouver du boulot après HP. C'est possible mais souvent long et difficile. Je pense donc que la proposition de FO de négocier les conditions de reclassement est particulièrement importante. Cet aspect est négligé dans les échanges actuels sur ce blog, malheureusement.
Ciao

Anonyme a dit…

En reponse a 04 novembre, 2005 16:17 : Dire que les 35 heures entrent en ligne de compte pour ce qui est de la competitivite est vrai dans la mesure ou chacun fait effectivement 35 heures. Il me semble que la majorite fait plus que 35 heures (ou l'equivalent horaire annuel) et perd des jours de RTT 3T et autres (c'est ca la motivation), donc l'hypothese "les 35 heures sont la cause des licenciements chez HP" est fausse. Bien sur si l'on s'en tient au politiquement correct (les 35 heures sont appliquees et monsieur l'inspecteur du travail n'a aucune raison de venir nous chercher des ennuis) alors on peut dire n'importe quoi.

Anonyme a dit…

Message destiné à tous les employés HPF et HPCCF

Bonjour à toutes et à tous,

Nous nous sommes réunis hier avec les organisations syndicales de nos deux sociétés HPF et HPCCF, afin d'étudier ensemble les modalités possibles d'un protocole de négociation. Cette réunion faisait suite à celle du 23 septembre dernier où un consensus n'avait pu être dégagé. Ce protocole permettrait de fixer les modalités, le cadre et l’ouverture immédiate de négociations, portant tant sur le périmètre que sur les conditions de notre projet de restructuration.

Nos propositions à l'issue de cette journée de discussion sont articulées autour de 3 grandes priorités :

Pérenniser les investissements durables en France
Accroître notre compétitivité à travers un nouvel accord ARTT afin de diminuer l'impact net sur l'emploi,
Favoriser le volontariat dans le cadre du PSE

Ces propositions dont nous vous détaillons ci-dessous les principes n'ont bien sûr valeur d'engagement que dans le cadre de l'acceptation du protocole de négociation.


1) Pérennisation de nos investissements en France

La pérennité de nos activités en France est un sujet important pour tous et que nous partageons. Dans ce but, nous avons proposé plusieurs initiatives que nous souhaitons intégrer au contenu de la négociation.

Tout d'abord, nous proposons la création d'un Groupe de Développement des Activités en France ayant pour objectif de rechercher toutes les pistes de développement de nouvelles activités. Ce groupe, dont nous souhaitons confier la présidence à Bernard Méric associerait des responsables de Business, des personnes extérieures et des membres des organisations syndicales signataires du protocole.

Par ailleurs, nous souhaitons signer après accord avec les organisations syndicales, des Conventions de Revitalisation sur les bassins d'emploi de l'Isère et de la Région Parisienne pour faciliter la création d'emplois et d'activités à l'extérieur de HP. Ces conventions associeront bien sûr les collectivités locales et les partenaires sociaux.

Enfin, la pérennité des emplois dépendent aussi de notre capacité d'adaptation aux évolutions du marché. Nous proposons de négocier un Accord Triennal d'Adaptation à l'Emploi, à l'issue des consultations relatives au plan social. Cela permettra aux collaborateurs restant chez HP d'adapter dans le temps leurs compétences à ces évolutions futures des marchés stratégiques d'HP.

2) Négociation d'un nouvel accord ARTT

Nous sommes aujourd'hui confrontés à un problème de compétitivité sur notre marché. L'accord que nous avions signé en 1999 et confirmé en 2003 ne correspond plus aux conditions du marché actuel. En effet, alors que la plupart de nos compétiteurs sont proches des 218 jours travaillés pour les cadres au forfait jour (convention collective de la métallurgie), notre accord est établi à 206 jours. Ce désavantage compétitif s'est accentué dans le temps, notamment en raison de la pression extrême sur les prix que connaît le marché informatique depuis plusieurs trimestres. Cette tendance s'inscrit dans le long terme. C'est bien sûr particulièrement le cas pour toutes les ressources que nous facturons à nos clients directement ou indirectement, car nos prix journaliers sont mathématiquement plus élévés à concurrence de ces 12 jours d'écart.

Nous pensons que la renégociation de l'accord ARTT nous permettrait d'être mieux positionnés en termes de prix et donc de gagner plus de dossiers face à la concurrence. Nous estimons aujourd'hui qu' un accord ARTT à 218 jours pourrait entraîner un développement d’activité équivalent à 250 postes environ. Nous sommes prêts à prendre ce pari en anticipant les postes liés à cette croissance d'activité. C'est pour cette raison que nous souhaitons associer aux négociations du Plan celles sur l'accord ARTT. C'est dans cet esprit que nous avons récemment dénoncé cet accord, dans le strict respect de la législation.

Enfin, nous sommes ouverts dans le cadre d'un protocole de négociation, à l'étude d'une compensation financière à définir et nous souhaitons maintenir les autres dispositions de l’accord ARTT du 11 mars 2003 tels que les options temps travail pour les personnes en heures, temps partiel, PET …

3) Actions pour favoriser le Volontariat

Nous savons tous que la priorité donnée aux départs volontaires est un élément clé tant pour le bon déroulement du plan que pour les conditions de développement d'HP dans le futur. C'est également le meilleur moyen pour éviter au maximum les désignations, ce qui est clairement un objectif commun de la Direction d'HP et des partenaires sociaux.

Nous avons dit hier que nous souhaitions proposer des conditions de départ pour les volontaires (hors cessation anticipée d'activité) équivalentes à celles du plan lié à la fusion Compaq/HP. Ces conditions de départ restent exceptionnelles et très supérieures à la quasi-totalité des accords signés dans notre industrie et de manière plus générale en France. Nous souhaitons également proposer un programme de Plan de Départ Anticipé (PDA), à destination principalement des populations non-cadres dont les activités sont plus impactées par la restructuration et cela, dans l'esprit et le respect de la Loi "Fillon".

Enfin, au-delà de ces initiatives concernant le volontariat, d'autres mesures pourront les compléter comme par exemple celles favorisant les temps partiels et la mobilité interne.

En conclusion, avec l'ensemble de ces propositions nous pensons avoir désormais une base solide de discussion avec nos Partenaires Sociaux. Nous sommes convenus avec eux de prendre quelques jours pour réfléchir à ces propositions et leur avons demandé de nous dire d'ici le 9 novembre si ils souhaitent continuer dans cette voie de dialogue social et s'engager sur ce Protocole de Négociation, ce qui serait, nous en sommes convaincus, la meilleure solution pour tous les collaborateurs d'HP et pour nos clients.

Dans le cas d'une réponse positive des Organisations Syndicales, nous pourrons démarrer immédiatement les négociations sur l'ensemble de ces sujets.

Sans présager des décisions qui seront prises dans les jours à venir, nous nous félicitons de l'esprit de responsabilité de tous ayant entouré nos discussions ce jeudi et souhaitons vivement que celui-ci puisse être maintenu dans les semaines et mois à venir.

Nous continuerons à vous tenir informés régulièrement du déroulement des discussions au cours des prochaines étapes.

Patrick et Pierre

Anonyme a dit…

Il est heureux de voir que la direction HP, sous la pression médiatique, revient à de meilleurs sentiments, vis à vis de ses employés, ce qui n'était pas le cas lors de l'arrogante annonce du plan de licenciement.
Meme si logiquement, la négociation démarre, gardons à l'esprit dans cette affaire, que la France (4eme marché HP) va perdre plusieurs centaines d'emplois pour un motif uniquement boursier, alors qu'HP va et voudra continuer à gagner des parts de marché pour accroitre ses profits.

Anonyme a dit…

Si je comprends bien le message de "Patrick et Pierre", on est plus dans un dispositif de pré-retraite qui avantage particulièrement les non cadres, mais dans un programme de Plan de Départ Anticipé (PDA), à destination des populations non-cadres.

Autrement dit, pour les cadres de + de 50 ans, c'est soit prendre le package avec chomage derriere, soit rester (si possible ...) avec 12 jours de RTT en moins.

Si cftc hp peut eclaircir ce point, parce que moi, ca va determiner mon vote.

employé en WE a dit…

J'ai lu ce blog attentivement entre le message de la direction, celui de FO après la CGT et CFTC qui communiquent et j'ai envie de dire allez y continuer à negocier!
Par exemple la direction pourrait pousser l'effort a -350 contre les 12 jours RTT et les remunerer de maniere inversement proportionnelle au salaire. On peut aussi parler de depart progressif (PDA ou creation d'entreprise) sur 3 ans, et encore ameliorer la prestation LHH pour qu'elle soit active dans le reclassement...Bref soyez creatif et motivez nous! MERCI

Anonyme a dit…

au message : 04 novembre, 2005 15:08

Un jour malheureusement, toi aussi tu seras placardisé et alors tu commenceras peut-être à comprendre qui étaient ces gens placardisés qui ont soit-disant "leur réseau"!

Notre situation appelle à la solidarité générale et paradoxalement bon nombre de messages expriment uniquement des souhaits individuels! C'est consternant,indécent même.

Concernant le package, ne vous affolez pas... Il y aura suffisamment de licenciements pour satisfaire tout le monde et vous allez pouvoir le réaliser votre projet!

L'avenir c'est donc ça : Se faire embaucher dans une grosse boîte et attendre patiemment le juteux package? Ou au contraire, se battre pour refuser des licenciements injustifiables, se battre pour conserver les droits acquis et tenter de s'épanouir dans son boulot?

Merci à l'intersyndicale donc!

Cependant, si l'intersyndicale plie lundi... je ferai comme la plupart, j'attendrais patiemment mon package et je chercherai dès décembre une autre vache à lait... contre mon gré mais convaincu que c'est la meilleure chose à faire... merci Mark Hurd même si notre package à nous est ton budget "nourrice"!

Anonyme a dit…

proverbe chinois: "que le cheval court vite et qu'il ne mange pas trop si c'est possible"

Anonyme a dit…

Souvenez vous( si vous êtes ancien )
Avant l'accord ARTT:
-un horaire légal de 36h40 avec 1/2 journée par semaine
-transformé en DOFF soit 12 jours planifiables ( nous avions perdus 26 1/2 j )
puis sont arrivés les RTT. à 206 j/an


L'accord des 35 heures a donc été la continuation d'une régression pour nos conditions de travail.

Les RTT c'est 10 jours et non 12. comme ( 218 jours au lieu de 206) . il s'agit donc de re-négocier les DOFF.

Nous pourrions revenir à l'ancien système soit à 36h40 avec 1/2 jour off par semaine.

Le marché a beau être ce qu'il est, ce sont les décisions de nos chers managers au plus haut, qui ont mené a cette situation. Deux grosse boitescomme HP et Compaq ne peuvent se fusioner sans reduire les doublons.

Lors du dernier plan, les premiers départs ont donné lieu à un gel de salaires important. pour ceux qui sont restés. Je ne crois plus ce qu'annonce la direction et le souffle est partie: Le HPWay.

S'il faut obtenir satisfaction, c'est pour ceux qui vont rester. Je suis donc contre cet accord car n'est pas associé de suffisamment de garantie. tant pis si le navire coule, cela n'empéchera pas certains de piquer dans la caisse.

Si nous desirons être compétitifs vis à vis de la concurence faisons en sorte de réduire la dotation transférée aux US pour gonfler les parachutes de nos dirigeants.

CFTC HP a dit…

Réponses à l'anonyme de 9:45 et autres questions équivalentes :
"la direction a t'elle precisé comment seront repartis entre HPF et HPCCF ces 250 licenciements qu'elle propose d'eviter si les 35hr sont abandonnées?" :
1/ Les "35h" sont à renégocier de toutes façons, qu'on le veuille ou non. Mi 2007, les 12 jours choisis disparaissent pour les cadres autonomes sauf accord signé d'ici là ou recours juridique hypothétique.
2/ Comme FO, on pense que c'est une posture maladroite de la direction plus qu'un chantage. Même s'il n'y avait pas eu de plan social, cet accord aurait été dénoncé. Comment voulez-vous que la baisse du chiffre soit obtenue du management européen et US sans effet de contagion dans les autres pays ? La solution trouvée par la direction a été de faire le lien avec une baisse des 35 heures françaises mondialement connues. Mais cela vient rajouter une brique agaçante de plus aux absences de justification et de logique de ces suppressions de poste.
3/ Les postes qui ne seront pas supprimés viendraient décrémenter HPF et HP CCF en proportion sans que l'un soit désavantagé par rapport à l'autre.
Cela a été dit et les syndicats y veilleront si négociation il y a.

CFTC HP a dit…

Réponse à 9:02 "Si on accepte de négocier et qu'à la fin il n'y a toujours pas d'accord, que se passera-t-il?"

--> S'il n'y a pas d'accord au bout de la négociation, selon nous le conflit se déplacera dans les informations-consultations du Comité de Groupe et des CE. Les NAO suivent un calendrier indépendant. On ne sait pas quand commenceraient alors les négociations ARTT.

CFTC HP a dit…

Réponse à 9:04 "chaque syndicat pourrait-il clairement indiquer ses positions quant a cette proposition? Cela permettra aux employés de voter en connaissance de cause et ainsi d'avoir des syndicats reellement representant la volonté des salariés"

La CFTC s'engage à répondre clairement sans doute la semaine prochaine dès que nous aurons connaissance de la rédaction finale du protocole de négociation, des questions restant en attente de réponses. Nous continuons de souhaiter un premier niveau de réponse collectif de l'intersyndicale
sur la signature ou pas de ce protocole.

Anonyme a dit…

Lorsque nous avons signé le contrat pour passer en "cadre jours", la DRH n'avait-elle pas dit que l'on pouvait redevenir "cadre horaire" a tout moment ???

CFTC HP a dit…

Message de 10:11
"Qui pourrait me donner les conditions de départ de 2003 ?"

La dernière version du tableau de calcul des indemnités de départ 2003 que nous avions fait à l'époque grâce à un sympathisant est envoyé sur simple demande à cftchp@hp.com

Syndicat FO pour HP a dit…

Une petite précision de FO par rapport au PDA et aux inquiétudes des "vieux" cadres :

Il n'a jamais été dit par la direction que le dispositif de départ anticipé serait "réservé" au non-cadres mais qu'il y aurait "une priorité" pour les non cadres. Notre compréhension (FO) de ce point qui sera abordé en temps utile (négociations sur le livre 3 si négos) est que les conditions d'accès pourraient être différentes : par exemple 52 ans pour les non-cadres et 54 ans pour les cadres.

Mais ATTENTION !

1) Les chiffres ci-dessus sont des exemples - en aucun cas des pronostics ni des "révélations"
2) Nous pensons qu'il vaut mieux parler de "nombre de trimestres avant la date officielle de retraite" que d'age
3) La loi Fillon a effectivement changé le contexte par rapport au précédent plan de C2A et donc les conditions de ce plan de PDA seront FORCEMENT différentes

Avec l'intersyndicale, nous travaillerons sur ces aspects le moment venu. Il paraît sain de vouloir faire baisser le chiffre total des suppressions avant de s'occuper des conditions de départ : l'objectif n'est bien evidemment pas de faire partir le maximum de monde - fussent ils des pré-retraités heureux.

En ce qui concerne FO - mais nous savons que les autres syndicats y travaillent sérieusement aussi - nous avons effectivement étudié précisément la pyramide des ages - pour les cadres comme pour les non-cadres dans le but d'avoir une proportion importante de pré-retraites dans les départs volontaires.

Bien syndicalement,
PR

CFTC HP a dit…

réponses aux questions de 10:25 :

1- est-il possible d'avoir une explication objective du lien entre la remise en cause de l'accord ARTT et la reduction des suppresions de postes ? Je dois avouer ne pas comprendre le lien de cause a effet, et beaucoup de mes collegues semblent etre dans ce cas (discussions coin cafe....!)
--> il n'y a pas de lien selon nous autre que celui indiqué dans notre réponse de 21:35

2- la compensation financiere sur l'ARTT serait-elle le paiement pur et simple de 12 jours de salaire supplementaire, soit une augmentation de base de 5,8% (218/206) pour les cadres, independemment des eventuelles augmentations de salaires de fevrier 2006 ?
--> aucune information n'a été donnée, tout reste à négocier

3- ma comprehension est-elle juste si je dis : l'acceptation de ce protocole de discussion est une base de nego, cela signifie que c'est le minimum accepte par la Direction ? Si tel est le cas, cela signifie-t-il que l'acceptation du protocole fait repasser d'entree le forfait de 206 jours par an a 218 ?
--> Le protocle est un départ de négociation sur tous les sujets. Le forfait de 206 jours augmentera seulement le jour où un accord sera signé et donc au plus tard mi 2007. Le retard de la livraison du jour choisi dans Time and Labor ce mois-ci n'a rien à voir !

4- revitalisation : s'agit-il d'un budget HP ou venant de comptes publics ?
--> budget 100% HP

5- creation d'un Groupe de dev d'activites en France : ce groupe aura-t-il la legitimite aupres de la Direction HP Europe, voire Corporate ? Car si pas de legitimite a ce niveau, comment ce groupe pourra-t-il reellement "imposer" ses propositions a ceux qui tiennent les rennes si cette legitimite n'est pas acquise des le depart ? Pour avoir une legitimite aupres de Corporate, cela ne devrait-il pas etre un groupe de travail europeen et pas uniquement francais...?
--> La Présidence par Bernard Méric est un gage de qualité. Il est basé à Bruxelles, voyage encore sans arrêt. Ancien Président d'HP en Europe jusqu'en juillet dernier, responsable des ventes du secteur public en Europe. Il a un réseau considérable et il n'a rien perdu de son dynamisme et de sa créativité. Et il a notre confiance car on le connait bien pour être parti avec lui et d'autres aux US pour obtenir le maintien de l'activité PC chez pm HP et même obtenu que Grenoble prenne la responsabilité mondaile dans les années 90. La question que l'on se pose est : a t'il un réseau d'influence suffisant malgré le changement de CEO ?

6- enfin, en terme de strategie et sur la base de vos experiences du terrain des negociations, vaut-il mieux que TOUT soit negocie dans le meme temps (NAO 2006 + ARTT + PSE) ou vaudrait-il mieux decoreler les 2 ? Quel seraient vos preconisations et arguments a ce sujet ?
--> Il y a du pour et du contre. Le mélange est intellectuellement dérangeant. Mais si on pense que les négociateurs syndicaux sont expérimentés, bien organisés et rompus à l'exercice, alors cette situation peut être tournée à notre avantage. Mais on a le droit aussi de penser qu'on est une bande d'amateurs capables de gober n'importe quoi...

CFTC HP a dit…

Réponses à 10:56

"Je ne vois pas d'aide à la création d'entreprise dans le plan ?"
--> Ce sera bien entendu dans les mesures d'accompagnement, comme les aides aux formations de reconversion par exemple

Sinon pourquoi ne pas négocier le rachat d'années d'études pour les cadres trop jeunes pour le PDA ?
puisque cela existe maintenant"
--> La pré-retraite c'est : des conditions d'ancienneté ET un âge ET un certain nombre de trimestres. A négocier.
Le rachat d'années d'études permet d'augmenter son nombre de trimestres (jusque 12), rien de plus

Anonyme a dit…

cftc hp, quand je vous lis j'ai confiance en votre action et je lie l'intersyndicale à ce commentaire. Unis nous serons forts.
Jouer la révolte et les jusqu'au-boutistes- n'est pas dans notre nature ni se sert nos objectifs: réduire les suppressions de postes et obtenir de bonnes conditions de départ pour les volontaires.
Il faut discuter, négocier, consulter, argumenter, proposer; c'est ce qui fait la force des employés HP et même si le hp-way n'est plus ce que nos "anciens" ont connu, moi 41 ans 9 ans d'hp, j'y crois toujours en voyant mes collègues se donner à fond dans leur travail et aimer leur entreprise.

C'est vrai que le climat et l'ambiance ne sont plus ceux que j'ai connus en rejoignant HP, mais les comportements extrémistes ne nous aideront pas à sécuriser l'avenir de la majorité qui souhaitent rester chez hp (pour des raisons différentes).
Alors battons-nous pour sauver nos emplois, aidons ceux qui veulent partir à le faire dans de bonnes conditions et faisons tout cela de façon intelligente, en évitant les comportements radicaux non-costructifs style SNCM ou RTM qui ne mènent à rien et ne permettent pas de continuer une activité sur le long terme.

Mon travail me plait, les conditions de travail chez HP -quoiqu'on en dise- sont plutöt meilleures qu'ailleurs, je veux continuer et je sais que mon age (plus assez jeune et déjà trop vieux) ne me permettra pas de retrouver ce type de job et ces conditions dans ma région (Grenoble).

Je resterai chez hp, sauf si je suis désigné et licencié, et je veux croire qu'on peut encore avoir un avenir en France avec hp.

Je compte sur l'intersyndicale pour négocier au mieux, faire valoir la compétence et la motivation des gens qui souhaitent rester, faire en sorte que les employés HP en France restent nombreux, et trouver un compromis intéressant pour ceux qui souhaitent partir. Moins nombreux seront les employés HP restants et plus précaire sera leur situation à moyen terme.

Il reste beaucoup d'employés motivés chez hp, j'en fait partie, même si je ne suis pas aveugle sur les changements intervenus ces 10 dernières années.
Que l'intersyndicale reste unie pour assurer la sauvegarde de l'emploi hp en France, réunir les meilleures conditions de départ et montrer que nous pouvons prendre notre avenir en main.

Anonyme a dit…

L'accord ARTT denoncé afin de lui substituer un accord plus favorable a l'entreprise.

Donc ca va se faire sur le dos de ceux qui vont rester ?


Alors messieurs de la direction vous avez envie de reduire le nombre d'employés en france:

Justification economique ???
et bien il n'y en a pas puisque financièrement HP va tres bien et que vous avez toujours des voitures de fonctions. Avant de licencier il faut deja que ca aille mal et epuiser l'arsenal des mesures vous permettant de reduire vos couts de fonctionnement, et je pense que rendre sa voiture et sa carte Total et une priorité parmis d'autres avant de licencier.
Apres l'analyse detaillé des mesures que vous aurez pris pour sauver des emplois, de la justification economique et financiere d'un plan social, vous pourrez commencer à parler de suppression des 35h et de licenciements.


Maintenant vous voulez que ca se fasse quand meme, et bien pas de probleme, je vais prendre le risque et le faire courrir à toute ma famille, de sortir de votre entreprise mais comme le risque est grand de me retrouver au chomage pendant longtemps j'estime que ce risque a un prix.

Ce prix je l'estime pour ma part a 300 000 euros vu mon age, mon ancienneté et la difficulté au dela de 40 ans de retrouver un emploi de meme niveau, soit le double du dernier plan. Ce prix je le determine de la meme manière que vous determinez les 1240 postes , la suppression des 12 jours choisis (on a que 10 RTT):

Je le double afin que mon depart me soit PLUS FAVORABLE, puisque c'est moi qui vais prendre le risque de tout perdre (salaire, famille et peut etre meme la santé).

Vous n'etes pas d'accord ? et bien vous serez bien obligés de me payer mon salaire, les charges, les frais de fonctionnement des battiments avec le foncier et toutes les taxes, pendant longtemps avant de pouvoir justifier mon licenciement.


Tant que vous ne parlerez que de reductions minimes (250 qui vont finir en L122.12 !!) , de suppression des 35h avec une compensation (mais de quoi parle t'on ??), de conditions de départ sensiblement equivalentes (c'est quoi la sensibilité equivalente ?), de suppression des C2A précédants, et ne prendrez aucun engagement dans l'INTERET FAVORABLE DES EMPLOYES et bien je suis contre la signature du brouillon complètement flou que vous nous presentez.

Anonyme a dit…

Il y a une profonde injustice à supprimer les 12 jours de RTT à des gens qui se déplacent en permanence d'un client à l'autre dans toute la France et sont au forfait jour. Conscient que cela ne représente pas pas un gros effectif dans la société, il serait judicieux que les syndicats puissent en contrepartie exiger des modalités de compensation pour cette catégorie de personnel. Dans le cas contraire, Patrick, on s'arrangera pour les récupérer, fais nous confiance !

Anonyme a dit…

Je reprend un extrait du texte de départ :

"Il est question pour la première fois d’une compensation financière pour les jours perdus"

ça part très mal : d'un côté on sait qu'on va perdre les RTTs, de l'autre qu'un compensation financière sera proposée sans aucune précision : on dirait du SYNTEC pur jus !

Anonyme a dit…

De toutes évidence, il y en a qui s'amusent à faire peur et veulent faire croire que la négociation est finie alors qu'elle n'a pas commencé. Les mêmes qui font courir les pires rumeurs. Quels sont les faits ? Perte d'un certain nombre de jours choisis (entre 5 et 12) contre compensation financière si accord trouvé avant mi 2007. Aucun rapport avec le Syntec.

Anonyme a dit…

Je me demande quel sera le résultat du sondage. Des pronostics ? Moi je dis 60% de pour les négociations.

Anonyme a dit…

" Les 250 postes gagnés c'est contre les 35 heures"

Non, les 35 heures sont l'alibi pour les 250 postes gagnés. Pas du tout la même chose...

Anonyme a dit…

cette histoire de Syntec est de l'intox. Je me demande quels interets ils peuvent bien servir.

Lors de la reunion du 28 Oct dernier avec les manageurs, la question a ete posee a PS et EG. Ils confirment qu'il n'est pas du tout dans leurs intentions de demarrer une procedure de changement de conventions collectives. HP est et restera dans la convention de la metallurgie.

De grace , arretez de vous faire peur et d'agiter ces spectres ! il y a suffisamment d'autres sujets qui necessitent notre attention

Anonyme a dit…

Certe, il y a des avancées, mais aussi des choses inacceptables . Voter pour les négotiations, c'est donc considérer que ces propositions vont s'améliorer, et meme beaucoup s'améliorer sur certains points.

D'ou QUESTION A L'INTERSYNDICALE:

Est ce que le protocole de négotiation permet a tout moment d'abandonner les négo, comme si on avait refusé dès le départ ?

Si oui, avez vous prévu en cas de négociation de consulter régulierement les employés sur la question "continue t'on a négotier a ce stade" ?

Merci de préciser comment vous voyez la suite.

CFTC HP a dit…

Autre réponse :

"Quel sera la consequence d'accepter cette base de negociation par rapport a l'engagement plan 2003/ date to 09 decembre 2005 ? Est-ce une acceptation implicite de la lecture de la direction de cette clause liee a la date du 9 decembre 2005 ?"

Nous ne voyons aucun rapport. A la CFTC nous pensons que cette date n'a plus de signification depuis longtemps puisque les licenciements économiques auront lieu en 2006. L'interprétation légale de cette clause est contradictoire et diverge selon les intéressés (en gros le texte dit = HPF : pas de licenciements économiques avant cette date et HP CCF pas de conditions inférieures si licenciements économiques avant...). En cas de conflit juridique, les juges auront à se prononcer sur un texte flou mais personne n'est capable de dire si cela obligerait la direction à reprendre sa consultation plan social à zéro pour HP et/ou à donner strictement les mêmes conditions qu'en 2003 pour HP CCF.

CFTC HP a dit…

Réponse CFTC à 9:09

Est-ce que le protocole de négotiation permet a tout moment d'abandonner les négo, comme si on avait refusé dès le départ ?

--> Bien sûr, chacun est libre de claquer la porte quand il le souhaite. Ceci dit, on peut aussi attendre le dernier jour (mi-janvier) pour vraiment claquer la porte c'est à dire refuser de signer l'accord final qui sera proposé.

Si oui, avez vous prévu en cas de négociation de consulter régulierement les employés sur la question "continue t'on a négotier a ce stade" ?

--> Le protocole autorise la tenue d'une assemblée générale sur chaque site par mois. Donc l'intersyndicale utilisera bien entendu cette possibilité.
Et il y a d'autres moyens, comme les sondages. Vous êtes déjà 500 à avoir répondu à celui qui vous est proposé actuellement.

Anonyme a dit…

Je m'excuse d'insister mais je peux difficilement me prononcer la dessus :

"La renégociation de l'accord ARTT dit 35 h pour les 3600 cadres autonomes au forfait jours. Il est question pour la première fois d’une compensation financière pour les jours perdus."

Le mot "compensation financière au prorata des journées perdues" m'aurait semblé plus adapté, sinon pourquoi pas l'euro symbolique ou l'intégration des journées de RTT sur le compte formation comme dans certaines entreprises hi-tech.

Anonyme a dit…

Quel fâcheux précédent en France serait la possibilité de voir écrit dans le journal qu'une grande entreprise faisant des bénéfices à réussi à imposer à des syndicats une renégociation des 35h très défavorable en terme d'heures travaillées. Le social à la Jospin : Mon texte est tellement bien blindé que n'importe quel réunion d'actionnaire pour le renier sans aucun problème !

Anonyme a dit…

Dans l'article http://www.reseaux-telecoms.com/news_btree/05_11_04_172444_987/News_view, je suis choqué par les propos de Didier. Reprendre les memes termes, que les grevistes de la SNCM me semble completement disproportionné et deplacé (a plusieurs titres...)

Le reste de l'article, laisse penser que la CGC ne va pas demander aux employés (au minimum a leurs lecteurs ou adherents)leurs avis.

Je ne me fait pas trop d'illusion sur l'intersyndicale et j'imagine que cela ne doit pas etre toujours evident a gerer. Mais serait il possible d'avoir ici, les commentaires (en plus de la CFTC, FO et CGT) des deux autres syndicats ?
Grace a vous, nous savons maintenant que l'intersyndicale peut se reduire et ne marcher qu'a 2, 3 ou 4 (le mieux c'est 5). Donc la position de deux des plus representifs (pour le moment..) nous intresse.

Au moins que la CGC ou/et Didier directement commente l'article et surtout cette premiere phrase (decidement pas a sa place..)..Est ce un ecart de language incontrolé (ca arrive), une exageration de la presse (frequent), ou encore voulu et reflechi (si c'est le cas..inquietant pour un négociateur..quand meme)

Merci
PS: Merci aux OS s'etant deja exprimé ici de motiver les autres de l'intersyndicale a nous donner leurs avis.

CFTC HP a dit…

Réponse 9:45

Ce serait l'objet de la négociation de préciser ces points.

En 2002, l'accord de méthode ne donnait strictement aucun détail. Il était juste question de l'objet de la négociation (restructuration, conditions de départ, l'harmonisation des avantages sociaux), de qui négociait, avec quels moyens (temps, experts...), et pendant combien de temps. C'est tout.

En 2005, le protocle de négociation a ceci de nouveau qu'il soulève au préalable le voile sur plusieurs points de la négociation. Pourquoi ? Parce que la pression médiatique, employés, politique, syndicale sans précédent nous met en position de demander et d'obtenir des précisions avant d'accepter d'entrer en négociation. Parce que l'entrée en négociation c'est un début important de sortie de crise pour la direction et l'image de marque peut commencer à se rétablir, comme le montre la couverture médiatique d'aujourd'hui qui pour la première fois est plus positive que négative vis à vis d'HP. En grande partie en raison des déclarations publiques modérées de la CFE-CGC et de la CFTC.

Mais notre signature a un prix, et ne sera pas cédée contre n'importe quoi.
Si on entre en négociation, ce sera d'une part parce qu'une majorité d'employés le demanderait dans le sondage et d'autre part parce que les échanges avec la DRH qui continueront focément lors d'une prochaine réunion de "fine-tuning" sur ce protocole de négociation nous donneraient la conviction d'obtenir plus que les préliminaires annoncés.

Préliminaires qui, sans nous laisser insensibles, ne nous font pas non plus chavirer dans un plaisir béat...

CFTC HP a dit…

Pour reprendre l'anonyme de 8:57

2 opinions s'affrontent effectivement :

" Les 250 postes gagnés c'est contre les 35 heures"
ou
"Les 35 heures sont l'alibi pour les 250 postes gagnés"


Les médias se sont précipités sur la première version, suite aux communications de PS et certains syndicalistes,
mais les négociateurs CFTC très imprégnés de ce qui se passe dans les autres pays et de la façon dont les décisions sont prises entre les US, l'Europe et la France estiment que c'est la deuxième version qui est la bonne.

Autre affrontement entre les optimistes et les pessimistes :

"le protocole de négociation c'est le point d'arrivée de la négociation, on obtiendra rien de plus"
ou
"le protocole de négociation est le point de départ, on peut obtenir plus"


Enfin pour que des repésentants de la CFE-CGC et la CFDT s'expriment sur ce blog alors qu'ils le consultent déjà régulièrement, il leur faut passer
une barrière mentale : ce blog, même si nous en avons la responsabilité, est avant tout l'outil d'expression des employés HP sur le PSE et il est à leur disposition. Même la direction pourrait venir débattre ouvertement si elle le souhaitait. Donc ils sont les bienvenus !

Vieux Singe a dit…

J'ai relu aujourd'hui pas mal de post de ces derniers jours.

Je ferais une remarque concernant les licenciement boursiers. J'ai pu lire ci ou la, que l'action HP montait si HP licenciait un pourcentage important de ces effectifs. Je pense que c'est une vision deformee de la realite. Je m'explique :

Un actionnaire n'a qu'un objectif. Comme tout le monde le sait, c'est de gagner de l'argent. L'actionnaire ne vas pas chercher plus loin, il veut de l'argent. Pour determiner si il vas investir sur l'action d'une societe (pour gagner de l'argent), il realise un certain nombre d'etudes dont la finalite est de repondre a la question : "En tenant compte de la startegie actuelle et future de cette societe, cette societe creera t elle de la valeur boursiere ?".

Ensuite, peu importe la strategie utilisee pour accroitre la valeur du titre. On peu etudier le cours de l'action HPQ sur les 6 derniers mois. Lors de l'annonce du plan de reduction d'effectif le 17 juillet je crois, le cors de l'action n'a absolument pas change de tendance. Par contre la tendance haussiere de celui s'est fortement acceleree apres l'annonce des resultats du mois d'aout et surtout des perspectives futures.

Ce message donc, pour expliquer que l'actionnaire n'en a rien a foutre des licenciements, il ne les demande pas, il ne les condamne pas. La seule chose qui l'interesse est le resultat au niveau du cours de bourse.

Si on imagine maintenant Mark Hurd annoncant une strategie offensive, de developpement de nouveaux produits, de nouveaux services, de nouveaux models commerciaux etc... etc... on pourrait obtenir le meme resultat sur le cours de l'action (cf par exemple les laboratoires pharmaceutiques lors de la sortie de nouvelles molecules). Le tout etant d'arriver a convaincre les actionnaires que le programme offensif va generer de la plus value boursiere.

Par contre, une telle attitude sous entend une remise en question de beaucoup de choses, sous entend qu'il faut prendre des risques, developper de nouvelles competences, avoir des idees, passer du temps a expliquer et faire comprendre, bref, qu'il faut se remettre en question.

A contrario, Mark Hurd, au jour d'aujourd'hui et de ce qu'il a annonce a ma connaissance, prefere une attitude defensive, peperre, sans bonnes surprises, sans risques....

Les licenciements sont donc boursier, oui, je suis d'accord. Mais la responsabilite en incombe a une direction frileuse, sans dynamisme ni idees nouvelles. Elle reconnait ainsi implicitement son incapacite a generer de l'innovation, de la valeur ajoute et de la croissance de parts de marche face a ses concurents.

Signe : Un vieux singe qui essaie d'utiliser les quelques neuronnes qui lui restent.

Anonyme a dit…

N'oubliez pas: les elections des DPs arrivent bientot. Il sera temps de faire le menage dans ceux qu'on estime etre totalement incapables de defendre les interets des salariés. Avis à la population!

Anonyme a dit…

il va surtout falloir faire le tri entre ceux qui se présentent pour se planquer et les autres...

CFTC HP a dit…

Pour répondre aux question pré-retraite :

1/ Différence entre C2A et PDA : C2A c'est le nom pour la préretraite du plan 2003, PDA c'est le nouveau nom pour la pré-retraite du plan 2006.
Un peu comme accord de méthode en 2002 et protocole de négociation en 2005. Ou encore Plan Social et Plan de Sauvegarde des emplois. Question de millésime et de contenu, la législation évoluant.

2/ Pyramide des âges des plus de 50 ans : les syndicats ont toutes les données grâce au groupe de réflexion seniors qui avait été mis en place au premier semestre. Il suffit de se rapprocher des membres choisis par les syndicats pour en savoir plus. Pour la CFTC HP CCF : Monique Vionnet et
pour la CFTC HPF : Michel Cahu. A titre d'exemple et sauf erreur dans nos calculs : fin 2005, 632 employés auront 50 ans ou plus (dont 160 non cadres). 479 salariés auront plus de 51 ans, 342 plus de 52 ans, 239 plus de 53 ans, 87 plus de 55 ans, 60 plus de 56 ans.

Anonyme a dit…

est ce que quelqu'un peut m'expliquer une chose.

La direction estime que nous sommes trop en france par rapport au travail.
Mais si on travaille plus ben cela sera encore pire non?

on va garder plus de gens les faire travailler plus alors que la direction estime que l'on est trop. Je dois avouer j'ai du mal a suivre le raisonnement. Qu'est ce qui m'echappe?

Anonyme a dit…

Ce qui t'échappe c'est que le nouvel accord servira à baisser le prix journalier dans les services de quelques % et être plus compétitifs et surtout
qu'il y a deux sortes d'emplois chez HP vu de la Corp : Hurd estime qu'il y a les bad jobs et les good jobs (voir son speech en Angleterre qu'ils auraient bien voulu censurer...). Donc on vire les bad jobs (en France ce sont des postes occupés surtout par les non cadres pour cause de délocalisation ou sous-traitance, et tous les postes de cadres qui n'ont plus assez de valeur ajoutée ou également concurrencés par la délocalisation et la sous-traitance). Mais les good jobs, ceux qui resteront, il faut qu'ils bossent plus ! Pour le moins cher possible.

Anonyme a dit…

Un modérateur peut il(me) re-préciser les jours qui sont concernés ici par "La renégociation de l'accord ARTT dit 35 h"?

S'agit il:
1- des 12 jours choisis (ex 3T), ceux que T&L nomme "jours choisis"

2- des 10 RTT (attribués en 2 fois 5 jours), ceux que T&L nomme "RTT"

En parcourant le blog il me semble qu'il y ait une vraie confusion à ce sujet...



Aussi, est ce que la "compensation financière pour les jours perdus" concernerait la 1er année ou serait elle acquise ad vitam?

Merci!

Anonyme a dit…

Je pense que c'est à négocier et l'offre de rediscussion "35H" en est à un stade très flou...
Cordialement

CFTC HP a dit…

Réponse à l'anonyme de 17:05

C'est effectivement à négocier mais ce sont les 12 jours choisis (ex 3T) dont il est question selon nos informations. Il n'y a eu aucun détail sur la compensation financière lors de la réunion de jeudi.

Anonyme a dit…

je pense qu'on n'a pas le choix et honnetement le ressort est cassé avec cette entreprise et je ferai mon travail comme il faut mais sans plus. Sans le plus qui faisait qu'HP était une grande entreprise.

Il est triste de voir comme l'on peut passer d'une entreprise proche de ses employés, ayant des valeurs, le sens du travail collectif et bien fait vers une société uniquement tourbé vers le profit.

Je sais qu'un jour ces valeurs reviendrons de part le monde mais qu'il est regretable de voir que même HP est devenu comme cela.

Anonyme a dit…

le truc que je comprend pas c'est que pour etre compétitif dans le service et le cout journalier facturé, il faut augmenter le nombre de jours travaillés = baisser le cout annuel /jour.

1) combien de personnes ont réellement un métier correspond à ce "besoin". 10% ? Moins ?

2) N'est pas pas tout aussi logique de ramener le cout des nos dirigeants et hauts managers francais au niveau de nos compétiteurs "du Syntec"... Salaire exorbitants, avantages en tout genre, voitures, multes voyages très très couteux

3) De toute façon ce n'est qu'un prétexte... C'est la bonne aubaine de revenir sur cette accord là. Petit à petit, la plupart des accords sociaux seront détruits dans HP.

Anonyme a dit…

FO please:
ou peut on trouver les infos sur le sujet évoqué

3) La loi Fillon a effectivement changé le contexte par rapport au précédent plan de C2A et donc les conditions de ce plan de PDA seront FORCEMENT différentes

Merci

Anonyme a dit…

"Salaires exorbitants " des managers....vérité ? intox ? comment avoir accés à ces informations pour valider ces commentaires ?
BTW, c'est quoi un salaire exorbitant vue d'HP ? ( la vue est certainement pas la meme des salares HP du point de vue, indien ou chinois...)

Anonyme a dit…

Puisque nous en sommes à faire du "cost killing" sur le train de vie de la société HP, et que c'est ce qui motive ce plan de licenciement boursier, pourquoi ne revoit-on pas aussi à la baisse, les attributions des managers (Salaires, primes, voitures,...)? qui grèvent le budget HP. Ca pourrait peut-etre sauver encore quelques dizaines d'emplois pour arriver aux fameux 15%?

Anonyme a dit…

En tactique pure, plus longtemps les négos prendront du temps, plus la pyramide des ages des employés glissera dans des tranches éligibles ou C2A

Anonyme a dit…

Ca c'est de la tactique... Laisse-moi deviner : tu ne serais pas un peu PDA sur les bords ?

Anonyme a dit…

A propos de PDA, c'est vrai que la CGT refuse tout dispositif de pré-retraite chez HP ?

Anonyme a dit…

En reponse au "05 novembre, 2005 19:11", a partir de mgr II tu es paye pour executer le plan de delocalisation, plus tu delocalises et plus tu es augmente, example cette annee augmentation entre 10 et 40 % suivant resultat, et je ne parle pas des autres "compensations"!

Arretez de rever !

CFTC HP a dit…

Pour arreter de rêver, l'analyse de ce que fait IBM est assez radicale :

plan social et stratégie IBM
et
le traitement d'une note de frais chez IBM

Anonyme a dit…

il est grand temps d'accepter ce depart de nego, regardons autour de nous.. les conditions de nego sont tout de memes interessantes, et surtout le pire reste a venir si nous refusons.
Pour ma part, je vote POUR cette avancee dans ce plan sociale et merci aux syndicats.

Anonyme a dit…

--> La pré-retraite c'est : des conditions d'ancienneté ET un âge ET un certain nombre de trimestres. A négocier.
Le rachat d'années d'études permet d'augmenter son nombre de trimestres (jusque 12), rien de plus


Oui mais partir avec 2 ou 3 ans de gagnés pourrait faire partie du package, même si on ne part pas en PDA ?

Anonyme a dit…

question au moderateur:
J'avoue que si les conditions du plan sont identiques à celui de 2003 je risque d'etre interessé pour partir.
Après discussions avec certains de mes petits camarades,nous nous posions la question suivante:Est ce que la direction peut retenir des employés qui se portent volontaires ?a priori la direction s'est engagée à favoriser le volontariat mais nous ne savons pas dans quelle mesure un choix sur les volontaires ne va pas etre effectué par la direction (=designation semi deguisée).
Est ce que vous avez des informations sur ce point,nous aimerions connaitre le positionnement de la direction .Merci de votre réponse et bon courage pour les negos.On est avec vous!

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 334   Suivant› Les plus récents»

Enregistrer un commentaire